Recettes et dépenses publiques: analyse et recommandations

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recettes et dépenses publiques: analyse et recommandations"

Transcription

1 Recettes et dépenses publiques: analyse et recommandations Séminaire pour les enseignants, 5 octobre 2016 Bruno Eugène Ruben Schoonackers INTERN Département des Études Groupe Finances publiques

2 Structure de l exposé Impact des finances publiques sur l activité économique Recettes des administrations publiques Dépenses des administrations publiques Conclusions 2

3 Impact des finances publiques sur l activité économique: points de vues théoriques Approche Keynésienne focus sur les effets de court terme in the long run, we are all dead consommation et investissements publics réduits ont un impact négatif direct sur le PIB, et conduisent aussi à moins d emploi moins de revenus etc. des impôts plus élevés et des avantages sociaux réduits se traduisent aussi par moins de revenus moins de consommation baisse de l emploi moins de revenus etc. la politique budgétaire a un impact important sur la conjoncture Approche Ricardienne focus sur les attentes et les équilibres de long terme, en combinaison avec des agents économiques rationnels et clairvoyants les mesures d assainissement actuelles créent la perspective d une situation budgétaire améliorée et d une dette publique réduite attente d impôts abaissés et de prestations sociales relevées effet positif sur la consommation courante la politique budgétaire est neutre pour la conjoncture à court terme 3

4 Multiplicateurs budgétaires à court et moyen termes Les multiplicateurs budgétaires montrent les effets de la politique budgétaire sur l activité économique exprimés en pourcentage de variation du PIB suite à une variation des recettes ou dépenses publiques de 1% du PIB À court terme: effet négatif sur l activité économique approche Keynésienne extrême : multiplicateur > 1 approche Ricardienne extrême : multiplicateur = 0 politique budgétaire expansionniste, neutre ou restrictive L ampleur des multiplicateurs est fonction des circonstances spécifiques facteurs liés à l environnement économique politique monétaire et régime de change crédibilité de la politique et perception de la situation des finances publiques instrument: type de recettes et de dépenses 4

5 Multiplicateurs budgétaires à court et à moyenne termes (variation du PIB par pourcentage du PIB de consolidation budgétaire) 2,0 Court terme 2,0 Long terme 1,5 1,5 1,0 1,0 0,5 0,5 0,0 0,0-0,5-0,5-1,0-1,0-1,5-1,5 Consommation publique Investissements publics Transferts généraux Impôts sur le travail Impôts sur la consommation Source: BCE. 5

6 Structure de l exposé Impact des finances publiques sur l activité économique Recettes des administrations publiques Dépenses des administrations publiques Conclusions 6

7 En Belgique, les recettes publiques se situent à un niveau élevé (pourcentages du PIB) 54 Évolution des recettes publiques 50 Pression fiscale et parafiscale dans un contexte européen (2016) e FR FI BE AT IT DE NL EL LU PT ES IE EA¹ Recettes publiques totales Recettes fiscales et parafiscales Sources: CE, ICN, BNB. 1 Moyenne non pondérée. 7

8 Prélèvements élevés sur les revenus du travail en Belgique 80 Taux marginaux de prélèvement fiscal et parafiscal sur le travail pour un travailleur célibataire sans enfant à charge, pour différents niveaux de revenus 1 (pourcentages des coûts salariaux, 2015) ,3 16,0 15, % 100% 167% Belgique Zone euro² Source: OCDE 1 Exprimés en pourcentage du salaire moyen. 2 Moyennes non pondérées, à l exclusion de Chypres, de Malte, de la Lettonie et de la Lituanie. 8

9 TVA et taxes environnementales 30 Taux de TVA standard¹ (2016) 4,5 Taxes environnementales (pourcentages du PIB, 2012) 25 4,0 3,5 20 3,0 15 2,5 2,0 10 1,5 5 1,0 0,5 0 FI IE EL PT IT BE ES NL AT FR DE LU EA¹ 0,0 IT NL AT FI EL IE PT BE LU FR DE ES EA¹ Énergie 2 Transport Pollution Source: OCDE. 1 Moyennes non pondérées. À l exclusion de Chypres, de Malte, de la Lettonie et de la Lituanie.. 2 Ces taxes comprennent les accises sur les carburants. 9

10 Taxation du capital et impôt des sociétés 12 Taxation du capital 1 (pourcentages du PIB, 2012) 45 Impôt des sociétés (Taux de taxation effectif moyen des sociétés non financières, 2014) LU IT FR BE ES EL PT AT IE FI NL EA² 0 FR ES DE PT BE LU EL IT AT NL FI IE EA² Sources: CE, ZEW. 1 En Belgique, la taxation du capital comprend, notamment, l impôt des sociétés et les impôts versés par les indépendants, les droits de succession et sur les donations, les taxes sur l épargne à long terme, les revenus perçus lors des régularisations fiscales, le précompte immobilier, les taxes de circulation payées par les entreprises et la rente nucléaire. 2 Moyennes non pondérées. 10

11 Recettes des administrations publiques (pourcentages du PIB) e 2017e 2018e Recettes fiscales et parafiscales 44,7 44,3 44,1 43,8 Prélèvements applicables essentiellement aux revenus du travail 26,0 25,1 24,9 24,5 Impôt des personnes physiques 11,5 11,0 10,9 10,6 Cotisations sociales 14,6 14,1 13,9 13,8 Impôts sur les bénéfices des sociétés 3,4 3,6 3,5 3,6 Prélèvements sur les autres revenus et sur le patrimoine 4,2 4,3 4,3 4,3 Impôts sur les biens et sur les services 11,0 11,4 11,4 11,5 dont: TVA 6,7 6,9 7,0 7,0 Accises 2,1 2,2 2,2 2,2 Recettes non fiscales et non parafiscales 6,7 6,8 6,8 6,7 Recettes totales 51,4 51,1 50,9 50,5 Sources: ICN, BNB. 11

12 Structure de l exposé Impact des finances publiques sur l activité économique Recettes des administrations publiques Dépenses des administrations publiques Conclusions 12

13 Les dépenses publiques se situent à un niveau élevé (pourcentages du PIB) 58 Évolution des dépenses publiques 60 Dépenses primaires dans un contexte européen (2016) e 0 FI FR BE AT EL IT NL DE PT LU ES IE EA¹ Dépenses publiques totales Dépenses publiques primaires Sources: CE, ICN, BNB. 1 Moyenne non pondérée. 13

14 Croissance plus limitée des dépenses primaires depuis 2012 (pourcentages de variation en volume par rapport à l'année précédente) e 2017e 2018e Dépenses primaires PIB en volume Sources: ICN, BNB. 14

15 Dépenses primaires par catégorie (changements entre 2000 en 2016e, points de pourcentages du PIB) Investissements Allocations de chômage Achats de biens et de services Transferts courants Autres dépenses courantes Autres prestations sociales Salaires publics Soins de santé Subventions aux entreprises Pensions -1,0-0,5 0,0 0,5 1,0 1,5 2,0 2,5 Total Sources: ICN, BNB. 15

16 Les investissements publics en Belgique comptent parmi les plus faibles d Europe (pourcentages du PIB, 2015) SE FI LU EL DK NL FR AT UK ES BE IT DE PT IE EA Investissements bruts p.m. Moyenne Investissements nets Source: CE. 16

17 Structure de l exposé Impact des finances publiques sur l activité économique Recettes des administrations publiques Dépenses des administrations publiques Conclusions 17

18 Conclusions Recettes et dépenses publiques élevées en Belgique repli récente des recettes et du ratio des dépenses primaires les ratios demeurent élevés, tant d un point de vue historique que par rapport aux autres pays de la zone euro Des efforts d assainissement budgétaire restent nécessaires ils devront principalement reposer sur une réduction sélective des dépenses vu l ampleur des efforts à fournir, des augmentations de recettes ne sont pas à exclure bien qu il soit souhaitable de diminuer la pression fiscale sur les revenus du travail Il faut stimuler les investissements publics ils se situent actuellement à un niveau très bas en Belgique et dans certains pays de la zone euro ils ont pourtant un effet très positif sur le potentiel de croissance de l économie 18

Quelle est la contribution de nos entreprises au Trésor public et à la sécurité sociale?

Quelle est la contribution de nos entreprises au Trésor public et à la sécurité sociale? analyse FEB Quelle est la contribution de nos entreprises au Trésor public et à la sécurité sociale? Septembre 2014 I Raf Van Bulck 39,2 % II Pourcentage de la valeur ajoutée nette générée par les entreprises

Plus en détail

Le cadre européen de surveillance budgétaire

Le cadre européen de surveillance budgétaire Le cadre européen de surveillance budgétaire Séminaire pour les enseignants, 5 octobre 2016 Patrick Bisciari Wim Melyn Département des Études Groupe Finances publiques Structure de l exposé Importance

Plus en détail

La soutenabilité des finances publiques dans le contexte du vieillissement de la population

La soutenabilité des finances publiques dans le contexte du vieillissement de la population La soutenabilité des finances publiques dans le contexte du vieillissement de la population Séminaire pour les enseignants, 5 octobre 2016 Bruno Eugène Stefan Van Parys INTERN Département des Études Groupe

Plus en détail

BUDGET Exposé de Pierre Gramegna, Ministre des Finances. 21 décembre Infographiques

BUDGET Exposé de Pierre Gramegna, Ministre des Finances. 21 décembre Infographiques BUDGET 2017 Exposé de Pierre Gramegna, Ministre des Finances 21 décembre 2016 Infographiques Croissance Comparaison européenne: 4ème place Evolution de 2013 à 2016 52 000 50 000 48 000 46 000 44 000 42

Plus en détail

Rapport 2010 Liège, le Guy Quaden, Gouverneur

Rapport 2010 Liège, le Guy Quaden, Gouverneur Rapport 200 Liège, le 23-02-20 Guy Quaden, Gouverneur Croissance du PIB dans les principales économies (pourcentages de variation en volume par rapport à l'année précédente, sauf mention contraire) 2008

Plus en détail

Finances publiques en Belgique: perspectives

Finances publiques en Belgique: perspectives Finances publiques en Belgique: perspectives 0-0 Institut Belge des Finances Publiques décembre 0 Luc Van Meensel Research Department: Public Finance Unit Filename Comptes des administrations publiques

Plus en détail

La politique budgétaire 1. Enjeux 2. Théories 3. Politiques

La politique budgétaire 1. Enjeux 2. Théories 3. Politiques La politique budgétaire 1. Enjeux 2. Théories 3. Politiques 1 Enjeux Mesurer la situation des finances publiques: - Etat / Administrations publiques - Déficit financier ou total / primaire - Déficit apparent

Plus en détail

Glossaire. Convention négociée entre les gouvernements fédéral, régionaux et communautaires, ou entre les gouvernements de certaines de ces entités.

Glossaire. Convention négociée entre les gouvernements fédéral, régionaux et communautaires, ou entre les gouvernements de certaines de ces entités. 1. Glossaire Accord de coopération Convention négociée entre les gouvernements fédéral, régionaux et communautaires, ou entre les gouvernements de certaines de ces entités. Budget Prévision des dépenses

Plus en détail

Les entreprises adaptées

Les entreprises adaptées Les entreprises adaptées Calcul du retour sur investissement et du gain social Octobre 2016 1 Objet de l étude «Retour sur investissement» Analyse du «retour sur investissement» de mesures sociales destinées

Plus en détail

Liste des encadrés, tableaux et graphiques

Liste des encadrés, tableaux et graphiques Liste des encadrés, tableaux et graphiques Encadrés I. Développements économiques et financiers A.1 La crise dans la zone euro Encadré 1 : Fragmentation financière dans la zone euro 46 A.2 Réponses des

Plus en détail

La protection sociale en Belgique :

La protection sociale en Belgique : La protection sociale en Belgique : données sespros 2010 1 La protection sociale en Belgique : données sespros 2010 Préambule Les Nations Unies et l Organisation Internationale du Travail définissent

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE EN BELGIQUE DONNÉES SESPROS 2O14

LA PROTECTION SOCIALE EN BELGIQUE DONNÉES SESPROS 2O14 LA PROTECTION SOCIALE EN BELGIQUE DONNÉES 2O14 Cette année encore, le SPF Sécurité Sociale est heureux de vous présenter la nouvelle édition de la brochure. Celle-ci vous donne un aperçu de l actualisation

Plus en détail

Indicateurs économiques pour la Belgique

Indicateurs économiques pour la Belgique Département Statistique générale Indicateurs économiques pour la PUBLICATION HEBDOMADAIRE N 7-6//7 g Synthèse PIB EN VOLUME Dépenses de consommation finale privée des administrations publiques Formation

Plus en détail

Indicateurs économiques pour la Belgique

Indicateurs économiques pour la Belgique Département Statistique générale Indicateurs économiques pour la PUBLICATION HEBDOMADAIRE N 7-6//7 g Synthèse PIB EN VOLUME Dépenses de consommation finale privée des administrations publiques Formation

Plus en détail

la protection sociale en Belgique Données sespros 2O13

la protection sociale en Belgique Données sespros 2O13 la protection sociale en Belgique Données sespros 2O13 Cette année encore, le SPF Sécurité Sociale est heureux de vous présenter la nouvelle édition de la brochure. Celle-ci vous donne un aperçu de l

Plus en détail

Les chiffres du MEDEF Octobre Analyse de la compétitivité des entreprises françaises. Les chiffres du MEDEF octobre

Les chiffres du MEDEF Octobre Analyse de la compétitivité des entreprises françaises. Les chiffres du MEDEF octobre Les chiffres du MEDEF Octobre 216 Analyse de la compétitivité des entreprises françaises Les chiffres du MEDEF octobre 216 1 SOMMAIRE I - PARTS DE MARCHÉ 1 - Poids de la France dans les exportations mondiales

Plus en détail

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux Institut des comptes nationaux Comptes nationaux Comptes des administrations publiques 2016 Contenu de la publication Les comptes des administrations publiques de la Belgique sont élaborés d après les

Plus en détail

Un tax shifiting du travail mais vers quoi?

Un tax shifiting du travail mais vers quoi? Un tax shifiting du travail mais vers quoi? Christian VALENDUC Service d études SPF Finances, UCLouvain et Université de Namur Un tax shifting du travail mais vers quoi? Un peu d histoire Où en sommes-nous?

Plus en détail

Avis sur le projet de loi 7050 concernant le budget des recettes et des dépenses de l Etat pour l exercice 2017 et le projet de loi 7051 relatif à la

Avis sur le projet de loi 7050 concernant le budget des recettes et des dépenses de l Etat pour l exercice 2017 et le projet de loi 7051 relatif à la 1 2 Les éléments clés du projet de budget 2017 Evolution de la croissance économique Luxembourg : 2016 : 3,1% 2017 : 4,6% Evolution de la croissance économique 2010-2018 (PIB en volume) Zone Euro 2016

Plus en détail

La fiscalité en Belgique : qu en pensent les scandaleusement riches?

La fiscalité en Belgique : qu en pensent les scandaleusement riches? La fiscalité en Belgique : qu en pensent les scandaleusement riches? 1 Plan de l intervention 1) Les représentations autour de l impôt 2) À quoi sert l impôt? 3) Tous les impôts sont-ils logés à la même

Plus en détail

BUDGET ET RÉFORMES SAMEDI BRUXELLES

BUDGET ET RÉFORMES SAMEDI BRUXELLES BUDGET ET RÉFORMES RESPECTER LES ENGAGEMENTS BUDGÉTAIRES EUROPÉENS DE LA BELGIQUE POURSUIVRE LES RÉFORMES STRUCTURELLES MISER SUR LES INVESTISSEMENTS STRATÉGIQUES SAMEDI 15.10.2016 - BRUXELLES GOUVERNEMENT

Plus en détail

Dr. Koen Vleminckx. FPS Sécurité Sociale. DG Appui Stratégique. l Expérience belge en matière de financement du système de retraite

Dr. Koen Vleminckx. FPS Sécurité Sociale. DG Appui Stratégique. l Expérience belge en matière de financement du système de retraite Dr. Koen Vleminckx FPS Sécurité Sociale DG Appui Stratégique l Expérience belge en matière de financement du système de retraite Alger, 8-9 Novembre 2008 Financement par cotisations 1 Employés et ouvriers

Plus en détail

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux Institut des comptes nationaux Comptes nationaux Comptes détaillés et tableaux 2015 Contenu de la publication Les comptes nationaux annuels détaillés de la Belgique sont élaborés selon les définitions

Plus en détail

BUDGET ET RÉFORMES SAMEDI BRUXELLES

BUDGET ET RÉFORMES SAMEDI BRUXELLES BUDGET ET RÉFORMES RESPECTER LES ENGAGEMENTS BUDGÉTAIRES EUROPÉENS DE LA BELGIQUE POURSUIVRE LES RÉFORMES STRUCTURELLES MISER SUR LES INVESTISSEMENTS STRATÉGIQUES SAMEDI 15.10.2016 - BRUXELLES GOUVERNEMENT

Plus en détail

NOTES DE DISCUSSION FINANCES PUBLIQUES ET FISCALITÉ CONSEIL DU PATRONAT DU QUÉBEC MISE EN SITUATION 1. LA SITUATION FINANCIÈRE DU QUÉBEC EST FRAGILE

NOTES DE DISCUSSION FINANCES PUBLIQUES ET FISCALITÉ CONSEIL DU PATRONAT DU QUÉBEC MISE EN SITUATION 1. LA SITUATION FINANCIÈRE DU QUÉBEC EST FRAGILE NOTES DE DISCUSSION FINANCES PUBLIQUES ET FISCALITÉ CONSEIL DU PATRONAT DU QUÉBEC LE 4 OCTOBRE 2012 MISE EN SITUATION 1. LA SITUATION FINANCIÈRE DU QUÉBEC EST FRAGILE a. LA DETTE BRUTE ET LA DETTE NETTE

Plus en détail

La croissance économique se chiffre à 0,5 % au premier trimestre de Sur l ensemble de l année 2016, le PIB a progressé de 1,2 %

La croissance économique se chiffre à 0,5 % au premier trimestre de Sur l ensemble de l année 2016, le PIB a progressé de 1,2 % Institut des comptes nationaux COMMUNIQUÉ DE PRESSE 28-4-2017 Liens: Publication NBB.Stat Information générale La croissance économique se chiffre à 0,5 % au premier trimestre de 2017 Sur l ensemble de

Plus en détail

Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique Compléments

Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique Compléments Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique Compléments Eric DARMON eric.darmon@univ-rennes1.fr Séance n 5 Introduction du Chapitre & Sections 11-12-13 ménages Introduction: la notion

Plus en détail

3.1 LA PART DE LA RICHESSE NATIONALE ALLOUÉE À L ÉDUCATION FACE À LA CRISE ÉCONOMIQUE : RÉSISTANCE PUIS LÉGER REPLI DES DÉPENSES PUBLIQUES D ÉDUCATION

3.1 LA PART DE LA RICHESSE NATIONALE ALLOUÉE À L ÉDUCATION FACE À LA CRISE ÉCONOMIQUE : RÉSISTANCE PUIS LÉGER REPLI DES DÉPENSES PUBLIQUES D ÉDUCATION 3.1 LA PART DE LA RICHESSE NATIONALE ALLOUÉE À L ÉDUCATION La dépense d éducation selon l OCDE zoom La dépense d éducation au titre des établissements d enseignement, selon l OCDE, agrège l ensemble des

Plus en détail

1) La définition, le niveau et la répartition des prélèvements obligatoires

1) La définition, le niveau et la répartition des prélèvements obligatoires 1 FIPECO, le 30.05.2016 Les fiches de l encyclopédie IV) Les prélèvements obligatoires 1) La définition, le niveau et la répartition des prélèvements obligatoires Les prélèvements obligatoires ne sont

Plus en détail

RAPPORT PROVISOIRE D EXECUTION DU BUDGET GENERAL DE L ETAT AU PREMIER TRIMESTRE 2012

RAPPORT PROVISOIRE D EXECUTION DU BUDGET GENERAL DE L ETAT AU PREMIER TRIMESTRE 2012 RAPPORT PROVISOIRE D EXECUTION DU BUDGET GENERAL DE L ETAT AU PREMIER TRIMESTRE 2012 L état d exécution provisoire du budget général de l Etat au premier trimestre 2012, se présente comme suit : des recettes

Plus en détail

10) Les inégalités et la redistribution. A) Les instruments de mesure

10) Les inégalités et la redistribution. A) Les instruments de mesure 1 FIPECO le 09.09.2016 Les fiches de l encyclopédie VIII) Assurances sociales et redistribution 10) Les inégalités et la redistribution Selon la typologie proposée par R. Musgrave, la redistribution (ou

Plus en détail

Tendances des systèmes de taxation au sein de l UE

Tendances des systèmes de taxation au sein de l UE Tendances des systèmes de taxation au sein de l UE B. Eugène P. Bisciari M. Nautet P. Stinglhamber L. Van Meensel Introduction Le constat d un niveau élevé de taxation des revenus du travail dans de nombreux

Plus en détail

Fiscalités appliquées aux opérateurs de téléphonie mobile en Centrafrique

Fiscalités appliquées aux opérateurs de téléphonie mobile en Centrafrique Fiscalités appliquées aux opérateurs de téléphonie mobile en Centrafrique Séminaire sur les coûts et les tarifs SG3RG-AFR, Février 2013 - Caire (Egypte) Djallo AMADOU Agence de Régulation des télécommunications

Plus en détail

ANNEXE 3 A L'ARRETE ROYAL FIXANT LE PLAN COMPTABLE APPLICABLE A L ETAT FEDERAL, AUX COMMUNAUTES, AUX REGIONS ET A LA COMMISSION COMMUNAUTAIRE COMMUNE

ANNEXE 3 A L'ARRETE ROYAL FIXANT LE PLAN COMPTABLE APPLICABLE A L ETAT FEDERAL, AUX COMMUNAUTES, AUX REGIONS ET A LA COMMISSION COMMUNAUTAIRE COMMUNE ANNEXE 3 A L'ARRETE ROYAL FIXANT LE PLAN COMPTABLE APPLICABLE A L ETAT FEDERAL, AUX COMMUNAUTES, AUX REGIONS ET A LA COMMISSION COMMUNAUTAIRE COMMUNE TABLEAU DE SYNTHESE DU COMPTE RECAPITULATIF DES OPERATIONS

Plus en détail

Quelle réforme fiscale pour accélérer le retour de la croissance?

Quelle réforme fiscale pour accélérer le retour de la croissance? Après avoir imposé, en 2011, la compétitivité des entreprises comme un enjeu majeur des politiques publiques, Coe-Rexecode ouvre aujourd hui un nouveau débat sur l'impact de la fiscalité sur la croissance.

Plus en détail

8/05/2017. Les perspectives économiques et budgétaires, à politique inchangée. Outline. 1. Les perspectives économiques de mars 2017

8/05/2017. Les perspectives économiques et budgétaires, à politique inchangée. Outline. 1. Les perspectives économiques de mars 2017 Les perspectives économiques et budgétaires, à politique inchangée Philippe Donnay Commissaire au Plan Séminaire organisé par l IBFP sur le thème «La politique budgétaire de la Belgique : orientations

Plus en détail

Le monde en mutation, l économie belge en évolution

Le monde en mutation, l économie belge en évolution Le monde en mutation, l économie belge en évolution Charleroi, le 22 février 2017 Jean HILGERS Directeur-Trésorier PIB des principales économies (pourcentages de variation en volume par rapport à l année

Plus en détail

1. Le concept de dépense et son application à l éducation. 2. Les dépenses en éducation dans une perspective macro-économique et micro-économique.

1. Le concept de dépense et son application à l éducation. 2. Les dépenses en éducation dans une perspective macro-économique et micro-économique. Les dépenses en éducation Comment mesurer et analyser les ressources allouées à l éducation? 1. Le concept de dépense et son application à l éducation. 2. Les dépenses en éducation dans une perspective

Plus en détail

LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES Les collectivités locales en chiffres LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES CHAPITRE 3 Présentation - Définitions 32 3-1 Les administrations publiques locales dans les comptes de la Nation

Plus en détail

L e C i r c u i t é c o n o m i q u e

L e C i r c u i t é c o n o m i q u e L e C i r c u i t é c o n o m i q u e C est un schéma qui résume les relations qui se produisent entre les agents économiques. En fait ces relations sont des flux économiques. Un flux économique et les

Plus en détail

Budget transparent et participatif

Budget transparent et participatif République Tunisienne Ministère du Développement Régional et de la Planification Institut Tunisien de la Compétitivité et des Etudes Quantitatives Budget transparent et participatif 1 Contexte - Dresser

Plus en détail

Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la Suède et de la Finlande en 1992

Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la Suède et de la Finlande en 1992 juillet - N Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la et de la en Compte tenu des perspectives de croissance et d inflation, les politiques

Plus en détail

PARTIE 1 : Les politiques économiques conjoncturelles

PARTIE 1 : Les politiques économiques conjoncturelles SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 1 : Les politiques économiques conjoncturelles Plan CHAPITRE 1 : LA POLITIQUE BUDGETAIRE Introduction : L intérêt des politiques conjoncturelles

Plus en détail

CONTRÔLE BUDGÉTAIRE 2016

CONTRÔLE BUDGÉTAIRE 2016 CONTRÔLE BUDGÉTAIRE 2016 UN BUDGET SÉRIEUX QUI RESPECTE LES ENGAGEMENTS EUROPÉENS samedi 9.04.2016 PRINCIPES Equilibre en 2018 Respect des engagements budgétaires européens : 0,6% d amélioration du solde

Plus en détail

fiscaux dans l Union enne: Convergence ou divergence?

fiscaux dans l Union enne: Convergence ou divergence? Les structures des systèmes fiscaux dans l Union européenne enne: Convergence ou divergence? Jean-Pierre De Laet Chef de l'unité "Economie de la fiscalité" Commission européenne enne La pertinence de la

Plus en détail

Les prélèvements obligatoires en France et en Allemagne

Les prélèvements obligatoires en France et en Allemagne 1 FIPECO le 15.12.2016 Les commentaires de l actualité Les prélèvements obligatoires en et en François ECALLE A la demande du Président de la République, la Cour des comptes a publié en mars 2011 un rapport

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME DE STABILITÉ ET DE CROISSANCE POUR LA PERIODE Luxembourg, le 27 avril Ministère des Finances

PRESENTATION DU PROGRAMME DE STABILITÉ ET DE CROISSANCE POUR LA PERIODE Luxembourg, le 27 avril Ministère des Finances PRESENTATION DU PROGRAMME DE STABILITÉ ET DE CROISSANCE POUR LA PERIODE 2012-2015 Luxembourg, le 27 avril 2012 - Ministère des Finances ORIENTATIONS GENERALES ET OBJECTIFS DE LA POLITIQUE BUDGETAIRE La

Plus en détail

Rapport Tableaux statistiques détaillés

Rapport Tableaux statistiques détaillés Rapport 2016 Tableaux statistiques détaillés Table des matières Principaux indicateurs macroéconomiques dans la zone euro et d autres économies importantes 5 PIB et principales catégories de dépenses,

Plus en détail

Pistes pour une réforme fiscale et parafiscale

Pistes pour une réforme fiscale et parafiscale Les Analyses du Centre Jean Gol Pistes pour une réforme fiscale et parafiscale Mars 2014 Administrateur délégué : Richard Miller Directrice : Laurence Glautier Directeur scientifique : Corentin de Salle

Plus en détail

Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS)

Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) 1 / 5 Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) 19/05/2016 La CSG est un prélèvement de nature fiscale mais dont l objet est social, il s est substitué,

Plus en détail

Introduction à la macroéconomie Interrogation récapitulative du mardi 19 mai 2015 Corrigé

Introduction à la macroéconomie Interrogation récapitulative du mardi 19 mai 2015 Corrigé Introduction à la macroéconomie Interrogation récapitulative du mardi 19 mai 2015 Corrigé Question 1 : Quel est l effet d une diminution du niveau général des prix sur le marché du travail? a) Le nombre

Plus en détail

Sujet : le partage de la valeur ajoutée en France. Liste des documents

Sujet : le partage de la valeur ajoutée en France. Liste des documents Concours B/L 2010 ECONOMIE EPREUVE COMMUNE SUR DOSSIER : ORAL Jury : Julien Grenet et Élise Huillery Sujet : le partage de la valeur ajoutée en France Liste des documents Document 1 : Document 2 : Document

Plus en détail

Faiblesse de l euro et prix du pétrole: une évaluation des effets sur l économie belge

Faiblesse de l euro et prix du pétrole: une évaluation des effets sur l économie belge Bureau fédéral du Plan Analyses et prévisions économiques Communiqué de presse Bruxelles, le 15 septembre 2000 Faiblesse de l euro et prix du pétrole: une évaluation des effets sur l économie belge L augmentation

Plus en détail

Que signifie le tax shift pour vous en tant qu indépendant ou PME?

Que signifie le tax shift pour vous en tant qu indépendant ou PME? Que signifie le tax shift pour vous en tant qu indépendant ou PME? Source : UNIZO et FEB Le gouvernement a conclu un accord relatif au Tax shift. Quelles en sont les conséquences concrètes pour vous en

Plus en détail

Les administrations publiques en comptabilité nationale

Les administrations publiques en comptabilité nationale 2 Les administrations publiques en comptabilité nationale Remarques méthodologiques 2.1 - Les comptes de l'état et des administrations publiques locales en 2004 2.2 - Les administrations publiques locales

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie

Introduction à la Macroéconomie Université de Bordeaux Centre Universitaire d Agen Licence AES Première Année Année Universitaire 2016-2017 Introduction à la Macroéconomie Travaux Dirigés Dossier 3 : Comptabilité nationale (2) Exercice

Plus en détail

Comptes Avant vérification du Contrôle cantonal des finances. Résultat équilibré et recapitalisation massive de la CPEV

Comptes Avant vérification du Contrôle cantonal des finances. Résultat équilibré et recapitalisation massive de la CPEV Avant vérification du Contrôle cantonal des finances Résultat équilibré et recapitalisation massive de la CPEV Résultat La clôture du compte de fonctionnement présente un excédent de revenus net (après

Plus en détail

Chapitre 2 : L équilibre de court terme en économie fermée

Chapitre 2 : L équilibre de court terme en économie fermée Chapitre 2 : L équilibre de court terme en économie fermée I - Le modèle keynésien élémentaire 1. La demande effective 2. L équilibre du marché des biens : IS II - L équilibre joint des marchés des biens

Plus en détail

Les administrations publiques en comptabilité nationale

Les administrations publiques en comptabilité nationale 2 Les administrations publiques en comptabilité nationale Page 2.1 - Les comptes de l'état et des administrations 31 publiques locales en 2006 2.2 - Les administrations publiques locales 32 dans les comptes

Plus en détail

Resserrement budgétaire en Europe

Resserrement budgétaire en Europe Resserrement budgétaire en Europe Quels eets? C. Kerdrain 1 V. Lapègue 2 1 Département de la Conjoncture INSEE 2 Département des Etudes Economiques d'ensemble INSEE Séminaire Fourgeaud, 9 novembre 2011

Plus en détail

Conseil des prélèvements obligatoires. CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 21 octobre h 30 «Niveau de vie des retraités»

Conseil des prélèvements obligatoires. CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 21 octobre h 30 «Niveau de vie des retraités» CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 21 octobre 2009 9 h 30 «Niveau de vie des retraités» Document N 7 Document de travail, n engage pas le Conseil Les prélèvements obligatoires opèrent

Plus en détail

Bulletin n 12. Vieillissement, emploi et retraite : panorama international

Bulletin n 12. Vieillissement, emploi et retraite : panorama international Bulletin n 12 Le savant et la politique Vieillissement, emploi et retraite : panorama international Conseil d orientation des retraites, France Le Conseil d orientation des retraites (COR) en France conduit

Plus en détail

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES 3-1 Les administrations publiques locales dans les comptes de la Nation 42 3-2 Les comptes des administrations

Plus en détail

5) Les prélèvements sur le travail

5) Les prélèvements sur le travail 1 FIPECO, le 07.04.2016 Les fiches de l encyclopédie IV) Les prélèvements obligatoires 5) Les prélèvements sur le travail Les économistes distinguent souvent les prélèvements obligatoires sur la consommation

Plus en détail

Peut-il y avoir un projet européen qui ramène la confiance dans l Europe à la fois des investisseurs, des entreprises et des citoyens?

Peut-il y avoir un projet européen qui ramène la confiance dans l Europe à la fois des investisseurs, des entreprises et des citoyens? Session 3 Patrick Artus Peut-on rétablir la confiance dans l Europe? Si l Europe est encore attrayante pour les pays d Europe centrale, dans beaucoup de pays de l Union européenne les citoyens sont de

Plus en détail

PIB = des VA de toutes les entreprises. PNB = des VA de toutes les

PIB = des VA de toutes les entreprises. PNB = des VA de toutes les ECONOMIE GENERALE IUT CHIMIE Rennes Octobre 2013 Initiation à l'économie générale Cours de Bernard BRUEL pour IUT Chimie 2013 1 Plan du cours A) Le PIB et le PNB B) La croissance C) Le budget de l Etat

Plus en détail

19) Les relations entre finances publiques et échanges extérieurs

19) Les relations entre finances publiques et échanges extérieurs 1 FIPECO le 09.03.2017 Les fiches de l encyclopédie II) Déficit et dette publics, politique budgétaire 19) Les relations entre finances publiques et échanges extérieurs Cette fiche présente d abord les

Plus en détail

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 11 mai 2017

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 11 mai 2017 Chiffres clés Activité, secteurs Population, marché du travail Administrations publiques Comptes extérieurs Inflation, crédit, taux d'intérêt Comptes d'entreprises Prévisions économiques p.3 p.4 p.5 p.6

Plus en détail

1) Le solde et la dette des administrations de sécurité sociale

1) Le solde et la dette des administrations de sécurité sociale 1 FIPECO le 07.09.2016 Les fiches de l encyclopédie VIII) Assurances sociales et redistribution 1) Le solde et la dette des administrations de sécurité sociale La «capacité» ou le «besoin de financement»

Plus en détail

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 7 mars 2017

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 7 mars 2017 Chiffres clés Activité, secteurs Population, marché du travail Administrations publiques Comptes extérieurs Inflation, crédit, taux d'intérêt Comptes d'entreprises Prévisions économiques p.3 p.4 p.5 p.6

Plus en détail

13) Les cotisations sociales

13) Les cotisations sociales 1 FIPECO, le 23.09.2016 Les fiches de l encyclopédie IV) Les prélèvements obligatoires 13) Les cotisations sociales Les prélèvements obligatoires (44,7 % du PIB en 2015) recouvrent les impôts (27,9 % du

Plus en détail

B.4. RECETTES TOTALES SELON LA NATURE ET SELON L'ADMINISTRATION: REALISATIONS

B.4. RECETTES TOTALES SELON LA NATURE ET SELON L'ADMINISTRATION: REALISATIONS B.4. RECETTES TOTALES SELON LA NATURE ET SELON L'ADMINISTRATION: REALISATIONS B.4. Recettes totales Recettes Recettes (a) fiscales Recettes Recettes de non fiscales fiscales Impôts Douane & TVA/ED capital

Plus en détail

Tax statistics illustrate the increased diversity of tax policies in the European

Tax statistics illustrate the increased diversity of tax policies in the European Federale Overheidsdienst FINANCIEN - BELGIE D O C U M E N T A T I E B L A D 68ste jaargang, nr. 3, 3de kwartaal 2008 Tendances récentes dans l évolution des systèmes fi scaux en Europe Jean-Pierre DE LAET

Plus en détail

ÉPREUVE COMPOSÉE TROISIÈME PARTIE : RAISONNEMENT S APPUYANT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE

ÉPREUVE COMPOSÉE TROISIÈME PARTIE : RAISONNEMENT S APPUYANT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE THÈME : RÉGULATION ET DÉSÉQUILIBRES MACROÉCONOMIQUES ÉPREUVE COMPOSÉE TROISIÈME PARTIE : RAISONNEMENT S APPUYANT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE Sujet Ce sujet comporte trois documents. En quoi les politiques

Plus en détail

2. Finances publiques : austérité confirmée

2. Finances publiques : austérité confirmée Du social mais pas de sortie de crise 21 2. Finances publiques 2012-2017 : austérité confirmée Plus de 100 milliards d économies prévues sur le mandat 2012-2017 L objectif de retour vers l équilibre des

Plus en détail

Introduction à l impôt fédéral sur le revenu des particuliers

Introduction à l impôt fédéral sur le revenu des particuliers Introduction à l impôt fédéral sur le revenu des particuliers Publication n o 2011-43-F Le 8 juin 2011 Brett Stuckey Adriane Yong Division des affaires internationales, du commerce et des finances Service

Plus en détail

Evaluation des impacts macroéconomiques de la transition énergétique

Evaluation des impacts macroéconomiques de la transition énergétique Evaluation des impacts macroéconomiques de la transition énergétique Emmanuel JESSUA 28 janvier 2016 Quelles politiques évalue-t-on? Différentes catégories d instruments Régulation prix/quantités : Taxes

Plus en détail

Définitions Les masses budgétaires présentées dans les pages départementales

Définitions Les masses budgétaires présentées dans les pages départementales Définitions Les masses budgétaires présentées dans les pages départementales Éléments du compte administratif M51 M52 Dépenses réelles de fonctionnement : montant total des dépenses de fonctionnement figurant

Plus en détail

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 13 avril 2016

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 13 avril 2016 Chiffres clés Activité, secteurs Population, marché du travail Administrations publiques Comptes extérieurs Inflation, crédit, taux d'intérêt Comptes d'entreprises Prévisions économiques p.3 p.4 p.5 p.6

Plus en détail

emploi.versunnouveaumonde.fr DOSSIER DE PRESSE - 5 ANS POUR L EMPLOI

emploi.versunnouveaumonde.fr DOSSIER DE PRESSE - 5 ANS POUR L EMPLOI DOSSIER DE PRESSE emploi.versunnouveaumonde.fr SITUATION ACTUELLE DE NOS FINANCES PUBLIQUES. LE NIVEAU DES DÉPENSES PUBLIQUES EN FRANCE EST RÉSOLUMENT EXCESSIF Le graphique ci-dessous positionne la France

Plus en détail

LE COMPTE DE LA PROTECTION SOCIALE EN 2002

LE COMPTE DE LA PROTECTION SOCIALE EN 2002 CHAPITRE 2 LE COMPTE DE LA PROTECTION SOCIALE EN 2002 Le Compte de la protection sociale décrit les flux annuels de dépenses et recettes des régimes de protection sociale tels qu ils sont définis dans

Plus en détail

«Petit Atlas» de l économie française

«Petit Atlas» de l économie française «Petit Atlas» de l économie française Sommaire Chiffres clés p.3 Activité, secteurs p.4 Population, marché du travail p.5 Administrations publiques p.6 Comptes extérieurs p.7 Inflation, crédit, taux d'intérêt

Plus en détail

RAPPORT Bureau fédéral du Plan Analyses et prévisions économiques. Septembre 2016/September Bertrand Scholtus,

RAPPORT Bureau fédéral du Plan Analyses et prévisions économiques. Septembre 2016/September Bertrand Scholtus, Bureau fédéral du Plan Analyses et prévisions économiques Effet retour net pour la sécurité sociale du régime indépendant de la réduction du taux de cotisations des travailleurs indépendants Netto-terugverdieneffecten

Plus en détail

Le modèle social français à travers les chiffres 1

Le modèle social français à travers les chiffres 1 Le modèle social français à travers les chiffres 1 1 La France se situe au 5 ème rang mondial de la production de richesses PIB 2013 : 2739 milliards de $ US derrière les Etats Unis, la Chine, le Japon,

Plus en détail

L impact de la crise sur les retraites en France

L impact de la crise sur les retraites en France Les systèmes de retraite face à la crise en France et à l étranger Maison de la Chimie, 3 décembre 2009 L impact de la crise sur les retraites en France Dominique LIBAULT Directeur de la Sécurité sociale

Plus en détail

Malawi

Malawi Malawi 2012 www.africaneconomicoutlook.org Malawi Vue d'ensemble La croissance économique du Malawi est tombée de 6.7 % en 2010 à 5.8 % en 2011 en raison de la réduction des rentrées de fonds des donneurs

Plus en détail

Comparaison taxes / investissements dans le réseau routier LES AUTOMOBILISTES EUROPÉENS MÉRITENT MIEUX!

Comparaison taxes / investissements dans le réseau routier LES AUTOMOBILISTES EUROPÉENS MÉRITENT MIEUX! Comparaison taxes / investissements dans le réseau routier LES AUTOMOBILISTES EUROPÉENS MÉRITENT MIEUX! www.betterdeal4motorists.eu #BetterDeal p.1 Synthèse p. 6 Coût de l infrastructure TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

CENTER FOR ECONOMIC AND POLICY RESEARCH. L économie française, les autorités européennes et le FMI: «réformes structurelles» ou création d emplois?

CENTER FOR ECONOMIC AND POLICY RESEARCH. L économie française, les autorités européennes et le FMI: «réformes structurelles» ou création d emplois? CEPR CENTER FOR ECONOMIC AND POLICY RESEARCH L économie française, les autorités européennes et le FMI: «réformes structurelles» ou création d emplois? Résumé* Mark Weisbrot, Lara Merling, Alexander Main

Plus en détail

L impôt sur le capital

L impôt sur le capital Michel DIDIER Jean-François OUVRARD L impôt sur le capital au xxi e siècle Une coûteuse singularité française ECONOMICA 10 / L impôt sur le capital : une coûteuse singularité française Synthèse de l ouvrage

Plus en détail

Ce document est disponible sur le site internet de la Banque de France versions française et anglaise sur

Ce document est disponible sur le site internet de la Banque de France versions française et anglaise sur DÉCEMBRE Ce document est disponible sur le site internet de la versions française et anglaise sur www.banque-france.fr Pays Code ISO Date d entrée dans la zone euro Taux de conversion irrévocable France

Plus en détail

La France n a jamais produit autant de richesses qu aujourd hui

La France n a jamais produit autant de richesses qu aujourd hui La France n a jamais produit autant de richesses qu aujourd hui Les riches accaparent l essentiel des gains de productivité Evolution du PIB et des salaires en milliards d'euros 2010 2200 2000 1800 1600

Plus en détail

L Europe économique, de sa naissance à la crise

L Europe économique, de sa naissance à la crise L Europe économique, de sa naissance à la crise MARTIAL FOUCAULT Université de Montréal 1 er juillet 2012 1 Plan de conférence Grandes étapes historiques de l intégration économique européenne depuis 1957

Plus en détail

Modifications méthodologiques

Modifications méthodologiques Modifications méthodologiques Plusieurs modifications ont été intégrées lors de l établissement des comptes des administrations publiques en avril 2016. Il s agit de l imputation des recettes de ventes

Plus en détail

LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES CHAPITRE 3 Présentation - Définitions 32 3-1 Les administrations publiques locales dans les comptes de la Nation 34 3-2 Les comptes des administrations

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE EXTRAITS DU N 49 février 2013 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Une aide renforcée Une nouvelle assiette Une nouvelle tranche Succession et donation Particuliers

Plus en détail

Annexe 2 : Informations statistiques

Annexe 2 : Informations statistiques Annexe 2 : Informations statistiques Pour une analyse détaillée et des données récentes sur les tendances en matière d emploi en Europe, voir Commission européenne (23), Emploi en Europe 23 (http://europa.eu.int/comm/employment_social/employment_analysis/employ_23_fr.htm)

Plus en détail

Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique. Eric DARMON

Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique. Eric DARMON Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique Eric DARMON eric.darmon@univ-rennes1.fr Plan du chapitre Introduction. La notion de circuit et la macroéconomie Section 1. La représentation

Plus en détail

13.1 Dette et déficit publics

13.1 Dette et déficit publics 13.1 Dette et déficit publics En 2012, le déficit public notifié s établit à 97,6 milliards d euros, soit 4,8 % du produit intérieur brut (PIB). Par rapport à 2011, il se réduit de 7,8 milliards d euros,

Plus en détail

Les objectifs et les instruments de la redistribution

Les objectifs et les instruments de la redistribution Les objectifs et les instruments de la redistribution I. Les théories de la redistribution 1. La conception bismarckienne de la protection sociale - création par le chancelier allemand Bismarck (fin XIX

Plus en détail

Incidence macroéconomique sur l économie belge du scénario de tax shift élaboré par le Gouvernement

Incidence macroéconomique sur l économie belge du scénario de tax shift élaboré par le Gouvernement 26/11/2015 Incidence macroéconomique sur l économie belge du scénario de tax shift élaboré par le Gouvernement La présente note expose brièvement l incidence macroéconomique sur l économie belge du scénario

Plus en détail