Travaux a proximite d installations souterraines Guide pratique pour les entrepreneurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Travaux a proximite d installations souterraines Guide pratique pour les entrepreneurs"

Transcription

1 Travaux a proximite d installations souterraines Guide pratique pour les entrepreneurs /00 12/10

2 Federale Assurance, proche de vous Fédérale Assurance a été fondée en 1911 par des entrepreneurs désireux de protéger de façon complémentaire leurs travailleurs et leurs familles contre l insécurité d existence consécutive à un accident du travail. Sur le plan de la protection de votre entreprise, de votre famille et de votre avenir, nous avons ainsi acquis une expérience très spécialisée. Au fil des ans, la gamme de produits s est élargie à un très large éventail de couvertures très spécifiques et aux produits de placements financiers. 60 CONSEILLERS ET PLUS DE 30 BUREAUX POUR VOUS GUIDER Chez Fédérale Assurance, vous avez la certitude que la personne qui traite votre dossier est quelqu un de notre société. Votre conseiller ou gérant de bureau, originaire de votre région, connaît parfaitement les produits et est donc votre interlocuteur de référence pour vous guider, vous informer, mettre à jour une police existante, calculer une prime, régler un sinistre,... S il vous promet quelque chose, sachez qu il engage directement Fédérale Assurance. C est la garantie de compétence et de sérieux offerte par nos conseillers et nos gérants de bureaux partout en Belgique! 2

3 Sommaire Mesures de prévention pour travaux souterrains 4 Problèmes spécifiques 7 Dommages à une installation souterraine 8 Dommages à une installation souterraine : la procédure à suivre 9 Etes-vous correctement et suffisamment assuré? 10 3

4 Au cours des 50 dernières années, le sous-sol de notre pays s est rempli d installatio d égouts, conduites d eau, de gaz, d électricité, câbles de téléphone, de transmission uniquement le long des routes, des chemins ou dans les plaines, mais aussi le long et même dans les champs. Un simple coup de bêche suffit parfois pour heurter une le coût d un dommage a fort augmenté en raison de l utilisation croissante de câble le moins important, le risque de dommages en cascade prend de plus en plus d imp d électricité, par lesquelles une entreprise ou même une zone industrielle entière pe Ces entreprises subissent des dégâts importants qui sont sans aucune comparaison avec Mis à part quelques normes relatives à la profondeur d enfouissement et la protection des installations souterraines de gaz et d électricité, nous devons malheureusement constater que le législateur belge a pris peu d initiaves pour soumettre à certaines conditions la prolifération de canalisations souterraines. En cas de sinistre, le juge appliquera toujours les principes généraux de responsabilité civile, comme repris dans l article 1382 et suivants du Code civil : celui qui par sa faute ou négligence cause des dommages à autrui, doit réparer ces dommages. En cas de dommages à des conduites, le juge considérera généralement que l entrepreneur n aura pas pris suffisamment de mesures de prévention pour les éviter. L entrepreneur peut uniquement compter sur la bienveillance du tribunal si on peut invoquer l erreur invincible, compte-tenu du tracé ou de la situation de la conduite dans le sous-sol. Concrètement, cela signifie qu il n aurait absolument pas pu découvrir les oublis ou les fautes des impétrants eux-mêmes. Fournir une preuve contraire est donc très difficile. Que pouvez-vous faire en tant qu entrepreneur de terrassement, de travaux routiers ou d installations souterraines, confronté quotidiennement à cette problématique? Comment pouvez-vous limiter vos risques? Vous pouvez sans aucun doute prendre un maximum de précautions au niveau de la prévention. Mais en cas de sinistre, il est également important de savoir ce que vous devez faire exactement et de connaître les éléments dont vous devez tenir compte. MESURES DE PREVENTION POUR TRAVAUX SOUTERRAINS (terrains privés et publiques) Vérification administrative Etape 1 : demande d informations Vous êtes obligé de solliciter les plans de situation des câbles et conduites souterrains. 1. Région wallonne et Région de Bruxelles-Capitale Dans la Région wallonne et la Région de Bruxelles- Capitale, il n existe pas encore de système cohérent pour solliciter les plans de tous les gestionnaires de câbles et de conduites via un guichet électronique. Vous devez dès lors continuer à vous adresser à la commune concernée pour connaître les gestionnaires de câbles et de conduites présents dans la zone de travail. Vous devez ensuite solliciter les plans auprès de ces gestionnaires. Si vous êtes affilié au CICC, vous pouvez le faire via (voyez point 2 ci-dessous). 2. Région flamande Le décret du 14 mars 2008 stipule qu une demande de plan est obligatoire lors de l exécution de travaux de terrassement en Région flamande. Cette demande est à introduire au moyen du Kabel en Leiding Informatie Portaal KLIP (www.klip.be) ou de l application liée point de Contact Informations Câbles et Conduites CICC (www.klim-cicc.be). Ce dernier outil couvre toute la Belgique, alors que le portail KLIP se limite à la Région flamande. 4

5 ns souterraines de toutes sortes : réseaux de données, Nous ne les trouvons pas des canaux, des lignes de chemins de fer conduite. De plus, ces dernières années, s en fibre de verre. Enfin, et ce n est pas ortance. Prenons l exemple des coupures ut alors être arrêtée temporairement. les dégâts matériels aux conduites mêmes. Source : CNAC, Notes de sécurité Construction, n 91, p. 6 Le gestionnaire du réseau à haute tension (Elia), ainsi que les gestionnaires du réseau de transport de gaz naturel (membres de Fetrapi, dont Fluxys) sont affiliés au point de Contact Informations Câbles et Conduites CICC. Tous les autres gestionnaires de câbles et de conduites (gestionnaires du réseau de distribution, autorités, ) sont affiliés au Kabel en Leiding Informatie Portaal KLIP. Grâce au lien existant entre le KLIP et le CICC, il suffit d introduire une demande de plan pour des travaux à effectuer en Région flamande auprès d un des deux guichets électroniques. La demande sera automatiquement transférée à l autre guichet. Tant que vous n avez pas reçu toutes les informations des gestionnaires de câbles et de conduites concernés, les travaux ne peuvent pas être entamés. Numéros de téléphone utiles : Helpdesk KLIP : (de 09h00 à 16h00). Helpdesk CICC : (Fr) et (Nl) (de 09h00 à 17h00). * Les outils informatiques dans cette matière sont en constante évolution. La mise à jour des textes et commentaires de cette brochure est arrêtée au Vous êtes en outre obligé d annoncer vos travaux aux gestionnaires de câbles et de conduites au moyen d un des portails précités, au plus tôt quarante jours et au plus tard vingt jours ouvrables avant le début des travaux de terrassement. Si vous avez été informé des travaux à effectuer moins de 20 jours ouvrables avant leur début, ce délai minimum de 20 jours ouvrables peut être dépassé. Votre demande de plan sera automatiquement adressée à tous les gestionnaires de câbles et de conduites concernés. Vous recevrez deux mails (le premier du KLIP et le deuxième du CICC) confirmant votre demande de plan et reprenant un aperçu des gestionnaires de câbles et de conduites concernés. Ceux-ci vous transmettront les plans ou vous confirmeront l absence de câbles et de conduites dans la zone de demande de plan. Vous recevrez les plans par courrier ordinaire ou par mail (dans des cas exceptionnels, vous devrez aller chercher les plans). En outre, il arrive de plus en plus souvent que les plans soient transmis sous forme numérique. 5

6 3. Bon à savoir Les points suivants méritent votre attention toute particulière : Les plans de situation remis doivent être présents à tout moment sur le chantier et doivent être facilement consultables par toutes les parties concernées. Il peut s avérer dangereux de vous baser uniquement sur les plans envoyés initialement aux concepteurs ou au bureau de projet. Entretemps, des changements ont déjà pu se produire. N hésitez donc pas à renouveler votre demande, si une longue période s est écoulée entre la demande initiale et le début réel des travaux. Sachez que les raccordements des abonnés à l électricité, à la télédistribution, au gaz naturel et autres ne sont pas indiqués sur les plans. Dans le seul cas de figure où il s agit de travaux de réparation très urgents, vous pouvez les exécuter après avoir averti les intéressés par téléphone. Ce message doit être confirmé endéans les 24 heures par lettre recommandée ou par accusé de réception. Etape 2 : détermination de la situation théorique Afin d avoir un aperçu correct de la situation, il convient de reporter toutes les informations reçues sur le plan des travaux, y compris les données relatives aux points de repère et/ou aux points particuliers. Vous devez tenir compte des éventuelles différences d échelle et de points de repère utilisés les gestionnaires de câbles et de conduites. Si nécessaire, vous devez également vous mettre d accord sur les méthodes de travail et les mesures de sécurité. Cela s impose toujours en cas d intervention des gestionnaires du réseau de transport de gaz. Le maître de l ouvrage se charge de la concertation avec les impétrants pour : la prise de mesures conservatrices pour les conduites ; le déplacement de conduites (si nécessaire) ; la mise hors tension des conduites. Les frais éventuels sont à la charge du maître de l ouvrage ou du demandeur. Vérification sur le terrain Etape 3 : localisation des câbles et conduites sur le terrain Vous devez tout d abord localiser les canalisations souterraines existantes. Cela signifie que vous devez déterminer leur position réelle, y compris celle des raccordements aux immeubles et autres, qui ne sont pas indiqués sur les plans. A cet effet, vous devez demander les informations indispensables aux abonnés et aux particuliers. Dans ce contexte, les appareils de détection électroniques peuvent s avérer utiles et vous permettre de gagner du temps. Vérifiez toujours si les points de repère en surface ne sont pas dépassés : un tracé de la route adapté (élargi, déplacé, ), nouveaux numéros de maison, autre nom de rue, immeuble démoli, etc. Prêtez attention aux signes extérieurs, tels qu un puits de contrôle, une cabine, des panneaux de signalisation, des pylônes, etc. qui laissent présager de la présence de câbles et de conduites souterrains. Etape 4 : sondage manuel Le sondage manuel constitue l étape suivante : vous devez creuser plusieurs fouilles de sondage, avec une distance de 50m en ligne droite. Pour les tracés en courbe, ces distances doivent être fortement réduites. Vous devez en effet tenir compte du fait que le résultat de ces sondages peut être extrapolé. En outre, il convient toujours de procéder à un sondage à hauteur des points sensibles, par exemple à l endroit où des câbles et/ou conduites se croisent. Vous devez en effet tenir compte du fait que le résultat de ces sondages peut être extrapolé. Si le câble ou la conduite ne se trouve pas à l endroit indiqué sur le plan, il convient d élargir le sondage ou de contacter le gestionnaire de câbles ou de conduites concerné. En outre, ne perdez pas de vue les câbles et conduites désaffectés. Il s agit de câbles et conduites qui sont hors d usage, mais qui restent enfouis dans le sol. En effet, il arrive qu ils ne soient plus indiqués sur les plans, ce qui peut prêter à confusion. En cas de creusements à risque, l utilisation d un aspirateur-remorque peut être indiquée. Etape 5 : contrôle continu Un contrôle continu à l aide de points de repère fixes se révèle absolument indispensable. Il arrive régulièrement que les points de repère utilisés soient déplacés (temporairement) durant les travaux. 6

7 Problemes specifiques D après l information reçue, il n y a aucune installation souterraine dans cette rue. Ceci ne vous libère pas de vos obligations. S il existe des indices extérieurs, tels que des cabines, des puits de contrôle, des clapets, la présence de canalisations est très probable. Et même en l absence d indices extérieurs, vous êtes tenu d effectuer des sondages manuels, avant de procéder aux opérations de creusement mécanique. Lors des sondages, j ai découvert une conduite qui ne figure pas sur les plans. Si vous êtes en mesure d identifier le gestionnaire de la conduite, prenez directement contact avec lui et demandez-lui les plans. S il est impossible de l identifier, toutes les mesures doivent néanmoins être prises pour ne pas endommager la conduite. Si, dans le cadre de vos travaux, un dégât s avère inévitable, il convient de faire signer une décharge de responsabilité par votre maître de l ouvrage. Les plans reçus sont rudimentaires : ils ne contiennent ni une localisation précise, ni une indication de profondeur. Dès que vous êtes informé de la présence d une installation souterraine, vous devez la localiser. Vous pouvez toutefois demander l assistance d un représentant du gestionnaire. J effectue des travaux sur un terrain privé. Dois-je solliciter les plans? Oui, le devoir d information vaut également pour les travaux effectués en domaine privé. En outre, le décret KLIP stipule qu en Flandre, une demande de plan doit être introduite pour les travaux de terrassement en domaine privé. Le fait que le maître d ouvrage omet de signaler la présence de certaines installations souterraines, ne vous libère pas de votre obligation de solliciter préalablement les plans, même si rien ne laisse présumer la présence de telles installations. Vous devez vous informer auprès du maître de l ouvrage, de préférence par écrit. Si ce dernier n est pas à même de vous fournir les informations indispensables, vous êtes tenu de procéder aux travaux de creusement nécessaires en vue de localiser les installations souterraines éventuelles. Remarque Pour les chantiers temporaires et mobiles, des zones doivent être délimitées autour des conduites et des transits de gaz. Sur cette surface, aucune baraque de chantier, conteneur de chantier ou grue ne peut être présent. Les véhicules lourds ne peuvent pas non plus y rouler. Lors du sondage, il apparaît que la situation réelle ne correspond pas à la situation indiquée sur les plans. Ceci ne vous libère pas non plus de vos obligations. Vous devez déterminer l emplacement exact. A toutes fins utiles : un écart de 50 cm par rapport à la localisation exacte sur les plans est d office accepté par la jurisprudence. Les travaux seront effectués par un sous-traitant. Est-ce à moi de solliciter les plans? En principe non. Il appartient à l entrepreneur qui réalise les travaux d effectuer les recherches. Soyez cependant attentif aux clauses dérogatoires reprises dans le contrat de sous-traitance par lesquelles les obligations du sous-traitant seraient contractuellement mises à charge de l entrepreneur principal. 7

8 DOMMAGES A UNE INSTALLATION SOUTERRAINE : LES CONVENTIONS Une remarque préalable : l expérience montre que les accords oraux sont souvent infirmés et même niés Bon à savoir Assuralia (L Union Professionnelle des Entreprises d Assurances) a conclu des conventions d expertise avec de nombreux impétrants. Leur but consiste en : la création d un Bureau de Coordination des Expertises (BCE)*. Le sinistré peut y adresser directement sa déclaration de dommage. De cette façon, les réparations peuvent se faire le plus vite possible et cela permet de réduire au minimum l importance des dommages en cascade, en l occurrence les dommages immatériels subis par les usagers. Il va de soi que ceci est dans l intérêt de tous. la mise en place de règles pour l évaluation précise du coût des dommages. Ces conventions, dont la plupart ont également été souscrites par Fédérale Assurance, ne règlent en aucune manière la problématique de la détermination des responsabilités. Cela reste une affaire exclusive entre le sinistré et l entrepreneur (et son assureur). Ces conventions contiennent toutefois un formulaire type de Constat amiable sans reconnaissance de responsabilité (formulaire en double exemplaire). Dans la pratique ce constat est bien souvent le seul document commun aux deux parties (sinistré et entrepreneur). Il constitue le meilleur mode de preuve pour l établissement des responsabilités. Si l entrepreneur souhaite contester sa responsabilité, peut formuler ses remarques au bas du constat dans l espace qui lui est réservé. Vous trouvez un exemple de ce formulaire à la fin de cette brochure. * BCE - Square de Meeüs, Bruxelles - Tél Que faire en cas de fuite de gaz naturel? En cas d échappement de gaz, par exemple suite à l arrachement d un raccordement ou à la rupture d une conduite principale, vous devez : 1. avertir immédiatement la société de gaz (numéro de téléphone : voir plan et/ou lettre) ; 2. - laisser s échapper le gaz à l air libre ; - diriger le jet de gaz dans une direction non dangereuse ; - éviter que le gaz ne s introduise dans les bâtiments avoisinants (couvrir les ouvertures d égout) ; - ne JAMAIS pousser une conduite arrachée dans le sol ; - ne JAMAIS couvrir de terre une conduite qui fuit ; 3. - éteindre toute flamme nue à proximité ; - surtout ne pas fumer, ni utiliser de GSM ; - ne pas actionner un interrupteur dans les environs du gaz ; - certainement ne pas aiguiser ; 4. en cas de fuite de gaz enflammée : - laisser brûler la flamme de gaz ; - sécuriser l environnement ; 5. délimiter le lieu et tenir les curieux et le trafic non autorisé à distance ; 6. surveiller le lieu de l accident jusqu à ce qu une équipe d intervention de la société de gaz arrive sur place. 8

9 DOMMAGES A UNE INSTALLATION SOUTERRAINE : LA PROCEDURE A SUIVRE 1. Avertir le sinistré Si vous connaissez l identité du sinistré, il est de votre intérêt de l informer le plus vite possible. Une réparation rapide est presque toujours synonyme d une diminution des coûts. En outre, cela vous permettra de remplir, ensemble avec le sinistré, le constat contradictoire amiable et de mentionner sur ce document vos arguments éventuels permettant de contester votre responsabilité. 2. Remplir le formulaire constat contradictoire amiable Si vous estimez que votre responsabilité peut être contestée pour une raison valable, il est absolument nécessaire de consacrer la plus grande attention à la rédaction de ce formulaire. Il faut faire particulièrement attention aux croquis. Indiquez avec précision la situation des installations souterraines avec mention des mesures par rapport à des points de repérage fixes. Exemples de remarques intéressantes : boucle soudaine sans nécessité dans un tracé rectiligne avec un écart de 1,5 m ; boucle verticale soudaine vers le haut, de -1 m à - 0,30 m sans aucune indication ; conduite non trouvée après sondage et prise de contact avec l impétrant. Se situe à 5m de l endroit indiqué sur le plan et de l autre côté de la route ; raccordement au téléphone bétonné dans le trottoir, arraché lors de l enlèvement des dalles ; conduite électrique touchée lors du sondage à - 0,30 m. Essayez de fournir le plus d informations précises. Evitez les remarques vagues comme : situation du câble non conforme au plan ; raccordement non mentionné sur le plan ; câble électrique non couvert ; pas reçu de plan. 3. Avertir Fédérale Assurance La déclaration de sinistre et un exemplaire du constat amiable doivent être envoyés immédiatement chez Fédérale Assurance. La gestion des dossiers est confiée à des gestionnaires spécialisés, au siège social à Bruxelles. Afin de ne pas perdre de temps, nous vous conseillons d envoyer directement votre déclaration à notre siège social. Vous pouvez évidemment toujours vous adresser à votre conseiller ou à votre gérant de bureau pour toute information. 4. Expertise Les conventions prévoient que le sinistré peut, s il connaît l identité de l entrepreneur et de son assureur, déclarer directement le sinistre au Bureau de Coordination des Expertises (BCE - voir p. 8). Cela signifie qu en général, c est le BCE qui, en fonction de l importance du sinistre, mandatera un expert. Cela ne vous empêche nullement de demander qu un expert soit mandaté. Vous pouvez le faire lors de la déclaration du sinistre à Fédérale Assurance si vous estimez que cela permettra de contester votre responsabilité. Numéros de téléphone utiles : Pour les sinistres graves pour lesquels des mesures doivent être prises immédiatement : appelez le BCE au numéro Cellule Câbles et Conduites Fédérale Assurance: Règlement du sinistre Si votre responsabilité ne peut pas être contestée, nous réglons les indemnités au sinistré, après réception de la facture de réparation et déduction de la franchise contractuelle. Vous en êtes averti par écrit et serez invité à payer votre part directement au sinistré. N hésitez pas à prendre des photos. Elles peuvent être très parlantes et utiles pour apporter la preuve de la situation du fait. 9

10 VOTRE CONTRAT D ASSURANCE : ETES-VOUS suffisamment et correctement ASSURE? Votre police d assurance couvre-t-elle vos travaux de terrassement, vos travaux de voirie ou la pose de conduites souterraines? Vérifiez la description du risque assuré. Les montants des garanties sont-ils suffisants? Une garantie de par sinistre suffit pour les dommages courants aux câbles. Mais en cas de dommages immatériels consécutifs importants (suspension des activités d une entreprise par exemple) ou de dommages à un câble en fibre de verre coûteux, cette garantie pourrait être insuffisante. Examinez votre contrat et faites adapter la police. Demandez l avis de votre conseiller ou de votre gérant de bureau. Les affaissements sont-il couverts? Il n est pas rare que des affaissements de tranchées causent des dommages. Etes-vous assuré lorsque vous faites appel à un sous-traitant pour l exécution des travaux et lorsque l entrepreneur principal est tout de même rendu responsable pour une raison ou pour une autre? Etes-vous assuré pour les dommages après la réalisation des travaux? Pour des travaux de grande ampleur, il ne s agit pas d un luxe. En cas de doute, faites examiner votre police par votre conseiller ou votre gérant de bureau ou prenez rendez-vous au N attendez pas de subir un sinistre! Source : CNAC, Notes de sécurité Construction, n 91, p. 6 10

11 Constat amiable de dommage sans reconnaissance de responsabilité, établi suivant la convention Assuralia 1. Propriétaire de l installation endommagée : Nature des travaux : Le cas échéant, profondeur du terrassement (voir aussi croquis) : Dommage : constaté (date, heure) :... (Probablement) provoqué le : Nature du réseau endommagé : Elec - Gaz - Télécommunication - DT - Signalisation routière - Eclairage public (1) Aérien-Souterrain (1) Raccordement - Conduite principale (1) Description précise : Nature du dommage : rupture - perforation - étirement - écrasement - arrachement - incendie (1) Autre : Protection de l installation souterraine: O/N (1) par... en (matière)... Profondeur de la conduite souterraine p/rap. au niveau original du terrain avant des travaux sub 2 :... cm 8. Cause : outil manuel-engin mécanique (1) n d immatriculation:... Autre : Fonction, ou (de préférence) nom de la personne qui a provoqué le dommage : Employeur (nom, adresse, tél.) du n 9 : Assureur R.C. (nom, police) du n 10 : Précautions : plans présents : O/N (1) Réf. du plan approprié :... Réf. de l envoi du plan :... Traces de sondages réalisés par tranchées transversales : O/N (1) à... mètres du dommage. (1) Biffer ce qui est inutile. Vue en plan. Croquis de l emplacement de l installation. Distances par rapport aux bâtiments, bordures ou autres points fixes. A C B D Vue latérale AB/CD (1). Croquis de l emplacement de l installation. Distances par rapport au sol avant terrassement. Etabli en double exemplaire à... le... Intervenant pour rubrique 1 : Nom :... Signature :... Intervenant pour rubrique 10 : Nom :... Signature :... Remarques de la partie citée dans la rubrique 1 Remarques de la partie citée dans la rubrique 10 11

12 SIEGE SOCIAL Rue de l Etuve Bruxelles - Belgique Tél Fax Les Assurances Fédérales Caisse Commune d Assurance contre les Accidents du Travail - Association d Assurances Mutuelles sur la Vie - Société Coopérative d Assurance contre les Accidents, l Incendie, la Responsabilité Civile et les Risques Divers Entreprises d assurances agréees sous les n de code 0345/0346/0087 N RPM Bruxelles Editeur responsable : F. Vroman, Rue de l Etuve 12, 1000 Bruxelles, Belgique

Poseur de conduites : un métier

Poseur de conduites : un métier Poseur de conduites : un métier passionnant, mais dangereux. DEFINITIONS Poseur de conduites enterrées sous pression : soit eau potable, gaz, tout autre fluide et de câbles soit d électricité, de téléphone,

Plus en détail

janvier 2012 Travaux à proximité de canalisations de transport de produits gazeux et autres

janvier 2012 Travaux à proximité de canalisations de transport de produits gazeux et autres janvier 2012 Travaux à proximité de canalisations de transport de produits gazeux et autres Cette brochure est issue de la collaboration entre FETRAPI et le SPF Economie. FETRAPI : Fédération des transporteurs

Plus en détail

RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES. Travaux à proximité des réseaux de distribution d électricité, de gaz et de télécommunication

RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES. Travaux à proximité des réseaux de distribution d électricité, de gaz et de télécommunication RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES Travaux à proximité des réseaux de distribution d électricité, de gaz et de télécommunication TABLE DES MATIÈRES ZONE COUVERTE PAR TECTEO RESA : territoires desservis en gaz et

Plus en détail

En s approchant trop près d une installation à haute tension, on provoque une ionisation de l air, assortie d un arc électrique.

En s approchant trop près d une installation à haute tension, on provoque une ionisation de l air, assortie d un arc électrique. La haute tension : risques très spécifiques Gestionnaire du réseau de transport d électricité en Belgique Elia, le gestionnaire du réseau de transport d électricité, assure la gestion du réseau à haute

Plus en détail

que faire? Siège social Rue de l Etuve 12-1000 Bruxelles - Belgique Tél. 02 509 04 11- Fax 02 509 04 00 www.federale.be

que faire? Siège social Rue de l Etuve 12-1000 Bruxelles - Belgique Tél. 02 509 04 11- Fax 02 509 04 00 www.federale.be Siège social Rue de l Etuve 12-1000 Bruxelles - Belgique Tél. 02 509 04 11- Fax 02 509 04 00 www.federale.be Société Coopérative d Assurances contre les Accidents, l Incendie, la Responsabilité Civile

Plus en détail

Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété

Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété 1. Caractéristiques et champ d application d une Assurance Immeuble : Existe -t-il une obligation d assurance? Aucun texte

Plus en détail

Consignes spécifiques dans le cadre de travaux de génie civil réalisés dans les environs de conduites de gaz à haute pression

Consignes spécifiques dans le cadre de travaux de génie civil réalisés dans les environs de conduites de gaz à haute pression Consignes spécifiques dans le cadre de travaux de génie civil réalisés dans les environs de conduites de gaz à haute pression Juillet 2009 ( Version 2.0 ) 1/9 Sommaire 1 ) Introduction 3 ) Responsabilité

Plus en détail

L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER

L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER Une protection optimale pour vos chantiers 30.34.001/00 08/14 L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER Une protection optimale pour votre chantier La construction d un bâtiment,

Plus en détail

L'assureur de la construction La construction est dans notre ADN!

L'assureur de la construction La construction est dans notre ADN! L'assureur de la construction La construction est dans notre ADN! 30.03.006/00 10/15 L'ASSUREUR DE LA CONSTRUCTION La construction est dans notre ADN! Bon nombre de professionnels de la construction considèrent

Plus en détail

ANNEXE : INFORMATIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LA LÉGISLATION AMIANTE 1 COMMENT PEUT-ON DETERMINER SI UN MATERIAU CONTIENT DE L AMIANTE?

ANNEXE : INFORMATIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LA LÉGISLATION AMIANTE 1 COMMENT PEUT-ON DETERMINER SI UN MATERIAU CONTIENT DE L AMIANTE? ANNEXE : INFORMATIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LA LÉGISLATION AMIANTE 1 COMMENT PEUT-ON DETERMINER SI UN MATERIAU CONTIENT DE L AMIANTE? Certains matériaux contiennent de l amiante de façon évidente, comme

Plus en détail

Nous réceptionnons les commandes par Internet, téléphone, courrier ou fax.

Nous réceptionnons les commandes par Internet, téléphone, courrier ou fax. Conditions générales R.C. Exploitation GARAGE 1. Définitions Client: personne morale et/ou physique achetant ou utilisant POWERCONCEPT. Consommateur: particulier achetant des Produits pour son usage privé.

Plus en détail

900 ISO 1 CERTIFIE D BCCA FI VITA INVEST.2

900 ISO 1 CERTIFIE D BCCA FI VITA INVEST.2 IS 1 O 900 CA CE RT IFI BC ED FIRM 51.30.259 07/14 VITA INVEST.2 VITA INVEST.2 CONDITIONS GENERALES DEFINITIONS A. Preneur d assurance La personne qui conclut le contrat avec l entreprise d assurances.

Plus en détail

UNE PROTECTION OPTIMALE POUR VOTRE ENTREPRISE

UNE PROTECTION OPTIMALE POUR VOTRE ENTREPRISE Assurances pour entreprises UNE PROTECTION OPTIMALE POUR VOTRE ENTREPRISE 30.00.005/00 10/14 ASSURANCES POUR ENTREPRISES Une protection optimale pour votre entreprise Entreprendre, c est accepter d assumer

Plus en détail

des solutions pour chaque risque

des solutions pour chaque risque ASSURANCEs pour travaux de RENOVATION des solutions pour chaque risque 30.03.003/00 09/08 Les travaux de rénovation et de transformation donnent lieu à des risques divers. Ils concernent le bâtiment à

Plus en détail

Conditions d entreprise

Conditions d entreprise 1. Contenu du contrat 1.1. Tout entrepreneur qui exécute des travaux pour le compte de (nommé ci-après BASF) accepte l application de ces conditions générales à l exclusion de ses propres conditions standards.

Plus en détail

La procédure concernant une demande d aide

La procédure concernant une demande d aide Version n : 1 Dernière actualisation : 11-12-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Quand est-ce que je peux demander de l aide au CPAS? 3) Comment obtenir une aide du CPAS? Étape n 1 : l introduction de

Plus en détail

Inventaire. des signaux routiers SIGNALER MOINS MAIS MIEUX. avril 2007

Inventaire. des signaux routiers SIGNALER MOINS MAIS MIEUX. avril 2007 4 SIGNALER MOINS MAIS MIEUX avril 2007 Inventaire des signaux routiers Pour pouvoir gérer correctement la signalisation routière, le gestionnaire de la voirie doit avoir un bon aperçu de la tâche qui lui

Plus en détail

Raccordement de maison unifamiliales au réseau de fibre optique

Raccordement de maison unifamiliales au réseau de fibre optique Raccordement de maison unifamiliales au réseau de fibre optique Préparez votre maison pour l avenir Les besoins en termes de connexion internet ne feront qu augmenter au cours des années à venir. Pour

Plus en détail

Demande d indemnisation - Électricité & Gaz

Demande d indemnisation - Électricité & Gaz Demande d indemnisation - Électricité & Gaz Ordonnance du 19 juillet 2001 relative à l organisation du marché de l électricité en Région de Bruxelles-Capitale, modifiée par l ordonnance du 20 juillet 2011

Plus en détail

Multirisque Artisan du Bâtiment A chaque étape de votre chantier, AXA protège vos clients et votre activité

Multirisque Artisan du Bâtiment A chaque étape de votre chantier, AXA protège vos clients et votre activité Multirisque Artisan du Bâtiment A chaque étape de votre chantier, AXA protège vos clients et votre activité Avec AXA, choisissez la solution qui protège à la fois votre activité et vos clients Comme tous

Plus en détail

T0050_Procédure: Audit administratif et technique des dossiers de fermeture. Table des matières

T0050_Procédure: Audit administratif et technique des dossiers de fermeture. Table des matières T0050_Procédure: Table des matières 1 Objectifs... 1 2 Champ d application... 1 3 Références (cadre législatif)... 1 4 Définitions... 2 5 Procédure du contenu de l audit... 3 5.1 Introduction...3 5.2 Contrôle

Plus en détail

ASSURANCE F-10 DE LA RESPONSABILITE DECENNALE DES ARCHITECTES ET ENTREPRENEURS 30.15.001/00 12/08

ASSURANCE F-10 DE LA RESPONSABILITE DECENNALE DES ARCHITECTES ET ENTREPRENEURS 30.15.001/00 12/08 ASSURANCE F-10 DE LA RESPONSABILITE DECENNALE DES ARCHITECTES ET ENTREPRENEURS 30.15.001/00 12/08 L assurance F-10 de Fédérale Assurance couvre durant 10 ans la responsabilité de l entrepreneur et de l

Plus en détail

Que faire en cas d accident?

Que faire en cas d accident? Editeur Responsable : Mercedes-Benz Financial Services BeLux SA Avenue du Péage 68 B-1200 Bruxelles TVA : BE 0405.816.821 RPM : Bruxelles CBFA : 14855. Tél. : (02) 254 68 11 Fax : (02) 254 68 12 www.mercedes-benz.be

Plus en détail

La protection de vos données médicales chez l assureur

La protection de vos données médicales chez l assureur La protection de vos données médicales chez l assureur Brochure 2012 Les principes décrits valent pour tous, que vous soyez : un candidat-assuré qui souhaite conclure une assurance ; un assuré désirant

Plus en détail

Concours d assurances (RC-TRC)

Concours d assurances (RC-TRC) Concours d assurances (RC-TRC) 21 avril 2015 Hugo Keulers 1. Concours d assurances: quel contexte? La personne qui a subi un dommage peut se retourner potentiellement contre plusieurs assureurs en vertu

Plus en détail

Comment faire suivre le gaz et l électricité?

Comment faire suivre le gaz et l électricité? COMMISSION DE RÉGULATION Vous déménagez Comment faire suivre le gaz et l? VOOR ENERGIE Formulaires de déménagement inclus www.brugel.be Vous déménagez? Pensez à prévenir votre fournisseur d énergie au

Plus en détail

La protection de vos données médicales chez l assureur

La protection de vos données médicales chez l assureur La protection de vos données médicales chez l assureur Brochure 2009 2 Questions & Réponses fréquentes FAQ 2009 La communication de données est le point de passage obligé pour le bon fonctionnement de

Plus en détail

COMMISSION DE CONCILIATION REGLEMENT DE PROCEDURE DE LA COMMISSION DE CONCILIATION CONSTRUCTION

COMMISSION DE CONCILIATION REGLEMENT DE PROCEDURE DE LA COMMISSION DE CONCILIATION CONSTRUCTION COMMISSION DE CONCILIATION BOUWUNIE CONFEDERATION CONSTRUCTION FAB NAV TEST-ACHATS REGLEMENT DE PROCEDURE DE LA COMMISSION DE CONCILIATION CONSTRUCTION 1. Dispositions générales Article 1 La Commission

Plus en détail

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu.

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. Vous êtes victime ou responsable d un dégât des eaux? Pas de panique. Dans la majorité des cas, ces

Plus en détail

Conditions générales et Tarif de Maître BECK. Tous les montants sont majorés de la TVA de 21 % à dater du 1er Janvier 2014

Conditions générales et Tarif de Maître BECK. Tous les montants sont majorés de la TVA de 21 % à dater du 1er Janvier 2014 Conditions générales et Tarif de Maître BECK Tous les montants sont majorés de la TVA de 21 % à dater du 1er Janvier 2014 1. L avocat BECK travaille au mieux des intérêts du client sur base des présentes

Plus en détail

RC Auto. comment s y prendre?

RC Auto. comment s y prendre? RC Auto comment s y prendre? RC Auto Une assurance, pour quels conducteurs et pour quels véhicules? «Pas de voiture» sans assurance Parler de l assurance automobile, c est songer aussitôt à l assurance

Plus en détail

Le pour et le contre. Avantages de la location. Avantages de la construction. Inconvénients de la location

Le pour et le contre. Avantages de la location. Avantages de la construction. Inconvénients de la location 1Louer, construire, acheter ou rénover? Quelle est la situation la plus intéressante: louer, construire, acheter ou rénover? Le choix est toujours d ordre personnel mais une comparaison approfondie des

Plus en détail

demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise

demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise (Nouvelle réglementation régimes généraux) document d information Version 3.1 01.10.2014 C3 RCC EXTRAITS DE VOS DROITS ET OBLIGATIONS

Plus en détail

Article 4 : Etat du véhicule : remise et restitution

Article 4 : Etat du véhicule : remise et restitution Article 3 : La rémunération Le locataire doit une rémunération de par journée commencée, dont les heures sont comptées, au loueur Le prix inclut la location ainsi que l assurance BA et les taxes. Les prix

Plus en détail

Allianz Route. Les solutions d assurance et de services pour vos véhicules d entreprise.

Allianz Route. Les solutions d assurance et de services pour vos véhicules d entreprise. Allianz Route Les solutions d assurance et de services pour vos véhicules d entreprise. Allianz Route, un large choix de garanties pour vos véhicules : moins de 3T5, plus de 3T5 à usage de transport pour

Plus en détail

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA Convention La durée du contrat est fixée aux conditions particulières. Elle ne peut excéder un an. A chaque échéance annuelle, le contrat est reconduit tacitement pour des périodes consécutives d un an.

Plus en détail

CRECHE INTERCOMMUNALE «LES P TITS BOUTS» *** TRAVAUX EXTERIEURS DE REFECTION DU SOL DE LA COUR

CRECHE INTERCOMMUNALE «LES P TITS BOUTS» *** TRAVAUX EXTERIEURS DE REFECTION DU SOL DE LA COUR DEPARTEMENT DES HAUTES-ALPES CRECHE INTERCOMMUNALE «LES P TITS BOUTS» *** TRAVAUX EXTERIEURS DE REFECTION DU SOL DE LA COUR CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Maître d Ouvrage : Communauté

Plus en détail

Comment compléter votre contrat? Employee Privilege Programme by Belgacom (EPP)

Comment compléter votre contrat? Employee Privilege Programme by Belgacom (EPP) Comment compléter votre contrat? Employee Privilege Programme by Belgacom (EPP) Cher client, Vous trouverez ci-dessous quelques explications qui vous aideront à compléter votre contrat EPP. Document A

Plus en détail

Skateparks, pistes VTT ou autres installations sportives: ce que vous devriez savoir à propos de la responsabilité de votre commune.

Skateparks, pistes VTT ou autres installations sportives: ce que vous devriez savoir à propos de la responsabilité de votre commune. Skateparks, pistes VTT ou autres installations sportives: ce que vous devriez savoir à propos de la responsabilité de votre commune. Une commune doit répondre comme n importe quelle personne de tout acte

Plus en détail

La demande de renouvellement dans un contrat de bail commercial

La demande de renouvellement dans un contrat de bail commercial La demande de renouvellement dans un contrat de bail commercial «Le renouvellement d un contrat de bail commercial n est pas automatique» 1. La demande de renouvellement Il n existe pas de renouvellement

Plus en détail

E-PROCUREMENT GESTION D UTILISATEURS

E-PROCUREMENT GESTION D UTILISATEURS E-PROCUREMENT GESTION D UTILISATEURS MANUEL POUR SUPERUSERS CONDITIONS D UTILISATION Droits Le SPF Personnel et Organisation conserve tous les droits (parmi lesquels les droits d auteur, les droits de

Plus en détail

Ses compétences sont décrites à l article 302 de la loi relative aux assurances du 4 avril 2014.

Ses compétences sont décrites à l article 302 de la loi relative aux assurances du 4 avril 2014. L Ombudsman des Assurances intervient si un problème persiste lorsque le demandeur n a pas obtenu de réponse satisfaisante à sa demande de la part de l entreprise d assurances ou de l intermédiaire d assurances.

Plus en détail

NOUVELLE RÉGLEMENTATION

NOUVELLE RÉGLEMENTATION NOUVELLE RÉGLEMENTATION Les principes fondamentaux des actions gouvernementales pour prévenir les risques liés aux endommagements des canalisations et réseaux sont portés par la loi Grenelle 2. Ces principes

Plus en détail

Journée d actualité du CNFPT. La mise en œuvre de la réforme des travaux à proximité des réseaux (DT-DICT) MONTIGNY Le - BRETONNEUX - le 28 juin 2013

Journée d actualité du CNFPT. La mise en œuvre de la réforme des travaux à proximité des réseaux (DT-DICT) MONTIGNY Le - BRETONNEUX - le 28 juin 2013 Journée d actualité du CNFPT La mise en œuvre de la réforme des travaux à proximité des réseaux (DT-DICT) MONTIGNY Le - BRETONNEUX - le 28 juin 2013 Impacts pour les collectivités - témoignage Erwan LEMARCHAND

Plus en détail

Contrat à Internet, l Internet Mobile et la location d une Tablette

Contrat à Internet, l Internet Mobile et la location d une Tablette Version 2 Belgacom S.A. Boulevard du Roi Albert II, 27, 1030 Bruxelles T.V.A. : BE 202.239.951 - RPM Bruxelles 587.163 Le contrat suppose la souscription d un abonnement de durée déterminée. Passé cette

Plus en détail

GESTION DES SINISTRES

GESTION DES SINISTRES GESTION DES SINISTRES Notion de sinistre et limites Un sinistre est un évènement accidentel dont la nature est garantie par le contrat. Un sinistre est indemnisable uniquement s il provoque un dommage.

Plus en détail

Adopté par l Assemblée de la Division Automobile en sa séance du 21 novembre 2013. TABLE DES MATIERES ANNEXE

Adopté par l Assemblée de la Division Automobile en sa séance du 21 novembre 2013. TABLE DES MATIERES ANNEXE Version 1 décembre 2014 REGLEMENT ANNEXE A LA CONVENTION D'EXPERTISE ET RDR RELATIF AU CHOIX, PAR LES COMPAGNIES, DES EXPERTS CHARGES DE MISSIONS EN APPLICATION DE LADITE CONVENTION Adopté par l Assemblée

Plus en détail

Rôles et devoirs du maître d ouvrage

Rôles et devoirs du maître d ouvrage Rôles et devoirs du maître d ouvrage L Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics CDG 74 5ème rencontres départementales de la santé au travail Seynod, 18 Avril 2013 1 OPPBTP

Plus en détail

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003 DEP 302 - JUIN 2003 Copropriété et assurances Fédération française des sociétés d assurances Centre de documentation et d information de l assurance 26, bd Haussmann 75311 Paris Cedex 09 Fax DEP : 01 465

Plus en détail

L ASSURANCE CONSTRUCTION Comment ça marche?

L ASSURANCE CONSTRUCTION Comment ça marche? A S S U R A N C E S L ASSURANCE CONSTRUCTION Comment ça marche? 1. Le contrat Dommages ouvrage (pour les particuliers) 2. La responsabilité décennale (pour les professionnels) 3. Les différentes phases

Plus en détail

La politique de segmentation de KBC Assurances

La politique de segmentation de KBC Assurances Plusieurs critères interviennent dans notre décision d assurer ou non un risque, et le cas échéant, pour quel tarif. Nous utilisons ces critères de segmentation pour parvenir à un équilibre entre la prime

Plus en détail

Exemples de réclamations Erreurs et omissions Agents et courtiers

Exemples de réclamations Erreurs et omissions Agents et courtiers Groupe ENCON inc. 500-1400, Blair Place Ottawa (Ontario) K1J 9B8 Téléphone 613-786-2000 Télécopieur 613-786-2001 Sans frais 800-267-6684 www.encon.ca Exemples de réclamations Erreurs et omissions Agents

Plus en détail

Partir en toute. assurance PARTOUT DANS LE MONDE

Partir en toute. assurance PARTOUT DANS LE MONDE Partir en toute assurance PARTOUT DANS LE MONDE L information contenue dans ce document l est à titre indicatif et n engage en rien la responsabilité de la Société de l assurance automobile du Québec.

Plus en détail

Mieux informés Mieux protégés

Mieux informés Mieux protégés - Mars 1 2009 - Mieux informés Mieux protégés EDITO La libéralisation des marchés de l énergie, effective depuis le 1er janvier 2007 en Wallonie, a atteint une dynamique de marché inédite au niveau belge

Plus en détail

Directives de la Commune d'yverdon-les-bains pour la pose de conduites eau-gaz et tubes PE pour l'électricité (état 8 septembre 2014)

Directives de la Commune d'yverdon-les-bains pour la pose de conduites eau-gaz et tubes PE pour l'électricité (état 8 septembre 2014) Service des Energies Rue de l'ancien-stand 2 Case postale 1295 CH-1401 Yverdon-les-Bains Directives de la Commune d'yverdon-les-bains pour la pose de conduites eau-gaz et tubes PE pour l'électricité (état

Plus en détail

Demande d assistance en Protection Juridique Nouvelle déclaration

Demande d assistance en Protection Juridique Nouvelle déclaration Demande d assistance en Protection Juridique Nouvelle déclaration Intermédiaire: Numéro de contrat: Preneur d assurance Partie adverse N de plaque: N de compte bancaire: Déduction de la TVA? Oui Non Assuré

Plus en détail

«Tempête Klaus du 24 janvier 2009 : conditions d indemnisation et de réparation des dommages» des précisions sur les conditions d indemnisation

«Tempête Klaus du 24 janvier 2009 : conditions d indemnisation et de réparation des dommages» des précisions sur les conditions d indemnisation Le Ministère de l Economie de l Industrie et de l Emploi, la Fédération Française des Sociétés d Assurances et le Groupement des Entreprises Mutuelles d Assurances, diffusent un dépliant intitulé : «Tempête

Plus en détail

L aide pour la constitution d une garantie locative

L aide pour la constitution d une garantie locative Version n : 1 Dernière actualisation : 30-10-2009 1) A quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu une garantie locative? 3) Est-il obligatoire de constituer une garantie locative? 4) La garantie locative appartient-elle

Plus en détail

Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages. et ses évolutions

Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages. et ses évolutions Réunion préfectorale du 7 décembre 2011 DREAL Languedoc Roussillon Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages et ses évolutions Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

DATE D ENTREE A LA COMMUNE OU A L IBGE : - Les communications dans le cadre de cette demande peuvent-elles être envoyées par mail?

DATE D ENTREE A LA COMMUNE OU A L IBGE : - Les communications dans le cadre de cette demande peuvent-elles être envoyées par mail? COMMUNE CONCERNÉE : CADRE I : A REMPLIR PAR LA COMMUNE ET/OU L INSTITUT BRUXELLOIS POUR LA GESTION DE L ENVIRONNEMENT REGION DE BRUXELLES-CAPITALE FORMULAIRE DE DEMANDE DE PERMIS D'ENVIRONNEMENT INSTALLATIONS

Plus en détail

Raccorder son installation au réseau d électricité

Raccorder son installation au réseau d électricité MODE D EMPLOI Raccorder son installation au réseau d électricité Puissance inférieure ou égale à 36 kva JUILLET 2015 Sommaire La prestation de raccordement : vue d ensemble Étape 1 : votre demande de raccordement

Plus en détail

COMMUNE DE VIRIAT. Procédure adaptée REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS D EAUX USEES ET PLUVIALES. Cahier des Clauses Particulières

COMMUNE DE VIRIAT. Procédure adaptée REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS D EAUX USEES ET PLUVIALES. Cahier des Clauses Particulières COMMUNE DE VIRIAT Procédure adaptée REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS D EAUX USEES ET PLUVIALES Cahier des Clauses Particulières Maître d Ouvrage : Commune de VIRIAT (Ain) Maître d œuvre : Services

Plus en détail

assurances médicales depuis 1944 AMMA ASSURANCES LE FAIT GÉNÉRATEUR assurances médicales depuis 1944

assurances médicales depuis 1944 AMMA ASSURANCES LE FAIT GÉNÉRATEUR assurances médicales depuis 1944 AMMA ASSURANCES LE FAIT GÉNÉRATEUR assurances médicales depuis 1944 entreprise d assurance mutuelle agréée par l Office de Contrôle des Assurances sous le code 0126 (A.R. 04 et 13.07.1979 M.B. 14.07.1979)

Plus en détail

Déclarer un sinistre

Déclarer un sinistre Déclarer un sinistre Que vous soyez victime ou responsable d un dégât des eaux, les démarches de déclaration du sinistre sont les mêmes. Dans tous les cas de figure, votre Compagnie d'assurances doit être

Plus en détail

Vous déménagez. Comment faire suivre le gaz et l électricité? www.brugel.be. Formulaires de déménagement inclus. Document à conserver précieusement

Vous déménagez. Comment faire suivre le gaz et l électricité? www.brugel.be. Formulaires de déménagement inclus. Document à conserver précieusement Formulaires de déménagement inclus Vous déménagez Comment faire suivre le gaz et l électricité? Document à conserver précieusement www.brugel.be Vous déménagez? Pensez à prévenir votre fournisseur d énergie

Plus en détail

Convention de stage. 1. L établissement d enseignement ou de formation. Année universitaire :..

Convention de stage. 1. L établissement d enseignement ou de formation. Année universitaire :.. Convention de stage Nota : pour faciliter la lecture du document, les mots «stagiaire», «enseignant référent», «tuteur de stage», «représentant légal», «étudiant» sont utilisés au masculin. 1. L établissement

Plus en détail

Direction générale Personnes handicapées Au service du citoyen! Carte de stationnement pour personnes handicapées

Direction générale Personnes handicapées Au service du citoyen! Carte de stationnement pour personnes handicapées Direction générale Personnes handicapées Au service du citoyen! Carte de stationnement pour personnes handicapées Table des matières CARTE DE STATIONNEMENT POUR PERSONNES HANDICAPÉES 1. Qu est-ce que c

Plus en détail

Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre.

Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre. Construction Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre. BTPlus Concept Métiers de la maîtrise d œuvre les solutions Entreprises Faits réels Octobre 2006 : étude d implantation

Plus en détail

Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux

Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux obligation depuis le 1 er juillet 2012 Un nouveau téléservice pour construire sans détruire www.reseaux-et-canalisations.gouv.fr

Plus en détail

L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé

L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé CCW_DD02 L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé De nombreuses entreprises sont confrontées à des matériaux amiantés lors de rénovations ou de démolition de bâtiments. Ces matériaux,

Plus en détail

FICHE RECAPITULATIVE COMPAREE Les droits et obligations des GARAGISTES en France et en Allemagne

FICHE RECAPITULATIVE COMPAREE Les droits et obligations des GARAGISTES en France et en Allemagne FICHE RECAPITULATIVE COMPAREE Les droits et obligations des GARAGISTES en France et en Allemagne Grâce à la libre prestation de service, vous pouvez faire appel au garagiste de votre choix partout en Europe.

Plus en détail

Conditions générales MY BAG 0124-MYBAG-F-20120701

Conditions générales MY BAG 0124-MYBAG-F-20120701 Conditions générales MY BAG 0124-MYBAG-F-20120701 TABLE DES MATIERES 1. Aperçu des prestations assurées 3 2. Personnes assurées 3 3. Prise d effet et validité de l assurance 3 4. Objets assurés 3 5. Objets

Plus en détail

Responsabilité Civile Conditions Générales

Responsabilité Civile Conditions Générales Votre sécurité nous tient à cœur. www.baloise.be 2 Contenu Votre police comprend les présentes ainsi que les Conditions Particulières. Les conditions qui vous concernent, en tant que preneur d assurance,

Plus en détail

Qu est-ce qu un raccordement?

Qu est-ce qu un raccordement? mars 2012 La prestation de raccordement : vue d ensemble pages 4/5 Votre demande de raccordement page 6 La proposition de raccordement d ERDF page 7 modalités de paiement prix du branchement Les travaux

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES POUR LA LOCATION DE GRUES, LE GRUTAGE ET LE TRANSPORT. 1. Conditions générales

CONDITIONS GENERALES POUR LA LOCATION DE GRUES, LE GRUTAGE ET LE TRANSPORT. 1. Conditions générales CONDITIONS GENERALES POUR LA LOCATION DE GRUES, LE GRUTAGE ET LE TRANSPORT 1. Conditions générales 1.1 Conditions générales : les contions ci-dessous concernent la location de grues, le grutage et le transport

Plus en détail

Libre choix par l assuré de son réparateur et de son expert : le CNPA à l offensive

Libre choix par l assuré de son réparateur et de son expert : le CNPA à l offensive 22 mai 2015 IA15087 Libre choix par l assuré de son réparateur et de son expert : le CNPA à l offensive Le combat du CNPA pour rendre pleinement opérationnel de libre choix de son réparateur s amplifie

Plus en détail

Conditions de prêt pour expositions temporaires

Conditions de prêt pour expositions temporaires Conditions de prêt - MRA - Bruxelles - 1- MUSEE ROYAL DE L'ARMEE ET D'HISTOIRE MILITAIRE Parc du Cinquantenaire, 3 1000 Bruxelles Tél. : 02/737.79.10 02/737.79.11 Fax. : 02/737.79.12 Conditions de prêt

Plus en détail

Rénovation de la gestion. du Domaine Public Routier. du Département de la Moselle. Réunions de présentation Mars 2012

Rénovation de la gestion. du Domaine Public Routier. du Département de la Moselle. Réunions de présentation Mars 2012 Rénovation de la gestion du Domaine Public Routier du Département de la Moselle Réunions de présentation Mars 2012 Gestion du domaine public routier départemental principes antérieurs La gestion du domaine

Plus en détail

Circuler en Belgique - 2008 -

Circuler en Belgique - 2008 - Circuler en Belgique - 2008 - Pour circuler en Belgique, le conducteur d un véhicule à moteur doit répondre à une série d obligations. Permis de conduire et Code de la route Pour circuler en Belgique,

Plus en détail

Impact de la loi Hamon dans le domaine de l assurance

Impact de la loi Hamon dans le domaine de l assurance Impact de la loi Hamon dans le domaine de l assurance La loi n 2014 344 sur la consommation dite loi «Hamon» du 17/03/2014 élargit la possibilité, sous certaines conditions, de résilier un contrat (ou

Plus en détail

Raccorder votre client au réseau de Belgacom

Raccorder votre client au réseau de Belgacom Raccorder votre client au réseau de Belgacom Consignes techniques pour l installateur Chaque jour plus de possibilités 2 Table des matières 1. Introduction 4 2. Comment devenir Business Partner? 4 3. De

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACCÈS ET D UTILISATION DU SERVICE ECOCHARGE77

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACCÈS ET D UTILISATION DU SERVICE ECOCHARGE77 CONDITIONS GÉNÉRALES D ACCÈS ET D UTILISATION DU SERVICE ECOCHARGE77 Les présentes Conditions Générales définissent les droits et obligations de l abonné et des utilisateurs définis ci-après, du Service

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION / MISE À DISPOSITION D UN ENDROIT DE CAMP OU DE WEEKEND EN BELGIQUE

CONTRAT DE LOCATION / MISE À DISPOSITION D UN ENDROIT DE CAMP OU DE WEEKEND EN BELGIQUE À photocopier en deux exemplaires À remplir et à signer par le responsable du groupe et le propriétaire Quand? Le plus tôt possible pour garantir la réservation du lieu À conserver : Un exemplaire pour

Plus en détail

Catastrophes naturelles. Prévention. assurance. M i s s i o n R i s q u e s N a t u r e l s

Catastrophes naturelles. Prévention. assurance. M i s s i o n R i s q u e s N a t u r e l s Catastrophes naturelles Prévention et assurance 420 communes inondées en 2 jours dans le sud-est en septembre 2002. 3 milliards d euros : coût des inondations de septembre 2002 et décembre 2003. 130 000

Plus en détail

Multirisque Construction

Multirisque Construction Multirisque Construction Pour vous protéger en toutes circonstances, faites confiance à Aréas Diriger, c est vous investir au quotidien, faire des choix, prendre des décisions importantes. Mais c est aussi

Plus en détail

TRAVAUX A PROXIMITE DE CANALISATIONS

TRAVAUX A PROXIMITE DE CANALISATIONS NOTES DE SECURITE CONSTRUCTION VADE-MECUM du Comité National d Action pour la Sécurité et l Hygiène dans la Construction C.N.A.C. Rue St-Jean 4 1000 Bruxelles Téléphone : 02/552 05 00 Fax : 02/552 05 05

Plus en détail

Moniteur de prévention incendie 2012

Moniteur de prévention incendie 2012 Moniteur de prévention incendie 2012 Page 1 de 9 Introduction Dans le cadre du Plan national de Prévention des Incendies dans les Habitations 2012, le Service public fédéral Intérieur a commandé, en collaboration

Plus en détail

NOTE NUMERO 1 ASSURANCES

NOTE NUMERO 1 ASSURANCES NOTE NUMERO 1 ASSURANCES L assurance est une matière complexe en perpétuelle évolution. Il nous semble nécessaire qu un Professionnel du spectacle vivant (une structure / Théâtre / Salle / Stade ou un

Plus en détail

SOUS-TRAITANCE DANS LA CONSTRUCTION: DEPENDANCE OU PARTENARIAT? Marianne GOEBEL, Avocat à la Cour DURO & GOEBEL Avocats

SOUS-TRAITANCE DANS LA CONSTRUCTION: DEPENDANCE OU PARTENARIAT? Marianne GOEBEL, Avocat à la Cour DURO & GOEBEL Avocats SOUS-TRAITANCE DANS LA CONSTRUCTION: DEPENDANCE OU PARTENARIAT? Marianne GOEBEL, Avocat à la Cour DURO & GOEBEL Avocats ABRÉVIATIONS UTILISÉES CC EP MO PA ST LRAR RC RD Code civil Entrepreneur principal

Plus en détail

Multirisques de Professionnels

Multirisques de Professionnels Multirisques de Professionnels GARANTIES Incendie Dégât des eaux Vol Bris de glace Matériel Informatique Perte d exploitation Frais supplémentaires d exploitation Responsabilité Civile 2 La Responsabilité

Plus en détail

1. DESCRIPTION DES BIENS ASSURABLES, DES MONTANTS A ASSURER ET DES MODALITES D ASSURANCE

1. DESCRIPTION DES BIENS ASSURABLES, DES MONTANTS A ASSURER ET DES MODALITES D ASSURANCE CONDITIONS SPECIALES RISQUES EN CONSTRUCTION/TRANSFORMATION L objet du présent document est de décrire les conditions d assurance des biens, des responsabilités et des garanties assurables pour un risque

Plus en détail

Fiche Produit. Assurance CAMPING-CAR

Fiche Produit. Assurance CAMPING-CAR Fiche Produit Assurance CAMPING-CAR Avec Toutpratique-assurances, l assurance camping-car devient plus simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez besoin

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES GENERALES TRAVAUX

CAHIER DES CLAUSES GENERALES TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES GENERALES TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES GÉNÉRALES POUR L EXÉCUTION DES TRAVAUX FORESTIERS DE REBOISEMENT ET D ENTRETIEN EN FORET PRIVÉE Établi contractuellement en 1989 par la Compagnie

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE PROLONGATION D UN PERMIS D ENVIRONNEMENT

FORMULAIRE DE DEMANDE DE PROLONGATION D UN PERMIS D ENVIRONNEMENT COMMUNE D'UCCLE Environnement V/correspondant : Conny Roelens Tel. : 02/348.68.65. - Fax 02/348.66.28. Courriel : environnement4@uccle.be FORMULAIRE DE DEMANDE DE PROLONGATION D UN PERMIS D ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Plan de pension pour les ouvriers du secteur briquetier

Plan de pension pour les ouvriers du secteur briquetier Plan de pension pour les ouvriers du secteur briquetier www.federale.be www.brique.be Préface Fin 2011, un plan de pension sectoriel a été instauré pour les ouvriers du secteur briquetier. Avec ce plan

Plus en détail

Les fondements juridiques sous-tendant les

Les fondements juridiques sous-tendant les L expert Dégât des eaux et la responsabilité des entreprises L auteur Christophe Gadouleau Dans la pratique quotidienne de son activité, l expert Dégât des eaux intervenant en dommage est parfois en situation

Plus en détail

FEDERALE ASSURANCE. L assureur qui partage ses benefices avec vous 30.00.004/00 09/13

FEDERALE ASSURANCE. L assureur qui partage ses benefices avec vous 30.00.004/00 09/13 FEDERALE ASSURANCE L assureur qui partage ses benefices avec vous 30.00.004/00 09/13 Avec Fédérale Assurance, vous choisissez la stabilité, la sécurité et l expérience. des entrepreneurs, le Groupe est

Plus en détail

Enfin une protection optimale pour votre matériel électronique! Top Électronique

Enfin une protection optimale pour votre matériel électronique! Top Électronique Enfin une protection optimale pour votre matériel électronique! Top Électronique Top Électronique Enfin une protection optimale pour votre matériel électronique! Vous êtes dirigeant d entreprise ou indépendant?

Plus en détail

Conduite dangereuse! L accident. À l aide des renseignements contenus dans le récit de l accident et des documents indiqués ci-dessus :

Conduite dangereuse! L accident. À l aide des renseignements contenus dans le récit de l accident et des documents indiqués ci-dessus : Fiche d activité FA Conduite dangereuse! Mise en situation 4 Le 30 novembre dernier, Juliette revient de Québec où elle a passé une entrevue pour pouvoir travailler dans la salle d opération d un grand

Plus en détail