N d anonymat : Remarques générales :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "N d anonymat : Remarques générales :"

Transcription

1 N d anonymat : Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2010/2011 Enseignants (cours et travaux dirigés) : N. Andries, S.Billon et E. Darmon Eléments de correction Remarques générales : Repères statistiques : sur 282 copies examinées (contrôle terminal), la moyenne générale est de 8,3/20 tandis que la médiane est de 9/20. Les notes s étalent de 0/20 à 20/20 avec un écart-type de 4,1. Le premier quartile est égal à 5/20. Le troisième quartile est égal à 11,5/ étudiants ont reçu une note supérieure ou égale à 15/20. Votre cours de statistiques descriptives devrait vous aider à interpréter toutes ces données correctement! Appréciation générale : o Le QCM a été généralement peu réussi (peu de points négatifs ont été retranchés, mais de nombreuses non-réponses) ; o les questions de cours ont été moyennement réussies (réponses très approximatives, réponses partielles et pour beaucoup, non-réponses) : vous aviez été pourtant informés assez tôt des chapitres à lire de l ouvrage de référence et ces points avaient fait l objet d un TD à part entière. o L exercice «What else» a été plutôt réussi, notamment sa partie plus calculatoire (coûts, etc.). Les questions faisant davantage appel à vos capacités d interprétation ont été les moins réussies de l exercice. Sauf «accident» le jour de l examen, compte tenu du barème, une note inférieure à 7/20 devrait vous alarmer POSITIVEMENT. En effet, au moins 7 points étaient accordés en réponse à des questions/exercices vus de nombreuses fois en cours. Si vous avez travaillé régulièrement et obtenez une note inférieure à 7/20, il peut s agir d un problème de méthode. La lecture approfondie de cette correction vous est alors vivement conseillée pour comprendre l origine de vos erreurs et améliorer votre copie en vue de la session 2 (tout en vous souhaitant de ne pas être concerné(e)!). Beaucoup de copies ne sont pas rédigées et donnent l impression de répondre à un exercice de mathématiques (même si vos réponses en mathématiques doivent elles aussi être rédigées!). Lorsque cela était récurrent sur une copie, ce type de réponse a été sanctionné. Vous êtes ici pour répondre à un examen d ECONOMIE et vous êtes évalués sur votre capacité à COMPRENDRE les concepts que vous utilisez! Les réponses ci-dessous constituent des éléments de correction. Quelques questions laissaient (volontairement) place à une marge d interprétation. Dans ce cas, la cohérence interne de votre réponse est également appréciée. 1/8

2 Questions de Cours (5 points) Définissez la notion d asymétrie d information. Enoncez les deux types d asymétries d information que l on peut rencontrer généralement et les problèmes qu elles peuvent créer. L asymétrie d'information désigne une situation dans laquelle les participants à un marché ne possèdent pas tous la même information sur les produits, les risques, les préférences des autres agents etc., certains étant mieux informés que d'autres. La présence d'asymétries d'information conduit à des problèmes d'anti-sélection (asymétrie ex ante) et de risque moral (asymétrie ex post). L anti-sélection a lieu lorsque des produits de qualité différente sont vendus à un prix unique parce que les acheteurs ou les vendeurs ne sont pas suffisamment informés pour déterminer la qualité véritable du produit au moment de l achat. Par exemple, sur le marché des voitures d occasion, les acheteurs peuvent difficilement faire la différence entre des voitures de bonne qualité et des voitures de mauvaise qualité. Ainsi, ils sont tentés de se retirer du marché, ce qui fait baisser le prix de l ensemble des voitures. Le prix de vente devient alors trop faible pour les vendeurs de voitures de bonne qualité qui se retirent du marché à leur tour. Les voitures de mauvaise qualité chassent les voitures de bonne qualité. L aléa moral (ou risque moral) est un risque provenant d un comportement non anticipé de la part d un des contractants. Par exemple, si un employeur ne peut pas observer la productivité de ses employés, ceux-ci peuvent travailler en dessous de leur capacité. En vous appuyant sur le marché de l assurance, discutez précisément les conséquences de ces deux types d asymétries d information. La sélection adverse affecte le fonctionnement du marché de l assurance. Les assurés disposent d informations sur leurs propres risques et qui ne sont pas directement accessibles aux assureurs. Ces derniers ne sont alors plus en mesure de différencier les primes en fonction des risques : les primes demandées refléteront donc le coût moyen des sinistres des individus ayant souscrit le contrat en question. Pour des individus «à bas risque», c'est-à-dire dont le coût moyen des sinistres est faible, la prime demandée apparaîtra particulièrement élevée par rapport à la prime actuarielle, tandis qu'elle sera considérée comme relativement faible par les «hauts risques». En présence d'information cachée sur les risques, les hauts risques seront donc particulièrement demandeurs d'assurance, alors que les individus «à bas risque» seront conduits à demander moins d assurance ou à ne pas s assurer. L aléa moral intervient une fois le contrat d assurance signé, la compagnie d assurance ne peut pas contrôler directement les habitudes de conduite des assurés. Ces derniers peuvent donc en tirer avantage en allant plus souvent chez le médecin dans le cas d une assurance santé (surconsommation médicale). Considérons les deux situations suivantes : Le patron du restaurant «La table à repasser» est inquiet pour la réputation de son établissement. Il a eu vent de rumeurs prétendant que l état de ses cuisines laisserait à désirer. Aujourd hui, Erwan a un entretien d embauche pour un poste de trader. Il est intéressé par ce poste, c est pourquoi il souhaiterait vraiment montrer au recruteur qu il a le meilleur profil. Dans chacun de ces deux cas, expliquez comment le patron de «La table à repasser» et Erwan peuvent résoudre les problèmes liés aux asymétries d information. Quelque soit la situation, ces deux agents doivent résoudre le problème d asymétrie d information par l envoi d un signal à l autre partie contractante (les clients ou le futur employeur). Erwan peut envoyer un signal faible en s habillant correctement et en soignant sa présentation, ou un signal fort avec un CV mentionnant ses diplômes, les établissements dans lesquels il les a obtenus, afin d informer l employeur sur sa productivité. Le patron du restaurant peut organiser des journées portes ouvertes pour que ses clients visitent sa cuisine, il peut essayer d obtenir un label garantissant la propreté de ses cuisines, etc. Remarque : la référence à la notion de signal n était pas obligatoire. 2/8

3 Q.C.M. (2 POINTS) Réponses correctes surlignées Question n 1 I. A long terme, les profits économiques sont nuls en concurrence pure et parfaite, en monopole et en concurrence monopolistique. II. A court terme la tarification en concurrence monopolistique sera identique à celle de concurrence pure et parfaite. a. I est vraie, II est fausse b. I est fausse, II est vraie c. I et II sont vraies d. I et II sont fausses Question n 3 I. Lorsque la production d un bien entraîne une externalité négative, la quantité produite à l équilibre de marché aura tendance à être inférieure à la quantité produite à l optimum social. II. La création d un aéroport n engendre que des externalités négatives. a. I est vraie, II est fausse b. I est fausse, II est vraie c. I et II sont vraies d. I et II sont fausses Question n 2 I. Les hypothèses de concurrence pure et parfaite relâchées en monopole et en concurrence monopolistique sont les mêmes. II. Une plus faible différenciation d un bien entraîne une hausse de l élasticité prix directe de la demande pour ce bien. a. I est vraie, II est fausse b. I est fausse, II est vraie c. I et II sont vraies d. I et II sont fausses Question n 4 I. La productivité marginale du facteur travail désigne l accroissement de la production entraîné par le doublement de la quantité utilisée de tous les facteurs. II. Une entreprise a intérêt à embaucher une quantité de travailleurs de telle sorte que la productivité marginale en valeur du travail soit égale au taux de salaire. a. I est vraie, II est fausse b. I est fausse, II est vraie c. I et II sont vraies d. I et II sont fausses APPLICATION: WHAT ELSE? (13 POINTS) 3. A la lecture des documents n 1 et 2, quelle structure de marché vous semble la plus appropriée pour analyser le marché du café en dosettes? Justifiez votre réponse avec précision. A la lecture du document n 1, on peut constater que l hypothèse d atomicité des agents, si elle semble assez bien respectée du côté de la demande, n est pas vérifiée du point de vue de l offre. En effet, ce marché est assez fortement concentré comme en témoigne l indice de concentration (CR 4 = 92.5). Notons que le caractère très concentré de l offre peut encore être plus marqué si l on intègre le fait que deux variétés (Dolce Gusto et Nespresso) sont en réalité produites par une même entreprise (Nestlé). On peut alors conclure à une structure de type oligopolistique comprenant deux voire trois acteurs dominants et une frange concurrentielle. Cependant, il faut également considérer le document n 2 qui nous renseigne à propos de la qualité des capsules vendues sur ce marché. De ce point de vue, on peut constater l importance des facteurs de différenciation des produits sur ce marché : goût, couleur, forme, etc. Ceci est conforme au modèle de concurrence monopolistique pour lequel un bien vendu (capsule) est disponible sous de nombreuses variétés qui chacune s adressent à un segment de marché. Notons cependant que dans cette structure de marché, le nombre de variétés devrait être potentiellement important car l entrée sur ce marché est libre. Nous n avons pas, d après les documents 1 et 2, assez d informations à propos de la libre entrée sur ce marché. Par conséquent, la structure la plus adéquate pour qualifier le marché des capsules semble être un oligopole avec produits différenciés, car ce marché oscille entre oligopole et concurrence monopolistique. 3/8

4 Remarques générales : Cette question a été globalement réussie. Comme nous l avions vu en TD, il était également possible de vérifier une à une les conditions de la concurrence pure et parfaite avant de conclure. Les réponses sans justifications (du type «c est un marché de concurrence monopolistique» n ont pas été considérées. La justification de votre réponse mesure votre capacité à argumenter des discuter des concepts et importe autant que la réponse finale. La réponse «oligopole avec produit différenciés» n était pas attendue directement. Il était cependant demandé de faire ressortir les deux structures de marché (concurrence monopolistique et oligopole) même si vous pouviez conclure en faveur de l une ou de l autre. Certaines réponses sont incomplètes : deux documents vous sont proposés : il s agit donc bien d utiliser ces deux documents, car tous les deux fournissent des informations complémentaires! Si vous vous focalisez sur le document n 2, vous en oubliez le caractère oligopolistique du marché. Si vous vous focalisez sur le document n 1, la différenciation «poussée à l extême» sur ce marché peut vous échapper. La situation initiale est la suivante : le prix initial d une capsule Nespresso est de 40, celui d une capsule Senseo est de 30, celui d une capsule Dolce Gusto est de 35. Le prix initial d une cafetière Nespresso est de Remarques à propos des questions et 7 : Pour certains, la rédaction de ces questions est insuffisante. On ne s attend pas uniquement à une formule de calcul : votre rédaction doit montrer ce que vous faites et l on doit comprendre quel est votre raisonnement. Lorsque l énoncé précise «en déduire», cela signifie que votre réponse doit s appuyer sur la réponse précédente. Il est curieux d observer parfois des réponses contradictoires dans une même réponse (par exemple, vous affirmez un résultat, puis, à la ligne suivante, votre réponse s appuie sur l affirmation contraire)! Dans ce cas, aucun point n est accordé, car cela signifie que le sens du concept n est pas maitrisé. Vous ne pouvez pas vous contenter de formules imprécises. Par exemple, lorsque l énoncé vous demande de préciser «l impact sur la demande», la réponse «la demande va probablement augmenter» ne convient pas sachant que vous avez toutes les informations pour dire si elle augmente ou non (il n est pas utile d anticiper ici votre cours de probabilités ) et aussi, vous devez être capable de quantifier cette augmentation ou cette baisse. Vérifiez toujours si vos réponses sont plausibles o Que signifie une demande négative? Consommez-vous «-10» capsules de café? o Certains trouvent que les biens «machines à café Nespresso» et «capsules Nespresso» sont des biens substituables : si, un matin, vous êtes en panne de ces précieuses capsules, vous arrive-t-il d aller acheter une machine à café en dépannage??? o Lorsqu un résultat vous parait aberrant, même si vous n arrivez pas, durant l épreuve, à identifier la source de votre erreur, le fait de laisser des résultats aberrants sans aucune justification donne le sentiment à votre correcteur que vous n avez pas réfléchi au sens même de l exercice. o Pour le calcul de l élasticité, le calcul avec le point moyen ou le point de départ étaient tous les deux acceptés. 4/8

5 4. Quelle sera la demande initiale de capsules Nespresso? Nous pouvons déterminer la demande initiale en remplaçant les prix et quantités consommées dans la fonction de demande : Demande de capsules = (20x40) + (10x30) + (5x35) = 675 Compte tenu de la situation initiale, la demande sera donc de 675 unités. 5. Le prix d une machine à café Nespresso augmente de 1%. Quel sera l impact de cette augmentation de prix sur la demande de capsules Nespresso? En déduire l élasticité-prix croisée correspondante. Comment nomme-t-on ces types de biens? Si le prix d une machine à café Nespresso augmente de 1%, cela se traduit à un prix désormais égal à En tenant compte de ce nouveau prix dans la fonction de demande, on constate que la demande s élève désormais à 525, soit une augmentation de - 22% par rapport à la demande initiale. L élasticité prix-croisée mesure la sensibilité de la demande d un bien (ici la demande de capsules) lorsque le prix d un bien alternatif est modifié. Elle se calcule comme le rapport entre le taux de variation des quantités demandées et le taux de variation du prix du bien alternatif. Nous connaissons déjà ces deux taux de croissance (respectivement et 0.01), nous pouvons donc, sans calcul supplémentaire, conclure que l élasticité prix croisée est ici de -22. Cette élasticité prix croisée est négative, ce qui implique que machine à café et capsules sont des biens complémentaires. Ceci est bien conforme à l intuition. 6. Revenons à la situation initiale. Le prix d une capsule Senseo augmente à présent de 5%. Quel sera l impact de cette augmentation de prix sur la demande de capsules Nespresso? En déduire l élasticité-prix croisée correspondante. Comment nomme-t-on ces types de biens? Comme précédemment, on peut calculer la demande résultant de cette hausse de prix (690 unités) et en déduire le taux de croissance de la demande. On en déduit immédiatement l élasticité prix croisée (0.02/0.05 soit 0.42). Cette élasticité-prix croisée est positive, nous sommes donc en présence de biens substituables, ce qui est conforme à l intuition (les capsules Senseo et Nespresso sont deux variétés d un même bien en concurrence l une avec l autre). 7. Revenons à la situation initiale. Le prix d une capsule Dolce Gusto augmente de 5%. Calculez l élasticité-prix croisée correspondante. Comparez les résultats obtenus à la question 5 à ceux obtenus à la question 4. Déduire de la réponse précédente quelle marque de capsules (Senseo ou Dolce Gusto) est la plus en concurrence vis-à-vis de Nespresso. Justifiez votre réponse. Selon le raisonnement précédent, on obtient l élasticité-prix croisée vis-à-vis des capsules Dolce Gusto (0,012/0,05 = 0,24). On constate que cette élasticité est positive et par conséquent que les consommations de capsules Nespresso et Dolce Gusto sont substituables. En comparant l intensité de cette élasticité ( 0.24 < 0.42 ), on constate que l élasticité-prix croisée est supérieure vis-à-vis des produits Senseo que Dolce Gusto. Autrement, le degré de substitution entre Nespresso et Senseo est plus important qu entre Nespresso et Dolce Gusto. Pour les capsules Nespresso, la concurrence est donc plus vive vis-à-vis de Senseo que de Dolce Gusto. NB : en se rappelant que Nestlé détient à la fois Dolce Gusto et Nespresso, cela signifie que la stratégie de différenciation des produits de Nestlé est réussie. Dans le cas inverse, cela signifierait que le développement des ventes de Dolce Gusto pourrait venir «gêner» le développement des ventes de Nespresso. 5/8

6 Q Prix Recette totale Recette moyenne Recette marginale Coût total Coût moyen Coût variable moyen Coût marginal ,4 5,4 8,4 11,4 14,4 17,4 20,4 23,4 26,4 8. Définissez mathématiquement et économiquement les notions de recette totale, recette moyenne et recette marginale. Complétez le tableau n 2 puis représentez la recette marginale et la recette moyenne sur le graphique n Définissez mathématiquement et économiquement les notions de coût total, de coût moyen, de coût variable moyen et de coût marginal. Complétez le tableau n 2 puis représentez le coût moyen, le coût variable moyen et le coût marginal sur le graphique n Représentez sur le graphique n 1 la recette moyenne, la recette marginale, le coût moyen, le coût et le coût marginal Ces notions (coûts et recettes) ont été définies tant de fois en TD qu il n est plus utile de revenir sur ce point (il vous suffit de consulter vos TD pour répondre à cette question si vous avez un doute). A noter : Lorsqu il vous est demandé une définition «mathématique et économique», cela signifie que l on souhaite que vous alliez plus loin que la simple application d une formule. Lorsque certains définissent économiquement la recette marginale comme «la variation de la recette totale sur la variation des quantités» uniquement, cela signifie concrètement qu ils ne savent pas interpréter concrètement cette notion. Cela se confirme alors directement dans les questions suivantes... L intérêt d un examen n est pas que vous sachiez appliquer mécaniquement une formule (un ordinateur ou une calculatrice peuvent le faire à votre place et probablement mieux et plus vite), mais que vous sachiez interpréter vos résultats. Là est votre avantage comparatif par rapport à une machine! 6/8

7 Des tableaux de chiffres correctement remplis sans aucune formule d explication valent 0 (la réponse serait-elle due à un soudain strabisme divergent???) S agissant du graphique, le correcteur ne s attend pas à un graphique parfait, mais quelques conditions minimales sont toutefois à remplir : o Noms des axes et des courbes o Echelle graduée o Courbes correspondant au tableau de valeurs (il y a bien quelques exemples d économistes schizophrènes mais il vous faudra attendre le prix Nobel pour que cela vous soit pardonné!) o Courbes correctement positionnées les unes par rapport aux autres o Pour rappel, le coût marginal et la recette marginale tels que vous les calculez sont des approximations entre deux points (il faudrait connaitre la fonction de coût et de recette pour calculer la valeur préciser à l aide de la dérivée). Par conséquent, dans votre graphique, vous devriez utiliser le point moyen (en abscisses) pour représenter ces deux courbes. 11. L objectif de Nestlé est de maximiser le profit réalisé grâce à la vente de capsules Nespresso. A quelle condition ce profit sera-t-il maximal? Déduire de cette condition le prix et la quantité de capsules que devra choisir Nestlé? Représentez ce point sur votre graphique. Quel sera le profit ainsi réalisé? Sur sa variété, Nestlé est en situation de concurrence monopolistique. Son profit est donc maximisé lorsque son cout marginal égale sa recette marginale. Ces deux notions ont été calculées à la question précédente. On en déduit donc que Nestlé devrait produire une quantité de 575 unités et vendre cette production à un prix de 45 (d après la courbe de recette moyenne). Son profit sera alors de ( ). On vérifie par le calcul que ce profit ne peut être plus important. Remarques : Cette question a été peu réussie, alors que ce point a été vu de nombreuses fois en TD. Vous aviez l occasion, en calculant le profit, de vérifier votre question. Faites-le! Pour certains, vous vérifierez que votre réponse est erronée et pourrez rectifier le tir à temps 12. A la lecture du document précédent, quelles sont les évolutions possibles quant à la structure du marché des dosettes? Comment ces évolutions se traduiront-elles sur le graphique n 1? En quoi cela modifiera la stratégie de Nespresso à court et à long terme. Justifiez votre réponse à l aide d un graphique approprié. Le document précédent nous indique que L Or Maison du café (marque détenue par le groupe Sara Lee corporation) a souhaité entrer sur le marché des capsules. Pour ce faire, ce groupe a proposé des capsules entièrement compatibles avec les machines Nespresso (alors que Nespresso était le seul fournisseur de capsules compatibles avec ses machines auparavant). La structure du marché pourrait évoluer de deux façons différentes. Dans le premier cas, on pourrait supposer que les capsules proposées par L Or Maison du café soient considérées par les consommateurs comme des biens identiques aux capsules Nespresso. Dans ce cas, les deux biens seraient des substituts parfaits et, sur le segment des capsules compatibles Nespresso, nous aurions affaire à un duopole (puis, avec l arrivée d autres concurrents, un oligopole) puisque les produits seraient parfaitement homogènes. A la lecture du texte, cela semble ne pas être tout à fait le cas. L entrée de L Or Maison du café se traduirait plutôt par l arrivée d une nouvelle variété sur le marché (aluminium/plastique, parfum, etc.). Si les biens restent donc différenciés, la structure de ce marché restera proche du modèle de concurrence monopolistique mais il n en demeure pas moins que le degré de substitution entre les variétés sera plus important avec l arrivée de cette nouvelle concurrence. L arrivée d une nouvelle variété se 7/8

8 traduit donc, à court terme, par une diminution de la demande associée à Nespresso. Graphiquement, cela se traduit par un choc de demande négatif (déplacement vers la gauche des courbes de recettes moyenne et marginale). Nestlé devra modifier sa stratégie en diminuant son prix de vente et ses quantités. A long terme, l entrée de nouvelles firmes (groupe Casino, etc.) peut conduire à un équilibre de concurrence monopolistique de long terme (prix égal au coût moyen mais supérieur au seuil de rentabilité) donc pour Nespresso par des baisses de prix et de production successives. Pour contrer cette tendance, Nestlé devra proposer différentes innovations (nouveaux parfums?) ou accroître le degré de différenciation perçu par les consommateurs ou encore lancer de nouveaux produits (thé en capsules par exemple). Remarques : La question a été peu réussie. Lorsque l on évoque un changement dans les structures de marché, cela implique de décider si le marché restera un marché de concurrence monopolistique, un monopole, etc. A nouveau, certains ne sont pas très cohérents dans leurs réponses : comment peuton affirmer que le marché des dosettes est un marché concurrentiel à la question 3 et affirmer à cette question que le marché passe d une situation de monopole à une situation de concurrence??? En bons économistes, il faut vous appliquer l hypothèse de rationalité à vous-mêmes! Beaucoup se contentent d écrire que le prix de marché va diminuer (ce qui est déjà indiqué dans le texte). Il vous est demandé de vous servir du graphique précédent pour répondre à la question. La question est précise : il faut évoquer la stratégie de Nespresso (prix, qualité, quantité) et pas la situation de l ensemble des entreprises sur le marché NB : en pratique, un autre effet pourrait apparaitre : l apparition de nouvelles variétés pourrait aussi augmenter la taille totale du marché (certains consommateurs de café décidant de s équiper en machines et capsules). Ce type de réponse n a pas été proposé mais aurait été accepté! 13. Question Bonus (+ 1 point) : en quoi consiste une stratégie de subventions croisées? En quoi les évolutions mentionnées dans le document n 3 affecteront la mise en œuvre de cette stratégie? Une stratégie de subventions croisées consiste à vendre deux biens complémentaires (biens-système par exemple) et à «subventionner» la vente d un produit (prix d achat réduit) par la vente de l autre produit (prix d achat majoré). En l occurrence, Nestlé propose différentes réductions pour l achat d une machine Nespresso ce qui permet une fois le client équipé de pratiquer des prix relativement élevés pour une capsule. Cette stratégie n est valide que si Nestlé dispose d un certain monopole sur la vente de capsules compatibles avec sa machine. On conçoit donc bien que l introduction de Sara Lee sur ce marché limite la mise en œuvre de cette stratégie puisque les rabais accordés lors de la vente de machines ne pourraient que très partiellement être récupérés par la vente de capsules. En poussant l argument à l extrême, cela pourrait conduire, Nestlé à subventionner son concurrent! Remarques : très peu ont sur répondre à cette question. Pourtant, la notion de subventions croisées vous avait été présentée par T. Penard lors de sa conférence d actualité. Les conférences et les cours forment un «tout». On attend aussi de vous d être curieux et de faire le lien entre toutes les connaissances! 8/8

Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignant : E. Darmon

Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignant : E. Darmon N d anonymat : Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignant : E. Darmon Remarques générales : Dans l ensemble, les résultats sont assez décevants compte

Plus en détail

Q.C.M. (2 POINTS) N d anonymat : NOTES IMPORTANTES :

Q.C.M. (2 POINTS) N d anonymat : NOTES IMPORTANTES : N d anonymat : Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2010/2011 Enseignants (cours et travaux dirigés) : N. Andries, S.Billon et E. Darmon NOTES IMPORTANTES : 1. Durée

Plus en détail

Introduction à la Microéconomie Contrôle continu Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignants : E. Darmon F.Moizeau B.Tarroux

Introduction à la Microéconomie Contrôle continu Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignants : E. Darmon F.Moizeau B.Tarroux Nom : Prénom : Num Etudiant : Groupe de TD : Introduction à la Microéconomie Contrôle continu Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignants : E. Darmon F.Moizeau B.Tarroux PRECISEZ ICI SI VOUS AVEZ

Plus en détail

1 Questionnaire à choix multiples

1 Questionnaire à choix multiples EXAMEN FINAL mercredi 19 janvier 2011, Durée h00 Pierre Fleckinger Une attention particulière doit être portée à la rédaction et à l explication des calculs faits. Utiliser un feuillet simple pour le QCM

Plus en détail

Introduction aux Principes d Economie

Introduction aux Principes d Economie Université de Rennes 1 Année 2000-2001 Examen AES 1 ère année Introduction aux Principes d Economie Session de septembre Thierry PENARD (Durée : 2 heures) Correction Exercice 1 : Le marché des téléphones

Plus en détail

- 04 - LA METHODE DU COÛT MARGINAL. Découverte de l'analyse marginale appliquée aux coûts et aux marges.

- 04 - LA METHODE DU COÛT MARGINAL. Découverte de l'analyse marginale appliquée aux coûts et aux marges. - 04 - LA METHODE DU COÛT MARGINAL Objectif(s) : o Pré requis : o Modalités : o o o o o o Découverte de l'analyse marginale appliquée aux coûts et aux marges. Notions de dérivée. Principes, Exemples, Synthèse,

Plus en détail

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal III CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR A - Propriétés et détermination du choix optimal La demande du consommateur sur la droite de budget Résolution graphique Règle (d or) pour déterminer la demande quand

Plus en détail

Chapitre 13 Le monopole

Chapitre 13 Le monopole Chapitre 13 Le monopole 1. Qu est-ce que le monopole? 2. La production et le prix du monopoleur non discriminant 3. La concurrence parfaite et le monopole non discriminant : une comparaison 4. Le monopole

Plus en détail

Examen d Introduction à la Microéconomie Giovanni Ferro-Luzzi et Federica Sbergami, 2014-2015 13 janvier 2015

Examen d Introduction à la Microéconomie Giovanni Ferro-Luzzi et Federica Sbergami, 2014-2015 13 janvier 2015 Nom: Prénom: N étudiant : Examen d Introduction à la Microéconomie Giovanni Ferro-Luzzi et Federica Sbergami, 2014-2015 13 janvier 2015 Nombre de pages au total: 10 pages + 1 grille réponse Durée de l

Plus en détail

ECONOMIE : Marchés et comportements. Marges & Elasticités

ECONOMIE : Marchés et comportements. Marges & Elasticités ECONOMIE : Marchés et comportements DES COMPORTEMENTS Marges & Elasticités Séance 10 08.04.2013 Des questions sur les séances précédentes? Questions «Marges» That are the questions Raisonnement à la marge

Plus en détail

L équilibre Macro-Economique

L équilibre Macro-Economique L équilibre Macro-Economique Jean-Pierre Damon, octobre 1985. La position de départ des théoriciens est la situation d équilibre qui permet à la totalité de la production d être soit consommée, soit utilisée

Plus en détail

Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014

Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014 Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014 Question 1: Maxime, un consommateur rationnel, reçoit 1900 euros en t1 et 1210 euros en t2. Sa fonction d utilité

Plus en détail

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS 1) Rappels sur le monopole i) Hypothèses et notations Définition : Une entreprise est en position de monopole si elle est seule à fournir le marché d un bien pour lequel

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

Asymétries d information

Asymétries d information cours Asymétries d information Département Économie HEC Automne 2015 cours Asymétrie d information Il est des contextes où des agents économiques en position de contracter ne disposent pas de la même information

Plus en détail

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 Tous les documents et les calculatrices sont interdits. PARTIE 1 : QUESTIONS DE COURS Précisez la ou les

Plus en détail

Chapitre 5. Le monopole

Chapitre 5. Le monopole Chapitre 5. Le monopole 5.1. Présentation. Une entreprise est dite en situation de monopole lorsqu elle est l unique offreur sur le marché d un bien, si le nombre de demandeurs sur le marché est grand

Plus en détail

Les pourcentages. A) Tout d abord, quelques notions de base à maîtriser. 1- Comment calculer le pourcentage d un nombre?

Les pourcentages. A) Tout d abord, quelques notions de base à maîtriser. 1- Comment calculer le pourcentage d un nombre? Les pourcentages Cette séance est dédiée à l étude des pourcentages. Bien comprendre cette séance s avère être un passage obligé si vous souhaitez aborder de manière sereine les séances concernant les

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM

TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM Aurelia Tison, Anne-Sarah Chiambretto AMU, année 2013 1 La théorie du producteur (séances 1 à 4) La fonction de production : les facteurs

Plus en détail

Mathématiques - OPTION TECHNOLOGIQUE

Mathématiques - OPTION TECHNOLOGIQUE ESPRIT GENERAL Objectifs de l épreuve Vérifier chez les candidats l existence des bases nécessaires pour des études supérieures de management. Apprécier l aptitude à lire et comprendre un énoncé, choisir

Plus en détail

Université des Sciences Sociales de Toulouse. TD3 L asymétrie d information

Université des Sciences Sociales de Toulouse. TD3 L asymétrie d information Université des Sciences Sociales de Toulouse Année Universitaire 2008 2009 Micro-économie - Semestre 5 - Cours de Isabelle Dubec et Yolande Hiriart TD3 L asymétrie d information Exercice 1. Les affirmations

Plus en détail

5) Extension : Équilibre de Cournot Nash en information incomplète. . 2 T y 2 2 ) B. > (a 2 ) H. k y

5) Extension : Équilibre de Cournot Nash en information incomplète. . 2 T y 2 2 ) B. > (a 2 ) H. k y 5) Extension : Équilibre de Cournot Nash en information incomplète Supposons désormais que la firme 2 connaît avec perfection la fonction de coût de la firme, mais que celle - ci en revanche est imparfaitement

Plus en détail

Simulation Entreprise - Tecstrat

Simulation Entreprise - Tecstrat Simulation Entreprise - Tecstrat Compte-rendu Univers C Entreprise 4 Clémence AITELLI Benoît SIJOBERT Maxime ROBERT Ségolène PEIGNET Tuteur : malek.bouhaouala@ujf-grenoble.fr Introduction Durant deux jours,

Plus en détail

Activité 1 : échantillonnage

Activité 1 : échantillonnage Activité échantillonnage, intervalle de fluctuation, prise de décision (à partir d un même thème) Les trois activités qui suivent s inspirent du document «ressources pour la classe de première générale

Plus en détail

Micro-économie 1. Marisa Ratto. Première Année MIDO

Micro-économie 1. Marisa Ratto. Première Année MIDO Micro-économie 1 Marisa Ratto Première Année MIDO 1 Organisation du cours : Cours Magistral : des questions? Prendre contact : Maria_Luisa.Ratto@dauphine.fr Bureau : B 611bis le mercredi de 10h00 à 12h00.

Plus en détail

ECONOMIE MANAGÉRIALE NESSRINE OMRANI ECOLE POLYTECHNIQUE NESSRINE.OMRANI@POLYTECHNIQUE.EDU

ECONOMIE MANAGÉRIALE NESSRINE OMRANI ECOLE POLYTECHNIQUE NESSRINE.OMRANI@POLYTECHNIQUE.EDU ECONOMIE MANAGÉRIALE NESSRINE OMRANI ECOLE POLYTECHNIQUE NESSRINE.OMRANI@POLYTECHNIQUE.EDU 1 CHAPITRE 3: L ASYMÉTRIE D INFORMATION NOTIONS IMPORTANTES: Asymétrie d information Antisélection (ou sélection

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

Thème 3 : Théorie de l agence et problèmes de coordination

Thème 3 : Théorie de l agence et problèmes de coordination Thème 3 : Théorie de l agence et problèmes de coordination Les problèmes d information George A. Akerlof : The Market for «Lemons»: Quality Uncertainty and the Market Mechanism (QJE, 1970) Thèmes de recherche

Plus en détail

Le tableur. Table des matières

Le tableur. Table des matières Le tableur Table des matières 1 Présentation 2 1.1 Repèrage des cellules........................... 2 1.2 Édition des cellules............................ 2 1.3 Contenu d une cellule..........................

Plus en détail

3.1 L OFFRE ET LA DEMANDE : UN MODÈLE DE MARCHÉ CONCURRENTIEL

3.1 L OFFRE ET LA DEMANDE : UN MODÈLE DE MARCHÉ CONCURRENTIEL L offre et la demande 127 Dans ce chapitre, nous exposerons les éléments du modèle de l offre et de la demande, puis nous les assemblerons avant de montrer comment ce modèle peut être utilisé pour comprendre

Plus en détail

Chapitre 3 La demande d assurance et les problèmes d information

Chapitre 3 La demande d assurance et les problèmes d information Chapitre 3 La demande d assurance et les problèmes d information Objectifs du chapitre - Déterminer le partage de risque Pareto-optimal entre un assuré et un assureur. - Considérer l impact des coûts de

Plus en détail

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Introduction Comment expliquer l ensemble des échanges observés dans un cadre théorique cohérent? Pourquoi chercher un cadre théorique englobant?

Plus en détail

Manuel pour la bourse virtuelle Version 3

Manuel pour la bourse virtuelle Version 3 Manuel pour la bourse virtuelle Version 3 Le manuel de la bourse virtuelle a pour but de vous expliquer toutes les fonctionnalités afin que vous puissiez comprendre le jeu de bourse. À propos La bourse

Plus en détail

PRÉPARATION DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES. SÉRIE ES Obligatoire et Spécialité

PRÉPARATION DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES. SÉRIE ES Obligatoire et Spécialité PRÉPARATIN DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES SÉRIE ES bligatoire et Spécialité Décembre 0 Durée de l épreuve : heures Coefficient : ou L usage d une calculatrice électronique de poche à alimentation autonome,

Plus en détail

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1 L offre et la Chapitre 1 Contenu du chapitre 1. La du marché 2. L offre du marché 3. L équilibre du marché 4. Application: magnétoscope vs lecteur DVD 2 La notion de Demande 1. La du marché Prix C DEMANDE

Plus en détail

Thème 3 : Marchés et prix

Thème 3 : Marchés et prix Thème 3 : Marchés et prix Séquence : Marché et prix Question 1 : Comment se forment les prix sur un marché? Détermination du contexte : Effectifs : 35 élèves Salles : grande salle dans laquelle les élèves

Plus en détail

Avant-propos de la première édition

Avant-propos de la première édition de la première édition Ce livre a d abord été écrit pour nos étudiants. Des étudiants qui pour la plupart n aiment pas les mathématiques et se demandent pourquoi il leur faut apprendre des formules ésotériques

Plus en détail

SECURIX. Simulation de gestion d entreprise. Univers A Entreprise 4. SIJOBERT Benoît (TIS) GUILLOT Jordan (3I) GUILLOT Clothilde

SECURIX. Simulation de gestion d entreprise. Univers A Entreprise 4. SIJOBERT Benoît (TIS) GUILLOT Jordan (3I) GUILLOT Clothilde SIJOBERT Benoît (TIS) GUILLOT Jordan (3I) GUILLOT Clothilde (GEO) LEVEQUE Florian (RICM) SECURIX Simulation de gestion d entreprise Univers A Entreprise 4 Année 2010-2011 Sommaire Introduction - Stratégie

Plus en détail

Lycée Alexis de Tocqueville. BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE Blanc Corrigé. Série S.T.M.G. Février 2015 Épreuve de mathématiques.

Lycée Alexis de Tocqueville. BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE Blanc Corrigé. Série S.T.M.G. Février 2015 Épreuve de mathématiques. Lycée Alexis de Tocqueville BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE Blanc Corrigé Série S.T.M.G. Février 2015 Épreuve de mathématiques Durée 3 heures Le candidat traitera obligatoirement les quatre exercices ******

Plus en détail

2/ LA DEMANDE. R1/p1 R2/p1 R3/P1 x1

2/ LA DEMANDE. R1/p1 R2/p1 R3/P1 x1 2/ LA DEMANDE Nous venons de voir dans le capitre précédent du cours, que le coix optimal du consommateur dépend de son revenu et du prix des biens. Nous allons maintenant nous intéresser aux fonctions

Plus en détail

La voiture électrique : un rêve écologique?

La voiture électrique : un rêve écologique? uestion 1 (4 points) La voiture électrique : un rêve écologique?.. Les conclusions de la dernière étude du cabinet Oliver Wyman sur les perspectives du marché de l'électromobilité en 2025 contrastent violemment

Plus en détail

Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des

Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des firmes Arnold Chassagnon Université Paris-Dauphine (LEDA-SDFi) DU1 - Université Paris-Dauphine, 2009-2010 1 Analyse positive - analyse normative 1 Objectif

Plus en détail

1 Une simple histoire de production, et déjà des calculs

1 Une simple histoire de production, et déjà des calculs Université François Rabelais - L AES Cours d Economie Générale Enoncé du TD n 7 Automne 202 Une simple histoire de production, et déjà des calculs Vous considérez dans cet exercice une firme qui a la possibilité

Plus en détail

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES GUIDE DES ETUDIANTS Ce guide est destiné à vous introduire au fonctionnement du Collège et du Département d études économiques européennes, en présentant les

Plus en détail

Première ES Devoir n 4 SES Novembre 2013

Première ES Devoir n 4 SES Novembre 2013 Première ES Devoir n 4 SES Novembre 2013 Epreuve composée : partie 3 Pour la partie 3, Il est demandé au candidat de traiter le sujet : - en développant un raisonnement ; - en exploitant les documents

Plus en détail

4. Offre et demande, les forces du marché

4. Offre et demande, les forces du marché 4. Offre et demande, les forces du marché Trois événements : a) Quand une vague de froid s abat sur l Espagne, le prix du jus d orange grimpe dans tous les supermarchés du pays. b) Quand la chaleur estivalle

Plus en détail

Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013. Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé.

Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013. Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé. TES Spé Maths Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013 Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé. Vous apporterez un grand soin à la présentation et à la

Plus en détail

ORDRE DE RÉACTION : MÉTHODES DE

ORDRE DE RÉACTION : MÉTHODES DE ORDRE DE RÉACTION : MÉTHODES DE RÉSOLUTION Table des matières 1 Méthodes expérimentales 2 1.1 Position du problème..................................... 2 1.2 Dégénérescence de l ordre...................................

Plus en détail

Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs?

Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs? Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs? En ces temps de crise économique et de crise des dettes souveraines (ou publiques), tous les hommes politiques de gauche comme de droite

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 MATHÉMATIQUES Série ES/L Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) ES : ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L : ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE Les calculatrices électroniques

Plus en détail

Economie publique Licence 2, semestre 2 Année 2010-2011. TD 4 : Asymétries d information

Economie publique Licence 2, semestre 2 Année 2010-2011. TD 4 : Asymétries d information Université de Cergy-Pontoise Licence d économie et de Gestion Parcours : Economie et finance, Economie et mathématiques. Economie publique Licence 2, semestre 2 Année 2010-2011 TD 4 : Asymétries d information

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

Saisie d OD. 1 Qu est-ce qu un OD de régularisation? 2 Lecture d un dossier. a) Par numéro de facture

Saisie d OD. 1 Qu est-ce qu un OD de régularisation? 2 Lecture d un dossier. a) Par numéro de facture Saisie d OD ADAGIO 1 Qu est-ce qu un OD de régularisation? Une OD («Opération Diverse» en comptabilité) est un lot d écritures comptables. Le terme «régularisation» indique que l OD est destinée à corriger

Plus en détail

Exercices de révision

Exercices de révision Exercices de révision EXERCICE 1 Le site (imaginaire) «www.musordi.net» propose aux internautes de télécharger des titres de musique sur leur ordinateur. Son offre commerciale pour un trimestre est la

Plus en détail

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ Question 1 : Soit la firme A dont vous possédez des actions. Sachant que l élasticité de la demande pour le produit

Plus en détail

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il?

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il? Thème 1 : Mercatique et consommateur Question de gestion : La mercatique cherche-t-elle à répondre aux besoins des consommateurs ou à les influencer? Chapitre 4 : Sur quel(s) marché(s) agir et comment

Plus en détail

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES DOSSIER DE PRESSE FICHE 1 Une réforme pour réduire le coût des crédits renouvelables et

Plus en détail

TAUX DE TRANSFORMATION

TAUX DE TRANSFORMATION Table des matières 1 Le choix des produits...2 2 La politique tarifaire...4 Introduction Afin de convertir efficacement vos visiteurs en acheteurs, il faut veiller à ne jamais les décevoir. La cause première

Plus en détail

Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande

Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande La notion de marché, dans les économies industrialisées contemporaines, est devenue pour une large majorité d économistes la référence

Plus en détail

Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes

Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes Examen 2 Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes L usage de la calculatrice programmable est autorisé. La bonne présentation de la copie est de rigueur. Cet examen comporte 7 pages et 5 exercices.

Plus en détail

2. Comment se déclenche un contrôle fiscal?

2. Comment se déclenche un contrôle fiscal? 2. Comment se déclenche un contrôle fiscal? Qui ne s est pas un jour posé la question de savoir à quel moment son entreprise fera l objet d un contrôle? Voilà une question à laquelle il est bien difficile

Plus en détail

Comment l entreprise produit-elle?

Comment l entreprise produit-elle? Comment l entreprise produit-elle? Trouvez des questions permettant de répondre aux paragraphes proposés. Cet exercice doit vous permettre de mieux mémoriser le cours mais aussi de travailler les consignes.

Plus en détail

KIT DE SURVIE EN RECHERCHE D EXTREMA LIÉS

KIT DE SURVIE EN RECHERCHE D EXTREMA LIÉS KIT DE SURVIE EN RECHERCHE D EXTREMA LIÉS Remarques préliminaires : Ce court document n a nullement la prétention de présenter la question de la recherche d extrema liés avec toute la rigueur qui lui serait

Plus en détail

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. S7 : politique de prix

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. S7 : politique de prix STRATEGIES MARKETING Licence 3 2010-2011 S7 : politique de prix Professeur : Alain Debenedetti Alain.debenedetti@univ-mlv.fr Qu est-ce qu un prix? Introduction somme d argent coûts non monétaires Introduction

Plus en détail

Lecture graphique. Table des matières

Lecture graphique. Table des matières Lecture graphique Table des matières 1 Lecture d une courbe 2 1.1 Définition d une fonction.......................... 2 1.2 Exemple d une courbe........................... 2 1.3 Coût, recette et bénéfice...........................

Plus en détail

L analyse boursière avec Scilab

L analyse boursière avec Scilab L analyse boursière avec Scilab Introduction La Bourse est le marché sur lequel se traitent les valeurs mobilières. Afin de protéger leurs investissements et optimiser leurs résultats, les investisseurs

Plus en détail

Économie Partie 1 Chapitre 1 Échanges sur les marchés

Économie Partie 1 Chapitre 1 Échanges sur les marchés I) Le fonctionnement du marché A) L organisation des échanges 1) A quoi sert l échange? Dans nos sociétés modernes, une personne ne peut pas tout produire pour satisfaire ses besoins. L échange va alors

Plus en détail

L'ELASTICITE-PRIX I- QUAND LES PRIX VARIENT...

L'ELASTICITE-PRIX I- QUAND LES PRIX VARIENT... L'ELASTICITE-PRIX La consommation dépend, entre autre, du prix des biens et des services que l'on désire acheter. L'objectif de ce TD est de vous montrer les liens existants entre le niveau et l'évolution

Plus en détail

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault Chapitre 2. L équilibre macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault 1 Introduction 2 3 Réponse donnée par le modèle IS/LM: Cadre considéré comme Keynésien 4 1. Le

Plus en détail

ECO 3.4 les asymétries d information

ECO 3.4 les asymétries d information ECO 3.4 les asymétries d information PARTIE ECO 3. La coordination par le marché 3.1 Qu'est-ce qu'un marché? 3.2 Comment un marché concurrentiel fonctionne t il? 3.3. Comment les marchés imparfaitement

Plus en détail

Introduction à la Microéconomique Examen final Eléments de Correction Licence 1 Economie-Gestion 2008/2009 (E. Darmon)

Introduction à la Microéconomique Examen final Eléments de Correction Licence 1 Economie-Gestion 2008/2009 (E. Darmon) Introduction à la Microéconomique Examen final Eléments de Correction Licence 1 Economie-Gestion 2008/2009 (E. Darmon) Date de l épreuve : 18/12/2008 ; de 9h00 à 11h NOTES IMPORTANTES : 1. Durée de l épreuve

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 MATHÉMATIQUES Série ES Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 7 (ES) ES : ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées conformément

Plus en détail

BASES DE DONNEES Formation initiale Première année Département INFORMATIQUE Année 2002/2003. Travail nécessaire après l interrogation numéro 3

BASES DE DONNEES Formation initiale Première année Département INFORMATIQUE Année 2002/2003. Travail nécessaire après l interrogation numéro 3 Travail nécessaire après l interrogation numéro 3 Durée 3h Le but de ce document est de vous montrer quel est le travail nécessaire à faire après une interrogation afin de tirer profit d un bonne ou d

Plus en détail

3. Aperçu théorique du marché du travail

3. Aperçu théorique du marché du travail 3. Aperçu théorique du marché du travail Hypothèses de la concurrence parfaite : Le travail est un bien homogène. Atomicité de la demande et de l offre de travail. Information parfaite. Mobilité parfaite

Plus en détail

Exercice 1 : Taux de Rendement Interne et Rentabilité des Projets d Investissement

Exercice 1 : Taux de Rendement Interne et Rentabilité des Projets d Investissement ED 5 L IVESTISSEMET Exercice 1 : Taux de Rendement Interne et Rentabilité des Projets d Un investisseur envisage cinq projets d investissement donc il connait respectivement le Taux de Rendement Interne

Plus en détail

La maximisation du profit

La maximisation du profit 2 La maximisation du profit Le profit, au sens économique du terme, se définit comme la différence entre les recettes perçues et les coûts supportés par une firme. Il est important de bien comprendre que

Plus en détail

CONTRÔLE DE GESTION. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif

CONTRÔLE DE GESTION. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif CONTRÔLE DE GESTION DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 MISE EN PLACE D OUTILS D AIDE A LA DECISION Question 1 : Rédiger une note d environ une page destinée au directeur général visant à lui

Plus en détail

Le raisonnement par récurrence

Le raisonnement par récurrence Le raisonnement par récurrence Nous notons N l ensemble des entiers naturels : N = {0,,, } Nous dirons naturel au lieu de entier naturel Le principe du raisonnement par récurrence Soit A une partie de

Plus en détail

Envoyez de vraies cartes postales personnalisées

Envoyez de vraies cartes postales personnalisées La Poste, http://www.laposte.fr/, aime les nouvelles technologies et offre de plus en plus de nouveaux services en ligne afin de faciliter les démarches de ses clients. C est ainsi que la lettre recommandée

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

Chapitre 3 L offre et la demande

Chapitre 3 L offre et la demande Chapitre 3 L offre et la demande 1. Les marchés et les prix 2. La demande 3. L offre 4. L équilibre du marché 5. La prédiction des variations de prix et de quantité 1 Objectifs du chapitre Décrire un marché

Plus en détail

Développement du bois énergie : quel impact à terme sur le marché du bois en France?

Développement du bois énergie : quel impact à terme sur le marché du bois en France? Développement du bois énergie : quel impact à terme sur le marché du bois en France? Le développement du bois énergie va se traduire par une situation de concurrence entre les différents acteurs économiques

Plus en détail

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Note Méthodologique Dernière mise à jour : 27-1-214 Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Présentation de l enquête L Insee réalise depuis janvier 1987 l enquête mensuelle de conjoncture

Plus en détail

Memo: Comment évaluer la valeur de marché d un bateau d occasion

Memo: Comment évaluer la valeur de marché d un bateau d occasion Memo: Comment évaluer la valeur de marché d un bateau d occasion (Mis à jour en janvier 2015) Pour avoir une idée sérieuse de la valeur de marché d un bateau d occasion, on ne devrait considérer que les

Plus en détail

Niveau de production croissant

Niveau de production croissant En effet, la fonction de production définit : l ensemble de production l ensemble des paniers de facteurs qui permettent de produire un niveau donné de bien. Cette fonction permet de définir des courbes

Plus en détail

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL Le bilan comptable renseigne sur l état du patrimoine de l entreprise. Il peut être défini comme étant la «photographie comptable de l entreprise à une date donnée». Le bilan

Plus en détail

ENTRAINEMENT A L EXAMEN N 3/ Crise économique et réformes structurelles

ENTRAINEMENT A L EXAMEN N 3/ Crise économique et réformes structurelles ENTRAINEMENT A L EXAMEN N 3/ Crise économique et réformes structurelles I. Questions à traiter 1. Pour quelles raisons le modèle de grande banque universelle est-il aujourd hui contesté? Le modèle de

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des éléments de

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 13. Théorie des options II Daniel Andrei Semestre de printemps 2011 Principes de Finance 13. Théorie des options II Printemps 2011 1 / 34 Plan I Stratégie de réplication dynamique

Plus en détail

1. La prise en compte des coûts

1. La prise en compte des coûts Terminale STG Mercatique Chapitre 3 : Construire l'offre Séquence 4. La fixation du prix - Les facteurs explicatifs d'un prix Le prix est une variable mercatique déterminante. Il est la base des revenus

Plus en détail

Déclassement d'actifs et stock brut de capital

Déclassement d'actifs et stock brut de capital Extrait de : La mesure du capital - Manuel de l'ocde 2009 Deuxième édition Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264067752-fr Déclassement d'actifs et stock brut de capital Merci

Plus en détail

Correction Baccalauréat STMG Antilles Guyane 18 juin 2015

Correction Baccalauréat STMG Antilles Guyane 18 juin 2015 Durée : 3 heures Correction Baccalauréat STMG Antilles Guyane 18 juin 2015 EXECICE 1 4 points Cet exercice est un questionnaire à choix multiples (QCM). Le candidat recopiera sur sa copie le numéro de

Plus en détail

ANNEXE IX EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME

ANNEXE IX EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME ANNEXE VII, PJ n IX, page 1 ANNEXE IX EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME PIECE JOINTE N 9 EFFETS D UNE DIMINUTION DES COTISATIONS SOCIALES EMPLOYEURS FINANCEE PAR LA CREATION D UN IMPOT SUR LE CHIFFRE

Plus en détail

1 Diverses actualisation

1 Diverses actualisation durée : 2 heures Nom de l enseignant : M. Chassagnon NB : documents et calculatrices autorisées Les exercices, sont à faire sur le sujet d examen. Il est demandé de répondre aux questions oui/non type

Plus en détail

Economie de l information

Economie de l information 1 Introduction Economie de l information Les méthodes de la microéconomie peuvent être appliquées à tout problème particulier de la vie économique De nombreuses études sont consacrées à des marchés ou

Plus en détail

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX 1. L effet d une variation du revenu. Les lois d Engel a. Conditions du raisonnement : prix et goûts inchangés, variation du revenu (statique comparative) b. Partie

Plus en détail

S5 Info-MIAGE 2013-2014 Mathématiques Financières Les bases de l évaluation des investissements

S5 Info-MIAGE 2013-2014 Mathématiques Financières Les bases de l évaluation des investissements Université de Picardie Jules Verne Année 2013-2014 UFR des Sciences Licence mention Informatique parcours MIAGE - Semestre 5 Mathématiques Financières LES BASES DE L EVALUATION DES INVESTISSEMENTS Les

Plus en détail

F7n COUP DE BOURSE, NOMBRE DÉRIVÉ

F7n COUP DE BOURSE, NOMBRE DÉRIVÉ Auteur : S.& S. Etienne F7n COUP DE BOURSE, NOMBRE DÉRIVÉ TI-Nspire CAS Mots-clés : représentation graphique, fonction dérivée, nombre dérivé, pente, tableau de valeurs, maximum, minimum. Fichiers associés

Plus en détail

chap S1 : Statistiques descriptives Eléments de correction des exercices

chap S1 : Statistiques descriptives Eléments de correction des exercices 2ndes chap S1 : Statistiques descriptives Eléments de correction des exercices Objectifs : mieux comprendre les notions de moyenne et médiane utiliser des statistiques pour prendre des décisions Moyenne

Plus en détail

CAC, DAX ou DJ : lequel choisir?

CAC, DAX ou DJ : lequel choisir? CAC, DAX ou DJ : lequel choisir? 1. Pourquoi cette question Tout trader «travaillant 1» sur les indices s est, à un moment ou un autre, posé cette question : «je sais que la tendance est bien haussière

Plus en détail