RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE. Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE. Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion"

Transcription

1 1 RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion

2 2 MISE EN SITUATION Vous êtes IDE dans un service de soins intensifs de cardiologie. Le médecin vous a prescrit hier soir pour M.DUPONT un culot globulaire à passer ce matin à 9h. L ASH du service vous amène la glacière avec le CGR que vous devez passer. Que faites vous?

3 3 PETIT RAPPEL : Seul un personnel qualifié peut réceptionner les Produits Sanguins Labiles comme : - IDE - Sage Femme

4 4

5 5 S assurer qu un médecin puisse intervenir à tout moment Vérifier la validité des RAI (recherche d agglutinines irrégulières) Vérifier si la détermination du groupe sanguin est bien recevable

6 6 D ailleurs Le résultat des RAI est valide pendant : 24 heures 48 heures 72 heures 96 heures

7 7 D ailleurs Le résultat des RAI est valide pendant : 72 heures D où l importance de noter l heure de prélèvement!!!!

8 8 Les conditions du prélèvement sanguin pour la détermination du groupage doit : Être faite obligatoirement par 2 préleveurs différents Etre faite à deux moments différents Peut être faite à un moment donné par 2 préleveurs Peut être faite à 1 moment donné par 1 seul préleveur

9 9 Les conditions du prélèvement sanguin pour la détermination du groupage doit : Etre faite à deux moments différents

10 10 PETIT RAPPEL Les prélèvements sanguins Étiquetage immédiat, après le prélèvement et en présence du patient Étiquette portant l identité complète du patient 2 déterminations 2 actes de prélèvements différents Si possible par 2 préleveurs différents

11 11 Fiche de prélèvements Accompagne systématiquement le prélèvement Identité complète du patient : étiquetage immédiat après le prélèvement et en présence du patient. Dans la mesure du possible, faire décliner son identité au patient. A défaut, confronter plusieurs documents. Qualité et signature de la personne ayant effectué le prélèvement Date et heure du prélèvement notées sur la fiche et sur le tube

12 12 Les résultats temporaires de groupage sanguin sont valables 72h. Ils sont suivis de l émission d une carte de groupe sanguin validée par un biologiste

13 2. A LA RECEPTION 13

14 14 1. Vérifier la destination du PSL 2. Vérifier l heure de délivrance 3. Vérifier les conditions de transport 4. Vérifier l aspect, l intégrité et la date de péremption 5. Vérifier la concordance entre le n PSL et la fiche de délivrance nominative 6. Vérifier la comptabilité entre le groupe du PSL et la fiche de délivrance 7. Vérifier la conformité des produits livrés avec la prescription médicale 8. Vérifier la concordance entre l identité patient sur la fiche de délivrance et sur la prescription

15 15 L administration d un culot globulaire sanguin doit se faire dans les : 2 heures 4 heures 6 heures 8 heures

16 16 L administration d un culot globulaire sanguin doit se faire dans les : 6 heures D où l importance de vérifier l heure de distribution!!!!

17 17 Le transport d un culot globulaire sanguin se fait : Dans un sachet chauffant à 22 C En air ambiant Dans un container isotherme à 0 C Dans un container isotherme à +6 C

18 18 Le transport d un culot globulaire sanguin se fait : Dans un container isotherme à +6 C

19 19 CONDITIONS DE TRANSPORTS Le transport doit être fait dans des conteneurs isothermes La délivrance d un PSL doit se faire en échange d un bordereau (identité du patient, service, site, qualité et nombre des PSL) La fiche de délivrance qui accompagne les PSL est horodatée.

20 20 DELAI ET MODE DE CONSERVATION CGR PF congelé CP 2 C < T < 6 C A conserver dans le conteneur servant au transport Ne pas conserver au réfrigérateur sauf si celui-ci est contrôlé par une sonde calibrée Temp. ambiante 20 C < T < 24 C Temp. ambiante 20 C < T < 24 C 6 H 6 H 2 H

21 21 LA PRESCRIPTION MEDICALE L identité complète du patient La Référence du dossier EFS Le nom du service demandeur La date et heure de prescription L identité et la signature du médecin prescripteur La quantité, qualité (CMV-, compatibilisé, phénotypé et la transformation (déplasmatisé, irradié) Le contexte (urgence vitale, programmée ) Des informations spécifiques en fonction du PSL commandé

22 22 L existence d une notion d urgence ne dispense pas d une PM. La notion d urgence doit être clairement notée. Le double de la prescription médicale est conservé dans le dossier transfusionnel du patient

23 23 3. LA CONCORDANCE EN PRATIQUE

24 24 LES DOCUMENTS INDISPENSABLES La prescription médicale La fiche de distribution nominative Le dossier transfusionnel Les deux déterminations du groupe sanguin ou la carte de groupe sanguin La fiche des RAI (< 72h) +/- Le protocole du patient

25 25 VALIDITÉ D UNE CARTE DE GROUPE SANGUIN Identité complète du patient (nom de naissance obligatoire) Date du prélèvement Phénotype ABO, Rh, Kell Et Identification du laboratoire Identification des préleveurs Signature du biologiste Signature des préleveurs

26 26 VALIDITÉ D UNE CARTE DE GROUPE SANGUIN Identité complète du patient (nom de naissance obligatoire) Date du prélèvement Phénotype ABO, Rh, Kell Identification du laboratoire Signature du biologiste Pas de rature, pas de collage, aucune annotation

27 27

28 28

29 29

30 30

31 31

32 32 4. AU LIT DU PATIENT: LE TEST DE COMPATIBLITE

33 33 Principe incontournable Préparation du patient Contrôles de concordance - l identité - le groupe sanguin - la nature et le numéro du PSL

34 34 PRINCIPE INCONTOURNABLE Unité de personne : même IDE depuis le contrôle de concordance jusqu à la traçabilité Unité de temps : sans interruption Unité de lieu : devant le patient, dans sa chambre

35 35 PRÉPARATION DU PATIENT (1/2) A-t-il reçu une information de la part du médecin relatif à la transfusion? L informer des modalités de transfusion (anticiper ses besoins) Obtenir son consentement

36 36 PRÉPARATION DU PATIENT (2/2) Les constantes initiales retranscrites sur le dossier de soins : FC, TA, T, FR, diurèse, Conscience (si troubles adapter), Frissons, sueurs, douleurs, Hyperthermie?, Nausées, vomissements Une voie d abord veineuse propre à la transfusion, si possible de bon calibre

37 37 CONTRÔLES DE CONCORDANCE L IDENTITÉ Le contrôle de concordance a lieu entre : l identité du patient l identité sur la carte de groupe sanguin l identité sur les documents de délivrance Faire décliner son identité au patient

38 38 CONTRÔLES DE CONCORDANCE LE GROUPE SANGUIN Le contrôle de concordance a lieu entre : La carte de groupe sanguin Le groupe sanguin de la poche Le groupe sanguin sur la fiche de délivrance

39 39 CONTRÔLES DE CONCORDANCE NATURE ET N DU PSL Le contrôle de concordance a lieu entre : La PM / la fiche de délivrance/ le PSL (nature et qualification) La fiche de délivrance / le PSL (données d identification du PSL)

40 40 5. LE CUPT

41 41 Systématique avant toute transfusion de CGR homologue ou autologue même en cas d urgence vitale Effectué sans interruption par la personne qui pose la transfusion

42 42 En présence du patient, au lit du patient Tout changement d intervenant impose de recommencer le CUPT Ne tester qu un seul CGR à la fois et immédiatement avant sa pose

43 43

44 44

45 45 DES EXEMPLES A VOUS DE JOUER!!!!

46 46 MEMO TECHNIQUE!!!!!! ANTIGENE GLOBULE ANTICORPS PLASMA

47 47 Un culot = globules rouges sans plasma = Antigènes Un patient = globules rouges et plasma = Antigènes + Anticorps

48 48 Anti-A Anti-B Patient Donneur Poche n Agglutination Absence d Agglutination

49 49 Anti-A Anti-B Patient Donneur Poche n J ai mis en présence les hématies du patient avec des anticorps anti-a. Je constate aucune réaction d agglutination. Je peux donc dire que les hématies du patient ne portent pas l antigène A.

50 50 Anti-A Anti-B Patient Donneur Poche n J ai mis en présence les hématies du patient avec des anticorps anti-b. Je constate aucune réaction d agglutination. Je peux donc dire que les hématies du patient ne portent pas l antigène B.

51 51 Les hématies du patient ne portent ni l Antigène A ni l Antigène B Patient Anti-A Anti-B DONC Le patient est du : GROUPE A GROUPE B GROUPE AB GROUPE O

52 52 Les hématies du patient ne portent ni l Antigène A ni l Antigène B Patient Anti-A Anti-B DONC Le patient est du GROUPE O

53 53 Anti-A Anti-B Patient Donneur Poche n J ai mis en présence les hématies du donneur avec des anticorps anti-a. Je constate une réaction d agglutination. Je peux donc dire que les hématies du donneur portent l antigène A.

54 54 Anti-A Anti-B Patient Donneur Poche n J ai mis en présence les hématies du donneur avec des anticorps anti-b. Je constate aucune réaction d agglutination. Je peux donc dire que les hématies du donneur ne portent pas l antigène B.

55 55 Les hématies du donneur portent l Antigène A mais pas l Antigène B Donneur Poche n Anti-A Anti-B DONC Le donneur est du : GROUPE A GROUPE B GROUPE AB GROUPE O

56 56 Les hématies du donneur portent l Antigène A mais pas l Antigène B Donneur Poche n Anti-A Anti-B DONC Le donneur est du GROUPE A

57 57 DONNEUR = GROUPE A = Ag A PATIENT = GROUPE O = Pas d Ag + Ac anti A et Ac anti B Si je transfuse j apporterais donc un Antigène que le patient n a pas (en l occurrence l Antigène A). Il y aura réaction d agglutination avec les Anticorps anti A présents dans le plasma du patient. La transfusion n est donc pas possible. C est une transfusion INCOMPATIBLE.

58 58 Anti-A Anti-B Patient Donneur Poche n Agglutination Absence d Agglutination

59 59 Anti-A Anti-B Patient Donneur Poche n J ai mis en présence les hématies du patient avec des anticorps anti-a. Je constate une réaction d agglutination. Je peux donc dire que les hématies du patient portent l antigène A.

60 60 Anti-A Anti-B Patient Donneur Poche n J ai mis en présence les hématies du patient avec des anticorps anti-b. Je constate une réaction d agglutination. Je peux donc dire que les hématies du patient portent l antigène B.

61 61 Les hématies du patient portent l Antigène A et l Antigène B Patient Anti-A Anti-B DONC Le patient est du : GROUPE A GROUPE B GROUPE AB GROUPE O

62 62 Les hématies du patient portent l Antigène A et l Antigène B Patient Anti-A Anti-B DONC Le patient est du GROUPE AB

63 63 Anti-A Anti-B Patient Donneur Poche n J ai mis en présence les hématies du donneur avec des anticorps anti-a. Je constate aucune réaction d agglutination. Je peux donc dire que les hématies du donneur ne portent pas l antigène A.

64 64 Anti-A Anti-B Patient Donneur Poche n J ai mis en présence les hématies du donneur avec des anticorps anti-b. Je constate aucune réaction d agglutination. Je peux donc dire que les hématies du donneur ne portent pas l antigène B.

65 65 Les hématies du donneur portent ni l Antigène A ni l Antigène B Donneur Poche n Anti-A Anti-B DONC Le donneur est du : GROUPE A GROUPE B GROUPE AB GROUPE O

66 66 Les hématies du donneur portent ni l Antigène A ni l Antigène B Donneur Poche n Anti-A Anti-B DONC Le donneur est du GROUPE O

67 67 DONNEUR = GROUPE O = Pas d Ag PATIENT = GROUPE AB = Ag A et Ag B+ pas d Ac Si je transfuse je n apporterais aucun Antigène que le patient n a pas (en l occurrence pas d Antigène A ni d Antigène B). Il n y aura pas réaction d agglutination puisqu il n y a pas d Anticorps dans le plasma du patient. La transfusion est donc possible. C est une transfusion COMPATIBLE mais NON ISOGROUPE.

68 68 6. RAPPELS DES CONDITIONS GENERALES D ADMINISTRATION

69 69 Utiliser du matériel adapté Vérifier l absence de perfusion simultanée (seul le sérum physiologique à 0,9 % est autorisé en attente) N injecter aucun produit dans la tubulure ou la poche Laisser le CGR 20 min à T ambiante avant la pose (possibilité de le réchauffer à 37 )

70 70 1ml = 15 gouttes CGR PFC CP Agitation douce pendant quelques min 1ers ml très lentement puis débit à 5ml/min Durée moyenne de transfusion : 1h à 1h30 Surveillance étroite du patient (+++ au début) 1ers ml très lentement puis débit à 20ml/min Durée moyenne de transfusion : 10 min Surveillance étroite du patient 1ers ml très lentement puis débit à 10ml/min Durée moyenne de transfusion : 30 min Surveillance étroite du patient Attention au risque de surcharge Attention au risque de surcharge

71 71 7. APRES LA TRANSFUSION

72 72 Rincer la voie d abord avec du NaCl à 0,9% si elle doit être maintenue Conserver : les poches vides (aiguilles retirées et dispositif de perfusion clampé hermétiquement) : au minimum 2 h après (de préférence 24h) le support de contrôle de compatibilité : 2h (24h en cas d incident) le tube de référence : 24 h après la transfusion, au réfrigérateur, même en l absence de toute réaction

73 73 Surveiller dans les 8 heures suivantes : Fièvre/frissons Réaction allergique Douleurs (lombaires) Couleur des urines (rouges)

74 74 Transmettre pour chaque PSL transfusé : Date Nom du prescripteur Nom de l effecteur Résultat de la RAI Étiquette du PSL FC, TA, T Réactions éventuelles La traçabilité est assurée par l IDE qui a effectué la transfusion

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine R E H A L Réseau Experts Hémovigilance Aquitaine-Limousin Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine QUESTIONNAIRE B Version du 04/04/2008 Qualité de la personne qui remplit le questionnaire

Plus en détail

L acte transfusionnel

L acte transfusionnel L acte transfusionnel Françoise VALLA IDE E.I.H.H. CH Valence 2 ème journée régionale d Hémovigilance Lyon, le 19 Juin 2014 1 Objectifs pédagogiques Sécuriser l acte transfusionnel. Respecter les étapes

Plus en détail

PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS

PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS Fiche d auto-contrôle N 1 : PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS VERIFICATION IDENTITE RENSEIGNEMENTS PRIS SUR ANTECEDENTS TRANSFUSIONNELS (transfusion récente? injection de gamma-anti-d.) ETIQUETAGE DES TUBES

Plus en détail

Acte transfusionnel. Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011

Acte transfusionnel. Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011 Acte transfusionnel Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011 Textes réglementaires Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS n 03/582 du 15 décembre 2003 relative

Plus en détail

Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 N du 15 DEC 2003 relative à la réalisation r l acte transfusionnel

Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 N du 15 DEC 2003 relative à la réalisation r l acte transfusionnel ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG - ILE- DE- FRANCE Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 N de l acte Dr. Anne MERCADIER Site de la Pitié-Salpétrière 2013 Dr Anne Mercadier EFS Ile-de- France Site Pitié-Salpétrière

Plus en détail

PROCEDURE DE Page n 1 sur 5

PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 CRÉATION REDACTION NOM FONCTION DATE Dr Monique Correspondante 2 avril 2005 MAIGNAN d Hémovigilance du CHU de Dr Marie-Pierre PUJOL Toulouse Correspondante d Hémovigilance du

Plus en détail

Année DF, NSE, CP, FR, GD

Année DF, NSE, CP, FR, GD Année 2010-2011 DF, NSE, CP, FR, GD Où sont localisés les antigènes du système ABO? Que définissent-ils dans le système ABO? Les antigènes du système ABO : Détectés au niveau de la membrane cellulaire

Plus en détail

LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE

LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE PLAN Principes généraux transfusionnels L acte transfusionnel en 10 points. Particularités de l urgence transfusionnelle

Plus en détail

L ACTE TRANSFUSIONNEL

L ACTE TRANSFUSIONNEL PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 NOM FONCTION DATE CRÉATION Dr Monique Correspondante d Hémovigilance 2 avril 2005 MAIGNAN du Chu de Toulouse REDACTION Dr Marie-Pierre Correspondante d Hémovigilance 29/03/2010

Plus en détail

SECURITE EN TRANSFUSION

SECURITE EN TRANSFUSION SECURITE EN TRANSFUSION = sécurité des produits, sécurité des pratiques transfusionnelles, hémovigilance (né de l'affaire du «sang contaminé). Transfusion : en 2005 = environ 2 580 000 poches. I/ Risques

Plus en détail

LA TRANSFUSION SANGUINE. Dr Hamdi BOUBAKER

LA TRANSFUSION SANGUINE. Dr Hamdi BOUBAKER LA TRANSFUSION SANGUINE Dr Hamdi BOUBAKER Généralités C est un traitement qui consiste à injecter le sang ou plutôt l un de ses constituants provenant de sujets sains appelés Donneurs à des malades qui

Plus en détail

GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS

GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS Faculté de Médecine d Alger Direction de la Pédagogie Formation Médicale Continue SOINS DE SUPPORT EN ONCOLOGIE GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS Pr M. Ramaoun Service d hématologie / CTS CHU Béni Méssous

Plus en détail

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS RAPPEL SUR LE SANG COMPOSITION éléments figurés plasma FONCTIONS transport régulation protection SYSTEME IMMUNITAIRE ANTIGENES provoquent la formation d anticorps ANTICORPS

Plus en détail

Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87

Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87 Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87 Anomalie à l ETS - 1 Un seul choix est possible identification donneur prélèvement sang total prélèvement

Plus en détail

Montbéliard Strasbourg

Montbéliard Strasbourg Vesoul Besançon Belfort Montbéliard Strasbourg Colmar Lons-le-Saunier Mulhouse L acte transfusionnel Travail interrégional Alsace - Franche-Comté DRASS - ES - EFS Version 1-2008 Ont participé à la réalisation

Plus en détail

SAFETY TEST ABO LE CONTRÔLE ULTIME AU LIT DU MALADE

SAFETY TEST ABO LE CONTRÔLE ULTIME AU LIT DU MALADE SAFETY TEST ABO LE CONTRÔLE ULTIME AU LIT DU MALADE Sommaire Rappels des bonnes pratiques de la transfusion Définitions/Objectif Points clefs SAFETY TEST ABO Présentation du dispositif Technique d agglutination

Plus en détail

La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté

La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté Laurent Bardiaux Site de Besançon 1 LB 26/04/05 ❶ Rappels réglementaires ❷ Place de l urgence transfusionnelle dans l activité

Plus en détail

Législation de la transfusion sanguine

Législation de la transfusion sanguine Session Anesthésie Transfusion Législation de la transfusion sanguine Pascale Mizon Lille CHRU Diapositive 1 Actualités Réglementaires Diapositive 2 Nombreux textes réglementaires Constante évolution Loi

Plus en détail

LE TEST ULTIME. REALISATION Dr Michel Feissel EFS PM

LE TEST ULTIME. REALISATION Dr Michel Feissel EFS PM LE TEST ULTIME REALISATION Dr Michel Feissel EFS PM Pré test : QUELQUES ERREURS Comptez les 4 erreurs 3 erreurs LE TEST ULTIME RAPPELS: REGLEMENTATION REALISATION REGLEMENTATION 1er texte: 15 Décembre

Plus en détail

Présentation Dr Olivier GLASS L ACTE TRANSFUSIONNEL CH EMILE BOREL SAINT AFFRIQUE JUIN 2012 DR O. GLASS

Présentation Dr Olivier GLASS L ACTE TRANSFUSIONNEL CH EMILE BOREL SAINT AFFRIQUE JUIN 2012 DR O. GLASS L ACTE TRANSFUSIONNEL CH EMILE BOREL SAINT AFFRIQUE JUIN 2012 DR O. GLASS 1 QUI? Les médecins Les IDE sur prescription médicale Les sages femmes sur prescription médicale 2 QUOI? 3 PRODUITS SANGUINS LABILES

Plus en détail

Transfusion d un concentré de plaquettes sur un cathéter veineux central

Transfusion d un concentré de plaquettes sur un cathéter veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 12 Transfusion d un concentré de plaquettes sur un cathéter veineux central 1- principe de soin 2- Objectif Acte thérapeutique qui consiste

Plus en détail

Administration et surveillancedu PSL

Administration et surveillancedu PSL Administration et surveillancedu PSL Note sur le cours de Mme Grange Le 18/11/2009 interet : amélioration de la fonction d'oxygenation çaire et tissulaire Améliorer la fct de coagulation (plaquettes-plasma)

Plus en détail

Transfusion sanguine. 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel

Transfusion sanguine. 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel Transfusion sanguine 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel UE 4.4 S4 : «Thérapeutiques et contribution au diagnostic médical» Transfusion

Plus en détail

Les Groupes Erytrocytaires La transfusion

Les Groupes Erytrocytaires La transfusion Les Groupes Erytrocytaires La transfusion IFSI La croix rouge Mai 2011 Dr karim Boudjedir INTRODUCTION Qu est qu un groupe sanguin? Qu est qu un groupe érythrocytaire? Combien sont-ils actuellement? Qu

Plus en détail

Unité d onco-hématologie pédiatrique IT version n 1 page 1/5

Unité d onco-hématologie pédiatrique IT version n 1 page 1/5 Unité d onco-hématologie pédiatrique IT 3.1.8.1 version n 1 page 1/5 Unité d onco-hématologie pédiatrique Administrer les Cellules Souches Hématopoïétiques en onco-pédiatrie Codification du document :

Plus en détail

Test ultime au lit du malade

Test ultime au lit du malade Test de compatibilité au laboratoire Test ultime au lit du malade AHU Houda Romdhane CRTS Sousse Interprétation et validation des tests immunohématologiques 20 Octobre 2016 Tabarka Introduction La sécurité

Plus en détail

Bilan 2007 à patients sur Hazebrouck 8 patients à 10 kms 54 patients entre 10 et 15 kms 17 patients au delà de 15 kms

Bilan 2007 à patients sur Hazebrouck 8 patients à 10 kms 54 patients entre 10 et 15 kms 17 patients au delà de 15 kms Activité transfusionnelle de l HAD Flandre Lys de 2007 à 2012 Dr E.Baheu Médecin coordonnateur de l HAD Flandre Lys Journées de Rencontres régionales HAD et EPHAD Lille, mars 2013 1 HAD publique de 30

Plus en détail

TRANSFUSION de CGR en pré-hospitalier

TRANSFUSION de CGR en pré-hospitalier TRANSFUSION de CGR en pré-hospitalier Dr Nathalie Guinard CH St Malo Hémovigilante et responsable du dépôt d de délivranced Problématiques : - Préserver CGR O - / O + - Bonnes pratiques transfusionnelles

Plus en détail

les malades transfusés? 7. Quelles sont les conditions de validité d une carte de groupe sanguin?

les malades transfusés? 7. Quelles sont les conditions de validité d une carte de groupe sanguin? 1. Citer la fonction essentielle des globules rouges 2. Citer la fonction essentielle des plaquettes 3. Chez l homme, le taux d hémoglobine normal est situé entre g/dl et 4. Chez la femme, le taux d hémoglobine

Plus en détail

Questions réponses sur la pratique transfusionnelle

Questions réponses sur la pratique transfusionnelle Questions réponses sur la pratique transfusionnelle 4 ème journée de transfusion pratique de la SFVTT Jeudi 15 Octobre 2009 Institut Montsouris CA de la SFVTT 1 GROUPAGE SANGUIN En urgence, puis-je prélever

Plus en détail

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance SANG et TRANSFUSION Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance Plan du cours Les groupes sanguins érythrocytaires Les examens immunohématologiques TRANSFUSION

Plus en détail

Transfusion sanguine

Transfusion sanguine Transfusion sanguine Vérifier l ordonnance médicale au dossier Vérifier si le client a déjà reçu des produits sanguins( culot globulaire, plaquette, lasma, albumine ou immunoglobuline) Demander s il a

Plus en détail

Les différents produits sanguins et leurs principales indications

Les différents produits sanguins et leurs principales indications Les différents produits sanguins et leurs principales indications Dr Frédéric JOYE Comité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance (CSTH) Produits Sanguins thérapeutiques Produits sanguins thérapeutiques

Plus en détail

Correspondante. Toulouse. VERIFICATION Pr. Pierre Sié Président du CSTH 24/03/2010 APPROBATION Cellule

Correspondante. Toulouse. VERIFICATION Pr. Pierre Sié Président du CSTH 24/03/2010 APPROBATION Cellule PROCEDURE DE Page n 1 sur 6.! CRÉATION REDACTION NOM FONCTION DATE Dr Monique Correspondante 2 avril 2005 MAIGNAN d Hémovigilance du CHU de Dr Marie-Pierre PUJOL Dr Salima MARTINEZ Dr Mady CALOT Toulouse

Plus en détail

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Responsable scientifique et pédagogique - INTS Dr Nicole CATHERINE : Responsable du projet, médecin biologiste, responsable de dépôt Patricia AURY : Cadre

Plus en détail

Evaluation des pratiques transfusionnelles en réanimation vasculaire et transplantation

Evaluation des pratiques transfusionnelles en réanimation vasculaire et transplantation Evaluation des pratiques transfusionnelles en réanimation vasculaire et transplantation A.Baret, AL.Botte, M.Kroll, V.Cerciat, S.Robert, C.Berthomé, Dr. A.Quinart, Dr.Neau-Cransac, Pr.Midy, Pr.Saric, Pr.Starzk

Plus en détail

Bases de l'immuno-hématologie : antigène - anticorps

Bases de l'immuno-hématologie : antigène - anticorps Bases de l'immuno-hématologie : antigène - anticorps antigène : substance capable de provoquer une réponse immunitaire anticorps : globuline plasmatique qui réagit spécifiquement avec un antigène Les groupes

Plus en détail

HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015

HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015 LORRAINE-CHAMPAGNE HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015 Dr Christine André-Botté 13 octobre 2015 ES LBM EFS Groupe sanguin et RAI pour transfuser suivre une grossesse (pour

Plus en détail

bilan sérologique pré transfusionnel (Anesthésie, Chirurgie, et Maternité) Nom : Service : Signature : Fonction :

bilan sérologique pré transfusionnel (Anesthésie, Chirurgie, et Maternité) Nom : Service : Signature : Fonction : Sécurité transfusionnelle au niveau d un Etablissement de Soins Sur prescription médicale prélever en deux temps, en deux points de ponction et par deux opérateurs différents la première puis la seconde

Plus en détail

TRANSFORMATIONS APPLICABLES AUX CGR

TRANSFORMATIONS APPLICABLES AUX CGR SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE ONNE PRATIQUE Transfusions de globules rouges homologues : produits indications, alternatives Produits et examens immuno-hématologiques Novembre 2014 TRANSFORMATIONS APPLICALES

Plus en détail

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION Être responsable Se reconnaître auteur incontestable de ses actes et en assumer

Plus en détail

Transfusion recommandations. Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS)

Transfusion recommandations. Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS) Transfusion recommandations Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS) Détermination groupe sanguin ABO Principe du groupage repose sur 2 épreuves : Globulaire qui détermine

Plus en détail

Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang (Évaluations)

Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang (Évaluations) Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang (Évaluations) Date de création du document 2009-2010 QCM QUESTION 1/15 : La déclaration d'une mauvaise tolérance à une transfusion doit être

Plus en détail

Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS n du 15 décembre 2003 relative à la réalisation de l'acte transfusionnel

Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS n du 15 décembre 2003 relative à la réalisation de l'acte transfusionnel MINISTÈRE DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPÉES Direction générale de la santé Sous-direction de la politique des produits de santé Sous-direction de la qualité du système de santé Sous-direction

Plus en détail

Rappels 3A IFSI Paul BROUSSE

Rappels 3A IFSI Paul BROUSSE Antigènes et anticorps du système ABO Système de groupe sanguin RH Groupes Antigènes (sur globule rouge) Anticorps (dans sérum/ plasma) Antigène D présent : Rh positif (85 %) / RH1 Antigène D absent :

Plus en détail

Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents immédiats

Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents immédiats Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents immédiats La Transfusion en France 3 millions de produits sanguins transfusés chaque année À 500 000 receveurs 1,5 millions de donneurs

Plus en détail

SYSTEME ABO. Dr Marie-José STELLING

SYSTEME ABO. Dr Marie-José STELLING SYSTEME ABO Dr Marie-José STELLING LES TESTS DE SEROLOGIE TRANSFUSIONNELLE Groupage ABO (test( érythrocytaire et test sérique) Typisation Rhésus Détection des anticorps irréguliers Spécificité des anticorps

Plus en détail

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH Dr Marie DAUTEL Hématologie biologique Laboratoire du CH de Cholet ACNBH Agrément FMC N 100 168 41 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Toulouse, 24-28 septembre 2012 DECLARATION D INTERET

Plus en détail

Analyse : Arrêté organisant le prélèvement, le conditionnement, la distribution et l utilisation du sang humain, son plasma et leurs dérivés Dakar le

Analyse : Arrêté organisant le prélèvement, le conditionnement, la distribution et l utilisation du sang humain, son plasma et leurs dérivés Dakar le Analyse : Arrêté organisant le prélèvement, le conditionnement, la distribution et l utilisation du sang humain, son plasma et leurs dérivés Dakar le 8 octobre 1990 Le Ministre de la Santé publique et

Plus en détail

Cas Clinique n 1. DU Cas Concret. Cas 1- Description. Cas 1 - Description. Cas 1- Description. Cas 1 - Questions.

Cas Clinique n 1. DU Cas Concret. Cas 1- Description. Cas 1 - Description. Cas 1- Description. Cas 1 - Questions. DU Cas Concret Cas Clinique n 1 Dr Anne Mercadier EFS Ile de France 1 2 Cas 1 - Description Patient sexe féminin né en 1949 Antécédents : 3 grossesses, sans antécédent transfusionnel connu. Hospitalisée

Plus en détail

FORMATION RÉGIONALE DES IDE EXERÇANT DANS LES SITES D URGENCE

FORMATION RÉGIONALE DES IDE EXERÇANT DANS LES SITES D URGENCE 2013 FORMATION RÉGIONALE DES IDE EXERÇANT DANS LES SITES D URGENCE TRANSFUSION EN URGENCE Respect des Bonnes Pratiques Transfusionnelles 6 étapes 2 Prescription médicale Prélèvement du groupe ABO + RAI

Plus en détail

TRANSFUSION D URGENCE au SMUR

TRANSFUSION D URGENCE au SMUR TRANSFUSION D URGENCE au SMUR SAMU 06 1 INDICATIONS : EXCEPTIONNELLES (< 1% des interventions) Majorité sur SECONDAIRES. PRIMAIRES = EXTRÊME URGENCE SAMU 06 2 SECONDAIRES : Hémorragie Digestive Active.

Plus en détail

Introduction à la transfusion

Introduction à la transfusion Introduction à la transfusion 1 Que savez-vous de la transfusion? 1- Les produits 2- Les consignes de sécurité 3- Les responsabilités 2 Le plus important Le bon produit Ordonnance Réception du colis Au

Plus en détail

LE CONTRÔLE PRÉ-TRANSFUSIONNEL ULTIME

LE CONTRÔLE PRÉ-TRANSFUSIONNEL ULTIME LE CONTRÔLE PRÉ-TRANSFUSIONNEL ULTIME Le Contrôle Ultime au Lit du Malade Pour augmenter la sécurité transfusionnelle en évitant les incompatibilités de groupe sanguin : Ayez le bon réflexe avec la Safety

Plus en détail

AUVERGNE-LOIRE FORMATIONS EN TRANSFUSION SANGUINE A DESTINATION DES PERSONNELS DES DEPOTS DE SANG. Etablissement Français du Sang.

AUVERGNE-LOIRE FORMATIONS EN TRANSFUSION SANGUINE A DESTINATION DES PERSONNELS DES DEPOTS DE SANG. Etablissement Français du Sang. Etablissement Français du Sang AUVERGNE-LOIRE LE LIEN ENTRE LA GENEROSITE DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES FORMATIONS EN TRANSFUSION SANGUINE A DESTINATION DES PERSONNELS DES DEPOTS DE SANG

Plus en détail

Point sur les pratiques en immuno-hématologie

Point sur les pratiques en immuno-hématologie Point sur les pratiques en immuno-hématologie Claire Krausé Etablissement Français du Sang 5 ème journée de TRANSFUSION PRATIQUE SFVTT - Institut Mutualiste Montsouris - 06 Octobre 2011 Réglementaire et

Plus en détail

Nouvelle procédure transfusionnelle Pédiatrique Délivrance de PSL à enfant de moins de 3 mois

Nouvelle procédure transfusionnelle Pédiatrique Délivrance de PSL à enfant de moins de 3 mois REHAL, Actualités et Perspectives, Xème journée 22 novembre 2012 Nouvelle procédure transfusionnelle Pédiatrique Délivrance de PSL à enfant de moins de 3 mois Dr Sophie PUJOL, Dr Isabelle ROGER Unité de

Plus en détail

GESTION DES TRANSFUSIONS LOIN D UN SITE DE L ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG

GESTION DES TRANSFUSIONS LOIN D UN SITE DE L ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG GESTION DES TRANSFUSIONS LOIN D UN SITE DE L ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG M. JEANNE* *Etablissement Français du Sang Aquitaine-Limousin, place Amélie Raba-Léon, 33000 Bordeaux, France Tél : 05.56.90.75.57

Plus en détail

CAS PRATIQUES : ERRARE HUMANUM EST, PERSEVERARE DIABOLICUM

CAS PRATIQUES : ERRARE HUMANUM EST, PERSEVERARE DIABOLICUM CAS PRATIQUES : ERRARE HUMANUM EST, PERSEVERARE DIABOLICUM V ème journée de transfusion pratique - Institut Montsouris - 06 octobre 2011 Prélèvement pour groupage sanguin Présenté par le Dr. Anne DAMAIS-CEPITELLI

Plus en détail

TRANSFUSION. IFSI SETE Promotion

TRANSFUSION. IFSI SETE Promotion TRANSFUSION IFSI SETE Promotion 2011-2014 Un peu d histoire d : 1492 : le pape Innocent VIII subit le premier traitement de cellules vivantes en buvant le sang de trois garçons de dix ans trois fois par

Plus en détail

Allogreffes de CSH et transfusion. Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis

Allogreffes de CSH et transfusion. Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis Allogreffes de CSH et transfusion Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis Recommandations HAS novembre 2014 PSL irradiés: à partir de 7 jours avant un prélèvement de cellules souches hématopoïétiques. Si greffe:

Plus en détail

AUDIT DES PRATIQUES EN HEMOVIGILANCE. Centre Hospitalier de Charleville- Mézières / Unité Hémovigilance

AUDIT DES PRATIQUES EN HEMOVIGILANCE. Centre Hospitalier de Charleville- Mézières / Unité Hémovigilance AUDIT DES PRATIQUES EN HEMOVIGILANCE 1 CADRE LEGISLATIF : 1-1 Exigences liées à l acte transfusionnel 1-2 Exigences professionnelles 1-3 Exigences en matière de qualité 2 METHODOLOGIE RETENUE : L audit

Plus en détail

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Enseignement Anesthésie-Réanimation Septembre 2013 Dr S.Pujol Les systèmes de groupes sanguins sont caractérisés par la présence : de molécules spécifiques

Plus en détail

Retour d expérience de l hémovigilance sur l identitovigilance. Docteur Jean-Jacques CABAUD Coordination Régionale Hémovigilance

Retour d expérience de l hémovigilance sur l identitovigilance. Docteur Jean-Jacques CABAUD Coordination Régionale Hémovigilance Retour d expérience de l hémovigilance sur l identitovigilance Docteur Jean-Jacques CABAUD Coordination Régionale Hémovigilance La maîtrise de l identification l du patient est un facteur clé de la sécurité

Plus en détail

Sommaire. efs.sante.fr

Sommaire. efs.sante.fr Sommaire efs.sante.fr Texte actuel figurant sur la FD Difficulté de lecture des codes à barres Concaténés Programmation du logiciel, des douchettes, Qualité d impression Une région ou plusieurs? efs.sante.fr

Plus en détail

Principaux accidents transfusionnels

Principaux accidents transfusionnels Principaux accidents transfusionnels Produits sanguins labiles : remplacement des constituants sanguins Pouvoir oxyphorique coagulation PY CRDIER DRU LVERN Concentrés erythrocytaires Plasma Plaquettes

Plus en détail

Soins infirmiers en transfusion sanguine

Soins infirmiers en transfusion sanguine Soins infirmiers en transfusion sanguine Cours de Mme Grange et Mme Andrieux Le 10.12.2008 Constat actuel En France actuellement, il y encore des accidents transfusionnels malgré les efforts en hémovigilance.

Plus en détail

28 Juillet Médecins, biologistes, Sages-Femmes, IDE, Techniciens de Laboratoire.

28 Juillet Médecins, biologistes, Sages-Femmes, IDE, Techniciens de Laboratoire. OBJET : Ce document décrit les modalités de la validité de la carte de Groupe sanguin ainsi que ses possibilités d utilisation dans le cadre des procédures de délivrance sécurisée par le logiciel CURSUS

Plus en détail

Les Groupes Sanguins Érythrocytaires. Rappels immunologiques. Rappels immunologiques. Dr. Jean-Pierre RAIDOT. EFS Grand-Est

Les Groupes Sanguins Érythrocytaires. Rappels immunologiques. Rappels immunologiques. Dr. Jean-Pierre RAIDOT. EFS Grand-Est Les Groupes Sanguins Érythrocytaires Dr. Jean-Pierre RAIDOT EFS Grand-Est Mars 2017 Rappels immunologiques 1. «L identité biologique du SOI» : Composé de molécules spécifiques Génétiquement déterminées

Plus en détail

SANG et TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang

SANG et TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang SANG et TRANSFUSION Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang Les produits sanguins labiles Les concentrés de globules rouges (CGR) Les concentrés de plaquettes (CPA, CPS) Les plasmas frais congelés

Plus en détail

PRELEVEMENT DE CONCENTRE DE GRANULOCYTES D APHERESE SUR SEPARATEUR SPECTRA TERUMO

PRELEVEMENT DE CONCENTRE DE GRANULOCYTES D APHERESE SUR SEPARATEUR SPECTRA TERUMO PRELEVEMENT DE CONCENTRE DE GRANULOCYTES D APHERESE SUR SEPARATEUR SPECTRA TERUMO Marc HURTARD, EFS Besançon Congrès SFH Paris Journée éducationnelle SFIH Mercredi 10 décembre 2014 DEFINITION «Le concentré

Plus en détail

Kit de Groupage sanguin

Kit de Groupage sanguin Présentation Kit de Groupage sanguin 13352-13353 NOTICE Retrouvez l ensemble de nos gammes sur : www.pierron.fr ÉQUIPEMENT PÉDAGOGIQUE SCIENTIFIQUE DIDACTIK CS 80609 57206 SARREGUEMINES Cedex France Tél.

Plus en détail

SECURITE TRA NSFUSION NELLE :

SECURITE TRA NSFUSION NELLE : SECURITE TRA NSFUSION NELLE : PLACE DE L'IMMU NO- HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE (IHE) I/ IHE et sécurité transfusionnelle La chaîne transfusionnelle Les différents produits sanguins labiles (PSL) et leurs

Plus en détail

Hémovigilance. Q. Verwacht Ph. Baele. Avril 2004

Hémovigilance. Q. Verwacht Ph. Baele. Avril 2004 Hémovigilance Q. Verwacht Ph. Baele Avril 2004 HEMOVIGILANCE Système de surveillance et d alerte depuis la collecte du sang jusqu au suivi du patient transfusé MISSIONS Collecter les effets inattendus

Plus en détail

TRANSFUSION PRE-HOSPITALIERE

TRANSFUSION PRE-HOSPITALIERE TRANSFUSION PRE-HOSPITALIERE Enjeux et mise en œuvre O. Corfa, SAMU 29 CHRU Cavale Blanche, Brest Une procédure exceptionnelle pour des enjeux sociaux économiques importants Mise en œuvre rare, probablement

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES

LES BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES LES BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES Particularités en Néonatologie et en Pédiatrie (Protocoles CHU Caen) Agnès Bazin Correspondant Hémovigilance - CHU Caen Tél 02 31 06 32 19 - Fax 02 31 06 49 69 -

Plus en détail

UMT - Documents clients externes de l'umt

UMT - Documents clients externes de l'umt Demande d analyses Pré-analytique : Sous la responsabilité du client (identification des patients, ordre des prélèvements, etc.). Le prélèvement des échantillons pour les analyses immunohématologiques

Plus en détail

Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE. Ce qu il est important de savoir. A quoi sert une transfusion sanguine, et

Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE. Ce qu il est important de savoir. A quoi sert une transfusion sanguine, et Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE Malgré les moyens mis en œuvre pour épargner les pertes sanguines, la réalisation d une intervention chirurgicale nécessite parfois la transfusion de produits

Plus en détail

L apport de. la prescription assistée par ordinateur. des Produits sanguins Labiles

L apport de. la prescription assistée par ordinateur. des Produits sanguins Labiles L apport de la prescription assistée par ordinateur des Produits sanguins Labiles Dr Gérald Daurat CHU Nîmes Pas de conflit d'intérêt Introduction Informatisation progresse dans les ES Souvent lente Prescription

Plus en détail

Il y avait du soleil dans les chambres

Il y avait du soleil dans les chambres Il y avait du soleil dans les chambres Présenté par le Dr. Anne DAMAIS-CEPITELLI V ème journée de transfusion pratique - Institut Montsouris - 06 octobre 2011 1 Deux patientes à transfuser dans un service

Plus en détail

Transfusion sanguine en pédiatrie. Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux

Transfusion sanguine en pédiatrie. Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux Transfusion sanguine en pédiatrie Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux Pourquoi? Quand? o Chirurgies à risque, Estimation des pertes, seuils transfusionnels, degré d urgence Combien? o Quantification

Plus en détail

Ressources. Document 2 : antigènes et anticorps présents selon les groupes sanguins

Ressources. Document 2 : antigènes et anticorps présents selon les groupes sanguins Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener Le système ABO est fondé sur la présence ou non des déterminants antigéniques A et B à la surface des hématies. Compte tenu de la gravité

Plus en détail

Etablissement de Soins

Etablissement de Soins Sécurité transfusionnelle au niveau d un Etablissement de Soins 1 Sur prescription médicale prélever en deux temps, en deux points de ponction et par deux opérateurs différents la première puis la seconde

Plus en détail

LES TESTS DE SEROLOGIE TRANSFUSIONNELLE

LES TESTS DE SEROLOGIE TRANSFUSIONNELLE LES TESTS DE SEROLOGIE TRANSFUSIONNELLE Groupage ABO (test érythrocytaire et test sérique) Typisation Rhésus Détection des anticorps irréguliers Type and Screen Test de compatibilité (plasma du receveur

Plus en détail

Montbéliard Strasbourg

Montbéliard Strasbourg Vesoul Besançon Belfort Montbéliard Strasbourg Colmar Lons-le-Saunier Mulhouse Contrôle ultime pré-transfusionnel Travail interrégional Alsace - Franche-Comté Version 1-2008 Ont participé à la réalisation

Plus en détail

3A2 L immunité adaptative Le groupage sanguin ABO

3A2 L immunité adaptative Le groupage sanguin ABO Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener Le système ABO est fondé sur la présence ou non des déterminants antigéniques A et B à la surface des hématies. Compte tenu de la gravité

Plus en détail

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Enseignement Anesthésie-Réanimation Janvier 2015 Dr S.Pujol Les systèmes de groupes sanguins sont caractérisés par la présence : de molécules spécifiques

Plus en détail

TRANSFUSIONS TOUS TERRAINS. Docteur MONTPELLIER Président du CSTH Pôle anesthésie CHRU Amiens

TRANSFUSIONS TOUS TERRAINS. Docteur MONTPELLIER Président du CSTH Pôle anesthésie CHRU Amiens TRANSFUSIONS TOUS TERRAINS Docteur MONTPELLIER Président du CSTH Pôle anesthésie CHRU Amiens Un peu de législation ne fait jamais de mal Circulaire du 15 décembre 2003 relative à la réalisation de l actel

Plus en détail

PRINCIPAUX POINTS DE L ARRETE DU 24 AVRIL 2002

PRINCIPAUX POINTS DE L ARRETE DU 24 AVRIL 2002 B O N N E S P R A T I Q U E S D E T R A N S P O R T D E S P R O D U I T S S A N G U I N S L A B I L E S PRINCIPAUX POINTS DE L ARRETE DU 24 AVRIL 2002 Dr P. FRESSY Coordonnateur Régional d Hémovigilance

Plus en détail

«La Chambre des erreurs»

«La Chambre des erreurs» SEMAINE SECURITE DES PATIENTS 2013 25 au 29 novembre 2013 18 décembre 2013 OMEDIT Poitou-Charentes Principe Reconstitution d une chambre de patient et d une salle de soins avec Des «écarts» Des risques

Plus en détail

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins Chap.4 LES GROUPES SANGUINS O B B O A A AB A B AB O O A A O AB AB Qu est-ce qu un groupe sanguin? Milieu extracellulaire Bi-couche de phospholipides membranaires Existence d antigènes membranaires érythrocytaires!

Plus en détail

Bonnes Pratiques de Transport des Produits Sanguins Labiles

Bonnes Pratiques de Transport des Produits Sanguins Labiles Bonnes Pratiques de Transport des Produits Sanguins Labiles Principaux points de l Arrêté du 24 avril 2002 Produits concernés : Champs d application et responsabilité Produits Sanguins Labiles à usage

Plus en détail

ScanGel ReverScan A1, B x 5 ml ReverScan A1, A2, B, O x 5 ml

ScanGel ReverScan A1, B x 5 ml ReverScan A1, A2, B, O x 5 ml ScanGel ReverScan A1, B 86790 2 x 5 ml ReverScan A1, A2, B, O 86795 4 x 5 ml GLOBULES ROUGES TEST D ORIGINE HUMAINE POUR L ÉPREUVE SÉRIQUE DU GROUPAGE ABO IVD Tous les produits fabriqués et commercialisés

Plus en détail

Situations cliniques d immuno-hématologie

Situations cliniques d immuno-hématologie Situations cliniques d immuno-hématologie Cas clinique 1 Situations cliniques d immuno-hématologie Mme G, 64 ans, est hospitalisée pour prothèse de hanche. Elle dit ne jamais avoir été transfusée et n

Plus en détail

TRANSFUSION. Groupes sanguins érythrocytaires (système ABO, système RH et système KELL Les examens en immuno-hématologie

TRANSFUSION. Groupes sanguins érythrocytaires (système ABO, système RH et système KELL Les examens en immuno-hématologie TRANSFUSION Groupes sanguins érythrocytaires (système ABO, système RH et système KELL Les examens en immuno-hématologie 1900 Landsteiner découvre le 1er système des groupes sanguins : le système ABO 1940

Plus en détail

Journée régionale d hémovigilance

Journée régionale d hémovigilance 1 Journée régionale d hémovigilance Nouvelle organisation de la délivrance / dispensation du plasma SD Dominique DARDELLE responsable du secteur médicament PUI Hôpital Foch - Suresnes Quelques éléments

Plus en détail

L Hémovigilance, bonnes pratiques de l IDE dans la transfusion C.ROUX IDE Hémovigilance CHU DIJON 29/02/2016

L Hémovigilance, bonnes pratiques de l IDE dans la transfusion C.ROUX IDE Hémovigilance CHU DIJON 29/02/2016 L Hémovigilance, bonnes pratiques de l IDE dans la transfusion C.ROUX IDE Hémovigilance CHU DIJON 29/02/2016 L HEMOVIGILANCE L HEMOVIGILANCE a étémise en place en 1994, c est c un élément important de

Plus en détail

Etat des lieux sur le suivi immuno-hématologique de la femme enceinte EFS Lorraine Champagne site de Nancy. Dr Christine André-Botté 9 décembre 2010

Etat des lieux sur le suivi immuno-hématologique de la femme enceinte EFS Lorraine Champagne site de Nancy. Dr Christine André-Botté 9 décembre 2010 Etat des lieux sur le suivi immuno-hématologique de la femme enceinte EFS Lorraine Champagne site de Nancy Dr Christine André-Botté 9 décembre 2010 I - GENERALITES Le Groupe Sanguin et la Recherche d Anticorps

Plus en détail

Un lundi matin au laboratoire d Immunohématologie de l EFS :

Un lundi matin au laboratoire d Immunohématologie de l EFS : Défaillances en chaîne ayant conduit à la transfusion de deux concentrés globulaires incompatibles Dr Dominique Cottier Dr MF Leconte des Floris EFS BFC - Novembre 2015 Un lundi matin au laboratoire d

Plus en détail

URGENCES. Chapitre 94. Points essentiels. 1. Introduction M. DHERS

URGENCES. Chapitre 94. Points essentiels. 1. Introduction M. DHERS Chapitre 94 Détailler les règles à respecter et la conduite à tenir par l IDE lors d une transfusion sanguine en urgence préhospitalière et hospitalière M. DHERS Points essentiels Produits sanguins. Urgence.

Plus en détail