DETERMINATION DE L AGE A PARTIR DE METHODES DENTAIRES. Delphine Maret 11/03/2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DETERMINATION DE L AGE A PARTIR DE METHODES DENTAIRES. Delphine Maret 11/03/2010"

Transcription

1 DETERMINATION DE L AGE A PARTIR DE METHODES DENTAIRES Delphine Maret 11/03/2010

2 I. Dent en anthropologie Organe dentaire : potentiel d investigation Constituée des tissus les plus durs de l organisme Témoin de l existence d individus ou de populations disparus Analyse à l échelle macroscopique, microscopique, moléculaire Lien entre le passé et le présent

3 I. Dent en anthropologie Marqueur individuel - Conservations de ses caractéristiques individuelles tout au long de la vie - Étude histologique : apport d indices discriminants Importance dans les méthodes d estimation de l âge Source d ADN

4 II. Estimation de l âge dentaire Intérêts Anthropologique, médico-légal Clinique Estimation de l âge dentaire Enfants, adolescents - Développement bucco-dentaire : maturation dentaire - Méthodes d estimation de l âge dentaire Adultes - Vieillissement physiologique de la dent - Méthodes d estimation de l âge dentaire

5 II. Estimation de l âge dentaire Désigner une dent : nomenclatures Nomenclature Fédération Dentaire Internationale

6 II. Estimation de l âge dentaire Désigner une dent : nomenclatures Nomenclature des biologistes, paléontologistes

7 II. Estimation de l âge dentaire Développement bucco-dentaire Formation des germes dentaires Chaque germe passe par trois stades successifs : - Bourgeon - Cupule - Cloche

8 II. Estimation de l âge dentaire Développement bucco-dentaire Croissance dentaire Chronologie des éruptions et chutes dentaires : Dents Éruption Remplacement Incisive centrale 6 10 mois 6 8 ans Incisive latérale 8 12 mois 7 9 ans Canine mois 9 12 ans Première molaire mois 9 11 ans Deuxième molaire mois ans Dents déciduales

9 II. Estimation de l âge dentaire Développement bucco-dentaire Dents permanentes

10 II. Estimation de l âge dentaire Développement bucco-dentaire Choix des critères : phase de minéralisation ou date d éruption? Chronologie très similaire chez tous les individus d une même espèce Phases de minéralisation Moins affectées par les influences locales et générales (facteurs endocriniens et nutritionnels) Minéralisation s étale sur de nombreuses années : champ d application plus large

11 II. Estimation de l âge dentaire Degré de minéralisation ou de maturation apprécié sur un cliché radiographique : orthopantomogramme (ou panoramique dentaire)

12 II. Estimation de l âge dentaire Méthodes d estimation de l âge Enfants, adolescents Tables de références (Schour et Massler) Différentes méthodes : Méthode de Moorrees : Estimation de l âge à partir de dents déciduales Méthode de Demirjian : Estimation de l âge à partir de dents permanentes

13 II. Estimation de l âge dentaire Méthodes d estimation de l âge Moorrees et al (1963) : dents déciduales Stades de formation de la dent et résorption de la racine Echantillon : 110 filles and 136 garçons 3 mois 4 ans Limites Radiographies panoramiques Dents déciduales mois opaques / dents permanentes

14 II. Estimation de l âge dentaire Méthodes d estimation de l âge Demirjian et al (1973) : dents permanentes Échantillon : 1446 garçons and 1482 filles (Montréal) 3 mois 17 ans Codage en 8 stades de la formation de la couronne et de la racine jusqu à la fermeture apicale des 7dents permanentes (secteur mandibulaire gauche)

15 III. Estimation de l âge dentaire Demirjian et al (1973)

16

17 - Score pour chaque dent - Somme des scores : estimation de l âge dentaire

18 Adultes II. Estimation de l âge dentaire Vieillissement physiologique dentaire

19 II. Estimation de l âge dentaire Vieillissement physiologique dentaire - toute perte de substance irréversible Usure attrition (dents en contact direct) abrasion (interposition de nourriture ou corps étranger) Autres modifications physiologiques Changement de teinte Perméabilité

20 II. Estimation de l âge dentaire Vieillissement physiologique dentaire - Dentine : apposition Dentine secondaire : lent et progressif tout au long de la vie, cadence régulière Dentine tertiaire : réponse de la dent à une agression d origine traumatique ou pathologique

21 II. Estimation de l âge dentaire Vieillissement physiologique de l organe dentaire - Cément Augmentation de l épaisseur : - Pulpe Réduction de son volume (chambre pulpaire et canaux radiculaires)

22 II. Estimation de l âge dentaire Méthodes d estimation de l âge Adultes Examen des dents faisant appel à des méthodes de difficulté variable Différentes techniques basées sur l étude des modifications survenant avec le vieillissement des tissus dentaires Méthodes principalement invasives

23 II. Estimation de l âge dentaire Méthodes d estimation de l âge Adultes - Méthode de Gustafson - Méthodes dérivées de celle de Gustafson - Méthode de Lamendin - Méthode de Kvaal - Racémisation des acides aminés

24 Méthode de Gustafson (1947) Échantillon : 41 sujets Matériel d étude : dents saines du bloc incisivo-canin Tranche d âge : 20 à 70 ans Application : sujet décédé Facteurs exploités - abrasion - résorption radiculaire - parodontose ` - transparence radiculaire - dentine secondaire - apposition cémentaire

25

26 Méthode de Gustafson Coupes histologiques

27 Méthode de Gustafson Méthodologie - Utilisation d une ou deux dents antérieures - Dent extraite après examen in situ (appréciation parodontose) - Dent sciée sagittalement après inclusion en résine - Examen d une coupe de 1 mm (translucidité) - Section de 200 µ d épaisseur (appréciation des autres paramètres) - Examen au microscope

28 Méthode de Gustafson Coupe mince de dent : examen microscopique

29 Méthode de Gustafson Calcul de l estimation de l âge Importance de l intensité des modifications chiffrée de 0 à 3 Combinaison des critères : indication de l âge Addition des points de chaque dent Droite de régression : A (age) = X X = somme des coefficients attribués à chacun des six paramètres Marge d erreur : 4.6 années

30 Méthode de Gustafson Analyse critique - Recul de 50 ans - Aucun des 6 critères ne peut être utilisé seul - Bonnes connaissances en histologie - Estimation des modifications des tissus de soutien avant avulsion - Dent détruite donc inutilisable en cas de contre-expertise - Réalisation de lames minces d inclusion - Nécessite un observateur entraîné

31 Méthode de Lamendin Échantillon : 276 dents de 191 sujets Matériel d étude : dents monoradiculées sans traitement endodontique Tranche d âge : 26 à 89 ans Application sujet décédé Facteurs exploités - translucidité radiculaire Apparaît en moyenne après 25 ans en moyenne - parodontose Mesure de la distance entre la jonction cément-émail et la ligne d attache des tissus mous Influence de l hygiène bucco-dentaire

32 Méthodologie Nécessite - Dent monoradiculée intacte / Source lumineuse / Règle millimétrée et compas, pied à coulisse T : translucidité P : parodontose LR : longueur racine

33 Calcul de l estimation de l âge Age (ans) = 0.18 x P x T P = (hauteur parodontose x 100)/ longueur de la racine T = (hauteur translucidité x 100) / longueur de la racine Analyse critique - Préservation totale de la dent (possibilité de réaliser une contre-expertise) - Rapidité - Simplicité - Individus âgés de plus de 25 ans

34 Méthode radiographique de Kvaal Échantillon : 100 individus Matériel d étude : Six types de dents Maxillaire : incisives et deuxième prémolaire Mandibule : incisives latérales, canine, première prémolaire Tranche d âge : ans Application : sujet vivant ou décédé Facteurs exploités : mensuration de la pulpe, de la racine et de la dent

35 Racémisation des acides aminés Transformation progressive de la forme lévogyre vers la forme dextrogyre des acides aminés Transformation quantifiable : estimation de l ancienneté du tissu et donc de l âge Mesure de la proportion d acide D aspartique/l aspartique dans la dentine Technique pratiquée dans des laboratoires de biochimie spécialisés

36 Conclusion Enfant et adolescent : utilisation de l imagerie pour la détermination de l âge physiologique d un individu Confrontation de l âge dentaire avec l âge osseux ou autres techniques de datation de l âge Marges d erreurs pour chaque méthode

Un train peut en cacher un autre, réponses.

Un train peut en cacher un autre, réponses. Un train peut en cacher un autre, réponses. Quizz : A. b. B. b. C. c. Commentaires : Diagnostic synthétique : Malformation de 22 associant une prolifération amélodentinaire développée à partir de la région

Plus en détail

Page 1 sur 7 A N N E X E I I I LISTE DES SOINS CONSÉCUTIFS PRIS EN CHARGE AU TITRE DU DISPOSITIF D'EXAMEN BUCCO- DENTAIRE DES JEUNES VISÉ À L'ARTICLE 1.2.2 DE LA CONVENTION NATIONALE Applicable sous réserve

Plus en détail

SÉMIOLOGIE DE LA DENT PERMANENTE. Croissance Radiculaire Stades de Nolla. Stade 8 Stade 9 Stade 10. Ière molaire permanente. Dent Mature 12/03/2013

SÉMIOLOGIE DE LA DENT PERMANENTE. Croissance Radiculaire Stades de Nolla. Stade 8 Stade 9 Stade 10. Ière molaire permanente. Dent Mature 12/03/2013 Mathieu 6 ans SÉMIOLOGIE DE LA DENT PERMANENTE Dr MOULIS - D3 La dent permanente immature Naïma 15 ans Croissance Radiculaire Stades de Nolla La dent permanente mature Stade 8 Stade 9 Stade 10 Eruption

Plus en détail

LES DENTS TEMPORAIRES

LES DENTS TEMPORAIRES LES DENTS TEMPORAIRES - Fréquemment appelées dents caduques, déciduales, primaires, accessionnelles, de lait. - Denture temporaire complète pendant environ 4 ans puis denture mixte jusquà 12-13 ans - Rôle

Plus en détail

Estimation de l âge. 2.3 A partir de phénomènes dégénératifs de certaines surfaces articulaires

Estimation de l âge. 2.3 A partir de phénomènes dégénératifs de certaines surfaces articulaires A. Lemonnier et S. de Reguardati, enseignantes Estimation de l âge Mise en garde préalable : Les différentes méthodes présentées ici ne constituent pas une liste exhaustive et sont parfois choisis pour

Plus en détail

Examen bucco-dentaire de prévention Extension de l examen - Mise en œuvre à compter du 1 er janvier 2018

Examen bucco-dentaire de prévention Extension de l examen - Mise en œuvre à compter du 1 er janvier 2018 Contacts : + Rapide : par courriel depuis votre Espace Pro sur ameli.fr Chirurgiens-dentistes Par tél : 03 80 59 37 59 -du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 16h30 Par courrier : Assurance maladie

Plus en détail

Examen bucco-dentaire du sportif par le médecin du sport. Docteur Alain Caroli. Capacité de Médecine et de Biologie du sport.

Examen bucco-dentaire du sportif par le médecin du sport. Docteur Alain Caroli. Capacité de Médecine et de Biologie du sport. Examen bucco-dentaire du sportif par le médecin du sport. Docteur Alain Caroli. Capacité de Médecine et de Biologie du sport. Anatomie dentaire. Dents définitives Par demi-arcade» 2 incisives» 1 canine»

Plus en détail

Il a une origine ectomésenchymateuse : composé de tissu mou (la pulpe) et de tissu dur (la dentine).

Il a une origine ectomésenchymateuse : composé de tissu mou (la pulpe) et de tissu dur (la dentine). Réactions pulpo dentinaires Le Complexe dentino pulpaire Agents agresseurs Réaction du CDP à l agression Prévention I Le Complexe dentino pulpaire Il a une origine ectomésenchymateuse : composé de tissu

Plus en détail

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU UE Odontologie Chapitre 3 : Anatomie dentaire Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan A- L organe

Plus en détail

soins dentaires CCAM Base du remboursement

soins dentaires CCAM Base du remboursement soins dentaires CCAM Base du remboursement Consultation C 23,00 Radiographie panoramique HBQK002 21,28 Détartrage et polissage des dents HBJD001 28,92 Inlay/onlay sur 1 face Inlay/onlay sur 2 faces Inlay/onlay

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DENTAIRE APPLIQUEE

PHYSIOLOGIE DENTAIRE APPLIQUEE PHYSIOLOGIE DENTAIRE APPLIQUEE CE QU IL FAUT RETENIR Une bonne connaissance de la physiologie dentaire est nécessaire au diagnostic, à la conduite et au suivi d une thérapeutique ainsi qu au pronostic.

Plus en détail

Odontologie conservatrice

Odontologie conservatrice Dr JOSSET Odontologie conservatrice Plan : Chapitre 2 : Anatomie dentaire I/ Rôles II/ Caractères communs A) Incisives B) Canines C) Prémolaires D) Molaires 1 I/ Rôles Les dents antérieurs sont là pour

Plus en détail

Imagerie des tumeurs et pseudotumeurs odontogénes du maxillaire (A propos de 20 cas)

Imagerie des tumeurs et pseudotumeurs odontogénes du maxillaire (A propos de 20 cas) Imagerie des tumeurs et pseudotumeurs odontogénes du maxillaire (A propos de 20 cas) S. Hassen, A. Gharbi, A. Abdelouafi Service de Radiologie 20 Août 1953, CHU Ibn Rochd. Casablanca. Maroc Les tumeurs

Plus en détail

Aspects morphologiques de l odontogenèse

Aspects morphologiques de l odontogenèse Aspects morphologiques de l odontogenèse Pour donner des soins adaptés et de qualité on ne peut pas se limiter à connaître uniquement les pathologies carieuses et parodontales qui sont infectieuses. On

Plus en détail

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil CONCOURS BLANC EPREUVE D ODONTOLOGIE 17 QCMs - 20 Minutes Semaine du 07 Avril 2014 QCM 1 : A propos de l'anatomie descriptive

Plus en détail

Les malocclusions dentaires : qu est-ce qui est normal,

Les malocclusions dentaires : qu est-ce qui est normal, Dre Roseline Lorrain DMV, Clinicienne en dentisterie Les malocclusions dentaires : qu est-ce qui est normal, qu est-ce qui est acceptable, quand doit-on s en préoccuper? L occlusion réfère à la relation

Plus en détail

Sémiologie & Pathologie Dentaire

Sémiologie & Pathologie Dentaire BAC 3 Sémiologie & Pathologie Dentaire y compris la Radiologie Sémiologie & Pathologie Dentaire Leçon 5 Pathologies de la Pulpe et ses Extensions Marc Hermans Maître de conférence ULB 1 Complications de

Plus en détail

L Odontogenèse Aspects morphologiques

L Odontogenèse Aspects morphologiques Morphogenèse Cranio-faciale et Odontogenèse UE Spécifique Odontologie - Première Année Commune aux Etudes de Santé Année 2015-2016 L Odontogenèse Aspects morphologiques Dr NB THEBAUD Maître de Conférences

Plus en détail

dimanche 8 septembre 2013 LES INCISIVES

dimanche 8 septembre 2013 LES INCISIVES LES INCISIVES Monoradiculées à racine conique Face proximale : couronne cunéiforme avec 2/3 occlusaux aplatis dans le sens vestibulolingual. Bord libre : occlusal à grand axe mésio-distal, divisé à l éruption

Plus en détail

CAHIER D EXEMPLES Codage et facturation des actes bucco-dentaires de la CCAM

CAHIER D EXEMPLES Codage et facturation des actes bucco-dentaires de la CCAM CAHIER D EXEMPLES Codage et facturation des actes bucco-dentaires de la CCAM I cas général I.I Actes diagnostiques Exemple 1 : Radiographies rétroalvéolaires de 16, 26, 36 et 46 HBQK443 : Radiographies

Plus en détail

07.06.16. Structure, fonctions, pathologies de la dent

07.06.16. Structure, fonctions, pathologies de la dent Une dent est un organe composé d une partie visible, la couronne et d une partie cachée, la racine. Structure, fonctions, pathologies de la dent Chaque dent est formée de 3 tissus : l émail, la dentine

Plus en détail

Introduction à l anatomie dentaire. Tut rentrée Ue13

Introduction à l anatomie dentaire. Tut rentrée Ue13 Introduction à l anatomie dentaire Tut rentrée 2016-2017 Ue13 Définitions Système dentaire : Ensemble d organes ou tissus de même nature et destinés à des fonctions analogues Appareil : ensemble d organes,

Plus en détail

N 46. Développement buccodentaire et anomalies

N 46. Développement buccodentaire et anomalies N 46. Développement buccodentaire et anomalies Dépister les anomalies du développement maxillo-facial et prévenir les maladies bucco-dentaires fréquentes de l enfant. 8 ITEM N 46 Questions de cours 1.

Plus en détail

Odontologie conservatrice

Odontologie conservatrice Dr Josset Odontologie conservatrice Plan : Chapitre 9 : Classification des caries et des cavités de carie Introduction I/ classification topographique des carie de Black II/ description des cavités A)

Plus en détail

Activité : réalisation d un odontogramme

Activité : réalisation d un odontogramme A. Lemonnier et S.de Reguardati, enseignantes Activité : réalisation d un odontogramme Disciplines concernées : SVT et Physique-chimie Objectif : A partir de radiographies panoramiques dentaires (Documents

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Explorer le monde LES DENTS

Explorer le monde LES DENTS Explorer le monde Découvrir le monde du vivant Education à la santé et hygiène de vie LES DENTS GS Ce qui est attendu : - Situer et nommer les différentes parties du corps humain, sur soi ou sur une représentation.

Plus en détail

CE QU'IL FAUT RETENIR PLAN BIBLIOGRAPHIE

CE QU'IL FAUT RETENIR PLAN BIBLIOGRAPHIE ANATOMIE DES DENTS TEMPORAIRES CE QU'IL FAUT RETENIR La denture temporaire se compose de 20 dents temporaires ou déciduales, au lieu de 32 dents en denture permanente car il n'y a pas de prémolaire. Elles

Plus en détail

Physiologie des Dents Permanentes Immatures

Physiologie des Dents Permanentes Immatures Physiologie des Dents Permanentes Immatures 1 Odontologie Pédiatrique D 1 Dr MOULIS Une dent est Immature tant que la Jonction cémento-dentinaire apicale n est pas en place. 3 4 ans après éruption de la

Plus en détail

Cosmétologie dentaire HBMD001 - Séance d'éclaircissement d'une dent dépulpée HBMD005 - Séance d'éclaircissement des dents pulpées

Cosmétologie dentaire HBMD001 - Séance d'éclaircissement d'une dent dépulpée HBMD005 - Séance d'éclaircissement des dents pulpées 7.1.4.1. Radiographie de la bouche HBQH001 - Radiographie intrabuccale rétroalvéolaire et/ou rétrocoronaire selon 9 à 11 incidences HBQH002 - Radiographie intrabuccale rétroalvéolaire et/ou rétrocoronaire

Plus en détail

La détermination de l âge chez le Cerf

La détermination de l âge chez le Cerf La détermination de l âge chez le Cerf Pour toute information: Centre de Recherche de la Nature, des Forêts et du Bois avenue Maréchal Juin 23 5030 Gembloux Tél. 081/62.64.33 - S.Bertouille@mrw.wallonie.be,

Plus en détail

Les Tissus Dentaires

Les Tissus Dentaires Les Tissus Dentaires L'émail L'émail, qui recouvre les couronnes dentaires, est le tissu le plus minéralisé de l'organisme. L'émail est essentiellement constitué de cristaux d'hydroxyapatite, et dans une

Plus en détail

Sommaire. La médecine dentaire du cheval...10. Les dents du cheval...12. Développement et fonction des dents et des structures environnantes...

Sommaire. La médecine dentaire du cheval...10. Les dents du cheval...12. Développement et fonction des dents et des structures environnantes... Sommaire 1 2 3 La médecine dentaire du cheval...................10 Les dents du cheval............................12 Quelles sont les dents que possède le cheval?..........................12 Quelles sont

Plus en détail

Histologie Etude des tissus. Chapitre 6 : La dent. Professeur Daniel SEIGNEURIN

Histologie Etude des tissus. Chapitre 6 : La dent. Professeur Daniel SEIGNEURIN Histologie Etude des tissus Chapitre 6 : La dent Professeur Daniel SEIGNEURIN MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Généralités Implantation disposées

Plus en détail

DENTURE ET DENTITIONS.

DENTURE ET DENTITIONS. DENTURE ET DENTITIONS. Deux termes souvent confondus. 1. Définitions a. Dentition Terme dynamique Ensemble des phénotypes de développement des arcades (origine, minéralisation, croissance, éruption ) Développement

Plus en détail

O - CHAP. 2 - AUTO-ÉVALUATION COURS DENTINOGENÈSE

O - CHAP. 2 - AUTO-ÉVALUATION COURS DENTINOGENÈSE Page 1 of 8 O - CHAP. 2 - AUTO-ÉVALUATION COURS DENTINOGENÈSE Page n 1 / 2 1) Sélectionnez l'enchaînement correct qui classe les tissus dentaires du plus au moins minéralisé : L'émail - le cément - la

Plus en détail

Odontologie conservatrice

Odontologie conservatrice Dr JOSSET Odontologie conservatrice Plan : Chapitre 1 : Définitions Introduction I/ La dent A) Tissus mous B) Tissus durs C) La dent en formation II/ La maladie carieuse A) Définition B) Action III/ D

Plus en détail

Protocoles d Extractions en Implantologie

Protocoles d Extractions en Implantologie Protocoles d Extractions en Implantologie Conférence : Fiabiliser l implantologie - Generation Implant Nice Antoine Diss Revue de la littérature Nice, le 25 Février 2010 L extraction d une dent entrainee

Plus en détail

Cas clinique. Auteur. Dossier clinique

Cas clinique. Auteur. Dossier clinique 1 Auteur Cas clinique Docteur Florian NADAL 2 chemin de la plaine de Cadirac 09000 FOIX Docteur en chirurgie dentaire DU de chirurgie pré et péri implantaire - DU d Occlusodontie et Prothèse DIU Européen

Plus en détail

CHAPITRE 1 : ASPECTS MORPHOGÉNIQUE & RÉGULATION DE L ODONTOGÉNÈSE

CHAPITRE 1 : ASPECTS MORPHOGÉNIQUE & RÉGULATION DE L ODONTOGÉNÈSE Un grand nombre de structures organiques se développent à partir d'un dialogue entre d'une part un épithélium et d'autre part un mésenchyme. La genèse de l organe dentaire s'inscrit dans ce mécanisme.

Plus en détail

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne)

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Rappel Nomination commune des dents: 32 dents au total chez l adulte Depuis la ligne médiane: 2 incisives 1canine 2 prémolaires 3 molaires

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT SOMATIQUE DE L ENFANTL. De la naissance à la puberté. Auxiliaires de puériculture 2014/2015 Module 1

LE DEVELOPPEMENT SOMATIQUE DE L ENFANTL. De la naissance à la puberté. Auxiliaires de puériculture 2014/2015 Module 1 LE DEVELOPPEMENT SOMATIQUE DE L ENFANTL De la naissance à la puberté Auxiliaires de puériculture 2014/2015 Module 1 Le développement somatique correspond à l'ensemble des phénomènes physiques qui contribuent

Plus en détail

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet.

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet. ANATOMIE DENTAIRE LES DENTS PERMANENTES Caractères généraux Chaque dent est constituée de 2 parties principales. - Une partie visible, au niveau de la cavité buccale, plus ou moins massive, la couronne

Plus en détail

Hypercémentose : détermination de la fréquence et des étiologies dans un échantillon français contemporain

Hypercémentose : détermination de la fréquence et des étiologies dans un échantillon français contemporain Hypercémentose : détermination de la fréquence et des étiologies dans un échantillon français contemporain Simon Dassé To cite this version: Simon Dassé. Hypercémentose : détermination de la fréquence

Plus en détail

Incisive centrale maxillaire permanente

Incisive centrale maxillaire permanente Incisive centrale maxillaire permanente Fig.1 : Coupe mésio-distale, vue vestibulaire de 21 Noter l épaisseur d émail M et D, le noyau dentinaire et la pulpe dentaire dans sa cavité simple (pas de séparation

Plus en détail

Introduction Améloblastome : la plus fréquente des tumeurs épithéliales odontogéniques(50%). Agressivité locale et récidive conditionnent son pronosti

Introduction Améloblastome : la plus fréquente des tumeurs épithéliales odontogéniques(50%). Agressivité locale et récidive conditionnent son pronosti IMAGERIE DES AMELOBLASTOMES (A propos de 20 cas) S. Saoud, I. Mimouni, A. Gharbi, N. Moussali, N. El Benna, A. Abdelouafi Casablanca - Maroc Journées Françaises de Radiologie. Octobre 2010 Introduction

Plus en détail

Table des Matières. ChapitreI. La langue et la gustation... 4. A. La langue...4 B. Sensibilité de la langue aux saveurs...5

Table des Matières. ChapitreI. La langue et la gustation... 4. A. La langue...4 B. Sensibilité de la langue aux saveurs...5 LE GOUT Table des Matières ChapitreI. La langue et la gustation... 4 A. La langue...4 B. Sensibilité de la langue aux saveurs...5 ChapitreII. LA DENTITION... 7 ChapitreIII. LES GLANDES SALIVAIRES...9 ChapitreIV.

Plus en détail

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes élaboré pour le SDI par Graziella Secci hygiéniste dentaire g_secci@bluewin.ch SDI 2006 / 2007; Ed. n 1 La cavité buccale - Anatomie

Plus en détail

Présence et trajet du canal incisif dans la région interforaminale de la mandibule humaine: Imagerie en deux dimensions versus observation anatomique

Présence et trajet du canal incisif dans la région interforaminale de la mandibule humaine: Imagerie en deux dimensions versus observation anatomique Présence et trajet du canal incisif dans la région interforaminale de la mandibule humaine: Imagerie en deux dimensions versus observation anatomique N. MRAIWA, R. JACOBS, P. MOERMAN, I. LAMBRICHTS, D.

Plus en détail

Eléments de Statistique Medicale

Eléments de Statistique Medicale Eléments de Statistique Medicale Plan de cours Variables et données Echelle de mesure Description des données qualitatives (tableaux de fréquence) Représentation graphique des données qualitatives et quantitatives

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

4. L'ancrage squeletique " Bollard " : aperçu de la technique de H. De Clerck

4. L'ancrage squeletique  Bollard  : aperçu de la technique de H. De Clerck Sommaire Avant-propos Partie I Les moyens d'ancrage conventionnels 1. Les ancrages conventionnels Le principe de l'ancrage Les ancrages conventionnels Les différents types d'ancrage conventionnels Les

Plus en détail

QCM étape 4 (avec réponses)

QCM étape 4 (avec réponses) DPC DES CHIRURGIENS-DENTISTES 2015 Les matériaux d obturation coronaires et canalaires QCM étape 4 (avec réponses) 1. Aujourd hui, on déconseille l usage de l amalgame : A. pour les restaurations postérieures

Plus en détail

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime Attestation : Constat des lésions bucco-dentaires résultant d un accident du travail (Veuillez faire remplir ce formulaire par un dentiste de votre choix de la façon la plus complète et correcte possible

Plus en détail

CONSEQUENCES OCCLUSO-ARTICULAIRES DES CONSULTATIONS TARDIVES

CONSEQUENCES OCCLUSO-ARTICULAIRES DES CONSULTATIONS TARDIVES CONSEQUENCES OCCLUSO-ARTICULAIRES DES CONSULTATIONS TARDIVES N DINDIN G.B 1, LEVADOUX A.M 2, N DINDIN A.C 3, BITTY M.J. 4 INTRODUCTION Lorsque les patients consultent tardivement, les conséquences occluso-articulaires

Plus en détail

Radio Anatomie Dentaire Généralités

Radio Anatomie Dentaire Généralités BAC 3 Sémiologie & Pathologie Dentaire y compris la Radiologie Radio Anatomie Dentaire Généralités TP 2 Marc Hermans Maître de conférence ULB Tout d abord Une convention Universelle de Radiologie !!

Plus en détail

Fiche de conservation sujet immature, structure 165, squelette 1171

Fiche de conservation sujet immature, structure 165, squelette 1171 Irrégularité ostéologique Entie r Fragme nté Fragmentaire Latéralisation non reconnue (D ou G), os de la main ou du pied non identifiables Fiche de conservation sujet immature, structure 165, squelette

Plus en détail

Les greffes osseuses. Les Fiches Pédagogiques. Ce temps chirurgical préalable est dénommé : Chirurgie pré-implantaire

Les greffes osseuses. Les Fiches Pédagogiques. Ce temps chirurgical préalable est dénommé : Chirurgie pré-implantaire http://www.cdp37.com Les Fiches Pédagogiques Ce temps chirurgical préalable est dénommé : Chirurgie pré-implantaire? Le traitement au même titre que la peau est un tissu de recouvrement, une interface

Plus en détail

Système dentaire occlusion tous les états organes tissus même nature possibles de contacts fonctions analogues plus fréquente occlusion

Système dentaire occlusion tous les états organes tissus même nature possibles de contacts fonctions analogues plus fréquente occlusion Système dentaire : Ensemble d organes ou tissus de même nature et destinés à des fonctions analogues (par opposition à appareil) : système osseux, système artériel, système dentaire ( appareil dentaire

Plus en détail

GUIDE DES TARIFS ET NOMENCLATURE DES ACTES BUCCODENTAIRES DE L ACDQ

GUIDE DES TARIFS ET NOMENCLATURE DES ACTES BUCCODENTAIRES DE L ACDQ GUIDE DES TARIFS ET NOMENCLATURE DES ACTES BUCCODENTAIRES DE L ACDQ Dre Marie-Ève Boucher, Dentiste-conseil à l ACDQ Juin 2017 RÔLES DU GUIDE Il doit être utilisé par le dentiste à titre de référence dans

Plus en détail

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Service d Odontologie Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Dr Laurent Nawrocki MCU-PH J.A.M.A. 25 janvier 2014 Aucun conflit d intérêt Rappels anatomiques 10 10 9 9 8 8 7 7 6 6 5 4 5 4 Cellulite

Plus en détail

POURQUOI? COMMENT? POUR UNE ORTHODONTIE PRÉPROTHéTIQUE, Francis BASSIGNY ancien professeur à l UFR d Odontologie Paris VII

POURQUOI? COMMENT? POUR UNE ORTHODONTIE PRÉPROTHéTIQUE, Francis BASSIGNY ancien professeur à l UFR d Odontologie Paris VII POUR UNE ORTHODONTIE PRÉPROTHéTIQUE, POURQUOI? COMMENT? Francis BASSIGNY ancien professeur à l UFR d Odontologie Paris VII Pourquoi une orthodontie préprothétique? Que ce soit pour une prothèse conventionnelle,

Plus en détail

Première partie. Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes. Classification

Première partie. Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes. Classification Robert Charland 1, Paule Salvail 2, Marie Champagne 3, Richard Mercier 4, Sylvain Gagnon 5, Élise Shoghikian 6, Pierre Mackay 7 et Normand Aubre 8 Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes

Plus en détail

Table des matières. 2 Caractéristiques du Flexi-Flange Fibré 3 Flexi-Flange Fibré composition et

Table des matières. 2 Caractéristiques du Flexi-Flange Fibré 3 Flexi-Flange Fibré composition et Table des matières 2 Caractéristiques du Flexi-Flange Fibré 3 Flexi-Flange Fibré composition et utilisation 4 Spécificités du Flexi-Flange Fibré 5 Indications recommandées / taille TECHNIQUE: 6 Choix de

Plus en détail

Aux praticiens en soins dentaires du Nouveau Brunswick inscrits au Programme des SSNA

Aux praticiens en soins dentaires du Nouveau Brunswick inscrits au Programme des SSNA Le 1 er mars, 2009 Aux praticiens en soins dentaires du Nouveau Brunswick inscrits au Programme des SSNA Cher praticien, Veuillez trouver ci-joint la Grille régionale des soins dentaires des SSNA du Nouveau

Plus en détail

Les vues des incisives maxillaires et mandibulaires

Les vues des incisives maxillaires et mandibulaires Les vues des incisives maxillaires et mandibulaires INCISIVES MAXILLAIRES INCISIVES MANDIBULAIRES Couronnes plus larges mésio-distalement Couronnes moins symétriques Angles incisifs M et D plus arrondis

Plus en détail

GrandTEC GrandTEC BandEs En fibres de verre imprégnées de résine à utiliser dans la TEChniquE adhésive

GrandTEC GrandTEC BandEs En fibres de verre imprégnées de résine à utiliser dans la TEChniquE adhésive Bandes en fibres de verre imprégnées de résine à utiliser dans la technique adhésive Technique novatrice Seulement l utilisation des éléments les plus modernes de la technique adhésive vous apporte des

Plus en détail

Maxillaire Dents et Ostéoporose : quels rapports

Maxillaire Dents et Ostéoporose : quels rapports Maxillaire Dents et Ostéoporose : quels rapports B. Cortet (1), G. Penel (2), B. Guillaume (3) 1- Département Universitaire de Rhumatologie, Université Lille II, 59045 Lille cedex ; 2- Université de Lille

Plus en détail

Le Parodonte de l Enfant. Le Parodonte Sain. Evolution 12/03/2013. En denture temporaire. En denture temporaire

Le Parodonte de l Enfant. Le Parodonte Sain. Evolution 12/03/2013. En denture temporaire. En denture temporaire Le Parodonte de l Enfant Dr E. Moulis Odontologie Pédiatrique Montpellier 1 Le Parodonte de l Enfant libre, attachée, sillon gingivo-dentaire (sulcus), muqueuse alvéolaire, papille interdentaire L os alvéolaire

Plus en détail

Radio Anatomie Dentaire Généralités

Radio Anatomie Dentaire Généralités BAC 3 Sémiologie & Pathologie Dentaire y compris la Radiologie Radio Anatomie Dentaire Généralités TP 1 Marc Hermans Maître de conférence ULB 1 Présenté le 18/09/14 2 Anatomie Radiographique Normale Basée

Plus en détail

Quand le médecin généraliste joue au dentiste

Quand le médecin généraliste joue au dentiste Quand le médecin généraliste joue au dentiste Mardi 16 Avril 2002 Expert : Patrice BATICLE (Chirurgien-Dentiste à Bray sur Somme) Animateur : Jean-Yves BORGNE Chronologie de la dentition Dents de lait

Plus en détail

CLASSE 2 DIV 1 DR GUALANO. Une nouvelle approche sans extraction dans la correction des Classes 2 Div 1 MINI VIS CROISSANCE ARC DROIT [1]

CLASSE 2 DIV 1 DR GUALANO. Une nouvelle approche sans extraction dans la correction des Classes 2 Div 1 MINI VIS CROISSANCE ARC DROIT [1] CLASSE 2 DIV 1 DR GUALANO Une nouvelle approche sans extraction dans la correction des Classes 2 Div 1 MINI VIS ARC DROIT CROISSANCE Un usage unique des minivis permettra la correction d une full classe

Plus en détail

Ontogénèse et régulation moléculaire. Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique

Ontogénèse et régulation moléculaire. Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique Ontogénèse et régulation moléculaire Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique Généralités Homme (homo-sapiens-sapiens) : dentition hétérodonte-diphyodonte Début dentition : 6 ème semaine

Plus en détail

L'innovation, à portée de main D. Système d'imagerie extra-orale KODAK D

L'innovation, à portée de main D. Système d'imagerie extra-orale KODAK D L'innovation, à portée de main 9000 3D Système d'imagerie extra-orale KODAK 9000 3D Le futur est déjà là La 3D, c'est aujourd'hui La radiographie dentaire a évolué. La technologie du futur est maintenant

Plus en détail

Cavité buccale et système dentaire

Cavité buccale et système dentaire Cavité buccale et système dentaire I. Introduction La cavité buccale forme la 1 ère cavité du tube digestif. Les dents ont un rôle : Fonctionnel : mastication, déglutition, phonation Esthétique : expression

Plus en détail

PRINCIPAUX ACTES BUCCO-DENTAIRES DE LA CCAM

PRINCIPAUX ACTES BUCCO-DENTAIRES DE LA CCAM PRINCIPAUX ACTES BUCCO-DENTAIRES DE LA CCAM Version 41 Notes de réalisation/facturation et actes qui y sont soumis. Ces actes sont pris en charge par l'assurance maladie selon les critères définis par

Plus en détail

AMPUTATION ET/OU SEPARATION RADICULAIRE

AMPUTATION ET/OU SEPARATION RADICULAIRE AMPUTATION ET/OU SEPARATION RADICULAIRE OU CORONORADICULAIRE D'UNE DENT Classement CCAM : 07.02.02.10 - Code : HBFD014 NOVEMBRE 2005 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine CEDEX Tél. :

Plus en détail

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. au quotidien, quelques exemples

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. au quotidien, quelques exemples La CCAM pour l activité bucco-dentaire Cahier d exercices au quotidien, quelques exemples Obturation 3 faces sur 46 NGAP Cavité composée, traitement global intéressant trois faces et plus SC 17 CCAM HBMD038

Plus en détail

Concours Blanc n 2 Semaine du 2/ 05 /2012

Concours Blanc n 2 Semaine du 2/ 05 /2012 TUTORAT UE SPE 2011-2012 MCF Concours Blanc n 2 Semaine du 2/ 05 /2012 QCM n 1 : A propos du biofilm : Morphogénèse cranio-faciale (29 QCMS) Séance préparée par l ensemble des tuteurs de MCF. a. Les biofilms

Plus en détail

La notion de croissance des végétaux dans les programmes.

La notion de croissance des végétaux dans les programmes. La notion de croissance des végétaux dans les programmes. La construction progressive de la notion de «croissance des végétaux» tout au long des programmes de collège et de lycée (puis en classes préparatoires).

Plus en détail

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual.

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual. 34 Cas cliniques L extraordinaire sensibilité et la haute résolution du Veraviewepocs 3D permettent d obtenir une image de qualité supérieure, tant pour les tissus durs que les tissus mous. Les images

Plus en détail

Ce formulaire est rempli par le dentiste-traitant au dentiste de confiance par voie électonique, sinon sur support papier en deux exemplaires

Ce formulaire est rempli par le dentiste-traitant au dentiste de confiance par voie électonique, sinon sur support papier en deux exemplaires Formulaire 2a Demande d'approbation par le dentiste de confiance d'un traitement orthodontique Ce formulaire est rempli par le dentiste-traitant au dentiste de confiance par voie électonique, sinon sur

Plus en détail

LA DENTITION BASSOM.FRANCOISE.ACADEMIE.DE.LILLE

LA DENTITION BASSOM.FRANCOISE.ACADEMIE.DE.LILLE LA DENTITION Objectifs BAC PRO + Certification BEP Etre capable d annoter le schéma d une dent Etre capable d indiquer l ordre chronologique d apparition des dents (dentition temporaire, dentition définitive)

Plus en détail

Maladies rares : rôle de l orthodontiste dans la prise en charge de la réhabilitation implantaire

Maladies rares : rôle de l orthodontiste dans la prise en charge de la réhabilitation implantaire DOI: 10.1051/odf/2014041 Rubrique Rev Orthop Dento Faciale 2014;48:420-424 Revue d O.D.F. Rubrique orthopratique Maladies rares : rôle de l orthodontiste dans la prise en charge de la réhabilitation implantaire

Plus en détail

MIEUX CONNAÎTRE LA SANTÉ BUCCODENTAIRE DES ÉLÈVES DU PRIMAIRE DE LA RÉGION DES LAURENTIDES

MIEUX CONNAÎTRE LA SANTÉ BUCCODENTAIRE DES ÉLÈVES DU PRIMAIRE DE LA RÉGION DES LAURENTIDES MIEUX CONNAÎTRE LA SANTÉ BUCCODENTAIRE DES ÉLÈVES DU PRIMAIRE DE LA RÉGION DES LAURENTIDES Volume 4, Numéro 1 JUIN 2017 LA CARIE, LA GINGIVITE, LES TRAUMATISMES Les problèmes de santé buccodentaire sont

Plus en détail

L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se

L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se Elle comprend plusieurs phases: 1/ la phase d initiation : au cours de cette phase sont déterminées

Plus en détail

PRECISION DE L IRM MULTIPARAMETRIQUE PROSTATIQUE DANS L EVALUATION DU VOLUME TUMORAL

PRECISION DE L IRM MULTIPARAMETRIQUE PROSTATIQUE DANS L EVALUATION DU VOLUME TUMORAL PRECISION DE L IRM MULTIPARAMETRIQUE PROSTATIQUE DANS L EVALUATION DU VOLUME TUMORAL F. Bratan, C. Mélodelima, F. Mège-Lechevallier, R. Souchon, O. Rouvière Département d Imagerie Urinaire et Vasculaire,

Plus en détail

RelyX Unicem 2 Automix. Ciment de scellement composite auto-adhésif universel. La simplicité alliée à la. performance

RelyX Unicem 2 Automix. Ciment de scellement composite auto-adhésif universel. La simplicité alliée à la. performance RelyX Unicem 2 Automix Ciment de scellement composite auto-adhésif universel La simplicité alliée à la performance Ciment RelyX Unicem 2 Automix : la nouvelle génération d un produit Star Les dentistes

Plus en détail

Morphologie Comparée des Dents Humaines

Morphologie Comparée des Dents Humaines ACADEMIE d AIX-MARSEILLE Université de la Méditerranée Morphologie Comparée des Dents Humaines POLYCOPIE P2 Faculté d Odontologie de MARSEILLE Sébastien BRUN, Sylva RAFFO, Jean-pierre PROUST Morphologie

Plus en détail

DENTISTE ENDODONTIE LE CATHÉTÉRISME

DENTISTE ENDODONTIE LE CATHÉTÉRISME SUPPORT CHIRURGIEN DENTISTE LABORATOIRE SPECIALISTE ENDODONTIE LE CATHÉTÉRISME TRAITEMENT ENDODONTIQUE D UNE MOLAIRE MANDIBULAIRE (36) Une fois les entrées canalaires localisées, les quatre canaux radiculaires

Plus en détail

Tissus de revêtements primaires

Tissus de revêtements primaires BIOLOGIE VEGETALE 2014/2015 HISTOLOGIE VEGETALE 1 Tissus de revêtements primaires 1- Définition et origine : Ils recouvrent les parties de la plante en contact avec le milieu extérieur. Ils dérivent de

Plus en détail

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence.

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. La sélection du cas en endodontie Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. 1a 1b Dr David C. BENSOUSSAN n Chirurgien dentiste n CES

Plus en détail

MUSÉE DE VAYRAC. Fragments osseux

MUSÉE DE VAYRAC. Fragments osseux 1 PUYd ISSOLUD (Fontaine de Loulié) Étude des dents humaines en provenance des fouilles d Antoine LaurentBruzy aux musées de Vayrac et de Martel par JeanClaude VergerPratoucy (*) Ces restes, assez hétéroclites,

Plus en détail

Programme des enseignements de DFGSO 2 (2 e année) DFGSO : Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques

Programme des enseignements de DFGSO 2 (2 e année) DFGSO : Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques Faculté Odontologie Université de Montpellier Programme des enseignements de DFGSO 2 (2 e année) DFGSO : Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques Semestre 1 ANGLAIS TD : 1 Grammaire, conjugaison,

Plus en détail

Toute l endodontie de pointe

Toute l endodontie de pointe RETREATMENT CANAL ACCESS PREP Toute l endodontie de pointe APICAL SURGERY Français La solution idéale pour une mise en forme Docteur L. Ang Abu Talib (Singapour) HAUTE RÉSISTANCE les inlays-core ou toute

Plus en détail

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite?

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite? Alain Villette*, Thierry Collier**, Thierry Delannoy*** *DSO **docteur en chirurgie dentaire ***docteur en chirurgie dentaire Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier

Plus en détail

LE MONTAGE DES DENTS EN PROTHESE ADJOINTE TOTALE. Pr. BELLEMKHANNATE Samira

LE MONTAGE DES DENTS EN PROTHESE ADJOINTE TOTALE. Pr. BELLEMKHANNATE Samira LE MONTAGE DES DENTS EN PROTHESE ADJOINTE TOTALE Pr. BELLEMKHANNATE Samira La réalisation d une prothèse adjointe totale bimaxillaire : «DENTIER»! passe par le montage des dents artificielles dont voici

Plus en détail

DÉTERMINATION DE L ÂGE DENTAIRE

DÉTERMINATION DE L ÂGE DENTAIRE Revue de la littérature / Literature Review 19 DÉTERMINATION DE L ÂGE DENTAIRE EN ODONTOLOGIE MÉDICO-LÉGALE Nada El Osta * Lana El Osta ** Résumé L étude de la dentition est un des éléments les plus classiques

Plus en détail