SOMMAIRE DE L'ANNEXE TECHNIQUE. 1 - Le budget (Annexe A)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE DE L'ANNEXE TECHNIQUE. 1 - Le budget (Annexe A)"

Transcription

1 Circulaire n o du 10 juin 1991 (Education nationale ; Economie, Finances et Budget ; Intérieur) Texte adressé aux préfets de région et de département, aux trésoriers-payeurs généraux, aux recteurs, aux inspecteurs d'académie, directeurs des services départementaux de l'education nationale, aux chefs d'établissement et aux agents comptables. Publication de l'annexe technique à la circulaire n o du 28 mars 1988 portant sur l'organisation économique et financière des établissements publics locaux d'enseignement (EPLE) 1. NOR : MENW C L'évolution de l'organisation administrative et financière des lycées, collèges et établissements d'éducation spéciale, entraînée par les lois et décrets portant sur la décentralisation, a conduit à la parution de la circulaire n o du 28 mars Cette première partie est complétée par l'annexe technique qui apporte des précisions de nature budgétaire et comptable dont la présente publication est l'objet. L'annexe technique dont les dispositions sont immédiatement applicables aborde notamment les points suivants : Le budget (signification, nomenclature) ; La comptabilité générale (nomenclature, commentaires des comptes, schémas d'écritures...) ; Les opérations particulières ; Les dispositions transitoires concernant les exercices 1990 et (BO hors série du 27 juin 1991 et du 28 octobre 1993, BO spécial n o 3 du 28 avril 1994 et BO n o 2 du 10 janvier 2002.) SOMMAIRE DE L'ANNEXE TECHNIQUE 1 - Le budget (Annexe A) 11 - Signification du budget (Annexe A.1) Sections - Droits constatés Règles particulières au service annexe d'hébergement Suivi budgétaire du service annexe d'hébergement Gestion hors groupement de services Gestion en groupement de services Constatation des droits scolaires : dispositions communes concernant les hébergements en groupement de services ou sous convention d'établissements hébergés Rémunérations des personnels d'internat Fonds commun des services d'hébergement La participation aux charges communes Détermination du crédit nourriture Modification des crédits ouverts Pièce annexe au budget et au compte financier 12 - La nomenclature budgétaire (Annexe A.2) Service général Les chapitres de dépenses Intitulés des chapitres de dépenses Contenu des chapitres Les chapitres de recettes Intitulé des chapitres de recettes Services spéciaux Intitulés des services spéciaux Contenu des services spéciaux Correspondance entre les services spéciaux et les comptes 1068, 1104, 1194, 4682 et Opérations en capital Services à comptabilité distincte Section de fonctionnement GRETA Les CFA Eventuels autres services à comptabilité distincte 1 Le fonds académiques de rémunération des personnels d internat (FARPI) évoqué dans cette circulaire a été supprimé suite à l'arrêté du 11 janvier 2006, JO du 21 janvier 2006.

2 La section d'investissement des services à comptabilité distincte 13 - Modèles de budget (Annexe A.3) 14 - Articulation budget/comptabilité - Liens entre la comptabilité administrative et la comptabilité de l'agent comptable (Annexe A.4) Ecritures de l'ordonnateur et du comptable Généralités Dispositions d'ordre pratique Articulation budget-comptabilité Exécution des opérations Structure des documents Enregistrement des opérations Variations des stocks 2 - La comptabilité générale (Annexe B) 21 - La nomenclature comptable (Annexe B.1) 22 - Commentaires des comptes (Annexe B.2) Classe 1 - Comptes de capitaux Compte 10 - Capital et réserves Subdivision du compte Compte Apports Compte Dotation Compte Complément de dotation (collectivité de rattachement) Compte Complément de dotation (autre que la collectivité de rattachement) Compte Dons et legs en capital Compte Affectations Compte Réserves Subdivision du compte Compte Autres réserves Compte Etablissements Comptes 10682, 10684, Services spéciaux Compte Dépréciation de l'actif Compte 11 - Report à nouveau Subdivision du compte Comptes 110 et Report à nouveau Compte 12 - Résultat de l'exercice Subdivision du compte Comptes 120 et Résultat de l'exercice Détermination du résultat de chaque service Soldes des comptes de charges et de produits Compte 13 - Subventions d'investissement Subdivision du compte Compte Subventions d'équipement reçues Compte Autres subventions d'investissement reçues Subventions d'investissement inscrites au compte de résultat (solde débiteur) Compte 15 - Provisions pour risques et charges Subdivision du compte Comptabilisation Compte Provisions pour risques Compte Provisions pour grosses réparations Compte 16 - Emprunts et dettes assimilés Subdivision du compte Compte Dépôts et cautionnements reçus Classe 2 - Comptes d'immobilisations Compte 20 - Immobilisations incorporelles Subdivision du compte Compte Concessions et droits similaires, brevets, licences, marques, procédés et valeurs similaires Compte 21 - Immobilisations corporelles Subdivision du compte

3 Comptabilisation Compte Terrains Compte Aménagements de terrains Compte Constructions Compte Matériels, outillages, agencements et aménagements du matériel et de l'outillage Compte Collections Compte Autres immobilisations corporelles Compte 23 - Immobilisations en cours Subdivision du compte Compte Immobilisations corporelles en cours Comptes 237 et Avances et acomptes versés sur immobilisations Avances et acomptes versés sur immobilisations incorporelles Avances et acomptes versés sur commandes d'immobilisations corporelles Compte 26 - Participations et créances rattachées à des participations Subdivision du compte Compte Titres de participation et parts dans les associations, syndicats et organismes divers Compte Autres formes de participation Compte 27 - Autres immobilisations financières Subdivision du compte Comptes 271 et Titres immobilisés Compte Dépôts et cautionnements versés Comptes 28 et 28 bis - Amortissements et dépréciation des immobilisations Compte 28 - Amortissement des immobilisations Subdivision du compte Comptabilisation Compte 28 bis - Dépréciation des immobilisations Subdivision du compte Comptabilisation Calcul des annuités Mode de calcul Durées d'amortissement ou de dépréciation Compte 29 - Provisions pour dépréciation des immobilisations Subdivision du compte Comptabilisation Classe 3 - Comptes de stocks et d'en-cours Subdivision du compte Comptes 31 et 32 - Stocks de matières premières et autres approvisionnements Comptes 331, 345 et Stocks d'en-cours et de produits finis Classe 4 - Comptes de tiers Compte 40 - Fournisseurs et comptes rattachés Subdivision de compte Compte Fournisseurs - Achats de biens ou de prestations - Exercice précédent Compte Fournisseurs - Achats de biens ou de prestations - Exercice courant Compte Retenues de garantie et opposition Compte Fournisseurs d'immobilisation - Exercice précédent Compte Fournisseurs d'immobilisations - Exercice courant Compte Retenues de garanties et oppositions Compte Fournisseurs - Factures non parvenues Compte Fournisseurs - Avances et acomptes versés sur commandes Compte Fournisseurs - Créances pour emballages et matériels à rendre Compte 41 - Clients et comptes rattachés Subdivision du compte Compte Familles - Frais scolaires - Exercices antérieurs Compte Familles - Frais scolaires - Exercice courant Compte Autres clients - Exercices antérieurs Compte Autres clients - Exercice courant Compte Titrent restaurant Compte Créances contentieuses Comptes 4191 et Avances reçues Compte 42 - Personnel et comptes rattachés

4 Subdivision du compte Compte Rémunérations dues au personnel Compte Personnel - Remboursement de frais Compte Avances et acomptes du personnel Compte Oppositions Comptes 4291 et Déficits constatés Comptes 4294 et Débets constatés Compte 43 - Sécurité sociale et organismes sociaux Subdivision du compte Comptes 431 et Sécurité sociale et autres organismes sociaux Compte Charges à payer et produits à recevoir Charges à payer Produits à recevoir Compte 44 - Etat et autres collectivités publiques Subdivision du compte Compte Etat et autres collectivités publiques : subventions à recevoir ou reçues Subdivision du compte Compte Subventions de l'etat Compte Subventions de la collectivité de rattachement Compte Subventions spécifiques d'autres collectivités publiques Compte Fonds commun des services d'hébergement Compte Opérations particulières avec l'etat, les collectivités publiques, les organismes internationaux Compte Taxes sur le chiffre d'affaires Compte Autres impôts, taxes et versements assimilés Compte Charges à payer et produits à recevoir - Etat et autres collectivités publiques Charges à payer Produits à recevoir Compte 45 - Services à comptabilité distincte Compte 46 - Débiteurs et créditeurs divers Subdivision du compte Compte Créances sur cessions d'immobilisations et de valeurs mobilières de placement Cessions d'immobilisations Cessions de valeurs mobilières de placement Compte Taxes reçues des entreprises et organismes collecteurs Subdivision du compte Comptabilisation Compte Autres comptes débiteurs - Ordres de recettes à recouvrer Subdivision du compte Compte Exercices antérieurs Compte Exercice courant Compte Autres comptes créditeurs - Mandats à payer Subdivision du compte Compte Exercice précédent Compte Exercice courant Compte Virements à ré imputer Compte Excédents de versement à rembourser Compte Oppositions Compte Ordres de paiement de l'ordonnateur Compte Autres comptes débiteurs ou créditeurs Subdivision du compte Compte Semaine des élèves Compte Caisse de solidarité Compte Fonds commun des services d'hébergement Compte Fonds académique de rémunération des personnels d'internat (FARPI) Compte Fonds académique de compensation des ressources de la formation continue Compte Produits à recevoir et charges à payer Compte Produits à recevoir Compte Produits à recevoir sur conventions et autres ressources affectées Subdivision du compte Comptabilisation

5 Compte Charges à payer Compte Charges à payer sur conventions et autres ressources affectées Subdivision du compte Comptabilisation Compte 47 - Comptes transitoires ou d'attente Subdivision du compte Compte Recettes des régisseurs à vérifier Compte Autres recettes à classer Compte Dépensent payées avant ordonnancement Compte Dépensent des régisseurs à vérifier Compte Autres dépenses à régulariser Compte Recettes à transférer Compte Dépenses à transférer Compte 48 - Comptes de régularisation Subdivision du compte Compte Charges constatées d'avance Compte Produits comptabilisés d'avance Compte 49 - Provisions pour dépréciation des comptes de tiers Subdivision du compte Comptabilisation Classe 5 - Comptes financiers Subdivision du compte Compte 50 - Valeurs mobilières de placement Compte 51 - Banques, établissements financiers et assimilés Subdivision du compte Comptes 5112 et Chèques bancaires et chèques postaux Compte Recettes sur carte de crédit à l'encaissement Compte Chèques impayés Comptes 5142 et Compte 53 - Caisse Subdivision du compte Compte Caisse Compte Bons Unesco Compte 54 - Régies d'avances et accréditifs Subdivision du compte Compte Régies d'avances Compte Régies de recettes Compte Avances pour menues dépenses Compte 58 - Virements internes Subdivision du compte Comptabilisation Compte 59 - Provisions pour dépréciation des comptes financiers Subdivision du compte Compte Provisions pour dépréciation des valeurs mobilières de placement Classe 6 - Comptes de charges Principes généraux Dispositions d'ordre pratique Ordre de dépense émis pour un montant inférieur aux droits du créancier Ordre de dépense émis pour un montant supérieur aux droits du créancier Ordre de dépense émis sur imputation erronée Compte 60 - Achats et variation des stocks Subdivision du compte Comptes 601 et Achats de matières premières et achats d'autres approvisionnements Subdivision des comptes Comptabilisation Compte Variation des stocks Subdivision du compte Comptabilisation Compte Achats d'approvisionnements Subdivision du compte

6 Comptabilisation Compte 61 - Services extérieurs Subdivision du compte Compte Sous-traitance générale Compte Crédit-bail mobilier Compte Locations Compte Charges locatives et de copropriété Compte Entretien et réparation Compte Primes d'assurance Compte Divers Compte 62 - Autres services extérieurs Subdivision du compte Compte Rémunération d'intermédiaires et honoraires Compte Publicité, publications, relations publiques Compte Transports de biens et transports collectifs de personnes Compte Frais de mission Compte Charges externes diverses Compte Hébergements Compte 63 - Impôts, taxes et versements assimilés Subdivision du compte Comptes 631 et Impôts, taxes et versements assimilés sur rémunérations Compte 64 - Charges de personnel Subdivision du compte Comptabilisation Compte 65 - Autres charges de gestion courante Subdivision du compte Compte Transfert à des collectivités ou à divers organismes Subdivision du compte Compte Conventions de restauration Compte FARPI Compte Contribution de la formation continue Compte Fonds commun des services d'hébergement Compte Contribution au groupement de services Compte Participation de l'établissement aux services communs Compte Charges spécifiques Subdivision du compte Compte Bourses nationales d'études, bourses d'équipement et primes à la qualification des élèves Compte Dotation d'équipement des élèves Compte Autres bourses Compte Aide sociale en faveur des élèves Compte Autres charges de gestion courante Subdivision du compte Comptabilisation Compte 66 - Charges financières Subdivision du compte Comptabilisation Compte 67 - Charges exceptionnelles Subdivision du compte Compte Charges exceptionnelles sur opérations de gestion Compte Valeurs comptables des éléments d'actif cédés Compte 68 - Dotations aux amortissements et aux provisions Subdivision du compte Compte Dotations aux amortissements sur immobilisations Compte Dotations aux provisions pour risques et charges d'exploitation Compte Dotations aux provisions pour dépréciation des actifs circulants Compte Dotations aux amortissements et aux provisions - Charges financières Compte Dotations aux amortissements et aux provisions - Charges exceptionnelles Classe 7 - Comptes de produits Principes généraux

7 Dispositions d'ordre pratique Ordre de recette émis pour un montant inférieur aux droits acquis par l'établissement Ordre de recette émis pour un montant supérieur aux droits acquis par l'établissement Ordre de recette émis sur imputation erronée Compte 70 - Vente de produits fabriqués, prestations de services, marchandises Subdivision du compte Comptabilisation Compte 71 - Production stockée (variation de l'exercice) Subdivision du compte Compte Variation du stock d'objets confectionnés Compte 72 - Production immobilisée Subdivision du compte Comptabilisation Compte 74 - Subventions d'exploitation Subdivision du compte Comptabilisation Compte 75 - Autres produits de gestion courante Subdivision du compte Compte Redevances pour brevets, licences, marques et procédés, droits et valeurs similaires Compte Transferts d'établissements ou de collectivités publiques Subdivision du compte Comptabilisation Compte Divers autres produits de gestion courante Subdivision du compte Compte Produits de gestion courante provenant de l'annulation de mandats des exercices antérieurs Comptes 7586 et Contributions Compte 76 - Produits financiers Subdivision du compte Compte Produits financiers Compte 77 - Produits exceptionnels Subdivision du compte Compte Produits exceptionnels sur opération de gestion Compte Produits de cessions d'éléments d'actif Compte Quote-part des subventions d'investissement virée aux résultats de l'exercice Compte 78 - Reprises sur amortissements et provisions Subdivision du compte Comptabilisation Compte 79 - Transfert de charges Classe 8 - Comptes spéciaux Subdivision du compte Compte 80 - Engagements hors bilan Subdivision du compte Comptabilisation Compte 88 - Valeurs inactives Subdivision du compte Comptabilisation Compte 89 - Bilan Subdivision du compte Compte Bilan d'ouverture Compte Bilan de clôture (compte cité pour mémoire, à ne pas utiliser) 23 - Schémas d'écriture (Annexe B.3) Charges/produits de l'exercice Planche n o 1 - Achat (service général) avec paiement partiel en numéraire dans l'exercice. Planche illustrant les commentaires et pour l'utilisation du compte 4668 Planche n o 2 - Achat (service général) avec prise en charge l'année N et paiement l'année N + 1 Planche n o 3 - Paie Planche n o 4 - Achat de petit outillage pour l'enseignement technique Planche n o 5 - Créances pour emballages et matériels à rendre. Planche illustrant le commentaire Planche n o 6 - Crédit-bail. Planche illustrant le commentaire 22743

8 Planche n o 7 - Contributions entre services : cas d'un établissement à la fois support et membre d'un groupement de services. Planche illustrant les commentaires et Planche n o 8 - Contribution des établissements membres au financement d'un groupement de services. Planche illustrant les commentaires et Planche n o 9 - Régularisation de charges avant la clôture de l'exercice : cas d'un ordre de dépense inférieur aux droits du créancier Planche n o 10 - Régularisation de charges après la clôture de l'exercice : cas d'un ordre de dépense supérieur aux droits du créancier. Planche illustrant le commentaire 22722/A Planche n o 11 - Régularisation de charges après la clôture de l'exercice : cas d'un ordre de dépense supérieur aux droits du créancier. Planche illustrant le commentaire 22722/B Planche n o 12 - Subvention globale de la collectivité de rattachement. Planche illustrant le commentaire Planche n o 13 - Subventions spécifiques. Bourses en espèces Planche n o 14 - Ressources spécifiques. Caisse de solidarité. Planche illustrant le commentaire Planche n o 15 - Produits à recevoir et charges à payer sur conventions et autres ressources affectées [projet d'établissement (FAI, PAE...)]. Planche illustrant les commentaires et Planche n o 16 - Concessions de logement. Planche illustrant le commentaire 2283 Planche n o 17 - Objets confectionnés (fabriqués par l'enseignement technique). Planche illustrant le commentaire Planche n o 18 - Régularisation de produits scolaires avant la clôture de l'exercice. Planche illustrant le commentaire 22822/A Planche n o 19 - Régularisation de produits scolaires après la clôture de l'exercice. Planche illustrant le commentaire 22822/B Planche n o 20 - Journée complémentaire Opérations relatives aux régies Planche n o 21 - Régie de recettes ouverte dans un établissement autonome (agence comptable). Opérations et cours d'exercice. Planche illustrant le commentaire Planche n o 22 - Régie de recettes ouverte dans un établissement jumelé. Opérations en cours d'exercice. Planche illustrant le commentaire Planche n o 23 - Régie de recettes ouverte dans un établissement autonome (agence comptable). Opérations pendant la journée complémentaire. Planche illustrant le commentaire Planche n o 24 - Régie de recettes ouverte dans un établissement jumelé. Opérations pendant la journée complémentaire. Planche illustrant le commentaire Planche n o 25 - Régie d'avances ouverte dans un établissement autonome (agence comptable). Opérations en cours d'exercice. Planche illustrant le commentaire Planche n o 26 - Régie d'avances ouverte dans un établissement jumelé. Opérations en cours d'exercice. Planche illustrant le commentaire Planche n o 27 - Régie d'avances ouverte dans un établissement autonome (agence comptable). Opérations pendant la journée complémentaire. Planche illustrant le commentaire Planche n o 28 - Régie d'avances ouverte dans un établissement jumelé. Opérations pendant la journée complémentaire. Planche illustrant le commentaire Opérations sur les immobilisations Immobilisations incorporelles et corporelles Planche n o 29 - Entrée d'immobilisation. Dotation ou affectation. Planche illustrant le commentaire Planche n o 30 - Acquisition d'une immobilisation sur subvention spécifique de la collectivité de rattachement (dans l'exemple : la région). Planche illustrant le commentaire Planche n o 31 - Entrée d'immobilisation. Subvention en nature. Planche illustrant le commentaire 2214 Planche n o 32 - Entrée d'immobilisation. Acquisition par prélèvement sur fonds de roulement (immobilisation acquise et payée dans l'exercice) Planche n o 33 - Entrée d'immobilisation. Acquisition par prélèvement sur fonds de roulement (immobilisation acquise lors de l'exercice N et payée en N + 1) Planche n o 34 - Immobilisation acquise par prélèvement sur réserves d'un service spécial Planche n o 35 - Immobilisation acquise sur ressource spécifique (taxe d'apprentissage). Planche illustrant le commentaire Planche n o 36 - Création d'une immobilisation par l'établissement pour lui-même sans en-cours. Planche illustrant le commentaire 2285 Planche n o 37 - Création d'une immobilisation par l'établissement pour lui-même avec en-cours. Planche illustrant les commentaires 2223 et 2285 Planche n o 38 - Régularisation de dépense d'immobilisation : cas d'un ordre de dépense inférieur aux droits du créancier Planche n o 39 - Régularisation de dépense d'immobilisation : cas d'un ordre de dépense supérieur aux droits du créancier. Planche illustrant le commentaire 2272 Planche n o 40 - Dépréciation des immobilisations (amortissement pour ordre). Planche illustrant les commentaires et Planche n o 41 - Amortissement réel des immobilisations : hypothèse d'une immobilisation acquise sur fonds propres. Planche illustrant les commentaires et

9 Planche n o 42 - Cession d'une immobilisation financée par un don ou legs. Planche illustrant les commentaires , et Planche n o 43 - Cession d'une immobilisation financée par subvention et ayant subi une dépréciation. Planche illustrant les commentaires , 22893, et Planche n o 44 - Cession d'une immobilisation financée sur fonds de réserves et ayant subi un amortissement réel budgétaire. Planche illustrant les commentaires et Immobilisations financières Planche n o 45 - Acquisition de titres. Comptabilisation des intérêts courus et des intérêts encaissés. Planche illustrant les commentaires et Planche n o 46 - Acquisitions de valeurs mobilières de placement (VMP) avec comptabilisation des intérêts courus. Planche illustrant le commentaire 2262 Planche n o 47 - Provision pour dépréciation des titres de participation. Planche illustrant les commentaires et Planche n o 48 - Provision pour dépréciation des valeurs mobilières de placement (VMP). Planche illustrant les commentaires et 2262 Planche n o 49 - Cession de titres de participation provisionnés. Planche illustrant les commentaires 2262, et Planche n o 50 - Cession de titres de participation. Intérêts courus. Planche illustrant le commentaire 2225 Planche n o 51 - Cession de valeurs mobilières de placement (VMP) avec plus-value. Planche illustrant les commentaires , 2262, et Planche n o 52 - Cession de valeurs mobilières de placement (VMP) avec moins-value. Planche illustrant les commentaires , 2262, et Opérations de clôture de l'exercice Planche n o 53 - Provisions pour risques et charges. Planche illustrant le commentaire 2215 Planche n o 54 - Provisions pour dépréciation des comptes de tiers. Planche illustrant le commentaire 2250 Planche n o 55 - Charges à payer (exemple du compte 408). Planche illustrant le commentaire Planche n o 56 - Charges constatées d'avance. Planche illustrant le commentaire Planche n o 57 - Produits comptabilisés d'avance. Planche illustrant le commentaire Planche n o 58 - Régularisation de produits. Produits à recevoir. Planche illustrant le commentaire Place n o 59 - Variation des stocks. Matières premières et fournitures consommables (stockage complémentaire). Planche illustrant le commentaire 2232 Planche n o 60 - Variation des stocks. Matières premières et fournitures consommables (déstockage). Planche illustrant le commentaire 2232 Planche n o 61 - Variation des stocks. En-cours et produits (stockage complémentaire). Planche illustrant les commentaires 2233 et 2284 Planche n o 62 - Variation des stocks. En-cours et produits (déstockage). Planche illustrant les commentaires 2233 et Opérations diverses Planche n o 63 - Constructions. Gros travaux. Convention de mandat de maîtrise d'ouvrage public (MOP). Planche illustrant le commentaire Planche n o 64 - Constructions. Gros travaux. Subvention d'investissement. Planche illustrant le commentaire Opérations particulières en rapport avec l'organisation comptable Planche n o 65 - Groupement comptable. Planche illustrant le commentaire 2246 Planche n o 66 - Cartes de crédit : cas d'un établissement autonome (agence comptable). Planche illustrant le commentaire Détermination du résultat Planche n o 67 - Détermination du résultat. Planche illustrant les commentaires et Le compte financier (Annexe C)

10 4 - Les opérations particulières (Annexe D) 41 - Suivi des relations avec les familles Fiche élève L'avis aux familles L'état exécutoire Etat des droits constatés et des bourses 42 - Tickets repas Les tickets La fiche de compte des tickets repas Le journal des tickets repas vendus Tenue pratique des documents tickets repas 43 - Objets confectionnés Remboursement de matière d'œuvre d'exercices d'élèves Prestations de service Objets confectionnés non suivis en stock Objets confectionnés suivis en stock Remarques générales sur les procédures Constatation des droits relatifs aux objets confectionnés 44 - Suivi des relations avec les fournisseurs Le bon de commande Description Modalités d'utilisation du bon de commande La fiche individuelle de fournisseur Table analytique (Annexe E)

11 Annexe A La présente annexe apporte à la circulaire n o du 28 mars 1988 les précisions techniques de nature budgétaire et comptable qu'imposent la modernisation de la nomenclature comptable et l'utilisation de nouveaux matériels de gestion. Elle s'applique donc aux établissements couverts par le champ de l'instruction précitée. 1 - LE BUDGET Annexe A Signification du budget Le budget prévoit et autorise la totalité des charges et des ressources de l'établissement quelle que soit leur fonction ou leur affectation Sections - Droits constatés Le cadre budgétaire comprend deux sections : la section de fonctionnement et la section d'opérations en capital. La première section décrit les opérations affectant les résultats y compris les opérations sur ressources affectées. Ces résultats se traduisent par un accroissement ou une diminution du total des capitaux de l'établissement. La deuxième section décrit les opérations affectant la composition du patrimoine : hormis le cas des apports en capital, il s'agit uniquement de modifications dans la répartition des éléments d'actif et de passif (transformation de disponibilités en titres par exemple ; inversement, lors de la revente des titres, le gain ou la perte résultant éventuellement de l'opération d'achat et de revente est décrit à la première section). La deuxième section ne se borne donc pas à retracer les investissements effectués et leur mode de financement. Elle présente l'ensemble des ressources en capital (dotations, produits des cessions de titres...) et l'emploi qui en est fait (acquisition de titres, constitution d'approvisionnements...). A la première section se trouve déterminé le résultat excédentaire ou déficitaire de la gestion annuelle, tandis que la deuxième section renseigne sur l'évolution de la situation patrimoniale de l'établissement. Les recettes et les dépenses budgétaires ne correspondent pas aux règlements matériels effectifs, mais aux «constatations de droits». En effet, c'est le montant des ordres de recettes émis par l'ordonnateur et pris en charge par l'agent comptable qui est imputé en recettes budgétaires et non pas celui des encaissements effectués. De même, est imputé en dépenses budgétaires le montant des mandats émis par l'ordonnateur et visés par l'agent comptable et non pas celui des mandats payés. Le budget repose sur la notion de «droits constatés» au profit ou à l'encontre de l'établissement. Il vise à prévoir le véritable enrichissement ou le véritable appauvrissement qui interviendra au cours de l'exercice. De ce point de vue, le compte financier qui rend compte de l'exécution budgétaire justifie les différences de disponibilités constatées en fin d'exercice et retrace toute l'activité et son incidence sur le patrimoine de l'établissement Règles particulières au service annexe d'hébergement Le service d'hébergement doit couvrir par ses ressources la totalité des charges qu'implique son fonctionnement. Un document obligatoirement joint au budget présente les prévisions de recettes et dépenses de ce service Suivi budgétaire du service annexe d'hébergement Il convient de distinguer deux cas de figure ; celui où le service est géré hors groupement de services et celui où il est géré en groupement de services Gestion hors groupement de services Lorsqu'un établissement doté d'un service annexe d'hébergement n'accueille pas d'élève en provenance d'un autre établissement, celui-ci peut gérer ce service soit au sein du service général, soit par l'intermédiaire d'un service spécial ouvert à cet effet. Dans le premier cas, les dépenses directes figurent au chapitre E et les recettes sont inscrites à chaque chapitre concerné. Dans le second cas, les dépenses et les recettes sont inscrites dans les chapitres respectifs du service spécial de la catégorie «Autres services annexes : R 2 - Service annexe d'hébergement». Lorsqu'un établissement doté d'un service annexe d'hébergement accueille, sur la base d'une convention, des élèves d'un autre établissement (ex. : cas des ensembles immobiliers), celui-ci peut, dans les conditions définies supra, gérer ce service soit au sein du service général (chapitre E en dépenses), soit par l'intermédiaire d'un service spécial ouvert à cet effet (service spécial R 2).

12 Gestion en groupement de services Lorsqu'un établissement doté d'un service annexe d'hébergement accueille des élèves d'un autre établissement dans le cadre d'un groupement de services constitué pour la restauration et l'internat, ce service est géré au sein du service spécial L 2 - Service annexe d'hébergement de la catégorie «groupements de services». Les dépenses et les recettes sont alors inscrites dans les chapitres respectifs du service spécial L Constatation des droits scolaires : dispositions communes concernant les hébergements en groupement de services ou sous convention d'établissements hébergés Le conseil d'administration de l'établissement gestionnaire du service se prononce par une délibération sur le tarif et ses modalités d'application dans le cadre de la réglementation en vigueur. Une convention votée par les conseils d'administration des établissements participant au service annexe d'hébergement et soumise aux autorités de contrôle organise les rapports entre les établissements et les obligations réciproques. Il convient de noter que, quels que soient le mode d'organisation ou la méthode de suivi budgétaire, dès lors qu'un établissement doté d'un service annexe d'hébergement accueille des élèves en provenance d'un autre établissement, chaque établissement constate les droits scolaires des familles et mandate globalement le produit à l'établissement gestionnaire du service de restauration après déduction du trousseau des élèves, de la participation des familles à la rémunération du personnel d'internat et de la cotisation à l'éventuel fonds commun des services d'hébergement. L'établissement gestionnaire du service enregistre les produits et les charges de l'hébergement selon les cas, soit au service général de son budget (chapitre E), soit au service spécial R 2, soit encore au service spécial L 2, ouverts à son budget. Il est toutefois admis dans le cadre d'un ensemble immobilier, si la convention passée entre les établissements le prévoit, que les charges et produits relatifs à la restauration et à l'internat ne figurent que dans le budget de l'établissement qui gère les crédits mis en commun. Dans ce cas, les charges et produits de restauration et d'internat ne sont pas retracés dans le budget des autres établissements auprès desquels aucun personnel d'internat n'est implanté Rémunération des personnels d'internat Cette charge du service annexe est financée conjointement par les familles et l'etat sauf dans les établissements d'éducation spéciale où cette charge incombe entièrement à l'etat. La participation des familles est déterminée par un arrêté du ministère de l'education nationale qui fixe le pourcentage des produits scolaires affectés à cette charge. Elle est calculée pour le budget sur les recettes prévues ou pour la charge réelle sur les ordres de recettes émis sur les familles. La participation de l'etat est versée sous forme de subvention, elle est égale à la différence entre la rémunération des personnels et la participation des familles. Dans les académies où un fonds académique de rémunération des personnels d'internat est institué, chaque établissement gestionnaire d'un service annexe verse la participation des familles à l'agent comptable désigné pour la gestion du fonds, qui enregistre également la participation de l'etat Fonds commun des services d'hébergement La cotisation au fonds commun des services d'hébergement est calculée en appliquant aux produits scolaires le pourcentage de cotisation fixé par la collectivité de rattachement de l'établissement. Les produits scolaires ne doivent supporter qu'une cotisation à un fonds commun des services d'hébergement La participation aux charges communes Cette participation est calculée à partir du pourcentage fixé par une décision du conseil d'administration de l'établissement gérant le service d'hébergement. Ce pourcentage s'applique aux recettes d'hébergement, de reversement forfaitaire d'autres établissements, de repas fournis et aux produits scolaires perçus sur les familles dans les limites fixées par l'article 3 du décret n o du 4 septembre Cette participation tient compte des orientations données par la collectivité de rattachement. Le chef d'établissement, dans son rapport de présentation du budget, commente et justifie le choix du pourcentage qu'il propose au vote du conseil d'administration. Il est prévu par ailleurs des dispositions particulières aux établissements d'éducation spéciale et aux établissements des départements d'outre-mer Détermination du crédit nourriture Le crédit global nourriture représente, sous réserve des dispositions particulières ci-dessus évoquées, la différence entre les recettes et les prélèvements pour le trousseau des élèves, pour la rémunération des personnels d'internat, des charges sociales et fiscales des maîtres au pair, éventuellement pour le fonds commun des services d'hébergement et la participation aux charges communes. Sur ce crédit s'imputent les achats de denrées, les achats de repas confectionnés, les petites fournitures consommables (par exemple des serviettes en papier). Certains achats de petit matériel, linge, vêtements de travail sont financés par la participation aux charges communes. Ce crédit est modifié par les subventions accordées, par exemple, au titre de la consommation des produits laitiers ou exceptionnellement : Par le fonds commun des services d'hébergement ; Par les prélèvements sur le fonds de roulement.

13 Modification des crédits ouverts Les crédits du chapitre E et ceux du chapitre de dépenses des services spéciaux L 2 et R 2 sont déterminés en fonction de recettes budgétairement affectées, ils varient en fonction des recettes constatées Pièces annexes au budget et au compte financier Tout établissement gestionnaire d'un service annexe d'hébergement joint à son budget un document explicatif et justificatif des crédits ouverts. Annexe A La nomenclature budgétaire La nomenclature budgétaire rend compte par ses chapitres des différents types d'activités de l'eple. Il appartient à l'ordonnateur de présenter dans son rapport au conseil d'administration, lors du vote du budget et des décisions budgétaires modificatives, les lignes de gestion de crédit à l'intérieur des chapitres de dépenses. Il doit veiller à ce que ces divisions soient représentatives de l'activité pour les membres du conseil d'administration. Par exemple, les chapitres A 1 et J 1 peuvent opportunément être subdivisés par discipline enseignée. Le budget présenté par chapitre est voté dans son ensemble par le conseil d'administration dans le respect de l'unité budgétaire Service général Les chapitres de dépenses Les autorisations de dépenses sont présentées par chapitre. Les crédits inscrits au niveau des chapitres sont limitatifs, exception faite de ceux inscrits au chapitre E (cf. paragraphe 12112). La nomenclature budgétaire, conforme à la présentation des dépenses selon leur objet (section de fonctionnement), comporte les chapitres suivants : Intitulé des chapitres de dépenses A.1 Activités éducatives et pédagogiques financées sur ressources générales A.2 Activités éducatives et pédagogiques financées sur ressources spécifiques B - Viabilisation C - Entretien D - Autres charges générales E - Restauration et internat F - Aides et transferts G - Participation aux dépenses communes Contenu des chapitres Chapitre A.1 - Activités éducatives et pédagogiques sur ressources générales (enseignement général). Sur ce chapitre sont imputées les dépenses pédagogiques financées grâce aux recettes globales de fonctionnement. Chapitre A.2 - Activités éducatives et pédagogiques sur ressources spécifiques. Sur ce chapitre sont imputées les dépenses pédagogiques financées grâce à une ressource spécifique lorsque ces dépenses sont imputables à un compte de charge par nature unique (ex. : dépenses pour manuels scolaires). Chapitre B - Viabilisation. Sur ce chapitre sont imputées notamment les dépenses de combustibles et de fluides, la participation à un groupement de service de chauffage ainsi que les charges de viabilisation liées à des contrats (ex. : P 1). Chapitre C - Entretien. Sur ce chapitre sont imputées les dépenses de nature non pédagogiques, d'entretien, de réparation, de fournitures et petit matériel d'entretien ainsi que de matériels, mobiliers et outillages non immobilisables. La participation à un groupement de services pour l'entretien est également imputée à ce chapitre. Chapitre D - Autres charges générales. Sur ce chapitre sont imputées les autres dépenses de fonctionnement du service général. Chapitre E - Restauration et internat. Sur ce chapitre sont imputées les dépenses de restauration et d'internat financées grâce aux recettes spécifiques de cette activité (droits scolaires, produits d'hébergement, subventions du fonds commun des services d'hébergement, subvention pour rémunération du personnel d'internat, subvention pour la consommation de produits laitiers...).

14 Les crédits ouverts à ce chapitre évoluent en fonction de la réalisation des recettes auxquelles ils sont réglementairement liés. L'agent comptable est régulièrement informé de la variation des ouvertures de crédits par l'ordonnateur. Ces dispositions s'appliquent également lorsque le service annexe d'hébergement est géré en groupement de services (L 2) ou par l'intermédiaire d'un service spécial ouvert hors groupement de services (R 2). Chapitre F - Aides et transferts. Sur ce chapitre sont imputées les bourses et aides aux élèves résultant de la réglementation nationale sur les bourses, des décisions d'attribution de subvention pour bourses prises par des collectivités ou de l'application des décisions du conseil d'administration sur l'emploi des fonds de la caisse de solidarité. Chapitre G - Participation aux dépenses communes (ensembles immobiliers). Sur ce chapitre est imputée la participation de l'établissement membre d'un ensemble immobilier à la gestion commune. La participation de chacun des établissements est déterminée par convention Les chapitres de recettes Les recettes sont présentées par chapitre en fonction de leur nature Intitulé des chapitres de recettes Chapitre 70 - Ventes de produits fabriqués, prestations de services, marchandises. Chapitre 71 - Production stockée. Chapitre 72 - Production immobilisée. Chapitre Subventions d'exploitation de l'etat. Chapitre Subventions des collectivités publiques et organismes internationaux. Chapitre Dons et legs. Chapitre Autres subventions d'exploitation. Chapitre 75 - Autres produits de gestion courante. Chapitre 76 - Produits financiers. Chapitre 77 - Produits exceptionnels. Chapitre 78 - Reprises sur amortissements et provisions Services spéciaux Le service spécial est utilisé lorsqu'il convient d'identifier et de suivre budgétairement, tant en charges qu'en produits : Soit un service de l'établissement ; Soit une mission avec financement affecté ou spécifique. Certaines activités suivies en service spécial génèrent des ressources. A ce titre, le service spécial correspondant est doté de réserves propres. Chaque service spécial est identifié par un code alphanumérique. Il comprend un seul chapitre de charges et un seul chapitre de produits. Dans le cas où un service spécial ne dispose que de ressources affectées, les recettes sont comptabilisées à hauteur des dépenses Intitulés des services spéciaux Services spéciaux avec réserves J - Formation initiale. J 1 - Enseignement technique. Stages en entreprise. J 2 - Centre d'éducation aux technologies appropriées au développement (CETAD) ou centre de formation des artisans (CFAR). L - Groupements de services. L 1 - Equipe mobile d'ouvriers professionnels. L 2 - Service annexe d'hébergement. R - Autres services annexes. R 2 - Service annexe d'hébergement (hors groupement de services) Services spéciaux sans réserve J - Formation initiale. J 3 - Projet d'établissement (fonds d'aide à l'innovation, projet d'action éducative...). J 4 - Zone d'éducation prioritaire. J 5 - Sections sports-études. J 6 - Action d'insertion professionnelle. J 7 - Centre expérimental.

15 K - Formation continue. K 1 - Actions de formation continue. M - Actions de formation des personnels de l'education nationale. M 1 - Actions de formation des personnels de l'education nationale. N - Activités péri et parascolaires. N 1 - Fonds de vie lycéenne. N 2 - Actions d'animation. N 3 - Appariements, voyages, échanges. N 4 - Centres d'accueil. R - Autres services annexes. R 1 - Transports scolaires Remarques Il est possible, en tant que de besoin, qu'il s'agisse d'un service spécial avec ou sans réserve, d'ouvrir dans chacune des catégories (formation initiale, formation continue, groupements de services, actions de formation des personnels de l'education nationale, activités péri et parascolaires et autres services annexes), un service spécial intitulé «autre service spécial» et identifié par le numéro 8, l'intitulé et la lettre correspondants à la catégorie dans laquelle il s'insère (ex. : J 8 - Autre service spécial de formation initiale). J - Formation initiale Contenu des services spéciaux Les services spéciaux «formation initiale» (J.) comprennent des services bénéficiant de ressources particulières et dont l'identification est nécessaire (enseignement technique, sections sports-études) ou des services dont l'etat assume la charge, en raison des compétences qu'il conserve, par des subventions spécifiques (stages en entreprise pour les élèves de l'enseignement professionnel...). Le service spécial J 8, subdivisable, doit permettre l'adaptation de la nomenclature aux besoins à venir. K - Formation continue. Les actions de formation continue sont gérées par les GRETA dans le cadre d'un service à comptabilité distincte sans personnalité juridique. L - Groupements de service. La gestion d'un groupement de services s'effectue sous forme de service spécial. Chaque établissement membre contribue au groupement selon les critères définis par la convention constitutive. M - Actions de formation des personnels de l'education nationale. Lorsqu'un établissement supporte des dépenses de formation de personnel de l'education nationale, en bénéficiant de ressources à ce titre, il enregistre les charges et les produits au sein d'un service spécial codifié M. Chaque action de formation est gérée dans un service spécial M. qui lui est propre. N - Activités péri et parascolaires. Qu'elles donnent lieu à des conventions de ressources affectées ou non, les activités péri et parascolaires font l'objet d'un service spécial qui retrace les activités développées notamment à l'initiative des collectivités locales et grâce aux moyens qu'elles mettent à disposition en complément de l'enseignement initial national. Chaque convention conclue au titre de ces activités est gérée sous forme de service spécial codifié N. R - Autres services annexes. Les autres services que peut rendre un établissement doivent être fondés par une convention. Chaque service est géré sous forme de service spécial. La codification R 1 est réservée aux «transports scolaires».

16 Correspondance entre les services spéciaux et les comptes 1068, 1104, 1194, 4682 et 4686 Remarques. - Il est possible, en tant que de besoin, qu'il s'agisse d'un service spécial avec ou sans réserves d'ouvrir dans chacune des catégories (formation initiale, formation continue, groupements de services, actions de formation des personnels de l'education nationale, activités péri et parascolaires et autres services annexes), un service spécial intitulé «autre service spécial» et identifié par le chiffre 8, l'intitulé et la lettre correspondants à la catégorie dans laquelle il s'insère (ex. : J 8 - Autre service spécial de formation initiale). Il convient alors d'ouvrir en fonction des nécessités les subdivisions correspondantes aux comptes de réserves (1068), aux comptes de report à nouveau (1104 et 1194) ainsi qu'aux comptes de produits à recevoir (4682) et de charges à payer (4686) en rajoutant au radical du compte concerné le chiffre 28. Les services spéciaux non dotés de réserve et ne fonctionnant pas sur la base de convention ou de mixité de financement de ressources affectées apparaissent sur ce tableau pour mémoire (ex. : N 1 - Fonds de vie lycéenne). La subvention reçue est constatée pour ce service spécial au compte

17 123 - Opérations en capital Le chapitre des opérations en capital est identifié en dépenses par le code ZD et en recettes par le code ZR. Chapitre des dépenses : ZD. Sur ce chapitre sont imputées les dépenses relatives aux acquisitions d'immobilisations, augmentations de stocks, quotesparts des subventions d'investissement inscrites au compte de résultat, achats de valeurs mobilières de placement, reprises de provisions (15 et 29, 39, 49, 59), et aux autres dépenses en capital. Chapitre des recettes : ZR. Sur ce chapitre sont enregistrées les recettes relatives aux apports, aliénations d'immobilisations, diminutions de stocks, subventions d'investissement, dotations aux provisions et autres recettes en capital Services à comptabilité distincte Section de fonctionnement GRETA Les chapitres de dépenses sont les suivants : Chapitre H 1 - Frais de personnels. Sur ce chapitre sont mandatées les dépenses de personnel salarié réglées sur le budget du GRETA (rémunération des personnels administratifs, enseignants, personnels ouvriers et de service, charges sociales et fiscales, cotisations aux fonds académiques, emplois gagés et non titulaires, indemnités pour perte d'emploi). Chapitre H 2 - Frais pédagogiques. Sur ce chapitre sont mandatées les dépenses pédagogiques (fonctionnement) du GRETA. Chapitre H 3 - Frais d'occupation des locaux. Sur ce chapitre sont mandatées les dépenses de locaux à usage administratif ou d'enseignement (fonctionnement) du GRETA, que ces dépenses soient réglées aux établissements membres du groupement ou à des tiers. Chapitre H 4 - Frais de déplacement. En particulier les frais relatifs aux déplacements du personnel affecté au GRETA. Chapitre H 5 - Frais généraux. Les chapitres de recettes sont identiques à ceux du service général de l'établissement : Chapitre 70 - Ventes de produits fabriqués, prestations de services. Chapitre 71 - Production stockée. Chapitre 72 - Production immobilisée. Chapitre Subventions de l'etat. Chapitre Subventions des collectivités publiques et organismes internationaux. Chapitre Dons et legs. Chapitre Autres subventions d'exploitation. Chapitre 75 - Autres produits de gestion courante. Chapitre 76 - Produits financiers. Chapitre 77 - Produits exceptionnels. Chapitre 78 - Reprises sur amortissements et provisions Les CFA (section de fonctionnement) Les chapitres de dépenses sont les comptes de charges à deux chiffres de la nomenclature comptable. Les chapitres de recettes sont identiques à ceux du service général du budget principal Eventuels autres services à comptabilité distincte (section de fonctionnement) Les chapitres de dépenses sont, selon les besoins, conformes aux nomenclatures du service général, du GRETA, ou du CFA. Les chapitres de recettes sont identiques à ceux du service général du budget principal. Elle est identique à celle du budget principal La section d'investissement des services à comptabilité distincte

18 Annexe A Les modèles d'imprimés budgétaires sont joints en annexe Annexe A Articulation budget/comptabilité Liens entre la comptabilité administrative et la comptabilité de l'agent comptable Ecritures de l'ordonnateur et du comptable Généralités La comptabilité administrative de l'établissement tenue par le gestionnaire sous l'autorité de l'ordonnateur embrasse pour l'ensemble du budget tout ce qui concerne : La constatation des droits de l'établissement et la mise en recouvrement des produits ; L'engagement, la liquidation et le mandatement des dépenses. La comptabilité administrative établie par année a notamment pour objet : De suivre l'exécution du budget en rapprochant les droits constatés des prévisions budgétaires ; De permettre la certification, en toute connaissance, des documents soumis par l'agent comptable au visa de l'ordonnateur. Le gestionnaire sous l'autorité de l'ordonnateur tient, par exercice : Un journal des ordres de reversement : La procédure de l'ordre de reversement n'est utilisée que dans les cas suivants : Annulation totale ou partielle d'un ordre de dépense ; Traitement des avoirs relatifs à la régularisation des prises en charge des mandats concernant les immobilisations (classe 2) ; Constatation d'une moins-value sur cession de valeurs mobilières de placement (compte Charges financières) ; Avoirs relatifs à un retour de marchandises non conformes, exclusivement ; Un journal des ordres de recettes : La procédure de l'ordre de recette permet la constatation d'un droit au profit de l'établissement, ceci inclut également les recettes spécifiques afférentes aux charges supportées par l'établissement pour le compte d'un tiers (téléphone, dégradations, prestations, notamment celles relatives aux concessions de logement...). De même, relèvent de cette procédure les recettes spécifiques provenant d'avoirs sur factures déjà payées ; Un journal des mandats ; Un journal des ordres de réduction ou d'annulation de recettes ; Un livre d'enregistrement, par subdivisions budgétaires, des ordres de recettes et des ordres de dépenses donnant le développement des inscriptions portées sur les bordereaux d'émissions. Le livre d'enregistrement des recettes et des dépenses est tenu sur fiches ou feuillets mobiles ou sur registre relié. Il peut également être scindé en deux registres distincts : l'un pour les recettes, l'autre pour les dépenses ; Un livre d'enregistrement par subdivisions budgétaires des engagements de dépenses composé éventuellement de fiches ou feuillets mobiles. Pour sa part, l'agent comptable est chargé de la tenue de la comptabilité deniers et valeurs. Il est également responsable de la comptabilité matière étant entendu que lorsqu'il ne peut la tenir lui-même, il en exerce le contrôle. La comptabilité doit être tenue en partie double, ce qui implique que pour décrire chaque opération, on emploie deux comptes dont l'un est débité et l'autre crédité Dispositions d'ordre pratique Les dispositions d'ordre pratique concernant les recettes, les dépenses ainsi que les redressements d'erreurs sont décrites aux paragraphes 2272 et Articulation budget-comptabilité Le décret n o du 10 décembre 1953 et le décret n o du 29 décembre 1962 ont aligné le cadre budgétaire sur le cadre comptable. La nomenclature budgétaire en chapitres s'inspire du plan de compte de l'établissement qui lui-même procède du plan comptable général Exécution des opérations Les recettes et les dépenses budgétaires correspondent à la notion de droits constatés comme les charges et les produits comptables et non à celles d'encaissement-décaissement. Dans le cadre de l'exercice (du 1 er janvier à la fin de la journée complémentaire), le droit constaté ou le service fait ne pouvant être postérieur au 31 décembre de l'exercice concerné : Les opérations comptables de prise en charge de ces documents budgétaires s'effectuent selon le même calendrier (du 1 er janvier à la fin de la journée complémentaire) ;

19 Par contre, les opérations d'encaissement ou de décaissement s'exécutent dans le cadre de l'année civile (du 1 er janvier au 31 décembre) Structure des documents Des analogies existent entre : La première section et le compte de résultat ; La deuxième section et le bilan Enregistrement des opérations Une comptabilité unique est tenue par l'agent comptable pour décrire à la fois l'exécution du budget et l'activité de l'organisme selon les normes du plan comptable général (PCG). Le compte financier rend compte ainsi de l'exécution du budget et présente les documents de synthèse comptables, ce qui évite la présentation distincte d'un compte administratif par l'ordonnateur comme c'est le cas, par exemple, pour les collectivités locales. L'harmonisation entre cadres budgétaires et comptables se traduit au niveau des nomenclatures et au niveau des écritures elles-mêmes. S'agissant de la nomenclature budgétaire, dès lors qu'elle s'inspire du plan comptable, elle retient également le critère de la nature de l'opération. S'agissant des écritures et comme indiqué précédemment, une seule comptabilité exerce une double fonction : Rendre compte de l'exécution du budget dans les formes retenues lors des prévisions ; Rendre compte de l'activité de l'établissement conformément aux règles du PCG. Toutefois, si les recettes et les dépenses de fonctionnement sont calquées exactement sur les charges et les produits comptables, faisant de la première section une fidèle reproduction du compte de résultat, il en va autrement des rapports entre le bilan et la deuxième section budgétaire, ou section «des opérations en capital» Variations des stocks Les variations de stocks qui corrigent les achats constituent des opérations d'ordre budgétaire. Dans le cas d'augmentation de stocks, il s'agit d'un virement de la deuxième à la première section. Dans le cas de diminution de stock, cette opération constitue un virement de la première à la deuxième section. La constatation des variations de stocks est portée au budget par le chef d'établissement en fin d'année budgétaire et fait l'objet d'une décision budgétaire modificative présentée pour information au prochain conseil d'administration.

20 Annexe B 2 - LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE La comptabilité des établissements publics d'enseignement est tenue selon le principe de la partie double. C'est-à-dire que toute opération donne lieu aux mouvements, d'une part, d'un ou plusieurs comptes en débit, d'autre part d'un ou plusieurs comptes en crédit, l'ensemble des sommes portées en débit étant égal à l'ensemble des sommes portées en crédit. Toute opération donne lieu à une écriture comptable, justifiée par les pièces adéquates qui sont : Dans le cadre de l'exécution du budget et selon les cas : Un mandat ; Un ordre de reversement ; Un ordre de recette ; Un ordre de réduction ou d'annulation de recette. En dehors du cadre de l'exécution du budget, à l'appui du débit de certains comptes de la classe 2 et 4, précisés infra : Soit un ordre de paiement à l'initiative de l'ordonnateur ; Soit un ordre de paiement à l'initiative du comptable. Tous les ordres de paiement émanant de l'ordonnateur ou du comptable sont suivis selon une numérotation unique. A partir des écritures comptables sont élaborés des documents de synthèse : compte de résultat et bilan. Le plan comptable mis en œuvre par les établissements publics d'enseignement est conforme au plan comptable général appliqué à partir du 1 er janvier Annexe B La nomenclature comptable Classe 1 - Comptes de capitaux 10 - Capital et réserves Apports Dotation Complément de dotation (collectivité de rattachement) Complément de dotation (autre que la collectivité de rattachement) Dons et legs en capital Affectation 106 Réserves Autres réserves Etablissement Services spéciaux : formation initiale Services spéciaux : groupements de services Services spéciaux : autres services annexes Dépréciation de l'actif 11 - Report à nouveau Report à nouveau (solde créditeur) Etablissement Services spéciaux Services spéciaux : formation initiale Services spéciaux : groupements de services Services spéciaux : autres services annexes Report à nouveau (solde débiteur) Etablissement Services spéciaux Services spéciaux : formation initiale Services spéciaux : groupements de services Services spéciaux : autres services annexes 12 - Résultat net de l'exercice (bénéfice ou perte) Résultat de l'exercice (solde créditeur) Résultat de l'exercice (solde débiteur) 13 - Subventions d'investissement Subventions d'équipement reçues Etat

MEN DAF A3 L EXTOURNE Mode opératoire GFC- 2014/2015

MEN DAF A3 L EXTOURNE Mode opératoire GFC- 2014/2015 L extourne est une méthode de traitement des charges à payer et des produits à recevoir qui donne la compétence à l ordonnateur pour solder les opérations de l année N-1 exercice antérieur- en année N

Plus en détail

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900 -10 Fonds associatifs et réserves Poste Fonds associatifs sans droit de reprise 102000 Poste Valeur du patrimoine intégré 102100 Poste Fonds statutaires (à déclarer en fonction des statuts) 102200 Poste

Plus en détail

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général C.V Extrait du Plan Comptable Général C V 1 Extrait du Plan Comptable Général Sont reproduits les seuls comptes détaillés dans ce cours ou ceux qui nous semblent compréhensibles. Les comptes spécifiques

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

Objet : Cadre budgétaire et comptable des établissements publics locaux d enseignement (EPLE)

Objet : Cadre budgétaire et comptable des établissements publics locaux d enseignement (EPLE) Paris, DIRECTION DES AFFAIRES FINANCIERES Sous direction du budget de la mission «enseignement scolaire» Bureau DAF A3 110 rue de Grenelle 75357 PARIS SP 07 re-eple.dafa3@education.gouv.fr DIRECTION GÉNÉRALE

Plus en détail

CD-1623 Le Ministre de l Économie, des Finances et de l Industrie, Le Ministre de l Intérieur,

CD-1623 Le Ministre de l Économie, des Finances et de l Industrie, Le Ministre de l Intérieur, 1 MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Direction Générale de la Comptabilité Publique Bureau 6C MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE MINISTERE DE L INTERIEUR Direction Générale des Collectivités

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT 5 CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS Les comptes financiers enregistrent les mouvements de valeurs en espèces, chèques, ainsi que les opérations faites avec le Trésor, les banques et les établissements financiers.

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes Ce Plan Comptable des Associations est extrait du Plan Comptable Général 1999 et il intègre les nouveaux comptes issus de l'arrêté du 8avril 1999

Plus en détail

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE Avis portant plan et règles de fonctionnement des comptes et présentation des états financiers des entités d assurances et /ou de réassurances.

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

(Economie, Finances et Industrie : Comptabilité publique ; Intérieur : Collectivités locales ; Education nationale : bureau DAF A3)

(Economie, Finances et Industrie : Comptabilité publique ; Intérieur : Collectivités locales ; Education nationale : bureau DAF A3) Circulaire du 31 mai 2001 (Economie, Finances et Industrie : Comptabilité publique ; Intérieur : Collectivités locales ; Education nationale : bureau DAF A3) Fonds communs des services d'hébergement des

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010 F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 OBJECTIF 01 - La Norme Comptable Tunisienne NC 15 relative aux opérations en monnaies étrangères définit les règles

Plus en détail

2014 CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10 : FONDS ASSOCIATIFS ET RESERVES

2014 CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10 : FONDS ASSOCIATIFS ET RESERVES Liste des comptes du plan de référence spécifique à Eglise Evangélique Luthérienne de France (Inspection de Paris) pour l'année 2014 CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10 : FONDS ASSOCIATIFS ET RESERVES 1021

Plus en détail

Plan comptable français www.lacompta.org

Plan comptable français www.lacompta.org Plan comptable français www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels CLASSE 1 : www.lacompta.org COMPTES DE CAPITAUX 10. Capital et réserves 101. Capital 1011. Capital souscrit - non

Plus en détail

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe :

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe : L'AVIS DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES SUR LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE Hervé Stolowy, Professeur au Groupe HEC, diplômé d'expertise comptable L'avis n xx de l'oec "Le tableau des flux de trésorerie",

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 OBJECTIF 01. La norme comptable NC 01 - "Norme comptable générale" définit

Plus en détail

Plan comptable marocain www.lacompta.org

Plan comptable marocain www.lacompta.org Plan comptable marocain www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels Raccourcies : cliquez sur un compte pour afficher ses sous comptes CLASSE 1 : COMPTES DE FINANCEMENT PERMANENT 11

Plus en détail

INSTRUCTION CODIFICATRICE

INSTRUCTION CODIFICATRICE INSTRUCTION CODIFICATRICE N 02-038-M91 du 30 avril 2002 NOR : BUD R 02 00038 J Référence publiée au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique RÉGLEMENTATION FINANCIÈRE ET COMPTABLE DES ÉTABLISSEMENTS

Plus en détail

Les moyens de règlement des dépenses publiques et les moyens d'encaissement des recettes publiques

Les moyens de règlement des dépenses publiques et les moyens d'encaissement des recettes publiques Les moyens de règlement des dépenses publiques et les moyens d'encaissement des recettes publiques L arrêté du 24 décembre 2012, publié au JORF n 0301 du 27 décembre 2012 texte 13, portant application

Plus en détail

N O M E N C L A T U R E 2014 COMPTES DE CAPITAUX 10 DOTATIONS, CAPITAL ET RESERVES

N O M E N C L A T U R E 2014 COMPTES DE CAPITAUX 10 DOTATIONS, CAPITAL ET RESERVES PLAN COMPTABLE M31 AU 1 e r JANVIER 2014 C H A P I T R E CLASSE 1 COMPTES DE CAPITAUX 10 DOTATIONS, CAPITAL ET RESERVES 102 Dotations 102 1021 Dotation initiale 102 1022 Complément de dotation 103 Autres

Plus en détail

ANNEXE N 7 : Plan comptable M49 développé applicable aux services publics d'assainissement et de distribution d'eau potable.

ANNEXE N 7 : Plan comptable M49 développé applicable aux services publics d'assainissement et de distribution d'eau potable. ANNEXE N 7 : Plan comptable M49 développé applicable aux services publics d'assainissement et de distribution d'eau potable. Nota : en bleu les nouveautés 2014, CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10 - DOTATIONS,

Plus en détail

INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6 EPLE

INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6 EPLE INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6 EPLE TOME 1 - BUDGET TOME 2 - CADRE COMPTABLE TOME 3 - COFI RCBCM9_6.doc 1/229 Texte Instruction 11. TITRE 1 : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

-Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3)

-Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3) -Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3) ANNEXE AU BILAN ET AU COMPTE DE RESULTAT Les conventions générales comptables ont été appliquées,

Plus en détail

SYSTEME COMPTABLE OHADA 361. Il en est de même pour les "travaux en cours" (bâtiment notamment). 2. Progressivité (modularité) des corrections

SYSTEME COMPTABLE OHADA 361. Il en est de même pour les travaux en cours (bâtiment notamment). 2. Progressivité (modularité) des corrections SYSTEME COMPTABLE OHADA 361 Il en est de même pour les "travaux en cours" (bâtiment notamment). c) Durant l'exercice, l'entreprise n'a ni acquis ni revendu d'équipements pour des montants significatifs,

Plus en détail

LA COMPTABILITE MATIERE

LA COMPTABILITE MATIERE INFORMATIONS CONSEIL ET ASSISTANCE AUX E.P.L.E. DE LA GUADELOUPE LA COMPTABILITE MATIERE S O M M A I R E 1 - Rappel des dispositions réglementaires page 2 2 - Modalités de mise en œuvre de la comptabilité

Plus en détail

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS R Cordier LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS 1 ) Le bouclage de la construction budgétaire Chaque entreprise se doit d'anticiper ses flux financiers afin d'assurer sa solvabilité

Plus en détail

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE OPERATIONS DE FIN D EXERCICE COMPTABLE Sommaire L INVENTAIRE... 2 LA DETERMINATION DES CHARGES ET DES PROVISIONS... 3 LES IMMOBILISATIONS... 3 LES AMORTISSEMENTS... 4 LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION...

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain 13 ROUTE DE SEILLON 01000 BOURG EN BRESSE Bilan Association Présenté en Euros Période du 01/09/2013 au 31/08/2014 édité le 27/10/2014 COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2

FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2 FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS Sommaire I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2 A/ L amortissement réel... 2 B/ L amortissement neutralisé... 2 1 - Biens acquis sur dotation... 3 2 -

Plus en détail

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 185 T AVENUE DE FABRON CZ MR GAUTHIER BERNARD COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat Le

Plus en détail

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an Plan Comptable Minimum Normalisé (PCMN) des services résidentiels, d accueil de jour et de placement familial pour personnes handicapées Mise à jour au 01.01.2002 1. Fonds propres, provisions et impôts

Plus en détail

INSTRUCTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE M52

INSTRUCTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE M52 1 INSTRUCTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE M52 TOME 1 + ANNEXES VERSION EN VIGUEUR AU 1 ER JANVIER 2014 2 SOMMAIRE TOME I LE CADRE COMPTABLE...5 TITRE 1 LA NOMENCLATURE PAR NATURE...6 CHAPITRE 1 LE PLAN DES

Plus en détail

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.)

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) - 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) Objectif(s) : Pré-requis : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement. o Connaitre

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS Objectif(s) : o Traitement comptable des régularisations des charges et des produits. Pré-requis : o Principes généraux de la comptabilité,

Plus en détail

GESTION FINANCIERE ET COMPTABLE DES OFFICES DE TOURISME EN EPIC 4 ET 5 FEVRIER 2010 1 . LE FONCTIONNEMENT D UN ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL 2 DEUX MODES DE GESTION COMPTABLE

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53 BILAN ACTIF ACTIF Eercice N Eercice N-1 20/06/2013 12 20/06/2012 11 Brut Amortissements et Provisions Net Net Ecart N / N-1 Euros % IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement Frais de recherche

Plus en détail

INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6 EPLE

INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6 EPLE INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6 EPLE TOME 1 - BUDGET TOME 2 - CADRE COMPTABLE TOME 3 - COFI 1/233 Texte Instruction 11. TITRE 1 : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DES ETABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX D ENSEIGNEMENT...

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE AU CONTROLE INTERNE ET A L'ORGANISATION COMPTABLE DANS LES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 33

NORME COMPTABLE RELATIVE AU CONTROLE INTERNE ET A L'ORGANISATION COMPTABLE DANS LES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 33 NORME COMPTABLE RELATIVE AU CONTROLE INTERNE ET A L'ORGANISATION COMPTABLE DANS LES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 33 OBJECTIF 01. La Norme comptable NC 01 - Norme comptable générale

Plus en détail

Références du document Date du document 09/03/01

Références du document Date du document 09/03/01 SOUS-SECTION 3 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES LIBELLÉS EN DEVISES DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB 4A2373] Références du document 4A2373 Date du document

Plus en détail

TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES

TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES États financiers TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES États financiers Rapport de l'auditeur indépendant 1 États financiers Bilan 3 État des résultats 4 État de l'évolution de l actif net 6 État des flux de

Plus en détail

La période d inventaire

La période d inventaire La période d inventaire Réalisation Bureau Aide et conseil aux EPLE DIFIN Académie d Aix Marseille décembre 2008 L examen des comptes financiers de 2007 révèle une certaine méconnaissance de la période

Plus en détail

Nomenclature M14 2014

Nomenclature M14 2014 2014 10 2014 1 Introduction Les lois de décentralisation ont consacré l élargissement des compétences des collectivités locales, leur montée en puissance économique et la libéralisation de leurs financements.

Plus en détail

LE LE NOUVEAU SYSTEME COMPTABLE FINANCIER (SCF 2010) (SCF 2010) IFRS

LE LE NOUVEAU SYSTEME COMPTABLE FINANCIER (SCF 2010) (SCF 2010) IFRS Abdelaziz HATTAB Diplômé 3 ème cycle du CNAM-INTEC (Paris) Certifié en normes comptables internationales EXPERT COMPTABLE FINALISTE COMMISSAIRE AUX COMPTES & COMPTABLE AGREE LE LE NOUVEAU SYSTEME COMPTABLE

Plus en détail

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT - 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT Objectif(s) : o Approfondissement du tableau de financement : Pré-requis : variation du Fonds de Roulement Net Global (F.R.N.G.) ; variation du Besoin

Plus en détail

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER REMARQUES PRELIMINAIRES Les ménages n ont pas d obligation de tenir une comptabilité. En revanche, d une part, certaines situations liées à un état de dépendance

Plus en détail

REFERENTIEL COMPTABLE DU RESEAU DES CHAMBRES DE METIERS ET DE L ARTISANAT

REFERENTIEL COMPTABLE DU RESEAU DES CHAMBRES DE METIERS ET DE L ARTISANAT REFERENTIEL COMPTABLE DU RESEAU DES CHAMBRES DE METIERS ET DE L ARTISANAT 2012 Version V2 du 07 10 2013 SOMMAIRE PARTIE 1...11 PRINCIPES ET NOMENCLATURE COMPTABLE...11 CHAPITRE 1...12 GENERALITES ET PRINCIPES

Plus en détail

BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST

BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST -------------- Département des Etudes Economiques et de la monnaie ------------ Direction du Crédit ------------ Projet d Appui à l Application de la Réglementation

Plus en détail

PLAN COMPTABLE MAROCAIN

PLAN COMPTABLE MAROCAIN sommaire PLAN COMPTABLE MAROCAIN Mohammed ABOUTAHIR Professeur de l'enset de Mohammedia Classe 1 : Comptes de financement permanent Classe 2 : Comptes d'actif immobilisé Classe 3 : Comptes d'actif circulant

Plus en détail

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants :

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants : 1 http://www.boutique.afnor.org/livre/la-comptabilite-en-pratique-des-ecritures-comptables-a-l-interpretation-des-comptes-annuels/article/674901/fa092236 PREPARATION DES COMPTES ANNUELS Contrôler et justifier

Plus en détail

Fiche n 11. Les ressources affectées

Fiche n 11. Les ressources affectées DGOS / DGFiP BureauPF1 / CL1B Mise à jour Septembre 2013 Fiche n 11 Les ressources affectées Objet de la fiche La présente fiche a pour objet : de définir la notion de ressources affectées. Cette définition

Plus en détail

Abrégé sur les imputations en classe 6. Bernard BLANC

Abrégé sur les imputations en classe 6. Bernard BLANC Abrégé sur les imputations en classe 6 Bernard BLANC Avril 2014 UNE ETUDE SUR L IMPUTATION DES COMPTES DE CHARGES DE LA CLASSE 6 Bernard Blanc pour l AJI- 2014 Face à certaines dépenses, nous avons tous

Plus en détail

PLAN COMPTABLE NORMALISE

PLAN COMPTABLE NORMALISE PLAN COMPTABLE NORMALISE Classe 1 : COMPTES DE CAPITAUX, DE PROVISIONS ET DE DETTES FINANCIERES 10 Capital ou dotation des succursales et comptes de l exploitant 101 Capital souscrit (Sociétés de capitaux

Plus en détail

11 e édition. 2011-2012 À jour des nouveautés du Plan comptable et des textes fiscaux. Béatrice et Francis GRANDGUILLOT.

11 e édition. 2011-2012 À jour des nouveautés du Plan comptable et des textes fiscaux. Béatrice et Francis GRANDGUILLOT. Principes de la modélisation comptable Analyse comptable des opérations courantes Analyse comptable des opérations de fin d'exercice Analyse financière des tableaux de synthèse 11 e édition 2011-2012 À

Plus en détail

Nouvel agent comptable les indispensables à la prise de poste

Nouvel agent comptable les indispensables à la prise de poste Nouvel agent comptable les indispensables à la prise de poste Cette fiche ne se prétend pas exhaustive, elle permettra toutefois à un nouvel agent comptable de prendre un poste dans les meilleures conditions

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional <%moiscx%>

Rapport pour la commission permanente du conseil régional <%moiscx%> Rapport pour la commission permanente du conseil régional Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LA POLITIQUE REGIONALE POUR LES PERSONNES EN SITUION DE

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS FONDATION D ENTREPRISE CHANEL 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS Exercice du 18 juin 2011 au 31 décembre 2012 SOMMAIRE COMPTES ANNUELS ANNEXE 6 1. Faits caractéristiques

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SOMMAIRE

RAPPORT FINANCIER SOMMAIRE RAPPORT FINANCIER COMITE REGIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF MAISON DES SPORTS 44 RUE ROMAIN ROLLAND BP 90 312 44103 NANTES CEDEX 4 Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014 Les montants figurant sur ces documents

Plus en détail

Du budget à la comptabilité

Du budget à la comptabilité Du budget à la comptabilité 1 Plan de la présentation I-L élaboration du budget II-L exécution du budget III-La reddition des comptes 2 LE BUDGET -I- L ELABORATION DU BUDGET 3 QU EST-CE QUE LE BUDGET?

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

NC 30 Les charges techniques dans les entreprises d assurance et / ou de réassurance

NC 30 Les charges techniques dans les entreprises d assurance et / ou de réassurance NC 30 Les charges techniques dans les entreprises d assurance et / ou de réassurance Objectif 01. L'activité d'assurance et/ou de réassurance se caractérise par l'inversion du cycle de la production et

Plus en détail

NC 18 Norme comptable relative au contrôle interne et à l organisation comptable dans les OPCVM

NC 18 Norme comptable relative au contrôle interne et à l organisation comptable dans les OPCVM NC 18 Norme comptable relative au contrôle interne et à l organisation comptable dans les OPCVM Objectif 01. La Norme Comptable NC 01 - Norme Comptable Générale définit les règles de contrôle interne et

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES 2011

COMPTES CONSOLIDES 2011 COMPTES CONSOLIDES 2011 Les chiffres clés 2011 Développement Patrimoine au 31/12/2011 Livraisons 2011 En cours de construction 2011 Projets en étude au 31/12/2011 59 904 logements 1 198 logements 2 054

Plus en détail

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages ABCD Avenir Agricole et Rural Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le 31.08.2013 Montants exprimés en Euros Avenir Agricole et Rural Ce rapport contient 12 pages 2014 KPMG S.A., société anonyme

Plus en détail

GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX FONCTIONNEMENT DES COMPTES DIVISIONNAIRES

GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX FONCTIONNEMENT DES COMPTES DIVISIONNAIRES COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX DES COMPTES DIVISIONNAIRES Directive n 03/11-UEAC-195-CM-22 relative au plan

Plus en détail

SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET. publique. Le Ministre de l Intérieur,

SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET. publique. Le Ministre de l Intérieur, MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Direction du Trésor Direction de la Comptabilité publique Direction générale des collectivités

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SOLIDARITÉS SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION

Plus en détail

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013 Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Rapport de mission d'examen 2 États financiers Résultats 3 Réserve 4 Flux de trésorerie

Plus en détail

Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07

Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07 REGLEMENT N 00-03 DU 4 JUILLET 2000 RELATIF AUX DOCUMENTS DE SYNTHESE INDIVIDUELS DES ENTREPRISES RELEVANT DU COMITE DE LA REGLEMENTATION BANCAIRE ET FINANCIERE Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07

Plus en détail

Produire le Compte Financier (module Compte Financier)...3

Produire le Compte Financier (module Compte Financier)...3 Manuel du module Compte Financier 1 Sommaire Produire le Compte Financier (module Compte Financier)...3 1. Présentation générale du module Compte Financier...5 1.1. A quoi sert le module Compte Financier?...5

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES V2.0 Page 1 sur 117 DESTINATAIRES Nom Direction M. Litvan FCE 6 ème Sous-direction M. Soulié FCE 7 ème Sous-direction

Plus en détail

Dossier Financier 2015

Dossier Financier 2015 COMITE DEPARTEMENTAL HANDBALL YVELINES Dossier Financier 2015 La France, Une terre de handball Siège : 7 passage Paul Langevin, 78370 Plaisir Tél : 01 30 54 09 60 Fax : 01 34 81 19 52 Site internet : www.comite78-handball.org

Plus en détail

L audit des établissements publics locaux d enseignement

L audit des établissements publics locaux d enseignement L audit des établissements publics locaux d enseignement L audit des EPLE 1 ère partie : le déroulement d une mission d audit 2 ème partie : les principaux constats MNA - 06/03/2015 2 L audit des EPLE

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SOUTIEN REGIONAL EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL RCP 2011

RAPPORT ANNUEL RCP 2011 RAPPORT ANNUEL RCP 2011 Remboursement du congé de paternité Caisse des Dépôts - Direction des retraites et de la solidarité rue du vergne - 33059 Bordeaux cedex 05 56 11 41 23 www.cdc.retraites.fr RETRAITES

Plus en détail

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée)

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) Voici les documents de synthèse conformes au Plan Comptable Général. Pour les rendre accessibles, nous n en avons reproduit que les lignes rencontrées

Plus en détail

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS ELYSEES

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS ELYSEES DES CHAMPS ELYSEES Place Troisdorf 91000 EVRY Comptes Annuels au : 31 décembre 2014 SIRET : 32631653600019 Action Expertise - SECE - Société d'expertise Comptable et de Conseils aux Entreprises 110, boulevard

Plus en détail

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 )

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) Le présent texte pris dans le cadre de l'article 19 du décret n 77-608

Plus en détail

TOME I LE CADRE COMPTABLE SOMMAIRE

TOME I LE CADRE COMPTABLE SOMMAIRE 1 TOME I LE CADRE COMPTABLE SOMMAIRE CHAPITRE 1 LA COMPTABILITE HOSPITALIERE... 3 1. OBJET DE LA COMPTABILITE HOSPITALIERE... 3 2. QUALITE COMPTABLE ET PRINCIPES DE LA COMPTABILITE HOSPITALIERE... 3 2.1.

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

Liste alphabétique des comptes par classe Comptes de capitaux

Liste alphabétique des comptes par classe Comptes de capitaux Liste alphabétique des comptes par classe Comptes de capitaux Actionnaires : Capital souscrit - non appelé 109000 Amortissements dérogatoires 145000 Autres 131800 Autres 139180 Autres dettes 168700 Autres

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

10 CAPITAL - FONDS ASSOCIATIFS - RESERVES

10 CAPITAL - FONDS ASSOCIATIFS - RESERVES RACINE COMPTE 10 CAPITAL - FONDS ASSOCIATIFS - RESERVES 101 CAPITAL 101100 CAPITAL SOUSCRIT - NON APPELE 101200 CAPITAL SOUSCRIT - APPELE, NON VERSE 101300 CAPITAL SOUSCRIT - APPELE, VERSE 102 FONDS ASSOCIATIFS

Plus en détail

Loi n 9-88 relative aux obligations comptables des commerçants

Loi n 9-88 relative aux obligations comptables des commerçants Loi n 9-88 relative aux obligations comptables des commerçants Dahir n 1-92-138 (30 joumada II 1413) portant promulgation de la loi n 9-88 relative aux obligations comptables des commerçants (B.O. 30 décembre

Plus en détail

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion 1. Rappel : la trésorerie dans l analyse fonctionnelle Au 31/12/N, la SA Unibois présente les comptes synthétiques suivants : Bilan au 31 décembre N (en

Plus en détail

Les soldes intermédiaires de gestion

Les soldes intermédiaires de gestion Les soldes intermédiaires de gestion Fiche 1 Objectifs Savoir définir, calculer et interpréter les soldes intermédiaires de gestion. Connaître les principaux retraitements des SIG. Pré-requis Notions sur

Plus en détail