Rapport d activité 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activité 2008"

Transcription

1 Rapport d activité 2008

2 RAPPORT D ACTIVITE DU MUSEE DU LOUVRE

3 Avant-propos du Président-directeur du musée du Louvre Avant d'évoquer quelques-uns des points forts de 2008, je me plais cette année encore à souligner qu avec 8,5 millions de visiteurs, le Louvre a une nouvelle fois atteint un record qui le conforte dans sa position de musée le plus fréquenté du monde. Son site internet connaît également un attrait soutenu puisque 10 millions d internautes l ont consulté. Face à ce succès les équipes du Louvre en contact avec le public réussissent chaque jour, par leur engagement, à accueillir, informer, prendre en charge ces milliers de visiteurs dans des conditions de sécurité maîtrisées. Et tout cela avec un taux d ouverture des salles dépassant les 90% (je rappelle qu il était de 75% il y a 8 ans), et un taux de satisfaction des publics exceptionnel, puisqu il atteint le taux record de 95%. C est par la diversité et la richesse de ses programmations que le Louvre joue un rôle croissant, reconnu, envié dans la Cité, tissant autant de liens avec la société civile. Cela témoigne bien de son dynamisme et de son attractivité en France et dans le monde. Le Louvre est ce lieu vivant où, pour exalter le palais et ses collections, les regards et les voix les plus divers doivent se poser ou se faire entendre. Jamais sans doute cette ouverture n a été aussi prononcée qu en 2008, grâce aux interventions remarquées de Pierre Boulez en sa qualité de «grand invité», et de Jan Fabre. La vie culturelle du musée s est également nourrie de 55 publications, scientifiques ou destinées à la jeunesse et au grand public, et encore de 17 expositions temporaires. Parmi celle-ci, je citerai les deux superbes expositions du hall Napoléon Babylone et Mantegna qui à elles seules ont accueilli visiteurs. La riche programmation d événements exceptionnels organisés notamment à l auditorium, ou encore lors des nocturnes du vendredi, gratuites pour les jeunes de moins de 26 ans, a attiré un public de proximité toujours plus fidèle. Ce succès du Louvre marque aussi la réussite d une politique des publics ciblée, inscrite dans la durée, qui favorise l accessibilité de tous et met l accent sur les populations les plus éloignées des pratiques culturelles. Le rayonnement culturel du Louvre en France et à l étranger s est aussi manifesté par le commissariat d expositions ambitieuses pour lesquelles il a prêté tout ou partie des œuvres exposées, permettant la présentation de pièces exceptionnelles sur trois continents et dans dix sept villes d Europe, d Amérique du Nord et d Asie. Une exposition a ainsi été programmée pour la première fois à Pékin à la Cité Interdite sur «Napoléon et le Louvre» et deux expositions majeures ont été présentées au Japon : «Fastes de la Cour de France au XVIII e siècle» et «Corot, souvenirs et variations». Près de 2,4 millions de visiteurs ont eu l occasion de découvrir nos collections nationales. 3

4 Je suis également heureux que l inauguration de la troisième et dernière année de notre partenariat novateur avec le High Museum d Atlanta, soit d ores et déjà un franc succès puisque la fréquentation aura largement dépassé le million de visiteurs. Parce que le Louvre est aussi ce «Conservatoire des Métiers» unique en son genre, associant des compétences techniques ou scientifiques, ce ne sont plus seulement les collections du Louvre, mais aussi son expertise muséale, muséographique, architecturale, en politique des publics, et son savoir-faire en matière de conservation, qui sont aujourd hui sollicitées en Egypte, au Soudan, en Iran, en Syrie, en Jordanie, au Yémen, au Turkménistan, au Japon, ou encore dans le cadre du partenariat que l'ensemble des musées français, sous le nom du Louvre, mène à Abou Dabi avec les Emirats Arabes Unis. Parmi les moments forts qui ont également marqué cette année 2008, je me réjouis que la politique d acquisition du Louvre ait à nouveau franchi une étape puisque 110 œuvres insignes ont enrichi les collections nationales, et en particulier deux trésors nationaux, le reniement de Saint Pierre de Le Nain, et le grand nœud de corsage en diamants de l impératrice Eugénie. En outre, le lancement de Lupicatule, cet «autre Louvre.fr» destiné aux enfants ; la mise en place réussie du nouveau guide multimédia ; le projet MuseumLab au Japon et les retours d expérience que nous sommes en droit d en attendre pour nos futurs publics, à Paris ou à Lens; la poursuite de la refonte des système de gestion des collections constituent autant de réalisations très diverses qui témoignent que le Louvre s est d ores et déjà mis à l heure du numérique. Si la grandeur du Louvre tient à la richesse de ses collections, de sa programmation et de son action scientifique territoriale et internationale, elle résulte aussi de sa gestion administrative et financière, et de sa politique des ressources humaines. Une importante réorganisation a été ainsi conduite en 2008 et le pôle culturel a été profondément remodelé pour mieux servir nos multiples ambitions dans ce domaine. Une direction de l accueil, de la surveillance, de la vente a notamment été créée afin de relever dans un esprit affirmé de service public les défis de l accueil et d une gestion de publics toujours croissants. Cette réorganisation qui vise une meilleure efficacité dans l accomplissement des missions fondamentales, du Louvre contribue à la qualité de notre offre et fait partie intégrante de notre projet culturel. Un nouveau projet social a aussi été élaboré. C est le troisième du nom. Les deux précédents avaient permis d importantes avancées en matière de ressources humaines. Couvrant les années , il s articule autour de la notion de développement durable. Il fait également partie de notre projet culturel, de notre projet d Etablissement. Je terminerai en évoquant la présentation au Louvre, début 2008, par Christine Albanel, Ministre de la Culture et de la Communication, des grands projets qui dessineront le musée de demain et l installeront de plain-pied dans le XXI e siècle. Le chantier Islam, tout d abord. Après la construction des nouveaux escaliers de l aile du manège et la pose de la première pierre, Cour Visconti, par le Président de la République le 16 juillet dernier, les travaux de fondations sont en route, tandis que les études de muséographie et de médiation sur l Islam et les Trois Antiques sont en passe d être achevés. 4

5 Le projet scientifique et culturel du Louvre Lens a été validé par la Région Nord- Pas-de-Calais en septembre 2008, et la «Galerie du Temps», qui constituera l épine dorsale de ce musée, est maintenant définie, grâce au travail collectif de l ensemble des Départements de conservation que je veux remercier. La pose de la première pierre du projet Louvre Lens est prévue en décembre L un des premiers volets du chantier du projet Pyramide qui englobe l ensemble des aspects architecturaux et fonctionnels de l accueil du musée concerne la billetterie. Il est maintenant entré dans sa phase opérationnelle, et les premières réalisations concrètes sont prévues courant Le projet Abou Dabi prend forme, grâce à l implication des équipes du Louvre et de France Muséums. Je suis heureux, en tant que Président du Conseil scientifique, de la qualité des travaux entrepris et du rayonnement futur que cela offrira au Louvre et aux musées français. Mais le plan Louvre 2020 concerne également les nouveaux projets qui se déploieront dans la décennie à venir, comme la réouverture du pavillon de Flore rendu au public, l aménagement du pavillon Sully consacré à l histoire du Louvre, le réaménagement des salles étrusques et romaines ou encore le projet sud-sud pour la peinture française du XVIII e siècle Pour soutenir ses ambitieux projets nationaux ou internationaux le Louvre a lancé en 2008 trois nouveaux cercles de mécènes, le Cercle Cressent afin d engager une campagne de recherche de fonds pour la rénovation des salles d objets d art du XVIII e siècle, le Cercle International du Louvre ou encore le Cercle des Mécènes du Louvre à l attention des donateurs individuels. Il a aussi participé à l élaboration des statuts d un fonds de dotation, dispositif novateur introduit en droit français par la loi de modernisation de l économie du 4 août 2008, qui permettra la mise en œuvre d un système mixte de financement, adapté aux contraintes budgétaires de l Etat, et en phase avec les enjeux de développement du Louvre à long terme. Je n oublierai pas d évoquer en point d orgue de cette présentation des projets phares du plan Louvre 2020, la mise en chantier prochaine du Centre national de conservation, restauration et de recherches patrimoniales en Ile-de-France. C est une œuvre collective qui mettra à l abri, dans les meilleures conditions de conservation et d étude, les œuvres des grandes institutions culturelles situées le long de la Seine menacées par le risque de crue de la Seine. En confiant au Louvre le rôle de chef de file de ce projet, la Ministre de la Culture et de la Communication a témoigné la confiance qu elle a dans notre capacité à animer et à mener des projets qui dépassent le seul intérêt de l Etablissement. En 2009, le Louvre fêtera les vingt ans de la Pyramide, une œuvre à part entière qui a signé l entrée du Louvre dans la modernité. Que de chemin parcouru en vingt ans Tout en restant fidèle à sa vocation, à ses missions fondamentales posées par la Révolution et l Empire, le Louvre n est plus tout à fait le même. Parce que le monde a changé. Parce que le nombre et les attentes de ses visiteurs, comme la considération que nous leur portons, ont eux-mêmes considérablement évolué. C est à la fois une chance et un perpétuel défi. Président-directeur du musée du Louvre 5

6 7

7 8

8 I. L accueil des publics II. L offre culturelle III. La politique scientifique IV. Le rayonnement national et international du Louvre V. Le palais et les jardins VI. De nouveaux projets stratégiques VII. La vie de l Établissement Annexes 9

9 I. L accueil des publics

10 I. L accueil des publics La fréquentation du musée du Louvre La fréquentation 2008, un niveau jamais égalé Les principales tendances de la fréquentation par titre d accès La fréquentation gratuite Les caractéristiques des publics Les modalités d accueil des publics L accessibilité au musée L accueil et l information des visiteurs Les améliorations apportées à l accueil L accueil des publics jeunes L accueil des groupes autonomes L accueil des publics handicapés L accueil des publics et des relais du champ social L accueil des familles L information des relais socioculturels du musée 13

11 Points forts de la fréquentation de l année 2008 En quelques chiffres. Un musée toujours plus ouvert au public : 9 heures quotidiennes, 6 jours sur 7, avec deux nocturnes (jusqu à 22 h), soit heures d ouverture. Un taux d ouverture des salles de 90,3%, soit 20 % de mieux qu en Le maintien d un très haut niveau de fréquentation : avec 8,5 millions de visites en 2008, le musée du Louvre confirme sa place de musée d art le plus fréquenté au monde. 32% des visites des collections permanentes et des expositions temporaires l ont été à titre gratuit. L élargissement des publics : grâce à la multiplicité des actions menées en faveur des jeunes, des publics handicapés et des publics du champ social, la fréquentation de ces publics prioritaires ne cesse d augmenter. Les nocturnes Jeunes du vendredi qui connaissent une fréquentation remarquable, témoignent de cette fidélisation et de la pertinence d'une politique événementielle et tarifaire ciblée. La fidélisation du public national connaît une hausse de 7% par rapport à 2007 : avec 2,7 millions de visites elle représente 33% de la fréquentation globale. Le renouvellement des actions de médiation culturelle : en 2008, le taux de satisfaction de l apport culturel au sein des collections permanentes s élève à plus de 87%. L amélioration de la qualité de l accueil et de l information : outre les actions ponctuelles menées par le musée, le projet Pyramide va permettre de mieux répondre au phénomène d hyper - fréquentation. Ainsi, en 2008, le musée s est fortement engagé dans l'élaboration d un nouveau dispositif de billetterie et dans la refonte des processus de vente qui en découlent. 14

12 La fréquentation du musée du Louvre La fréquentation 2008, un niveau jamais égalé Le musée du Louvre totalise visites en 2008 (+2%), soit un niveau de fréquentation jamais égalé. Cette évolution doit cependant être distinguée selon les offres culturelles : les collections permanentes connaissent une baisse pour la première fois depuis 5 ans (-1% sur l année et -4% sur le seul second semestre), tandis que les expositions temporaires du Hall Napoléon ont connu un succès remarquable / 2007 Total des visites % Dont visites des collections permanentes % Dont visites des expositions temporaires % Dont spectateurs de l Auditorium % Dont visites du musée Eugène Delacroix % La fréquentation globale du musée dépasse très nettement l objectif annuel de fréquentation inscrit au Contrat de Performance (7 millions de visites). Quelques grands constats : Avec 7,7 millions de visites, la fréquentation des collections permanentes a connu une année 2008 à deux visages : après un bon premier semestre, la crise économique a marqué le coup d arrêt de la progression de la fréquentation. La baisse très nette des publics touristiques «classiques» (ouest-européens et états-uniens) a été cependant en grande partie compensée par une très bonne fréquentation de certaines clientèles touristiques dites «longcourrier» (Amérique latine, Australie). La fréquentation des expositions temporaires du Hall Napoléon a doublé en 2008 par rapport à 2007, avec un nombre de jours d ouverture au public équivalent (157 jours d ouverture des espaces du Hall Napoléon en 2008, pour 158 en 2007). Fait notable, l exposition d automne «Mantegna, » a connu une fréquentation moyenne presqu aussi importante, avec visiteurs par jour, que celle de l exposition de printemps «Babylone», visiteurs par jour. La manifestation biennale «Classique en Images», ainsi qu une programmation plus large à l Auditorium (214 manifestations contre 193 en 2007), concourent à la progression de sa fréquentation (+15% à périmètre constant 1 ). Le musée Delacroix voit progresser sa fréquentation, grâce notamment au succès de l exposition «Delacroix et les compagnons de sa jeunesse». 1 En 2008 sont comptées certaines manifestations particulières de l Auditorium (conférences pédagogiques, colloques ) qui n avaient pas été comptabilisées en La progression à périmètre constant est de +15%. 15

13 Les principales tendances de la fréquentation, par titre d accès 2 La fréquentation payante progresse en 2008 de 5%, avec notamment une bonne progression de la fréquentation des touristes porteurs du Paris Museum Pass (+17%), et des abonnés du musée (+ 7%). La fréquentation gratuite est en légère progression (+1%). A noter que les visites gratuites en groupes scolaires augmentent encore (+4%) pour la huitième année consécutive, tandis que les visites gratuites pour tous (dimanches gratuits, 14 juillet, Nuit des musées) sont stables par rapport au haut niveau de La fréquentation payante Au total la fréquentation payante (Billets, Paris Museum Pass, abonnés, cartes mécénats), atteint visites, contre en Elle représente ainsi 68% de la fréquentation des collections permanentes et des expositions. Les porteurs de billets Avec visites 3, contre en 2007, la fréquentation des visiteurs munis de billets augmente de 2%, et représente 55% de la fréquentation des collections et des expositions. Au sein de cet ensemble, les visites avec billet (simple ou jumelé) donnant accès aux collections permanentes ont en revanche légèrement baissé (-2%) Evolution Billets donnant accès aux collections permanentes % Billets donnant accès aux expositions % Total des visites des porteurs de billets % Les porteurs du Paris Museum Pass Evolution Cartes vendues au Louvre ,20 % Total des cartes vendues par l'association InterMusées ,71 % Nombre de visites des collections permanentes , 56 % Nombre d'entrées au Louvre/Total des cartes vendues 90,3 % 93,4 % - Les porteurs de cartes d abonnement La carte des Amis du Louvre Evolution Nombre d'amis du Louvre % Adhérents % Sociétaires % Bienfaiteurs % Nombre de visites des collections et des expositions % Nombre moyen de visites dans l année 6,2 6,4 - Après avoir subi une baisse sensible en 2007, le nombre total des Amis du Louvre a très légèrement augmenté en 2008, en raison de l accroissement des adhérents (près de 1 000). Le nombre des sociétaires et des bienfaiteurs est en revanche en retrait par rapport à Le succès des deux grandes expositions temporaires présentées dans le Hall Napoléon- Babylone puis Mantegna, a favorisé le développement de la fréquentation du musée par ses Amis». 2 Résultats hors Auditorium et musée Eugène Delacroix. 3 Le nombre de billets vendus en 2008 est de , dont billets jumelés qui correspondent chacun à 2 entrées. 4 Le Paris Museum Pass ne donne pas accès aux expositions temporaires du Hall Napoléon. 16

14 La carte Louvre jeunes Évolution Nombre d adhésions % Adhésions individuelles % Adhésions collectives % Nombre de visites des collections et des expositions % Nombre moyen de visites dans l année 5,3 4,3 - Composition des adhérents et évolution de l adhésion à la carte Louvre jeunes Les efforts de promotions ciblés au lancement de la saison et pour les fêtes de fin d année ont été portés leur fruit. L'adhésion collective est stable. Les adhérents à la carte Louvre jeunes se recrutent essentiellement en Ile-de-France (80% de l effectif) et un adhérent sur deux est Parisien. Ces proportions sont sensiblement les mêmes qu en Evolution de l offre et pratique du Louvre Un effort de communication et d accompagnement autour des offres réservées aux adhérents a été réalisé : lettres d information électronique mensuelles, «Bons plans carte Louvre jeunes» électroniques mensuels contenant toutes les offres chez nos partenaires et lettre d information papier carte Louvre jeunes trimestrielle... Un adhérent est venu en moyenne 4,3 fois au musée en 2008 contre 5,3 fois en Les partenariats avec les établissements culturels Les partenariats avec des institutions culturelles pour offrir aux adhérents des «Bons plans carte Louvre jeunes» continuent à augmenter. Le choix des offres a été fait en écho aux collections du musée et/ou en résonance thématique avec la cible jeune. On compte cette année une quinzaine de partenaires. Des offres tarifaires et surtout des places offertes aux adhérents ainsi qu une visibilité sur leurs supports de communication ont ainsi été négociées auprès de plusieurs partenaires : Centre national de la danse, Théâtre du Rond-Point, Théâtre de Chaillot, Théâtre Nanterre Amandiers, Maison de la culture de Seine Saint Denis (MC 93 Bobigny), Maison de la Poésie, Tarmac de la Villette, théâtre de l Odéon, le CDN de Montreuil, l Orchestre de Paris, l Opéra National de Paris, le Festival d Automne à Paris, Arts décoratifs, Fondation Cartier pour l art contemporain, musée d Orsay La carte Louvre professionnels La carte Louvre professionnels est destinée aux professionnels des arts, des musées, de la culture, aux enseignants, documentalistes encadrants de jeunes, personnel administratif d'un établissement scolaire ou universitaire, aux encadrants de publics handicapés, du champs social ou médico-social (bénévole ou salarié), aux étudiants en arts de plus de 26 ans et aux professionnels du tourisme Évolution Nombre d adhésions % Adhésions 1 an % Adhésions 2 ans % Nombre de visites des collections et des expositions % Nombre moyen de visites dans l année 9,0 10,6 - Le public de la carte Louvre professionnels est essentiellement un public de proximité : 87 % des adhérents vivent en région parisienne et un adhérent sur deux est Parisien. Les enseignants représentent 43% des adhérents, les étudiants en arts de plus de 26 ans représentent 17% des adhérents, les professionnels des arts (12,8%). On note une hausse des adhésions des encadrants de publics handicapés, du champ social ou médico-social (16 %) : il s agit des responsables associatifs auprès de publics du champ social engagés dans une formation proposée par le musée. Ainsi, les enseignants, les étudiants en arts de plus de 26 ans et les encadrants du champ social, trois publics prioritaires pour le musée, totalisent 76,9 % des adhésions. L augmentation de la fréquence avec laquelle ils visitent le Louvre, (en moyenne 10,6 fois par adhérent en 2008) témoigne de leur attachement au musée par le biais d une carte d adhésion. Cette offre peine à trouver le public des professionnels du tourisme. Afin de mieux informer les publics porteurs de cartes ou de laissez-passer, et les fidéliser, le Louvre développe des actions ciblées d ing permettent d informer les adhérents sur la programmation générale du musée du Louvre (expositions temporaires, auditorium ou autres événements culturels du musée) qui leur est proposée ainsi que sur les offres spécifiques réservées à chaque type de public. 17

15 La fréquentation gratuite La fréquentation gratuite progresse de 1% avec visites (contre en 2007). Elle représente 32% de la fréquentation des collections permanentes et des expositions du Hall Napoléon. Les premiers dimanches du mois et les événements exceptionnels gratuits pour tous Les dimanches gratuits et autres événements exceptionnels représentent 7% de la fréquentation des collections permanentes en Les 12 premiers dimanches du mois de l année 2008 ont accueilli visiteurs (contre en 2007). Le nombre moyen de visites par dimanche gratuit atteint ainsi visiteurs (contre une moyenne de en 2007). Les autres événements gratuits - Fête nationale ( visites), «Nuit des musées» ( visites) ont connu une fréquentation stable par rapport à l année précédente et atteint visites (pour en 2007). La gratuité d entrée des jeunes de moins de 18 ans Evolution Visites individuelles % Visites dans le cadre scolaire % Total % visites du Louvre ont été effectuées par des jeunes de moins de 18 ans en 2008, soit 18% de la fréquentation totale des collections et des expositions. Les laissez-passer Le laissez-passer étudiants partenaires Evolution Nombre d adhésions % Le laissez-passer étudiants partenaires permet aux étudiants dont l'établissement a signé une convention de partenariat avec le musée, un accès gratuit aux collections permanentes et aux expositions temporaires du Hall Napoléon. Il est valable un an, le temps d'une année scolaire sont des étudiants et stagiaires des IUFM partenaires (Paris, Versailles et Créteil) et 649 sont des étudiants partenaires des "Jeunes ont la parole" (étudiants d'université ou de classes préparatoires en convention de partenariat avec le Louvre). Le nombre d étudiant des IUFM est en baisse, affectant très sensiblement le nombre de cartes vendues en Pour rappel, la convention de partenariat entre le musée et les trois instituts a été reconduite pour sa troisième année consécutive en septembre Cette convention permet aux futurs enseignants de s'approprier le patrimoine du Louvre et de développer leurs pratiques culturelles afin d'envisager à terme un travail pédagogique avec le musée, mais aussi d'approfondir leurs connaissances de l'art. Des opérations ont été mises en place dans le cadre de la formation initiale, continue et la formation de formateurs en IUFM. 158 groupes sont venus en visite autonome, atelier ou visite-conférence dans le cadre de ce partenariat en Ce partenariat avec les IUFM permet également au musée de tisser un lien privilégié avec les futurs enseignants à travers l'envoi régulier d'information : diffusion de la brochure Louvre enseignants, diffusion d'un document présentant le partenariat et ses avantages ainsi qu'envoi d'information par voie électronique qui permet de les informer au fil de l'année des manifestations de l auditorium, des nocturnes et expositions du Louvre, ainsi que les dispositifs pédagogiques mis à leur disposition. Des opérations de sensibilisation ont été aussi mises en place à destination des formateurs de ces IUFM afin de les inciter à venir en groupe au musée. 5 Les visites de jeunes de moins de 18 ans lors des dimanches gratuits, considérées comme relevant d un autre motif de gratuité, sont dénombrées par ailleurs et ne sont donc pas incluses dans ce total. 18

16 Le laissez-passer des étudiants en arts Évolution Nombre d adhésions % Nombre de visites des collections permanentes % Nombre moyen de visites dans l année 8,4 6,4 - Le laissez-passer des étudiants en arts a largement été diffusé en 2008 auprès des écoles d art et en particulier d Ile de France, ce qui explique l augmentation de 13% à l espace adhésion, en septembre. Une communication spécifique a été mise en place auprès des écoles d art afin de faciliter l accès de ce laissez-passer aux étudiants. Véritable outil de fidélisation, le laissez-passer permet au musée de tisser un lien avec ce public naturel et prioritaire à travers une action d ing relationnel. En effet, plus d un détenteur du laissez-passer sur deux souhaite recevoir de l information par courriel, ce qui permet à ce public, aux attentes multiples, d être informé de la programmation du musée : manifestations de l Auditorium, expositions et autres événements culturels du Louvre et du musée Eugène Delacroix visites ont été réalisées par les porteurs du laissez-passer des étudiants en arts. En moyenne, un porteur du laissezpasser a réalisé ainsi 6 visites du Louvre au cours de l année. Le laissez-passer Louvre enseignants Évolution Nombre d adhésions % Destiné aux enseignants qui engagent une démarche pédagogique avec le musée en réservant une visite en groupe (visite autonome, atelier ou visite-conférence) pour une classe ou en emmenant leurs élèves à une des manifestations de l'auditorium, le laissez-passer Louvre enseignants permet de visiter librement les collections du Louvre et du musée Eugène Delacroix pendant 12 mois. Il permet un accès libre à la médiathèque et aux expositions du Hall Napoléon ainsi qu'un tarif préférentiel aux activités de l'auditorium enseignants ont demandé à bénéficier en 2008 du laissez-passer à la suite d une visite du Louvre avec leur classe. 29.5% d entre eux ont réservé pour une classe une visite-conférence ou un atelier, 69.6% une visite autonome, et 0.9% une manifestation de l auditorium. Parmi eux, 32.7% sont parisiens, 41.2% vivent en région parisienne (hors Paris), 24.7% en province et 1.4% à l'étranger. Leur répartition selon le niveau d enseignement : 24.8% enseignent en primaire, 44.3% au collège, 29.7% au lycée, 2.9% en classe préparatoire et 3.5% dans le supérieur 7. Si l on constate en 2008 une légère baisse de la délivrance gratuite du laissez-passer Louvre enseignants, on observe en revanche une augmentation de 2% de la carte Louvre professionnels payante, dont 43% des adhérents sont enseignants. Les caractéristiques des publics 8 Principales tendances de l année 2008 : La fréquentation nationale progresse, en raison de la bonne fréquentation des expositions temporaires. La fréquentation des Etats-Unis d Amérique connaît une nette baisse, de même que celle des 4 grands voisins européens (Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne). Très bonne fréquentation des visiteurs en provenance d Amérique latine, de même que des visiteurs australiens. La fréquentation des grands pays asiatiques (Japon, Chine) est stable. Les jeunes de moins de 26 ans montrent un bon niveau de fréquentation, qui dépasse, cette année encore, le seuil des 3 millions de visites. L indice de satisfaction globale de la visite baisse d un point (95%), dans un contexte de grands travaux commencés cette année au sein des collections. 6 Le Laissez-passer des étudiants en art ne donne pas accès aux expositions temporaires du Hall Napoléon. 7 La somme des pourcentages dépasse 100%, un même enseignant pouvant enseigner dans des classes de niveaux différents. 8 Les résultats qui suivent (à l exception des estimations par pays étrangers) portent sur la fréquentation des collections permanentes et des expositions temporaires du Hall Napoléon aux heures normales d ouverture, soit une base de visites. Sont exclus de ce périmètre les vernissages, les manifestations privées, les événements exceptionnels et les visites du personnel. 19

17 Le public national et le public étranger Avec visites en 2008 (pour en 2007), la fréquentation du public national connaît une hausse, due à sa bonne fréquentation des expositions temporaires. Elle représente ainsi 33% de la fréquentation globale, contre 31% en La fréquentation étrangère, quant à elle, atteint visites (pour en 2007), soit 67% de la fréquentation globale. Les principaux pays de résidence des visiteurs étrangers Les visiteurs des Etats-Unis d Amérique ont accusé une très nette baisse de leur fréquentation en 2008, avec près de visites de moins qu en 2007, dans un contexte de forte dégradation de la conjoncture économique. De même, la fréquentation des grands voisins européens (Allemagne, Espagne, Italie et Royaume Uni) est en recul. Cette baisse de fréquentation des publics touristiques traditionnels a été en grande partie compensée par une excellente fréquentation des publics en provenance d Amérique latine (Brésil, Mexique, Argentine, Colombie, Venezuela) et également d Australie. La Chine et le Japon ont connu un niveau de fréquentation satisfaisant par rapport à 2007 ; ces deux grands pays asiatiques totalisent plus de visites. Principaux pays de résidence des visiteurs étrangers Visiteurs de 11 ans et plus, hors groupes scolaires Année 2007 Année 2008 Année 2007 Année 2008 Etats-Unis Chine Italie Japon Brésil Russie Espagne Canada Royaume Uni Mexique Allemagne Reste du monde Australie Total Bien qu aucun biais méthodologique n ait été repéré dans les procédures d estimations, il convient de signaler que la progression de la fréquentation brésilienne paraît très forte. 2 Y compris Hong-Kong, non compris Taiwan. Le degré de familiarité avec le musée du Louvre visites ont été réalisées en 2008 par des visiteurs qui venaient pour la première fois au Louvre, soit une fréquentation stable en volume par rapport à l année précédente. Les primo-visiteurs représentent ainsi 58% de la fréquentation, pour 60% en 2007 ; cette baisse en proportion est cohérente avec la bonne fréquentation des expositions temporaires, majoritairement fréquentées par des occasionnels ou des habitués du Louvre. L âge des visiteurs Avec visites de jeunes de moins de 18 ans et visites de ans, la fréquentation des jeunes de moins de 26 ans dépasse, comme depuis deux ans, les 3 millions de visites. Les moins de 26 ans représentent ainsi 38% de la fréquentation globale. Les ans montrent une fréquentation stable par rapport à 2007 avec visites, soit 51% de l ensemble des visites. Quant aux 60 ans et plus, ils représentent cette année 12% de la fréquentation (pour 10% en 2007), avec visites ; ils sont traditionnellement nombreux à visiter les expositions temporaires. Autres variables d intérêt Les actifs en emploi représentent 52% de la fréquentation avec visites, tandis que les personnes en recherche d emploi, avec visites, totalisent un peu plus de 1% de la fréquentation. Les élèves et les étudiants représentent un tiers du public, avec visites ; quant aux retraités, ils représentent 1 visiteur sur 10 avec visites. Enfin les «autres inactifs» représentent visites, soit 3% de la fréquentation. En 2008, 54% des visiteurs du Louvre sont des femmes (pour 55% en 2007). 20

18 Les modalités d accueil des publics L'accessibilité au musée En 2008, le Louvre a été ouvert 311 jours soit heures d ouverture au public (contre heures en 2007). Le taux d ouverture des surfaces des salles de présentation des collections permanentes a atteint 90,27% (contre 90 % prévu). Le développement du chantier des Arts de l Islam a contraint à fermer définitivement en cours d année les salles d exposition des Arts de l Islam situées dans l aile Richelieu ainsi que les salles des antiquités de la Grèce préclassique, de l Egypte copte et de l Egypte romaine, dans l aile Denon. Ponctuellement, et toujours dans le cadre de ce chantier, la vaste salle du manège présentant des œuvres de l antiquité romaine, a également été fermée plusieurs semaines pour permettre la réalisation du double escalier à vis appelé dorénavant à desservir les futures salles du département des Arts de l Islam. La fermeture des districts Van Eyck et Galerie Médicis de l aile Richelieu pendant plusieurs jours pour permettre l'aménagement et le démontage de l'exposition Jan Fabre aux mois de mars et juin ont privé le public d accéder aux salles de peinture des écoles du nord. Le réaménagement des collections des Antiquités orientales de l aile Sully a nécessité la fermeture du secteur Arabie-Chypre pendant 3 jours du 14 au 16 mai. Ces fermetures ont été compensées par des ouvertures supplémentaires de salles pendant les mois d été, au cours desquels le taux d absentéisme des agents de service est structurellement bas, et au cours des nocturnes de septembre à novembre. Le musée Delacroix a été ouvert 257 jours, dont 7 jours fériés, contre 285 jours d ouverture en 2007 en raison des travaux de ravalement de l immeuble et du remplacement de la verrière de l atelier, soit 1950 heures d ouverture au public. La fréquentation totale est de dont entrées payantes. L'accueil et l information des visiteurs Le Louvre se doit de répondre au mieux aux attentes des visiteurs afin qu ils retirent une satisfaction globale de leur visite. Pour ce faire, le musée mène des actions d amélioration de l accueil du public et de son confort, tout en travaillant à faciliter son orientation. La satisfaction des visiteurs 95 % des visiteurs 2007 se sont déclarés satisfaits de leur visite. Ces indicateurs de satisfaction très élevés connaissent toutefois globalement un léger tassement dans un contexte de démarrage de grands travaux qui a occasionné la fermeture de certaines salles et modifié les circuits de visite habituels Indice de satisfaction Dont «très satisfaits» Indice de satisfaction Dont «très satisfaits» Satisfaction globale de la visite 96 % 61 % 95% 62% Satisfaction liée à la qualité de l accueil 95 % 67 % 95% 66% Satisfaction liée au confort de la visite 91 % 49 % 89% 47% Satisfaction liée à l apport culturel 90 % 57 % 87% 57% Satisfaction liée à l orientation 84 % 48 % 83% 48% Les services rendus au public objets trouvés ont été enregistrés en objets ont été restitués à leurs propriétaires. 21

19 Les améliorations apportées à l accueil Une réorganisation des services Dans le cadre de la création du pôle culturel, la Direction de la surveillance a été érigée en une Direction de l accueil, de la surveillance et de la vente (CTP du 19 décembre 2008). La Direction des publics à laquelle étaient précédemment rattachés les services de l accueil et de la vente est désormais une Direction de la Politique des publics et de l éducation artistique, tournée vers la définition d orientations générales de l action des autres directions opérationnelles. Deux directions sont en charge des projets culturels : Une Direction de la production culturelle (DPC) et une Direction de l auditorium et des manifestations culturelles (DAMC). Deux directions sont au service de l ensemble des projets du musée : Une Direction du développement et du mécénat (DDM) et une Direction de la communication garante de la cohérence de l image du musée, en charge de l élaboration et la mise en œuvre d une stratégie globale de communication, des relations avec la presse et des relations publiques. Elle a été rattachée à la Direction générale. Voir en annexe 13 la réorganisation administrative du pôle culturel. Une meilleure gestion de flux Afin de remédier aux pics de fréquentation observés depuis plusieurs années lors des périodes de congés, les mesures d organisation pour la gestion des flux prises dans les espaces d accueil ont été élargies aux espaces muséographiques les plus fréquentés : appartements Napoléon III, Vénus de Milo, Grande galerie et salle des Etats, Egypte romaine Une consigne pour la gestion des flux des nouveaux escaliers de la Salle du Manège est applicable depuis août De nouvelles consignes pour la gestion des flux liées au déménagement de la Vénus sont en cours de réalisation. L effort cumulé de formation des agents à l application des ces consignes depuis 2007 a permis de former 426 agents de surveillance des collections permanentes et 48 agents de surveillance des expositions temporaires à la fin L amélioration de l'information sur l'histoire du palais et des collections Dans les espaces muséographiques Afin d offrir aux visiteurs un meilleur service en matière de médiation culturelle, une équipe des «Référents des collections» a été constituée en 2007 avec 70 agents de surveillance. La formation à l histoire du palais et l initiation à la conservation préventive ont été mis en œuvre en Les agents ont été également formés au contenu des expositions temporaire, à l art contemporain ainsi qu à l utilisation du nouveau guide multimédia, afin de mieux répondre aux questions des visiteurs. Dans le jardin des Tuileries Huit agents formés à la conduite des visites guidées de l histoire du jardin ont accompli 38 visites guidées en 2008, proposées gratuitement au public chaque dimanche. Au musée Eugène Delacroix Actualisation et impression du dépliant d accueil des visiteurs ( exemplaires en français). Actualisation régulière du site internet (www.musee-delacroix.fr) : annonce des manifestations, enrichissement par de nouvelles notices d œuvres, traduction en anglais. Le site a reçu visites en L amélioration de l information et des services au public La professionnalisation de l'équipe des chargés d'accueil. Face aux évolutions des comportements et des usages des publics, la constitution et consolidation d'une chaîne d'accueil clairement identifiable est devenue indispensable. Quatre groupes de travail ont été ainsi conduits afin d'adapter de façon pérenne les dispositifs d'accueil et d'information existant et de mettre en place des services innovants à même d apporter des réponses adaptées aux besoins exprimés par les publics. Le groupe de travail Handicap vise à améliorer les conditions et la qualité de l'accueil du public ainsi que l'information ; le groupe de travail Famille met en place et supervise la tenue de dispositifs d'accueil dédiés, en période de vacances scolaires. Opérations développées ; le groupe de travail Fiches Pays valorise les observations remontant du terrain et apporter des réponses personnalisées selon les cultures étrangères identifiées ; le groupe de travail Parcours participer à la réflexion sur les intitulés et les choix de parcours proposés dans le cadre des guides multimédia et/ou dans le cadre de la documentation papier diffusée en banque d'information. L inauguration d une nouvelle galerie tactile au Louvre Fort de nombreuses années d expériences dans l accueil des visiteurs déficients visuels, le musée du Louvre a inauguré le 22 janvier 2008 une nouvelle galerie tactile «Les animaux symboles du pouvoir». La mise en ligne d un nouveau site internet dédié aux enfants «Lupicatule» Depuis octobre 2008, les enfants et leurs parents sont accueillis sur le site par un personnage animé haut en couleur! Précis et informatif lorsqu'il s'agit de donner des explications sur les pages, il devient volontiers facétieux pour raconter des histoires sur les œuvres. Il entraîne aussi petits et grands dans son atelier, sorte de caverne d'ali Baba, antre de trésors et de souvenirs. 22

20 L accueil des publics jeunes Des rendez-vous spécifiques lors des nocturnes du vendredi «Le Louvre autrement» L objectif de ces nocturnes est de faire (re)découvrir les collections du musée de façon dynamique au public le plus large possible, et notamment aux jeunes de 18 à 25 ans. Cette (re)découverte passe par la mise en œuvre d une politique événementielle. C est au travers de soirées exceptionnelles où sont invités les arts vivants que le public peut revisiter les collections du musée sur un mode différent, moins conventionnel, en phase avec les pratiques culturelles d aujourd hui. C est aussi l occasion de créer une ambiance inhabituelle dans le musée, où les jeunes sont majoritaires et évoluent selon un programme qu ils composent librement à partir des propositions du Louvre. Il s agit toujours d une démarche artistique pensée à partir des œuvres du musée et qui apporte un autre regard sur celles-ci «Voir le Louvre autrement». Les manifestations exceptionnelles en lien avec l actualité du musée Des temps forts sont proposés au public en lien avec l actualité du musée (expositions, sorties d ouvrages), et des partenariats sont tissés avec d autres établissements culturels. La parole est alors donnée aux professionnels du musée (commissaires d expositions) ou aux artistes invités à créer pour l occasion un événement témoignant de leur vision du Louvre et offrant ainsi au public jeune une lecture inédite des collections, toujours sources d inspiration des arts vivants. 16 rencontres exceptionnelles organisées avec les commissaires d exposition 11 janvier 2008, avec les commissaires de l'exposition "Biedermeier" - 25 avril 08, avec les commissaires de l'exposition "St Aubin" - 6 juin 08, avec les commissaires de l'exposition "Marie d'orléans" - 17 octobre 08, avec les commissaires de l'exposition "Mantegna" - 14 novembre 08, avec les commissaires de l'exposition "Bronzes français" - 19 décembre 08, avec le commissaire de l'exposition "La Renaissance aux Pays Bas" et 10 Rencontres avec médiateurs dans l exposition «Jan Fabre au Louvre». 4 manifestations de musique et de danse en relation avec les partenaires du Louvre 15 février 2008 Danse «Les Métamorphoses du Louvre», carte blanche à Frédéric Flamand, en partenariat Théâtre national de Chaillot, le Ballet national de Marseille et le groupe DANCE - 11 avril 2008 Musique «A l écoute du Louvre», en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris CNSMDP - 13 juin 2008 Danse «Angles de vue», carte blanche à Yann Bridard, en partenariat avec l Opéra national de Paris - 3 octobre 2008 Théâtre «Les Murmures d avant l aube», carte blanche à Marcelline Delbecq, en partenariat avec le Studio théâtre d Asnières. Les jeunes ont la parole Grâce au partenariat avec 13 établissements partenaires, 450 étudiants ont pu dialoguer avec le public sur une œuvre du musée au cours de ces 13 nocturnes «Les Jeunes ont la parole». Les activités de visite et d atelier Plusieurs visites sont proposées (deux par soirée en moyenne). Les sujets choisis ont été adaptés à la demande d un public «primo visiteur» désirant bénéficier d une meilleure visite des collections mais aussi expérimenter les processus de création, découvrir les techniques anciennes et porter un regard personnel sur les œuvres. Le taux de fréquentation se maintient en 2008 autour de 50%. La période de novembre à mars reste la plus fréquentée par les publics (près de 70 % en janvier et février). Les jeunes de moins de 26 ans y côtoient aussi des adultes. La campagne d affichage dans le métro et l envoi de lettres d information contribuent à mieux faire connaître ces activités. Le bilan de la saison 2008 La diversité des propositions a permis d attirer de nouveaux publics et d initier une nouvelle forme de médiation. Le nouveau partenariat avec l Opéra de Paris a apporté à la programmation un nouvel éclat. La carte blanche au premier danseur Yann Bridard a offert à un jeune professionnel l occasion d exprimer sa créativité en lien avec les collections du musée. Quant à la nocturne d ouverture de la saison 08/09, c est Marcelline Delbecq, artiste invitée à créer le nouveau visuel de la CLJ, qui en a écrit les textes et coordonné le programme artistique principalement interprétés par les étudiants conduit la direction artistique d une soirée interprétée par les étudiants du Studio-théâtre d Asnières. Le succès de ces soirées incite à pérenniser les partenariats avec les enseignements d établissement supérieur, notamment le CNSMDP. L objectif de la médiation par des étudiants est d abord de construire un projet général de partenariat pédagogique. Les étudiants investis dans le projet des nocturnes réalisent un travail préalable avec leurs enseignants dont l enjeu est la professionnalisation et l apprentissage de la rencontre avec le public, la capacité à construire un programme pour un cadre autre que les salles de spectacle. 23

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010

MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010 MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010 Août 2011 Tableau de bord des statistiques du tourisme 2010 1 I. AVANT PROPOS ---------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Devenez mécène du Musée du Louvre Foire aux questions

Devenez mécène du Musée du Louvre Foire aux questions Devenez mécène du Musée du Louvre Foire aux questions POURQUOI LE LOUVRE A-T-IL BESOIN DE VOTRE SOUTIEN? Le musée du Louvre est une institution publique qui reçoit une subvention de la part de l Etat pour

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

Dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports auprès des touristes internationaux de la destination Paris Île-de-France

Dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports auprès des touristes internationaux de la destination Paris Île-de-France Dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports auprès des touristes internationaux de la destination Paris Île-de-France Présentation des résultats du er semestre 0 de Paris-, Paris-Orly et Paris-Beauvais-Tillé

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37. Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.fr La forteresse royale de Chinon, propriété du Conseil général d

Plus en détail

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey Dans l intimité d un écrivain, place des Vosges Ouvrant sur l un des plus beaux sites parisiens, la Place des Vosges, le Maison de Victor Hugo a pour mission de maintenir vivante la mémoire de ce génie,

Plus en détail

Agence du patrimoine immatériel de l État

Agence du patrimoine immatériel de l État Agence du patrimoine immatériel de l État Les richesses de l immatériel sont les clés de la croissance future Rapport de la commission de l économie de l immatériel 2006 Le mot du directeur général L APIE

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Rapport d'activités 2011

Rapport d'activités 2011 Rapport d'activités 2011 SOMMAIRE 1 - Animation éditoriale du site www.alpesolidaires.org 1.1 : Animer la participation des acteurs ESS et politique de la ville Des contributions en hausse Une fréquentation

Plus en détail

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Analyse des résultats du questionnaire mensuel Les résultats présentés ici sont issus des réponses au questionnaire envoyé

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Hôtel de Caumont Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Ouverture printemps 2015 Un nouveau centre d art au cœur du patrimoine aixois Aix-en-Provence, capitale culturelle de la Provence au rayonnement

Plus en détail

BILAN. 4 e EDITION 21 MARS 2015 L OFFICE NATIONAL DE GARANTIE DES SEJOURS ET STAGES LINGUISTIQUES 8, RUE CESAR FRANCK 75015 PARIS TEL : 01 42 73 36 70

BILAN. 4 e EDITION 21 MARS 2015 L OFFICE NATIONAL DE GARANTIE DES SEJOURS ET STAGES LINGUISTIQUES 8, RUE CESAR FRANCK 75015 PARIS TEL : 01 42 73 36 70 BILAN 4 e EDITION 21 MARS 2015 SALON ORGANISE PAR SOUS LE PATRONAGE DE L OFFICE NATIONAL DE GARANTIE DES SEJOURS ET STAGES LINGUISTIQUES 8, RUE CESAR FRANCK 75015 PARIS TEL : 01 42 73 36 70 0 SOMMAIRE

Plus en détail

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs 27 millions de visiteurs, dont 7 millions d étrangers et 0 millions de Français 44 millions de visiteurs au total pour Paris et sa région Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre Principales nationalités

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Soutenez l Orchestre des Pays de Savoie et devenez ambassadeur de la musique classique!

Soutenez l Orchestre des Pays de Savoie et devenez ambassadeur de la musique classique! Soutenez l Orchestre des Pays de Savoie et devenez ambassadeur de la musique classique! Patrimoine culturel et humain, la musique classique est un langage universel qui nous rassemble, nous touche et nous

Plus en détail

Public individuel et groupes

Public individuel et groupes s u o t à le ib s s e c c a e é s u m Un Public individuel et groupes 2010-2011 I. A propos du musée... p. 3 S O M M A I R E II. Accessibilite pour tous III. Visiteurs à mobilité réduite IV. Visiteurs

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

AGENDA. Interroger les sociétés contemporaines à la lumière du handicap Paris, 2 et 3 juillet 2015 de 9h00 à 18h00

AGENDA. Interroger les sociétés contemporaines à la lumière du handicap Paris, 2 et 3 juillet 2015 de 9h00 à 18h00 Lettre d information AGENDA N 2015-06 30 juin 2015 Centre d information et de documentation Interroger les sociétés contemporaines à la lumière du handicap Paris, 2 et 3 juillet 2015 de 9h00 à 18h00 4ème

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

La diversification des publics à l Opéra national de Paris

La diversification des publics à l Opéra national de Paris La diversification des publics à l Opéra national de Paris Françoise ROUSSEL * Au moment de son projet, l Opéra Bastille correspondait à une volonté de démocratisation de l Opéra. Dix ans après son ouverture,

Plus en détail

Bilan 2014 et perspectives 2015

Bilan 2014 et perspectives 2015 Communiqué de presse - 9 janvier 2015 Bilan 2014 et perspectives 2015 Une année 2014 florissante et une année 2015 ambitieuse, marquée par la célébration du 60 e anniversaire de de France de France, leader

Plus en détail

LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF. étrangers

LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF. étrangers LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF Atelier «accueil des étudiants étrangers» 8 décembre d 2007-1 Accompagner l inscription Aider les établissements dans leur sélection Un guichet unique en ligne

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal Orlando G. Cerocchi LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal :: INTRODUCTION :: OBJECTIF DU PROGRAMME :: FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS TOURISTIQUES ADMISSIBLES :: CHAMPS

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

Visitors to public institutions under Ministry of Culture and Communication authority: 34 million admissions in 2009

Visitors to public institutions under Ministry of Culture and Communication authority: 34 million admissions in 2009 culture chiffres Secrétariat général Service de la coordination des politiques culturelles et de l innovation Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 7533 Paris

Plus en détail

Projet de communication

Projet de communication PROJET D'ETABLISSEMENT 2012 / 2016 - TOME 6 - Projet de communication 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 RECAPITULATIF DES FICHES ACTIONS... 5 Communication Interne... 6 FICHE N COM INT 01 A... 7 Communication

Plus en détail

Un lieu d exception pour vos événements

Un lieu d exception pour vos événements Un lieu d exception pour vos événements Au cœur de Paris, dans un cadre hors du commun, le Jeu de Paume vous accueille pour organiser, en dehors des horaires d'ouverture au public, vos petits déjeuners,

Plus en détail

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Dossier de presse 09 mai 2011 La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Communiqué de Presse La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat

Plus en détail

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Vendredi 27 février 2015 Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Légende : Etablissement de recherche, de culture et de loisirs, elle proposera des collections renouvelées et des services innovants

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail

UNE EQUIPE PROFESSIONNELLE A VOTRE SERVICE

UNE EQUIPE PROFESSIONNELLE A VOTRE SERVICE POURQUOI ET COMMENT DEVENIR PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME EN 2015 L Office de Tourisme de la Vallée des Peintres, est un acteur incontournable du développement touristique intercommunal. Au service

Plus en détail

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre MUSÉE fondation pour le rayonnement du DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR Le Musée de Montmartre Le Musée de Montmartre en quelques

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

La clientèle d affaires

La clientèle d affaires La clientèle d affaires venue en avion, en train et par la route Résultats 2014 Méthodologie d enquête aéroports, Soit trains et 15,2 32,6% millions de touristes d affaires à Paris Île-de-France. de l

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Semaine nationale. publiques locales. Appel. 27 mai au 2 juin 2013. des Entreprises. 2 e. à mobilisation PISCINE PORT TECHNOPOLE PALAIS DES CONGRÈS

Semaine nationale. publiques locales. Appel. 27 mai au 2 juin 2013. des Entreprises. 2 e. à mobilisation PISCINE PORT TECHNOPOLE PALAIS DES CONGRÈS PALAIS DES CONGRÈS PARKING CRÊCHE TECHNOPOLE PISCINE PORT 2 e 27 mai au 2 juin 2013 Semaine nationale des Entreprises publiques locales Appel à mobilisation édito Cette Semaine est celle de notre mouvement,

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Ivry, le 27 février 2014 La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Progression du résultat opérationnel courant à 72 m (+13,3%) Résultat net positif

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION 588 Communication Le domaine fonctionnel Communication regroupe les emplois permettant de présenter et de promouvoir l image et l action des services de l État et des politiques publiques en direction

Plus en détail

DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE. Appel à partenaires. DIRCOM RÉGION PICARDIE - Photo : Ludovic Leleu / Région Picardie

DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE. Appel à partenaires. DIRCOM RÉGION PICARDIE - Photo : Ludovic Leleu / Région Picardie DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE Appel à partenaires Fiche de présentation 2/8 Présentation du projet : contexte et enjeux En 2013, le festival «Jardins en scène» est devenu «Jardins en scène, une saison

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

Cahier des charges pour la création d un site internet dédié au Matrimoine

Cahier des charges pour la création d un site internet dédié au Matrimoine Cahier des charges pour la création d un site internet dédié au Matrimoine 1. Présentation d HF Née en novembre 2009 à l initiative de femmes et d hommes travaillant dans le domaine du spectacle, de la

Plus en détail

TANGER TOURISM EXPO LEADING TRAVEL TRADE SHOW

TANGER TOURISM EXPO LEADING TRAVEL TRADE SHOW TANGER TOURISM EXPO 21-24 OCTOBER 2015 TANGIER MOROCCO LEADING TRAVEL TRADE SHOW EDITO Il apparaissait important pour nous, professionnels du tourisme, à ce stade de notre carrière professionnelle de pouvoir

Plus en détail

7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com

7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com 7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com Notre approche Riofluo, studio de création visuelle et d événementiel artistique, spécialisé en Street Art, développe une démarche

Plus en détail

CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE

CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE SITUATION TOURISME 2013 Situation du tourisme en Europe Visiteurs internationaux : + 5%(essentiellement en provenance, d Europe, Asie-Pacifique et Moyen-Orient)

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 1 Nos performances environnementales, sociales et sociétales en 2011 Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 Sur les données environnementales publiées dans le présent rapport, il

Plus en détail

culture de sécurité industrielle pour une

culture de sécurité industrielle pour une culture de sécurité industrielle pour une Répondre à un enjeu de société es bassins industriels se sont développés autour d un double mouvement d industrialisation et d urbanisation créant un lien direct

Plus en détail

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES I - ANALYSE DE SITUATION DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES STRUCTURES PEDAGOGIQUES : 21 divisions LV1 : anglais, allemand, russe allemand section européenne en 4 ème et 3 ème. LV2 : anglais,

Plus en détail

Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008

Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008 ACTIONS EN MATIÈRE D'INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008 LE CONTEXTE La Commission nationale Culture-Handicap La

Plus en détail

Réunion des musées nationaux Grand Palais. Musée & compagnie

Réunion des musées nationaux Grand Palais. Musée & compagnie Réunion des musées nationaux Grand Palais Musée & compagnie 2014 Musée & Cie, la billetterie des professionnels Un service personnalisé s adaptant à vos contraintes Une commande unique portant sur plus

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/JF/FG/DCPSL/N 14-04 Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : ADMINISTRATEUR DE BASES DE DONNEES ET SITE

Plus en détail

LIVRE BLANC C-E-A / Commissaires d exposition associés

LIVRE BLANC C-E-A / Commissaires d exposition associés LIVRE BLANC C-E-A / Commissaires d exposition associés octobre 2013 I. Pourquoi une association de commissaires d exposition? L association C-E-A / Commissaires d exposition associés est née en 2007 du

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE

SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE Introduction Depuis plus de 30 ans, Syntec Numérique, première chambre syndicale des métiers du numérique, représente les entreprises de son secteur pour défendre

Plus en détail

L e ministre de la Culture et de la Communication a lancé le label «Maisons des Illustres» le 13 septembre 2011.

L e ministre de la Culture et de la Communication a lancé le label «Maisons des Illustres» le 13 septembre 2011. L e ministre de la Culture et de la Communication a lancé le label «Maisons des Illustres» le 13 septembre 2011. Ce label a été créé pour signaler au public les lieux dont la vocation est de conserver

Plus en détail

BIENVENUE AU CENTRE POMPIDOU

BIENVENUE AU CENTRE POMPIDOU GUIDE À DESTINATION DES PUBLICS EN SITUATION DE HANDICAP BIENVENUE AU CENTRE POMPIDOU www.handicap.centrepompidou.fr UN LIEU DE CULTURE OUVERT À TOUS UNE OFFRE DIVERSIFIÉE DES TARIFS ADAPTÉS VOUS AVEZ

Plus en détail

PLAN D'ACTION 2009-2010

PLAN D'ACTION 2009-2010 PLAN D'ACTION 2009-2010 Adopté par le conseil d administration, le 21 septembre 2009 - 2 - INTRODUCTION En 2009-2010, une des actions à mener en priorité sera de poursuivre la sollicitation des entreprises

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

L AUDIOGUIDE AU CHATEAU DE VERSAILLES Les réponses à vos questions

L AUDIOGUIDE AU CHATEAU DE VERSAILLES Les réponses à vos questions L AUDIOGUIDE AU CHATEAU DE VERSAILLES Les réponses à vos questions L audioguide est-il payant? L audioguide est proposé gratuitement à tous les visiteurs du château (groupes et individuels) à partir de

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

Département Econome. Indicateur de Conjoncture

Département Econome. Indicateur de Conjoncture Département Econome Indicateur de Conjoncture Septembre 211 Conjoncture Economique Sommaire SOMMAIRE... 2 1. CREATIONS D ENTREPRISES... 4 2. CONSOMMATION... 4 3. TOURISME... 5 4. BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS...

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Plan de partenariat. nouveautés 2015. Salon. 17 au 19 mars 2015. Salon international des technologies environnementales. anniversaire. americana.

Plan de partenariat. nouveautés 2015. Salon. 17 au 19 mars 2015. Salon international des technologies environnementales. anniversaire. americana. lan de partenariat 17 au 19 mars 2015 alais des congrès de Montréal, Canada Salon international des technologies environnementales e nouveautés 2015 Carrefour de l innovation Visibilité pour tous les budgets

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

Musées et paysages culturels

Musées et paysages culturels La Charte de Sienne Musées et paysages culturels Proposée par l ICOM Italie le 7 juillet 2014 à la Conférence internationale de Sienne 1. Le paysage italien Le paysage italien est le pays que nous habitons,

Plus en détail

Bienvenue chez vous! www.residences-valentin-hauy.com. Vivre en toute autonomie

Bienvenue chez vous! www.residences-valentin-hauy.com. Vivre en toute autonomie Vivre en toute autonomie www.avh.asso.fr L Association Valentin Haüy a été fondée en 1889 et reconnue d utilité publique en 1891. Elle a pour vocation d aider les aveugles et les malvoyants à sortir de

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

A4 BÂTIMENTS : RECEVOIR TOUS LES PUBLICS

A4 BÂTIMENTS : RECEVOIR TOUS LES PUBLICS A4 BÂTIMENTS : RECEVOIR TOUS LES PUBLICS Organisateur INSET DE MONTPELLIER Animateur Serge MASSIS, Directeur des Études urbaines, Ville de Cannes, AITF (Association des ingénieurs territoriaux de France)

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Rencontre annuelle marketing Partenaires Angers Loire Tourisme 31/01/2013

Rencontre annuelle marketing Partenaires Angers Loire Tourisme 31/01/2013 Rencontre annuelle marketing Partenaires Angers Loire Tourisme 31/01/2013 PROGRAMME DE LA RENCONTRE Présentation du nouveau site www.angersloiretourisme.com Plan d'actions marketing 2013 Visite guidée

Plus en détail

DIRECTION DE LA COMMUNICATION ET DES PARTENARIATS DOSSIER DE PRESSE E-GUIDEZ VOUS! LA NOUVELLE APPLICATION DU CENTRE POMPIDOU

DIRECTION DE LA COMMUNICATION ET DES PARTENARIATS DOSSIER DE PRESSE E-GUIDEZ VOUS! LA NOUVELLE APPLICATION DU CENTRE POMPIDOU DIRECTION DE LA COMMUNICATION ET DES PARTENARIATS DOSSIER DE PRESSE E-GUIDEZ VOUS! LA NOUVELLE APPLICATION DU CENTRE POMPIDOU LA NOUVELLE APPLICATION DU CENTRE POMPIDOU 1 er avril 2015 SOMMAIRE direction

Plus en détail

Villa Cavrois 3D, application de visite sur tablette tactile mobile

Villa Cavrois 3D, application de visite sur tablette tactile mobile Dossier de presse du 12 juin 2015 Villa Cavrois 3D, application de visite sur tablette tactile mobile Une coproduction CMN-AGP Conçue par Robert Mallet-Stevens, terminée en 1932, la villa Cavrois est considérée

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 ACCÈS AU SPORT ACCÈS AUX LOISIRS ET/OU À LA CULTURE 1 PRÉAMBULE Définies dans le

Plus en détail

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Thierry Mezerette FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château - musée Localisation

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

À DISTANCE LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL. www.groupeeac.com

À DISTANCE LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL. www.groupeeac.com LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA SPECTACLE VIVANT MUSIQUE ART & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA TACLE VIVANT MUSIQUE ART & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA SPECTACLE VIVANT

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014 DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014 SOMMAIRE Le projet du Centre National de la Construction Paille MOT DE LA PRÉSIDENTE p.1 La maison Feuillette, patrimoine à valeur écologique p.2 PROMOUVOIR, VALORISER ET EXPÉRIMENTER

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles I- LE PARC DES EXPOSITIONS AUJOURD HUI Bien positionné sur les classements internationaux, Paris est une destination phare du tourisme d affaires au niveau

Plus en détail

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT 1 organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MECENAT DOSSIER MÉCÉNAT Sommaire Saumur, capitale de l équitation p. 3 Le Comité Equestre de Saumur p. 3, Salon international de Saumur p. 4 Les enjeux

Plus en détail

Bilan intermédiaire du Luxembourg City Tourist Office confirme hausse des activités de 4,21% par rapport à 2013 et attractivité de la capitale

Bilan intermédiaire du Luxembourg City Tourist Office confirme hausse des activités de 4,21% par rapport à 2013 et attractivité de la capitale Luxembourg, le 8.9.214 Bilan intermédiaire du confirme hausse des activités de 4,21% par rapport à 213 et attractivité de la capitale A deux tiers du terme de l'année 214, le (LCTO) dresse le bilan provisoire

Plus en détail

Annexe 1 : Modèles de plans de transition

Annexe 1 : Modèles de plans de transition 35 Annexe 1 : Modèles de plans de transition Les quatre modèles de plans de transition ci-après sont fondés sur des cas fictifs, qui ont été conçus uniquement à titre d illustration. Les trois premiers

Plus en détail

Les publics de l art contemporain

Les publics de l art contemporain Direction générale de la création artistique Les publics de l art contemporain Première approche Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

Plan de communication

Plan de communication Plan de communication Politique d établissement émis le : Avril 2007 Par Direction de la communication Table des matières 1 Etat des lieux 3 1.1 Le cadre et les définitions 3 1.2 Le contexte extérieur

Plus en détail

Réseau Compostage-au-jardin

Réseau Compostage-au-jardin Alexia HEBRAUD Aubagne, janvier 2012 - rev avril 2012 Réf. :AH/1201.001.PRO.GFR Réseau Compostage-au-jardin RESEAU COMPOSTAGE AU JARDIN PROMOTION DU COMPOSTAGE DOMESTIQUE ET MICRO-COLLECTIF PHASE V VERS

Plus en détail

DIFFUSION DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE PAR ELECTRICITE DE FRANCE

DIFFUSION DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE PAR ELECTRICITE DE FRANCE DIFFUSION DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE PAR ELECTRICITE DE FRANCE Dominique Renou Direction de la Communication Électricité de France (EDF), Paris La diffusion de la culture scientifique et technique

Plus en détail