Codage de la parole. 2 ième année Master RFIA USTO-MB Cours R. Parole

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Codage de la parole. 2 ième année Master RFIA USTO-MB Cours R. Parole"

Transcription

1 Codage de la parole Le signal de parole est complexe et redondant. Il possède une grande variabilité. Pour que le système de reconnaissance de la parole fonctionne efficacement, les informations caractéristiques et invariantes doivent être extraites du signal de parole. Cette procédure consiste à associer au signal de parole une série de vecteurs de paramètres généralement acoustiques. 1) Codage prédictif linéaire Le codage prédictif linéaire (LPC, Linear Predictive Coding) est une méthode de codage et de représentation de la parole. Elle repose principalement sur l hypothèse que la parole peut être modélisée par un processus linéaire. Il s agit donc de prédire le signal à un instant n à partir des p échantillons précédents (voir l équation ci-dessous). La parole n étant cependant pas un processus parfaitement linéaire, la moyenne que constitue la somme pondérée du signal sur p pas de temps introduit une erreur qu il est nécessaire de corriger par l introduction du terme e(n). Le codage par prédiction linéaire consiste donc à déterminer les coefficients ak qui minimisent l erreur e(n), ceci en fonction d un ensemble de signaux constituant un corpus d apprentissage. La méthode du codage par prédiction linéaire est tout autant utilisée en RAP qu en compression pour le transfert de la voix par téléphone ou radio. Elle n est cependant pas parfaite puisque l erreur de prédiction peut être importante sans qu il soit possible, par cette méthode, de la corriger. La méthode RELP, Residual Excited Linear Prediction, permet de réduire une partie de cette erreur. Le principe consiste à comparer, lors de la prédiction linéaire, le signal obtenu avec le signal original. L erreur, obtenue par soustraction, représente la partie du signal original que le prédicteur n arrive pas à modéliser. Dans la méthode RELP, l erreur résiduelle est passée dans un filtre passe-bas permettant de conserver l erreur effectuée dans la seule bande fréquentielle allant de 0 à 1000 hertz. La sortie du filtre est alors codée et passée au receveur qui peut alors reconstruire un signal à partir de la prédiction et de l erreur observée. Pour pallier le problème de l erreur résiduelle, d autres méthodes fondées sur la prédiction linéaire ont été développées. Ainsi la méthode CELP, Code Excited Linear Prediction, permet d effectuer une compression de la parole par codage d une trame vis-à-vis de références stockées dans un corpus. Ainsi, une trame de parole sera codée selon une combinaison linéaire de certaines trames du corpus et c est cette combinaison linéaire qui sera considérée à la place de la trame dans les traitements ultérieurs. Cette méthode de codage de la parole est surtout employée pour la compression et la transmission de la parole à de faibles débits.

2 La synthèse de la parole par LPC consiste à synthétiser des échantillons à partir d'un modèle d'un système de production vocal et d'une excitation. Pour la voix humaine, le système de production vocal est l'ensemble poumons - cordes vocales - trachée - gorge - bouche - lèvres. En pratique, on modélise ce système par un ensemble de cylindres de diamètres différents, 10 dans le cas de [LPC-10], excités par un signal qui est soit une sinusoïde, soit un bruit blanc. Le choix de la fonction d'excitation (sinusoïde ou bruit blanc) dépend des caractéristiques, voisée ou non voisée, du signal. Un signal voisé correspond à une lettre comme ``a'' ou ``u''. Un signal non voisé correspond à une lettre comme ``r'' ou ``s''. Le processus de synthèse a donc deux phases, qui sont 1) l'identification de la fonction d'excitation et 2) l'identification des diamètres des cylindres (ou de façon plus générale l'identification de la fonction de transfert du modèle vocal). On obtient donc le schéma de la figure ci dessous. Le gain permet d'ajuster l'énergie du signal synthétisé à celle du signal original. Principe du codage LPC Chaque phase est exécutée toutes les 20 ms (c'est à dire sur un ensemble de 160 échantillons pour une fréquence d'échantillonnage de 8 KHz). Le codeur génère en sortie une fréquence d'excitation (codée sur 16 bits), un ensemble de 10 coefficients (codés sur bits), et un gain (codé sur 8 bits). Le débit du codeur est donc de 104 bits toutes le 20 ms, soit 5,2 kb/s. Ce débit est donc seulement de celui d'un codeur PCM. L'identification des fonctions d'excitation et de transfert se fait de la façon suivante. Une tranche de signal de 20 ms est d'abord filtrée par un filtre passe bas. On calcule ensuite l'autocorrélation R(x) du signal filtré. Le graphe de R(x) (voir figure ci-dessous) peut faire apparaître plusieurs pics, un à l'origine puisqu'il s'agit d'une autocorrélation, et un autre pic si le signal est voisé. L'amplitude minimum pour considérer le deuxième pic comme valide est 40% de l'amplitude à l'origine. La fréquence ainsi obtenue est la fréquence d'excitation. En l'absence d'un deuxième pic, le signal est non voisé et l'excitation est un bruit blanc. Autocorrélation du signal

3 Une fois la décision - signal voisé ou non voisé - prise, il reste à déterminer les coefficients de réflexion du signal. On utilise pour cela l'algorithme de Durbin, qui est appliqué au signal filtré afin d'en obtenir une prédiction linéaire. Cet algorithme consiste à obtenir les coefficients de la prédiction linéaire qui minimisent l'erreur quadratique moyenne définie par où Les obtenus sont les coefficients de la fonction de transfert (aussi appelés coefficients de réflexion). Le gain est obtenu par un simple calcul d'énergie. A ce moment l'identification est complètement terminée. Source : 2) Le Codage Neuro-Prédictif (Neural Predictive Coding ou NPC) Le codage neuro-prédictif est une extension du codage LPC, donc une méthode de codage temporelle mais contrairement à la méthode LPC, le codeur NPC extrait les caractéristiques non linéaires d un phonème. Il est basé sur un MLP à une couche cachée suivi d une couche de sortie à 1 neurone appelé cellule de prédiction. L étape d apprentissage consiste à prédire un échantillon (extrait du signal acoustique d un phonème) à partir des n échantillons précédents grâce à un MLP. Codeur NPC On a une séquence d échantillons ( L est la longueur de la

4 séquence dite largeur de la fenêtre de prédiction qui est égale à la dimension de la couche d entrée de notre MLP). Le prédicteur calcule Y^k a partir du vecteur Yk : F peut être vu comme la composition de deux fonctions Gw (correspond à la couche caché) et Ha (correspond à la couche de sortie). avec et w indique le vecteur des poids de la couche cachée et a le vecteur des poids de la couche de sortie. Tous les poids du réseau sont ajustés de façon à minimiser l erreur quadratique : Ce sont ces poids qui vont constituer le vecteur acoustique caractéristique de chaque phonème, mais si on les utilisent tous, on aura trop de paramètres (ex : un MLP 20 x 8 x 1 =321 poids ), le codeur NPC permet un nombre réduit de paramètres, l idée est de ne prendre comme coefficients que les poids de la couche de sortie (ex : un MLP 20 x 8 x 1 = 8 poids pour couche de sortie = 8 coefficients ) tant que les poids de la première couche sont utilisés seulement comme un filtre. Cela est fait en créant un couche de sortie différente pour chaque phonème, quand à la première couche, elle reste constante pour tous les phonèmes. Considérant maintenant un ensemble de phonèmes i=1..n. Calcul des coefficients NPC

5 Les poids de la couche de sortie sont propres à chaque phonème, et constitue notre vecteur de coefficients, Quand aux poids de la première couche, sont partagés par tous les phonèmes, et constituent la partie fixe du système. Le processus d apprentissage se divise en deux phases. La première phase dite paramétrisation, faite par l ajustement des poids de la première couche (calcule de la partie fixe du codeur), la deuxième phase dite codage faite par l ajustement des poids de la couche de sortie. La phase de paramétrisation est faite en entraînant le MLP à prédire tous les échantillons de tous les phonèmes en minimisant l erreur de prédiction. Dans la deuxième phase on garde les poids de la première couche et on réinitialise les poids de la couche de sortie par des valeurs fixes, chaque phonème étant décomposé en fenêtre de taille choisie. On essaie de minimiser l erreur de prédiction sur une fenêtre (NPC1) ou pour toute les fenêtres d un phonème (NPCII) du MLP en ajustant que les poids de couche de sortie (avec un nombre choisi d itérations, de préférence pas trop grand pour ne pas ralentir le système), sans toucher aux poids de la première couche qui resteront fixes pour tous les phonèmes. Enfin on récupère les poids de la couche de sortie, qui constitueront notre vecteur de paramètres. 3) Les coefficients MFCC (Mel-scale Frequency Cepstral Coefficients) Les coefficients MFCC sont un type de coefficients cepstraux très souvent utilisés en reconnaissance automatique de la parole. Le codage MFCC utilise une échelle fréquentielle non-linéaire. L échelle mel est définie par : f est la fréquence en Hz, B(f) est la fréquence en mel de f. Soit un signal discret {x[n]} avec 0 n N-1, N est le nombre d'échantillons d'une fenêtre analysée, Fs est la fréquence d'échantillonnage, la transformée de Fourier discrète S[k] est obtenue : Le spectre du signal est multiplié avec des filtres triangulaires dont les bandes passantes sont équivalentes en domaine mel-fréquence. Les points frontières B[m] des filtres en mel fréquence sont calculés ainsi : où M est le nombre de filtres, f h est la fréquence la plus haute et f l est la fréquence la plus basse pour le traitement du signal. Dans le domaine fréquentiel, les points f [m] discrets correspondants sont calculés par l'équation : où B -1 est la transformée de mel-fréquence en fréquence :

6 Les filtres triangulaires passe-bande en Mel-Fréquence (B(f)) et en fréquence (f) Le coefficient Hm[k] de chaque filtre est déterminé par le système suivant : Pour un spectre lissé et stable, à la sortie des filtres un logarithme d'énergie (ou un logarithme de spectre d'amplitude) est calculé : Les coefficients cepstraux de mel-fréquence (MFCCs) peuvent être obtenus par une transformée de cosinus discrète de E[m] : En résumé : Etapes du calcul des coefficients MFCC

Ecole d été - Cargèse. Représentation des signaux. Plan. Formule de Parseval. Représentation de Fourier. Qu est-ce que le Traitement du signal?

Ecole d été - Cargèse. Représentation des signaux. Plan. Formule de Parseval. Représentation de Fourier. Qu est-ce que le Traitement du signal? Qu est-ce que le Traitement du signal? But du Traitement du signal: Extraire un maximum d informations utiles sur un signal perturbé par le bruit Ecole d été - Cargèse Traitement du Signal pour la parole

Plus en détail

La reconnaissance vocale

La reconnaissance vocale La reconnaissance vocale Théodore APAPOULLE Thibault CHATIRON 1 Plan Introduction Définition Applications de reconnaissance vocale Problématiques liées à la reconnaissance vocale Principe de fonctionnement

Plus en détail

G.S.M. Réseau Mobile dédié au Transport de la Voix. Introduction

G.S.M. Réseau Mobile dédié au Transport de la Voix. Introduction G.S.M. Réseau Mobile dédié au Transport de la Voix MM Version 06 1 Introduction Fonctionnalité : La Technologie GSM est utilisée pour offrir un service de transport de la voix numérisée. Grandes Lignes

Plus en détail

Codage du son numérique

Codage du son numérique Codage du son numérique Stéphane Natkin CNAM/2005 Eléments de codage Fréquence d échantillonnage (2Khz-80 Khz) La loi de quantification (8-16 bits) L algorithmes de compression La représentation binaire

Plus en détail

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008 Master IAD Module PS Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation Gaël RICHARD Février 2008 1 Reconnaissance de la parole Introduction Approches pour la reconnaissance vocale Paramétrisation Distances

Plus en détail

arxiv: v1 [cs.sd] 26 Feb 2016

arxiv: v1 [cs.sd] 26 Feb 2016 Faculté de génie Génie électrique et informatique arxiv:1602.08185v1 [cs.sd] 26 Feb 2016 Extension spectrale d un signal de parole de la bande téléphonique à la bande AM Mémoire de maîtrise Specialité

Plus en détail

Cours analyse spectrale Part III Mesures spectrales paramétriques. Polytech EEO-AA Philippe Ravier

Cours analyse spectrale Part III Mesures spectrales paramétriques. Polytech EEO-AA Philippe Ravier Cours analyse spectrale art III Mesures spectrales paramétriques olytech EEO-AA hilippe Ravier 1 Classification des méthodes d AS Méthodes non paramétriques Fourier (périodogramme/corrélogramme) Minimum

Plus en détail

PT Electronique Chapitre 1 Page 1

PT Electronique Chapitre 1 Page 1 CHAPITRE 1. STABILITE DES SYSTEMES LINEAIRES I. Qu est ce que la réponse harmonique d un système linéaire permanent?... 2 1. Réponse harmonique... 2 2. Système linéaire... 2 3. Critère de linéarité...

Plus en détail

Identication paramétrique : la méthode des moindres carrés. Benjamin Bradu

Identication paramétrique : la méthode des moindres carrés. Benjamin Bradu Identication paramétrique : la méthode des moindres carrés Benjamin Bradu 24 novembre 2006 Chapitre 1 Prérequis 1.1 Principes L'identication consiste à appliquer des signaux de perturbation à l'entrée

Plus en détail

Codage de la parole et de la musique

Codage de la parole et de la musique Codage de la parole et de la musique Principes et standards Marco Cagnazzo Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 11 Octobre 2010 M. Cagnazzo Codage parole/audio 1/44 Plan Introduction

Plus en détail

Traitement Numérique du Signal TD

Traitement Numérique du Signal TD IUT-R&T èiéme Année Université Aix-Marseille II TD F. Briolle IUT-R&T ième Année TD n 1 Echantillonnage -Quantification Exercice 1 On considère un signal s(t)= cos(*pi*f 0 *t). Illustrer les effets du

Plus en détail

Traitement du Signal Signaux à temps discret Chapitre 2.B 1. Ecole Nationale Polytechnique / ABDELOUEL Analyse fréquentielle des signaux discrets AL1

Traitement du Signal Signaux à temps discret Chapitre 2.B 1. Ecole Nationale Polytechnique / ABDELOUEL Analyse fréquentielle des signaux discrets AL1 TDS Traitement du signal Le traitement du signal est aujourd hui une composante fondamentale des sciences de l ingénieur, située au croisement de l automatique, l électronique, l informatique et les mathématiques

Plus en détail

Décodeur de canal. Décodeur de source. Figure 1 Principe d une chaîne de transmission numérique

Décodeur de canal. Décodeur de source. Figure 1 Principe d une chaîne de transmission numérique LA CHAINE DE COMMUNICATION NUMERIQUE : 1- Introduction : Les systèmes de transmission numérique véhiculent de l'information entre une source et un destinataire en utilisant un support physique comme le

Plus en détail

M1108 : Acquisition et codage de l information

M1108 : Acquisition et codage de l information 1/74 M1108 : Acquisition et codage de l information Frédéric PAYAN IUT Nice - Côte d Azur, Département R&T Université de Nice Sophia Antipolis frederic.payan@unice.fr 17 novembre 2016 2/74 Présentation

Plus en détail

RECONNAISSANCE AUTOMATIQUE DE LA PAROLE

RECONNAISSANCE AUTOMATIQUE DE LA PAROLE EPITA SCIA PROMO 2005 14-16 rue Voltaire 94270 Kremlin-Bicêtre RECONNAISSANCE AUTOMATIQUE DE LA PAROLE Calculatrice Vocale Novembre 2004 par: FRANCK BONNET BENJAMIN DEVÈZE MATHIEU FOUQUIN JULIEN JEANY

Plus en détail

Modulation par Impulsions Codées ( MIC) Puls Code Modulation (PCM) NAJJAR M. 1

Modulation par Impulsions Codées ( MIC) Puls Code Modulation (PCM) NAJJAR M. 1 Modulation par Impulsions Codées ( MIC) Puls Code Modulation (PCM) NAJJAR M. 1 Modulation par Impulsions Codées La modulation par Impulsions Codées implique nécessairement L'échantillonnage des signaux

Plus en détail

UV Théorie de l Information. Quantification scalaire UNIFORME

UV Théorie de l Information. Quantification scalaire UNIFORME Cours n 7 : UV Théorie de l Information Compression de l information Codage de source avec distorsion : Quantification scalaire Quantification vectorielle Prediction linéaire 1 Quantification scalaire

Plus en détail

Traitement du Signal. Le Filtrage Numérique

Traitement du Signal. Le Filtrage Numérique Traitement du Signal James L. Crowley Deuxième Année ENSIMAG Quatrième Bimestre 999/00 Séance 9 : 3 mars 000 Le Filtrage Numérique Formule du Jour :... Le Filtrage Numérique :... Caractérisation de Filtres

Plus en détail

Codage et Compression de données. Codage et Compression de données

Codage et Compression de données. Codage et Compression de données Département R&T IUT Nice Côte d Azur Université de Nice - Sophia Antipolis Frédéric Payan (MCF UNS) Quantification scalaire Notions Principe de la quantification La quantification consiste à représenter

Plus en détail

Filtrage linéaire des signaux

Filtrage linéaire des signaux Filtrage linéaire des signaux 1 Filtrage - Exemples 2 Filtrage du son réalisé par un «bouchon d oreille» Le filtrage réalisé par le «bouchon d oreille» dépend de son positionnement Filtrage- Exemples Filtre

Plus en détail

Pr ediction lin eaire

Pr ediction lin eaire Prédiction linéaire La prédiction linéaire fait partie intégrante des filtres adaptatifs basés sur les algorithmes de moindres carrés rapides. De plus, elle joue un rôle important dans de nombreuses applications,

Plus en détail

Corrigé de l'examen partiel du samedi 19 mars 2005 : durée 3 heures

Corrigé de l'examen partiel du samedi 19 mars 2005 : durée 3 heures CNAM Saclay Electronique B1 - Traitement Analogique du Signal Corrigé de l'examen partiel du samedi 19 mars 005 : durée 3 heures Ce corrigé se compose de deux parties. La première comporte principalement

Plus en détail

La perception du niveau sonore dépend de la fréquence. La courbe de Fletcher et Munson indique les lignes ou les niveaux sonores perçus sont

La perception du niveau sonore dépend de la fréquence. La courbe de Fletcher et Munson indique les lignes ou les niveaux sonores perçus sont 1 La perception du niveau sonore dépend de la fréquence. La courbe de Fletcher et Munson indique les lignes ou les niveaux sonores perçus sont identiques dans la plage des fréquences audibles. 2 Le signal

Plus en détail

SVD - Décomposition en valeurs singulières

SVD - Décomposition en valeurs singulières ISAE - Formation SUPAERO 19 septembre 2011 MA 101 - Introduction à la Simulation Numérique SVD - Décomposition en valeurs singulières Denis Matignon Emmanuel Zenou denis.matignon@isae.fr emmanuel.zenou@isae.fr

Plus en détail

Se reporter au mode d'emploi pour faire calculer un spectre en fréquence par Synchronie.

Se reporter au mode d'emploi pour faire calculer un spectre en fréquence par Synchronie. NOM: Coéquipier : COMMENT OBTENIR UN SPECTRE SATISFAISANT D UN SIGNAL ENREGISTRE PAR ORDINATEUR? Soit une fonction G(t) périodique, de fréquence f. D'après Fourier, cette fonction peut se décomposer en

Plus en détail

Chap. 2 Eléments de théorie de l information & Transmission en bande de base Eléments de théorie de l'information et nécessité des codages

Chap. 2 Eléments de théorie de l information & Transmission en bande de base Eléments de théorie de l'information et nécessité des codages Chap. 2 Eléments de théorie de l information & Transmission en bande de base Principe d une transmission numérique -introduction Les systèmes de transmission numérique véhiculent de l'information entre

Plus en détail

Introduction aux techniques audio-numériques. S. Natkin Décembre 2005

Introduction aux techniques audio-numériques. S. Natkin Décembre 2005 Introduction aux techniques audio-numériques S. Natkin Décembre 2005 1 Audio Numérique Introduction: la chaîne des outils audionumériques Numérisation du son Transformations et effets Exemple d'outils

Plus en détail

QCM1. Questionnaire à choix multiples les Chap 1-4 du cours de Traitement Numérique du Signal 1

QCM1. Questionnaire à choix multiples les Chap 1-4 du cours de Traitement Numérique du Signal 1 QCM1 1 Questionnaire à choix multiples les Chap 1-4 du cours de Traitement Numérique du Signal 1 Parmi ces affirmations, au moins une est vraie et au plus toutes! A vous de faire le bon choix! Notez que

Plus en détail

Deuxième année Mastère Systèmes Commandes & Diagnostics

Deuxième année Mastère Systèmes Commandes & Diagnostics Année 2006-2007 Deuxième année Mastère Systèmes Commandes & Diagnostics Modélisation et commande d un hélicoptère. Nom et prénom de l étudiant : Guetteche Djeber Dirigé par : Mr : El Mostafa El Adel et

Plus en détail

Travaux Pratiques en Traitement Numérique du Signal au département GEII de l IUT de Montpellier

Travaux Pratiques en Traitement Numérique du Signal au département GEII de l IUT de Montpellier CETSIS'007, BORDEAUX, 9-3 octobre 007 Travaux Pratiques en Traitement Numérique du Signal au département GEII de l IUT de Montpellier ARDEBILI R., DELAUZUN JP. IUT Dept GEII 99 avenue d Occitanie 3496

Plus en détail

Circuit de données - Plan

Circuit de données - Plan Circuit de données - Plan 1. Support de transmission 2. Codage du signal 3. Circuit de données 4. Numérisation 5. Quelques relations utiles Prométhée Spathis -1- Circuit de données - Plan 1. Support de

Plus en détail

Circuits I - circuits électriques G. Gremaud ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE

Circuits I - circuits électriques G. Gremaud ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE Circuits I - circuits électriques G. Gremaud ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE Equations constitutives des éléments passifs Résistances Equations constitutives des éléments passifs Capacités Equations

Plus en détail

Modulation par Impulsions Codées ( MIC) Puls Code Modulation (PCM) NAJJAR M. 1

Modulation par Impulsions Codées ( MIC) Puls Code Modulation (PCM) NAJJAR M. 1 Modulation par Impulsions Codées ( MIC) Puls Code Modulation (PCM) NAJJAR M. 1 Modulation par Impulsions Codées La modulation par Impulsions Codées implique nécessairement L'échantillonnage des signaux

Plus en détail

Présenter et soutenu par: Amadou Boubacar Diabiri

Présenter et soutenu par: Amadou Boubacar Diabiri RÉPUBLIQUE DU NIGER MINISTÈRE DES ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ET SUPERIEUR DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE MINISTÈRE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE INSTITUT AFRICAIN DE TECHNOLOGIE (IAT)

Plus en détail

Traitement Automatique des Langues

Traitement Automatique des Langues Traitement Automatique des Langues Jean-Yves Antoine LI - Université Rabelais de Tours Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr TAL Master L&R J.Y. Antoine 1 Master SdL M2 L&R Traitement Automatique des Langues

Plus en détail

TABLE DES MATIERES AVANT-PROPOS 15 1 INTRODUCTION A LA COMMANDE NUMERIQUE 19

TABLE DES MATIERES AVANT-PROPOS 15 1 INTRODUCTION A LA COMMANDE NUMERIQUE 19 ANALYSE ET REGULATION DES PROCESSUS INDUSTRIELS TOME 2. REGULATION NUMERIQUE P. Borne G. Dauphin-Tanguy J.- P. Richard. F. Rotella I. Zambettakls RESUME Cet ouvrage, en deux tomes ( tome 1,Régulation continue

Plus en détail

Communication Numérique. Yoann Morel.

Communication Numérique. Yoann Morel. Communication Numérique Yoann Morel http://xymaths.free.fr/signal/communication-numerique-cours-tp.php 1 Problème de la transmission numérique 2 Rappels mathématiques 3 Signaux et filtres 4 Codage en ligne

Plus en détail

Le perceptron multicouche et son algorithme de rétropropagation des erreurs

Le perceptron multicouche et son algorithme de rétropropagation des erreurs Le perceptron multicouche et son algorithme de rétropropagation des erreurs Marc Parizeau Département de génie électrique et de génie informatique Université Laval 10 septembre 2004 Le perceptron multicouche

Plus en détail

Traitement du Signal

Traitement du Signal Traitement du Signal James L. Crowley Deuxième Année ENSIMAG Troisième Bimestre 1999/00 Séance 11 : 3 avril 2000 Filtres à Réponse Impulsionelle Infinie Formule du Jour...1 Définition de la Transformée

Plus en détail

Implémentation de l'algorithme de reconnaissance du locuteur

Implémentation de l'algorithme de reconnaissance du locuteur Implémentation de l'algorithme de reconnaissance du locuteur 1 Mixtures de Gaussiennes - 1 gaussienne 1D seule = 1 moyenne + 1 variance - dans un GMM (à matrice de covariance diagonale) 1 gaussienne 1D

Plus en détail

ENSEIRB - Année 1. Traitement du Signal Numérique : Pierre Hanna. Traitement du Signal Numérique p.1/50

ENSEIRB - Année 1. Traitement du Signal Numérique : Pierre Hanna. Traitement du Signal Numérique p.1/50 ENSEIRB - Année 1 Traitement du Signal Numérique : Pierre Hanna hanna@labri.fr Traitement du Signal Numérique p.1/50 ENSEIRB Informatique Année 1 Introduction au Traitement du Signal Numérique 14 (?) séances

Plus en détail

Traitement du Signal. Le Filtrage Numérique

Traitement du Signal. Le Filtrage Numérique Traitement du Signal James L. Crowley Deuxième Année ENSIMAG Quatrième Bimestre 1999/00 Séance 10 : 3 avril 2000 Le Filtrage Numérique Formule du Jour :...1 Gabarit d un Filtre...2 Filtrage RIF avec les

Plus en détail

Filtrage temps-réel et MATLAB (introduction)

Filtrage temps-réel et MATLAB (introduction) Filtrage temps-réel et MATLAB (introduction) Matthieu Kowalski Table des matières Rappels des cours précédents : filtrage idéal et FIR 2 Les bases du temps-réel audio sous matlab 5 Rappels des cours précédents

Plus en détail

Reconnaissance Automatique de la Parole

Reconnaissance Automatique de la Parole Présentation du module de Décodage acoustique B. Jacob IC2/LIUM November 2, 2010 Plan 1 Introduction 2 Survol de la paramétrisation du signal 3 Outils de reconnaissance 4 Apprentissage des MMC 5 Décodage

Plus en détail

Chapitre 3. Audio. 3.1 Les bases de l'audio. 3.2 Le son numérique. 3.3 Les erreurs de quantification. 3.4 Compression audio

Chapitre 3. Audio. 3.1 Les bases de l'audio. 3.2 Le son numérique. 3.3 Les erreurs de quantification. 3.4 Compression audio Chapitre 3. Audio 3.1 Les bases de l'audio 3.2 Le son numérique 3.3 Les erreurs de quantification. 3.4 Compression audio 3.4.1 Les étapes de la compression MP3 3.4.2 Psycho-acoustique et sons masqués 3.5

Plus en détail

CORRIGE. CHAP 06-ACT EXP L effet wah-wah. G= 20 log(us/u E ) 1/6

CORRIGE. CHAP 06-ACT EXP L effet wah-wah. G= 20 log(us/u E ) 1/6 Thème : Son et musique Domaine : Traitement du son CHAP 06-ACT EXP L effet wah-wah CORRIGE 1/6 Les joueurs de guitare électrique utilisent souvent une pédale wah-wah, qui leur permet de modifier le son

Plus en détail

NOTIONS ET DEFINITIONS ACOUSTIQUES

NOTIONS ET DEFINITIONS ACOUSTIQUES NOTIONS ET DEFINITIONS ACOUSTIQUES Aire équivalente d absorption A : L aire équivalente d absorption A, exprimée en m², caractérise le pouvoir absorbant d un local. Plus elle est grande, plus le local

Plus en détail

Filtrage temps-réel et MATLAB (introduction)

Filtrage temps-réel et MATLAB (introduction) Filtrage temps-réel et MATLAB (introduction) Matthieu Kowalski Univ Paris-Sud L2S (GPI) Matthieu Kowalski Filtrage temps-réel et MATLAB (introduction) 1 / 27 1 Rappels des cours précédents : filtrage idéal

Plus en détail

MODELISATION NEURO-PREDICTIVE POUR LA CLASSIFICATION PHONETIQUE DE LA LANGUE ARABE

MODELISATION NEURO-PREDICTIVE POUR LA CLASSIFICATION PHONETIQUE DE LA LANGUE ARABE Courrier du Savoir N 17, Décembre 2013, pp.87-91 MODELISATION NEURO-PREDICTIVE POUR LA CLASSIFICATION PHONETIQUE DE LA LANGUE ARABE M.DIDICHE 1 & A.DEBILOU 2 Laboratoire de l identification commande, contrôle

Plus en détail

La technologie ADSL (Asymetric Digital Subscriber Line = Ligne numérique à Paire Asymétrique )

La technologie ADSL (Asymetric Digital Subscriber Line = Ligne numérique à Paire Asymétrique ) Chapitre 4. Transmissions numériques sur fréquence porteuse Compétences : dé.inir la modulation QAM, les signaux en phase i(t) et en quadrature q(t) à partir des données binaires visualiser et interpréter

Plus en détail

3. Analyse de Fourier et spectre d'amplitudes

3. Analyse de Fourier et spectre d'amplitudes 3.1 L'Analyse de Fourier 3.1.1 Introduction D après le mathématicien français Fourier (1768-1830) tout signal périodique peut être décomposé en une somme de signaux de forme sinusoïdale ayant des amplitudes

Plus en détail

Reconnaissance de la parole par distance DTW Exemple d application pour la reconnaissance de chiffres isolés dans la langue arabe

Reconnaissance de la parole par distance DTW Exemple d application pour la reconnaissance de chiffres isolés dans la langue arabe Reconnaissance de la parole par distance DTW Exemple d application pour la reconnaissance de chiffres isolés dans la langue arabe Abderrahmane BENDAHMANE Laboratoire SIMPA Département d informatique Université

Plus en détail

Caractéristiques analogiques

Caractéristiques analogiques Audio numérique Théorème de Fourier Le théorème de Fourier nous explique qu une forme d onde complexe est en faite le résultat d une combinaison de plusieurs ondes simple (sinusoidale). Caractéristiques

Plus en détail

SI240 - TsMecs. SI240 TsMex Banc de filtres. Traitement du signal : méthodes et études de cas. G. Richard

SI240 - TsMecs. SI240 TsMex Banc de filtres. Traitement du signal : méthodes et études de cas. G. Richard SI240 - TsMecs Traitement du signal : méthodes et études de cas SI240 TsMex Banc de filtres G. Richard 1 Plan Introduction aux bancs de filtres Banc de filtres à TFD Multicadence: sous-échantillonnage

Plus en détail

Séance 2 : Analyse fréquentielle

Séance 2 : Analyse fréquentielle II Séance 2 : Analyse fréquentielle L objectif de cette seconde partie est d étudier l utilisation de la Transformée de Fourier 1 dans l analyse spectrale des signaux numériques. II.1 Analyse spectrale

Plus en détail

Chapitre 1. Conversion analogique/numérique

Chapitre 1. Conversion analogique/numérique Chapitre 1. Conversion analogique/numérique 1 Échantillonnage Quantification Encodage Codage en signaux Contenu Modulation impulsionnelle codée Modulation delta Techniques d analyse-synthèse Transmission

Plus en détail

Filtres numériques. A. Filtrage temporel

Filtres numériques. A. Filtrage temporel Filtres numériques A. Filtrage temporel Le filtrage temporel consiste en l interruption ou l atténuation durant certaines périodes temporelles d un signal. Un exemple fréquemment rencontré est le prélèvement

Plus en détail

Filtres numériques FIR et IIR

Filtres numériques FIR et IIR Filtres numériques FIR et IIR Guy Gauthier École de technologie supérieure 14 février 2013 Outline 1 Signaux 2 Filtrage 3 Transformée en Z 4 Filtres FIR 5 Fenêtres 6 Filtres IIR 7 Exemples Représentation

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DES ONDES

CARACTERISTIQUES DES ONDES , Chapitre 2 CARACTERISTIQUES DES ONDES Terminale S I PROPAGATION D UNE ONDE MECANIQUE PROGRESSIVE 1) Définition d une perturbation Nous nous limiterons aux perturbations mécaniques, qui font intervenir

Plus en détail

GELE2511 Chapitre 5 : Signaux et systèmes discrets

GELE2511 Chapitre 5 : Signaux et systèmes discrets GELE2511 Chapitre 5 : Signaux et systèmes discrets Gabriel Cormier, Ph.D., ing. Université de Moncton Hiver 2013 Gabriel Cormier (UdeM) GELE2511 Chapitre 5 Hiver 2013 1 / 58 Introduction Contenu Contenu

Plus en détail

B. Compression des images et des vidéos

B. Compression des images et des vidéos GINF 53C4: document multimédia : description et recherche automatique B. Compression des images et des vidéos Georges Quénot and Philippe Mulhem Équipe Modélisation et Recherche d Information Multimédia

Plus en détail

Approximation des dérivées partielles sur une image discrète

Approximation des dérivées partielles sur une image discrète DERIVATION DISCRETE Approximation des dérivées partielles sur une image discrète L'image discrète est définie comme un ensemble de points d'échantillonnage dans un espace bidimensionnel. La fonction ainsi

Plus en détail

Filtre en peigne (F4DXU)

Filtre en peigne (F4DXU) Filtre en peigne (F4DXU) http://pagesperso-orange.fr/f4dxu/ Le filtre en peigne (figure 1) possède une structure de filtre à capacité(s) commutée(s). Ce type de filtre est intermédiaire entre le filtre

Plus en détail

BTS Systèmes électroniques 2 ème année. Chapitre 1 : modulations analogiques AM et FM.

BTS Systèmes électroniques 2 ème année. Chapitre 1 : modulations analogiques AM et FM. Chapitre 1 : modulations analogiques AM et FM. 1) rappels généraux sur la modulation. Les signaux sont véhiculés dans l'air par une onde électromagnétique à la vitesse de la lumière c = 3.10 8 m/s : Relation

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Ondes progressives. Définitions Une perturbation peut se propager le long d une corde. Après le passage de cette perturbation, la corde retrouve son état initial. Ce phénomène

Plus en détail

UTILISATION DE MATLAB/SIMULINK POUR L ÉTUDE DES SYSTÈMES DYNAMIQUES. A. Desbiens et É. Poulin, 17 décembre 2014

UTILISATION DE MATLAB/SIMULINK POUR L ÉTUDE DES SYSTÈMES DYNAMIQUES. A. Desbiens et É. Poulin, 17 décembre 2014 UTILISATION DE MATLAB/SIMULINK POUR L ÉTUDE DES SYSTÈMES DYNAMIQUES A. Desbiens et É. Poulin, 17 décembre 2014 1. Commandes Matlab de base... 1 Aide via la fenêtre de commande... 1 Fonctions utiles liées

Plus en détail

LABO PROJET DECODAGE SON DE CANAL+ SOUS MATLAB

LABO PROJET DECODAGE SON DE CANAL+ SOUS MATLAB LABO 5-6 - 7 PROJET DECODAGE SON DE CANAL+ SOUS MATLAB 5.1 Introduction Au cours de séances précédentes, nous avons appris à utiliser un certain nombre d'outils fondamentaux en traitement du signal : générateurs

Plus en détail

A.Étude du filtre passe bande

A.Étude du filtre passe bande A.Étude du filtre passe bande Illustration : Filtre passe bande.calcul de la fonction de transfert du filtre Afin de faciliter le calcul de la fonction de transfert, nous considérerons le filtre comme

Plus en détail

E44SLL1 - Phonétique expérimentale

E44SLL1 - Phonétique expérimentale E44SLL1 - Phonétique expérimentale Christelle Dodane Permanence : mercredi, de 11h15 à 12h15 - H211 - Tel. 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr 3) Les ondes périodiques complexes

Plus en détail

Notion de traitement du signal

Notion de traitement du signal Notion de traitement du signal 1 Traitement du signal 2 Le traitement du signal est une discipline indispensable de nos jours. Il a pour objet l'élaboration ou l'interprétation des signaux porteurs d'informations.

Plus en détail

Numériser le signal audio

Numériser le signal audio Numériser le signal audio Séance 2, cours, 1 heure auteur : Jean-Paul Stromboni Idées clefs de la séance De nombreuses applications utilisent les sons numériques, téléphone, CD audio, ordinateur multimédia,

Plus en détail

Sélection de Paramètres pour la Discrimination Parole/non Parole d Emissions Radio Diffusées

Sélection de Paramètres pour la Discrimination Parole/non Parole d Emissions Radio Diffusées Sélection de Paramètres pour la Discrimination Parole/non Parole d Emissions Radio Diffusées Leila Zouari et Gérard Chollet CNRS-LTCI École Nat. Sup. des Télécommunications de Paris, Département Traitement

Plus en détail

Représentation d un signal audio par chromagramme

Représentation d un signal audio par chromagramme Représentation d un signal audio par chromagramme 1 Introduction Aujourd hui la musique est principalement diffusée par des enregistrements sonores. Pour la plupart d entre eux, la partition n est pas

Plus en détail

T.P. de Filtrage Numérique

T.P. de Filtrage Numérique T.P. de Filtrage Numérique 1ère année En Ce TP est consacré à l étude des filtres à Réponse Impulsionnelle Finie (RIF). Dans le cas des filtres RIF, tout échantillon du signal en sortie est la somme pondérée

Plus en détail

Synthèse de filtres numériques

Synthèse de filtres numériques Synthèse de filtres numériques B. David 215 Généralités T. Bilinéaire RIF à φ linéaire 1 Généralités Critères de choix RIF ou RII? RII : + : complexité, imitation des filtres analogiques - : pb d arrondis

Plus en détail

Codes convolutifs, graphes factoriels et turbo-codes.

Codes convolutifs, graphes factoriels et turbo-codes. Codes convolutifs, graphes factoriels et turbo-codes. Jean-Marc Brossier Janvier 6 Chapitre Codes convolutifs Sommaire. Rappel sur les codes en bloc linéaire.......................... Matrice génératrice

Plus en détail

Représentation des signaux

Représentation des signaux Chapitre 1 Représentation des signaux 1.1 MODÉLISATION DES SIGNAUX Un signal expérimental est une grandeur physique et doit donc être physiquement réalisable. Les mesures macroscopiques analogiques, réalisées

Plus en détail

JUIN ère PARTIE VU. dbfs. Bernard Lagnel Ingénieur du son Département Production en Studios Radio France

JUIN ère PARTIE VU. dbfs. Bernard Lagnel Ingénieur du son Département Production en Studios Radio France db JUIN 2012 1ère PARTIE VU. dbfs Bernard Lagnel Ingénieur du son Département Production en Studios Radio France QUELQUES RAPPELS: La sensation sonore (d intensité en db ou fréquentiel en Hz) varie comme

Plus en détail

Audio Vidéo MPEG.

Audio Vidéo MPEG. Audio Vidéo MPEG 1- Objectif, introduction Comprendre les principes et l environnement de développement de MPEG Les standards MPEG Constitutions de MPEG 1, 2, 4 (part) Les bases de la compression MPEG-2

Plus en détail

On prélève le signal utile aux bornes de l'élément le plus proche de la masse.

On prélève le signal utile aux bornes de l'élément le plus proche de la masse. Rappel de cours Chapitre 1 1- Circuit RC et circuit CR Circuit RC Quadripôle transmettant des signaux électriques dont le spectre est compris entre des limites déterminées. Circuit CR Il atténue certaines

Plus en détail

Numérisation des signaux. Licence Pro Leçon 1

Numérisation des signaux. Licence Pro Leçon 1 Numérisation des signaux Licence Pro Leçon . Analogique - Numérique.. Définitions a/ L enregistrement numérique consiste à convertir le signal électrique en une suite de nombres dont chacun représente

Plus en détail

TS - I.4 Les ondes sonores et ultrasonores Synthèse

TS - I.4 Les ondes sonores et ultrasonores Synthèse Les ondes sonores et ultrasonores Sommaiire -I- Qu'est-ce qu'un son? ------------------------------------------------2 -II- La réception sonore: L oreille. ----------------------------------------2 -III-

Plus en détail

T.I.P.E : La compression JPEG

T.I.P.E : La compression JPEG T.I.P.E : La compression JPEG FLIEDEL Romain 10 mars 2005 La norme J.P.E.G. (Joint Photographic Experts Groups) permet de compresser des images au format RGB en images de taille beaucoup moins importante

Plus en détail

CHAPITRE 2. Ondes mécaniques

CHAPITRE 2. Ondes mécaniques CHAPITRE 2 Ondes mécaniques I. Généralités ) Perturbation d un milieu au repos Définition d une perturbation On appelle perturbation toute modification temporaire et locale d un milieu. Expérience : que

Plus en détail

Les Filtres Numériques. Tutoriel CREx

Les Filtres Numériques. Tutoriel CREx Les Filtres Numériques Tutoriel CREx 06-02-2014 Filtres Numériques Qu est ce que c est un filtre? Tout simplement Un filtre prend un signal d entrée et crée un signal de sortie. entrée Excitation FILTRE!

Plus en détail

Identification audio pour la reconnaissance de la parole

Identification audio pour la reconnaissance de la parole Identification audio pour la reconnaissance de la parole Matthieu Camus Encadrants au DIADEX LIPADE Marie-José Caraty Claude Montacié Encadrants à Orange Labs Patrice Collen Jean-Bernard Rault Introduction

Plus en détail

Identification par la méthode des moindres carrés et par la méthode du modèle : principe et exemples.

Identification par la méthode des moindres carrés et par la méthode du modèle : principe et exemples. Identification par la méthode des moindres carrés et par la méthode du modèle : principe et exemples. F RANÇOIS B AILLY francois.bailly@ens-cachan.fr J ULIEN F LAMANT julien.flamant@ens-cachan.fr 1 Introduction

Plus en détail

Limitations principales d un canal de transmission

Limitations principales d un canal de transmission Limitations principales d un canal de transmission En pratique, les voies de communication ne transmettent pas fidèlement les impulsions ; en effet, non seulement elles atténuent le signal qui se propage

Plus en détail

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés I Introduction On cherche à moduler des données binaires dans le but de les transmettre sur des canaux vocodés. Afin de transmettre

Plus en détail

III. SIMULATION. III. 1.Modélisation du banc d'essai. III.1.1. Modélisation des paliers. III.1.2. Modélisation du rotor sur ses paliers

III. SIMULATION. III. 1.Modélisation du banc d'essai. III.1.1. Modélisation des paliers. III.1.2. Modélisation du rotor sur ses paliers III. SIMULATION Il s'agit de montrer la fiabilité des résultats de l'équilibrage actif obtenus par simulation en les comparant avec ceux de l'expérience. La démarche adoptée débute par la modélisation

Plus en détail

Chapitre 6. Canaux et signaux continus

Chapitre 6. Canaux et signaux continus Chapitre 6. Canaux et signaux continus 1. Notions de base (survol rapide voir notes àtête reposée) (a) Processus aléatoires en temps continu (b) Théorème d échantillonnage (c) Entropies différentielles

Plus en détail

Culture Scientifique de Base en Sciences pour l'ingénieur. Le Signal : objet central de l'e.e.a.

Culture Scientifique de Base en Sciences pour l'ingénieur. Le Signal : objet central de l'e.e.a. Culture Scientifique de Base en Sciences pour l'ingénieur Le Signal : objet central de l'e.e.a. 1. Introduction et définitions 2. Une première modélisation 3. Le signal sinusoïdal 4. Analyse fréquentielle

Plus en détail

Feuille d exercices : Électronique analogique et numérique

Feuille d exercices : Électronique analogique et numérique Feuille d exercices : Électronique analogique et numérique P olin 2017/2018 1 Modulation d amplitude Soit un signal x(t) = cos(2πf 1 t) + 2 cos(2πf 2 t) avec f 1 = 100 Hz et f 2 = 200 Hz. 1. Tracer le

Plus en détail

Épreuve de TECHNIQUES NUMÉRIQUES ET AUTOMATIQUE

Épreuve de TECHNIQUES NUMÉRIQUES ET AUTOMATIQUE C30192 Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d admission en 3 ème année GÉNIE ÉLECTRIQUE Session 2010 Épreuve de TECHNIQUES NUMÉRIQUES ET AUTOMATIQUE Durée

Plus en détail

Table des matières. 1 Introduction 11

Table des matières. 1 Introduction 11 Table des matières 1 Introduction 11 2 Codage de canal 17 2.1 Le canal binaire symétrique........................ 17 2.2 Codes en bloc linéaires........................... 20 2.2.1 Définition d un code

Plus en détail

TP n 13 : utilisation du logiciel LABVIEW pour le tracé du diagramme de gain d'un filtre analogique.

TP n 13 : utilisation du logiciel LABVIEW pour le tracé du diagramme de gain d'un filtre analogique. TP n 13 : utilisation du logiciel LABVIEW pour le tracé du diagramme de gain d'un filtre analogique. But du TP : ce treizième TP de BTS SE a pour but l'utilisation du logiciel de programmation graphique

Plus en détail

Feuille d'exercices : Électronique analogique et numérique

Feuille d'exercices : Électronique analogique et numérique Feuille d'exercices : Électronique analogique et numérique P olin 2016/2017 1 Action d'un ltre sur un signal périodique i s = 0 u e (t) u s (t) Figure 1 Filtre de Wien 1. Déterminer la fonction de transfert

Plus en détail

Techniques de conversion de voix appliquées à l imposture

Techniques de conversion de voix appliquées à l imposture Techniques de conversion de voix appliquées à l imposture Patrick Perrot 1,2, Joseph Razik 2, Mathieu Morel 2, Houssemeddine Khemiri 2, et Gérard Chollet 2 1 Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie

Plus en détail

Thème II : analyse du signal

Thème II : analyse du signal Thème II : analyse du signal Importance du sinusoïdal 2 ième partie : Le signal sinusoïdal Figure Les signaux sinusoïdaux ont une grande importance en physique. En électrotechnique : la majeure partie

Plus en détail