Revue de Projet du 6 décembre 2006

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Revue de Projet du 6 décembre 2006"

Transcription

1 Samira BENMESSAOUD Claire DELANNOY Céline GARCON Marion HENINI Laurine LANDAIS Cristina OLARIU Angeline PRUVOST Cezo WOLKA Revue de Projet du 6 décembre 2006

2 Confronter nos idées afin d avancer le projet général en essayant d établir un plan qui n est pas définitif Résumer et analyser les sources documentaires sur lesquelles nous nous appuieront et ainsi réaliser une mini-bibliothèque consultable sur place Prendre contact avec un ou plusieurs partenaires pour chaque sousprojet afin d aboutir à un partenariat Participer à la collecte alimentaire le 24 novembre 2006 Participer à la journée «Alimentation et Nutrition chez les personnes en situation de précarité»

3 «Comment peut-on encore se trouver aujourd hui en situation de précarité alimentaire dans un pays développé et d abondance tel que la France? Et pourquoi avons-nous si peu d informations concernant cette situation?»

4 Plan général Introduction I) Précarité et Alimentation 1) Présentation de la Précarité - Historique - Les différentes situations de Précarité 2) Quelques rappels d une alimentation équilibrée 3) Conséquences de la Précarité sur l Alimentation en terme de budget II) Précarités alimentaires 1) Définition et présentation de cette situation 2) Les principales causes de cette situation - Les problèmes financiers - L éducation - Le rythme et les conditions de vie 3) Les conséquences de cette situation en terme de Santé Publique - Les carences - L obésité - Les maladies chroniques

5 Plan général (suite) III) La situation de Précarité alimentaire : une priorité ou un choix? 1) Les différences entre Ville et Campagne 2) Influence de la mode - vestimentaire - Technologie 3) Les aides financières apportées IV) Solutions et Réglementation 1) Solutions passées au cours de l Histoire : a-t-on remédié aux crises alimentaires? 2) Solutions existantes aujourd hui en France - Associations et Administration - Une ressource pour l Etat et les Industriels 3) Solutions apportées dans d autres pays V) Bilan général de notre étude Comparaison des attentes des bénéficiaires de l aide alimentaire (suite à l étude sociologique) avec les solutions mises en place actuellement en France : est-ce réellement suffisant? Conclusion

6 Collecte alimentaire du 24/11/06 Organisations générale Un bénévole responsable qui gère les autres bénévoles avec une autre personne qui représente la Banque alimentaire Bénévoles postés aux 2 entrées du magasin pour distribuer des sacs Bénévoles postés stratégiquement avec un caddy à la sortie des caisses Le bénévole responsable fait le relais pour vider les caddy pleins et contrôle également les bénévoles (éviter les mauvaises surprises) Denrées triées par catégorie dans des cartons qui sont pesés Stockage dans un entrepôt du Port Fluvial (assez onéreux) Redistribution à plus de 100 associations (sauf Resto du Cœur) Une banque alimentaire par département totalement indépendante

7 Collecte alimentaires du 25/11/06 Remarques Bonne organisation et implication de la part des bénévoles en majorité retraités Très bon accueil à notre arrivée (peu de «jeunes») Produits les plus collectés : conserve, pâtes, riz, biscuits Produits dont ils ont le plus besoin : produits pour bébé, chocolat et café Collecte alimentaire bien médiatisée (personnes au courant) Personnes qui donnent le plus : mères de famille et pas forcément les personnes âgées Sentiments de culpabilité pour certaines personnes qui n osent pas dire non quand on leur tend un sac (sacs jetés ou récupérés pour usage personnel) Bonnes techniques d esquive avec leur caddy pour certains, bonne implication pour d autres.

8 Ce qui a été réalisé : Prise de contact avec le responsable R et D d une entreprise agroalimentaire Nous lui avons proposé de nous intéresser à des études qualitatives dans le but de déterminer : les comportements des bénéficiaires de l aide alimentaire leurs attentes et leurs habitudes la place de l éducation dans l alimentation la notion de plaisir et son implication dans le choix alimentaire Nous attendons actuellement une réponse quant à notre proposition d établir un partenariat secondaire avec eux Prise de contact avec les Resto du Cœur Nous avonc contacté Mme Hache qui est responsable de... mais nous avons obtenu une réponse négative.

9 Ce qu il nous reste à faire Voir avec notre partenaire pour une future collaboration dans notre étude : aide pour la formulation et l orientation de notre problématique Etablir un partenariat avec une autre association pour être en contact direct avec les bénéficiares de l aide alimentaire Apprendre les bases pour réaliser une étude sociologique à partir de ce que nous aura appris Elodie SEVIN (rendez-vous le 18/12)

10 CE QUI A ETE REALISE: Prise de rendez-vous avec des associations: Mr Willefert de la Banque Alimentaire Mme Sweertvaegher du Secours populaire Rencontre avec des municipalités: Mairie d Avesnes-le-comte le Octobre, Mr Picquet maire de la commune. Mairie de Villeneuve D Ascq le 24 Novembre, Mme BIDJOCKA Rose service social Mairie de Lille Sud le 30 novembre, Mme Dubois responsable du service social Mise en place d un questionnaire «type» pour nos futures rencontres avec les associations.

11 Points principaux ressortis des entretiens: Mairie d Avesnes-le-Comte: Précarité alimentaire plutôt en ville qu en campagne Aides: pas de dons directs sauf cas exceptionnels, mise à disposition de jardins à cultiver, jardins du cœur, orientation vers Restos du Cœur Ses solutions: emploi, réinsertion Mairie de Villeneuve d Ascq Aides: arrêts des bons d achat, aides financières sous forme d espèces, orientations vers différentes associations et vers les banques alimentaires Ses solutions: mise en place d ateliers pour rééduquer et apprendre les personnes à manger équilibré, les responsabiliser Mairie de Lille Sud Aides: chèques d accompagnement personnalisés, secours commission, Restos du Cœur, associations, restaurants pour personnes âgées, portage des repas à domicile, colis de fin d année et colis BIS Ses solutions: l éducation au niveau parental mais aussi au niveau de l enseignement (ministère), mixité sociale

12 CE QUI EST ENVISAGE: Définition d une problématique Définition d un plan Trouver notre partenaire Confronter les informations recueillies Contacter un CCAS pour se rapprocher d une assistante sociale Se rendre aux rendez vous déjà pris: - Mr Willefert (07/12) - Mme Sweertvaegher (12/12) Relancer ceux qui ne nous ont pas recontacté: Mr Monserrat du Secours Catholique Mme Menesser des Restos du Cœur.

13 Ce qui est proposé au partenaire : Nous avons contacté le responsable R&D d une entreprise agroalimentaire et nous proposons de répondre à cette problématique : «Comment adapter les produits alimentaires aux besoins nutritionnels et aux contraintes budgétaires des populations défavorisées en France?» recherche d informations et contact avec divers acteurs pour analyser le marché et établir un cahier des charges (type de produit, composition nutritionnelle, prix, idées packaging,distribution ) Nous sommes dans l attente de sa réponse pour valider notre problématique et définir ce que l entreprise nous proposera

14 Ce que nous envisageons de faire : Etablir le diagramme de Gantt du sous projet Définir les tâches à effectuer pour chacun des membres du sous projet Récolter des informations sur le marché des produits destinés aux populations défavorisées Rédiger une enquête destinée à un échantillon représentatif et valider cette enquête Contacter un expert en nutrition pour avoir plus de renseignements sur la composition nutritionnelle adaptée du produit

15 Réajuster le plan du projet général et commencer à faire des recherches en se répartissant les tâches Etablir les problématiques de chaque sous-projet avec le soutien des partenaires Réaliser des diagrammes de Gantt pour chaque sousprojet Commencer l étude de nos sous-projets avec nos partenaires respectifs.

16 gantt revue 3.gan

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Session 2012 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES Épreuve ÉCRITE Durée : 3 heures Coefficient : 7 L usage de la calculatrice

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

Chacun Cherche Son Âne

Chacun Cherche Son Âne Chacun Cherche Son Âne Pour l autonomie et le développement durable des cultivateurs du Burkina Faso Pour assurer leur subsistance, la majorité des familles du Burkina Faso cultivent des céréales (mil,

Plus en détail

1. FICHES DES POSTES OPERATIONNELS. 1. Chauffeur

1. FICHES DES POSTES OPERATIONNELS. 1. Chauffeur Fiches de poste Ces fiches présentent pour chacun des postes : la mission, la disponibilité nécessaire et les aptitudes ou s. - Elles sont divisées en deux catégories, les postes «opérationnels» et les

Plus en détail

UNITE SPECIALISEE POUR ENFANTS POLYHANDICAPES LES JARDINS DE L ALHAMBRA

UNITE SPECIALISEE POUR ENFANTS POLYHANDICAPES LES JARDINS DE L ALHAMBRA UNITE SPECIALISEE POUR ENFANTS POLYHANDICAPES LES JARDINS DE L ALHAMBRA www.cmslecourbe.fsjd.fr 205 rue de Javel 75015 Paris Tél : + 33 (0)1 53 68 43 00 Fax : + 33 (0)1 48 28 50 35 E-mail : info. sjd@sjdparis.com

Plus en détail

L Indice Environnemental

L Indice Environnemental L Indice Environnemental Historique et position face à l hypothèse de Porter Corinne MERCADIE Responsable Environnement & Emballages 1ere expérience de collecte et de mesure environnementale 2008 à 2010

Plus en détail

Groupe de travail «Dynamiser la prévention»

Groupe de travail «Dynamiser la prévention» Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux Groupe de travail «Dynamiser la prévention» 15 octobre 2014 Réunion du 15 octobre Déroulement de la réunion : - Don alimentaire

Plus en détail

Service de Téléprospection

Service de Téléprospection Service de Téléprospection Table des matières I. Qu est-ce que la Téléprospection?... 2 II. Définition Objectifs Fonctionnement du service de Téléprospection... 3 Journée de travail du téléprospecteur

Plus en détail

Plan de présentation

Plan de présentation Prise en charge de la sécurité alimentaire par la communauté dans Charlevoix Sécurité Alimentaire Charlevoix Novembre 2010 Plan de présentation Dénicher des partenaires Proposer une démarche Faire un état

Plus en détail

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 AMICALE DES ANCIENS C.A.M. 64 Cher Adhérent, Soucieux d aider tous nos adhérents, notre Amicale vous propose un dossier d aide pour accomplir les formalités

Plus en détail

Situation de l ISO 22000 France/Europe

Situation de l ISO 22000 France/Europe Situation de l ISO 22000 France/Europe Sommaire Historique et contexte de l ISO 22000 L ISO 22000 Panorama de la certification ISO 22000 L ISO 22000 et le contexte réglementaire La reconnaissance de l

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations fonda 18, rue de Varenne 75007 Paris tel : 01 45 49 06 58 fax : 01 42 84 04 84 fonda@wanadoo.fr www.fonda.asso.fr La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole et les associations Présentation

Plus en détail

LES AIDES FINANCIERES

LES AIDES FINANCIERES Les fiches sociales de VML Informations Soutien Aides Questions Réponses LES AIDES FINANCIERES POUR LES SEJOURS DE REPIT EN FAMILLE www.vml-asso.org Edition Janvier 2013 Pour plus d informations, contactez-nous

Plus en détail

Règlement opération SAC ADOS 2015

Règlement opération SAC ADOS 2015 Règlement opération SAC ADOS 2015 Dans le cadre de leur politique en faveur de la jeunesse, la Caisse d Allocations Familiales 77, le Conseil général 77, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Plus en détail

Sécuritéalimentaire SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

Sécuritéalimentaire SÉCURITÉ ALIMENTAIRE Sécuritéalimentaire SÉCURITÉ ALIMENTAIRE Présent senté le 8 janvier 009 Micheline Séguin Bernier Dt.P., M.Sc. Direction de santé publique Le 8 janvier 009 Plan de présentation Volet Définition de la sécurité

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MAÎTRE D OUVRAGE : CPIE Corte Centre Corse Association A Rinascita 7, rue Colonel Feracci BP 1 20 250 CORTE OBJET :

CAHIER DES CHARGES MAÎTRE D OUVRAGE : CPIE Corte Centre Corse Association A Rinascita 7, rue Colonel Feracci BP 1 20 250 CORTE OBJET : CAHIER DES CHARGES MAÎTRE D OUVRAGE : CPIE Corte Centre Corse Association A Rinascita 7, rue Colonel Feracci BP 1 20 250 CORTE OBJET : Etude de faisabilité d un jardin partagé et pédagogique à Corte Le

Plus en détail

STATUTS Proposé aux associations déclarées par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901.

STATUTS Proposé aux associations déclarées par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. STATUTS Proposé aux associations déclarées par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. ARTICLE PREMIER - NOM Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE A LA DESTRUCTION D UN NID DE FRELON ASIATIQUE

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE A LA DESTRUCTION D UN NID DE FRELON ASIATIQUE DOSSIER DE DEMANDE D AIDE A LA DESTRUCTION D UN NID DE FRELON ASIATIQUE Dans le cadre de son Agenda 21, la Ville d Anglet propose une politique volontaire de gestion de l espèce frelon asiatique Vespa

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

En préambule, rappelons quelques grands principes régissant Le travail en cuisine collective.

En préambule, rappelons quelques grands principes régissant Le travail en cuisine collective. PLAN DE MAITRISE SANITAIRE Paquet Hygiène, Plan de Maîtrise Sanitaire : Professionnels de l agroalimentaire et des services de restauration, Qu impliquent pour vous ces règlements? En préambule, rappelons

Plus en détail

DISPARITION DE LA PIÈCE D UN CENT

DISPARITION DE LA PIÈCE D UN CENT Page 1 VOLUME 1, numéro 4 Avril 2013 DISPARITION DE LA PIÈCE D UN CENT Pour des raisons de coût de production excessif, pour des considérations environnementales ainsi que les coûts élevés de la manutention,

Plus en détail

La prématernelle La Boîte à Surprises (École La Mission) 46 Heritage Drive Saint-Albert, AB T8N 7J5 Tél: (780) 459-9568 lm@centrenord.ab.

La prématernelle La Boîte à Surprises (École La Mission) 46 Heritage Drive Saint-Albert, AB T8N 7J5 Tél: (780) 459-9568 lm@centrenord.ab. La prématernelle La Boîte à Surprises (École La Mission) 46 Heritage Drive Saint-Albert, AB T8N 7J5 Tél: (780) 459-9568 lm@centrenord.ab.ca Complément du formulaire d inscription 2015-2016 Ce formulaire

Plus en détail

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation 1 Septembre 2014 Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation Grand-Charmont est une commune de 5200 habitants qui compte 57 % de logements sociaux. Les revenus

Plus en détail

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement les aides de la Caf pour le financement L investissement Depuis 2000, sept plans nationaux d investissement ont été mis en œuvre par la branche. Ils ont permis l ouverture de 66 438 places. Le dernier

Plus en détail

Nous contacter : Documentation disponible au BIJ :

Nous contacter : Documentation disponible au BIJ : UE Q I T A R P E D I U G IER 2013 VERSION JANV Ce document a été réalisé à partir des sources documentaires suivantes : Huet Marion, L abécédaire du baby-sitting, Paris, Mutandis, 2004. Le petit guide

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 640 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 6 juillet 2012 PROPOSITION DE LOI relative au versement des allocations familiales et de l allocation de rentrée scolaire

Plus en détail

ATELIERS THERAPEUTIQUES ET SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNAUTE D ETABLISSEMENTS RISLE ET PLATEAUX

ATELIERS THERAPEUTIQUES ET SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNAUTE D ETABLISSEMENTS RISLE ET PLATEAUX ATELIERS THERAPEUTIQUES ET SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNAUTE D ETABLISSEMENTS RISLE ET PLATEAUX La Communauté d établissements Hôpital local Le Neubourg EHPAD: Harcourt Brionne Pont-Authou Syndicat Inter-Hospitalier

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES Les différents interlocuteurs... 4 Les aides à la personne... 5 Les aides associatives à la personne... 12

TABLE DES MATIÈRES Les différents interlocuteurs... 4 Les aides à la personne... 5 Les aides associatives à la personne... 12 Édition 2011 TABLE DES MATIÈRES 2 A. Les différents interlocuteurs... 4 1- Les assistantes sociales...4 2- Les assistantes polyvalentes de secteur...4 B. Les aides à la personne... 5 1- La CPAM...5 2-

Plus en détail

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV)

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV) REPUBLIQUE D HAITI MINISTERE DE L AGRICULTURE, DES RESSOURCES NATURELLES ET DU DEVELOPPEMENT RURAL (MARNDR) PROJET DE RENFORCEMENT DES Services Publiques Agricoles II (RESEPAG II) Opération P126744 DONS

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives Référence : PT/RES/004-B Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques durant la période de stockage en réserve sèche. Mots clés : Denrées alimentaires / HACCP / Restauration / Stockage

Plus en détail

PASSEPORT JEUNE 8/15 ANS PASS 16/20 ANS

PASSEPORT JEUNE 8/15 ANS PASS 16/20 ANS PASSEPORT JEUNE 8/15 ANS PASS 16/20 ANS CHÉQUIER DÉCOUVERTE 8/15 ANS CHÉQUIER SORTIES À LA CARTE 8/15 ANS Direction de la Jeunesse - 12/14 rue du 8 Mai 1945-94010 Créteil Cedex tél. : 01.58.43.38.20-01.58.43.38.19

Plus en détail

LE MOT DU PRESIDENT. Nous vous souhaitons une excellente saison sportive 2013-2014. Le Président et son bureau, Claudio DINIZ.

LE MOT DU PRESIDENT. Nous vous souhaitons une excellente saison sportive 2013-2014. Le Président et son bureau, Claudio DINIZ. Siège Social : Mairie de Trilport 5 rue du Général De Gaulle 77470 TRILPORT N d affiliation F.F.F. : 500794 - District de Seine et Marne Nord de Football 1 P a g e LE MOT DU PRESIDENT L US Football Trilport

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

d inscription à plusieurs services

d inscription à plusieurs services LISTE DES DOCUMENTS À FOURNIR POUR TOUTE INSCRIPTION CONCERNANT LES NAPS, LE PERISCOLAIRE, LE CENTRE DE LOISIRS DU MERCREDI ET LA RESTAURATION SCOLAIRE LIVRET DE FAMILLE (feuillets parents + enfants) JUSTIFICATIF

Plus en détail

Projet d Accueil. Entre Parent(s) et Assistant Maternel

Projet d Accueil. Entre Parent(s) et Assistant Maternel Outil proposé par les Relais Parents Assistants Maternels des Côtes d Armor dans le cadre de leur mission d accompagnement. Ce document n a pas de valeur légale ou réglementaire. Juin 2012 Projet d Accueil

Plus en détail

Cahier des tâches Coordination des ressources

Cahier des tâches Coordination des ressources Cahier des tâches Coordination des ressources Sommaire 1 Contexte... 2 2 Définition du mandat... 2 2.1 Principe de base... 2 2.2 Etendue du mandat... 3 3 Fonctionnement envisagé... 3 3.1 Ecrans d accès

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA. Note explicative (s'il y a lieu)

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA. Note explicative (s'il y a lieu) Page 1 de 9 COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA Note explicative (s'il y a lieu) Code : P 17 RF Rés. : CC-1041 Date : Le 18 avril 2006 Page : 1 de 9 POLITIQUE RELATIVE AUX CONTRIBUTIONS FINANCIÈRES EXIGÉES

Plus en détail

La Vache qui rit. CHARTE D ENGAGEMENT VOLONTAIRE DE PROGRÈS NUTRITIONNELS - Résultats -

La Vache qui rit. CHARTE D ENGAGEMENT VOLONTAIRE DE PROGRÈS NUTRITIONNELS - Résultats - La Vache qui rit CHARTE D ENGAGEMENT VOLONTAIRE DE PROGRÈS NUTRITIONNELS - Résultats - Le Groupe Bel, conscient du rôle à jouer par l industrie agroalimentaire dans la lutte contre les problèmes de santé

Plus en détail

Le restaurant scolaire est ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 12H05 à 13 H30 : Article 2 : ACCES AU RESTAURANT

Le restaurant scolaire est ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 12H05 à 13 H30 : Article 2 : ACCES AU RESTAURANT COMMUNE DE NIVILLAC REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE ANNEE 2014-2015 ECOLE PRIMAIRE PUBLIQUE «LES PETITS MURINS» La cantine scolaire a pour objectif d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

Gérer son budget, les bons réflexes

Gérer son budget, les bons réflexes GUIDE PRATIQUE Gérer son budget, les bons réflexes PRÉVOIR VOTRE BUDGET MAÎTRISER VOTRE BUDGET GÉRER VOTRE ARGENT ET VOS PROJETS ON A TOUS BESOIN DE CONSEILS POUR SON BUDGET L argent participe au bonheur

Plus en détail

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Direction de la Santé FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL Un plan d hygiène permet de garantir la propreté du personnel et éviter toutes contaminations

Plus en détail

Options virement BULLETIN DE RENTREE 2013

Options virement BULLETIN DE RENTREE 2013 Options virement Virement mensuel fixe Afin de faciliter vos paiements, nous vous proposons des règlements fixes par virement bancaire. Voici la démarche : 1. Établir votre montant mensuel après avoir

Plus en détail

Position d origin sur le futur de la PAC

Position d origin sur le futur de la PAC Position d origin sur le futur de la PAC Ce document constitue la position d origin, Organisation pour un Réseau International d'indications Géographiques, aux questions posées par Dacian Cioloș, Commissaire

Plus en détail

Sommaire I- Propos Introductifs... 3 II- L aide alimentaire : organisation et fonctionnement en France, en région Centre et comparaisons

Sommaire I- Propos Introductifs... 3 II- L aide alimentaire : organisation et fonctionnement en France, en région Centre et comparaisons Sommaire I- Propos Introductifs... 3 II- L aide alimentaire : organisation et fonctionnement en France, en région Centre et comparaisons internationales... 5 2.1 L aide alimentaire en France... 5 2.1.1

Plus en détail

N O. Sac ados Union Européenne (18 à 22 ans inclus) DOSSIER DE PRÉSENTATION ET DE CANDIDATURE JEUNES TITRE DU PROJET :

N O. Sac ados Union Européenne (18 à 22 ans inclus) DOSSIER DE PRÉSENTATION ET DE CANDIDATURE JEUNES TITRE DU PROJET : 1 9 s o d a c Sa N A L P N O B! s e c n a c a v 2013 LE Sac ados Union Européenne (18 à 22 ans inclus) DOSSIER DE PRÉSENTATION ET DE CANDIDATURE JEUNES TITRE DU PROJET : LISTE DES PIÈCES OBLIGATOIRES À

Plus en détail

Est attentive à ses aînés!

Est attentive à ses aînés! La Communauté de Communes de l Yerres à l Ancoeur Est attentive à ses aînés! La Communauté de Communes de lyerres à l Ancoeur est un Etablissement Public. Elle est composée des communes suivantes : AUBEPIERRE-OZOUER

Plus en détail

RAPPORT EVALUATION RAPIDE : Beni Centre, Territoire de Beni, NK

RAPPORT EVALUATION RAPIDE : Beni Centre, Territoire de Beni, NK 1 f o r m a t d u r a p p o r t d é v a l u a t i o n S E C A L DATE : 26 mai 2015 DATE DE L EVALUATION : 22-23 mai 2015 RAPPORT EVALUATION RAPIDE : Beni Centre, Territoire de Beni, NK 1. METHODOLOGIES

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail

Bien vivre CLIC ENTOUR AGE. dans sa tête, dans son corps et avec les autres

Bien vivre CLIC ENTOUR AGE. dans sa tête, dans son corps et avec les autres CLIC ENTOUR AGE Centre local d information et de coordination pour les retraités Bien vivre dans sa tête, dans son corps et avec les autres Janvier à juin 2013 Activités de prévention - animation - aide

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir pour trouver des partenaires financiers CDYBB - 2015 -

Tout ce qu il faut savoir pour trouver des partenaires financiers CDYBB - 2015 - Tout ce qu il faut savoir pour trouver des partenaires financiers 1 Le Mécénat est «un soutien matériel ou financier apporté sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une œuvre ou à une personne

Plus en détail

CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014

CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014 CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014 L an deux mil quatorze le mardi 09 septembre à 20h30, le Centre Communal d Action Social de la commune d Esnandes, dûment convoqué,

Plus en détail

PRINCIPES DE FONTIONNEMENT DU SERVICE EMPLOI

PRINCIPES DE FONTIONNEMENT DU SERVICE EMPLOI PRINCIPES DE FONTIONNEMENT DU SERVICE EMPLOI JANVIER 2013 PRINCIPES DE BASE Le service EMPLOI est basé à la délégation : 18 rue Docteur Guindey 27000 Evreux Tél : 02 32 33 05 90 L équipe : Des bénévoles

Plus en détail

Test Ceinture Blanche de Problèmes. Test Ceinture Blanche de Problèmes

Test Ceinture Blanche de Problèmes. Test Ceinture Blanche de Problèmes Test Ceinture Blanche de Bravo Tu y es presque Tu dois encore t'entraîner Score :... sur 9 points Pour chaque énoncé de problème, colorie les données utiles pour le résoudre. - Lorsqu elle marche normalement,

Plus en détail

Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé

Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé en vue de l obtention du titre de "Conseiller ère diplômé e en orientation professionnelle, universitaire et de carrière" par la validation

Plus en détail

N O. Sac ados France (16 à 20 ans inclus) DOSSIER DE PRÉSENTATION ET DE CANDIDATURE JEUNES TITRE DU PROJET :

N O. Sac ados France (16 à 20 ans inclus) DOSSIER DE PRÉSENTATION ET DE CANDIDATURE JEUNES TITRE DU PROJET : 1 9 s o d a Sac N A L P N O B! s e c n a c a v 2013 LE Sac ados France (16 à 20 ans inclus) DOSSIER DE PRÉSENTATION ET DE CANDIDATURE JEUNES TITRE DU PROJET : LISTE DES PIÈCES OBLIGATOIRES À FOURNIR PAR

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011 BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011 POUR LE GROUPE MONOPRIX Ce bilan d émission gaz à effet de serre a été réalisé en réponse à l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 portant

Plus en détail

à rebondir le mini-prêt qui vous aide Paris Ile-de-France LE MICROCRÉDIT PERSONNEL, Nom et prénom du demandeur : Cachet de la structure instructrice :

à rebondir le mini-prêt qui vous aide Paris Ile-de-France LE MICROCRÉDIT PERSONNEL, Nom et prénom du demandeur : Cachet de la structure instructrice : Nom et prénom du demandeur : Paris Ile-de-France LE MICROCRÉDIT PERSONNEL, le mini-prêt qui vous aide à rebondir Cachet de la structure instructrice : Nom et prénom de l instructeur : Coordonnées de l

Plus en détail

ODACE 8. Nouveautés. www.arete.fr

ODACE 8. Nouveautés. www.arete.fr ODACE 8 3-5 Rue de Metz 75010 PARIS SA à capital variable RCS Paris B 344 671 490 Tél. : 01 40 22 12 12 Fax : 01 40 22 12 00 E-mail : contact@arete.fr SIRET : 34467149000029 Nouveautés www.arete.fr ARETE

Plus en détail

Compte rendu de la séance du mercredi 14 janvier 2015

Compte rendu de la séance du mercredi 14 janvier 2015 Compte rendu de la séance du mercredi 14 janvier 2015 Monsieur Michel DIAZ Monsieur Gerard LEMAIRE Monsieur Luc VIDAL Monsieur Alexandre DOUTRE Monsieur Thierry BELIARD Monsieur Edouard MIQUEL Monsieur

Plus en détail

L Institut Curie, 1 er centre de recherche sur le cancer en France CHERCHEURS

L Institut Curie, 1 er centre de recherche sur le cancer en France CHERCHEURS 1 2 L Institut Curie, 1 er centre de recherche sur le cancer en France 1 200 CHERCHEURS 3 4 5 6 A l initiative des en 2015 7 8 9 10 11 UNE COMMUNICATION AUX COULEURS DE VOTRE CENTRE COMMUNICATION DIGITALE

Plus en détail

Dossier de partenariat

Dossier de partenariat Dossier de partenariat Les 20 ans de l ONG ESSOR : Quel avenir pour la solidarité internationale? Contact : L équipe d ESSOR est à votre disposition pour tout renseignement à l adresse suivante : essor.contact@free.fr

Plus en détail

PRODUCTION. Pilote de ligne. Conducteur de machine. Opérateur de production. de production. de production. Chef d équipe

PRODUCTION. Pilote de ligne. Conducteur de machine. Opérateur de production. de production. de production. Chef d équipe PRODUCTION Opérateur de production Chef d équipe de production Spécialiste planning de production Conducteur de machine de production Responsable d atelier de fabrication Responsable de production Pilote

Plus en détail

L éducation au Bénin : «Nous étions aveugles, maintenant, nous commençons à y voir clair!»

L éducation au Bénin : «Nous étions aveugles, maintenant, nous commençons à y voir clair!» L éducation au Bénin : «Nous étions aveugles, maintenant, nous commençons à y voir clair!» Richard Gerster* Le nombre des élèves augmente rapidement au niveau primaire. Au Bénin, un pays d Afrique de l

Plus en détail

La Fondation Société Générale pour la solidarité

La Fondation Société Générale pour la solidarité La Fondation Société Générale pour la solidarité F O N D A T I O N P O U R L A S O L I D A R I T É La Fondation d entreprise Société Générale pour la Solidarité Elle intervient en faveur de l insertion

Plus en détail

Compte Rendu du Conseil d administration. du lycée Jean Cocteau du 8 décembre 2011

Compte Rendu du Conseil d administration. du lycée Jean Cocteau du 8 décembre 2011 Compte Rendu du Conseil d administration du lycée Jean Cocteau du 8 décembre 2011 Le quorum étant atteint, la séance est ouverte à 18h00 par Mr Kiszel. Sont présents 21 membres et 2 invités : Mr Fabrice

Plus en détail

Groupe SOEXIMEX. Secteur d activité. SOEXIMEX Un acteur majeur du commerce international. Histoire Chiffres clés Activités

Groupe SOEXIMEX. Secteur d activité. SOEXIMEX Un acteur majeur du commerce international. Histoire Chiffres clés Activités SOEXIMEX Un acteur majeur du commerce international La SOEXIMEX a été fondée en 1963. Son siège social se situe à Saint-Denis, au nord de Paris. Aujourd hui considérée comme un acteur majeur du commerce

Plus en détail

Approche Développement Durable

Approche Développement Durable T E D D I F Cycle urbanisme et aménagement durables 24 octobre 2007 Approche Développement Durable dans les Opérations d Urbanismed L ADDOU Une adaptation de l AEUl (Approche environnementale de l urbanisme)

Plus en détail

École de technologie supérieure

École de technologie supérieure École de technologie supérieure Colloque AGPI 2013 1 er octobre 2013 1 ère partie : La génération de matières résiduelles en milieu hospitalier Présenté par Sylvain Gigliesi 2 e partie : Implantation d

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT 2013 DOSSIER DE PARTENARIAT L évènement : Des Ateliers culinaires et une «Chasse au trésor» vont être organisés lors de la journée du Mercredi 5 Juin 2013 à la Mairie du 7 ième arrondissement. L évènement

Plus en détail

Centre d Affaires : rapport Correspondant

Centre d Affaires : rapport Correspondant Lorsque vous prenez un prospect en charge, vous êtes dans l obligation de renseigner un rapport à propos de ce prospect, au minimum, 2 informations sont obligatoires : * La date à laquelle vous avez contacté

Plus en détail

HISTORIQUE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE

HISTORIQUE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE HISTORIQUE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE I - NAISSANCE SOUS LE SIGNE DE LA MISERE Au XIX ème siècle : En 1844, le maire de Lannion crée la «salle d asile et d hospitalité» équipée d une cuisine, où des repas

Plus en détail

L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire

L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire Fatou Ndoye Virginie DATTLER enda Graf 2010 La crise économique et financière qui frappe le monde, est encore

Plus en détail

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr AIDES SOCIALES 2015 Cocher

Plus en détail

Sommaire. Présentation CARREFOUR MARKET DRIVE. (CCE du 1 er Septembre 2011)

Sommaire. Présentation CARREFOUR MARKET DRIVE. (CCE du 1 er Septembre 2011) Présentation CARREFOUR MARKET DRIVE (CCE du 1 er Septembre 2011) Sommaire Motivation du projet Circuit client d une commande drive Organisation du Drive Super Calendrier prévisionnel P.2-25/08/2011 2 Motivation

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION MAISON RELAIS MONTJOIE (à remplir avec le candidat)

DEMANDE D ADMISSION MAISON RELAIS MONTJOIE (à remplir avec le candidat) - 1 - DEMANDE D ADMISSION MAISON RELAIS MONTJOIE (à remplir avec le candidat) Date de la demande : Type de logement sollicité : T1 adapté T1 bis T2 Identité du Candidat Nom : Prénom : Sexe : Date de naissance

Plus en détail

L ANCV, un outil de promotion pour les professionnels du Tourisme

L ANCV, un outil de promotion pour les professionnels du Tourisme L ANCV, un outil de promotion pour les professionnels du Tourisme Vous êtes un professionnel du tourisme et des loisirs et souhaitez accepter les Chèques-Vacances et/ou les Coupons Sport ancv? En vous

Plus en détail

Demande de création de licence saison 2015 2016

Demande de création de licence saison 2015 2016 AS Chailles-Candé 99 Demande de création de licence saison 2015 2016 Pour pratiquer le football une licence est obligatoire. C est non seulement une autorisation de pouvoir participer à des compétitions

Plus en détail

1. Présentation des locaux : Le siège Social

1. Présentation des locaux : Le siège Social 1. Présentation des locaux : Le siège Social Les comptoires de Hinche et dethomonde Hinche Presentation de la COOPECLAS COOPECLAS est une caisse populaire agrée par le CNC au no 50 cp-05-006. Elle applique

Plus en détail

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal»

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Ce qu il faut retenir Article 74 de la loi de finances pour 2006 Dans la situation actuelle, il peut arriver que le montant total

Plus en détail

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur :

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur : CUISINIER Missions du poste : Réaliser, valoriser et distribuer des préparations culinaires. Gérer les approvisionnements et stockages des produits et denrées. Organiser le travail et la production au

Plus en détail

Thème 4 : Changer le comportement des banques sur les territoires

Thème 4 : Changer le comportement des banques sur les territoires Page : 1 / 6 Introduction Dans le cadre des Etats généraux de l ESS en juin 2010, le Labo a coordonné la rédaction de plus de 400 cahiers d espérances. Ils sont des témoins de la vitalité de l ESS et de

Plus en détail

Veille réglementaire

Veille réglementaire Veille réglementaire Anne Gerard 30/01/2012 AFNOR - Marseille En quoi consiste la fonction RQSE dans une IAA? Assurer la veille réglementaire et faire appliquer la réglementation (hygiène, environnement,

Plus en détail

LES EVENEMENTS DES ECHOS CONFERENCES

LES EVENEMENTS DES ECHOS CONFERENCES LES EVENEMENTS DES ECHOS CONFERENCES SOMMAIRE LES ECHOS CONFERENCES 4 Leader sur le marché des conférences P. 3 LES CONFERENCES BTOB P. 4 4 Description du partenariat P. 5 LES EVENEMENTS SUR-MESURE P.

Plus en détail

Le palmarès des innovations c o l l a b o r a t i v e s

Le palmarès des innovations c o l l a b o r a t i v e s Le palmarès des innovations c o l l a b o r a t i v e s De: Luc Balleroy, Delphine Sirven OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 OpinionWay imprime sur papier recyclé

Plus en détail

La solidarité. au quotidien. Centre communal d action sociale

La solidarité. au quotidien. Centre communal d action sociale L e d o s s i e r La solidarité Centre communal d action sociale au quotidien Chômage, contrats précaires, ruptures familiales comment faire pour vivre quand on n a pas assez d argent? Quand on ne sait

Plus en détail

Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général

Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général 1 EDITORIAL L édition 2012-2013 du Livret d Accueil du Centre Communal d Action Sociale rassemble

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER

CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER Entre les soussignés La Société, S.A.R.L. au capital de 30.000, inscrite au R.C.S. de Paris sous le numéro 508 763 950, ayant son siège social au 13

Plus en détail

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Grenville-sur-la-Rouge 2012-2014

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Grenville-sur-la-Rouge 2012-2014 Objectifs Doter la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge de mesures permettant de diminuer l exposition des citoyens à la fumée secondaire et de motiver les fumeurs à abandonner le tabagisme. Résultats

Plus en détail

Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali. Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA

Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali. Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA Novembre 2007 1 Introduction Depuis la libéralisation du marché céréalier

Plus en détail

Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires. Synthèse

Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires. Synthèse Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires A propos de ce document Ce document résume les résultats d une discussion en ligne organisé sur le Forum Global sur la Sécurité alimentaire

Plus en détail

Crise sociale : l aide alimentaire en mutation

Crise sociale : l aide alimentaire en mutation Reportage-enquête Crise sociale : l aide alimentaire en mutation Depuis juin 2012, près de 3000 emplois ont été supprimés en Bretagne. Le nombre de précaires explose et les structures associatives en charge

Plus en détail

jeunesse fédéralisme représentation innovation sociale formation international

jeunesse fédéralisme représentation innovation sociale formation international jeunesse fédéralisme représentation innovation sociale formation international AGORA Mag Edito «Nous ouvrons des AGORAé sur tous les campus de France pour répondre aux besoins sociaux des jeunes et améliorer

Plus en détail

Cahier des charges. Animation d un Jardin Solidaire

Cahier des charges. Animation d un Jardin Solidaire Cahier des charges Appel à projets Animation d un Jardin Solidaire Rue Francis PONGE, Paris 19 ème (Ancien Hôpital Hérold) Contexte Le site de l ancien hôpital Hérold, situé dans le quartier de la Politique

Plus en détail

DECISION FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE :

DECISION FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE : FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE : N dossier familial (IODAS) : Centre Médico-Social de Mende Travailleur Social Travailleur

Plus en détail

PROJET CANTINE ET PROMOTION DE L HYGIENE EN MILIEU SCOLAIRE A TANGASSOGO ET GAH RAPPORT DE MISE EN OEUVRE

PROJET CANTINE ET PROMOTION DE L HYGIENE EN MILIEU SCOLAIRE A TANGASSOGO ET GAH RAPPORT DE MISE EN OEUVRE PROJET CANTINE ET PROMOTION DE L HYGIENE EN MILIEU SCOLAIRE A TANGASSOGO ET GAH RAPPORT DE MISE EN OEUVRE Mai 2013 INTRODUCTION Le projet cantine et promotion de l hygiène en milieu scolaire est la suite

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

Charte PNNS Groupe CASINO Résultats

Charte PNNS Groupe CASINO Résultats Charte PNNS Groupe CASINO Résultats Calendrier En 2008, Casino a signé Les une engagements charte d engagements de la charte de progrès PNNS ont nutritionnel été appréhendés du PNNS. Elle comprenait 10

Plus en détail

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire «Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009 Le développement de l activité périscolaire Bordeaux Ville santé de l OMS Ville active du PNNS Le conseil local de santé

Plus en détail

Nutrition : quelles réalités en médecine générale?

Nutrition : quelles réalités en médecine générale? Nutrition : quelles réalités en médecine générale? 2 Les thèmes et témoignages de médecins mentionnés dans cette brochure sont issus des résultats d une enquête d opinion sur la nutrition. Elle a été réalisée

Plus en détail

Avant 8h35 et après 16h45, les enfants présents à l école seront systématiquement confiés à la garderie.

Avant 8h35 et après 16h45, les enfants présents à l école seront systématiquement confiés à la garderie. Ecole du Sacré Cœur 16, rue du couvent 29870 LANNILIS Tél : 02 98 04 01 93 Fax : 02 98 04 48 95 06 85 70 09 46 Email : ecsacrecoeur@gmail.com http://ecsacrecoeur-lannilis.fr CIRCULAIRE POUR L ANNEE 2015-2016

Plus en détail