COLLOQUE SCIENTIFIQUE. Froid industriel et commercial Bâtiment économe en énergie. 6 et 7 octobre 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COLLOQUE SCIENTIFIQUE. Froid industriel et commercial Bâtiment économe en énergie. 6 et 7 octobre 2011"

Transcription

1 COLLOQUE SCIENTIFIQUE Froid industriel et commercial Bâtiment économe en énergie 6 et 7 octobre 2011

2 AMELIORER LE CONFINEMENT EN EUROPE - RESULTATS DU PROJET REAL SKILLS EUROPE D. Cowan (IOR, LSBU, R-U) R I. Koronaki (NTUA, Grèce) K. Beermann (IKKE,( Allemagne) K. Kaar (EERC, Estonie) Chaer, G. Maidment (LSBU, R-U) R X. Cazauran (CETIM, France) W. Reulens, M. Lenaerts (KHLim,( Belgique) G. Gontarz (KFCh,( Pologne)

3 Le projet REAL Skills Europe Emissions et tendances Sommaire Actions européennes ennes en confinement Mise en place de la réglementation r F-GazF Bonnes pratiques en confinement Les outils REAL Skills Europe E-learning Compétences en confinement Résultats à ce jour et mesures Lancements dans les pays partenaires

4 REAL Skills Europe = Refrigerant Emissions And Leakage Skills for Europe Confinement des fluides frigorigènes Projet européen en Leonardo da Vinci Transfert de l Innovationl Action française aise Commission MFCE (Matériels Frigorifiques, Conditionneurs d air d et Echangeurs de chaleur) du CETIM-CETIAT CETIAT Développement de REAL Zero pour l Europel Enseignement et formation professionnels (EFP) E-learning disponible en plusieurs langues Cadre de coopération sur le confinement des frigorigènes Programme de 2 ans (oct 2009 sept 2011)

5 Objectifs du projet Partager l expertise l technique Engagement de groupes d intd intérêt (industriels, syndicats, associations, etc) Développement de documents de formation plurilingue Solution de formation en e-learning e accessible Niveau et qualité de formation cohérents via les partenaires UE Site internet, guides pratiques et informations

6 Institute of Refrigeration (IOR) London South Bank University Estonian Environmental (LSBU) Limburg Catholic University Research Centre (EERC) College (KHLim) National Refrigeration Informationszentrum für f r KälteK lte- Forum (NRF) Klima- und Energietechnik ggmbh (IKKE) National Technical University of Athens (NTUA) Centre technique des industries mécaniques m (CETIM) - Associate Partner

7 Groupes d intd intérêt Consultation et revue : Conception et spécification du programme de formation Fiches conseils Logiciel Phase de test de l e-learningl learning > 70 organisations Concepteurs / installateurs Utilisateurs / opérateurs Sous-traitants / maintenance Chercheurs / formateurs Gouvernments Syndicats / associations professionnels

8 Répartition des F-Gaz F des émissions des 15 UE Source: Agence européenne pour l environnement, 2010

9 Tendances des émissions de HFC dans l UE l 15 & 27 Source: Agence européenne pour l environnement, 2010

10 Niveau de fuite typique au R-UR Type of Equipment Typical Range in Charge Capacity (kg) Installation Emission Factor (% of initial charge) Operating Emissions (% of initial charge/ year) Refrigerant remaining at disposal (% of initial charge) Refrigerant recovered (% of remaining charge) Domestic Refrigeration % 0.3% 80% 99.0% Stand-alone Commercial Applications % 2.0% 80% 94.5% Medium & Large Commercial Applications 50-2, % 11.0% 100% 95.0% Transport Refrigeration % 8.0% 50% 94.0% Industrial Refrigeration (inc. food processing and cold storage) 10-10, % 8.0% 100% 95.0% Chillers 10-2, % 3.0% 100% 95.0% Residential and Commercial A/C including Heat Pumps % 8.5% 80% 95.0% Mobile Air Conditioning % 7.5% 50% 88.0%

11 Niveau de fuite pour 2 chaînes de supermarchés s au R-UR

12 Actions européennes ennes pour réduire r les fuites Pays-Bas: STEK (1992) Certification pour les sous-traitants utilisation des frigorigènes contrôlée Norvège: Taxe sur les frigorigènes selon le GWP Remboursable en retour de recyclage ou destruction Suède: Limites sur les charges de frigorigènes < 200 kg (tout système) supermarchés: s: < 20 kg (MT), < 30 kg (LT)

13 Actions européennes ennes pour réduire r les fuites Austriche: HFC-PFC PFC-SF6 Réglementation R (2002) HFC charge < 100 kg ou < 1.5 kg/kw Danemark: Interdiction > 10 kg HFC dans circuits (2007) Taxe sur les frigorigènes selon le GWP Allemagne: ChemikalienKlimaschutzVerordnung (2008) < 3% de fuite pour circuits neufs < 10 kg charge < 1% de fuite pour circuits neufs > 100 kg charge... et les réglementations r F-Gaz F et SAO

14 Réglementation F-Gas F Mise en place La plupart de pays se conforment à CE 303/2008 (certification des entreprises et du personnel) Certification nationale et gestion / traçabilit abilité des frigorigènes en application Web (ex. Hongrie, Estonie) Révision F-Gaz F en cours Meilleure application / contrôle des ventes de frigorigènes? Inclut les équipements de réfrigr frigération ration mobiles? Restrictions sur l utilisation l des HFC?

15 Mise en place CE 303/2008 en Europe Source: Öko-Recherche au 1er Septembre Etats Membres mise en place complète 4 Etats Membres certification interim seulement 5 Etats Membres pas de mise en place The Voice of European Refrigeration, Air Conditioning and Heat Pump Contractors

16 Bonnes pratiques en confinement Bonne conception initiale Installation par des personnes compétentes (qualifiées) Test de pression complet Maintenance efficace et proactive Relation maître d oeuvre d opérateur installation Politique convenue de réduction r des fuites Compétences des techniciens (F-Gaz est un standard minimum) Etudes de site pour identifier le potentiel de réduction r des fuites Détection précoce des fuites (plus de tests fréquents) Bons relevés s (utilisés s pour mener des améliorations)

17 Bonnes pratiques de conception et de fabrication - Allemagne (TEKO) Les solutions d avenir pour le froid industriel et commercial Pertes de frigorigènes contrôlées (fuites en supermarchés) s) - améliorations importantes depuis niveau de fuite plus bas pour R134a (et GWP plus bas pour R134a) - nouvelles conceptions suivant ChemKlimaschutzV, 2008

18 Réduction des émissions de sites REAL Zero (R-U) 1 ère campagne d éd étude 09/2008 (81 systèmes, 25 sites) 2 ème campagne d éd étude 03/2010 (26 systèmes, 10 sites) Emissions directes -43% Utilisation frigorigènes kg (vs kg)

19 Défaillance sur composants et niveau de fuite de centrales frigorifiques de supermarchés Percentage of Faults (%) 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 14% 16% 18% PRV Injection Line SOV Service Valve Condenser LP/HP Switches,Transducers Condenser pipework Suction Valve Discharge Pipe Work Oil line Pipework Rotalock Valves Suction Pipe work Compressor Body Percentage of Faults Average Refrigerant Addition per Incident kg Average Refrigerant Addition per Incident (kg)

20 Outils REAL Skills Europe Fiches pour les techniciens, responsables et détenteursd Registre F-Gaz F et Calculateur d éd émissions / coût Site internet complet Téléchargements gratuits Formation en compétences sur la réduction r des fuites e-learning Méthodologie d éd étude et d inspection d de site Evaluation, processus de certification Plurilingue (7 langues)

21 Fiches conseils et Guide pour la formation

22 Calculateur d émissions et de Coût RSE Versions Excel et Avec macros

23 Calculateur RSE Fiche de données

24

25 Formation REAL Skills Europe Compétences en confinement des frigorigènes et en réduction de fuites Quatre modules e-learning Evaluations enligne (3 modules) Evaluation d étude de site (module 4) Certificats RSE Langues: allemand, anglais, estonien, français, grec, hollandais, polonais

26 Formation pour les : Techniciens de maintenance et d entretien Accroître leurs connaissances / compétences pratiques Détenteurs d équipement (utilisateurs) Comprendre et quantifier l impact des fuites Etre au courant des obligations légales et environnementales Responsables de sous-traitance et consultants Aider leurs clients à développer des stratégies efficaces de réduction des fuites

27 Comment la formation RSE complète la formation F-GazF F-Gaz (EC 303/2008) Obligatoire Détecter / réparer r les fuites Catégories REAL Skills Europe EFP Volontaire Eviter les fuites, fournir des conseils Compétences supplémentaires (F-Gaz +) Gestion des frigorigènes Etudes de site et conseils Outils et trames Bonnes pratiques en : conception et installation entretien et maintenance

28 Matrice de formation F-Gaz RSE pren Design Pre-assembling Installation Putting into Operation Commissioning Operating In-service Inspection Leakage Checking General Maintenance Circuit Maintenance Decommissioning Removing Refrigerant Dismantling Calculating the Environmental and Financial Impact of Leakage System Audit and Analysis Use of software analysis tools Leak Prevention F-Gas Certification EC 303/2008 (Category 1 and 2) REAL SKILLS EUROPE e-learning (Modules 1-4) Skill areas listed in pr EN (competence of personnel) REAL SKILLS EUROPE - additional containment skills

29 Résultats de sondage sur la formation Ordre Sujet 1 Méthodes de bonns pratiques pour l entretien et la maintenance 2 Vérifier le fonctionnement et les performances efficaces des systèmes 3= Comment réaliser des audits de site, préparer des rapports de risque de fuite et faire des recommandations aux détenteurs 3= Calculer la charge du système et comprendre les conséquences d une charge incorrecte de frigorigène 5 Comment développer une approche proactive (au lieu de réactive) à la gestion des fluides frigorigènes 6 Comment préparer, maintenir et rendre utiles les relevés sur site et les registres F-Gaz pour réduire les fuites 7 Comment auditer la conformité à la réglementation 8 Les avantages et désavantages des différentes méthodes de détection de fuite et quand utiliser la détection indirecte 9 Comment spécifier les équipements neufs pour minimiser le potentiel de fuite 10 Donner des arguments environnementaux pour réduire les fuites 11 Donner des arguments commerciaux pour réduire les fuites 12 Quoi chercher lors d inspections d équipements anciens

30 Modules de formation e-learninge 1. Aspects environnementaux, financiers et juridiques liés s aux fuites de fluide frigorigène 2. Réduire les fuites par une maintenance et un entretien approprié 3. Réduction des fuites bonnes pratiques de conception, d installation et de mise en service 4. Réduire les fuites par des études et des conseils spécifiques au site

31

32

33

34

35 Comment s inscrire s? Allez sur Sélectionnez votre langue Cliquez sur la page d inscription à l e-learning Formulaire à envoyer La formation est administrée par le partenaire RSE correspondant Identifiant et mot de passe seront transmis pour accèder à la plateforme e-learning

36 Le Registre RSE Liste de personnes qui peuvent offrir conseils et recommandations s sur le sujet de la réduction r des fuites : Techniciens/Ingénieurs nieurs RAC expériement riementés s (pr EN 13313:2010 ou diplôme national équivalent) Attestation d aptitude d Catégorie 1 Réussir les 4 modules e-learning e RSE, sous conditions d examend Bénéfices: Utilisation du logo et des modèles RSE Reconnaissance de compétences et de sensibilisation à l environnement Registre en ligne

37 Résultats e-learning e (juil-ao août t 2011) Lancement (version anglaise) début d juillet 2011 > 400 inscrits ~ 170 utilisateurs en cours (e-learning et évaluations) > 50 évaluations en ligne passées (à( mi-ao août) 1 étude de site soumise pour évaluation

38 Number of total visitors September January 2011 Visitors to the RSE website Number of students enrolled Xavier and number CAZAURAN of modules passed CETIM May September January May September 2012 Month Number Dec 2010 March Month June September December Total number of students enrolled Total number of modules passed 350 Logging downloads from the RSE website 160 Number of times the modules have been accessed Number of downloads November 2010 March July November March July November Month Number March 2011 June Month September December Module 1 Module 2 Module 3 Module 4 12 E-learning feedback questionnaire responses 25 Total number of students who have passed the assessment Number Number of students April July Month October January Dec 2010 March Month June September December Module 1 Module 2 Module 3 Module 4 Module 1 Module 2 Module 3 Module 4

39 Journées de lancement de l e-learningl learning Royaume-Uni (Londres) 4 juillet 2011 Grèce (Athènes) 7 sept Belgique (Limburg) 9 sept Pologne (Varsovie) sept. Allemagne (Duisburg) 21 sept Estonie (Tallinn) 22 sept France (Dinan) 6 oct (colloque Pôle Cristal)

Émissions de fluides frigorigènes et les compétences de fuite pour l'europe (REAL -SKILLS-EUROPE)

Émissions de fluides frigorigènes et les compétences de fuite pour l'europe (REAL -SKILLS-EUROPE) Émissions de fluides frigorigènes et les compétences de fuite pour l'europe (REAL -SKILLS-EUROPE) UK/09/LLP-LdV/TOI-163_244 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2009 Type de Projet: Statut:

Plus en détail

Règlement «F-GAS» 517/2014/UE. Abroge le règlement 842/2006

Règlement «F-GAS» 517/2014/UE. Abroge le règlement 842/2006 Règlement «F-GAS» 517/2014/UE Abroge le règlement 842/2006 F-GAZ 517/2014/UE Sommaire Le Cemafroid Préambule Mise sur le marché Confinement Traçabilité Interdictions et restrictions Certification Révisions

Plus en détail

Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés

Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés Depuis que l UE s est engagée à réduire les émissions de gaz

Plus en détail

entourer les catégories E q u i p e m e n t c o n c e r n é Lieu d'implantation : Charge initiale : Kg

entourer les catégories E q u i p e m e n t c o n c e r n é Lieu d'implantation : Charge initiale : Kg FICHE D'INTERVENTION sur CIRCUIT de FROID, CLIMATISATION, POMPE A CHALEUR (fixe) CONTENANT des CFC HCFC ou HFC à conserver 5 ans par l'opérateur et le détenteur suivant le Code de l'environnement articles

Plus en détail

CEMAFROID FORMATION. Bilan thermique et dimensionnement des installations frigorifiques et climatiques

CEMAFROID FORMATION. Bilan thermique et dimensionnement des installations frigorifiques et climatiques Bilan thermique et dimensionnement des installations frigorifiques et climatiques Le 05/03/2015 Objectifs : Acquérir les notions de bases permettant d appréhender les réglementations thermiques dans les

Plus en détail

>> NOUVEAU REGLEMENT «F-GAZ»

>> NOUVEAU REGLEMENT «F-GAZ» N 2014-647 Information Environnement Pôle Développement et Environnement Industriels NOUVEAU REGLEMENT «F-GAZ» Selon le 4 ème rapport d évaluation du groupe d experts intergouvernemental sur l évolution

Plus en détail

REGLEMENTATION FLUIDES FRIGORIGENES (d application au 31.01.2013)

REGLEMENTATION FLUIDES FRIGORIGENES (d application au 31.01.2013) REGLEMENTATION FLUIDES FRIGORIGENES (d application au 31.01.2013) 1987 : Protocole de Montréal : suppression des fluides détruisant la couche d ozone. 1991 : Arrêté Royal du 7 mars 1991 : CFC ne peuvent

Plus en détail

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels COMMISSION EUROPEENNE COMMUNIQUE DE PRESSE pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels Bruxelles, le 23 novembre 2011 Jusqu à cinq millions de personnes (soit presque deux fois plus qu actuellement)

Plus en détail

GUIDE DE CONVERSION DES FLUIDES FRIGORIGENES

GUIDE DE CONVERSION DES FLUIDES FRIGORIGENES GUIDE DE CONVERSION DES FLUIDES FRIGORIGENES LA STRATÉGIE DE THERMO KING À PROPOS DES GAZ FLUORÉS ASSUREZ L AVENIR DE VOTRE ACTIVITÉ Thermo King a investi considérablement dans le développement de technologies

Plus en détail

LA CLIMATISATION : LES ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX. Les fluides frigorigènes. et leur impact environnemental

LA CLIMATISATION : LES ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX. Les fluides frigorigènes. et leur impact environnemental LA CLIMATISATION : LES ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX Les fluides frigorigènes et leur impact environnemental 31 MARS 2005 Les différents aspects environnementaux la couche d ozone l effet de serre : les émissions

Plus en détail

Les devoirs du Détenteur d équipements

Les devoirs du Détenteur d équipements P o u r u n e u t i l i s a t i o n r e s p o n s a b l e d e s f l u i d e s f r i g o r i g è n e s AFCE - Association loi 1901, créée en 1995 : Groupement des industriels et utilisateurs du Froid et

Plus en détail

Guide du bon contrôle de fuite

Guide du bon contrôle de fuite Projet ZERO émissions et fuite de fluide frigorigène Guide du bon contrôle de fuite Traduit et adapté à la France par l www.afce.asso.fr Page 0 Guide du bon contrôle de fuite L Institut de Réfrigération

Plus en détail

RAPPEL SUR LA REGLEMENTATION F-GAS CONCERNANT LES FLUIDES FRIGORIGENES

RAPPEL SUR LA REGLEMENTATION F-GAS CONCERNANT LES FLUIDES FRIGORIGENES CU IS B U I NE AN S DE RI E S CL IM AT IS AT IO N IO N ÉR AT IG RÉ FR ETS TERRADE RAPPEL SUR LA REGLEMENTATION FGAS CONCERNANT LES FLUIDES FRIGORIGENES Vous êtes détenteur d un équipement frigorifique

Plus en détail

Etablissant des exigences techniques pour les virements et les prélèvements en euros et modifiant le règlement (CE) n 924/2009

Etablissant des exigences techniques pour les virements et les prélèvements en euros et modifiant le règlement (CE) n 924/2009 Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL Etablissant des exigences techniques pour les virements et les prélèvements en euros et modifiant le règlement (CE) n 924/2009 Position du BEUC

Plus en détail

CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION

CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION Olivier ROBERT Responsable Qualité, Sécurité, Environnement de la société ENERTHERM Vice Président de CLIMAFORT Plan de la présentation : Introduction : L utilisation

Plus en détail

Révision du règlement F-Gas La position de la France

Révision du règlement F-Gas La position de la France Révision du règlement F-Gas La position de la France Samuel JUST Chargé de mission Substances appauvrissant la couche d'ozone - Gaz à effet de serre fluorés Bureau des Substances et Préparations Chimiques

Plus en détail

B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1

B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1 1 B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1 Objectif : Acquérir une expérience professionnelle en réalisant un stage en entreprise de 3 mois à temps plein à l étranger

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

LE NOUVEAU RÈGLEMENT F-Gaz. Promouvoir l efficacité énergétique et une gestion responsable des fluides frigorigènes

LE NOUVEAU RÈGLEMENT F-Gaz. Promouvoir l efficacité énergétique et une gestion responsable des fluides frigorigènes Promouvoir l efficacité énergétique et une gestion responsable des fluides frigorigènes Heating and cooling is your life and our mission LE NOUVEAU RÈGLEMENT F-Gaz Introduction L EPEE (European Partnership

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015

APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015 APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015 FORMULAIRE DE CANDIDATURE 1 CONTEXTE ACTUEL : Le froid représente une part importante

Plus en détail

Les gaz frigorigènes sont utilisés dans les équipements frigorifiques (chambre froide, vitrine réfrigérée, climatisation ) pour produire du froid.

Les gaz frigorigènes sont utilisés dans les équipements frigorifiques (chambre froide, vitrine réfrigérée, climatisation ) pour produire du froid. Bien qu ayant un intérêt évident en matière de maîtrise de la chaîne du froid, certains fluides frigorigènes (CFC, HCFC, HFC) couramment utilisés dans les métiers de l alimentation ont par ailleurs un

Plus en détail

Étude de marché. Critères de qualification Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN

Étude de marché. Critères de qualification Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN Étude de marché Critères de qualification Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN EDMS N : 1382269 MS-4034/GS Afin d être pris en considération en tant que soumissionnaire

Plus en détail

Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2009

Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2009 Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2009 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir de l arrêté du 12 janvier 2000 relatif au contrôle

Plus en détail

SOMMAIRE. Le supermarché de Scarborough émet environ 2 700 t éq. CO 2. CanmetÉNERGIE www.canmetenergie.rncan.gc.ca

SOMMAIRE. Le supermarché de Scarborough émet environ 2 700 t éq. CO 2. CanmetÉNERGIE www.canmetenergie.rncan.gc.ca SOMMAIRE Pendant plusieurs années, la société Loblaws Inc. a misé sur des technologies de réfrigération innovatrices. En s appuyant sur ses succès passés, la compagnie multinationale a ouvert en 2008,

Plus en détail

quand une première porte permet d en ouvrir bien d autres

quand une première porte permet d en ouvrir bien d autres quand une première porte permet d en ouvrir bien d autres partenariat sgs - formarec TRANSFORMING PEOPLE AND BUSINESSES Leader de la formation professionnelle, SGS s appuie sur des années d expérience

Plus en détail

AGROCUA "Vers la certification par unités d'apprentissage dans les formations européennes du secteur agronomique, s'y préparer : un défi.

AGROCUA Vers la certification par unités d'apprentissage dans les formations européennes du secteur agronomique, s'y préparer : un défi. Leonardo da Vinci PARTNERSHIPS 2012-2014 Project AGROCUA "Vers la certification par unités d'apprentissage dans les formations européennes du secteur agronomique, s'y préparer : un défi." «Towards Certification

Plus en détail

> Dossier 17 mars 2009

> Dossier 17 mars 2009 > Dossier 17 mars 2009 Le travail des étrangers en France Vous embauchez un étranger au sein de votre entreprise : ce que vous devez savoir. L embauche de personnels de nationalité étrangère est soumise

Plus en détail

TOUR BANQUE NATIONALE Rapport d inventaire des émissions de gaz à effet de serre (pour la période de juin 2013 à mai 2014)

TOUR BANQUE NATIONALE Rapport d inventaire des émissions de gaz à effet de serre (pour la période de juin 2013 à mai 2014) TOUR BANQUE NATIONALE Rapport d inventaire des émissions de gaz à effet de serre (pour la période de juin 2013 à mai 2014) Rapport final 2014-07-11 Projet : 12-110 TOUR BANQUE NATIONALE 600, RUE DE LA

Plus en détail

BIENVENUE A SYDNEY. 01 Septembre 2014

BIENVENUE A SYDNEY. 01 Septembre 2014 BIENVENUE A SYDNEY 01 Septembre 2014 1 DONNÉES GÉOGRAPHIQUES Population australienne: 23 millions 4000 kilomètres L Australie : 12 ème puissance économique mondiale, notée AAA Taux de croissance prévisionnel

Plus en détail

Colloque scientifique

Colloque scientifique Centre technique Froid et Génie Climatique Colloque scientifique Froid industriel et commercial Bâtiment économe en énergie 6 et 7 octobre 2011 LES RENDEZ-VOUS DU PÔLE CRISTAL Sommaire Mot du Président

Plus en détail

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants PROGRAMME ERASMUS+ Le programme Erasmus+ concerne les mobilités réalisées dans le cadre d un des accords Erasmus de Sciences Po Grenoble dans les pays suivants : 27 Etats membres de l Union Européenne

Plus en détail

Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2012

Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2012 Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2012 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir de l arrêté du 12 janvier 2000 relatif au contrôle

Plus en détail

European Aviation Safety Agency

European Aviation Safety Agency Page 1 of 6 European Aviation Safety Agency EASA SPECIFIC AIRWORTHINESS SPECIFICATION for as specified in Section I This Specific Airworthiness Specification is issued in accordance with Regulation (EC)

Plus en détail

La formation continue dispensée par le GSP : modulaire, qui va à l essentiel, formateurs issus de la pratique pour des praticiens.

La formation continue dispensée par le GSP : modulaire, qui va à l essentiel, formateurs issus de la pratique pour des praticiens. Cours_GSP_2015.xp:Layout 1 23.12.14 11:01 Page1 «Partenaire GSP certifié» Formation continue pompes à chaleur Cinq modules distincts : 1. Bases de la technique des PAC 2. Projets PAC neuf et rénovation

Plus en détail

Facteurs de succès d éco-organismes européens tirés de 20 années d expérience en REP. Joachim Quoden Directeur principal, EXPRA

Facteurs de succès d éco-organismes européens tirés de 20 années d expérience en REP. Joachim Quoden Directeur principal, EXPRA Facteurs de succès d éco-organismes européens tirés de 20 années d expérience en REP Joachim Quoden Directeur principal, EXPRA Nous sommes l organisme EXPRA Regroupement d organismes représentant des entreprises

Plus en détail

Spécialiste en systèmes thermiques

Spécialiste en systèmes thermiques ImmoClimat Suisse Formation Septembre 2013 Spécialiste en systèmes thermiques Spécialisation Technique de combustion Spécialisation Pompes à chaleur 2 Formation Septembre 2013 La formation de spécialiste

Plus en détail

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Département reconnaissance des diplômes Centre ENIC-NARIC France Module 1 première partie Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Projet ERASMUS+ «Appui à l utilisation des outils de mobilité

Plus en détail

Document explicatif Introduction à Fairtrade

Document explicatif Introduction à Fairtrade Document explicatif Introduction à Fairtrade Explication de quelques mots et expressions clés utilisés à Fairtrade. Coopérative de Café Cocla, Peru. Photo: Henrik Kastenskov Document: Document explicatif

Plus en détail

La coordination des soins de santé en Europe

La coordination des soins de santé en Europe La coordination des soins de santé en Europe Droits des personnes assurées et des membres de leur famille selon les règlements (CE) n 883/2004 et (CE) n 987/2009 La coordination des soins de santé en

Plus en détail

Les bonnes pratiques énergétiques en réfrigération industrielle. Vincent Harrisson, ing. M.Sc. Patrick Letarte, ing. CIMCO Refrigeration

Les bonnes pratiques énergétiques en réfrigération industrielle. Vincent Harrisson, ing. M.Sc. Patrick Letarte, ing. CIMCO Refrigeration Les bonnes pratiques énergétiques en réfrigération industrielle Vincent Harrisson, ing. M.Sc. Patrick Letarte, ing. CIMCO Refrigeration Buts & Objectifs Survol des techniques, des options «sensibiliser»

Plus en détail

DOSSIER DE RECRUTEMENT VACATAIRE D ENSEIGNEMENT A L UNIVERSITE JOSEPH FOURIER

DOSSIER DE RECRUTEMENT VACATAIRE D ENSEIGNEMENT A L UNIVERSITE JOSEPH FOURIER Composante : Gestionnaire : Contacts : DOSSIER DE RECRUTEMENT VACATAIRE D ENSEIGNEMENT A L UNIVERSITE JOSEPH FOURIER ETAT CIVIL Nom patronymique : Prénom : Nom marital : Nom d usage : N SS : Date de naissance

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Ce bilan est une démarche volontaire, étant

Plus en détail

CCIFER Executive Master Management. En partenariat avec ESCP Europe

CCIFER Executive Master Management. En partenariat avec ESCP Europe CCIFER Executive Master Management En partenariat avec ESCP Europe Partenaire pédagogique Ecole Supérieure de Commerce de Paris ESCP Europe, un partenaire de premier rang - 5 campus à Paris, Londres, Berlin,

Plus en détail

Nouvelles opportunités de financement de projets par le mécanisme de compensation CO 2

Nouvelles opportunités de financement de projets par le mécanisme de compensation CO 2 Nouvelles opportunités de financement de projets par le mécanisme de compensation CO 2 Gaëlle Fumeaux, Responsable Suisse romande et Tessin FORUM ARPEA Neuchâtel, 20 novembre 2013 Sommaire Mission et objectifs

Plus en détail

Les principaux avantages d ISO 14001

Les principaux avantages d ISO 14001 ISO 14001 Les principaux avantages d ISO 14001 ISO 14001 est une norme internationalement reconnue qui établit les exigences relatives à un système de management environnemental. Elle aide les organismes

Plus en détail

JEUNES EN FORMATION PROFESSIONNELLE? Feu vert pour l Europe!

JEUNES EN FORMATION PROFESSIONNELLE? Feu vert pour l Europe! JEUNES EN FORMATION PROFESSIONNELLE? Feu vert pour l Europe! ERASMUS+ C EST AUSSI POUR VOUS! w Vous êtes jeune, en formation professionnelle initiale? Mettez toutes les chances de votre côté pour trouver

Plus en détail

POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation. Matières enseignées. Intervient dans les programmes. Principaux diplômes

POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation. Matières enseignées. Intervient dans les programmes. Principaux diplômes POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation Matières enseignées Stratégie internationale Commerce international Entrepreneuriat international International marketing Ventes et négociation

Plus en détail

BREEAM. Building Research Establishment s Environmental Assessment Method

BREEAM. Building Research Establishment s Environmental Assessment Method BREEAM Building Research Establishment s Environmental Assessment Method Qu est ce que le BREEAM? Certification de performance environnementale Performance basée sur des crédits répartis entre différentes

Plus en détail

Exploitation maintenance

Exploitation maintenance Exploitation maintenance L exigence du service Air Climat en quelques mots Air Climat est un groupe indépendant, qui privilégie des valeurs essentielles : compétences des hommes, innovation et maîtrise

Plus en détail

Demande d attestation de capacité sur www.datafluides.fr Guide de prise en main

Demande d attestation de capacité sur www.datafluides.fr Guide de prise en main Demande d attestation de capacité sur www.datafluides.fr Guide de prise en main 2 LES ETAPES DE VOTRE DEMANDE D ATTESTATION DE CAPACITE AVEC LE CEMAFROID Transmettre le bon de commande complété avec le

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

DOCUMENTS SOUMIS A LA COUR

DOCUMENTS SOUMIS A LA COUR ANNEXE DOCUMENTS SOUMIS A LA COUR A. - A u cours de la procédure écrite : 1. Lettres adressées, les 21 septembre et 31 octobre 1933. par le ministre des Aff. étr. de Grèce au ministre de Belgique à Athènes.

Plus en détail

Systèmes géothermiques pour bâtiments institutionnels et commerciaux. Colloque Multi énergies AGPI - 2014

Systèmes géothermiques pour bâtiments institutionnels et commerciaux. Colloque Multi énergies AGPI - 2014 Systèmes géothermiques pour bâtiments institutionnels et commerciaux Colloque Multi énergies AGPI - 2014 Vasile Minea, Institut de recherche d Hydro-Québec, Laboratoire des technologies de l énergie (LTE)

Plus en détail

Think performance and engineering

Think performance and engineering Think performance and engineering Un processus maîtrisé Notre organisation et nos méthodes de réalisation des projets sont basées sur : Un cycle en V des projets, de la spécification au commissioning et

Plus en détail

CONTRAT D ENSEIGNEMENT ERASMUS Année universitaire 2011 / 2012. Programme d éducation et de formation tout au long de la vie

CONTRAT D ENSEIGNEMENT ERASMUS Année universitaire 2011 / 2012. Programme d éducation et de formation tout au long de la vie CONTRAT D ENSEIGNEMENT ERASMUS Année universitaire 2011 / 2012 Programme d éducation et de formation tout au long de la vie La liste des codes demandés dans le présent contrat se trouve dans l annexe VI

Plus en détail

Dimensionner, sélectionner et installer la climatisation gainable mono et multi-zones (2 jours) CLM 1-15

Dimensionner, sélectionner et installer la climatisation gainable mono et multi-zones (2 jours) CLM 1-15 CLIMATISATION CLIMATISATION CLIMATISATION ET VENTILATION Sommaire VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Réussir la sélection et la vente d un climatiseur réversible (Distributeurs) (2 jours) CLM 1-17

Plus en détail

Catalogue Formation 2015

Catalogue Formation 2015 Catalogue Formation 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue Pourquoi faire de la formation? Formation préventive

Plus en détail

DECLARATION ANNUELLE : définitions et éléments attendus

DECLARATION ANNUELLE : définitions et éléments attendus DECLARATION ANNUELLE : définitions et éléments attendus Option zéro papier Version 2 1/6 Tous les opérateurs titulaires d une attestation de capacité au 31/12/09 doivent fournir leur déclaration annuelle

Plus en détail

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Relation avec d autres normes de Management de la Qualité Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 Histoire de l ISO/IEC

Plus en détail

Modification de l ORRChim Installations stationnaires contenant des fluides frigorigènes stables dans l air

Modification de l ORRChim Installations stationnaires contenant des fluides frigorigènes stables dans l air Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l'environnement OFEV Division Protection de l air et produits chimiques Modification

Plus en détail

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque maif.fr Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015 intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque Services financiers et bancaires La MAIF a fondé

Plus en détail

Informations principales / Main information

Informations principales / Main information Fiche d Inscription Entry Form À renvoyer avant le 15 Octobre 2015 Deadline October 15th 2015 Dans quelle catégorie participez-vous? In what category do you participate? Institutionnel / Corporate Marketing

Plus en détail

Coordination de la coopération scientifique entre l EFSA et la Belgique

Coordination de la coopération scientifique entre l EFSA et la Belgique SPF of Public Health, Food Chain security and Environment 1 Coordination de la coopération scientifique entre l EFSA et la Belgique Réunion des organisations de l article 36 Bruxelles, 11 octobre 2011

Plus en détail

C l i m a t i s a t i o n a u t o m o b i l e

C l i m a t i s a t i o n a u t o m o b i l e C l i m a t i s a t i o n a u t o m o b i l e Une attestation de capacité est désormais obligatoire Décret du 7 mai 2007 Relatif à certains fluides frigorigènes utilisés dans les équipements frigorifiques

Plus en détail

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES Durée : 6 jours Public : Plombiers, Electriciens, Chauffagistes Pré-requis : avoir suivi une formation climatisation

Plus en détail

Préparez-vous au virement SEPA

Préparez-vous au virement SEPA OCTOBRE 2012 ENTREPRENEURS N 6 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Master de sociologie : double diplôme possible

Master de sociologie : double diplôme possible Master de sociologie : double diplôme possible Parcours du master «changements sociaux en Europe» en partenariat avec l Université de Vienne Version française Information générale Les étudiants s inscrivent

Plus en détail

Comment préparer un projet compétitif?

Comment préparer un projet compétitif? Comment préparer un projet compétitif? Education and Culture Partie I. Préparation de la demande en fonction des exigences de l'appel Partie II. Le formulaire de candidature et astuces Erasmus+ Partie

Plus en détail

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Principes européens et code de conduite Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Une proposition du réseau IRENE Préambule Le réseau IRENE réunit des praticiens, experts, chercheurs,

Plus en détail

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Préambule Venir chez SE2M, c est vous faire profiter de notre expertise de plus de 10 ans d expérience dans l exercice de notre

Plus en détail

A qui transmettre les dossiers de demande ou de renouvellement :

A qui transmettre les dossiers de demande ou de renouvellement : DEMANDE D'ENREGISTREMENT AUPRES DES PREFECTURES (VERSION AVRIL 2001) Application du décret n 92-1271 du 7 décembre 1992 relatif à certains fluides frigorigènes utilisés dans les équipements frigorifiques

Plus en détail

Project Location (street address or GPS coordinate) / Emplacement du projet (adresse ou coordonnées GPS) :

Project Location (street address or GPS coordinate) / Emplacement du projet (adresse ou coordonnées GPS) : CSLA Awards of Excellence Entry Form Formulaire d inscription Prix d excellence de l AAPC Complete and include with your submission and fee of $325.00 per project PLUS GST/ HST. The information requested

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

Synthèse sur les réglementations et permis relatifs à l installation et à l exploitation de pompes à chaleur en Région wallonne

Synthèse sur les réglementations et permis relatifs à l installation et à l exploitation de pompes à chaleur en Région wallonne Synthèse sur les réglementations et permis relatifs à l installation et à l exploitation de pompes à chaleur en Région wallonne Version 1 28 mai 2009 Synthèse sur les réglementations et permis relatifs

Plus en détail

Le Monster Index de l Emploi en France enregistre en janvier une baisse de l activité du recrutement en ligne

Le Monster Index de l Emploi en France enregistre en janvier une baisse de l activité du recrutement en ligne Le Monster Index de l Emploi en France enregistre en janvier une baisse de l activité du recrutement en ligne Une baisse saisonnière, moins marquée cette année qu en janvier 20 L Ile-de-France affiche

Plus en détail

Préparez-vous au virement

Préparez-vous au virement octobre 2012 Entrepreneurs n 6 paiement Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/SC.3/2006/4/Add.2 19 juillet 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Raison sociale : MAAF ASSURANCES SA Code NAF

Plus en détail

Le Conservatoire national des arts et métiers ENSEIGNER À TOUS ET PARTOUT

Le Conservatoire national des arts et métiers ENSEIGNER À TOUS ET PARTOUT Le Conservatoire national des arts et métiers ENSEIGNER À TOUS ET PARTOUT LE CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS UN SERVICE PUBLIC 3 MISSIONS Formation des adultes tout au long de la vie professionnelle

Plus en détail

La mesure des compétences au service du développement

La mesure des compétences au service du développement Premier congrès de psychométrie en France Jeudi 1 er et vendredi 2 octobre 2009 Centre international d études pédagogiques, Sèvres (France) www.ciep.fr La mesure des compétences au service du développement

Plus en détail

Disque dur portable Store n Go USB 3.0

Disque dur portable Store n Go USB 3.0 Disque dur portable Store n Go USB 3.0 Guide de l utilisateur Français Table des matières Introduction 3 Connexion du disque dur portable 3 Stockage et transfert de données 4 Logiciel Nero BackItUp & Burn

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

L avantage d une communauté soudée. Le programme Partenaire Avira

L avantage d une communauté soudée. Le programme Partenaire Avira L avantage d une communauté soudée. Le programme Partenaire Avira Des avantages évidents, faciles à déceler. Contact rapide et direct Une touche personnelle Comptez sur nous Besoin d aide? Il suffit d

Plus en détail

RÉUNION ANNUELLE ANNUAL MEETING

RÉUNION ANNUELLE ANNUAL MEETING RÉUNION ANNUELLE ANNUAL MEETING 12 mai 2015 LE PORT MOTEUR DE LA CHAÎNE LOGISTIQUE THE ENGINE OF THE LOGISTICS CHAIN VALIDITÉ DE LA RÉUNION VALIDITY OF THE MEETING CONFORMITÉ DE LA CONVOCATION NOTIFICATION

Plus en détail

Formation de la région-mer Baltique dans l'audit des institutions de protection d'enfants

Formation de la région-mer Baltique dans l'audit des institutions de protection d'enfants d'enfants 2010-1-SE1-LEO05-04791 1 Information sur le projet Formation de la région-mer Baltique dans l'audit des institutions de protection Titre: Formation de la région-mer Baltique dans l'audit des

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Informations Personnelles

CURRICULUM VITAE. Informations Personnelles CURRICULUM VITAE Informations Personnelles NOM: BOURAS PRENOM : Zine-Eddine STRUCTURE DE RATTACHEMENT: Département de Mathématiques et d Informatique Ecole Préparatoire aux Sciences et Techniques Annaba

Plus en détail

Accords bilatéraux sur la libre circulation des personnes

Accords bilatéraux sur la libre circulation des personnes Accords bilatéraux sur la libre circulation des personnes 25 octobre 2006 1 CAISSE DE PENSIONS DE LA REPUBLIQUE ET CANTON DU JURA 1. Introduction/rappel système de retraite en Suisse (3 piliers) 2. Rappel

Plus en détail

Envie de réduire votre facture d électricité?

Envie de réduire votre facture d électricité? Envie de réduire votre facture d électricité? L Université de Liège participe depuis de nombreuses années à des projets Européens en matière d environnement et d énergie. Cette année, nous recherchons

Plus en détail

apparentés), titulaires d un diplôme ou d un titre paramédical européen, souhaitant exercer en région Nord Pasde-Calais et délivrées par les DRJSCS*

apparentés), titulaires d un diplôme ou d un titre paramédical européen, souhaitant exercer en région Nord Pasde-Calais et délivrées par les DRJSCS* L équivalence Les autorisations des diplômes d exercice étrangers en France dans le pour les ressortissants secteur du paramédical européens (ou apparentés), titulaires d un diplôme ou d un titre paramédical

Plus en détail

NEWSLETTER - MARCHÉ OLÉICOLE Nº 93 - avril 2015

NEWSLETTER - MARCHÉ OLÉICOLE Nº 93 - avril 2015 RUSSIE ÉVOLUTION DES IMPORTATIONS D HUILE D OLIVE Les importations russes d huile d olive et d huile de grignons d olive ont augmenté de 31 752 tonnes, à un rythme constant, durant la période 2/1-213/14

Plus en détail

DECEMBRE 2012 BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE - SOGESSUR

DECEMBRE 2012 BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE - SOGESSUR BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE - SOGESSUR TABLE DES MATIERES A Description de la personne morale concernée... 3 1) Description du périmètre organisationnel retenu... 3 2) Définition du périmètre

Plus en détail

Fiche d information : Règlement fédéral sur les halocarbures, 2003

Fiche d information : Règlement fédéral sur les halocarbures, 2003 Fiche d information : Règlement fédéral sur les halocarbures, 2003 Informations pour les entrepreneurs d entretien en ce qui concerne les systèmes de réfrigération ou de climatisation Cette fiche d information

Plus en détail

APSS Application Form for the University year 2016-2017 Formulaire de candidature au PEASS pour l année universitaire 2016-2017

APSS Application Form for the University year 2016-2017 Formulaire de candidature au PEASS pour l année universitaire 2016-2017 APSS Application Form for the University year 2016-2017 Formulaire de candidature au PEASS pour l année universitaire 2016-2017 This application form may be submitted by email at candidater.peass@egerabat.com

Plus en détail

L Europe et la certification professionnelle

L Europe et la certification professionnelle L Europe et la certification professionnelle Orsay 24 mars 2009 Anne-Marie Charraud, CNCP Construction d un espace communautaire permettant la mobilité des personnes Les travailleurs DG Marché intérieur

Plus en détail

Accord de participation 201 Grand Prix Marketing Innovation (GPMI)

Accord de participation 201 Grand Prix Marketing Innovation (GPMI) Accord de participation 201 Grand Prix Marketing Innovation (GPMI) Société* :a Adresse* :a C P* : Ville* : Adresse de facturation (si différente du siège social) : Téléphone* :a Fax :a N TVA Intracommunautaire*

Plus en détail

L'e-learning au service de la circulation des travailleurs en Europe

L'e-learning au service de la circulation des travailleurs en Europe L'e-learning au service de la circulation des travailleurs en Europe UK/06/B/F/PP-162_546 http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=3403 1 L'e-learning au service de la circulation des travailleurs

Plus en détail

List of Countries to which Canada Accords Reciprocal Protection under the Act

List of Countries to which Canada Accords Reciprocal Protection under the Act CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION List of Countries to which Canada Accords Reciprocal Protection under the Act Liste de pays auxquels le Canada accorde la protection réciproque sous la Loi SOR/93-282

Plus en détail

Comparaison internationale des Charges fiscales

Comparaison internationale des Charges fiscales Comparaison internationale des Charges fiscales Taux et quotes-parts d'impôts dans différents pays de l'ocde Janvier 2014 Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions

Plus en détail

VENDANGES 2015 INFORMATION SPECIALE MSA D ALSACE Quelques informations utiles

VENDANGES 2015 INFORMATION SPECIALE MSA D ALSACE Quelques informations utiles VENDANGES 2015 INFORMATION SPECIALE MSA D ALSACE Quelques informations utiles LES SERVICES INTERNET www.msa-alsace.fr Une plateforme d assistance est à votre disposition pour toute question concernant

Plus en détail

Zoo}-z. m{zd{ europe service. Certificat d assistance. Zoo}-zoo}

Zoo}-z. m{zd{ europe service. Certificat d assistance. Zoo}-zoo} Certificat d assistance m{zd{ europe service Zoo}-zo Zoo}-z 1 NUMEROS DE TELEPHONE IMPORTANTS INFORMATIONS IMPORTANTES CONCERNANT LE VEHICULE En cas d immobilisation, merci d appeler les numéros suivants

Plus en détail