Développement commercial et soutien à l export : un PARI* avec vous!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Développement commercial et soutien à l export : un PARI* avec vous!"

Transcription

1 LE MONDE DES RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L'INFORMATION DE VOTRE CMA rtisans ÉDITION Nord - Pas-de-Calais Développement commercial et soutien à l export : un PARI* avec vous! PAGE 34 Bimestriel n 101 juillet-août LES ARTISANS JOUENT COLLECTIF! P. 8 AIDES FINANCIÈRES À L APPRENTISSAGE P. 4 * PARI Programme Artisanal Régional International ZONE FRANCHE : PLUS QUE SIX MOIS Région Nord - Pas-de-Calais

2 D HONDT EXPERTISE-COMPTABLE Comptabilité Fiscalité - Social Un cabinet à taille humaine, proche des artisans, au cœur de la métropole lilloise Notre, notre et nos,

3 P ANORAMA D OSSIER É DITO Le nombre d apprentis a baissé de 8 % l an dernier en France. Et même si notre région s en sort «moins mal» avec une baisse de 2 %, le compte n y est pas P 4 UNE LOI POUR LES ARTISANS Le projet de la loi Artisanat, commerce et très petites entreprises qui vient d être voté répond à certaines attentes des artisans, notamment sur la reconnaissance de leur statut, les liens avec les CMA, les règles d urbanisme commercial, mais aussi l unification des statuts de l entreprise individuelle. Les réactions du terrain. P. 29 G Alain Griset Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais ÉVÉNEMENT 4 PRIMES À L APPRENTISSAGE : juste une mise au point ACTUALITÉS 6 LA FORMATION, clé d entrée dans l artisanat 7 VISITE DE STÉPHANE LE FOLL : «Soyez notre porte-parole!» 8 VIANDES BIO D ICI : les artisans bouchers au cœur du dispositif 9 «S UNIR pour réussir» 10 UN «KIT DE L INNOVATEUR» pour soutenir les PME 11 LES «ARTIMOBILES» en tournée dans le Nord Pas-de-Calais S TRATÉGIES 16 lauréats ont été distingués lors d une remise des prix qui a eu lieu le 17 juin dernier à la Cité des Échanges de Marcq-en-Barœul. P 12 ÉCLAIRAGE 12 PRIX STARS & MÉTIERS : 16 nouvelles étoiles dans le ciel du Nord Pas-de- Calais 16 FETHI MOKNI, artisan photographe à Berck : maîtriser l évolution du métier 17 ÉVOLUTION DES MODES DE CONSOMMATION : le boom du «made in local» 21 EXTENSION DES IGP AUX PRODUITS MANUFACTURÉS : protéger et promouvoir le savoir-faire local 23 VERS L INDICATION GÉOGRAPHIQUE : l exemple de l AOC 1 JOUR AVEC 24 UN FABRICANT DE LIMONADE : Elixia, des bulles 100 % artisanales CAS D'ENTREPRISE 26 BOISSIÈRE ET FILS : l humain au cœur de l entreprise RÉUSSITE 28 JEAN-MARIE CONTRERAS : coiffeur à l avant-garde P RATIQUE Un partenariat entre la CMA et l Afpa pour répondre aux besoins de formation. P 37 PRATIQUE 34 LES RENDEZ-VOUS EXPERTS : pour «booster» l export 36 NÉOVAL : plus que six mois pour s installer en zone franche AMBULANCIERS DIPLÔMÉS depuis le lancement de l IFA! APPRENTISSAGE 38 L EUROPE ET LES APPRENTIS : plus qu une destination, un enjeu 39 FACILITER LA VIE MATÉRIELLE des apprentis étudiants des métiers 40 À QUOI BON S ARRÊTER en si bon chemin? TEMA 41 CAMPAGNE DE SENSIBILISATION : «travaux en hauteur, pas droit à l erreur» R EGARDS PRESTIGE 42 BG INGÉNIERIE, fabricant de cartes à puce : la carte bretonne version US INITIATIVES 44 DOVAX s adapte aux TPE 45 POUR ÊTRE EN CONFORMITÉ avec la législation sur l accessibilité 46 LES DIFFÉRENTS SOINS ESTHÉTIQUES sous le même toit Depuis le début des années 2000, ces efforts ont ainsi porté leurs fruits. La densité artisanale n a cessé de progresser dans une région où la culture du salariat restait largement ancrée dans les mentalités. Ce changement dans les comportements est dû aussi, en partie, à la prise de conscience des élus et des collectivités de cette région, au premier rang desquels le Conseil régional qui a en charge deux compétences majeures : le développement économique et l apprentissage. Le maillage territorial que nous avons bâti dans la région nous permet d optimiser l un des axes majeurs de notre politique, celui de la proximité. Proximité auprès de nos ressortissants bien sûr, pour leur proposer prestations de qualité et réactivité mais également auprès des collectivités locales, interlocutrices essentielles sur la question de l implantation artisanale dans les territoires. À ce propos, nous nous sommes mobilisés durant tout le mois de juin lors de réunions au cours desquelles nous a été présenté par les services de la Préfecture le Pacte de responsabilité. Celui-ci comporte trois volets particulièrement importants pour notre secteur : fiscalité et baisse du coût du travail, baisse des cotisations sociales et simplification administrative. Nous en attendons évidemment beaucoup tout comme des mesures contenues dans la loi du 18 juin 2014 relative à l artisanat, au commerce et aux TPE, notamment à propos des obligations de qualification professionnelle, des contrôles, de l encadrement des activités et des baux commerciaux. Reste en suspens la question du nombre d apprentis, qui est en diminution. Pou rtant, l apprentissage est essentiel pour la pérennité de notre secteur, et les efforts annoncés par le Conseil régional nous confortent et nous incitent à mobiliser les maîtres d apprentissage et les chefs d entreprise. Voilà pourquoi votre Chambre de métiers et de l artisanat se mobilise et met tout en œuvre pour placer les entreprises artisanales dans les meilleures conditions possible Ce numéro comprend des pages spécifiques entre les pages 1 à 16 et 33 à 48 pour les abonnés du Nord. Le Monde des artisans n 101 juillet-août 2014 Édition de région Nord - Pas-de-Calais Président du comité de rédaction des pages locales : Alain Griset Avec le concours rédactionnel de la chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais, Éric Deschamps et Philippe Deconinck. Crédits photo : CMA de région Nord - Pas-de-Calais Éditeur délégué : Stéphane Schmitt Rédaction : ATC, port. : , Ont collaboré à ce numéro : Christelle Fénéon, Barbara Colas, Sophie de Courtivron, Marjolaine Desmartin, Guillaume Geneste, Mélanie Kochert, Audrey Arnon, Émilie Di Vincenzo, Delphine Payan-Sompayrac Secrétariat de rédaction : M. Anthony, J. Clessienne, J. Neisse Publicité : ATC, 137 quai de Valmy, Paris Chef de publicité : Philippe Saint-Étienne, Tél , Publicité nationale : Directeur commercial Mathieu Tournier, Tél , fax , Publicités départementales sud-ouest : Thierry (Tél ) et Cédric Jonquières (Tél ), fax , Publicités départementales nord et est : François Bederstorfer, Tél , fax , Photographies : Laurent Theeten, responsable image Promotion diffusion : Shirley Elter, Tél. : Tarif d abonnement 1 an. France : 6 euros. Tarif au numéro : 1 euro. À l étranger : nous consulter Conception éditoriale et graphique : TEMA presse, Tél Fabrication : Pixel image, I. Marlin, J.-M. Tappert, Tél Éditeur : ATC, 23 rue Dupont des Loges, METZ, Tél , fax Directeur de la publication : François Grandidier N commission paritaire : 0316 T ISSN : Dépôt légal : juin 2014 Impression : Imprimerie Léonce Déprez - Zone industrielle Riutz Barlin. NOR Le monde des artisans juillet-août

4 vénement Nord - Pas-de-Calais Avec un objectif de apprentis en France, dont dans le Nord Pas-de-Calais, on pourrait s attendre à une hausse continue des effectifs. Or, le nombre d apprentis a baissé de 8 % l an dernier en France. Et même si notre région s en sort «moins mal» avec une baisse de 2 %, le compte n y est pas. PRIMES À L APPRENTISSAGE Juste une mise au point Alors, que se passe-til? Outre de réelles difficultés économiques que n a pas niées Pierre Clavreuil, sous-préfet de Lens, «c est dans la tête, l apprentissage n est toujours pas perçu comme une voie privilégiée d insertion professionnelle, diagnostique-t-il. Nous devons poursuivre l effort de communication entamé pour en montrer toutes les vertus. La conviction s emportera par l exemple.» Et Pierre Clavreuil compte bien joindre le geste à la parole en étant «exemplaire» sur l arrondissement de Lens, plus touché que les autres par le chômage et les mutations économiques. Ce sera aussi le rôle des tout nouveaux ambassadeurs de l apprentissage qui auront à cœur de montrer que celui-ci n est pas un deuxième choix, «mais un choix tout court» pour Gabriel Hollander, Philippe Bazin et Laurent Rigaud, par ailleurs élus de la CMA de région. «Mais sans entreprises, pas d apprentissage», comme l a fort justement rappelé Christophe Pilch, Vice-Président du Conseil Philippe Bazin, secrétaire adjoint de la Chambre de métiers et de l artisanat et boulanger pâtissier ; Gabriel Hollander, premier Vice-Président de la CMA de région et boucher charcutier ; Pierre Clavreuil, sous-préfet de Lens ; Christophe Pilch, Vice-Président du Conseil régional chargé de l apprentissage ; Daniel Maciejasz, maire de Libercourt, et Laurent Rigaud, secrétaire de la CMA de région et boucher. Régional en charge de l Apprentissage. Même si les primes ne sont pas tout, elles sont un déclencheur puissant, c est pour cela que le Conseil Régional a pris la décision «Les entreprises veulent des salariés bien formés, des collaborateurs qui travaillent avec goût et aspirent à prendre des responsabilités. L apprentissage permet tout cela.» d abonder de 500 euros l indemnité compensatrice forfaitaire de l État dont le montant est de euros, soit une prime de euros par an et par apprenti (voir détails dans l encadré). Christophe Pilch, qui a été lui-même chef d entreprise, sait de quoi il parle : «Les entreprises veulent des salariés bien formés, des collaborateurs qui travaillent avec goût et aspirent à prendre des responsabilités». L apprentissage permet tout cela. 4 Le monde des artisans juillet-août 2014

5 Zoom sur les aides à l apprentissage Les aides de la Région Nord Pas-de-Calais Une prime à l apprentissage d un montant de versée aux employeurs d apprentis de la région de moins de 21 salariés. Un bonus annuel de 500 euros s ajoutant aux pour l embauche en contrat d apprentissage d un jeune de plus de 18 ans préparant un diplôme de niveau IV ou V (CAP, Bac Pro, certaines mentions complémentaires, etc.). Témoignage Christine Bar, artisan peintre, dirigeante de l entreprise Drouin à Libercourt «L apprentissage est un sujet qui me tient à cœur, tout d abord en tant que mère de trois garçons qui ont tous été apprentis. L un d eux est désormais chef d entreprise, mon second dans l entreprise et le troisième est ingénieur. J ai moi-même été apprentie et j ai encouragé l apprentissage dans une entreprise de chaudronnerie mécanique de soixante personnes. Aujourd hui, je dirige ma propre entreprise et je forme moi-même des apprentis. Néanmoins, je me limite à deux par souci de place mais aussi pour éviter de dépasser certains seuils et ne pas être soumise à des charges supplémentaires. On devrait plutôt avoir une médaille quand on dépasse dix ou vingt salariés! D autant plus que notre entreprise a une croissance à deux chiffres. Je garde tout de même espoir grâce aux jeunes et je continuerai de soutenir l apprentissage. Il faut mobiliser les énergies là où elles se trouvent, les jeunes en ont!» Fotolia.com Christine Bar, dirigeante de l entreprise Drouin, et l un de ses fils, Benoît, passé par l apprentissage et dirigeant de l entreprise Bomy Leduc Façades. Les aides de l État Le crédit d impôt apprentissage : destiné à toutes les entreprises (sauf auto-entrepreneurs et microentreprises) qui remplissent les conditions suivantes : Être soumis à un régime réel d imposition : impôt sur le revenu, impôt sur les sociétés selon le régime du bénéfice réel normal ou simplifié. Conclure un contrat d apprentissage d un mois au moins. Les exonérations de charges sociales. L aide pour l embauche d un travailleur handicapé. Le bonus pour l embauche d apprentis supplémentaires. Le crédit d impôt est égal à multipliés par le nombre moyen annuel d apprentis. Le temps de présence d un apprenti dans l entreprise au cours d une année est calculé en mois. Tout mois commencé est comptabilisé comme un mois entier. Ce montant est porté à si l apprenti en première année de son cycle et quel que soit le diplôme préparé, est : un travailleur reconnu handicapé, âgé de 16 à 25 ans, sans qualification, et bénéficiant d un accompagnement d accès à la vie professionnelle, employé par une entreprise portant le label «Entreprise du patrimoine vivant», en contrat de volontariat pour l insertion (Défense 2 e chance), entre 18 et 22 ans. Les développeurs de l emploi et de l apprentissage Vous pouvez tout leur demander sur l apprentissage, ils ont toutes les réponses à vos questions! Voici leurs coordonnées Pensez aussi au à propos des aides du Conseil régional. ARTOIS : Virginie SCODELLER BOULONNAIS : Benoît WILLAUME CALAISIS : Marie-France JOLY CAMBRÉSIS : Fabien GREVIN CŒUR DE FLANDRE : David LELEU DOUAISIS ET CŒUR D OSTREVENT : Mélissa MANICKI DUNKERQUE ET PAYS DES MOULINS DES FLANDRES Johanna ROGÉ-LARGANGE LENS-LIÉVIN-HÉNIN-CARVIN : Virginie LISEWSKI Cécile PETIT LILLE MÉTROPOLE PÉVÈLE MÉLANTOIS : Olivia LEGRAND Laïla ABDELLI François GROULEZ LYS ROMANE ET ARTOIS COMM : Nathalie ERIPRET MONTREUILLOIS 7 VALLÉES PAYS DU TERNOIS : Nathalie CAPON SAINT OMER/AUDOMAROIS : Frédéric JANNEQUIN SAMBRE AVESNOIS : Céline GINES VALENCIENNES MÉTROPOLE ET PORTE DU HAINAUT : Sabine LAGADEC Le monde des artisans juillet-août

6 ctualités Nord - Pas-de-Calais LE SOUS-PRÉFET DE BOULOGNE-SUR-MER A VISITÉ L ANTENNE URMA DE SAINT-MARTIN LA FORMATION, CLÉ D ENTRÉE DANS L ARTISANAT Quelques mois après sa nomination au poste de sous-préfet de l arrondissement de Boulogne-sur-Mer, Philippe Dieudonné, de retour dans sa région natale (il est originaire de Carvin), a accepté l invitation des élus de la CMA pour visiter les installations de l antenne URMA et découvrir l offre de services de la Chambre de métiers et de l artisanat de région. Adultes en reconversion ou apprentis, le sous-préfet de Boulogne-sur-Mer a découvert les formations proposées à l antenne URMA de Saint-Martin Boulogne. Philippe Dieudonné a beau être un homme de dossiers il a notamment travaillé sur la réforme des collectivités locales, il aime le concret et le contact. Aussi, après une présentation aussi synthétique que complète de l offre de services de la CMA par ses trois vice-présidents, Gabriel Hollander, David Zecchinel et Alain Bontemps, entourés des membres de la commission territoriale de Boulogne/Montreuil et d une partie de l équipe pédagogique, le représentant de l État est allé à la rencontre des occupants des lieux. D abord les apprentis bien évidemment, 423 à la date de cette visite, formés dans les pôles alimentation, automobile, restauration et coiffure. Le sous-préfet s est ainsi montré particulièrement sensible aux problématiques liées à l adéquation entre l offre et la demande ou aux questions de transport. Sans éluder le lien entre la baisse globale du nombre d apprentis et la conjoncture économique, Philippe Dieudonné a surtout mis en exergue la motivation des jeunes présents, notamment au travers de la construction de leur projet professionnel. Il a également pu mesurer toute la qualité du travail effectué par les services de la CMA en partenariat avec la Mission locale ou Pôle Emploi ou encore de prospection des entreprises artisanales réalisées dans le cadre du dispositif Direct Artisanat. Ce sont ensuite les adultes en formation qui ont retenu l attention du représentant de l État, au travers de reconversions effectuées notamment dans les métiers de la restauration (50 % sur les 63 personnes en formation), un engouement qui s explique en partie par le succès rencontré à la télé par les émissions culinaires. Assistante dentaire, ébéniste ou footballeur, le sous-préfet a ainsi pu mesurer toute la diversité des profils qui composent la «Première Entreprise de France». «Une visite des plus enrichissantes», selon Philippe Dieudonné qui lui a donné l occasion de mettre en exergue le potentiel économique que représentent les entreprises artisanales : près de situées sur l arrondissement de Boulogne-sur-Mer emploient en effet plus de actifs! «Mais il faut aussi continuer à développer la formation, en alternance et continue», a-t-il conclu, convaincu de ce qu il venait de voir 6 Le monde des artisans juillet-août 2014

7 Visite de Stéphane Le Foll Alain Griset : «Soyez notre porte-parole!» Artisans et élus de la CMA ont dialogué avec Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement. Alain Griset, président de la CMA de région, les membres élus ainsi que les chefs d entreprise artisanale, qui avaient pu se libérer pour l occasion, espéraient sans doute une chose : que ce vendredi 13 juin, jour de la venue de Stéphane Le Foll à Arras pour y présenter le Pacte de responsabilité et de solidarité, porte chance au secteur de l artisanat. En effet, depuis l annonce faite en janvier par le Président de la République, les chefs d entreprise artisanale attendent beaucoup, et avec impatience, des mesures qui y sont contenues. C est ce que n a pas hésité à dire au porte-parole du gouvernement Alain Griset, président de la CMA de région : «Il faut aller plus vite. L artisanat a souffert, a perdu des apprentis. Ce pacte de responsabilité est important pour notre secteur. Soyez notre porte-parole». Avant cela, Stéphane Le Foll a expliqué les objectifs principaux poursuivis par ce pacte : développer l emploi, s appuyer sur l ancrage territorial des entreprises et leur donner les moyens d être compétitives dans un environnement concurrentiel. Le porte-parole du gouvernement a balayé les dispositions qui doivent permettre d y parvenir : baisse du coût du travail par la mise en place du CICE, dispositif «zéro charge» pour les bas salaires, réduction de la fiscalité des entreprises par le déploiement de la C3S (contribution sociale de Élus de la CMA de région, de l UPA, et artisans s étaient libérés pour écouter Stéphane Le Foll. Le président de la CMA de région, Alain Griset, a pu exprimer ses attentes au porte-parole du gouvernement. solidarité des sociétés), baisse de l impôt sur les sociétés ou encore simplification administrative. «Les entreprises artisanales sont au cœur de la création d emplois locaux, a lancé ainsi celui qui détient également le portefeuille de ministre de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt à Alain Griset. C est pour cela que l allégement des cotisations et des charges est important pour les TPE.» Ce qui n empêcha pas le représentant de la «Première Entreprise de France» d exhorter son interlocuteur à clarifier la situation de la prime à l embauche d un apprenti, sujet sur lequel Stéphane Le Foll précisa que «l apprentissage constituait un élément majeur pour former et créer de l emploi». De nombreux autres sujets furent abordés au travers de questions posées par l assistance dont celle de Jean-Claude Levis, président de la commission territoriale Arras Saint-Pol/Ternoise, au sujet des délais de paiement des collectivités locales «trop longs et qui découragent les entreprises artisanales de répondre aux marchés publics». Une question de plus à résoudre à défaut d avoir apporté une réponse précise SALON CRÉER MON TREMPLIN POUR ENTREPRENDRE ET ME DÉVELOPPER! Le Salon Créer, le plus grand rendez-vous des créateurs et dirigeants d entreprises au Nord de Paris, annonce une 8 e édition innovante, avec une programmation renouvelée et riche de nouveaux temps forts dédiée à la création et au développement des entreprises. Près de 200 partenaires et exposants, 100 conférences et ateliers, de nombreux débats sur les nouvelles tendances de l entrepreneuriat, des témoins emblématiques, des têtes d affiches nationales et internationales ainsi qu un showroom inédit dédié à l innovation, le Salon Créer version 2014 propose une véritable diversité de nouveautés et solutions concrètes pour créer et développer une activité, à toutes les étapes du projet, afin de trouver des idées pour entreprendre, se développer ou transmettre grâce aux témoignages d entrepreneurs. Au total, quatre zones thématiques composeront le Salon Créer 2014 : se faire accompagner, se financer, se franchiser, se développer. Venez nombreux à la Nuit des Territoires Au travers des témoignages d entreprises régionales et en présence de l invité d honneur Thierry Marx, chef étoilé et entrepreneur engagé, venez découvrir les sucess stories de notre région et assister à la première remise de prix des Trophées Créer 2014 qui récompensera quatre chefs d entreprise compétitifs, innovants et créatifs made in Nord - Pas-de-Calais! CONTACT Invitation gratuite et programme complet sur Le monde des artisans juillet-août

8 ctualités Nord - Pas-de-Calais Douaisis Deux rendez-vous à retenir à Gayant Expo VIANDES BIO D ICI LES ARTISANS BOUCHERS AU CŒUR DU DISPOSITIF Élever, nourrir, abattre et vendre une viande bio locale, les consommateurs le réclamaient, les professionnels de la filière l ont fait! Producteurs, éleveurs, fabricants d aliments, chevilleurs et bien sûr artisans bouchers ont uni leurs forces et leurs compétences. La 7 0e édition de la Foire-exposition de Douai aura lieu du 6 au 15 septembre Comme chaque année, une soirée y est organisée pour recevoir les artisans du Douaisis. Vous avez donc rendezvous le jeudi 11 septembre à partir de 19 heures pour un point d actualité sur le Douaisis et un moment d échanges avec le président de la CMA de région, Alain Griset. Une nouveauté précédera cette rencontre cette année : de 16h à 18h, le même jour, un forum rencontre réunira les partenaires des artisans qui pourront poser toutes leurs questions et obtenir toutes les informations qu ils souhaitent. Sont notamment attendus : le RSI, Pôle Emploi, les banques partenaires, les assurances partenaires, des conseillers juridiques, sans oublier la présentation de l offre de services de la CMA de région! Les membres de l association posent autour de Gabriel Hollander, premier Vice-Président de la CMA, et Laurent Rigaud, secrétaire de la CMA, mais avant tout artisans bouchers. C est à l antenne d Arras de la CMA qu a été officiellement présentée le 4 juin dernier l association «Viandes bio d ici» en présence notamment de Jean-Louis Robillard, vice-président du Conseil régional chargé de l Alimentation, de la Régionalisation et de la Ruralité, de Gabriel Hollander, premier Vice-Président de la CMA, et de Laurent Rigaud, secrétaire du Bureau mais présent au titre de président de cette association «Viandes bio d ici». Le but est de proposer une filière viande bio de proximité afin de répondre à la demande croissante des consommateurs. Une démarche qui va également permettre de mettre en valeur le savoir-faire de l artisanat alimentaire, ce que ne manqua pas de souligner Gabriel Hollander, boucher-charcutier à Chocques, pour qui «l union fait la force». Et de rappeler qu après le Veau du Bruaysis, le Veau d Artois ou encore le Porc du Haut-Pays ( vendus par an dans les boucheries artisanales), c est cette fois-ci une filière de viande biologique en Nord Pas-de-Calais/ Picardie qui pose les bases d un pôle territorial de coopération économique. «L idée est de travailler dans une totale transparence entre les acteurs, aussi bien sur les coûts de production que sur les marges, surenchérit Laurent Rigaud, président de cette association. Il s agit de mettre en place un circuit court et non un court-circuit.» Voilà pourquoi les professionnels s engagent à construire les différentes étapes de cette filière émergente : investir dans l adaptation des élevages, trouver un abattoir certifié à proximité, planifier les mises en production, s appuyer sur la complémentarité des distributeurs. Pour bâtir et pérenniser ce pôle territorial de coopération économique pour une filière viande bio régionale, les chevilles ouvrières de l association peuvent également compter sur le soutien de la Région qui a notamment mis en place une charte pour augmenter les surfaces en agriculture biologique L association «Viandes bio d ici» était d ailleurs présente à l occasion de «Terres en Fête», du 13 au 15 juin dernier, avant le lancement des premiers élevages d animaux bio, en l occurrence des cochons. La viande devrait ensuite être commercialisée dès l hiver prochain. 8 Le monde des artisans juillet-août 2014

9 PROMOTION ET DÉVELOPPEMENT DES COOPÉRATIVES D ARTISANS «S UNIR POUR RÉUSSIR» Il n existe que deux coopératives d achat dans le Nord Pas-de-Calais : la Coop NPC à Gondecourt, qui reprend les activités de plomberie, chauffage, électricité et sanitaire, et Lari 62/59, basée à Houdain, pour les activités de bois et couverture. C est pourquoi la CMA a mis en place un programme d actions de promotion et de développement des coopératives d artisans, dans le cadre des conventions établies avec les conseils généraux du Nord et du Pas-de-Calais. Pour sensibiliser les chefs d entreprise à cette démarche, une série de réunions a été programmée. Les deux premières se sont tenues à Isbergues le 10 juin et à la Gorgue le lendemain, en présence de Gabriel Hollander et Laurent Rigaud, respectivement premier Vice-Président et secrétaire de la CMA de région. modèle de démocratie car le chef d entreprise y conserve toute son autonomie». Les conseils généraux du Nord et du Pasde-Calais soutiennent cette initiative et l ont incluse dans leurs conventions de partenariat avec la CMA de région. La coopération inter-entreprises permet de répondre à certaines problématiques des entreprises : gain de temps sur les négociations de tarifs, mutualisation de moyens ou d investissements, réponse aux marchés publics C est d ailleurs le message qu ont fait passer, via leur témoignage, les responsables et adhérents des deux coopératives régionales : souplesse, gain de temps, maîtrise des approvisionnements et des tarifs, qui permettent aux chefs d entreprise de se consacrer ainsi à leur cœur de métier. Les dirigeants de Coop NPC s adressent aux plombiers chauffagistes et aux électriciens. Trois grands types de groupements présentés les groupements d achats qui permettent de réunir les achats des entreprises d un même secteur professionnel ; les groupements de commercialisation qui consistent, pour les entreprises membres, à rationaliser leurs circuits de distribution afin de se positionner sur des marchés de plus grande envergure ou nécessitant des compétences multiples ; les groupements de services qui mettent, par exemple, à la disposition des entreprises associées, des moyens techniques que ces dernières ne pourraient elles-mêmes acquérir, comme ces prothésistes dentaires qui se sont unis pour s équiper en machine à commande numérique. Outre le secteur du bâtiment, l automobile, les taxis ou encore les bouchers-charcutiers ont déjà intégré cette démarche. Les premiers pour préserver leur compétitivité et maintenir un service de proximité, notamment en zone rurale, les deuxièmes pour gérer en commun leurs standards téléphoniques et les troisièmes pour faire face à la fermeture des abattoirs en mettant en place des partenariats avec les groupements d éleveurs Comme le précisa Gabriel Hollander en préambule de la première réunion, «l indépendance ne doit pas conduire à l isolement! Les coopératives sont un Agenda Les prochaines réunions La coopérative Lari 62/59 est spécialisée dans les fournitures pour la menuiserie, la charpente, la couverture, la plâtrerie SAINT POL/TERNOISE : 8 septembre à 18h30, salle du CSAS, 31 rue des Procureurs. BOULOGNE/MER : 9 septembre à 8h30, URMA de St Martin Boulogne, 9 rue Mont Joie. AVESNES/HELPE : 22 sept. à 18h30, antenne de la CMA d Avesnes/Helpe, av. Charles de Gaulle. VALENCIENNES : 23 septembre à 8h30, URMA de Prouvy Rouvignies, ZI N 2, av. Marc Lefrancq. DOUAI : 23 septembre à 18h30, antenne de la CMA de Douai, 300 rue Pîlatre de Rozier, ZI Fort de Scarpe. LENS : 30 septembre à 8h30, antenne de la CMA, avenue Elie Reumaux. HÉNIN BEAUMONT : 30 septembre à 18h30, 242 boulevard Schweitzer. CALAIS : 6 septembre à 18h30, URMA de Calais, 320 boulevard du 8 mai. SAINT OMER : 7 octobre 8h30, ruche d entreprises, Hub Innovation, 11B av. de l Harmonie. VILLENEUVE D ASCQ : 7 octobre 18h30, antenne de la CMA de Lille, 16 rue d Inkermann. ARRAS : 29 septembre à 18h30, CMA de région, 14 bis rue des Rosati. MONTREUIL-SUR-MER : 9 septembre à 18h30, mairie de Beaurainville, 232 rue Canche. Le monde des artisans juillet-août

10 ctualités Nord - Pas-de-Calais NOUVEAU PROGRAMME UN «KIT DE L INNOVATEUR» POUR SOUTENIR LES PME À l antenne URMA de Saint-Martin Boulogne, un séminaire franco-anglais s est tenu dans le cadre du projet NDI (Nouvelle donne pour l innovation). C est un «new deal» version artisanale qui a réuni autour du thème de l innovation des partenaires français et anglais le 30 avril dernier, à l antenne URMA de Saint-Martin Boulogne. Élus, techniciens et chefs d entreprise ont échangé autour du thème de l innovation, pierre angulaire du projet NDI (new deal for innovation) construit dans le cadre du programme européen de coopération transfrontalière Interreg. Ce programme couvre des territoires qui partagent une frontière maritime commune : la Manche. Avec une enveloppe de 161 millions d euros attribuée par le Feder (Fonds européen de développement régional), il soutient environ 150 projets de coopération entre la France et l Angleterre, lesquels bénéficient de subventions qui peuvent atteindre 75 % des besoins dans le cas de micro-projets, réservés notamment aux PME. C est dans ce cadre qu a donc vu le jour le projet NDI qui rassemble sept partenaires parmi lesquels les CMA du Nord Pasde-Calais et de Basse-Normandie, le pôle d innovation Ifram et, bien entendu, des structures britanniques comme l Université de Greenwich, Business du Kent, Medway Control Le NDI vise à mettre à la disposition des TPE un «kit de l innovateur» composé d outils et de méthodes pour permettre aux entreprises de s engager dans une démarche d innovation, soit directement, soit par l intermédiaire d une structure. Il a vu le jour après un état des lieux et une étude comparative menée auprès de 550 entreprises pour comprendre notamment les mécanismes d innovation. Ceux-ci ont par exemple révélé que la collaboration avec les clients était un élément clé vers une démarche d innovation, tout comme la collaboration avec d autres entreprises. Ce kit repose sur un site Web qui propose des informations pour aider les entreprises à financer leur projet, développer de nouveaux produits ou procédés. Bien entendu, les plans d action nécessaires pour atteindre des objectifs peuvent être complétés et adaptés, soutenus par des démarches d accompagnement. Cette conférence, la troisième organisée depuis le lancement du projet NDI après celles de Caen (2012) et du Kent (2013), a été l occasion de présenter à la délégation d Outre-Manche la manière dont est appréhendée l innovation dans le Pas-de- Calais (le département du Nord n étant pas concerné par ce projet). Outre les prestations proposées par le réseau des CMA, l Aditec et le Certia, deux centres dédiés à l innovation, ont aussi présenté leurs travaux. Alain Bontemps, 3 e vice-président de la CMA, a participé aux ateliers avant les visites d entreprises, notamment à la chocolaterie de Beussent. L après-midi, place au terrain! La délégation guidée par Alain Bontemps, président de la commission territoriale de Boulogne-sur-Mer/Montreuil, est allée visiter deux entreprises, en forme d exemples concrets d innovation et de coopération franco-anglaise. D abord la chocolaterie de Beussent, au cœur de la magnifique Vallée de la Course. Depuis sa création en 1985, l entreprise de Bruno et Alain De Rick, anglophones, n a cessé d innover : dans son développement par l ouverture de boutiques, dans la diversité et le renouvellement de ses produits, dans sa manière d appréhender son travail. Les chocolats sont en effet fabriqués à partir de fèves dont une partie est tout simplement produite dans leurs propres plantations en Équateur! Puis à Saint-Rémy-au-Bois, dans la confiturerie «Tea Together», dont la seule appellation trahit la nationalité de ses géniteurs, sujets de sa Très Gracieuse Majesté. Eli Gifford a pris le relais de Nick et Judy, ses parents, arrivés dans cette ferme de l Hesdinois en Les pots de confiture «bio» trônent aujourd hui sur les tables des plus prestigieux palaces aux quatre coins de la planète! Des exemples de nature à doper les initiatives européennes 10 Le monde des artisans juillet-août 2014

11 PROMOTION DE L ARTISANAT LES «ARTIMOBILES» EN TOURNÉE DANS LE NORD PAS-DE-CALAIS Démarrée en 2006 par le FNPCA (Fonds national de promotion et de communication de l artisanat), la tournée des Artimobiles n a cessé de sillonner le pays pour valoriser et faire découvrir les métiers de l artisanat. Cette opération constitue également une excellente opportunité pour informer les publics sur les voies à emprunter pour y accéder, au premier rang desquels l apprentissage. Du 20 au 22 mai, les Artimobiles ont ainsi effectué trois étapes dans la région Nord Pas-de-Calais, respectivement à Calais, Tourcoing-le-Virolois et Caudry. À l occasion de cette tournée 2014, ce dispositif proposait une flotte de véhicules relookés et équipés de tablettes et d I-Pad pour faire découvrir au public, essentiellement composé de collégiens, les métiers de l artisanat dans les secteurs de la mécanique et du transport, de la maison et de la décoration, de la gourmandise et des arts de la table, de la mode et de la beauté, de l image et du son, de la nature. Et ils ont été très nombreux à être surpris non seulement par la diversité des métiers, mais également par les profils innovants : fabriquant d enceintes hi-fi, de systèmes d éclairage pour hôpitaux, d une voiture de sport à propulsion électrique, Les jeunes ont d abord découvert les métiers de l artisanat sur les Artimobiles avant d échanger avec les professionnels de la formation. de maisons passives en bois conçues et préconstruites en atelier, de planches de surf Il est vrai que la grande majorité du public directement concerné par cette opération est composée de collégiens, même si un important travail collaboratif avait été effectué en amont avec des partenaires de la CMA de région afin d y associer également des jeunes déscolarisés ou des adultes à la recherche d une formation. Autant de personnes qui ont appréhendé la réalité d un secteur pourvoyeur d emplois, de débouchés au travers de rencontres avec des professionnels, qu ils soient artisans ou spécialistes de la formation professionnelle. Ces journées se sont articulées autour de trois temps forts : une séance d information sur l univers de l artisanat ; une utilisation de l application «l Artinavigue» à l aide des Artinautes pour recueillir des informations complémentaires ; une restitution de ces travaux et un dialogue avec des artisans et des apprentis venus témoigner de leurs expériences et parcours respectifs. VILLENEUVE D ASCQ - BLD DE L OUEST - Votre conseiller commercial : Benjamin BEAU Tél Le monde des artisans juillet-août

12 É clairage Nord - Pas-de-Calais La Chambre de métiers et d artisanat de région Nord Pas-de-Calais et la Banque Populaire du Nord sont associées afin de soutenir les artisans de leur territoire dans leur développement commercial, technique, technologique et humain. Chaque année depuis 2007, elles organisent les prix Stars & Métiers afin de récompenser l excellence artisanale et ainsi porter un coup de projecteur sur la première entreprise de France! Les lauréats ont été dignement mis à l honneur au cours d une soirée remarquable! PRIX STARS & MÉTIERS 16 nouvelles étoiles dans le ciel du Nord Pas-de-Calais En 2014, 16 lauréats ont été distingués lors d une remise des prix qui a eu lieu le 17 juin dernier à la Cité des Échanges de Marcq-en-Barœul. Lors d une conférence de presse qui a précédé la remise des prix, Fabrice Bouvier, Directeur général de la Banque populaire, et Alain Griset, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord Pas-de-Calais, ont renouvelé la convention qui lie les deux organismes et qui vise à proposer aux artisans des conditions de financement particulièrement compétitives. Alain Griset, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de région, et Fabrice Bouvier, Directeur général de la Banque populaire, ont tous les deux souligné le niveau remarquable des dossiers présentés au jury. Juste avant la cérémonie, les deux dirigeants avaient renouvelé leur convention de partenariat. L artisanat : des entreprises qui innovent! Aller de l avant au service des consommateurs, inventer de nouvelles techniques et de nouveaux produits, exporter Voilà ce qui caractérise aujourd hui les entreprises artisanales françaises qui innovent là où on ne les attend pas. Chaque année, les prix Stars & Métiers récompensent donc les chefs d entreprises artisanales pour leur réussite en matière d innovation technologique, stratégique, managériale et commerciale. Qui dit concours dit sélection, et celle-ci s est opérée sur la base des quatre critères suivants : Innovation technologique : mise en œuvre de nouveaux produits ou procédés technologiques de production ou de fabrication. Stratégie globale d innovation : présence de l innovation dans tous les domaines de l entreprise (organisationnels, humains, commerciaux ). Management des ressources humaines : savoir-faire de l entreprise, formation, transmission du savoir, gestion motivante des salariés. Dynamique commerciale : orientations de développement, résultats économiques obtenus, pertinence des choix dans la gestion. 12 Le monde des artisans juillet-août 2014

13 Isabelle et Benoît Pecher, Nymphéas, fleuristes à Louvroil Le spécialiste du mariage! Issu d un bac général, Benoît Pecher obtient un BTS en production horticole. Salarié dans une jardinerie, il s ennuie et sent que sa vocation est ailleurs. Il reprend alors des études de fleuriste en apprentissage et ouvre son magasin en 2006 avec son épouse Isabelle, elle-même fille et petite-fille de fleuristes et propriétaire d un premier Nymphéas à Achicourt. Dès son ouverture, le magasin de Louvroil ne cesse de s agrandir et de s embellir grâce à la créativité d Isabelle et Benoît. Afin de mieux servir leurs clients, nos fleuristes s adaptent continuellement à leurs besoins en proposant une large amplitude horaire. Ensuite, aucun bouquet n est préparé d avance : tout est confectionné devant le client afin que l ensemble corresponde vraiment à ses attentes et que les fleurs soient bien fraîches. Récemment, ils ont entrepris d importants travaux à l arrière du magasin afin de créer un atelier et une salle de cours d art floral qui ne désemplit pas. Enfin, Isabelle et Benoît se positionnent comme les spécialistes du mariage et en réalisent plus de 100 par an! Ils proposent un accompagnement personnalisé qui va de la réalisation du bouquet à la décoration de l église ou de la salle grâce à un service de location de décoration. En 2013, ils ont réalisé toute la décoration d un mariage qui a participé à l émission «4 mariages pour une lune de miel» sur TF1. Lucie Delmotte, LD Coiff, coiffeuse à Montigny-en-Ostrevent Une coiffeuse «naturelle»! Après son CAP et son brevet professionnel, Lucie Delmotte travaille comme salariée pendant deux ans avant de reprendre le salon de coiffure «Beauté sauvage» à Montigny-en- Ostrevent en Très vite, elle relooke les lieux et change d enseigne : LD Coiff est né! Les services esthétiques (soins du visage, soins du corps, cabines de bronzage et épilation) ont été développés et proposés à la clientèle dès le mois de décembre 2013 grâce à la création de l institut Estetica, attenant au salon. La concurrence est rude dans le monde de la coiffure et c est pour se distinguer que le salon propose à ses clients un environnement axé sur le bien-être, inspiré du Feng Shui, avec des services haut de gamme à des prix modérés. Lucie s est également tournée vers des solutions «naturelles» avec des gammes de maquillage et de soins bio plus respectueux de l environnement (l Atelier des délices, Couleur caramel ). Enfin, notre coiffeuse est convaincue des bienfaits de l apprentissage et recrute régulièrement par ce biais. Le personnel s implique dans la réussite de l entreprise et Lucie fait évoluer les compétences de celui-ci grâce aux formations et aux shows européens. La progression du chiffre d affaires significative de 30 % par an démontre à qui veut l entendre que Lucie a tout bon! Catherine Delobel, La Maison du Perlé, fabrication de produits locaux et fermentation de fruits rouges à Loison-sur-Créquoise Une recette artisanale et familiale! En 1985, Catherine Delobel et son mari créent la Maison du Perlé dans le sous-sol de leur maison à Loison-sur-Créquoise près de Montreuil-sur-Mer. Leur but : commercialiser ce vin de groseille pétillant issu d une recette de la grand-mère Azémia. S ils commencent par vendre bouteilles, les commandes s emballent à tel point qu ils en vendent aujourd hui plus de ! En 1996, la maison familiale devenant trop petite, le couple fait construire un bâtiment de 500 m² sur le terrain voisin. En 2008, la Maison du Perlé devient une véritable «affaire de famille» quand leur fils Romain, œnologue de formation, rejoint ses parents et prend la direction de l établissement. Il développe la vente en ligne et, de par sa formation, accroît la qualité du Perlé. Outre la saveur de groseille qui est la spécialité de la maison, l entreprise propose des Perlé cerise et framboise. Elle fabrique également du cidre, de la confiture et commercialise des produits locaux comme les terrines et le foie gras de Saulzoir. Aujourd hui, la Maison du Perlé est fière de pouvoir compter clients en France et quelques-uns à l étranger car le Perlé s exporte hors de nos frontières! Sans compter les visiteurs annuels de l entreprise Bastien Deloge, BD Prothèses, prothésiste dentaire à Solesmes Prothésiste dentaire, artisan de pointe! Après des études scientifiques (baccalauréat S) puis un DEUST en informatique, Bastien cherchait une nouvelle orientation professionnelle. C est en écoutant un reportage à la radio dans lequel on présentait le métier de prothésiste dentaire, qu il a littéralement «flashé», d autant qu il manquait de personnes qualifiées dans ce domaine, d après ce reportage. Dès cet instant, il le sait : prothésiste dentaire deviendra sa profession! Décidé à étudier en apprentissage, il obtient son CAP en 2006 et son brevet de prothésiste en En 2009, il crée son entreprise et ça marche! Bien que travaillant seul les deux premières années, il atteint un chiffre d affaires cumulé de 120 K. En 2011, il embauche un second prothésiste pour l aider dans sa charge de travail. L activité de son entreprise se développe et, fin 2013, il déménage pour un local plus grand et embauche son amie sur des tâches administratives et productives. La spécialité de Bastien consiste dans la fabrication de prothèses fixes. Vous l aurez compris, son métier demande une technicité de plus en plus élevée car il est chaque jour en interactivité avec le monde médical. Bastien doit donc adapter régulièrement ses connaissances d autant qu il utilise la robotique et les techniques informatiques assistées par ordinateur. Enfin, son cabinet est certifié «Artisan fabrication française» et le laboratoire agréé «France prothèse dentaire». José Olivier, Maintenance Incendie Sprinkleurs, entretien, montage, réparation, création de motopompes, circuit incendie des PME à Carvin Une aventure familiale! Mécanicien auto puis poids lourds, José Olivier se spécialise en parallèle dans la réparation incendie. Après plus de 20 ans d expérience dans ces domaines, il décide de fonder sa propre entreprise afin de transmettre son savoir-faire à ses enfants qu il souhaite emmener dans l aventure. En 2010, Maintenance Incendie Sprinkleurs voit le jour avec pour activité le montage, la réparation, le diagnostic, la mise au point et l entretien des systèmes d incendie chez les professionnels. Véritable niche, Sprinkleurs travaille notamment pour de grands groupes et de grandes enseignes comme le Grand Stade, l aéroport Charles de Gaulle, le parc Astérix. Le succès de l entreprise s accroît ce qui oblige José à recruter : son fils, son beau-fils et sa fille le rejoignent alors! Chez Sprinkleurs, l autonomie est importante : chacun est responsable de ses tâches, de ses projets mais aussi de son service après-vente! L organisation du travail est bien répartie avec une activité prévue un mois à l avance. Vous l aurez compris, Sprinkleurs est une véritable aventure familiale couronnée de succès! Alexandre Deffrennes, L Ingénieu, second œuvre BTP à Tourcoing Former pour durer! Diplômé d une maîtrise en sciences économiques, Alexandre Duffrennes crée la SARL l Ingénieu en 2000 après quatre années passées dans la grande distribution. Son activité de plomberie, chauffage, électricité, plâtrerie, carrelage ou parquet, il l exerce avec passion pour la conception de salles de bains et de cuisines, dans le cadre de constructions neuves ou de rénovations. La notoriété d Alexandre se développe à tel point qu il travaille aujourd hui en partenariat avec de grandes enseignes qui le recommandent pour la pose de leurs matériaux. En 2011, une crise interne pousse notre artisan à réorganiser et restructurer son activité. Son objectif est clair : que sa société monte en professionnalisme. Pour ce faire, il met en place des outils de gestion et une politique de ressources humaines organisée avec la volonté de faire évoluer ses collaborateurs en interne. Il élabore notamment un plan de formation pour ses techniciens et crée un poste de coordinateur de travaux. Reconnue «Garant de l Environnement», la SARL développe en 2014 ses prestations de service pour des personnes à mobilité réduite. Enfin, l Ingénieu accueille tout au long de l année de dix à quinze stagiaires, jeunes et adultes en reconversion, issus de différentes structures comme l Afpa, les Compagnons du Devoir, l Afobat Le monde des artisans juillet-août

14 É clairage Nord - Pas-de-Calais Franck et Sébastien Lévêque, SARL Broderies Lévêque et Fils, broderies à Villers-Outréaux Des artisans «haute couture»! Raconter l histoire de la société Broderies Lévêque, c est aussi vous raconter l histoire d une région où l activité industrielle du textile a été prépondérante pendant des décennies La broderie industrielle fait partie intégrante de la famille Lévêque. C est en 1971 qu André, avec le soutien de son épouse Françoise, débute sa production en tant qu artisan avec une collection variée d articles brodés et de macramés. Il développe sa clientèle vers la France mais aussi à l étranger (Afrique du Nord, Allemagne, Brésil ). En 1990, les collections de broderies se diversifient et la production s intensifie. Afin de développer de nouveaux marchés, il crée S.A. Broderies Lévêque à Villers-Outréaux. Ses deux fils, Franck et Sébastien, rejoignent l entreprise et la reprennent en 2000, apportant une nouvelle énergie créative. Ils investissent régulièrement dans de nouveaux métiers à broder électroniques verticaux plus performants. Le dernier en date, acquis en 2013, permet de réaliser jusqu à 600 points/min, ce qui est unique en France. Ces investissements permettent notamment la dépose de paillettes et l emploi de fils fantaisie, ce qui était auparavant réalisé à la main. Depuis sa reprise, la société n a cessé de développer sa rapidité de production, la qualité et la variété de ses broderies en s adaptant aux nouveaux marchés de l ameublement, du prêt-à-porter et de la lingerie. Elle fournit également les grands noms de la haute couture : Nina Ricci, Jean-Paul Gaultier, Chanel Aujourd hui l entreprise dispose d un studio de création avec un matériel informatique performant, permettant de réaliser, de l esquisse au piquage, des broderies dans des délais rapides et efficaces. En 2010, une nouvelle étape a été franchie avec la création d une nouvelle entité, la SARL Mode et Déco, toujours orientée vers la broderie mais davantage axée sur la lingerie et la corseterie. Denis Dumortier, Boucherie-Charcuterie Dumortier, boucher-charcutier à Thumeries Un artisan connu et reconnu! Après le parcours classique du parfait bouchercharcutier, Denis Dumortier reprend en 2003 la seule boucherie de Thumeries où il propose des produits de haute qualité gustative. En effet, les Dumortier sont les seuls au nord de Paris à proposer de la viande de bœuf d Aubrac. Les bêtes sont élevées dans les pâtures de l Aveyron et non dans des bâtiments fermés. Leurs volailles sont toutes labellisées car élevées en liberté dans une forêt landaise. Leurs porcs de Picardie sont élevés sur paille et nourris avec des céréales et du lin. En plus de ses produits de haute qualité, la boucherie-charcuterie Dumortier est un commerce de proximité qui mise beaucoup sur l accueil et sur le service aux clients et donc sur la dynamique commerciale. Cela se concrétise par leur engagement quotidien mais aussi par leurs projets : modernisation de leur point de vente et création d un site internet. Denis Dumortier est un boucher-charcutier reconnu par ses pairs. Les prix et récompenses que sa boucherie a reçus sont légions! Maître artisan depuis 2006, il reçoit aussi le diplôme de la Marmite d Or de la Confrérie de la Gastronomie pour la qualité des produits proposés, la médaille d argent du meilleur pâté de tête ainsi que le diplôme d honneur de la meilleure terrine de foie de porc. Chaque année depuis 2005, plusieurs de ses bêtes de race d Aubrac remportent des concours, dont le 1 er Prix national en Ses filets de poulet ont remporté les médailles d or et de bronze au Concours Général agricole la même année. Enfin, Denis est Artisan en Or depuis Outre ces distinctions, les Dumortier misent également sur l avenir : Denis est très impliqué dans la formation des apprentis et donne des cours à l antenne de Tourcoing de l Université régionale des métiers et de l artisanat. Leur enseignement porte ses fruits : en 2013, leurs deux apprentis arrivent premier et deuxième au concours du Meilleur Apprenti de France - sélection Nord - Pas-de-Calais! Étienne Delcambre, Maroilles Delcambre, affinage de Maroilles à Marbaix L artisanat innovant! En 1905, à Marbaix, petit village du bocage, Henri Houzé se déplace de village en village pour proposer des fromages conçus directement dans une cave d affinage. Sur les marchés de la région valenciennoise, la petite production se développe mais doit faire face aux terribles guerres qui déciment la famille Houzé. De ce fait, les hommes transmettent leurs savoir-faire aux femmes restées sur place. Ce sont elles qui feront perdurer la qualité du maroilles pendant plus de 40 ans! En 1965, Claude Delcambre reprend l activité et réussit à imposer son fromage chez de nombreux crémiers, grossistes et les petites surfaces alimentaires. Au début, l entreprise fait bénéficier uniquement les professionnels de ces fromages de qualité. En 1991, Étienne Delcambre, reprend à son tour l activité familiale et décide, pour faire fructifier sa société, d ouvrir une surface de vente, attenante aux caves d affinage, en proposant de nombreux produits du terroir en plus des délicieux maroilles qui, au long de ces nombreuses années, n ont jamais perdu leur qualité principale : «leur goût» Il apporte également des changements dans les méthodes d affinage et développe une technique plus performante. Enfin, outre le fait que l on puisse commander son maroilles en ligne sur le site de la société, un distributeur automatique de maroilles vient d être installé devant le magasin. Chacun peut donc avoir son fromage à toute heure du jour et de la nuit : innovant non? Sophie et Ludovic Denis, L Atelier du Patrimoine, bâtiment gros œuvre à Genech L artisanat au service de la conservation de notre patrimoine régional! Passionnés par la conservation du patrimoine et riches de leurs expériences professionnelles, Sophie et Ludovic Denis créent en 2008 l Atelier du Patrimoine. Spécialistes en rénovation dans le respect des règles de l art, ils ont pour leitmotiv «le passé au présent». Ludovic est issu de la Pévèle et du milieu agricole, il connaît bien les fermes de la région et a la volonté de conserver l âme et le charme de ces bâtisses tout en les adaptant aux goûts et besoins du jour. Le succès est très vite au rendez-vous pour l Atelier du Patrimoine avec, entre autres, le ravalement de façade de l institut de Genech, l extension avec mises aux normes de l ancien presbytère pour la création de salles polyvalentes, la transformation d une ancienne tannerie en Gîte de France à Templeuve ou encore la rénovation d une grange en habitation à Templeuve ou à Nomain À sa création, l Atelier du Patrimoine était composé d un chef d équipe, de deux maçons qualifiés et d un gérant. Le bureau était une pièce de leur habitation. Les salariés, fournisseurs et clients étaient reçus dans leur salle à manger aménagée à cet effet! En 2009, ils embauchent un nouveau maçon pour former deux équipes sur le terrain. En 2010, ils achètent un dépôt à Genech et un magasinier à temps partiel est embauché ainsi que deux maçons qualifiés pour renforcer les deux premières équipes. Fin 2010, Sophie rejoint officiellement l entreprise en tant que conjoint collaborateur. En 2011, un chef d équipe et deux maçons sont embauchés pour former une troisième équipe. Un bureau en dehors de l habitation, à Genech, est rénové et aménagé. Engagés dans une démarche de sécurité active, les collaborateurs de L Atelier du Patrimoine sont également inscrits dans le dispositif FEE BAT ou Formation aux économies d énergie dans le Bâtiment afin de systématiser la prise en compte de la dimension énergétique et environnementale dans les travaux de rénovation. Enfin, en 2013, Sophie et Ludovic Denis ont été reconnus «Garant de l Environnement» et obtenu une double certification Qualibat en «maçonnerie et béton armé courant» ainsi qu en «restauration maçonnerie du patrimoine ancien». 14 Le monde des artisans juillet-août 2014

15 Pascale Douche, Le Temple de la Fleur, fleuriste à Liévin Ses magasins «fleurissent» dans la région! Pascale Douche exerce dans le monde de la fleur depuis plus de 20 ans. Salariée dans un premier temps, elle crée son entreprise de fleuristerie avec son mari, ancien restaurateur, en octobre Ils commencent par ouvrir un magasin de 300 m² à Liévin et vendent leurs produits sur les marchés. En 2010, ils déménagent dans une zone commerciale et occupent un magasin de 500 m² qu ils agrandissent en En 2012, notre couple de fleuristes ouvre un second magasin de 700 m² à St Quentin. Son projet est aujourd hui d ouvrir un troisième établissement. Le succès du Temple de la Fleur est tel que Pascale Douche embauche régulièrement. Depuis 2006, l entreprise est passée de cinq à dixhuit personnes! Elle mène une véritable politique de formation interne et travaille avec des apprentis dont trois ont été recrutés dans les trois dernières années. Pascale souhaite également fidéliser ses collaborateurs en proposant des salaires élevés et des primes. Avec l ouverture prochaine d un troisième établissement, gageons que notre fleuriste embauchera vite de nouveau! Frédéric Debaecker, André Réalisations, chaudronnier à Pérenchies La ferronnerie sur mesure! Depuis 1962, l entreprise André Réalisations met son expérience et son savoir-faire au service des entreprises et des particuliers à la recherche d un travail de qualité dans le secteur de la chaudronnerie et de la tuyauterie industrielle. L entreprise a été reprise fin 2004 par Frédéric Debaecker qui avait été embauché en 2001 avec le projet de rachat de la structure. André Réalisations est spécialisée dans la fabrication sur mesure de pièces diverses en acier, inox ou aluminium, depuis la petite pièce au plan griffonné sur une feuille jusqu à la conception complète de projets selon l idée du client et la réalisation d ensembles spécifiques sur plans. Grâce à une équipe de montage expérimentée et dynamique, l entreprise André Réalisations est capable d intervenir sur site en France et à l étranger pour le montage des pièces qu elle fabrique, d effectuer des opérations de maintenance en usine dans des domaines divers comme la réparation de portes, de barrières, de serrures et de cuves, la remise en état de carters, les soudures et rechargements de pièces variées. L entreprise André Réalisations était initialement installée à Lomme depuis la reprise en 2004, sur un site de 450 m² peu fonctionnel. Afin d optimiser la production, l entreprise André Réalisations a dû déménager sur un site adapté à l activité. Le choix s est porté sur un site de 950 m² à Pérenchies car il répondait aux critères d organisation (démarche qualité), de fonctionnement (intégration des cabines de peinture, des ponts de levage) et d accessibilité (parking, accès poids lourds, proximité rocade Nord-Ouest). Ce déménagement s est accompagné d une réorganisation dans le cadre d une démarche qualité et d une traçabilité «produit» à la demande de son client principal. L entreprise a mis en place une Gestion de la production assistée par ordinateur (GPAO) avec une base de données qui suit les commandes clients et fournisseurs Elle s est également dotée d un chargé d affaires qui gère le développement et le suivi du dossier GPAO en binôme avec le gérant. Enfin, le chef d entreprise a aménagé l atelier de façon à travailler en linéaire (de l arrivée de la matière première : tôles, consommables, peinture à la sortie du produit fini). Évelyne Chadirac, Dif Print, imprimeur à Lille et Loos L imprimerie au féminin! Rien ne destinait Évelyne Chadirac à se lancer dans l imprimerie. Ce n est qu après un BEP Syndic de copropriété et un poste de chef d équipe dans la restauration, qu elle devient salariée dans un magasin de photocopies et crée l entreprise «National Copie» en En 2003, elle ouvre Dif Print à Lille et commence par de simples photocopies, des dossiers et des reliures. Une activité classique qu elle décide de faire évoluer en proposant aux entreprises des photocopies «grand format», des publicités, des vitrines ou des marquages de voiture Aujourd hui, elle multiplie les produits et services à destination d une clientèle essentiellement professionnelle. Sa stratégie pour se démarquer de ses concurrents : rapidité de la conception et de l impression, prix attractifs, grande adaptabilité en fonction des projets, démarchage, livraison dans la France entière Aujourd hui, Évelyne a ouvert un second établissement à Loos sur le même modèle. Elle a beaucoup investi dans cette création et notamment dans l achat d une nouvelle machine pour découper des stickers. Pour elle, proposer de la petite série et du grand format est un réel atout. Marc Poiré, Chez Marco, boucher-charcutier à Longuenesse Un boucher en or! Marc Poiré commence sa vie professionnelle en apprentissage puis trouve en emploi dans une boucherie réputée de Saint-Omer. Il ouvre sa boucherie éponyme «Chez Marco» en 2002, au cœur de la ville de Longuenesse. Très vite, sa réputation s établit et, six mois plus tard, il embauche un premier salarié, puis un autre et encore un autre au fur et à mesure de la multiplication des contrats de livraison des repas avec les gendarmeries des environs notamment. Soucieux de la qualité de ses produits, Marc Poiré a mis en place des audits réguliers dans son magasin. Afin de motiver son équipe, il a également instauré des challenges et souhaite améliorer toujours plus le service et l accueil au sein de son magasin. Marc Poiré s est inscrit dans la démarche Artisan en Or et, après l indispensable audit mené par Avicert, «Chez Marco» a reçu le précieux label en Au-delà de son activité principale de boucherie, Marc Poiré effectue des prestations de services liées à l organisation d événements. Jean-François Dereume, Boulangerie-Pâtisserie Dereume, boulanger-pâtissier à Maubeuge Le meilleur boulanger du Nord! La boulangerie-pâtisserie, on peut dire que Jean- François Dereume est tombé dedans quand il était petit. Fils de boulanger, il part étudier la pâtisserie à Bruxelles. De retour en France, il reprend une boulangerie à Meurchin et, en 1990, devient salarié dans une pâtisserie à Roubaix. C est en 1993 qu il s installe à Maubeuge. Très vite, sa réputation grandit. Il devient Artisan en Or, maître artisan en 2005 et reçoit le Mercure d Or national en Ses produits sont le reflet de sa région. Outre les classiques viennoiseries, pains, il propose des spécialités «de ch in coin» : la miche de l Avesnois, la tarte maubeugeoise, le Miss Val de Sambre, le Vauban, le Clair de lune Jean-François Dereume est également un boulanger engagé dans la vie commerçante de sa ville il est vice-président de Maubeuge Shopping mais aussi de son métier. Il est actuellement membre des Fédérations des Boulangers et des Pâtissiers du Nord - Pas de Calais et a été élu meilleur boulanger du Nord par les téléspectateurs de M6! Benoît Dissaux, MAB Échappement, centre d entretien et réparation de véhicules à Béthune Un développement sur les chapeaux de roue! Après l obtention de son BTS, Benoît Dissaux devient technico-commercial, puis chef de produit. Refusant de poursuivre une vie tranquille de salarié, il entre vite dans l univers de l artisanat en fondant sa propre entreprise en électricité mais, ne tenant pas en place, il se consacre en 2010 à la reprise d un centre Midas à Béthune. À partir de là, tout s enchaîne : Benoît crée un second centre à La Bassée en 2011 et aide sa sœur à se lancer dans cette activité sur Hazebrouck. Aujourd hui, il envisage de reprendre un centre à Loos près de Lille et de créer une holding! Globalement, l activité de l entreprise est celle d un centre d entretien et de réparation auto classique : la révision, les vidanges express, les pneus Les prix des prestations étant fixés par Midas France, notre garagiste mise tout sur la qualité de service pour se démarquer de la concurrence. Une fiche de renseignements est même établie pour tous ses clients afin de répondre au mieux à leurs besoins. Tous ses efforts portent leurs fruits : des enquêtes fréquentes sont réalisées afin de mesurer le degré de satisfaction de sa clientèle qui dépasse régulièrement les 72 %! Le monde des artisans juillet-août

16 É clairage Nord - Pas-de-Calais Artisan photographe, Fethi Mokni a repris en 1994 avec son épouse Sylvie, conjointe-collaboratrice, «Styl Photo», un magasin centenaire, récemment entièrement relooké, qui offre des prestations sans cesse renouvelées. FETHI MOKNI, ARTISAN PHOTOGRAPHE À BERCK, A INTÉGRÉ LE DISPOSITIF «VISION 360» Maîtriser l évolution du métier Évolution et formation sont les maîtres mots de ce photographe, qui a notamment exercé son métier huit années durant au «Club Med» mais a aussi travaillé dans la photogravure. Membre du GNPP (Groupement national de la photographie professionnelle) et portraitiste de France 2009, M. Mokni suit ainsi plusieurs formations par an, notamment sur l aspect commercial, car il estime que «c est indispensable pour rester compétitif dans un secteur qui évolue très vite». Il participe également à de nombreux salons professionnels. Ce credo, il le met également en pratique pour l équipement de son magasin et pour répondre ainsi efficacement aux attentes de sa clientèle. Celui qui a aussi formé de nombreux apprentis a donc apprécié le contenu du Diagnostic «Vision 360» réalisé par Aurélie Obert, de l antenne économique de Saint-Martin Boulogne. M. Mokni s est d abord renseigné sur les conditions à remplir pour recevoir le titre de Maître Artisan. Mais le couple souhaite surtout renouveler une partie de son matériel et va donc investir dans une nouvelle développeuse numérique, qui peut tirer des formats plus grands en recto verso, et des bornes permettant aux clients de développer directement leurs photos. Le photographe a opté pour un modèle «propre» qui ne nécessite plus la manipulation de produits chimiques et génère donc moins de rejets ; il consomme également moins d énergie et utilise du papier recyclable. Dans le cadre de ce projet à l impact environnemental, Fethi et Sylvie Mokni vont être accompagnés par Timothée Dilly, responsable de l antenne économique de Saint- Martin Boulogne, dans le montage d un contrat ACES (Artisanat, commerce, entreprises et services) afin de solliciter une aide financière du Conseil régional pour cet investissement de plusieurs dizaines de milliers d euros! En septembre, M. Mokni sera d ailleurs présent au Salon de Cologne, le plus important consacré à la photographie en Europe, pour y effectuer son choix définitif. Fethi et Sylvie Mokni débordent d idées pour se différencier : expositions de photos, mise en place d actions commerciales originales, animations lors d événements comme les «Rencontres internationales de cerfs-volants», stages de formation au studio pour les particuliers Toujours dans le souci de toucher une nouvelle clientèle! En image : Fethi Mokni, à l aise derrière mais également devant l objectif 16 Le monde des artisans juillet-août 2014

17 É clairage Les poteries de Pierre Siegfried Burger sont estampillées "Poteries d'alsace", notamment pour se distinguer des productions provenant de l'étranger. ÉVOLUTION DES MODES DE CONSOMMATION Le boom du «made in local» Alors que les consommateurs y sont de plus en plus sensibles, c est le moment où jamais pour les entreprises artisanales de miser sur la dimension locale des produits. Le réseau des chambres de métiers a déjà mis en place plusieurs opérations dans cette optique. En parallèle, un décret est attendu pour l élargissement de l IGP (Indication géographique protégée) aux produits manufacturés. Tout va donc dans le sens d une meilleure reconnaissance de l ancrage local des artisans, reste à parvenir à l utiliser comme argument de vente et communiquer de manière adéquate. Barbara Colas 17 Le monde des artisans juillet-août 2014

18 É clairage «Il y a un vrai intérêt, une vraie écoute pour tout ce qui est lié au local. 65 % des Français disent que la dimension fabrication locale est intégrée dans leur choix pour un produit. Si c est notamment lié à la période de crise que nous connaissons, cette tendance va perdurer», explique Franck Lehuédé, chef de projets senior du département Consommation du Credoc (Centre de recherche pour l étude et l observation des conditions de vie). «Ces nouvelles préoccupations sont liées à une dimension protectionniste, l idée que nos emplettes sont nos emplois, que consommer localement permet de maintenir une activité économique dans la région Mais pas seulement. Les consommateurs sont rassurés par l ancrage local, il est synonyme de meilleure qualité et traçabilité dans leurs esprits.» Pour Franck Lehuédé, on serait à un tournant. «Les consommateurs ne veulent plus consommer pour consommer, ils sont en quête de sens. Pendant longtemps, la société occidentale nous avait habitués à une façon d envisager le monde. Aujourd hui, avec la moindre importance de ces idéologies sur nos modes de vie, les gens remettent en cause la conception qu on leur donne, ils construisent eux-mêmes.» Cependant, il tempère : «le taux de transformation de ces idées en comportement est assez faible pour différentes raisons. Tout d abord, il faut trouver des produits locaux, ensuite, s assurer que c est vraiment du local. Enfin, le différentiel de prix ne doit pas être trop important». Résultat, seulement 16 % de la population sensible à la proximité a concrètement traduit ses convictions dans ses actes d achat. «Ce sont plutôt des personnes de plus de 50 ans, bien intégrés dans le tissu Rassurés par le local Plus de 500 affiches grand format ont été collées pour la campagne de communication «Consommez local, consommez artisanal» menée par les chambres départementales de la région Provence- Alpes-Côte d Azur ont développé, sous l égide de la CRMA Paca. 46 %des Français sont rassurés par le fait que le produit soit vendu directement par le producteur, l existence d un signe officiel de qualité (Label Rouge, AOP, IGP, STG), l origine du produit et la fabrication «locale» du produit. Enquête Ipsos pour Bienvenue à la ferme, les Français et le consommer local, février 2014 Credoc Franck Lehuédé, chef de projets senior du département Consommation du Credoc (Centre de recherche pour l étude et l observation des conditions de vie). local.» Si la dimension «proximité» n est pas toujours déterminante, c est sans aucun doute un argument supplémentaire pour les entreprises artisanales. Frédérique Dubots, à la tête d une entreprise de production de biscuits artisanaux dans l Eureet-Loir, l a bien ressenti et compris. «J ai remarqué l évolution de l intérêt de la clientèle pour les produits locaux, décrypte-t-elle. Les magasins viennent de plus en plus me chercher, j ai plus de points de vente que l année dernière. Pour mettre en avant l ancrage local de ma production, je liste mes producteurs euréliens sur l étiquette de mes produits. C est essentiel pour me différencier des gros producteurs qui revendiquent une fabrication soi-disant artisanale.» Communiquer Les artisans doivent donc utiliser leur ancrage local comme argument marketing. Pour instaurer la confiance vis-à-vis du consommateur, trois dimensions sont à mettre en avant. «Tout d abord, il faut montrer que l on maîtrise le savoirfaire du produit, éventuellement les spécificités locales de celui-ci, et prouver que l on en est capable avec un diplôme spécifique ou une tradition familiale... Ensuite, l ensemble de la chaîne de production doit être 18 Le monde des artisans juillet-août 2014

19 É clairage + Info Initiative en Ariège : des ateliers cuisine pour promouvoir les produits locaux Dans le cadre du réseau national des Cités du goût et des saveurs, la CMA de l Ariège a mis en place des ateliers de cuisine pour la promotion des produits locaux de qualité. «Une à deux fois par mois, un atelier est organisé à destination des professionnels et l on demande au chef de mettre l accent sur ce qu il utilise en local», détaille Jeanne-Marie Jugie, conseillère en développement économique à la CMA 09. Antoine Fontes, artisan charcutier, a ainsi vu ses produits mis en valeur lors d un atelier. Toute sa charcuterie est fabriquée à partir du porc lourd du pays issu de meilleurs animaux sélectionnés et élevés par les producteurs du département de l Ariège. L entreprise, qui existe depuis 1922, vient par ailleurs d obtenir le label EPV (Entreprise du patrimoine vivant). «Je suis ravi que mon produit ait été choisi par un chef. Nos clients savent que le local, c est notre credo. Mais ils viennent aussi pour la qualité et le savoir-faire», se félicite l artisan. Photos charcuterie Fontes «Acheter local, un acte citoyen permettant de préserver l économie locale», Marge Vandendries, CRMA Paca local. Enfin, l artisan doit prendre en compte le consommateur, on ne fait pas du local pour faire du local. Cela peut être pour redécouvrir des saveurs oubliées, utiliser une technique ancienne particulièrement adaptée...», précise Franck Lehuédé. «La notion d information et de communication est centrale», assure-t-il. Afin d aider les artisans sur l épineuse question de la communication, les chambres départementales de la région Provence- Alpes-Côte d Azur ont développé, sous l égide de la CRMA Paca, la campagne de communication «Consommez local, consommez artisanal». «Si les grands groupes disposent d importants moyens pour vanter leurs produits et leurs services, il n en va pas de même pour l artisanat. C est pourquoi nous avons cherché à pallier ce manque en incitant les consommateurs à se tourner vers les artisans, explique Marge Vandendries, directrice de la communication de la CRMA Paca. L objectif de cette campagne est clair : que les consommateurs favorisent les commerces locaux plutôt que les grandes enseignes. Le but est aussi de montrer qu acheter local est un acte citoyen permettant de préserver l économie locale.» Démarrée en 2013 pour les fêtes de fin d année avec plus de 500 affiches grand format, 150 annonces dans la presse régionale, ainsi que 300 spots radios, la campagne se poursuivra en 2014 et Structurer les circuits courts Du côté de l Eure-et-Loir, on cherche à créer des ponts entre agriculteurs, commerçants et artisans. Depuis deux ans, l opération «Du Terroir dans l assiette!» rassemble une trentaine d exposants avec l association «Terre d Eureet-Loir». «Ce label a été créé par la I L A DIT Benoît Hamon, ministre délégué à l économie sociale et solidaire, devant le Sénat «Je pense, d abord, à la création des indications géographiques pour les produits manufacturés. Avec Sylvia Pinel, nous avons voulu que les spécificités locales d un produit soient enfin reconnues, grâce, notamment, à la dénomination de l indication géographique, qui l associera au territoire dans lequel il est fabriqué : couteaux de Laguiole, porcelaine de Limoges, tissus du Pays basque, faïence de Quimper Lorsque nous avons lancé cette idée, nous avons reçu plus de quatre-vingts demandes d obtention d une indication géographique. Cette mesure correspond donc bien à un vœu des producteurs locaux, qui souhaitent voir l origine et la qualité de leurs produits clairement identifiées. Elle contribuera à justifier des prix parfois un peu plus élevés et à renseigner plus clairement le consommateur, qui fera son choix à l aide d une information loyale. Vous l aurez compris, mesdames, messieurs les sénateurs, je me réjouis de voir étendue aux produits manufacturés l indication géographique initialement réservée au domaine de l alimentaire et des produits agricoles». Lire aussi pages 21 à 23. Le monde des artisans juillet-août

20 É clairage chambre d Agriculture et regroupe aujourd hui des agriculteurs et des artisans», précise Nolwenn Le Mentec, chargée de développement de la CMA d Eureet-Loir. «Si depuis quelques années, émerge chez les consommateurs la devise " manger sain et manger local ", la filière courte est la source d un intérêt croissant notamment chez les artisans. Pour répondre à leurs attentes et favoriser la mise en place de circuits de proximité, il est nécessaire que les commerçants, les artisans, les professionnels de l alimentaire, les collectivités et les producteurs d Eure-et-Loir se connaissent. D où l intérêt de " Du terroir dans l assiette " qui permet à la filière courte de se structurer.» L idée? Permettre à la fois aux professionnels de découvrir la richesse des produits locaux, de nouer de nouveaux contacts commerciaux et CMA 28 Frédérique Dubots, sur son stand «Du Terroir dans l assiette». Une opération qui veut accompagner la structuration de la filière courte. de développer leurs approvisionnements de proximité. Frédérique Dubots a participé aux deux éditions déjà organisées. «Grâce au Salon, je me fais de nouveaux contacts : trois l an dernier et cinq l année d avant. Cela se concrétise toujours, parfois par ricochet. En tout cas, c est loin d être négligeable!» Un appel à projets en Rhône-Alpes «Trouver des nouveaux modes de consommation et de distribution» La CRMA Rhône-Alpes a lancé, en partenariat avec d autres réseaux, un appel à projets sur les circuits de proximité. «L idée était de faire émerger des projets sur le territoire, explique Yaël Boquet, conseiller en développement d entreprise à la CRMA Rhône-Alpes. «Les artisans sont un maillon essentiel de l économie de proximité. Nous voulions donner un coup de pouce aux projets plus avancés afin qu ils se concrétisent. Nous accompagnons ceux qui sont à l origine de l idée, qu il s agisse d une fédération de communes ou une organisation professionnelle, puis vient la phase de coaching des entreprises elles-mêmes pour que le projet vive». Quatre projets ont été sélectionnés et ils ont tous un point commun : «On essaie de réfléchir à des nouveaux modes de consommation et de distribution. Car si les artisans ont des arguments à faire valoir, encore faut-il que leurs produits soient facilement accessibles aux consommateurs.» Ainsi, l un des projets mise sur l installation de «drive» ruraux ; un autre, sur le développement d une plate-forme d e-commerce. Yaël Boquet, conseiller en développement d entreprise à la CRMA Rhône-Alpes croit à la nécessité de réinventer les modes de consommation et de distribution. Faire découvrir aux professionnels la richesse des produits locaux. Agence Prisme / Pierre Jayet T ROIS QUESTIONS À Aurélie Merle Docteur en sciences de gestion de l Université Aix-Marseille III (IAE Aixen-Provence) et professeur de marketing à Grenoble École de Management. Pourquoi les artisans ont intérêt à communiquer sur leur ancrage local? De manière générale, une entreprise artisanale cherche des arguments pour se différencier des autres. L ancrage local peut constituer un élément de différenciation en termes d impact direct et indirect sur l économie locale, d aspect environnemental, mais également sur la question de la qualité. C est une tendance qui va perdurer, on remarque de plus en plus de réflexion au niveau des collectivités locales et des attentes fortes des consommateurs même s il reste une différence entre le déclaratif et le comportemental. Quel est le point faible des entreprises artisanales sur cet aspect marketing? Parfois, elles ne se rendent pas compte de la plus-value de l argument local,et ont des difficultés à le valoriser clairement aux yeux des consommateurs. il faut leur faire réaliser que c est un axe de différenciation pertinent. Mais pour que ce soit une vraie force, il faut communiquer très clairement au niveau individuel, ou au niveau collectif, sur les bénéfices que peut procurer cet achat local, qu ils soient directs pour le consommateur ou indirects pour l économie locale ou l environnement. Comment aider les artisans à s approprier cette nouvelle tendance? Il faut les accompagner dans la compréhension de leurs spécificités et les aider à les valoriser aux yeux de la clientèle. 20 Le monde des artisans juillet-août 2014

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

Pari réussi : le visitorat en hausse de 10% valide l attractivité d une programmation renouvelée, marquée par :

Pari réussi : le visitorat en hausse de 10% valide l attractivité d une programmation renouvelée, marquée par : # COMMUNIQUE DE PRESSE // 18 septembre 2014 BILAN DE LA 8 ème EDITION DU SALON CREER Avec 16 192 participants contre 14 830 en 2013 : le Salon Créer «nouvelle formule» clôture une 8 ème édition sous le

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

L apprentissage, une chance pour l emploi

L apprentissage, une chance pour l emploi Dossier de presse L apprentissage, une chance pour l emploi Aujourd hui, les entreprises recherchent des jeunes bien formés, diplômés avec une expérience professionnelle C est exactement ce qu apporte

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE Jeudi 25 juin 2015 Centre de Formation d Apprentis (CFA) d ANNONAY CONTACTS PRESSE : Cabinet du préfet Service Départemental de la Communication Interministérielle

Plus en détail

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département DOSSIER DE PRESSE Chateaugiron, le 18 mars 2010 Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département Pour la 31 ème édition du prix STARS et MÉTIERS,

Plus en détail

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS DOSSIER DE PRESSE ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS 2015 Orientation Emploi Insertion Apprentissage Réussite professionnelle Artisanat

Plus en détail

Rapport d activité 2012

Rapport d activité 2012 79% Hommes 53% Indépendants 5% Créer du lien, favoriser les échanges entre entrepreneurs, rompre la solitude des chefs d entreprise, tels sont les enjeux des Réseaux des créateurs BGE : Oxygène. entreprises

Plus en détail

Conférence «Les femmes dans l Artisanat» Catherine ELIE Directrice des Etudes et du Développement économique à l Institut Supérieur des Métiers

Conférence «Les femmes dans l Artisanat» Catherine ELIE Directrice des Etudes et du Développement économique à l Institut Supérieur des Métiers Conférence «Les femmes dans l Artisanat» Catherine ELIE Directrice des Etudes et du Développement économique à l Institut Supérieur des Métiers L artisanat : de quoi parle-t-on? 1,1 million d entreprises

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015 La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée Dossier de presse Création graphique : Musiconair Pendant 9 jours, les Chefs d Alsace et les Maîtres Restaurateurs d Alsace vous font découvrir

Plus en détail

Atelier Prospectif «Artisanat» Réunion 2

Atelier Prospectif «Artisanat» Réunion 2 Atelier Prospectif «Artisanat» Réunion 2 Contexte de l offre de formation professionnelle initiale Arras le 17 mars 2015 Offre de formation professionnelle initiale La politique de l Education Nationale

Plus en détail

Créer une entreprise, ça se prépare!

Créer une entreprise, ça se prépare! PARCOURS N 3 Créer son entreprise Les étapes de votre réussite Entretien orientation Entretien conseil Stage de Préparation à l'installation Entretiens spécialisés : étude de faisabilité ou montage des

Plus en détail

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013 Région Poitou-Charentes Edito Comme chaque semestre, je tiens à vous présenter au travers de cette publication la synthèse des

Plus en détail

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H Coordonnées des centres de formation : Centre de Formation Chambre de Métiers et de l Artisanat impasse Morère

Plus en détail

Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot

Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot - Vendredi 2014 - Merci Monsieur le Ministre, cher Martin, Monsieur le Sénateur, [Gérard Miquel], Mesdames et Messieurs les Parlementaires,

Plus en détail

offre de services tous les professionnels accompagnés par la chambre de métiers et de l artisanat de paris.

offre de services tous les professionnels accompagnés par la chambre de métiers et de l artisanat de paris. offre de services tous les professionnels accompagnés par la chambre de métiers et de l artisanat de paris. powered by 1984 _ www.1x9x8x4.com Une bonne idée est une idee qui voit le jour. édito Avec son

Plus en détail

COMMUNIQUE PRESSE. Coordonnées des centres de formation :

COMMUNIQUE PRESSE. Coordonnées des centres de formation : COMMUNIQUE PRESSE Le 4 avril 2009, les centres de formation de la Chambre de Métiers et de l Artisanat et du Bâtiment ouvriront leurs portes aux jeunes et à leur famille. Coordonnées des centres de formation

Plus en détail

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme.

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme. cap formations Numéro spécial LES 2 è semestre 2014 For ma tions QUA LIFI ANTES Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme Puy-de-Dôme LE TITRE D ASSISTANT(E) DE DIRIGEANT(E)

Plus en détail

Entretien orientation. Demi-journée d information. Stage de Préparation à l'installation Auto-Entreprise. Assistance aux formalités d'immatriculation

Entretien orientation. Demi-journée d information. Stage de Préparation à l'installation Auto-Entreprise. Assistance aux formalités d'immatriculation PARCOURS N 2 Devenir Auto Entrepreneur Prendre un bon départ! Entretien orientation Entretien conseil Demi-journée d information Entretien spécialisé : étude de faisabilité Stage de Préparation à l'installation

Plus en détail

Visites d entreprises Démonstrations Informations sur les métiers Inscriptions apprentissage

Visites d entreprises Démonstrations Informations sur les métiers Inscriptions apprentissage Marne SEMAINE NATIONALE DE L ARTISANAT REIMS - EPERNAY - CHALONS Du 11 au 21 Mars 2009 Visites d entreprises Démonstrations Informations sur les métiers Inscriptions apprentissage NATURE DE L OPERATION

Plus en détail

Dossier de presse. 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées»

Dossier de presse. 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées» Dossier de presse Nantes, le 17/07/2014 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées» SOMMAIRE Communiqué de presse p. 2 Les membres du jury

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015]

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] Organisateur du salon 7 rue du Faubourg Poissonnière 75009 Paris www.restauco.fr Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09 04 34 Mathilde Heidary

Plus en détail

AVIS. sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle.

AVIS. sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle. 2015-03 Séance du 14 janvier 2015 AVIS sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle. Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret n 2006-1267 du

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Le CERVIA Paris Ile-de-France Créé en 2007, le Centre Régional de Valorisation et d Innovation Agricole et Alimentaire

Plus en détail

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise»

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» Mardi 9 octobre 2012 CONTACTS PRESSE : CG74 ALEXANDRA CARRAZ 04 50 33 50 02 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30

Plus en détail

Classe en entreprise : un nouveau dispositif pour les collégiens

Classe en entreprise : un nouveau dispositif pour les collégiens Classe en entreprise : un nouveau dispositif pour les collégiens Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Sommaire Classe en entreprise : un nouveau dispositif pour les collégiens a Des cours en entreprise

Plus en détail

RELATIONS PRESSE. PRESS-BOOK INTERMEDIAIRE Trophées Créer ///

RELATIONS PRESSE. PRESS-BOOK INTERMEDIAIRE Trophées Créer /// PRESS-BOOK INTERMEDIAIRE Trophées Créer /// PRESS-BOOK AU 08 JUIN 2015 SOMMAIRE /// RETOMBÉES PRESSE AVANT LE SALON Presse Audiovisuelle RCF Radio - 01 Juin 2015 «L'invité de la rédaction» Canal FM - 03

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

«Jeune : Quel engagement? Volontariat, Réseaux Sociaux, Indignation»

«Jeune : Quel engagement? Volontariat, Réseaux Sociaux, Indignation» «Jeune : Quel engagement? Volontariat, Réseaux Sociaux, Indignation» Note de présentation Le réseau des pôles ressources d aide au développement de la vie associative du Nord - Pas de Calais propose à

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

2h 30 ÉDITO A25. Sommaire. Paris. Chiffres clés atouts du territoire. km 2 CRÉER ET REPRENDRE. Londres. Bruxelles. Lille

2h 30 ÉDITO A25. Sommaire. Paris. Chiffres clés atouts du territoire. km 2 CRÉER ET REPRENDRE. Londres. Bruxelles. Lille ÉDITO CRÉER ET REPRENDRE Les derniers chiffres de l Insee l affirment : la France bat des records de création d entreprises et notamment grâce aux EN auto-entrepreneurs. FLANDRE INTÉRIEURE Sur Agglopole

Plus en détail

1 - Innovation technologique 2 - Stratégie globale d innovation 3 Management des ressources humaines 4 Dynamique commerciale

1 - Innovation technologique 2 - Stratégie globale d innovation 3 Management des ressources humaines 4 Dynamique commerciale Cochez la catégorie dans laquelle vous souhaitez concourir (une seule catégorie possible), complétez la partie relative à la la présentation de l entreprise («l entreprise», «les hommes dans l entreprise»,

Plus en détail

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2 Dossier de presse La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche Synthèse page 2 Le contexte de la campagne page 5 Le déroulement de la campagne page 7 Faits

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas de Calais. L artisanat de la région. Nord - Pas de Calais

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas de Calais. L artisanat de la région. Nord - Pas de Calais Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas de Calais L artisanat de la région Nord - Pas de Calais Éditorial...5 I. État et évolution de l artisanat du Nord-Pas de Calais... 7 1. 46 341

Plus en détail

14 211 entrepreneurs sur 3 jours, plus de 7 000 participants (+ 35% vs 2014) aux 150 ateliers, près de 400 dirigeants aux Business Meeting :

14 211 entrepreneurs sur 3 jours, plus de 7 000 participants (+ 35% vs 2014) aux 150 ateliers, près de 400 dirigeants aux Business Meeting : COMMUNIQUE DE PRESSE Lille, le 16 septembre 2015 BILAN DE LA 9 ème EDITION DU SALON CREER 14 211 entrepreneurs sur 3 jours, plus de 7 000 participants (+ 35% vs 2014) aux 150 ateliers, près de 400 dirigeants

Plus en détail

PORTES OUVERTES DES CFA

PORTES OUVERTES DES CFA PORTES OUVERTES DES CFA NOMS DES ETABLISSEMENTS VILLE DATE FORMATIONS CFA DINAH DERYCKE 365 rue Jules Guesde 59650 VILLENEUVE D ASCQ Tél : 03 20 19 66 81 22 mars 2013 23 mars 2013 CAP employé de vente

Plus en détail

Chocolat & Gourmandises du 20 au 22 mars Centre de Congrès Saint-Etienne

Chocolat & Gourmandises du 20 au 22 mars Centre de Congrès Saint-Etienne Chocolat & Gourmandises du 20 au 22 mars Centre de Congrès Saint-Etienne Chocolat et Gourmandises, le Salon de Saint-Etienne Le Centre de Congrès organise la 2ème édition de «Chocolat & Gourmandises» du

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Sommaire Communiqué de presse... 3 Le Nord-Pas de Calais se mobilise pour réussir la transition écologique de son économie. 5 Economie verte : définition... 5 Economie verte : la région Nord-Pas de Calais,

Plus en détail

Orientation Relation école / entreprise. les CCI s engagent! CCI NORMANDIE

Orientation Relation école / entreprise. les CCI s engagent! CCI NORMANDIE Orientation Relation école / entreprise les CCI s engagent! CCI NORMANDIE Les actions en chiffres Au total, 27 000 personnes bénéficient chaque année des actions mises en place par les CCI en Haute-Normandie

Plus en détail

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H 1 MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H Palais Royal Place de L Amirande - AVIGNON LES CONTACTS PRESSE Contacts Presse Banque Populaire Provençale et Corse : - Frédéric DELATTRE - Tel : 04 91 17 66 36 frederic.delattre@bppc.fr

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS COMMUNIQUÉ L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS L ameublement : une filière qui a LE VENT EN POUPE Riche en opportunités de carrière, le secteur de l ameublement

Plus en détail

Guide des aides à l apprentissage

Guide des aides à l apprentissage APPRENTISSAGE Guide des aides à l apprentissage 2015-2016 La Région Languedoc-Roussillon s est engagée à améliorer les conditions de vie des apprentis en participant aux frais liés à leur parcours de formation.

Plus en détail

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Dossier de presse A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! La JOC, c'est la Jeunesse Ouvrière Chrétienne : une association

Plus en détail

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE Entreprise du Patrimoine Vivant L excellence des savoir-faire français Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE 2 UNIVERS : Équipements professionnels Un label original Le label «Entreprise du Patrimoine Vivant» (EPV)

Plus en détail

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 Sommaire 1) Communiqué de presse 2) Présentation de l opération semaine nationale de l apprentissage 3) La formation en apprentissage : une priorité pour les CCI 4) Les développeurs

Plus en détail

«COMMENT AIDER LES PME ET LES TPE A SURMONTER LA CRISE ET A SE DEVELOPPER? :

«COMMENT AIDER LES PME ET LES TPE A SURMONTER LA CRISE ET A SE DEVELOPPER? : «COMMENT AIDER LES PME ET LES TPE A SURMONTER LA CRISE ET A SE DEVELOPPER? : MISE EN ŒUVRE DE MESURES SPECIFIQUES, SOUTIEN DE L INNOVATION, VALORISATION DE LA RECHERCHE ET DU DEVELOPPEMENT, EXPLOITATION

Plus en détail

Prix «Stars et Métiers 2014» Sarthe. Dossier de Presse

Prix «Stars et Métiers 2014» Sarthe. Dossier de Presse Prix «Stars et Métiers 2014» Sarthe Dossier de Presse Le 25 mars 2014 Prix «STARS et METIERS» 3 artisans sarthois valorisés par la Banque Populaire de l Ouest Le Prix «Stars et Métiers» est destiné à promouvoir

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 12, 17 et 19 juin 2014 Allier

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 12, 17 et 19 juin 2014 Allier Pacte de responsabilité et de solidarité Réunions des 12, 17 et 19 juin 2014 Allier 1 2 Le Pacte : quels bénéficiaires? Les entreprises Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille.. Petites et

Plus en détail

Édition du 3 mars 2014

Édition du 3 mars 2014 1 Édition du 3 mars 2014 LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS 2 TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS SOMMAIRE Ce qui est dû à l apprenti

Plus en détail

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale PR EM I ER M INI ST R E Gagner la bataille pour l emploi Un nouveau contrat : le Contrat Nouvelles

Plus en détail

Coiffure à domicile GUIDE PRATIQUE DE L'ENTREPRISE

Coiffure à domicile GUIDE PRATIQUE DE L'ENTREPRISE Coiffure à domicile GUIDE PRATIQUE DE L'ENTREPRISE 2005 Coiffure à domicile GUIDE PRATIQUE DE L'ENTREPRISE 2005 Editions MCBG 2004-2005 ISBN 2-912929-03-2 Editions MCBG - BP 4171-34092 MONTPELLIER CEDEX

Plus en détail

Plateforme Régionale d Innovation alimentaire «Nov alim» à Laval

Plateforme Régionale d Innovation alimentaire «Nov alim» à Laval Plateforme Régionale d Innovation alimentaire «Nov alim» à Laval Le 9 décembre 2010 P.R.I. «Nov alim» Lycée agricole Laval (53) Visite en présence de Jacques Auxiette, Président du Conseil régional des

Plus en détail

Appel à candidatures Veilleur thématique(vt)

Appel à candidatures Veilleur thématique(vt) Evolution du dispositif cyber Nord Pas de Calais : Lancement du Programme d Innovation Numérique Territoriale Appel à candidatures Centre de Ressources Numériques Territorial (CRNT) Appel à candidatures

Plus en détail

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1 La Chambre de Métiers et de l Artisanat de Vaucluse (CMA 84) et le réseau des Chambres de Métiers de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur se mobilisent en 2013. Afin de promouvoir, auprès des jeunes de

Plus en détail

Compte rendu. Jeudi 11 septembre 2014 Séance de 11 heures. Mission d information sur le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi

Compte rendu. Jeudi 11 septembre 2014 Séance de 11 heures. Mission d information sur le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi Compte rendu Mission d information sur le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi Jeudi 11 septembre 2014 Séance de 11 heures Compte rendu n 21 SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2013-2014 Audition, ouverte

Plus en détail

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes PRESENTATION Activités : Fabrication Transformation Réparation Prestation de service CMA 06 & VOUS Bâtiment - 10 salariés à la création Alimentation

Plus en détail

Ecotaxe poids lourds

Ecotaxe poids lourds Ecotaxe poids lourds Une exonération indispensable pour les filières bétail et viandes ARGUMENTAIRE CHIFFRE Mission d information sur l écotaxe poids lourds Audition du 16/01/14 L écotaxe poids lourds,

Plus en détail

Prix départemental Stars et Métiers La Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique distingue le talent de 4 entreprises artisanales des Landes

Prix départemental Stars et Métiers La Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique distingue le talent de 4 entreprises artisanales des Landes Communiqué de presse du 18 juin 2015 Prix départemental Stars et Métiers La Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique distingue le talent de 4 entreprises artisanales des Landes Mercredi 17 juin 2015

Plus en détail

Salon professionnel PRORESTEL 07-09 MARS 2016 TENDANCES ÉCHANGES RENDEZ-VOUS D AFFAIRES. Toutes les infos sur www.prorestel.com

Salon professionnel PRORESTEL 07-09 MARS 2016 TENDANCES ÉCHANGES RENDEZ-VOUS D AFFAIRES. Toutes les infos sur www.prorestel.com Salon professionnel DE LA RESTAURATION HORS DOMICILE PRORESTEL 07-09 MARS 2016 saint-malo TENDANCES ÉCHANGES RENDEZ-VOUS D AFFAIRES Toutes les infos sur www.prorestel.com Le salon professionnel de la Restauration

Plus en détail

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DOSSIER DE PRESSE

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 1 PRÉAMBULE La réforme de la formation professionnelle sera effective à compter du 1 er janvier 2015. Elle poursuit l ambition d

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le mardi 19 mai 2015 à Nantes. Les membres des Sup Porteurs de la création 44 :

DOSSIER DE PRESSE. Le mardi 19 mai 2015 à Nantes. Les membres des Sup Porteurs de la création 44 : DOSSIER DE PRESSE Le mardi 19 mai 2015 à Nantes 1 Les membres des Sup Porteurs de la création 44 : Le réseau des Sup'Porteurs de la Création 44 est soutenu par : Contact Presse : Marie Le Saint CCI Nantes

Plus en détail

«Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» Présentation du guide pratique du cédant

«Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» Présentation du guide pratique du cédant Dossier de presse Sommaire «Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» : Un guide pratique à l issue du dispositif de soutien aux TPE/PME Conférence du 5 mars 2014 Communiqué de presse

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

le mois de la création!

le mois de la création! du 1 er Au 30 novembre 2014 7 e édition programme plus de 100 rendez-vous... forums / conférences / formations rendez-vous experts / ateliers le mois de la création! organisateur les CCi, un réseau d appui,

Plus en détail

EDITO. Les chiffres clés. L artisanat gersois

EDITO. Les chiffres clés. L artisanat gersois EDITO Les chiffres clés Niveau départemental (au 01.01.2012) : 11 273 entreprises* Alors que les indicateurs économiques se montrent toujours pessimistes, qu en est-il de la santé des entreprises artisanales?

Plus en détail

PROMOTION, FINANCEMENT ET ACCOMPAGNEMENT DE L AUTO ENTREPREUNARIAT DES JEUNES A YAOUNDE, PAR LA CREATION D UNE PEPINIERE D ENTREPRISES

PROMOTION, FINANCEMENT ET ACCOMPAGNEMENT DE L AUTO ENTREPREUNARIAT DES JEUNES A YAOUNDE, PAR LA CREATION D UNE PEPINIERE D ENTREPRISES PROMOTION, FINANCEMENT ET ACCOMPAGNEMENT DE L AUTO ENTREPREUNARIAT DES JEUNES A YAOUNDE, PAR LA CREATION D UNE PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Financement EUROPAID 21.03.01 282 Durée : 3 ans Début du projet

Plus en détail

Fotolia auremar. Photo couverture : SEPETA - Illustration couverture : Cécile Bélonie. Interbev Bovins - 2012 - Gulfstream - RC Nantes B 389 788 993.

Fotolia auremar. Photo couverture : SEPETA - Illustration couverture : Cécile Bélonie. Interbev Bovins - 2012 - Gulfstream - RC Nantes B 389 788 993. BOUCHERIE Apprenez avec un chef! Fotolia auremar Photo couverture : SEPETA - Illustration couverture : Cécile Bélonie Je deviens boucher Flashez sur un métier d avenir! jedeviens boucher.com Interbev Bovins

Plus en détail

CFA des Arcs. et antenne de FRÉJUS

CFA des Arcs. et antenne de FRÉJUS CFA des Arcs et antenne de FRÉJUS Le Centre de Formation d Apprentis et d Alternance des Arcs a ouvert ses portes en octobre 1974 avec un effectif de 250 apprentis préparant exclusivement l E.F.A.A. et

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Synthèse. Avril 2011

Synthèse. Avril 2011 De l analyse des marchés de la Construction Durable (performance énergétique et qualité environnementale) au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du Bâtiment et des ENR à l horizon 2014

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE

TAXE D APPRENTISSAGE NOUVELLE RÉGLEMENTATION 2015 TAXE D APPRENTISSAGE FICHES PRATIQUES Des CCI partout en France, une CCI près de chez vous pour vous simplifier la taxe. À L ÉCOUTE AU QUOTIDIEN Nos conseillers vous renseignent

Plus en détail

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées»

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» ACTION TERRITORIALE 2011-2012 «Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» CAHIER DES CHARGES D ACCOMPAGNEMENT ET DE FORMATION Origine de la demande UNIFAF

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais L artisanat de la région Nord - Pas de Calais CHIFFRES CLÉS 2013 Éditorial du Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de

Plus en détail

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier PPR P APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR Notre mission : vous apprendre un métier Le Centre de Formation des Apprentis Régional de la Chambre de

Plus en détail

fonctionne quoi l entreprise ... comment? développement éveloppem qu u C est «%» 8l entreprise au cœur du? entreprise entrepris fonctionne qu une?

fonctionne quoi l entreprise ... comment? développement éveloppem qu u C est «%» 8l entreprise au cœur du? entreprise entrepris fonctionne qu une? Comment témoignages C est quoi uneentreprise... Comment 8 8l entreprise au cœur du développement durable le Medef témoignages comment avoir voyez-vous «%»... l entreprise % entreprise au cœur du 8 88 éveloppem

Plus en détail

PORTES OUVERTES DES CFA

PORTES OUVERTES DES CFA PORTES OUVERTES DES CFA NOMS DES ETABLISSEMENTS CFA DINAH DERYCKE VILLE DATE FORMATIONS 365 rue Jules Guesde 59650 VILLENEUVE Tél : 03 20 19 66 62 / 03 20 19 66 61 / 03 20 19 66 67 ufa.derycke@ac-lille.fr

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 5 DU 12 JANVIER 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 7 S-1-10 INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2009 IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE. CALCUL DE L IMPOT. REDUCTION D

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE

TAXE D APPRENTISSAGE NOUVELLE RÉGLEMENTATION 2015 TAXE D APPRENTISSAGE FICHES PRATIQUES Des CCI partout en France, une CCI près de chez vous pour vous simplifier la taxe. À L ÉCOUTE AU QUOTIDIEN Nos conseillers vous renseignent

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Aménagement urbanisme développement et prospective Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis.

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 11/12/2014. ALSACE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Le Programme

Plus en détail

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 ADESS Cornouaille Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 1 L ADESS Cornouaille est un des quinze pôles de développement de l Economie Sociale et Solidaire (ESS) en Bretagne. C

Plus en détail

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 S SECTORIELLES Les partenaires professionnels des contrats d objectifs bretons ont contribué à la préparation du CPRDF.

Plus en détail

Histoire des coopératives

Histoire des coopératives Histoire des coopératives Les premières pratiques coopératives permanentes et organisées apparaissent en Europe au cours des années 1840 : coopérative de consommation des Equitables pionniers de Rochdale

Plus en détail

Annexe n 1 au compte-rendu du GT sur l économie locale, les commerces et l agriculture (12/1/15) Profil des 12 personnages

Annexe n 1 au compte-rendu du GT sur l économie locale, les commerces et l agriculture (12/1/15) Profil des 12 personnages Annexe n 1 au compterendu du GT sur l économie locale, les commerces et l agriculture (12/1/15) Profil des 12 personnages Principe du jeu de rôle : Mettez vous dans la peau de et répondez aux questions

Plus en détail