Introduction à la génétique des micro-organismes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction à la génétique des micro-organismes"

Transcription

1 4 Introduction à la génétique des micro-organismes PLAN 4.1 Génétique bactérienne 4.2 Génétique des bactériophages 4.3 Test de complémentation ou test d allélisme fonctionnel 4.4 Test d allélisme structural 4.5 Génétique de la levure 4.6 Micro-organismes et génie génétique OBJECTIFS Comprendre le transfert d ADN chez les bactéries Aborder les mécanismes de transduction Comprendre l intérêt des tests de complémentation Intégrer les applications de la génétique des micro-organismes Dès qu il fut clair que des relations directes existaient entre le matériel héréditaire et les caractéristiques fonctionnelles d une cellule ou d un organisme, les micro-organismes s imposèrent comme des outils de choix pour explorer en profondeur la nature des gènes. Pourtant, on ne peut pas dire a priori que, n étant pas visibles à l œil nu, les microorganismes possèdent des caractéristiques facilement reconnaissables. Le fait d avoir assez rapidement caractérisé leurs défauts métaboliques, isolé les souches mutantes, établi une relation entre des variants biochimiques et les mutations géniques, en un mot, engagé une véritable démarche d étude génétique fondée sur les relations entre gènes et fonctions, a largement contribué à leur succès. Étant donné qu il s agit d organismes haploïdes, l analyse génétique ne dépend pas du fait qu une mutation soit dominante ou récessive puisqu un seul allèle du gène étudié est présent. Il ne peut donc pas être masqué dans son expression par un autre allèle, comme c est fréquemment le cas pour les organismes diploïdes. De plus, les microorganismes, tout particulièrement les bactéries, peuvent produire une nouvelle génération de cellules en moyenne toutes les heures, ce qui,

2 4.1 Génétique bactérienne 93 pour le généticien qui étudie la transmission des caractères et des gènes au cours des générations successives, constitue un avantage considérable. Pour toutes ces raisons et d autres qui seront abordées au fil de ce chapitre, la génétique des micro-organismes a contribué de façon décisive à fonder les concepts majeurs de la génétique. Elle a su réaliser avant toute autre, la synthèse entre l approche phénoménologique (les phénotypes) et l approche moléculaire (les gènes et l ADN). 4.1 GÉNÉTIQUE BACTÉRIENNE Les bactéries appartiennent à une classe d organismes appelés procaryotes qui inclut également les algues bleues ou cyanobactéries. Les procaryotes ne possèdent pas de noyau. Leurs gènes, constitués d ADN, sont regroupés essentiellement sur un seul chromosome circulaire. Des structures de plus petite taille, les plasmides, portent des gènes, tels les gènes de résistance à des agents chimiques, qui fournissent à la cellule la possibilité de vivre et se multiplier dans un environnement défavorable. Organismes modèles dont le plus connu est la bactérie Escherichia coli (E. coli), ils se divisent rapidement et se cultivent sur des milieux liquides ou solides contenant les éléments nutritifs de base (milieu minimal : sels inorganiques et une source de carbone). Cultivées sur milieu solide en boîte de Pétri, les bactéries sont immobilisées et restent regroupées. À partir de 10 7 cellules, la masse de cellules constitue une colonie, visible à l œil nu. Toutes les cellules d une colonie isolée sur une boîte sont issues d une seule cellule, elles ont donc toutes le même matériel génétique et constituent un clone. Mutants bactériens En traitant les bactéries avec des agents mutagènes, on peut obtenir de très nombreuses mutations qui empêchent la cellule de se multiplier dans un milieu minimal. Elle ne pourra croître que si l on ajoute à ce milieu tel ou tel métabolite dont la synthèse n est plus assurée dans la cellule mutante. Ainsi, un grand nombre de mutations touchant la synthèse des métabolites essentiels pour la croissance bactérienne ont été identifiées, chacune d entre elles correspondant à l une des enzymes mises en jeu dans les étapes de biosynthèse des diverses molécules biologiques. Pour une espèce bactérienne donnée, la souche qui a perdu la capacité de synthétiser un métabolite essentiel (un acide aminé par exemple) est dite auxotrophe (pour cet acide aminé). À l inverse, la souche de type sauvage qui ne présente pas cette exigence nutritionnelle sera dite prototrophe. Certains mutants ne sont plus capables d utiliser par exemple un ose particulier comme source de carbone, on parle alors

3 94 Chapitre 4 Introduction à la génétique des micro-organismes de mutants cataboliques. Certaines substances chimiques, comme les antibiotiques, peuvent tuer les bactéries mais certaines d entre elles, appelés mutants résistants, peuvent se diviser même en présence de l antibiotique et fonder des colonies. Tous ces divers types de mutants (Tableau 4.1) fournissent des marqueurs génétiques pour suivre l évolution des génomes lors d expériences. TABLEAU 4.1 SYMBOLES UTILISES EN GÉNÉTIQUE BACTÉRIENNE. Symboles leu leu + lac lac + amp s amp r Phénotypes associés Auxotrophe pour la leucine qui doit être en plus du milieu minimum Prototrophe pour la leucine, alors inutile dans le milieu minimum Incapable d utiliser le lactose comme source de carbone Utilise le lactose comme source de carbone Sensibilité à un antibiotique, ici l ampicilline Résistance à un antibiotique, l ampicilline Conjugaison bactérienne En 1946, Joshua Lederberg et Edward Tatum, par une expérience à la fois simple et élégante, exploitent les exigences d E. coli en certains nutriments pour démontrer l existence de la recombinaison génétique. Ils utilisent deux souches A et B présentant des exigences nutritionnelles différentes. La souche A est auxotrophe pour la méthionine et la biotine et prototrophe pour la leucine et la thréonine ; son phénotype est donc : met, bio, leu +, thr +. La souche B est auxotrophe pour la thréonine et la leucine et prototrophe pour la méthionine et la biotine ; d où son phénotype : met +, bio +, leu, thr. Si des cultures de bactéries A et B en mélange sont étalées sur des boîtes contenant un milieu minimum sans supplément nutritionnel, quelques colonies apparaissent après 48 h. Seules des bactéries prototrophes (met +, bio +, leu +, thr + ) sont capables de se développer sur un tel milieu. Par contre, aucune colonie n est visible sur les boîtes témoins ensemencées avec des bactéries A ou B (Fig. 4.1). Pour s assurer que les souches ne sécrétaient pas de substances qui auraient été absorbées et utiliser par les autres cellules pour leur prolifération, Bernard Davis construisit un tube en U dont les deux bras sont séparés par un filtre qui ne peut laisser passer que les molécules dissoutes dans le milieu. En introduisant la souche A dans un bras, et la souche B dans l autre, et après plusieurs heures

4 4.1 Génétique bactérienne 95 d incubation, Davis testa les cellules de chaque bras du tube et constata l absence de cellules de phénotype met +, bio +, leu +, thr +. Il en conclut qu une union physique des bactéries est nécessaire pour qu un transfert d information génétique entre les deux souches ait eu lieu. Cette union physique, visible en microscopie électronique, est appelée conjugaison. Souche A Met Bio Leu + Thr + Souche B Met + Bio + Leu Thr Milieu minimum Aucune colonie ne pousse Mélange des souches A et B Incubation Étalement Milieu minimum Aucune colonie ne pousse Milieu minimum Apparition de quelques colonies de phénotype (Met + Bio + Leu + Thr + ) Figure 4.1 Mise en évidence du transfert de matériel génétique entre bactéries. Les souches A et B ne peuvent pas se diviser sur un milieu minimal. En effet la souche A doit trouver dans le milieu la méthionine et la biotine et la souche B, la leucine et la thréonine. Or, le milieu minimal ne les contient pas. Le mélange des souches, qui favorise le transfert de matériel génétique, conduit à l apparition de colonies recombinantes capables de synthétiser elles-mêmes les quatre métabolites à partir des constituants du milieu minimal. Le facteur sexuel L expérience décrite ci-dessus suggère l existence d une sexualité chez les bactéries. En effet, il existe des cellules avec un rôle de donneur et des cellules ayant le rôle de receveur. Cependant, les génomes de

5 96 Chapitre 4 Introduction à la génétique des micro-organismes ces bactéries ne fusionnent jamais en entier pour constituer un nouveau descendant comme chez les organismes supérieurs. Le transfert de l information génétique est unidirectionnel et est assuré par un facteur de fertilité ou facteur F. C est un ADN circulaire autoréplicatif appelé épisome dont héritent les cellules filles indépendamment du chromosome bactérien (Fig. 4.2). Les bactéries qui le possèdent sont dites assurant le rôle de donneur, et celles qui ne le possèdent pas sont dites F et receveuse. Le facteur F comporte, entre autre, toute l information génétique nécessaire pour son transfert d une bactérie vers une bactérie F. Lors du transfert, un contact physique (pont cytoplasmique) s établit entre les deux bactéries, grâce notamment à l action de pili sexuels codés par le facteur F et qui se trouvent à la surface des bactéries. a) Pili sexuels Bactérie Réplication autonome du facteur F Facteur F Chromosome bactérien c) b) F Inégration du facteur F Bactérie Hfr Figure 4.2 Quelques propriétés de l épisome ou facteur F. En a, présent dans les bactéries, le facteur F se réplique de façon autonome et il est hérité par toutes les cellules filles ; en b, lors du croisement d une souche avec une souche F, toutes les bactéries deviennent ; et en c, formation d une bactérie Hfr. Quand on croise des bactéries et des bactéries F toutes les bactéries deviennent. Dans les bactéries donneuses, une copie simple-brin de l ADN F est synthétisée selon un mécanisme particulier

6 4.1 Génétique bactérienne 97 appelé réplication en cercle roulant. Un brin de l ADN F est transféré dans le cytoplasme de la cellule réceptrice où il va servir de matrice pour la synthèse du second brin. L autre brin d ADN resté dans la cellule donneuse lui permettra de la même façon de reconstituer par synthèse du brin complémentaire un facteur F fonctionnel. Dans ce type de croisement, aucun fragment du chromosome bactérien de la souche n est transféré vers la souche F, on assiste seulement au transfert entier du facteur F selon des modalités respectant le principe de réplication semi-conservative (Fig. 4.2). La conjugaison bactérienne permet le transfert de l ADN (facteur F dans le cas présent), d une bactérie à une autre. Les souches Hfr Le croisement d une souche de type sauvage, c est-à-dire non mutée avec une souche F auxotrophe pour certains métabolites et résistante à un antibiotique puis l étalement du mélange sur le milieu de sélection (milieu minimum contenant l antibiotique) aboutissent au développement de quelques rares colonies recombinantes témoignant du transfert de matériel génétique entre les deux souches bactériennes. Les colonies recombinantes proviennent de bactéries F (auxotrophes) ayant reçu par conjugaison les gènes nécessaires pour restaurer leur capacité à croître sur le milieu minimum, c est-à-dire présentant le phénotype sauvage. Cette conjugaison exceptionnelle où quelques rares bactéries transfèrent du matériel génétique à partir de leur chromosome principal est due à l intégration du facteur F dans le chromosome principal (Fig. 4.2). Il est possible d isoler les quelques cellules qui ont intégré le facteur F dans leur chromosome. Si l expérience de croisement est alors répétée avec la nouvelle population constituée de cellules ayant intégré le facteur F dans leur chromosome, on obtient 1000 fois plus de recombinants. Ces souches sont appelées pour cette raison Hfr pour Haute fréquence de recombinaison. Grâce à l intégration du facteur F dans le chromosome principal, ces souches peuvent transférer efficacement aux souches F une partie de leur génome. De ce fait, la bactérie réceptrice peut devenir, à cause du fragment de chromosome reçu, homologue de son propre chromosome, une cellule partiellement diploïde. Cette information génétique transférée s intègre ensuite dans le chromosome de la bactérie F par un double crossing-over (Fig. 4.3), ce qui permet d obtenir des cellules et des colonies recombinantes stables. Les cellules F qui portent un allèle du donneur ont donc participé à la conjugaison et sont appelées exconjugants.

commerciales D. LOCKER Professeur D. LOCKER des Universités Spécialité: PRGénétique UFR/Faculté des Sciences

commerciales D. LOCKER Professeur D. LOCKER des Universités Spécialité: PRGénétique UFR/Faculté des Sciences Les documents présentés dans ce cours sont issus : soit de travaux personnels soit de travaux présentés sur le web Ils Leur sont utilisation à l usage ne exclusif doit donner des étudiants lieu à aucune

Plus en détail

«Gene recombination in Escherichia coli» J. Lederberg, E.L. Tatum, Nature, Vol 158, 19 octobre 1946

«Gene recombination in Escherichia coli» J. Lederberg, E.L. Tatum, Nature, Vol 158, 19 octobre 1946 22. La conjugaison Les bactéries se multiplient par fission binaire, de manière asexuée. Une cellule mère va donner deux cellules filles génétiquement identiques, ainsi le brassage génétique est pratiquement

Plus en détail

GENETIQUE BACTERIENNE

GENETIQUE BACTERIENNE Laboratoire de biologie/module de génétique. Dr Boudiaf Benaferi R. GENETIQUE BACTERIENNE 1-MORPHOLOGIE BACTERIENNE ET VIRALE : Morphologie bactérienne : La bactérie est un organisme unicellulaire constitué

Plus en détail

Microbiologie BIOL La génétique microbienne: les mécanismes de la variation génétique

Microbiologie BIOL La génétique microbienne: les mécanismes de la variation génétique Microbiologie BIOL 3253 La génétique microbienne: les mécanismes de la variation génétique Reproduction sexuée et asexuée Contrairement aux organismes eucaryotes, les procaryotes n effectuent pas de reproduction

Plus en détail

TD 5 : GÉNÉTIQUE BACTÉRIENNE Exercices et solutions

TD 5 : GÉNÉTIQUE BACTÉRIENNE Exercices et solutions TD 5 : GÉNÉTIQUE BACTÉRIENNE Exercices et solutions I - : TAUX DE MUTATION Soit une culture d'e.coli, sensible à la streptomycine, dont la dilution 10-7, étalée à raison de 0,1 ml sur un milieu gélosé

Plus en détail

Chapitre 5 La génétique des bactéries et de leurs virus. Des colonies bactériennes lac + et lac - sur un milieu contenant un colorant indicateur

Chapitre 5 La génétique des bactéries et de leurs virus. Des colonies bactériennes lac + et lac - sur un milieu contenant un colorant indicateur Chapitre 5 La génétique des bactéries et de leurs virus Des colonies bactériennes lac + et lac - sur un milieu contenant un colorant indicateur Travailler avec des micro-organismes Les procaryotes comprennent

Plus en détail

LA GENITIQUE BACTERIENNE

LA GENITIQUE BACTERIENNE LA GENITIQUE BACTERIENNE I- INTRODUCTION Les caractères d un individu ou d une cellule sont transmis de génération en génération, on dit qu ils sont héréditaires. Ces caractères sont stables mais de temps

Plus en détail

TD4 Microbiologie. 1. Transfer d'adn d'une cellule donneuse à une cellule receveuse par un bactériophage: c. transduction

TD4 Microbiologie. 1. Transfer d'adn d'une cellule donneuse à une cellule receveuse par un bactériophage: c. transduction # Andrew Tolonen (atolonen@genoscope.cns.fr) # mars 2014 TD4 Microbiologie Exercice 1: Associez les termes proposés aux définitions des questions. a. conjugaison b. transcription c. transduction d. transformation

Plus en détail

TP d étude de la complémentation et de la recombinaison de la région rii chez le bactériophage T4

TP d étude de la complémentation et de la recombinaison de la région rii chez le bactériophage T4 TP d étude de la complémentation et de la recombinaison de la région rii chez le bactériophage T4 I. Introduction A. Phage T4 1. Structure Ce TP a pour but d étudier la complémentation et la recombinaison

Plus en détail

Exposé réalisé par: Afrouch Rajae, Hassanaïn Imane,

Exposé réalisé par: Afrouch Rajae, Hassanaïn Imane, Laboratoire de Microbiologie et Biologie Moléculaire Université Mohamed V - Agdal Faculté des Sciences B.P. 1014 - Rabat - MAROC Filière SVI - S6 Module de Génétique et Biologie Moléculaire M21 Elément

Plus en détail

LA GENETIQUE BACTERIENNE

LA GENETIQUE BACTERIENNE LA GENETIQUE BACTERIENNE La génétique microbienne a pour objet l étude du génome des micro-organismes à savoir les gènes, leurs variations génotypiques et de leurs expressions phénotypiques. La nature

Plus en détail

GENETIQUE BACTERIENNE

GENETIQUE BACTERIENNE 3eme année médecine 2015-2016 GENETIQUE BACTERIENNE Dr LOUAIL/OUKID 1 OBJECTIFS DU COURS Connaitre l'object d étude de la génétique bactérienne. Définir la mutation et cité ces propriété,et ces conséquences

Plus en détail

1. Mise en évidence de complémentation entre mutants de phénotypes différents.

1. Mise en évidence de complémentation entre mutants de phénotypes différents. 1 ére partie Du génome aux phénotypes : comment les caractères héréditaires sont-ils contrôlés? ou le gène est une unité de fonction qui peut muter. Chapitre 7 : Lorsque deux mutants développent un même

Plus en détail

TP3. Comprendre l apparition d un caractère nouveau.

TP3. Comprendre l apparition d un caractère nouveau. TP3 Comprendre l apparition d un caractère nouveau. Lycée E. Delacroix 1 ère S Programme 2011 Deux boîtes de Pétri à J+7 présentant des colonies de levures A gauche, boîte non soumise aux UV après ensemencement,

Plus en détail

Exposé réalisé par: Afrouch Rajae, Hassanaïn Imane,

Exposé réalisé par: Afrouch Rajae, Hassanaïn Imane, Laboratoire de Microbiologie et Biologie Moléculaire Université Mohamed V - Agdal Faculté des Sciences B.P. 1014 - Rabat - MAROC Filière SVI - S6 Module de Génétique et Biologie Moléculaire M21 Elément

Plus en détail

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE CHAPITRE 2 VARIABILITE GENETIQUE ET MUTATION DE L ADN I. LES MUTATIONS : DES MODIFICATIONS SPONTANEES DE L ADN TD : voir Annexe 1 Dans

Plus en détail

Chapitre VI : Génétique Bactérienne

Chapitre VI : Génétique Bactérienne Chapitre VI : Génétique Bactérienne La biologie moléculaire est née dans les laboratoires de microbiologistes étudiant des virus et des bactéries telles que E.coli. Ce sont des expériences avec des virus

Plus en détail

Génétique bactérienne : les échanges génétiques évolution, plasticité des génomes bactériens

Génétique bactérienne : les échanges génétiques évolution, plasticité des génomes bactériens Génétique bactérienne : les échanges génétiques évolution, plasticité des génomes bactériens L3 Agents infectieux Pr. Marie-Hélène NICOLAS-CHANOINE Bactérie = cellule procaryote Paramètre Protiste supérieurs

Plus en détail

Thème 1 : La Terre dans l Univers, la Vie et l évolution du vivant. Partie 1 : Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique

Thème 1 : La Terre dans l Univers, la Vie et l évolution du vivant. Partie 1 : Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique Thème 1 : La Terre dans l Univers, la Vie et l évolution du vivant Partie 1 : Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique Chapitre 1 : La reproduction conforme de la cellule et la réplication

Plus en détail

Chapitre IV. Les principes de dissection génétique

Chapitre IV. Les principes de dissection génétique Chapitre IV. Les principes de dissection génétique 1 La génétique est aussi une approche expérimentale puissante pour disséquer les fonctions biologiques, cad identifier les gènes et les protéines impliquées

Plus en détail

Biologie cellulaire et moléculaire.

Biologie cellulaire et moléculaire. Chapitre 1 Biologie cellulaire et moléculaire. 1.1 Les cellules procaryotes et les cellules eucaryotes. 1 Un être vivant peut être un organisme : A) péricellulaire. B) pluricellulaire. C) eucaryote. D)

Plus en détail

Chapitre 5 : La «sexualité» des bactéries, transferts horizontaux de gènes

Chapitre 5 : La «sexualité» des bactéries, transferts horizontaux de gènes Microbiologie Chapitre 5 : La «sexualité» des bactéries, transferts horizontaux de gènes Partie 1 : La conjugaison I. Introduction : les transferts horizontaux de gènes Chez les organismes supérieurs,

Plus en détail

Soit l arbre généalogique suivant où I.2 et III.1 présentaient une hémophilie A, maladie qui se transmet selon un mode récessif lié à l X :

Soit l arbre généalogique suivant où I.2 et III.1 présentaient une hémophilie A, maladie qui se transmet selon un mode récessif lié à l X : Question Soit l arbre généalogique suivant où I. et III. présentaient une hémophilie A, maladie qui se transmet selon un mode récessif lié à l X : I II III 3 4 IV 3 4 V Parmi les propositions suivantes,

Plus en détail

Les virus et les bactéries

Les virus et les bactéries Les virus et les bactéries Les bactéries sont des procaryotes. Une cellule procaryote est plus petite et plus simple qu une cellule eucaryote. Les virus sont encore plus petits et plus rudimentaires. Les

Plus en détail

LA CELLULE BACTÉRIENNE

LA CELLULE BACTÉRIENNE Matière: Microbiologie Générale Enseignement commun aux 2ème années de Biologie et d Agronomie Chapitre 2 : LA CELLULE BACTÉRIENNE -LES COMPOSANTS FACULTATIFS 4. Plasmide 5. Endospore Docteur MOUSSI Abdelhamid

Plus en détail

Chapitre 2 : variabilité génétique et mutation de l ADN

Chapitre 2 : variabilité génétique et mutation de l ADN Chapitre 2 : variabilité génétique et mutation de l ADN L ADN est la molécule qui contient l information génétique. Un gène est un fragment d ADN qui code pour un caractère. Il peut exister sous différentes

Plus en détail

COURS VECTEURS DE CLONAGE

COURS VECTEURS DE CLONAGE 1. Propriétés attendues COURS VECTEURS DE CLONAGE Pouvoir se répliquer dans la bactérie : posséder une origine de réplication bactérienne fortement amplifiable : petite taille car la réplication est plus

Plus en détail

Cours n 2. Les 3 domaines du vivant. Marc Prudhomme. Ce travail est largement facilité par l analyse génétique dans le royaume des procaryotes car

Cours n 2. Les 3 domaines du vivant. Marc Prudhomme. Ce travail est largement facilité par l analyse génétique dans le royaume des procaryotes car Cours n 2 Marc Prudhomme Les 3 domaines du vivant Comment observer l apparition l de mutations? Ce travail est largement facilité par l analyse génétique dans le royaume des procaryotes car Gram positif

Plus en détail

TD 3 : LA GÉNÉTIQUE. L Homme possède 46 chromosomes, soit 23 paires de chromosomes.

TD 3 : LA GÉNÉTIQUE. L Homme possède 46 chromosomes, soit 23 paires de chromosomes. TD 3 : LA GÉNÉTIQUE ADN : acide désoxyribonucléique. ARN : acide ribonucléique.! L ADN possède deux brins, l ARN un seul. Ils sont composés de nucléotides eux-même composés d une base azoté, d un sucre,

Plus en détail

Du galactose à la glycolyse. Approche génétique. Intérieur de la cellule

Du galactose à la glycolyse. Approche génétique. Intérieur de la cellule Du galactose à la glycolyse. Approche génétique Perméase Milieu extérieur Intérieur de la cellule Analyse génétique 2 sites mutés 1 souche de levure m5 double mutante [gal-, lys-] Double mutant Quel déterminisme

Plus en détail

Classification des êtres vivants : notion de systématique bactérienne

Classification des êtres vivants : notion de systématique bactérienne Classification des êtres vivants : notion de systématique bactérienne I_ Pourquoi classer les êtres vivants? Le monde vivant est très diversifié, qu'il soit visible ou microscopique. C'est pourquoi une

Plus en détail

Chapitre 3 : L expression du patrimoine génétique

Chapitre 3 : L expression du patrimoine génétique Chapitre 3 : L expression du patrimoine génétique Les allèles des gènes présents dans les populations humaines sont apparus suite à des mutations d allèles préexistant. Ces mutations, transmises, sont

Plus en détail

Stabilité de l'espèce et brassage génétique

Stabilité de l'espèce et brassage génétique (4 semaines) Stabilité de l'espèce et brassage génétique Introduction : Lors de la reproduction sexuée, le génotype est transmis d'une génération à l'autre. Les individus de la génération suivante héritent

Plus en détail

Exercices : Cellule, ADN et division cellulaire

Exercices : Cellule, ADN et division cellulaire Nom : CORRIGÉ Date : Groupe : 32 33 Exercices : Cellule, ADN et division cellulaire 1. Qu est-ce qu un gène? C est un segment d ADN qui contient l information génétique nécessaire pour accomplie une tâche

Plus en détail

QCM. Niveau Première S. Thème 1A : Reproduction conforme de l ADN

QCM. Niveau Première S. Thème 1A : Reproduction conforme de l ADN QCM Niveau Première S Thème 1A : Reproduction conforme de l ADN Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions peuvent être exactes. Répondez

Plus en détail

Stabilité de l'espèce et brassage génétique

Stabilité de l'espèce et brassage génétique (4 semaines) Stabilité de l'espèce et brassage génétique Introduction : Lors de la reproduction sexuée, le génotype est transmis d'une génération à l'autre. Les individus de la génération suivante héritent

Plus en détail

GENETIQUE BACTERIENNE : mise en évidence transformation

GENETIQUE BACTERIENNE : mise en évidence transformation 1 GENETIQUE BACTERIENNE Bactéries très étudiées : - 1928 : mise en évidence transformation - Utilisation des bactéries comme outils multiplication très rapide grand nb d individus dans volume réduit (A.

Plus en détail

Programme de génétique

Programme de génétique Programme de génétique Génétique formelle Génétique humaine Génétique moléculaire Cartographie des gènes humains Cytogénétique Outils du génie génétique Notion du diagnostic génotypique Notion de génétique

Plus en détail

RÉGULATION DE L EXPRESSION DES GÈNES

RÉGULATION DE L EXPRESSION DES GÈNES RÉGULATION DE L EXPRESSION DES GÈNES Comme nous l avons vu, le programme de transcription n est pas fixe. La cellule sait adapter ce programme aux conditions extérieures, au mieux de son économie. Chez

Plus en détail

Chapitre II : La nature du vivant

Chapitre II : La nature du vivant Chapitre II : La nature du vivant Sur la planète Terre il existe une grande diversité d êtres vivants. La Terre s est formée il y a 4,5 milliards d années bien avant que les premiers êtres vivants apparaissent.

Plus en détail

Correction des exercices de génétique : GENOTYPE PHENOTYPE : p

Correction des exercices de génétique : GENOTYPE PHENOTYPE : p Correction des exercices de génétique : GENOTYPE PHENOTYPE : p 189-190-191 Exercice 1 p 189 : définir en une phrase les mots suivants Prédisposition au cancer : possession d allèles qui à l état homozygote

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LES MUTATIONS : ORIGINE DE LA VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE

CHAPITRE 2 : LES MUTATIONS : ORIGINE DE LA VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE CHAPITRE 2 : LES MUTATIONS : ORIGINE DE LA VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE LES DIFFÉRENTS TYPES DE MUTATION Lors de la réplication de l ADN en phase S, les ADN polymérases ajoutent 6,4 milliards de nucléotides (ensemble

Plus en détail

Chapitre 1 Les mutations de l ADN et les duplications de gènes : les moteurs des innovations génétiques

Chapitre 1 Les mutations de l ADN et les duplications de gènes : les moteurs des innovations génétiques 1 La molécule d ADN est apparemment stable mais elle présente une certaine variabilité. Des modifications d ADN créent : - de nouveaux allèles à l origine du polymorphisme génétique et phénotypique des

Plus en détail

Mr. BENSLAMA A. 2016/2017

Mr. BENSLAMA A. 2016/2017 Université Mohamed Khider-Biskra Faculté des sciences exactes et des sciences de la nature et de la vie Département des sciences de la nature et de la vie Génie génétique Mr. BENSLAMA A. 2016/2017 Génie

Plus en détail

CHAPITRE 3 : NUTRITION ET CROISSANCE MICROBIENNE. I) Les besoins nutritifs

CHAPITRE 3 : NUTRITION ET CROISSANCE MICROBIENNE. I) Les besoins nutritifs CHAPITRE 3 : NUTRITION ET CROISSANCE MICROBIENNE I) Les besoins nutritifs La nutrition est un paramètre permettant l étude de bactéries. Leurs sources sont variables dans la nature, on peut observer des

Plus en détail

QCM supplémentaire n 2 - Correction

QCM supplémentaire n 2 - Correction QUESTION N 1 Les agents mutagènes : A) - peuvent provoquer des modifications de la séquence nucléotidique de l'adn B) - sont sans effet sur les cellules somatiques C) - augmentent la fréquence des mutations

Plus en détail

EXPRESSION, STABILITÉ ET VARIATION DU PATRIMOINE GÉNÉTIQUE

EXPRESSION, STABILITÉ ET VARIATION DU PATRIMOINE GÉNÉTIQUE Première S - Cours 1 suite EXPRESSION, STABILITÉ ET VARIATION DU PATRIMOINE GÉNÉTIQUE III. Relations complexes entre génotype et phénotype : 1 ) Les différentes échelles d un phénotype : Rappel : Le génotype

Plus en détail

Bactéries E. Coli avec facteur de. résistance

Bactéries E. Coli avec facteur de. résistance 10.12.07-1 - Bactéries E. Coli avec facteur de résistance 10.12.07-2 - But de l expérience : Pendant cette expérience nous allons tester la résistance de la bactérie E. Coli (Escherichia Coli) mâle, femelle,

Plus en détail

FEUILLE REPONSE A RENDRE AVEC LA COPIE : NOM : PARTIE 1 : MAITRISE DES CONNAISSANCES QCM : 8 points

FEUILLE REPONSE A RENDRE AVEC LA COPIE : NOM : PARTIE 1 : MAITRISE DES CONNAISSANCES QCM : 8 points FEUILLE REPONSE A RENDRE AVEC LA COPIE : NOM : PARTIE 1 : MAITRISE DES CONNAISSANCES QCM : 8 points 1. Une mutation décalante par délétion est une mutation qui : enlève un nucléotide de l ARN messager

Plus en détail

L3 BCP, GENETIQUE-TD. Exercice H1. Tous les exercices doivent être préparés avant les TD.

L3 BCP, GENETIQUE-TD. Exercice H1. Tous les exercices doivent être préparés avant les TD. L3 BCP, GENETIQUE-TD Tous les exercices doivent être préparés avant les TD. Le cours de génétique reprend les bases des enseignements de génétique de L1 ou L2. Pour suivre correctement les cours assurez-vous

Plus en détail

LA TERRE DANS L UNIVERS, la vie et l évolution du vivant

LA TERRE DANS L UNIVERS, la vie et l évolution du vivant Thème 1 A Chapitre LA TERRE DANS L UNIVERS, la vie et l évolution du vivant (5 semaines) EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE Introduction : Les cellules de l'organisme, à l'exception

Plus en détail

MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES

MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES Procaryotes et Eucaryotes Virus Bactéries Champignons Bactéries Non pathogènes Pathogènes Pathogènes par opportunisme Infection Infection

Plus en détail

Séance 2 Cellule eucaryote et cellule procaryote

Séance 2 Cellule eucaryote et cellule procaryote Séance 2 Cellule eucaryote et cellule procaryote Activité 1 Caractéristiques des cellules eucaryotes et procaryotes Observer et caractériser les cellules eucaryotes et procaryotes. Cellule eucaryote Cellule

Plus en détail

Génie génétique et biotechnologie

Génie génétique et biotechnologie Génie génétique et biotechnologie Acides nucléiques (rappel) Transcription ADN ARNm Traduction protéines Nucléotides Acides aminés Acides nucléiques Nucléotides : Gr. Phosphate Campbell 2 e edition, fig.

Plus en détail

Thème 3 : Génétique et évolution : Rappel des acquis de génétique : Centromère

Thème 3 : Génétique et évolution : Rappel des acquis de génétique : Centromère Thème 3 : Génétique et évolution : Rappel des acquis de génétique : I) les chromosomes et leur devenir pendant la mitose. Un caryotype = ensemble ordonné de chromosomes Une paire de chromosomes homologues

Plus en détail

ANALYSE GENETIQUE ET MUTATIONS

ANALYSE GENETIQUE ET MUTATIONS ANALYSE GENETIQUE ET MUTATIONS I. RAPPELS DE BIOLOGIE MOLECULAIRE L étude des organismes présentant des mutations permet la compréhension de phénomènes physiologiques : en effet, en étudiant un organisme

Plus en détail

CHAPITRE 1 : Des mécanismes liés à la reproduction à l origine de la diversité génétique... 2

CHAPITRE 1 : Des mécanismes liés à la reproduction à l origine de la diversité génétique... 2 Table des matières CHAPITRE 1 : Des mécanismes liés à la reproduction à l origine de la diversité génétique... 2 I- Déroulement de la méiose, division permettant de produire des gamètes... 4 II Une diversité

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Centres étrangers

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Centres étrangers Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Centres étrangers BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

Plus en détail

Chap.2 : Les chromosomes et l information génétique

Chap.2 : Les chromosomes et l information génétique Chap.2 : Les chromosomes et l information génétique Les acquis : Chaque individu présente les caractères de l'espèce avec des variations qui lui sont propres. C'est le résultat de l'expression de son programme

Plus en détail

* Des mutations qui arrivent spontanément et de façon inévitable. * Le brassage génétique qui a lieu au cours de la méiose.

* Des mutations qui arrivent spontanément et de façon inévitable. * Le brassage génétique qui a lieu au cours de la méiose. Causes de variations génétiques : * Des mutations qui arrivent spontanément et de façon inévitable. * Le brassage génétique qui a lieu au cours de la méiose. * Le cycle parasexué Les mutations spontannées

Plus en détail

Thème 1 : La Terre dans l Univers, la Vie et l évolution du vivant. Partie 1 : Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique

Thème 1 : La Terre dans l Univers, la Vie et l évolution du vivant. Partie 1 : Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique Thème 1 : La Terre dans l Univers, la Vie et l évolution du vivant Partie 1 : Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique Chapitre d introduction : Rappels Rappels : Les chromosomes présents

Plus en détail

Conclusion de la 3 ème partie.

Conclusion de la 3 ème partie. Conclusion de la 3 ème partie. Le terme «adaptation» recouvre donc deux catégories de phénomènes radicalement différents. Au niveau d un individu, on peut dire qu il est capable d affronter les conditions

Plus en détail

QCM «Stabilité et variabilité des génomes et évolution» 1. Au cours du cycle sexuel de tous les êtres vivants à reproduction sexuée : A- Le caryotype

QCM «Stabilité et variabilité des génomes et évolution» 1. Au cours du cycle sexuel de tous les êtres vivants à reproduction sexuée : A- Le caryotype QCM «Stabilité et variabilité des génomes et évolution» 1. Au cours du cycle sexuel de tous les êtres vivants à reproduction sexuée : A- Le caryotype des cellules somatiques de l espèce est toujours conservé.

Plus en détail

DS n 2 : Expression de l information génétique, réplication de l'adn et hérédité

DS n 2 : Expression de l information génétique, réplication de l'adn et hérédité DS n 2 : Expression de l information génétique, réplication de l'adn et hérédité I. La cellule 2 µm ------------- Dessin d une cellule animale I.1. Légender la cellule sur le polycopié. I.2. Retrouver

Plus en détail

ANNATUT. [Année ] Qcm issus des Tutorats. Correction détaillée

ANNATUT. [Année ] Qcm issus des Tutorats. Correction détaillée ANNATUT [Année 2012-2013] Qcm issus des Tutorats Correction détaillée SOMMAIRE 1. QCM Mixtes... 3 Correction :... 6 Le tutorat est gratuit. Toute reproduction ou vente sont interdites. Page 2 sur 7 2011

Plus en détail

Les antibiotiques. Découverte de la pénicilline en 1928 par A. Fleming

Les antibiotiques. Découverte de la pénicilline en 1928 par A. Fleming Les antibiotiques Définition complète (du grec anti, contre et bios, la vie) Tout composé chimique, élaboré par un morganisme ou produit par synthèse, dont l'activité thérapeutique se manifeste à très

Plus en détail

Les Mécanismes de transcription dans E. coli par Stéphanie Monnet

Les Mécanismes de transcription dans E. coli par Stéphanie Monnet Les Mécanismes de transcription dans E. coli par Stéphanie Monnet Professeur accompagnant : M. Dominique Belin Problème posé : Le but du projet était de se pencher sur l analyse de l ADN plasmidique, ADN

Plus en détail

Thème 1 thème 1A expression, stabilité et variation du patrimoine génétique RAPPELS

Thème 1 thème 1A expression, stabilité et variation du patrimoine génétique RAPPELS Thème 1 thème 1A expression, stabilité et variation du patrimoine génétique RAPPELS Cellule Toutes les cellules possèdent un ou des chromosomes qui renferment l information génétique et sont constituées

Plus en détail

Quelques définitions et notions génétiques pour commencer

Quelques définitions et notions génétiques pour commencer La CODOMINANCE le phénotype de l hétérozygote est intermédiaire entre les phénotypes des deux homozygotes, et on a 1 génotype = 1 phénotype Quelques définitions et notions génétiques pour commencer Le

Plus en détail

Le brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique. La méiose et le brassage chromosomique lors de la formation des gamètes

Le brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique. La méiose et le brassage chromosomique lors de la formation des gamètes Le brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique! PLAN 1 La méiose et le brassage chromosomique lors de la formation des gamètes A) La méiose formation de quatre gamètes : cellules haploïdes

Plus en détail

Devoir à la maison n 8 Classe de Terminale S

Devoir à la maison n 8 Classe de Terminale S Devoir à la maison n 8 Classe de Terminale S Stabilité et variabilité des génomes et évolution Partie I : Les individus atteints de trisomie 21 présentent dans leur caryotype trois chromosomes 21 au lieu

Plus en détail

Cours de Biologie moléculaire de Licence professionnelle 2011

Cours de Biologie moléculaire de Licence professionnelle 2011 Cours de Biologie moléculaire de Licence professionnelle 2011 Sommaire 1. Introduction 2.1. La structure de l ADN 2.2. La structure de l ARN 2.3. Du gène à la protéine 2.3.1. La réplication 2.3.2. La transcription

Plus en détail

Exercices de génétique et correction.

Exercices de génétique et correction. Exercices de génétique et correction. Exercice 1 À partir du document proposé et de vos connaissances, expliquez la diversité génétique des individus obtenus à l issue du deuxième croisement. Vos explications

Plus en détail

GENETIQUE BACTERIENNE

GENETIQUE BACTERIENNE GENETIQUE BACTERIENNE I. Définitions I.1. Gène Un gène est un segment d'adn dans lequel la séquence de bases nucléotidiques détermine: - par transcription, la séquence de bases dans une molécule d'arnm,

Plus en détail

Polytech UEF1. BONCOMPAGNI Éric MCU - Univ. Nice Sophia Antipolis Site WEB : sites.unice.fr/eb. Outils moléculaires pour l analyse des génomes

Polytech UEF1. BONCOMPAGNI Éric MCU - Univ. Nice Sophia Antipolis Site WEB : sites.unice.fr/eb. Outils moléculaires pour l analyse des génomes Polytech UEF1 BONCOMPAGNI Éric MCU - Univ. Nice Sophia Antipolis Site WEB : sites.unice.fr/eb Outils moléculaires pour l analyse des génomes Cloner des séquences d intérêt Le clonage d une séquence But

Plus en détail

UNITÉ ET DIVERSITÉ DES ÊTRES HUMAINS

UNITÉ ET DIVERSITÉ DES ÊTRES HUMAINS 13H conseillées : 8H00, TP1, TP2, TP3, TP4, CNT1, CNT2 3e_svt_chp_01_Unité et diversité des êtres humains.doc 1/8 PARTIE A UNITÉ ET DIVERSITÉ DES ÊTRES HUMAINS Livre p. 8 et 9 3e_svt_chp_01_Unité et diversité

Plus en détail

Chapitre D. (ancien programme) (Nouveau programme)

Chapitre D. (ancien programme) (Nouveau programme) Chapitre D LA COMPLEXITE DES RELATIONS ENTRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT (ancien programme) DES GENES A LA REALISATION DES GENOTYPES (Nouveau programme) 1 Au cours du Chapitre A, nous avons vu que

Plus en détail

Analyse génétique chez Caenorhabditis elegans

Analyse génétique chez Caenorhabditis elegans Analyse génétique chez Caenorhabditis elegans Qu est ce que le nématode C. elegans? Génétique de C. elegans Analyse génétique chez C. elegans Anatomie de C. elegans L hermaphrodite 1 mm http://www.wormatlas.org/

Plus en détail

Indications de correction exercices du chapitre 7

Indications de correction exercices du chapitre 7 RI 2 RÉIVSIR Indications de correction exercices du chapitre ➊ a) L R messager est : l acide désoxyribonucléique messager l acide ribonucléique messager une molécule constituée de deux brins de nucléotides

Plus en détail

Chapitre 3 : La cellule bactérienne, génétique et synthèse protéique

Chapitre 3 : La cellule bactérienne, génétique et synthèse protéique Chapitre 3 : La cellule bactérienne, génétique et synthèse protéique Attention, ce cours suppose la connaissance de notions de base en génétique, notamment les notions de transcription, traduction ainsi

Plus en détail

La mucoviscidose est une maladie génétique fréquente, provoquée par la mutation d un gène qui est présent sous cette forme chez une personne sur 40.

La mucoviscidose est une maladie génétique fréquente, provoquée par la mutation d un gène qui est présent sous cette forme chez une personne sur 40. CHAPITRE 5 : Variation génétique et santé (Le patrimoine génétique et le développement d une maladie ; les variations du génome et le développement d une maladie) Introduction : Le phénotype d un individu

Plus en détail

X- Rôles multiples de l ARN. A- L ARN catalytique

X- Rôles multiples de l ARN. A- L ARN catalytique X- Rôles multiples de l ARN A- L ARN catalytique ! Seules les protéines ont une activité catalytique : idée profondément ancrée en biochimie! Arguments Structures tridimensionnelles variées Diversité chaînes

Plus en détail

CARACTERES, PROGRAMME GENETIQUE ET UNICITE DES INDIVIDUS. Fécondation : union spz et ovule = cellule-œuf qui en se divisant donnera 1 individu.

CARACTERES, PROGRAMME GENETIQUE ET UNICITE DES INDIVIDUS. Fécondation : union spz et ovule = cellule-œuf qui en se divisant donnera 1 individu. CARACTERES, PROGRAMME GENETIQUE ET UNICITE DES INDIVIDUS RAPPEL : Test Oral : correction ; Fécondation : union spz et ovule = cellule-œuf qui en se divisant donnera 1 individu. Comment expliquer les ressemblances

Plus en détail

L2 Microbiologie, TD06 Nutrition et croissance des bactéries

L2 Microbiologie, TD06 Nutrition et croissance des bactéries # Andrew Tolonen (atolonen@genoscope.cns.fr) # avril 2014 L2 Microbiologie, TD06 Nutrition et croissance des bactéries Exercice 1 : les phrases suivantes sont-elles vraies ou fausses? A- le terme auxotrophe

Plus en détail

LV312 Génétique et Biologie Moléculaire I 1 ère session-26 mai 2009 CORRIGE

LV312 Génétique et Biologie Moléculaire I 1 ère session-26 mai 2009 CORRIGE LV312 Génétique et Biologie Moléculaire I 1 ère session-26 mai 2009 CORRIGE Sujet de Génétique- Durée conseillée : 1h- Sans document ni calculatrice- Les téléphones portables doivent être éteints. Vos

Plus en détail

Cours 2. Fin de la microscopie + Manipulation des cellules et Analyse du contenu cellulaire.

Cours 2. Fin de la microscopie + Manipulation des cellules et Analyse du contenu cellulaire. Cours 2 Fin de la microscopie + Manipulation des cellules et Analyse du contenu cellulaire. By Alexis & Michaël Tutorat Niçois 2012-2013 1 Plan Partie 1 : Suite et Fin de la microscopie I. Microscopie

Plus en détail

Lycée Français Charles de Gaulle Bangui République Centrafricaine

Lycée Français Charles de Gaulle Bangui République Centrafricaine Lycée Français Charles de Gaulle Bangui République Centrafricaine Institut de formation enregistrée sous le n 91-30-02163-30 Homologation 12-007 par le CNB Centre d innovation en Sciences de la Vie Agrément

Plus en détail

- CHAPITRE 2 : Diversification génétique et diversification des êtres vivants

- CHAPITRE 2 : Diversification génétique et diversification des êtres vivants - CHAPITRE 2 : Diversification génétique et diversification des êtres vivants CHAPITRE 1A2 : DIVERSIFICATION GENETIQUE ET DIVERSIFICATION DES ETRES VIVANTS LES ACQUIS A MAITRISER POUR BIEN ABORDER LE THEME

Plus en détail

V-2-2- Les éléments mobiles ou éléments transposables

V-2-2- Les éléments mobiles ou éléments transposables V-2-2- Les éléments mobiles ou éléments transposables Ce sont des séquences d ADN qui peuvent se déplacer d un endroit à un autre du génome. Ce déplacement est dit transposition. L ADN qui contient l élément

Plus en détail

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20)

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) durée Durée : 2 heures. heures. SUJET I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) Veuillez reporter sur votre copie d'examen le numéro de la question et répondez de façon précise en

Plus en détail

Chap2 : Parenté et diversité des organismes vivants

Chap2 : Parenté et diversité des organismes vivants Introduction : Chap2 : Parenté et diversité des organismes vivants La biodiversité actuelle est le fruit de l évolution : toutes les espèces actuelles et fossiles ont pour origine les 1ères formes de vie

Plus en détail

Non-disjonction des chromatides d un des chromosomes X lors d une mitose, précocément durant l embryogénèse (stade avec ~100 cellules).

Non-disjonction des chromatides d un des chromosomes X lors d une mitose, précocément durant l embryogénèse (stade avec ~100 cellules). Examen écrit de Génétique Générale. Le 22 janvier 2014 Nom et prénom: Première partie. Répondez brièvement sur les feuilles de questions. Question 1. (0,5 point) Lors de l analyse du caryotype d une femme,

Plus en détail

Thème 1A-Expression, stabilité et variation du programme génétique

Thème 1A-Expression, stabilité et variation du programme génétique Extrait du bulletin officiel : Thème 1. La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant Thème 1 - A Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique Ce thème s appuie sur les connaissances

Plus en détail

Concept d information génétique au lycée

Concept d information génétique au lycée Concept d information génétique au lycée La place restreinte des connaissances! au collège les connaissances représentent 5 à 11 % du volume des manuels de mathématiques. 4 à 10 % en sciences de la vie

Plus en détail

3 ème année BCG / LMD TD N 1

3 ème année BCG / LMD TD N 1 TD N 1 Soit le brin d ADN monocaténaire : 5 -TACGCCTAGCTTACGCAT-3 - Combien y a-t-il de liaisons phosphodiester dans le brin bicaténaire? - Combien y a-t-il de liaisons hydrogène dans le brin bicaténaire?

Plus en détail

occupent la même position sur des chromosomes homologues et gouvernent une même fonction.

occupent la même position sur des chromosomes homologues et gouvernent une même fonction. glossaire ADN : acide désoxyribonucléique : longue molécule double brin qui porte les gènes, elle est constituée de l enchaînement de nucléotides eux-mêmes constitués d une base (purique ou pyrimidique,

Plus en détail

Thème IA1 Méiose, brassage génétique

Thème IA1 Méiose, brassage génétique Thème IA1 Méiose, brassage génétique et diversité des génomes PROBLÉMATIQUE : Comment la reproduction sexuée assure-t-elle à la fois la stabilité d une espèce et la diversité des individus qui la composent?

Plus en détail

Thème 1A : Expression, stabilité, variation du patrimoine génétique

Thème 1A : Expression, stabilité, variation du patrimoine génétique Thème 1A : Expression, stabilité, variation du patrimoine génétique Introduction: Des cancérologues veulent stocker les cellules souches des ouvriers de Fukushima Le Monde.fr avec AFP 15.04.2011 Virginie

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DES GENES HUMAINS

CARTOGRAPHIE DES GENES HUMAINS CARTOGRAPHIE DES GENES HUMAINS Introduction Avant de savoir quelle est la fonction d un gène et comment les produits de plusieurs gènes pouvaient interagir dans la réalisation d un phénomène Le généticien

Plus en détail

Thème 2 : La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant, une planète habitée

Thème 2 : La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant, une planète habitée Thème 2 : La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant, une planète habitée Chapitre 2 : La nature du vivant, unité structurale et chimique Quelles sont les caractéristiques communes aux vertébrés

Plus en détail