Livret 11. Département Tertiaire. Mise à jour février Choisir mes fournisseurs Page 1 / 9

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Livret 11. Département Tertiaire. Mise à jour février 2008. Choisir mes fournisseurs Page 1 / 9"

Transcription

1 Élaborer mon étude de marché Livret 11 Choisir mes fournisseurs Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Choisir mes fournisseurs Page 1 / 9

2 Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet d'une protection relative à la propriété intellectuelle, conformément aux dispositions du Code du même nom. Son utilisateur s'interdit toute reproduction intégrale, partielle ou par voie dérivée et toute diffusion dudit document sans le consentement exprès de l'afpa. Sous réserve de l'exercice licite du droit de courte citation, il est rappelé que toute reproduction intégrale, partielle ou par voie dérivée de ce document, sans le consentement exprès de l'afpa, est constitutive du délit de contrefaçon sanctionné par l'article L du Code de la Propriété Intellectuelle. Chef de projet : Patrick LAVIALLE Concepteurs : Claude DINSENMEYER Dominique GREDY Joëlle ZION Mise à jour : Dominique GREDY Dépôt légal : Choisir mes fournisseurs Page 2 / 9

3 SOMMAIRE 1 FOURNISSEURS : LEUR RECHERCHE Page 4 2 DISTRIBUTION : DIFFERENTES FORMES Page Le commerce indépendant Les grossistes Les détaillants 2.2 Le commerce intégré dit «capitaliste» Les Grands Magasins Les Magasins Populaires Les Magasins à Succursales Multiples Les Discounts 2.3 Le commerce associé 3 LES POINTS A DISCUTER AVEC LE(S) FOURNISSEUR(S) Page Les principaux points à discuter 3.2 Le point particulier des délais de paiement Choisir mes fournisseurs Page 3 / 9

4 1. FOURNISSEURS : LEUR RECHERCHE La première démarche à faire effectivement, une fois listés les produits que vous allez vendre, est la recherche de fournisseurs. Cela peut aller très vite : vous travailliez déjà dans le domaine et vous aviez déjà un contact avec les fournisseurs et vous allez continuer à travailler avec eux. Cela peut être long et difficile, car vous ne les connaissez pas, il vous faut donc faire une recherche, les rencontrer et négocier. Mais, même dans le premier cas, n'hésitez pas à faire jouer la concurrence. Comment effectuer la recherche des fournisseurs? Reportez-vous à la séance «Les sources d'information». Vous y trouverez un éventail complet de supports possibles pour trouver vos fournisseurs (les pages jaunes, les «pages pro» de FRANCE TELECOM, le KOMPASS, des banques de données CCI, la recherche INTERNET ). Contactez-les, demandez-leur un rendez-vous, rencontrez-les et essayez de connaître leurs tarifs et surtout la gamme de leurs produits ainsi que les conditions de paiement et de livraison. Comment s'y reconnaître dans la jungle du commerce? ou quel est le statut de nos futurs fournisseurs? Choisir mes fournisseurs Page 4 / 9

5 2. DISTRIBUTION: DIFFERENTES FORMES Vous avez en face de vous plusieurs formes de commerces. Le commerce indépendant. Les fonctions de gros et de détail sont dissociées. Les exploitations sont indépendantes. Le commerce intégré. La fonction de gros est intégrée à la fonction de détail. Les produits sont sélectionnés et commandés directement aux producteurs par une centrale d achat. Le commerce associé. Il correspond à des regroupements de détaillants ou de grossistes. 2.1 LE COMMERCE INDEPENDANT Les grossistes Activité - achat, après sélection, aux fabricants et revente aux détaillants ou aux entreprises - livraison par petits lots - prospection et suivi de la clientèle par des représentants Remarque : sur une longue période, on observe une baisse de l activité du commerce traditionnel de gros du fait de l importance croissante du commerce intégré Les détaillants Activité - achat auprès de grossistes et vente aux particuliers Remarque : sur une longue période, on observe une baisse de l activité du commerce de détail (surtout alimentaire) du fait de l importance croissante des supermarchés et des hypermarchés. A noter : certains points de vente importants sont gérés par des détaillants indépendants. Choisir mes fournisseurs Page 5 / 9

6 2.2 LE COMMERCE INTEGRE DIT «CAPITALISTE» Les Grands Magasins Caractéristiques : - surfaces de vente très importantes - situés dans les grandes villes - gamme très étendue de produits offerts - prix plutôt élevés Exemple : Nouvelles Galeries Les Magasins Populaires Caractéristiques : - gamme large mais peu profonde - prix moyens, service réduit - recherche d une différenciation par rapport aux hypermarchés Exemple : Tati Les Magasins à Succursales Multiples Caractéristiques : - toute organisation commerciale d au moins 4 magasins (juridique) - principalement alimentaires - surfaces très variables Exemple : Casino, Les discounts Caractéristiques : - prix peu élevés - marge réduite, compression des coûts par achat en grande quantité et forte rotation des stocks - surfaces de vente en général très grandes (surtout pour les non spécialisés). Exemple : Discounts spécialisés : ALDI (spécialisé en alimentaire). Discounts non spécialisés : Le grand soldeur Remarques Choisir mes fournisseurs Page 6 / 9

7 - La vente par correspondance est aussi une forme de commerce intégré (exemple : La Redoute). - A côté du commerce intégré dit «capitaliste» existe le commerce intégré dit «coopératif» (exemple : La Camif). 2.3 LE COMMERCE ASSOCIE Le commerce associé est né de la volonté de grossistes ou de détaillants de se regrouper pour centraliser leurs achats. On distingue : Les groupements de détaillants créés sous l impulsion des détaillants (exemple : Unitex) Les chaînes volontaires de détaillants créées sous l impulsion de grossistes (exemple : Catena ). Les groupements de grossistes (exemple : secteur du jouet) Les magasins collectifs, centres commerciaux regroupant des détaillants indépendants. Une autre forme de commerce associé : la franchise La franchise (ou franchising). Un contrat de franchisage lie le commerçant franchisé et le producteur franchiseur. Le franchiseur cède, loue ou fait profiter le franchisé d éléments tels que marque, image, méthodes de vente, communication, suivi et assistance techniques, etc. En contrepartie, le franchisé apporte les capitaux nécessaires à la création du point de vente et verse une rémunération au franchiseur. Exemple : les magasins Yves Rocher. Choisir mes fournisseurs Page 7 / 9

8 3. LES POINTS A DISCUTER AVEC LE(S) FOURNISSEUR(S) 3.1 LES PRINCIPAUX POINTS A DISCUTER L ouverture d'un compte. Dans certains secteurs d'activité, il vous sera difficile de trouver des fournisseurs qui accepteront de travailler avec des entreprises nouvelles, sauf, bien entendu si elles paient "au cul du camion" (expression usitée dans certaines professions). Il ne s'agit pas d'un refus de vendre, mais d'un refus de vendre à crédit. Ce qui peut poser problème, surtout si vous avez des stocks à constituer. Les délais de paiement ou conditions de règlement. Rejoint le paragraphe ci-dessus, les délais de paiement sont variables d'un secteur à l'autre. La coutume dans certains secteurs est le paiement cash alors que dans d'autres les paiements à 30 jours fin de mois sont la règle. Les délais de livraison. Le fournisseur peut-il vous livrer, quels sont les frais que vous avez à supporter? Est-ce franco de port (sans frais) ou alors est-ce un forfait pour la livraison ou un pourcentage du montant de la commande ou au poids? Là aussi, différents cas possibles. Si vous prenez la marchandise directement, a-t-il un stock suffisant sur place ou devez vous tenir compte des propres délais de livraison de votre fournisseur? Les prix. Les prix proposés par le fournisseur sont toujours des prix H.T., n'oubliez donc pas que lors du paiement vous ajouterez à votre chèque 19.6 % (ou 5.5 %) du montant annoncé. Ces prix sont-ils négociables (en fonction du volume), vos fournisseurs pratiquent-ils des remises de fin d'année ou en cas de grosses commandes, ou en cas de paiement comptant? La qualité. Il est bien entendu que le choix de vos fournisseurs doit s'opérer par rapport aux produits proposés et surtout à la qualité de ces produits. Il est évident que les produits retenus et surtout la qualité doivent correspondre à ce qu'en attendent vos clients. Choisir mes fournisseurs Page 8 / 9

9 Les quantités à commander. Certains fournisseurs, notamment les grossistes, obligent à un minimum de commandes en quantité ou en chiffres pour fournir leurs produits. Renseignez-vous. 3.2 LE POINT PARTICULIER DES DELAIS DE PAIEMENT Ce point est particulier dans la mesure où il représente un enjeu important, surtout pour l entreprise qui débute. Votre intérêt est bien entendu d obtenir des délais de paiement, avec dans l idéal un règlement de vos fournisseurs après avoir obtenu l encaissement de la vente de la marchandise. Mais arrêtons de rêver! Les fournisseurs sont pour la plupart très prudents à l égard des entreprises nouvelles. Ils ne vont consentir des délais de règlement que s ils estiment ne pas prendre de risque particulier d impayé. Or, une entreprise en création n a pas de passé. Il faudra donc être très persuasif pour mettre le fournisseur en confiance. Imaginons que vous n obteniez pas de délais de paiement. Pour autant, la situation n est pas désespérée! En effet, la solution peut résider chez votre banquier. Il peut éventuellement donner suite à votre demande d obtention d une carte bancaire. Ce qui nous intéresse ici n est pas la carte de retrait qui permet de retirer de l argent dans les distributeurs automatiques du réseau bancaire dans lequel est ouvert le compte. L objectif est d obtenir une carte bancaire de paiement à débit différé. Le principe est simple : vous êtes débité des montants correspondants à vos achats une fois par mois, à date fixe. Prenons un exemple. Une carte bancaire avec débit différé au 26 du mois permet de distinguer deux périodes dans le mois : du 1er au 25 et du 26 à la fin du mois. Pour la période du 1 er au 25 : plus vous effectuez vos achats en début de mois, plus vous bénéficiez d un délai de règlement, avec, pourquoi pas, la possibilité d encaisser vos ventes correspondantes avant le 25. Du 26 à la fin du mois : la situation est encore plus favorable puisque tout achat réalisé dans cette période voit son règlement basculer le mois suivant (au 26 bien sûr). Choisir mes fournisseurs Page 9 / 9

Livret 3. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 3. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Élaborer mon étude financière Livret 3 Calculer le fond de roulement et le besoin en fond de roulement Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait

Plus en détail

Livret 10. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 10. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Élaborer mon étude financière Livret 10 Calculer mon seuil de rentabilité Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet d'une protection relative

Plus en détail

Livret 13. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 13. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Élaborer mon étude de marché Livret 13 Quantifier mon chiffre d affaires prévisionnel Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur La présente leçon fait l'objet d'une protection

Plus en détail

Livret 2. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 2. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Déterminer mes choix juridiques Livret 2 Les modes d hébergement aidés de l entreprise Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet d'une protection

Plus en détail

Livret 3. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 3. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Bâtir mon projet de création Livret 3 Planifier les étapes de mon projet Mise à jour février 2008 Département Tertiaire AVERTISSEMENT AU LECTEUR Le présent livret d apprentissage fait l'objet d'une protection

Plus en détail

Livret 7. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 7. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Élaborer mon étude financière Livret 7 Calculer les amortissements Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet d'une protection relative à

Plus en détail

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation A. Le cycle d exploitation L activité de l unité commerciale

Plus en détail

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC I. Les éléments de la facturation Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC A. La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) La TVA est un impôt sur la consommation finale à des taux variables suivant la nature

Plus en détail

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne Chap 12 : Le prix I. La fixation du prix dans les unités commerciales A. Les étapes 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne En fonction de la cible à atteindre et du positionnement de l enseigne,

Plus en détail

Mix Distribution : où vendre ses produits?

Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous

Plus en détail

CHAPITRE 14 LA DIVERSITÉ ET L ORGANISATION DES RÉSEAUX D UNITÉS COMMERCIALES.

CHAPITRE 14 LA DIVERSITÉ ET L ORGANISATION DES RÉSEAUX D UNITÉS COMMERCIALES. CHAPITRE 14 LA DIVERSITÉ ET L ORGANISATION DES RÉSEAUX D UNITÉS COMMERCIALES. I. L organisation en réseau. A. Définition. Un réseau est un ensemble organisé d unités commerciales (UC) liées par des intérêts

Plus en détail

Livret 1. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 1. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Élaborer mon étude financière Livret 1 S'initier à la tenue de la comptabilité d'une TPE Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet d'une

Plus en détail

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise.

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Lexique financier Actif Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Actif circulant Partie de l actif du bilan qui comprend des actifs temporaires induits par l

Plus en détail

LES ASPECTS LÉGAUX DE L ACHAT D UNE FRANCHISE CHOSES À FAIRE AVANT D ACHETER UNE FRANCHISE EN 11 ÉTAPES

LES ASPECTS LÉGAUX DE L ACHAT D UNE FRANCHISE CHOSES À FAIRE AVANT D ACHETER UNE FRANCHISE EN 11 ÉTAPES LES ASPECTS LÉGAUX DE L ACHAT D UNE FRANCHISE CHOSES À FAIRE AVANT D ACHETER UNE FRANCHISE EN 11 ÉTAPES PAR ME FRANÇOIS ALEPIN ALEPIN GAUTHIER AVOCATS INC. Étape 1 : Fixer les objectifs visés par la réalisation

Plus en détail

Conseils en Credit Management

Conseils en Credit Management Conseils en Credit Management détection précoce des risques de défaut de paiement Les faillites interviennent souvent lorsqu un partenaire d affaires important ferme ses portes. Ce sont en particulier

Plus en détail

La politique de distribution

La politique de distribution La politique de distribution Chapitre 6 Les grandes évolutions de la distribution en France Grande distribution Internationalisation Ré enchantement Internet Les objectifs en distribution Positionnement

Plus en détail

Chapitre 3 : les principaux accords interentreprises : franchise, sous-traitance, concession, agrément.

Chapitre 3 : les principaux accords interentreprises : franchise, sous-traitance, concession, agrément. Droit - BTS 2 année Chapitre 3 : les principaux accords interentreprises : franchise, sous-traitance, concession, agrément. Durant les deux dernières décennies, la pratique des accords interentreprises

Plus en détail

1 RESPONSABLE ADJOINT DE POINT DE VENTE

1 RESPONSABLE ADJOINT DE POINT DE VENTE 1 RESPONSABLE ADJOINT DE POINT DE VENTE Dynamique et sérieux, vous maîtrisez les techniques de ventes. Sous l autorité du responsable du point de vente, vous appliquez les consignes d exploitation définie

Plus en détail

Les affaires et le droit

Les affaires et le droit Les affaires et le droit Chapitre 17 Le franchisage Me Micheline Montreuil 1 1 Contenu Le contrat de franchise L objet du contrat La durée du contrat Les obligations du franchiseur Les obligations du franchisé

Plus en détail

GUIDE DE L AFFACTURAGE. Travailler en toute sécurité...

GUIDE DE L AFFACTURAGE. Travailler en toute sécurité... GUIDE DE L AFFACTURAGE Travailler en toute sécurité... Édition 2009 GUIDE DE L AFFACTURAGE Sommaire 1 Histoire de l affacturage 2 Qu est-ce que l affacturage 3 Les étapes de l affacturage 4 Le prix de

Plus en détail

Glossaire de rédaction de plan de gestion Scotia

Glossaire de rédaction de plan de gestion Scotia Achat de marchandises ou de stock Montant payé pour l achat de matières premières, de produits semi-finis et de produits finis en vue de les vendre ultérieurement. Achats Prix versé à des fournisseurs

Plus en détail

Schéma du plan d affaires

Schéma du plan d affaires Plan d affaires Schéma du plan d affaires SOMMAIRE EXÉCUTIF DESCRIPTION DU PROJET OBJECTIFS FORME JURIDIQUE ÉQUIPE DIRIGEANTE MARKETING PRODUCTION SOUTIEN ADMINISTRATIF ANALYSE MARCHÉ ANALYSE MARKETING

Plus en détail

Atelier La Gestion du Cash Flow. CBDC, NB Février, 2008. Présenté par: ACSBE (Traduit de l anglais par André Chamberland : andre.cham@sympatico.

Atelier La Gestion du Cash Flow. CBDC, NB Février, 2008. Présenté par: ACSBE (Traduit de l anglais par André Chamberland : andre.cham@sympatico. Atelier La Gestion du Cash Flow CBDC, NB Février, 2008 Présenté par: ACSBE (Traduit de l anglais par André Chamberland : andre.cham@sympatico.ca) Précédente session de formation Les sept (7) attributs

Plus en détail

LE COMMERCE EN FRANCE

LE COMMERCE EN FRANCE LES RESEAUX LA DEFINITION DES RESEAUX LES DIFFERENTES FORMES DE COMMERCE LES RESEAUX EN 2006 LES DEFINITIONS LES CHIFFRES CLES LES GROUPEMENTS LES AVANTAGES DES RESEAUX LA DEFINITION DES RESEAUX L'ARCHITECTURE

Plus en détail

CONTRAT DE DISTRIBUTION EXCLUSIVE

CONTRAT DE DISTRIBUTION EXCLUSIVE CONTRAT DE DISTRIBUTION EXCLUSIVE 13/10/2008 Le contrat de distribution exclusive est le contrat par lequel un fabricant, un constructeur, un producteur appelé le fournisseur, s'engage à réserver l'exclusivité

Plus en détail

IDENTITÉ DEMO. Téléphone : Télécopie : ÉVALUATION DU RISQUE

IDENTITÉ DEMO. Téléphone : Télécopie : ÉVALUATION DU RISQUE ENQ DOM TOM Depuis 1884 Résultat du 4/6/215 DEMO 33 BORDEAUX Nos références : DEMO IDENTITÉ N Siren : 999.999.999 Raison sociale : DEMO Siège social : LOT LES DEMO 97232 LE LAMENTIN MARTINIQUE Téléphone

Plus en détail

PROGRAMME FONCTIONNEL EXPRESSION DES BESOINS DE l INHESJ DANS LE DOMAINE DES PUBLICATIONS

PROGRAMME FONCTIONNEL EXPRESSION DES BESOINS DE l INHESJ DANS LE DOMAINE DES PUBLICATIONS PROGRAMME FONCTIONNEL EXPRESSION DES BESOINS DE l INHESJ DANS LE DOMAINE DES PUBLICATIONS 1/ présentation de l Institut L Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice est un établissement

Plus en détail

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes 150 rue Gallieni - 92100 Boulogne-Billancourt Tél : 01 46 03 59 59 - Fax : 01 46 03 16 03 - info@dev-construction.com www.developpement-construction.com

Plus en détail

Intervenant : Hubert MARTINI

Intervenant : Hubert MARTINI Vendre c est bien, être payé c est mieux Intervenant : Hubert MARTINI Consultant en commerce international Formatex - Paris Expert Financement et Risques à l international CNUCED - Genève Pointe à Pitre

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 15-DCC-07 du 5 Février 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Sodimodis Hypermarché par la société Carrefour Hypermarchés L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

THEME 2 LA STRATEGIE DE DISTRIBUTION * * * * * Chapitre 1. Etudes et critères de choix pour la mise en place d un réseau

THEME 2 LA STRATEGIE DE DISTRIBUTION * * * * * Chapitre 1. Etudes et critères de choix pour la mise en place d un réseau THEME 2 LA STRATEGIE DE DISTRIBUTION * * * * * Chapitre 1 Etudes et critères de choix pour la mise en place d un réseau La mise en place d un réseau de distribution est une opération complexe. Le fabricant

Plus en détail

La librairie, repères économiques

La librairie, repères économiques La librairie, repères économiques Un objet statistique incertain La librairie est mal cernée au plan statistique. À la différence de l édition, elle ne bénéficie ni d un code d activité propre au sein

Plus en détail

Le guide Banque Scotia pour le choix d'une franchise

Le guide Banque Scotia pour le choix d'une franchise Le guide Banque Scotia pour le choix d'une franchise Le franchisage et la Banque Scotia Consciente de l importante contribution des entreprises franchisées à la vie économique, la Banque Scotia a élaboré

Plus en détail

BRANCHE & ENTREPRISE

BRANCHE & ENTREPRISE BRANCHE & ENTREPRISE 1 Le commerce, une partie de l économie Agriculture et Industrie forestière Production industrielle Approvisionnement en énergie et en eau, assainissement et élimination des déchets

Plus en détail

OBLIGATIONS DU FRANCHISE DANS LE CONTRAT DE FRANCHISE

OBLIGATIONS DU FRANCHISE DANS LE CONTRAT DE FRANCHISE OBLIGATIONS DU FRANCHISE DANS LE CONTRAT DE FRANCHISE 08/09/2014 Le contrat de franchise est un contrat consensuel : aucune forme spécifique n est requise. Un écrit est exigé pour certaines conventions,

Plus en détail

Corrigé à l usage exclusif des experts

Corrigé à l usage exclusif des experts ÉCONOMIE Solutions Eamens 2008 ASSISTANTS DU COMMERCE DE DÉTAIL Série 1 Corrigé à l usage eclusif des eperts Barème : 100 95 Note = 6 94 85 Note = 5,5 84 75 Note = 5 74 65 Note = 4,5 64 55 Note = 4 54

Plus en détail

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON FICHE CONSEIL Page : 1/9 INTERPRETER SON Vous connaissez chaque année le résultat de votre activité lors de l élaboration de vos comptes annuels. Vous pouvez

Plus en détail

Les Conditions Générales De Vente

Les Conditions Générales De Vente Les Conditions Générales De Vente Les CGV: visent à encadrer les relations entre cocontractants ; interviennent aussi bien dans les relations contractuelles entre professionnels (le plus souvent fournisseur-

Plus en détail

I. Définir le contrat et la liberté contractuelle

I. Définir le contrat et la liberté contractuelle Les contrats : conditions de formation liberté contractuelle et effets sur les parties MISE EN SITUATION : La société a pour activité la commercialisation de jeux vidéo, de consoles et d accessoires destinés

Plus en détail

LES CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ENTRE PROFESSIONNELS

LES CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ENTRE PROFESSIONNELS Ressources pour les enseignants et les formateurs Activités pour la classe CE, EO, EE, terminologie, phraséologie, discours Crédit : Michel Soignet. LES CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ENTRE PROFESSIONNELS

Plus en détail

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS Il s agit d une révision rapide d un cours de première afin de mieux aborder le cours sur les amortissements. Ne seront pas vus l acquisition d immobilisations

Plus en détail

Services bancaires. Introduction. Objectifs d apprentissage

Services bancaires. Introduction. Objectifs d apprentissage Services bancaires Introduction Les institutions financières, notamment les banques, les sociétés de fiducie, les coopératives de crédit et les caisses populaires, sont des entités essentielles à la gestion

Plus en détail

VENTES PROMOTIONNELLES

VENTES PROMOTIONNELLES VENTES PROMOTIONNELLES 13/04/2012 Elle consiste pour le commerçant à accorder une réduction (rabais, remise ou ristourne) aux consommateurs, sur l'un ou l'autre des articles mis en vente. Une telle pratique

Plus en détail

Livret 5. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 5. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Élaborer mon étude de marché Livret 5 Enquêter auprès de ma clientèle potentielle Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur La présente leçon fait l'objet d'une protection

Plus en détail

La distribution S2. Introduction à la Distribution

La distribution S2. Introduction à la Distribution La distribution S2 Comprendre l importance de la distribution et ses fonctions Maitriser les formes d organisations des distributeurs et les principales formes de vente Comprendre les principales stratégies

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION N DOSSIER. 19 rue de Metz BP 50006 54150 BRIEY DOSSIER DE PRESENTATION (Nom de la personne ou de la structure et intitulé du projet) SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU OU DES PORTEURS DE PROJET... 2 2. PRESENTATION

Plus en détail

Sommaire. Dossier. Relations commerciales. Force de vente. Administratif. Formalisme. Formalités d entreprise

Sommaire. Dossier. Relations commerciales. Force de vente. Administratif. Formalisme. Formalités d entreprise Sommaire Relations commerciales Force de vente 1. Combien de temps suis-je lié par mon offre commerciale?...1 2. Quelles sont mes obligations en matière de conditions générales de vente envers des clients

Plus en détail

... Les.... Gamme Evolution...

... Les.... Gamme Evolution... ... Les + du logiciel Batigest... Gamme Evolution... Liste des fonctionnalités présentes dans la Gamme Evolution (en complément de la Gamme Standard) : Centralisation des informations dans le chantier

Plus en détail

votre marché-test idéal Le profil de l acheteur en ligne belge

votre marché-test idéal Le profil de l acheteur en ligne belge votre marché-test idéal Le profil de l acheteur en ligne belge Table des matières La Belgique : le point de départ idéal 3 Marché en croissance 4 Pas de saturation en vue 5 Un paiement à l achat 6 Une

Plus en détail

L'ENTREPRISE COMMERCIALE

L'ENTREPRISE COMMERCIALE L'ENTREPRISE COMMERCIALE 1.0 Types d'entreprises - services (aviations, hôtels, etc...) - commerciales - industrielles ou manufacturières 2.0 Les ventes et les comptes-clients. 2.1 Le prix de vente comprend

Plus en détail

ENTREPRISES, PROFESSIONNELS ET ASSOCIATIONS

ENTREPRISES, PROFESSIONNELS ET ASSOCIATIONS BARÈME ENTREPRISES, PROFESSIONNELS ET ASSOCIATIONS CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AU 1 ER SEPTEMBRE 2013 (EN F.CFP - TSS 5 % INCLUSE) V2 1 OUVERTURE, FONCTIONNEMENT ET SUIVI DE VOTRE COMPTE > Ouverture,

Plus en détail

GUIDE DE GESTION BANCAIRE

GUIDE DE GESTION BANCAIRE GUIDE DE GESTION BANCAIRE À DESTINATION DES JEUNES PRIS EN CHARGE PAR LES SERVICES DE L AIDE SOCIALE À L ENFANCE ET AUX FAMILLES Pour vos premiers pas dans la gestion de vos biens R1400020-2 4 novembre

Plus en détail

Commissions Interbancaires de Paiement 2011

Commissions Interbancaires de Paiement 2011 www.sdi-pme.fr SYNDICAT DES INDÉPENDANTS Organisation interprofessionnelle patronale regroupant 25.000 artisans, commerçants, TPE et professionnels libéraux PANORAMA DES TPE Contact : Jean-Guilhem DARRÉ

Plus en détail

Supply chain management NESTLE. Les Rois de la Supply Chain 2010

Supply chain management NESTLE. Les Rois de la Supply Chain 2010 áå ΩINSTITUT SUPERIEUR DU MANAGEMENT Supply chain management NESTLE Les Rois de la Supply Chain 2010 Cabinet ISM Abidjan, Cocody,Bvd F. Mitterand, Riviera Bonoumin, Immeuble La Paix 22 BP 876 Abidjan 22

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE DEVIS ET FACTURE

Formation Repreneurs MODULE DEVIS ET FACTURE Formation Repreneurs MODULE DEVIS ET FACTURE SOMMAIRE I. DEVIS 1. Définition 2. Forme II. FACTURE 1. Facturation entre professionnels 2. Facturation de professionnel à particulier 3. Forme III. CONDITIONS

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT Nom Prénom : Activité : Ecrivez dans les cases grises DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT LA DEMANDE Prêt NACRE : Quel Montant? Quelle durée? Affectation? Prêt d honneur : Quel Montant? Quelle durée? Quel

Plus en détail

La vente en gros et ses particularités. Introduction au cours de Commercialisation de la mode au gros 571-342-MV

La vente en gros et ses particularités. Introduction au cours de Commercialisation de la mode au gros 571-342-MV La vente en gros et ses particularités Introduction au cours de Commercialisation de la mode au gros 571-342-MV Table des sujets présentés! P.3- Particularités de chaque marché! P.4- Types de marchés!

Plus en détail

Guide de rédaction du plan d affaires

Guide de rédaction du plan d affaires Guide de rédaction du plan d affaires Raison sociale ou nom du projet En date du mois année Raison sociale de l entreprise ou nom du projet page 1 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉSENTATION DU PROJET... 2 1.1

Plus en détail

Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs GÉRER VOTRE QUOTIDIEN

Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs GÉRER VOTRE QUOTIDIEN Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs GÉRER VOTRE QUOTIDIEN VOUS AVEZ DES BESOINS PROS NOUS AVONS DES SOLUTIONS PROS Parce que vous préférez consacrer toute

Plus en détail

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011 LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents Mardi 29 novembre 2011 SOMMAIRE Introduction : pourquoi la gestion de la trésorerie est-elle indispensable?

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Article 1 Objet et champ d application Les conditions générales ont pour objet de définir les droits et obligations des parties dans le cadre de la vente en ligne des biens

Plus en détail

Créez Vous trouverez dans votre agence les brochures suivantes : FINANCEZ PROTÉGEZ GÉREZ ÉPARGNEZ

Créez Vous trouverez dans votre agence les brochures suivantes : FINANCEZ PROTÉGEZ GÉREZ ÉPARGNEZ La Caisse d Epargne vous présente ses solutions professionnelles pour créer votre activité. Vous venez de consulter la brochure Créez Vous trouverez dans votre agence les brochures suivantes : FINANCEZ

Plus en détail

4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs

4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs 4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs Un réseau de groupes associatifs (RGA) est une fédération informelle réunissant un certain nombre de groupes qui veulent s entraider dans des domaines

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL N du magasin commerçant N de carte fidélité OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL Entreprises et comités d entreprise Professionnels de la petite enfance (Merci de fournir un justificatif de votre profession)

Plus en détail

J ai une belle opportunité de développement

J ai une belle opportunité de développement CF 002 Avril 2010 w w w. lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent w w w.franceac tive.org Financeur solidaire pour l emploi J ai une belle opportunité de développement

Plus en détail

DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES

DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES Session 2012 - INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ Corrigé indicatif Ce corrigé n est qu indicatif et peut contenir des erreurs. DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES Partie A - Opérations liées aux achats et aux

Plus en détail

Décision de caractère général n 65-05

Décision de caractère général n 65-05 Décision de caractère général n 65-05 Le Conseil National du Crédit Vu la loi du 13 juin 1941 relative à la réglementation et à l'organisation de la profession bancaire, et notamment ses articles 32, 33,

Plus en détail

SUJET N l CORRIGE. Mai 120 30 250 280 160 220. Mai 120 ) 170-170 50 110

SUJET N l CORRIGE. Mai 120 30 250 280 160 220. Mai 120 ) 170-170 50 110 SUJET N l CORRIGE Question 1 : Le candidat doit pouvoir présenter les deux types de coût et leurs origines. STOCK => 2 types de COUTS COUT DE PASSATION est déterminé par l'analyse des charges liées : o

Plus en détail

PLAN. --> PDV (Promotion de ventes) et PLV (Publicité sur lieu de vente)

PLAN. --> PDV (Promotion de ventes) et PLV (Publicité sur lieu de vente) COURS N 4 : LA POLITIQUE DE DISTRIBUTION COURS DE MARKETING / Cours n 4 : La politique de distribution --> MSG / IAE --> Novembre 2005 1 --> Introduction --> Les fonctions de la distribution --> Canal

Plus en détail

I. Les fonctions de la distribution :

I. Les fonctions de la distribution : THEME 9. LA POILITIQUE DE DISTRIBUTION Distribuer les produits c est les amener au bon endroit, en quantité suffisants, avec le choix requis, au bon moment, et avec les services nécessaires à leur vente,

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda Plan 1. À propos de la FMB 2. Évolution de la FMB 3. Présentation et caractéristiques des produits 4. Facteurs

Plus en détail

OPERATIONS SUR COMPTE

OPERATIONS SUR COMPTE 1/9 KBC BANK Succursale Française Chèques émis : Opérations OPERATIONS SUR COMPTE * Paiement de chèque gratuit J-2 calendaires * Délivrance chèque de banque ou certifié 15,50 J-2 calendaires * Rejet impayé

Plus en détail

formation des prix I - Etude d une situation : II - Formation des prix :

formation des prix I - Etude d une situation : II - Formation des prix : formation des prix I - Etude d une situation : - Retrouver et souligner dans le texte les nouveaux termes. - Mettre sous forme d expressions mathématiques les indications du texte. Un commerçant achète

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & aveclespme.fr Le nouveau site pratique de la Fédération Bancaire

Plus en détail

Poids des rayons les uns par rapport aux autres. Numéro 1 / 14 novembre 2012

Poids des rayons les uns par rapport aux autres. Numéro 1 / 14 novembre 2012 Numéro 1 / 14 novembre 2012 Rayons alimentaires de la grande distribution : première approche des coûts et des marges Contributeurs : Julie Blanchot, Philippe Boyer Les travaux de l observatoire de la

Plus en détail

LOI POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA CONCURRENCE AU SERVICE DES CONSOMMATEURS. Les dispositions du Titre I

LOI POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA CONCURRENCE AU SERVICE DES CONSOMMATEURS. Les dispositions du Titre I LOI POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA CONCURRENCE AU SERVICE DES CONSOMMATEURS Les dispositions du Titre I La loi pour le développement de la concurrence au service des consommateurs est parue au Journal Officiel

Plus en détail

Les comptes & moyens de paiement à l étranger

Les comptes & moyens de paiement à l étranger Les comptes & moyens de paiement à l étranger Les comptes & moyens de paiement à l étranger BMCE Bank met à votre disposition, selon vos besoins : Différents types de comptes pour apporter de la fluidité

Plus en détail

Le contrat de production/d artiste

Le contrat de production/d artiste Le contrat de production/d artiste Check-list pour la négociation d un contrat de production/d artiste AVERTISSEMENT : Nos check-lists ont pour but de vous aider à formuler certaines questions à se poser

Plus en détail

Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan. 3 à 7 Comptes d Exploitation

Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan. 3 à 7 Comptes d Exploitation Cours 4 (STS, J.-M. Schwab) Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan 1 Actifs 10 Actifs mobilisés 11 Actifs immobilisés 15 Comptes de régulation de l actif (Actifs transitoires) 2 Passifs 20 Capital étranger

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE

MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE République française MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE ARRÊTÉ portant création et fixant les conditions de délivrance du certificat de spécialisation «responsable technico-commercial en vins et

Plus en détail

Le compte bancaire qui vous convient Ce que vous devez savoir

Le compte bancaire qui vous convient Ce que vous devez savoir 01 Le compte bancaire qui vous convient Ce que vous devez savoir Vous disposez d un vaste choix : il existe plus de cent forfaits bancaires offerts par plus de vingt banques au Canada. Vous pouvez comparer

Plus en détail

Corrigé à l usage exclusif des experts

Corrigé à l usage exclusif des experts Procédure de qualification Gestionnaire du commerce de détail CFC CONNAISSANCE DU COMMERCE DE DÉTAIL Gestion des marchandises Série 2, 2012 Corrigé à l usage exclusif des experts Durée de l'épreuve : Moyens

Plus en détail

CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS.

CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS. CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS. Le choix de la stratégie de distribution s effectue dans le cadre d une réflexion stratégique générale, car il conditionne toute l organisation

Plus en détail

Dossier de présentation. Le groupement specialiste des achats et services pour la restauration hors domicile et la boulangerie. www.onedeal4all.

Dossier de présentation. Le groupement specialiste des achats et services pour la restauration hors domicile et la boulangerie. www.onedeal4all. Dossier de présentation Le groupement specialiste des achats et services pour la restauration hors domicile et la boulangerie www.onedeal4all.com Le concept Onedeal4all Un groupement d achats au service

Plus en détail

Initiation à la Comptabilité

Initiation à la Comptabilité Bertrand LEMAIRE http://www.bertrandlemaire.com Initiation à la Comptabilité Document sous licence Creative Commons L auteur autorise l impression et l utilisation gratuites de ce document dans un cadre

Plus en détail

ANALYSE COMMERCIALE STRUCTUREE ET ACTUELLE DE L ENTREPRISE

ANALYSE COMMERCIALE STRUCTUREE ET ACTUELLE DE L ENTREPRISE ANALYSE COMMERCIALE STRUCTUREE ET ACTUELLE DE L ENTREPRISE CAMIF : Coopérative des Adhérents de la Mutualité des Instituteurs de France 1.1-Présentation de CAMIF Habitat La CAMIF Habitat a été créée en

Plus en détail

Entreprendre en franchise

Entreprendre en franchise Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Comptes bancaires selon vos besoins Ce que vous devez savoir

Comptes bancaires selon vos besoins Ce que vous devez savoir 02 Comptes bancaires selon vos besoins Ce que vous devez savoir Vous disposez d un vaste choix : il existe près de 100 forfaits offerts par plus de 20 banques au Canada. Vous pouvez comparer les caractéristiques

Plus en détail

CH1 - La négociation commerciale - Page 1 sur 13

CH1 - La négociation commerciale - Page 1 sur 13 Le groupe E.Leclerc regroupe 495 adhérents qui sont des entrepreneurs indépendants propriétaires de leurs magasins (hypermarchés et supermarchés). C est le cas de M. Adam responsable de l hypermarché de

Plus en détail

Métro Cash and Carry France

Métro Cash and Carry France Métro Cash and Carry France Présentation de l unité commerciale Les quatre enseignes du groupe Métro Grossiste alimentaire CA 2010: 33 milliards d euros CA Metro Groupe: 68 milliards d euros Commerce électronique

Plus en détail

CH VII Calculs commerciaux : Formation des prix

CH VII Calculs commerciaux : Formation des prix CH VII Calculs commerciaux : Formation des prix Quand un commerçant met en vente un produit, il devra fixer le prix que devra payer le consommateur. En partant du prix vendu par le grossiste, observons

Plus en détail

Livre du professeur. Extrait. Travaux COMPTABILITÉ. professionnels. Dossiers BAC PRO. Première professionnelle professionnels de synthèse

Livre du professeur. Extrait. Travaux COMPTABILITÉ. professionnels. Dossiers BAC PRO. Première professionnelle professionnels de synthèse les Dossiers professionnels BAC PRO COMPTABILITÉ Travaux Première professionnelle professionnels de synthèse Michel Martin Valérie Silvy Livre du professeur Extrait Dossier 6 Paramétrage du logiciel de

Plus en détail

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Animé par : Valérie

Plus en détail

Enquête sur les hébergeurs Internet français (2006)

Enquête sur les hébergeurs Internet français (2006) Enquête sur les hébergeurs Internet français (2006) Définition retenue Prestataire, dont le siège social (ou filiale) a été créé en France, ayant pour fonction d héberger des sites web et des services

Plus en détail

Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce

Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce Ce document vous permettra de vous poser les bonnes questions avant de vous lancer dans une démarche de création d un site ou d une boutique de

Plus en détail

Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés. Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension. La petite caisse 1, 3 3

Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés. Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension. La petite caisse 1, 3 3 3 L encaisse Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments constitutifs 1 de l encaisse La gestion de l encaisse 1 Le contrôle interne

Plus en détail

LOGICIELS POINT DE VENTE POUR LE COMMERCE DE DETAIL. Des progiciels de la gamme. Informations au 04 99 61 06 94

LOGICIELS POINT DE VENTE POUR LE COMMERCE DE DETAIL. Des progiciels de la gamme. Informations au 04 99 61 06 94 LOGICIELS POINT DE VENTE POUR LE COMMERCE DE DETAIL Des progiciels de la gamme A partir de 550 HT (monoposte) A partir de 650 HT (monoposte) Informations au 04 99 61 06 94 DYNASHOP PRO intègre en standard

Plus en détail

Que sait-on des réseaux d enseigne dans le commerce et les services?

Que sait-on des réseaux d enseigne dans le commerce et les services? Que sait-on des réseaux d enseigne dans le commerce et les services? Pierre Biscourp Division Commerce, Insee Le phénomène des réseaux d enseignes 2 Ce que voit le consommateur : depuis 30 ans, des magasins

Plus en détail

M E ÉLISABETH BEAUDOIN, NOTAIRE JOURNAL GÉNÉRAL

M E ÉLISABETH BEAUDOIN, NOTAIRE JOURNAL GÉNÉRAL M E ÉLISABETH BEAUDOIN, NOTAIRE chap. 2, n o 13 (suite) 19 20X4 01 21 Comptes fournisseurs 4 8 0 80 Fournitures de bureau utilisées 41800 TPS à recevoir 2926 TVQ à recevoir 3354 (retour de fournitures

Plus en détail