NOTE SUR LA CARTOGRAPHIE DES SFD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTE SUR LA CARTOGRAPHIE DES SFD"

Transcription

1 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SUPERVISION DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES NOTE SUR LA CARTOGRAPHIE DES SFD DRS-SFD - NOTE SUR LA CARTOGRAPHIE NUMERISE ET LE SGED 1

2 La présente note a pour objet la présentation de la base des données géographiques numérisées intégrant les données financières des Systèmes financiers décentralisés (Sfd). Outil d aide à la décision, destiné aux Autorités et aux utilisateurs du secteur de la microfinance, la Base de Données Cartographiques et Financières (BDCF) est, en effet, un élément du système intégré de gestion des informations financières et non financières structuré autour des bases de données de la Direction de la Réglementation et de la Supervision des Systèmes financiers décentralisés, alimentées également par la Gestion Electronique du Courrier(GEC), du Système de Gestion Electronique de Documents (SGED), les données des enquêtes, des recensements, des missions d inspection mais surtout du reporting des Sfd. Toutes ces activités ont été financées par la coopération belge à travers le Programme d Appui à la Microfinance (PAMIF1) I OBJECTIF L objectif général est la mise à disposition d informations exhaustives fiables et mises jour et les objectifs spécifiques sont : l Identification, la localisation des SFD et leurs domaines d intervention ; la disponibilité d indicateurs ; l unification des bases de données financières et non financières le renforcements des capacités d intervention de la DRS-Sfd 1.1- Cartographie La cartographie est basée sur une saisie hiérarchique prévoyant le répertoire de chaque SFD depuis sa localité avec un lien découlant des entités administratives (régions, département, arrondissement, communauté rurale ). Sa mise en œuvre a suivi les étapes : de la collecte et de l analyse des données sur les SFD ; du recensement des données sur le terrain ; de la mise en place d un logiciel web cartographique ; du recensement pour la mise à jour des données. Les serveurs ont été livrés et le logiciel cartographique déployé via une ligne spécialisée (LS)LS sur internet. Aux données géographiques, il est régulièrement associé la mise à jour pour chaque Sfd des données sur : le montant et la nature des prêts (agriculture, pêche, artisanat, commerce, etc.) l allocation des prêts par genre, classe d âge La cartographie permet ainsi, d une part de consulter, selon plusieurs critères, confectionner des états à partir des données énumérées ci-dessus et d autre part, pour DRS-SFD - NOTE SUR LA CARTOGRAPHIE NUMERISE ET LE SGED 2

3 la DRS-Sfd, de consulter les données et de les compléter, au travers de fonctions de visualisation et d administration. Des statistiques liées au secteur avec une analyse multi temporelle dynamique via internet. Ces statistiques sont présentées sous forme graphique et disponible en téléchargement. Un suivi-évaluation permet de tracer l évolution entre un point de départ et un point d arrivée. Une analyse multi temporelle permet par exemple de voir l évolution du chiffre d affaire d un SFD sur un certain nombre d années. Dans la configuration actuelle les SFD utilisateurs ont la possibilité de mettre à jour une partie de leurs propres données à distance via internet et transmettre la version électronique de leur rapport annuel via l espace SFD du site WEB de la DRS-Sfd. L impression de carte est également possible grâce à l imprimante A3 mise à disposition par le PAMIF Site internet Le site internet développé la DRS-Sfd est un réceptacle de la cartographie numérisée servant en même temps de support de communication avec les Sfd via un Espace Professionnel dédié. Ce site permet de fournir des informations connexes et de communiquer avec le grand public. L Espace Professionnel du site internet est un espace privé sécurisé d échange d informations avec authentification et code d accès, consacré pour une meilleure communication avec les Sfd Base de Données Cartographique et Financière (BDCF) La consolidation de la base de données financière est l aboutissement de la gestion de l ensemble des données financières des SFD, des fichiers Excel à la base de données financière. En effet, la base de données regroupe les informations financières contenues dans les rapports annuels des Sfd. Il est prévu, très prochainement, l incorporation des données périodiques transmis à la tutelle. Ce regroupement facilite la synthèse en vue d une production de données statistiques du secteur avec une périodicité mensuelle et trimestrielle. La base permet également la production automatique des indicateurs d alertes pour un suivi plus aisé des SFD. L établissement d une liaison automatique de la base de données financière avec la cartographie numérisée est d un apport considérable, offrant la possibilité de disposer de données statistiques en temps réel sur le Web, accessibles au grand public avec des niveaux d accès différents pour la DRS-Sfd et les Sfd Système de Gestion Electronique des Documents DRS-SFD - NOTE SUR LA CARTOGRAPHIE NUMERISE ET LE SGED 3

4 Le Système de Gestion Electronique des Documents (SGED) est la base des données des données développée à partir de la numérisation du passif des documents de la DRS-Sfd et des demandes d autorisation d agrément. Cette solution procure un avantage pour le partage sécurisé et rapide des documents pour les utilisateurs. En effet une fois le document scanné à l arrivée, elle devient visible pour tout acteur du système selon des niveaux d autorisations définis au préalable. Le SGED est, de ce fait, d un apport considérable dans l atteinte des objectifs de respect des délais de traitement des dossiers. II - PERSPECTIVES Dans le cadre de l intégration du système d information de la DRS-Sfd il est prévu une liaison de ce dispositif avec la cartographie et la base de données financière pour une meilleure prise en main du dossier permanent des Sfd. Une extension de l application est prévue pour le dossier d inspection et la gestion électronique du courrier. En somme, il s agit de mettre en place un système intégré de ressources matérielles et logicielles permettant, à terme, d automatiser la collecte et le traitement des données, la gestion du courrier, ainsi que la diffusion de l information. Le dossier permanent en constituera la phase initiale le e-control et le Système d Alerte Précoce (SAP) bouclent le processus Dossier permanent L objectif du dossier permanent est de réunir toutes les informations des institutions du secteur, dans un système unifié de base de données partagée et tenue à jour à partir du Système de Gestion Electronique des Documents (SGED) qui répertorie toutes les informations relatives aux dossiers d agrément, organes de gestion et dirigeants, commissaires aux comptes, partenaires techniques et financiers, Système d Information et de Gestion, produits et services, ratios de gestion et Indicateurs 2.2- Système d Alerte Précoce Le SAP permet de mesurer le niveau d exposition aux risques de chaque SFD. Suivant l acuité du risque, une alerte spécifique est déclenchée avec indication des mesures adéquates et prédéfinies à mettre en œuvre, notamment une inspection globale ou spécifique, une convocation des dirigeants et/ou de l assemblée générale, une suspension totale ou partielle des pouvoirs des dirigeants, un suivi rapproché e-control Le projet structurant de l e-control combiné au Système d Alerte Précoce s appuie sur le dispositif du plateau technique comportant le Système de Gestion Electronique des DRS-SFD - NOTE SUR LA CARTOGRAPHIE NUMERISE ET LE SGED 4

5 Documents (SGED), le site web et la Cartographie numérisée des SFD. Il permettra à terme de collecter toutes les informations périodiques requises à la source (SIG des Sfd) dans le but de disposer de données fiables et dans les délais ainsi que l automatisation du SAP. Tenant compte du retrait du partenaire financier, le PAMIF en février 2012, des initiatives ont été prises en rapport avec l ADIE pour installer une LS pour abriter les serveurs afin de renforcer la sécurité. La DRS-Sfd a également mis en place un dispositif de veille, de mise à jour mais surtout d incorporation des données. Le succès dépend de la collaboration et de l usage pour en faire un outil dynamique. ANNEXES 1-Schéma fonctionnel de la cartographie DRS-SFD - NOTE SUR LA CARTOGRAPHIE NUMERISE ET LE SGED 5

6 DRS-SFD - NOTE SUR LA CARTOGRAPHIE NUMERISE ET LE SGED 6

PROJET D ADHESION DU TRESOR PUBLIC AUX SYSTEMES DE PAIEMENTS DE L UEMOA (SICA-UEMOA & STAR-UEMOA)

PROJET D ADHESION DU TRESOR PUBLIC AUX SYSTEMES DE PAIEMENTS DE L UEMOA (SICA-UEMOA & STAR-UEMOA) ESCMLO-SD/27072016 REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE UN BUT UNE FOI -------------------- N _00162_/MEFP/DGCPT/DI MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN -------------------- Dakar, le 27JUILLET 2016

Plus en détail

ORGANISATION INTERNE DE L OFFICE NATIONAL DES STATISTIQUES (O.N.S.)

ORGANISATION INTERNE DE L OFFICE NATIONAL DES STATISTIQUES (O.N.S.) ORGANISATION INTERNE DE L OFFICE NATIONAL DES STATISTIQUES (O.N.S.) Le Décret Législatif 94-01 du 15 Janvier 1994 relatif au système statistique identifie les organes de production et de coordination du

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION METIER EN MICROFINANCE POUR L ANNEE 2016 CONTEXTE METHODES PEDAGOGIQUES SUIVI PERSONNALISE DURÉE

PROGRAMME DE FORMATION METIER EN MICROFINANCE POUR L ANNEE 2016 CONTEXTE METHODES PEDAGOGIQUES SUIVI PERSONNALISE DURÉE PUBLIC CIBLE INSPECTEURS VERIFICATEURS INTERVENANT S Animé par : Des consultants experts spécialistes dans la gestion des IMF et issus du secteur financier décentralisé. Des experts de Global Business

Plus en détail

Projet de Renforcement des Systèmes de Développement Humain

Projet de Renforcement des Systèmes de Développement Humain Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture République Démocratique du CONGO Secteur Education Projet de Renforcement des Systèmes de Développement Humain Présentation succincte

Plus en détail

Nouveautés. Sage 100 Trésorerie i7. Sage Flux Bancaires. Ergonomie en liaison avec Sage Flux Bancaires

Nouveautés. Sage 100 Trésorerie i7. Sage Flux Bancaires. Ergonomie en liaison avec Sage Flux Bancaires Sage 100 Trésorerie i7 Sage Flux Bancaires Nouveau service online vous permettant de sécuriser complètement vos ordres de paiement et lutter ainsi efficacement contre les risques de fraudes en vous proposant

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN PORTAIL WEB POUR BRICKS VOS OBJECTIFS SONT NOTRE PRIORITÉ!

MISE EN PLACE D UN PORTAIL WEB POUR BRICKS VOS OBJECTIFS SONT NOTRE PRIORITÉ! MISE EN PLACE D UN PORTAIL WEB POUR BRICKS VOS OBJECTIFS SONT NOTRE PRIORITÉ! Qui sommes nous? OPENVISTA : Activités 1. Gestion Electronique de Documents 2. Gestion de Processus d entreprises 3. Notoriété

Plus en détail

Politique d Audit Interne. de Covéa Finance

Politique d Audit Interne. de Covéa Finance Politique d Audit Interne de Covéa Finance 1. Contexte Les exigences réglementaires relatives au dispositif de contrôle périodique et notamment le Règlement Général de l Autorité des Marchés Financiers

Plus en détail

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, DECRETE : TITRE I : DES ATTRIBUTIONS

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, DECRETE : TITRE I : DES ATTRIBUTIONS PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU CONGO ------------------- Unité * Travail * Progrès SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT ------------------ Décret N _2003-133 du 31 juillet 2003 portant attributions

Plus en détail

JÀNGANDOO, BAROMETRE DE LA QUALITE DES APPRENTISSAGES DES ENFANTS AU SENEGAL PRESENTATION ET BILAN DE L EXPERIENCE DES TABLETTES

JÀNGANDOO, BAROMETRE DE LA QUALITE DES APPRENTISSAGES DES ENFANTS AU SENEGAL PRESENTATION ET BILAN DE L EXPERIENCE DES TABLETTES JÀNGANDOO, BAROMETRE DE LA QUALITE DES APPRENTISSAGES DES ENFANTS AU SENEGAL PRESENTATION ET BILAN DE L EXPERIENCE DES TABLETTES Août 2014 PLAN DE LA PRESENTATION 1. Présentation de l application Jàngandoo

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES ANNUEL 2009

RAPPORT D ACTIVITES ANNUEL 2009 REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ------------------------------------------------- Ministère de la Famille, de la Sécurité alimentaire, de l'entreprenariat féminin, de la Microfinance

Plus en détail

Politique de métadonnées du Conseil de l Europe

Politique de métadonnées du Conseil de l Europe Direction Générale de l administration Direction des technologies de l'information Strasbourg, le 19 décembre 2012 DGA/DIT/IMD(2012)08 Politique de métadonnées du Conseil de l Europe 1. Introduction 1.1

Plus en détail

La maîtrise du foncier grâce à l information géographique

La maîtrise du foncier grâce à l information géographique TABLE RONDE 3 La maîtrise du foncier grâce à l information MARTHE-BISMUTH Nathalie Directrice générale d IGN France International Système d Information Foncier (SIF) Un SIF est une Application permettant

Plus en détail

Acrobat 9 Pro. Le composant de Microsoft Office pour le partage d information. Lionel LEMOINE

Acrobat 9 Pro. Le composant de Microsoft Office pour le partage d information. Lionel LEMOINE Acrobat 9 Pro Le composant de Microsoft Office pour le partage d information Lionel LEMOINE llemoine@adobe.com 1 Adobe révolutionne les échanges d idées et d information 2 2 Acrobat : Optimisation et pérennité

Plus en détail

SAGE FRP CONSOLIDATION & REPORTING. Sous-titre du workshop

SAGE FRP CONSOLIDATION & REPORTING. Sous-titre du workshop SAGE FRP CONSOLIDATION & REPORTING Sous-titre du workshop 1 Présentation FABRICE YAHIAOUI, INGÉNIEUR D AFFAIRES, SAGE MARIE ROUSSEAU, INGÉNIEUR AVANT-VENTE, SAGE 2 SAGE : LE GROUPE 3 ème éditeur mondial

Plus en détail

Expérimentation d un registre numérique pour une enquête publique routière

Expérimentation d un registre numérique pour une enquête publique routière Expérimentation d un registre numérique pour une enquête publique routière Le contexte 2 Le contexte propre à l institution départementale La démarche «Route Durable» Plan d actions recentré sur l usager

Plus en détail

Organiser la géomatique : Qu est-ce-qu un SIG organisé?

Organiser la géomatique : Qu est-ce-qu un SIG organisé? Organiser la géomatique : Qu est-ce-qu un SIG organisé? Henri PORNON Journées géomatiques de l Ouest : 11/06/07 IETI Consultants - 9 rue Lacretelle - F-71000 Mâcon Tel : (0)3 85 21 91 91 - fax : (0)3 85

Plus en détail

Déclarer les décès en ligne avec l application CertDc dans le cadre d un exercice à titre libéral

Déclarer les décès en ligne avec l application CertDc dans le cadre d un exercice à titre libéral Déclarer les décès en ligne avec l application CertDc dans le cadre d un exercice à titre libéral Cette présentation a pour objectif : - de présenter l application CertDc aux médecins. - de présenter la

Plus en détail

Enquête modernisation Administration du Droit des Sols

Enquête modernisation Administration du Droit des Sols Enquête modernisation Administration du Droit des Sols auprès des collectivités locales instructrices des autorisations d urbanisme Fiche de cas Ville de Meaux Evaluation de l avancée des projets : Géomatique

Plus en détail

INVENTAIRE D UN PARC INFORMATIQUE

INVENTAIRE D UN PARC INFORMATIQUE MAMBENGA Bowamba BTS SIO 2014-2016 1 MIS EN ŒUVRE D UN SERVEUR OCS INVENTORY & GLPI 1. Présentation OCS Inventory NG (Open Computer and Software Inventory) est une application permettant de réaliser un

Plus en détail

LA REPUBLIQUE DE GUINEE

LA REPUBLIQUE DE GUINEE Cote d Ivoire Atelier de Renforcement des capacités en matière de statistiques 13 au 15 Février 2017 Alger LA REPUBLIQUE DE GUINEE Sierra Leone 1 MINISTERE DE L HÔTELLERIE, DU TOURISME ET DE L ARTISANAT

Plus en détail

NOR : CPAF C. Le ministre de l action et des comptes publics

NOR : CPAF C. Le ministre de l action et des comptes publics RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l action et des comptes publics Circulaire du 27 juillet 2017 relative à l obligation de transmission d une déclaration de situation patrimoniale dans la fonction publique

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION METIER EN MICROFINANCE POUR L ANNEE 2016 CONTEXTE METHODES PEDAGOGIQUES SUIVI PERSONNALISE DURÉE

PROGRAMME DE FORMATION METIER EN MICROFINANCE POUR L ANNEE 2016 CONTEXTE METHODES PEDAGOGIQUES SUIVI PERSONNALISE DURÉE PUBLIC CIBLE CHEFS D AGENCE INTERVENANT S Animé par : Des consultants experts spécialistes dans la gestion des IMF et issus du secteur financier décentralisé. Des experts de Global Business Group spécialisés

Plus en détail

Complaints Manager 21/09/2016 Page 1 Arpaweb 2016

Complaints Manager 21/09/2016 Page 1 Arpaweb 2016 Complaints Manager 21/09/2016 Page 1 Table des matières 1. Description du logiciel... 3 Le chapitre Dossier... 3 Le chapitre Plaignant... 5 Le chapitre Action... 6 Le chapitre Document... 8 La page d accueil...

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE. Formation Éducation, formation. Fiches descriptives d enquêtes présentées pour avis d opportunité

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE. Formation Éducation, formation. Fiches descriptives d enquêtes présentées pour avis d opportunité Paris le 6 avril 2007 - n 66/D130 Formation Éducation, formation Fiches descriptives d enquêtes présentées pour avis d opportunité Page o Enquête sur le «taux de satisfaction des usagers de l enseignement

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail-Liberté-Patrie

REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail-Liberté-Patrie REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail-Liberté-Patrie RAPPORT CONJOINT SUR LA SITUATION DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ETAT CIVIL ET DE L ETATBLISSEMENT DES STATISTIQUES DE L ETAT CIVIL Août 2012 INTRODUCTION Au

Plus en détail

Suivre au quotidien les indicateurs de la DSI, en intégrant les données provenant de sources multiples.

Suivre au quotidien les indicateurs de la DSI, en intégrant les données provenant de sources multiples. Apps VTOM BY Suivre au quotidien les indicateurs de la DSI, en intégrant les données provenant de sources multiples. PROJID est l éditeur de la solution Pilot4IT, suite logicielle de pilotage de la qualité

Plus en détail

Informations complémentaires sur les activités du service :

Informations complémentaires sur les activités du service : DIRECTION DE L EGALITÉ DES CHANCES SECRÉTAIRE DE DIRECTION CADRE DE TRAVAIL Pour promouvoir une dynamique d'egalité des Chances dans les matières qui sont de sa compétence, la Communauté française Wallonie-Bruxelles

Plus en détail

DEROULEMENT D UNE ENQUÊTE

DEROULEMENT D UNE ENQUÊTE DEROULEMENT D UNE ENQUÊTE LES ACTEURS Le Maître d ouvrage (public ou privé) Le Maître d œuvre (bureau d étude) L organisateur de l enquête (Préfet, collectivité territoriale) Le Tribunal administratif

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT. appuyer le coordonnateur dans la gestion quotidienne du programme de travail ;

AVIS DE RECRUTEMENT. appuyer le coordonnateur dans la gestion quotidienne du programme de travail ; GECA PROSPECTIVE AVIS DE RECRUTEMENT Dans le cadre de l opérationnalisation de l Unité Technique d appui à l Ordonnateur National du Fonds Européen de Développement (UT-FED), il est lancé l appel à candidature

Plus en détail

COMITE TECHNIQUE REUNION DU 30 JANVIER 2017 ORGANISATION DES FONCTIONS DE GESTION DES PÔLES RAPPORT POUR AVIS

COMITE TECHNIQUE REUNION DU 30 JANVIER 2017 ORGANISATION DES FONCTIONS DE GESTION DES PÔLES RAPPORT POUR AVIS COMITE TECHNIQUE REUNION DU 30 JANVIER 2017 ORGANISATION DES FONCTIONS DE GESTION DES PÔLES RAPPORT POUR AVIS 1. Rappel du contexte Les travaux menés dans le cadre du processus de fusion ont conduit à

Plus en détail

L Autorité des Marchés Financiers fait avancer la publication des processus réglementaires avec everteam.ibpms

L Autorité des Marchés Financiers fait avancer la publication des processus réglementaires avec everteam.ibpms L Autorité des Marchés Financiers fait avancer la publication des processus réglementaires avec everteam.ibpms Les processus de l Autorité des Marchés Financiers sont bien définis, conformes, sécurisés

Plus en détail

NOS FORMATIONS III BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE

NOS FORMATIONS III BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE NOS FORMATIONS III BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE 1) Access au complet Maîtriser les requêtes ; créer des états complexes : insérer des champs de calcul et de synthèse - Définir les jointures et leurs propriétés

Plus en détail

(REF.BOA BF (24) - GPP)

(REF.BOA BF (24) - GPP) AVIS DE RECRUTEMENT Dans le cadre du développement de son réseau d agences et de sa croissance, BANK OF AFRICA au BURKINA FASO recherche des candidatures pour les recrutements ci-après : Vingt quatre (24)

Plus en détail

MM. NGOMO & NZIGOU MAMADOU

MM. NGOMO & NZIGOU MAMADOU MINISTERE DE L ECONOMIE FORESTIERE, DES EAUX, DE LA PECHE REPUBLIQUE GABONAISE CHARGE DE L ENVIRONNEMENT ET DE LA PROTECTION DE LA NATURE -------------------- -------------------- UNION TRAVAIL JUSTICE

Plus en détail

PREMIER ATELIER REGIONAL SUR L INITIATIVE D UN CADRE DE BASE DE DONNEES POUR LES ENERGIES RENOUVELABLES 17 Mai 2012 à Marrakech

PREMIER ATELIER REGIONAL SUR L INITIATIVE D UN CADRE DE BASE DE DONNEES POUR LES ENERGIES RENOUVELABLES 17 Mai 2012 à Marrakech REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE UN BUT UNE FOI MINISTERE DE L ENERGIE ET DES MINES PREMIER ATELIER REGIONAL SUR L INITIATIVE D UN CADRE DE BASE DE DONNEES POUR LES ENERGIES RENOUVELABLES 17 Mai 2012 à

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDSFRD/N Date: 26 mai 2008

NOTE DE SERVICE DGER/SDSFRD/N Date: 26 mai 2008 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction générale de l enseignement et de la recherche Sous-direction de la stratégie en formation, recherche et développement Bureau de l innovation en éducation

Plus en détail

Ville de NIORT (Deux-Sèvres) Etude pour l accessibilité handicap de l espace public et des Etablissements Recevant du Public de la Ville de Niort

Ville de NIORT (Deux-Sèvres) Etude pour l accessibilité handicap de l espace public et des Etablissements Recevant du Public de la Ville de Niort Ville de NIORT (Deux-Sèvres) Etude pour l accessibilité handicap de l espace public et des Etablissements Recevant du Public de la Ville de Niort C A H I E R D E S C L A U S E S T E C H N I Q U E S P A

Plus en détail

Cours de Contrôle de Gestion

Cours de Contrôle de Gestion Tout système d information et de contrôle au sein d une organisation n a de sens que s il contribue à la réalisation des objectifs de l organisation. Un système de contrôle interne, de pilotage, de production

Plus en détail

Concevoir votre architecture de Cybersurveillance avec egambit

Concevoir votre architecture de Cybersurveillance avec egambit Concevoir votre architecture de Cybersurveillance avec egambit Comment optimiser le choix des produits et des services egambit en fonction de ses besoins 1 Votre entité souhaite : A- déployer des capteurs

Plus en détail

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET ET DES FINANCES ATTRIBUTIONS

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET ET DES FINANCES ATTRIBUTIONS LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET ET DES FINANCES ATTRIBUTIONS ARTICLE 71 : La Direction Générale du Budget et des Finances est chargée des deux fonctions principales suivantes : La fonction budget de l

Plus en détail

Utilisation de Blaise dans la répartition automatique des fiches adresse entre enquêteurs des enquêtes ménages

Utilisation de Blaise dans la répartition automatique des fiches adresse entre enquêteurs des enquêtes ménages Utilisation de Blaise dans la répartition automatique des fiches adresse entre enquêteurs des enquêtes ménages Georges Bourdallé, I.N.S.E.E (FRANCE) 1. Présentation La mise en place de la collecte informatisée

Plus en détail

Sage 30/100. Nouveautés Sage 30/100 V8.50. Product Management

Sage 30/100. Nouveautés Sage 30/100 V8.50. Product Management Sage 30/100 Nouveautés Sage 30/100 V8.50 Product Management Sage Flux bancaires Nouveau service online vous permettant de sécuriser complétement vos ordres de paiement et lutter ainsi efficacement contre

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D UN GÉOPORTAIL

MISE EN ŒUVRE D UN GÉOPORTAIL MISE EN ŒUVRE D UN GÉOPORTAIL FIG 2017 Sommaire Quelques définitions Qu est-ce qu un géoportail? La mise en œuvre d un géoportail FIG 2017 PRÉSENTATION DE GEOFIT GEOFIT EN BREF GEOFIT EN BREF GEOFIT EN

Plus en détail

En collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD TOGO)

En collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD TOGO) MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT À LA BASE, DE L ARTISANAT, DE LA JEUNESSE ET DE L EMPLOI DES JEUNES ------------------ REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberté Patrie ------------------ En collaboration avec le

Plus en détail

DELIBERATION N DU 16 JUILLET 2013 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE

DELIBERATION N DU 16 JUILLET 2013 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DELIBERATION N 2013-77 DU 16 JUILLET 2013 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

TECHNICIENNE DE L INFORMATION MEDICALE. Pôle projet d établissement, santé publique, qualité et système d information (Fiche de poste)

TECHNICIENNE DE L INFORMATION MEDICALE. Pôle projet d établissement, santé publique, qualité et système d information (Fiche de poste) Page : 1/5 Nom Fonction Signature REDACTEUR ROUFFIGNAT Laurent Cadre du service VERIFICATEUR APPROBATEUR MARTIGNAC Gaëlle LIVA-YONNET Sandra Référente démarche qualité du service Médecin DIM-Responsable

Plus en détail

Certification Olfeo. Durée. Intervenants. Description. Audience. Université Olfeo + 33 (0) OLFEO

Certification Olfeo. Durée. Intervenants. Description. Audience. Université Olfeo + 33 (0) OLFEO formation@olfeo.com + 33 (0)8 21 23 50 80 OLFEO-0727-1 Certification Olfeo Durée 3 jours Intervenants 3 Description Cette certification couvre une description de l évolution de la société Olfeo, les avantages

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Mission et compétences

REGLEMENT INTERIEUR. Mission et compétences République du Sénégal ------------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------- CELLULE NATIONALE DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS FINANCIERES REGLEMENT INTERIEUR Chapitre I Mission et compétences

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF DE BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ INTERNATIONAL

PROJET ASSOCIATIF DE BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ INTERNATIONAL PROJET ASSOCIATIF DE BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ INTERNATIONAL Réseau régional des acteurs de la coopération et de la solidarité internationale Bourgogne-Franche-Comté International est une association de

Plus en détail

Standards Universels de Gestion des Performances Sociales COURS EN LIGNE PLATE-FORME WEBEX

Standards Universels de Gestion des Performances Sociales COURS EN LIGNE PLATE-FORME WEBEX CAURIE-MICROFINANCE Standards Universels de Gestion des Performances Sociales COURS EN LIGNE PLATE-FORME WEBEX EXPERIENCE DE CAURIE-MICROFINANCE Section 1 des SUGPS: «Définition et suivi des objectifs

Plus en détail

Estel et le système d estimation de l emploi de l Insee

Estel et le système d estimation de l emploi de l Insee Estel et le système d estimation de l emploi de l Insee Etienne Debauche 17/09/2010 Plan de l exposé 1- Le système de suivi de l emploi de l Insee Pourquoi des estimations d emploi? 2- Les limites de l

Plus en détail

Actes budgétaires. Notice de présentation à destination des collectivités locales et établissements publics.

Actes budgétaires. Notice de présentation à destination des collectivités locales et établissements publics. Actes budgétaires Dématérialisation des documents budgétaires Notice de présentation à destination des collectivités locales et établissements publics. Qu est-ce que le projet Actes budgétaires? Les chiffres

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DU SENEGAL

JOURNAL OFFICIEL DU SENEGAL 1 sur 7 12.11.2010 15:48 JOURNAL OFFICIEL DU SENEGAL Décret n 2009-1448 du 30 décembre 2009 Décret n 2009-1448 du 30 décembre 2009 portant organisation du Ministère de la Fonction publique, du Travail,

Plus en détail

Le Secrétaire Général

Le Secrétaire Général 1 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE, SECONDAIRE ET INITIATION A LA NOUVELLE CITOYENNETE Secrétariat Général à l Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel Le

Plus en détail

Le Recensement Administratif. Vocation d Etat Civil (RAVEC)

Le Recensement Administratif. Vocation d Etat Civil (RAVEC) MINISTERE DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DES COLLECTIVITES LOCALES REPUBLIQUE DU MALI UN PEUPLE UN BUT UNE FOI Le Recensement Administratif à Vocation d Etat Civil (RAVEC) MINISTERE DE L ADMINISTRATION

Plus en détail

PRESENTATION DU GUIDE DE VULGARISATION DES RATIOS PRUDENTIELS ET INDICATEURS. CNC Dakar le 29 novembre 2011

PRESENTATION DU GUIDE DE VULGARISATION DES RATIOS PRUDENTIELS ET INDICATEURS. CNC Dakar le 29 novembre 2011 PRESENTATION DU GUIDE DE VULGARISATION DES RATIOS PRUDENTIELS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE CNC Dakar le 29 novembre 2011 PLAN DE LA PRESENTATION 1. Contexte 2. Rappel des termes de références (TDR) 3.

Plus en détail

Déclarer les décès en ligne avec l application CertDc dans le cadre d un exercice en établissement

Déclarer les décès en ligne avec l application CertDc dans le cadre d un exercice en établissement Déclarer les décès en ligne avec l application CertDc dans le cadre d un exercice en établissement Cette présentation a pour objectif : - de présenter l application CertDc aux médecins et établissements.

Plus en détail

Pour une entreprise de prestations agricoles en viticulture, maraichage et arboriculture

Pour une entreprise de prestations agricoles en viticulture, maraichage et arboriculture Pour une entreprise de prestations agricoles en viticulture, maraichage et arboriculture Intitulé de la fonction nouvelle ASSISTANTE DE DIRECTION Lieu de travail CARPENTRAS Missions principales confiées

Plus en détail

Quali.Net : outil d analyse statistique et multicritère des données sur les eaux souterraines

Quali.Net : outil d analyse statistique et multicritère des données sur les eaux souterraines Auteurs : Quali.Net : outil d analyse statistique et multicritère des données sur les eaux souterraines Claire Ritaly : ritaly.claire@aesn.fr Olivier Sedan Miegemolle : o.sedan@brgm.fr Nolwenn Croiset

Plus en détail

Association AVIS DE RECRUTEMENT

Association AVIS DE RECRUTEMENT AVIS DE RECRUTEMENT Dans le cadre de mise en œuvre du projet «Développement d activité à valeur ajoutée favorable à la conservation des écosystèmes marins côtiers de la région Sofia» financé par l Union

Plus en détail

Ordonnance sur la communication électronique dans le cadre de procédures administratives

Ordonnance sur la communication électronique dans le cadre de procédures administratives Ordonnance sur la communication électronique dans le cadre de procédures administratives du 18 juin 2010 Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 11b, al. 2, 21a, al. 1, et 34, al. 1 bis, de la loi fédérale

Plus en détail

Economie collaborative. Le SPF Economie au centre d un puzzle 3/28/2017

Economie collaborative. Le SPF Economie au centre d un puzzle 3/28/2017 Economie collaborative Le SPF Economie au centre d un puzzle Un modèle économique innovant, une opportunité pour l entreprenariat et les consommateurs Mission du SPF Economie Dans un contexte économique

Plus en détail

LA REFORME DU SYSTÈME D ETAT CIVIL VERS UN SYSTÈME FIABLE ET EFFICACE DES PERSONNES

LA REFORME DU SYSTÈME D ETAT CIVIL VERS UN SYSTÈME FIABLE ET EFFICACE DES PERSONNES LA REFORME DU SYSTÈME D ETAT CIVIL A MADAGASCAR VERS UN SYSTÈME FIABLE ET EFFICACE DES PERSONNES PLAN DE PRESENTATION CONTEXTE Introduction et bref historique de l état civil Justification : intérêt national

Plus en détail

Projet de conception et réalisation d un site internet pour publication d annonces immobilières et autos

Projet de conception et réalisation d un site internet pour publication d annonces immobilières et autos Projet de conception et réalisation d un site internet pour publication d annonces immobilières et autos Ce document présente : Les spécifications techniques de l hébergement souhaité Les étapes de réalisation

Plus en détail

COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES

COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES COMMUNICATION SUR LES APPUIS DE LA CEDEAO EN MATIÈRE DE STRATÉGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE

Plus en détail

FOCUS CQA CQA 08/11/2016 1

FOCUS CQA CQA 08/11/2016 1 FOCUS CQA CQA 08/11/2016 1 Les Solutions de l Imprimerie Nationale COMPOSANTS Des offres complètes de composants de haute technologie 400M de micromodules et 12M d inlays passeports par an TITRES Des offres

Plus en détail

UEMOA Phase 2 GT1 Ouagadougou 07/03/2014 Programme Régional UEMOA

UEMOA Phase 2 GT1 Ouagadougou 07/03/2014 Programme Régional UEMOA UEMOA Phase 2 GT1 Ouagadougou 07/03/2014 Programme Régional UEMOA Accroitre la connaissance sur les pêches au sein de 8 états membres pour améliorer la gestion des ressources.. 1/24 Plan Contexte Démarche

Plus en détail

LA REGLEMENTATION DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE : L EXPERIENCE DE L UMOA

LA REGLEMENTATION DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE : L EXPERIENCE DE L UMOA LA REGLEMENTATION DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE : L EXPERIENCE DE L UMOA Eric EKUE Directeur, chargé de la Mission pour la Réglementation et le Développement de la Microfinance (BCEAO) La microfinance

Plus en détail

ACCROÎTRE L'EFFICACITÉ ET L'INTÉGRITÉ DES PROCESSUS DOUANIERS

ACCROÎTRE L'EFFICACITÉ ET L'INTÉGRITÉ DES PROCESSUS DOUANIERS ACCROÎTRE L'EFFICACITÉ ET L'INTÉGRITÉ DES PROCESSUS DOUANIERS Conférence OMD- Dakar Juin 2016 COTECNA Société Suisse avec une présence internationale 40+ 50+ 100 Années d expérience Contrats gouvernementaux

Plus en détail

L INTELLIGENCE TERRITORIALE AU SERVICE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

L INTELLIGENCE TERRITORIALE AU SERVICE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE Royaume du Maroc Ministère de l Urbanisme et de l Aménagement du Territoire L INTELLIGENCE TERRITORIALE AU SERVICE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE 15/10/2014 Fatima BARKAN Direction de l Aménagement du

Plus en détail

IBM BusinessConnect 2016 Entrez dans l ère cognitive! Atelier «Gagnez en autonomie dans l exploration de vos données métiers» Serge Retkowsky Consultant Business Analytics - IBM Jean-Philippe Audoynaud

Plus en détail

PÔLE METIER TELECOMS Réunion préalable. 26 septembre 2012

PÔLE METIER TELECOMS Réunion préalable. 26 septembre 2012 PÔLE METIER TELECOMS Réunion préalable 26 septembre 2012 Ordre du jour 10h ~ 12h : Pôle métier Télécoms étendu 1 C est quoi un pôle métier GéoBretagne? 2 Proposition de feuille de route du pôle métier

Plus en détail

AVIS D APPEL A CANDIDATURES N 01/BCPE-C2D/2016 :

AVIS D APPEL A CANDIDATURES N 01/BCPE-C2D/2016 : République de Côte d Ivoire Union Discipline Travail MINISTERE Le C2D, un partenariat DE LA PROMOTION au service du développement DE LA JEUNESSE, DE L EMPLOI DES JEUNES ET DU SERVICE CIVIQUE -------------------------------------------------

Plus en détail

CPS TRANSFORMATION NUMÉRIQUE CHU DE LIMOGES DPI MÉDECIN DE VILLE

CPS TRANSFORMATION NUMÉRIQUE CHU DE LIMOGES DPI MÉDECIN DE VILLE CPS TRANSFORMATION NUMÉRIQUE CHU DE LIMOGES 2017-2018 DPI @ MÉDECIN DE VILLE DEVENIR HÔPITAL NUMÉRIQUE D ICI FIN 2018 Pour accompagner l évolution de nos organisations et améliorer l accueil et la prise

Plus en détail

Mise en place de la chaîne de traitement du dépôt légal électronique des thèses à l Université de Poitiers

Mise en place de la chaîne de traitement du dépôt légal électronique des thèses à l Université de Poitiers Mise en place de la chaîne de traitement du dépôt légal électronique des thèses à l Université de Poitiers PROPOSITION DE TRAITEMENT Contenu PROPOSITION DE TRAITEMENT... 1 1. Avantages de la chaîne de

Plus en détail

ORGANISER SA STRUCTURE autour de l information géographique. Réseau Géomatique de l Ouest Intervention du 12 juin 2007

ORGANISER SA STRUCTURE autour de l information géographique. Réseau Géomatique de l Ouest Intervention du 12 juin 2007 ORGANISER SA STRUCTURE autour de l information géographique Réseau Géomatique de l Ouest Intervention du 1 Vers une dynamique intercommunale 2 Qui sommes nous? (MR) Pourquoi le SIG devient-il intercommunal?(mr)

Plus en détail

SUR LES ACTIVITES STATISTIQUES

SUR LES ACTIVITES STATISTIQUES Distr. : GENERALE 7 septembre2001 COMMISSION ECONOMIQUE POUR L'AFRIQUE Original: Francais Deuxieme reunion du Comite de rinformation pour le developement Addis-Abeba, (Ethiopie) 4-7 septembre 2001 RAPPORT

Plus en détail

Ensemble de politiques sur la gestion de l information

Ensemble de politiques sur la gestion de l information Ensemble de politiques sur la gestion de l information TABLE DES MATIÈRES 1. Avant-propos... 1 1.1. Application...1 1.2. Structure de l Ensemble de politiques... 1 1.3. Principes directeurs... 2 1.4. Exceptions...2

Plus en détail

Déclarer les décès en ligne avec l application CertDc

Déclarer les décès en ligne avec l application CertDc Déclarer les décès en ligne avec l application CertDc CertDc en bref CertDc : pour qui? Pour les médecins (et aux professionnels venant en appui des médecins pour compléter le certificat, selon leur mode

Plus en détail

Action X : Rapprochement des services

Action X : Rapprochement des services Axe 1 Faciliter la vie de l ordonnateur, en développant, en enrichissant et en dématérialisant les échanges Action X : Rapprochement des services Descriptif de l action et contexte Descriptif La qualité

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE

DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE Ministère auprès du Premier Ministre Chargé de l Economie et des Finances République de Côte d Ivoire ------------------ Union Discipline - Travail DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE

Plus en détail

Déclarer les décès en ligne avec l application CertDc

Déclarer les décès en ligne avec l application CertDc Déclarer les décès en ligne avec l application CertDc CertDc en bref CertDc : pour qui? Pour les médecins (et aux professionnels venant en appui des médecins pour compléter le certificat, selon leur mode

Plus en détail

Commission juridique et technique

Commission juridique et technique Autorité internationale des fonds marins ISBA/22/LTC/15 Commission juridique et technique Distr. générale 24 juin 2016 Français Original : anglais Trente-deuxième session Kingston (Jamaïque) 11-22 juillet

Plus en détail

Table des matières. Introduction, LISETTE CALDERAN...5

Table des matières. Introduction, LISETTE CALDERAN...5 Table des matières Introduction, LISETTE CALDERAN....................................5 Chapitre 1 Bien créer et ordonner pour assurer la pérennisation des documents numériques, CATHERINE DHÉRENT.......................9

Plus en détail

Veille stratégique au sein de l IRES. Jeudi 4 novembre 2010

Veille stratégique au sein de l IRES. Jeudi 4 novembre 2010 Veille stratégique au sein de l IRES Jeudi 4 novembre 2010 1 Vue globale du système de veille stratégique Fonctionnement du système de veille stratégique 2 Vue globale du système de veille stratégique

Plus en détail

Responsable management qualité

Responsable management qualité Responsable management qualité Qualité - IR Le responsable management qualité définit, organise, met en oeuvre et contrôle la mise en place de la démarche qualité d une entité en collaboration avec tous

Plus en détail

La dématérialisation des procédures des marchés publics

La dématérialisation des procédures des marchés publics La dématérialisation des procédures des marchés publics Plan Rappel du contexte Objectifs Paliers et composantes Facteurs clés de réussite 2 Rappel du contexte Modernisation de l Administration Développement

Plus en détail

- Schéma global des processus de la décentralisation du stationnement payant. - Description des flux. - Calendrier de mise en œuvre

- Schéma global des processus de la décentralisation du stationnement payant. - Description des flux. - Calendrier de mise en œuvre - Schéma global des processus de la décentralisation du stationnement payant - Description des flux - Calendrier de mise en œuvre ( N.B. : cet ensemble de planches fait l objet d une note de présentation

Plus en détail

ETAT CIVIL ET RECENSEMENT BIOMETRIQUE CAS. De la république du Mali. Présenté par le Colonel ABDOUL SY DRH /MDAC

ETAT CIVIL ET RECENSEMENT BIOMETRIQUE CAS. De la république du Mali. Présenté par le Colonel ABDOUL SY DRH /MDAC MINISTERE DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DES COLLECTIVITES LOCALES REPUBLIQUE DU MALI UN PEUPLE UN BUT UNE FOI ETAT CIVIL ET RECENSEMENT BIOMETRIQUE CAS De la république du Mali Présenté par le Colonel

Plus en détail

MANUEL DE TRANSMISSION DES RAPPORTS POUR LES SOCIETES FINANCIERES RELATIF AUX REGLEMENTS BCL 2014/17 ET 2011/8

MANUEL DE TRANSMISSION DES RAPPORTS POUR LES SOCIETES FINANCIERES RELATIF AUX REGLEMENTS BCL 2014/17 ET 2011/8 Reporting réglementaire MANUEL DE TRANSMISSION DES RAPPORTS POUR LES SOCIETES FINANCIERES RELATIF AUX REGLEMENTS BCL 2014/17 ET 2011/8 Manuel d instruction Version 1.1 1/17 Sommaire 1 RAPPORTS SUR POUR

Plus en détail

Pratiques internationales en matière de diffusion des recensements

Pratiques internationales en matière de diffusion des recensements Pratiques internationales en matière de diffusion des recensements Jean-Michel Durr Consultant Séminaire de consultation des utilisateurs 1 Importance de la diffusion Le recensement n est pas achevé tant

Plus en détail

******* ****** AGENCE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION RAPPORT D ACTIVITES 2006 DANS LE CADRE DU PARAD

******* ****** AGENCE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION RAPPORT D ACTIVITES 2006 DANS LE CADRE DU PARAD MINISTERE DE LA COMMUNICATION ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple - Un But Une Foi ******* ****** AGENCE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION RAPPORT D ACTIVITES

Plus en détail

RESEAU DES COMPETENCES ELECTORALES FRANCOPHONE REPUBLIQUE DE GUINEE

RESEAU DES COMPETENCES ELECTORALES FRANCOPHONE REPUBLIQUE DE GUINEE RESEAU DES COMPETENCES ELECTORALES FRANCOPHONE SEMINAIRE D ECHANGES SUR : «LA SECURISATION LA CENTRALISATION LE TRAITEMENT ET LA PUBLICATION DES RESULTATS». BRUXELLES, le 1 er avril 2015 REPUBLIQUE DE

Plus en détail

CT M. Les petits déjeuner du. Réunion n 4 du Club de Laboratoires Accrédités. Dématérialisation des données

CT M. Les petits déjeuner du. Réunion n 4 du Club de Laboratoires Accrédités. Dématérialisation des données Les petits déjeuner du CT M Réunion n 4 du Club de Laboratoires Accrédités Dématérialisation des données Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes

Plus en détail

Règlement financier de la Fédération Française de Badminton

Règlement financier de la Fédération Française de Badminton GdB Règlement financier de la Fédération Française de Badminton Règlement adoption : AG 23/04/16 entrée en vigueur : 24/04/2016 validité : permanente secteur : GES remplace : Chapitre 1.3-2015/1 nombre

Plus en détail

OPEN BEE TM E-FACT PRO

OPEN BEE TM E-FACT PRO OPEN BEE TM E-FACT PRO Solution globale d automatisation du traitement des factures fournisseurs * La passion de l innovation * OPEN BEE TM SOLUTIONS DE GESTION DOCUMENTAIRE OPTIMISEZ LE TRAITEMENT DE

Plus en détail

DEVENEZ LE PILOTE DE TOUTES VOS DONNÉES GAGNEZ EN EFFICACITÉ

DEVENEZ LE PILOTE DE TOUTES VOS DONNÉES GAGNEZ EN EFFICACITÉ DEVENEZ LE PILOTE DE TOUTES VOS DONNÉES GAGNEZ EN EFFICACITÉ TR DEVELOPPEMENT, société éditrice d, a développé pour vous une solution permettant une vision globale de votre entreprise en quelques clics.

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Il est placé sous la hiérarchie du directeur de la mission locale de Bordeaux.

FICHE DE POSTE. Il est placé sous la hiérarchie du directeur de la mission locale de Bordeaux. Bordeaux, le 13 avril 2015 FICHE DE POSTE Emploi repère CCN : Responsable de secteur Cotation 15 Intitulé de poste : Responsable de secteur Garantie Jeunes CONTEXTE ET DEFINITION La Garantie Jeunes est

Plus en détail

Réforme de la demande de logement social

Réforme de la demande de logement social Réforme de la demande de logement social Mode d emploi pour accéder au nouveau système d enregistrement national de la demande de logement social Pour une collectivité territoriale Ministère de l'écologie,

Plus en détail