CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que de son contenu, sans autorisation expresse de McKinsey &

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que de son contenu, sans autorisation expresse de McKinsey &"

Transcription

1 CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que de son contenu, sans autorisation expresse de McKinsey & Company est strictement interdite Le leadership pédagogique: mission essentielle de la direction d école fondamentale Conseil de l Education et de la Formation CFB / Fédération Wallonie Bruxelles Bruxelles, le 1 er février 2012

2 Agenda Les écoles en CFB/FWB sont confrontées à des défis et à des enjeux de société difficiles Les directions d école: un des facteurs clés du succès des systèmes scolaires les plus performants Priorité au leadership pédagogique et à l animation du changement pour faire progresser tous les élèves Gestion des directions comme une ressource stratégique du système scolaire Conclusions McKinsey & Company 1

3 Le niveau de performance de l enseignement obligatoire en CFB/FWB reste encore insatisfaisant Résultats des élèves Résultats moyens restent inférieurs aux pays voisins sur les critères d aptitude (p.ex., PISA, CEB) En moyenne, un an d écart avec la Flandre pour les élèves âgés de 15 ans Faible équité Forte corrélation entre indice socioéconomique (ISE) et résultats des élèves Pour un ISE donné, grande variabilité des résultats Equité entre les élèves Efficacité des moyens mis en œuvre Dépenses par élève sont supérieures aux autres pays. Au sein de la CFB/FWB, le fondamental est moins bien financé que le secondaire et l enseignement spécialisé SOURCE: Analyse McKinsey; PISA OCDE McKinsey & Company 2

4 Malgré une légère amélioration, la CFB/FWB se maintient à des scores inférieurs à ses voisins directs Très bon Bon Moyen Evolution des scores PISA Moyenne arithmétique des scores Lecture, Math et Sciences SOURCE: OCDE; Analyse McKinsey McKinsey & Company 3

5 Forte corrélation des résultats avec l indice socio-économique (ISE) et variabilité des résultats pour un ISE donné Moyenne des scores PISA 2009 par établissement scolaire 1 CFB/FWB et Flandre Elèves de 15 ans Niveau moyen Flandre Niveau moyen CFB 1 L équivalent de une année scolaire (EAS) correspond à 38 points sur l'échelle PISA Excellent Très bon Bon Moyenne du niveau socio-économique des élèves par établissement scolaire Moyen Faible Très faible SOURCE: OCDE; Analyse McKinsey McKinsey & Company 4

6 En CFB/FWB, les directions des écoles fondamentales travaillent dans des contextes très différents et souvent difficiles Une population d élèves en légère décroissance en Wallonie et en forte croissance à Bruxelles Des populations multi-culturelles, socioéconomiquement différentes et souvent paupérisées Des changements dans l environnement qui complexifient les responsabilités et les activités des directions Des établissements de tailles variables avec une ou plusieurs implantations, combinant maternel et/ou primaire, appartenant à différents réseaux, adossées ou non à des écoles secondaires SOURCE: Analyse McKinsey McKinsey & Company 5

7 Contrastes dans l évolution attendue du nombre d élèves par région Milliers d élèves, par province Maternel ordinaire Primaire ordinaire 305 Luxembourg 22 Brabant Wallon 26 Namur 33 En Wallonie, légère décroissance Luxembourg Brabant Wallon Namur Liège Liège Bruxelles A Bruxelles d ici 2020, +9,000 en maternel et +21,000 en primaire 1 Bruxelles 41 Hainaut 52 Hainaut Ces chiffres sont à répartir entre la CFB et la Communauté Flamande SOURCE: ETNIC ; Perspectives démographiques ( ) / ( ); IBSA 2010 McKinsey & Company 6

8 Des populations socio-économiquement différentes et souvent paupérisées ISE entre 6 et 20 ISE entre 1 et 5 Implantations fondamentales en encadrement différencié 1 Pourcentage En Wallonie, 22% des jeunes vivent sous le seuil de pauvreté 2 (37% sans les transferts sociaux) 49 Bruxelles 31 Hainaut 1 Indices Socio-Economiques entre 1 et 5 2 Pour un isolé (<966 EUR par mois); pour un couple avec 2 enfants (<2,028 EUR par mois) 22 Liège 8 Namur 0.5 Brabant Wallon SOURCE: CFB; FAPE; INS; SPF Economie McKinsey & Company 7

9 Les responsabilités et les activités des directions du fondamental se complexifient Par rapport à Famille (parents et élèves) Enseignants Intervenants sociaux et sphère judiciaire Politiques et administration Médias Changements observés Evolutions du modèle familial: Ecole doit instruire et éduquer. Former mais sans brider Nombreuses interpellations (p.ex., repas, surveillance, sieste, parascolaire, méthode de lecture, ) Locaux scolaires comme lieux d accueil et de garde, calqués sur les horaires des parents Hétérogénéité des publics et des cultures; maîtrise variable de la langue française Conflit relatifs à l autorité parentale, conflits entre parents et école Utilisation accrue d internet et des réseaux sociaux Légitimité de l autorité du directeur non automatique Individualisme: enseignant seul maître à bord dans sa classe; difficulté de mobiliser collectivement l équipe des enseignants Accroissement des temps partiels Apparition de nouveau personnel dans l enceinte de l école (garde, parascolaire, ) Ecole au cœur d un réseau complexe (police, parquet, juges, avocats, conseillers d aide à la jeunesse, CPMS, ONE, ) avec des différences en fonction du milieu (p.ex., urbain ou rural) L école est souvent l outil par excellence pour répondre vite à des problèmes de société (mixité sociale, obésité, homophobie, alimentation saine, protection de l environnement, violence, ) Nombre élevé de demandes, décrets, circulaires (à titre illustratif, 55 circulaires entre le 1 er septembre 2011 et le 25 janvier 2012) Interpellation plus fréquentes et dans des situations parfois complexes SOURCE: La fonction de direction dans l enseignement fondamental en CFB: états des lieux Janvier 2012; CFB McKinsey & Company 8

10 Des établissements de tailles très variables avec une ou plusieurs implantations Nombre d élèves par établissement Fondamental ordinaire Pourcentage 1 >500 élèves 400 à 499 élèves 5 11 <100 élèves à 199 élèves à 399 élèves 20 Nombre d implantations par établissement: à 299 élèves Officiel Communal: 2.0 Réseaux Libres: 1.5 Communauté Française: % = 1649 établissements représentant 90% des établissements en CFB/FWB 2 Dans les établissements de moins de 180 élèves, les directeurs doivent assurer un certain nombre de périodes de cours SOURCE: ETNIC 2010 McKinsey & Company 9

11 Des établissements appartenant à différents réseaux et combinant différents niveaux Répartition des établissements Pourcentage; 100% = 1,832 établissements 1 Par réseau Communauté Française 9 Par niveau Maternel seul Primaire seul 5 6 Libres Officiel Communal 89 Maternel et Primaire 1 Dont 2 établissements provinciaux; non compris 10 établissements en Flandre SOURCE: ETNIC McKinsey & Company 10

12 Les directions du fondamental sont au cœur des enjeux de la société! A Bruxelles, il faut ouvrir une nouvelle école chaque mois pendant 8 ans 6 1 Accélérer le développement économique +40 points PISA = +0.9% de croissance annuelle du PIB par habitant 2 Faire face à la croissance démographique Renforcer démocratie et citoyenneté Enjeux de société liés à un enseignement performant Renforcer la cohésion sociale Améliorer la santé, le bien-être et l estime de soi Diminuer le risque de pauvreté 5 L enseignement peut réduire les risques de manipulation politique, commerciale, religieuse, Diminuer la criminalité et les coûts de justice 4 3 >90% des détenus en CFB sont faiblement instruits Vivre plus longtemps en bonne santé (~20 ans) SOURCE: Hanushek & Woessmann 2007; OCDE; EU-SILC 2009; SPF Economie; TAHIB 2010; IBSA 2010 McKinsey & Company 11

13 Agenda Les écoles en CFB/FWB sont confrontées à des défis et à des enjeux de société difficiles Les directions d école: un des facteurs clés du succès des systèmes scolaires les plus performants Priorité au leadership pédagogique et à l animation du changement pour faire progresser tous les élèves Gestion des directions comme une ressource stratégique du système scolaire Conclusions McKinsey & Company 12

14 Plus de 40 systèmes scolaires étudiés à travers le monde ( ) Alberta Finlande Long Beach USA Chicago Ohio Atlanta Louisiane Ontario Pittsburgh Boston New-York Royaume-Uni Pays-Bas Allemagne Maroc Jordanie Lettonie Lituanie Pologne Slovaquie Slovénie Tchéquie Arménie Pakistan Inde Japon Shanghai Corée du Sud Hong Kong Ghana Qatar Emirats Arabes Unis Bahreïn Arabie Saoudite Malaisie Singapour Brésil Chili Minas Gerais Western Cape Australie Nouvelle Zélande SOURCE: Analyse McKinsey McKinsey & Company 13

15 Les clés du succès dans des contextes culturels et politiques pourtant radicalement différents 40 SYSTEMES ETUDIES A TRAVERS LE MONDE Inciter des personnes de qualité à devenir et à rester enseignant(e)s Améliorer les pratiques d enseignement sur le terrain Assurer la mise en place d équipes de direction de qualité Viser la réussite de chaque élève pour améliorer la performance globale Accès sélectif à la formation Bons salaires à l embauche (privilégier la qualité plus que la quantité) Bonne image de la profession dans la société Compétences pratiques lors de la formation initiale Tutorat pour les nouveaux enseignants Coaching dans les écoles pour aider tous les enseignants Directeurs comme leaders pédagogiques Partage d expérience entre collègues enseignants Enseignants avec compétences pédagogiques et de coaching d adultes Sélection stricte Rémunération attractive Développement du leadership (pédagogique et acteur de changement) Priorité au rôle pédagogique plutôt qu administratif Objectifs précis et ambitieux pour les élèves (standards internationaux) Contrôles et interventions ciblés et rapides auprès des écoles à problèmes Contrôles et interventions ciblés au niveau des élèves, en particulier défavorisés (remédiation) SOURCE: Analyse McKinsey McKinsey & Company 14

16 Les directions d école ont un impact direct sur plusieurs des facteurs clés de succès Impact des directeurs sur ce facteur Inciter des personnes de qualité à devenir et à rester enseignant(e)s Améliorer les pratiques d enseignement sur le terrain Assurer la mise en place d équipes de direction de qualité Viser la réussite de chaque élève pour améliorer la performance globale Accès sélectif à la formation Bons salaires à l embauche (privilégier la qualité plus que la quantité) Bonne image de la profession dans la société Compétences pratiques lors de la formation initiale Tutorat pour les nouveaux enseignants Coaching dans les écoles pour aider tous les enseignants Directeurs comme leaders pédagogiques Partage d expérience entre collègues enseignants Enseignants avec compétences pédagogiques et de coaching d adultes Sélection stricte Rémunération attractive Développement du leadership (pédagogique et acteur de changement) Priorité au rôle pédagogique plutôt qu administratif Objectifs précis et ambitieux pour les élèves (standards internationaux) Contrôles et interventions ciblés et rapides auprès des écoles à problèmes Contrôles et interventions ciblés au niveau des élèves, en particulier défavorisés (remédiation) SOURCE: Analyse McKinsey McKinsey & Company 15

17 Agenda Les écoles en CFB/FWB sont confrontées à des défis et à des enjeux de société difficiles Les directions d école: un des facteurs clés du succès des systèmes scolaires les plus performants Priorité au leadership pédagogique et à l animation du changement pour faire progresser tous les élèves Gestion des directions comme une ressource stratégique du système scolaire Conclusions McKinsey & Company 16

18 Trois missions prioritaires des directeurs pour améliorer les résultats des élèves 1 Améliorer les pratiques pédagogiques des enseignants Impact sur les résultats des élèves 2 Animer le changement pour améliorer les résultats 3 Maintenir un environnement de travail de qualité SOURCE: Waters, Tim, School Leadership That Works (2003); Robinson, Viviane, School Leadership and Student Outcomes (2007); Analyse McKinsey McKinsey & Company 17

19 Trois missions prioritaires des directeurs pour améliorer les résultats des élèves 1 Améliorer les pratiques pédagogiques des enseignants 2 Animer le changement pour améliorer les résultats 3 Maintenir un environnement de travail de qualité Responsabilités pour les directeurs Promouvoir et aider à développer les pratiques pédagogiques et psychologiques des enseignants Tutorat pour les nouveaux enseignants Observations des pratiques en classe Analyse et feedback des forces et faiblesses de chacun Coaching pour tous les enseignants Formations ciblées et démonstration dans les classes Planifier et coordonner les matières enseignées Par matière Par niveau Pour l école dans son ensemble Evaluer constamment les résultats obtenus sur base de recherches et données chiffrées SOURCE: Waters, Tim, School Leadership That Works (2003); Robinson, Viviane, School Leadership and Student Outcomes (2007); Analyse McKinsey McKinsey & Company 18

20 Trois missions prioritaires des directeurs pour améliorer les résultats des élèves 1 Améliorer les pratiques pédagogiques des enseignants 2 Animer le changement pour améliorer les résultats 3 Maintenir un environnement de travail de qualité Responsabilités pour les directeurs Développer et articuler une vision partagée pour l école ciblée sur l amélioration des résultats de tous les élèves Encourager une culture visant à faciliter le partage d expérience entre collègues enseignants Les enseignants assistent à certaines leçons de leurs collègues dans un climat bienveillant Echange de bonnes pratiques Célébrer les succès avec toute l équipe Etre un exemple en termes de pratiques et comportements, capacité et volonté de se remettre en question en cours de carrière Etablir des collaborations fructueuses avec les parents et les autres acteurs au sein de la communauté scolaire SOURCE: Waters, Tim, School Leadership That Works (2003); Robinson, Viviane, School Leadership and Student Outcomes (2007); Analyse McKinsey McKinsey & Company 19

21 Trois missions prioritaires des directeurs pour améliorer les résultats des élèves 1 Améliorer les pratiques pédagogiques des enseignants 2 Animer le changement pour améliorer les résultats Responsabilités pour les directeurs Assurer un temps suffisant pour l instruction dans les salles de classe en réduisant les perturbations, les absences et les interruptions externes Mettre en place un climat propice à l étude Confort des bâtiments et qualité des équipements Ordre, bruit, sécurité Disponibilité et fiabilité des services de support Gestion administrative et financière optimisée 3 Maintenir un environnement de travail de qualité SOURCE: Waters, Tim, School Leadership That Works (2003); Robinson, Viviane, School Leadership and Student Outcomes (2007); Analyse McKinsey McKinsey & Company 20

22 Aujourd hui, il est difficile pour les directions de donner la priorité à l amélioration des pratiques pédagogiques des enseignants L idéal Améliorer les pratiques pédagogiques des enseignants Animer le changement pour améliorer les résultats Maintenir un environnement de travail de qualité Sur le terrain Je n ai pas le temps à cause de l administratif Je suis continuellement dérangé(e) Mon PO n y attache pas beaucoup d importance Je fais confiance aux conseillers pédagogiques et aux inspecteurs pour le faire à ma place Pas de temps prévu pour cela dans les horaires des enseignants! J ai peur de la réaction de mes enseignants Je ne me sens pas compétent pour le faire SOURCE: Interviews avec des directeurs du fondamental en CFB/FWB McKinsey & Company 21

23 Décomposition du temps de travail d une direction Activités Améliorer les pratiques pédagogiques Coaching des professeurs Formations et journées pédagogiques Visites dans les classes et dialogues avec les enseignants Tutorat des nouveaux professeurs Planification et concertation sur les matières et la préparation des cours Gestion des conseils de classe Suivi des résultats des élèves Situation actuelle 1,2 Les meilleurs systèmes >40% Animer les changements pour améliorer les résultats Administratifs Total Projet de l école, ROI à élaborer et à fédérer Rencontre avec les parents Gestion des conflits Gestion de cas disciplinaires Recrutement de nouveaux professeurs Remplacement des enseignants absents Réunions: PO, inspections, CPMS, Association de parents Organisation d événements (spectacles, fancy-fair, ) Préparation des horaires, composition des classes Courrier postal et électroniques (circulaires, parents, ) Formulaires administratifs et secrétariat Dossiers du personnel (administratif, pécuniaire, absences, ) Dossiers des élèves (inscriptions, absence, attestations) Finances (budget, factures parents, ) Fournitures (achats, stocks, ) Organisation des visites médicales, voyages Appels téléphoniques divers ~30% <30% 1 Hors vacances scolaires 2 Dans les établissements de moins de 180 élèves, non compris les périodes de cours que les directeurs doivent assurer SOURCE: Entretiens avec des directeurs McKinsey & Company 22

24 Des recherches ont quantifié l impact d une direction qui se focalise sur les 3 priorités énoncées Pourcentage relatif dans la répartition 1 Résultats des élèves 75% % % Directeur exceptionnel Directeur très bon Un directeur très bon ou exceptionnel peut améliorer les résultats des élèves de 10 à 20 pourcent! Directeur moyen % Directions des écoles 1 Le pourcentage indique la situation relative dans la répartition SOURCE: Méta-analyse de 69 études sur la direction scolaire menées auprès de 14,000 enseignants et de 1.4 million d élèves, Marzano, Robert, Waters, et McNulty, 2005 McKinsey & Company 23

25 Impact de la qualité des directions: +10 à +20% au CEB? Scores Certificat d Étude de Base 2010 Pourcentage des élèves, 100% = 55,405 élèves 1 Français Mathématiques Eveil <50% 50-60% 60-70% 70-80% 80-90% % Minimum requis CEB (>50%) +10 à +20% 1 47,246 (6 ème primaire); 4,838 (1 ère différenciée); 3,321 (2 ème différenciée) SOURCE: Communauté Française de Belgique; Analyse McKinsey McKinsey & Company 24

26 Agenda Les écoles en CFB/FWB sont confrontées à des défis et à des enjeux de société difficiles Les directions d école: un des facteurs clés du succès des systèmes scolaires les plus performants Priorité au leadership pédagogique et à l animation du changement pour faire progresser tous les élèves Gestion des directions comme une ressource stratégique du système scolaire Conclusions McKinsey & Company 25

27 Les responsables des meilleurs systèmes gèrent les directions d école comme une ressource stratégique Attirer et former les futurs directions Recruter et nommer Soutenir et développer Evaluer Attractivité de la fonction de direction Pertinence des critères de sélection Clarté des attentes vis-à-vis des directions Alignement entre critères d évaluation et rôle attendu Gestion proactive d une réserve de candidats Rigueur des processus de sélection Qualité des services de support Qualité des évaluations et du feedback Adéquation avec les besoins de chaque école Formations de qualité en cours de carrière Alignement entre la performance et les conséquences Plans de carrière et opportunités de mobilité SOURCE: McKinsey School System Excellence McKinsey & Company 26

28 Pratique illustrée: «Attractivité de la fonction de direction» Attirer et former les futurs directions Recruter et nommer Soutenir et développer Evaluer Attractivité de la fonction de direction Pertinence des critères de sélection Clarté des attentes vis-à-vis des directions Alignement entre critères d évaluation et rôle attendu Gestion proactive d une réserve de candidats Rigueur des processus de sélection Qualité des services de support Qualité des évaluations et du feedback Adéquation avec les besoins de chaque école Formations de qualité en cours de carrière Alignement entre la performance et les conséquences Plans de carrière et opportunités de mobilité SOURCE: McKinsey School System Excellence McKinsey & Company 27

29 Qu est-ce qui peut être attrayant dans la fonction de direction d école? Leviers typiquement observés dans le monde Situation en CFB/FWB Je m engage dans un beau projet de société Enseignement: un vrai enjeu de société Impact sur les élèves (résultats et équité) Interaction avec et développement du personnel Je me crée des options pour le long terme Perspectives de développement personnel Reconnaissance sociale liée à la fonction et son impact Support du PO, de la fédération et de l administration Je serai bien aidé dans mon travail Je disposerai d une bonne rémunération et de conditions de travail agréable Support administratif, éducatif et social au sein de l école Equilibre entre autonomie et contrôle, notamment pour constituer son équipe Salaire de départ et progression en cours de carrière Environnement de travail Equilibre vie privée et vie professionnelle SOURCE: Team War for Talent survey; OECD Improving School Leadership, 2008; entretiens avec des directions McKinsey & Company 28

30 Le support administratif, éducatif et social aux directions du fondamental reste très inférieur à celui en vigueur dans le secondaire Taille de l école Nombre d élèves Support administratif, social et éducatif Equivalents temps plein octroyé² Fondamental 1 Secondaire Un directeur d école: Je suis interrompu sans arrêt, je change d activité toutes les 7 minutes 1 Les écoles maternelles et primaires autonomes du réseau CFB disposent d un correspondant-comptable Les écoles du réseau Officiel Communal disposent souvent de l aide du personnel administratif et technique communal 2 Non compris les postes liés aux politiques de résorption du chômage: PTP (BXL: 245; RW: 863), ACS BXL: 17, APE RW: 114 Pour les écoles à encadrement différencié, possibilité d arbitrage entre les moyens à des fins pédagogiques et à des fins sociales et éducatives SOURCE: La fonction de direction dans l enseignement fondamental en CFB: états des lieux Janvier 2012 McKinsey & Company 29

31 Dans la situation actuelle, le salaire des directions du fondamental est peu attractif par rapport aux instituteurs avec master Salaire mensuel brut indexé 1, EUR par mois Sans master Avec master Ancienneté Catégorie de personnel 0 ans Directeur >210 élèves Instituteur Barème 180 Barème 825 Barème 301 Barème 501 2,201 2,833 3,121 +3% 2, % 10 ans Directeur >210 élèves Instituteur Barème 180 Barème 825 Barème 301 Barème 501 2,763 3,451 3,803-2% 3,515 +8% 25 ans Directeur >210 élèves Instituteur Barème 180 Barème 825 Barème 301 Barème 501 3,705 4,454-8% 4,848 5,073 1 Hors compléments de salaire et autres avantages SOURCE: La fonction de direction dans l enseignement fondamental en CFB: états des lieux Janvier % McKinsey & Company 30

32 Pratique illustrée: «Gestion proactive d une réserve de candidats» Attirer et former les futurs directions Recruter et nommer Soutenir et développer Evaluer Attractivité de la fonction de direction Pertinence des critères de sélection Clarté des attentes vis-à-vis des directions Alignement entre critères d évaluation et rôle attendu Gestion proactive d une réserve de candidats Rigueur des processus de sélection Qualité des services de support Qualité des évaluations et du feedback Adéquation avec les besoins de chaque école Formations de qualité en cours de carrière Alignement entre la performance et les conséquences Plans de carrière et opportunités de mobilité SOURCE: McKinsey School System Excellence McKinsey & Company 31

33 Les meilleurs systèmes gèrent proactivement la carrière des futurs directions Gestion de la réserve de candidats directions: 3 niveaux de sophistication 3 Les meilleurs 1 Approche traditionnelle Les candidats se déclarent sur base d un cheminement individuel; prise progressive de responsabilité au sein de l école 2 En progrès En plus de l approche traditionnelle le système propose des programmes de formation pour devenir directeur et éveille ainsi de nouvelles vocations Gestion proactive de la carrière des futurs directions Identification (assez tôt dans la carrière) Mise en condition d apprentissage Leadership de projets spécifiques Cours intensifs et stages en entreprises Gestion proactive des phases de succession Possibilité de fast track pour enseignants avec leadership pédagogique et de coaching d adultes Possibilité de fast track pour des professionnels extérieurs SOURCE: McKinsey School System Excellence McKinsey & Company 32

34 Pratique illustrée: «Qualité des services de support» Attirer et former les futurs directions Recruter et nommer Soutenir et développer Evaluer Attractivité de la fonction de direction Pertinence des critères de sélection Clarté des attentes vis-à-vis des directions Alignement entre critères d évaluation et rôle attendu Gestion proactive d une réserve de candidats Rigueur des processus de sélection Qualité des services de support Qualité des évaluations et du feedback Adéquation avec les besoins de chaque école Formations de qualité en cours de carrière Alignement entre la performance et les conséquences Plans de carrière et opportunités de mobilité SOURCE: McKinsey School System Excellence McKinsey & Company 33

35 Dans les meilleurs systèmes, les échelons intermédiaires entre les écoles et l administration centrale jouent un rôle crucial Intervenir auprès des directions les plus faibles ou en difficulté de manière ciblée, rapide et décisive Organiser le coaching et le développement des directions au cours de leur carrière Gérer les groupes d écoles en favorisant l échange des meilleures pratiques entre directions Aider à professionnaliser le recrutement et la nomination des directions ainsi que l identification et la formation de la réserve de candidats directeurs Aider à professionnaliser et calibrer l évaluation des directions Offrir des services partagés de qualité (finance, juridique, IT, administratif, logistique, immobilier, achat) Autonomie des POs? SOURCE: Analyse McKinsey McKinsey & Company 34

36 Agenda Les écoles en CFB/FWB sont confrontées à des défis et à des enjeux de société difficiles Les directions d école: un des facteurs clés du succès des systèmes scolaires les plus performants Priorité au leadership pédagogique et à l animation du changement pour faire progresser tous les élèves Gestion des directions comme une ressource stratégique du système scolaire Conclusions McKinsey & Company 35

37 Conclusions L enseignement obligatoire en CFB/FWB et, en particulier, les directions des écoles fondamentales, sont confrontés à des défis et à des enjeux de société importants A travers le monde, les directions d école sont un des facteurs clés du succès de tous les systèmes scolaires les plus performants Ces directions d école se focalisent sur le leadership pédagogique et l animation du changement pour améliorer les résultats de tous les élèves Par ailleurs, les responsables des meilleurs systèmes gèrent les directions d école comme une ressource stratégique en optimisant un ensemble de bonnes pratiques Vu le contexte budgétaire de la CFB/FWB, ces bonnes pratiques devraient être évaluées (impact, coûts, risques, difficultés de mise en œuvre), et prioritisées par rapport aux autres mesures à prendre. La mise en œuvre devrait être planifiée en conséquence McKinsey & Company 36

38 Contacts McKinsey Mr. Etienne Denoël Directeur McKinsey & Company 480 Avenue Louise Box Bruxelles 02 / (secrétariat) 0477 / (mobile) Les rapports McKinsey dans le domaine de l enseignement sont téléchargeables à l adresse suivante: McKinsey & Company 37

CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que de son contenu, sans autorisation expresse de McKinsey &

CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que de son contenu, sans autorisation expresse de McKinsey & CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que de son contenu, sans autorisation expresse de McKinsey & Company est strictement interdite Positionnement des

Plus en détail

Les clés de l amélioration des systèmes scolaires

Les clés de l amélioration des systèmes scolaires Education Les clés de l amélioration des systèmes scolaires Comment passer de "bon" à "très bon"? "Les clés de l amélioration des systèmes scolaires" est le titre du nouveau rapport publié par McKinsey

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015. www.robertwalters.fr CHIFFRES CLÉS

ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015. www.robertwalters.fr CHIFFRES CLÉS ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015 Pour mieux comprendre les attentes des candidats, Robert Walters référence mondiale du recrutement spécialisé a diffusé une enquête au début de l année 2015, auprès

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

Qui sont les enseignants?

Qui sont les enseignants? Extrait de : Regards sur l'éducation 2008 : Panorama Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264040649-fr Qui sont les enseignants? Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE (2009),

Plus en détail

Programme «Lecteurs Formateurs»

Programme «Lecteurs Formateurs» [Objectifs : Programme «Lecteurs Formateurs» Promotion de la langue française par l internationalisation des jeunes Jeunes diplômés en philologie romane, en traduction, en philologie classique ou autres

Plus en détail

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Fiche 10 ENSEIGNEMENT Faire de nos écoles des lieux d apprentissage, de métissage, d ouverture et d émancipation, en favorisant le mieux-vivre

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal.

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal. Indicateur Quels sont les domaines d études les plus attractifs pour les étudiants? Les femmes sont majoritaires dans l effectif d étudiants et de diplômés dans la quasi-totalité des pays de l OCDE, et

Plus en détail

marque employeur la perception est réalité

marque employeur la perception est réalité marque employeur la perception est réalité Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en aucun cas être

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

RENFORCEZ VOS EQUIPES CONFIEZ VOS RECRUTEMENTS A UN EXPERT

RENFORCEZ VOS EQUIPES CONFIEZ VOS RECRUTEMENTS A UN EXPERT RENFORCEZ VOS EQUIPES CONFIEZ VOS RECRUTEMENTS A UN EXPERT Hays Finance & Comptabilité UNE PRESENCE MONDIALE 32 Pays 247 Bureaux 8 000 salaries dont 1 000 en finance & comptabilite UNE PRESENCE NATIONALE

Plus en détail

FRANCE. PISA 2012 : Faits marquants. Performance en mathématiques. Performance en compréhension de l écrit et en sciences

FRANCE. PISA 2012 : Faits marquants. Performance en mathématiques. Performance en compréhension de l écrit et en sciences FRANCE PISA 2012 : Faits marquants Performance en mathématiques La performance des élèves de 15 ans en mathématiques se situe en France au niveau de la moyenne des pays de l OCDE, avec un score de 495

Plus en détail

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE 14-15 septembre 2006 Séoul, Corée Déclaration de Séoul (version définitive) CENTRE

Plus en détail

Bruxelles Invest & Export

Bruxelles Invest & Export Bruxelles Invest & Export Réserve d Attachés économiques et commerciaux (h/f) Règlement de sélection 2012 CODE FONCTION 1259 I. CONTEXTE DE LA FONCTION Né de la fusion d Invest in Brussels et de Bruxelles

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres LE POINT SUR LES INÉGALITÉS DE REVENU Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres Résultats issus de la Base de données de l OCDE sur la distribution des revenus

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

Circulaire n 5051 du 04/11/2014

Circulaire n 5051 du 04/11/2014 Circulaire n 5051 du 04/11/2014 Collaboration entre les Centres psycho-médico-sociaux, le Service de médiation scolaire et le Service des équipes mobiles missions et rôles Réseaux et niveaux concernés

Plus en détail

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 Carol Campbell, Ann Lieberman et Anna Yashkina avec Nathalie Carrier, Sofya Malik et Jacqueline

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations

Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations Ce programme a été conçu par les professeurs de la Weatherhead School of Management de la Case Western Reserve

Plus en détail

MANAGEMENT DE TRANSITION FRANCE

MANAGEMENT DE TRANSITION FRANCE MANAGEMENT DE TRANSITION FRANCE EDITO «Quand le cabinet de recrutement Robert Walters a lancé l activité Management de Transition en France il y a 10 ans, beaucoup d entreprises et de candidats étaient

Plus en détail

Quels sont le taux d encadrement et la taille des classes?

Quels sont le taux d encadrement et la taille des classes? Quels sont le taux d encadrement et la taille des classes? Indicateur Dans l enseignement primaire, on compte plus de 21 élèves par classe, en moyenne, dans les pays de l OCDE. La taille des classes varie

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Tableau de bord Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Septembre 2009 Sommaire Introduction...4 1 Marché du travail et emploi...7 1-1 Emploi...8 1-2 Coût du travail...14

Plus en détail

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des RH Page 1 Introduction

Plus en détail

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants PROGRAMME ERASMUS+ Le programme Erasmus+ concerne les mobilités réalisées dans le cadre d un des accords Erasmus de Sciences Po Grenoble dans les pays suivants : 27 Etats membres de l Union Européenne

Plus en détail

ATTACHES METIER : INGENIEUR INDUSTRIEL, OPTION ELECTRICITE, MECANIQUE, ELECTROMECANIQUE, ELECTRONIQUE ET TELECOMMUNICATIONS (M/F)

ATTACHES METIER : INGENIEUR INDUSTRIEL, OPTION ELECTRICITE, MECANIQUE, ELECTROMECANIQUE, ELECTRONIQUE ET TELECOMMUNICATIONS (M/F) ATTACHES METIER : INGENIEUR INDUSTRIEL, OPTION ELECTRICITE, MECANIQUE, ELECTROMECANIQUE, ELECTRONIQUE ET TELECOMMUNICATIONS (M/F) MINISTERES ET CERTAINS ORGANISMES D INTERET PUBLIC DE LA REGION WALLONNE

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

Conférence de Presse du 29 novembre 2012

Conférence de Presse du 29 novembre 2012 Conférence de Presse du 29 novembre 2012 La FABI Fédération belge d associations d ingénieurs civils et bioingénieurs, l UFIIB Union Francophone des associations d ingénieurs industriels de Belgique et

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Aménagement urbanisme développement et prospective Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir

Plus en détail

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES Demande d admission en 1 ère année de Master Le dossier est à envoyer à : Master Sciences Humaines & Sociales, mention GEOGRAPHIE ou HISTOIRE Secrétariat Master

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE»

CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE» CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE» > PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE L INDICE DE LA PERFORMANCE ÉCONOMIQUE POSITIVE 2014 UNE INITIATIVE DE DÉROULÉ DE LA CONFÉRENCE

Plus en détail

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS 23 mars 2015 Synthèse Avec plus de 12.000 évaluations

Plus en détail

Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015

Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015 Annexe A Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015 Afin de jouer son rôle de chef de file dans le développement et la croissance des diverses communautés de langue française sur son territoire

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Soutien à la gestion des ressources humaines 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2012-07-12 Table des matières Section 4 : p. 2 sur 13 Table des matières RÉFÉRENCE Table des matières...

Plus en détail

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL Plan : Introduction I.- Le Dialogue Social européen et son cadre La négociation européenne : - pour l entreprise - pour les partenaires sociaux Les

Plus en détail

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam 1 Chine Singapour Hong Kong Cross Border ZBA Crédit Agricole CIB succursale du Japon solutions

Plus en détail

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M Catalogue Tarifaire 2010 Les Solutions M2M 60 3 Les Solutions M2M E changer entre objets communicants, c est établir à distance un contact permanent et interactif entre un parc de machines et un serveur

Plus en détail

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI»

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» La SOPARFI n'est pas régie par une loi spécifique, mais se définit comme une société de capitaux luxembourgeoise soumise à une fiscalité tant directe

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

Thème 1: l environnement pédagogique et scolaire dans le primaire et le secondaire

Thème 1: l environnement pédagogique et scolaire dans le primaire et le secondaire FRANCE Cette note sur la France se focalise sur trois grands thèmes que l on retrouve dans cette édition de Regards sur l éducation et qui concernent plus particulièrement la France. Il s agit de l environnement

Plus en détail

MWQ/Mesurer/ Baromètre Qualité/ Rapport : Les certifications ISO 9001 et ISO 14001 en Union Européenne/ Octobre 2009 1

MWQ/Mesurer/ Baromètre Qualité/ Rapport : Les certifications ISO 9001 et ISO 14001 en Union Européenne/ Octobre 2009 1 LES CERTIFICATIONS ISO 9001 ET 14001 EN UNION EUROPEENNE Via son «Baromètre Qualité», le MWQ s est donné pour mission d entre autres répertorier l ensemble privé, public et associatif des organismes wallons,

Plus en détail

Wallonie-Bruxelles International

Wallonie-Bruxelles International Wallonie-Bruxelles International Une agence disposant de la personnalité juridique en charge des relations internationales ; Œuvrant pour les 3 gouvernements : Fédération Wallonie-Bruxelles, Région wallonne,

Plus en détail

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 SOMMAIRE Comportement de l immobilier belge Qui sommes-nous? Structure et méthodologie L investissement immobilier en

Plus en détail

Cohésion et coaching d équipe

Cohésion et coaching d équipe Cohésion et coaching d équipe Institut du Selfcoaching Tél. : 09 75 61 33 17 Mob. 06 10 18 63 93 info@selfcoaching.fr www.selfcoaching.fr 1 Notre Vision du Coaching LE COACHING est un accompagnement sur

Plus en détail

Éliminer l écart de rémunération entre les femmes et les hommes au sein de l Union européenne

Éliminer l écart de rémunération entre les femmes et les hommes au sein de l Union européenne Éliminer l écart de rémunération entre les femmes et les hommes au sein de l Union européenne Europe Direct est un service destiné à vous aider à trouver des réponses aux questions que vous vous posez

Plus en détail

Evolution générale des dépenses de santé dans les pays de l OCDE et approches prometteuses pour contrôler les dépenses au Canada et au Québec

Evolution générale des dépenses de santé dans les pays de l OCDE et approches prometteuses pour contrôler les dépenses au Canada et au Québec Evolution générale des dépenses de santé dans les pays de l OCDE et approches prometteuses pour contrôler les dépenses au Canada et au Québec Gaétan Lafortune, Economiste sénior, OCDE ASDEQ, Québec, 22

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

Règlement opération SAC ADOS 2015

Règlement opération SAC ADOS 2015 Règlement opération SAC ADOS 2015 Dans le cadre de leur politique en faveur de la jeunesse, la Caisse d Allocations Familiales 77, le Conseil général 77, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Plus en détail

Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe

Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe Un cadre d action commun des partenaires sociaux européens du secteur de l électricité I. Introduction

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Catégorie pédagogique Profil d enseignement Bachelier Normale secondaire Langues germaniques Année académique 2015-2016 Haute École Charlemagne : nos Valeurs Par l engagement et la qualité du travail de

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DU CHER CONDITIONS DES PRINCIPAUX AVANCEMENTS DE GRADES PROMOTIONS INTERNES DES COLLECTIVITES DU CHER. S e s s i o n 2 0 1 3

CENTRE DE GESTION DU CHER CONDITIONS DES PRINCIPAUX AVANCEMENTS DE GRADES PROMOTIONS INTERNES DES COLLECTIVITES DU CHER. S e s s i o n 2 0 1 3 CENTRE DE GESTION DU CHER CONDITIONS DES PRINCIPAUX AVANCEMENTS DE GRADES ET PROMOTIONS INTERNES DES COLLECTIVITES DU CHER S e s s i o n 2 0 1 3 1 Avancement de Grade et Promotion Interne AVANCEMENT DE

Plus en détail

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 18 juin 2008 Session ministérielle OCDE 2008 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 5 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document.

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES - Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. - Pour une demande d admission

Plus en détail

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Sommaire Qu est-ce que la pension AOW? 2 A qui est destinée la pension AOW? 2 Quand aurez-vous droit à la pension AOW? 4 Résider dans un pays et travailler

Plus en détail

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Dans sa dernière publication, RIAD, l Association internationale

Plus en détail

Le Contrat premier emploi

Le Contrat premier emploi www.far.be Le Contrat premier emploi Marie Greffe Septembre 06 Historique En 1999, afin de stimuler le travail des jeunes, Laurette Onkelinx (PS), alors ministre de l Emploi, lance l idée d un «Plan Rosetta»,

Plus en détail

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * 1) Base de données 2) Sources et définitions * Alix de Saint Vaulry est économiste au CEPII, responsable de la production de la base de données

Plus en détail

Un Directeur pour sa Maison Communale d'accueil de l'enfance "Les Sauverdias" (M/F)

Un Directeur pour sa Maison Communale d'accueil de l'enfance Les Sauverdias (M/F) LA COMMUNE DE BEAUVECHAIN ENGAGE pour entrée immédiate Un Directeur pour sa Maison Communale d'accueil de l'enfance "Les Sauverdias" (M/F) (Engagement contractuel à durée indéterminée temps partiel (3/4)

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

CHAMBRE TUNISO-FRANÇAISE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE

CHAMBRE TUNISO-FRANÇAISE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE CHAMBRE TUNISO-FRANÇAISE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE 39 avenue du Japon - BP 25 1073 Tunis Montplaisir Tél : 71 904 329 Fax : 71 900 966 E-mail : info@ctfci.org Site Web : www.ctfci.org Objet Le Service

Plus en détail

Introduction d une nouvelle politique salariale

Introduction d une nouvelle politique salariale Introduction d une nouvelle politique salariale Fondation contre le Cancer 28 avril 2011 Mo Deckers HR manager (@ intérim) Introduction d une nouvelle politique salariale 1. Objectifs 2. «Le plan» 3. Workshop

Plus en détail

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS

Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS Our mission : Educating Responsible Leaders For a Responsible World LSM the Business School of UCL

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

TRAJET DES DIRIGEANTS. http://economie.fgov.be TRAJECT VOOR LEIDINGGEVENDEN

TRAJET DES DIRIGEANTS. http://economie.fgov.be TRAJECT VOOR LEIDINGGEVENDEN TRAJET DES DIRIGEANTS TRAJECT VOOR LEIDINGGEVENDEN Table des matières Défis pour le SPF Economie et réponses Contexte Objectifs Contenu Résultats Défis pour le SPF Economie Marché du travail sous pression

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

culture de sécurité industrielle pour une

culture de sécurité industrielle pour une culture de sécurité industrielle pour une Répondre à un enjeu de société es bassins industriels se sont développés autour d un double mouvement d industrialisation et d urbanisation créant un lien direct

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

DES EMPLOIS POUR LES JEUNES BELGIQUE Février 2007

DES EMPLOIS POUR LES JEUNES BELGIQUE Février 2007 DES EMPLOIS POUR LES JEUNES BELGIQUE Février 2007 RÉSUMÉ ET PRINCIPALES RECOMMANDATIONS Le marché du travail des jeunes en Belgique est moins performant que la moyenne En Belgique, les jeunes qui sortent

Plus en détail

L assurance qualité N 4. Décembre 2014

L assurance qualité N 4. Décembre 2014 N 4 L assurance qualité Décembre 2014 L es investissements dans les systèmes et services d orientation tout au long de la vie (OTLV) doivent démontrer le bénéfice pour les individus, les communautés et

Plus en détail

Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale

Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés Rendre plus compatibles les modalités d organisation du temps

Plus en détail

UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées. Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS

UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées. Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées Enquête sur le marché de la traduction Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS Méthodologie Les données de ce document sont issues

Plus en détail

Mobilité de l enseignement supérieur

Mobilité de l enseignement supérieur Mobilité de l enseignement supérieur Guide financier 2014 1 SOMMAIRE Introduction... 3 Le calcul de la subvention par l agence... 4 Utilisation de la subvention par l établissement... 7 Exemple d allocation

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 1 SOMMAIRE 1) Textes de référence 2) Cadrage départemental 3) Charte du tuteur : rôle et missions 4) Les outils des professeurs des écoles

Plus en détail

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Congé de maternité 2 Pour les salariées 2 Congé prénatal 2 Congé postnatal 2 Formalités administratives

Plus en détail

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005.

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005. Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail

Rôles et difficultés des maisons d enfants dans l accueil de la petite enfance en Belgique francophone

Rôles et difficultés des maisons d enfants dans l accueil de la petite enfance en Belgique francophone Note d éducation permanente de l ASBL Fondation Travail-Université (FTU) N 2012 15, décembre 2012 www.ftu.be/ep Rôles et difficultés des maisons d enfants dans l accueil de la petite enfance en Belgique

Plus en détail

Titre Cesu La Banque Postale

Titre Cesu La Banque Postale Titre Cesu La Banque Postale Les deux déclinaisons du Cesu Titre de Travail Simplifié (TTS) permet de rémunérer et de déclarer un salarié employé à domicile, s adresse aux entreprises, ainsi qu aux particuliers

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

PROJET D'ÉTABLISSEMENT

PROJET D'ÉTABLISSEMENT PROJET D'ÉTABLISSEMENT Une école qui apprend à vivre ensemble Le projet d établissement est issu de la réflexion collective des enseignants afin de respecter les projets éducatif et pédagogique définis

Plus en détail

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver?

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? «Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? Mme BLEYER et M. LEMESRE (Banque Populaire) M. BREHIER (Oséo) M. BRUN (Coface) M. HAM (DIRRECTE) Sommaire 1. Je m informe Grâce

Plus en détail