Intérêt de l imagerie?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Intérêt de l imagerie?"

Transcription

1

2 Mr H, 40 ans, tabagisme > 10 PA, épisode de vertige rotatoire bref, sans signe associé, récidivant de quelques secondes, déclenchés par les mouvements de tête ( changement de position dans son lit, boit à la bouteille), Pas de nystagmus au repos, pas de déviation segmentaire, pas de syndrome cérébelleux, examen neurologique sans particularité, Intérêt de l imagerie? Neurologue passe : manœuvre de Dix et Hallpike positive, Donc VPPB typique pas d indication à une imagerie, retour à domicile avec avis ORL sans urgence, pas de TTT médicamenteux.

3 1personne / 7 affirme l avoir éprouvé au moins une fois dans sa vie Symptôme subjectif Dans 2/3 des cas, le diagnostic est posé dès l interrogatoire

4 À ne pas confondre avec lipothymie, malaise, hypotension orthostatique, migraine, sensation de tête vide, brouillard devant les yeux, flottement. Une perte de connaissance n est jamais vestibulaire. Définition de vertige vrai : illusion de déplacement dans l espace, le plus souvent rotatoire, déplacement linéaire antéropostérieur, latéral ou vertical. Il peut être moins bien systématisé : troubles de l équilibre, sensation d ébriété. Démarche diagnostique 1) S agit il d un vrai vertige? 2 ) S agit il d un vertige d origine centrale ou périphérique? 3 ) Evaluation du caractère d urgence : vertige d allure vasculaire (imagerie cérébrale en urgence) processus expansif intra crânien suspecté (IRM), vertige d allure périphérique ( explorations complémentaires non systématiques).

5 Caractéristiques : vertige rotatoire, déplacement linéaire, instabilité, ébriété Mode d installation : brutal ou rapidement progressif Durée et fréquence : épisode unique, crises prolongées répétées, crises itératives de quelques secondes, vertige chronique, durée de quelques secondes à plusieurs heures. Circonstances déclenchantes : positionnel (VPPB), stress (maladie de Ménière), hyperpression / mouchage (fistule labyrinthique) Symptômes associés neurologiques ou auditifs : troubles cochléaires (surdité, acouphènes, sensation de plénitude auriculaire), troubles neurovégétatifs (nausées, vomissements, pâleur, sueur), céphalée. Terrain, ATCD : terrain vasculaire, migraine, ATCD traumatiques, passé otitique, terrain psychique, médicaments ototoxiques

6 Le nystagmus : mouvement des yeux biphasique à ressort (mouvement lent des yeux dans un sens puis mouvement rapide en sens inverse, ce dernier définissant le sens du nystagmus). Central : bat dans tous les sens et directions Persiste ou augmente à la fixation oculaire Multidirectionnel Non épuisable Périphérique : Bat dans le même sens, quelle que soit la position des globes oculaires Diminue lors de la fixation oculaire Rapidement épuisable Jamais vertical pur

7 Manœuvres pouvant provoquer le nystagmus : Dix et Hallpike : Il apparaît après quelques secondes de latence, type crescendo decrescendo, disparaît progressivement en moins de 20 secondes, accompagné d un violent vertige. Cette positivité est en faveur d un vertige positionnel paroxystique bénin. Signe de la fistule : déclenchement d un nystagmus provoqué par la modification de la pression dans le CAE par un appui sur le tragus. Ce signe est évocateur d une fistule labyrinthique.

8 Les déviations segmentaires : Des index à la manoeuvre des bras tendus, assis sans appui dorsal De la manœuvre de Romberg, debout pieds joints A la marche aveugle ou test de piétinement

9 Le syndrome vestibulaire est harmonieux lorsque toutes les déviations lentes se font dans le même sens, il témoigne d une atteinte périphérique. Signes auditifs associés. Il est dysharmonieux dans le cas contraire. Ne pas oublier : l examen ORL (OMA, cholésteatome, hémotympan), l examen neurologique (+++ cérébelleux) l examen cardio vasculaire.

10 Les examens audiométriques sans urgence Vestibulométrie sans urgence TDM si : Syndrome vestibulaire dysharmonieux Signes neurologiques associés ATCD familiaux ou personnels cardio vasculaires FDRCV Au moindre doute clinique IRM si suspicion de tumeur de l angle ponto cérébelleux ou supicion d infarctus cérébelleux.

11 Le VPPB : 1/3 des vertiges, violent, rotatoire, bref, durant moins de 30 secondes, déclenchés par les changements de position (le coucher, le lever, la rotation rapide de la tête), aucun symptôme associé. L examen labyrinthique est normal. Nystagmus après un temps de latence, horizonto rotatoire, paroxystique et épuisable après quelques secondes Diagnostic par manœuvre de Dix and Hallpike Traitement par manœuvre de Sémont Autres vertiges positionnels Attention : TDM/ IRM en urgence si nystagmus positionnel horizontal durant autant que dure la position et changeant de sens selon le côté sur lequel le patient se couche : nystagmus de position.

12 Vertiges rotatoires intenses, de début brusque, station debout impossible, recrudescence aux mouvements de tête, intense réaction végétative, intense réaction anxieuse, durant plusieurs jours, sans troubles cochléaires, sans ATCD. Otite chronique cholestéatomateuse Thrombose de l artère auditive interne Hémorragie intra vestibulaire Fracture transversale unilatérale du rocher translabyrinthique, vertige + surdité totale Névrite vestibulaire : déficit unilatéral périphérique, souvent total et isolé, de nature virale, syndrome harmonieux, isolé, sans céphalée signe auditif ni signe neurologique TTT par dépresseurs vestibulaires le plus bref possible, anti émétiques, sédatifs. Evolution favorable par compensation vestibulaire aidé par la rééducation. PIEGE Wallenberg : Accident vasculaire ischémique : syndrome vestibulaire central paralysie du voile du palais, syndrome cérébelleux unilatéral, syndrome de CBH, syndrome sensitif thermoalgique controlatéral. Vertige aigu au cours d un TC : fracture du rocher translabyrinthique

13 Infarctus cérébelleux : instabilité majeure et céphalées souvent présentes, nystagmus multidirectionnel, notion d ATCD vasculaires. IRM +++

14 Maladie de Ménière : crises de vertiges rotatoires, sans facteur déclenchant, hypoacousie avec sensation de plénitude auriculaire, acouphènes fluctuants, surdité de perception sur les fréquences graves.

15 Toujours caractériser dysharmonieux le vertige harmonieux ou Si dysharmonieux origine centrale donc imagerie en urgence Dans les autres cas, un avis ORL est nécessaire sans urgence Sources Collège national des enseignants de neurologie Collège d ORL Recommandations pour la bonne pratique clinique société française d ORL HAS : indication imagerie du crâne Protocole PUR 82

SURDITE ET VERTIGES Dr ALAIN GUENOUN

SURDITE ET VERTIGES Dr ALAIN GUENOUN SURDITE ET VERTIGES Dr ALAIN GUENOUN Samedi 16 janvier 2016 QCM 1 Quelles pathologies sont des causes de surdité? A B C D E OTITE MOYENNE AIGÜE OTITE SÉRO-MUQUEUSE OTOSPONGIOSE NEURINOME MENIERE 2 QCM

Plus en détail

«Docteur, ça tourne» Syndrome vestibulaire/vertiges. Marina Pourquéry

«Docteur, ça tourne» Syndrome vestibulaire/vertiges. Marina Pourquéry «Docteur, ça tourne» Syndrome vestibulaire/vertiges Marina Pourquéry Cas clinique Femme 55 ans Vrais vertiges apparus brutalement depuis 2 jours Signes associés: hypoacousie gauche,pas de céphalée,pas

Plus en détail

Qu arrive-t-il quand nos récepteurs sensoriels dysfonctionnent?

Qu arrive-t-il quand nos récepteurs sensoriels dysfonctionnent? Introduction Qu arrive-t-il quand nos récepteurs sensoriels dysfonctionnent? Paris-Rio 1er juin 2009 sonde Pitot Le labyrinthe En pratique un incident peut arriver à différents niveaux... Bases physiopathologiques

Plus en détail

«Examiner un vertigineux en dix points»

«Examiner un vertigineux en dix points» JNMG 2016 «Examiner un vertigineux en dix points» Didier Bouccara Service d ORL GH Pitié Salpêtrière, AP-HP 54, rue Vasco de Gama, Paris 75015 Tous droits réservés - D.Bouccara Quelques mots de physiologie

Plus en détail

ED vertiges. ric Venail ORL B. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. Année Universitaire MID - ORL - Vertige.

ED vertiges. ric Venail ORL B. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. Année Universitaire MID - ORL - Vertige. ED vertiges Frédéric ric Venail ORL B Objectifs ENC Chez un sujet se plaignant de vertige, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires mentaires pertinents

Plus en détail

Collège d ORL et De Chirurgie Cervico-faciale

Collège d ORL et De Chirurgie Cervico-faciale Collège d ORL et De Chirurgie Cervico-faciale Item 60 Déficit neurosensoriel du sujet âgé : surdité et vertiges Item 294 Altération de la fonction auditive Item 313 Epistaxis (avec le traitement) Item

Plus en détail

Cas clinique ORL n 1

Cas clinique ORL n 1 Cas clinique ORL n 1 Vous êtes médecin remplaçant dans un cabinet de médecine générale. Une femme de 40 ans vient vous voir en consultation pour une sensation de surdité de l oreille gauche d apparition

Plus en détail

Un vertige est une illusion de déplacement qui donne la sensation que l environnement tourne autour de vous ou que vous tourner dans l espace.

Un vertige est une illusion de déplacement qui donne la sensation que l environnement tourne autour de vous ou que vous tourner dans l espace. J ai des vertiges Tout tourne autour de vous? Il s agit de vertiges. Ils sont probablement bénins. Quelques repères sont utiles pour comprendre leur origine, leur prise en charge et la démarche à avoir

Plus en détail

Les vertiges périphériques. Anamnèse et symptômes. Il n existe pas de «vrai» ni de «faux» vertige et une sensation vertigineuse est toujours

Les vertiges périphériques. Anamnèse et symptômes. Il n existe pas de «vrai» ni de «faux» vertige et une sensation vertigineuse est toujours Définitioniti Les vertiges périphériques Dre Isabelle Coin Prof Jean Philippe Guyot DMCPRU février 2014 Il n existe pas de «vrai» ni de «faux» vertige et une sensation vertigineuse est toujours vraie quelle

Plus en détail

Troubles de l équilibre

Troubles de l équilibre Troubles de l équilibre L instabilité Définition & symptomatologie Responsable de chutes, problème majeur chez le sujet âgé Troubles de l équilibre: impossibilité à maintenir son centre de gravité dans

Plus en détail

IMAGERIE ET VERTIGES

IMAGERIE ET VERTIGES Le Bulletin du 21/10/2009 www.a2l.dz Avril. 2006 n 6 IMAGERIE ET VERTIGES Comment explorer les vertiges en imagerie médicale Conduite pratique Professeur Lounes MEDJEK Bulletin n 6 Avril 2006 Créé par

Plus en détail

Exploration du Vertige en urgence. Messala.R, Touati.S, Mecibah.A Service ORL Batna

Exploration du Vertige en urgence. Messala.R, Touati.S, Mecibah.A Service ORL Batna Exploration du Vertige en urgence Messala.R, Touati.S, Mecibah.A Service ORL Batna Introduction Motif de consultation fréquent Illusion de mouvement : rotatoire linéaire Déséquilibre Causes nombreuses

Plus en détail

VERTIGE (AVEC LE TRAITEMENT)

VERTIGE (AVEC LE TRAITEMENT) III Q 344 VERTIGE (AVEC LE TRAITEMENT) Dr Vincent Burcia, Pr Michel Mondain Service ORL, CHU Gui-de-Chauliac, 34295 Montpellier Cedex 5, France m-mondain@chu-montpellier.fr RR OBJECTIFS Chez un sujet se

Plus en détail

La Presbyvestibulie Une réalité

La Presbyvestibulie Une réalité La Presbyvestibulie Une réalité INTRODUCTION Les troubles de l équilibre des sujets âgés constituent un véritable problème de santé publique Troubles vestibulaires après 70 ans : 61 % F 37 % H INTRODUCTION

Plus en détail

Vertiges du sujet âgé

Vertiges du sujet âgé Vertiges du sujet âgé Deux grandes situations Dans la population de âgée, le vertige non systématique chronique est la forme de vertige la plus fréquemment retrouvée. IL résulte d une accumulation d altérations

Plus en détail

Référentiel National Collège des Enseignants de Neurologie Version du 30/08/02

Référentiel National Collège des Enseignants de Neurologie Version du 30/08/02 VERTIGES ( 344) 1.Connaissances requises : 1. Décrire les caractéristiques cliniques (sémiologiques et évolutives) : - du vertige positionnel paroxystique bénin - de la névrite vestibulaire - de la maladie

Plus en détail

«De l importance de l interrogatoire et de la clinique au cabinet du médecin» EPU du 17 Octobre 2012 Dr Françoise Arnould & Dr François Larnier

«De l importance de l interrogatoire et de la clinique au cabinet du médecin» EPU du 17 Octobre 2012 Dr Françoise Arnould & Dr François Larnier «De l importance de l interrogatoire et de la clinique au cabinet du médecin» 1 VERTIGES Rencontre avec un vertigineux. Que va t-il me dire? quelles questions vais-je lui poser pour en rechercher l origine?

Plus en détail

Orientation diagnostique devant un vertige

Orientation diagnostique devant un vertige Orientation diagnostique devant un vertige Pr. Jean-Pierre LAVIEILLE ORL, Hôpital Nord, Marseille 1 l'équilibre : contrôle postural fin. est assuré par la triple entrée sensorielle visuelle, labyrinthique

Plus en détail

Question 344. Le vertige est un symptôme qui n'attire pas d'emblée l'attention sur l'oreille, bien qu'il soit le plus souvent d'origine labyrinthique.

Question 344. Le vertige est un symptôme qui n'attire pas d'emblée l'attention sur l'oreille, bien qu'il soit le plus souvent d'origine labyrinthique. Le vertige est un symptôme qui n'attire pas d'emblée l'attention sur l'oreille, bien qu'il soit le plus souvent d'origine labyrinthique. Table des matières DEFINITION PHYSIOPATHOLOGIE SEMIOLOGIE ANALYTIQUE

Plus en détail

Prise en charge du vertige

Prise en charge du vertige Prise en charge du vertige Claire Dazzi-Hatt Hatté Symposium 22/10/2008 Généralités Définition: conflit d informations d entre les systèmes vestibulaires, visuels et proprioceptifs Notre rôle: Authentification

Plus en détail

Arnold - Chiari Tumeur du cervelet AIT vertébro-basilaire Fistule labyrinthique T. de la fosse post Hypotension ortho migraine Ménière troubles propri

Arnold - Chiari Tumeur du cervelet AIT vertébro-basilaire Fistule labyrinthique T. de la fosse post Hypotension ortho migraine Ménière troubles propri Réunion de Juin 2012 Les Jeudis de l Europe Centre d Exploration des Vertiges Guillaume BOLOT Clinique du Tonkin Arnold - Chiari Tumeur du cervelet AIT vertébro-basilaire Fistule labyrinthique T. de la

Plus en détail

Les vertiges. Service ORL, CHU Dupuytren Limoges

Les vertiges. Service ORL, CHU Dupuytren Limoges Les vertiges Service ORL, CHU Dupuytren Limoges Rôle : Le système vestibulaire : système sensori-moteur transformer les forces associées aux mouvements et à la position de la tête en un signal biologique

Plus en détail

Item 344 Vertiges CHAPITRE. Connaissances. I. Rappel physiopathologique. Objectifs pédagogiques. Na ti onau x. Connaissances requises

Item 344 Vertiges CHAPITRE. Connaissances. I. Rappel physiopathologique. Objectifs pédagogiques. Na ti onau x. Connaissances requises CHAPITRE 7 Item 344 Vertiges I. Rappel physiopathologique II. Conditions générales du diagnostic d'un vertige III. Examen du patient vertigineux IV. Orientation diagnostique d'un vertige Na ti onau x CEN

Plus en détail

VERTIGES. Vertige ou malaise?

VERTIGES. Vertige ou malaise? VERTIGES La sensation de vertige est un motif fréquent de consultation médicale. Les causes de cette sensation de «tête qui tourne» sont nombreuses et variées. Un diagnostic précis doit être posé, le plus

Plus en détail

SEMIOLOGIE OTOLOGIQUE SEMIOLOGIE VESTIBULAIRE

SEMIOLOGIE OTOLOGIQUE SEMIOLOGIE VESTIBULAIRE SEMIOLOGIE OTOLOGIQUE SEMIOLOGIE VESTIBULAIRE SEMIOLOGIE OTOLOGIQUE 1- Rappel anatomique 2- Les symptômes d origine otologique 3- L examen clinique otologique (otoscopie) 4- L imagerie 5- L examen audiométrique

Plus en détail

Les VERTIGES. Association Monde des Pharmaciens Marocains Section Tétouan. Le mercredi 10 Février Dr. Maamri Mohamed

Les VERTIGES. Association Monde des Pharmaciens Marocains Section Tétouan. Le mercredi 10 Février Dr. Maamri Mohamed Les VERTIGES Association Monde des Pharmaciens Marocains Section Tétouan Le mercredi 10 Février 2016 Dr. Maamri Mohamed Définition Sensation de rotation soit de l environnement, soit de son propre corps.

Plus en détail

Vertiges, CAT et traitement en urgence (344) Docteur Dinh-Qui NGUYEN Juillet 2005

Vertiges, CAT et traitement en urgence (344) Docteur Dinh-Qui NGUYEN Juillet 2005 Vertiges, CAT et traitement en urgence (344) Docteur Dinh-Qui NGUYEN Juillet 2005 Pré-requis : Examen fonctionnel de l équilibre, Précis d ORL. M. Portmann, Ed. Masson 1982 : p.7-14 Décision en ORL, F.

Plus en détail

Les grands cadres étiologiques 1. Vertige aigu paroxystique positionnel VPPB Vertige de position central 2. Grand vertige aigu durable Neuronite vesti

Les grands cadres étiologiques 1. Vertige aigu paroxystique positionnel VPPB Vertige de position central 2. Grand vertige aigu durable Neuronite vesti LES VERTIGES: APPROCHE ORL ET NEUROLOGIQUE Pr. Caroline Tilikete, Pr. Eric Truy Les jeudis de l Europe 18 mars 2010 Les grands cadres étiologiques 1. Vertige aigu paroxystique positionnel VPPB Vertige

Plus en détail

Orientation diagnostique devant un vertige (avec le traitement)

Orientation diagnostique devant un vertige (avec le traitement) Orientation diagnostique devant un vertige (avec le traitement) I- PHYSIOPATHOLOGIE DEFINITION Le vertige est une illusion de mouvement ressenti par le sujet alors qu'il est immobile. Il s'agit donc d'un

Plus en détail

Vertige d origine centrale ou périphérique: Quand doit-on penser à l AVC?

Vertige d origine centrale ou périphérique: Quand doit-on penser à l AVC? Vertige d origine centrale ou périphérique: Quand doit-on penser à l AVC? F.Evoy MD FRCPC Professeur agrégé de neurologie et d`ophtalmologie Université de Sherbrooke Objectifs Proposer un plan d évaluation

Plus en détail

VERTIGES. Pr Vincent DARROUZET

VERTIGES. Pr Vincent DARROUZET VERTIGES Pr Vincent DARROUZET Le nystagmus Mouvement oculaire rythmé, conjugué, à ressort, asymétrique, involontaire Signe une asymétrie de fonctionnement du système vestibulaire canalaire 3 composantes

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET CAT DEVANT UNE CRISE DE VERTIGE AIGUE

DIAGNOSTIC ET CAT DEVANT UNE CRISE DE VERTIGE AIGUE Q.18 DIAGNOSTIC ET CAT DEVANT UNE CRISE DE VERTIGE AIGUE PLAN : Dr Omar DAHMANI, Dr Amal BELCAID, Dr Ouafa EL AZZOUZI, Dr Hayat EL HAMI INTRODUCTION DIAGNOSTIC D UNE CRISE VERTIGINEUSE : I- Interrogatoire

Plus en détail

LE VERTIGE PAROXYSTIQUE POSITIONNEL BÉNIN. Des réponses à vos questions

LE VERTIGE PAROXYSTIQUE POSITIONNEL BÉNIN. Des réponses à vos questions LE VERTIGE PAROXYSTIQUE POSITIONNEL BÉNIN Des réponses à vos questions Introduction Qu est ce qu un vertige? Il s agit d une sensation souvent très difficile à décrire faite de tournoiement, de flottement,

Plus en détail

CÉPHALÉES ET MIGRAINE. Dr Bertrand DELFINER NEUROLOGUE Fondation Rothschild Paris

CÉPHALÉES ET MIGRAINE. Dr Bertrand DELFINER NEUROLOGUE Fondation Rothschild Paris CÉPHALÉES ET MIGRAINE Dr Bertrand DELFINER NEUROLOGUE Fondation Rothschild Paris AMIFORM 17 et 18 Octobre 2012 GÉNÉRALITÉS Pathologie fréquente souvent sous estimée or : Menace parfois vitale Pronostic

Plus en détail

1. CRISE VERTIGINEUSE

1. CRISE VERTIGINEUSE 1. CRISE VERTIGINEUSE PHYSIOLOGIE DU SYSTEME VESTIBULAIRE PERIPHERIQUE 2 systèmes : - canalaire (réagit aux accélérations angulaires) - otolithique (réagit aux accélérations linéaires et à la gravité)

Plus en détail

Pierre BEAUDET La Dominique 11/12

Pierre BEAUDET La Dominique 11/12 Rappel anatomique et physiologique : les yeux : dominant, mouvement 20 d angle, mouvements lents, vision diminuée par la profondeur et la luminosité Les vestibules : 3 canaux semi-circulaires, accélération

Plus en détail

La névrite vestibulaire

La névrite vestibulaire La névrite vestibulaire La névrite vestibulaire est une cause fréquente de vertige périphérique. Elle est un bon exemple de suppression unilatérale et brutale des informations vestibulaires impliquées

Plus en détail

céphalées définition interrogatoire Examen clinique Etiologies des céphalées aigues/subaiguës Douleur de l extrémité céphalique et faciale

céphalées définition interrogatoire Examen clinique Etiologies des céphalées aigues/subaiguës Douleur de l extrémité céphalique et faciale définition céphalées Douleur de l extrémité céphalique et faciale Toute céphalée n est pas une migraine+++ interrogatoire Début : brutal? À l effort? Signes d accompagnements : nausées, signes neurologiques+++,oculaires,

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux : définitions L accident vasculaire cérébral () est un déficit neurologique de survenue soudaine

Plus en détail

Otologie. Les osselets relient le tympan et l OE et permettent une amplification des sons.

Otologie. Les osselets relient le tympan et l OE et permettent une amplification des sons. 03/11/2008 Dr Diane Lazard Module ORL Otologie Rappel anatomique - Ensemble de cavité creusé dans le rocher - 3 compartiments : o Oreille interne (OI) o Oreille moyenne (OM) o Oreille externe (OE) Oreille

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux AVC Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique

Plus en détail

REALISER UN VESTIBULOGRAMME. II CONGRES DE LA MAFOS ALGER NOVEMBRE Dr K.SAIDI

REALISER UN VESTIBULOGRAMME. II CONGRES DE LA MAFOS ALGER NOVEMBRE Dr K.SAIDI REALISER UN VESTIBULOGRAMME II CONGRES DE LA MAFOS ALGER 22-24 NOVEMBRE Dr K.SAIDI vertige est une illutions de déplacement qu il soit rotatoire ou linéaire 5 / des motifs de consultation en MG Provient

Plus en détail

ÉTOURDISSEMENTS SYNCOPES. Jacques Bédard MD, CSPQ, FRCP (C) Médecine Interne Mise à jour: Dre Isabelle Gagnon

ÉTOURDISSEMENTS SYNCOPES. Jacques Bédard MD, CSPQ, FRCP (C) Médecine Interne Mise à jour: Dre Isabelle Gagnon ÉTOURDISSEMENTS SYNCOPES Jacques Bédard MD, CSPQ, FRCP (C) Médecine Interne Mise à jour: Dre Isabelle Gagnon Question Décrivez moi vos symptômes sans utiliser le mot «étourdissements» Ne pas céder à la

Plus en détail

«J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA

«J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA «J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA CEPHALEES Prévalence estimée à + de 90% dans la population occidentale Motif de 4% des passages dans les services d urgence International

Plus en détail

Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau. V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008

Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau. V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008 Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008 Cas Clinique 1 Patiente de 42 ans Facteurs de risque : tabac, contraception orale,

Plus en détail

Corrélations radio-cliniques en otologie et otoneurologie

Corrélations radio-cliniques en otologie et otoneurologie Corrélations radio-cliniques en otologie et otoneurologie D. Ayache *, M. Williams Association Franco-Israélienne d ORL et de Chirurgie cervico-faciale (AFIDOC) *Unité d Otologie Otoneurologie, Fondation

Plus en détail

Docteur, tout tourne.

Docteur, tout tourne. Docteur, tout tourne. Dr V Wiener Service ORL - Novembre 08 Introduction vertige = illusion de déplacement ou de mouvements dans l un des 3 plans de l espace à l origine de sensations rotatoires Signe

Plus en détail

Fiche de cours n 35 : Physiologie de l'équilibre et syndromes vestibulaires

Fiche de cours n 35 : Physiologie de l'équilibre et syndromes vestibulaires Fiche de cours n 35 : Physiologie de l'équilibre et syndromes vestibulaires I - Système vestibulaire périphérique L oreille interne comprends deux organes: La cochlée: oreille interne de l audition Le

Plus en détail

IMAGERIE ORL Rédacteurs : Pour le Collège d Imagerie et de Recherche en ORL ( CIREOL) : Nadine Martin- Duverneuil, Frédérique Dubrulle

IMAGERIE ORL Rédacteurs : Pour le Collège d Imagerie et de Recherche en ORL ( CIREOL) : Nadine Martin- Duverneuil, Frédérique Dubrulle IMAGERIE ORL Rédacteurs : Pour le Collège d Imagerie et de Recherche en ORL ( CIREOL) : Nadine Martin- Duverneuil, Frédérique Dubrulle Pour le Collège des Enseignants de Radiologie de France (CERF) : Relecture

Plus en détail

Conduite à tenir devant un malaise, une syncope, une perte de connaissance

Conduite à tenir devant un malaise, une syncope, une perte de connaissance Conduite à tenir devant un malaise, une syncope, une perte de connaissance 2 chiffres 10 % des admissions en médecine d urgence L interrogatoire, l examen clinique, des examens paracliniques simples donnent

Plus en détail

Évaluation de la prescription du SCANNER CEREBRAL dans la prise en charge des CEPHALEES NON TRAUMATIQUES aux URGENCES

Évaluation de la prescription du SCANNER CEREBRAL dans la prise en charge des CEPHALEES NON TRAUMATIQUES aux URGENCES Évaluation de la prescription du SCANNER CEREBRAL dans la prise en charge des CEPHALEES NON TRAUMATIQUES aux URGENCES Dr Romain Borel SAU-SAMU-SMUR Nancy COLMU 11/12/2007 Céphalées aux urgences : épidémiologie

Plus en détail

Céphalées de l enfant. Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux

Céphalées de l enfant. Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux Céphalées de l enfant Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux Objectifs du cours N 98. Céphalée aiguë et chronique chez l'adulte et l'enfant - Diagnostiquer une céphalée aiguë et une céphalée

Plus en détail

Quels Examens Complémentaires chez le vertigineux âgé?

Quels Examens Complémentaires chez le vertigineux âgé? Quels Examens Complémentaires chez le vertigineux âgé? Dr Rachid MAHMOUDI Pr François BLANCHARD Service de Médecine interne et Gérontologie CHU Reims SGE Reims, 22 Mars 2007 Quels Examens Complémentaires

Plus en détail

Les vertiges de Ménière

Les vertiges de Ménière Les vertiges de Ménière La maladie de Ménière est une maladie fréquente, qui peut être invalidante du fait du retentissement des vertiges sur la vie professionnelle, familiale et sociale du patient. Il

Plus en détail

Table Ronde Acouphènes Interrogatoire et bilan

Table Ronde Acouphènes Interrogatoire et bilan Table Ronde Acouphènes Interrogatoire et bilan Didier Bouccara Service d ORL GH Pitié Salpêtrière et Paris XV L auteur déclare n avoir aucun conflit d intérêts Approche clinique: consultation ciblée sur

Plus en détail

Règles générales ECOS

Règles générales ECOS Règles générales ECOS À l examen de certification, il y aura 10 stations en tout, dont 2 stations de repos. Pour cette pratique, il y aura un total de 5 stations sans repos. Sur la porte de chaque station,

Plus en détail

L Hypotension Intracrânienne Spontanée. Alain Viguier, service de Neurologie Vasculaire, Toulouse

L Hypotension Intracrânienne Spontanée. Alain Viguier, service de Neurologie Vasculaire, Toulouse L Hypotension Intracrânienne Spontanée Alain Viguier, service de Neurologie Vasculaire, Toulouse Clinique «typique» Céphalée caractéristique : Critères IHS: «céphalées diffuses ou sourdes s aggravant

Plus en détail

MIGRAINE SANS AURA : critères diagnostiques selon l International Headache Society (IHS)

MIGRAINE SANS AURA : critères diagnostiques selon l International Headache Society (IHS) LES MIGRAINES 1 M. sans aura 2 Aura avec céphalée migraineuse ou non 3 Aura sans céphalée 4 M. hémiplégique 5 M. rétinienne 6 M. basilaire 7 M. compliquée 8 Equivalents migraineux chez l enfant 9 M. probable

Plus en détail

La rééducation vestibulaire Bilan et Techniques A.Wernert V. Goehner. VERTIGES Les grands syndromes. Haguenau 13/01/15 D.Rohmer CHU Strasbourg

La rééducation vestibulaire Bilan et Techniques A.Wernert V. Goehner. VERTIGES Les grands syndromes. Haguenau 13/01/15 D.Rohmer CHU Strasbourg La rééducation vestibulaire Bilan et Techniques A.Wernert V. Goehner VERTIGES Les grands syndromes Haguenau 13/01/15 D.Rohmer CHU Strasbourg Invitation Téléphonique du Dr Dominique ROHMER Dr Dominique

Plus en détail

Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie

Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie Pr Mathieu ZUBER Service de Neurologie et NeuroVasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Université Paris Descartes Plan Risque

Plus en détail

CAT DEVANT UNE ATAXIE AIGUE

CAT DEVANT UNE ATAXIE AIGUE CAT DEVANT UNE ATAXIE AIGUE I-DISTINGUER VERTIGE ET ATAXIE Définition de l ataxie= trouble de la coordination qui affecte le mouvement volontaire et perturbe les contractions musculaires nécessaires aux

Plus en détail

Cependant, la maladie ne débute pas toujours par la triade complète, et débute souvent de manière monosymptomatique pendant environs une année.

Cependant, la maladie ne débute pas toujours par la triade complète, et débute souvent de manière monosymptomatique pendant environs une année. Maladie de Ménière La maladie de Ménière peut se définir comme une maladie de l oreille interne, d étiologie inconnue, et dont la physiopathologie repose sur la notion de troubles pressionnels endolymphatique

Plus en détail

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux FMC du GMBS La Châtre CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux 05/01/2010 1 CEPHALEES 1) Aigues 2) Sub-aigues 3) chroniques 05/01/2010 2 CEPHALEES

Plus en détail

Faq 1 Quelles sont les différentes catégories de diplopie et les principes d orientation du diagnostic?

Faq 1 Quelles sont les différentes catégories de diplopie et les principes d orientation du diagnostic? Diplopie Objectifs : 1. Connaissances requises : 1.1 Citer les causes de diplopie isolée. 1.2 Citer les causes de diplopie avec douleur ipsilatérale (ophtalmoplégie douloureuse). 1.3 Citer les causes de

Plus en détail

Maladie de Menière. «Marquée» par l Hydrops endolymphatique qui n est pas tout

Maladie de Menière. «Marquée» par l Hydrops endolymphatique qui n est pas tout Introduction Maladies où les troubles pressionnels sont impliqués ou suspectés: Menière, surdités fluctuantes, surdité sur les graves, malformations de Chiari type I FPL, Sd post- PL, malformations labyrinthiques.

Plus en détail

Conduite à tenir face à un Vertige de Position. Actualités thérapeutiques 1 er décembre 2012 Dr Christine Holer-Houdoux

Conduite à tenir face à un Vertige de Position. Actualités thérapeutiques 1 er décembre 2012 Dr Christine Holer-Houdoux Conduite à tenir face à un Vertige de Position Actualités thérapeutiques 1 er décembre 2012 Dr Christine Holer-Houdoux Conduite à tenir face à un Vertige de Position Actualités thérapeutiques 1 er décembre

Plus en détail

CEPHALEES DU Douleur 7 Avril 2017

CEPHALEES DU Douleur 7 Avril 2017 CEPHALEES DU Douleur 7 Avril 2017 Dr A.S. Koskas Sergent Consultation Migraine Traitement de la Douleur CHU Clémenceau de Caen CH de Bayeux Céphalées primaires Migraine Céphalée de tension Algie vasculaire

Plus en détail

F. Craighero 1 J.W. Casselman 2, 3 M. Safronova 4 B. De Foer 3 J. Delanote 2 S. Rodriguez 1 E.F. Officiers 5

F. Craighero 1 J.W. Casselman 2, 3 M. Safronova 4 B. De Foer 3 J. Delanote 2 S. Rodriguez 1 E.F. Officiers 5 F. Craighero 1 J.W. Casselman 2, 3 M. Safronova 4 B. De Foer 3 J. Delanote 2 S. Rodriguez 1 E.F. Officiers 5 1: Pôle de radiologie, Hôpitaux de Marseille, France 2: Service de radiologie, Hôpital A.Z.

Plus en détail

MIGRAINE DE L ENFANT

MIGRAINE DE L ENFANT MIGRAINE DE L ENFANT Pathologie fréquente : 1ère cause de céphalée primaire récurrente de l enfant Pathologie mal connue : Facteurs psychologiques déclenchent les accès migraineux Excès d examens complémentaires

Plus en détail

Syncopes (malaises). Recommandations HAS Docteur D. HONNART, SRAU, CHU de DIJON DH

Syncopes (malaises). Recommandations HAS Docteur D. HONNART, SRAU, CHU de DIJON DH Syncopes (malaises). Recommandations HAS 2008 Docteur D. HONNART, SRAU, CHU de DIJON DH 2011-10 Définition Abandonner le terme peu spécifique de malaise (motif de recours) Pas de différence de gravité

Plus en détail

Impédance. A. Vocale

Impédance. A. Vocale SURDITES Déficit de l audition Ressentie ou non par le patient Causes variables Diagnostic rapide chez l enfant Prise en charge adéquate Que faire? Objectiver l hypoacousie ressentie Cibler le terrain

Plus en détail

rappel anatomo-physiologique

rappel anatomo-physiologique Diagnostic des vertiges Définition : Le vertige n est pas une maladie mais un symptôme pouvant traduire une grande diversité de pathologie. C est une sensation erronée de déplacement de l espace par rapport

Plus en détail

CEPHALEES ET MIGRAINE DIAGNOSTIC

CEPHALEES ET MIGRAINE DIAGNOSTIC CEPHALEES ET MIGRAINE DIAGNOSTIC LES CÉPHALÉES PRINCIPALES CAUSES DE CÉPHALÉES Céphalées primaires 66% chez le sujet âgé, 90% chez le jeune Céphalées secondaires C. de tension Migraine C. déclenchées par

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application: 01062000 Réf.: CMUB- Pagination 1 / 5 pages COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 002 Rédacteurs Dr D. HONNART (Dijon) Date 22/05/00 Validation P.

Plus en détail

VERTIGES POINTS À RETENIR

VERTIGES POINTS À RETENIR VERTIGES Auteur : Expert : Relecteur : Dr J. Le Breton,, HUG Pr J.-P. Guyot, Service d ORL, HUG Dr T. Favrod-Coune,, HUG 2016 POINTS À RETENIR Le vertige, le manque d équilibre et la sensation d étourdissement

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application : 01/12/2006 Réf.: CMUB-019 Pagination : 1 de 6 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 019 Rédacteurs Dr FADOUL Minerva Date 01/12/2006 Validation Dr

Plus en détail

Paris. Test de. Collège d ORL HALMAGYI. P Bertholon, Service ORL et Neurologique Saint Etienne, France 11/01/2014

Paris. Test de. Collège d ORL HALMAGYI. P Bertholon, Service ORL et Neurologique Saint Etienne, France 11/01/2014 Paris Test de Collège d ORL HALMAGYI 11/01/2014 P Bertholon, Service ORL et Neurologique Saint Etienne, France INTRODUCTION L épreuve calorique, décrite par Barany, est le test de référence pour explorer

Plus en détail

Unité d enseignement 4 Perception - Système nerveux - Revêtement cutané. DFASM 2

Unité d enseignement 4 Perception - Système nerveux - Revêtement cutané. DFASM 2 Université de Caen Normandie UFR de Médecine Année universitaire 2016-2017 Unité d enseignement 4 Perception - Système nerveux - Revêtement cutané. DFASM 2 TOTAL : 60h de cours magistraux Responsable UE

Plus en détail

SURDITÉS. Examen clinique. Paraclinique. Perception. Transmission. Interrogatoire. Physique b & c. Audiométrie N ST SP

SURDITÉS. Examen clinique. Paraclinique. Perception. Transmission. Interrogatoire. Physique b & c. Audiométrie N ST SP SURDITÉS Transmission Obstacle au son : Oreille externe (pavillon, CAE) Oreille moyenne (tympan, osselets, mastoïde) Perte d impédance de l oreille moyenne Perte < 40 db Perception Organe sensoriel atteint

Plus en détail

Table des matières. Anatomo physiopathologie. Chapitre 3 Canaux verticaux et leurs nystagmus 15. Chapitre 1 Appareil vestibulaire et son syndrome 3

Table des matières. Anatomo physiopathologie. Chapitre 3 Canaux verticaux et leurs nystagmus 15. Chapitre 1 Appareil vestibulaire et son syndrome 3 Table des matières Avant-propos Table des éléments en ligne 1 Anatomo physiopathologie VII XV Chapitre 1 Appareil vestibulaire et son syndrome 3 Structures vestibulaires... 3 Labyrinthe postérieur (3)

Plus en détail

La Névralgie du Trijumeau

La Névralgie du Trijumeau La Névralgie du Trijumeau Situation Clinique Homme, 50 ans, Migraineux, Insuffisant respiratoire par exposition professionnelle à l'amiante Description de la douleur : *évolution depuis 1 semaine *douleur

Plus en détail

UFR de Médecine de Reims Service ORL D.U. DE PRISE EN CHARGE CLINIQUE, PARACLINIQUE ET THERAPEUTIQUE DES VERTIGES

UFR de Médecine de Reims Service ORL D.U. DE PRISE EN CHARGE CLINIQUE, PARACLINIQUE ET THERAPEUTIQUE DES VERTIGES UFR de Médecine de Reims Service ORL D.U. DE PRISE EN CHARGE CLINIQUE, PARACLINIQUE ET THERAPEUTIQUE DES VERTIGES Reims, 20 au 25 octobre 2014 Directeurs de l enseignement : Pr. A. Chays Dr L.Seidermann

Plus en détail

Tableau 1. Diagnostic différentiel des vertiges périphériques et centraux [7].

Tableau 1. Diagnostic différentiel des vertiges périphériques et centraux [7]. S. Antonini-Revaz, J.-Ph. Guyot, H. Stalder Introduction En médecine générale ambulatoire, l étourdissement ou le «malaise» est une plainte fréquente, retrouvée comme motif de consultation chez 2,6% des

Plus en détail

CENTRE&HOSPITALIER&UNIVERSITAIRE&DE&NICE& DEPARTEMENT&HOSPITALO2UNIVERSITAIRE&DE&MEDECINE&D URGENCE&

CENTRE&HOSPITALIER&UNIVERSITAIRE&DE&NICE& DEPARTEMENT&HOSPITALO2UNIVERSITAIRE&DE&MEDECINE&D URGENCE& CENTRE&HOSPITALIER&UNIVERSITAIRE&DE&NICE& DEPARTEMENT&HOSPITALO2UNIVERSITAIRE&DE&MEDECINE&D URGENCE& Protocole&de&service&accueil&des&urgences& Titre Prise en charge d une céphalée aux urgences - Migraine

Plus en détail

Corentin Roose Interne Hôpital St Luc St Joseph

Corentin Roose Interne Hôpital St Luc St Joseph Corentin Roose Interne Hôpital St Luc St Joseph Cas Clinique 1 Mme C, 78 ans, consulte aux urgences pour tableau de malaises récidivants,à l emporte pièce, sans prodromes, survenant en position assise

Plus en détail

CRISE VERTIGINEUSE. I. Interrogatoire. II. Examen clinique. A. Examen neurologique. Service d ORL et CCF - CHU d Angers

CRISE VERTIGINEUSE. I. Interrogatoire. II. Examen clinique. A. Examen neurologique. Service d ORL et CCF - CHU d Angers CRISE VERTIGINEUSE Conduite à tenir devant un vertige. I. Interrogatoire Profession, antécédents, traitements. Description précise des troubles : signes annonciateurs, facteur déclenchant, rapidité d'installation,

Plus en détail

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Erik BOQUET Page 1 04/02/2008 LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX (Docteur Erik BOQUET) 1 RAPPELS Le tissu nerveux est formé de cellules appelées neurones qui ont la particularité de ne pas se reproduire

Plus en détail

Les vertiges * urgences à domicile. C. Delémont F. Higelin P. Bang O. Rutschmann. 1. épidémiologie. Causes urgentes. Causes non urgentes

Les vertiges * urgences à domicile. C. Delémont F. Higelin P. Bang O. Rutschmann. 1. épidémiologie. Causes urgentes. Causes non urgentes urgences à domicile Les vertiges * Rev Med Suisse 2012 ; 8 : 2029-33 C. Delémont F. Higelin P. Bang O. Rutschmann Dr Pascal Bang Spécialiste en oto-rhino-laryngologie Drs Cécile Delémont et Fabien Higelin

Plus en détail

Arrêt cardio-respiratoire ou décès

Arrêt cardio-respiratoire ou décès Arrêt cardio-respiratoire ou décès ACR Récent = - la personne qui vient de s écrouler et qui ne respire plus - le nourrisson qui ne respire plus Décès non attendu et - Absence de raideur cadavérique -

Plus en détail

Service de pédiatrie A

Service de pédiatrie A Service de pédiatrie A identité Mohammed Age: 11ans scolarisé ATCD: traumatisme crânien à l age de 8 ans Absence d ATCD familiaux de pathologies cardiaques, de diabète ou d HTA Histoire de la maladie Installation

Plus en détail

ATELIER N 19. Symposium d Otoneurologie PARIS Mai VPPB des canaux latéraux

ATELIER N 19. Symposium d Otoneurologie PARIS Mai VPPB des canaux latéraux ATELIER N 19 Symposium d Otoneurologie PARIS Mai 2010 VPPB des canaux latéraux T. RICHARD-VITTON Introduction et physiopathologie Le VPPB du canal latéral est certainement à ce jour le plus passionnant

Plus en détail

Syncope: Qui hospitaliser? Quel bilan?

Syncope: Qui hospitaliser? Quel bilan? Syncope: Qui hospitaliser? Quel bilan? Jérémie BARRAUD Unité Rythmologie et Stimulation Cardiaque Service de Cardiologie, CHU NORD Aix-Marseille Université Définition - Epidémiologie Syncope = Perte de

Plus en détail

Item 201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces chez un traumatisé crânio facial : fracture du rocher.

Item 201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces chez un traumatisé crânio facial : fracture du rocher. Item 201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces chez un traumatisé crânio facial : fracture du rocher. I. INTRODUCTION II. MECANISME DES FRACTURES DU ROCHER III. TABLEAU CLINIQUE

Plus en détail

18/02/10 EPILEPSIE PLAN. 1 Rappel anatomique. 2 Différents types de crises d épilepsies. 3 Causes et évolution. 4 Etat de mal épileptique

18/02/10 EPILEPSIE PLAN. 1 Rappel anatomique. 2 Différents types de crises d épilepsies. 3 Causes et évolution. 4 Etat de mal épileptique PLAN EPILEPSIE Dr P. KERSCHEN Service de Neurologie - Hôpital Henri Mondor 1 Rappel anatomique 2 Différents types de crises d épilepsies 3 Causes et évolution 4 Etat de mal épileptique 1 Rappel anatomique

Plus en détail

Cas E. Docteur Alain Duvallet, 14 décembre 2013

Cas E. Docteur Alain Duvallet, 14 décembre 2013 Cas E Docteur Alain Duvallet, 14 décembre 2013 Madame E. âgée de 53 ans consulte le 5 décembre 2013 dans le cadre d une visite de non contre-indication à la pratique des activités subaquatiques. Elle avait

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES VERTIGES.

PRISE EN CHARGE DES VERTIGES. Service d ORL et de chirurgie cervico-faciale CHU de Blida PRISE EN CHARGE DES VERTIGES. Dr D. Sid Ahmed. Dr B.Errahmani. Dr. Zouaoui.Pr Rous Introduction Cette étude concerne la prise en charge des vertiges

Plus en détail

LA NEVROSE D ANGOISSE

LA NEVROSE D ANGOISSE 19.01.09 Dr Lagier Psychiatrie LA NEVROSE D ANGOISSE I)L anxiété et l angoisse : définition II)Les différentes formes d anxiété (= angoisse) A)Crise d angoisse aiguë 1)Les manifestations de la crise d

Plus en détail

Une forme particulière d hypertension intracérébrale: l hypertension idiopathique

Une forme particulière d hypertension intracérébrale: l hypertension idiopathique Une forme particulière d hypertension intracérébrale: l hypertension idiopathique Nicoleta ROTARU, Silviu HINCU, Adriana BOGORIN, Maher ABU EID, Silviu DRAGHICI, Aikaterini FITSIORI, Jean Louis DIETEMANN

Plus en détail

Plongée et Rééducation Vestibulaire. Docteur Bertrand RAVARY FMC 23 novembre 2013

Plongée et Rééducation Vestibulaire. Docteur Bertrand RAVARY FMC 23 novembre 2013 Plongée et Rééducation Vestibulaire Docteur Bertrand RAVARY FMC 23 novembre 2013 But de la rééducation vestibulaire Pratique qui a pour but d'accélérer la mise en place de la compensation centrale lors

Plus en détail

[ 1 ] ASYMETRIE POSTURALE [ 2 ] INSTABILITE POSTURALE [ 3 ] DEFICIT DE CONTROLE MOTEUR [ 4 ] MOBILITE REDUITE [ 5 ] TROUBLES EN SITUATION YEUX FERMES

[ 1 ] ASYMETRIE POSTURALE [ 2 ] INSTABILITE POSTURALE [ 3 ] DEFICIT DE CONTROLE MOTEUR [ 4 ] MOBILITE REDUITE [ 5 ] TROUBLES EN SITUATION YEUX FERMES Remarque Ces protocoles et conseils d utilisation sont donnés à titre indicatif et ne remplacent pas l expertise du praticien médical dans la connaissance et l application des méthodes de rééducations

Plus en détail