Message du président. Les ministres de la C.-B. répondent à la pétition des contribuables

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Message du président. Les ministres de la C.-B. répondent à la pétition des contribuables"

Transcription

1 OUVRIR LE SENTIER Commission de la fiscalité des premières nations BC Assessment veut améliorer le service offert aux Premières nations Pour la majorité des Premières nations qui perçoivent de l impôt foncier en ColombieBritannique, BC Assessment est leur évaluateur. La PDG Connie Fair a répondu aux questions d Ouvrir le sentier sur les façons dont BC Assessment répond aux besoins de ses nombreux clients des Premières nations à l échelle de la province. OLS : Pouvezvous décrire le rôle de BC Assessment lié à l impôt foncier des Premières Connie Fair, la PDG de BC nations? Volume 6 Numéro 4 Hiver 2013 de renseignements. Pour offrir les meilleurs services possibles, c est très important pour nous de collaborer étroitement avec la CFPN et différents ordres de gouvernement de façon à ce que nous puissions aider à régler les problèmes et à trouver des solutions dans le cadre de l élaboration des politiques publiques et, au besoin, des changements apportés aux lois. OLS : Comment décririez-vous votre relation avec la CFPN? Mme Fair : BC Assessment a toujours eu une relation très solide et productive avec la CFPN. Mon rôle en tant que PDG consiste à veiller à ce que notre relation demeure solide, de façon à ce que BC Assessment puisse être confiante qu elle répond aux besoins de nos clients autochtones en matière de service à la clientèle. Récemment, notre conseil d administration a rencontré des représentants de la CFPN afin de discuter de ce qui fonctionne bien et de ce qui pourrait être amélioré. L un des membres de notre conseil d administration, Ernest Jack, est également l inspecteur des contributions directes pour la Première nation de Westbank et il a donc une connaissance pratique des services requis par Assessment Mme Fair : BC Assessment fournit actuellement des services d évaluation foncière à 68 Premières nations en C.-B. Notre rôle consiste à aider chaque bande à mettre en œuvre et maintenir un régime d imposition foncière indépendant sur son territoire. Nous agissons à titre d évaluateur pour chaque Première nation, ce qui signifie que notre principale responsabilité consiste à préparer un rôle d évaluation et à le défendre au moyen d un processus d examen indépendant. Nous pouvons également fournir d autres services comme l élaboration de registre des biens et de propriété, la révision et la suggestion de règlements administratifs ou même la gestion des demandes suite à la page 5 DANS CE NUMERO 2 MESSAGE DU PRÉSIDENT 2 LES MINISTRES DE LA C.-B. DISCUTENT DE LA TAXE SUR LE CARBONE ATELIER SUR LA LGFS DES PREMIÈRES NATIONS ATELIER SUR LES LOIS RÉGISSANT L EMPRUNT SUR LES RECETTES LOCALES ENTREVUE AVEC HELDER PONTE DU CONSEIL DE LA NATION KTUNAXA CHANGEMENTS AUX LOIS SUR LES DÉPENSES FAITS SAILLANTS : AGA DE LA CFPN FAITS SAILLANTS : FORUM NATIONAL DE L AAFPN VEUILLEZ FAIRE CIRCULER

2 Message du président Le mois de janvier 2013 a vu les Premières nations jouer un rôle de premier plan dans les médias nationaux. Il semble que ce soit une période de grands événements et de tumulte, mais à travers tout cela, nous continuons de travailler avec les administrations fiscales des Premières nations et mettrons l accent sur l obtention d une autonomie gouvernementale fructueuse pour les Premières nations et leurs contribuables. La fin de l année 2012 a été occupée pour nous. La CFPN a collaboré avec la province de la Colombie-Britannique en vue de trouver une solution aux problèmes créés par l utilisation de remboursements d impôt foncier comme méthode d allégement de la taxe provinciale sur le carbone. En novembre, la CFPN, la bande Tk emlúps et des représentants de la collectivité de Sun Rivers ont rencontré le ministre des Finances de la C.-B. Mike DeJong et le ministre de l Environnement de la C.-B. Terry Lake afin de discuter de cette situation. Ils ont reconnu l inégalité de l application de la taxe sur le carbone. Les ministres des Finances et des Affaires autochtones ont écouté nos suggestions à propos de la façon de veiller à ce que tous les contribuables concernés obtiennent leur part équitable d allégement de la taxe sur le carbone. Nous espérons résoudre ce problème. Nous sommes particulièrement heureux qu en décembre, 12 étudiants de plus ont réussi le dernier des huit cours qui forment le programme de certificat en Administration fiscale des Premières nations offert par le Tulo Centre of Indigenous Economics. À la Commission, nous nous engageons à ouvrir de nouvelles avenues et à élargir les options concernant les recettes des Premières nations. En 2013, nous prévoyons que les Premières nations établiront des lois sur les droits d aménagement et des taxes sur l activité commerciale en plus de l impôt foncier. Nous poursuivons également nos efforts en vue d une croissance continue en matière d impôt foncier, particulièrement en Saskatchewan, en Ontario et dans les Maritimes. Nous dirigeons la recherche dans le but de créer une loi visant à libérer le potentiel de recettes sur nos terres et nous prévoyons collaborer avec le Canada en vue d examiner les options législatives et réglementaires afin de faciliter la mise en œuvre de l impôt foncier en vertu de la LGFS. Tout au long de l année, nous continuerons de relever le défi consistant à protéger et à promouvoir la compétence des Premières nations tout en maintenant les normes de façon à ce que les contribuables reçoivent des services de qualité à un prix équitable. J ai hâte de travailler avec les administrations fiscales des Premières nations et leurs contribuables pour promouvoir notre programme visant à jouer un rôle plus important au sein de la fédération et de l économie canadiennes. Veuillez agréer l expression de mes salutations les plus distinguées, C.T. (Manny) Jules Président Les ministres de la C.-B. répondent à la pétition des contribuables Suite à une pétition des contribuables de la Première nation Tk emlúps te Secwepemc (anciennement la Bande indienne de Kamloops), le ministre de l Environnement de la C.-B. Terry Lake (qui est également MAL local dans la région de Kamloops), a organisé une réunion le 2 octobre 2012 avec le ministre des Finances Mike DeJong afin de discuter des répercussions des mesures d allégement de la taxe sur le carbone sur les Premières nations taxatrices, plus 2 précisément Tk emlúps te Secwépemc et la communauté de l ensemble résidentiel de Sun Rivers, situé sur le territoire de Tk emlups. Des représentants de la Sun Rivers Owners' Association, de la Sun Rivers Development Corporation, de la Première nation de Tk emlúps te Secwépemc, et de la CFPN étaient également présents à cette réunion. La réunion a été largement axée sur les répercussions inégales des indemnités accordées aux propriétaires ruraux et du Nord et sur la nécessité pour la province de veiller à ce que les contribuables dans les réserves reçoivent le Suite à la page 7

3 Atelier sur la LGFS pour les Premières nations de la Saskatchewan Le 27 novembre 2012, la CFPN a tenu un atelier d une journée à Saskatoon à l intention des Premières nations qui souscrivent à la LGFS. Visant à informer les participants et à leur faciliter l accès à la gamme complète des outils financiers disponibles en vertu de la LGFS, l Atelier couvrait l élaboration des lois connexes à la LGFS, l imposition et les terres visées par les droits fonciers issus de traités (DFIT), les options de perception de recettes et les nouveaux problèmes liés à l impôt foncier en Saskatchewan. Une série d exposés de la CFPN ont examiné les récents changements provinciaux apportés au taux de la taxe scolaire provinciale, les risques liés aux accords d exonération fiscale, l imposition des baux agricoles, les sociétés d État de la Saskatchewan et la nécessité d examiner comment la sélection des terres visées par les DFIT peut exercer une influence sur la compétence en matière d impôt foncier. Plus de 20 délégués ont assisté à l Atelier, y compris des représentants de plusieurs Premières nations : Saulteaux, Kahkewistahaw, Thunderchild, Yellow Quill, Whitebear, George Gordon, Muskeg Lake et Muskoday. La CFPN tient un Atelier sur l emprunt sur les recettes locales Le 15 novembre 2012, la CFPN a tenu un Atelier sur l emprunt à l intention des Premières nations qui prévoient élaborer des lois sur l emprunt en vertu de la Loi sur la gestion financière et statistique des premières nations (LGFS). L Atelier visait à informer les Premières nations à propos du processus d emprunt sur les recettes locales en vertu de la LGFS et des types de projets d immobilisations admissibles. Environ 20 délégués y ont participé, y compris des représentants de la Bande indienne d Osoyoos, de la Première nation Metlaklata, de Tk emlúps te Secwépemc et les Premières nations de Tsawout, de Tzeachten et We Wai 3 Neil Moccasin et Walter Lewis de la Première nation Saulteaux participent à l'atelier sur la LGFS tenu à Saskatoon. Les participants ont également assisté à l exposé de M. Steve Suchan, directeur général, Saskatchewan Assessment Management Agency, portant sur les services d évaluation. L intérêt pour l impôt foncier des Premières nations a connu une croissance exponentielle en Saskatchewan en raison des terres visées par les DFIT, l exploitation des ressources naturelles et les initiatives économiques novatrices des Premières nations. L Atelier est l une d une série d initiatives régionales visant à promouvoir les avantages complets de la LGFS. Kai. Des représentants de l Administration financière des Premières nations (AFPN) et du Conseil de gestion financière des premières nations ont également présenté des exposés et discuté de leurs rôles dans le processus d emprunt. En vertu de la LGFS, les Premières nations participantes peuvent utiliser une partie de leurs recettes issues de l impôt foncier pour assumer le coût de financement du capital à long terme. Les Premières nations doivent élaborer une loi régissant les accords d emprunt, une loi sur l emprunt et une loi sur l administration financière avant d accéder au système de financement des obligations non garanties à partir des recettes locales. Les besoins de chaque Première nation participante en matière d emprunt sont regroupés sous forme de cautionnement coordonné avec l AFPN.

4 La LGFS est la clé pour renforcer l économie locale selon un économiste de la nation Ktunaxa «Bâtir une nation, c est bâtir une économie vigoureuse et autosuffisante et puisque nous participons à des activités économiques dans tout ce que nous faisons dans notre vie de tous les jours, nous devons avoir des systèmes en place qui optimisent les avantages d avoir notre propre économie», a affirmé M. Helder Ponte, le directeur de longue date du Secteur économique du Conseil de la Nation Ktunaxa durant son exposé intitulé «Trente ans sur la première ligne du développement de l économie des Premières nations» présenté à l occasion du Forum annuel de l Association des administrateurs fiscaux des Premières nations. M. Helder Ponte, directeur du Conseil de la Nation Ktunaxa, s'adress aux délégués au Forum national de l'aafpn. Sans systèmes adéquats en place, a poursuivi M. Ponte, la santé économique d une Première nation est à risque. À l instar des expériences vécues par d autres Premières nations, M. Ponte indique que l absence d une infrastructure qui devrait favoriser le flux monétaire dans les économies locales des communautés Ktunaxa était l un des principaux défis auxquels était confrontée la Nation Ktunaxa, composée de sept communautés autochtones dispersées à l échelle de la région du Kootenay, qui s étend au Sud-Est de la Colombie-Britannique, au Nord-Ouest du Montana et au Nord de l Idaho. «La plupart des citoyens des Premières nations 4 font tous leurs achats à l extérieur de leurs propres communautés parce qu il n y a pas d entreprises qui appartiennent à des intérêts autochtones dans leurs communautés», a déclaré M. Ponte. En moyenne, les dépenses des administrations de la Nation Ktunaxa dans les municipalités voisines dépassent 36 millions de dollars par année, par le biais de versements à des personnes, notamment pour des salaires et l achat de biens et services. «Justement, l argent dépensé à l extérieur des communautés ne circule pas dans l économie des Premières nations il s échappe immédiatement, ne contribuant ainsi qu au bienêtre des autres communautés plutôt que de celles des Premières nations.» En augmentant l activité économique dans les réserves, M. Ponte a expliqué que la Loi sur la gestion financière et statistique des premières nations peut jouer un rôle important pour aider à garder les liquidités plus longtemps dans l économie locale afin d optimiser leur contribution aux économies des Premières nations. «Pour financer la vaste gamme de services que les gouvernements des Premières nations offrent à leurs citoyens, ils ont besoin de sources autonomes de recettes fiscales», a renchéri M. Ponte. «Et ce n est que lorsque de la richesse est créée et qu on la fait circuler au sein de la communauté que les Premières nations peuvent se sortir du cycle de la pauvreté et se lancer sur la voie de la prospérité économique.» Parmi les premiers à exercer leur pouvoir de prélèvement d impôts fonciers, chacun des gouvernements communautaires de la Nation Ktunaxa a promulgué des règlements sur l impôt foncier en 1993, profitant de l aide de l ancienne Commission consultative de la fiscalité indienne (devenue depuis la Commission de la fiscalité des premières nations). Plus récemment, en 2008, ils ont souscrit à la LGFS pour accéder aux outils financiers et administratifs disponibles par l entremise de la CFPN, un geste, comme l'a souligné M. Ponte, «qui a immédiatement fait une différence en ce qui concerne l autonomie des communautés Ktunaxa». Jusqu à présent, chacune des Premières nations Suite à la page suivante

5 Nation Ktunaxa Suite de la page 4 a ses propres administrateurs fiscaux pour gérer le processus d imposition, qu il a décrit comme étant «stable, prévisible et transparent» et qui les a aidés à «accomplir beaucoup plus de choses en beaucoup moins de temps.» Ayant contribué à la croissance de l effectif du Conseil de la Nation Ktunaxa, qui est passé de 6 à 500 personnes depuis ses débuts il y a plus de 30 ans, M. Ponte a indiqué que la planification stratégique du Conseil, comme les décisions d accéder aux outils financiers disponibles par BC Assessment Suite de la page 1 BC Assessment. J entretiens également des contacts réguliers avec le chef des opérations de la CFPN, Ken Scopick, et nous avons un groupe d employés de chacune de nos organisations qui se réunissent régulièrement pour mettre les améliorations en œuvre. OLS : Quelle est votre vision de l avenir concernant l impôt foncier des Premières nations en C.-B.? M me Fair : BC Assessment est non seulement heureuse de fournir des services aux Premières nations, mais elle appuie également en principe leur capacité d être en mesure de générer des recettes grâce à l imposition individuelle de façon à ce qu elles puissent fournir les services dont leurs membres ont besoin. Un ancien PDG de BC Assessment, Tom Johnstone, a engagé BC Assessment à fournir des services d évaluation aux Premières nations au début des années 1990 et notre engagement n a pas fléchi depuis que ces garanties ont été données. Ma vision est que nous pouvons être le premier choix en matière de services d évaluation pour chaque Première nation en C. -B. et que nous continuerons d aider la CFPN. Je suis très encouragée de voir les développements positifs qui se produisent en C.-B. avec sept communautés des Premières nations qui prennent en charge leurs affaires fiscales locales et ravie du rôle que nous avons été en mesure de jouer. 5 l entremise de la CFPN, leur a permis de tracer une nouvelle voie économique axée sur l autosuffisance pour leurs citoyens. «Pour nous, notre régime d impôt foncier est nécessaire, parce qu il crée une fondation qui renforce la capacité économique que nous contrôlons. Nous devions nous assurer d avoir les outils qui nous permettent de concurrencer efficacement avec la municipalité voisine, ce qui fait non seulement en sorte que nous avons un meilleur gouvernement, mais aussi que les citoyens de la Nation Ktunaxa ont une meilleure qualité de vie en bout de ligne.» OLS : Comment mesurez-vous ces résultats? M me Fair : Fournir un service à la clientèle exceptionnel est l un des objectifs les plus importants de BC Assessment. Nous fixons des objectifs de rendement précis dans notre plan de fonction publique concernant le niveau de satisfaction de la clientèle pour chaque groupe de clients. À tous les deux ans, nous faisons un sondage auprès de nos clients autochtones pour leur poser des questions détaillées sur la qualité de notre travail et nos points à améliorer. Cette rétroaction est importante pour nous afin de comprendre pleinement les besoins de chaque client autochtone. En 2011, nous avons obtenu une mesure globale de la satisfaction de la clientèle de 90 %, ce qui veut dire que 90 % de nos clients des Premières nations étaient soit très satisfaits ou satisfaits du niveau de service qu ils obtiennent de notre part. Il y a toujours de la place pour l amélioration chez nous. OLS : Comment planifiez-vous promouvoir et renforcer ces partenariats? M me Fair : Chacun de nos bureaux extérieurs doit maintenir le contact avec ses clients autochtones. Je crois que ce contact direct avec les clients est très important. Mon objectif personnel consiste à passer plus de temps en 2013 à parler avec nos groupes de clients principaux, y compris les Premières nations. C est important pour moi de communiquer directement avec les décideurs de façon à ce que je puisse comprendre leurs besoins et comment nous pouvons aider nos clients à atteindre leurs buts. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le

6 Mise à jour : Changements aux lois sur les dépenses En décembre 2012, la CFPN a approuvé plusieurs changements à apporter aux Normes relatives à la Loi sur les dépenses en ce qui concerne les lois sur les dépenses créées en vertu de la LGFS. Les changements visent à améliorer la transparence, à clarifier les lois et à faciliter l adoption de pratiques exemplaires en matière d administration de l impôt foncier. Budgets annuels et intérimaires Une nouvelle exigence consistera à demander aux Premières nations de préparer un budget annuel dans leur Loi sur les dépenses de la Première nation qui s applique à l année en cours et à l année budgétaire suivante. Une fois que la Loi sur les dépenses annuelles de la Première nation est en vigueur, le budget annuel remplacera le budget intérimaire précédent. Ce changement offrira une plus grande certitude en ce qui concerne les dépenses des Premières nations tout au long de l année civile. Montants pour imprévus En vertu des Normes, les Premières nations sont tenues d établir des montants pour les imprévus variant entre 1 et 10 % des dépenses annuelles totales sur les services locaux. Le changement à apporter aux Normes imposerait l exigence des montants pour imprévus sur les recettes locales totales (c.-à-d., les recettes perçues en vertu d une loi fondée sur l article 5), qui excluent les recettes transférées à des fonds de réserve (y compris les recettes issues des droits d aménagement). Réserves pour éventualités Les réserves pour éventualités sont utilisées par les administrations locales pour compenser les ralentissements cycliques sur le plan des recettes et pour minimiser les augmentations des taux. Les changements précisent que les Premières nations peuvent établir ces types de fonds de réserves en transférant à chaque année tout excédent des montants pour imprévus du budget annuel de l exercice précédent. Les Premières nations seraient en mesure de transférer des excédents des montants pour imprévus à une réserve pour éventualités, à condition que le montant transféré dans la réserve ne dépasse pas 10 % des recettes locales totales de l exercice en cours et que la réserve ne dépasse pas 50 % des recettes locales totales de l exercice en cours. Dans les cas où une réserve pour éventualités dépasserait 50 % des recettes locales totales de l exercice en cours, la Loi interdirait tout transfert dans la réserve et nécessiterait un transfert du fonds de réserve afin de réduire son solde à 50 % tout au plus des recettes locales totales de l exercice en cours. Rapports sur les fonds de réserve Les lois sur les dépenses des Premières nations comportent les Annexes A et B. L Annexe A est un rapport sur le solde du fonds de réserve qui indique le solde d ouverture, les transferts prévus (entrées et sorties) et le solde de fermeture projeté pour chaque fonds de réserve. L Annexe B est un rapport semblable, mais portant sur le fonds de réserve pour les droits d aménagement. Un changement aux Normes nécessite la présentation des Annexes A et/ou B avec la Loi si la Première nation a établi des fonds de réserve ou des fonds de réserve pour les droits d aménagement, respectivement. Énoncé de l objet du fonds de réserve Les Normes exigent dorénavant que les Premières nations présentent un rapport sur le solde du fonds de réserve pour tous leurs fonds de réserve ou leurs droits d aménagement établis en vertu d une loi sur les recettes locales. Les rapports sur les soldes des fonds de réserve sont annexés à la Loi sur les dépenses annuelles. Mise à jour : Site Web de la GPN La Gazette des premières nations (GPN) lancera son site Web remanié qui comprendra une nouvelle fonction de notification en avril

7 Faits saillants : 5e AGA annuelle de la CFPN En octobre 2012, la Commission de la fiscalité des premières nations a tenu sa 5 e Assemblée générale annuelle au Chief Louis Centre situé sur la réserve de Tk emlúps te Secwépemc. L AGA a été marquée par des discussions sur le rapport annuel , y compris l achèvement fructueux de la révision septennale de la LGFS, qui a été déposée l an dernier devant les deux Chambres du Parlement. Le travail de la CFPN a contribué à appuyer la croissance économique des Premières nations en améliorant le climat d investissement, à élaborer des normes nationales pour les gouvernements des Premières nations, à élargir les options de recettes et à renforcer la capacité des gouvernements des Premières nations. Durant l exercice , 20 Premières nations ont été ajoutées à l Annexe de la LGFS. La Commission a approuvé 105 lois et recommandé l approbation ministérielle de 75 règlements. Les recettes totales perçues grâce à l impôt foncier des Premières nations dépassent les 70 millions de dollars. Les commissaries s'adressent aux délégués de l'aga de Au moment où la CFPN se tourne vers l avenir, les principales initiatives seront axées sur la mise en œuvre des recommandations issues de la révision septennale, l aide aux Premières nations en vue de la mise en œuvre des taxes sur les activités commerciales liées aux hôtels et le forage de puits. La CFPN continuera d appuyer la transition des Premières nations concernées en vue de la mise en œuvre de leur impôt foncier en vertu de la LGFS et de leurs lois sur l évaluation. Le rapport annuel est disponible sur le site Web de la CFPN au Taxe sur le carbone de la C.-B. Suite de la page 2 même allégement de la taxe sur le carbone que les contribuables hors réserve. La CFPN a résumé sa participation à la révision de la taxe sur le carbone l été dernier, fourni des statistiques sur la façon dont plusieurs Premières nations et leurs contribuables sont touchés et déterminé quelles régions de la province sont les plus touchées. Le ministre DeJong a demandé des renseignements sur les répercussions financières totales estimées et sur les façons dont les contribuables des Premières nations pourraient recevoir l indemnité accordée aux propriétaires ruraux et du Nord. Le ministre Lake a clairement exprimé sa reconnaissance du problème et a convenu de s efforcer de trouver une solution avec des groupes consultatifs de contribuables des Premières nations de Tk emlúps te Secwépemc 7 et de Westbank. On prévoit que le problème de la taxe sur le carbone sera abordé lorsque la province aura terminé ses consultations budgétaires et que tous les changements seront reflétés dans le budget provincial de L été dernier, le gouvernement de la C.-B. a effectué une révision complète de son Programme de taxe sur le carbone de la C.-B., y compris ses mesures d allégement de la taxe sur le carbone instaurées en Pendant plus de deux ans, la CFPN, plusieurs Premières nations et des représentants des contribuables vivant dans les réserves ont rencontré des fonctionnaires provinciaux pour expliquer les répercussions négatives de ces mesures sur environ 35 Premières nations taxatrices. La CFPN a présenté des commentaires écrits au ministre des Finances de la C.-B. durant la période de révision.

8 Forum national de l AAFPN Les 26 et 27 septembre 2012, l Association des administrateurs fiscaux des Premières nations (AAFPN) a tenu son 19e Forum national annuel sur l impôt foncier des Premières nations dans la réserve de la Première nation d Osoyoos. Des représentants de la CFPN y ont présenté un exposé sur les nouveaux développements concernant la mise en œuvre de la LGFS, l impôt foncier et l aménagement des terres au chef et aux membres du Conseil, de même qu à leurs collègues présents sur place. Le discoursprogramme a quant à lui été prononcé par le membre fondateur de BC Assessment, Stan Hamilton, qui a parlé de l histoire de l évaluation. Au cours d une cérémonie spéciale, Andre LeDressay, Ph.D., s est vu décerner un certificat visant à reconnaître ses contributions en tant qu enseignant au Tulo Centre of Indigenous Economics ainsi que son engagement à inspirer les étudiants du domaine de l impôt foncier des Premières nations. En mémoire de Calvin George 20 décembre octobre 2012 La CFPN tient à souligner le décès de Calvin George. Calvin était l administrateur fiscal de la Nation Tsleil-Waututh (NTW) et faisait partie de l équipe qui a introduit le régime foncier là-bas. Au fil des ans, la CFPN a eu l honneur de travailler avec lui lorsqu il a aidé à guider la croissance du régime d impôt foncier de la NTW pour en faire ce qu il est devenu aujourd hui. Plus récemment, le personnel de la CFPN a travaillé avec Calvin sur l expansion de l application de l impôt et la planification stratégique en vue des négociations de conventions de services avec la Ville de North Vancouver. Il n y a aucun doute que Calvin était un véritable ambassadeur de l impôt foncier des Premières nations et de la NTW. Ceux qui ont eu la chance de le rencontrer se souviendront de lui pour sa sagesse, son engagement et surtout pour la bonté qu il communiquait à chaque jour. Il manquera beaucoup à ses nombreux amis de la Commission de la fiscalité des premières nations. 8 Le directeur du Tulo Centre, Andre LeDressay, Ph.D., reçoit un certificat de reconnaissance du president de l'aafpn, Ernest Jack. Durant la réunion, les membres du conseil d administration réélus, soit le président de l AAFPN Ernest Jack, le commissaire de la CFPN Terry Nicholas, la vice-présidente Freda Jules, la secrétaire Christina Clarke et le trésorier Jim Prodger ont accueilli deux nouveaux membres, les diplômées du Centre Tulo, Lise Steele (2013) et Carlene George (2011). Pour 2013, le Conseil de l AAFPN a approuvé une résolution spéciale visant à créer une nouvelle catégorie de membres conçue expressément pour les administrateurs fiscaux agréés des Premières nations. Siège social Chief Alex Thomas Way, Kamloops, C.-B. V2H 1H1 Téléphone: Télécopieur: Numéro sans frais: Bureau de la région de la capitale nationale 190 rue O Connor, bureau 202, Ottawa, Ont. K2P 2R3 Téléphone: Télécopieur: CFPN 2013

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE ATTENDU : A. que le paragraphe 83(1) de la Loi sur les Indiens reconnaît le pouvoir des Premières nations de

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation M. Peter Mesheau Ministre des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Le 17 octobre 2001

Plus en détail

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications 2009-2010 Rapport sur les plans et les priorités L honorable Peter Gordon MacKay, C.P., député Ministre de la Défense nationale TABLE

Plus en détail

Introduction. Le Canada est un pays qui donne son plein rendement.

Introduction. Le Canada est un pays qui donne son plein rendement. le 23 mars 2004 «tout au long de notre histoire, les Canadiens ont été animés par une idée bien simple : que nous avons la responsabilité de faire en sorte que nos enfants et nos petits-enfants aient une

Plus en détail

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Contexte Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) souscrit aux principes d Approvisionnement

Plus en détail

REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA

REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA Chef Maureen Chapman Comité des Chefs sur les revendications Mémoire prébudgétaire au Comité permanent des finances

Plus en détail

Rapport d étape Examen des hauts fonctionnaires de l Assemblée législative le 7 juillet 2011

Rapport d étape Examen des hauts fonctionnaires de l Assemblée législative le 7 juillet 2011 A. Examen Rapport d étape Examen des hauts fonctionnaires de l Assemblée législative le 7 juillet 2011 En mai 2011, le président de l Assemblée législative du Nouveau-Brunswick a officiellement chargé

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification du cadre de contrôle de gestion pour les subventions et contributions de 2012-2013 (Modes de financement)

Plus en détail

2013/14 RAPPORT ANNUEL DU CGFPN 1

2013/14 RAPPORT ANNUEL DU CGFPN 1 2013/14 RAPPORT ANNUEL DU CGFPN 1 ATTEINDRE NOS BuTS : La bande de Sliammon a atteint son but, poursuivi depuis longtemps, d obtenir la certification, en vue de réaliser un projet communautaire. Le 21

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Guide d instructions

Guide d instructions Guide d instructions Objet : Date : Demande d agrément d un régime de retraite à cotisations déterminées (CD) VERSION PROVISOIRE Introduction Les régimes de retraite qui accordent des prestations à des

Plus en détail

pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014

pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014 pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014 De la recherche à l action Le CRDI finance des travaux de recherche appliquée dans les pays en développement afin d y accroître la prospérité et la sécurité

Plus en détail

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ NOVEMBRE 2014 Table des matières RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 Introduction du président et chef de la direction...ii Buts en matière de sécurité

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada

Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada Téléphone : (819) 997-5006 1 800 230-6349 (sans frais) Ligne pour les malentendants et

Plus en détail

Centrale des caisses de crédit du Canada

Centrale des caisses de crédit du Canada Centrale des caisses de crédit du Canada Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Martha Durdin, présidente et chef de la direction Le mercredi 6 août 2014 Tout le contenu du

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale www.inspection.gc.ca/alimentssalubres Balayer le code de réponse

Plus en détail

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l.

Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Bulletin Fiscalité Mars 2009 Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Ontario : Élimination de la taxe de vente provinciale à compter du 1 er juillet 2010 et harmonisation avec la TPS fédérale Ottawa

Plus en détail

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Rapport d étape sur le plan d action Mars 2010 Être inspiré. Être prêt. Être meilleur.

Plus en détail

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 1211122 GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 RAPPORT SOMMAIRE Cette proposition présente les recommandations de Genworth Financial Canada («Genworth») au Comité permanent des

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification de la délégation des pouvoirs, de la conception organisationnelle et de la classification Préparé par la

Plus en détail

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity.

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity. Proposition prébudgétaire 2015 de l Association canadienne de l électricité (ACÉ) présentée au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations

Plus en détail

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS Les prêts de l IAF à l intention des immigrants aident à défrayer le coût des cours et des examens pour qu ils puissent faire au Canada le travail qu ils faisaient

Plus en détail

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Ville de Kelowna (Colombie-Britannique) Population : 106 707 Source : Ville de Kelowna Le zonage en faveur du logement Résumé

Plus en détail

Bulletin de l ACFM. Principe directeur. Aux fins de distribution aux parties intéressées dans votre société

Bulletin de l ACFM. Principe directeur. Aux fins de distribution aux parties intéressées dans votre société Association canadienne des courtiers de fonds mutuels Mutual Fund Dealers Association of Canada 121 King Street W., Suite 1600, Toronto (Ontario) M5H 3T9 Tél. : (416) 361-6332 Téléc. : (416) 943-1218 SITE

Plus en détail

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes 2009 Rapport du commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes PRINTEMPS Message du commissaire Chapitre 1 La protection de l habitat du poisson Chapitre 2 La Loi de

Plus en détail

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Objet Ce document établit la raison d être, la composition et le mode de fonctionnement du Comité tripartite, créé le

Plus en détail

Par courriel : ministre@mess.gouv.qc.ca

Par courriel : ministre@mess.gouv.qc.ca Le 8 juillet 2014 [TRADUCTION] Par courriel : ministre@mess.gouv.qc.ca L honorable François Blais Ministère de l'emploi et de la Solidarité sociale 425, rue Saint-Amable 4e étage Québec (Québec) G1R 4Z1

Plus en détail

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES Rapport annuel sur l application de la canadien 2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES INSTRUCTIONS : Conformément aux exigences en matière de rapport prévues

Plus en détail

Budget 2014-2015. Mémoire. Blaine Higgs, ministre des Finances. soumis à. Front commun pour la justice sociale. du Nouveau-Brunswick inc.

Budget 2014-2015. Mémoire. Blaine Higgs, ministre des Finances. soumis à. Front commun pour la justice sociale. du Nouveau-Brunswick inc. Budget 2014-2015 Mémoire soumis à Blaine Higgs, ministre des Finances Front commun pour la justice sociale du Nouveau-Brunswick inc. Janvier 2014 1 1. Introduction Le Front commun pour la justice sociale

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

Services de travail temporaire

Services de travail temporaire Chapitre 4 Section 4.14 Ministère des Services gouvernementaux Services de travail temporaire Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.14 du Rapport annuel 2005 Chapitre 4 Section

Plus en détail

Guide sur les mutuelles de formation. Règlement sur les mutuelles de formation

Guide sur les mutuelles de formation. Règlement sur les mutuelles de formation Guide sur les mutuelles de formation Règlement sur les mutuelles de formation ÉDITION AVRIL 2008 Dans le cadre d une entente de délégation prévue par la Loi sur le ministère de l Emploi et de la Solidarité

Plus en détail

ASSOCIATION DES JURISTES DU MASTER ENVIRONNEMENT DE L UNIVERSITE PARIS SUD XI - A.J.M.E. Titre 1 Constitution.

ASSOCIATION DES JURISTES DU MASTER ENVIRONNEMENT DE L UNIVERSITE PARIS SUD XI - A.J.M.E. Titre 1 Constitution. ASSOCIATION DES JURISTES DU MASTER ENVIRONNEMENT DE L UNIVERSITE PARIS SUD XI - A.J.M.E. STATUTS DE L ASSOCIATION Titre 1 Constitution. ARTICLE PREMIER : DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux

Plus en détail

SERVICE DES PRIX Bourse John-G.-Diefenbaker 2016. 1 re étape Lisez les lignes directrices pour connaître l objet de la bourse, les candidats et

SERVICE DES PRIX Bourse John-G.-Diefenbaker 2016. 1 re étape Lisez les lignes directrices pour connaître l objet de la bourse, les candidats et LIGNES DIRECTRICES ET FORMULAIRE DE MISE EN CANDIDATURE SERVICE DES PRIX Bourse John-G.-Diefenbaker 2016 Veuillez suivre les trois étapes suivantes pour soumettre une candidature à cette bourse : 1 re

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Aon Hewitt Solutions de retraite Bulletin d information Le 31 mars 2015 Dans cette édition La réforme des régimes de retraite canadiens se poursuit 2 Placements 2 Dispositions concernant les régimes à

Plus en détail

LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE

LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE Le 17 janvier 2014 LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE La Loi sur les régimes volontaires d'épargne-retraite (la «Loi») a été adoptée par l'assemblée nationale du Québec

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Document de travail de l ACPM. Propositions visant à modifier le Règlement sur la surveillance du pari mutuel 2014

Document de travail de l ACPM. Propositions visant à modifier le Règlement sur la surveillance du pari mutuel 2014 Document de travail de l ACPM Propositions visant à modifier le Règlement sur la surveillance du pari mutuel 2014 Recommandations Les documents de travail jouent un rôle important dans l élaboration du

Plus en détail

Politique de scolarisation à la maison

Politique de scolarisation à la maison Code : 2521-02-12-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique de scolarisation à la maison Date d approbation : 12 juin 2012 Service dispensateur : Date d entrée en vigueur : 13 juin 2012 Services

Plus en détail

C est votre argent. Faites-le fructifier avec des placements

C est votre argent. Faites-le fructifier avec des placements C est votre argent Faites-le fructifier avec des placements C est votre argent Le CDSPI peut vous aider à le faire fructifier Vous investissez présentement dans vous-même en faisant des études en dentisterie,

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Loi d exécution du budget C-38

Loi d exécution du budget C-38 N.B. Une loi du type «omnibus» est- un projet de loi portant à la fois sur plusieurs sujets. L expression mammouth est simplement employée pour décrire la taille de ces dernières. Seulement à titre informatif

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification NCSC OCTOBRE 2014 Nouvelle NCSC 4460, Rapports sur les autres éléments relevés dans le cadre d une mission d audit ou d examen : êtes-vous prêts? Le présent bulletin Alerte

Plus en détail

Guide de l importation et de l exportation 2011

Guide de l importation et de l exportation 2011 Guide de l importation et de l exportation 2011 Ministry of Jobs, Tourism and Innovation Guide sur l importation et l exportation 2011 GUIDE DE L IMPORTATION ET DE L EXPORTATION COLOMBIE-BRITANNIQUE Import/Export

Plus en détail

Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle»

Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle» Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle» Ontario East Municipal Conference, le 16 septembre 2009

Plus en détail

COMPRENDRE LA GESTION DES SUCCESSIONS DANS LES RE SERVES

COMPRENDRE LA GESTION DES SUCCESSIONS DANS LES RE SERVES Centre d excellence en matière de biens immobiliers matrimoniaux Hébergé par l Association des gestionnaires des terres des Premières Nations (ANGTA), le CDEBIM aide les collectivités et les membres des

Plus en détail

Subventions en vertu du Programme canadien de sécurité et de santé en agriculture (PCSSA)

Subventions en vertu du Programme canadien de sécurité et de santé en agriculture (PCSSA) ASSOCIATION CANADIENNE DE SÉCURITÉ AGRICOLE (ACSA) Subventions en vertu du Programme canadien de sécurité et de santé en agriculture (PCSSA) LIGNES DIRECTRICES pour la préparation du rapport final du projet

Plus en détail

Canadian Institute of Actuaries Institut Canadien des Actuaires

Canadian Institute of Actuaries Institut Canadien des Actuaires Canadian Institute of Actuaries Institut Canadien des Actuaires MÉMOIRE DE L INSTITUT CANADIEN DES ACTUAIRES DESTINÉ AU SURINTENDANT DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES DE L ALBERTA, MINISTÈRE DES FINANCES DE

Plus en détail

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier N o 63-238-X au catalogue. Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier 2012. Faits saillants Le revenu

Plus en détail

Annexe 1. Stratégie de gestion de la dette 2014 2015. Objectif

Annexe 1. Stratégie de gestion de la dette 2014 2015. Objectif Annexe 1 Stratégie de gestion de la dette 2014 2015 Objectif La Stratégie de gestion de la dette énonce les objectifs, la stratégie et les plans du gouvernement du Canada au chapitre de la gestion de ses

Plus en détail

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Établir un plan Mettre votre plan à exécution Penser à long terme SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Votre argent doit

Plus en détail

Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de surveillance. Approuvé par le CCRRA en juin 2015

Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de surveillance. Approuvé par le CCRRA en juin 2015 Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de Approuvé par le CCRRA en juin 2015 Mise à jour du Forum conjoint des autorités de réglementation du marché financier Réseau de conciliation

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION

STATUTS DE L ASSOCIATION STATUTS DE L ASSOCIATION STEP SUISSE ROMANDE ADOPTES PAR L ASSEMBLEE GENERALE DU 24 SEPTEMBRE 2003 A GENEVE 2 I. DISPOSITIONS GENERALES Article 1 (Nom) L association STEP Suisse Romande a été constituée

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Financement d entreprise et fusions et acquisitions 27 FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Le Canada est doté de marchés financiers bien développés et très évolués. Les principales sources

Plus en détail

Évaluation des garanties d emprunt ministérielles

Évaluation des garanties d emprunt ministérielles Rapport final Évaluation des garanties d emprunt ministérielles (Project Number: 1570-7/07068) Juin 2010 Direction générale de l évaluation, de la mesure du rendement et de l examen Secteur de la vérification

Plus en détail

Réglementation des jeux de casino

Réglementation des jeux de casino Chapitre 4 Section 4.01 Commission des alcools et des jeux de l Ontario Réglementation des jeux de casino Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.01 du Rapport annuel 2010 Contexte

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario L Association canadienne du propane Février 2013 Association canadienne du propane Mémoire pour le

Plus en détail

«Société de placement» est définie de la même façon dans le sous-alinéa 149(1)o.2)(iii) de la Loi de

«Société de placement» est définie de la même façon dans le sous-alinéa 149(1)o.2)(iii) de la Loi de Le 11 février 2014 [TRADUCTION] Par courriel : mickey.sarazin@cra-arc.gc.ca; mary-pat.baldwin@cra-arc.gc.ca Monsieur Mickey Sarazin Directeur général Direction des décisions en impôt Agence du revenu du

Plus en détail

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Octobre 2014 En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Les revenus de placement gagnés au sein de votre société sont imposés en fonction du type de revenu

Plus en détail

ÉNONCÉ DE PRINCIPES LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE DES PRODUITS D ASSURANCE

ÉNONCÉ DE PRINCIPES LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE DES PRODUITS D ASSURANCE ÉNONCÉ DE PRINCIPES LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE DES PRODUITS D ASSURANCE Le présent document reflète le travail d organismes de réglementation membres du CCRRA. Les opinions qui y sont exprimées ne doivent

Plus en détail

OSGOODE HALL LAW SCHOOL Université York MÉMOIRE PRIVILÉGIÉ ET CONFIDENTIEL

OSGOODE HALL LAW SCHOOL Université York MÉMOIRE PRIVILÉGIÉ ET CONFIDENTIEL OSGOODE HALL LAW SCHOOL Université York MÉMOIRE PRIVILÉGIÉ ET CONFIDENTIEL À : &' 1$,'6 M. Richard Drouin, O.C., c.r. Président, Commission d examen sur la rémunération des juges 2CVTKEM,/QPCJCP DATE :

Plus en détail

Le Régime de retraite assurée d entreprise de BMO MD Assurance

Le Régime de retraite assurée d entreprise de BMO MD Assurance Un guide pour le conseiller Le Régime de retraite assurée d entreprise de BMO MD Assurance Parce que les entreprises prospères ont besoin d une sécurité et d un revenu Table des matières Introduction au

Plus en détail

Ressources humaines et Développement des compétences Canada Tableau du fonds de la somme désignée pour le paiement d expérience commune

Ressources humaines et Développement des compétences Canada Tableau du fonds de la somme désignée pour le paiement d expérience commune Ressources humaines et Développement des compétences Canada Tableau du fonds de la somme désignée pour le paiement d expérience commune 30 septembre 2012 (en milliers de dollars) Le présent document ne

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC Loi sur la Société de l assurance automobile du Québec (chapitre S-11.011) Le

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Lignes directrices du OBJECTIF Inciter les infirmières et infirmiers des régions rurales et éloignées à pratiquer dans des collectivités admissibles de

Plus en détail

LES SECRETS DU SUCCÈS

LES SECRETS DU SUCCÈS Investir - Pour un Québec résolument moderne et innovateur Colloque organisé par le Conseil du patronat du Québec Montréal, le jeudi 11 novembre 2004 POINTS SAILLANTS DU COLLOQUE LES SECRETS DU SUCCÈS

Plus en détail

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Un engagement profond envers l apprentissage continu Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Table des matières Message du Bureau des affaires professionnelles...3

Plus en détail

PROJET DE LOI 27 DU NOUVEAU BRUNSWICK LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX

PROJET DE LOI 27 DU NOUVEAU BRUNSWICK LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX Le 16 décembre 2013 PROJET DE LOI 27 DU NOUVEAU BRUNSWICK LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX Le 10 décembre 2013, le projet de loi 27, la Loi sur l assurance médicaments

Plus en détail

Les congés de maladie dans la fonction publique fédérale

Les congés de maladie dans la fonction publique fédérale Les congés de maladie dans la fonction publique fédérale Lorsque les premières dispositions sur les congés de maladie dans la fonction publique ont été introduites dans les conventions collectives, l article

Plus en détail

Q et R. Questions et réponses sur le financement de second rang. En quoi consiste le financement de second rang?

Q et R. Questions et réponses sur le financement de second rang. En quoi consiste le financement de second rang? Q et R Questions et réponses sur le financement de second rang En quoi consiste le financement de second rang? Le financement de second rang est un emprunt hypothécaire que contracte votre coopérative

Plus en détail

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Préparé par la Division de la vérification et de l évaluation Bibliothèque et Archives Canada Mars

Plus en détail

un état de changement

un état de changement un état de changement Bulletin bimestriel à l intention des organismes sans but lucratif Février 2013 Dans ce numéro Nouvelles normes comptables pour les organismes sans but lucratif Introduction Les organismes

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS. Modification :

POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS. Modification : POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS Adoption : Résolution XVIII du Conseil des commissaires extraordinaire du 7 juillet 2010 Modification : Résolution 20 du Conseil des commissaires du

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 États financiers du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (613) 212-KPMG (5764) Bureau 1800 Télécopieur (613) 212-2896 150, rue Elgin Internet www.kpmg.ca

Plus en détail

Améliorer la protection du consommateur dans l industrie du voyage

Améliorer la protection du consommateur dans l industrie du voyage Pour de meilleures conditions du marché Plan manitobain d amélioration de la protection du consommateur Améliorer la protection du consommateur dans l industrie du voyage Document de consultation publique

Plus en détail

Assurance médicaments 2.0

Assurance médicaments 2.0 PRINCIPES ET PRIORITÉS Assurance médicaments 2.0 Avant-propos Objectif Pour renouveler les discussions nationales sur un cadre pancanadien d assurance médicaments, il faut présenter des preuves claires

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick. Renseignements : 1-800-242-1704

Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick. Renseignements : 1-800-242-1704 Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick Renseignements : 1-800-242-1704 Renseignements au sujet du : Régime de retraite des employé(e)s

Plus en détail

Équipe de la vérification et de l évaluation. Vérification de la gestion financière des ententes de recherche concertée

Équipe de la vérification et de l évaluation. Vérification de la gestion financière des ententes de recherche concertée Équipe de la vérification et de l évaluation Vérification de la gestion financière des ententes de recherche concertée Septembre 2003 Table des matières 1. Conclusions...1 2. Résumé des observations...1

Plus en détail

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION Distr.: GÉNÉRALE E/ECA/CM.38/6 6 avril 2005 NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Vingt-quatrième réunion du Comité d experts de la

Plus en détail

Toronto (Ontario) Le vendredi 26 octobre 2007 L ÉNONCÉ FAIT FOI. Pour de plus amples renseignements, s adresser à :

Toronto (Ontario) Le vendredi 26 octobre 2007 L ÉNONCÉ FAIT FOI. Pour de plus amples renseignements, s adresser à : Allocution présentée par la surintendante Julie Dickson Bureau du surintendant des institutions financières Canada (BSIF) dans le cadre du Colloque des affaires réglementaires du Bureau d assurance du

Plus en détail

F é d é r a t i o n d e l h a b i t a t i o n c o o p é r a t i v e d u C a n a d a. Choisir un modèle de gestion pour votre coopérative

F é d é r a t i o n d e l h a b i t a t i o n c o o p é r a t i v e d u C a n a d a. Choisir un modèle de gestion pour votre coopérative F é d é r a t i o n d e l h a b i t a t i o n c o o p é r a t i v e d u C a n a d a Choisir un modèle de gestion pour votre coopérative À propos de ce guide 1 Introduction 1 À propos de ce guide... 1

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Investir dans l enseignement supérieur Février 1997 «Les Canadiennes et les Canadiens savent qu une meilleur e instruction est synonyme de meilleurs emplois.»

Plus en détail

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Symposium international sur les services bancaires postaux John Anderson 613-290-0016 andersjs1@gmail.com «Ils sont des millions à ne pas avoir

Plus en détail

Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007

Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007 Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007 Page 1 sur 15 NOTE La présente note et les documents joints décrivent un cadre pour la collaboration continue

Plus en détail

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Rapport annuel sur les éloges et les plaintes du public 1 Table des matières Message du responsable de la gouvernance

Plus en détail

Comprendre le processus d appel des évaluations foncières

Comprendre le processus d appel des évaluations foncières Comprendre le processus d appel des évaluations foncières Introduction Le présent guide répond aux questions les plus courantes à propos du processus d appel des évaluations foncières, afin de vous aider

Plus en détail

Convention de règlement relative aux pensionnats indiens : étapes finales... Crédits personnels pour services éducatifs individuels ou de groupe

Convention de règlement relative aux pensionnats indiens : étapes finales... Crédits personnels pour services éducatifs individuels ou de groupe Convention de règlement relative aux pensionnats indiens : étapes finales... 1 Crédits personnels pour services éducatifs individuels ou de groupe CRRPI Aperçu des crédits personnels 2 Contexte historique

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

PREMIER RAPPORT INTÉRIMAIRE SUR Le Budget principal des dépenses 2015-2016. Comité sénatorial permanent des finances nationales

PREMIER RAPPORT INTÉRIMAIRE SUR Le Budget principal des dépenses 2015-2016. Comité sénatorial permanent des finances nationales PREMIER RAPPORT INTÉRIMAIRE SUR Le Budget principal des dépenses 2015-2016 Comité sénatorial permanent des finances nationales DIX-SEPTIÈME RAPPORT Président L honorable Joseph A. Day Vice-président L

Plus en détail