Traitement du Cancer Prostatique Quel traitement curatif?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traitement du Cancer Prostatique Quel traitement curatif?"

Transcription

1 Traitement du Cancer Prostatique Quel traitement curatif? Guideline for the Management of Clically Localized Prostate Cancer : 2007 update. From the American Urological Association Education and Research, Inc. J Urol. Vol 177, , June Surveillance active Brachytherapie Radiothérapie externe Prostatectomie radicale Sont des options thérapeutiques appropriées en monothérapie pour un patient avec un cancer localisé. Le traitement par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU [Ablaterm ]) peut être proposé à des patients répondant aux critères de la charte AFU : patients atteints d un cancer de la prostate de stade < T2b, de score de Gleason < 7 et avec une valeur de PSA < 10 ng/ml. Le recul de la technique reste insuffisant pour juger du bénéfice à long terme. La surveillance active critères AFU. Evolutivité : Une progression est rapportée dans 20 à 40% des patients, opérés sans perte de chance après 8-9 ans (?)

2 Prostatectomie radicale = Ablation de la prostate et des vésicules séminales (VS) par voie chirurgicale. Indications : Âge < ans Espérance de vie > 10 ans Bon état général CaP localisé Plusieurs voies d abord : - Voie sus-pubienne : Incision entre le pubis et l ombilic. Modalité opératoire la plus répandue en France. - Voie périnéale : Incision entre les bourses et l anus. Modalité opératoire la moins répandue en France. - Voie cælioscopique et robotique : Aucune différence sur les résultats carcinologiques et fonctionnels par rapport à la chirurgie ouverte.

3 - Chirurgie sous AG avec ablation de la prostate et des VS - Curage ganglionnaire en début d intervention (optionnel si stade T2a et PSA < 10 ng/ml et Gleason 7 sans grade 4 majoritaire) - Suture entre la vessie et l urètre - Sonde vésicale pendant 6 jours Prostatectomie: éliminer les problèmes techniques Antécédents chirurgicaux Col vésical cicatriciel cat c Plaques herniaires Hanches gelées Antécédents médicaux Coronaropathies (stents actifs ) Emphysème sévère, BPCO, HTIC Pathologies neurologiques Obésité morbide

4 Radiothérapie externe Radiothérapie externe: éliminer les problèmes techniques = Radiothérapie externe conformationnelle avec irradiation prostatique de 70 grays (Gs) minimum. i Traitement sur 2 mois avec 5 séances par semaine si possible, Escalade de dose à l étude (76Gs, 80 Gs, ), Progrés constants : Radiothérapie avec modulation d intensité (MI). Antécédent de radiothérapie pelvienne volume prostatique important et/ou syndrome obstructif antécédent de chirurgie pelvienne vessie de lutte; continence urinaire ou anale Pathologie recto-sigmoïdienne active prothèses de hanche bilatérales obésité Curiethérapie = mise en place temporaire ou définitive de grains radioactifs dans la prostate Photo 3 : Patient en position de la taille Photo 1 : Grains de curiethérapie Photo 2 : Boîtier à l intérieur duquel sont rangés toutes les aiguilles avant implantation Photo 4 : Mise en place de la sonde endorectale qui est fixée à la table

5 Photo 5 : positionnement des grains à travers le cadran numéroté qui est solidaire de la sonde endo-rectale Photo 7 : Visualisation par échographie des différents grains hyperéchogènes Photo 6 : Vérification de la bonne profondeur de l aiguille Photo 8 : Courbes dosimétriques calculant les zones de sur et sous-dosages Curiethérapie: éliminer les problèmes techniques Volume prostatique > 50 cc risque plus élevé de rétention risque d interférence avec l arche pubien Symptômes obstructifs score IPSS débitmétrie lobe médian Antécédents de résection endoscopique Photo 9 : Radiographie post-implantation de grains d iode 125 dans la prostate En France réservée aux cancer de grade I, à faibles risques évolutifs.

6 Tous les traitements ont des effets secondaires. mais les progrès sont constants Conclusion: que dire au patient? Le cancer de la prostate est une maladie grave mais pas toujours létale. Il évolue le plus souvent lentement, parfois pendant plus de 10 ans Un décès dû à une autre cause peut survenir pendant cette évolution prolongée... Tous les cancers n ont pas la même évolutivité, certains sont plus agressifs Que dire au patient? Que dire au patient? Le dosage du PSA et le toucher rectal permettent d évoquer son diagnostic dans la plupart des cas. Une valeur normale de PSA n'est pas une certitude de l'absence d'un cancer : un cancer de très faible volume peut être présent : nécessité d un suivi Un résultat de PSA anormal ne signifie pas nécessairement qu'il existe un cancer. Les biopsies prostatiques sont nécessaires pour établir un diagnostic de certitude. Des biopsies négatives n'excluent pas la présence d'un cancer. Il est parfois nécessaire de refaire des biopsies dans le cas où les premières biopsies sont négatives et/ou les tests restent très suspects.

7 Que dire au patient? Merci pour votre attention! Le traitement curatif peut entraîner des conséquences sur le plan urinaire et sexuel quelles que soient ses modalités, Le traitement peut augmenter l espérance de vie spécifique (liée au cancer), pour la plus grande partie mais pas pour tous les patients...

Le cancer de prostate. AMPPU du 25/09/2004 J.P.Pellerin A.Six J.M.Suty

Le cancer de prostate. AMPPU du 25/09/2004 J.P.Pellerin A.Six J.M.Suty Le cancer de prostate AMPPU du 25/09/2004 J.P.Pellerin A.Six J.M.Suty Cas clinique n 1 50 ans asymptomatique PSA = 2,35 ng/ml L/T = 11% TR normal echo normale Cas clinique n 1 50 ans asymptomatique PSA

Plus en détail

La curiethérapie de la prostate

La curiethérapie de la prostate Fiche 5 La curiethérapie de la prostate En quoi consiste une curiethérapie de la prostate? Une curiethérapie de la prostate consiste à mettre en place à l intérieur de la prostate des sources radioactives,

Plus en détail

PSA ET CANCER DE LA PROSTATE

PSA ET CANCER DE LA PROSTATE PSA ET CANCER DE LA PROSTATE Grâce à la découverte d un marqueur sérique de la prostate, l antigène spécifique de la prostate* (PSA), la prise en charge des patients atteints d un cancer de la prostate

Plus en détail

Informations générales

Informations générales Traitement du cancer de prostate. Enquête OPEPS Cette enquête de pratiques est réalisée dans le cadre de l évaluation OPEPS (Office Parlementaire d Evaluation des Politiques de Santé). Son objectif est

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE QUEL TRAITEMENT POUR QUEL PATIENT? Pr M. ZERBIB Hôpital Cochin, Paris Cancer localisé de la prostate: les acquis d une décennie Diagnostic précoce Evaluation plus précise : biopsies,

Plus en détail

Cancers de prostate du «sujet âgé» Bénéfices des techniques de radiothérapie de haute précision. Bruno Chauvet

Cancers de prostate du «sujet âgé» Bénéfices des techniques de radiothérapie de haute précision. Bruno Chauvet Cancers de prostate du «sujet âgé» Bénéfices des techniques de radiothérapie de haute précision Bruno Chauvet Age et cancer de prostate 15% 55% 30% Traitement du cancer localisé Prostatectomie radicale

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale du cancer de la prostate. Hervé Baumert

Prise en charge chirurgicale du cancer de la prostate. Hervé Baumert Prise en charge chirurgicale du cancer de la prostate Hervé Baumert 1 70 000 nouveaux cas/ an EPIDEMIOLOGIE 1 er cancer en fréquence 1 homme sur 6 entre 60-80 ans 3éme cause de décès par cancer : 9000

Plus en détail

Cancer de la prostate

Cancer de la prostate Informations destinées aux patients Une attention particulière est portée sur le traitement par Curiethérapie (Implants permanents d Iode125) Sommaire 1 Rappels anatomiques 2 Cancer de la prostate 2 1

Plus en détail

Indications thérapeutiques dans le cancer de la prostate non métastatique selon les critères pronostiques- Recommandations et choix du malade

Indications thérapeutiques dans le cancer de la prostate non métastatique selon les critères pronostiques- Recommandations et choix du malade Indications thérapeutiques dans le cancer de la prostate non métastatique selon les critères pronostiques- Recommandations et choix du malade Marine CABOURG - Pr DUBRAY Centre Henri Becquerel - ROUEN 27

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE Généralités Incidence (France 2012 (estimations)): 56841cas par an 1 er cancer chez l hommel Pic d incidence d et âge médian m : 70ans Mortalité (France 2012) : 8950 décès d s par

Plus en détail

La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification.

La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification. La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification. Pierre CONORT Service d Urologie Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière

Plus en détail

Cancer prostatique : Etat des lieux

Cancer prostatique : Etat des lieux Cancer prostatique : Etat des lieux - Epidémiologie en quelques chiffres - Dépistage - Diagnostic - Nouvelles données thérapeutiques - Chirurgie avec assistance robotique EPU B Dr B. DUQUESNOY Dr F. OLIVIER

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE Il peut se présenter sous la forme d une tumeur localisée (circonscrite à la prostate) ou sous une forme évoluée, avec des métastases ganglionnaires et osseuses. La prostate est une

Plus en détail

Suivi du cancer de la Prostate. Reunion du 14 mars 2017 Dr Sophie Maillard

Suivi du cancer de la Prostate. Reunion du 14 mars 2017 Dr Sophie Maillard Suivi du cancer de la Prostate Reunion du 14 mars 2017 Dr Sophie Maillard Cas clinique Surveillance Post Opératoire Mr L Georges, 52 ans ATCD HTA, reflux gastro-oesophagien ATCD familiaux cancers mammaires

Plus en détail

Item 307 (ex item 156) Tumeurs de la prostate Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 307 (ex item 156) Tumeurs de la prostate Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 307 (ex item 156) Tumeurs de la prostate Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 1.1. Anatomie élémentaire... 3 1.2. Histologie... 3 2. Épidémiologie...

Plus en détail

Radiothérapie et curiethérapie de prostate

Radiothérapie et curiethérapie de prostate Prise en charge des cancers urologiques chez le sujet âgé Communication n 3 : Avis du Radiothérapeute Radiothérapie et curiethérapie de prostate Stéphane GUERIF (Poitiers) Niort le 7 mars 2013 Faut-il

Plus en détail

CANCER DE PROSTATE. Diagnostic. Anapath FDR. Dépistage : recos AFU Modes de révélation PSA. > 50 ans : Premier K de l H > 50 ans

CANCER DE PROSTATE. Diagnostic. Anapath FDR. Dépistage : recos AFU Modes de révélation PSA. > 50 ans : Premier K de l H > 50 ans CANCER DE PROSTATE FDR > 50 ans : Premier K de l H > 50 ans Hérédité : 2 parents au 1er degré 1 parent avant 55 ans Ethnie : Afro-antillais +++ Anapath ADK ++++++ (90%) Hormono-dépendant ++ 2 caractéristiques

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE SOMMAIRE : Qu est-ce-que le cancer de la prostate? Le cancer de la prostate en chiffres Les symptômes Diagnostic Examens complémentaires Traitements et conséquences Rôle de l AS Bibliographie

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE. Soirée Robot Chirurgical Les PSA. Cancer prostatique : Etat des lieux QUESTIONS. Cancer de la prostate : - Faut-il dépister? - Comment?

EPIDEMIOLOGIE. Soirée Robot Chirurgical Les PSA. Cancer prostatique : Etat des lieux QUESTIONS. Cancer de la prostate : - Faut-il dépister? - Comment? EPIDEMIOLOGIE Soirée Robot Chirurgical Les PSA 27 mai 2011 Expert: Dr François Olivier et Dr Jorge Villamizar Formateur: Dr Dominique Dupuis -EPU Amiens Sud: Association de formation médicale -Loi du 1

Plus en détail

ETUDE DE LA QUALITE ET DE LA PLURIDISCIPLINARITE DE LA PRISE EN CHARGE INITIALE DES PATIENTS ATTEINTS DE CANCER PROSTATIQUE EN MIDI-PYRENEES Date de remplissage du questionnaire : /_/_/ /_/_/_/_/ INFORMATIONS

Plus en détail

Essais cliniques : Cancer de la prostate

Essais cliniques : Cancer de la prostate Essais cliniques : Cancer de la prostate Sommaire des protocoles Page Adénocarcinome de la prostate - GETUG - 17 Étude randomisée multicentrique comparant une radiothérapie adjuvante immédiate associée

Plus en détail

Résumé des controverses sur le dépistage du Cancer de la Prostate

Résumé des controverses sur le dépistage du Cancer de la Prostate Résumé des controverses sur le dépistage du Cancer de la Prostate Marc VERGNOLLES & Grégoire ROBERT 24 Juin 2015 Polémique! 2003 : l AFU se positionne en faveur d un dépistage «individuel» 2004 : l ANAES

Plus en détail

Le cancer de la prostate à haut risque : les controverses de la prise en charge M.HAROUNI/ K.CHETTIBI

Le cancer de la prostate à haut risque : les controverses de la prise en charge M.HAROUNI/ K.CHETTIBI Le cancer de la prostate à haut risque : les controverses de la prise en charge M.HAROUNI/ K.CHETTIBI AAU, Hôtel El Auras si 13 Décembre 2014 Pourquoi le cancer de la prostate à haut risque est sujet à

Plus en détail

Item n 156 : Tumeurs de la prostate

Item n 156 : Tumeurs de la prostate Épidémiologie Item n 156 : Tumeurs de la prostate Cancer le plus fréquent chez lʼhomme Histologie : adénocarcinome FDR : âge élevé, ATCD familiaux de cancer de la prostate, ethnie (noire) Anatomopathologie

Plus en détail

Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU»

Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU» Clinique de chirurgie urologique et de transplantation rénale EHS DAKSI CONSTANTINE Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU» LOUCIF.M SAYOUD.R DAHDOUH.A Plan : I/- Introduction II/- Classification III-Les

Plus en détail

Item 123 (Item 247) Hypertrophie bénigne de la prostate EVALUATIONS

Item 123 (Item 247) Hypertrophie bénigne de la prostate EVALUATIONS Item 123 (Item 247) Hypertrophie bénigne de la prostate EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Quels sont les diagnostics différentiels de l HBP? A - Vessie neurologique B - Cancer de la prostate C - Sténose

Plus en détail

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016 Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie 13-15 octobre 2016 Dr Isabelle Brenot-Rossi Institut Paoli-Calmettes plan Cancers des voies

Plus en détail

Indications de la radiothérapie

Indications de la radiothérapie traitements, soins et innovation MAI 2009 Indications de la radiothérapie CANCER De la prostate COLLECTION recommandations & référentiels OUTIL D AIDE À LA DÉCISION CONSENSUS D EXPERTS À PARTIR DE RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Le cancer de la prostate. l information du patient

Le cancer de la prostate. l information du patient Le cancer de la prostate l information du patient La prostate et le cancer de la prostate La prostate est une petite glande située dans le système reproducteur masculin. Elle présente approximativement

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate

Le dépistage du cancer de la prostate Le dépistage du cancer de la prostate Quelle information faut-il donner au patient avant d envisager un dosage du PSA ou un toucher rectal? Le cancer de la prostate : histoire naturelle Le cancer de la

Plus en détail

Dr Alexis HUGENTOBLER Médecin Nucléaire Hôpital Privé de la Louvière Lille NordTEP - Lille TEP de l Union- Roubaix

Dr Alexis HUGENTOBLER Médecin Nucléaire Hôpital Privé de la Louvière Lille NordTEP - Lille TEP de l Union- Roubaix Dr Alexis HUGENTOBLER Médecin Nucléaire Hôpital Privé de la Louvière Lille NordTEP - Lille TEP de l Union- Roubaix Oncomel le 2 juillet 2014 Indication AMM : - Recherche de maladie résiduelle : Diminution

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 7 mai 2014 relatif à la prise en charge au titre de l article L. 165-1-1 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE LA PROSTATE

ECHOGRAPHIE DE LA PROSTATE ECHOGRAPHIE DE LA PROSTATE Anatomie (1) Structures canalaires intraprostatiques : urètre canaux éjaculateurs utricule Anatomie (2) Deux lobes 3 étages : Base Milieu apex Anatomie zonale : zone périphérique

Plus en détail

PROSTATE/AUTRES LOCALISATIONS

PROSTATE/AUTRES LOCALISATIONS PROSTATE/AUTRES LOCALISATIONS Les cancers les plus fréquents chez l homme - Prostate (25 %) - Poumon (14 %) - colo-rectal (12 %) - Voies aérodigestives supérieures (11 %) Nombre de nouveaux cas en 2010

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE Mis à jour le lundi 19 novembre 2012 Dr Bertrand Guillonneau Le cancer de la prostate est une maladie fréquente : c est en France et dans les pays développés occidentaux le premier

Plus en détail

Les VIèmes journées internationales de cancérologie de Constantine 15-17 OCTOBRE 2010

Les VIèmes journées internationales de cancérologie de Constantine 15-17 OCTOBRE 2010 Les VIèmes journées internationales de cancérologie de Constantine 15-17 OCTOBRE 2010 LA PROSTATECTOMIE RADICALE L EXPERIENCE DU SERVICE D UROLOGIE DU CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE BAB-EL-OUED Alger K.BENAKILA,

Plus en détail

LE dépistage du cancer de la prostate. Mon avis compte!

LE dépistage du cancer de la prostate. Mon avis compte! LE dépistage du cancer de la prostate Mon avis compte! Table des matières LE DÉPISTAGE : VOUS AVEZ LE CHOIX 3 Qu est ce que le cancer de la prostate? 4 Qu est ce que le dépistage du cancer de la prostate?

Plus en détail

Docteurs Mondet et Boyer

Docteurs Mondet et Boyer VOUS AVEZ DES QUESTIONS CONCERNANT LE DEPISTAGE ET LA DETECTION PRECOCE DU CANCER DE PROSTATE? VOICI QUELQUES ELEMENTS DE REPONSE. POURQUOI? POURQUOI PAS? POUR QUI? COMMENT? Docteurs Mondet et Boyer 05/01/2015

Plus en détail

Collection 24 heures / Pôle : Cancérologie - Hématologie

Collection 24 heures / Pôle : Cancérologie - Hématologie Dossier N 1 Vous recevez-en consultation un homme de 59 ans, adressé par son médecin traitant. Ce patient, juriste à la retraite est marié et a 2 enfants. Dans ses antécédents, on retrouve un tabagisme

Plus en détail

En lien Lettre à un homme de plus de 50 ans qui se pose la question de l utilité ou non du dépistage du cancer de la prostate

En lien Lettre à un homme de plus de 50 ans qui se pose la question de l utilité ou non du dépistage du cancer de la prostate Point de vue du Pr Georges Fournier Au cœur du débat entre les «pour» et les «contre» le dépistage du cancer de la prostate, les hommes de plus de 50 ans sont indécis. Leur demande répétée nous a conduit

Plus en détail

Cancer de la prostate Recommandations Thérapeutiques. Pr GHADOUANE MOHAMMED

Cancer de la prostate Recommandations Thérapeutiques. Pr GHADOUANE MOHAMMED Cancer de la prostate Recommandations Thérapeutiques Pr GHADOUANE MOHAMMED Tumeurs de risque faible Tumeurs de risque faible L espérance de vie du patient, des morbidités associées, l information donnée

Plus en détail

Chirurgie du cancer de la prostate. C.H. Rochat

Chirurgie du cancer de la prostate. C.H. Rochat Chirurgie du cancer de la prostate C.H. Rochat Conférence PROSCA Genève, 17 septembre 2009 Traitement chirurgical : prostatectomie radicale La prostate, comme un sommet, peut être approchée par différentes

Plus en détail

Incontinence urinaire masculine

Incontinence urinaire masculine Incontinence urinaire masculine «Toute perte involontaire d urine dont se plaint le patient» (International Continence Society, Abrams and Coll, 2003) A distinguer des «gouttes retardataires» en fin de

Plus en détail

Prostatectomie radicale robotisée : résultats d une série de 266 cas ( ) C.-H. Rochat, J. Sauvain

Prostatectomie radicale robotisée : résultats d une série de 266 cas ( ) C.-H. Rochat, J. Sauvain Prostatectomie radicale robotisée : résultats d une série de 266 cas (2003-2007) C.-H. Rochat, J. Sauvain Genève le 29 février 2008 Prostate (Pet CT) http://www.gfmer.ch/video/pet.mpg Cancer de la prostate

Plus en détail

Diagnostic du cancer de prostate et de sa récidive Le point de vue du radiologue

Diagnostic du cancer de prostate et de sa récidive Le point de vue du radiologue Diagnostic du cancer de prostate et de sa récidive Le point de vue du radiologue O. Rouvière Service d imagerie urinaire et vasculaire Hôpital E. Herriot, Lyon Plan 1. Détection du cancer avant biopsie

Plus en détail

Destruction par ultrasons focalisés de haute intensité par voie rectale d un adénocarcinome localisé de la prostate

Destruction par ultrasons focalisés de haute intensité par voie rectale d un adénocarcinome localisé de la prostate AVIS SUR LES ACTESE Destruction par ultrasons focalisés de haute intensité par voie rectale d un adénocarcinome localisé de la prostate Classement CCAM : 08.03.01.01 - code : JGNJ900 Décembre 2010 Ce document

Plus en détail

Cancer de la prostate: Dépistage? Dr Laurent Zini - Dr Bertrand Tiry Chirurgiens Urologues- Clinique de Saint Omer

Cancer de la prostate: Dépistage? Dr Laurent Zini - Dr Bertrand Tiry Chirurgiens Urologues- Clinique de Saint Omer Cancer de la prostate: Dépistage? Dr Laurent Zini - Dr Bertrand Tiry Chirurgiens Urologues- Clinique de Saint Omer 03 21 38 66 87 S Recommandations S Guides ALD élaborés conjointement par l INCa et l HAS

Plus en détail

Cancer de la prostate

Cancer de la prostate Cancer de la prostate 17 juin 2003 Luc Cormier Prostatectomie radicale Prostatectomie radicale Technique chirurgicale Vésiculo-prostatectomie Prostatectomie radicale Indications pt1c, T2a et T2b Gleason

Plus en détail

Présentation et organisation du département

Présentation et organisation du département Présentation et organisation du département L Urologie est la spécialité médicochirurgicale qui traite les maladies de l appareil urinaire, de l homme et de la femme, et de l appareil génital de l homme.

Plus en détail

Atelier : prostate, pathologie urologique, vieillissement et troubles de la coagulation. Dr Thierry Lambert

Atelier : prostate, pathologie urologique, vieillissement et troubles de la coagulation. Dr Thierry Lambert Atelier : prostate, pathologie urologique, vieillissement et troubles de la coagulation Dr Thierry Lambert La prostate Problème : La prévalence de l hypertrophie bénigne de la prostate est de : 42 % entre

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Pancréas

Thésaurus du Cancer du Pancréas Thésaurus du Cancer du Pancréas 1 Classification TNM TX T0 Tis T1 T2 T3 T4 Renseignements insuffisants pour classer la tumeur primitive. Pas de signe de tumeur primitive. Carcinome in situ. Tumeur limitée

Plus en détail

COMMUNIQUÉ CLINIQUE DU CANCER DE LA PROSTATE DU CHUL (CHUQ)

COMMUNIQUÉ CLINIQUE DU CANCER DE LA PROSTATE DU CHUL (CHUQ) COMMUNIQUÉ CLINIQUE DU CANCER DE LA PROSTATE DU CHUL (CHUQ) 2705, boul. Laurier, Ste-Foy, Québec, Canada G1V 4G2 Tél.: (418) 654-2291; Fax.: (418) 654-2732 Courriel: Fernand.Labrie@crchul.ulaval.ca Il

Plus en détail

Cancer prostatique traité par ultrasons focalisés s de haute intensité:

Cancer prostatique traité par ultrasons focalisés s de haute intensité: Cancer prostatique traité par ultrasons focalisés s de haute intensité: détection des récidives r locales par IRM O Rouvière, N Girouin, L Glas, A Ben Cheikh, A Gelet, F Mège-Lechevallier, D Lyonnet Hôpital

Plus en détail

PLACE DE LA CHIRURGIE EN ONCO-UROLOGIE

PLACE DE LA CHIRURGIE EN ONCO-UROLOGIE PLACE DE LA CHIRURGIE EN ONCO-UROLOGIE Pr François Kleinclauss Service d Urologie et Transplantation Rénale CHU de Besançon FACTEURS DE CHOIX DU TRAITEMENT Classification pronostique de d Amico - PSA -

Plus en détail

Vaporisation prostatique par laser Greenlight

Vaporisation prostatique par laser Greenlight Vaporisation prostatique par laser Greenlight Site des urologues de la polyclinique de Picardie Amiens Adresse du site : www.docvadis.fr/www.urologie-polycliniquedepicardie Vous allez être opéré d un adénome

Plus en détail

L A P R I S E E N C H A R G E D U C A N C E R D E L A P R O S T A T E

L A P R I S E E N C H A R G E D U C A N C E R D E L A P R O S T A T E Le 17 juillet 2012 L E S A P P O R T S D E L I R M D A N S L A P R I S E E N C H A R G E D U C A N C E R D E L A P R O S T A T E Le cancer de la prostate concerne environ 300 000 hommes en France. En 2010,

Plus en détail

Quand proposer une surveillance du cancer de la prostate? Dr. Alexandre de la Taille

Quand proposer une surveillance du cancer de la prostate? Dr. Alexandre de la Taille Quand proposer une surveillance du cancer de la prostate? Dr. Alexandre de la Taille CHU Mondor, Créteil Recommandations des instances scientifiques Surveillance est admise si : Cancer cliniquement localisé

Plus en détail

TEP A LA FLUOROMETHYLCHOLINE -(18F) ET CANCER DE LA PROSTATE. Médecine Nucléaire Hôpital Tenon

TEP A LA FLUOROMETHYLCHOLINE -(18F) ET CANCER DE LA PROSTATE. Médecine Nucléaire Hôpital Tenon TEP A LA FLUOROMETHYLCHOLINE -(18F) ET CANCER DE LA PROSTATE Médecine Nucléaire Hôpital Tenon FDG ET CANCER DE LA PROSTATE Utilisation non recommandée: Faible activité glycolytique de ce cancer Forte excrétion

Plus en détail

Identité de l Étudiant

Identité de l Étudiant Identité de l Étudiant Année Universitaire:.. Nom et Prénom :... Téléphone :... Adresse Electronique :... CNE :... Niveau d étude :... Période de Stage :... Tuteur :... Présentation du service Localisation

Plus en détail

Le cancer de la prostate : Prendre des décisions éclairées

Le cancer de la prostate : Prendre des décisions éclairées Le cancer de la prostate : Prendre des décisions éclairées Renseignements sur votre diagnostic et vos options de traitement MON PROFIL Nom : Adresse : Téléphone : INTRODUCTION Il peut être très inquiétant

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE. Dr M.SOUDANI

CANCER DE LA PROSTATE. Dr M.SOUDANI CANCER DE LA PROSTATE Dr M.SOUDANI I- INTRODUCTION : o Le cancer de la prostate (adénocarcinome prostatique) est devenu un problème de santé publique de premier plan. o Deux facteurs sont principalement

Plus en détail

Sommaire 80 questions d hommes concernés

Sommaire 80 questions d hommes concernés Sommaire 80 questions d hommes concernés I. La prostate, sa localisation, ses fonctions et sa cancérisation... 19 1. Où se situe la prostate et à quoi sert-elle?... 20 2. Comment est constituée la prostate?

Plus en détail

ABLATHERM Principes, indications, résultatsr

ABLATHERM Principes, indications, résultatsr ABLATHERM Principes, indications, résultatsr Dr SAVAREUX Laurent Urologue Andrologue dr.savareux@gmail.com Clinique La Châtaigneraie Clinique de La Plaine CENTRE D UROLOGIE AUVERGNE www.urologie-auvergne.com

Plus en détail

Résultats Enquête «Réalisation des biopsies prostatiques» Nombre total d'enregistrements dans le questionnaire: 331

Résultats Enquête «Réalisation des biopsies prostatiques» Nombre total d'enregistrements dans le questionnaire: 331 s Enquête «Réalisation des biopsies prostatiques» Nombre total d'enregistrements dans le questionnaire: 331 Question N 001 : Dans votre établissement, combien de lits avez-vous en Urologie? aucun 8 2.42%

Plus en détail

CURIETHÉRAPIE DANS LE CANCER

CURIETHÉRAPIE DANS LE CANCER Programme du Forum du C.C. AFU Congrès de l'afu 2000 CURIETHÉRAPIE DANS LE CANCER DE PROSTATE Modérateurs : C. COULANGE - F. RICHARD 1 2 Sommaire Introduction 5 C. COULANGE, F. RICHARD Quels centres pratiquent

Plus en détail

L ADÉNOME DE LA PROSTATE

L ADÉNOME DE LA PROSTATE L ADÉNOME DE LA PROSTATE Pr François Desgrandchamps Damien Chavanat collection SPECIMEN 1 L ADÉNOME DE LA PROSTATE Pr François Desgrandchamps 2 Damien Chavanat 3 collection avant propos L adénome de la

Plus en détail

L Urostation Une nouvelle technique de PBP.. résultat de 10 années de recherche et de collaborations au CHU de Grenoble

L Urostation Une nouvelle technique de PBP.. résultat de 10 années de recherche et de collaborations au CHU de Grenoble L Urostation Une nouvelle technique de PBP.. résultat de 10 années de recherche et de collaborations au CHU de Grenoble Pr JL Descotes, Clinique d urologie et de Transplantation rénale CHU Grenoble Rappels

Plus en détail

Quand la maladie est au devant de la difficulté sexuelle

Quand la maladie est au devant de la difficulté sexuelle Quand la maladie est au devant de la difficulté sexuelle Les troubles urinaires du bas appareil chez l homme B Cuzin, Lyon Rappels Ratio des troubles sexuels chez les patients porteurs de TUBA, versus

Plus en détail

Etude EFFECT. Formulaire d enregistrement prospectif

Etude EFFECT. Formulaire d enregistrement prospectif Etude EFFECT Formulaire d enregistrement prospectif Les variables marquées d un REQ en exposant sont des variables à remplir obligatoirement. Les variables avec sont des variables single-select ; on ne

Plus en détail

Suivi des Cancer Urologiques. Steven P Lapointe MD, FRCSC Urologue Cité de la Santé de Laval 23 février 2013

Suivi des Cancer Urologiques. Steven P Lapointe MD, FRCSC Urologue Cité de la Santé de Laval 23 février 2013 Suivi des Cancer Urologiques Steven P Lapointe MD, FRCSC Urologue Cité de la Santé de Laval 23 février 2013 Conflits d intérêt Comité Consultatif AMGEN ASTELLAS GSK Cancers Urologiques Le suivi des cancers

Plus en détail

IRM et prostate: Pour qui, pourquoi et comment? Dr. Stéphane B. Van den Broeck Radiologue Saint-Luc Bouge

IRM et prostate: Pour qui, pourquoi et comment? Dr. Stéphane B. Van den Broeck Radiologue Saint-Luc Bouge IRM et prostate: Pour qui, pourquoi et comment? Dr. Stéphane B. Van den Broeck Radiologue Saint-Luc Bouge 25/10/2014 Objectifs Qui sont les patients qui entrent dans notre département pour bénéficier d

Plus en détail

CONSENTEMENT ECLAIRE Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette transobturatrice de compression de l urètre bulbaire

CONSENTEMENT ECLAIRE Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette transobturatrice de compression de l urètre bulbaire 1/5 CONSENTEMENT ECLAIRE Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette transobturatrice de compression de l urètre bulbaire Cher patient, Cette fiche d information est rédigée

Plus en détail

Cancer de la prostate

Cancer de la prostate Cancer de la prostate Qui dépister, qui traiter, comment et quelles conséquences? Drs Pellerin, Ferchaud Urologie St ANDRE Metz, 6.01.2009 1 Prostate «Personne n a jamais été fichu de savoir à quoi elle

Plus en détail

LES TRAITEMENTS DES CANCERS DE LA PROSTATE

LES TRAITEMENTS DES CANCERS DE LA PROSTATE OCTOBRE 2016 GUIDES PATIENTS LES TRAITEMENTS DES CANCERS DE LA PROSTATE L Institut national du cancer (INCa) est l agence nationale sanitaire et scientifique chargée de coordonner la lutte contre le cancer

Plus en détail

Collection 24 heures / Pôle : Cancérologie - Hématologie

Collection 24 heures / Pôle : Cancérologie - Hématologie Dossier N 1 Vous recevez-en consultation un homme de 59 ans, adressé par son médecin traitant. Ce patient, juriste à la retraite est marié et a 2 enfants. Dans ses antécédents, on retrouve un tabagisme

Plus en détail

Dr HECTOR Eric Dr MEURIOT Sabine Dr VOITOT Jean Baptiste IMANORD HPVA, 22 avenue de la reconnaissance VILLENEUVE D ASCQ

Dr HECTOR Eric Dr MEURIOT Sabine Dr VOITOT Jean Baptiste IMANORD HPVA, 22 avenue de la reconnaissance VILLENEUVE D ASCQ Dr HECTOR Eric Dr MEURIOT Sabine Dr VOITOT Jean Baptiste IMANORD HPVA, 22 avenue de la reconnaissance VILLENEUVE D ASCQ plan Les techniques d imagerie en médecine nucléaire et les traceurs Les indications

Plus en détail

Dépistage. Organisé ou individuel. Dr Mariam ARVIS.

Dépistage. Organisé ou individuel. Dr Mariam ARVIS. Dépistage Organisé ou individuel Dr Mariam ARVIS www.ccmsa.msanet Dépistage Le dépistage est une démarche qui vise à détecter, au plus tôt, en l absence de symptôme, des signes d'une maladie avant qu'elle

Plus en détail

Cancer de la prostate (156) Pr. JL Lagrange Mars 2006 (mise à jour mars 2006)

Cancer de la prostate (156) Pr. JL Lagrange Mars 2006 (mise à jour mars 2006) 1. Introduction Cancer de la prostate (156) Pr. JL Lagrange Mars 2006 (mise à jour mars 2006) Le cancer de la prostate est un cancer fréquent dont la prise en charge pluridisciplinaire repose sur l analyse

Plus en détail

Journée nationale de la Prostate septembre The Desk Guénola Désveaux :

Journée nationale de la Prostate septembre The Desk Guénola Désveaux : DOSSIER DE PRESSE Journée nationale de la Prostate 2012 19 septembre 2012 Contacts : The Desk Guénola Désveaux : 01 49 24 58 42 06 64 39 30 56 g.desveaux@thedesk.fr GHPSJ - Direction du développement et

Plus en détail

Les cancers de la prostate

Les cancers de la prostate A qui en parler? Vous cherchez de l aide ou d autres infos? Vous avez besoin de parler? Vous cherchez des informations sur un type de cancer ou ses possibilités de traitement? Vous voulez savoir comment

Plus en détail

DIAGNOSTIC DU CANCER DE L'OVAIRE

DIAGNOSTIC DU CANCER DE L'OVAIRE DIAGNOSTIC DU CANCER DE L'OVAIRE Les signes cliniques ou la consultation médicale Le cancer de l ovaire est le plus souvent diagnostiqué à un stade évolué de la maladie car il peut évoluer longtemps sans

Plus en détail

HBP (Hypertrophie bénigne de la Prostate) Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis

HBP (Hypertrophie bénigne de la Prostate) Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis HBP HBP (Hypertrophie bénigne de la Prostate) Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Dr A. de GOUVELLO MG-Urologie-St Louis Description - Diagnostic Traitements

Plus en détail

Dr Marie CHARISSOUX. CRLC Montpellier

Dr Marie CHARISSOUX. CRLC Montpellier Cancer de la prostate Prise en charge du sujet âgé Dr Marie CHARISSOUX Département de radiothérapie CRLC Montpellier Rapport d oncogériatrie INCA 2009 Etat des lieux et perspectives en oncogériatrie i

Plus en détail

Dossier de Presse. Photographies disponibles au Service de presse

Dossier de Presse. Photographies disponibles au Service de presse Dossier de Presse L Institut Curie, pionnier en France et référent en Europe Une nouvelle procédure de curiethérapie dans les cancers localisés de la prostate : un bénéfice réel pour le patient Conférence

Plus en détail

KCE Report 194 & 226 Cancer de la prostate localisé 1 1. ALGORITHME

KCE Report 194 & 226 Cancer de la prostate localisé 1 1. ALGORITHME KCE Report 194 & 226 Cancer de la prostate localisé 1 1. ALGORITHME 2 Cancer de la Prostate Localisé KCE Report 194 & 226 2. RECOMMANDATIONS Le rapport scientifique contenant plus d information de base

Plus en détail

RETENTION AIGUE/CHRONIQUE DES URINES. Le point de vue de l urologue. Rétention vésicale : les causes. Augmentation des résistances uréthrales

RETENTION AIGUE/CHRONIQUE DES URINES. Le point de vue de l urologue. Rétention vésicale : les causes. Augmentation des résistances uréthrales RETENTION AIGUE/CHRONIQUE DES URINES Le point de vue de l urologue JF HERMIEU Clinique urologique CHU Bichat Paris Rétention vésicale : les causes - Augmentation des résistances uréthrales - Diminution

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du col utérin

Thésaurus du Cancer du col utérin Thésaurus du Cancer du col utérin - 1 - Bilan pré thérapeutique Diagnostic d un micro infiltrant sur pièce de conisation - Ia1, limites saines : pas d autre investigation - Ia1, limites non saines ou emboles

Plus en détail

Facteurs favorisants. Epidémiologie CANCER DE LA PROSTATE

Facteurs favorisants. Epidémiologie CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE Dr. B. WAGNER Service d Urologie, NHC STRASBOURG. Epidémiologie Cancer le plus fréquent après 50 ans. Incidence 75 / 100 000 par an. Deuxième cause de décès par cance chez l homme

Plus en détail

Recherche Information - prévention - dépistage Actions pour les malades et leurs proches. Le cancer de la prostate

Recherche Information - prévention - dépistage Actions pour les malades et leurs proches. Le cancer de la prostate Recherche Information - prévention - dépistage Actions pour les malades et leurs proches Le cancer de la prostate G R A N D P U B L I C Le cancer de la prostate Le cancer de la prostate est aujourd hui

Plus en détail

Le diagnostic du cancer de la prostate

Le diagnostic du cancer de la prostate Le diagnostic du cancer de la prostate Le diagnostic du cancer de la prostate à un stade précoce Le cancer de la prostate est actuellement le plus fréquent et la deuxième cause de mortalité par cancer

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate par PSA

Le dépistage du cancer de la prostate par PSA Le dépistage du cancer de la prostate par PSA La prostate La prostate est une petite glande de la taille d une châtaigne, située juste sous la vessie. Elle est traversée par le canal de l urètre, par où

Plus en détail

Evaluation individuelle Du 22 24 mars 2013

Evaluation individuelle Du 22 24 mars 2013 PRINTEMPS DE L AFCOR Le Cancer de la Prostate Evaluation individuelle Du 22 24 mars 2013 QCM CaP à haut risque Place de la chirurgie Pr Michel SOULIE Question 1 Parmi les propositions suivantes concernant

Plus en détail

LES PATHOLOGIES PROSTATIQUES : ADENOME ET CANCER GENERALITES 19/07/2011. Glande exocrine Muscles lisses

LES PATHOLOGIES PROSTATIQUES : ADENOME ET CANCER GENERALITES 19/07/2011. Glande exocrine Muscles lisses LES PATHOLOGIES PROSTATIQUES : ADENOME ET CANCER Glande exocrine Muscles lisses GENERALITES Développement sous l influence de la testostérone 2 zones: - Prostate centrale HBP - Prostate périphérique Cancer

Plus en détail

LES PATHOLOGIES PROSTATIQUES : ADENOME ET CANCER

LES PATHOLOGIES PROSTATIQUES : ADENOME ET CANCER LES PATHOLOGIES PROSTATIQUES : ADENOME ET CANCER GENERALITES Glande exocrine Muscles lisses Développement sous l influence de la testostérone 2 zones: - Prostate centrale HBP - Prostate périphérique Cancer

Plus en détail

Limitations. N est pas conçu pour

Limitations. N est pas conçu pour PI RADS V2 Objectifs 2012 PI RADS V1 2015 PI RADS V2 Établir les paramètres minimum acceptables pour mpmri Simplifier et standardiser la terminologie et le compte-rendu radiologique Faciliter l utilisation

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique des Cancers de Prostate stades T1 - T2 - T3 - No

Prise en charge thérapeutique des Cancers de Prostate stades T1 - T2 - T3 - No Prise en charge thérapeutique des Cancers de Prostate stades T1 - T2 - T3 - No Radiothérapie et Cancer Prostatique Radiothérapie conventionnelle (1) Techniques et complications 65-72 Gy (~ 2 Gy/j - 7 semaines)

Plus en détail

François Luyckx né le 28 août 1980 à Lille

François Luyckx né le 28 août 1980 à Lille UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE Année 2009 N 157 T H E S E pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE DES de Chirurgie Générale par François Luyckx né le 28 août 1980 à Lille Présentée et soutenue

Plus en détail

SOMMAIRE. INTRODUCTION p 2. I-PRESENTATION DE L ETUDE p 3. II-ANALYSE DESCRIPTIVE p 6. III-ANALYSE STATISTIQUE p 12

SOMMAIRE. INTRODUCTION p 2. I-PRESENTATION DE L ETUDE p 3. II-ANALYSE DESCRIPTIVE p 6. III-ANALYSE STATISTIQUE p 12 SOMMAIRE INTRODUCTION p 2 I-PRESENTATION DE L ETUDE p 3 A) L anatomie régionale de la prostate p 3 B) Clinique du cancer de la prostate p 4 1.Grands champs pelvien p 4 2.Champs intermédiaires p 5 3.Champs

Plus en détail

Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis : histologie de la paroi vésicale...3 2. Épidémiologie... 3 3. Types histologiques

Plus en détail

Éléments d information concernant le dépistage du cancer de la prostate par PSA basés sur les données belges. Informations pour le médecin

Éléments d information concernant le dépistage du cancer de la prostate par PSA basés sur les données belges. Informations pour le médecin Éléments d information concernant le dépistage du cancer de la prostate par PSA basés sur les données belges Informations pour le médecin 2 Public cible Avertissement Notions de Base Ce document est destiné

Plus en détail