LES STYLES DE LEADERSHIP

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES STYLES DE LEADERSHIP"

Transcription

1 LES STYLES DE LEADERSHIP Manuel des participants OPTIMIST INTERNATIONAL

2 LES STYLES DE LEADERSHIP Manuel des participants Développé pour : OPTIMIST INTERNATIONAL 1999 par : David Morrison Delair Road Abbotsford British Columbia V3G 2C7 Canada Droit d auteur: Aeon Communications Inc., Reproduit avec la permission d Optimist International. Tout le matériel contenu dans ce module de développement des compétences est protégé par les droits d auteur d Aeon Communications. La permission de photocopier, de distribuer et d utiliser ce matériel comme supplément aux formations de club et de district a été accordée à tous les clubs membres d Optimist International. Aucune permission n a été accordée pour aucune autre raison sans l autorisation écrite du titulaire du droit d auteur. 1

3 LES STYLES DE LEADERSHIP Préface : Bienvenue à l'un des modules de la série de modules de formation individualisés d'optimist International portant sur la croissance personnelle. Notre objectif est de vous donner la possibilité à vous, nos membres, de développer et de mettre en pratique des aptitudes qui vous aideront à faire face aux situations auxquelles vous serez confrontés et à tirer avantage des occasions qui se présenteront à vous tout au long de votre vie. Cette série de modules n'a pas été mise au point pour traiter de l'aspect théorique des questions mais plutôt pour vous fournir une approche pratique de ces questions. Vous pourrez utiliser ces modules, nous faire parvenir vos suggestions et commentaires sur chacun et mettre en pratique l'enseignement que vous y recevrez. Vous pouvez développer vos aptitudes de votre propre chef ou encore vous joindre à d'autres pour une expérience d'apprentissage en groupe. Chaque module contient un guide d'animateur en plus d'un cahier de notes du participant qui peuvent être reproduits autant de fois que nécessaire pour combler les besoins des membres de votre club. Les prochains modules traiteront autant des aptitudes personnelles que des aptitudes de groupe, tous étant élaborés en vue d'aider chaque Optimiste à développer ses talents de leader dans n'importe quel domaine d'activités, que ce soit au travail, à la maison, à l'école ou en faisant du bénévolat. C'est une amélioration significative pour notre organisation au niveau des services qu'elle offre à ses membres et nous espérons que les participants transmettront leurs commentaires ou suggestions sur chaque module au siège social (a/s Service de la formation au leadership). De cette façon, nous pourrons poursuivre notre objectif qui est de fournir une formation adéquate aux officiers de district, de club et à tour les membres de toute notre organisation. Nous espérons sincèrement que vous apprécierez cette expérience visant à vous faire progresser personnellement. 2

4 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. RÉSULTATS D'APPRENTISSAGE 3. À LA DÉCOUVERTE DE SON STYLE DE LEADERSHIP (DE COMPORTEMENT) ACTUEL 4. DESCRIPTION DES DIFFÉRENTS STYLES DE LEADERSHIP (DE COMPORTEMENT) 5. ACQUÉRIR D'AUTRES STYLES DE LEADERSHIP (DE COMPORTEMENT) 3

5 INTRODUCTION On ne peut pas aborder les styles de leadership sans d'abord se pencher sur les divers styles de comportement. En effet, on interagit mieux avec les autres quand on comprend ses propres comportements et ceux d'autrui. Ainsi, l'équipe efficace est celle dont le chef comprend les comportements et les motivations de ses membres, et dont les membres savent que leur chef les comprend et apprécie leurs talents et leurs motivations propres. Le présent module aidera donc les leaders actuels et éventuels à se comprendre et à comprendre les autres, pour être en mesure de diriger efficacement leur équipe vers la réalisation de ses objectifs. RÉSULTATS D APPRENTISSAGE À la fin de l atelier, les participants pourront : 1. Nommer quatre styles de leadership (de comportement); 2. Décrire les caractéristiques propres à chacun de ces styles; 3. Reconnaître leur style de leadership (de comportement) actuel; 4. Reconnaître le style de leadership (de comportement) d autrui; 5. Adopter un style de leadership (de comportement) approprié aux circonstances. 4

6 FORMULAIRE D INSCRIPTION NOM : DISTRICT : ZONE : CLUB : POSTE : MES PRÉFÉRENCES (classement des propositions a, b, c et d en ordre d importance) : a) b) c) d) LE LEADERSHIP ILLUSTRÉ (classement en ordre d importance des pages illustrées a, b, c et d assorties aux divers types de leadership) : a) b) c) d) À LA DÉCOUVERTE DE MON POUVOIR DE COMMUNICATION (Résultats du questionnaire) : BÂTISSEUR RELATIONNEL PLANIFICATEUR AVENTURIER BRUN BLEU VERT ROUGE a) b) c) d) MA PERCEPTION DE MOI-MÊME À L HEURE ACTUELLE : BÂTISSEUR RELATIONNEL PLANIFICATEUR AVENTURIER BRUN BLEU VERT ROUGE 5

7 LES ORIGINES DE LA PENSÉE OCCIDENTALE Deux fils d analyse de la nature humaine Certitude absolue Contrôle Hippocrate (v av. J.-C.) : le père de la médecine moderne Galien (v av. J.-C.) Les types de tempérament : lymphatique, colérique, mélancolique, sanguin Prédestination (v. 1500) Machiavel ( ) : Le Prince Monarchie de droit divin (v. 1600) Descartes ( ) : matière c. forme Napoléon III ( ) : fascisme Darwin ( ) : la survie des espèces les plus aptes Phrénologie (v. 1850) Totalitarisme, fascisme, capitalisme (v.1900), nazisme Tests élaborés pour l analyse mathématique et absolue de la pensée, des sentiments et des agirs humains Jung : deux types physiologiques fondamentaux (l extraverti et l introverti) Lorge-Thorndike : tests d intelligence Meyers-Briggs : 16 types de personnalité Kiersey-Bates : (True Colors), DISC, Performax et autres outils de catégorisation L être humain peut être totalement contrôlé, compris, mesuré, catégorisé et confiné dans un rôle unique. Mystère Dignité de la personne Socrate ( av. J.-C.) : «Connais-toi toi-même» Héraclite : le perpétuel devenir Platon ( av. J.-C.) : monde de formes Aristote ( av. J.-C.) matière et forme unifiées Apparition des principes de dignité et de liberté individuelle. La démocratie et le respect de la personne se développent durant le premier millénaire, sous l influence du judaïsme et du christianisme. La Grande Charte (1215): Les révolutions française et américaine de même que les changements constitutionnels en Angleterre favorisent la démocratie. Le 20 e siècle Einstein : la théorie de la relativité Heisenberg : le principe d incertitude Mise en oeuvre de divers processus basés sur le respect de la personne et sa liberté de changer et de maturer. Modification du comportement : Il est possible de changer. Psychothérapie centrée sur le client : La personne contrôle le changement. Locus de contrôle Rotter : Le changement de focalisation comportementale crée l équilibre. Dunn : les différents styles d apprentissage Neurolinguistique : Comment l impact des mots diffère d une personne à l autre. Winning Colors : instrument d observation conçu pour aider les personnes à cerner les comportements relatifs à la pensée, à la prise de décision, aux sentiments et à l action Les individus sont des joueurs libres, chacun aux commandes de sa propre destinée. 6

8 LES ORIGINES DE LA PENSÉE OCCIDENTALE QUELQUES EXPLICATIONS Sous le titre «Certitude absolue Contrôle» sont énumérés, du côté gauche de la page précédente, des personnes, des théories et des programmes qui tentent ou ont tenté d établir des catégories permettant de prédire le comportement humain. L entreprise repose sur l hypothèse que les gens possèdent une personnalité* fixe et immuable, et qu il est donc possible de prédire et de contrôler la pensée, les sentiments et les agirs individuels. Cette hypothèse ne fait aucune place à la croissance personnelle. On tient pour acquis que les gens sont statiques et contrôlés par le destin. C est faux : les gens peuvent apprendre, changer, s adapter. Si tel n était pas le cas, l humanité n aurait pas survécu jusqu à nos jours. Dans la colonne de droite, intitulée «Mystère Dignité de la personne», on énumère des personnes, des théories et des programmes centrés sur l individu et posant celui-ci et non le destin comme maître potentiel de sa vie. Les Romains et les Grecs anciens sont les premiers à s opposer à ce principe d autodétermination. Ainsi, Hippocrate pense que des forces extérieures (des substances médicamenteuses) doivent intervenir pour enclencher un changement. Pour Socrate, au contraire, c est la «connaissance de soi» qui ouvre la voie au changement. La «prédestination» et la «monarchie de droit divin» portées au Moyen Âge s appuient sur le principe que les gens naissent à un certain rang dans la société et que rien, jamais, ne peut les en faire changer. Le droit de regard du peuple sur son gouvernement commence à poindre, bien qu encore timidement, au moment où Jean sans Terre est contraint de signer la Grande Charte. La phrénologie se définit comme la tentative de classifier les gens d après la forme et les reliefs de leur crâne. Quant au totalitarisme, au fascisme, au capitalisme et au nazisme, ils sont autant d entreprises de catégorisation des individus en fonction de la race, de la religion, de la couleur ou de la position sociale. C est Einstein qui, le premier, révèle que rien dans la nature n est immuable ni ne fonctionne de manière indépendante tout est interrelié. Arrivent les tests tests de personnalité, tests d aptitude qui tentent de mesurer et de prévoir le comportement humain. Heisenberg démontre que tout ce dont on puisse être certain à l issue d un test ou d une mesure, c est l état ou la condition du sujet ou de l objet au moment précis de l évaluation. Jung met au point des tests dans le but de classifier les personnalités en deux types, introverti ou extraverti. Les termes Lorge-Thorndike, Meyers-Briggs et Kiersey-Bates, parmi d autres, désignent des programmes élaborés pour mesurer, quantifier et classifier les divers «types de personnalité». Certains de ces outils postulent clairement que l individu ne peut pas changer. À l opposé, la modification du comportement, la psychothérapie centrée sur le client, le locus de contrôle de Rotter, Dunn, la neurolinguistique et Winning Colors posent les individus comme des joueurs libres, chacun aux commandes de sa propre destinée. *Le mot «personnalité» ne sera pas repris dans les pages suivantes. En effet, le présent module est fondé sur les comportements observables. 7

9 Commencez par remplir la première section (renseignements personnels) du FORMULAIRE D INSCRIPTION en page 3. On vous recommande d utiliser un crayon à mine pour tous les exercices qu on vous proposera durant l atelier. Gardez à l esprit l aspect DÉCOUVERTE de l atelier : à mesure que vous progresserez dans vos connaissances, vous pourriez vouloir modifier toutes vos réponses sauf peutêtre, votre nom! Rendez-vous ensuite à la page 4 et prenez quelques minutes pour lire LES ORIGINES DE LA PENSÉE OCCIDENTALE Notez combien la plupart des outils d évaluation classiques, comme Meyers- Briggs et Kiersy-Bates, ont tendance à cataloguer les gens, à les étiqueter. Winning Colors, dont s inspire le présent module, n en fait rien. Winning Colors pose les «individus comme des joueurs libres, chacun aux commandes de sa propre destinée». Vous êtes sur le point de découvrir votre STYLE DE LEADERSHIP ACTUEL. À mesure que vous en apprendrez davantage sur d autres styles, vous déciderez peut-être d appliquer ou non certains d entre eux. À vous de choisir! 8

10 Remplissez maintenant le questionnaire MES PRÉFÉRENCES en page suivante. Utilisez un crayon à mine au cas où vous voudriez apporter des changements plus tard. Gardez à l esprit qu il n y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. On vous demande de répondre en tenant compte de votre sentiment ACTUEL. Reportez ensuite vos réponses sur le FORMULAIRE D INSCRIPTION. Le leadership efficace dépend d une communication efficace, et les deux s obtiennent en trois temps : UNE PRISE DE CONSCIENCE Être en mesure de noter les différences entre ses idées et ses sentiments et ceux des autres. UN PLAN D ACTION Reconnaître et acquérir les compétences et les comportements clés pour communiquer avec des gens aux idées, aux émotions et au langage différents des siens. UN RENDEMENT AMÉLIORÉ Atteindre ainsi une meilleure connaissance de soi et des autres; devenir plus heureux, plus aimé, meilleur leader; connaître un plus grand succès et bien plus d agrément. 9

11 MES PRÉFÉRENCES Mesurez votre conscience des différences comportementales qu on rencontre d un individu à l autre. Chacun sa façon. Durant cet exercice, gardez à l esprit qu il n y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Ce qui compte en définitive, c est l importance que vous accordez à chaque proposition. Première étape : Lisez chaque proposition et cochez le niveau d importance qu elle revêt pour vous, c.-à-d. : Très important Important Peu important Deuxième étape : Dans le carré reproduit DEVANT CHAQUE PROPOSITION, attribuez à chacune une cote de 1 à 4, en fonction de l importance qu elle revêt pour vous (1 = LA PLUS IMPORTANTE; 4 = LA MOINS IMPORTANTE). a) On vous propose de vous montrer comment : vous attirer plus de respect; établir un climat de stabilité et d ordre autour de vous; acquérir pouvoir, autorité et contrôle sur les gens; obtenir des résultats. C est important pour vous? Très important Important Peu important b) On vous propose de vous montrer comment : bâtir une équipe solide; établir un climat harmonieux à la maison, à l école, au travail; favoriser la solidarité autour de vous; vous sentir bien dans votre peau; être bien perçu par votre entourage. C est important pour vous? Très important Important Peu important c) On vous propose de vous montrer comment : améliorer votre compréhension des autres et vos communications interpersonnelles; découvrir ce qui fait réagir les gens; prévoir leur comportement; aborder la vie d un oeil nouveau, plus créatif, et disposer de plus de temps pour vous réaliser dans ce que vous avez toujours souhaité; jouir d une totale liberté de pensée. C est important pour vous? Très important Important Peu important d) On vous propose de vous montrer un mode de relation avec les gens : qui vous propulse dans l action; auquel vous pouvez faire appel sous l impulsion du moment; qui soit excitant, amusant, jamais ennuyeux; qui vous place aux commandes de machines puissantes et rapides; qui vous laisse toute liberté d action et de mouvement. C est important pour vous? Très important Important Peu important 10

12 Reportez-vous aux pages illustrées intitulées «Le volet planificateur du leadership», «Le volet bâtisseur du leadership», «Le volet relationnel du leadership» et «Le volet aventurier du leadership». En fonction des termes et des illustrations qui s y retrouvent, attribuez à celles-ci une cote de 1 à 4, selon l importance qu elle revêt pour vous (1 = la plus importante; 4 = la moins importante). Attention : c est la mesure dans laquelle vous vous sentez intérieurement à l aise actuellement avec ce qui ressort de chaque page qui doit déterminer la cote attribuée, ET NON l image que vous aimeriez projeter de vous-même NI celle que vous croyez projeter. Reportez ensuite vos réponses sur le FORMULAIRE D INSCRIPTION. 11

13 Le volet bâtisseur du leadership Passez-moi le brun Prés. S/T V.P V.P Mémo XXXXXXX XXXX XXXXXXX XXXXXXX Le moi décideur J accorde à cette page la cote (1, 2, 3 ou 4) (1 = la plus importante; 4 = la moins importante). 12

14 Le volet relationnel du leadership Passez-moi le bleu Le moi émotif J accorde à cette page la cote (1, 2, 3 ou 4) (1 = la plus importante; 4 = la moins importante). 13

15 Le volet planificateur du leadership Passez-moi le vert L univers selon Copernic Le moi pensant J accorde à cette page la cote (1, 2, 3 ou 4) (1 = la plus importante; 4 = la moins importante). 14

16 Le volet aventurier du leadership Passez-moi le rouge 15

17 Le moi actif J accorde à cette page la cote (1, 2, 3 ou 4) (1 = la plus importante; 4 = la moins importante). LE VOLET PLANIFICATEUR DU LEADERSHIP DESCRIPTION DE LA PAGE ILLUSTRÉE Dans le coin supérieur gauche, la première image représente l opéra de Sydney. On l a choisie non seulement en raison de l architecture originale du bâtiment, mais aussi à cause des événements artistiques qui s y tiennent. Les totems des autochtones du Nord-Ouest du Pacifique sont de véritables oeuvres d art. Cette forme d art, qui s était presque perdue, connaît de nos jours un regain de popularité. Chaque totem raconte une histoire unique et reflète l importance de la faune locale dans la culture autochtone. La carte de l Univers établie par Copernic illustre le besoin de comprendre et d expliquer le fonctionnement interne des choses propre aux personnes qui agissent en planificateurs. (Suite page suivante) La Joconde de Léonard de Vinci et son sourire énigmatique captivent le monde depuis des siècles. Certains avancent qu il s agit en fait d un autoportrait. Si c était le cas, on aurait là à la fois la quintessence du comportement du planificateur et l explication du sourire «Je vous ai bien eus!» La simplicité élégante du bâtiment illustré en haut de la page, au centre, démontre comment on peut rehausser une forme bêtement cubique par l addition de quelques lignes et de quelques courbes. La version «bâtisseur» (sans jeu de mots intentionnel) du même édifice aurait probablement l allure d une boîte à beurre. 16

18 Le compas et l équerre en T sont les outils de l architecte créateur et du dessinateur minutieux. La portée représente la créativité du compositeur et la précision qu exige l écriture musicale. La valeur et le ton de chaque note sont indiqués par sa forme, sa couleur et des signes divers : ronde, blanche, noire; dièse, bémol, bécarre. Ironiquement, malgré les directives précises sur l interprétation, le volume, la vitesse et les accents à respecter, la soif de créer de l instrumentiste ou du chanteur le portera souvent à ignorer les désirs du compositeur pour donner sa propre couleur à la pièce. Il suffit de comparer la version originale de Stardust, oeuvre de Hoagy Carmichael, avec la version jouée par Glenn Miller et celle chantée Willie Nelson. 17

19 LE LEADER PLANIFICATEUR Le leader planificateur s intéresse aux détails les points sur les i, les barres sur les t. Prospection, imagination, planification à long terme, examen de TOUTES les données, réunions. Quand je fais place à mon côté PLANIFICATEUR, j aime en général concevoir des façons de faire nouvelles et meilleures. Je sais que les détails comptent et je veille à tout considérer avant de prendre une décision importante. Je veux de la compétence et de l excellence, je respecte le savoir et je suis essentiellement une personne de réflexion. Pour moi, la vie devrait suivre un cours logique. Je crois aux vertus d une bonne gestion du temps et de l argent et je désire analyser et comprendre en profondeur les gens et les choses de façon à travailler sur les causes et non sur les effets. Je suis animé par la raison et la sagesse et je veux pouvoir prévoir l avenir pour que la société non seulement survive, mais prospère. Des modèles de ce style de leadership : James Thurber, Alexander Graham Bell, Jonas Salk, Thomas Edison, Benjamin Franklin, Albert Einstein, Sigmund Freud, Galilée, Sherlock Holmes, Noriyuki Morita (Karaté Kid), Martin Luther King (Je fais un rêve), Shakespeare, La quête, Picasso. En plus des mots qu on retrouve sur la page illustrée assortie au volet planificateur du leadership, le VOCABULAIRE DU LEADER PLANIFICATEUR comprend les termes suivants : prudence imagination intériorité vision intuition mystère théorie rationalité science fiction Clé de communication : Établir un climat propice à la liberté de pensée. 18

20 Traitez-moi en créateur Donnez-moi la couleur du planificateur (vert) Climat propice à la liberté de pensée La zone de confort de la personne qui exerce un style de leadership planificateur comporte les paramètres suivants : ouverture aux idées nouvelles et créatives, à la pensée abstraite et aux procédés et produits les plus novateurs; préférence pour les méthodes subjectives et créatives qui interpellent l esprit; goût pour le calme; mépris pour les frivolités; intérêt faible pour les apparences extérieures, comme la tenue vestimentaire et la coiffure; intérêt marqué pour le futur (visionnaire) : science fiction et exploration de l espace, idées révolutionnaires. Les personnes qui exercent ce style de leadership exigent des autres : réflexion et créativité, autonomie dans le travail, développement intellectuel et faculté de raisonnement; logique; explications fournies et détaillées, rapports et réunions. Sésame, ouvre-toi! Abordez les planificateurs avec sérieux. Intéressez-vous à eux et à leurs idées; écoutezles attentivement et calmement. Ne monopolisez pas la conversation. Soyez patient; permettezleur d exercer leur créativité, et même, encouragez-les en ce sens. Quand vous établissez un calendrier de travail, prévoyez un délai supplémentaire pour l exécution des tâches confiées aux planificateurs. Avisez-les longtemps d avance quand vous leur demandez de prendre la parole en public. Au moment de recueillir les commentaires lors des réunions, adressez-vous toujours aux planificateurs au milieu ou vers la fin, jamais en premier. Si vous les heurtez par trop de sévérité, les planificateurs se sentiront inadéquats et se retireront. 19

21 LE VOLET BÂTISSEUR DU LEADERSHIP DESCRIPTION DE LA PAGE ILLUSTRÉE Dans le coin supérieur gauche, le drapeau américain symbolise le patriotisme et l attachement au pays et aux traditions, valeurs chères aux leaders bâtisseurs. Juste en dessous, la Roll Royce évoque depuis toujours rang social et prestige. Le symbole du dollar est là pour représenter l affinité du bâtisseur avec les résultats concrets. Pour lui, le succès d une entreprise se mesure en termes de rentabilité. L agent de police incarne la loi et l ordre, notions primordiales pour le bâtisseur. Sans elles, c est l anarchie. Au-dessus, la note classifiée vient nous rappeler que certains bâtisseurs considèrent leur autorisation d accès aux dossiers confidentiels comme un symbole de leur position sociale. Les pyramides d Égypte symbolisent quant à elles la permanence et la solidité. Les pharaons qui les ont bâties les envisageaient comme des monuments à eux-mêmes, témoins éternels de leur passage. Le mortier, toque portée par les diplômés lors de la collation des grades, rappelle l importance de l instruction pour les bâtisseurs. La médaille militaire, ici celle de l Ordre des chevaliers de Saint-Jean, évoque le grand prix que les bâtisseurs attachent à la tradition, à l honneur et au respect. Pour eux, médailles, insignes, certificats de mérite et autres marques de reconnaissance revêtent une grande importance surtout quand on les leur remet en présence de leurs pairs. 20

22 LE LEADER BÂTISSEUR Le leader bâtisseur s intéresse aux résultats concrets «Contentez-vous des faits». Ne lui remettez pas des rapports de six pages; il veut un résumé d une page. Une place pour chaque chose, chaque chose à sa place. Quand je fais place à mon côté BÂTISSEUR, j aime en général mener et m exprimer ouvertement et sans détour. Je sais ce que j ai à faire et je n hésite pas à rappeler aux autres leurs responsabilités et leurs engagements. J ai soif de justice, je respecte profondément les traditions et je suis protecteur dans l âme. Je crois à la planification et à l épargne. J estime qu il faut construire sur des bases solides pour que l édifice tienne contre vents et marées. Résolu et organisé, je désire qu on me perçoive comme une forteresse, qu on respecte et qu on apprécie ma lutte contre la dérive sociale. Des modèles de ce style de leadership : la reine Élisabeth, H. Ross Perot, Hillary Clinton, le général Schwarzkopf, Superman, Lee Iaccoca, sir Winston Churchill, les capitaines Kirk et Picard, Golda Meir, le capitaine Janeway, Ronald Reagan, le ministère du Revenu, la bannière étoilée, le Ô Canada, l Allemagne, Rush Limbaugh. En plus des mots qu on retrouve sur la page illustrée assortie au volet bâtisseur du leadership, le VOCABULAIRE DU LEADER BÂTISSEUR comprend les termes suivants : l essentiel devoir suivi à vos ordres rang social autorité respect de la loi pouvoir tradition Clé de communication : Adopter une attitude terre à terre et conservatrice. 21

23 Traitez-moi en conservateur Donnez-moi la couleur du bâtisseur (brun) Terre à terre et conservateur La zone de confort de la personne qui exerce un style de leadership bâtisseur comporte les paramètres suivants : ordre et méthode au travail, à la maison, à l école et au club; fierté d appartenance au mouvement, à l entreprise qui l emploie, à son école et à sa famille; préférence pour les méthodes solides et éprouvées s inspirant d un sens de la discipline; goût pour la routine; préférence pour les postes d autorité de même que pour les tenues et les coiffures conservatrices. Toutes les sphères de sa vie familiale, scolaire, professionnelle, loisirs, bénévole doivent refléter son rang social. Les personnes qui exercent ce style de leadership exigent des autres : sens du devoir, obéissance, respect, ambition, âpreté au travail, fiabilité, planification, sens des responsabilités; capacité de réaliser tâches et projets dans les délais prescrits; rapports soignés, concis et soumis à temps. Sésame, ouvre-toi! Abordez les bâtisseurs sans détour. Démontrez un sens du devoir et conformez-vous aux règles et aux directives. Expliquez les consignes étape par étape. Donnez aux bâtisseurs un titre et de l autorité sur les gens, dans la mesure de leurs aptitudes en relations humaines. Appliquez un programme de reconnaissance concret. Faites savoir aux bâtisseurs ce qu on attend d eux et créez un environnement stable et structuré. Placez-les à des postes de confiance et de responsabilité qui tiennent compte de leurs talents. N embarrassez et ne ridiculisez jamais un bâtisseur devant ses pairs. 22

24 LE VOLET RELATIONNEL DU LEADERSHIP EXPLICATION DE LA PAGE ILLUSTRÉE Cupidon et son arc, la Saint-Valentin et les choses du cœur comptent beaucoup pour ceux qui exercent un style de leadership relationnel. Les sentiments passent avant tout. La poignée de mains démontre elle aussi l importance des relations humaines. «Rien ne vaut la tendresse» aux dires des relationnels. L inscription «Bon anniversaire» symbolise la place de choix que les relationnels réservent aux fêtes de famille. Noël, Pâques, l Action de grâces, ils adorent tous les congés à cause des occasion de rassemblement qu ils offrent. Le sens religieux ou historique de la fête passe souvent en second. L ourson en peluche évoque des images de confort chaud et amical. Mère Teresa s est dévouée tout entière aux autres. Chaque vie comptait à ses yeux et elle a tout sacrifié pour soulager peine et souffrance. Les petits chiots aiment tout le monde. Ils ont besoin d amour et de tendresse autant que de nourriture et d eau. Et les relationnels sont trop heureux de leur fournir tout cela en abondance. Les relationnels attachent beaucoup d importance aux cadeaux. Ils s inquiètent de ce que celui qu ils viennent d acheter ne soit pas parfait. Quand ils en reçoivent un, ils répètent que c est «exactement» ce qu ils voulaient, même s ils en ont déjà une armoire pleine. Ils changent leurs plans pour venir en aide à quelqu un... et c est eux qui disent merci! Si vous êtes pris avec un pneu crevé au bord de l autoroute, le relationnel représente votre meilleure chance d être secouru. 23

25 LE LEADER RELATIONNEL Le leader relationnel s intéresse aux autres. Du fond de son cœur. Cartes de souhaits, fleurs, chansons d amour. Quand je fais place à mon côté RELATIONNEL, j aime en général être avec des gens et j accorde un grand prix aux émotions. Je reconnais l importance des sentiments et je me plie aux besoins d autrui. Mes opinions se fondent d abord sur les personnes; les faits de même que les produits et services concrets passent après. Je veux vivre en harmonie avec les autres. Je suis romantique et sympathique par nature. Je recherche les occasions de communiquer et de socialiser. Pour moi, la sollicitude et la considération forment une base solide au succès et au bonheur. J exprime mes émotions, je crois en l honnêteté et en la sincérité. J ai à cœur d empêcher la société de transformer les individus en robots pensants. Des modèles de ce style de leadership : John Candy, Oprah Winfrey, Bill Cosby, Florence Nightingale, Larry King, Paul McCartney, Big Bird, Snoopy, Dr. McCoy, We Are the World, Jay Leno, l Italie, Michael Jordan. En plus des mots qu on retrouve sur la page illustrée assortie au volet relationnel du leadership, le VOCABULAIRE DU LEADER RELATIONNEL comprend les termes suivants : sympathie tendresse amical coeur amour fraternel souci pour les autres harmonie Clé de communication : Établir un climat propice aux interactions personnelles attentives, amicales et émotives. 24

26 Traitez-moi en sociable Donnez-moi la couleur du relationnel (bleu) Interactions personnelles amicales et émotives La zone de confort de la personne qui exerce un style de leadership relationnel comporte les paramètres suivants : soutien et climat amical les émotions sont reines; slogans et affiches axés sur les personnes; harmonie à la maison et au travail; échanges verbaux, discussion en groupe; désir d être aimé; préférence pour les méthodes centrées sur la personne, humaines; accent sur l amitié et le partage; écoute des besoins personnels et professionnels des gens; vêtements coordonnés aux couleurs vives. Les personnes qui exercent ce style de leadership exigent des autres : partage des idées et des sentiments, enthousiasme, harmonie; expression des opinions personnelles dans les réunions et à la maison; marques d appréciation empreintes d émotion; attention aux apparences (rapports bien présentés, tenue vestimentaire agréable); fonctionnement démocratique. Sésame, ouvre-toi! Abordez les relationnels en ami. Installez un climat convivial et offrez-leur des occasions d interaction. Respectez leurs sentiments en ne leur imposant pas les vôtres. Allouez-leur du temps pour s entretenir avec leurs amis; les discussions en groupe leur conviennent à merveille. Fournissez-leur l occasion d exprimer leurs émotions et leurs expériences personnelles. Accordez-leur une attention sincère, un sourire, un mot gentil, et ne monopolisez pas la conversation. Saluez-les en passant et félicitez-les régulièrement en particulier quand ils s y attendent le moins. 25

Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1

Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1 Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1 Document conçu et réalisé par Danièle Beaudoin, Marina Drolet, Isabelle Gagné et Éloise Lavoie révisé par Liette Champagne Le

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

CAHIER D ACCOMPAGNEMENT ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE

CAHIER D ACCOMPAGNEMENT ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE CAHIER D ACCOMPAGNEMENT ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE J accompagne mon enfant Chers parents, Le présent cahier de renseignements sur le programme d éducation préscolaire vous est particulièrement destiné à titre

Plus en détail

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire :

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : une expérience vécue dont la personne est parfaitement consciente : Exemple : «J ai besoin de me divertir»; La notion de besoin peut décrire : 2. «une exigence née de

Plus en détail

Me définir. Intérêts

Me définir. Intérêts Intérêts Voici quelques exemples de champs d intérêt. Ce sont tous des mots ou groupes de mots pouvant servir à compléter la phrase : «J aime». Ne vous limitez pas à cette liste. Elle est loin d être complète!

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

Compétences relationnelles

Compétences relationnelles Compétences relationnelles Servir et aider Servir, aider ou assister des personnes, répondre à ses demandes et à des questions, être au service de clients. Capacité à communiquer chaleureusement avec les

Plus en détail

L organisation d une journée dans une classe de maternelle 4 ans à temps plein. Entrée en classe Accueil

L organisation d une journée dans une classe de maternelle 4 ans à temps plein. Entrée en classe Accueil L organisation d une journée dans une classe de maternelle 4 ans à temps plein Ouverture de l école Service de garde Entrée en classe Accueil Routine du matin Ateliers Dîner Récréation Histoire Jeux libres

Plus en détail

ACADEMIE INTERNATIONALE D APPRENTISSAGE PAR LA PRATIQUE No. 142204-LLP-1-2008-1-LT-GRUNDTVIG-GMP

ACADEMIE INTERNATIONALE D APPRENTISSAGE PAR LA PRATIQUE No. 142204-LLP-1-2008-1-LT-GRUNDTVIG-GMP ACADEMIE INTERNATIONALE D APPRENTISSAGE PAR LA PRATIQUE No. 142204-LLP-1-2008-1-LT-GRUNDTVIG-GMP Ce projet est financé avec l aide de la Commission européenne. Le matériel de formation ne reflète que les

Plus en détail

Au CPE Vire-Crêpe l enfant a le droit d être un enfant!

Au CPE Vire-Crêpe l enfant a le droit d être un enfant! Au CPE Vire-Crêpe l enfant a le droit d être un enfant! Convention de la bientraitance des enfants fréquentant les installations du centre de la petite enfance Vire-Crêpe 1 Tous droits de traduction, d

Plus en détail

Liens entre les programmes

Liens entre les programmes Liens entre les programmes Accueillir la petite enfance du ministère de la Famille et des Ainés Éducation préscolaire du ministère de l Éducation Jocelyne Grenier Conseillère pédagogique à la petite enfance

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Guide : Comment utiliser le pack 2 Discussions Authentiques Cher(e) ami(e), Merci d avoir acheté le pack 2 Discussions Authentiques. C est une bonne décision et vous ne le regretterez pas. Je mets à votre

Plus en détail

«Ce n est pas correct!»

«Ce n est pas correct!» Pour de plus amples renseignements Pour vous renseigner sur ce que fait le gouvernement du Canada pour les aînés ou pour trouver des services et des programmes de soutien offerts dans votre province ou

Plus en détail

Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire SECONDAIRE

Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire SECONDAIRE Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire SECONDAIRE 2014-2015 Définitions L entrepreneuriat en général et l esprit d entreprendre en particulier sont reliés à l action. En effet,

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT TU ES ACTIF SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. MAIS CONNAIS-TU TON PROPRE RÉSEAU SOCIAL? QUELLES SONT LES PERSONNES DE TON ENTOURAGE

Plus en détail

Pour s affirmer dans son bénévolat. Cahier d exercices. Préparé par Louise Gravel et Linda Mastrovito

Pour s affirmer dans son bénévolat. Cahier d exercices. Préparé par Louise Gravel et Linda Mastrovito Pour s affirmer dans son bénévolat Cahier d exercices Préparé par Louise Gravel et Linda Mastrovito EXERCICE 1 RÉALISATIONS ET RÊVES 1. Une réalisation dont je suis fièr(e) : 2. Un rêve que je souhaite

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Historique du Centre de la petite enfance de Saint-Lambert Agathe la Girafe Le Centre de la Petite Enfance de Saint-Lambert Agathe la Girafe est une garderie qui détient un permis

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

Que devez-vous faire à titre de mentor et de moniteur de formation?

Que devez-vous faire à titre de mentor et de moniteur de formation? : Le Guide du compagnon sur la formation d un apprenti Que devez-vous faire à titre de mentor et de moniteur de formation? Soyez d abord fier. Vous êtes sur le point d accomplir un travail exceptionnel

Plus en détail

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs Guide du formateur Atelier 1 Objectifs Obtenir un premier contact avec le groupe; présenter la formation Jeune Leader; transmettre des connaissances de base en leadership; définir le modèle de leader du

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

Instrument de mesure du développement de la petite enfance

Instrument de mesure du développement de la petite enfance Instrument de mesure du développement de la petite enfance Québec 2011-2012 Directives Pour tout renseignement supplémentaire, communiquez avec la Direction des stratégies et opérations de collecte de

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Cultiver le goût d entreprendre à l école

Cultiver le goût d entreprendre à l école DÉFI DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE OFFRE DE SERVICE Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son Guide d ateliers pédagogiques pour les élèves

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

Le rétablissement de la pleine citoyenneté par la recherche-action participative

Le rétablissement de la pleine citoyenneté par la recherche-action participative Le rétablissement de la pleine citoyenneté par la recherche-action participative BULLETINS DU PIRAP Volume 1, numéro 11 : Février 2013 Programme d'aide et d'accompagnement social : Le PIRAP comme PAAS-

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Programmes d études. Programme d immersion française. Scénario d apprentissage exemplaire

Programmes d études. Programme d immersion française. Scénario d apprentissage exemplaire Éducation artistique Manitoba Programmes d études Programme d immersion française Scénario d apprentissage exemplaire Ce scénario exemplaire vise des apprentissages en : Arts dramatiques Musique Arts visuels

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme Reconnaissances des acquis Crédits d équivalence et exemptions Prendre note : Il n y a aucun frais associés au processus d évaluation du dossier Tous les participants au programme doivent obtenir des crédits

Plus en détail

Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle

Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle Document d appui en littératie septembre 2015 Dans ce document, le genre masculin est utilisé

Plus en détail

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de connaissances, la pratique d habilités ou le développement d

Plus en détail

Avant-propos. Quel leader idéal voulez-vous devenir? LEADERSHIP ET GESTION PARTICIPATIVE

Avant-propos. Quel leader idéal voulez-vous devenir? LEADERSHIP ET GESTION PARTICIPATIVE Avant-propos LEADERSHIP ET GESTION PARTICIPATIVE Les Midis du Management Une co-organisation IGRETEC Centre HERACLES Quel leader idéal voulez-vous devenir? Joëlle Rousseau, Comase Management Consulting

Plus en détail

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Pourquoi traiter des devoirs et leçons avec les TDA/H? Parce que c est un des problèmes le plus souvent rencontrés avec les enfants hyperactifs

Plus en détail

Primaire - autres matières

Primaire - autres matières 1 Primaire - autres matières PRIMAIRE autres matières La mission de l école s articule autour de trois axes : instruire, socialiser et qualifier. Instruire L école joue un rôle primordial en ce qui a trait

Plus en détail

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e)

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e) OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager Assistant(e) secrétaire commercial(e) Référentiel d activités+analyse d activités Référentiel de compétences Référentiel

Plus en détail

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Chapitre 9 Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Savoir utiliser son argent est un art et un art qui paie. Comme toutes les ressources, l argent peut être utilisé à bon ou

Plus en détail

L affirmation de soi. Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille

L affirmation de soi. Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille L affirmation de soi Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille S affirmer «Communiquer de façon affirmée, c est exprimer ses sentiments et ses façons de voir, par des mots, des gestes,

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations?

Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations? «Colloque Scientifique des Assises Sport Prévention Santé 2014» Session 1 «Performance : préparation mentale et santé du sportif» Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations? ü Jean Fournier

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Définition du domaine de la GESTION

Définition du domaine de la GESTION Nom : Groupe : 51 Tu peux vouloir lire la définition ou répondre au questionnaire ou même faire les deux pour constater si ce domaine t intéresse. Définition du domaine de la GESTION La gestion est synonyme

Plus en détail

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP»

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP» «LEADERSHIP» Est-il possible de DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES DE LEADERSHIP? PROGRAMME DU COURS 1. Introduction 2. Les fondamentaux du Leadership 3. Valeurs, attitudes et comportements 4. Les 10 devoirs du

Plus en détail

Activités pour le début de l année scolaire

Activités pour le début de l année scolaire Activités pour le début de l année scolaire A. Dans une classe primaire. 1. Les photos : Le premier jour de la nouvelle classe, prenez une photo individuelle de chaque élève et plusieurs de la classe ensemble.

Plus en détail

Outils pour la recherche d emploi et de stage

Outils pour la recherche d emploi et de stage Outils pour la recherche d emploi et de stage Vous entrez sur le marché du travail à la fin de votre DEC. Pour ce faire, vous avez besoin de 2 outils indispensables : Le CV L entrevue d embauche Le Nous

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE Travail remis à JEAN-CLAUDE LESSARD Dans le cadre du cours FPM1550-33 Sensibilisation à la réalité

Plus en détail

www.relax34-villeveyrac.fr/votre-livre-je-maime-et-je-mapprouve/

www.relax34-villeveyrac.fr/votre-livre-je-maime-et-je-mapprouve/ Ecrit par Martine Poiret Coaching confiance en soi sur Skype ou au cabinet 06 26 64 32 25 1 Ce petit rapport vous est offert par Martine Poiret. Site www.relax34-villeveyrac.fr Vous pouvez l offrir à vos

Plus en détail

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie Confiance en soi 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi MOUNET Sylvie www.osezvotrereussite.com Page 1 sur 9 Technique 1 Voici 10 attitudes qui diminuent la confiance en soi. La technique

Plus en détail

INVENTAIRE DES SYMPTÔMES DE STRESS

INVENTAIRE DES SYMPTÔMES DE STRESS 1 INVENTAIRE DES SYMPTÔMES DE STRESS Ce questionnaire a pour but de vous faire prendre conscience de votre niveau de stress actuel. Je vous conseille vivement de la garder et de le refaire régulièrement

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde «Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde Nous sommes tous en quête de bonheur et de plénitude et souvent profondément insatisfaits de notre

Plus en détail

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments).

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Bien que la seconde ait été chaotique, il est passé en première

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres,

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Prières de confession et assurance du pardon Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Pour toutes les fois où nous étions trop fatigués pour nous préoccuper de nos

Plus en détail

Une étude du leadership chrétien

Une étude du leadership chrétien Une étude du leadership chrétien DES HOMMES, DES TACHES ET DES BUTS par Billie Davis MANUEL D ETUDE Produit en collaboration avec la redaction de Global University--ICI Spécialiste du développement de

Plus en détail

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées.

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées. Élève 1 Nombre total de points 2 (77%) Devoir 1: Entretien 5 points Devoir 2 : Jeu de rôle 5 points Devoir 3 : Commentaire 4 points Transcription du commentaire (Temps de production 1:32 min) Prestation

Plus en détail

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : R 7.5 examiner les caractéristiques inhérentes

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

Planifier avec les expériences clés pour les enfants de 3 à 5 ans

Planifier avec les expériences clés pour les enfants de 3 à 5 ans Planifier avec les expériences clés pour les enfants de 3 à 5 ans Ginette Hébert formatrice en petite enfance AFÉSÉO FORUM 2012 Cette formation s appuie sur mon expérience d accompagnement d éducatrices

Plus en détail

LE PROGRAMME DE MENTORAT LIONS

LE PROGRAMME DE MENTORAT LIONS LE PROGRAMME DE MENTORAT LIONS Guide de base de mentorat TABLE DES MATIÈRES Introduction Au mentoré Au mentor Le programme de mentorat Lions Programme de base de mentorat 5 Programme avancé de mentorat

Plus en détail

Le coaching vise à aider les gens à donner. le meilleur d eux-mêmes. Les bons coachs. sont toujours désireux de rehausser les

Le coaching vise à aider les gens à donner. le meilleur d eux-mêmes. Les bons coachs. sont toujours désireux de rehausser les LE COACHING PERFORMANT : UNE VUE D'ENSEMBLE Le coaching vise à aider les gens à donner le meilleur d eux-mêmes. Les bons coachs sont toujours désireux de rehausser les qualités des gens qu ils encadrent

Plus en détail

Ébauche. Éducation artistique - maternelle à 12 e année. Sommaire des consultations avec des représentants francophones et en immersion française

Ébauche. Éducation artistique - maternelle à 12 e année. Sommaire des consultations avec des représentants francophones et en immersion française Éducation artistique - maternelle à 12 e année Sommaire des consultations avec des représentants francophones et en immersion française 2009 Remarque. Dans cette publication, les termes de genre masculin

Plus en détail

Petit guide orientant pour les parents : Comment aider et accompagner son enfant à mieux se connaître

Petit guide orientant pour les parents : Comment aider et accompagner son enfant à mieux se connaître Petit guide orientant pour les parents : Comment aider et accompagner son enfant à mieux se connaître Semaine de l orientation: du 7 au 13 novembre 2010 Doccuumeennt t rrééaal lli iisséé paarr Maannonn

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse

Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse Papa, maman, Voici un petit survol de ce que j ai vécu cette année au centre de la petite

Plus en détail

Contenu du Guide du parent

Contenu du Guide du parent Guide des parents Contenu du Guide du parent Introduction du Guide du parent... 3 Les activités avec les parents.... 4 Rencontres personnelles avec le coach... 4 Petites rencontres entre parents et coach....

Plus en détail

COMMENT RECONNAITRE SON STYLE DE MANAGEMENT PREFERENTIEL?

COMMENT RECONNAITRE SON STYLE DE MANAGEMENT PREFERENTIEL? COMMENT RECONNAITRE SON MANAGEMENT PREFERENTIEL? Les différents contextes professionnels et le caractère souvent hétérogène des individualités au sein d une même équipe supposent, pour le dirigeant ou

Plus en détail

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE NOM : Prénom Date de naissance : LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE Classe de toute petite section Année scolaire Nom et adresse de l école Nom des enseignants Classe de petite section Classe de

Plus en détail

COMPORTEMENT ET DISCIPLINE

COMPORTEMENT ET DISCIPLINE COMPORTEMENT ET DISCIPLINE Le comportement des enfants a plusieurs origines. Il n est pas attendu qu une semaine de camp peut régler tous les problèmes de comportement. En tant que moniteurs, vous devez

Plus en détail

Guide manager pour l entretien professionnel

Guide manager pour l entretien professionnel Guide manager pour l entretien professionnel Le présent guide a pour objet de faciliter la mise en oeuvre de l entretien professionnel et, de rappeler pour chacune des étapes les activités à conduire et

Plus en détail

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT Que vous soyez parent, enseignant, formateur, pédagogue, coach, manager Que votre activité professionnelle ou simplement la quête de vous-même vous

Plus en détail

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique.

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique. Avant l ENSGSI Pas motivant Grammaire Liste de vocabulaire Professeur Trop scolaire Cours de langue Ennuyant Long Tableau noir «Dégout» Examens Pas ludique Souvent inintéressant 2AP et 1AI à l ENSGSI Plaisirs

Plus en détail

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable La magie des mots Bienvenue Un poème Merci à tous Les mots Etre une chanson Juste un petit mot L aigle et le vermisseau La prière de la dent L oiseau Une note de musique L amour Ma naissance Fleur d amour

Plus en détail

Pistes d animation suggérées

Pistes d animation suggérées Grande compétence : Communiquer des idées et de l information B1 : Interagir avec les autres B3 : Remplir et créer des documents Tâche 4 Déterminer les traits caractéristiques de certains leaders puis

Plus en détail

LA FORMATION CONTINUE BÉNÉFIQUE POUR VOUS?

LA FORMATION CONTINUE BÉNÉFIQUE POUR VOUS? LA FORMATION CONTINUE BÉNÉFIQUE POUR VOUS? Questions Vrai Faux J ai suivi un cours ou lu un livre traitant de mon secteur d activité au 1 cours des trois dernières années. 0 1 Mon secteur d activité a

Plus en détail

L Approche CPA 6 - Communication

L Approche CPA 6 - Communication L Approche CPA 6 - Communication La présente fiche d information porte sur la communication, qui, comme le montre le diagramme ci-dessous, constitue le dernier volet de l Approche CPA. Pour avoir un aperçu

Plus en détail

Un souffle de vie. au cœur de la communauté chrétienne

Un souffle de vie. au cœur de la communauté chrétienne Un souffle de vie au cœur de la communauté chrétienne LA CELLULE-JEUNESSE Présentement notre Église a une grande difficulté à rejoindre les adolescentes et adolescents. Cela est un constat et non une démission.

Plus en détail

Chantez! Animés par Dominique Sylvain alias Joyshanti, la créatrice d

Chantez! Animés par Dominique Sylvain alias Joyshanti, la créatrice d Chantez! Cours de chant individuels et collectifs Chorale Gospel Chorale variété, jazz vocal et chants du monde Technique vocale et scénique Atelier d auteurs compositeurs COM ÉD I E M U S I CA L E Animés

Plus en détail

Besoins, désirs et priorités

Besoins, désirs et priorités module 4 Besoins, désirs et priorités Aperçu les élèves devront : examiner leurs achats récents; déterminer s il s agit de besoins ou de désirs; discuter de l influence qu a la définition des besoins et

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

Comment trouver du sens dans une société en perte de repères?

Comment trouver du sens dans une société en perte de repères? Comment trouver du sens dans une société en perte de repères? Christine Lemaire, dans le cadre du colloque de la Simplicité volontaire 2013, Québec, 3 novembre 2013 Ma première réaction à la question posée

Plus en détail

Déroulement de l activité

Déroulement de l activité Enseignement des habiletés sociales au primaire Groupe 4 : Solutions de rechange à l agression Habileté 42 : Accepter des conséquences Chantal Thivierge Fiche de planification Habileté sociale : ACCEPTER

Plus en détail

«Expert en pentathlon moderne» Interview des entraîneurs de l Insep février 2014

«Expert en pentathlon moderne» Interview des entraîneurs de l Insep février 2014 «Expert en pentathlon moderne» Interview des entraîneurs de l Insep février 2014 Sylvie. F.V. : Jean-Pierre Guyomarch et Jean Max Berrou, vous êtes les entraîneurs de l'équipe de France masculine et féminine

Plus en détail

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Introduction Ce document est un complément au Code d Éthique et de Conduite Professionnelle

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

Mon argent pour la vie

Mon argent pour la vie Mon argent pour la vie Bâtir son épargne. Protéger ses avoirs. Prendre sa retraite en toute confiance. QUESTIONNAIRE SUR LE STYLE DE VIE À LA RETRAITE NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE La vie

Plus en détail

Du milieu de garde au préscolaire

Du milieu de garde au préscolaire «La Traversée» Du milieu de garde au préscolaire Placer une photo de l enfant ici. Nom de l enfant : Milieu de garde : 1 Je me présente! Bonjour, Je m appelle J aurai ans le Mon numéro d assurance maladie

Plus en détail

Evaluation de l organisation interne

Evaluation de l organisation interne Module 1 Module Evaluation de l organisation interne Table des matières SECTION 1 Mission et valeurs 34 SECTION 2 Gestion 1 40 SECTION 3 Gestion 2 46 T E A R F U N D 2 0 0 3 33 Module 1 Section 1 Mission

Plus en détail

Table des matières. MODULE 1 Évaluation de vos talents d entrepreneur

Table des matières. MODULE 1 Évaluation de vos talents d entrepreneur Table des matières MODULE 1 Introduction. 2 Résultats visés 3 Notes à l intention du formateur. 3 Compétences en gestion. 4 Habiletés financières... 5 Compétences en marketing. 6 Compétences personnelles.

Plus en détail

Rapport de stage. Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard:

Rapport de stage. Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard: 1. Déroulement du stage Rapport de stage Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard: Tableau 1. Périodes de stage lieu date bilan Edition l amiénois du

Plus en détail

ima est un langage universel conçu pour optimiser la communication et les contacts.

ima est un langage universel conçu pour optimiser la communication et les contacts. Audit des Ressources Humaines ATELIER D UNE DEMI-JOURNEE Introduction ima est un langage universel conçu pour optimiser la communication et les contacts. ima signifie Identifier, Modifier, Adapter : les

Plus en détail

Faire son bilan de compétences, mettre à plat ses objectifs professionnels

Faire son bilan de compétences, mettre à plat ses objectifs professionnels Fiche 1 Faire son bilan de compétences, mettre à plat ses objectifs professionnels Bien dans ses baskets ou besoin d air? Non, entrer dans l enseignement ce n est pas entrer en religion! Votre dévouement

Plus en détail

Étude 2013 sur la. reconnaissance des bénévoles. Contenu. Comment les bénévoles canadiens souhaitent-ils que leurs contributions soient reconnues?

Étude 2013 sur la. reconnaissance des bénévoles. Contenu. Comment les bénévoles canadiens souhaitent-ils que leurs contributions soient reconnues? Étude 2013 sur la reconnaissance des bénévoles Contenu Objectifs et méthodologie de la 2 recherche 3 Principaux résultats 4 Engagement bénévole Reconnaissance des bénévoles 6 Comment les bénévoles canadiens

Plus en détail

UTILISER LES LANGUES POUR APPRENDRE, APPRENDRE EN UTILISANT LES LANGUES

UTILISER LES LANGUES POUR APPRENDRE, APPRENDRE EN UTILISANT LES LANGUES UTILISER LES LANGUES POUR APPRENDRE, APPRENDRE EN UTILISANT LES LANGUES Patricia Bertaux L avenir est entre nos mains : à nous de lui donner la forme que nous voulons. 2 L EMILE présenté aux parents et

Plus en détail