L enquête campagne de bilan 2015 : peut (beaucoup) mieux faire!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L enquête campagne de bilan 2015 : peut (beaucoup) mieux faire!"

Transcription

1 L enquête campagne de bilan 2015 : peut (beaucoup) mieux faire! Initié en 2014, ECF a relancé début juin une nouvelle enquête sur la campagne de bilan afin de mesurer les difficultés rencontrées par l ensemble de la profession lors de cette période particulièrement difficile pour nos cabinets, nos équipes et nous mêmes. L enquête 2014 avait massivement été renseignée puisque plus de consœurs et confrères avaient spontanément répondu sur internet. L exaspération était à son comble puisque 84% des répondants considéraient que la saison 2014 avait été plus compliquée que les années précédentes et avait entrainé pour 3 cabinets sur 4 des dépassements d horaires importants s annonce mieux même si les résultats en valeur absolu restent très inquiétants! Pour 53% des répondants en 2015, la situation s est aggravée par rapport à l année dernière tandis qu elle reste comparable à l année précédente pour 35%. Ainsi, seul 12% estiment que la campagne 2015 était mieux organisée que l année précédente (à comparer aux 2% qui pensaient la même chose en 2014 ).

2 Les difficultés de 2014 étaient nombreuses : mise à disposition tardive des liasses fiscales, rejets intempestifs des liasses lors des télétransmissions, mise en place catastrophique du CICE, télétransmission séparée de la CVAE, etc Parmi les améliorations indispensables, nous proposions la fixation d un délai unique, la mise à disposition plus rapide des liasses fiscales et du barème kilométrique, la simplification du CICE, l intégration de la CVAE dans la liasse et la télétransmission en EDI des déclarations d IR. En terme de priorité, 26% d entre vous privilégiais la mise à disposition plus rapide des liasses fiscales, 19% choisissait le délai unique et le même pourcentage, l EDI pour l IR. Les discussions mises en place avec la Dgfip en liaison avec le Conseil Supérieur de l Ordre n ont abouti qu à moitié compte tenu de contraintes administratives qui semblent insurmontables. C est notamment le cas d une mise à disposition plus rapide (avant le 1 er avril) des millésimes des liasses fiscales de l année. La solution retenue a donc consisté à autoriser l utilisation des imprimés de l année précédente pour télétransmettre dès le 1er janvier. C était sans compter sur la modification de l imprimé CICE (dont le taux passait en 2014 de 4% à 6%) ni sur l impact négatif de transmettre au client une déclaration sur laquelle le millésime de l année est écrit en gros Résultat, parmi les

3 difficultés de 2015, la profession place en tête la mise à disposition tardive et mal organisée de l imprimé CICE 2015 limitant ainsi la possibilité de télétransmettre sur le millésime N 1. La profession plébiscite pourtant les pistes d amélioration qu ECF a portée : 91% se réjouisse d une communication plus rapide du barème des IK, 89% du traitement en EDI de la CVAE, 86% de l utilisation du millésime de l année précédente et de la simplification (relative) du CICE Concernant la fixation d un délai unique, la diversité est de mise dans les approches même si 2 experts comptables sur 3 (66,8% exactement) approuvent la fixation d un délai unique pour toutes les déclarations. Certains souhaitent revenir au système antérieure avec une planification des envois sur la période (SCI au 28 février, IS au 15 avril, etc ) quand d autres souhaitent avancer plus tôt encore la date limite au 15 avril pour toutes les déclarations, certains au contraire voulant la repousser à fin mai Il se dégage néanmoins une majorité importante (plus de 70%) pour souhaiter que la date du 15 mai devienne structurellement la date limite d envoi (l obligation d une mention express n a guère été apprécié, à juste titre, par la profession!), 75% rejetant la date du 30 avril. Entre le 30 avril, le 5 mai et le 15 mai, s il faut choisir, 17% retiennent le 30 avril, 13% le 5 mai et 58% le 15 mai 12% choisissant une autre date (15 avril, 30 mai, etc ). Les réponses dans les régions sont également impactées par l iniquité résultant d une date limite d envoi des déclarations d IR différente. Les régions concernées par la date du 26 mai (département 1 à 19) subissent ainsi un raccourcissement de leur date d envoi de 14 jours par rapport aux régions les

4 mieux loties. Le report au 15 mai de la date limite d envoi des liasses fiscales ne laissent ainsi à nos confrères de ces départements que 9 jours pour télétransmettre les déclarations d IR En synthèse, la profession a l impression d avoir joué le jeu de la télétransmission au seul bénéfice de l administration fiscale qui impose des contraintes à la charge des cabinets en termes de production et de délais sans aucune contrepartie. Les relations avec l administration se tendent également avec l application systématique des pénalités de retard en cas de retard de délai, même d un jour, et l application systématique des majorations pour manquement délibérés de 40% lors des contrôles fiscaux ; le respect auquel notre profession pourrait s attendre compte tenu du rôle citoyen qu elle joue dans la détermination de l assiette fiscale des entreprises et des professions libérales n est pas reconnu à sa juste valeur! Le discours officiel («dites le nous une fois», simplification, allègement des contraintes, ) ne résiste pas à l épreuve des faits. L environnement administratif des entreprises et les obligations déclaratives (non suppression de la DADS 2 chronophage et intransmissible automatiquement en EDI, perte du régime simplifiée au delà de de TVA, déclaration des valeurs locatives à l horizon 2015, DSN, etc ) s intensifient, se complexifient et s amoncellent sur le dos de la profession sans qu on puisse identifier réellement les avantages induits pour nous même ou nos clients. Au contraire, la dématérialisation des imprimés déresponsabilise les clients qui, ne recevant plus d imprimés fiscaux, se détachent de leurs obligations qui reposent désormais uniquement sur notre profession. Le désintérêt des clients pour leurs comptes progresse et risque de devenir rapidement le plus grand problème de la profession dans la gestion des obligations légales de nos clients. Que faire, quelles propositions défendre en 2015 pour tenter d améliorer la prochaine campagne 2016? Il ressort de vos réponses qu une date limite structurellement fixé au 15 mai est un impératif en termes d organisation des cabinets. Cette demande sera portée et défendue par ECF. Il semble que l idée d une télétransmission dès le 1 er janvier sur les millésimes de l année précédente rencontre également l adhésion des confrères : il importe par contre que les imprimés soient complets dès le 1 er janvier et que ceux ci ne soient pas pré imprimé avec l année fiscale. Il convient donc qu avant la fin de l année 2015, un jeu complet de liasse fiscale non millésimé soit mis à la disposition de la profession. Cette demande sera portée et défendue par ECF. La télétransmission en un seul envoi unique doit être encore renforcée avec l ajout des acomptes d IS en une seule fois, des paiements de la CVAE de l année, etc Cette demande sera portée et défendue par ECF.

5 La profession doit être mieux reconnue dans son rôle au service de l état lorsqu elle accompagne les entreprises dans la détermination de l assiette imposable. Il importe que l administration fasse preuve d une plus grande mansuétude lorsqu une réclamation est adressée par un professionnel de l expertise comptable. La profession doit être respectée et reconnue pour ce qu elle est et pour ce qu elle fait. Cette demande sera portée et défendue par ECF La situation de la profession est particulièrement préoccupante et les pouvoirs publics doivent prendre conscience du rôle indispensable que nous remplissons dans la simplification administrative des entreprises en absorbant le coût de la complexité ; la pression exercée sur nos collaborateurs et nos cabinets atteint désormais, compte tenu de l inflation législative et administrative et du durcissement des relations Etat Entreprise, un niveau alarmant. Afin de mesurer l état d esprit des professionnels de l expertise comptable, nous avons rajouté cette année une question sur l appréciation de leur situation : 36% des cabinets voient ainsi leur rentabilité se dégrader d année en année provoquant un surcroît d activité difficilement supportable entrainant une souffrance importante pour eux mêmes et leurs collaborateurs. Ces confrères sont pessimistes pour l avenir. 43% subissent la pression mais conserve encore une activité rentable tout en étant inquiet pour l avenir. Seul 21% de nos confrères estiment s en sortir correctement et restent optimistes pour l avenir. Un tiers de la profession en souffrance et pessimiste pour leur avenir, c est beaucoup trop lorsqu on exerce une profession libérale dont l accès a nécessité sept années d études et beaucoup d efforts. Défendre l unité de la profession, sa cohésion, accompagner tous les professionnels vers un exercice serein et apaisé tout en évitant la fracture subi par les cabinets isolés est l ambition de notre syndicat. Porter vos revendications et défendre vos propositions sont le moteur de notre action.

«SAISIE 2035» Mode d emploi

«SAISIE 2035» Mode d emploi «SAISIE 2035» Mode d emploi En 2015 saisissez en ligne et télétransmettez votre déclaration n 2035 sur le site de l ARAPL : www.araplbn.org Complétez en ligne sur notre site www.araplbn.org votre déclaration

Plus en détail

ETAFI. Millésime 2015 (v.27.1 03/2015)

ETAFI. Millésime 2015 (v.27.1 03/2015) ETAFI Millésime 2015 (v.27.1 03/2015) Sommaire 1. Les modifications suite à la mise à jour 2015... 3 2. La mise à jour fiscale 2015 - Liasse fiscale... 4 Cerfa, agrément et envoi papier supprimés (régimes

Plus en détail

Attention : cette mise à jour fiscale ne peut être effectuée que sur une version 7.00 de l application Etats comptables et fiscaux.

Attention : cette mise à jour fiscale ne peut être effectuée que sur une version 7.00 de l application Etats comptables et fiscaux. DOSSIER REVENDEUR Loi de Finance 2012 La mise à jour fiscale vous permet d adapter votre logiciel à la loi de finances en vigueur. Elle est obligatoire pour le dépôt des liasses à la DGFiP en édition laser

Plus en détail

technique : jedeclare.com s occupe de tout.

technique : jedeclare.com s occupe de tout. Édito Le mouvement est aujourd hui véritablement lancé pour faciliter via jedeclare.com, la dématérialisation des échanges de relevés bancaires et de liasses fiscales entre les cabinets d expertise comptable

Plus en détail

FICHe nouveautés LIgNE PME JanVIeR 2015 www.ebp.com

FICHe nouveautés LIgNE PME JanVIeR 2015 www.ebp.com FICHE NOUVEAUTés Ligne PME JANVIER 2015 www.ebp.com SOMMAIRE Contexte légal DSN La Déclaration Sociale Nominative... 2 0Les grands principes... 2 0Calendrier légal... 2 0Phase intermédiaire... 3 0Anticiper

Plus en détail

ETATS COMPTABLES ET FISCAUX

ETATS COMPTABLES ET FISCAUX Dossier Revendeurs ETATS COMPTABLES ET FISCAUX Campagne fiscale 2006 Marketing Produits et Services Sage 1 Décembre 2005 Sommaire I Introduction 3 II - Présentation de 4 1. La réponse adaptée aux besoins

Plus en détail

Gestion de votre compte Extranet :

Gestion de votre compte Extranet : Gestion de votre compte Extranet : - Connexion - Saisie 2035 Connexion Connexion sur www.aplrl.fr Connexion Espace adhérent 3 Codes envoyés par l APLRL 4 Saisie de votre déclaration 2035 (2) Choix de saisie

Plus en détail

Sage 100 Etats Comptables & Fiscaux

Sage 100 Etats Comptables & Fiscaux Communiqué de lancement Sage 100 Etats Comptables & Fiscaux V16.02 CAMPAGNE FISCALE 2011 Disponibilité commerciale : Mars 2011 Edition spéciale : Campagne fiscale 2011 I. Sommaire I. SOMMAIRE... 2 II.

Plus en détail

ETAFI 2011. Millésime 2010 (v.22.2 Oct./2010) Service d'assistance Téléphonique : 0 826 888 488 ou www.etafi.fr

ETAFI 2011. Millésime 2010 (v.22.2 Oct./2010) Service d'assistance Téléphonique : 0 826 888 488 ou www.etafi.fr ETAFI 2011 Millésime 2010 (v.22.2 Oct./2010) Service d'assistance Téléphonique : 0 826 888 488 ou www.etafi.fr Sommaire 1. ETAFI 2011 (millésime 2010 - v.22.2 10/2010)... 3 Présentation de cette version...

Plus en détail

Introduction et contexte légal Campagne fiscale 2015

Introduction et contexte légal Campagne fiscale 2015 Introduction et contexte légal Campagne fiscale 2015 Simplification administrative pour les PME - Dans le cadre des 200 mesures sur la simplification administrative, une date butoir a été fixée au 31 décembre

Plus en détail

Téléprocédures Fiscales des Professionnels DDFIP 78 DIVISION DES PROFESSIONNELS

Téléprocédures Fiscales des Professionnels DDFIP 78 DIVISION DES PROFESSIONNELS Téléprocédures Fiscales des Professionnels DDFIP 78 DIVISION DES PROFESSIONNELS Téléprocédures : Les procédures existantes 1 L'EFI - mode simplifié 2 L'EFI - mode expert 3 L'EDI Téléprocédures : L'obligation

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes)

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

Procédure de mise à jour I7.10 et V7.10 Etats Comptables et Fiscaux

Procédure de mise à jour I7.10 et V7.10 Etats Comptables et Fiscaux Page 1 / 20 Pour les états comptables et fiscaux vous possédez une version I7.00 des ECF 30 et 100 ou 7.00 des ECF 1000: - vous avez opté pour la version : o I7.10 des ECF 30 et 100 Ou o 7.10 des ECF 1000.

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Généralités

Livret fiscal du créateur d entreprise. Généralités Livret fiscal du créateur d entreprise Généralités Vous venez de créer ou vous êtes sur le point de créer votre entreprise. Pour convaincre banquiers et investisseurs du sérieux de votre entreprise et

Plus en détail

Guide technique EDI TDFC : Les Etats Comptables et Fiscaux et Sage DirectDéclaration

Guide technique EDI TDFC : Les Etats Comptables et Fiscaux et Sage DirectDéclaration Guide technique EDI TDFC : Les Etats Comptables et Fiscaux et Sage DirectDéclaration Ce guide a pour vocation de vous aider dans la génération et l envoi de votre déclaration fiscale au format EDI-TDFC

Plus en détail

OGA et Expert-Comptable

OGA et Expert-Comptable OGA et Expert-Comptable PRESENTATION GENERALE DES OGA 6 JANVIER 2011 Cyrille BOUSSEAU créé en 1976 sous le n 1 02 510 1200 adhérents créée en 2007 sous le n 2 04 510 150 adhérents LES «OGA» Les avantages

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE SANTE ET LE TIERS PAYANT COMPLEMENTAIRE Enquête Mut Santé/TNS Healthcare auprès de 150 pharmaciens

LES PROFESSIONNELS DE SANTE ET LE TIERS PAYANT COMPLEMENTAIRE Enquête Mut Santé/TNS Healthcare auprès de 150 pharmaciens LES PROFESSIONNELS DE SANTE ET LE TIERS PAYANT COMPLEMENTAIRE Enquête Mut Santé/TNS Healthcare auprès de 150 pharmaciens Nouvel opérateur de la gestion du Tiers Payant Complémentaire, Mut Santé a souhaité

Plus en détail

DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI Utilisable par toutes les entreprises ne relevant pas de la gestion de la Direction des Grandes Entreprises

DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI Utilisable par toutes les entreprises ne relevant pas de la gestion de la Direction des Grandes Entreprises DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI Utilisable par toutes les entreprises ne relevant pas de la gestion de la Direction des Grandes Entreprises Désignation du représentant légal ou du mandataire habilité

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Sociétés civiles immobilières de gestion

Livret fiscal du créateur d entreprise. Sociétés civiles immobilières de gestion Livret fiscal du créateur d entreprise Sociétés civiles immobilières de gestion Régime d imposition Les sociétés civiles immobilières (SCI) ont pour objet la gestion d'un patrimoine immobilier. Leur activité

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 Pacte de responsabilité et de solidarité Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 1 2 Le Pacte : quels bénéficiaires? Les entreprises Toutes les entreprises, quelle que soit

Plus en détail

Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016

Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016 Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016 Sondage réalisé par pour 1 Méthodologie Recueil Echantillon de chefs d entreprises interrogé par téléphone du 15 au 25 juin 2015. Echantillon Echantillon

Plus en détail

4ème Salon Social & RH

4ème Salon Social & RH 4ème Salon Social & RH La paye c est facile, ça fidélise et ça développe La paie c est facile, ça fidélise et ça développe Intervenants David BERNARD Assessfirst Marc MROZOWSKI - LEXIS NEXIS Florent BURTIN

Plus en détail

Déclaration Sociale Nominative (DSN) 11/05/2015. Allianz Courtage

Déclaration Sociale Nominative (DSN) 11/05/2015. Allianz Courtage Déclaration Sociale Nominative (DSN) 11/05/2015 Allianz Courtage Sommaire 1. La Déclaration Sociale Nominative (DSN) : présentation 2. Les pré requis à mettre en place par l entreprise pour télétransmettre

Plus en détail

Comment télédéclarer votre liasse fiscale? Salvia États Réglementaires v14.0

Comment télédéclarer votre liasse fiscale? Salvia États Réglementaires v14.0 Pour les professionnels de l habitat social Comment télédéclarer votre liasse fiscale? Salvia États Réglementaires v14.0 Salvia Développement Tél. +33 (0)9 72 72 66 66 35 rue de la Gare 75019 Paris www.salviadeveloppement.fr

Plus en détail

Sondage : les résultats!

Sondage : les résultats! Sondage : les résultats! Avec 104 réponses, le sondage réalisé par le Parti libéral radical de Troistorrents-Morgins s est révélé un franc succès. Sans pouvoir être représentatif, il constitue néanmoins

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SAISIE DES FORMULAIRES 2572 ET 2573 Millesime 2015

FICHE TECHNIQUE SAISIE DES FORMULAIRES 2572 ET 2573 Millesime 2015 FICHE TECHNIQUE SAISIE DES FORMULAIRES 2572 ET 2573 Millesime 2015 CONSTATS Les entreprises redevables de l'impôt sur les sociétés procèdent spontanément, à l'aide du relevé de solde (formulaire 2572),

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

Jedeclare.com fournisseur de gains de productivité

Jedeclare.com fournisseur de gains de productivité Jedeclare.com fournisseur de gains de productivité Christine CLIPET responsable marketing de jedeclare.com Bonjour Christine CLIPET, pouvez-vous présenter rapidement JeDeclare.com ainsi que votre fonction?

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPE1504726A Intitulé du texte : Arrêté portant modification de la convention type relative aux opérations de transfert de données fiscales effectuées

Plus en détail

Communiqué de lancement. Sage 1000 Etats Comptables et Fiscaux 7.70

Communiqué de lancement. Sage 1000 Etats Comptables et Fiscaux 7.70 Communiqué de lancement Sage 1000 Etats Comptables et Fiscaux 7.70 Direction Marketing Produit & Services Frédéric GILI 13 janvier 2014 Communiqué de lancement Sage 1000 Etats Comptables et Fiscaux Sommaire

Plus en détail

Qu est-ce que le C.I.C.E.?

Qu est-ce que le C.I.C.E.? Qu est-ce que le C.I.C.E.? L article 66 de la loi de finances rectificative pour 2012 n 2012-1510 du 29 décembre 2012, met en place le pour la compétitivité et l emploi (C.I.C.E.). Le C.I.C.E. a pour objectif

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

SOMMAIRE. Page 2 sur 26

SOMMAIRE. Page 2 sur 26 Fiche FOCUS Les téléprocédures Effectuer une demande d adhésion (en 3 étapes) et Déclarer les comptes bancaires (en une étape) Page 1 sur 26 Les téléprocédures Fiche FOCUS : Effectuer une demande d adhésion

Plus en détail

Le rendez-vous de l innovation Les impôts en ligne Avril 2015

Le rendez-vous de l innovation Les impôts en ligne Avril 2015 Le rendez-vous de l innovation Les impôts en ligne Avril 2015 Sondage réalisé par pour le publié et diffusé par et Publié le 22 avril 2015 Levée d embargo le 22 Avril 2015 06H00 Méthodologie Recueil Enquête

Plus en détail

la voie bilatérale reste la meilleure option

la voie bilatérale reste la meilleure option WWW.ELECTIONS.CH FICHE THEMATIQUE : SUISSE-UE la voie bilatérale reste la meilleure option L UE est un des principaux partenaires commerciaux de la Suisse. A l inverse, la Suisse est le deuxième partenaire

Plus en détail

Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA)

Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA) Note détaillée L image des ambulanciers Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA) Enquête réalisée en ligne du 17 au 19 septembre 2013. Echantillon de 985 personnes

Plus en détail

FISCALITE APPLICABLE A L ASSURANCE : CAS DE L IMPOSITION A LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA) DES COMMISSIONS DES INTERMEDIAIRES D ASSURANCES Présenté par : Ida ABLOUTAN Inspecteur des Impôts PLAN Introduction

Plus en détail

FISCALITE DES PARTICULIERS ET DU PATRIMOINE

FISCALITE DES PARTICULIERS ET DU PATRIMOINE FISCALITE DES PARTICULIERS ET DU PATRIMOINE BAREME TRAITEMENTS ET SALAIRES PEA Fin du gel du barème : Revalorisation de 0,8% de l ensemble des tranches applicables aux revenus de 2013. Plafonnement du

Plus en détail

"DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES"

DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES "DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES" ENQUÊTE RÉALISÉE PAR HOMMES & PERFORMANCE ET EMLYON BUSINESS SCHOOL EN PARTENARIAT AVEC L'APEC Juin 2011 OBJECTIFS DE L ÉTUDE

Plus en détail

Les nouveaux horizons de jedeclare.com: de la collecte des relevés bancaires à celle des factures dématérialisées

Les nouveaux horizons de jedeclare.com: de la collecte des relevés bancaires à celle des factures dématérialisées Une initiative de l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France Les nouveaux horizons de jedeclare.com: de la collecte des relevés bancaires à celle des factures dématérialisées Intervenants

Plus en détail

Réponse du CESER Alsace

Réponse du CESER Alsace Réponse du CESER Alsace Le CESER représente la société civile organisée. A ce titre il s exprime au nom de l intérêt général de la population civile en Alsace. Les réponses fournies dans ce questionnaire

Plus en détail

DISPOSITIONS FISCALES DE LA LOI DE FINANCES 2015

DISPOSITIONS FISCALES DE LA LOI DE FINANCES 2015 DISPOSITIONS FISCALES DE LA LOI DE FINANCES 2015 Abdellatif ZAGHNOUN Directeur Général des Impôts OEC, 22 janvier 2015 Contexte d élaboration de la LF 2015 Recommandations des Assises Nationales sur la

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Généralités

Livret fiscal du créateur d entreprise. Généralités Livret fiscal du créateur d entreprise Généralités Mars 2012 Vous venez de créer ou vous êtes sur le point de créer votre entreprise. Pour toutes vos démarches fiscales, vous pouvez vous adresser à votre

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels Fiche technique téléprocédures des professionnels Les téléprocédures fiscales : qu est-ce que c est? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et payer les principaux impôts en utilisant

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Généralités

Livret fiscal du créateur d entreprise. Généralités Livret fiscal du créateur d entreprise Généralités Vous venez de créer ou vous êtes sur le point de créer votre entreprise. Le choix des régimes fiscaux est un élément essentiel de votre plan d affaires

Plus en détail

L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL. «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale»

L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL. «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale» L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale» SOMMAIRE Préambule Le PEE Le PERCO L intéressement La participation Les dernières informations Autres

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Généralités

Livret fiscal du créateur d entreprise. Généralités Livret fiscal du créateur d entreprise Généralités Février 2011 Vous venez de créer ou vous êtes sur le point de créer votre entreprise. Vous avez entre les mains LE LIVRET FISCAL DU CRÉATEUR D ENTREPRISE

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

Etats comptables et fiscaux 30, 100 & 1000 Windows Découpage fonctionnel

Etats comptables et fiscaux 30, 100 & 1000 Windows Découpage fonctionnel Etats comptables et fiscaux 30, 100 & 1000 Windows Découpage fonctionnel Découpage fonctionnel 30 100 100 Fonctions gamme Assistants 1000 Export (1) Gestion des devises 4 32 32 32 32 32 Gestion des informations

Plus en détail

Les guides permettent d offrir une saisie rapide sur les opérations comptables les plus courantes.

Les guides permettent d offrir une saisie rapide sur les opérations comptables les plus courantes. La saisie comptable Une bonne gestion d entreprise commence par une bonne saisie des écritures comptables. C est pourquoi, le logiciel EBP Compta PRO Open Line TM propose différents types de saisie adaptés

Plus en détail

Société par Actions Simplifiée au capital de 40.000 uros - R.C. Paris B 321 935 371

Société par Actions Simplifiée au capital de 40.000 uros - R.C. Paris B 321 935 371 F I D A L E X S A S Ordre des Experts Comptables de Paris Ile de France 6 rue Barye 75017 Paris 01 46 22 02 01 01 43 80 54 03 E-mail: fidalex@wanadoo.fr Web: www.cabinet-fidalex.com PRESENTATION MISSIONS

Plus en détail

DÉPENSE FISCALE N 110211. Réduction d impôt pour frais de comptabilité et d adhésion à un centre de gestion ou une association agréés

DÉPENSE FISCALE N 110211. Réduction d impôt pour frais de comptabilité et d adhésion à un centre de gestion ou une association agréés DÉPENSE FISCALE N 110211 Réduction d impôt pour frais de comptabilité et d adhésion à un centre de gestion ou une association agréés SOMMAIRE 1. IDENTITÉ DE LA DÉPENSE... 1 1.1. Description juridique et

Plus en détail

LOCATION ET MAINTENANCE D UNE MACHINE A AFFRANCHIR CAHIER DES CHARGES. Chambre de commerce et d industrie de Limoges et de la Haute-Vienne

LOCATION ET MAINTENANCE D UNE MACHINE A AFFRANCHIR CAHIER DES CHARGES. Chambre de commerce et d industrie de Limoges et de la Haute-Vienne LOCATION ET MAINTENANCE D UNE MACHINE A AFFRANCHIR CAHIER DES CHARGES Date limite de réception des offres : 07 Octobre 2014 Heure limite de réception des offres : 12 heures Lieu de réception des offres

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS NUMÉRO SPÉCIAL LOI DE FINANCES - 15 JANVIER 2014 N 2/2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2013 INTRODUCTION La loi de finances rectificative pour 2013, définitivement adoptée

Plus en détail

Manuel d utilisation EDI TDFC - EDI TVA

Manuel d utilisation EDI TDFC - EDI TVA Manuel d utilisation EDI TDFC - EDI TVA Mai 2007 Sage Division Experts-Comptables - 11 rue de Cambrai - 75945 Paris Cedex 19 Siège Social Sage : 10 rue Fructidor - 75834 Paris Cedex 17 SAS au capital de

Plus en détail

Renseignements complémentaires année 2014

Renseignements complémentaires année 2014 Association Nationale de Gestion des Infirmières et Infirmiers Libéraux N association : 2-02-310 N SIRET : 31908793800043 12 rue Louis Renault CS 70113 31133 BALMA CEDEX Tél : 05.61.58.37.37 Fax : 05.61.61.51.30

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

Dix valeurs pour les soins infirmiers

Dix valeurs pour les soins infirmiers Dix valeurs pour les soins infirmiers La valeur n attendant pas le nombre des années, deux étudiantes en soins infirmiers se sont interrogées sur les valeurs dont l infirmière a besoin pour mieux adapter

Plus en détail

La mission de «tiers de confiance» a été instaurée par l article 68 de la loi 2010-1658 du 29 décembre 2010 de finances rectificative pour 2010.

La mission de «tiers de confiance» a été instaurée par l article 68 de la loi 2010-1658 du 29 décembre 2010 de finances rectificative pour 2010. DROIT FISCAL 64/2012 LES NOUVELLES MISSIONS DES NOTAIRES Les notaires (comme les avocats et les experts comptables) peuvent être habilités par l administration à devenir «tiers de confiance» pour le compte

Plus en détail

Lever de rideau sur la nouvelle version de la génération i7 version 7.10 compatible Windows 8. Web Séminaire Partenaires Sage 26 novembre 2012

Lever de rideau sur la nouvelle version de la génération i7 version 7.10 compatible Windows 8. Web Séminaire Partenaires Sage 26 novembre 2012 Lever de rideau sur la nouvelle version de la génération i7 version 7.10 compatible Windows 8 Web Séminaire Partenaires Sage 26 novembre 2012 Agenda Introduction Gérard LESNE / Directeur Channel Sage PME

Plus en détail

AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE L ESSENTIEL

AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE L ESSENTIEL AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE L ESSENTIEL OCTOBRE 2014 L agenda d accessibilité programmée Page 1 L ACCESSIBILITÉ DE TOUS, PARTOUT 12 millions de Français déclarent avoir un problème de santé depuis

Plus en détail

Loi de finances pour 2015 & rectificative 2014. Campagne déclarative 2015

Loi de finances pour 2015 & rectificative 2014. Campagne déclarative 2015 n 207 - Février 2015 Associations Régionales Agréées de l union des Professions Libérales, à l initiative de l UNAPL FISCAL Principales mesures des Lois de finances P/2 Barème et mesures diverses P/2 Suppression

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux référentiels dont le plus connu et le

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES 25 ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 25 ième

Plus en détail

Atelier n 5 : Les Échanges de Données Informatiques, une réelle opportunité pour le cabinet

Atelier n 5 : Les Échanges de Données Informatiques, une réelle opportunité pour le cabinet Atelier n 5 : Les Échanges de Données Informatiques, une réelle opportunité pour le cabinet 1 EDI : c est quoi? L EDI s inscrit dans un contexte de dématérialisation des échanges entre la banque et ses

Plus en détail

REFORME FISCALE 2014 EN PRATIQUE!

REFORME FISCALE 2014 EN PRATIQUE! REFORME FISCALE 2014 EN PRATIQUE! L'ACTUALITE 12 février 2014 CGPME Ain Le 11 février dernier La CGPME de l'ain a organisé une réunion d'information pratique à la Chambre des Professions libérales, pour

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Lorraine Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux

Plus en détail

Au sommaire. Sommaire. Lettre d information. Calendrier télé-déclaratif & Actualités. L équipe du portail ASPOne.fr

Au sommaire. Sommaire. Lettre d information. Calendrier télé-déclaratif & Actualités. L équipe du portail ASPOne.fr Lettre d information Novembre 2014 - n 46 Sommaire Au sommaire Chers déclarants, A nouveau une actualité très chargée et cette nouvelle lettre d information pour vous mettre à disposition toutes les informations

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

Demande d établissement d un devis et spécifications techniques. d un processus intégré. pour

Demande d établissement d un devis et spécifications techniques. d un processus intégré. pour Demande d établissement d un devis et spécifications techniques d un processus intégré pour l organisation des élections des unions régionales de professionnels de santé en Nord Pas de Calais 1. Les cocontractants

Plus en détail

Règles de gestion presse Document de synthèse

Règles de gestion presse Document de synthèse Règles de gestion presse Document de synthèse Pour dialoguer efficacement... 1 Les enjeux Le SEPM et l Udecam partagent les mêmes ambitions dans ce travail : Simplifier et clarifier les relations agences

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

DÉBAT LE TIERS PAYANT GÉNÉRALISÉ CHEZ LE MÉDECIN

DÉBAT LE TIERS PAYANT GÉNÉRALISÉ CHEZ LE MÉDECIN LE TIERS PAYANT GÉNÉRALISÉ CHEZ LE MÉDECIN Depuis la fin du mois de juillet, le projet de loi relatif à la santé circule entre les ministères et les syndicats de professionnels de santé. Et son article

Plus en détail

Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011

Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011 Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011 La pluralité des lois de finances rectificatives en 2011 nécessite de s attarder sur certains points «sensibles»

Plus en détail

solutions Enfin des S ORGANISER

solutions Enfin des S ORGANISER S ORGANISER Gagner en productivité Enfin des solutions de La dématérialisation existe depuis plus de dix ans. Elle devait s implanter rapidement dans les entreprises, tant elle apporte son lot de simplification

Plus en détail

Convention de «management fees»: qu en est-il aujourd hui?

Convention de «management fees»: qu en est-il aujourd hui? 81 rue du pré Catelan 59110 La Madeleine Tél : 03 20 39 33 47 Fax : 03 20 63 92 21 lille@valoxy.fr www.valoxy.fr Convention de «management fees»: qu en est-il aujourd hui? Attention aux prestations de

Plus en détail

Résultats d enquête. L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? En partenariat avec

Résultats d enquête. L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? En partenariat avec Résultats d enquête Dr Régis MOURIES, Président En partenariat avec L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? Conférence de Presse du 25/11/14 Philippe

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS Synthèse des débats rédigée par : 26 janvier 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Poitiers, le 26 janvier 2012,

Plus en détail

BNC Express EDI-TDFC

BNC Express EDI-TDFC BNC Express EDI-TDFC (revenus 2014) Procédure de dématérialisation de la déclaration 2035, des tableaux OG et de la balance générale Attestation EDIFICAS n 2008.03.0200 Notice d'utilisation 1 bnc express

Plus en détail

BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES

BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES SOMMAIRE I- AVANT-PROPOS I.1- LES TROIS MODES DE FINANCEMENT DU SERVICE PUBLIC D ÉLIMINATION

Plus en détail

DESCRIPTION DU SERVICE

DESCRIPTION DU SERVICE ANNEXE 1 : DESCRIPTION DU SERVICE INTRODUCTION : Le portail jedeclare.com, créé par la profession des experts comptables, permet aux cabinets, aux OGA et aux entreprises de remplir leurs obligations de

Plus en détail

La considération et la reconnaissance de la profession par les pouvoirs publics apparaissent déficitaires :

La considération et la reconnaissance de la profession par les pouvoirs publics apparaissent déficitaires : Note détaillée Le regard des masseurs-kinésithérapeutes sur leur profession Etude Harris Interactive pour L Ordre National des Masseurs-Kinésithérapeutes Les résultats sont issus d une enquête réalisée

Plus en détail

Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif :

Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif : Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif : Un dispositif d une telle ampleur et avec tant d innovations, de simplications et de sécurisation, du jamais

Plus en détail

Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.)

Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.) Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.) Qu est-ce que le C.I.C.E.? Le pour la compétitivité et l emploi (C.I.C.E) est un avantage fiscal qui a pour

Plus en détail

1 Qu appelle-t-on «marge»? Résumé

1 Qu appelle-t-on «marge»? Résumé 1 Qu appelle-t-on «marge»? Résumé Il convient tout d abord de s entendre sur le vocabulaire et de s assurer que l on parle de la même chose. Le terme «marge» est ambigu. Couramment utilisé dans le langage

Plus en détail

Présentation des mesures fiscales à insérer dans le PLDF 2014

Présentation des mesures fiscales à insérer dans le PLDF 2014 1 Présentation des mesures fiscales à I- Cadre Général de la préparation des mesures fiscales du PLDF 2014 1-Le discours Royal du 30 juillet 2013 qui a annoncé la fin de l exonération pour les grands investissements

Plus en détail

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Directorate-General for Communication PUBLIC OPINION MONITORING UNIT Bruxelles, 28 avril 2014 Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Couverture

Plus en détail

Quel est le cadre légal et réglementaire du remplacement d un infirmier libéral par un autre infirmier? Quelles sont les procédures à suivre?

Quel est le cadre légal et réglementaire du remplacement d un infirmier libéral par un autre infirmier? Quelles sont les procédures à suivre? Quel est le cadre légal et réglementaire du remplacement d un infirmier libéral par un autre infirmier? Quelles sont les procédures à suivre? En droit, on considère qu il y a remplacement lorsqu un infirmier

Plus en détail

> Nouveaux services en ligne > avril 4 > Page #

> Nouveaux services en ligne > avril 4 > Page # > Nouveaux services en ligne > avril 4 > Page # Deux nouveaux services en ligne Principes (1/2) Engagé dans le déploiement de la stratégie pour faire entrer l école dans l ère du numérique, votre établissement

Plus en détail

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada MARS 2014 ÉCHEC ET MAT! LES RÉGIMES D ÉPARGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES CANADIENS EN VUE DE LA RETRAITE Notre 6 e sondage annuel Indice canadien de report de la retraite montre

Plus en détail

fiscalité du patrimoine 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université

fiscalité du patrimoine 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université fiscalité du patrimoine 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université Dans la même collection Droit du web 2.0 Droit des assurances Droit des sociétés Droit du travail Droit de l immobilier La

Plus en détail

Mise au point du RSI au moment de manifestations annoncées de travailleurs indépendants

Mise au point du RSI au moment de manifestations annoncées de travailleurs indépendants Note aux rédactions La Plaine Saint-Denis, le 29 janvier 2015 Mise au point du RSI au moment de manifestations annoncées de travailleurs indépendants Des manifestations de travailleurs indépendants sont

Plus en détail

Un régime d assurance? Si oui, lequel?

Un régime d assurance? Si oui, lequel? Un régime d assurance? Si oui, lequel? AFESH-UQAM 20 novembre 2013 Résumé Ce texte présente quelques pistes de réflexion concernant le régime d assurance collective de l AFESH-UQAM. Il s agit d un document

Plus en détail

Epargner à long terme et maîtriser les risques financiers

Epargner à long terme et maîtriser les risques financiers Epargner à long terme et maîtriser les risques financiers Olivier GARNIER David THESMAR 2 juin 2009 Le champ du rapport Point de vue des ménages-épargnants, plutôt que celui du financement de l économie

Plus en détail

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Les pouvoirs publics ont attiré notre attention sur les enjeux de la transmission des entreprises, plus de 100

Plus en détail

NOTE D INFORMATION COMMUNIQUE DE MISE A JOUR

NOTE D INFORMATION COMMUNIQUE DE MISE A JOUR Le 12 Mars 2014 NOTE D INFORMATION Objet : Les nouveautés SAGE V i7.70 COMMUNIQUE DE MISE A JOUR SOMMAIRE Page (s) 1. Le Pôle Financier 2 La Comptabilité Les Moyens de Paiement La Trésorerie LA COMPTABILITÉ

Plus en détail

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015)

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) Préparée pour les Comptables professionnels agréés du Canada Le 1 er mai 2015 Renseignements sur le sondage Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles

Plus en détail

Quelles nouveautés & quelles solutions pour réduire son impôt?

Quelles nouveautés & quelles solutions pour réduire son impôt? Quelles nouveautés & quelles solutions pour réduire son impôt? La Loi de Finances pour 2013 a introduit de nombreuses modifications concernant l ISF : le barème d imposition a été entièrement repensé,

Plus en détail