Mr X., 75 ans... arthrite du genou gauche

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mr X., 75 ans... arthrite du genou gauche"

Transcription

1 UN GROS GENOU

2 Mr X., 75 ans... arthrite du genou gauche ATCD: adénome prostatique, prothèse de hanche droite, HTA, diabète II, goutte, hypercholesterolémie Traitement: AMAREL, COZAAR, ZYLORIC 100, ZOCOR, STILNOX

3 Histoire de la maladie: début brutal, la veille, douleur aigue du genou, chaud augmenté de volume impotence fonctionnelle fièvre à 39 C, sans frissons

4 Examen: genou gros, chaud, rouge et très douloureux mouvements actifs et passifs impossibles RAS par ailleurs

5 priorité? arthrite septique GRAVITE --> urgence diagnostique et thérapeutique arthrite microcristalline FREQUENCE

6 Les autres causes arthrites infectieuses non bactériennes arthrites réactives maladies systémiques poussée d arthrose arthrites paranéoplasiques arthrites à corps étranger arthrites médicamenteuses

7 Autres arthrites infectieuses Le plus souvent = oligoarthrites arthrites bactériennes: mycobactéries, Lyme, Whipple, gonocoque, Brucellose... arthrites mycosiques et parasitaires arthrites virales: parvovirus, rubéole, hépatites virales

8 Les autres causes arthrites infectieuses non bactériennes arthrites réactives maladies systémiques poussée d arthrose arthrites paranéoplasiques arthrites à corps étranger arthrites médicamenteuses

9 arthrites reactionnelles rhumatisme post-streptococcique arthrite réactionnelle: chlamydia trachomatis, yersinia, salmonella, campylobacter... endocardites

10 Les autres causes arthrites infectieuses non bactériennes arthrites réactives maladies systémiques poussée d arthrose arthrites paranéoplasiques arthrites à corps étranger arthrites médicamenteuses

11 arthrites inflammatoires PR Spondylarthrite ankylosante LED Sd de Gougerot-Sjögren Sarcoïdose...

12 Les autres causes arthrites infectieuses non bactériennes arthrites réactives maladies systémiques poussée d arthrose arthrites paranéoplasiques arthrites à corps étranger arthrites médicamenteuses

13 Priorité = éliminer une arthrite septique = présence de germe dans une articulation tout âge genou, épaule, poignet, hanche CG+ = 60% = URGENCE --> destruction articulaire, septicémie

14 en cause chez l adulte? CG+

15 Arthrites microcristallines outte homme, âge mur ATCD familiaux facteurs declenchants gros orteil, cheville > genou +/- hyperuricémie cristaux d urate de sodium

16 GOUTTE Cristaux d urate de sodium intra et extracellulaires effilés birefringents

17 Arthrite microcristalline outte homme, âge moyen ATCD familiaux facteurs déclenchants gros orteil, cheville > genou, poignet, doigt, coude +/- hyperuricémie cristaux d urate de sodium hondrocalcinose

18 CCA intra et extra ce courts, parallepi non biréfring

19 Quelles sont les données cliniques importantes? Homme âgé ATCD de goutte Douleurs ++ MAIS NON SPECIFIQUE S RAIDEUR +++ Fièvre +++

20 Que faîtes-vous? Hospitalisation Colchimax 3g - 2g - 2g puis 1g OUI/NO Pyostacine 1g X 3 /j Bristopen 1g X 3 /j NON NON Immobilisation OUI Antalgiques de niveau 1 OUI Ponction articulaire OUI

21 Mr X est hospitalisé 3 hémocultures NFS: PNN CRP: 180 uricémie = 60 mg/l Ponction articulaire

22 Peut-on, à ce stade, évoquer un diagnostic? NON = pathologie inflammatoire CRP non spécifique d une infection uricémie peut être normale lors d une crise de goutte

23 Liquide articulaire liquide trouble, fluide 8000 GB / mm 3 95% PNN

24 Peut-on maintenant affirmer une étiologie? NON 2 causes possibles: arthrite septique arthrite microcristalline Il faut attendre les résultats de : recherche de microcristaux

25 examen direct + = CG+ antibiotiques IV ponctions évacuatrices quotidiennes immobilisation antalgiques Colchimax

26 arthrite septique à SAMS: quel(s) antibiotique(s)? Selon les données de l antibiogramme ATB à bonne diffusion osteoarticulaire voie IV initiale doses suffisantes relais oral si possible

27 Rifampicine fluoroquinolones clindamycine fucidine cyclines fosfomycine

28 arthrite septique à SAMS: quel(s) antibiotique(s)? Selon les données de l antibiogramme ATB à bonne diffusion osteoarticulaire voie IV initiale doses suffisantes relais oral si possible

29 Oxacilline 150 mg/kg/j ( en 6 injections) + Gentalline 6 mg/kg DUJ 3j ATB qui diffusent moyennement dans l os Mais à la phase aigue = inflammation synoviale --> excellente diffusion de TOUS les ATB ATTENTION: si prise en charge tardive > 10 j

30 = URGENCE +++ toute mono-arthrite fébrile doit être considérée comme étant septique jusque preuve du contraire douleur, raideur +++ NON spécifique hyperleucocytose, CRP NON spécifique ponction indispensable: cytologie, cristaux bacteriologie

Arthrite d évolution récente

Arthrite d évolution récente CHU de BORDEAUX Douleur et épanchement articulaire. Arthrite d évolution récente Item 307 : Devant une douleur ou un épanchement articulaire, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier

Plus en détail

épanchement articulaire

épanchement articulaire Diagnostic d une douleur et d un dun épanchement articulaire Thierry Schaeverbeke Qu est ce qui peut être à l origine d un épanchement articulaire? Arthrite septique (mono arthrite +++) Arthrite inflammatoire

Plus en détail

Quels renseignements tirer de l analyse du liquide articulaire?

Quels renseignements tirer de l analyse du liquide articulaire? La Rhumatologie au quotidien Quels renseignements tirer de l analyse du liquide articulaire? M M O. Razanaparany, O. H Rakotonirainy, H. Rakotoarivelo, F. Andrianjafison, H. Rakotomalala, S. Ralandison

Plus en détail

Apport de l échographie dans la pathologie infectieuse ostéo articulaire. Géraldine Durand Service de Rhumatologie CHU Poitiers

Apport de l échographie dans la pathologie infectieuse ostéo articulaire. Géraldine Durand Service de Rhumatologie CHU Poitiers Apport de l échographie dans la pathologie infectieuse ostéo articulaire Géraldine Durand Service de Rhumatologie CHU Poitiers Technique de plus en plus utilisée en rhumatologie surtout dans les rhumatismes

Plus en détail

Processus inflammatoires et infectieux Infections ostéoarticulaires. IFSI 21/10/2014 G. Bellaud

Processus inflammatoires et infectieux Infections ostéoarticulaires. IFSI 21/10/2014 G. Bellaud Processus inflammatoires et infectieux Infections ostéoarticulaires IFSI 21/10/2014 G. Bellaud PLAN Introduction Arthrite aigue Ostéomyélite aigue Spondylodiscite Infection sur prothèse ostéoarticulaire

Plus en détail

Item 307 : Douleur et épanchement articulaire, arthrite d'évolution récente

Item 307 : Douleur et épanchement articulaire, arthrite d'évolution récente Item 307 : Douleur et épanchement articulaire, arthrite d'évolution récente Date de création du document Table des matières 1 Pour mieux comprendre... 1 ENC : OBJECTIFS Devant une douleur ou un épanchement

Plus en détail

ARTHRITE GENERALITES. 1. Définitions. SIGNES FONCTIONNELS. 1. Interrogatoire. «Devant une douleur articulaire il faut toujours» : 2. Illustrations.

ARTHRITE GENERALITES. 1. Définitions. SIGNES FONCTIONNELS. 1. Interrogatoire. «Devant une douleur articulaire il faut toujours» : 2. Illustrations. ARTHRITE 1. Définitions. GENERALITES Arthralgie = douleur articulaire c est un symptôme. Arthrite = atteinte inflammatoire d une articulation. - Membrane synoviale autour de l articulation = siège d un

Plus en détail

UE 2.5 S3 PROCESSUS INFLAMMATOIRES & INFECTIEUX

UE 2.5 S3 PROCESSUS INFLAMMATOIRES & INFECTIEUX LES INFECTIONS OSTÉO ARTICULAIRES COMMUNAUTAIRES * UE 2.5 S3 PROCESSUS INFLAMMATOIRES & INFECTIEUX l * Infection communautaire présumée acquise en dehors de l hôpital. PLAN PROPOSÉ 1. Généralités I/ LES

Plus en détail

POLYARTHRALGIES Orientations et Bilans. Pr. Martin Soubrier Service de Rhumatologie CHU Gabriel MOMPIED

POLYARTHRALGIES Orientations et Bilans. Pr. Martin Soubrier Service de Rhumatologie CHU Gabriel MOMPIED POLYARTHRALGIES Orientations et Bilans Pr. Martin Soubrier Service de Rhumatologie CHU Gabriel MOMPIED Des étiologies multiples Polysynovite distale symétrique fixe nue : polyarthrite rhumatoïde Oligoarthrite

Plus en détail

Femme de 50 ans, polyarthrite chronique distale Femme de 59 ans, biarthrite genou + coude Femme de 68 ans, monoarthrite aiguë fébrile du poignet

Femme de 50 ans, polyarthrite chronique distale Femme de 59 ans, biarthrite genou + coude Femme de 68 ans, monoarthrite aiguë fébrile du poignet Emmanuel Hoppé Réunion du 13.10.2016 Femme de 50 ans, polyarthrite chronique distale Femme de 59 ans, biarthrite genou + coude Femme de 68 ans, monoarthrite aiguë fébrile du poignet Homme de 77 ans, arthrose

Plus en détail

Infections ostéo articulaires. P r S Matheron Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Bichat Claude Bernard

Infections ostéo articulaires. P r S Matheron Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Bichat Claude Bernard Infections ostéo articulaires P r S Matheron Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Bichat Claude Bernard Novembre 2010 Infections ostéo articulaires Plusieurs tableaux cliniques Mais

Plus en détail

INFECTIONS OSTÉO-ARTICULAIRES

INFECTIONS OSTÉO-ARTICULAIRES 1 INFECTIONS OSTÉO-ARTICULAIRES 2 LES OSTÉOMYÉLITES Les ostéomyélites aiguës frappent surtout les enfants et se développent le plus souvent près du genou. Elles sont 2 fois plus fréquentes que les arthrites.

Plus en détail

GOUTTE CE QU IL FAUT FAIRE ET NE PAS FAIRE

GOUTTE CE QU IL FAUT FAIRE ET NE PAS FAIRE GOUTTE CE QU IL FAUT FAIRE ET NE PAS FAIRE Dr Haja RAKOTOVAO Rhumatologue Cabinet Médical de Rhumatologie Village des Jeux Ankorondrano Tél: 020 24 203 52 032 04 273 07 033 14 645 89 LA GOUTTE Maladie

Plus en détail

2 ème partie Pathologies infectieuses Pathologies rachidiennes Ostéoporose Arthrose

2 ème partie Pathologies infectieuses Pathologies rachidiennes Ostéoporose Arthrose 2 ème partie Pathologies infectieuses Pathologies rachidiennes Ostéoporose Arthrose Novembre 2015 Dr Amélie BOHM-SIGRAND Pathologies infectieuses Pathologies rachidiennes Ostéoporose Arthrose Arthrite

Plus en détail

Infections Ostéo-articulaires. J. Sales de Gauzy CHU Toulouse

Infections Ostéo-articulaires. J. Sales de Gauzy CHU Toulouse Infections Ostéo-articulaires J. Sales de Gauzy CHU Toulouse Avant la pénicilline maladie mortelle 50% Séquelles Classifications Ostéomyélite Arthrite Ostéo-arthrite Ostéomyélite Bactériémie Vascularisation

Plus en détail

questions Le traitement de la crise

questions Le traitement de la crise LA GOUTTE EN 60 questions ÉVENTAIL N 3 Le traitement de la crise La goutte en 60 questions La collection de fiches «La goutte en 60 questions» vous propose de vous accompagner dans le traitement et le

Plus en détail

Infection précoce sur prothèse de hanche et de genou

Infection précoce sur prothèse de hanche et de genou Infection précoce sur prothèse de hanche et de genou Jean-Yves JENNY Service de Chirurgie Orthopédique Septique Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 1 Conflits d intérêt ( potentiels ) Déclaration d intérêts

Plus en détail

PTH INFECTEE : DEMARCHE DIAGNOSTIQUE CLINIQUE ET PARACLINIQUE J. GAUDIAS CCOM CHU STRASBOURG

PTH INFECTEE : DEMARCHE DIAGNOSTIQUE CLINIQUE ET PARACLINIQUE J. GAUDIAS CCOM CHU STRASBOURG PTH INFECTEE : DEMARCHE DIAGNOSTIQUE CLINIQUE ET PARACLINIQUE J. GAUDIAS CCOM CHU STRASBOURG FORMES CLINIQUES Précoce Tardive Aiguë Chronique Par contamination péri-opératoire Secondaire : inoculation

Plus en détail

«La Rhumatologie au Quotidien» Prof. RALANDISON Stéphane Rhumatologue- Interniste Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar (APR)

«La Rhumatologie au Quotidien» Prof. RALANDISON Stéphane Rhumatologue- Interniste Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar (APR) «La Rhumatologie au Quotidien» Prof. RALANDISON Stéphane Rhumatologue- Interniste Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar (APR) Jeudi FMC du CHU Morafeno, Toamasina 6 aout 2015 Introduction

Plus en détail

Prise en charge des infections de prothèse articulaire (PA) A. Riché P. Tattevin

Prise en charge des infections de prothèse articulaire (PA) A. Riché P. Tattevin Prise en charge des infections de prothèse articulaire (PA) F. Roblot A. Riché P. Tattevin Définitions des infections de Prothèses articulaires (PA) Les infections de PA sont définies en fonction de leur

Plus en détail

Table des matières. Tableau de correspondance entre programmes...v Avant-propos... XI Liste des abréviations de l'ouvrage... XIX.

Table des matières. Tableau de correspondance entre programmes...v Avant-propos... XI Liste des abréviations de l'ouvrage... XIX. Table des matières Tableau de correspondance entre programmes...v Avant-propos... XI Liste des abréviations de l'ouvrage.... XIX Rhumatologie Rakiba Belkhir, Hubert Marotte, Adeline Ruyssen-Witrand, Nathalie

Plus en détail

INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME

INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME P. MASSIP Janvier 2002 1 L ORCHI-EPIDIDYMITE L infection des testicules et/ou de l épididyme se rencontre à l occasion d une maladie sexuellement transmissible ou plus

Plus en détail

DIU IOA : Bactériologie Cas clinique N 1 : infection sur prothèse. Ponction articulaire : intérêt, procédures?

DIU IOA : Bactériologie Cas clinique N 1 : infection sur prothèse. Ponction articulaire : intérêt, procédures? DIU IOA : Bactériologie Cas clinique N 1 : infection sur prothèse Monsieur B., 66 ans à 8 mois d une première pose de prothèse de hanche pour coxarthrose Depuis deux semaines Douleur à la marche Fièvre

Plus en détail

Examen ostéo-articulaire

Examen ostéo-articulaire Service de médecine physique et de réadaptation Dr Taleb Sid Ahmed Examen ostéo-articulaire Introduction Rhumatologie Traumatologie Rééducation fonctionnelle : Médecine physique (MPR) Médecine interne

Plus en détail

PATHOLOGIE ORTHOPÉDIQUE PÉDIATRIQUE

PATHOLOGIE ORTHOPÉDIQUE PÉDIATRIQUE PATHOLOGIE ORTHOPÉDIQUE PÉDIATRIQUE Sont abordées les pathologies : - observées chez le nouveau-né - les plus fréquentes à l'âge de la marche - infectieuses bactériennes - traumatiques - tumorales - 3

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 30 novembre 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 30 novembre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 30 novembre 2011 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 31 décembre 2005 (JO du 28 avril 2006) CHRONO-INDOCID 75 mg, gélule

Plus en détail

Item n 92 : Infections ostéo-articulaire

Item n 92 : Infections ostéo-articulaire Item n 92 : Infections ostéo-articulaire Ce sont des urgences diagnostique et thérapeutique mettant en jeu le pronostic fonctionnel et parfois vital La PEC est multidisciplinaire Germes les plus fréquents

Plus en détail

Item 92 : Infection ostéoarticulaire. Discospondylite

Item 92 : Infection ostéoarticulaire. Discospondylite Item 92 : Infection ostéoarticulaire. Discospondylite COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...4 SPECIFIQUE :...4 I Spondylodiscites

Plus en détail

Introduction: Homme: 95% cas. Femme: après la ménopause. Age: après 30ans < 20 ans (exceptionnelle) > 60 ans (rare)

Introduction: Homme: 95% cas. Femme: après la ménopause. Age: après 30ans < 20 ans (exceptionnelle) > 60 ans (rare) Introduction: Homme: 95% cas. Femme: après la ménopause. Age: après 30ans < 20 ans (exceptionnelle) > 60 ans (rare) - Précipitation des cristaux d urates de Na+. - Articulations: crise de goutte aiguë.

Plus en détail

Service d Orthopédie infantile Hôpital d enfant de Tunis

Service d Orthopédie infantile Hôpital d enfant de Tunis HANCHE DOULOUREUSE DE L ENFANT Pr Ag : M. N. NESSIB Pr M. BEN GHACHEM Service d Orthopédie infantile Hôpital d enfant de Tunis INTRODUCTION Motif fréquent de consultation. C est un symptôme. Diagnostic

Plus en détail

MOYENS DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE INFECTIONS OSSEUSES

MOYENS DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE INFECTIONS OSSEUSES MOYENS DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE INFECTIONS OSSEUSES Infection hématogène : (ostéomyélite) Hémocultures x 3 Si arthrite, ponction du liquide articulaire cytologie, bactériologie, BK avec «kit infection osseuse»

Plus en détail

Cas clinique MICI B. BRIEAU (DES) 30/03/12

Cas clinique MICI B. BRIEAU (DES) 30/03/12 Cas clinique MICI B. BRIEAU (DES) 30/03/12 Contexte clinique n Femme, 28 ans, consulte pour douleurs abdominales et diarrhée n Pas d antécédents médicaux, sauf pyélonéphrite aigue traitée par AUGMENTIN,

Plus en détail

IOA. Pr M DUPON SMIT - Hôpital Pellegrin Bordeaux Cedex. Pr M. Dupon

IOA. Pr M DUPON SMIT - Hôpital Pellegrin Bordeaux Cedex. Pr M. Dupon IOA Pr M DUPON SMIT - Hôpital Pellegrin 33076 Bordeaux Cedex Pr M. Dupon Un homme âgé de 55 ans présente brusquement une fièvre à 38 7C avec frissons accompagnée de courbatures et d une douleur du genou

Plus en détail

Ostéoarthrite de hanche à Fusobacterium necrophorum dans les. Présentation atypique d un syndrome de Lemierre

Ostéoarthrite de hanche à Fusobacterium necrophorum dans les. Présentation atypique d un syndrome de Lemierre Ostéoarthrite de hanche à Fusobacterium necrophorum dans les suites d une angine Présentation atypique d un syndrome de Lemierre Définition/Epidémiologie Nécrobacillose = septicémie à Fusobacterium + Thrombose

Plus en détail

Module 7 - Edition Item 92 version 01 du page 1 Copyright CMIT ITEM N 92 : INFECTIONS OSTEO-ARTICULAIRES.

Module 7 - Edition Item 92 version 01 du page 1 Copyright CMIT ITEM N 92 : INFECTIONS OSTEO-ARTICULAIRES. Module 7 - Edition 2004 - Item 92 version 01 du 02 01 2004 page 1 ITEM N 92 : INFECTIONS OSTEO-ARTICULAIRES. DISCOSPONDYLITE OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer une infection osseuse et articulaire II.

Plus en détail

SEMEIOLOGIE DE BASE DES ARTHROPATHIES

SEMEIOLOGIE DE BASE DES ARTHROPATHIES SEMEIOLOGIE DE BASE DES ARTHROPATHIES T. Kirchgesner, V. Perlepe, S. Acid, J. Malghem, F. Lecouvet, B. Vande Berg Unité d imagerie ostéo-articulaire des Cliniques universitaires Saint-Luc, Bruxelles DES

Plus en détail

ÉVENTAIL N 1. La goutte

ÉVENTAIL N 1. La goutte LA GOUTTE EN 60 questions ÉVENTAIL N 1 La goutte La goutte en 60 questions La collection de fiches «La goutte en 60 questions» vous propose de vous accompagner dans le traitement et le suivi de votre goutte.

Plus en détail

Rhumatisme articulaire aigu

Rhumatisme articulaire aigu Rhumatisme articulaire aigu I. Introduction : - Maladie inflammatoire -Par excellence secondaire à une infection streptococcique des voies aériennes supérieures -Il s agit du Streptocoque ߚ hémolytique

Plus en détail

Item 106. Tuberculose. Insérer les T1. Objectifs pédagogiques

Item 106. Tuberculose. Insérer les T1. Objectifs pédagogiques 13 Item 106 Tuberculose Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer une tuberculose thoracique et connaître les localisations extrathoraciques. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier

Plus en détail

Le bon usage des antibiotiques

Le bon usage des antibiotiques Le bon usage des antibiotiques Docteur Philippe Arsac Médecine interne CHR, Orléans @fmc36 Villedieu-sur-Indre 19/04/2012 Le bon usage des antibiotiques Les antibiotiques ne sont pas des médicaments comme

Plus en détail

Table des matières ITEM 53 RÉÉDUCATION ET RÉADAPTATION... 1 ITEM 56 OSTÉOPOROSE Diagnostic... 3 Traitement... 6 Suivi... 6

Table des matières ITEM 53 RÉÉDUCATION ET RÉADAPTATION... 1 ITEM 56 OSTÉOPOROSE Diagnostic... 3 Traitement... 6 Suivi... 6 TABLE DES MATIÈRES VII Table des matières Note de l auteur... V Liste des abréviations... XIII Liste des items du programme de DCEM2-DCEM4... XVII ITEM 53 RÉÉDUCATION ET RÉADAPTATION... 1 Kinésithérapie...

Plus en détail

Module 7 - Edition Item 92 page 1 Copyright CMIT ITEM N 92 : INFECTIONS OSTEO-ARTICULAIRES. DISCOSPONDYLITE OBJECTIFS TERMINAUX

Module 7 - Edition Item 92 page 1 Copyright CMIT ITEM N 92 : INFECTIONS OSTEO-ARTICULAIRES. DISCOSPONDYLITE OBJECTIFS TERMINAUX Module 7 - Edition 2008 - Item 92 page 1 ITEM N 92 : INFECTIONS OSTEO-ARTICULAIRES. DISCOSPONDYLITE OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer une infection osseuse et articulaire II. Argumenter l attitude thérapeutique

Plus en détail

Intérêt pratique des biomarqueurs aux urgences: exemple de la PCT dans les infections respiratoires basses

Intérêt pratique des biomarqueurs aux urgences: exemple de la PCT dans les infections respiratoires basses Intérêt pratique des biomarqueurs aux urgences: exemple de la PCT dans les infections respiratoires basses Pr Pierre Hausfater SAU Pitié-Salpêtrière et UPMC Univ-Paris06, Paris U Le diagnostic positif

Plus en détail

IOA-arthrite 1 Pr M DUPON SMIT - Hôpital Pellegrin Bordeaux Cedex. Pr M. Dupon

IOA-arthrite 1 Pr M DUPON SMIT - Hôpital Pellegrin Bordeaux Cedex. Pr M. Dupon IOA-arthrite 1 Pr M DUPON SMIT - Hôpital Pellegrin 33076 Bordeaux Cedex Pr M. Dupon Un homme de 55 ans présente brusquement une fièvre à 38 7C et u douleur du genou droit. Son médecin traitant constate

Plus en détail

Les complications infectieuses des prothèses articulaires

Les complications infectieuses des prothèses articulaires Les complications infectieuses des prothèses articulaires Dr Bertrand ISSARTEL Médecine Interne Maladies Infectieuses et Tropicales Centre de Vaccinations Internationales et de médecines des Voyages 35,

Plus en détail

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée»

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Ce document s appui sur les recommandations de la société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) : «Diagnostic et antibiothérapie

Plus en détail

OSTÉOMYÉLITE AIGUE HÉMATOGÈNE CHEZ L ENFANT

OSTÉOMYÉLITE AIGUE HÉMATOGÈNE CHEZ L ENFANT OSTÉOMYÉLITE AIGUE HÉMATOGÈNE CHEZ L ENFANT introduction Infection osseuse par voie hématogène par un germe pathogène(staphylocoque doré) Urgence orthopédique médico-chirurgicale: urgence diagnostique

Plus en détail

Antibiothérapie des infections ostéo-articulaires de l enfant. Groupe de Pathologie Infectieuse Pédiatrique

Antibiothérapie des infections ostéo-articulaires de l enfant. Groupe de Pathologie Infectieuse Pédiatrique Antibiothérapie des infections ostéo-articulaires de l enfant Groupe de Pathologie Infectieuse Pédiatrique Particularités des infections ostéoarticulaires en pédiatrie Rares mais de bon pronostic Terrain

Plus en détail

Dossier ECN - Thérapeutique

Dossier ECN - Thérapeutique Auteur : Éric TOUSSIROT UFR SMP Besançon Relecture par : Dr Eric SALVAT CHU Strasbourg, Dr Aurélie DAUMAS Hôpital de la Timone, Aix-Marseille Université, Dr Farid Benzerouk CHU Reims Principaux items testés:

Plus en détail

«Au-delà du cristal» Pathologies microcristallines du genou

«Au-delà du cristal» Pathologies microcristallines du genou JFR 2010 Paris France «Au-delà du cristal» Pathologies microcristallines du genou Fabrice Thévenin, P.Thévenin, H.Guerini, E.Pessis, A.Feydy, R.Campagna, A.Chevrot, J.Rousseau, E.Pluot, R.Bazeli, J-L.Drapé

Plus en détail

Module 13 Session septembre 2010Pr Devonec Cas clinique n 2

Module 13 Session septembre 2010Pr Devonec Cas clinique n 2 Module 13 Session septembre 2010Pr Devonec Cas clinique n 2 Mme B vous appelle à 20 h. Son mari, 60 ans, a été pris d une sensation de fatigue intense à la fin de sa journée de travail. Il s est mis au

Plus en détail

Traitement de la goutte. Hoby Nomena RAKOTOMALALA, DS RALANDISON Jeudi FMC de Morafeno CHU Morafeno

Traitement de la goutte. Hoby Nomena RAKOTOMALALA, DS RALANDISON Jeudi FMC de Morafeno CHU Morafeno Traitement de la goutte Hoby Nomena RAKOTOMALALA, DS RALANDISON Jeudi FMC de Morafeno CHU Morafeno Introduction Goutte: Arthropathie microcristalline fréquente liée à un désordre du métabolisme des purines

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Collège de maladies infectieuses, microbiologie et parasitologie. Tunis le 28/10/2011 R. Abid R. Abdelmalek

CAS CLINIQUE. Collège de maladies infectieuses, microbiologie et parasitologie. Tunis le 28/10/2011 R. Abid R. Abdelmalek CAS CLINIQUE Collège de maladies infectieuses, microbiologie et parasitologie Tunis le 28/10/2011 R. Abid R. Abdelmalek Mme H.B âgée de 21 ans ATCD pathologiques = 0 4 jours avant son admission: fièvre

Plus en détail

DUCIV Introduction. Pr Christian Chidiac Maladies Infectieuses et Tropicales HCL GHN Croix Rousse

DUCIV Introduction. Pr Christian Chidiac Maladies Infectieuses et Tropicales HCL GHN Croix Rousse DUCIV 2016 Introduction Pr Christian Chidiac Maladies Infectieuses et Tropicales HCL GHN Croix Rousse Pré-test* * Grade 5/5 (très difficile) Pre-test 1 Gertrude 68 ans, consulte pour dyspnée. L examen

Plus en détail

Table des matières. Module 4. Handicap incapacité dépendance I. TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION 13. Module 5.

Table des matières. Module 4. Handicap incapacité dépendance I. TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION 13. Module 5. Table des matières CHAPITRE 1 PRINCIPALES TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION. SAVOIR PRESCRIRE LA MASSO- KINÉSITHÉRAPIE (ET L ORTHOPHONIE, NON TRAITÉ) 13 Module 4. Handicap incapacité dépendance

Plus en détail

Septembre 2014. Cours IFSI Dr Elise CONTANT

Septembre 2014. Cours IFSI Dr Elise CONTANT Septembre 2014 Cours IFSI Dr Elise CONTANT Rhumatologie : étude des pathologies de l appareil locomoteur (rhumatismes) -> Maladies des os/articulations/muscles/tendons/ligaments Demande résulte la plupart

Plus en détail

A Berriche, L Ammari, H Tiouiri Benaissa. Le 30/06/2010.

A Berriche, L Ammari, H Tiouiri Benaissa. Le 30/06/2010. A Berriche, L Ammari, H Tiouiri Benaissa Le 30/06/2010 Mr A.B, âgé de 72 ans, admis pour : Céphalée Vomissements Convulsions généralisés Sono-photophobie Fièvre chiffrée à 39 40 C La symptomatologie est

Plus en détail

Recommandations de bonnes pratiques - HAS mars 2014

Recommandations de bonnes pratiques - HAS mars 2014 Recommandations de bonnes pratiques - HAS mars 2014 Prothèse de hanche ou de genou : diagnostic et prise en charge de l infection dans le mois suivant l implantation Dr S. Nguyen Service de Maladies Infectieuses,

Plus en détail

Rhumatologie ECN DOSSIERS. Jérémy LAURENT - Paul OHAYON. Editions Vernazobres-Grego MARS ISBN :

Rhumatologie ECN DOSSIERS. Jérémy LAURENT - Paul OHAYON. Editions Vernazobres-Grego MARS ISBN : ECN DOSSIERS Rhumatologie Jérémy LAURENT - Paul OHAYON Editions Vernazobres-Grego 99 bd de l Hôpital 75013 PARIS - Tél. : 01 44 24 13 61 www.vg-editions.com Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage

Plus en détail

BOITERIE DE L ENFANT. Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges

BOITERIE DE L ENFANT. Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges BOITERIE DE L ENFANT Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges DEFINITION Asymétrie du schéma de marche Douleur Raideur articulaire Déformation Affection neuromusculaire Étiologies

Plus en détail

Maladie de Still de l adulte Présentations cliniques atypiques : à propos de 7 observations

Maladie de Still de l adulte Présentations cliniques atypiques : à propos de 7 observations Maladie de Still de l adulte Présentations cliniques atypiques : à propos de 7 observations M. Xavier ROUX Soutenance mémoire DES 05 octobre 2009 Université Bordeaux II Maladie de Still de l adulte Rhumatisme

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 février 2006 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du

Plus en détail

Ostéomyélite Aigue chez l enfant. Dr TERNIFI

Ostéomyélite Aigue chez l enfant. Dr TERNIFI Ostéomyélite Aigue chez l enfant Dr TERNIFI Définition généralités L ostéomyélite aiguë hématogène frappe surtout les enfants et se développe le plus souvent près du genou Elles est 2 fois plus fréquente

Plus en détail

WORLD THROMBOSIS DAY SOCIÉTÉ TUNISIENNE DE BIOLOGIE CLINIQUE

WORLD THROMBOSIS DAY SOCIÉTÉ TUNISIENNE DE BIOLOGIE CLINIQUE WORLD THROMBOSIS DAY SOCIÉTÉ TUNISIENNE DE BIOLOGIE CLINIQUE 13 octobre 2017 Hotel Tej Marhaba Sousse AHU Jouini.H, Pr Ag Becheur.M, Pr Toumi Nour El Houda Laboratoire hématologie Hôpital d Enfants Bechir

Plus en détail

Antibiothérapie au long cours dans les infections ostéo-articulaires. 2e JPCB

Antibiothérapie au long cours dans les infections ostéo-articulaires. 2e JPCB 2 ème Journée Paramédicale de Pathologie Infectieuse Antibiothérapie au long cours dans les infections ostéo-articulaires Dr Raphaël Lepeule Service de Médecine Interne - Hôpital Beaujon 13 novembre 2012

Plus en détail

Processus inflammatoires et infectieux Infections urinaires

Processus inflammatoires et infectieux Infections urinaires Processus inflammatoires et infectieux Infections urinaires 21/10/14 Guillaume Bellaud PLAN Définitions Physiopathologie Épidémiologie Formes topographiques Cas particuliers Traitement Définitions Infection

Plus en détail

Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier

Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier Quel est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires? Quelle

Plus en détail

LE GENOU DOULOUREUX RHUMATHOLOGIQUE et mésothérapie. Arthrose et pathologies associées

LE GENOU DOULOUREUX RHUMATHOLOGIQUE et mésothérapie. Arthrose et pathologies associées LE GENOU DOULOUREUX RHUMATHOLOGIQUE et mésothérapie Arthrose et pathologies associées L ARTHROSE : Définition Ensemble d atteintes articulaires associant : Dégénérescence des cartilages (élément central)

Plus en détail

Infections ostéo- articulaires de l enfant. Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 Hôpital Femme Mère Enfant- Bron

Infections ostéo- articulaires de l enfant. Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 Hôpital Femme Mère Enfant- Bron Infections ostéo- articulaires de l enfant Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 Hôpital Femme Mère Enfant- Bron FMC IOA Lyon 26 novembre 2008 Les faits marquants Mauvaise réputation classique:

Plus en détail

INFECTIONS DES TISSUS MOUS

INFECTIONS DES TISSUS MOUS INFECTIONS DES TISSUS MOUS 1 Definitions 2 Définitions Dermohypodermite bactérienne: Erysipéle Infection cutanée aiguë touchant le derme et l hypoderme Localisée Non nécrosante Fréquente chez l adulte,

Plus en détail

Cours IFSI. Septembre Dr Elise CONTANT

Cours IFSI. Septembre Dr Elise CONTANT Cours IFSI Septembre 2014 Dr Elise CONTANT Pathologies Infectieuses Rhumatologie pédiatrique Pathologies rachidiennes Ostéoporose Arthrose Arthrite septique / spondylodiscite infectieuse = «urgences rhumatologiques»

Plus en détail

Infections génitales hautes RPC Dr FEDIDA Deborah CHU Bicêtre

Infections génitales hautes RPC Dr FEDIDA Deborah CHU Bicêtre Infections génitales hautes RPC 2012 Dr FEDIDA Deborah CHU Bicêtre DEFINITION D UNE IGH Infections utero-annexielles compliquées ou non Endométrite Salpingite Abcès tubo ovariens Pelvipéritonite d origine

Plus en détail

ORTHOPEDIE TRAUMATOLOGIE

ORTHOPEDIE TRAUMATOLOGIE Les «200 questions isolées» incontournables Les fiches flash essentielles Les dernières conférences de consensus et recommandations en 200 QUESTIONS ISOLEES EN ORTHOPEDIE TRAUMATOLOGIE Jean-Charles ESCUDIER

Plus en détail

Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS

Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Concernant les pyélonéphrites aiguës : A - Elles peuvent mettre en jeu le pronostic vital

Plus en détail

Dr J.P. Rasigade, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Octobre 2014

Dr J.P. Rasigade, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Octobre 2014 Dr J.P. Rasigade, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Octobre 2014 Utilisation antibiotique = Résistance DANS et HORS Etablissements de soins BMR Innovation pharmaceutique Impasse thérapeutique

Plus en détail

Madame T. Patiente de 70 ans, d origine grecque vit en France et Grèce en alternance

Madame T. Patiente de 70 ans, d origine grecque vit en France et Grèce en alternance Patiente de 70 ans, d origine grecque vit en France et Grèce en alternance ATCD: PTH gauche posée en Grèce il y a 20 ans HTA Tassements vertébraux post-traumatiques 2003: usure du cotyle, et collection

Plus en détail

1. La précocité du diagnostic et de la prise en charge a un impact direct sur le pronostic de la polyarthrite rhumatoïde

1. La précocité du diagnostic et de la prise en charge a un impact direct sur le pronostic de la polyarthrite rhumatoïde Objectif général Deux messages 1. La précocité du diagnostic et de la prise en charge a un impact direct sur le pronostic de la polyarthrite rhumatoïde 2. Le partenariat entre le médecin de famille et

Plus en détail

Surveillance et complications des dispositifs intra-veineux de longue durée

Surveillance et complications des dispositifs intra-veineux de longue durée Surveillance et complications des dispositifs intra-veineux de longue durée Désormais toutes les équipes d onco-hématologies utilisent des voies veineuses de longue durée (DIVLD) pour l administration

Plus en détail

Conduite à tenir devant un genou douloureux non traumatique (306c) Professeur Philippe GAUDIN Juillet 2005

Conduite à tenir devant un genou douloureux non traumatique (306c) Professeur Philippe GAUDIN Juillet 2005 Conduite à tenir devant un genou douloureux non traumatique (306c) Professeur Philippe GAUDIN Juillet 2005 Pré-requis : Examen clinique du genou Sémiologie radiologique de base Analyse cytologique et biochimique

Plus en détail

Arthropathies microcristallines I. INTODUCTION

Arthropathies microcristallines I. INTODUCTION Arthropathies microcristallines I. INTODUCTION dépôts intra-articulaires ou péri-articulaires de microcristaux cristaux d urate de sodium => goutte cristaux calciques => chondrocalcinose phosphates de

Plus en détail

Spondylarthropathies. FMC DINAN _Octobre 2017-Ronan HOUITTE

Spondylarthropathies. FMC DINAN _Octobre 2017-Ronan HOUITTE Spondylarthropathies SpondylOarthropathie l Entité diagnostique regroupant plusieurs maladies possédant des caractères communs tant sur le plan clinique, radiologique que génétique : atteinte axiale (rachidienne

Plus en détail

Prescription des antibiotiques chez le sujet âgé Cas clinique

Prescription des antibiotiques chez le sujet âgé Cas clinique Prescription des antibiotiques chez le sujet âgé Cas clinique Dr Emmanuel Forestier Service de Maladies infectieuses Centre Hospitalier Chambéry Déclaration de liens d intérêts de 2010 à 2012 Intervenant

Plus en détail

Arthrite septique à Mycobacterium avium puis sepsis sur PTG

Arthrite septique à Mycobacterium avium puis sepsis sur PTG Arthrite septique à Mycobacterium avium puis sepsis sur PTG Case report Bibliographie Discussion LIGNEL A. (interne) POLARD J-L (PH) Service d Orthopédie et Traumatologie CHU Rennes Mme L, 67 ans ATCD

Plus en détail

Cas cliniques Infections sur cathéter et sur matériel intra vasculaire. Séminaire Bon Usage des Antibiotiques Tunis, Novembre 2016

Cas cliniques Infections sur cathéter et sur matériel intra vasculaire. Séminaire Bon Usage des Antibiotiques Tunis, Novembre 2016 Cas cliniques Infections sur cathéter et sur matériel intra vasculaire Séminaire Bon Usage des Antibiotiques Tunis, Novembre 2016 Cas clinique 3 : Mr N, 62 ans Se présente aux urgences pour un hématome

Plus en détail

Sommaire I. LA PRESCRIPTION EN RHUMATOLOGIE 19. Voir un malade et non la maladie 23 Le symptôme 23

Sommaire I. LA PRESCRIPTION EN RHUMATOLOGIE 19. Voir un malade et non la maladie 23 Le symptôme 23 AVANT-PROPOS 15 I. LA PRESCRIPTION EN RHUMATOLOGIE 19 Voir un malade et non la maladie 23 Le symptôme 23 II. LA CONSULTATION DE RHUMATOLOGIE 24 III. LES AFFINITÉS PHARMACOLOGIQUES 26 a) Affinités musculaires

Plus en détail

Objectifs. Cystite 14/03/2011. Infections urinaires chez le sujet agé. Cystite Pyélonéphrite Prostatite Orchiépididymite

Objectifs. Cystite 14/03/2011. Infections urinaires chez le sujet agé. Cystite Pyélonéphrite Prostatite Orchiépididymite Infections urinaires chez le sujet agé Pyélonéphrite Prostatite Orchiépididymite LILLAZ J. (CCA UROLOGIE) Objectifs Infectieux urologie = Sujet simple dans la plupart des cas. A condition d être précis,

Plus en détail

Infiltrations Mode d Emploi en 2013

Infiltrations Mode d Emploi en 2013 Centre de Biologie et Médecine du Sport de PAU Infiltrations Mode d Emploi en 2013 Marc BOUVARD Injecter Quoi? Où? Corticoïdes? Acide Hyaluronique PRP Agents sclérosants? Aprotinine non Trinitrine Intra-articulaire

Plus en détail

Infection par le virus Chikungunya à l Île de la Réunion

Infection par le virus Chikungunya à l Île de la Réunion Infection par le virus Chikungunya à l Île de la Réunion Formes cliniques et prise en charge Patrice POUBEAU G. BORGHERINI Service Maladies Infectieuses G H Sud Réunion Marie Pierre MOITON Dominique FERRANDIZ

Plus en détail

LA PLACE DE L ÉCHOGRAPHIE EN INFILTRATION

LA PLACE DE L ÉCHOGRAPHIE EN INFILTRATION LA PLACE DE L ÉCHOGRAPHIE EN INFILTRATION Dr Serge Goulet medecin de famille Professeur agrégé UMF Charles-LeMoyne Université de Sherbrooke Avril 2016 OBJECTIFS A LA FIN DE CETTE PRÉSENTATION LE PARTICIPANT

Plus en détail

Dossier ECN - Thérapeutique

Dossier ECN - Thérapeutique Auteur : Éric TOUSSIROT UFR SMP Besançon Relecture par : Dr Eric SALVAT CHU Strasbourg, Dr Aurélie DAUMAS Hôpital de la Timone, Aix-Marseille Université, Dr Farid Benzerouk CHU Reims Principaux items testés:

Plus en détail

BASES MICROBIOLOGIQUES DU CHOIX ET DU SUIVI DE L ANTIBIOTHERAPIE

BASES MICROBIOLOGIQUES DU CHOIX ET DU SUIVI DE L ANTIBIOTHERAPIE BASES MICROBIOLOGIQUES DU CHOIX ET DU SUIVI DE L ANTIBIOTHERAPIE Christine SEGONDS Praticien Hospitalier Laboratoire de Bactériologie-Hygiène Institut Fédératif de Biologie, Purpan Critères de choix d

Plus en détail

DOULEURS ARTICULAIRES

DOULEURS ARTICULAIRES DOULEURS ARTICULAIRES DEFINITIONS ARTHRALGIES ARTHRITES (Atteinte de la synoviale): INFECTIEUX, INFLAMMATOIRE, METABOLIQUE ARTHROSE (atteinte du cartilage) MODALITES DE L'EXAMEN CLINIQUE - Siège - Horaire

Plus en détail

Cas clinique. Franchitto Nicolas Séminaire Infectiologie 10/01/06

Cas clinique. Franchitto Nicolas Séminaire Infectiologie 10/01/06 Cas clinique Franchitto Nicolas Séminaire Infectiologie 10/01/06 Motif d hospitalisation Mr T Bernard, âgé de 72 ans, est hospitalisé : en urgence, un triste samedi de février, en fin d après-midi, pour

Plus en détail

Les erreurs classiques dans le diagnostic et la gestion d une pseudo polyarthrite rhizomélique

Les erreurs classiques dans le diagnostic et la gestion d une pseudo polyarthrite rhizomélique Les erreurs classiques dans le diagnostic et la gestion d une pseudo polyarthrite rhizomélique Journée de formation médicale continue Jeudi 10 septembre 2015 Béatrice Bouvard Conflits d intérêts de l orateur

Plus en détail

BOITERIES DE L ENFANT:

BOITERIES DE L ENFANT: BOITERIES DE L ENFANT: Démarche diagnostique & principales étiologies H. Zidani/ CHU- Sétif Oran- SACOT 2012 Introduction Boiterie = Trouble perceptible de la démarche Motif fréquent de consultation Signe

Plus en détail