COLLOQUE SCIENTIFIQUE. Froid industriel et commercial Bâtiment économe en énergie. 6 et 7 octobre 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COLLOQUE SCIENTIFIQUE. Froid industriel et commercial Bâtiment économe en énergie. 6 et 7 octobre 2011"

Transcription

1 COLLOQUE SCIENTIFIQUE Froid industriel et commercial Bâtiment économe en énergie 6 et 7 octobre 2011

2 AMELIORER LE CONFINEMENT EN EUROPE - RESULTATS DU PROJET REAL SKILLS EUROPE D. Cowan (IOR, LSBU, R-U) R I. Koronaki (NTUA, Grèce) K. Beermann (IKKE,( Allemagne) K. Kaar (EERC, Estonie) Chaer, G. Maidment (LSBU, R-U) R X. Cazauran (CETIM, France) W. Reulens, M. Lenaerts (KHLim,( Belgique) G. Gontarz (KFCh,( Pologne)

3 Le projet REAL Skills Europe Emissions et tendances Sommaire Actions européennes ennes en confinement Mise en place de la réglementation r F-GazF Bonnes pratiques en confinement Les outils REAL Skills Europe E-learning Compétences en confinement Résultats à ce jour et mesures Lancements dans les pays partenaires

4 REAL Skills Europe = Refrigerant Emissions And Leakage Skills for Europe Confinement des fluides frigorigènes Projet européen en Leonardo da Vinci Transfert de l Innovationl Action française aise Commission MFCE (Matériels Frigorifiques, Conditionneurs d air d et Echangeurs de chaleur) du CETIM-CETIAT CETIAT Développement de REAL Zero pour l Europel Enseignement et formation professionnels (EFP) E-learning disponible en plusieurs langues Cadre de coopération sur le confinement des frigorigènes Programme de 2 ans (oct 2009 sept 2011)

5 Objectifs du projet Partager l expertise l technique Engagement de groupes d intd intérêt (industriels, syndicats, associations, etc) Développement de documents de formation plurilingue Solution de formation en e-learning e accessible Niveau et qualité de formation cohérents via les partenaires UE Site internet, guides pratiques et informations

6 Institute of Refrigeration (IOR) London South Bank University Estonian Environmental (LSBU) Limburg Catholic University Research Centre (EERC) College (KHLim) National Refrigeration Informationszentrum für f r KälteK lte- Forum (NRF) Klima- und Energietechnik ggmbh (IKKE) National Technical University of Athens (NTUA) Centre technique des industries mécaniques m (CETIM) - Associate Partner

7 Groupes d intd intérêt Consultation et revue : Conception et spécification du programme de formation Fiches conseils Logiciel Phase de test de l e-learningl learning > 70 organisations Concepteurs / installateurs Utilisateurs / opérateurs Sous-traitants / maintenance Chercheurs / formateurs Gouvernments Syndicats / associations professionnels

8 Répartition des F-Gaz F des émissions des 15 UE Source: Agence européenne pour l environnement, 2010

9 Tendances des émissions de HFC dans l UE l 15 & 27 Source: Agence européenne pour l environnement, 2010

10 Niveau de fuite typique au R-UR Type of Equipment Typical Range in Charge Capacity (kg) Installation Emission Factor (% of initial charge) Operating Emissions (% of initial charge/ year) Refrigerant remaining at disposal (% of initial charge) Refrigerant recovered (% of remaining charge) Domestic Refrigeration % 0.3% 80% 99.0% Stand-alone Commercial Applications % 2.0% 80% 94.5% Medium & Large Commercial Applications 50-2, % 11.0% 100% 95.0% Transport Refrigeration % 8.0% 50% 94.0% Industrial Refrigeration (inc. food processing and cold storage) 10-10, % 8.0% 100% 95.0% Chillers 10-2, % 3.0% 100% 95.0% Residential and Commercial A/C including Heat Pumps % 8.5% 80% 95.0% Mobile Air Conditioning % 7.5% 50% 88.0%

11 Niveau de fuite pour 2 chaînes de supermarchés s au R-UR

12 Actions européennes ennes pour réduire r les fuites Pays-Bas: STEK (1992) Certification pour les sous-traitants utilisation des frigorigènes contrôlée Norvège: Taxe sur les frigorigènes selon le GWP Remboursable en retour de recyclage ou destruction Suède: Limites sur les charges de frigorigènes < 200 kg (tout système) supermarchés: s: < 20 kg (MT), < 30 kg (LT)

13 Actions européennes ennes pour réduire r les fuites Austriche: HFC-PFC PFC-SF6 Réglementation R (2002) HFC charge < 100 kg ou < 1.5 kg/kw Danemark: Interdiction > 10 kg HFC dans circuits (2007) Taxe sur les frigorigènes selon le GWP Allemagne: ChemikalienKlimaschutzVerordnung (2008) < 3% de fuite pour circuits neufs < 10 kg charge < 1% de fuite pour circuits neufs > 100 kg charge... et les réglementations r F-Gaz F et SAO

14 Réglementation F-Gas F Mise en place La plupart de pays se conforment à CE 303/2008 (certification des entreprises et du personnel) Certification nationale et gestion / traçabilit abilité des frigorigènes en application Web (ex. Hongrie, Estonie) Révision F-Gaz F en cours Meilleure application / contrôle des ventes de frigorigènes? Inclut les équipements de réfrigr frigération ration mobiles? Restrictions sur l utilisation l des HFC?

15 Mise en place CE 303/2008 en Europe Source: Öko-Recherche au 1er Septembre Etats Membres mise en place complète 4 Etats Membres certification interim seulement 5 Etats Membres pas de mise en place The Voice of European Refrigeration, Air Conditioning and Heat Pump Contractors

16 Bonnes pratiques en confinement Bonne conception initiale Installation par des personnes compétentes (qualifiées) Test de pression complet Maintenance efficace et proactive Relation maître d oeuvre d opérateur installation Politique convenue de réduction r des fuites Compétences des techniciens (F-Gaz est un standard minimum) Etudes de site pour identifier le potentiel de réduction r des fuites Détection précoce des fuites (plus de tests fréquents) Bons relevés s (utilisés s pour mener des améliorations)

17 Bonnes pratiques de conception et de fabrication - Allemagne (TEKO) Les solutions d avenir pour le froid industriel et commercial Pertes de frigorigènes contrôlées (fuites en supermarchés) s) - améliorations importantes depuis niveau de fuite plus bas pour R134a (et GWP plus bas pour R134a) - nouvelles conceptions suivant ChemKlimaschutzV, 2008

18 Réduction des émissions de sites REAL Zero (R-U) 1 ère campagne d éd étude 09/2008 (81 systèmes, 25 sites) 2 ème campagne d éd étude 03/2010 (26 systèmes, 10 sites) Emissions directes -43% Utilisation frigorigènes kg (vs kg)

19 Défaillance sur composants et niveau de fuite de centrales frigorifiques de supermarchés Percentage of Faults (%) 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 14% 16% 18% PRV Injection Line SOV Service Valve Condenser LP/HP Switches,Transducers Condenser pipework Suction Valve Discharge Pipe Work Oil line Pipework Rotalock Valves Suction Pipe work Compressor Body Percentage of Faults Average Refrigerant Addition per Incident kg Average Refrigerant Addition per Incident (kg)

20 Outils REAL Skills Europe Fiches pour les techniciens, responsables et détenteursd Registre F-Gaz F et Calculateur d éd émissions / coût Site internet complet Téléchargements gratuits Formation en compétences sur la réduction r des fuites e-learning Méthodologie d éd étude et d inspection d de site Evaluation, processus de certification Plurilingue (7 langues)

21 Fiches conseils et Guide pour la formation

22 Calculateur d émissions et de Coût RSE Versions Excel et Avec macros

23 Calculateur RSE Fiche de données

24

25 Formation REAL Skills Europe Compétences en confinement des frigorigènes et en réduction de fuites Quatre modules e-learning Evaluations enligne (3 modules) Evaluation d étude de site (module 4) Certificats RSE Langues: allemand, anglais, estonien, français, grec, hollandais, polonais

26 Formation pour les : Techniciens de maintenance et d entretien Accroître leurs connaissances / compétences pratiques Détenteurs d équipement (utilisateurs) Comprendre et quantifier l impact des fuites Etre au courant des obligations légales et environnementales Responsables de sous-traitance et consultants Aider leurs clients à développer des stratégies efficaces de réduction des fuites

27 Comment la formation RSE complète la formation F-GazF F-Gaz (EC 303/2008) Obligatoire Détecter / réparer r les fuites Catégories REAL Skills Europe EFP Volontaire Eviter les fuites, fournir des conseils Compétences supplémentaires (F-Gaz +) Gestion des frigorigènes Etudes de site et conseils Outils et trames Bonnes pratiques en : conception et installation entretien et maintenance

28 Matrice de formation F-Gaz RSE pren Design Pre-assembling Installation Putting into Operation Commissioning Operating In-service Inspection Leakage Checking General Maintenance Circuit Maintenance Decommissioning Removing Refrigerant Dismantling Calculating the Environmental and Financial Impact of Leakage System Audit and Analysis Use of software analysis tools Leak Prevention F-Gas Certification EC 303/2008 (Category 1 and 2) REAL SKILLS EUROPE e-learning (Modules 1-4) Skill areas listed in pr EN (competence of personnel) REAL SKILLS EUROPE - additional containment skills

29 Résultats de sondage sur la formation Ordre Sujet 1 Méthodes de bonns pratiques pour l entretien et la maintenance 2 Vérifier le fonctionnement et les performances efficaces des systèmes 3= Comment réaliser des audits de site, préparer des rapports de risque de fuite et faire des recommandations aux détenteurs 3= Calculer la charge du système et comprendre les conséquences d une charge incorrecte de frigorigène 5 Comment développer une approche proactive (au lieu de réactive) à la gestion des fluides frigorigènes 6 Comment préparer, maintenir et rendre utiles les relevés sur site et les registres F-Gaz pour réduire les fuites 7 Comment auditer la conformité à la réglementation 8 Les avantages et désavantages des différentes méthodes de détection de fuite et quand utiliser la détection indirecte 9 Comment spécifier les équipements neufs pour minimiser le potentiel de fuite 10 Donner des arguments environnementaux pour réduire les fuites 11 Donner des arguments commerciaux pour réduire les fuites 12 Quoi chercher lors d inspections d équipements anciens

30 Modules de formation e-learninge 1. Aspects environnementaux, financiers et juridiques liés s aux fuites de fluide frigorigène 2. Réduire les fuites par une maintenance et un entretien approprié 3. Réduction des fuites bonnes pratiques de conception, d installation et de mise en service 4. Réduire les fuites par des études et des conseils spécifiques au site

31

32

33

34

35 Comment s inscrire s? Allez sur Sélectionnez votre langue Cliquez sur la page d inscription à l e-learning Formulaire à envoyer La formation est administrée par le partenaire RSE correspondant Identifiant et mot de passe seront transmis pour accèder à la plateforme e-learning

36 Le Registre RSE Liste de personnes qui peuvent offrir conseils et recommandations s sur le sujet de la réduction r des fuites : Techniciens/Ingénieurs nieurs RAC expériement riementés s (pr EN 13313:2010 ou diplôme national équivalent) Attestation d aptitude d Catégorie 1 Réussir les 4 modules e-learning e RSE, sous conditions d examend Bénéfices: Utilisation du logo et des modèles RSE Reconnaissance de compétences et de sensibilisation à l environnement Registre en ligne

37 Résultats e-learning e (juil-ao août t 2011) Lancement (version anglaise) début d juillet 2011 > 400 inscrits ~ 170 utilisateurs en cours (e-learning et évaluations) > 50 évaluations en ligne passées (à( mi-ao août) 1 étude de site soumise pour évaluation

38 Number of total visitors September January 2011 Visitors to the RSE website Number of students enrolled Xavier and number CAZAURAN of modules passed CETIM May September January May September 2012 Month Number Dec 2010 March Month June September December Total number of students enrolled Total number of modules passed 350 Logging downloads from the RSE website 160 Number of times the modules have been accessed Number of downloads November 2010 March July November March July November Month Number March 2011 June Month September December Module 1 Module 2 Module 3 Module 4 12 E-learning feedback questionnaire responses 25 Total number of students who have passed the assessment Number Number of students April July Month October January Dec 2010 March Month June September December Module 1 Module 2 Module 3 Module 4 Module 1 Module 2 Module 3 Module 4

39 Journées de lancement de l e-learningl learning Royaume-Uni (Londres) 4 juillet 2011 Grèce (Athènes) 7 sept Belgique (Limburg) 9 sept Pologne (Varsovie) sept. Allemagne (Duisburg) 21 sept Estonie (Tallinn) 22 sept France (Dinan) 6 oct (colloque Pôle Cristal)

Émissions de fluides frigorigènes et les compétences de fuite pour l'europe (REAL -SKILLS-EUROPE)

Émissions de fluides frigorigènes et les compétences de fuite pour l'europe (REAL -SKILLS-EUROPE) Émissions de fluides frigorigènes et les compétences de fuite pour l'europe (REAL -SKILLS-EUROPE) UK/09/LLP-LdV/TOI-163_244 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2009 Type de Projet: Statut:

Plus en détail

GUIDE DE CONVERSION DES FLUIDES FRIGORIGENES

GUIDE DE CONVERSION DES FLUIDES FRIGORIGENES GUIDE DE CONVERSION DES FLUIDES FRIGORIGENES LA STRATÉGIE DE THERMO KING À PROPOS DES GAZ FLUORÉS ASSUREZ L AVENIR DE VOTRE ACTIVITÉ Thermo King a investi considérablement dans le développement de technologies

Plus en détail

CEMAFROID FORMATION. Bilan thermique et dimensionnement des installations frigorifiques et climatiques

CEMAFROID FORMATION. Bilan thermique et dimensionnement des installations frigorifiques et climatiques Bilan thermique et dimensionnement des installations frigorifiques et climatiques Le 05/03/2015 Objectifs : Acquérir les notions de bases permettant d appréhender les réglementations thermiques dans les

Plus en détail

Règlement «F-GAS» 517/2014/UE. Abroge le règlement 842/2006

Règlement «F-GAS» 517/2014/UE. Abroge le règlement 842/2006 Règlement «F-GAS» 517/2014/UE Abroge le règlement 842/2006 F-GAZ 517/2014/UE Sommaire Le Cemafroid Préambule Mise sur le marché Confinement Traçabilité Interdictions et restrictions Certification Révisions

Plus en détail

Les devoirs du Détenteur d équipements

Les devoirs du Détenteur d équipements P o u r u n e u t i l i s a t i o n r e s p o n s a b l e d e s f l u i d e s f r i g o r i g è n e s AFCE - Association loi 1901, créée en 1995 : Groupement des industriels et utilisateurs du Froid et

Plus en détail

Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés

Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés Depuis que l UE s est engagée à réduire les émissions de gaz

Plus en détail

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Département reconnaissance des diplômes Centre ENIC-NARIC France Module 1 première partie Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Projet ERASMUS+ «Appui à l utilisation des outils de mobilité

Plus en détail

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels COMMISSION EUROPEENNE COMMUNIQUE DE PRESSE pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels Bruxelles, le 23 novembre 2011 Jusqu à cinq millions de personnes (soit presque deux fois plus qu actuellement)

Plus en détail

LA CLIMATISATION : LES ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX. Les fluides frigorigènes. et leur impact environnemental

LA CLIMATISATION : LES ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX. Les fluides frigorigènes. et leur impact environnemental LA CLIMATISATION : LES ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX Les fluides frigorigènes et leur impact environnemental 31 MARS 2005 Les différents aspects environnementaux la couche d ozone l effet de serre : les émissions

Plus en détail

LA REGLEMENTATION RELATIVE A CERTAINS FLUIDES FRIGORIGENES ET AUX EQUIPEMENTS DE REFRIGERATION OU DE CLIMATISATION LES CONTENANT

LA REGLEMENTATION RELATIVE A CERTAINS FLUIDES FRIGORIGENES ET AUX EQUIPEMENTS DE REFRIGERATION OU DE CLIMATISATION LES CONTENANT LA REGLEMENTATION RELATIVE A CERTAINS FLUIDES FRIGORIGENES ET AUX EQUIPEMENTS DE REFRIGERATION OU DE CLIMATISATION LES CONTENANT I / LES REGLEMENTATIONS APPLICABLES 1 - DECRET 92-1271 DU 7 DECEMBRE 1992

Plus en détail

CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION

CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION Olivier ROBERT Responsable Qualité, Sécurité, Environnement de la société ENERTHERM Vice Président de CLIMAFORT Plan de la présentation : Introduction : L utilisation

Plus en détail

Déclaration des transactions sur actions propres. Disclosure of trading in own shares

Déclaration des transactions sur actions propres. Disclosure of trading in own shares réalisées du 25/01/2016 au 29/01/2016 (semaine 4) Séance du 25/01/2016 14 329 12,10 173 343,64 Séance du 26/01/2016 14 692 11,75 172 688,30 Séance du 27/01/2016 2 600 11,96 31 083,52 Séance du 28/01/2016

Plus en détail

REGLEMENTATION FLUIDES FRIGORIGENES (d application au 31.01.2013)

REGLEMENTATION FLUIDES FRIGORIGENES (d application au 31.01.2013) REGLEMENTATION FLUIDES FRIGORIGENES (d application au 31.01.2013) 1987 : Protocole de Montréal : suppression des fluides détruisant la couche d ozone. 1991 : Arrêté Royal du 7 mars 1991 : CFC ne peuvent

Plus en détail

Colloque scientifique

Colloque scientifique Centre technique Froid et Génie Climatique Colloque scientifique Froid industriel et commercial Bâtiment économe en énergie 6 et 7 octobre 2011 LES RENDEZ-VOUS DU PÔLE CRISTAL Sommaire Mot du Président

Plus en détail

RAPPEL SUR LA REGLEMENTATION F-GAS CONCERNANT LES FLUIDES FRIGORIGENES

RAPPEL SUR LA REGLEMENTATION F-GAS CONCERNANT LES FLUIDES FRIGORIGENES CU IS B U I NE AN S DE RI E S CL IM AT IS AT IO N IO N ÉR AT IG RÉ FR ETS TERRADE RAPPEL SUR LA REGLEMENTATION FGAS CONCERNANT LES FLUIDES FRIGORIGENES Vous êtes détenteur d un équipement frigorifique

Plus en détail

Guide relatif à la réglementation des F-Gaz (CE 517/2014)

Guide relatif à la réglementation des F-Gaz (CE 517/2014) Guide relatif à la réglementation des F-Gaz (CE 517/2014) Mexichem Fluor a activement soutenu une révision appropriée du précédent règlement relatif aux F-Gaz (CE 842/2006) et estime que même s'il n'est

Plus en détail

>> NOUVEAU REGLEMENT «F-GAZ»

>> NOUVEAU REGLEMENT «F-GAZ» N 2014-647 Information Environnement Pôle Développement et Environnement Industriels NOUVEAU REGLEMENT «F-GAZ» Selon le 4 ème rapport d évaluation du groupe d experts intergouvernemental sur l évolution

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015

APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015 APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015 FORMULAIRE DE CANDIDATURE 1 CONTEXTE ACTUEL : Le froid représente une part importante

Plus en détail

Les gaz frigorigènes sont utilisés dans les équipements frigorifiques (chambre froide, vitrine réfrigérée, climatisation ) pour produire du froid.

Les gaz frigorigènes sont utilisés dans les équipements frigorifiques (chambre froide, vitrine réfrigérée, climatisation ) pour produire du froid. Bien qu ayant un intérêt évident en matière de maîtrise de la chaîne du froid, certains fluides frigorigènes (CFC, HCFC, HFC) couramment utilisés dans les métiers de l alimentation ont par ailleurs un

Plus en détail

Exploitation maintenance

Exploitation maintenance Exploitation maintenance L exigence du service Air Climat en quelques mots Air Climat est un groupe indépendant, qui privilégie des valeurs essentielles : compétences des hommes, innovation et maîtrise

Plus en détail

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique Colloque ATEE du 20 novembre 2014 Lille Les opportunités de l audit énergétique réglementaire Contact : Julien ADAM, Chargé

Plus en détail

Révision du règlement F-Gas La position de la France

Révision du règlement F-Gas La position de la France Révision du règlement F-Gas La position de la France Samuel JUST Chargé de mission Substances appauvrissant la couche d'ozone - Gaz à effet de serre fluorés Bureau des Substances et Préparations Chimiques

Plus en détail

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001?

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Réduire le coût énergétique : outils et solutions pratiques AFQP 06 & CCI de Nice Côte d Azur le 13/01/2015 Théophile CARON - Chef de Projet

Plus en détail

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 23.7.2014 COM(2014) 520 final ANNEXES 1 to 3 ANNEXES à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL L'efficacité énergétique: quelle contribution

Plus en détail

Session 13 : La préqualification dans le contexte des approvisionnements du Fonds Mondial

Session 13 : La préqualification dans le contexte des approvisionnements du Fonds Mondial Session 13 : La préqualification dans le contexte des approvisionnements du Fonds Mondial Etabli en 2002 Le Fonds Mondial Draine et distribue des ressources supplémentaires pour prévenir et traiter le

Plus en détail

Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2009

Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2009 Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2009 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir de l arrêté du 12 janvier 2000 relatif au contrôle

Plus en détail

Les principaux avantages d ISO 14001

Les principaux avantages d ISO 14001 ISO 14001 Les principaux avantages d ISO 14001 ISO 14001 est une norme internationalement reconnue qui établit les exigences relatives à un système de management environnemental. Elle aide les organismes

Plus en détail

L Europe et la certification professionnelle

L Europe et la certification professionnelle L Europe et la certification professionnelle Orsay 24 mars 2009 Anne-Marie Charraud, CNCP Construction d un espace communautaire permettant la mobilité des personnes Les travailleurs DG Marché intérieur

Plus en détail

entourer les catégories E q u i p e m e n t c o n c e r n é Lieu d'implantation : Charge initiale : Kg

entourer les catégories E q u i p e m e n t c o n c e r n é Lieu d'implantation : Charge initiale : Kg FICHE D'INTERVENTION sur CIRCUIT de FROID, CLIMATISATION, POMPE A CHALEUR (fixe) CONTENANT des CFC HCFC ou HFC à conserver 5 ans par l'opérateur et le détenteur suivant le Code de l'environnement articles

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/SC.3/2006/4/Add.2 19 juillet 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS

Plus en détail

Étude de marché. Critères de qualification Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN

Étude de marché. Critères de qualification Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN Étude de marché Critères de qualification Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN EDMS N : 1382269 MS-4034/GS Afin d être pris en considération en tant que soumissionnaire

Plus en détail

Pertinence de l analyse du Cycle de Vie (ACV) en support à la démarche d écoconception pour l entreprise

Pertinence de l analyse du Cycle de Vie (ACV) en support à la démarche d écoconception pour l entreprise Pertinence de l analyse du Cycle de Vie (ACV) en support à la démarche d écoconception pour l entreprise Heslouin Charlotte Arts/Ensam Workshop- 27/03/2014- Pourquoi et comment intégrer une démarche d

Plus en détail

Ce qui est intelligent, c est de Recycler. Au-delà du concept «smart»

Ce qui est intelligent, c est de Recycler. Au-delà du concept «smart» Ce qui est intelligent, c est de Recycler Au-delà du concept «smart» Le présent Recycla est un nouveau concept de gestion des déchets urbains qui utilise les nouvelles technologies appliquées aux produits

Plus en détail

Les politiques climatique et énergétique de la France

Les politiques climatique et énergétique de la France Les politiques climatique et énergétique de la France Rouen, le 11 avril 2011 Domitille BONNEFOI Domitille.bonnefoi@developpement-durable.gouv.fr DGEC Ministère de l'écologie, du Développement durable

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Relation avec d autres normes de Management de la Qualité Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 Histoire de l ISO/IEC

Plus en détail

La société. Notre mission

La société. Notre mission Générateur de partenariats dans l Union Européenne La société KomFort est une société de services qui vous accompagne pas à pas dans vos projets de coopération avec d autres entrepreneurs de l Union Européenne.

Plus en détail

Eco-conception Comment avoir une approche d écoconception pragmatique et à forte valeur ajoutée

Eco-conception Comment avoir une approche d écoconception pragmatique et à forte valeur ajoutée Page 1 Eco-conception Comment avoir une approche d écoconception pragmatique et à forte valeur ajoutée Mécatronique & Industrie économe (6 juin 2012) Outils d éco-conception Page 2 Sommaire - Contexte

Plus en détail

Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir

Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir Audits énergétiques et management de l énergie AFNOR Energies catherine.moutet@afnor.org Tél : 01 41 62 86 55 SOMMAIRE Panorama de la normalisation

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Ce bilan est une démarche volontaire, étant

Plus en détail

Préparez-vous au virement SEPA

Préparez-vous au virement SEPA OCTOBRE 2012 ENTREPRENEURS N 6 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

INT 2. Consortium INT 2 Mars 2007 INT 2. Vers un bureau à INTelligence. Vers un bureau énergétique et bioclimatique INTégr

INT 2. Consortium INT 2 Mars 2007 INT 2. Vers un bureau à INTelligence. Vers un bureau énergétique et bioclimatique INTégr Vers un bureau à INTelligence Consortium Mars 2007 1 Projet de recherche Un consortium de 3 partenaires, pour concevoir et développer d le 1 er concept de Bureau à INTelligence : un projet de recherche

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Préparez-vous au virement

Préparez-vous au virement octobre 2012 Entrepreneurs n 6 paiement Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1

B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1 1 B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1 Objectif : Acquérir une expérience professionnelle en réalisant un stage en entreprise de 3 mois à temps plein à l étranger

Plus en détail

LE REMANUFACTURING. Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015. g.moenne-loccoz@neopost.com

LE REMANUFACTURING. Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015. g.moenne-loccoz@neopost.com LE REMANUFACTURING Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015 g.moenne-loccoz@neopost.com Neopost en quelques mots 2 ème fournisseur mondial de solutions de traitement du courrier Acteur majeur dans

Plus en détail

Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2012

Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2012 Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2012 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir de l arrêté du 12 janvier 2000 relatif au contrôle

Plus en détail

Format de restitution pour la publication du bilan GES

Format de restitution pour la publication du bilan GES Format de restitution pour la publication du bilan GES Bilan des émissions de gaz à effet de serre conformément au décret n 2011-829 du 11 juillet 2011 Version : 28 décembre 2012 Rédaction : Pascal OCHALEK

Plus en détail

Notre engagement. pour votre réussite durable...

Notre engagement. pour votre réussite durable... Notre engagement pour votre réussite durable... L Équipe JHF Nos intervenants JHF QSE a été créé en 2008 à Annecy. Son gérant Monsieur Frédéric Donzier, est Expert Comptable, Commissaire aux comptes diplômé,

Plus en détail

OFFRE DE COURS AUTOMNE 2014

OFFRE DE COURS AUTOMNE 2014 SÉCURITÉ INCENDIE OFFRE DE COURS AUTOMNE 2014 Veuillez noter que la période d inscription débutera le mardi 20 mai 2014. Il vous sera possible de vous inscrire par courriel à fc.officier.incendie@cegep-rimouski.qc.ca

Plus en détail

CONFÉRENCE de CONSENSUS EGLE

CONFÉRENCE de CONSENSUS EGLE co-funded by the Civil Justice Programme of the European Union JUST/2013/JCIV/AG/4664 European Guide to Legal Expertise CONFÉRENCE de CONSENSUS EGLE L expertise de Justice européenne en matière civile

Plus en détail

La demande. sur l eau 2014. Introduction aux changements dans le questionnaire et au projet de scoring. www.cdp.net @CDP Page 1

La demande. sur l eau 2014. Introduction aux changements dans le questionnaire et au projet de scoring. www.cdp.net @CDP Page 1 La demande d informations CDP sur l eau 2014 Introduction aux changements dans le questionnaire et au projet de scoring Page 1 Introduction En 2013 le questionnaire du program d eau a posé des questions

Plus en détail

Une introduction à la norme ISO 14001:2015

Une introduction à la norme ISO 14001:2015 ISO 14001 Une introduction à la norme ISO 14001:2015 ISO 14001 est une norme internationalement reconnue qui établit les exigences relatives à un système de management environnemental. Elle aide les organismes

Plus en détail

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover Page 1 Innover en mécanique Page 2 Rencontre Solutions Energie Entreprises Lille le 20 mai 2014 Atelier : «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Eric SENECHAL-CETIM

Plus en détail

Le diplôme d ingénieur spécialité «Energétique» Parcours «Thermique du bâtiment» CYC 27 (ouverture en Septembre 2012) (www.cnam.

Le diplôme d ingénieur spécialité «Energétique» Parcours «Thermique du bâtiment» CYC 27 (ouverture en Septembre 2012) (www.cnam. Le diplôme d ingénieur spécialité «Energétique» Parcours «Thermique du bâtiment» CYC 27 (ouverture en Septembre 2012) (www.cnam.fr) Infos Ingénieur HTT Energétique/Génie Climatique et Froid 1 Première

Plus en détail

Les bonnes pratiques énergétiques en réfrigération industrielle. Vincent Harrisson, ing. M.Sc. Patrick Letarte, ing. CIMCO Refrigeration

Les bonnes pratiques énergétiques en réfrigération industrielle. Vincent Harrisson, ing. M.Sc. Patrick Letarte, ing. CIMCO Refrigeration Les bonnes pratiques énergétiques en réfrigération industrielle Vincent Harrisson, ing. M.Sc. Patrick Letarte, ing. CIMCO Refrigeration Buts & Objectifs Survol des techniques, des options «sensibiliser»

Plus en détail

Spécialiste en systèmes thermiques

Spécialiste en systèmes thermiques ImmoClimat Suisse Formation Septembre 2013 Spécialiste en systèmes thermiques Spécialisation Technique de combustion Spécialisation Pompes à chaleur 2 Formation Septembre 2013 La formation de spécialiste

Plus en détail

Service HP de réparation du matériel sur site dans un délai de 6 heures Services contractuels d assistance clientèle HP

Service HP de réparation du matériel sur site dans un délai de 6 heures Services contractuels d assistance clientèle HP Service HP de réparation du matériel sur site dans un délai de 6 heures Services contractuels d assistance clientèle HP Notre équipe de spécialistes de l assistance commencera rapidement à dépanner votre

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

SOMMAIRE. Le supermarché de Scarborough émet environ 2 700 t éq. CO 2. CanmetÉNERGIE www.canmetenergie.rncan.gc.ca

SOMMAIRE. Le supermarché de Scarborough émet environ 2 700 t éq. CO 2. CanmetÉNERGIE www.canmetenergie.rncan.gc.ca SOMMAIRE Pendant plusieurs années, la société Loblaws Inc. a misé sur des technologies de réfrigération innovatrices. En s appuyant sur ses succès passés, la compagnie multinationale a ouvert en 2008,

Plus en détail

Etanchéité à l air des Bâtiments à Basse Consommation

Etanchéité à l air des Bâtiments à Basse Consommation Etanchéité à l air des Bâtiments à Basse Consommation Heike Erhorn-Klutting, Hans Erhorn, Fraunhofer-Institut fur Bauphysik Hicham Lahmidi, Centre Scientifique et Technique du Bâtiment Traduit de l Anglais

Plus en détail

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Les compétences de base et la communication dans les Secteurs du Tourisme et des Loisirs Document de présentation Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Formation aux savoirs de

Plus en détail

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles!

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! Séminaire Bâtiment Durable : La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! 4 mars 2016 Bruxelles Environnement LA POMPE À CHALEUR EN RÉNOVATION : DEUX CAS CONCRETS EN LOGEMENT INDIVIDUEL Eric DUMONT, assistant

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS CONCEVOIR UNE INSTALLATION CONDUIRE UNE INSTALLATION MAINTENIR UNE INSTALLATION EXPLOITER ET OPTIMISER UNE INSTALLATION

CATALOGUE FORMATIONS CONCEVOIR UNE INSTALLATION CONDUIRE UNE INSTALLATION MAINTENIR UNE INSTALLATION EXPLOITER ET OPTIMISER UNE INSTALLATION CATALOGUE FORMATIONS L E I R T S U D N I D I O FR CONCEVOIR UNE INSTALLATION CONDUIRE UNE INSTALLATION MAINTENIR UNE INSTALLATION EXPLOITER ET OPTIMISER UNE INSTALLATION INTRODUCTION Clauger est centre

Plus en détail

Qui sommes-nous? Motivation Factory propose des solutions web

Qui sommes-nous? Motivation Factory propose des solutions web Qui sommes-nous? Motivation Factory propose des solutions web La Motivation intangible : portails collaboratifs métiers, innovation collaborative, management des idées, brainstorming La Motivation tangible

Plus en détail

1 Pourquoi modifier l ISO 9001?

1 Pourquoi modifier l ISO 9001? 1 Pourquoi modifier l ISO 9001? 1.1 L examen systématique de la norme ISO 9001:2000 Chaque norme internationale fait l objet d un examen systématique en vue de déterminer s il convient de la confirmer,

Plus en détail

Technical Service Experts. Externaliser les services techniques? Avec une solution sur mesure, pourquoi pas?

Technical Service Experts. Externaliser les services techniques? Avec une solution sur mesure, pourquoi pas? Technical Service Experts Externaliser les services techniques? Avec une solution sur mesure, pourquoi pas? Vous êtes cadre dans le domaine de la technique médicale ou du diagnostic de laboratoire. Vous

Plus en détail

Management environnemental : ISO 14001

Management environnemental : ISO 14001 GEME Management environnemental : ISO 14001 Arnaud Hélias arnaud.helias@supagro.inra.fr PUB... Plan Introduction Généralités & grandes lignes de la normes Démarche Quelques chiffres les coûts, les entreprises

Plus en détail

CAS EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE INDUSTRIELLE. Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Efficience énergétique industrielle»

CAS EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE INDUSTRIELLE. Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Efficience énergétique industrielle» FORMATION CONTINUE CAS EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE INDUSTRIELLE Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Efficience énergétique industrielle» 2 Situation et contexte Notre société prend aujourd hui conscience

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Vérification interne et externe : exemples et bénéfices 25 novembre 2009 Institut de la Gestion Financière du Canada:

Plus en détail

Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces

Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces 1 Origine du Responsible Care Démarche volontaire de l'industrie

Plus en détail

EXATICE Centre de formation bureautique & Pack Office vous présente le PCIE

EXATICE Centre de formation bureautique & Pack Office vous présente le PCIE EXATICE Centre de formation bureautique & Pack Office vous présente le PCIE Vous désirez Connaître le niveau réel en bureautique de vos collaborateurs? Accroitre le retour sur investissement de votre action

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Raison sociale : MAAF ASSURANCES SA Code NAF

Plus en détail

«ECC-Net: Travel» Une nouvelle application qui aide les consommateurs européens lors de leur voyage à l étranger.

«ECC-Net: Travel» Une nouvelle application qui aide les consommateurs européens lors de leur voyage à l étranger. 1 «ECC-Net: Travel» Une nouvelle application qui aide les consommateurs européens lors de leur voyage à l étranger. L application «ECC-Net: Travel» est un projet commun du Réseau des Centres Européens

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011

Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011 Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011 Organisation de coopération et de développement économiques Division de l'investissement,

Plus en détail

La solution 100 % énergie renouvelable

La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Gamme Eau Chaude Sanitaire La solution 100 % énergie renouvelable (1) Par rapport à un chauffe-eau traditionnel. MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER

Plus en détail

Management Intégré Qualité Maîtrise des Flux logistiques

Management Intégré Qualité Maîtrise des Flux logistiques Master professionnel d IUP Spécialité Secteurs de Santé : Management qualité, risques et sécurité Management Intégré Qualité Maîtrise des Flux logistiques OBJECTIFS Ce master professionnalisant forme des

Plus en détail

FICHE FONCTION RESPONSABLE SERVICE ENTRETIEN ET TRAVAUX NEUFS

FICHE FONCTION RESPONSABLE SERVICE ENTRETIEN ET TRAVAUX NEUFS POUR CANDIDATER : Mariane.Colmant@dupont.com ETAT SIGNALETIQUE SERVICE : MAINTENANCE SITE : SASSENAGE (38) Intitulé du poste : Responsable Service Entretien et Travaux Neufs Cette fiche fonction sera révisée

Plus en détail

Séminaire national NLAO «Les politiques locales d inclusion active» Lille, 23 novembre 2010

Séminaire national NLAO «Les politiques locales d inclusion active» Lille, 23 novembre 2010 Séminaire national NLAO «Les politiques locales d inclusion active» Lille, 23 novembre 2010 Antoine SAINT-DENIS, Commission européenne, DG Emploi, Affaires sociales, Egalité des chances 2 Antoine SAINT-DENIS

Plus en détail

AGROCUA "Vers la certification par unités d'apprentissage dans les formations européennes du secteur agronomique, s'y préparer : un défi.

AGROCUA Vers la certification par unités d'apprentissage dans les formations européennes du secteur agronomique, s'y préparer : un défi. Leonardo da Vinci PARTNERSHIPS 2012-2014 Project AGROCUA "Vers la certification par unités d'apprentissage dans les formations européennes du secteur agronomique, s'y préparer : un défi." «Towards Certification

Plus en détail

Inspection générale de l administration de l éducation nationale et de la recherche (IGAENR), Paris, 6 juillet 2004

Inspection générale de l administration de l éducation nationale et de la recherche (IGAENR), Paris, 6 juillet 2004 Gestion des actions indirectes de RDT relevant du cinquième programme-cadre (5e PC) en matière de recherche et de développement technologique (RDT): 1998-2002 Inspection générale de l administration de

Plus en détail

Guide du processus d autorisation pour les hygiénistes dentaires en Ontario

Guide du processus d autorisation pour les hygiénistes dentaires en Ontario 69, rue Bloor Est, bureau 300, Toronto, Ontario M4W 1A9 Tél. : 416-961-6234 Sans frais : 1-800-268-2346 Téléc. : 416-961-6028 www.cdho.org Guide du processus d autorisation pour les hygiénistes dentaires

Plus en détail

La certification des diagnostiqueurs immobiliers. Plomb Amiante Termites Gaz Performance énergétique

La certification des diagnostiqueurs immobiliers. Plomb Amiante Termites Gaz Performance énergétique La certification des diagnostiqueurs immobiliers Plomb Amiante Termites Gaz Performance énergétique Présentation Groupe AFNOR / DCL-CHCA / Mai 2006 Sommaire Contexte Ordonnance 2005-655 Décret relatif

Plus en détail

Lutte contre le blanchiment d argent. et le financement du terrorisme

Lutte contre le blanchiment d argent. et le financement du terrorisme Lutte contre le blanchiment d argent et le financement du terrorisme E-learning: Expert-Comptable Sensibiliser et former l ensemble des collaborateurs à la lutte contre le blanchiment d argent et contre

Plus en détail

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT Introduction Remarque préliminaire: Le document suivant a été élaboré par les services

Plus en détail

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie Consultation Tourisme Questionnaire pour l industrie Identification de l entreprise (choisissez une seule option parmi les questions a f) a) Où se trouve le siège de votre entreprise (pays de résidence)?..

Plus en détail

Norme de gestion environnementale BOMA BESt

Norme de gestion environnementale BOMA BESt Norme de gestion environnementale BOMA BESt Steve Poulin, ing. président, comité environnement BOMA-Québec Directeur immobilier, Société immobilière du Québec BOMA L Association des propriétaires et administrateurs

Plus en détail

Subvention pour la réalisation d une étude carbone au sein des entreprises participant aux accords de branche

Subvention pour la réalisation d une étude carbone au sein des entreprises participant aux accords de branche Agence wallonne de l Air et du Climat Demande de subvention pour la réalisation d une étude carbone au sein des entreprises participant aux accords de branche Demande à introduire au plus tard le 15 octobre

Plus en détail

Les outils de la transition énergétique ISO 50001

Les outils de la transition énergétique ISO 50001 Les outils de la transition énergétique ISO 50001 26 mars 2013 Michel HIRAUX +32 496 58 12 04 Le Management énergétique dans son contexte Management et Système de Management Objectif d un EnMS Facteurs

Plus en détail

Livret d entretien pour équipements de réfrigération/climatisation et pompes à chaleur

Livret d entretien pour équipements de réfrigération/climatisation et pompes à chaleur energieschweiz SCHWEIZERISCHER VEREIN FÜR KÄLTETECHNIK ASSOCIATION SUISSE DU FROID Fördergemeinschaft Wärmepumpen Schweiz FWS Livret d entretien pour équipements de réfrigérationclimatisation et pompes

Plus en détail

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants PROGRAMME ERASMUS+ Le programme Erasmus+ concerne les mobilités réalisées dans le cadre d un des accords Erasmus de Sciences Po Grenoble dans les pays suivants : 27 Etats membres de l Union Européenne

Plus en détail

Le Conservatoire national des arts et métiers ENSEIGNER À TOUS ET PARTOUT

Le Conservatoire national des arts et métiers ENSEIGNER À TOUS ET PARTOUT Le Conservatoire national des arts et métiers ENSEIGNER À TOUS ET PARTOUT LE CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS UN SERVICE PUBLIC 3 MISSIONS Formation des adultes tout au long de la vie professionnelle

Plus en détail

Horaires favorables pour observer les oiseaux Best time during the day for birdwatching in the reserve

Horaires favorables pour observer les oiseaux Best time during the day for birdwatching in the reserve Janvier January 0 0 0-h -h -h -h -h -h -h -h bien d autres variables étant à prendre en compte (météo, dérangements...). others variables have to be considered (weather, disturbance...). Février February

Plus en détail

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISE CCI Grand Lille, 20 mai 2014 Atelier «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Transposition de l article 8 de la directive européenne

Plus en détail

Evaluation des émissions

Evaluation des émissions Evaluation des émissions de gaz à effet de serre générées par les activités de la Bourse de l Immobilier 28 Avenue thiers 33100 BORDEAUX Tél : 05 57 77 17 77 - Fax : 05 56 40 58 63 www.bourse-immobilier.fr

Plus en détail