7. Recherche des essais

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "7. Recherche des essais"

Transcription

1 7. Recherche des essais Le chapitre précédent a insisté sur la nécessité de réaliser une recherche des essais aussi exhaustive que possible. Seule la conjonction de tous les moyens disponibles peut laisser espérer d atteindre ce but [93]. Nous listerons successivement les sources d informations qui permettent de trouver les comptes rendus d essais thérapeutiques. Le chapitre suivant est entièrement consacré aux bases bibliographiques informatisées qui représentent la source principale d informations. Ce chapitre se termine par une section consacrée aux outils utilisables pour gérer la base de données des références bibliographiques repérées lors de cette phase. Cette phase recherche tous les comptes rendus d essai qui permettent de répondre à la question posée par la méta-analyse. Ces compte rendus peuvent revêtir plusieurs formes : articles scientifiques publiés dans une revue biomédicale, résumé («abstract») d une communication à un congrès publié dans un périodique ou simplement présent dans les actes du congrès, rapport in extenso de l essai non publié, détenu par le promoteur, souvent confidentiel mais qui peut être parfois accessible au public dans le cadre des essais financés par un organisme public. En fait, la recherche des essais va plus loin que la récupération de comptes rendus. La simple information de l existence d un essai, terminé ou en cours, est aussi intéressante. Elle permet de contacter les responsables de l essai et de leur demander la communication des données nécessaires à la réalisation de la méta-analyse. L existence d un essai peut être découverte à partir de différents moyens : communications ou affichages dans les congrès (recherche de collaborateurs), renseignements demandés auprès de promoteurs possibles (industrie pharmaceutique ou promoteurs institutionnels), déclarations obligatoires aux organismes d enregistrement, registres d essais, contacts directs avec des personnes ayant connaissance d un essai (investigateur, expert, promoteur).

2 52 Recherche des essais En raison de la multiplicité des sources d information, la recherche des essais s apparente quelquefois à une véritable enquête policière! 7.1. Les moyens A) Les bases de données bibliographiques informatisées Ce moyen est présenté dans le chapitre 8. Aucune base bibliographique n étant parfaite, il est souhaitable d interroger plusieurs de ces bases et de regrouper les résultats. L utilisation d un logiciel de gestion des références bibliographiques s avère utile pour éliminer les doublons (cf. section 7.3). La recherche sur bases de données bibliographiques représente souvent l étape de démarrage de la collecte des essais. B) Les bibliographies des articles déjà connus La bibliographie citée par les publications d essais déjà connus constitue une source de références facile à exploiter. En effet, les auteurs d un compte rendu d essai thérapeutique citent en introduction des travaux antérieurs au leur. L analyse des bibliographies de ces articles permet de récupérer une partie de l information dont disposaient ces auteurs. Ce moyen est particulièrement intéressant pour les essais anciens, publiés au moment où l enregistrement bibliographique n était pas aussi performant qu actuellement. En répétant ce processus de proche en proche, il devient possible de retrouver de nombreux essais, tout au moins ceux dont les articles sont fréquemment ou classiquement cités. Mais comme nous venons de le voir avec le problème du biais de publication, ces citations sont susceptibles d être biaisées et il est illusoire de penser retrouver l ensemble des essais par ce moyen. Cette recherche s effectue non seulement à partir des publications des essais, mais aussi à partir d articles de revue de la littérature ou de méta-analyses déjà réalisées. Cette façon de procéder permet aussi de constituer un ensemble de références qui permettront de repérer dans les bases informatiques les mots-clés utilisés pour indexer les essais du domaine. C) Les actes des congrès Des résumés (abstracts) rapportant des essais non publiés par ailleurs peuvent être trouvés dans les actes des congrès. Cette recherche s effectue presque toujours manuellement car ces informations ne sont enregistrées que rarement par les bases bibliographiques. Cette recherche manuelle consiste à feuilleter, page par page, les

3 Les moyens 53 recueils d abstracts des congrès (qui sont parfois publiés sous forme de numéro spécial de revue) afin de repérer les résumés rapportant un essai thérapeutique. Quelques bases informatiques spécialisées dans l indexation de ce type d information existent cependant, comme les bases «Conference Papers Index Database» (Bethesda, MD) et «Directory of Published proceedings» (Interdok, Harisson, NY.) D) L interrogation de correspondants Des essais peuvent être retrouvés en interrogeant directement certaines personnes ayant une certaine notoriété dans le domaine («experts»). Par exemple, elles ont pu être amenées à revoir un manuscrit soumis à une revue et qui n a jamais été publié. Par leur intermédiaire, il peut être possible de retrouver la trace de tel travail difficilement trouvable par ailleurs. Les médecins particulièrement actives dans un domaine peuvent aussi avoir participé à ou entrepris directement des essais qui n ont pas donné lieu à publication. Ces essais ne peuvent être retrouvés qu en les interrogeant directement. La sollicitation de correspondants à l étranger facilite aussi le repérage d essais publiés dans des revues locales, dans des langues que le méta-analyste ne lit pas. Bien sûr, le succès de ce type de quête fait largement appel à la chance, mais en rendant systématique cette démarche (contact de toutes les personnes impliquées de près ou de loin dans le domaine d intérêt) celle-ci se révèle en pratique très utile. E) L industrie pharmaceutique Les laboratoires pharmaceutiques peuvent apporter une aide substantielle en communiquant la liste des essais qu ils ont entrepris directement ou indirectement avec leurs molécules. De plus, ces laboratoires peuvent disposer de résultats qui n ont jamais été publiés par ailleurs et maintiennent souvent un recueil de presque tous les travaux qui concernent leurs produits. Dans toute méta-analyse portant sur un médicament, il est donc opportun de contacter le ou les fabricants du ou des produits concernés et de leur demander explicitement s ils disposent d essais non publiés. Même si le taux de succès de ce type d opération est relativement bas, il convient de le faire systématiquement car il permet d annexer au rapport de la méta-analyse les réponses des laboratoires. Ces documents pourront être opposés en cas de discussion concernant la représentativité des essais inclus dans la méta-analyse. F) Recherche manuelle La recherche manuelle consiste à reprendre page par page la collection d une ou plusieurs revues dans lesquelles il est possible que des essais aient été publiés mais non enregistrés au niveau de base de données (revue non indexée ou codification ignorant

4 54 Recherche des essais la notion d essais cliniques). Cette tâche est fastidieuse et presque impossible à réaliser en totalité pour un travail de méta-analyse. Par contre, une vaste collaboration vient de se mettre en place au niveau mondial, sous le couvert de la Collaboration Cochrane (cf. le chapitre 33) pour réaliser ce travail une fois pour toute, en la répartissant entre de nombreuses personnes. Le résultat de cette recherche manuelle est ensuite intégré à des bases de données bibliographiques, pour être mis à la disposition de tous. Pour l instant, des accords ont été trouvés avec la National Library of Medicine pour que ces essais soient référencés dans MEDLINE. En attendant que ce système devienne opérationnel, il est nécessaire de conduire une recherche manuelle dans les revues principales du domaine. Cette recherche manuelle permet, par ailleurs, de valider la stratégie de recherche informatique. G) Autres moyens D autres moyens peuvent être utilisés, comme la consultation d un registre d essais thérapeutiques (un chapitre spécial est consacré aux registres d essais thérapeutiques, chapitre 9) ou une recherche prospective dans une base de citation (cette recherche est décrite avec la présentation de la base de données SCISEARCH, cf. 8.4.F) La stratégie La stratégie de recherche des essais combine l ensemble de ces moyens. Elle débute habituellement par une interrogation d une base informatisée et par la consultation des articles déjà connus. Ensuite, la liste des essais s enrichit en appliquant de façon itérative sur la liste initiale l ensemble des moyens disponibles (bibliographie des publications d essais ainsi trouvés, consultation des personnes travaillant dans le domaine et identifiées grâce aux premières recherches, recherche prospective avec une base de citations, etc.). Laconstitution dela liste des essais est donc un processus concretionnel et non pas linéaire, où les différents moyens sont appliqués les uns après les autres et plusieurs fois de suite lors de vagues successives. En pratique, il est relativement facile de rassembler une première liste d essais. Il s agit des essais les plus connus ou les plus fréquemment cités. D ailleurs cette liste initiale est souvent connue d emblée par la personne qui se lance dans la métaanalyse car ce sont les essais «classiques» du domaine. Par contre pour compléter cette liste initiale, il s avère nécessaire de dépenser beaucoup d énergie et seule la persévérance permettra d espérer l obtention d une quasi-exhaustivité. La méta-analyse réalisée, il est possible de mettre en place un dispositif de surveillance de la littérature destiné à détecter les nouveaux essais. Cela permettra de réactualiser la méta-analyse au fur et à mesure que de nouveaux essais sortiront. Ici

5 Gestion de la bibliographie 55 une base telle que les Current Contents c est un outil de base mais insuffisant à lui seul Gestion de la bibliographie La phase de recherche amène à manipuler un grand nombre de références bibliographiques. Un outil informatisé s avère quasiment indispensable. Si n importe quel gestionnaire de base de données offre la possibilité de le faire, les logiciels spécialisés offrent de réels avantages comme la récupération automatique à partir des bases de données informatiques ou la gestion des doublons. Les fonctionnalités dont devra disposer le produit sont les suivantes : gestion de la liste bibliographique: ajout de nouvelles références, suppression, modification, recherche automatisée des doublons et regroupement en une seule occurrence. saisie suivant un masque standardisé, l indication de la ou des source(s) ayant fourni la référence (base de données, références d articles, collègues, registres, etc.), suivi du processus d obtention des photocopies d articles (demande à faire, effectuée à telle date, reçue), marquage du statut de l article dans le processus de présélection puis de sélection (en attente, sélectionné par le premier lecteur, par le deuxième, définitivement inclus ou exclus), possibilité d entrer les raisons de l exclusion, importation automatique des références à partir d un fichier généré par une recherche informatisée (MEDLINE ou autre), édition de la liste des références au format souhaité (par une revue pour publication par exemple). Toutes ces fonctions se trouvent dans les produits dédiés à la gestion des bibliographies comme Reference Manager c, ProCite c, etc. Cependant, ces outils s arrêtent à ce niveau et ne permettent pas par exemple de gérer une base de résumés et/ou de résultats. Quelques tentatives existent pour fournir de tels produits pouvant gérer la totalité de la base de données d une méta-analyse (bibliographie, résumés et résultats). Nous pouvons par exemple citer le logiciel RevMan de la Cochrane Collaboration ou le logiciel TriSum développé par Nigel Strang dans le service de pharmacologie clinique de l hôpital cardiologique à Lyon.

9. Les registres d essais cliniques

9. Les registres d essais cliniques 9. Les registres d essais cliniques Les registres d essais thérapeutiques sont des bases de données qui enregistrent les essais thérapeutiques planifiés, en cours de réalisation ou terminés, possédant

Plus en détail

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Différentes

Plus en détail

Recherche et veille documentaire scientifique

Recherche et veille documentaire scientifique Recherche et veille documentaire scientifique Élodie Chattot BU Médecine Pharmacie juin 2006 Introduction Le but de cet atelier est de vous initier à la méthodologie de recherche documentaire scientifique,

Plus en détail

Evidence-based medicine en français

Evidence-based medicine en français Evidence-based medicine en français MÉDECINE FACTUELLE (Office de la langue française) Médecine fondée sur des faits démontrés Médecine fondée sur des preuves Médecine fondée sur des données probantes

Plus en détail

Sci Finder Scholar (Chemical Abstracts)

Sci Finder Scholar (Chemical Abstracts) Sci Finder Scholar (Chemical Abstracts) Fiche d'identité Se connecter Editeur : Chemical Abstracts Service (ACS) Disciplines : chimie, biochimie, génie chimique. Sci Finder Scholar permet à la fois d interroger

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT Sommaire Comment se fait la recherche sur un nouveau médicament? (page 1) A quoi sert la recherche sur un nouveau médicament? (page

Plus en détail

La base de données dans ArtemiS SUITE

La base de données dans ArtemiS SUITE 08/14 Vous préférez passer votre temps à analyser vos données plutôt qu à chercher un fichier? La base de données d ArtemiS SUITE vous permet d administrer et d organiser confortablement vos données et

Plus en détail

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012 Visite de pré-sélection Visite de Mise en place Murielle COURREGES-VIAUD, ARC Laurence GUERY, ARC responsable Assurance Qualité Véronique JOUIS, Coordinatrice des ARCs Responsable Logistique Unité de Recherche

Plus en détail

Partie 1. Principes. Karmela Krleža-Jerić, An-Wen Chan, Kay Dickersin, Ida Sim, Jeremy Grimshaw, Christian Gluud, for the Ottawa GroupT 1

Partie 1. Principes. Karmela Krleža-Jerić, An-Wen Chan, Kay Dickersin, Ida Sim, Jeremy Grimshaw, Christian Gluud, for the Ottawa GroupT 1 Déclaration d Ottawa sur l enregistrement des essais d interventions de santé: Proposition pour l enregistrement international d informations relatives au protocole et de résultats des essais réalisés

Plus en détail

Evidence Based Medicine Aide ou négation du jugement clinique?

Evidence Based Medicine Aide ou négation du jugement clinique? Evidence Based Medicine Aide ou négation du jugement clinique? Elie Azria Maternité, Hôpital Paris Saint Joseph Faculté de médecine, Université Paris 5 Descartes DHU Risque et Grossesse - INSERM U1153

Plus en détail

PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR

PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR SOMMAIRE COMMENT SE FAIT LA RECHERCHE SUR UN NOUVEAU MÉDICAMENT?...p. 3 À QUOI SERT LA RECHERCHE?...p. 4 QUELLES SONT LES GARANTIES?...p.

Plus en détail

Nettoyer son PC avec des logiciels gratuits

Nettoyer son PC avec des logiciels gratuits Nettoyer son PC avec des logiciels gratuits Nettoyer son PC avec des logiciels gratuits... 1 1. Dans quel but nettoyer son PC?... 1 2. Les outils Windows... 1 3. Nettoyage manuel... 3 4. Supprimer les

Plus en détail

Listes de références et rapports de synthèse des résumés des examens rapides Processus

Listes de références et rapports de synthèse des résumés des examens rapides Processus Listes de références et rapports de synthèse des résumés des examens rapides Processus Mise à jour : avril, 2015 Version 1.0 HISTORIQUE DES RÉVISIONS Le présent document sera régulièrement révisé dans

Plus en détail

SOMMAIRE AIDE À LA CRÉATION D UN INDEX SOUS WORD. Service général des publications Université Lumière Lyon 2 Janvier 2007

SOMMAIRE AIDE À LA CRÉATION D UN INDEX SOUS WORD. Service général des publications Université Lumière Lyon 2 Janvier 2007 SOMMAIRE 1) CRÉATION D UN INDEX SIMPLE 3 a) Étape 1 : Marquage des entrées d index (à l aide d un fichier de concordance) 3 Procédure d insertion du tableau 4 Saisie des entrées d index 5 Marquage automatique

Plus en détail

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE EC 1 : Documentation scientifique et technique COURS N : 2 PAR : Sahbi SIDHOM MCF. Université de Lorraine & Lab. LORIA / KIWI PLAN DU COURS 1. Différentes

Plus en détail

Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain

Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain Journée de la préventions 2014 Atelier : «Repérer des actions de prévention : l exemple du tabac» Céline DEROCHE, Sandra KERZANET -

Plus en détail

Mes citations. Guide Google Scholar

Mes citations. Guide Google Scholar Guide Google Scholar Mes citations http://www.bibl.ulaval.ca/aide-a-la-recherche/formations-et-tutoriels/guide-google-scholar Pour visualiser à quoi ressemble un profil «Mes citations» dans Google Scholar,

Plus en détail

Memento de la recherche documentaire en santé

Memento de la recherche documentaire en santé Memento de la recherche documentaire en santé Optimiser ses recherches - Se procurer les documents Rédiger sa bibliographie 1. QUELQUES CONSEILS DE METHODE Avant toute chose, bien choisir ses mots-clés

Plus en détail

Maîtriser la diffusion de son catalogue e-commerce

Maîtriser la diffusion de son catalogue e-commerce Maîtriser la diffusion de son catalogue e-commerce Lorraine Un site marchand est sans cesse en recherche de moyens pour développer son activité. Au-delà de l optimisation de la boutique, il est possible

Plus en détail

PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 3960 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch

PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 3960 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 396 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch Domaine d application et validité Le type et l étendue des prestations à fournir par la Société

Plus en détail

Ecole Préparatoire SNV Université d Oran Semestre 02 2014/2015 Matière : Travaux d Initiative Personnelle Encadrés (TIPE) Prof. M. Z.

Ecole Préparatoire SNV Université d Oran Semestre 02 2014/2015 Matière : Travaux d Initiative Personnelle Encadrés (TIPE) Prof. M. Z. Ecole Préparatoire SNV Université d Oran Semestre 02 2014/2015 Matière : Travaux d Initiative Personnelle Encadrés (TIPE) Prof. M. Z. TALEB Avec quel outil? Comment? Trouvez-vous facilement l information?

Plus en détail

Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009

Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009 17 èmes Journées des Statisticiens des Centres de Lutte contre le Cancer 4 ème Conférence Francophone d Epidémiologie Clinique Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009 Q Picat, N

Plus en détail

Recherche documentaire et autoformation. Lecture critique d un article médical. Recommandations pour la pratique. Les maladies orphelines

Recherche documentaire et autoformation. Lecture critique d un article médical. Recommandations pour la pratique. Les maladies orphelines 18. Recherche documentaire et autoformation. Lecture critique d un article médical. Recommandations pour la pratique. Les maladies orphelines KARILA LAURENT - APPRENTISSAGE DE L EXERCICE MÉDICAL + Objectifs

Plus en détail

Orientations de l'appel à projets "Programme de Recherche Médico Economique en Cancérologie" PRME K 2015

Orientations de l'appel à projets Programme de Recherche Médico Economique en Cancérologie PRME K 2015 Orientations de l'appel à projets "Programme de Recherche Médico Economique en Cancérologie" PRME K 2015 Références : Instruction n DGOS/PF 4/2014/349 du 19 décembre 2014 relative aux programmes de recherche

Plus en détail

Formation à la recherche documentaire sur le web

Formation à la recherche documentaire sur le web Formation à la recherche documentaire sur le web Objectif : Savoir effectuer des recherches pertinentes sur Internet Savoir distinguer les informations fiables sur Internet Savoir effectuer des recherches

Plus en détail

Charte pour la communication sur internet des entreprises pharmaceutiques

Charte pour la communication sur internet des entreprises pharmaceutiques DIRECTION DE L EVALUATION DE LA PUBLICITE, DES PRODUITS COSMETIQUES ET DES BIOCIDES Charte pour la communication sur internet des entreprises pharmaceutiques Préambule Mise à jour 2010 Au plan mondial,

Plus en détail

BIO 818 - Communication scientifique

BIO 818 - Communication scientifique BIO 818 - Communication scientifique Sébastien Dugravot Bât. 25, 4ème étage sebastien.dugravot@univ-rennes1.fr http://perso.univ-rennes1.fr/sebastien.dugravot/ But de l UE : apprendre à faire une communication

Plus en détail

Synthèse accompagnée d une évaluation critique Processus

Synthèse accompagnée d une évaluation critique Processus Synthèse accompagnée d une évaluation critique Processus Mise à jour : avril, 2015 Version 1.0 HISTORIQUE DES RÉVISIONS Le présent document sera régulièrement révisé dans le cadre des activités d amélioration

Plus en détail

EN PRATIQUE. Les nouvelles procédures de essai clinique

EN PRATIQUE. Les nouvelles procédures de essai clinique EN PRATIQUE Délégation Régionale à la Clinique Les nouvelles procédures de déclaration d un d essai clinique Vendredi 9 février 2007 clinique biomédicale (médicament, dispositif...) sur l être l humain

Plus en détail

Le Projet héros : authentifier l information en ligne

Le Projet héros : authentifier l information en ligne LEÇON Années scolaire : 4 e à 8 e année (4 e année à 2 e secondaire) Au sujet de l auteur : Matthew Johnson, Directeur de l éducation, HabiloMédias Durée : 2 à 3 heures, plus le temps de présentation (peut

Plus en détail

La gestion bibliographique avec Web EndNote et EndNote X5 pour Windows Thomson Reuters Trademark

La gestion bibliographique avec Web EndNote et EndNote X5 pour Windows Thomson Reuters Trademark La gestion bibliographique avec Web EndNote et EndNote X5 pour Windows Thomson Reuters Trademark - Organiser ses références bibliographiques. - insérer des références bibliographiques dans un document

Plus en détail

Règlement du jeu «RichesMonts La Raclette et la Tartiflette Autrement»

Règlement du jeu «RichesMonts La Raclette et la Tartiflette Autrement» Règlement du jeu «RichesMonts La Raclette et la Tartiflette Autrement» ARTICLE 1 SOCIETE ORGANISATRICE La société COMPAGNIE DES FROMAGES & RICHESMONTS (ci-après «l Organisateur»), société en commandite

Plus en détail

PROGRAMME (Susceptible de modifications)

PROGRAMME (Susceptible de modifications) Page 1 sur 8 PROGRAMME (Susceptible de modifications) Partie 1 : Méthodes des revues systématiques Mercredi 29 mai 2013 Introduction, présentation du cours et des participants Rappel des principes et des

Plus en détail

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE EC 1 : Documentation scientifique et technique COURS N : 1 PAR : Sahbi SIDHOM MCF. Université de Lorraine & Lab. LORIA / KIWI CONTENU PÉDAGOGIQUE DE L UE EC

Plus en détail

Les documents primaires / Les documents secondaires

Les documents primaires / Les documents secondaires Les documents primaires / Les documents secondaires L information est la «matière première». Il existe plusieurs catégories pour décrire les canaux d information (les documents) : - Les documents primaires

Plus en détail

ENDNOTE X2 SOMMAIRE. 1. La bibliothèque EndNote 1.1. Créer une nouvelle bibliothèque 1.2. Ouvrir une bibliothèque EndNote 1.3. Fermer une bibliothèque

ENDNOTE X2 SOMMAIRE. 1. La bibliothèque EndNote 1.1. Créer une nouvelle bibliothèque 1.2. Ouvrir une bibliothèque EndNote 1.3. Fermer une bibliothèque 1 ENDNOTE X2 SOMMAIRE 1. La bibliothèque EndNote 1.1. Créer une nouvelle bibliothèque 1.2. Ouvrir une bibliothèque EndNote 1.3. Fermer une bibliothèque 2. Manipuler une bibliothèque EndNote 2.1. La saisie

Plus en détail

EVOLUTION RÈGLEMENTAIRE DES DM

EVOLUTION RÈGLEMENTAIRE DES DM EVOLUTION RÈGLEMENTAIRE DES DM Incidence dans les établissements de santé Dominique THIVEAUD Pharmacien CHU Toulouse Président Europharmat Le contexte 2 La refonte de la directive: Points clés: Evaluation

Plus en détail

Supplément du BDK 24 : Aide à la recherche bibliographique

Supplément du BDK 24 : Aide à la recherche bibliographique Supplément du BDK 24 : Aide à la recherche bibliographique 1- Introduction 2- Les différentes études 3- Les bases de données 4- Comment chercher un article 5- Lecture critique d article Rédaction : Antoine

Plus en détail

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE L UNITÉ D ÉVALUATION DES TECHNOLOGIES ET DES MODES D INTERVENTION EN SANTÉ Centre hospitalier universitaire de Québec Recherche et analyse documentaires visant la réalisation d un rapport d évaluation

Plus en détail

Le dossier médical. du médecin libéral. Patrice MARIE LE GUIDE DE L ENTRÉE DANS LA VIE PROFESSIONNELLE

Le dossier médical. du médecin libéral. Patrice MARIE LE GUIDE DE L ENTRÉE DANS LA VIE PROFESSIONNELLE du médecin libéral Patrice MARIE, c est l ensemble des documents concernant la santé d un patient donné que le médecin garde, en temps que médecin traitant. La loi, promulguée le 4 mars 2002, réaffirme

Plus en détail

OBJECTIFS DE CE GUIDE... 5 QU EST-CE QU UN DOCUMENT ACCESSIBLE... 5 LA STRUCTURE D UN DOCUMENT... 6 LES TITRES ET LES SOUS-TITRES...

OBJECTIFS DE CE GUIDE... 5 QU EST-CE QU UN DOCUMENT ACCESSIBLE... 5 LA STRUCTURE D UN DOCUMENT... 6 LES TITRES ET LES SOUS-TITRES... Diffusion de l information dans Internet Guide de création de documents Word accessibles 5 novembre 2009 OBJECTIFS DE CE GUIDE... 5 QU EST-CE QU UN DOCUMENT ACCESSIBLE... 5 LA STRUCTURE D UN DOCUMENT...

Plus en détail

VISIUM. Méthodologie visuelle Visualisation de système Conception et Optimisation Système d information et d organisation

VISIUM. Méthodologie visuelle Visualisation de système Conception et Optimisation Système d information et d organisation Méthodologie visuelle Visualisation de système Conception et Optimisation Système d information et d organisation Olivier Fargin o.fargin@visium360.fr - www.visium360.fr Méthodologies visuelles (Les atouts

Plus en détail

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur?

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Un Livre Blanc Experian Marketing Services d après une enquête menée par le

Plus en détail

Intégrer et gérer la temporalité dans le système d'information du territoire genevois (www.sitg.ch)

Intégrer et gérer la temporalité dans le système d'information du territoire genevois (www.sitg.ch) REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'intérieur et de la mobilité Service de la mensuration officielle 02.2012 Intégrer et gérer la temporalité dans le système d'information du territoire genevois

Plus en détail

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE David Pronier Country Manager Europe du Sud Motion Computing Pascal Detemmerman CEO SwissEnov Sommaire La Mobilité

Plus en détail

IBM Cognos TM1. Fiche Produit. Aperçu

IBM Cognos TM1. Fiche Produit. Aperçu Fiche Produit IBM Cognos TM1 Aperçu Cycles de planification raccourcis de 75 % et reporting ramené à quelques minutes au lieu de plusieurs jours Solution entièrement prise en charge et gérée par le département

Plus en détail

Résumé du projet (french) http://www.univie.ac.at/phc. Karl Krajic Jürgen Pelikan Petra Plunger Ursula Reichenpfader

Résumé du projet (french) http://www.univie.ac.at/phc. Karl Krajic Jürgen Pelikan Petra Plunger Ursula Reichenpfader Résumé du projet (french) http://www.univie.ac.at/phc Karl Krajic Jürgen Pelikan Petra Plunger Ursula Reichenpfader Institut Ludwig Boltzmann de sociologie de la santé et de la médecine Avril 2001 Introduction

Plus en détail

EndNote X INSTITUT PASTEUR 1 ENDNOTE X

EndNote X INSTITUT PASTEUR 1 ENDNOTE X EndNote X INSTITUT PASTEUR 1 ENDNOTE X SOMMAIRE 1. La bibliothèque EndNote 1.1. Créer une nouvelle bibliothèque 1.2. Ouvrir une bibliothèque EndNote 1.3. Fermer une bibliothèque 2. Manipuler une bibliothèque

Plus en détail

OUVERTURE ET MISE EN PLACE

OUVERTURE ET MISE EN PLACE OUVERTURE ET MISE EN PLACE Estelle Marcault 20/01/2012 URC PARIS NORD 1 Ouverture et mise en place Trois types de visites/ réunions peuvent avoir lieu : Visite de sélection Réunion investigateur Visite

Plus en détail

DES OUTILS DE RECHERCHE À VOTRE MESURE, LA SUITE JURIBISTRO MD DU CAIJ : COMMENT MIEUX EXPLOITER CES OUTILS? PLAN DE FORMATION

DES OUTILS DE RECHERCHE À VOTRE MESURE, LA SUITE JURIBISTRO MD DU CAIJ : COMMENT MIEUX EXPLOITER CES OUTILS? PLAN DE FORMATION OBJECTIFS GÉNÉRAUX DES OUTILS DE RECHERCHE À VOTRE MESURE, LA SUITE JURIBISTRO MD DU CAIJ : COMMENT MIEUX EXPLOITER CES OUTILS? PLAN DE FORMATION Découvrir les principales fonctionnalités des outils de

Plus en détail

quick business Version 4

quick business Version 4 plein pot INFORMATIQUE quick business Version 4 Quick Business et YellowBox CRM sont des marques déposées de la société Yellowstone Software w FOUCHER Le photocopillage, c'est l usage abusif et collectif

Plus en détail

MÉDECINE ET SOCIÉTÉ. Préparation des mémoires Semestre n 2 2014-2015. Chapron A., Caubet A., Darnault P., Chalès G., Gouyet T.

MÉDECINE ET SOCIÉTÉ. Préparation des mémoires Semestre n 2 2014-2015. Chapron A., Caubet A., Darnault P., Chalès G., Gouyet T. MÉDECINE ET SOCIÉTÉ Préparation des mémoires Semestre n 2 2014-2015 Chapron A., Caubet A., Darnault P., Chalès G., Gouyet T. Semestre 1: /10 QROC +/- QCM Semestre 2: /10 Mémoire tutoré soutenance du trinôme

Plus en détail

admission aux urgences

admission aux urgences Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : admission

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Newsletter 04/2012. ... Le pharmacien et les médias... Aperçu des sujets

Newsletter 04/2012. ... Le pharmacien et les médias... Aperçu des sujets Aperçu des sujets... Le pharmacien et les médias... Certificat de formation complémentaire FPH en phytothérapie... Interview... Chers membres, Nous connaissons bien les clichés que les médias aiment colporter

Plus en détail

METHODOLOGIE GENERALE DE LA RECHERCHE EPIDEMIOLOGIQUE : LES ENQUETES EPIDEMIOLOGIQUES

METHODOLOGIE GENERALE DE LA RECHERCHE EPIDEMIOLOGIQUE : LES ENQUETES EPIDEMIOLOGIQUES Enseignement du Deuxième Cycle des Etudes Médicales Faculté de Médecine de Toulouse Purpan et Toulouse Rangueil Module I «Apprentissage de l exercice médical» Coordonnateurs Pr Alain Grand Pr Daniel Rougé

Plus en détail

Contribution du Syndicat national des pharmaciens praticiens hospitaliers (SNPHPU)

Contribution du Syndicat national des pharmaciens praticiens hospitaliers (SNPHPU) Contribution du Syndicat national des pharmaciens praticiens hospitaliers (SNPHPU) pour un cahier des charges des bases de données des produits de santé exigeant Rappelons pour mémoire que le législateur

Plus en détail

Guide de recherche documentaire à l usage des doctorants. Partie 1 : Exploiter les bases de données académiques

Guide de recherche documentaire à l usage des doctorants. Partie 1 : Exploiter les bases de données académiques Guide de recherche documentaire à l usage des doctorants Partie : Exploiter les bases de données académiques Sylvia Cheminel Dernière mise à jour : décembre 04 PANORAMA DES SOURCES DOCUMENTAIRES ACADEMIQUES...

Plus en détail

Maps Tableau de bord avec MindManager et Power Markers

Maps Tableau de bord avec MindManager et Power Markers Maps Tableau de bord avec MindManager et Power Markers Nick Duffill, Harport Consulting traduction Martine Jésus Qu est-ce exactement qu une map tableau de bord? Qu est-ce qu une map tableau de bord? N

Plus en détail

Base de données bibliographiques Pubmed-Medline

Base de données bibliographiques Pubmed-Medline Chapitre 1 ; Domaine 1 ; Documentation ; Champs référentiels 1.1.1, 1.1.2 et 1.1.3 Base de données bibliographiques Pubmed-Medline D r Patrick Deschamps,, 30 mai 2007 PLAN C2i métiers de la santé Introduction

Plus en détail

SCI6052 Information documentaire numérique École de bibliothéconomie et des sciences de l information

SCI6052 Information documentaire numérique École de bibliothéconomie et des sciences de l information SCI6052 (Automne 2014) cours 6 1/32 SCI6052 Information documentaire numérique École de bibliothéconomie et des sciences de l information Cours 6 Systèmes de gestion de bases de données (SGBD) textuels

Plus en détail

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Risk Advisory Février 2014 Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Des points de vue sur vos sujets de préoccupation dans les domaines de la gestion des risques,

Plus en détail

GUIDE DE L'UTILISATEUR

GUIDE DE L'UTILISATEUR GUIDE DE L'UTILISATEUR LE PLAN D AUTOGESTION DU DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU EN CINQ ÉTAPES Pour pouvoir donner des soins de qualité aux patients tout au long de sa carrière professionnelle, le

Plus en détail

Projet de Portail des thèses. SYNTHESE DE L ENQUETE DESTINEE AUX DOCTORANTS août 2010

Projet de Portail des thèses. SYNTHESE DE L ENQUETE DESTINEE AUX DOCTORANTS août 2010 Projet de Portail des thèses SYNTHESE DE L ENQUETE DESTINEE AUX DOCTORANTS août 2010 1. Introduction Ce document synthétise les principaux résultats d une enquête qui a été menée auprès de deux panels

Plus en détail

Comment interroger PubMed pour accéder aux revues en ligne AP-HP sur Intranet

Comment interroger PubMed pour accéder aux revues en ligne AP-HP sur Intranet Comment interroger PubMed pour accéder aux revues en ligne AP-HP sur Intranet SOMMAIRE Recherche à partir d'un terme 3 Recherche à partir de plusieurs termes ou expressions 5 Recherche par mots-clés via

Plus en détail

RNV3P Recherche de pathologies émergentes

RNV3P Recherche de pathologies émergentes EPSP Ecole Doctorale Ingénierie Santé Cognition Environnement RNV3P Recherche de pathologies émergentes V Bonneterre, L Faisandier, DJ Bicout, R De Gaudemaris pour les membres du RNV3P Laboratoire Environnement

Plus en détail

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION DES NOMBRES par Jean-Luc BREGEON professeur formateur à l IUFM d Auvergne LE PROBLÈME DE LA REPRÉSENTATION DES NOMBRES On ne conçoit pas un premier enseignement

Plus en détail

Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants. cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection

Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants. cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants dans les essais cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection Anne RAISON Chef de l Unité Inspection

Plus en détail

Rôle de l ARCl. V Grimaud - UE recherche clinique - 18 mars 2011. Définitions

Rôle de l ARCl. V Grimaud - UE recherche clinique - 18 mars 2011. Définitions Rôle de l ARCl 1 Définitions ARC : Assistant de Recherche Clinique TEC : Technicien d Étude Clinique Promoteur : Personne physique ou morale qui prend l initiative de la recherche Investigateur principal

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009)

Plus en détail

Sécurisation de l accès au web pour les élèves

Sécurisation de l accès au web pour les élèves Sécurisation de l accès au web pour les élèves 1) Le dispositif Comme annoncé récemment dans un courrier de l Inspection Académique, le Rectorat a mis en place un dispositif centralisé (serveur proxy)

Plus en détail

DROIT D AUTEUR & BASES DE DONNÉES

DROIT D AUTEUR & BASES DE DONNÉES DROIT D AUTEUR & BASES DE DONNÉES Un mémento incontournable pour tous les utilisateurs du web soucieux de protéger leurs bases de données Le droit français accorde aux bases de données un système original

Plus en détail

ELECTRA : Guide d utilisation

ELECTRA : Guide d utilisation Attention, soyez attentifs aux dates d ouverture et de clôture de la campagne d avancement de grade. Le calendrier est consultable sur le portail GALAXIE, rubrique Calendriers : https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/cand_calendriers.htm

Plus en détail

Proposition émise par : Société QDATA Groupe QUANTA MEDICAL Lot II W 27 B Ankorahotra 101 Antananarivo Tél. 00 261 20 22 276 86 E-mail.

Proposition émise par : Société QDATA Groupe QUANTA MEDICAL Lot II W 27 B Ankorahotra 101 Antananarivo Tél. 00 261 20 22 276 86 E-mail. Recherche d un prestataire en charge des activités de conception graphique, intégration, Version 1-0 24 avril 2014 Proposition émise par : Société QDATA Groupe QUANTA MEDICAL Lot II W 27 B Ankorahotra

Plus en détail

Trouver l information scientifique sur Internet. Morgane Le Gall (BLP)

Trouver l information scientifique sur Internet. Morgane Le Gall (BLP) Trouver l information scientifique sur Internet Morgane Le Gall (BLP) Programme Accueil Le Web : présentation Les moteurs de recherche généralistes (n 1: Google) Les moteurs spécialisés (ex.google scholar,

Plus en détail

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE»)

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Aperçu du programme et occasions à saisir Pascal Martel Yara Bossé-Viola 8 octobre 2014 Objectifs Objectifs du

Plus en détail

Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique

Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique Pôle Qualité / Gestion des Risques 05 Janvier 2012 Plan La qualité d une recherche c est quoi? Bonnes Pratiques Cliniques (BPC) Responsabilités des

Plus en détail

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10)

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) Le document ICH Q10 sur le

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

MINISTÈRE CHARGÉ DE LA RECHERCHE

MINISTÈRE CHARGÉ DE LA RECHERCHE cerfa N 50262#08 MINISTÈRE CHARGÉ DE LA RECHERCHE PROCEDURE D'AGREMENT, AU TITRE DU CREDIT D'IMPOT-RECHERCHE, DES EXPERTS EXECUTANT POUR DES TIERS, DES OPERATIONS DE RECHERCHE ET DE DEVELOPPEMENT NOTICE

Plus en détail

INTERNET ET SANTÉ. Proposition de titre : La certification : un moyen d améliorer la qualité des sites dédiés à la santé

INTERNET ET SANTÉ. Proposition de titre : La certification : un moyen d améliorer la qualité des sites dédiés à la santé QUESTIONS REPONSES INTERNET ET SANTÉ Proposition de titre : La certification : un moyen d améliorer la qualité des sites dédiés à la santé LE CONTEXTE Dispose t-on de données relatives à la fréquentation

Plus en détail

A la pointe du mouvement ehealth

A la pointe du mouvement ehealth Autres: HealthCare Information 44_ Autres: HealthCare Information Galenica rapport annuel 2009 Lionel Decrey _«Voilà longtemps déjà que nos bases de données et solutions logicielles sur mesure contribuent

Plus en détail

Brevet fédéral. Examen final à blanc. Informaticien-ne - Tronc commun. Version 1.1.0

Brevet fédéral. Examen final à blanc. Informaticien-ne - Tronc commun. Version 1.1.0 Brevet fédéral Informaticien-ne - Tronc commun Version 1.1.0 Problème Module Points 1 15 2 14 3 10 4 10 5 14 6 16 7 15 8 20 9 21 10 14 11 16 12 15 Septembre 2011 Page 1 de 13 Problème 1 15 points Introduction

Plus en détail

Référencement dans des bases de données

Référencement dans des bases de données Marketing Site web du guide des ressources pour l édition de revues numériques Coordination : Ghislaine Chartron et Jean-Michel Salaun Doctorant en science de l'information La création numérique, ou la

Plus en détail

Dr Donatien MOUKASSA Département des sciences biomédicales Anatomie et Cytologie Pathologiques FSS, Brazzaville, Congo

Dr Donatien MOUKASSA Département des sciences biomédicales Anatomie et Cytologie Pathologiques FSS, Brazzaville, Congo COMMENT REDIGER UN PROJET DE RECHERCHE POUR UNE THESE DE MEDECINE OU UN MEMOIRE EN SCIENCES DE LA SANTE? Dr Donatien MOUKASSA Département des sciences biomédicales Anatomie et Cytologie Pathologiques FSS,

Plus en détail

F. BILLION-REY V. LACROIX

F. BILLION-REY V. LACROIX Centre Hospitalier de Lons le Saunier Service Pharmacie et Stérilisation Centrale Plaidoyer pour le développement de la Pharmacie Clinique au Centre Hospitalier de Lons le Saunier F. BILLI-REY V. LACRIX

Plus en détail

Contributions. Introduction

Contributions. Introduction Banques virtuelles de textes scientifiques, une aide possible à la veille terminologique? La généralisation de l utilisation d Internet bouleverse les habitudes des terminologues en leur permettant l accès

Plus en détail

MISE A JOUR : 04 FEVRIER 2011 PROCÉDURE D INSTALLATION. Cegid Business COMMENT INSTALLER CEGID BUSINESS V8 SOUS WINDOWS XP, VISTA ET 7

MISE A JOUR : 04 FEVRIER 2011 PROCÉDURE D INSTALLATION. Cegid Business COMMENT INSTALLER CEGID BUSINESS V8 SOUS WINDOWS XP, VISTA ET 7 PROCÉDURE D INSTALLATION Cegid Business V8 COMMENT INSTALLER CEGID BUSINESS V8 SOUS WINDOWS XP, VISTA ET 7 Sommaire 1. Introduction 2. Installation de SQL Server 2005 ou 2008 3. Installation de Cegid Business

Plus en détail

Réalisation d une Interface Utilisateur

Réalisation d une Interface Utilisateur Réalisation d une Interface Utilisateur Pour manipuler facilement les données enregistrées dans une base de données, il est nécessaire de cacher leur implantation technique dans les tables et d offrir

Plus en détail

Ressources nécessaires (avec budget)

Ressources nécessaires (avec budget) Fiche 11 : La formation des enquêteurs et l administration de l enquête Objectif Former les enquêteurs et procéder à l enquête satisfaction. Principe Répondre aux questions relatives à la formation des

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 1 LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE Le mémoire ne doit pas consister à reprendre tels quels des documents internes de l entreprise ou

Plus en détail

Optimisez vos recherches d information

Optimisez vos recherches d information 2014-2015 Optimisez vos recherches d information Bibliothèque MINES ParisTech bibliotheque@mines- paristech.fr 1 Plan de ce mémo p. 3 : Sollicitez les bibliothécaires p. 4 : Les services des bibliothèques

Plus en détail

LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES?

LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES? LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES? INTRODUCTION Depuis quelques années, un certain nombre d évolutions à la fois sociétales et professionnelles nous poussent,

Plus en détail

CONNECT Comptabilité - Liste des fonctionnalités TABLE DES MATIERES

CONNECT Comptabilité - Liste des fonctionnalités TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES I - PRESENTATION DU LOGICIEL Page 2 II - UTILISATION DU LOGICIEL A - Démarrage du logiciel Page 3 B Comment saisir les écritures Page 4 C - Les différents menus 1 - Le menu DOSSIERS

Plus en détail

Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria

Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria DESS en pharmacie hospitalière Séminaires Assurance Qualité Sion, le 21 juin 2005 Plan Définitions Historique SMQ Pharmacie des HUG Utilité RQPH

Plus en détail

Rapport final sur les priorités en matière de surveillance de la médecine

Rapport final sur les priorités en matière de surveillance de la médecine Département fédéral de l'intérieur DF) Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Protection des consommateurs Rapport final sur les priorités en matière de surveillance de la médecine

Plus en détail

Gestion de crise en Pharmacovigilance

Gestion de crise en Pharmacovigilance Cours DIU FIEC 16 octobre 2008 Véronique LAMARQUE PFIZER Senior Directeur Évaluation de Santé, Sécurité et Gestion de Risque Une définition... parmi d autres Une crise est un événement qui survient quand

Plus en détail

fichiers Exemple introductif : stockage de photos numériques

fichiers Exemple introductif : stockage de photos numériques b- La Gestion des données Parmi les matériels dont il a la charge, le système d exploitation s occupe des périphériques de stockage. Il s assure, entre autres, de leur bon fonctionnement mais il doit être

Plus en détail

Application Smartphone pour les élèves ingénieurs du réseau Polytech

Application Smartphone pour les élèves ingénieurs du réseau Polytech CAHIER DES CHARGES Application Smartphone pour les élèves ingénieurs du réseau Polytech auteur : Communication Externe validé par : Présidence 1/14 Annexe : Acronymes FEDERP : BDE : Fédération des Elèves

Plus en détail