TD : Générateur de nombres aléatoires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TD : Générateur de nombres aléatoires"

Transcription

1 TD : Générateur de nombres aléatoires Dorat Rémi 1. Génération de nombres aléatoires et calcul de distribution p 2 2. Test du générateur aléatoire p 2 3. Conception et test d'un autre générateur p 4 4. Test d'un autre générateur p 5 5- Construire des bruits non uniformes p 6 1

2 1. Génération de nombres aléatoires et calcul de distribution Le but de ce TD est de tester le générateur aléatoire d'excel, de spécifier d'autres générateurs de nombres aléatoires et de les tester également. La dernière étape consiste à tester un générateur de nombres aléatoires gaussiens. Tester un générateur aléatoire, ie s'assurer d'avoir un générateur non biaisé, c'est s'assurer des résultats des études que l'on fera en l'utilisant. Par exemple, les simulations Monte-Carlo, qui sont utilisées en finance, reposent sur la possibilité de générer des valeurs aléatoires non biaisées. Remplir la colonne A de nombre entiers tirés au hasard dans [0;9] en utilisant la fonction de tirage aléatoires de nombres entiers fournie par Excel. Calculer la distribution sur chacune des valeurs : combien de 1 dans la colonne A, combien de 2, etc... Dire si cette distribution paraît ou non uniforme, ie si il n'y a pas un biais des tirages en faveur de l'une ou l'autre des valeurs. Tracer cette distribution avec des histogrammes. [A passer en première approche] Quelle procédure pourrait on envisager pour tester de manière plus formelle l'hypothèse suivante : la distribution est uniforme? Implémenter une telle procédure. 2. Test du générateur aléatoire Le fait qu'un générateur aléatoire permette de reproduire convenablement la distribution d'une distribution uniforme est un bon premier test (on parle de test d'homogénéité). Néanmoins, il convient de lui adjoindre d'autres tests. En effet, soit la séquence de tirages : Cette séquence passe le test d'homogénéité et pourtant elle n'est pas admissible au titre d'un tirage aléatoire. Diverses méthodologies pourraient être envisagées, on pourrait tester si la probabilité que deux valeurs particulières se suivent est significativement différente de On propose ici un test classique ou "test du poker". Il consiste à reorganiser la série des tirages en des groupes de 4 valeurs. On peut alors tester la fréquence d'un groupe où les 4 valeurs sont différentes, la fréquence d'un groupe où deux valeurs sont identiques etc... Comme on peut calculer les probabilités théoriques de ces valeurs, on peut ensuite comparer les fréquences obtenues sur la série des tirages aux probabilités théoriques. Le nom de "test du poker" est un peu abusif puisqu'ici les tests peuvent se faire avec répétition. En revanche, le fait de tirer des nombres avec répétition facilite le dénombrement pour celui qui veut obtenir 2

3 les probabiltés théoriques. L'obtention des valeurs théoriques est expliquée dans ce qui suit, le lecteur pourra sauter cette étape pour directement consulter le tableau qui résume ces valeurs théoriques : La probabilité d'avoir 4 chiffres différents est 10 (choix du premier chiffre) * 9 (choix du second chiffre parmi ceux qui restent) * 8 (choix du troisième chiffre parmi ceux qui restent) * 7 (choix du dernier chiffre parmi ceux qui restent), soit 10*9*8*7 qui est à rapporter au nombre total de cas possibles Soit une probabilité de que les 4 chiffres soient différents La probabilité d'avoir 4 chiffres identiques est 10 rapporté à : il existe en effet 10 groupes de 4 chiffres identiques. La probabilité d'avoir 3 chiffres identiques est 10 (choix de la hauteur des 3 chiffres identiques)*9 (choix de la hauteur du chiffre à 1 occurrence )*4 (4 manières de placer le chiffre isolé dans la séquence) que l'on rapporte à 10 4 La probabilité d'avoir 2 paires de chiffres est 10 (choix de la première paire)*9 (choix de la seconde paire) * 3 (nombres des séquences possibles) que l'on rapporte à 10 4 La probabilité d'une paire se déduit des probabilités précédentes, comme 1 diminué de la somme de ces probabilités. On obtient les probabilités théoriques suivantes pour un groupe de 4 valeurs : Fréquence théorique Les chiffres sont tous différents La liste comporte une paire La liste comporte deux paires La liste comporte trois chiffres identiques La liste comporte quatre chiffres identiques Tirer des groupes de 4 entiers aléatoires entre 0 et 9 ou 1 et 10. On pourra par exemple tirer un valeur en A1, une valeur en A2, une en A3 et une en A4. On obtient ainsi le tirage d'un premier groupe sur la ligne A. On procède de même sur la ligne B. Calculer les fréquences observées de paire, des cas de 4 chiffres identiques... et comparer les aux fréquences théoriques : que constate t'on? 3

4 En proposant des groupes de taille supérieure, on améliore encore la qualité de l'approximation (le dénombrement devenant cependant significativement plus difficile pour établir les probabilités théoriques). On donne les probabilités théoriques dans ce cas : Fréquence théorique Les chiffres sont tous différents La liste comporte une paire La liste comporte deux paires La liste comporte trois chiffres identiques La liste comporte quatre chiffres identiques La liste comporte trois chiffres identiques et une paire La liste comporte cinq chiffres identiques [A passer en première approche] On propose de prévoir une implémentation pour des mains de 5 chiffres au lieu de 4. A partir de cette main, on peut tester la série des nombres générés par Excel. [A passer en première approche] Jusqu'à maintenant, on a utilisé des mains de 4-5 chiffres avec répétition : le nom de test du poker ne semble donc pas très justifié. Pourrait on envisager une solution pour implémenter des tirages de main de poker? 3. Conception et test d'un autre générateur On introduit un nouveau générateur ou k-générateur pour générer des quadruplets de valeurs entières dans [0:9]. Par exemple, pour k=83, ce générateur fonctionne ainsi : Tirer un nombre aléatoire quelconque dans [0:1] (par exemple ) On multiplie ce nombre par k. 83*0.6754= On a généré 4 nombres aléatoires qui sont les décimales du nouveau nombre : On utilise la décimale de : 83*0.0582= On a généré 4 nombres aléatoires qui sont les décimales du nouveau nombre : etc 4

5 Tester si pour 83 on passe le "test du poker". Si on le passe, chercher au moins une autre valeur qui le passe et une autre valeur qui ne le passe pas. 4. Conception et test d'un autre générateur On propose d'étudier un générateur classique en lui faisant passer les mêmes tests qu'aux autres générateurs. Il s'agit du générateur à Congruence Linéaire introduit par Lehmer en Soit la suite X n, on a a N,m N,c N X 0 0 ;m où m est appelé le module et X 0 la graine. X n 1 = a X n c mod m La suite X n peut prendre m valeurs, les entiers entre 0 et m, soit un nombre fini de valeurs : elle est donc nécessairement périodique. Il s'agit surtout de trouver des paramètres produisant des séries à période longue. Dans un premier temps, on propose de tester des séries de données. Donner plusieurs manières de déterminer si il y a une période dans la série des nombres générés. Tester manuellement différentes séries de paramètres (différentes valeurs de m et c ) et noter celles pour lesquelles vous constatez un cycle. Un théorème donne une condition sur les paramètres qui garantit de trouver une série longue. Si note t la période du générateur à congruence linéaire : m est premier avec c pas de facteurs commun tout nombre premier qui divise m divise aussi a 1 si 4 divise m alors 4 divise a 1 ssi GCL est de période maximale t=m Est ce qu'un tel générateur est un bon générateur au vu des tests précédents? 5

6 5- Construire des bruits non uniformes Dans un certain nombres de cas et notament pour le cas des simulations Monte Carlo, on peut vouloir utiliser des bruits qui ne sont pas des tirages uniformes comme ceux qui ont été utilisés dans les parties précédentes, mais des bruits normaux par exemple. Pour ce faire, on utilise la méthode de Box-Muller (voir l'article wikipedia sur le sujet pour plus de précision). Soit X 1 e X 2 deux VAR (variables aléatoires réelles) suivant une loi uniforme U [0 ;1]. Alors, les deux VAR Z 1 et Z 2 suivent une loi normale centrée réduite : Z 1 = 2 ln X 1 cos 2 X 2 Z 2 = 2 ln X 1 sin 2 X 2 Etablir une forme de distribution de probabilité cumulée pour une série de valeurs normales centrée réduites générées avec cette méhode. Tracer cette distribution en meme temps que la distribution théorique disponible via les fonctions Excels. 6

TD n 6 : Probabilités discrètes

TD n 6 : Probabilités discrètes TD n 6 : Probabilités discrètes Exercice 1 On désigne par un entier naturel non nul. On lance fois une pièce de monnaie donnant "pile" avec la probabilité (avec 0 1 et "face" avec la probabilité 1. On

Plus en détail

DÉFINITION L effectif d une valeur est le nombre de fois où cette valeur apparait.

DÉFINITION L effectif d une valeur est le nombre de fois où cette valeur apparait. 1 Effectifs et fréquences OJECTIF 1 Vocabulaire En statistique, on étudie sur une population un caractère qui peut prendre plusieurs valeurs. : on a interrogé les élèves d'une classe de 5 e au sujet de

Plus en détail

UN PEU DE DÉNOMBREMENT TABLE DES MATIÈRES

UN PEU DE DÉNOMBREMENT TABLE DES MATIÈRES UN PEU DE DÉNOMBREMENT D. SAMBOU TABLE DES MATIÈRES 1. Sur la Théorie des ensembles 2 2. Sur les p-listes 4 3. Sur les Arrangements 6 4. Sur les Combinaisons 10 1.Outre des lacunes sur la maîtrise des

Plus en détail

Probabilité. Concepts de base

Probabilité. Concepts de base Probabilité Concepts de base Théorie des probabilités C est une théorie mathématique fascinante qui nous offre des outils puissants pour porter un jugement sur l issue d une expérience soumise aux lois

Plus en détail

Psy1004 Section 13: Puissance d'un test

Psy1004 Section 13: Puissance d'un test Psy1004 Section 13: Puissance d'un test Plan du cours: Varia 13.1: Efficacité d'un test 13.2: Puissance d'un test 13.3: Comment rendre un test plus puissant 13.4: Méthode de Cohen 13.5: Exemples 13.6:

Plus en détail

C3 : Manipulations statistiques

C3 : Manipulations statistiques C3 : Manipulations statistiques Dorat Rémi 1- Génération de valeurs aléatoires p 2 2- Statistiques descriptives p 3 3- Tests statistiques p 8 4- Régression linéaire p 8 Manipulations statistiques 1 1-

Plus en détail

Vidéo https://youtu.be/fsgge2-l3ag Vidéo https://youtu.be/e7jh8a1cdtg

Vidéo https://youtu.be/fsgge2-l3ag Vidéo https://youtu.be/e7jh8a1cdtg LOI BINOMIALE 1 sur 7 I. Répétition d'expériences identiques et indépendantes Exemples : 1) On lance un dé plusieurs fois de suite et on note à chaque fois le résultat. On répète ainsi la même expérience

Plus en détail

CHAPITRE 6 Les Probabilités

CHAPITRE 6 Les Probabilités A) Définitions et généralités 1) Définitions de base a) Expérience aléatoire CHAPITRE 6 Les Probabilités Une expérience aléatoire (du latin "alea", qui signifie dé) est une expérience dont le résultat

Plus en détail

LES PROBABILITES. 1) Expérience aléatoire: Une expérience est dite aléatoire lorsqu on ne peut pas prévoir avec certitude le résultat.

LES PROBABILITES. 1) Expérience aléatoire: Une expérience est dite aléatoire lorsqu on ne peut pas prévoir avec certitude le résultat. LES PROBABILITES I) Définitions : 1) Expérience aléatoire: Une expérience est dite aléatoire lorsqu on ne peut pas prévoir avec certitude le résultat. Exemple : On lance une pièce de 1 et on observe le

Plus en détail

Initialiser en donnant à A et à I la valeur de N. 1 Pour tout entier naturel N on note A N le nombre affiché à l étape 4

Initialiser en donnant à A et à I la valeur de N. 1 Pour tout entier naturel N on note A N le nombre affiché à l étape 4 1 Soit N un entier naturel non nul. On considère l algorithme ci-contre Initialiser en donnant à A et à I la valeur de N. 1 Pour tout entier naturel N on note A N le nombre affiché à l étape 4 Tant que

Plus en détail

FLUCTUATIONS D ÉCHANTILLONAGE

FLUCTUATIONS D ÉCHANTILLONAGE Activités Fluctuations d échantillonage Seconde FLUCTUATIONS D ÉCHANTILLONAGE Rappels : l effectif d un résultat est le nombre de fois que ce résultat apparaît ; la fréquence d un résultat est l effectif

Plus en détail

Méthodes statistiques pour la résolution de Sudoku

Méthodes statistiques pour la résolution de Sudoku Simulations et Monte Fauquembergue Jean, Hamdaoui Amine, Sitbon Pascal Méthodes statistiques pour la résolution de Sudoku 1 Fauquembergue Jean, Hamdaoui Amine, Sitbon Pascal Question 1: Simuler de façon

Plus en détail

Projet : Résolution de sudokus

Projet : Résolution de sudokus Licence MIA 2ème année Programmation impérative Projet : Résolution de sudokus 1 Les sudokus : Le jeu prend la forme d une grille de taille 9 9 composée de 9 sous-grilles de 3 3, appelées «régions». Quelques

Plus en détail

SUCCÈS, ÉCHECS ET HASARD. Julie Carreau IRD HydroSciences Montpellier

SUCCÈS, ÉCHECS ET HASARD. Julie Carreau IRD HydroSciences Montpellier SUCCÈS, ÉCHECS ET HASARD Julie Carreau IRD HydroSciences Montpellier www.pages-perso-julie-carreau.univ-montp2.fr Hasard, chance et fréquence Contexte : des phénomènes que l on peut répéter indéfiniment

Plus en détail

SUITES. Exercice 01 (voir réponses et correction) Exercice 02 (voir réponses et correction) Exercice 03 (voir réponses et correction)

SUITES. Exercice 01 (voir réponses et correction) Exercice 02 (voir réponses et correction) Exercice 03 (voir réponses et correction) SUITES Exercice 01 (voir réponses et correction) On considère un carré ABCD de coté c = 4. On appelle A 1, B 1, C 1 et D 1, les points situés respectivement sur [AB], [BC], [CD], [DA] à la distance 1 de

Plus en détail

3 ème Cours : Statistiques et probabilité

3 ème Cours : Statistiques et probabilité I Statistiques a) Médiane d une série statistique On appelle médiane d une série statistique ordonnée une valeur du caractère qui partage la série en deux groupes de même effectif tels que : un groupe

Plus en détail

On considère un ensemble E (la population) et on s'intéresse à une caractéristique (caractère statistique) que présente chaque élément de E.

On considère un ensemble E (la population) et on s'intéresse à une caractéristique (caractère statistique) que présente chaque élément de E. Statistique A. Série statistique à un caractère On considère un ensemble E (la population) et on s'intéresse à une caractéristique (caractère statistique) que présente chaque élément de E. s - on s'intéresse

Plus en détail

Stratégies de base. DOMAINE : Combinatoire. NIVEAU : Débutants STAGE : Grésillon 2011 CONTENU : Cours et exercices. - Principe des tiroirs-

Stratégies de base. DOMAINE : Combinatoire. NIVEAU : Débutants STAGE : Grésillon 2011 CONTENU : Cours et exercices. - Principe des tiroirs- DOMAINE : Combinatoire AUTEUR : François LO JACOMO NIVEAU : Débutants STAGE : Grésillon 0 CONTENU : Cours et exercices Stratégies de base - Principe des tiroirs- Si l on range au moins n + objets dans

Plus en détail

Activité de la bouteille à billes

Activité de la bouteille à billes U N I V E R S I T É D E F R A N C H E - C O M T É INSTITUT DE RECHERCHE SUR L ENSEIGNEMENT DES MATHÉMATIQUES Activité de la bouteille à billes Travail de l'aléatoire au collège en classe de troisième Yves

Plus en détail

SCENARIO PEDAGOGIQUE EN MATHEMATIQUES

SCENARIO PEDAGOGIQUE EN MATHEMATIQUES SCENARIO PEDAGOGIQUE EN MATHEMATIQUES Domaine(s) concerné(s) : Statistiques et probabilités Algèbre et analyse Géométrie Niveau de la classe: CAP 3Prépa-Pro Seconde Première Terminale BTS Durée : 1h Thématique

Plus en détail

Un peu de probabilités et de statistiques

Un peu de probabilités et de statistiques Un peu de probabilités et de statistiques Sandrine Caruso 29 mars 2009 1 Les coefficients binomiaux Exercice 1. Une urne contient 6 boules numérotées de 1 à 6. On en tire 2 au hasard. Combien y a-t-il

Plus en détail

Chap.9 : Fluctuation d échantillonnage et simulation

Chap.9 : Fluctuation d échantillonnage et simulation Chap.9 : Fluctuation d échantillonnage et simulation I) Fluctuation d échantillonnage. Définition1: Une expérience aléatoire est une expérience dont on peut décrire les résultats possibles a priori, sans

Plus en détail

M1-Math.-Ens. UE7 : Probabilité et Statistique. Contrôle du 30 mars 2012 Durée : 3 h

M1-Math.-Ens. UE7 : Probabilité et Statistique. Contrôle du 30 mars 2012 Durée : 3 h UNSA-USTV-IUFM M1-Math.-Ens. UE7 : Probabilité et Statistique Contrôle du 30 mars 2012 Durée : 3 h L usage des calculatrices est autorisé. La qualité de la rédaction, la clarté et la précision des raisonnements

Plus en détail

Premie re S DS n 7 (Mars 2013) Dure e : 2 heures

Premie re S DS n 7 (Mars 2013) Dure e : 2 heures Premie re S DS n 7 (Mars 2013) Dure e : 2 heures Exercice 1 Une station de sports d'hiver propose à ses skieurs deux types de forfait journalier : le forfait classique au prix de et le forfait "grand domaine"

Plus en détail

Recherche de régions génomiques conservées

Recherche de régions génomiques conservées Recherche de régions génomiques conservées Modèle mathématique et test statistique S. Grusea, E. Pardoux 1 V. Lopez Rascol, P. Pontarotti 2 1 L.A.T.P., Centre de Mathématique et d Informatique Université

Plus en détail

Analyse des données: Pièces de 1 cent: données des années précédentes

Analyse des données: Pièces de 1 cent: données des années précédentes Analyse des données: Pièces de 1 cent: données des années précédentes 1 Tableau 1 Données brutes - tableau partiel, > 1500 pièces Tableau 1. Compteur Étude portant sur les masses de pièces de monnaie canadienne

Plus en détail

Chapitre : 12 : Loi binomiale - Echantillonnage

Chapitre : 12 : Loi binomiale - Echantillonnage I. Épreuve et schéma de Bernoulli. Épreuve de Bernoulli Chapitre : : Loi binomiale - Echantillonnage Une épreuve de Bernoulli est une expérience aléatoire qui ne comporte que deux issues, l'une appelée

Plus en détail

1 Générateurs à Congruences Linéaires (GCL)

1 Générateurs à Congruences Linéaires (GCL) TP 4 : Générateurs pseudo-aléatoires et applications Un générateur de nombres pseudo-aléatoires, pseudorandom number generator (PRNG) en anglais, est un algorithme qui génère une séquence de nombres présentant

Plus en détail

Tableau I Ce tableau conduit aux nombres d apparitions suivants pour chacune des sommes possibles de 2 a 12 :

Tableau I Ce tableau conduit aux nombres d apparitions suivants pour chacune des sommes possibles de 2 a 12 : Exercice 1 : de nombrement de de s 1) Si on dispose de six couleurs, combien de cubes diffe rents peut-on obtenir en peignant chaque face d une couleur diffe rente? (Attention, le me me cube peut e tre

Plus en détail

Statistiques. Denis Vekemans

Statistiques. Denis Vekemans Statistiques Denis Vekemans 1 Introduction Les statistiques proposent différents indicateurs qui permettent de résumer, ou de rendre apparentes certaines propriétés d une population que l on veut étudier.

Plus en détail

Variables aléatoires : loi et espérance.

Variables aléatoires : loi et espérance. Université Pierre et Marie Curie 2010-2011 Probabilités et statistiques - LM345 Feuille 4 Variables aléatoires : loi et espérance. 1. Dans une population de n oiseaux, on en capture m que l'on bague puis

Plus en détail

Echantillonnage. Professeur Francis GUILLEMIN > Ecole de santé publique - Faculté de Médecine

Echantillonnage. Professeur Francis GUILLEMIN > Ecole de santé publique - Faculté de Médecine Echantillonnage Professeur Francis GUILLEMIN > Ecole de santé publique - Faculté de Médecine Plan Terminologie Méthodes de sondage Qualité des estimateurs Comment dénombrer? Question : combien y a-t-il

Plus en détail

PROBABILITES. Classe : 3 éme 1 Mr Naifar Med Yassine 1 ) EXPERIENCES ALEATOIRES A ) EXPERIENCE ALEATOIRE, EVENTUALITE, UNIVERS B ) EVENEMENT

PROBABILITES. Classe : 3 éme 1 Mr Naifar Med Yassine 1 ) EXPERIENCES ALEATOIRES A ) EXPERIENCE ALEATOIRE, EVENTUALITE, UNIVERS B ) EVENEMENT 1 ) EXPERIENCES LETOIRES ) EXPERIENCE LETOIRE, EVENTULITE, UNIVERS Un exemple bien connu : ( On considère cet exemple jusqu à la fin du chapitre ) On lance un dé non truqué à six faces numérotées de 1

Plus en détail

La multiplication. Définition Le produit est le résultat d'une multiplication. Les nombres que l'on multiplie sont appelés les facteurs.

La multiplication. Définition Le produit est le résultat d'une multiplication. Les nombres que l'on multiplie sont appelés les facteurs. La multiplication I. Vocabulaire Définition Le produit est le résultat d'une multiplication. Les nombres que l'on multiplie sont appelés les facteurs. S'exprimer 10 5,2=52 peut se traduire ainsi : «52

Plus en détail

RÉDUCTION DES ÉCARTS DE RENDEMENT. 9 e année. Module 5 : carrées. Guide de l élève

RÉDUCTION DES ÉCARTS DE RENDEMENT. 9 e année. Module 5 : carrées. Guide de l élève RÉDUCTION DES ÉCARTS DE RENDEMENT 9 e année Module 5 : Puissances sances et racines carrées Guide de l élève Module 5 Puissances et racines carrées Évaluation diagnostique...3 Carrés parfaits et racines

Plus en détail

Loi normale et échantillonnage

Loi normale et échantillonnage Loi normale et échantillonnage 1. Loi normale Exemple introductif Une entreprise produit des ampoules. Soit la variable qui à chaque ampoule associe sa durée de vie en heures. Cette durée n est pas nécessairement

Plus en détail

2 Plus grand commun diviseur

2 Plus grand commun diviseur 2 Plus grand commun diviseur PGCD DE DEUX ENTIERS NATURELS Définition Soit deux nombres entiers naturels a et b non nuls. Un nombre entier naturel δ qui divise chacun de ces nombres est appelé diviseur

Plus en détail

PROBABILITÉS. Objectifs : Comprendre et utiliser des notions élémentaires de probabilité. Calculer des probabilités dans des contextes familiers.

PROBABILITÉS. Objectifs : Comprendre et utiliser des notions élémentaires de probabilité. Calculer des probabilités dans des contextes familiers. PROBABILITÉS Objectifs : Comprendre et utiliser des notions élémentaires de probabilité. Calculer des probabilités dans des contextes familiers.. Expérience aléatoire ) Exemples On lance une pièce de monnaie

Plus en détail

Simulation des Lois de Probabilités avec R

Simulation des Lois de Probabilités avec R Simulation des Lois de Probabilités avec R Exposé par: Samah MOUHTADI Encadrées par: Prof. M. El Merouani Ouakou Perrine Messie 1 Lois usuelles et génération de données aléatoires : Le logiciel R permet

Plus en détail

Statistiques, cours, 2nde

Statistiques, cours, 2nde Statistiques, cours, 2nde Statistiques, cours, 2nde F.Gaudon http://mathsfg.net.free.fr 1 er octobre 2014 1 Vocabulaire et notations 2 Fréquences, séries cumulées 3 Moyenne étendue Médiane Quartiles Vocabulaire

Plus en détail

L ensemble des nombres réels

L ensemble des nombres réels Université Pierre et Marie Curie 1M001 L ensemble des nombres réels 1 Entiers, rationnels et réels N = {0, 1,...} est l ensemble des entiers naturels. Z = {...,, 1, 0, 1,,...} est l ensemble des entiers

Plus en détail

T ES DEVOIR SURVEILLE 3 20 DECEMBRE 2013

T ES DEVOIR SURVEILLE 3 20 DECEMBRE 2013 T ES DEVOIR SURVEILLE 3 20 DECEMBRE 2013 Durée : 3h NOM : Prénom : Calculatrice autorisée «Le candidat est invité à faire figurer sur la copie toute trace de recherche, même incomplète ou non fructueuse,

Plus en détail

Module 2 : Nombres décimaux

Module 2 : Nombres décimaux RÉDUCTION DES ÉCARTS DE RENDEMENT 9 e année Module 2 : Nombres décimaux Guide de l élève Module 2 Nombres décimaux Évaluation diagnostique...3 Multiplication de nombres décimaux...6 Division de nombres

Plus en détail

Exercices sur les probabilités

Exercices sur les probabilités Exercices sur les probabilités Exercice N 1 : Mots croisés. Horizontal : 1) Se dit d'une situation quand les n événements élémentaires d une expérience aléatoire ont la même probabilité d être réalisés.

Plus en détail

Chapitre Puissances 4 ème

Chapitre Puissances 4 ème Chapitre Puissances 4 ème Chapitre 12 en 2008/2009 a n a n Comprendre les notations et Savoir utiliser sur des exemples numériques, pour des exposants très simples, les propriétés. Utiliser sur des exemples

Plus en détail

PROBABILITES ET COMBINAISONS EXERCICES

PROBABILITES ET COMBINAISONS EXERCICES S EXERIES On considère un jeu de cartes. On tire simultanément huit certes du jeu. Quelle est la probabilité des évènements suivants : A «obtenir exactement un valet» B «obtenir exactement trois cœurs»

Plus en détail

Tutoriel Excel Les graphiques

Tutoriel Excel Les graphiques Tutoriel Excel Les graphiques Maintenant que nous connaissons un peu mieux les commandes de bases d Excel, nous explorerons la construction de graphiques. Pour ce faire nous illustrerons la marche à suivre

Plus en détail

Marc Bourdeau 1 Professeur de statistique, Université de Montréal

Marc Bourdeau 1 Professeur de statistique, Université de Montréal Analyse statistique : Étude des réalités par région, par types de risques, vulnérabilités et facteurs de risque par milieu réalisée par la FQCEDI et le RIFVEH Marc Bourdeau 1 Professeur de statistique,

Plus en détail

Leçon Collision planétaire

Leçon Collision planétaire Leçon Collision planétaire L applet Collision de planètes illustre le mouvement de deux planètes se dirigeant l une vers l autre. Il montre les forces gravitationnelles que les planètes exercent l une

Plus en détail

les racines carrées :

les racines carrées : les racines carrées : 1) Introduction : il existe un et un seul nombre positif dont le carré est 4 c est 2. il existe un et un seul nombre positif dont le carré est 9, c est 3. Existe il un nombre positif

Plus en détail

Activité de recherche. Tests d hypothèses sur une pièce truquée

Activité de recherche. Tests d hypothèses sur une pièce truquée Fiche Résumé 1 Arnaud Lathelize, Denys Pommeret IREM Aix-Marseille TITRE: NIVEAU: DOMAINE: DURÉE: Introduction aux tests d hypothèses Construction de tests d hypothèses pour décider Terminale S ou ES Probabilités

Plus en détail

Enoncés. 2) Déterminer le nombre de plaques minéralogiques dont tous les numéros et les lettres sont distincts deux à deux.

Enoncés. 2) Déterminer le nombre de plaques minéralogiques dont tous les numéros et les lettres sont distincts deux à deux. Enoncés Exercice 1 Au poker, avec un jeu de 5 cartes, déterminer le nombre total de mains de 5 cartes, puis le nombre de mains de 5 cartes contenant exactement : - un brelan, - un full, - une paire. Exercice

Plus en détail

I. Les indicateurs numériques

I. Les indicateurs numériques LES STATISTIQUES DESCRIPTIVES La description statistique consiste en un résumé numérique d une distribution statistique par des indicateurs numériques ou paramètres caractéristiques. Elle représente une

Plus en détail

Dimensionnement d un PABX

Dimensionnement d un PABX Problématique du nombre de lignes... 2 Définition des termes utilisés... 3 Ligne... 3 Circuits... 3 Notion de perte et de trafic... 3 Notion d Erlang... 3 Le dimensionnement... 5 Cas particulier des appels

Plus en détail

DECOUVRIR GÉOTORTUE. b) Dans la fenêtre de commande, saisir pour exécuter la procédure. Observer la tortue.

DECOUVRIR GÉOTORTUE. b) Dans la fenêtre de commande, saisir pour exécuter la procédure. Observer la tortue. DECOUVRIR GÉOTORTUE 1) a) Dans la fenêtre de procédures de GéoTortue, recopier la procédure suivante : pour permet de définir le nom de la procédure vg pour effectuer un vide graphique (réinitialisation)

Plus en détail

Module 9 : Aire et volume de solides

Module 9 : Aire et volume de solides RÉDUCTION DES ÉCARTS DE RENDEMENT 9 e année Module 9 : Aire et volume de solides Guide de l élève Module 9 Aire et volume de solides Évaluation diagnostique...3 Volume de prismes...6 Volume de cylindres...13

Plus en détail

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot NOMBRES RÉELS 1 Approximations d un réel 1.1 Ensembles de nombres Notation 1.1 On note R l ensemble des nombres réels. On note Q l ensemble des nombres rationnels i.e. l ensemble des nombres de la forme

Plus en détail

Chapitre 15. Probabilités conditionnelles

Chapitre 15. Probabilités conditionnelles Chapitre 15. Probabilités conditionnelles I. Probabilités conditionnelles 1) Découverte des probabilités conditionnelles Dans un certain lycée, il y a élèves répartis comme suit : On choisit un élève au

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S (spécialité) Polynésie 9 septembre 2015

Corrigé du baccalauréat S (spécialité) Polynésie 9 septembre 2015 Corrigé du baccalauréat S spécialité) Polynésie 9 septembre 015 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 7 points Partie A 1. Soit u le nombre complexe 1 i. u = 1 + 1) = ; donc u= 1 1 ) i

Plus en détail

Les plans expérimentaux

Les plans expérimentaux Les plans expérimentaux I) Avant propos : résumé des épisodes précédents Comme nous l avons précisé précédemment, la méthode expérimentale est la seule méthode qui permette de d établir un lien de causalité

Plus en détail

Master IEF Méthodes quantitatives

Master IEF Méthodes quantitatives Master IEF Méthodes quantitatives Régis Thouvarecq regis.thouvarecq@univ-rouen.fr EA 3832 Membre permanent PSY NCA UPRES EA4306 Membre associé 1 2011 1. Les Corrélations De quoi parle-t-on? Définition

Plus en détail

Feuille d'exercices Dénombrement

Feuille d'exercices Dénombrement Feuille d'exercices Dénombrement Exercice 1 A la cantine du lycée, on a le choix entre 3 entrées, 2 plats et 4 desserts. Combien de menus (composés d'une entrée, d'un plat et d'un dessert) sont possibles?

Plus en détail

ALGORITHME : Dissociation des 3 chiffres de D.

ALGORITHME : Dissociation des 3 chiffres de D. Dans la plus grande partie de ce document, nous étudierons l algorithme de Kaprekar pour un nombre de départ inférieur à 00, dans le but que ces quelques pages puissent en partie être exploitées dès la

Plus en détail

RAPPEL MATHÉMATIQUE Analyse Microéconomique ( )

RAPPEL MATHÉMATIQUE Analyse Microéconomique ( ) RAPPEL MATHÉMATIQUE Analyse Microéconomique (1 803 07) Droites et Pentes Une droite est une fonction qui peut être écrite sous la forme Particularité : Graphiquement, une droite est toute fonction dont

Plus en détail

Préparation du CRPE, problèmes du jour, mai-juin 2011 (21 à 30)

Préparation du CRPE, problèmes du jour, mai-juin 2011 (21 à 30) Préparation du CRPE, problèmes du jour, mai-juin 2011 (21 à 30) Problème 21 : pgcd, ppcm Un nombre entier A vérifie simultanément les deux affirmations suivantes : le pgcd de A et 2400 est 150, le ppcm

Plus en détail

Programmation : proposition de progression de la fraction au nombre décimal

Programmation : proposition de progression de la fraction au nombre décimal Première période, Notion de partage Dès la première période et pendant toute l'année Travail sur les fractions Programmation : proposition de progression de la fraction au nombre décimal Progression compétences

Plus en détail

Des nombres remarquables

Des nombres remarquables Des nombres remarquables SOMMAIRE : Nombres de Fermat Nombres de Mersenne Nombres parfaits Nombres pseudo-premiers nombres de Poulet nombres de Carmichaël nombres de Chernik et bien sûr : Nombres premiers

Plus en détail

Probabilités. Denis Vekemans

Probabilités. Denis Vekemans Probabilités Denis Vekemans Vocabulaire Une expérience aléatoire vérifie trois conditions : elle est reproductible dans les mêmes conditions ; on en connaît tous les résultats possibles ; on ne sait pas

Plus en détail

UE3 Analyse des Images Transformations ponctuelles. LPro GPI Vision Industrielle UE3 : Analyse des Images O. Losson & F.

UE3 Analyse des Images Transformations ponctuelles. LPro GPI Vision Industrielle UE3 : Analyse des Images O. Losson & F. UE3 Analyse des Images ponctuelles Plan du cours Définition et interprétation s normalisé et cumulé 2 Principe des transformations d'images Types de transformations d'images ponctuelles : table de correspondance

Plus en détail

SEQUENCE : Les nombres jusqu à 9 999

SEQUENCE : Les nombres jusqu à 9 999 SEQUENCE : Les nombres jusqu à 9 999 Groupe concerné : Nombre de séances prévues : 14 Compétence 3 du Palier 1 du socle commun : Les principaux éléments mathématiques - Écrire, nommer, comparer, ranger

Plus en détail

Conception physique. Projet base de données 1A ENS Cachan. GROSSHANS Nathan 25 mars 2016

Conception physique. Projet base de données 1A ENS Cachan. GROSSHANS Nathan 25 mars 2016 Conception physique Projet base de données 1A ENS Cachan GROSSHANS Nathan nathan.grosshans@lsv.ens-cachan.fr 25 mars 2016 Introduction Motivation Un Système de Gestion de Bases de Données (SGBD) met en

Plus en détail

Autour des nombres pseudo-aléatoires

Autour des nombres pseudo-aléatoires Lycée Chaptal PCSI-PC* Informatique générale pour l ingénieur Autour des nombres pseudo-aléatoires Introduction Produire des suites de nombres aléatoires est une nécessité dans de nombreux domaines de

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.387-7

RECOMMANDATION UIT-R F.387-7 Rec UIT-R F.387-7 1 RECOMMANDATION UIT-R F.387-7 DISPOSITION DES CANAUX RADIOÉLECTRIQUES POUR LES FAISCEAUX HERTZIENS FONCTIONNANT DANS LA BANDE DES 11 GHz* (Question UIT-R 136/9) (1963-1970-1974-1978-1986-1990-1992-1995)

Plus en détail

Probabilités. Denis Vekemans

Probabilités. Denis Vekemans Probabilités Denis Vekemans 1 Vocabulaire Une expérience aléatoire vérifie trois conditions : elle est reproductible dans les mêmes conditions ; on connaît tous ces résultats possibles ; on ne sait pas

Plus en détail

0,06 1,96 ; 0,06 + 1,96 400

0,06 1,96 ; 0,06 + 1,96 400 Exercice 1 Les enfants sont dits prématurés lorsque la durée gestationnelle est inférieure ou égale à 259 jours. La proportion de ces naissances est de 6 %. Des chercheurs suggèrent que les femmes ayant

Plus en détail

I Exercices I I I I I I I I I I-7

I Exercices I I I I I I I I I I-7 Chapitre 8 Lois à densité TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 8 Lois à densité Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1 2................................................

Plus en détail

ERREUR EXPÉRIMENTALE

ERREUR EXPÉRIMENTALE ERREUR EXPÉRIMENTALE Module 1, Leçon 2 1.0 LES TYPES D ERREUR Les mesures ne peuvent jamais être exactes. Elles comprennent toujours une certaine erreur ou incertitude. Il existe deux principaux types

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION 1997 Mathématiques Durée : 4 heures Coefficient : 3

BTS INFORMATIQUE DE GESTION 1997 Mathématiques Durée : 4 heures Coefficient : 3 BTS INFORMATIQUE DE GESTION 1997 Mathématiques Durée : 4 heures Coefficient : 3 La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction interviendront pour une part importante dans l'appréciation des

Plus en détail

FICHE 1.5 : À PROPOS DES NOMBRES

FICHE 1.5 : À PROPOS DES NOMBRES FICHE 1.5 : À PROPOS DES NOMBRES Mise à jour : 16/12/2011 Des nombres, tu en rencontres tous les jours à toutes les sauces! Il est peut-être temps de remettre un peu d ordre dans tout cela! 1. NOMBRES

Plus en détail

Psy1004 Section 12: Corrélations et régressions. Varia. Varia. Il y aura au prochain cours (le dernier) une période de révision d'environ une heure.

Psy1004 Section 12: Corrélations et régressions. Varia. Varia. Il y aura au prochain cours (le dernier) une période de révision d'environ une heure. Psy004 Section : Corrélations et régressions Plan du cours: Varia.0: Le Q.I. varie-t-il avec le nombre d'années de scolarité?.: Calculs de l'indice de corrélation.: Exemples de corrélations et solution

Plus en détail

Pays Espérance de vie (en année)

Pays Espérance de vie (en année) Les tests de rangs (Rho et coefficient de concordance) Le Rho (ρ) de Spearman mesure l indépendance de deux variables dont les résultats ont été mis en rang. Ainsi, plutôt que d utiliser les résultats

Plus en détail

Thème : Arithmétique

Thème : Arithmétique Thème : Arithmétique L'arithmétique dans les programmes : Primaire : Opérations sur les nombres Au collège : En classe de sixième : La division euclidienne Les notions de multiples et diviseurs Les critères

Plus en détail

Etudes statistiques. I- Etude statistique. 1) Vocabulaire. 2) Effectif, fréquence

Etudes statistiques. I- Etude statistique. 1) Vocabulaire. 2) Effectif, fréquence Etudes statistiques I- Etude statistique 1) Vocabulaire La population est l ensemble des individus sur lesquels portent l étude statistique. (Par exemple classe de seconde, habitants de la France...) Le

Plus en détail

UOH - Psychométrie et Statistique en L1

UOH - Psychométrie et Statistique en L1 Variable aléatoire Soumis par Stéphane Vautier Dernière mise à jour : 11-04-2016 Objectifs. Introduire la notion de variable aléatoire. Prérequis. Produit cartésien Résumé. La notion de variable aléatoire

Plus en détail

Eléments de Programmation - Thème 3

Eléments de Programmation - Thème 3 Eléments de Programmation - Thème 3 Equipe enseignants 1i-001 UPMC Licence 1 2014/2015 Table des matières Exercice 1 : Somme des impairs 1 Exercice 2 : Calcul du PPCM 2 Exercice 3 : Fonction mystère 4

Plus en détail

Examen du cours d Apprentissage statistique

Examen du cours d Apprentissage statistique Examen du cours d Apprentissage statistique Enseignants : Francis Bach Olivier Catoni Rémi Lajugie Guillaume Obozinski Session de juin 2013 Les exercices qui suivent sont indépendants et peuvent donc être

Plus en détail

Niveau. Situation étudiée. Type d activité. Durée. Objectifs. Organisation

Niveau. Situation étudiée. Type d activité. Durée. Objectifs. Organisation Crues et notion de probabilité Niveau Énoncé n 1 : troisième (programme 2008), seconde, première. Énoncé n 2 : terminale S. Situation étudiée Le magazine Le Point du 13/09/2002 écrit : «Une crue de la

Plus en détail

Analyse en composantes principales en météorologie & en mécanique des fluides

Analyse en composantes principales en météorologie & en mécanique des fluides Analyse en composantes principales en météorologie & en mécanique des fluides O.Pannekoucke Météo-France/ CNRS, CNRM/GAME, URA 357 ISAE Séminaire CPGE 9- Mai 0, oulouse Problématique : pourquoi chercher

Plus en détail

1 Les valeurs calculées par Weka

1 Les valeurs calculées par Weka Lorsqu on demande à Weka de construire un classifieur, il produit en même temps un ensemble de mesures de l erreur estimée. On se propose ici d expliquer comment sont définies, calculées et utilisées ces

Plus en détail

LOI BINOMIALE. a) Pour chaque expérience (lancer de dé), on a les probabilités suivantes : 1 6

LOI BINOMIALE. a) Pour chaque expérience (lancer de dé), on a les probabilités suivantes : 1 6 1 sur 9 LOI BINOMIALE I. Schéma de Bernoulli Exemples : 1) Définition a) On lance un dé 5 fois de suite et on note à chaque fois le résultat. On répète ainsi la même expérience (lancer un dé) et les expériences

Plus en détail

On lance un dé à six faces et on regarde la parité du nombre inscrit sur sa face supérieure. Citer les issues de cette expérience.

On lance un dé à six faces et on regarde la parité du nombre inscrit sur sa face supérieure. Citer les issues de cette expérience. Exercice p 0, n : On lance un dé à six faces et on regarde le nombre inscrit sur sa face supérieure. Citer les issues de cette expérience. Cette expérience admet issues : «le nombre inscrit est»,,,, «5»,.

Plus en détail

ÉPREUVE N 6 (Antilles 1995)

ÉPREUVE N 6 (Antilles 1995) ÉPREUVE N 6 (Antilles 1995) Exercice n 1 (6 points) Les questions 1) et 2) peuvent être traitées de façon indépendante. On prendra π = 3,14. Des parachutistes débutants sautant d'un avion atterrissent

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat ES Polynésie 9 septembre 2015

Corrigé du baccalauréat ES Polynésie 9 septembre 2015 orrigé du baccalauréat ES Polynésie 9 septembre 15 Exercice 1 ommun à tous les candidats 5 points Partie A À une roue de loterie dans une fête foraine, la probabilité annoncée de gagner une partie est

Plus en détail

Programmation Logique et IA. P. Habermehl et D. Kesner. Réseaux de neurones

Programmation Logique et IA. P. Habermehl et D. Kesner. Réseaux de neurones Réseaux de neurones 1 Introduction Intelligence Articielle Cognitivisme (sciences cognitives) Connexionisme (réseaux de neurones) Le cerveau : réseau très complexe ayant un grand nombre de cellules de

Plus en détail

On lance un dé à six faces et on regarde le nombre inscrit sur sa face supérieure. Citer les issues de cette expérience.

On lance un dé à six faces et on regarde le nombre inscrit sur sa face supérieure. Citer les issues de cette expérience. Exercice p 0, n : On lance un dé à six faces et on regarde le nombre inscrit sur sa face supérieure. Citer les issues de cette expérience. Cette expérience admet issues : «le nombre inscrit est»,,,, «5»,.

Plus en détail

Révision du 24 décembre 2014

Révision du 24 décembre 2014 MC Révision du 24 décembre 2014 Date du premier tirage régi par les conditions de jeu révisées : 17 juillet 2015 1. RÈGLEMENTS Le LOTTO MAX MC est régi par les Règlements relatifs aux loteries et billets

Plus en détail

Exercice 1 : (4 points)

Exercice 1 : (4 points) Exercice 1 : (4 points) Un confiseur a préparé 840 nougats et 1 176 pralines. Il souhaite faire des paquets, tous identiques, en mélangeant les nougats et les pralines. Il veut utiliser tous les nougats

Plus en détail

Des Dobble mathématiques

Des Dobble mathématiques APMEP Dans nos classes 275 Des Dobble mathématiques Arnaud Gazagnes (*) Le jeu d ambiance (1) Dobble connaît son petit succès auprès du grand public Thierry Lambre en a proposé une étude via la géométrie

Plus en détail

Épreuve de Mathématiques - Série S - Durée : 4 heures Mercredi 27 mars Calculatrice Autorisée

Épreuve de Mathématiques - Série S - Durée : 4 heures Mercredi 27 mars Calculatrice Autorisée ... Épreuve de Mathématiques - Série S - Durée : 4 heures Mercredi 27 mars Calculatrice Autorisée Le sujet comporte 4 exercices : Les élèves n ayant pas choisi l option Mathématiques en spécialité traiteront

Plus en détail

Exercices de révision - Niveau seconde

Exercices de révision - Niveau seconde Exercices de révision - Niveau seconde NB: cette fiche d'exercices est à destination des élèves passant en classe de première S et ES. Les exercices portant une étoile * sont exclusivement destinés aux

Plus en détail