Aspects cliniques et épidémiologiques des leptospiroses animales.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Aspects cliniques et épidémiologiques des leptospiroses animales."

Transcription

1 Aspects cliniques et épidémiologiques des leptospiroses animales. Carcassonne sept 2015 Pr Geneviève ANDRE-FONTAINE DMV, Pathologie Infectieuse

2 Les protagonistes 1: Les victimes L agent pathogène

3 Les protagonistes 1 : Les victimes L agent pathogène

4 Les protagonistes 2: Les victimes L agent pathogène Les réservoirs

5 La contamination Muqueuses Peau

6 CONTAMINATION TRANSMISSION DOSES INFECTIEUSES VARIABLES en fonction de l espèce en fonction de la souche

7 INFECTION 2 Pas de maladie ESPECE NON SENSIBLE Maladie ESPECE SENSIBLE

8 EVOLUTION de l INFECTION (espèce sensible) incubation maladie guérison

9 EVOLUTION de l INFECTION (réponse sérologique) incubation Y maladie Y YY Y Y guérison Y Y Y Y Y Y Y Y Y Y Y

10 Guérison clinique : Capture des leptospires par les Ac agglutinants G.André-Fontaine

11 1 - Pathologie individuelle Animaux de sport et de compagnie

12 Tropisme des leptospires: poumons reins foie

13 Ictère (CN)

14 Maladie létale: lésions hépatiques aiguës G.André-Fontaine

15 Maladie létale: lésions rénales aiguës

16 Atteinte hépatique chronique

17 Uvéite

18 Avortement équin (Whartin Starry) Laboratoire Frank Duncombe (14)

19 2 - Pathologie collective Animaux de production

20 EVOLUTION de l INFECTION incubation YYY Troubles de la reproduction Asymptomatique guérison MAT + 28% (seuil: 1/100) Icterohaemorrhagiae Australis

21 EVOLUTION de l INFECTION incubation Troubles de la reproduction Avortements OR=2,7 Asymptomatique guérison

22 EVOLUTION de l INFECTION incubation Troubles de la reproduction Avortements OR=2,7 guérison

23 photosensibilisation GAF

24 Genre Leptospira Espèce pathogène N=1 Leptospira interrogans sl Sérogroupes N>23 Sérovars N>220 ICTEROHAEMORRHAGIAE Lai Copenhageni Icterohaemorrhagiae Dakota Tonkini Mwogolo. AUSTRALIS GRIPPOTYPHOSA

25 Sérogroupes Animaux domestiques: (N= ax France ) 0,40 0,35 0,30 0,25 IH IH AUS SEJ GRIP IH AUS 0,20 0,15 0,10 0,05 0,00 Dog Horse Cattle Swine IH Grip Aut Aus Sej

26 INFECTION 2 Pas de maladie ESPECE NON SENSIBLE Maladie ESPECE SENSIBLE

27 UN ANIMAL QUI A ETE INFECTE PEUT ETRE séropositif et/ou porteur rénal

28 3 - Animaux de la faune sauvage Amplificateurs et réservoirs

29 SEROPREVALENCE Rongeurs.. (France) Rattus norvegicus: Rat surmulot Rattus rattus: Rat noir Ondatra zibethicus: Rat musqué Myocastor coypu: Ragondin Séroprévalence (MAT) 30% ( N> 60 ) 50% ( N>60 ) 60 % ( N>320 ) 50% ( N>3000 )

30 SEROPREVALENCE CARNIVORES SAUVAGES (475 animaux) (Seuil de positivité: 1/80) Visons européens: 73% Visons américains: 86% Putois: 65% Fouines: 89% Martres: 74% Genettes: 35%

31 Infecté et réservoir? Dérivé de servum: gardien animaux environnement

32 Coupe de rein

33 Réservoirs et amplificateurs Ragondin Rat Rat musqué Mulots et surmulot campagnols portage rénal confirmé (3-15%) (30-45%) (10-15%) (14%) Souris Mangouste portage rénal confirmé 8/14 3/7

34 Cycle épidémiologique primaire: Multiplication des leptospires Dissémination: URINES Rongeurs Environnement

35 Résistance des leptospires dans l environnement: Inactivés rapidement : - soleil (UV) - dessiccation

36 Résistance des leptospires dans l environnement: Résistants dans l eau: Acidité: - ph > 7 Salinité: - douce TEMPERATURE : C

37 Days Dépositaire hydrotellurique Durée de survie en fonction du ph, de la T et de la composition minérale ph T Source 5,7 5,7 6,3 6,6 6,6 6, ,2 7,2 7,2 7,2 7,7 20 C 30 C 30 C 20 C 20 C 30 C 4 C 4 C 4 C 4 C 20 C 30 C 4 C M M H S H S V H E M V V S

38 Bilan eaux: Survie ~2 ans dans une eau: Froide ( 4 C) Saumâtre (NaCl) Pure (Sources) Autres Bactéries Diamètre > 0,45µm Leptospires: Diamètre < 0,22µm

39 Cycle épidémiologique général PORTAGE RENAL SENSIBILITE

40 La LEPTOSPIROSE..zoonose mondiale Très active en zone tropicale Mais aussi en zone tempérée GAF

41 La LEPTOSPIROSE..zoonose mondiale 10..Espèces pathogènes Sérovars N>220 Leptospira interrogans ss Leptospira borgpetersenii Leptospira weilii Leptospira kirschneri Leptospira alexanderi Leptospira noguchii Leptospira santarosai Leptospira mayottensis.. GAF

42 TRANSMISSION Transmission directe: contact simple contact avec blessure Transmission indirecte: eau

43 Exposition humaine piégeurs, gardes-chasse..

44 Exposition humaine: professionnels égoutiers, assainissement, adduction, drainage gardes-pêche, pisciculteurs, plongeurs professionnels aménagement de cours d eau, épuration

45 Exposition humaine employés d animalerie de laboratoire: NON!...

46 Exposition humaine Attention! employés de jardineriesanimaleries

47 Exposition humaine Éleveurs, vétérinaires, (abattoirs..)

48 Exposition humaine certaines activités spécifiques: Camargue et COM-ROM (ex DOM-TOM)

49 Exposition de loisir: Contacts avec: eaux douces +++ urines d animaux potentiellement infectés baignade, plongée, canoë, rafting, spéléologie, chasse, pêche

50 Pr Geneviève ANDRE-FONTAINE Merci de votre attention

On la contracte en général lors d une activité en relation avec l eau douce ou avec des animaux contaminés. Quels sont les signes de la maladie?

On la contracte en général lors d une activité en relation avec l eau douce ou avec des animaux contaminés. Quels sont les signes de la maladie? La Leptospirose La Leptospirose La maladie La leptospirose est une maladie grave, parfois mortelle, dont on observe plusieurs centaines de cas par an en France. Elle est due à des bactéries, les leptospires,

Plus en détail

Leptospiroses: Actualisation de nos connaissances

Leptospiroses: Actualisation de nos connaissances Leptospiroses: Actualisation de nos connaissances Pr.. Alain Philippon (A63) Faculté de Médecine M René Descartes, Paris V. Académie Vétérinaire V de France RISTOW Paula RISTOW Paula 2007 Mémoire accessible

Plus en détail

Leptospiroses: Actualisation de nos connaissances. Pr.. Alain Philippon (A63) René Descartes, Paris V.

Leptospiroses: Actualisation de nos connaissances. Pr.. Alain Philippon (A63) René Descartes, Paris V. Leptospiroses: Actualisation de nos connaissances Pr.. Alain Philippon (A63) Faculté de Médecine M René Descartes, Paris V. LA MALADIE HUMAINE Gravité,, manifestations cliniques = f (inoculum, virulence)

Plus en détail

Vaccination contre la leptospirose

Vaccination contre la leptospirose 123 Vaccination contre la leptospirose La leptospirose est une zoonose due à des bactéries spiralées, les leptospires, dont il existe de très nombreuses espèces. La plus virulente est Leptospira interrogans

Plus en détail

Rapport de l'activité diagnostique 2004

Rapport de l'activité diagnostique 2004 L BM ECOLE NATIONALE VETERINAIRE DE NANTES Unité de Bactériologie Médicale et Moléculaire des Leptospires Rapport de l'activité diagnostique 2004 Au cours de l année 2004, l'unité de bactériologie médicale

Plus en détail

Spirochètes. Romain Volmer ENVT 29/04/09

Spirochètes. Romain Volmer ENVT 29/04/09 Spirochètes Romain Volmer ENVT 29/04/09 r.volmer@envt.fr Classification des spirochètes Spirochaetales Leptospira Borrelia Treponema Brachyspira + de 250 sérovars B. burgdorferi sensu lato T. pallidum

Plus en détail

Fiche Info Santé au travail LA LEPTOSPIROSE. Octobre 2011 N 02. Pôle Santé au travail

Fiche Info Santé au travail LA LEPTOSPIROSE. Octobre 2011 N 02. Pôle Santé au travail Fiche Info Santé au travail N 02 LA LEPTOSPIROSE La leptospirose est une maladie due à une bactérie dont il existe plus de 200 sérotypes différents. Pour la population générale, la leptospirose est associée

Plus en détail

Depuis 2013 la fédération des chasseurs de votre département participent à une vaste étude sur cette maladie qui est présente dans toute la France.

Depuis 2013 la fédération des chasseurs de votre département participent à une vaste étude sur cette maladie qui est présente dans toute la France. La France voit le nombre de cas de leptospirose humaine doubler en 2 ans! La fédération des chasseurs des Vosges participe à une vaste investigation de terrain pour comprendre cette maladie. La leptospirose

Plus en détail

A propos de 5 cas cliniques. Mémoire DES de Pédiatrie 9 octobre 2009 Laurence Coutin, interne Lyon

A propos de 5 cas cliniques. Mémoire DES de Pédiatrie 9 octobre 2009 Laurence Coutin, interne Lyon A propos de 5 cas cliniques Mémoire DES de Pédiatrie 9 octobre 2009 Laurence Coutin, interne Lyon Constat: Leptospirose : maladie rare et méconnue chez l enfant mais non exceptionnelle Objectifs de l étude

Plus en détail

Leptospiroses. Galas T. DESC Réa. médicale Limoges 2007

Leptospiroses. Galas T. DESC Réa. médicale Limoges 2007 Leptospiroses Galas T. DESC Réa. médicale Limoges 2007 Bactériologie Bactériologie Treponema (syphilis) Borellia (M. de Lyme) Spirochètes Leptospira (leptospirose) Bactériologie Taille 0,25 x 6-25 µm Caractéristiques

Plus en détail

Les petits mammifères sauvages, source de leptospirose

Les petits mammifères sauvages, source de leptospirose Rev. sci. tech. Off. int. Epiz., 1988, 7 (4), 885-892. Les petits mammifères sauvages, source de leptospirose D. TRAP * Résumé : L'examen de 95 sérums de ragondins par épreuve de microagglutination vis-à-vis

Plus en détail

Contre quelles maladies nos

Contre quelles maladies nos Fiche technique n 7 Contre quelles maladies nos chiens sont-ils vaccinés? La vaccination est une des armes les plus efficaces dans la lutte contre certaines maladies infectieuses. En matière de médecine

Plus en détail

Bilan du sous réseau «Avortement» Décembre 2008-Août 2009

Bilan du sous réseau «Avortement» Décembre 2008-Août 2009 Bilan du sous réseau «Avortement» Décembre 2008-Août 2009 S. CHAFFAUX Cette période (décembre 2008 à août 2009) fut d abord celle de l étude de la faisabilité du sous réseau. L objectif premier de celui-ci

Plus en détail

Maladie infectieuse présente en France, en Europe, dans le Monde avec des taux d incidence variables

Maladie infectieuse présente en France, en Europe, dans le Monde avec des taux d incidence variables Maladie infectieuse présente en France, en Europe, dans le Monde avec des taux d incidence variables Octobre 2006 1 La maladie Le diagnostic Description Vecteurs Diagnostic Octobre 2006 2 La leptospirose,

Plus en détail

Cours de Bactériologie Médicale LEPTOSPIRA

Cours de Bactériologie Médicale LEPTOSPIRA Cours de Bactériologie Médicale LEPTOSPIRA - Connaître les principaux syndromes provoqués par les Leptospira - Connaître les principaux réservoirs de germes et les modes de contamination - Connaître les

Plus en détail

Diagnostic et épidémiologie à La Réunion Cardinale E., Desvars A., Michault A.

Diagnostic et épidémiologie à La Réunion Cardinale E., Desvars A., Michault A. LEPTOSPIROSE HUMAINE Diagnostic et épidémiologie à La Réunion Cardinale E., Desvars A., Michault A. GENERALITES Anthropozoonose (spirochètes) Souvent méconnue alors que la forme ictérohémorragique peut

Plus en détail

TREPONEMA I. LE GENRE TREPONEMA

TREPONEMA I. LE GENRE TREPONEMA SPIROCHÈTES Bactéries de forme hélicoïdale, flexibles et mobiles (flagelles), NON visibles à la coloration de Gram 3 genres principaux - Leptospira : agents de la leptospirose - Treponema : agents de la

Plus en détail

Le Ragondin (Myocastor coypus) : nuisances pour l Homme et suivi de l espèce

Le Ragondin (Myocastor coypus) : nuisances pour l Homme et suivi de l espèce ENJEUX SANITAIRES Le Ragondin (Myocastor coypus) : nuisances pour l Homme et suivi de l espèce Mickaël ISAMBERT & Arnaud BELLINA* Article rédigé par le secrétariat de rédaction d après l enregistrement

Plus en détail

Dr K.CHARAOUI Service des maladies infectieuses CHU Constantine

Dr K.CHARAOUI Service des maladies infectieuses CHU Constantine Dr K.CHARAOUI Service des maladies infectieuses CHU Constantine Zoonose Leptospira interrogans Répartition mondiale Maladie professionnelle Polymorphisme clinique +++ Souvent bénignes MAIS les formes graves

Plus en détail

Fiche Info Santé au travail LA LEPTOSPIROSE. MAJ Juin 2017 N 02

Fiche Info Santé au travail LA LEPTOSPIROSE. MAJ Juin 2017 N 02 Fiche Info Santé au travail N 02 LA LEPTOSPIROSE La leptospirose est une maladie due à une bactérie dont il existe plus de 200 sérotypes différents. Le sérotype «icterohaemorrhagia» (30% des cas) à l origine

Plus en détail

INFECTIEUX : LEPTOSPIROSE

INFECTIEUX : LEPTOSPIROSE INFECTIEUX : LEPTOSPIROSE Répartition mondiale mais prédominance tropicale. I = 0,53/100 000 hab en métropole 14/100 000 dans les Antilles Prédomine chez l'homme sex ratio 3/1 5 à 20% de décès Zoonose

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. Dénomination du médicament vétérinaire EURICAN L-MULTI SUSPENSION INJECTABLE 2. Composition qualitative et quantitative Une dose de suspension contient : Substance(s)

Plus en détail

LEPTOSPIROSE. Maladie méconnue du triathlète. DE S C Méd ecin e d u s p or t

LEPTOSPIROSE. Maladie méconnue du triathlète. DE S C Méd ecin e d u s p or t LEPTOSPIROSE Maladie méconnue du triathlète C in d y C O N OR T DE S C Méd ecin e d u s p or t EPIDEMIOLOGIE France métropolitaine environ 350 personnes chaque année, soit une incidence annuelle de 0,6/100

Plus en détail

Les manifestations rénales de la leptospirose: 88 cas

Les manifestations rénales de la leptospirose: 88 cas F-03 Les manifestations rénales de la leptospirose: 88 cas AfiriM (1)., Amara KhorbaA. (2), Ait KaidD. (3) 1-Service des maladies infectieuses,chu Nedir Mohamed,Tizi-Ouzou, Algérie 2-Institut Pasteur,

Plus en détail

La leptospirose: les défis actuels d une ancienne maladie

La leptospirose: les défis actuels d une ancienne maladie La leptospirose: les défis actuels d une ancienne maladie Paula Ristow Unité de Biologie des Spirochètes, Institut Pasteur Universidade Federal do Rio de Janeiro Académie Vétérinaire de France, 26 avril

Plus en détail

AVERTISSEMENT VÉTÉRINAIRE

AVERTISSEMENT VÉTÉRINAIRE AVERTISSEMENT VÉTÉRINAIRE AUGMENTATION DU NOMBRE DE CAS DE LEPTOSPIROSE CANINE AU QUÉBEC EN 2004 N o 34, 24 mars 2005 Au cours de 2004, plusieurs cas de leptospirose canine ont été signalés au MAPAQ, dont

Plus en détail

EFFICACITÉ DE LA VACCINATION CONTRE LA LEPTOSPIROSE DU CHIEN, SES LIMITES MÉDICALES ET ÉPIDÉMIOLOGIQUES

EFFICACITÉ DE LA VACCINATION CONTRE LA LEPTOSPIROSE DU CHIEN, SES LIMITES MÉDICALES ET ÉPIDÉMIOLOGIQUES Folia veterinaria EFFICACITÉ DE LA VACCINATION CONTRE LA LEPTOSPIROSE DU CHIEN, SES LIMITES MÉDICALES ET ÉPIDÉMIOLOGIQUES Due à une seule espèce pathogène (Leptospira interrogans s.l.), la leptospirose

Plus en détail

Diagnostic différentiel des avortements

Diagnostic différentiel des avortements Diagnostic différentiel des avortements Protocole Bovins 1 Présentation du protocole de diagnostic différentiel des avortements chez les bovins Historique Des travaux au sein de l UMT Maîtrise de la santé

Plus en détail

Rhino trachéite infectieuse bovine (IBR)

Rhino trachéite infectieuse bovine (IBR) -définition : Rhino trachéite infectieuse bovine (IBR) Maladie infectieuse, touche les bv. Maladie virale causée par un Herpes virus bovin de type 1 (bo HV 1) -manifestation : atteinte des voies respiratoires

Plus en détail

Ecologie des maladies infectieuses

Ecologie des maladies infectieuses Séminaire à l'attention des points focaux nationaux de l'oie pour la faune sauvage Ecologie des maladies infectieuses Centre canadien coopératif de la santé de la faune Centre collaborateur de l OIE pour

Plus en détail

Hôtes définitif. Australis Rat, Bovin hérisson. Bataviae Chien, rat Bovin souris. Canicola Chien Bovin, porc

Hôtes définitif. Australis Rat, Bovin hérisson. Bataviae Chien, rat Bovin souris. Canicola Chien Bovin, porc LA LEPTOSPIROSE La leptospirose est une maladie commune à l homme et aux différentes espèces d animaux domestiques, causée par des souches de l espèce bactérienne Leptospira interrogans. Cette espèce bactérienne

Plus en détail

Maladie : Leptospirose Equidés. Agent pathogène :

Maladie : Leptospirose Equidés. Agent pathogène : Avis et rapport de l'anses relatif à la hiérarchisation de maladies animales présentes dans les filières ruminants, équidés, porcs, volailles et lapins en France métropolitaine Maladie : Equidés Agent

Plus en détail

LEPTOSPIROSE A propos d un cas. G. Lhéritier DESC Réanimation médicale Limoges, le 16 sept 2009

LEPTOSPIROSE A propos d un cas. G. Lhéritier DESC Réanimation médicale Limoges, le 16 sept 2009 LEPTOSPIROSE A propos d un cas G. Lhéritier DESC Réanimation médicale Limoges, le 16 sept 2009 Histoire Clinique Patiente âgée de 30 ans Consommation régulière de cannabis et d ecstasy Pancréatite aiguë

Plus en détail

Les temps où l on disait «avortement

Les temps où l on disait «avortement leptospirose l l. interrogans l rongeurs l faune sauvage l bovins dossier Par Geneviève André-Fontaine 1 et Angeli Kodjo 2 1. Ecole nationale vétérinaire de Nantes - BP 40706 - F 44307 Nantes Cedex 03

Plus en détail

ENTENTE DE LUTTE INTERDEPARTEMENTALE

ENTENTE DE LUTTE INTERDEPARTEMENTALE ENTENTE DE LUTTE INTERDEPARTEMENTALE CONTRE LES ZOONOSES ETAT D AVANCEMENT DES TRAVAUX 2014 SUR LES ZOONOSES : ECHINOCOCCOSE ALVEOLAIRE, LEPTOSPIROSE et RAGE Note de Synthèse n 14 à l attention des Conseils

Plus en détail

SYNTHESE DU PIEGEAGE EN GIRONDE SAISON 2014/2015

SYNTHESE DU PIEGEAGE EN GIRONDE SAISON 2014/2015 ASSOCIATION AGREEE AU TITRE DE LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT Président : Gérard Delas Chargé de mission : Fabien Egal Port : 06.87.77.37.54 Port : 06.32.03.40.81 Email: adpag@neuf.fr Email : fegal.adpag@gmail.com

Plus en détail

La légionellose Agent infectieux, épidémiologie. Coclinor 16 juin 2015

La légionellose Agent infectieux, épidémiologie. Coclinor 16 juin 2015 La légionellose Agent infectieux, épidémiologie Coclinor 16 juin 2015 1 LA LEGIONELLOSE Historique 1976 Philadelphie réunion de 4 500 anciens combattants 149 participants et 72 spectateurs du défilé atteints

Plus en détail

Les rongeurs aquatiques nuisibles et les méthodes de gestion de leurs populations

Les rongeurs aquatiques nuisibles et les méthodes de gestion de leurs populations Les rongeurs aquatiques nuisibles et les méthodes de gestion de leurs populations Le ragondin (Myocastor coypus) est un gros rongeur originaire d Amérique du Sud, introduit en France dès la fin du XIXème

Plus en détail

Diagnostic au laboratoire de l hépatite B Protéine C AgHBc Protéine Pré-S2 Protéine S Protéine Pré-S1 AgHBs Marqueurs sérologiques AgHBs Anticorps anti-hbs ADN viral 42nm Particule de Dane Polymérase Anticorps

Plus en détail

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E Hépatites virales Pr. M. Messast Introduction Problème de santé mondial 350.000.000 HVB, 170.000.000 HVC Virus A, B, C, D, E Hépatite aiguë (tous) Hépatite chronique (B, C, D) Cirrhose Carcinome hépatocellulaire

Plus en détail

Epidémie de leptospirose: 48 cas

Epidémie de leptospirose: 48 cas F-02 Epidémie de leptospirose: 48 cas Afiri M.(1), Amara Khorba A.(2),Ait Kaid D.(3) (1)Service des maladies infectieuses, CHU Nedir Mohamed, Tizi-Ouzou, Algérie (2)Institut Pasteur, Algérie (3)EHS EL

Plus en détail

Étude descriptive des cas de leptospirose diagnostiqués en Normandie sur la période Marguerite Watrin

Étude descriptive des cas de leptospirose diagnostiqués en Normandie sur la période Marguerite Watrin Maladies infectieuses Étude descriptive des cas de leptospirose diagnostiqués en Normandie sur la période 2010-2014 Marguerite Watrin Sommaire Abréviations 2 1. Introduction 3 1.1 Caractéristiques générales

Plus en détail

Leptospirose. CIM ; CIM-10 A27 (Maladie de Weil, maladie du rat, maladie des égoutiers, maladie des jeunes porchers)

Leptospirose. CIM ; CIM-10 A27 (Maladie de Weil, maladie du rat, maladie des égoutiers, maladie des jeunes porchers) Leptospirose CIM-9 100 ; CIM-10 A27 (Maladie de Weil, maladie du rat, maladie des égoutiers, maladie des jeunes porchers) 19 ème Edition - 2008 CCDM19 : K. Glynn, R. Hartskeel, A. Ko, F. Meslin CCDM18

Plus en détail

Les caliciviroses félines

Les caliciviroses félines Fiche technique n 2 2 ème édition Les caliciviroses félines Les calicivirus félins sont l une des causes du syndrome coryza* du chat, mais peuvent aussi être à l origine de symptômes trés variés. Etiologie*

Plus en détail

Biodiversité tropicale,réservoirs animaux et émergences de pathologies infectieuses.

Biodiversité tropicale,réservoirs animaux et émergences de pathologies infectieuses. Colloque Recherches CNRS en Outre-Mer Paris 12 Décembre 2011 Biodiversité tropicale,réservoirs animaux et émergences de pathologies infectieuses. Koussay DELLAGI CRVOI Centre de recherche et de Veille

Plus en détail

RISQUES BIOLOGIQUES. Ë Les microbes sont des micro-organismes vivants tels que les bactéries,

RISQUES BIOLOGIQUES. Ë Les microbes sont des micro-organismes vivants tels que les bactéries, RISQUES BIOLOGIQUES Ë Les microbes sont des micro-organismes vivants tels que les bactéries, les virus, les champignons microscopiques, les parasites et les prions. Ë Ils sont présents chez tous les êtres

Plus en détail

Les manifestations rénales de la leptospirose: 88 cas

Les manifestations rénales de la leptospirose: 88 cas F-03 Les manifestations rénales de la leptospirose: 88 cas Afiri M (1)., Amara Khorba A. (2), Ait Kaid D. (3) 1-Service des maladies infectieuses,chu Nedir Mohamed,Tizi-Ouzou, Algérie 2-Institut Pasteur,

Plus en détail

1.5 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE DIRECTE ET INDIRECTE

1.5 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE DIRECTE ET INDIRECTE ADENOVIRUS 1 GENERALITES... 2 1.1 AGENT PATHOGENE... 2 1.2 RESERVOIRE, SOURCE... 2 1.3 EPIDEMIOLOGIE GENERALE... 2 1.4 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE... 2 1.5 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE

Plus en détail

Les Empreintes. Sur la trace des mammifères... Carnet de terrain. Sur la trace des mammifères Maison départementale de l Environnement CG54

Les Empreintes. Sur la trace des mammifères... Carnet de terrain. Sur la trace des mammifères Maison départementale de l Environnement CG54 Sur la trace des mammifères... Carnet de terrain Les Empreintes Dessins des empreintes d après http://www.jyrousseau.com/mammif.shtml Les mammifères (mis à part les chauves-souris) se déplacent sur leurs

Plus en détail

LES BREVES DU GDMA 85

LES BREVES DU GDMA 85 LES BREVES DU GDMA 85 Année 22 Numéro 7 Janvier - Février - Mars EDITORIAL Triste anniversaire C était il y a un an. C était le chaos : la Fièvre aphteuse réapparaissait en Grande Bretagne, puis en France,

Plus en détail

VIRUS DE L HEPATITE A (VHA)

VIRUS DE L HEPATITE A (VHA) VIRUS DE L HEPATITE A (VHA) 1 GENERALITES... 2 1.1 AGENT PATHOGENE... 2 1.2 RESERVOIRE, SOURCE... 2 1.3 EPIDEMIOLOGIE GENERALE... 2 1.4 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE... 2 1.5 MODE DE TRANSMISSION

Plus en détail

LE S.D.R.P. LA CAUSE : UN VIRUS LES SYMPTOMES : VARIABLES

LE S.D.R.P. LA CAUSE : UN VIRUS LES SYMPTOMES : VARIABLES LE S.D.R.P. Le S.D.R.P., Syndrome Dysgénésique Respiratoire Porcin, est une maladie virale apparue en France au début des années 90. Elle se transmet essentiellement par contact. Les pertes économiques

Plus en détail

L épidémiologie de l hépatite E a été totalement revue dans les années 1990.

L épidémiologie de l hépatite E a été totalement revue dans les années 1990. Le virus de l hépatite E (VHE) est un virus non enveloppé à ARN monocaténaire, appartenant à la famille des Hepeviridae, genre hepevirus. Il est responsable d hépatites à transmission entérique. L épidémiologie

Plus en détail

MALADIES VIRALES DU CHIEN

MALADIES VIRALES DU CHIEN MALADIES VIRALES DU CHIEN Pathologie des maladies virales Chapitre 7 1 MALADIES VIRALES GÉNÉRALISÉES CHEZ LE CHIEN Pathologie des maladies virales, Chapitre 7.7. 2 La maladie de Carré Morbillivirus Virus

Plus en détail

VIRUS DE L HEPATITE C (VHC)

VIRUS DE L HEPATITE C (VHC) Page 1/7 VIRUS DE L HEPATITE C (VHC) SOMMAIRE 1 GENERALITES...2 1.1 RESERVOIR, SOURCE...2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE...2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE...2 1.4 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE

Plus en détail

Symptômes et évolution

Symptômes et évolution Liberté Égalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT DE LASANTÉ ET DES SOLIDARITÉS DE L ÉCOLOGIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Adenovirus. Salmonelloses(non typhiques) Escherichia coli entéropathogènes (EPEC) Escherichia colientéro-hémorragiques (EHEC)

Adenovirus. Salmonelloses(non typhiques) Escherichia coli entéropathogènes (EPEC) Escherichia colientéro-hémorragiques (EHEC) GASTRO-ENTERITES VIRALES Affections fréquentes, de courte durée Troubles digestifs aigus Multiplication virale au niveau des entérocytesde l intestin grêle Baisse de l activité enzymatique des cellules

Plus en détail

Entre le 15 août 2012 et le 9 septembre Entre la date de clôture spécifique de la chasse et le 31 mars Du 1 er avril 2013 au 30 juin 2013

Entre le 15 août 2012 et le 9 septembre Entre la date de clôture spécifique de la chasse et le 31 mars Du 1 er avril 2013 au 30 juin 2013 LISTE DES ESPECES CLASSEES NUISIBLES DANS LE DEPARTEMENT DE L'HERAULT ET LEURS MODALITES DE DESTRUCTION POUR LA PERIODE DU 1er JUILLET 2012 AU 30 JUIN 2013 Espèces Texte applicable Territoires Périodes

Plus en détail

PREFET DES LANDES. Le Préfet des Landes,

PREFET DES LANDES. Le Préfet des Landes, PREFET DES LANDES Direction Départementale des Territoires et de la Mer Service Forêt et Développement Durable Bureau Chasse Arrêté n 2010-873 relatif aux modalités de régulation des animaux classés nuisibles

Plus en détail

Définitions. L infection = tous les processus biologiques qui

Définitions. L infection = tous les processus biologiques qui L infection 1 Définitions L infection = tous les processus biologiques qui caractérisent l'interaction entre l'hôte et le microorganisme agresseur (les microorganismes entrent et se multiplient dans les

Plus en détail

Généralités. Bactéries à développement intracellulaire obligatoire

Généralités. Bactéries à développement intracellulaire obligatoire Chlamydia Généralités Bactéries à développement intracellulaire obligatoire = > Importance de l hypersensibilité retardée => Nécessité de cultures cellulaires pour les cultiver => Utilisation d antibiotiques

Plus en détail

1/ Introduction : Rapport CNRL

1/ Introduction : Rapport CNRL 1/ Introduction : Les leptospires appartiennent au phylum des spirochètes et sont constituées de bactéries saprophytes et pathogènes. Les espèces pathogènes sont responsables d une zoonose de répartition

Plus en détail

Risque de passage des SRLV aux bouquetins sauvages

Risque de passage des SRLV aux bouquetins sauvages Risque de passage des SRLV aux bouquetins sauvages Esadk Erhouma 1, François Guiguen 2, Dominique Gauthier 3 et Yahia Chebloune 2 1 Université d'algabal Algharbe. Faculté des sciences, département de microbiologie,

Plus en détail

1 GENERALITES 1.1 AGENT PATHOGENE 1.2 RESERVOIRE, SOURCE

1 GENERALITES 1.1 AGENT PATHOGENE 1.2 RESERVOIRE, SOURCE STREPTOCOQUE 1 GENERALITES... 2 1.1 AGENT PATHOGENE... 2 1.2 RESERVOIRE, SOURCE... 2 1.3 EPIDEMIOLOGIE GENERALE... 3 1.4 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE... 3 1.5 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE

Plus en détail

INFLUENZA. informations AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE. En savoir plus

INFLUENZA. informations AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE. En savoir plus informations INFLUENZA AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE En savoir plus INFLUENZA AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE En savoir plus Le Centre d Information des Viandes vous propose des éléments d information sur l Influenza

Plus en détail

Extrait de la base de données EFICATT nov Pasteurellose

Extrait de la base de données EFICATT nov Pasteurellose Pasteurellose Mise à jour de la fiche : Novembre 2016 Titre : Pasteurelles et pasteurelloses Agent pathogène et pathologie Descriptif de l'agent pathogène Nom de l'agent : Pasteurella spp parmi lesquelles

Plus en détail

La leptospirose : propositions pour une stratégie de gestion des risques en Martinique et en Guadeloupe.

La leptospirose : propositions pour une stratégie de gestion des risques en Martinique et en Guadeloupe. Ingénieur du Génie Sanitaire Promotion : 2008-2009 Date du Jury : 28 septembre 2009 La leptospirose : propositions pour une stratégie de gestion des risques en Martinique et en Guadeloupe. Julien DALVAI

Plus en détail

Epidémie Nationale à Salmonella Typhimurium multi-résistante aux antibiotiques. Le malheur est dans le pré?

Epidémie Nationale à Salmonella Typhimurium multi-résistante aux antibiotiques. Le malheur est dans le pré? Epidémie Nationale à Salmonella Typhimurium multi-résistante aux antibiotiques Simon Le Hello C.N.R et C.C.O.M.S Salmonella Institut Pasteur, Paris, France slehello@pasteur.fr Le malheur est dans le pré?

Plus en détail

UNIVERSITÉ DES SCIENCES AGRICOLES ET MÉDECINE VÉTÉRINAIRE DE BUCAREST THÈSE DE DOCTORAT

UNIVERSITÉ DES SCIENCES AGRICOLES ET MÉDECINE VÉTÉRINAIRE DE BUCAREST THÈSE DE DOCTORAT UNIVERSITÉ DES SCIENCES AGRICOLES ET MÉDECINE VÉTÉRINAIRE DE BUCAREST 2014 THÈSE DE DOCTORAT LE CONTRÔLE DE CERTAINES ZOONOSES TRANSMISSIBLES DES ANIMAUX DE COMPAGNIE DIRECTEUR DE THÈSE: Prof. Univ. Dr.

Plus en détail

La chaîne de transmission des micro-organismes

La chaîne de transmission des micro-organismes Les agents infectieux Les agents infectieux conventionnels (ATC) La chaîne de des micro-s Les bactéries Les virus les champignons microscopiques Les parasites IADE-Octobre 2011 1 Les agents transmissibles

Plus en détail

L AGENT ABORTIF DE LA NEOSPOROSE. du toxoplasme et serait responsable de 10 à 25 % des

L AGENT ABORTIF DE LA NEOSPOROSE. du toxoplasme et serait responsable de 10 à 25 % des L AGENT ABORTIF DE LA NEOSPOROSE La Néosporose est une maladie parasitaire causée par un protozoaire (Neospora Caninum : NC) proche des coccidies et du toxoplasme et serait responsable de 10 à 25 % des

Plus en détail

LEPTOSPIROSE À LA RÉUNION ET À MAYOTTE

LEPTOSPIROSE À LA RÉUNION ET À MAYOTTE LEPTOSPIROSE À LA RÉUNION ET À MAYOTTE JRSP OI, 24-26 novembre 2016 CIRE OI, Frédéric PAGÈS SURVEILLANCE ÉPIDÉMIOLOGIQUE CAS CONFIRMÉS : PCR + ou MAT + (>1/400 ou séroconversion) CAS POSSIBLES : signes

Plus en détail

L hépatite A est une infection contagieuse de foie causée par le VHA.

L hépatite A est une infection contagieuse de foie causée par le VHA. CHAPITRE 7 MALADIES INFECTIEUSES L hépatite A est une MADO. INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition L hépatite A est une infection contagieuse de foie causée par le VHA. Épidémiologie Le réservoir de l infection

Plus en détail

Tuberculose des carnivores domestiques. Professeur D.P. PICAVET UP Pathologie infectieuse, Zoonoses, Législation sanitaire

Tuberculose des carnivores domestiques. Professeur D.P. PICAVET UP Pathologie infectieuse, Zoonoses, Législation sanitaire Tuberculose des carnivores domestiques Professeur D.P. PICAVET UP Pathologie infectieuse, Zoonoses, Législation sanitaire Introduction M. tuberculosis, M. bovis >> M.avium Importance: Hygiénique Source

Plus en détail

d' épidémiosurveillance des avortements, de la mortinatalité et de la mortalité néonatale infectieux et contagieux chez les équidés, en France.

d' épidémiosurveillance des avortements, de la mortinatalité et de la mortalité néonatale infectieux et contagieux chez les équidés, en France. Création d' un réseau r d' épidémiosurveillance des avortements, de la mortinatalité et de la mortalité néonatale infectieux et contagieux chez les équidés, en France. BILAN DES DEUX PREMIÈRES RES ANNÉES

Plus en détail

N. Gonorrhoeae. Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13

N. Gonorrhoeae. Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13 N. Gonorrhoeae Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13 Introduction Agent de la blennorragie, de la gonoccie ou encore gonorrhée Cocci à Gram

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE LA SANTE PUBLIQUE LA LEPTOSPIROSE AUX ANTILLES

ECOLE NATIONALE DE LA SANTE PUBLIQUE LA LEPTOSPIROSE AUX ANTILLES ECOLE NATIONALE DE LA SANTE PUBLIQUE MEMOIRE DE FIN D ETUDES Formation des ingénieurs du génie Sanitaire 2000-2001 LA LEPTOSPIROSE AUX ANTILLES Présenté par : Anne Levillain Ingénieur INSA Lieu du stage

Plus en détail

Encéphalites à tiques et nouveaux vaccins

Encéphalites à tiques et nouveaux vaccins Encéphalites à tiques et nouveaux vaccins D. Christmann Hôpitaux Universitaires Strasbourg CEMI 17 : ACTUALITES SUR LES ARBOVIROSES. 15 et 16 mars 2012 Institut Pasteur Virus TBE (1) Famille Togaviridae

Plus en détail

Bactéries à développement intra-cellulaire : modèle Coxiella burnetii et Legionella

Bactéries à développement intra-cellulaire : modèle Coxiella burnetii et Legionella Bactéries à développement intra-cellulaire : modèle Coxiella burnetii et Legionella Master M1 S2Physiopathologie des Maladies Infectieuses Benoît Jaulhac Laboratoire de Bactériologie Faculté de Médecine

Plus en détail

La rhinotrachéite infectieuse bovine (IBR) : «Une maladie avec des conséquences commerciales, plus que cliniques»

La rhinotrachéite infectieuse bovine (IBR) : «Une maladie avec des conséquences commerciales, plus que cliniques» La rhinotrachéite infectieuse bovine (IBR) : «Une maladie avec des conséquences commerciales, plus que cliniques» Qu est-ce que l IBR? La rhinotrachéite infectieuse bovine est une maladie virale du bétail

Plus en détail

VETAGRO SUP CAMPUS VETERINAIRE DE LYON. La leptospirose humaine en exercice vétérinaire ; point actuel du risque THESE

VETAGRO SUP CAMPUS VETERINAIRE DE LYON. La leptospirose humaine en exercice vétérinaire ; point actuel du risque THESE VETAGRO SUP CAMPUS VETERINAIRE DE LYON Année 2012 - Thèse n 063 La leptospirose humaine en exercice vétérinaire ; point actuel du risque THESE Présentée à l UNIVERSITE CLAUDE-BERNARD - LYON I (Médecine

Plus en détail

Etude de cas «Encéphalopathie spongiforme transmissible» Rozenn SAUNIER Agence française de sécurité sanitaire des aliments

Etude de cas «Encéphalopathie spongiforme transmissible» Rozenn SAUNIER Agence française de sécurité sanitaire des aliments Etude de cas «Encéphalopathie spongiforme transmissible» Rozenn SAUNIER Agence française de sécurité sanitaire des aliments 1 Plan I. Le prion : généralités et pré requis II. Définition des risques III.

Plus en détail

Immunité de la gestation et Immunité du nouveau né

Immunité de la gestation et Immunité du nouveau né Immunité de la gestation et Immunité du nouveau né Immunité de la gestation Pourquoi le fœtus n est-il pas rejeté par la mère? Trophoblaste: Tissu d origine fœtale, n exprimant pas les molécules du CMH

Plus en détail

CHOISIR SON CHIEN 15/12/2007 PONCET A.

CHOISIR SON CHIEN 15/12/2007 PONCET A. 3 ème ETAPE : Evaluation de l état de santé du chiot Cette étape ne remplace pas une visite chez le vétérinaire qu il est conseillé de faire après l acquisition du chiot. Cependant, elle permet d avoir

Plus en détail

ENTENTE DE LUTTE INTERDEPARTEMENTALE

ENTENTE DE LUTTE INTERDEPARTEMENTALE ENTENTE DE LUTTE INTERDEPARTEMENTALE CONTRE LES ZOONOSES ETAT D AVANCEMENT DES TRAVAUX 2012 SUR LES ZOONOSES : ECHINOCOCCOSE ALVEOLAIRE ET LEPTOSPIROSE Note de Synthèse n 12 à l attention des Conseils

Plus en détail

Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle»

Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle» Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle» Point de vue du Virologue Marianne COSTE-BUREL, Service de Virologie, CHU NANTES Quelques Chiffres (rapport HAS mai 2016)

Plus en détail

LA MALADIE DE LYME OU BORRELIOSE

LA MALADIE DE LYME OU BORRELIOSE LA MALADIE DE LYME OU BORRELIOSE La borreliose est une pathologie multisystémique à spirochète transmise par l intermédiaire de tiques. Bien connue en médecine humaine, elle a également été décrite dans

Plus en détail

«la leucose féline» Etiologie* Epidémiologie* Fiche technique n 3 2 ème édition Infection par le FeLV,

«la leucose féline» Etiologie* Epidémiologie* Fiche technique n 3 2 ème édition Infection par le FeLV, Fiche technique n 3 2 ème édition Infection par le FeLV, «la leucose féline» Le FeLV (pour Feline Leukaemia Virus) est un rétrovirus, comme un autre virus mortel du chat, le FIV. Le FeLV est considéré

Plus en détail

LE SECTEUR DE LA SANTÉ ANIMALE. Syndicat de l industrie du médicament et réactif vétérinaires

LE SECTEUR DE LA SANTÉ ANIMALE. Syndicat de l industrie du médicament et réactif vétérinaires LE SECTEUR DE LA SANTÉ ANIMALE «One health» «Une Santé» 60% des maladies infectieuses humaines sont d origines animales (zoonoses) La transmission peut se faire de l homme à l animal mais également de

Plus en détail

Aspects écologiques de la relation hantavirus Puumala-campagnol roussâtre

Aspects écologiques de la relation hantavirus Puumala-campagnol roussâtre Aspects écologiques de la relation hantavirus Puumala-campagnol roussâtre Approches de terrain et de modélisation Frank Sauvage, Laboratoire de biométrie et biologie évolutive, Lyon 1 Pourquoi s intéresser

Plus en détail

Laboratoire Régional de Suivi de la Faune Sauvage Bulletin n 1

Laboratoire Régional de Suivi de la Faune Sauvage Bulletin n 1 Laboratoire Régional de Suivi de la Faune Sauvage Bulletin n 1 Ce bulletin n 1, regroupe l ensemble des analyses, études et résultats menés au cours du 1er semestre 2013 [ L R S F S ] Sommaire 1 - Descriptions

Plus en détail

Protocole de surveillance des Coxiella burnetii, fièvre Q

Protocole de surveillance des Coxiella burnetii, fièvre Q Protocole de surveillance des Coxiella burnetii, fièvre Q Justifications : La fièvre Q est une zoonose causée par Coxiella burnetii, bactérie intracellulaire stricte. Les études séro-épidémiologiques démontrent

Plus en détail

Les principales maladies du chien 1

Les principales maladies du chien 1 Les principales maladies du chien 1 Maladie de Carré C Contact nez-à-nez avec d autres chiens infectés! Virus de grande taille de la famille du virus de la rougeole Période d incubation jusqu à 3 semaines

Plus en détail

La panleucopénie féline,

La panleucopénie féline, Fiche technique n 5 2 ème édition La panleucopénie féline, le typhus du chat La panleucopénie féline (ou typhus ou parvovirose du chat) est une affection contagieuse très grave et potentiellement mortelle.

Plus en détail

Etat des lieux «typhus murin»

Etat des lieux «typhus murin» Accompagner les ARS dans une démarche de surveillance CNEV Etat des lieux «typhus murin» (1) Réaliser une étude biblio sur le suivi et la lutte contre les puces de rats vectrices du typhus murin et d autres

Plus en détail

RAPPORT D'ACTIVITÉ Année 2011

RAPPORT D'ACTIVITÉ Année 2011 Centre National de Référence de la Leptospirose RAPPORT D'ACTIVITÉ Année 2011 Responsables : Techniciennes : Secrétaire : M. Picardeau P. Bourhy F. Zinini S. Brémont A. Landier S. Murguet 1- Introduction

Plus en détail

Maladies émergentes et faune sauvage

Maladies émergentes et faune sauvage Utilisation des données de surveillance sanitaire de la faune sauvage pour la détection de phénomènes de santé émergents Académie Vétérinaire de France, le 02.04.2009 Eva WARNS-PETIT ISPV-FCPR École Nationale

Plus en détail

LE RISQUE BIOLOGIQUE EN MILIEU PROFESSIONNEL

LE RISQUE BIOLOGIQUE EN MILIEU PROFESSIONNEL LE EN MILIEU PROFESSIONNEL 1. Définition Sous le terme «agent biologique», on regroupe des micro-organismes naturels, bactéries, virus, parasites et champignons, les toxines qu'ils produisent, et les micro-organismes

Plus en détail