Les hépatites virales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les hépatites virales"

Transcription

1 Les hépatites virales Tiré du site : Sommaire 1 Hépatite B Epidémiologie Transmission La maladie Le traitement Le vaccin A l'institut Pasteur Hépatite C Epidémiologie Transmission Le traitement Vaccin A l'institut Pasteur...6 1

2 Une hépatite est une inflammation du foie causée soit par des substances toxiques, soit - et c'est la majorité des cas - par des virus. A ce jour, cinq virus provoquant une infection ciblée et une inflammation du foie ont été identifiés. Ces virus, désignés par les lettres A, B, C, D (ou delta), et E, diffèrent par leur mode de transmission (féco-orale pour les virus A et E ; parentérale pour les virus B et C) et leur agressivité. Alors que les virus des hépatites A et B ont été identifiés dans les années , les virus des hépatites C et E, antérieurement désignés sous le nom d'hépatites "non A- non B" ont été identifiés plus récemment, en Dès que les virus atteignent le foie, ils pénètrent dans ses cellules, les hépatocytes, et s'y multiplient. Le système immunitaire qui assure les défenses de l'organisme détruit alors les cellules infectées, ce qui provoque l'inflammation du foie. Des symptômes caractéristiques de l'inflammation aiguë du foie sont éventuellement observés lors de la contamination par ces virus et peuvent durer plusieurs semaines : jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse ou ictère), urines foncées, selles décolorées, fatigue extrême, nausées, vomissements et douleurs abdominales. Il est impossible de distinguer les différentes formes d'hépatites sur la base des symptômes de la phase aiguë de la maladie. Au contraire des virus de l'hépatite A et de l'hépatite E, les virus de l'hépatite B et de l'hépatite C peuvent conduire à un état de portage chronique, signifiant que le sujet ne se débarrasse pas du virus et peut développer de nombreuses années plus tard les complications graves d'une hépatite chronique : cirrhose et cancer du foie. 1 Hépatite B L hépatite B est l une des principales maladies humaines : on estime à 2 milliards le nombre de personnes ayant été infectées par le virus, dont plus de 370 millions sont des porteurs chroniques et peuvent transmettre le virus pendant des années. Les porteurs chroniques sont exposés à un risque élevé de décès par cirrhose du foie ou cancer du foie, maladies qui font environ un million de morts chaque année. Illustration 1: Micrographie du virus de l'hépatite B 1.1 Epidémiologie Dans la plupart des pays en développement (en Afrique subsaharienne, dans une grande partie de l Asie et dans le Pacifique), les porteurs chroniques représentent 8% à 15 % de la population. Dans ces régions, le cancer du foie causé par l hépatite B figure parmi les trois premières causes de décès par cancer chez l'homme. L Amazonie et le sud de l Europe orientale et centrale sont également très touchés. Au Moyen-Orient et dans le sous-continent indien, les porteurs chroniques représentent 5% environ de la population. L infection est moins courante en Europe occidentale et en Amérique du Nord, où les porteurs chroniques représentent moins de 1% de la population. En France, on estime qu environ

3 personnes seraient des porteurs chroniques du virus de l hépatite B (VHB), dont 9% seraient également co-infectées par le VIH. 1.2 Transmission Le virus de l'hépatite B se transmet par tous les liquides et sécrétions biologiques, le plus souvent par contact sexuel et par le sang. L'hépatite B est considérée comme une maladie infectieuse extrêmement contagieuse : le virus de l'hépatite B est 50 à 100 fois plus infectieux que celui du SIDA. Les principales voies de transmission sont les contacts sexuels, les injections (toxicomanie) et transfusions à risques, la transmission de la mère à l'enfant à l'accouchement et le contact étroit avec une personne infectée. Statistiquement dans le monde, les modes de transmission les plus fréquents sont de la mère à l'enfant, entre enfants d'une même famille et par réutilisation de seringues et d'aiguilles non stérilisées. Dans de nombreux pays en développement, la quasi totalité des enfants sont infectés par le virus. Le virus ne peut être transmis par l'eau ou les aliments contaminés, ni par simple contact sur les lieux de travail. 1.3 La maladie L'hépatite B aiguë est souvent asymptomatique, ou provoque des symptômes évoquant une grippe (perte d'appétit et troubles digestifs, nausées, vomissements, fatigue, fièvre). Une personne infectée sur trois présente les symptômes caractéristiques d'une inflammation aiguë du foie (jaunisse ou ictère, urines foncées, selles décolorées). La période d'incubation de l'hépatite B varie de 45 à 180 jours,avec une moyenne située entre 60 et 90 jours. Il est important de souligner que chez près d'une personne sur dix, et encore plus fréquemment chez le nourrisson et l'enfant en bas âge, l'hépatite B aiguë ne guérit pas et devient une infection chronique. La plupart de ces porteurs chroniques n'ont pas de symptômes apparents bien que leur foie présente des signes d'inflammation et qu'ils restent susceptibles de contaminer leur entourage. 1.4 Le traitement Il n existe pas de médicament permettant de traiter une hépatite aiguë pour améliorer les chances de guérison. L efficacité des produits dits hépatoprotecteurs (protégeant le foie) n est pas démontrée. La personne infectée doit attendre que le système de défense de son organisme vienne naturellement à bout des virus. Aussi longtemps que la guérison n est pas intervenue, les liquides et sécrétions naturelles du corps - sang, sperme, sécrétions vaginales, salive - restent contagieux. Une fois l hépatite guérie, le foie retrouve un état normal et le patient est alors protégé toute sa vie contre cette maladie. L hépatite B chronique est traitée chez certains par l Interféron-alpha et par des médicaments anti-viraux spécifiques comme la Lamivudine, l Adefovir ou l'entecavir, mais il s agit de traitements dont le coût se chiffre en milliers de dollars auxquels les malades des pays en développement ne peuvent accéder. De plus, des virus résistants se développent fréquemment lors de ces traitements. En cas de cirrhose, une greffe du foie peut être pratiquée. 1.5 Le vaccin En raison de la faible efficacité des traitements, la vaccination contre l hépatite B est la principale mesure fiable et importante pour se protéger de cette maladie. Depuis 1981, on dispose de vaccins anti-hépatite B très efficace, dont un mis au point à l Institut Pasteur (GenHevac B). Trois injections de ce vaccin confèrent à 98% des personnes vaccinées une protection contre une infection par le virus de l hépatite B. Chez 90% des personnes vaccinées, cette protection dure au moins 10 ans, probablement même toute la vie. Ce vaccin de surcroît prévient la survenue des graves complications que sont les hépatites aiguës fulminantes, les cirrhoses, et les cancers du foie. 3

4 1.6 A l'institut Pasteur Le laboratoire de Pathogenèse des virus de l hépatite B (Institut Pasteur/Inserm 845), dirigé par Marie-Louise Michel, étudie la réponse immunitaire aux différentes protéines du virus chez des sujets infectés. Les chercheurs ont conçu un candidat-vaccin thérapeutique pour les porteurs chroniques du virus, actuellement en cours d essai clinique sous l égide de l ANRS (phase II, vaccin ADN combiné aux anti-viraux). Un autre axe de recherche de l'équipe porte sur les mécanismes d'inflammation et de régénération du foie dans des modèles animaux. Muriel Vray, au sein de l Unité d Épidémiologie des Maladies Émergentes, coordonne une étude sur la couverture vaccinale des enfants de moins de 5 ans au Sénégal et en République Centrafricaine. 2 Hépatite C Le virus de l hépatite C (VHC) a été identifié en 1989 comme l agent majeur des hépatites post-transfusionnelles antérieurement désignées sous le nom "d hépatites non-a, non-b". Le virus de l hépatite C est classé dans un genre à part (hepacivirus) au sein de la grande famille des Flaviviridae, qui comprend également de nombreux autres virus importants sur le plan médical ou vétérinaire, comme par exemple le virus de la fièvre jaune, celui de la dengue, du Nil occidental (genre flavivirus), ou encore le virus de la diarrhée bovine (genre pestivirus). L'homme et le chimpanzé sont apparemment les seules espèces sensibles à l'infection par le virus de l'hépatite C. Illustration 2: Micrographie du virus de l'hépatite C Lors de la réplication du génome viral, des erreurs sont fréquentes et conduisent à la circulation d'un grand nombre d'espèces moléculaires virales dans la population humaine. On regroupe les variants viraux identifiés à ce jour en 7 génotypes qui présentent des susceptibilités variables aux traitements. 2.1 Epidémiologie Les données épidémiologiques actuelles permettent d évaluer à environ 130 à 170 millions le nombre de porteurs chroniques du virus de l hépatite C dans le monde, avec une séroprévalence moyenne d environ 2,2 %. Cette prévalence est variable selon les pays : très faible en Europe du Nord, plus élevée en Asie du Sud-est et en Afrique, atteignant plus de 20% en Egypte. L Organisation Mondiale de la Santé (OMS) évalue à près de le nombre des décès annuels consécutifs aux infections par le virus de l'hépatite C. En France, on estime à environ le nombre de personnes séropositives pour le VHC dont 65% en infection chronique, et à le nombre de nouveaux cas d infection par an. On estime que 24% des patients infectés par le virus de l immunodéficience humaine (VIH) sont également infectés par le VHC. L'évolution silencieuse de la maladie et la fréquence élevée d'établissement d'infections chroniques expliquent l'existence d'un grand réservoir de sujets infectés. 2.2 Transmission Le virus de l'hépatite C se transmet principalement par voie sanguine (transfusion, utilisation de drogues par voie intraveineuse, transplantation d organes). La transmission par voie transfusionnelle a été la plus répandue avant l introduction du 4

5 dépistage systématique des dons du sang en 1991 dans les pays développés, où elle est désormais maîtrisée. On estime que les injections à risque (notamment de drogues), pratiquées avec du matériel non stérile, ou la transfusion de produits sanguins contaminés sont chaque année à l origine de 2 millions de nouvelles infections par le virus de l hépatite C dans le monde. Le risque de transmission materno-fœtal du VHC est de l'ordre de 5% si le VHC est détectable dans le sang de la mère au moment de la naissance. Bien que la transmission par voie sexuelle soit controversée, elle n a jamais été exclue. Les co-infections VHC / VIH sont un problème croissant dans les pays où l épidémie d infection par le VIH est concentrée et chez les consommateurs de drogues injectables. I Il est à noter que dans environ 10% des cas d hépatite C, aucun facteur de risque n est retrouvé et on regroupe ces cas sous le terme d «hépatites sporadiques». La maladie L hépatite C aiguë survient après une période d'incubation moyenne de 6 à 10 semaines. Elle est majoritairement asymptomatique. Lorsqu elle est symptomatique, les symptômes sont semblables à ceux observés au cours d'autres hépatites virales (fatigue, nausées, douleurs suivies par l'apparition d'urines foncées et d'un ictère). A ce stade, l état général du foie, que l on peut estimer en mesurant la concentration des transaminases dans le sang, est peu affecté. Dans de rares cas, l infection par le VHC peut déclencher un dysfonctionnement grave du foie (hépatite fulminante). La guérison est affirmée par l absence de détection du virus dans le sang au-delà de 6 mois après l infection aiguë et la présence d anticorps anti-vhc. Il est admis que seuls 15 à 35% des hépatites C aiguës, symptomatiques ou non, vont évoluer vers une guérison, alors que 65 à 85% des patients infectés vont développer une infection chronique. Celle-ci peut conduire à une dégradation progressive du foie, conduisant à une cirrhose. En Europe et en Amérique du Nord, le risque d une telle évolution est évalué à 20%, 10 à 20 ans après l infection, et serait plus élevé au Japon. Trois facteurs principaux participent au risque de cirrhose : la durée de l infection virale chronique, l âge au moment de la contamination, et l association d une consommation importante d alcool. A partir du stade de cirrhose du foie, il existe un risque important de progression vers un carcinome hépatocellulaire (CHC), avec un taux de 1 à 4% par an. L état de cirrhose liée à l'hépatite C représente une indication majeure de transplantation hépatique. Le développement de thérapies efficaces anti-vhc, actuellement en cours, permettra d inhiber la réinfection du greffon sain par le VHC du patient, et donc d augmenter la survie globale des transplantés pour cirrhose C (actuellement de l ordre de 70% à 5 ans post-transplantation). 2.3 Le traitement Le traitement actuel associe l administration d interféron-alpha pégylé et de ribavirine. Ce traitement, dont les effets secondaires peuvent être importants, n'est pas préconisé dans la phase aiguë de la maladie, qui aboutit généralement à une guérison spontanée, mais seulement dans 15 à 30 % des cas. Le traitement est administré dans le cas d infections chroniques lorsque la fibrose hépatique devient importante. La durée du traitement (6 à 12 mois) dépend de plusieurs facteurs, dont la nature du génotype viral. Le succès du traitement est déclaré quand la virémie (dosage du virus dans le sang) reste indétectable et les transaminases durablement normalisées pendant au moins 6 mois après l arrêt du traitement (réponse virologique soutenue). L efficacité globale du traitement atteint 80% dans les cas d'infection par les génotypes 2 ou 3, mais est d'environ 45% dans les cas d'infection par les virus les plus résistants au traitement (génotype 1). De nouvelles approches thérapeutiques ciblant spécifiquement le virus ont été développées au cours des dernières années, grâce à une meilleure connaissance de la structure et de la fonction des protéines virales. Ainsi, des essais cliniques récents associant l interféron-alpha et la ribavirine à différentes petites molécules synthétisées chimiquement et destinées à bloquer spécifiquement une des enzymes du virus (notamment la protéase majeure) ont montré une 5

6 augmentation très nette (20%) du taux de guérison chez des patients infectés avec le VHC de génotype 1, soit une réponse virologique soutenue d environ 60-70%. Une tri-thérapie anti- VHC associant l'interféron-alpha, la ribavirine, et un anti-protéase devrait ainsi être disponible dans un futur proche. Par ailleurs, différentes autres molécules anti-vhc (ciblant la polymérase ou d'autres protéines non structurales du virus) sont continuellement passées au crible des essais cliniques afin d augmenter l'arsenal thérapeutique contre cette infection. 2.4 Vaccin Il n'existe aucun vaccin à l'heure actuelle contre l'hépatite C. Ainsi, le moyen le plus efficace de lutter contre l'hépatite C réside en la maîtrise du risque de transmission nosocomiale du VHC (transfusions sanguines, injections à risque, etc) et la politique de réduction des risques chez les usagers de drogues injectables. Le dépistage des personnes à risque, notamment des personnes ayant reçu des produits sanguins avant 1992, constitue également un élément important de la lutte contre cette infection. 2.5 A l'institut Pasteur Le Centre National de Référence des virus des hépatites B, C et Delta, associé à l Institut Pasteur, est dirigé par Valérie Thiers (hôpital Paul Brousse-Inserm U7854). L équipe Virus des hépatites, dirigée par Annette Martin, étudie les différentes étapes du cycle infectieux du virus de l hépatite C et d'un virus de primate hépatotrope proche du VHC utilisé pour développer un modèle animal de l'infection. Les recherches actuelles de l'équipe visent à comprendre les mécanismes impliqués dans l'assemblage et la sécrétion des particules virales dans la cellule infectée, ce qui pourrait conduire à l'identification de nouvelles cibles thérapeutiques. L Unité «Hépacivirus et Immunité», dirigée par Eliane Meurs, étudie les modes d interaction du virus de l hépatite C et du virus de hépatite B avec leur hôte commun (hépatocytes), dans le but de développer de nouvelles approches pour inhiber leur réplication, progagation et maintien dans l hôte. Les projets principaux incluent la caractérisation des interactions du virus de l hépatite C avec des composants de la voie d induction de la réponse immune innée des cellules (groupe Eliane Meurs), la caractérisation des mécanismes impliquées dans l entrée du VHC et dans son transport intracellulaire (groupe de Agata Budkowska) et la caractérisation des effecteurs cellulaires impliqués dans la réplication et la pathogenèse du VHB (groupe de Christine Neuveut). L Unité Epidémiologie des Maladies émergentes dirigée par Arnaud Fontanet effectue une étude sur l épidémiologie et le traitement des infections par le VHC en Égypte, pays où la prévalence de l infection par le VHC est la plus élevée au monde, atteignant 45% chez les plus de 40 ans en zone rurale. Cette équipe coordonne le site de recherche de l ANRS sur les hépatites virales en Egypte. L équipe de Matthew Albert est associée à ce projet, et s intéresse notamment aux biomarqueurs associés à la guérison spontanée de l hépatite C en phase aiguë (projet SPHINX financé par la Communauté Européenne). Par ailleurs, un programme international de recherches sur le VHC, coordonné par Pénélope Mavromara de l Institut Pasteur Hellénique, inclut également la participation de plusieurs autres Instituts Pasteur du réseau international : l Institut Pasteur du Cambodge, l Institut Pasteur de Ho Chi Minh Ville, l Institut Pasteur de St. Petersburg et le Centre Pasteur du Cameroun. 6

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention Hépatite B : je comprends sa gravité, l'importance du dépistage et de la prévention L hépatite B est une maladie du foie, due à un virus. On estime à près de 300 000 le nombre de porteurs chroniques de

Plus en détail

Les hépatites virales

Les hépatites virales L Institut Pasteur le Réseau International des Instituts Pasteur Les hépatites virales «Le savoir est le patrimoine de l humanité» Louis Pasteur La lutte contre les maladies infectieuses L Institut Pasteur

Plus en détail

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI 1. Quels sont les agents responsables? 2. Quand suspecter une hépatite virale aigue? 3. Comment faire le diagnostic d une hépatite aigue virale? 4. Comment surveiller

Plus en détail

votre foie Pensez à l hépatite

votre foie Pensez à l hépatite Prenez soin de votre foie Pensez à l hépatite /WHOEMRO @WHOEMRO #Hépatite Journée mondiale contre l hépatite 2014 www.emro.who.int/fr/whepd2014 Définition de l hépatite? L hépatite est le terme commun

Plus en détail

LES HÉPATITES VIRALES. Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes

LES HÉPATITES VIRALES. Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes LES HÉPATITES VIRALES Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Plan 1. Généralités 2. Hépatite A 3. Hépatite E 4. Hépatite B 5. Hépatite delta 6. Hépatite C Définition Groupe

Plus en détail

L hépatite B chez l enfant

L hépatite B chez l enfant L hépatite B chez l enfant L'hépatite B représente l'un des principaux problèmes de santé publique dans le monde On estime à 2 milliards le nombre de personnes ayant été infectées par le virus, dont plus

Plus en détail

Morphologie et structure du HBV

Morphologie et structure du HBV Morphologie et structure du HBV Histoire naturelle Infection primaire 95 % 5 % Guérison Persistance Hépatite chronique Porteur inactif Cirrhose Hépatocarcinome Evolution des marqueurs dans l hépatite B

Plus en détail

VHB : pas directement cytopathogène!

VHB : pas directement cytopathogène! Hépatite B VHB : pas directement cytopathogène! Réactions immunologiques > effet cytopathogène L intensité du conflit entre le VHB et les défenses immunitaires de l hôte détermine la gravité de l infection

Plus en détail

Hépatite B. Ce qu il faut savoir. > Faites le test > Prenez vos précautions

Hépatite B. Ce qu il faut savoir. > Faites le test > Prenez vos précautions Hépatite B Ce qu il faut savoir > Faites le test > Prenez vos précautions Hépatite B Ce qu il faut savoir Virus de l'hépatite B Deux milliards de personnes ont été en contact avec le virus de l'hépatite

Plus en détail

Votre foie vous parle quand il est malade - Partie 2

Votre foie vous parle quand il est malade - Partie 2 Votre foie vous parle quand il est malade - Partie 2 Trop de virus responsables des hépatites A, B, C, D, E, F, G L OMS organise chaque année, le 28 juillet, la Journée mondiale de l hépatite. Elle est

Plus en détail

Virus à hépatites et hépatocarcinome

Virus à hépatites et hépatocarcinome Cancers et agents infectieux en Asie du Sud-Est Virus à hépatites et hépatocarcinome Jean Edouard GAIRIN, Pharma-Dev UMR152 IRD UPS, Toulouse Vientiane, Laos : 30 juin 1 er juillet 2011 Hépatocarcinome

Plus en détail

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an Hépatite B Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an zone de forte endémie (8-20%): Asie SE, Afrique zone d endémie moyenne

Plus en détail

Dépister, diagnostiquer et suivre le traitement

Dépister, diagnostiquer et suivre le traitement Dépister, diagnostiquer et suivre le traitement des HÉPATITES VIRALES Votre biologiste médical est médecin ou pharmacien, demandez-lui conseil! Analyse biologique Biologiste médical Diagnostic biologique

Plus en détail

Contre quelles hépatites existe-t-il un. Il existe aujourd hui des vaccins contre les hépatites A et B. Pourquoi se faire vacciner contre l hépatite

Contre quelles hépatites existe-t-il un. Il existe aujourd hui des vaccins contre les hépatites A et B. Pourquoi se faire vacciner contre l hépatite Hépatites : je comprends pourquoi et quand me faire vacciner 5 000 nouvelles contaminations par le virus de l hépatite B surviennent tous les ans en France, alors qu il existe un moyen sûr et efficace

Plus en détail

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E Hépatites virales Pr. M. Messast Introduction Problème de santé mondial 350.000.000 HVB, 170.000.000 HVC Virus A, B, C, D, E Hépatite aiguë (tous) Hépatite chronique (B, C, D) Cirrhose Carcinome hépatocellulaire

Plus en détail

Dr PENALBA. Formation NANCY 03 et

Dr PENALBA. Formation NANCY 03 et Dr PENALBA Formation NANCY 03 et 04.02.2016 Hépatite = inflammation du foie toxiques / des virus causée par des Le virus pénètre la cellule, se multiplie, le système immunitaire détruit les cellules infectées

Plus en détail

L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN. Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue

L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN. Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue LES HEPATITES VIRALES DANS LES PAYS DU SUD Améliorer la prévention et la prise en charge des patients

Plus en détail

IMMUNITE. Leçon 1 : le SIDA

IMMUNITE. Leçon 1 : le SIDA IMMUNITE Leçon 1 : le SIDA Le système immunitaire est capable de distinguer les molécules et les cellules étrangères d'un organisme, ou qui le sont devenues, et de les éliminer. Comment peut-on expliquer

Plus en détail

L hépatite C, l hépatite B et le virus de l immunodéficience humaine dans les communautés ethniques d'immigrants à risque élevé

L hépatite C, l hépatite B et le virus de l immunodéficience humaine dans les communautés ethniques d'immigrants à risque élevé UN PROJET DU CONSEIL ETHNOCULTUREL DU CANADA L hépatite C, l hépatite B et le virus de l immunodéficience humaine dans les communautés ethniques d'immigrants à risque élevé en partenariat avec 2014 PROJET

Plus en détail

VIRUS DE L HEPATITE C (VHC)

VIRUS DE L HEPATITE C (VHC) Page 1/7 VIRUS DE L HEPATITE C (VHC) SOMMAIRE 1 GENERALITES...2 1.1 RESERVOIR, SOURCE...2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE...2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE...2 1.4 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE

Plus en détail

Item 163: Hépatites virales.

Item 163: Hépatites virales. Item 163: Hépatites virales. Objectifs pédagogiques Connaître les modes de transmission des différentes hépatites virales et les modalités de leur prévention. Prescrire et interpréter les examens sérologiques

Plus en détail

Hépatites virales. Virus Transmission Passage à la chronicité. Nouveaux-nés 90 % Hépatite C Sanguine 85 % Infection hépatite B nécessaire

Hépatites virales. Virus Transmission Passage à la chronicité. Nouveaux-nés 90 % Hépatite C Sanguine 85 % Infection hépatite B nécessaire z Hépatites virales Définition Ce sont des hépatites (inflammations aiguës du foie) provoquées par un virus. Les 3 virus les plus fréquemment rencontrés sont les virus A, B, C, mais on a aussi identifié

Plus en détail

Les hépatites virales. Hépatite A 05/10/2016 GENERALITES. Caractères généraux des hépatites virales aiguës. Virus de l hépatite A (VHA)

Les hépatites virales. Hépatite A 05/10/2016 GENERALITES. Caractères généraux des hépatites virales aiguës. Virus de l hépatite A (VHA) GENERALITES Les hépatites virales Dr LAMBERT Virus des hépatites A, B, C, D, E Impossibilité ou grande difficulté d isolement en culture, intérêt de la biologie moléculaire dans leur étude Virus A et E

Plus en détail

HEPATITE B: ses causes, ses conséquences, sa prévention

HEPATITE B: ses causes, ses conséquences, sa prévention HEPATITE B: ses causes, ses conséquences, sa prévention Commission Fédérale pour les Vaccinations Office fédéral de la santé publique SEVHep (Swiss Experts in Viral Hepatitis) LA VACCINATION CONTRE L HÉPATITE

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane

NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane Intervention du Docteur Leïla ADRIOUCH PRESENTATION du CORE VIH Guyane Le CORE VIH (Coordination Régionale de lutte face au Virus de l Immunodéficience Humaine)

Plus en détail

Hépatites virales aigües

Hépatites virales aigües 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Gastro-Entéro-Hépatologie Hépatites virales aigües Virus hépatotropes Virus A : Picornavirus Virémie : 10 à 20 jours après la contamination Disparition

Plus en détail

Se faire dépister, c est se donner des chances de guérir. épatite

Se faire dépister, c est se donner des chances de guérir. épatite Se faire dépister, c est se donner des chances de guérir épatite Qu est-ce qu une hépatite C? L hépatite C est une maladie du foie due au virus de l hépatite C (VHC). Il ne faut pas la confondre avec les

Plus en détail

Rappel synthétique sur les hépatites virales

Rappel synthétique sur les hépatites virales Rappel synthétique sur les hépatites virales (Sources : AFEF, CDC, INRS, INVS, OMS, Hépatobase) Une hépatite est une inflammation du foie qui perturbe son bon fonctionnement. Elle peut être causée par

Plus en détail

Les virus des hépatites

Les virus des hépatites Les virus des hépatites Virus de l hépatite B Principale cible = foie Les virus des hépatites Hépatite A (HAV) Hépatite B (HBV) Hépatite C (HCV) Hépatite D (HDV, agent delta) Hépatite E (HEV) Hépatite

Plus en détail

Épidémiologie de l infection l par le VHC dans le monde. Prévalence de la séropositivité VHC en France. Analyse multivariée e = facteurs significatifs

Épidémiologie de l infection l par le VHC dans le monde. Prévalence de la séropositivité VHC en France. Analyse multivariée e = facteurs significatifs Épidémiologie de l infection l par le VHC dans le monde 150 millions de sujets porteurs chroniques Prévalence entre 0,1 et 5 % selon les pays 5 millions en Europe de l Ouestl En Europe, le VHC est responsable

Plus en détail

les hépatites virales

les hépatites virales LES BASES POUR COMPRENDRE les hépatites virales Comment savoir si je suis atteint d'hépatite? Que faire lorsqu'on a une hépatite? Comment me protéger, protéger mes proches? Qu'est-ce qu'une hépatite virale?

Plus en détail

Dr Jean-Dominique POVEDA

Dr Jean-Dominique POVEDA Hépatite virale B Données épidémiologiques Dr Jean-Dominique POVEDA Laboratoire PASTEUR CERBA Tunis Février 2008 Hépatite virale B Plus de 2 milliards d humains contaminés, Plus de 350 millions de porteurs

Plus en détail

Chapitre 3. Des inégalités devant la santé

Chapitre 3. Des inégalités devant la santé Chapitre 3 Des inégalités devant la santé Sommes-nous tous égaux dans le monde devant la santé? problématique Dans les pays riches, l accès aux médicaments est aisé : grande quantité de médicaments disponibles,

Plus en détail

L hépatite C, l hépatite B et le VIH,

L hépatite C, l hépatite B et le VIH, L hépatite C, l hépatite B et le VIH, et la communauté chinoise au Canada Selon Statistique Canada, en 2011, 1,5 millions de personnes ont déclaré être d origine chinoise. Parmi les répondants à l enquête

Plus en détail

Les hépatites virales. Dr Karine LACOMBE ---- Année

Les hépatites virales. Dr Karine LACOMBE ---- Année Les hépatites virales Dr Karine LACOMBE ---- Année 2016 2017 SOMMAIRE Classification des hépatites Elément d anamnèse et de sémiologie générale Epidémiologie et clinique des hépatites HEPATITES VIRALES

Plus en détail

Prévention des maladies du foie

Prévention des maladies du foie Prévention des maladies du foie Mythe ou réalité? Jean-Claude TRINCHET Hôpital Jean Verdier - 93140 Bondy AP-HP et Université Paris 13 ou comment éradiquer les maladies du foie Epidémiologie des maladies

Plus en détail

L Infection à VIH (1)

L Infection à VIH (1) L Infection à VIH (1) Epidémiologie-Virologie-Histoire Naturelle. Docteur Patrick Miailhes Service d Infectiologie du Pr. Peyramond, Hôpital Croix-Rousse, Lyon VIH/Sida 2011 1 Epidemiologie mondiale :

Plus en détail

L épidémiologie de l hépatite E a été totalement revue dans les années 1990.

L épidémiologie de l hépatite E a été totalement revue dans les années 1990. Le virus de l hépatite E (VHE) est un virus non enveloppé à ARN monocaténaire, appartenant à la famille des Hepeviridae, genre hepevirus. Il est responsable d hépatites à transmission entérique. L épidémiologie

Plus en détail

LE VIH/SIDA. Historique Épidémiologie Modes de transmissions Prévention Le dépistage

LE VIH/SIDA. Historique Épidémiologie Modes de transmissions Prévention Le dépistage LE VIH/SIDA Historique Épidémiologie Modes de transmissions Prévention Le dépistage Historique En bref L épidémie a 30 ans 1981: les premiers malades Découverte en 1983 du VIH1, et en 1986 du VIH2 1987:

Plus en détail

Infections par le virus de l'hépatite B

Infections par le virus de l'hépatite B CBP Infections par le virus de l'hépatite B 1.0 ANNE GOFFARD UNIVERSITÉ LILLE 2 DROIT ET SANTÉ FACULTÉ DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES DE LILLE ANNE.GOFFARD@UNIV-LILLE2.FR 2012 Table des matières

Plus en détail

Quelle prise en charge de l hépatite C au Sud?

Quelle prise en charge de l hépatite C au Sud? Quelle prise en charge de l hépatite C au Sud? JOURNEE SCIENTIFIQUE DE SOLTHIS Jeudi 28 juin 2012 Arnaud Fontanet Institut Pasteur - Cnam Prévalence du VHC par pays très hétérogène Environ 120-170 millions

Plus en détail

Les hépatites virales en milieu tropical

Les hépatites virales en milieu tropical Les hépatites virales en milieu tropical Hépatites virales Histoire naturelle commune («cosmopolite») Médecin en chef Eric CHAUVEAU Service des Maladies digestives et tropicales HIA Robert Picqué Particularités

Plus en détail

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise)

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise) Immunologie = partie de la médecine et de la biologie qui étudie l immunité. Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent

Plus en détail

Les Maladies infectieuses qui sévissent en Afrique et quels vaccins? Le Paludisme LA FIEVRE JAUNE. Recherches et travaux de lycéens

Les Maladies infectieuses qui sévissent en Afrique et quels vaccins? Le Paludisme LA FIEVRE JAUNE. Recherches et travaux de lycéens Les Maladies infectieuses qui sévissent en Afrique et quels vaccins? Le Paludisme La Méningite Le Sida LA FIEVRE JAUNE Recherches et travaux de lycéens Le Paludisme ou Les ravages de l Anophèle femelle

Plus en détail

Hépatites virales: révolutions vaccinales et thérapeutiques

Hépatites virales: révolutions vaccinales et thérapeutiques 6 Hépatites virales: révolutions vaccinales et thérapeutiques Valérie Kokoszka RMN Editions En 2016, pharma.be, l Association générale de l industrie du médicament, fête ses 50 ans. A cette occasion, nous

Plus en détail

19 MAI 2009 SOMMAIRE

19 MAI 2009 SOMMAIRE ECOUTE ET SOUTIEN vero.ecoutemoi@wanadoo.fr SITE INTERNET www.soshepatites.org JOURNEE MONDIALE CONTRE LES HEPATITES 19 MAI 2009 SOMMAIRE - Communiqué de synthèse - La parole est à Danièle Desclerc-Dulac,

Plus en détail

Les hépatites virales

Les hépatites virales Les hépatites virales Dr Karine LACOMBE ---- Année 2013 2014 Vendredi 20 septembre 2013 SOMMAIRE Classification des hépatites Elément d anamnèse et de sémiologie générale Epidémiologie et clinique des

Plus en détail

Les hépatites virales, une menace pour la santé publique en République Centrafricaine

Les hépatites virales, une menace pour la santé publique en République Centrafricaine Les hépatites virales, une menace pour la santé publique en République Centrafricaine Narcisse P KOMAS Laboratoire des Hépatites virales Institut Pasteur de Bangui 1 INTRODUCTION (1) Inflammation du foie

Plus en détail

- Il se transmet par les liquides corporels : sang, sperme, sécrétions vaginales et lait maternel.

- Il se transmet par les liquides corporels : sang, sperme, sécrétions vaginales et lait maternel. R12 = LE SIDA R12 = LE SIDA I. DEFINITION : Syndrome d'immuno Déficience Acquise, provoquée par un virus, le VIH (virus d'immunodéficience humaine) qui pénètre dans l'organisme et s'attaque aux lymphocytes

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialités : - Biotechnologies - Sciences physiques et chimiques en laboratoire SESSION 2017 Sous-épreuve écrite de Chimie Biochimie

Plus en détail

UN EXEMPLE D'IMMUNODEFICIENCE LE SIDA

UN EXEMPLE D'IMMUNODEFICIENCE LE SIDA 7 UN EXEMPLE D'IMMUNODEFICIENCE LE SIDA Objectifs : citer les cellules cibles du virus décrire les phases de l'infection interpréter les courbes d'antigénémie et de concentration en Ac, de concentration

Plus en détail

Connaissances, perceptions, attitudes et comportements vis-à-vis de l hépatite B et sa prévention.

Connaissances, perceptions, attitudes et comportements vis-à-vis de l hépatite B et sa prévention. Connaissances, perceptions, attitudes et comportements vis-à-vis de l hépatite B et sa prévention. Etude qualitative auprès des personnes vivant en France, 2008. Nicolas VIGNIER & Christine JESTIN 2 Contexte

Plus en détail

Leçon 4 La protection immunitaire

Leçon 4 La protection immunitaire Leçon 4 La protection immunitaire problème : Comment le VIH rend notre immunité déficiente? I. Un système de protection parfois inefficace : cas du SIDA Activité de recherche : SIDA Q1. Que signifie le

Plus en détail

Les hépatites tuent près de 1,4 millions de personnes par an, surtout l hépatite B et l hépatite C.

Les hépatites tuent près de 1,4 millions de personnes par an, surtout l hépatite B et l hépatite C. Dossier de presse (27.07.2017) 28 juillet : Journée mondiale contre l Hépatite La Journée mondiale contre l hépatite, le 28 juillet 2016, est l une des quatre journées mondiales officielles de l Organisation

Plus en détail

Dossier de presse 12 th International Symposium on Viral Hepatitis and Liver Disease

Dossier de presse 12 th International Symposium on Viral Hepatitis and Liver Disease Paris, le 3 juillet 2006 Dossier de presse 12 th International Symposium on Viral Hepatitis and Liver Disease Le symposium international des hépatites virales et des maladies du foie (ISVHLD : International

Plus en détail

Infections par le virus de l'hépatite C

Infections par le virus de l'hépatite C CBP Infections par le virus de l'hépatite C 1.0 ANNE GOFFARD UNIVERSITÉ LILLE 2 DROIT ET SANTÉ FACULTÉ DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES DE LILLE ANNE.GOFFARD@UNIV-LILLE2.FR 2012 Table des matières

Plus en détail

- Par voie materno-foetale lorsque la future maman est porteuse chronique du virus.

- Par voie materno-foetale lorsque la future maman est porteuse chronique du virus. Épidémiologie Présence du virus dans tous les liquides biologiques y compris la salive. (la transmission salivaire est donc possible bien que non prouvée à ce jour). Mode de contamination : - Par voie

Plus en détail

Viro 7 : VIRUS DE L HEPATITE B, C et D

Viro 7 : VIRUS DE L HEPATITE B, C et D Viro 7 : VIRUS DE L HEPATITE B, C et D V I R U S D E L ' H É P A T I T E B = V H B Famille : Hepadna-viridae Genre : Orthohepadna-virus Touche l homme exclusivement tropisme hépatocytaire Beaucoup plus

Plus en détail

Vaccinations,Ouvrons le Dialogue

Vaccinations,Ouvrons le Dialogue Vaccinations,Ouvrons le Dialogue Pourquoi vacciner contre l hépatite B dès l enfance? Henri Laurichesse, Faculté de Médecine de Clermont-Ferrand, Université d Auvergne Histoire naturelle de l hépatite

Plus en détail

HEPATITES VIRALES B et C. D. Capron 26/05/2004

HEPATITES VIRALES B et C. D. Capron 26/05/2004 HEPATITES VIRALES B et C D. Capron 26/05/2004 1 HEPATITES VIRALES B et C Contraste entre la vision «santé publique» et celle du généraliste au niveau individuel Investissement en temps important pour peu

Plus en détail

n 1 Mon foie et le virus de l Hépatite C

n 1 Mon foie et le virus de l Hépatite C HépatiteC onseil n 1 Mon traitement Ma vie sociale Mon foie et le virus de l Hépatite C Sommaire ( 3 4 5 ( 1 2 L hépatite Qu est-ce qu une hépatite? Les différentes causes d hépatite Les différentes formes

Plus en détail

L HÉPATITE B VACCIN. contre. Vaccinez votre bébé! L hépatite B est évitable... Docteur LOUSTAUD-RATTI Professeur DENIS CHU LIMOGES.

L HÉPATITE B VACCIN. contre. Vaccinez votre bébé! L hépatite B est évitable... Docteur LOUSTAUD-RATTI Professeur DENIS CHU LIMOGES. Le VACCIN contre L HÉPATITE B L hépatite B est évitable... Création Dr Véronique LOUSTAUD-RATTI Fédération des Hépatites CHU DUPUYTREN - Limoges Pr François DENIS Service de Bactériologie et Virologie

Plus en détail

Prise en charge des cas particuliers d hépatite C

Prise en charge des cas particuliers d hépatite C Prise en charge des cas particuliers d hépatite C Rim Abdelmalek Le 30/1/2013 Introduction Hépatite C généralement asymptomatique Passage fréquent à la chronicité Traitement efficace, codifié Effets indésirables

Plus en détail

L hépatite A est une infection contagieuse de foie causée par le VHA.

L hépatite A est une infection contagieuse de foie causée par le VHA. CHAPITRE 7 MALADIES INFECTIEUSES L hépatite A est une MADO. INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition L hépatite A est une infection contagieuse de foie causée par le VHA. Épidémiologie Le réservoir de l infection

Plus en détail

Virus des Hépatites à ARN VHA et VHE VHC et VHD

Virus des Hépatites à ARN VHA et VHE VHC et VHD FACULTE DE MEDECINE D ALGER Virus des Hépatites à ARN VHA et VHE VHC et VHD Dr A. BENSALEM Année universitaire 2015-2016 Généralités VIRUS DES HEPATITES Deux modes de transmission préférentiels Parentéral

Plus en détail

Hépatites B et C et transplantation rénale

Hépatites B et C et transplantation rénale Hépatites B et C et transplantation rénale Dr Gilles Blancho Service de Néphrologie CHU Nantes La problématique des infections VHB et VHC en transplantation rénale Prévalence supérieure dans les populations

Plus en détail

CHLAMYDIA Infection bactérienne causée par Chlamydia trachomatis

CHLAMYDIA Infection bactérienne causée par Chlamydia trachomatis CHLAMYDIA Infection bactérienne causée par Chlamydia trachomatis écoulement de l'urètre avec prurit ou douleur urinaire qui apparaît de 2 à 14 jours après le contact infectant. Un important pourcentage

Plus en détail

Hépatites. a. Généralités et modes de transmission Présence du virus dans les selles dès la période d incubation Transmission oro-fécale

Hépatites. a. Généralités et modes de transmission Présence du virus dans les selles dès la période d incubation Transmission oro-fécale Hépatites I. Hépatites virales 1. Hépatite A Présence du virus dans les selles dès la période d incubation Transmission oro-fécale Icubation : 2 à 6 semaines Symptômes : asymptomatique dans 90% des cas.

Plus en détail

Syndrome D Immuno- Déficience Acquise

Syndrome D Immuno- Déficience Acquise Les M.S.T. (Maladies Sexuellement Transmissibles) sont des maladies infectieuses transmises principalement à l occasion de relations sexuelles. Certaines de ces maladies, comme le SIDA ou les hépatites,

Plus en détail

Virus de l'hépatite B

Virus de l'hépatite B Virus de l'hépatite B 5A Internat Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille 2014 2.1 Table des matières I - Taxonomie et Structure 3 II

Plus en détail

HÉPATITE B. Protégez-vous contre les risques biologiques

HÉPATITE B. Protégez-vous contre les risques biologiques HÉPATITE B Protégez-vous contre les risques biologiques L HÉPATITE B L hépatite B est une infection du foie causée par un virus. C est une maladie sérieuse qui peut être mortelle dans 1 % des cas. Le virus

Plus en détail

HEPATITE : LA MALADIE SILENCIEUSE Mai : mois du dépistage des hépatites

HEPATITE : LA MALADIE SILENCIEUSE Mai : mois du dépistage des hépatites ECOUTE ET SOUTIEN vero.ecoutemoi@wanadoo.fr SITE INTERNET www.soshepatites.org HEPATITE : LA MALADIE SILENCIEUSE Mai : mois du dépistage des hépatites 1 Sommaire Communiqué de presse p. 3 Visuel de la

Plus en détail

ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU

ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU TRAITEMENT DE L HÉPATITE C AU SEIN D UNE COHORTE DE PATIENTS CO-INFECTÉS VIH-VHC. N. Bertiaux-Vandaële, H. Montialoux, F. Borsa-Lebas, O. Goria, E. Lerebours, G. Riachi.

Plus en détail

HEPATITES VIRALES. Plan 21/10/2016. Introduction Hépatites aiguës Vaccination Hépatites chroniques Hépatite B Hépatite C

HEPATITES VIRALES. Plan 21/10/2016. Introduction Hépatites aiguës Vaccination Hépatites chroniques Hépatite B Hépatite C HEPATITES VIRALES Pr Pascal Crenn APHP-UVSQ pascal.crenn@aphp.fr Introduction Hépatites aiguës Vaccination Hépatites chroniques Hépatite B Hépatite C Plan Etiologie Conséquences / incidences Mécanisme

Plus en détail

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST Journée régionale Sens, 02 Octobre 2015 M Duong Service des Maladies Infectieuses CHU Dijon INFECTION VHB EN FRANCE - Porteurs chroniques(ag

Plus en détail

Le 12 octobre Certains clients atteints d'hépatite sont assurables. Tarification. En résumé. Rudiments sur l'hépatite

Le 12 octobre Certains clients atteints d'hépatite sont assurables. Tarification. En résumé. Rudiments sur l'hépatite Le 12 octobre 2004 Certains clients atteints d'hépatite sont assurables Tarification Mieux connaître l'hépatite pour mieux conseiller les clients Debbie Hollinger gestionnaire, tarification technique Financière

Plus en détail

Informations et Actualités Sur les Hépatites virales. Mardi 4 février 2014 Association Afrique Avenir

Informations et Actualités Sur les Hépatites virales. Mardi 4 février 2014 Association Afrique Avenir Informations et Actualités Sur les Hépatites virales Mardi 4 février 2014 Association Afrique Avenir Plan de la présentation Points communs hépatites virales Spécificités Hépatite A Hépatite B Hépatite

Plus en détail

Qu est-ce que l hépatite C?

Qu est-ce que l hépatite C? comprendre et m adapter aux différentes situations de la maladie être hépatant édition 2016 1 Qu est-ce que l hépatite C? notions pour mieux comprendre Nous voulons informer sur l hépatite C, lutter pour

Plus en détail

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B Stratégie thérapeutique Dr Krifa A Farhat Hached Sousse Sousse le 14 mars 2009 INTRODUCTION Évolution considérable dans la prise en charge thérapeutique des infections chroniques

Plus en détail

Comprendre pour mieux dépister, prévenir et soigner LA SCIENCE DU PROGRÈS

Comprendre pour mieux dépister, prévenir et soigner LA SCIENCE DU PROGRÈS Comprendre pour mieux dépister, prévenir et soigner LA SCIENCE DU PROGRÈS L ANRS (France REcherche Nord & sud Sida-hiv Hépatites) est née en 1988. Elle mobilise les chercheurs du Nord et du Sud, de toutes

Plus en détail

Rappel : les maladies causées par des virus ne se guérissent pas avec les ANTIBIOTIQUES mais avec des VACCINS.

Rappel : les maladies causées par des virus ne se guérissent pas avec les ANTIBIOTIQUES mais avec des VACCINS. LE SIDA Syndrome d Immunodéficience acquise ou HIV (Virus d Immunodéficience Humaine ou VIH en anglais) Syndrome : ensemble des signes (symptômes) qui définissent une maladie. Exemple : les symptômes de

Plus en détail

Faut-il traiter les patients âgés atteints d hépatite C?

Faut-il traiter les patients âgés atteints d hépatite C? Faut-il traiter les patients âgés atteints d hépatite C? T.Fontanges FMC francophones 2005 quelles sont les particularités du sujet âgé porteur du VHC? existe-t-il un rationnel pour traiter? Définition

Plus en détail

Qu est-ce que l hépatite B?

Qu est-ce que l hépatite B? m adapter aux différentes situations médicales être hépatant édition 2016 9 Qu est-ce que l hépatite B? notions pour mieux comprendre Nous voulons informer sur l hépatite C, lutter pour une meilleure prise

Plus en détail

Vaccin hépatite B Mise au point

Vaccin hépatite B Mise au point Vaccin hépatite B Mise au point Épidémiologie Rappels sur L infection à VHB Les vaccins Historique de la vaccination en France Liens avec affectations démyélinisantes Résultats «mitigés» Recommandations

Plus en détail

Infection par le Papillomavirus Humain. A. Épidémiologie et histoire naturelle de l'infection génitale à papillomavirus humain (HPV)

Infection par le Papillomavirus Humain. A. Épidémiologie et histoire naturelle de l'infection génitale à papillomavirus humain (HPV) 26/02/2014 BATTISTA Jennifer L2 AIH Dr CHARREL Relecteur 6 6 pages Plan Agent infectieux et hygiène Infection par le Papillomavirus Humain Infection par le Papillomavirus Humain A. Épidémiologie et histoire

Plus en détail

Stratégies de dépistage biologique de l'hépatite B

Stratégies de dépistage biologique de l'hépatite B QUI ET COMMENT DEPISTER? Stratégies de dépistage biologique de l'hépatite B 9ème Journée du Réseau Hépatites de Basse-Normandie - Jeudi 17 octobre 2013 - Dr Marie-Anne SALAUN ( médecin coordinateur CPMI

Plus en détail

Hépatite B. Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen. Journée régionale ARS décembre 2016

Hépatite B. Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen. Journée régionale ARS décembre 2016 Hépatite B Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen Journée régionale ARS décembre 2016 Hépatite B 1967: découverte de l antigène Australia (Blumberg et al., 1967), prix Nobel en 1976 1970: VHB en Microscopie

Plus en détail

La a d onne e c hange g Novembre 2014

La a d onne e c hange g Novembre 2014 Novembre 2014 La donne change IST -Chaque année 500 millions de personnes dans le monde contractent une IST parmi chlamydia, gonocoque, syphilis, trichomonase - 530 millions de personnes atteintes de HSV2-290

Plus en détail

ERREURS D ADMINISTRATION DE LAIT MATERNEL

ERREURS D ADMINISTRATION DE LAIT MATERNEL CHAPITRE 5 CONTACTS AVEC LE SANG ERREURS D ADMINISTRATION DE LAIT MATERNEL CONDUITE À TENIR LORS D UNE ERREUR D ADMINISTRATION DE LAIT MATERNEL Il est très important que les enfants reçoivent le lait de

Plus en détail

YERVOY. (ipilimumab) Injection pour perfusion intraveineuse. Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire. Brochure pour le patient

YERVOY. (ipilimumab) Injection pour perfusion intraveineuse. Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire. Brochure pour le patient Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament YERVOY de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Syndrome d'immunodéficience Acquise

Syndrome d'immunodéficience Acquise Syndrome d'immunodéficience Acquise Sommaire Qu'est ce que le SIDA? Qu'elles sont les particularités structurelles d'un tel virus? Comment le VIH infecte t-il l'organisme? Comment ces cellules se multiplient-elles?

Plus en détail

J ai une hépatite C et une infection par le VIH, je me pose des questions

J ai une hépatite C et une infection par le VIH, je me pose des questions Hépatite C n 9 onseil Ma maladie Mon traitement Ma vie sociale J ai une hépatite C et une infection par le VIH, je me pose des questions Sommaire ( 1 2 3 4 5 L hépatite chronique C, qu est-ce que c est?

Plus en détail

Journée d actualisation des assistants de prévention Accident d exposition au sang. Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014

Journée d actualisation des assistants de prévention Accident d exposition au sang. Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014 Journée d actualisation des assistants de prévention 2014 Accident d exposition au sang Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014 1 - GÉNÉRALITÉS : MALADIES TRANSMISSIBLES PAR LE SANG Tout microbe présent

Plus en détail

Les risques biologiques au travail AGIR POUR PRÉVENIR HÉPATITE B

Les risques biologiques au travail AGIR POUR PRÉVENIR HÉPATITE B Les risques biologiques au travail AGIR POUR PRÉVENIR HÉPATITE B FORMULAIRE D AUTORISATION Ce dépliant contient un formulaire d autorisation de vaccination. IMPORTANT Vous devez absolument nous indiquer

Plus en détail

L ACCÈS AUX TRAITEMENTS ET AUX SOINS POUR LE VHB ET LE VHC AU CAMEROUN

L ACCÈS AUX TRAITEMENTS ET AUX SOINS POUR LE VHB ET LE VHC AU CAMEROUN L ACCÈS AUX TRAITEMENTS ET AUX SOINS POUR LE VHB ET LE VHC AU CAMEROUN Fanny Chabrol fanny.chabrol@inserm.fr Atelier de Restitution du projet EVOLCAM (ANRS 12288) 16 novembre 2016 Université Catholique

Plus en détail

prévention I.S.T. Infections Sexuellement Transmissibles RCS Bayonne B Crédit photo : StockByte Illustrations DR

prévention I.S.T. Infections Sexuellement Transmissibles RCS Bayonne B Crédit photo : StockByte Illustrations DR en savoir plus Sida Info Service 0 800 840 800 (24h/24), appel anonyme et gratuit www.sida-info-service.org Hépatites Info Service 0 800 845 800 (9h/23h), appel anonyme et gratuit Site d informations pour

Plus en détail

Actualités épidémiologiques

Actualités épidémiologiques Actualités épidémiologiques D.Lacoste SFLS 12 décembre 2011 1 Nombre estimé d adultes et d enfants vivant avec le VIH 2010 Amérique du Nord 1,3 million [1,0 million 1,9 million] Caraïbes 200 000 [170 000

Plus en détail

À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ personnes meurent chaque année de

À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ personnes meurent chaque année de 1 À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ 500 000 personnes meurent chaque année de pathologies hépatiques liées à l hépatite C. L infection chronique

Plus en détail

Informations de base sur le VIH et Sida. S. Mohammad Afsar, Spécialiste technique principal, ILOAIDS

Informations de base sur le VIH et Sida. S. Mohammad Afsar, Spécialiste technique principal, ILOAIDS Informations de base sur le VIH et Sida S. Mohammad Afsar, Spécialiste technique principal, ILOAIDS Qu est-ce que le VIH, le sida? VIH: Virus de l immunodéficience humaine L infection par le virus se traduit

Plus en détail