Le Forgeage chez PSA Peugeot Citroën : Apports de la simulation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Forgeage chez PSA Peugeot Citroën : Apports de la simulation"

Transcription

1 31 Janvier 2008 Le Forgeage chez PSA Peugeot Citroën : Apports de la simulation N. Dufaure, A. Niclas 1

2 Sommaire Introduction L utilisation du logiciel de forgeage chez PSA Peugeot Citroën Aide à la mise au point des gammes de déformation Prévention des risques Aide au développement de nouveaux procédés Influence du procédé de fabrication sur les caractéristiques mécaniques Conclusion 2

3 Introduction Plusieurs impératifs : Réduction des coûts Délais de développement Prix de revient des pièces Allègement Contexte : normes anti pollution Dimensionnement des pièces au plus juste 3

4 Utilisation du logiciel de forgeage chez PSA Peugeot Citroën Aide à la mise au point de la gamme de déformation Assurer la géométrie en fin de gamme Eviter les formation de défauts Equilibrer les efforts de forge entre les différentes étapes Estimer l usure des outillages Optimiser la mise au mille (réduction coût matière) 4

5 Utilisation du logiciel de forgeage chez PSA Peugeot Citroën Aide à la mise au point de la gamme de déformation Assurer la géométrie en fin de gamme Eviter les formation de défauts Equilibrer les efforts de forge entre les différentes étapes Estimer l usure des outillages Optimiser la mise au mille (réduction coût matière) 5

6 Utilisation du logiciel de forgeage chez PSA Peugeot Citroën Aide à la mise au point de la gamme de déformation Assurer la géométrie en fin de gamme Eviter les formation de défauts Equilibrer les efforts de forge entre les différentes étapes Estimer l usure des outillages Optimiser la mise au mille (réduction coût matière) 6

7 Utilisation du logiciel de forgeage chez PSA Peugeot Citroën Aide à la mise au point de la gamme de déformation Assurer la géométrie en fin de gamme Eviter les formation de défauts Equilibrer les efforts de forge entre les différentes étapes Estimer l usure des outillages Optimiser la mise au mille (réduction coût matière) 7

8 Utilisation du logiciel de forgeage chez PSA Peugeot Citroën Prévention des risques Tester les hypothèses d anomalie Préciser les procédures de contrôle en usine 8

9 Simulation du forgeage chez PSA Peugeot Citroën Aide au développement de nouveaux procédés Un nouveau process d obtention de pièces aluminium a été développé à PSA ; la gamme de fabrication est la suivante : Fonderie Démasselotage Trempe Estampage Pièce forgée Revenu Il est ressorti des 1ers essais, plusieurs contraintes sur le process : Compromis écrouissage/allongement dans les zones contraintes en service Limitation de la formation de bavure (pas de découpe possible) 9

10 Simulation de forgeage chez PSA Peugeot Citroën Aide au développement de nouveaux procédés Les interactions dimensionnement / définition de la gamme sont les suivantes : CDC pièce CAO pièce finie et brute CAO ébauche de forge CAO coquille et système de coulée Dimensionnement pièce Calcul Forge Calcul Fonderie Géométrie fin de forgeage Zones sollicitées Taux de déformation sur toute la pièce Faisabilité du forgeage (absence de défauts ) Géométrie ébauche coulée Faisabilité de la fonderie (limitation des défauts ) 10

11 Simulation du forgeage chez PSA Peugeot Citroën Aide au développement de nouveaux procédés La simulation du forgeage permet : L optimisation des taux de déformations Travail sur la limitation de la formation de la bavure La définition de l ébauche coulée 11

12 Influence du procédé de fabrication sur les caractéristiques mécaniques Présentation du projet La notion de fibrage Mise en évidence de l anisotropie en fatigue Modélisation de l anisotropie Campagne expérimentale de validation 12

13 Un projet multi-partenaires UMR 7635 ASCOFORGE GEMPPM UMR

14 Objectifs Quels sont les paramètres mécaniques et microstructuraux qui jouent un rôle significatif sur la tenue à la fatigue d une pièce industrielle forgée? Les outils de simulation numérique en Mise en Forme sont ils capables de prédire précisément l évolution et l état final de ces paramètres en fin de forgeage? Les modèles de fatigue multiaxiale actuels sont ils capables d intégrer ces informations supplémentaires? Améliorer la prédiction du dimensionnement de pièces forgées en intégrant l histoire thermomécanique et microstructurale des matériaux 14

15 Planning 3 ans 15

16 La notion de fibrage Les pièces forgées possèdent un fibrage Lopin corroyé Forgeage Pièce fibrée 16

17 La notion de fibrage Quelle définition du fibrage? Alignement d inclusions (inclusions dures) Allongement d inclusions (inclusions ductiles) Fragmentation des inclusions dans une direction Allongement des grains 10µm Comportement anisotrope en fatigue 17

18 Mise en évidence de l anisotropie en fatigue acier 42CD4 resulfuré dans un état trempé revenu Rm=1200 MPa sulfures allongés Prélèvement des éprouvettes Sens de corroyage 45 Sens Travers Sens Long 18

19 Mise en évidence de l anisotropie en fatigue 900 SigmaD (MPa) Sens Long Sens 45 Sens Travers Traction répétée Flexion rotative Traction -compression Torsion alternée Sollicitations 19

20 Constat : Comportement anisotrope pour tout type de sollicitation Enjeux : Modéliser cette anisotropie L utilisation doit pouvoir être industrielle Stratégie : Modèle de simulation process + calcul tenue Campagne expérimentale de validation 20

21 Modèle produit / process Pièce forgée à concevoir Simulation du procédé Simulation de forgeage sous FORGE3 Prédiction de la résistance en fatigue Simulation du comportement en service Dang Van Critère re probabiliste ABAQUS Choix d un d critère re de fatigue en fonction du type de comportement en fatigue (matériau) 21

22 Modélisation du fibrage avec Forge2005 A enrichir au cours du projet 22

23 1 ère phase Modélisation du VER : outil numérique Digimat Modélisation de l évolution des inclusions et des grains durant le forgeage 23

24 2 ème phase de la modélisation : Utiliser un critère de fatigue microscopique 3 ème phase de la modélisation : Alimenter un modèle macroscopique au niveau de la pièce σ σ Fissures s initient principalement suivant le plan de cisaillement maximal 24

25 Campagne expérimentale de validation Essais de fatigue sur éprouvettes prélevées dans un triangle usiné (Ascometal) Essais de fatigue sur matériau de base triangle (Metasco MC) Essai sur triangle complet (INSA, ENSAM) Essais interrompus (INSA) 25

26 Influence du procédé de fabrication sur les caractéristiques mécaniques Un projet ambitieux Fin du projet : fin 2008 Une quantification de l effet du fibrage sur le comportement en fatigue Un fibrage optimisé vis-à-vis de la tenue en fatigue 26

27 Conclusion La simulation du procédé de forgeage permet: Optimiser le procédé et fabriquer à moindre coût Avoir accès à de nombreux paramètres mécaniques sur la pièce finale pour permettre le dimensionnement au plus juste des pièces sollicitées mécaniquement (allègement) 27

Relation Produit Procédés Matériau

Relation Produit Procédés Matériau Relation Produit Procédés Matériau Pince du robot Ericc3 Jean-Marie REYNAUD Jean-Marie ROYAL CHEVROLLIER - ANGERS 1 Objectif En s appuyant sur la conception d un mors Découvrir l influence de certains

Plus en détail

Cours MTR2000 Matériaux Métalliques Examen final Automne 2006

Cours MTR2000 Matériaux Métalliques Examen final Automne 2006 QUESTION N 0 1 (2 points) 1) De quels alliages sont faites les aubes de turbine dans les parties les plus chaudes (T 1000 0 C) des moteurs d avion? Alliages réfractaires à base de Ni ou Co (résistance

Plus en détail

Simulation de la localisation des déformations lors du procedé d hydroformage de tubes

Simulation de la localisation des déformations lors du procedé d hydroformage de tubes Simulation de la localisation des déformations lors du procedé d hydroformage de tubes D. Daly*, P. Duroux**, M. Rachik*, J.M. Roelandt*, J.Wilsius** * Laboratoire ROBERVAL ( UMR 6066 : UTC/CNRS) Université

Plus en détail

Résistance des matériaux

Résistance des matériaux 1 Introduction La résistance des matériau (RDM) est l aboutissement de la mécanique. Ce domaine d étude est très présent dans les bureau d études et la conception. Les systèmes qui y sont conçus doivent

Plus en détail

Caractérisation des propriétés en fatigue d engrenages aéronautiques traités par induction

Caractérisation des propriétés en fatigue d engrenages aéronautiques traités par induction DURAND Adrien Juin 2013 GM5 IMS Caractérisation des propriétés en fatigue d engrenages aéronautiques traités par induction 1. Contexte de l étude L un des axes de recherche du groupe LOPFA est de développer

Plus en détail

Effet des fortes contraintes hydrostatiques sur la tenue en fatigue des matériaux métalliques

Effet des fortes contraintes hydrostatiques sur la tenue en fatigue des matériaux métalliques Effet des fortes contraintes hydrostatiques sur la tenue en fatigue des matériaux métalliques I. Koutiri a, D. Bellett b, F. Morel b a) Arts et métiers ParisTech(Paris) b) Arts et métiers ParisTech(Angers),

Plus en détail

Matériaux à haute résistance mécaniques et leurs procédés de fabrication. Cours 12 Évaluation de la formabilité

Matériaux à haute résistance mécaniques et leurs procédés de fabrication. Cours 12 Évaluation de la formabilité Matériaux à haute résistance mécaniques et leurs procédés de fabrication Cours 12 Évaluation de la formabilité 12-1 Objectives du cours #12 Connaitre les méthodes utilisés dans l industrie pour évaluer

Plus en détail

Analyse et modélisation du vieillissement de ressorts utilisés en horlogerie

Analyse et modélisation du vieillissement de ressorts utilisés en horlogerie Analyse et modélisation du vieillissement de ressorts utilisés en horlogerie Benoit REY & Adrien HILDEBRANDT ANSYS Conférence & 12ème Forum CADFEM 8 septembre 2015, Lausanne EPFL TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

Importance des post-traitements en fabrication additive métallique

Importance des post-traitements en fabrication additive métallique Page 2 Importance des post-traitements en fabrication additive métallique Christophe Grosjean Christophe.grosjean@cetim.fr CETIM, le 8 décembre 2016 P-H. Claudel/Proxima Cycle de vie en fabrication additive

Plus en détail

La forge libre L estampage Le matriçage L extrusion (à froid ou à faible chauffe)

La forge libre L estampage Le matriçage L extrusion (à froid ou à faible chauffe) A-CHAIRI Cours SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR Classe : Nom : ELABORATION DES PIECES BRUTES Date :.. TECHNIQUES DE FABRICATION : par déformation à chaud ou à froid 1- Mise en situation : Les différentes

Plus en détail

ED 2A OPM Déformation Plastique. Simulation numérique des procédés de déformation plastique via le logiciel Forge

ED 2A OPM Déformation Plastique. Simulation numérique des procédés de déformation plastique via le logiciel Forge ED 2A OPM Déformation Plastique Simulation numérique des procédés de déformation plastique via le logiciel Forge Etienne Pessard Simulation numérique des procédés de déformation plastique via le logiciel

Plus en détail

TD 9 Serrage de Boulon Influence du type de conception. Equipe GM-3-CDIM

TD 9 Serrage de Boulon Influence du type de conception. Equipe GM-3-CDIM TD 9 Serrage de Boulon Influence du type de conception Equipe GM-3-CDIM Système de fermeture d un tuyau sous pression Cercle des boulons 20 20 l=40 Design 1 Joint confiné pression p=10mpa D f =185 D bc

Plus en détail

II - 11 Propriétés mécaniques des matériaux et modèles non linéaires

II - 11 Propriétés mécaniques des matériaux et modèles non linéaires II - 11 Propriétés mécaniques des matériaux et modèles non linéaires Philippe.Bouillard@ulb.ac.be version 11 août 2011 Motivation Essais traction, compression, fatigue, Effets de la température Effets

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR L'OBTENTION D'ÉCHANTILLONS DE PIÈCES DE FONDERIE- CARACTÉRISTIQUES MÉCANIQUES FUNDICIONES FUMBARRI-DURANGO. 28/02/2013 Rév.

RECOMMANDATIONS POUR L'OBTENTION D'ÉCHANTILLONS DE PIÈCES DE FONDERIE- CARACTÉRISTIQUES MÉCANIQUES FUNDICIONES FUMBARRI-DURANGO. 28/02/2013 Rév. RECOMMANDATIONS POUR L'OBTENTION D'ÉCHANTILLONS DE PIÈCES DE FONDERIE- CARACTÉRISTIQUES MÉCANIQUES 28/02/2013 Rév. : 01 FUNDICIONES FUMBARRI-DURANGO RECOMMANDATIONS POUR L'OBTENTION D'ÉCHANTILLONS DE PIÈCES

Plus en détail

Chapitre 4 : Traction / Compression

Chapitre 4 : Traction / Compression Chapitre 4 : Traction / Compression Câbles 106 107 Câbles Câbles 108 109 Vérins Treillis 110 111 Treillis Treillis + Câbles 112 113 Vis Vis levage 114 Objet du chapitre Connaître les principes et être

Plus en détail

Cours #9. Objectives du cours #9

Cours #9. Objectives du cours #9 Cours #9 -Conception pour la mise en forme -Les changements microstructuraux lors de la mise en forme 8-1 Objectives du cours #9 Connaître les principaux paramètres de la conception pour la mise en forme

Plus en détail

CTIF Étude et réalisation d'une pince de robot de forge en fabrication additive Pince Camille OLLIVIER, CTIF

CTIF Étude et réalisation d'une pince de robot de forge en fabrication additive Pince Camille OLLIVIER, CTIF CTIF Étude et réalisation d'une pince de robot de forge en fabrication additive Pince Camille OLLIVIER, CTIF ollivier@ctif.com 2 mots sur le CTIF Etude & réalisation de la pince LETo 2 ATC X Altair Juin

Plus en détail

Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés

Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés La Résistance des matériaux RDM est une partie de la mécanique des solides. Elle s intéresse à l étude, de manière théorique, de la réponse mécanique

Plus en détail

Lycée Jean Perrin page 1

Lycée Jean Perrin page 1 écanique COUS I- Objectifs de la ésistance des atériaux La résistance des matériaux est l'étude de la résistance et de la déformation des solides (arbres de transmission, bâtiments, fusées,..). Cela permet

Plus en détail

Conception/validation attelage mobile VCRi

Conception/validation attelage mobile VCRi MCE-5 DEVELOPMENT SA Conception/validation attelage mobile VCRi Mov eo - DAS CTGE Atelier simulation numérique pour les GMP Vincent Collée Frédéric Dubois Dr. Mathieu Duchemin DAS CTGE - 02.02.17 1 MCE-5

Plus en détail

Usinage par outil coupant GM*-3-PRODU1 Thibaut Chaise Équipe Procédés de Fabrication - GMC

Usinage par outil coupant GM*-3-PRODU1 Thibaut Chaise Équipe Procédés de Fabrication - GMC Usinage par outil coupant GM*-3-PRODU1 Thibaut Chaise Équipe Procédés de Fabrication - GMC Plan du cours Modélisation des opérations d usinage par outil coupant Caractérisation et contraintes liées aux

Plus en détail

- Métallurgie. David Balloy Cours 2 : propriétés macroscopiques des matériaux (suite)

- Métallurgie. David Balloy Cours 2 : propriétés macroscopiques des matériaux (suite) Matériaux - Métallurgie David Balloy Cours 2 : propriétés macroscopiques des matériaux (suite) École Centrale de Pékin 2 ème année de cycle Ingénieur Année 2009-2010 1 Force (N) 50000 45000 40000 35000

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Modélisation du comportement de structures en béton armé sous chargement sismique

Modélisation du comportement de structures en béton armé sous chargement sismique Modélisation du comportement de structures en béton armé sous chargement sismique 16 Mars 2010 Journée des Utilisateurs Aster ABOURI S. (EDF/SEPTEN) FAYOLLE S. (EDF/R&D) 1 Sommaire 1. Contexte et objectif

Plus en détail

ANALYSE DE DÉFAILLANCES Selon leur mode de rupture, les défaillances sont classées en deux grandes catégories:

ANALYSE DE DÉFAILLANCES Selon leur mode de rupture, les défaillances sont classées en deux grandes catégories: ANALYSE DE DÉFAILLANCES Selon leur mode de rupture, les défaillances sont classées en deux grandes catégories: Ruptures brutales sous chargement monotone statique, ou sous l effet d un choc. Elles sont

Plus en détail

Mécanique de la rupture

Mécanique de la rupture Mécanique de la rupture Etude des fissures macroscopiques, id est dont la géométrie doit être explicitement prise en compte dans la structure. Typiquement, 1mm. Observations Si la longueur de fissure augmente,

Plus en détail

PARAMOTEUR D COUPE A-A. Carter. Vilebrequin. Bielle. Cylindre. Piston FT121. SolidWorks version éducation

PARAMOTEUR D COUPE A-A. Carter. Vilebrequin. Bielle. Cylindre. Piston FT121. SolidWorks version éducation A COUPE A-A Carter Vilebrequin Bielle Cylindre Piston B A FT121 DÉTAIL B ECHELLE 1 : 1 Format: A3 Ech.: 1 : 2 Dessiné par: LGT R.G Document réponse PARAMOTEUR D160 SolidWorks version éducation Etablissement

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX. SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES Sous-épreuve commune aux deux options - U4.

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX. SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES Sous-épreuve commune aux deux options - U4. SESSION 2008 BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES Sous-épreuve commune aux deux options - U4.2 - DUREE : 2 heures COEFFICIENT : 2 Les calculatrices

Plus en détail

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W.

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Zerguine SOMMAIRE Présentation de la société Contexte de l étude Approche

Plus en détail

SSAB Boron OPTIMISÉ POUR VOUS ET VOTRE INSTALLATION DE TREMPE

SSAB Boron OPTIMISÉ POUR VOUS ET VOTRE INSTALLATION DE TREMPE SSAB Boron OPTIMISÉ POUR VOUS ET VOTRE INSTALLATION DE TREMPE Si vous avez des anomalies de production dues à une variation des propriétés de votre acier, nous vous recommandons SSAB Boron. SSAB BORON

Plus en détail

Louis-Philippe Bérubé Chaire HQTE / RTE SML Structures et mécanique des lignes de transport d énergie électrique 18 Juin 2010

Louis-Philippe Bérubé Chaire HQTE / RTE SML Structures et mécanique des lignes de transport d énergie électrique 18 Juin 2010 Analyse dynamique non-linéaire des structures de lignes électriques lors de bris de conducteurs Louis-Philippe Bérubé Chaire HQTE / RTE SML Structures et mécanique des lignes de transport d énergie électrique

Plus en détail

Fédération Française d Etudes et de Sports Sous-Marins. Commission Technique Nationale. La réépreuve des bouteilles de plongée objectifs et limites

Fédération Française d Etudes et de Sports Sous-Marins. Commission Technique Nationale. La réépreuve des bouteilles de plongée objectifs et limites Fédération Française d Etudes et de Sports Sous-Marins Commission Technique Nationale La réépreuve des bouteilles de plongée objectifs et limites Jean-Pierre Montagnon - avril 2006 1 Figure 1 Figure 2

Plus en détail

Table des matières : Cours résistance des matériaux 1

Table des matières : Cours résistance des matériaux 1 Table des matières : Liste des figures. 5 Chapitre I. Introduction à la résistance des matériaux. 7 I. But de la résistance des matériaux. 8 II. Hypothèses générales. 8 II.1. Hypothèses sur le matériau.

Plus en détail

Caractérisation des matériaux traités du matelas. Essais en centrifugeuse avec des matelas traités

Caractérisation des matériaux traités du matelas. Essais en centrifugeuse avec des matelas traités Caractérisation des matériaux traités du matelas Essais en centrifugeuse avec des matelas traités Umur Salih OKYAY Paris, le 04/10/2011 1 Ordre de la présentation Caractérisation des matériaux traités

Plus en détail

L allongement rationnel est défini par ε =

L allongement rationnel est défini par ε = Déformations élastiques et plastiques 1. L essai de traction Lorsqu on exerce une force sur une éprouvette de traction en général cylindrique de longueur l 0 et de section S 0, on obtient la courbe : F

Plus en détail

Contexte. ! Comment passer de : ! à : Mise au point 2/35. Fabrice Morestin SF2M2014 INSA de LYON

Contexte. ! Comment passer de : ! à : Mise au point 2/35. Fabrice Morestin SF2M2014 INSA de LYON Caractérisation du comportement plastique des tôles minces Point de vue phénoménologique! Fabrice MORESTIN! INSA de Lyon! Laboratoire de Mécanique des Contacts et des Structures 1/35 Contexte! Comment

Plus en détail

Démarche proposée par AREVA pour justifier de la ténacité suffisante des calottes du fond et du couvercle de la cuve de l EPR de Flamanville 3

Démarche proposée par AREVA pour justifier de la ténacité suffisante des calottes du fond et du couvercle de la cuve de l EPR de Flamanville 3 Démarche proposée par AREVA pour justifier de la ténacité suffisante des calottes du fond et du couvercle de la cuve de l EPR de Flamanville 3 Point d étape Dialogue technique EPR 15 septembre 2016 IRSN/ASN

Plus en détail

FA3. Calottes de cuve. 18 juin 2015 HCTSIN

FA3. Calottes de cuve. 18 juin 2015 HCTSIN FA3 Calottes de cuve 18 juin 2015 HCTSIN Synthèse La cuve de l EPR présente des progrès de conception sur des points significatifs. La possibilité de ségrégation dans certaines zones des pièces forgées

Plus en détail

MECANISMES DE RUPTURE ET DE CROISSANCE DE FISSURES

MECANISMES DE RUPTURE ET DE CROISSANCE DE FISSURES MECANISMES DE RUPTURE ET DE CROISSANCE DE FISSURES Claude ROBIN Ecole des Mines de Douai Mai décembre 2010 Mécanismes de rupture et de croissance de fissure Introduction Rupture par clivage Rupture ductile

Plus en détail

Conception et étude du pied du drone (Cavacece Guillaume)

Conception et étude du pied du drone (Cavacece Guillaume) Conception et étude du pied du drone (Cavacece Guillaume) Dans cette partie nous traiterons le châssis du drone, en effet toute la partie électronique est mise de côté. Nous verrons la construction du

Plus en détail

TP 4 : ESSAI DE TRACTION

TP 4 : ESSAI DE TRACTION TP 4 : ESSAI DE TRACTION Objectifs : Mettre en évidence expérimentalement la relation effort, allongement pour trois matériaux : acier, alliage léger et PVC. Déterminer expérimentalement pour chaque matériau

Plus en détail

Caractérisation des polymères

Caractérisation des polymères Edition 2017 Caractérisation des polymères 8, Allée Geoffroy Saint Hilaire CS 30021-33615 Pessac Agrément formation 72330571433 DRTEFP Aquitaine Caractérisation mécanique des plastiques, composites et

Plus en détail

Lire la troisième partie de la thèse

Lire la troisième partie de la thèse Lire la troisième partie de la thèse V. Chapitre -V- Contributions à l amélioration des propriétés mécaniques de la zone de fusion Sommaire 1. Proposition d un Traitement Thermique Post-Soudage (TTPS)...

Plus en détail

C Si Mn P S 0,30 0,70 1,60 0,025 0,010. Suivant l épaisseur, les éléments d alliage suivants sont ajoutés seuls ou combinés :

C Si Mn P S 0,30 0,70 1,60 0,025 0,010. Suivant l épaisseur, les éléments d alliage suivants sont ajoutés seuls ou combinés : 500 Acier résistant à l abrasion Fiche technique, édition avril 2016 1 DILLIDUR 500 est un acier à haute résistance à l abrasion, présentant une dureté nominale de 500 HBW à l état de livraison départ

Plus en détail

Etude métallurgique d alliages ternaires Ni-Cr-W

Etude métallurgique d alliages ternaires Ni-Cr-W Etude métallurgique d alliages ternaires Ni-Cr-W I. Drouelle a, T. Baudin a, T. Auger b, C. Cabet c a Université Paris-Sud 11, ICMMO-LPCES, CNRS UMR 8182, 91405 Orsay b Ecole Centrale de Paris, MSSMat,

Plus en détail

Etude de la fiabilité mécanique d une direction assistée

Etude de la fiabilité mécanique d une direction assistée Charlène Caille Maître de stage: Raynald Girardin Tuteur enseignant: Fabrice Guérin Etude de la fiabilité mécanique d une direction assistée Stage de 5 ème année, option Qualité et Sûreté de Fonctionnement

Plus en détail

36 : Où en est la mécanique numérique?

36 : Où en est la mécanique numérique? Menu Menu complémentaire 1. Interactions, le Magazine des Technologies Emergentes 2. Thématiques 3. Mécanique matériaux, acoustique 4. 36 : Où en est la mécanique numérique? 5. La mécanique numérique,

Plus en détail

ESSAIS DE FATIGUE ET DE DURABILITE : DU MATERIAU AU COMPOSANT

ESSAIS DE FATIGUE ET DE DURABILITE : DU MATERIAU AU COMPOSANT ESSAIS DE FATIGUE ET DE DURABILITE : DU MATERIAU AU COMPOSANT Frédéric Wendling MECASEM 11 quai Heydt, BP 47, 67 542 OSTWALD Résumé Dans un premier temps, les principales théories mises en œuvre à ce jour

Plus en détail

.LFA ETUDE DU COMPORTEMENT EN USURE DE L'ACIER DE ROULEMENT 100C6 TRAITE PAR CHOC LASER-PREMIEREAPPROCHE. Responsables : Par Iryna Y AKIMETS

.LFA ETUDE DU COMPORTEMENT EN USURE DE L'ACIER DE ROULEMENT 100C6 TRAITE PAR CHOC LASER-PREMIEREAPPROCHE. Responsables : Par Iryna Y AKIMETS u.tc Université Compiègne de Technologie.LFA Spécialité: Sciences Mécaniques pour l'ingénieur Option: Mécanique des matériaux ETUDE DU COMPORTEMENT EN USURE DE L'ACIER DE ROULEMENT 100C6 TRAITE PAR CHOC

Plus en détail

CETIM-COBRA. Logiciel d aide au dimensionnement d un assemblage vissé précontraint à serrage contrôlé. C : Calcul. O : Optimisé de la

CETIM-COBRA. Logiciel d aide au dimensionnement d un assemblage vissé précontraint à serrage contrôlé. C : Calcul. O : Optimisé de la CETIM-COBRA Logiciel d aide au dimensionnement d un assemblage vissé précontraint à serrage contrôlé C : Calcul O : Optimisé de la B : Boulonnerie lors de la R : Réalisation d un A : Assemblage ! Logiciel

Plus en détail

SOLLICITATION DE CISAILLEMENT

SOLLICITATION DE CISAILLEMENT Terminale S.T.I. 1 / 8 IV. CISAILLEMENT. 4.1. Définition. Une poutre subit une sollicitation de pur lorsqu'elle est soumise à deux forces de liaison égales et directement opposées dont le support est contenu

Plus en détail

TRACÉ DES PIÈCES EN FONCTION DE LEUR PROCÉDÉ D OBTENTION

TRACÉ DES PIÈCES EN FONCTION DE LEUR PROCÉDÉ D OBTENTION TRACÉ DES PIÈCES EN FONCTION DE LEUR PROCÉDÉ D OBTENTION 2/15 Sommaire A- TRACÉ DES PIÈCES MOULÉES AU SABLE I- LE MOULAGE 4 1- Définition 4 2- Le moulage au sable 4 II- ETAPES DU PROCESSUS DU MOULAGE AU

Plus en détail

ANALYSE ET CARACTÉRISATION DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX

ANALYSE ET CARACTÉRISATION DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX ANALYSE ET CARACTÉRISATION DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX LES DÉFIS DE L ÉCHELLE DU VER Objectif principal : Comprendre et Identifier le comportement du matériau le plus précisément possible et pour le

Plus en détail

Caractérisation d un modèle optimisé fabriqué par prototypage rapide

Caractérisation d un modèle optimisé fabriqué par prototypage rapide Caractérisation d un modèle optimisé fabriqué par prototypage rapide ALEXANDRE SCHNEIDER JULIEN GARDAN NICOLAS GARDAN Définition du plan I. Contexte / problématique II. Processus général III. Gestion de

Plus en détail

Les essais qualitatifs réalisés sur les enrobés et leurs constituants

Les essais qualitatifs réalisés sur les enrobés et leurs constituants Les essais qualitatifs réalisés sur les enrobés et leurs constituants Formation sur la gestion de la qualité en chaussées souples Par: Alexis Mailloux Jacques Chénard 30 novembre et 1 er décembre 2011

Plus en détail

Résistance des matériaux

Résistance des matériaux Résistance des matériaux Objectif : Identifier les sollicitations subies par un solide. Page 06-14 1 Sommaire 1 But de la résistance des matériaux...3 2 énéralités.............................. 3 2.1 Notion

Plus en détail

IMPACT. Composition chimique Les valeurs limites sur la composition chimique déterminée par une analyse de coulée sont les suivantes (en %) :

IMPACT. Composition chimique Les valeurs limites sur la composition chimique déterminée par une analyse de coulée sont les suivantes (en %) : IMPACT Acier résistant à l abrasion trempé à l eau et revenu Fiche technique, édition avril 2016 1 DILLIDUR IMPACT est un acier résistant à l abrasion, présentant à l état de livraison une dureté nominale

Plus en détail

Thème 3 - Evaluation de la durée de vie résiduelle des chaussées

Thème 3 - Evaluation de la durée de vie résiduelle des chaussées Projet National DVDC Thème 3 - Evaluation de la durée de vie résiduelle des chaussées www.dvdc.fr Alan EZAOUI (Eurovia) Jean-Michel PIAU (Ifsttar) Introduction - L évaluation de la durée de vie résiduelle

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Chapitre IV: Le Béton de ciment.

Chapitre IV: Le Béton de ciment. Chapitre IV: Le Béton de ciment. 1. Généralités Le béton est un géomateriau composite, composé essentiellement de ciment + eau + granulats. Une Pate = Ciment + Eau. Un mortier = Ciment + Eau + Sable. Un

Plus en détail

VI CISAILLEMENT SIMPLE

VI CISAILLEMENT SIMPLE VI CISAILLEMENT SIMPLE Il existe de nombreux dispositifs utilisant la sollicitation de cisaillement (outils, cisailles, poinçons ). Le cisaillement simple correspond dans la pratique à une sollicitation

Plus en détail

Mécanique du Solide et des Matériaux

Mécanique du Solide et des Matériaux Mécanique du Solide et des Matériaux Examen du 7 février 006 : 13h30 17h00 Promotion 13 Avertissement La plupart des résultats étant donnés dans les énoncés, la notation tiendra compte de la qualité des

Plus en détail

ACIER ANTI-ABRASION RAEX

ACIER ANTI-ABRASION RAEX ACIER ANTI-ABRASION RAEX Raex est un acier à haute limite élastique et résistant à l usure doté d une grande dureté et d une bonne résilience. L acier Raex prolonge la durée de vie de vos machines, réduit

Plus en détail

Journées A3TS Fabrication Additive, 2-3 décembre S. Michotte (SIRRIS), C. de Formanoir et S. Godet (ULB), A. Dolimont et E.

Journées A3TS Fabrication Additive, 2-3 décembre S. Michotte (SIRRIS), C. de Formanoir et S. Godet (ULB), A. Dolimont et E. L impact des traitements thermiques et CIC sur la microstructure et les propriétés mécaniques des pièces en Ti6Al4V par EBM et contrôle géométrique du procédé pour guider l usinage Journées A3TS Fabrication

Plus en détail

2 LE COMPORTEMENT MÉCANIQUE DE L ACIER

2 LE COMPORTEMENT MÉCANIQUE DE L ACIER 2 LE COMPORTEMENT MÉCANIQUE DE L ACIER Toute structure subit des sollicitations ou actions extérieures qui provoquent des déformations, mais aussi des efforts internes, à savoir les contraintes. Les contraintes

Plus en détail

Fabrication additive : application industrielle

Fabrication additive : application industrielle Fabrication additive : application industrielle CETIM-CERTEC : les rendez-vous technologiques Enjeux industriels en mécanique : de l impression 3D à la fusion laser BOURGES le jeudi 10 octobre 2013 Sommaire

Plus en détail

Doctorat ParisTech T H È S E. l École Nationale Supérieure d'arts et Métiers

Doctorat ParisTech T H È S E. l École Nationale Supérieure d'arts et Métiers N : 2009 ENAM XXXX École doctorale n 432 : Sciences et Métiers de l ingénieur 2014-ENAM-0028 Doctorat ParisTech T H È S E Pour obtenir le grade de docteur délivré par l École Nationale Supérieure d'arts

Plus en détail

TC T H C MAT A ÉR É I R A I U A X U

TC T H C MAT A ÉR É I R A I U A X U TCH 006 MATÉRIAUX Résumé de la semaine 1 Les matériaux de la semaine Attributs Aciers au carbone Classification Métal Prix ($/kg) 0.65 Densité (kg/m 3 ) 7800-7900 Module d élasticité (GPa) 200-215 Limite

Plus en détail

Performances d un moyen de mesure

Performances d un moyen de mesure Performances d un moyen de mesure in situ sur MOCN (1) Le contexte économique actuel impose aux industriels un niveau de performance et de compétitivité toujours plus élevé. Ceci passe par plusieurs axes

Plus en détail

Conception et optimisation topologique d une pièce

Conception et optimisation topologique d une pièce Conception et optimisation topologique d une pièce En compétition nautique, les coques de bateaux sont soumises à des contraintes fortes pouvant affecter la rigidité de l ensemble mât/coque/quille et par

Plus en détail

Intégration de l'historique du procédé de soudage dans les calculs de tenue

Intégration de l'historique du procédé de soudage dans les calculs de tenue Intégration de l'historique du procédé de soudage dans les calculs de tenue 31 mars 2011, Congrès SNS France Ngadia Taha NIANE DCTC/CMEG/INM/MAHC Philippe BRISTIEL DCTC/CIMB/INCV/USPO Nikolaz GARSOT ALTER

Plus en détail

Les finitions appliquées aux pièces issues de fusion laser pour des application d outillage

Les finitions appliquées aux pièces issues de fusion laser pour des application d outillage Les finitions appliquées aux pièces issues de fusion laser pour des application d outillage UTBM- Université de Technologie de Belfort-Montbéliard Belfort 2 et 3 décembre 2015 EXPERTISE INJECTION DES THERMOPLASTIQUES

Plus en détail

Forgeage d'une bielle

Forgeage d'une bielle Forgeage Page : 1 Forgeage d'une bielle Une bielle de moteur à quatre temps destiné à la motoculture doit être produite à environ 5 000 unités par an. La production est planifiée sur 5 ans. Fonctionnellement,

Plus en détail

Recommandations pour la maîtrise des phénomènes de fissuration A-Introduction B-Effet d échelle. Jean-François Coste

Recommandations pour la maîtrise des phénomènes de fissuration A-Introduction B-Effet d échelle. Jean-François Coste Recommandations pour la maîtrise des phénomènes de fissuration A-Introduction B-Effet d échelle Jean-François Coste A - INTRODUCTION : (1) Les recommandations pour la maîtrise des phénomènes de fissuration

Plus en détail

Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage

Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage Brevet de Technicien Supérieur en Mise en Forme des Matériaux par Forgeage Session 2006 Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine

Plus en détail

Anouk Briane 1,2 FAISABILITÉ DE RECONSTRUCTION DE MICROSTRUCTURE. Encadrement : Henry Proudhon 1, Jérôme Crépin 1, Lionel Marcin 2

Anouk Briane 1,2 FAISABILITÉ DE RECONSTRUCTION DE MICROSTRUCTURE. Encadrement : Henry Proudhon 1, Jérôme Crépin 1, Lionel Marcin 2 Mastère Spécialisé Design des Matériaux & Structures Vendredi 4 mars 2016 FAISABILITÉ DE RECONSTRUCTION DE MICROSTRUCTURE D ALUMINURES DE TITANE PAR DES TECHNIQUES D IMAGERIE 3D EN VUE DE RÉALISATION D

Plus en détail

Les essais de Convenances

Les essais de Convenances Les essais de Convenances Club Régional Ouvrages d Art 14 juin 2005 à Vitré Epreuves préalables à l exécution Dossier d études de béton complet pour confirmer les caractéristiques retenues sur le matériau

Plus en détail

Epreuve E 4 Etude d un système d outillage Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage

Epreuve E 4 Etude d un système d outillage Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage Brevet de Technicien Supérieur en Mise en Forme des Matériaux par Forgeage Session 2005 Epreuve E 4 Etude d un système d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine

Plus en détail

DURCISSEMENT DES METAUX

DURCISSEMENT DES METAUX 1 Stage MG01 Initiation à la métallurgie DURCISSEMENT DES METAUX MICHEL COLOMBIE Document n 4 2 SOMMAIRE 1. Rappels 5 1.1. Structures cristallines 1.2. Défauts 1.3. Essai de Traction 2. Amélioration de

Plus en détail

Cours RDM 1 A.U : Extension simple Compression simple

Cours RDM 1 A.U : Extension simple Compression simple Chapitre 3 Extension simple Compression simple 3.1 Extension simple 3.1.1 Définition Une poutre est sollicitée a 1'extension simple lorsqu'elle est soumise a deux forces directement opposées, appliquées

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad CHAP. I. Propriétés Générales des M.D.C.

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 5 LES SECTION SOUMISES À LA FLEXION COMPOSÉE Section 5.1 Les bases du dimensionnement Tour CN, Toronto, Canada 5.1.1 les principes du calcul 5.1.1.1 La description

Plus en détail

Sollicitations simples :

Sollicitations simples : Conservatoire National des Arts et Métiers Région Centre-Val de Loire Ecole de calculs IN2P3 2015 La théorie des poutres Sollicitations simples : o o o o Traction-compression Cisaillement Torsion Flexion

Plus en détail

Caractérisation de lubrifiant par approche semi industrielle pour le forgeage de précision

Caractérisation de lubrifiant par approche semi industrielle pour le forgeage de précision Caractérisation de lubrifiant par approche semi industrielle pour le forgeage de précision Laurent Langlois (1), Régis Bigot (1), Luc Morhain (1) & Pascal Sécordel (2) (1) ENSAM CER de Metz, LGIPM, 4 rue

Plus en détail

FATIGUE ET RUPTURE, Introduction

FATIGUE ET RUPTURE, Introduction FATIGUE ET RUPTURE, UN CHALLENGE DES L'ETUDE DE RISQUE C. FAIDY - EDF- claude.faidy@edf.fr Introduction Fatigue: EN13445 / ASME VIII-2 / RCC-M Rupture : EN13445 / ASME VIII-2 / RCC-M Conclusions 1 Introduction

Plus en détail

TP2 : Essai de traction

TP2 : Essai de traction TP2 : Essai de traction Objectifs : Connaître le comportement en traction de matériaux différents : 3 métaux et un polymère Comprendre la relation contrainte - déformation Déduire de l essai les propriétés

Plus en détail

«Procédé MIM : Comparaison des qualités microstructurales de pièces issues du MIM et des technologies plus traditionnelles» Le 28 Septembre 2010

«Procédé MIM : Comparaison des qualités microstructurales de pièces issues du MIM et des technologies plus traditionnelles» Le 28 Septembre 2010 «Procédé MIM : Comparaison des qualités microstructurales de pièces issues du MIM et des technologies plus traditionnelles» Delphine AUZENE, Ingénieur Responsable du Département POUDRES Le 28 Septembre

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES. Sous-épreuve commune aux deux options - U4.

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES. Sous-épreuve commune aux deux options - U4. BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES Sous-épreuve commune aux deux options - U4.2 - SESSION 2013 DUREE : 2 heures COEFFICIENT : 2 Matériel autorisé

Plus en détail

Valorisation et caractérisation de la durabilité d un béton à base de sédiments de dragage. Guide méthodologique Ecosed-SEDIMATERIAUX

Valorisation et caractérisation de la durabilité d un béton à base de sédiments de dragage. Guide méthodologique Ecosed-SEDIMATERIAUX Valorisation et caractérisation de la durabilité d un béton à base de sédiments de dragage Guide méthodologique Ecosed-SEDIMATERIAUX Les objectifs du guide méthodologique Fournir une méthodologie pour

Plus en détail

325 L. C Si Mn P S Cr 0,23 0,30-0,70 1,2-1,7 0,025 0,010 1,0-1,6

325 L. C Si Mn P S Cr 0,23 0,30-0,70 1,2-1,7 0,025 0,010 1,0-1,6 325 L Acier résistant à l abrasion trempé à l air Fiche technique, édition avril 2016 1 Le domaine d application de l acier DILLIDUR 325 L est, par excellence, celui des utilisations exigeant de bonnes

Plus en détail

Brevet de Technicien Supérieur en MISE EN FORME DES MATERIAUX PAR FORGEAGE Session

Brevet de Technicien Supérieur en MISE EN FORME DES MATERIAUX PAR FORGEAGE Session Brevet de Technicien Supérieur en MISE EN FORME DES MATERIAUX PAR FORGEAGE ----------------------- Session 2016 ----------------------- E5 : ETUDE DE PROCESSUS ----------------------- Temps alloué : 6

Plus en détail

Usinage par outil coupant GM*-3-PRODU1 Thibaut Chaise Équipe Procédés de Fabrication - GMC

Usinage par outil coupant GM*-3-PRODU1 Thibaut Chaise Équipe Procédés de Fabrication - GMC Usinage par outil coupant GM*-3-PRODU1 Thibaut Chaise Équipe Procédés de Fabrication - GMC Plan du cours Modélisation des opérations d usinage par outil coupant Comment définir une opération d usinage

Plus en détail

Mécanique - Production

Mécanique - Production Mécanique - Production 25 Productique - Niveaux 1, 2 et 3 Durée : 50 heures / niveau 26 LIEU IUT Dijon-Auxerre Site de DIJON TARIF 4500 TTC / niveau (repas compris) DATES Janvier à Mai et Octobre à Décembre

Plus en détail

Présentation réunion de service 7 décembre Mathilde Jean-St-Laurent LABORATOIRE DE MATÉRIAUX COMPOSITES ET DE STRUCTURE DE L UNIVERSITÉ LAVAL 1

Présentation réunion de service 7 décembre Mathilde Jean-St-Laurent LABORATOIRE DE MATÉRIAUX COMPOSITES ET DE STRUCTURE DE L UNIVERSITÉ LAVAL 1 Présentation réunion de service 7 décembre 2015 Mathilde Jean-St-Laurent L UNIVERSITÉ LAVAL 1 M3C ULAVAL Deux Professeurs: Marie-Laure Dano Augustin Gakwaya Deux professionnelles de recherche Un postdoctorant

Plus en détail

Comportement Mécanique des

Comportement Mécanique des Comportement Mécanique des Matériaux Roland FORTUNIER École Nationale Supérieure des Mines 158 cours Fauriel 42023 Saint-Etienne cedex 2 2 Table des matières Introduction 7 1 Essais mécaniques - Lois simples

Plus en détail

HCPP La hiérarchisation des caractéristiques produit / process Analyse de la norme expérimentale XP E

HCPP La hiérarchisation des caractéristiques produit / process Analyse de la norme expérimentale XP E HCPP La hiérarchisation des caractéristiques produit / process Analyse de la norme expérimentale XP E 04-009 1 1. Les enjeux. Evaluation prévisionnelle Des effets induits chez le client suite à une non

Plus en détail

Mise en en situation. L Hemomixer est un automate de prélèvement sanguin dédié aux collectes mobiles.

Mise en en situation. L Hemomixer est un automate de prélèvement sanguin dédié aux collectes mobiles. Mise en en situation L Hemomixer est un automate de prélèvement sanguin dédié aux collectes mobiles. Présentation Il existe deux méthodes pour effectuer une collecte mobile de dons du sang : - Utiliser

Plus en détail

Acier extra tenace (E) avec des valeurs minimales de résilience à 60 C :

Acier extra tenace (E) avec des valeurs minimales de résilience à 60 C : 890 Acier trempé et revenu À grains fins et à haute limite d élasticité Fiche technique, édition avril 2016 1 DILLIMAX 890 est un acier à grains fins et à haute limite d élasticité présentant à l état

Plus en détail

Matière de coupe. Dans le domaine de l usinage par enlèvement de copeau

Matière de coupe. Dans le domaine de l usinage par enlèvement de copeau Matière de coupe Dans le domaine de l usinage par enlèvement de copeau Patrick Reusser 3-1 Propriétés matière de coupe Les grandeurs essentielles qui définissent un matériau de coupe sont Résistance à

Plus en détail

Modélisation de la propagation de fissure dans les matériaux céramiques projetés plasma Journée des Jeunes Scientifiques CEA Le Ripault

Modélisation de la propagation de fissure dans les matériaux céramiques projetés plasma Journée des Jeunes Scientifiques CEA Le Ripault Modélisation de la propagation de fissure dans les matériaux céramiques projetés plasma Journée des Jeunes Scientifiques CEA Le Ripault 10-03-2010 C. Linardon, R. Estevez, C. Olagnon,J. Chevalier Université

Plus en détail