Jardin botanique national de Belgique Domaine de Bouchout, Nieuwelaan 38

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Jardin botanique national de Belgique Domaine de Bouchout, Nieuwelaan 38"

Transcription

1 Madame, Monsieur, Nous vous remercions pour votre participation à l atelier Survivre dans les conditions les plus extrêmes du Jardin botanique. Vous trouverez en annexe de la présente un aperçu de l atelier, quelques conseils pratiques ainsi que les feuilles de travail que les élèves sont invités à remplir durant leur visite. Nous vous indiquons également les différents objectifs poursuivis par cet atelier. L atelier en lui-même prend 2 heures, prévoyez 2 heures et demie pour toute la durée de l excursion : arriver au local, oublier un objet, passer à la toilette, se rassembler etc..., cela prend aussi du temps. Les élèves ont besoin de matériel pour écrire (de préférence un crayon) et d une farde ou d une planchette pour pouvoir remplir facilement les feuilles de travail. Si vous ne connaissez pas bien le Jardin botanique, vous pouvez toujours le visiter au préalable. Vous recevez une entrée gratuite en vous identifiant comme professeur-e à la caisse. Vous trouverez davantage d informations sur notre site internet : Nous espérons que, tout en se déroulant de manière agréable, cet atelier enrichira les connaissances de vos élèves. Au nom du Service éducatif, je vous prie d agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sincères salutations, Koen Es Service éducatif En annexe : - aperçu de l atelier, conseils pratiques et remarques - liste des plantes, mots-clés et objectifs - feuilles de travail remplies destinées au professeur (en gras)

2 Aperçu de l atelier "Survivre dans les conditions les plus extrêmes" Introduction Lieu : Auditorium Van Heurck Durée : environ 10 minutes Détails pratiques Il y a un échange entre les élèves et l animateur/trice au sujet des différentes conditions auxquelles les organismes vivants sont exposés sur notre terre : le froid, la sécheresse, la chaleur, l humidité, les prédations, les incendies, la rareté de la nourriture, le sel,... Partie I : A quels types de conditions les plantes sont-elles exposées? Lieu : Auditorium Van Heurck ou tout autre lieu où l on peut s asseoir Durée : 30 minutes La moitié des élèves reçoit une carte sur laquelle figure un facteur environnemental particulier (par exemple un sol pauvre en nourriture, le froid) ; l autre moitié des élèves reçoit une carte avec un aspect de la vie de la plante (par exemple grandir, disperser ses semences). Chaque élève qui s occupe d un facteur environnemental cherche un élève qui s occupe d un aspect de la vie de la plante. Ils discutent ensemble des conditions extrêmes de l environnement où ce facteur apparaît, quelles sont les difficultés pour la plante en général et plus spécialement, comment la plante parvient à survivre. Ils peuvent imaginer une solution théorique ou apporter un exemple réel. Partie II : Les plantes qui ont développé des adaptations particulières pour se nourrir Lieu : Palais des Plantes, Serre Victoria Durée : 30 minutes Les élèves remplissent les feuilles de travail se rapportant à cette partie. On approfondit ici la connaissance des épiphytes de la forêt tropicale et la façon dont ces plantes se nourrissent. Nous analysons plus spécifiquement les plantes myrmécophiles, les plantes carnivores et les plantes en forme d urnes. Ensuite les élèves discutent des résultats avec l animateur/trice. Partie III : Les adaptations existent sur la terre entière Lieu : Pavillon de chasse (à l extérieur) et aile méridionale du Palais des Plantes Durée : 50 minutes Pendant la visite, l animateur/trice étudie de manière plus approfondie les adaptations spécifiques des plantes de la zone boréale, de la forêt tempérée caducifoliées, de la forêt dense subtropicale, les plantes carnivores, le désert, la forêt tropicale humide et le biome méditerranéen. Les élèves reçoivent des feuilles à remplir pendant la visite. Conseils et remarques Que pouvez-vous préparer à l avance? Pour préparer l atelier, vous pouvez : - consulter le site internet du Jardin botanique ou demander aux élèves de le faire. - faire lire par les élèves les feuilles d informations sur les adaptations (elles existent en français sur le site et en néerlandais sur

3 Vous trouverez des informations similaires en anglais sur le site du jardin botanique de Kew (www.rbgkew.org.uk) sous la rubrique "éducation" : vous pouvez donc éventuellement proposer au professeur d anglais ou de néerlandais de coopérer. Durant la visite, les élèves vont sentir les différences de climat dans les différentes serres. Ils sont confrontés au climat sec, subtropical, méditerranéen, tropical chaud, tempéré et boréal. Cela pourrait peut-être aussi intéresser le professeur de géographie. Comment se déroule l atelier? L atelier se compose d une introduction générale collective et de trois activités. Les élèves travaillent en 3 groupes maximum d environ 20 participants. Ils ont besoin de matériel pour écrire (de préférence un crayon), d une farde ou d une planchette pour pouvoir remplir facilement les feuilles de travail. L introduction ainsi que l une des activités se passent dans l auditorium Van Heurck, les deux autres activités ont lieu dans le Palais des Plantes et à l extérieur. Tous les élèves participent à chaque activité. Le trajet de l auditorium jusqu au Palais des Plantes dure environ 3 minutes. Quelle est la tâche des accompagnateurs? L engagement des accompagnateurs est très important. Nos animateurs sont dévoués, mais ce ne sont pas des enseignants. Ce sont les accompagnateurs qui connaissent le mieux leur groupe. Nous attendons d eux une participation active pour diriger les élèves ; la ponctualité est très importante. Merci d avance pour votre collaboration. Visiter le Jardin botanique avec les élèves Pour éviter des accidents et des petits problèmes tenez compte des points suivants s.v.p. : - beaucoup de plantes ont des ronces ou des épines. - de nombreuses plantes comportent des parties irritantes ou vénéneuses. Ne mangez donc rien et ne les touchez pas. Prévenez les élèves de ne se pas frotter les yeux ou de porter les doigts à la bouche après avoir touché une plante. - si certains élèves sont asthmatiques ou allergiques, veuillez toujours à avoir les médicaments nécessaires avec vous. - tenez-vous en au nombre recommandé d élèves par adulte. - ne laissez pas courir ni crier les élèves ; respectez la tranquilité des lieux également pour les autres visiteurs. - respectez les signalisations passage interdit. - vous trouvez des chaises et des bancs dans la cour intérieure du Pachthof. Vous pouvez y manger vos tartines. - vous devez rester sur les chemins du Palais des Plantes ; à l extérieur, vous pouvez marcher sur la pelouse mais suivez le plus possible les allées. - ne nourrissez pas les oies (il y en a beaucoup dans le domaine) et celles-ci peuvent mordre. - vous gardez la totale responsabilité de vos élèves pendant toute la durée de la visite. En cas de problème, avertissez les gardiens à l entrée principale au n de téléphone ou la ligne interne 993. Ils préviendront les services d urgence. Si vous avez contacté vous-même par GSM les services d urgence, avertissez-en toujours les gardiens SVP.

4 Liste des plantes, des mots-clés et des objectifs traités dans cet atelier: Larix mélèze froid ; perd ses aiguilles Abies sapin argenté froid ; enfoncement des pores; aiguilles coriacse ; cire Pinus pin froid ; enfoncement des pores; aiguilles coriaces ; cire Picea sapin froid ; enfoncement des pores; aiguilles coriaces ; cire Erica bruyère sécheresse ; enracinement profond ; feuilles coriaces Quercus robur chêne pédonculé saisons ; chute des feuilles Fagus sylvatica hêtre commun saisons ; chute des feuilles ; chaleur du soleil ; position des feuilles Coryllus avellana noisetier saisons ; chute des feuilles ; fécondation par le vent Rhodendendron rhodendendron froid ; aspect coriace Galanthus nivalis perce-neige saisons ; bulbe ; floraison en début d'année Anemone nemorosa anémone des bois saisons ; tubercule ; floraison en début d'année ; "petit pain des fourmis" Sarracenia sarracenia rareté de la nourriture ; insectivore Drosera rossolis rareté de la nourriture ; insectivore Pinguicula grassette rareté de la nourriture ; insectivore Dionea muscipula dionée attrape-moucherareté de la nourriture ; insectivore plantes annuelles sécheresse ; floraison de désert succulentes sécheresse ; réserve d'eau cactus des Andes rayons UV ; chevelu Lithops pierres-cailloux prédateurs, camouflage Fenestraria plante-fenêtre prédateurs, camouflage Ariocarpus cactus-pierre prédateurs, camouflage Platycerium fougère corne de cerf rareté de la nourriture ; épiphyte ; en forme de réservoir Myrmecodia echinata plante à fourmis rareté de la nourriture ; épiphyte ; compost amené par les fourmis Dischidia pectenoides plante à urnes rareté de la nourriture ; épiphyte Nepenthes népenthès rareté de la nourriture ; insectivore Rhizophora racemosa mangrove fonction de marée ; racine en forme d'échasse ; sel marin ; glandes Clusia fuminensis mangrove fonction de marée ; racine en forme d'échasse ; sel marin ; glandes Ficus religiosa figuier des pagodes humidité ; pointes égouttoirs; étrangleur Ficus benjamina figuier étrangleur humidité ; pointes égouttoirs; étrangleur Nelumbo nucifera lotus des Indes humidité ; couche de cire ; structure de la surface Theobroma cacao cacaoyer pollinisation par les chauve-souris ; floraison du tronc Cocos nucifera cocotier semences flottant sur la mer Eichornia crassipes jacinthe d'eau flotter ; chambres à air Pistia stratoides laitue d'eau flotter ; chambres à air Neptunia plena neptunia prédateurs; mouvement Mimosa pudica sensitive prédateurs; mouvement Biophytum sensitivum herbe vive prédateurs; mouvement Quercus suber chêne-liège feu ; écorce isolante Eucalyptus eucalyptus feu ; bulbe ligneux ; écorce et feuille inflammable Banksia banksia feu ; fruits durs ; germination suscitée par la fumée Callistemon callistemon feu ; fruits durs ; germination suscitée par la fumée Protea protée feu ; fruits durs ; germination suscitée par la fumée Restio restio feu ; germination suscitée par la fumée Le but de cet atelier est que les élèves puissent se rendre compte que toutes les plantes se sont adaptées à l'environnement dans lequel elles vivent. Nous ne trouvons pas ici seulemnt des adaptations spectaculaires, mais aussi par exemple la chute des feuilles de nos arbres indigènes. Nous demandons aux élèves de parler en groupe et de remplir individuellement les feuilles de travail.

5 Trouver sa nourriture Beaucoup de plantes poussent dans la cime des grands arbres de la forêt tropicale. Nous appelons ces plantes qui poussent au-dessus d autres plantes des épiphytes. Il n est pas évident de trouver des substances alimentaires au sommet des arbres. Beaucoup de plantes se sont cependant adaptées à la vie dans les cimes. Certaines espèces de fougères forment avec leurs feuilles une sorte d entonnoir, un réservoir pour recueillir les feuilles qui tombent. Il existe même des espèces de fougères avec 2 sortes de feuilles. Cherche la fougère en forme de corne de cerf ( Platycerium). Celle-ci a des feuilles brunes pour recueillir du matériel organique. Les nutriments sont retirés du réservoir (formé par les feuilles) par de petites racines. Cette plante possède aussi des feuilles vertes qui servent à la photosynthèse. Les plantes carnivores complètent leur alimentation en attrapant des insectes. Il existe environ 500 espèces de plantes carnivores différentes. Certaines espèces possèdent des pièges collants dans lesquels les insectes restent piégés. D autres espèces se referment lorsqu un insecte se pose à l intérieur, c est ce que nous appelons un piège actif. D autres espèces encore ont une forme de cornet dans lequel les insectes sont attirés ; ils sont ainsi pris au piège ou se noyent. Cherche dans cette serre la plante tropicale en forme de cornet (Nepenthes). Les pièges de cette plante sont au fond une adaptation des tiges racines fleurs feuilles (barre ce qui ne convient pas). Les formes et les dimensions diffèrent selon les espèces et même entre les espèces ; les plus grands pièges en forme de cornets peuvent même atteindre 50 cm. La forme typique est plus ou moins cylindrique et la moitié inférieure a souvent une forme ventrue avec un fond arrondi. Les jeunes spécimens ont le couvercle du piège encore fermé et les sucs digestifs sont stériles. Après ouverture, le couvercle reste immobile et n est donc pas semblable à une porte qui peut s ouvrir et se refermer. Le couvercle sert de parapluie pour éviter que le gobelet ne sert de surface d atterrissage pleine de nectar pour les animaux de proie. Dans la partie inférieure du cornet se trouve une zone de digestion qui est se remplisse et ne déborde ; il de glandes. Ces glandes secrètent des sucs digestifs et recueillent les substances alimentaires de la proie. fortement garnie

6 Les plantes myrmécophiles forment des habitations pour leurs colonies de fourmis. Un organe particulier de la plante est d une forme telle qu il peut servir de fourmilière. En général ce type d organe comporte de petites cavités. Il y a aussi souvent un petit trou par lequel les fourmis peuvent entrer facilement. Il existe environ 500 espèces de plantes myrmécophiles. Trouve dans cette serre les plantes fourmilières Myrmecod ia echinata, Hydnopyhtum formicarum et Discludia pectenoides ou plante en forme d urne. Dans le dessin ci-dessous, entoure d un cercle l organe de la plante qui sert de fourmilière : Plante myrmécophile (Myrmecodia echinata) Plante à urnes (Discludia pectenoides) tige racine feuille fleur tige racine feuille fleur Pour les fourmis, les avantages sont assez clairs : elles reçoivent de la plante une fourmilière et de la nourriture car certaines glandes secrètent du nectar. Mais quels sont les avantages pour les plantes? - Une protection : les fourmis détruisent non seulement tous les autres insectes mais également les plantes (grimpantes) qui oseraient toucher à leur plante. - Un apport alimentaire : les fourmis amènent beaucoup de matériel organique qui s y se transforme en compost, fournissant ainsi des nutriments à la plante. Les fourmis servent aussi d animaux domestiques pour certaines plantes. Certaines espèces de fourmis plantent de vrais jardins. Certains arums (pied-de-veau) n apparaissent dans la nature que sur des fourmilières. La plante reçoit une situation favorable à sa croissance, mais les avantages pour les fourmis ne sont pas encore clairs. De plus, de nombreuses sortes de plantes utilisent les fourmis comme service postal. Les plantes veulent disperser leurs semences le plus loin possible, mais comme elles ne savent pas se déplacer, elles utilisent d autres méthodes. Les semences de certaines plantes comportent une excroissance charnue : l éléosome, appelé joliment "le petit pain des fourmis" en néerlandais ; les fourmis en raffolent et lorsqu elles le trouvent, elles l emmènent vers leurs nid. En chemin la semence et le "petit pain des fourmis" se détachent l une de l autre. C est ain si que les semences aboutissent loin de leur plante d origine. Elles peuvent pousser et germer facilement là où elles tombent. Dans les forêts de nos contrées, on trouve des "petits pains des fourmis" avec des semences d anémone des bois, de violette des bois et de chélidoine.

7 Les adaptations existent sur la terre entière Ecoute attentivement ce que l animateur t explique sur l adaptation des plantes sur la terre entière et remplis en même temps ces feuilles de travail. Le froid La taïga ou forêt boréale est le plus grand biome ou végétation climatique du monde. La saison de croissance n y dure que 130 jours ; le reste de l année, il y gèle. Ici les arbres gardent leur feuillage pour permettre à la photosynthèse de se faire rapidement pendant la saison de croissance. Ces feuilles sont particulièrement adaptées pour réduire l évaporation de l eau durant la période de gel : elles sont en forme d aiguilles, elles possèdent une couche cireuse et des structures respiratoires (les pores) sont profondément enfoncées comme vous pouvez voir sur le dessin. Savez-vous où l on trouve la taïga sur la terre? (Barre ce qui est incorrect). En Alaska, à Madagascar, en Scandinavie, en Sibérie, au Chili, au Canada, à Mexico Les saisons En hiver l eau est souvent de la glace : les arbres des régions tempérées s y sont adaptés pour surmonter la saison hivernale. Quelle adaptation ont-ils développée pour qu il n y ait pas d évaporation en hiver? La chute des feuilles. La rareté de la nourriture Les plantes carnivores apparaissent souvent dans les régions tourbeuses pauvres en nourriture. Elles capturent des insectes pour compléter leurs apport en minéraux. Quelles sortes de système de capture ou de piège voyez-vous dans ces dessins? piège collant piège actif piège en forme de cornet

8 Ci-dessous, le dessin montre comment le cornet de la plante carnivore est apparu au cours de l évolution. Cherche dans cette serre une plante qui possède des feuilles comme la première feuille du dessin et note le nom ici : Pinguicula ou grassette. La sécheresse Pour survivre dans le désert, il faut s adapter à la pénurie d eau. Certaines plantes évitent la sécheresse, elles germent, se développent très rapidement, fleurissent et produisent des semences au moment d une averse dans le désert. Lors de ce phénomène rare, le désert peut se couvrir de fleurs tout à coup, magnifiquement. D autres plantes évitent l évaporation de leur eau grâce à une couche de cire, des feuilles de petites dimensions ou carrément pas de feuilles, et des pores qui ne s ouvrent que la nuit. De nombreuses plantes contiennent aussi des réserves d eau. Ecris dans les dessins ci-dessous quelle partie de la plante contient le plus d eau : (racine, tige, feuille, fleur) tige feuille tige tige feuille

9 L eau L eau est très importante pour toutes les plantes. Les premiers organismes végétaux (les algues e.a.) vivaient d ailleurs dans l eau. Les plantes qui vivent sur la terre ferme sont apparues plus tard. Certaines d entre elles, les plantes aquatiques, sont même retournées dans l eau. D autres utilisent l eau pour disperser leurs semences. L humidité peut aussi être un danger pour les plantes : c est en effet un milieu idéal pour laisser pousser des bactéries et des moisissures. Peux-tu placer ces mots-clefs auprès de la plante correspondante? flotter 3 fruit flottant 5 pointes égouttoirs 2 marée 4 pétiole gonflé 1

10 Les prédateurs Les plantes forment la base de la pyramide alimentaire. Les plantes sont la source de vie des herbivores qui à leur tour servent de nourriture aux carnivores. Ne se pas faire manger, c est l objectif! Ecris en-dessous de chaque dessin le nom de la plante (cactus, plante-caillou, plante sensitive) et le type d adaptation développé par la plante pour ne pas être mangée par ses prédateurs. plante sensitive plante-caillou cactus mouvement camouflage épines Les incendies Les incendies sont un phénomène régulier dans le biome méditerranéen. Le chêne-liège de la région méditerranéenne possède une écorce épaisse qui lui sert de couche protectrice isolante. Connais-tu aussi les adapatations aux incendies développées par le Banksia d Australie et le Protea d Afrique du Sud? Le fruit du Banksia est très dur et n éclate que lors d un incendie la fumée fait germer ses semences L inflorescence du Protea libère ses semences lors d un incendie la fumée fait germer ses semences

Dossier pédagogique Sentier pieds nus

Dossier pédagogique Sentier pieds nus Dossier pédagogique Sentier pieds nus Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 1 Cycle 3 CE2 CM1 CM2 Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 2 Partie 1 : Les cinq sens

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

Séquence 7. Les dents et les mâchoires

Séquence 7. Les dents et les mâchoires Les dents et les mâchoires 101 Temps suggéré Deux séances de 45 minutes Termes scientifiques Incisive Canine Molaire Omnivore Carnivore Herbivore Vue d'ensemble Dans cette séquence, les élèves étudient

Plus en détail

Comment se protéger des frelons asiatiques?

Comment se protéger des frelons asiatiques? PREFET de l AUDE Comment se protéger des frelons asiatiques? Vous trouverez ci-dessous des conseils pour vous protéger du frelon asiatique, que vous soyez particulier, maire ou apiculteur ainsi que des

Plus en détail

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES Documentdetravail La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES 2010-2011 Ste Thérèse,le8octobre2010 Objet: Appeld offres Nousfaisonsappelàvosservicesafinquevousétablissiezunelistederecommandations dontnousdevronstenircomptelorsdelacréationdenosnouvellesserres.

Plus en détail

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Comment font les végétaux pour s installer dans un nouveau milieu alors qu ils ne peuvent pas se déplacer? I/ L installation des végétaux dans un nouveau milieu

Plus en détail

Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques

Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques La Ville de Niort lance sa campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques, espèce invasive qui s attaque

Plus en détail

Comment choisir son terreau et son fertilisant

Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Entretenez la qualité de la terre Votre sol joue principalement 2 rôles. Il contient les substances nutritives

Plus en détail

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE...

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... Éditions Mariko Francoeur Miguel Hortega IL Y A DES ANIMAUX? 1 Mon école est à Montréal, rue Berri. C est une belle école primaire toute faite de briques. En temps

Plus en détail

Réunion Publique Opération Compostage Individuel

Réunion Publique Opération Compostage Individuel Réunion Publique Opération Compostage Individuel Introduction : 1) mettre nos déchets dans le composteur et non à la poubelle? 2) transformer nos déchets en compost? 3) utiliser le compost? 4) Le paillage,

Plus en détail

Les frelons. De la même famille que les guêpes

Les frelons. De la même famille que les guêpes Les frelons De la même famille que les guêpes Les frelons font partie de la même famille d'insectes que les guêpes et les abeilles, les Hyménoptères. Ils sont les plus grands insectes de cette famille,

Plus en détail

>Si j ai réussi, je suis capable de

>Si j ai réussi, je suis capable de Fiche 10 Rechercher des informations sur Internet La plupart des informations disponibles sur Internet sont gratuites à la consultation. Elles sont présentées par des personnes ou des organisations qui

Plus en détail

Programme de la soirée

Programme de la soirée Programme de la soirée Exposé : les chauves-souris et le patrimoine bâti (+/- 45 ) Vidéo : les chauves-souris et les moines de l Abbaye d Orval (+/- 15 ) Questions réponses (+/- 15 ) Sortie nocturne à

Plus en détail

Végétaux Exemples d individus

Végétaux Exemples d individus Végétaux Formation Biologie 2011 2012 Végétaux Exemples d individus Végétaux Embranchement Classification Description Reproduction Mode de vie Exemples d individu Végétaux Règne > Etymologie «Végetaux»

Plus en détail

Écologie des populations végétales et microbiennes

Écologie des populations végétales et microbiennes Écologie des populations végétales et microbiennes Population Étude de l'abondance et de la dynamique des populations d'espèces végétales Quels sont les régulateurs de l'abondance et de la distribution

Plus en détail

Guide pratique du compostage

Guide pratique du compostage Guide pratique du compostage sommaire Le compostage un processus naturel et économique 3 Les modes de compostage 4 Réaliser son compost 6 Bien réussir son compost 8 3 Le compostage un processus naturel

Plus en détail

Les plantes d appartement ou d extérieur les plus toxiques

Les plantes d appartement ou d extérieur les plus toxiques Prévenir les intoxications par les plantes Voici quelques précautions à prendre : 1. mettez ces plantes hors de portée des enfants 2. dans le jardin, clôturez les plants les plus dangereux 3. apprenez

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

Image 1 : Récolte de l arachide à maturité et dans de bonnes conditions

Image 1 : Récolte de l arachide à maturité et dans de bonnes conditions Q: Que voyez-vous sur l image? La plante d arachide se déracine facilement et la gousse est bien sèche à l intérieur. L arachide est mure. Q: Quels sont les critères de maturité de l arachide? L arachide

Plus en détail

Texte : Michel Guillaume et Jean-Paul Bardoul

Texte : Michel Guillaume et Jean-Paul Bardoul Texte : Michel Guillaume et Jean-Paul Bardoul En septembre 2012, un nid de Frelon asiatique a été découvert au Val-André. Bien camouflé et difficilement accessible au sommet d un conifère, il a cependant

Plus en détail

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis L espace d un an suffit pour constater la richesse et la diversité des populations d insectes qui prospectent dans le moindre carré de jardin.

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

Calopteryx vierge Mâle et femelle ne se ressemblent pas. Le mâle du Calopteryx vierge a des ailes brun noir foncé veinées de bleu. Ce redoutable prédateur reste perché sur des plantes de la berge ou sur

Plus en détail

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes.

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. La vie de la ruche Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. public, l'animateur, les circonstances et les demandes spécifiques des accompagnateurs. Durée

Plus en détail

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage Qu est-ce que le compostage? Le compostage est la transformation des matières organiques avec la complicité de divers organismes vivants depuis la bactérie et le champignon jusqu aux vers de terre et aux

Plus en détail

FASCICULE DES 10 ESPECES D'ARBRES URBAINS ENIGME V - A LA DECOUVERTE DE LA NATURE

FASCICULE DES 10 ESPECES D'ARBRES URBAINS ENIGME V - A LA DECOUVERTE DE LA NATURE FASCICULE DES 10 ESPECES D'ARBRES URBAINS ENIGME V - A LA DECOUVERTE DE LA NATURE INTRODUCTION La nature est incroyablement diversifiée. Elle regroupe la Terre avec ses zones aquatiques telles que les

Plus en détail

Association du Parc Animalier de Sainte Croix 57810 RHODES Tél: 03 87 03 92 05 - Fax: 03 87 03 95 36 www.parcsaintecroix.

Association du Parc Animalier de Sainte Croix 57810 RHODES Tél: 03 87 03 92 05 - Fax: 03 87 03 95 36 www.parcsaintecroix. Tél: 03 87 03 92 05 - Fax: 03 87 03 95 36 www.parcsaintecroix.com - courriel : parc.stecroix@wanadoo.fr coloriages Jeu de piste L Entrée et La Cuisine. 1 - Pourquoi chez les fourmis dit-on que «l amour

Plus en détail

L ABEILLE DOMESTIQUE

L ABEILLE DOMESTIQUE L ABEILLE DOMESTIQUE Que savez-vous de moi? On m appelle l abeille européenne (Apis mellifera), ou l abeille domestique. J appartiens à l ordre des insectes hyménoptères, c est-à-dire ceux pourvus d ailes

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau, indispensable à notre hygiène quotidienne L hygiène repose sur le respect de règles de conduites quotidiennes qui permettent de préserver sa santé. L être humain est porteur de nombreux micro-organismes

Plus en détail

Faire connaissance avec l arbre

Faire connaissance avec l arbre Parcours d interprétation de l Arboretum Faire connaissance avec l arbre Depuis bientôt 40 ans, les arbres de collection du Jardin botanique ont pris racine dans un lieu qui autrefois n aurait fait l envie

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes

La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes Fixer un lieu précis de la cour avec les élèves pour observer les manifestations

Plus en détail

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise.

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Adoptez une position confortable, soit assise, soit couchée. Sentez votre corps se détendre à mesure qu une

Plus en détail

EN QUÊTE DU MONDE. Les nids de fourmis rousses. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés...

EN QUÊTE DU MONDE. Les nids de fourmis rousses. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés... Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés... 2 Contenus... 3 niveaux, disciplines, compétences... 3 notions... 4 Vocabulaire... 4 découpage du film... 5 Suggestions

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

L entretien du gazon simplement

L entretien du gazon simplement GAZON L entretien du gazon simplement Pour un gazon bien vert et dense, une fumure adaptée et une tonte régulière sont les mesures d entretien les plus importantes. Un gazon bien nourri sera dense et résistant.

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter?

SOMMAIRE. 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter? SOMMAIRE 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter? 2 1. Petit tour d horizon de nos déchets 3 Tonnages Evolution des tonnages ordures ménagères

Plus en détail

Auxiliaires. du jardin. la petite faune utile au jardin. Les. Quelques conseils pour accueillir

Auxiliaires. du jardin. la petite faune utile au jardin. Les. Quelques conseils pour accueillir Auxiliaires Les du jardin Quelques conseils pour accueillir la petite faune utile au jardin Dour ha Stêroù Breizh Centre Régional d Initiation à la Rivière - 22810 Belle-Isle-en-Terre - Tél : 02 96 43

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil À chaque usage son gazon naturel Selon l usage auquel vous destinez votre gazon, vous devrez avant toute chose réfléchir au type de gazon qui vous conviendra le mieux. On dénombre 4 catégories principales

Plus en détail

La fourmi. Biologie et protection

La fourmi. Biologie et protection Direction de l'aménagement, de l'environnement et des constructions DAEC Raumplanungs-, Umwelt- und Baudirektion RUBD Bureau de la protection de la nature et du paysage Büro für Natur- und Landschaftsschutz

Plus en détail

TITRE DE L ACTIVITÉ : Vivre en groupe chez les animaux. DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline

TITRE DE L ACTIVITÉ : Vivre en groupe chez les animaux. DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline TITRE DE L ACTIVITÉ : Vivre en groupe chez les animaux DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline - Lecture de textes documentaires. - Les êtres vivants dans leur environnement. SÉANCE OU SÉQUENCE

Plus en détail

PREVENTION ASV. Partie réalisée par Aurélys ANTOINE. Le 09/05/2015

PREVENTION ASV. Partie réalisée par Aurélys ANTOINE. Le 09/05/2015 PREVENTION ASV Partie réalisée par Le 09/05/2015 Atelier n 2 : Parasites et intoxication Principaux parasites de l été: - Les puces : c est quoi? - Les tiques : c est quoi? - Les aoutats : c est quoi?

Plus en détail

Une empreinte réparatrice L abri à chauve-souris, un exemple

Une empreinte réparatrice L abri à chauve-souris, un exemple Une empreinte réparatrice L abri à chauve-souris, un exemple Problèmes environnementaux auxquels l empreinte apporte des solutions : Les chauvessouris sont essentielles pour l écosystème puisqu elles se

Plus en détail

On la trouve partout!

On la trouve partout! On la trouve partout! Elle colonise les lieux où la terre nue permet sa germination : terrains défrichés, chantiers de construction, parcelles agricoles, etc. RHÔNE AIN HAUTE-SAVOIE LOIRE SAVOIE ISÈRE

Plus en détail

Science et technologie : Le truc de Newton

Science et technologie : Le truc de Newton Science et technologie : Le truc de Newton Une caractéristique fondamentale de la science c est le lien étroit qui l unit à la technologie. La science cherche les règles du monde matériel et la technologie

Plus en détail

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie.

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. Une île volcanique vient de se former, que se passe-t-il au bout de plusieurs années? Comment font les êtres vivants pour

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

Propositions pour une harmonisation de la lutte contre le Frelon asiatique

Propositions pour une harmonisation de la lutte contre le Frelon asiatique Propositions pour une harmonisation de la lutte contre le Frelon asiatique (Vespa velutina nigrithorax) Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles de Loire-Atlantique

Plus en détail

LE FRELON ASIATIQUE. Vespa velutina nigrithorax

LE FRELON ASIATIQUE. Vespa velutina nigrithorax LE FRELON ASIATIQUE Vespa velutina nigrithorax Origine V. velutina nigrithorax vit au nord de l Inde, en Chine et dans les montagnes d Indonésie (Sumatra, Sulawesi). En Asie continentale, elle se développe

Plus en détail

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface.

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface. COMMENT OBTENIR UNE BONNE PELOUSE? Tout le monde souhaite avoir un superbe gazon. Pour pouvoir profiter d'un espace de verdure impeccable, il ne suffit pas de le rêver. Il faut procéder étape par étape

Plus en détail

La blatte (coquerelle)

La blatte (coquerelle) Le bourdon Les bourdons sont d importants pollinisateurs : ils sont très utiles à l agriculture et à l horticulture. Leur nid est souvent situé dans un vieux nid de souris sur le sol ou dans la terre,

Plus en détail

On estime que 15 à 25 % de la population

On estime que 15 à 25 % de la population 4 DOSSIER Développement d un indicateur du changement climatique sur la biodiversité : exemple des pollens MICHEL THIBAUDON, SAMUEL MONNIER Réseau National de Surveillance Aérobiologique On estime que

Plus en détail

Herbicyclage. Questions et réponses

Herbicyclage. Questions et réponses Herbicyclage Questions et réponses L herbicyclage c est quoi? Herbicyclage Questions et réponses L herbicyclage est une technique qui consiste à laisser les rognures de gazon (appelés aussi les résidus

Plus en détail

ANNEXE 13 10-1-1 ANNEXE 13 : Documents d adhésion pour les entreprises/validé par AGE du 03.01.2012 183

ANNEXE 13 10-1-1 ANNEXE 13 : Documents d adhésion pour les entreprises/validé par AGE du 03.01.2012 183 ANNEXE 13 1011 183 ANNEXE 13 DOCUMENTS D ADHÉSION POUR LES ENTREPRISES FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION AU SYSTÈME PEFC (Entreprise hors exploitation forestière) Lettre à établir sur papier à entête du

Plus en détail

Lutte contre le développement du frelon asiatique

Lutte contre le développement du frelon asiatique Lutte contre le développement du frelon asiatique Depuis plusieurs années, le frelon asiatique s est disséminé sur l ensemble du territoire du sud-ouest. Il s agit d une espèce invasive, prédatrice des

Plus en détail

Méthodes de lutte contre les moustiques pour les particuliers

Méthodes de lutte contre les moustiques pour les particuliers Méthodes de lutte contre les moustiques pour les particuliers par Dr Robert Anderson Professeur adjoint, département de biologie, Université de Winnipeg Entomologiste provincial spécialiste du virus du

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

L arbre. et ses racines : mythes et réalités

L arbre. et ses racines : mythes et réalités L arbre et ses racines : mythes et réalités MYTHE NO 1 : Les racines sont continuellement attirées vers les tuyaux d égout et peuvent les perforer. MYTHE NO 2 : En grossissant chaque année, les racines

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

Atelier n 4 : La carie 1. Matériel utilisé :

Atelier n 4 : La carie 1. Matériel utilisé : Atelier n 4 : La carie 1. Matériel utilisé : Dents en plâtre. Papier aluminium. Terre. Acide Instruments pour nettoyer les dents. 2. La carie : Tu viens de voir dans la partie précédente, l importance

Plus en détail

Q U E S T I O N S. 2/ Le soleil nous procure (plusieurs réponses correctes) De la lumière De l énergie Du feu De la chaleur De la pluie

Q U E S T I O N S. 2/ Le soleil nous procure (plusieurs réponses correctes) De la lumière De l énergie Du feu De la chaleur De la pluie 1 Q U E S T I O N S 1/ Le soleil est : Une étoile Une planète 2/ Le soleil nous procure (plusieurs réponses correctes) De la lumière De l énergie Du feu De la chaleur De la pluie 3/ Le soleil tourne-t-il

Plus en détail

UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013. Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot

UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013. Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013 Les toitures vertes Présentation par la sa MEULEMAN JP Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot Présentation des toitures végétales... Toiture à Tournai 1998 Maubeuge 1990

Plus en détail

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite Cahier d enquête Suspect N 5 Reproduction interdite 1ère étape : dé découvrez votre suspect Le Gypaè Gypaète barbu À l aide du plan, trouvez le Gypaète barbu dans les expositions. Le Gypaète barbu est

Plus en détail

Que sont les sources d énergie renouvelable?

Que sont les sources d énergie renouvelable? Que sont les sources d énergie renouvelable? Comme leur nom l indique, il s agit de sources qui se renouvellent et ne s épuiseront donc jamais à l échelle du temps humain! Les sources non renouvelables

Plus en détail

des arbres et des écorces

des arbres et des écorces La visite autoguidée des arbres et des écorces >>MS, GS, CP, CE1 >>4/7 ans Durée 5 arbres >> 30 minutes 7-8 arbres >> 45 minutes 10 arbres >> 60 minutes. Période : toute saison. Effectif conseillé : groupe

Plus en détail

Classe verte à Hollenfels

Classe verte à Hollenfels Classe verte à Hollenfels Du lundi 10 mai au mercredi 12 mai 2010 C.E.1 de Madame Lanneluc SOMMAIRE 1. Personnel d encadrement 2. Transport 3. Hébergement 4. Projet pédagogique 5. Budget 6. Annexes : -

Plus en détail

un certain recouvrement Michaële Andrea Schatt Parc du palais de Compiègne

un certain recouvrement Michaële Andrea Schatt Parc du palais de Compiègne un certain recouvrement Michaële Andrea Schatt Parc du palais de Compiègne La floraison tardive et luxuriante de dahlias à l automne dans le Petit Parc du Palais de Compiègne laisse la place de novembre

Plus en détail

Duscherer K., Khan A. & Mounoud P. Associations Verbales pour 76 Verbes d Action Swiss Journal of Psychology

Duscherer K., Khan A. & Mounoud P. Associations Verbales pour 76 Verbes d Action Swiss Journal of Psychology Duscherer K., Khan A. & Mounoud P. Associations Verbales pour 76 Verbes d Action Swiss Journal of Psychology Annexe D: Liste des réponses associatives primaires pour les différents groupes d âges avec

Plus en détail

Lignes directrices relatives au café de connaissances

Lignes directrices relatives au café de connaissances Lignes directrices relatives au café de connaissances 1) Qu est-ce qu un café de connaissances? Un café de connaissances est un processus de conversation. C est une méthodologie innovante mais simple pour

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE. La feuille dans tous les sens >>MS, GS & CP

DOSSIER PEDAGOGIQUE. La feuille dans tous les sens >>MS, GS & CP π DOSSIER PEDAGOGIQUE La feuille dans tous les sens >>MS, GS & CP Présentation de l atelier L objectif de l atelier est d utiliser ses sens pour découvrir une sélection de plantes. Bruissement, couleur,

Plus en détail

Les forêts tropicales

Les forêts tropicales Les forêts tropicales Un jeu de fiches pour mieux connaître la forêt tropicale www.cnrs.fr Les forêts tropicales abritent plus de la moitié des espèces animales et végétales sur Terre. Elles fournissent

Plus en détail

Chapitre 11. L hygiène

Chapitre 11. L hygiène 191 1. Un environnement et un corps propre 193 A. La toilette collective 193 B. Le linge 193 C. L endroit de camp 194 2. Les coups d œil (et non les inspections) 194 3. Les maladies de la nature 194 A.

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

Optimiser la dose de semis du maïs

Optimiser la dose de semis du maïs Optimiser la dose de semis du maïs La moyenne des taux de semis de maïs utilisés par les producteurs aux États-Unis et au Canada a augmenté de 23 000 grains/acre en 1985 à plus de 30 000 grains/acre aujourd

Plus en détail

Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8

Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8 Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8 Afin de profiter au mieux de la visite au Scientastic, nous vous conseillons de donner aux enfants un bagage minimum sur les 5 sens avant votre

Plus en détail

Le minéral. Les murets, les allées, les terrasses... www.expertjardins.com. L apparition de mauvaises herbes et de mousses

Le minéral. Les murets, les allées, les terrasses... www.expertjardins.com. L apparition de mauvaises herbes et de mousses Le minéral Les murets, les allées, les terrasses... Les maçonneries sont soumises aux éléments naturels : les fortes pluies, le gel et le vent. L apparition de mauvaises herbes et de mousses Il est normal

Plus en détail

Mon psoriasis, mes vacances et moi

Mon psoriasis, mes vacances et moi Mon psoriasis, mes vacances et moi Conseils et astuces du Dr François Maccari pour des vacances réussies www.aplcp.org Informations 01 42 39 02 55 Stelara_Leaflet_voyage.indd 1 Editorial Les vacances Une

Plus en détail

L hygiène corporelle. Nombre de séances : 5. Séance 1. Séance 2 Séance 3 et 4 Séance 5. Les bons gestes pour être propres

L hygiène corporelle. Nombre de séances : 5. Séance 1. Séance 2 Séance 3 et 4 Séance 5. Les bons gestes pour être propres CP L hygiène corporelle Instruction civique et morale 4 séances Compétences socle commun : - Appliquer des règles élémentaires d hygiène. Compétences BO : - Connaître et appliquer les principes élémentaires

Plus en détail

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Auteur : Renate Schemp Box 90612 Luanshya Zambie Traduction : SECAAR Service Chrétien d Appui à l Animation Rurale 06 BP 2037 Abidjan 06 Côte d Ivoire

Plus en détail

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu JEUX : Jeu des paires Quelles différences? E.P.S. : - jeu Jacques a dit - Chasse au trésor - Mise en place d un parcours ÉCOUTER, MEMORISER

Plus en détail

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21.

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21. Guide thématique En Cote-d Or, AGIR au quotidien Utilisons les ressources vertes du jardin pour en savoir plus : www.ecotidiens21.fr Edito Chaque français produit annuellement plus de 374 kg de déchets

Plus en détail

Le monde du vivant : les dents

Le monde du vivant : les dents SEANCE 6 Evaluation SEANCE 5 L hygiène dentaire Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com SEANCE 4 Le différent rôle des dents SEANCE 3 Nos dents sontelles identiques? EANCE 2 Combien avonsnous

Plus en détail

OUVREZ L OEIL. Cette fiche propose de mieux connaître le fonctionnement de l oeil, différents problèmes de vision et les correctifs à apporter.

OUVREZ L OEIL. Cette fiche propose de mieux connaître le fonctionnement de l oeil, différents problèmes de vision et les correctifs à apporter. OUVREZ L OEIL Cette fiche propose de mieux connaître le fonctionnement de l oeil, différents problèmes de vision et les correctifs à apporter. Thème : l optique Âges : 8 à 13 ans (à adapter pour les 5

Plus en détail

Choix des essences + protection des arbres

Choix des essences + protection des arbres Gestion de l arbre en milieu urbain 27 mars 2014 Choix des essences + protection des arbres Yves FRIQUET Conseil Général du Haut-Rhin Mission technique Arbres Unité Nature et Patrimoine arboré/sea/devi

Plus en détail

En fleurs sur la fac. Forsythia - Oleaceae. Pâquerette Asteraceae. Jonquille Monocot

En fleurs sur la fac. Forsythia - Oleaceae. Pâquerette Asteraceae. Jonquille Monocot En fleurs sur la fac Forsythia - Oleaceae Jonquille Monocot Pâquerette Asteraceae Corrigé S1-2009 Symétrie de la fleur actinomorphe Etablir un diagramme Donner la formule 5S + 5P + E + C Nature du fruit

Plus en détail

Nourrir les oiseaux en hiver

Nourrir les oiseaux en hiver les oiseaux en hiv Nourrir les oiseaux en hiver Sommaire : Pourquoi les nourrir...page 1 Comment les nourrir...page1 Quels ravitaillement pour quel oiseaux?...page2 Recette «pain de graisse»...page 3 Les

Plus en détail

Notes à l enseignant ou à l enseignante 1 re année du 3 e cycle (5 e année) Comment pourrait on faire. du compost en classe?

Notes à l enseignant ou à l enseignante 1 re année du 3 e cycle (5 e année) Comment pourrait on faire. du compost en classe? Notes à l enseignant ou à l enseignante 1 re année du 3 e cycle (5 e année) Comment pourrait-on faire du compost en classe? Clientèle visée : 1 re année du 3 e cycle (5 e année) Objectifs: Se questionner

Plus en détail

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires Titre de l atelier : Les vers de terre Domaines d activité Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants Lecture de textes documentaires Motsclés Vers de terre Vie du sol Compétences

Plus en détail

Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur

Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur Diapositive 1 Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur L animateur se présente; ensuite, il présente le thème ainsi que les membres du groupe. Diapositive 2 Après les présentations,

Plus en détail

Isolation grâce à l air immobile

Isolation grâce à l air immobile Principes / La structure idéale 44 La structure idéale Schutz im Winter Rücktrocknung im Sommer L efficacité de toutes les isolations thermiques repose sur les inclusions d air dans le matériau isolant

Plus en détail

Année 2012 FORMULAIRE DE DEMANDE DE FAMILLE DACCUEIL. Ce formulaire est destiné aux personnes souhaitant devenir famille d accueil pour SOS CHIHUAHUA.

Année 2012 FORMULAIRE DE DEMANDE DE FAMILLE DACCUEIL. Ce formulaire est destiné aux personnes souhaitant devenir famille d accueil pour SOS CHIHUAHUA. FORMULAIRE DE DEMANDE DE FAMILLE DACCUEIL Année 2012 SOS CHIHUAHUA www.soschihuahua.com Ce formulaire est destiné aux personnes souhaitant devenir famille d accueil pour SOS CHIHUAHUA. Devenir FA n est

Plus en détail

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes.

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. Bâtiments d élevage : Pourquoi? Aspects climatiques : Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. - le porc est sensible aux brusques changements du climat, - surexposition au soleil : déshydratation

Plus en détail

Formulaire de demande d adoption (Si vous le complété à la main, veuillez écrire en caractères d imprimerie, SVP)

Formulaire de demande d adoption (Si vous le complété à la main, veuillez écrire en caractères d imprimerie, SVP) info@amourdegalgos.be www.amourdegalgos.be AMOUR DE GALGOS ASBL 11, rue Val de la Marquette 7870 Montignies-Lez-Lens Belgique Responsable adoption : Dominique DELY - 0488/278.764 Nous vous remercions de

Plus en détail

Garder son indépendance

Garder son indépendance Pour de plus amples renseignements, appelez : Avancez de pied ferme Nipissing. (705) 474-1400 Avancez de pied ferme Parry Sound. (705) 746-5801 1-800-563-2808 Soyez actif, soyez indépendant et avancez

Plus en détail

Lecture - Episode 1. Le héros s appelle Rahor. Les Préhistos vivent dans le futur. Rohar adore la nouvelle grotte.

Lecture - Episode 1. Le héros s appelle Rahor. Les Préhistos vivent dans le futur. Rohar adore la nouvelle grotte. Lecture - Episode 1 Le héros s appelle Rahor. Les Préhistos vivent dans le futur. Rohar adore la nouvelle grotte. Oma veut retourner dans l ancienne caverne. Pierrette taille les pierres Rohar a peur du

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Heureusement, ils ne sont pas dangereux, mais ils sont dérangeants. Le saviez-vous? Les poux de tête

Plus en détail

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce Sommaire Tu viens de voir que la reproduction sexuée est un phénomène que l on retrouve dans la majeure partie du monde vivant. Cette reproduction a pour but de permettre aux espèces de se maintenir et

Plus en détail