RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD»"

Transcription

1 RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD» OMEDIT Haute-Normandie Octobre 2014 Dr M. Lefebvre-Caussin, Dr D. Monzat, Pr J. Doucet, Dr A. Breteau, N. Henry, Groupe de travail «EHPAD» OMEDIT HN

2 CONTEXTE Cette enquête a été réalisée par le groupe de travail pluriprofessionnel de l OMEDIT HN, composé de professionnels de santé intervenant en EHPAD Le questionnaire a été construit en plusieurs volets en fonction des différents intervenant en EHPAD : IDE Médecins coordonnateurs Médecins traitants Pharmaciens hospitaliers () Pharmaciens officinaux () L objectif est d identifier les difficultés ressenties des différents professionnels les uns envers les autres afin de dégager des axes possibles d amélioration autour de la sécurisation du circuit du médicament Les graphiques présentant les résultats ont été réalisés pour des questions pour lesquelles il existait un écart important entre les réponses des et celles des EHPAD sans PUI. Ils n ont pas pour objectif de valorisé un système par rapport à l autre, mais de montrer que les difficultés et problèmes rencontrés sont différents selon les organisations

3 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 34 EHPAD ont répondu 21 EHPAD autonomes, 13 rattachés à un ES Nb de lits : de 24 à 250 Présence d un médecin co dans 81% des cas 5 des EHPAD disposent d une PUI 33% des EHPAD déclarent avoir un pharmacien référent 21 EHPAD autonomes 4 (24%) disposent d une PUI Présence d un médecin co dans 85% des cas Nb de médecins hospitaliers intervenants dans l EHPAD: de 0 à 3 Nb de médecins traitants intervenants dans l EHPAD : de 0 à 48 Nombre d officines fournissant les traitements aux résidents de l EHPAD : de 0 (avec PUI) à EHPAD rattachées à un ES Présence d un médecin co dans 73% des cas Nb de médecins hospitaliers intervenants dans l EHPAD: de 1 à 5 Nb de médecins traitants intervenants l EHPAD : de 0 à 14

4 IDE Nombre d IDE ayant répondu : de 24 à 32 en fonction des questions Points positifs concernant: Médecins traitants : Disponibilité et déplacement en cas de besoin Programmation des visites (59%) Dossiers médicaux complétés Pharmacie : Communication Délai de livraison des médicaments Information donnée si substitution de médicament Erreurs de dosage à la livraison peu fréquentes

5 IDE Points négatifs concernant: Prescription: Utilisation de l outil informatique par les médecins traitants % 5 79% 25% 25% Prescriptions téléphoniques et prescriptions faxées Prescriptions réalisées sans voir le patient Retranscription des prescriptions sur document de synthèse ou dans outil informatique (+++ ) Participation des médecins traitants aux réunions organisées dans l EHPAD: Peu de participation

6 MÉDECINS COORDONNATEURS Nombre de med. Co. ayant répondu : de 15 à 25 en fonction des questions Points positifs concernant: Pharmacie : Contact Peu de problèmes de livraison en cas d urgence Médecins traitants Communication Application des protocoles de l EHPAD Renseignements des dossiers médicaux

7 MÉDECINS COORDONNATEURS Points négatifs concernant: Pharmacie: Implication dans le circuit du médicament de l EHPAD Alertes sur les IM Conseils sur les traitements 10 5 Le pharmacien s'implique dans le circuit du médicament 67% 47% Alertes sur les IM Conseils thérapeutiques % 3 13% % 11% 89% 2

8 MÉDECINS COORDONNATEURS Points négatifs concernant : Médecins traitants : Prescription : Retranscription des prescriptions dans l outil informatique Prescription à la demande du généraliste Discussion des prescriptions avec les médecins généralistes Retranscription dans le logiciel informatique 54% 34% 8% 66% 38% Discussion des prescriptions non conformes avec les médecins traitants 58% 23% 14% 69% 28% 8%

9 MÉDECINS COORDONNATEURS Points négatifs concernant : Médecins traitants : Prescription : Réévaluation des traitements au long cours (31%) Respect de la liste préférentielle de l EHPAD Respect de la liste préférentielle établie dans l'ehpad 57% 29% 10 14% Peu de participation des médecins traitants aux réunions de l EHPAD Planification des visites

10 MÉDECINS TRAITANTS Nombre de médecins traitants ayant répondu : de 15 à 25 en fonction des questions Points positifs concernant: IDE : Disponibilité Médecin coordonnateur : Communication Disponibilité 5 45% 4 35% 3 25% 2 15% 1 5% Disponibilité du médecin coordonnateur 4 21% 2 36% 43% 4 Gestion des patients en soins palliatifs Équipes mobiles de soins palliatifs Prise en charge des troubles liés à la démence

11 MÉDECINS TRAITANTS Points négatifs concernant : Utilisation du logiciel informatique Connaissance du logiciel informatique de l'ehpad Rencontrez-vous des difficultés à utiliser le logiciel informatique % 14% 11% 85% 65% EHPAD avec PUI EHPAD sans PUI % 26% 33% 33% 25% Utilisez-vous souvent le logiciel informatique pour prescrire % 27% 27% 36% 12% Jamais + Rarement Parfois Souvent+toujours

12 MÉDECINS TRAITANTS Points négatifs concernant : Demande de conseils auprès du médecin co. Livret thérapeutique adapté à la pratique (n=11) Demande de conseils auprès du médecin 63% 23% Livret thérapeutique adapté à la pratique co. 76% 69% % 4 33% 33% 33% 3 13% 13% 13% 8% 2 1 Participation aux réunion de l EHPAD

13 PHARMACIENS HOSPITALIERS Nombre de pharmaciens hospitaliers ayant répondu : de 8 à 14 en fonction des questions Points positifs concernant: Contact avec médecins libéraux Prescriptions hors-livret peu fréquentes Accès à l ensemble des prescriptions du résident Stock de médicaments en cas d urgence Pas de retranscription dans l informatique Discussion de l analyse pharmaceutique avec IDE/Med co. Discussion de l'analyse pharmaceutique avec IDE/Med co. 36% 7% Jamais-rarement Parfois Souvent-toujours 57%

14 PHARMACIENS HOSPITALIERS Points négatifs concernant: Prescription de médicaments non remboursés ou non agréés aux collectivités Préparation des piluliers Discussion de l analyse pharmaceutique Préparation de piluliers pour l'ehpad 5 8% 42% Jamais Parfois Toujours

15 PHARMACIENS D OFFICINE Nombre de pharmaciens d officine ayant répondu : de 8 à 12 en fonction des questions Peu de participation - Biais de recrutement Points positifs concernant: Communication avec médecins traitants, médecins co. et IDE Pharmaciens référents (discordance avec les résultats de la partie «renseignements généraux») Discussion de l analyse pharmaceutique avec IDE/med. Co (réponse divergente de la réponse des med co.) Renouvellement des ordonnances anticipé délais compatibles avec l activité Préparation des piluliers : 6 officines/10 ayant répondu préparent des piluliers 2 officines/3 ayant répondu préparent les piluliers dans l EHPAD, 1 officine prépare les piluliers dans l officine

16 CONCLUSIONS : AXES DE TRAVAIL Partage d outils préalablement discutés Informatisation Livret thérapeutique Analyse pharmaceutique Ré-évaluation des traitements concertée autour des patients

ETAPES 1. Prescription : ensemble de traitement a administrer Modification de prescription : molecule,, posologie, galénique, horaire.

ETAPES 1. Prescription : ensemble de traitement a administrer Modification de prescription : molecule,, posologie, galénique, horaire. INTRODUCTION Autour du patient Finalité: administrer le bon médicament, a la bonne dose, au bon moment, au bon patient et dans de bonnes conditions Règlementation Code de la sante publique Arrêté du 31

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT ET DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES :

ETAT DES LIEUX DE LA SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT ET DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES : ETAT DES LIEUX DE LA SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT ET DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES : ENQUETE DANS LES ETABLISSEMENTS D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES (EHPAD) EN REGION BRETAGNE Enquête

Plus en détail

De la prescription à la surveillance en gériatrie : quels outils?

De la prescription à la surveillance en gériatrie : quels outils? De la prescription à la surveillance en gériatrie : quels outils? Dr Lefebvre-Caussin Marie, OMEDIT HN Dr Monzat Doreya, OMEDIT HN Dr Bouglé Céline, OMEDIT BN L OMEDIT, ses rôles et ses missions Qu est-ce

Plus en détail

Quel apport du numérique pour l administration des médicaments? Commission PA

Quel apport du numérique pour l administration des médicaments? Commission PA Quel apport du numérique pour l administration des médicaments? 09 09 2015 Commission PA 1 Rappel des constats 30% d erreur toutes étapes confondues en EHPAD de la prescription à la délivrance,la préparation,

Plus en détail

Plan d actions d amélioration de la prise en charge médicamenteuse au sein des EHPAD en Ile-de-France

Plan d actions d amélioration de la prise en charge médicamenteuse au sein des EHPAD en Ile-de-France Plan d actions d amélioration de la prise en charge médicamenteuse au sein des EHPAD en Ile-de-France Laëtitia BONNEAU Chef de projet - Cellule Politique régionale du médicament et des produits de santé

Plus en détail

ARRÊTÉ du. Vu le code de la santé publique, notamment son article L ;

ARRÊTÉ du. Vu le code de la santé publique, notamment son article L ; RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la santé et des sports NOR : ARRÊTÉ du relatif à la convention conclue entre un établissement mentionné au 6 du I de l article L. 312-1 du code de l action sociale et

Plus en détail

Journée des Référents Antibiotiques - 4 Mai Vannes

Journée des Référents Antibiotiques - 4 Mai Vannes Retour d expérience Rôle du Pharmacien dans la politique de bon usage des antibiotiques Centre Hospitalier Saint Méen-Le-Grand Centre Hospitalier Montfort-Sur-Meu Journée des Référents Antibiotiques -

Plus en détail

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015 Forum HAD organisé par l ARS Poitou Charentes Poitiers le 5 novembre 2015 Intervention Mode d organisation de l HAD Intervenants Dr Nelly GRIMAUD, Médecin de l HAD Mutualiste 16 Ludovic GERBOU, IDE Libéral

Plus en détail

Rôle du pharmacien référent et organisation du circuit du médicament dans les EHPAD sans PUI

Rôle du pharmacien référent et organisation du circuit du médicament dans les EHPAD sans PUI Rôle du pharmacien référent et organisation du circuit du médicament dans les EHPAD sans PUI Présentation de l URPS Pharmaciens de Lorraine Organisation représentative des pharmaciens d officine prévue

Plus en détail

Groupe de travail EHPAD : travaux en cours et perspectives E L I S E R E M Y P H A R M A C I E N C O O R D O N N A T E U R

Groupe de travail EHPAD : travaux en cours et perspectives E L I S E R E M Y P H A R M A C I E N C O O R D O N N A T E U R Groupe de travail EHPAD : travaux en cours et perspectives OMEDIT HAUTE -NORMANDIE E L I S E R E M Y P H A R M A C I E N C O O R D O N N A T E U R GT EHPAD GT EHPAD depuis septembre 2011 EHPAD avec et

Plus en détail

Projet d évaluation «SECURISATION DU CIRCUIT DU MEDICAMENT» Groupe de travail «Démarche Qualité»

Projet d évaluation «SECURISATION DU CIRCUIT DU MEDICAMENT» Groupe de travail «Démarche Qualité» Projet d évaluation «SECURISATION DU CIRCUIT DU MEDICAMENT» Groupe de travail «Démarche Qualité» Rédaction : Avril 2006 Version définitive : Août 2006 1 . FICHE D EVALUATION PRESCRIPTION Liste des prescripteurs

Plus en détail

Thérapeutiques orales en Hémato-Oncologie : à partir d une enquête menée auprès des pharmaciens de l Isère, Savoie et Haute-Savoie

Thérapeutiques orales en Hémato-Oncologie : à partir d une enquête menée auprès des pharmaciens de l Isère, Savoie et Haute-Savoie Thérapeutiques orales en Hémato-Oncologie : à partir d une enquête menée auprès des pharmaciens de l Isère, Savoie et Haute-Savoie LES INCONTOURNABLES EN CANCEROLOGIE 08/11/2016 Dr Dominique CHARLETY (Grenoble)

Plus en détail

Evaluation des pratiques professionnelles et des besoins en EHPAD

Evaluation des pratiques professionnelles et des besoins en EHPAD Evaluation des pratiques professionnelles et des besoins en EHPAD RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS 1. Personne remplissant le questionnaire : Nom, Prénom, Fonction, Téléphone, Mail. 2. Nom de l établissement

Plus en détail

Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) COLMAR

Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) COLMAR Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) 68003 COLMAR Plan Présentation du Groupe Hospitalier du Centre Alsace Contexte et objectifs

Plus en détail

Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE

Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE ANNEE : Code d'identification RAMEHPAD de votre établissement 5 Présentation de l'établissement Médecin coordonnateur Richard FASQUELLE Nombre de lits autorisés

Plus en détail

Conciliation médicamenteuse. Journées régionales OMEDIT N-A 19 JUIN 2017

Conciliation médicamenteuse. Journées régionales OMEDIT N-A 19 JUIN 2017 Conciliation médicamenteuse Journées régionales OMEDIT N-A 19 JUIN 2017 Pourquoi pratiquer la conciliation médicamenteuse? Le médicament = 2ème cause d événements indésirables graves (EIG) évitables liés

Plus en détail

Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse en

Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse en Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse en EHPAD Charleville-Mézières 3 octobre 2013 Dominique Hettler Pharmacien Coordonnateur OMéDIT Rappels Iatrogénie «Toute pathologie d origine médicale

Plus en détail

La Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD

La Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD + La Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Thèse professionnelle Mastère en Management de la santé et des industries pharmaceutiques Maxime Camguilhem Promotion 3 2008-2009 18

Plus en détail

pharmaceutique informatisé

pharmaceutique informatisé Actualités s des EHPAD forfait médicaments, m dossier pharmaceutique informatisé Pr Philippe ARNAUD Hôpital Bichat Groupe hospitalier Universitaire Paris Nord val de Seine ABCPH_28 septembre 2012 Personnes

Plus en détail

Circuit du médicament en EHPAD sans PUI

Circuit du médicament en EHPAD sans PUI Réunions Qualité Efficience 18 et 20 juin 2014 Nantes et Angers Circuit du médicament en EHPAD sans PUI Résultats du benchmarking Mars 2014 Contexte Mise à disposition d un outil commun au sein de la région

Plus en détail

Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR

Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR 1 A S S O C I A T I O N H O S P I T A L I E R E S A I N T - J O S E P H ( 4 3 ) : C E N T R E

Plus en détail

Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD

Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD 1 Déclaration de conflits d intérêt réels ou potentiels Nom du conférencier: Dr Marie PECHARD Je n ai aucun conflit d intérêt réel ou potentiel en lien avec

Plus en détail

Présentation OMéDIT Haute-Normandie. Missions et organisation

Présentation OMéDIT Haute-Normandie. Missions et organisation Présentation OMéDIT Haute-Normandie Missions et organisation 2ème journée régionale de formation et d information destinée aux EHPAD 18 novembre 2010 Définition Observatoire régional des Médicaments, des

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE FRANÇOIS 1 ER. 12 Rue François 1 er Saint-Dizier ET DE LA

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE FRANÇOIS 1 ER. 12 Rue François 1 er Saint-Dizier ET DE LA ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CLINIQUE FRANÇOIS 1 ER 12 Rue François 1 er 52100 Saint-Dizier ET DE LA CLINIQUE DE LA RENAISSANCE 41 43 Rue du Bac 51300

Plus en détail

Prise en charge des patients sous chimiothérapie orale. MikaëlDAOUPHARS, Valentin JORET 4 novembre 2014, Rouen

Prise en charge des patients sous chimiothérapie orale. MikaëlDAOUPHARS, Valentin JORET 4 novembre 2014, Rouen Volet Médicament : Prise en charge des patients sous chimiothérapie orale MikaëlDAOUPHARS, Valentin JORET 4 novembre 2014, Rouen Partage d expérience : un pharmacien d officine Par Valentin JORET, pharmacien

Plus en détail

Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile?

Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile? JOURNEE D ECHANGE 20 janvier 2017 Session 2 COMMENT INNOVER ET INTERAGIR AVEC SON ECOSYSTEME? Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile? Mme M-Hélène

Plus en détail

EPP Prescription/Réevaluation. GT EHPAD OMEDIT de Haute Normandie CÉLINE BOREL, CLAIRE BERGE-BOUCHARA, ANAIS BRETEAU, ELISE REMY, JEAN DOUCET

EPP Prescription/Réevaluation. GT EHPAD OMEDIT de Haute Normandie CÉLINE BOREL, CLAIRE BERGE-BOUCHARA, ANAIS BRETEAU, ELISE REMY, JEAN DOUCET EPP Prescription/Réevaluation des neuroleptiques et antidémentiels GT EHPAD OMEDIT de Haute Normandie CÉLINE BOREL, CLAIRE BERGE-BOUCHARA, ANAIS BRETEAU, ELISE REMY, JEAN DOUCET Contexte Construction de

Plus en détail

CIRCUIT DU MÉDICAMENT : ACTUALITÉ RÉGLEMENTAIRE

CIRCUIT DU MÉDICAMENT : ACTUALITÉ RÉGLEMENTAIRE CIRCUIT DU MÉDICAMENT : ACTUALITÉ RÉGLEMENTAIRE Anne DABADIE, chargée de mission FNEHAD 20 èmes Journées Nationales de l HAD Journée Entre Nous - jeudi 8 décembre 2016 Atelier 2 Points d actualité sur

Plus en détail

Rôle du pharmacien dans la prise. orales : l expérience du réseau du marsan. MP.Brechet, B.Gosselin

Rôle du pharmacien dans la prise. orales : l expérience du réseau du marsan. MP.Brechet, B.Gosselin Rôle du pharmacien dans la prise en charge des chimiothérapies orales : l expérience du réseau du marsan MP.Brechet, B.Gosselin CONTEXTE Contexte réglementaire : Décret «rétrocession» du 15 juin 2004 Décret

Plus en détail

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL Plan de la présentation Préparation de la sortie d un patient hospitalisé Accueil d un patient

Plus en détail

OMEDIT DE HAUTE- NORMANDIE. Bilan des actions 2010

OMEDIT DE HAUTE- NORMANDIE. Bilan des actions 2010 OMEDIT DE HAUTE- NORMANDIE Bilan des actions 2010 Cellule de coordination Pr Jean Doucet (Président) Dr Elise Remy (Pharmacien coordonnateur) Melle Cathy Buquet (Secrétaire) Dr Jean-Louis Grenier (Conseiller

Plus en détail

Prise en charge médicamenteuse : comment concilier autonomie du patient et sécurisation du circuit du médicament?

Prise en charge médicamenteuse : comment concilier autonomie du patient et sécurisation du circuit du médicament? Prise en charge médicamenteuse : comment concilier autonomie du patient et sécurisation du circuit du médicament? Retour d expérience V2010 sur l hôpital de jour de psychiatrie aux Hôpitaux Universitaires

Plus en détail

CONCILIATION EN SSR ET EN EHPAD. Expérience du CH Durécu-Lavoisier de Darnétal

CONCILIATION EN SSR ET EN EHPAD. Expérience du CH Durécu-Lavoisier de Darnétal CONCILIATION EN SSR ET EN EHPAD Expérience du CH Durécu-Lavoisier de Darnétal Contexte de la conciliation en SSR Dossier patient informatisé 2006, Osiris Dossier pharmaceutique Document trajectoire avant

Plus en détail

REGION CHAMPAGNE-ARDENNE

REGION CHAMPAGNE-ARDENNE REGION CHAMPAGNE-ARDENNE Étude n : 1 VALORISATION DES ENQUETES RÉALISÉES ET RETOUR AUX ENQUÊTÉS Clarisse Lefèvre (statisticienne régionale) Restituer l information aux enquêtés sous forme d analyse et

Plus en détail

Plan d actions d amélioration de la prise en charge médicamenteuse au sein des EHPAD en Ile-de-France Présentation globale

Plan d actions d amélioration de la prise en charge médicamenteuse au sein des EHPAD en Ile-de-France Présentation globale 1 Plan d actions d amélioration de la prise en charge médicamenteuse au sein des EHPAD en Ile-de-France Présentation globale Septembre 2017 2 Sommaire Contexte Présentation des résultats de l enquête régionale

Plus en détail

MSP de la Haute Vallée du Thoré. Retour d expérience sur le système d information partagé 03/10/2015

MSP de la Haute Vallée du Thoré. Retour d expérience sur le système d information partagé 03/10/2015 MSP de la Haute Vallée du Thoré Retour d expérience sur le système d information partagé 03/10/2015 L équipe de notre MSP 2 Médecins 7 IDE 1 Kinésithérapeute 3 Pharmaciens 1 Sage Femme 1 Podologue 1

Plus en détail

RETOUR SUR LE PROGRAMME AMI-ALZHEIMER

RETOUR SUR LE PROGRAMME AMI-ALZHEIMER RETOUR SUR LE PROGRAMME AMI-ALZHEIMER 1 2 Pourquoi améliorer la prise en charge médicamenteuse chez les résidents en EHPAD? Les personnes de plus de 65 ans représentent 16 % de la population française

Plus en détail

9 journée Plénière de l OMéDIT: Exemple d Analyse de Risques du Circuit du Médicament

9 journée Plénière de l OMéDIT: Exemple d Analyse de Risques du Circuit du Médicament 9 journée Plénière de l OMéDIT: Exemple d Analyse de Risques du Circuit du Médicament Dr Isabelle HERMELIN-JOBET, pharmacien PH, responsable PUI La Source Mme Nadège TESSIER, Ingénieur Qualité et Gestion

Plus en détail

GT circuit du médicament Bilan RE juin 2016 Doreya Monzat

GT circuit du médicament Bilan RE juin 2016 Doreya Monzat GT circuit du médicament Bilan RE 2015 30 juin 2016 Doreya Monzat 1 Méthodologie d analyse générale Confrontation objectifs 2015 renseignés par les établissements et objectifs 2015 contractualisés Si objectif

Plus en détail

Continuité de la prise en charge thérapeutique: Points de vigilance sur l entrée et la sortie d HAD. C. Champagne ASSAD HAD MP.

Continuité de la prise en charge thérapeutique: Points de vigilance sur l entrée et la sortie d HAD. C. Champagne ASSAD HAD MP. Continuité de la prise en charge thérapeutique: Points de vigilance sur l entrée et la sortie d HAD C. Champagne ASSAD HAD MP. Lemeux ASSAD HAD 17/11/2016 Contexte général de l entrée en HAD L ASSAD HAD

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre Année concernée par le rapport : Médecin coordonnateur : ATTENTION : PRECISER «0» ou «ND» car tout champ vide est analysé comme

Plus en détail

Il était une fois l histoire d un livret

Il était une fois l histoire d un livret Il était une fois l histoire d un livret Conférence régionale des Pharmaciens des EDS de Bretagne Journée régionale du 23 juin 2016 à Pontivy BERTHE-SIMONELLI Sylvaine, Pharmacien, CHS BEGARD SAVARY Lauranne,

Plus en détail

LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE?

LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE? LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE? Marie Josée Augé-Caumon Conseiller USPO 1 ACCÈS DE TOUS À DES SOINS DE QUALITÉ Article 36 I. Les articles

Plus en détail

Lutte contre la iatrogénie médicamenteuse en EHPAD : De nouveaux outils

Lutte contre la iatrogénie médicamenteuse en EHPAD : De nouveaux outils Lutte contre la iatrogénie médicamenteuse en EHPAD : De nouveaux outils 3 e journée Hygiène et gestion des risques en EHPAD ARLIN Pays de la Loire 1 Dr Elise Rochais 9 octobre 2014, Angers Unité de F.

Plus en détail

Evaluation du dépistage et de la prise en compte de l insuffisance rénale dans la prescription médicamenteuse chez le patient âgé.

Evaluation du dépistage et de la prise en compte de l insuffisance rénale dans la prescription médicamenteuse chez le patient âgé. Evaluation du dépistage et de la prise en compte de l insuffisance rénale dans la prescription médicamenteuse chez le patient âgé. Dr GUILLAUMOU (Médecine B) Dr GIRAUDON (Pharmacie) Centre Hospitalier

Plus en détail

Enquête nationale sur le déploiement de la conciliation médicamenteuse dans les établissements de santé ( MCO, HAD, Dialyse, SSR et PSY)

Enquête nationale sur le déploiement de la conciliation médicamenteuse dans les établissements de santé ( MCO, HAD, Dialyse, SSR et PSY) Enquête nationale sur le déploiement de la conciliation médicamenteuse dans les établissements de santé ( MCO, HAD, Dialyse, SSR et PSY) La conciliation médicamenteuse est un processus formalisé qui prend

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels

Plus en détail

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Dr Audinet cardiologue, Dr Quélennec pharmacien Centre Hospitalier

Plus en détail

Mai Circuit du médicament en EHPAD sans PUI

Mai Circuit du médicament en EHPAD sans PUI Mai 2015 Circuit du médicament en EHPAD sans PUI Bilan et plan d actions 2012-2015 2 SOMMAIRE ABREVIATIONS... 4 GROUPES DE TRAVAIL... 4 INTRODUCTION... 5 POURQUOI UN TEL OUTIL?.... 5 OBJECTIFS.... 6 1.

Plus en détail

Dr Jean-Baptiste REY - PharmD, PhD

Dr Jean-Baptiste REY - PharmD, PhD Dr Jean-Baptiste REY - PharmD, PhD Institut Jean Godinot - Département de Pharmacie Faculté de Pharmacie de Reims - Pharmacie Clinique TAO - samedi 23 novembre 2013 (HEGP - Paris) Le pharmacien hospitalier

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE DU CEDRE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE DU CEDRE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CLINIQUE DU CEDRE 950, rue de la Haie 76235 BOIS-GUILLAUME Novembre 2010 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nom de

Plus en détail

ORMEDIMS POITOU CHARENTES Propositions commissions sécurisation du circuit du médicament juin 2011

ORMEDIMS POITOU CHARENTES Propositions commissions sécurisation du circuit du médicament juin 2011 ORMEDIMS POITOU CHARENTES Propositions commissions sécurisation du circuit du médicament juin 2011 ACTIONS EN ETABLISSEMENT DE SANTE POUR AMELIORER LE BON USAGE DES AVK Contexte : En France au moins 600

Plus en détail

Contrat de bon usage : mise en oeuvre opérationnelle des référentiels de bon usage aux Hospices Civils de Lyon

Contrat de bon usage : mise en oeuvre opérationnelle des référentiels de bon usage aux Hospices Civils de Lyon Contrat de bon usage : mise en oeuvre opérationnelle des référentiels de bon usage aux Hospices Civils de Lyon Best Practice Agreement: Implementation of best practice guidelines in HCL hospitals in Lyon,

Plus en détail

DES TABLETTES AU CHEVET DES RESIDENTS. Mme Morgane KAIL cadre de santé Dr Esther DESMIER Médecin coordonnateur EHPAD Les Jardins de Belleville

DES TABLETTES AU CHEVET DES RESIDENTS. Mme Morgane KAIL cadre de santé Dr Esther DESMIER Médecin coordonnateur EHPAD Les Jardins de Belleville DES TABLETTES AU CHEVET DES RESIDENTS Mme Morgane KAIL cadre de santé Dr Esther DESMIER Médecin coordonnateur EHPAD Les Jardins de Belleville PLAN Introduction Logiciel Tablette : avantages inconvénients

Plus en détail

Gestion du risque infectieux en EHPAD

Gestion du risque infectieux en EHPAD Gestion du risque infectieux en EHPAD Expérience d un médecin coordonnateur Dr Nadine CHAUVEAU-ALMAYRAC APLEIN ARLIN Nantes 24 mars 2009 Résidence de la Fontaine du jeu 262 résidents dont 15 accueils temporaires

Plus en détail

«La chambre des erreurs»

«La chambre des erreurs» Août 2013 OUTIL DE SIMULATION EN SANTE : «La chambre des erreurs» Unité de coordination de l OMéDIT Bretagne Dr Gilles PIRIOU Pharmacien Dr Mélanie CHACOU LEPRINCE - Pharmacien Kerpape Emmanuelle LE CAIGNEC

Plus en détail

Les «urgences» en fin de vie, à domicile

Les «urgences» en fin de vie, à domicile Les «urgences» en fin de vie, à domicile Equipe de soins de support, soins palliatifs pédiatriques, de ressource et d accompagnement Dr Matthias Schell Clémence Bouffay, IDE 1 «Urgence» : projet d un retour

Plus en détail

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Existant et adapté. oui. Existant et adapté. Absent. Existant et adapté

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Existant et adapté. oui. Existant et adapté. Absent. Existant et adapté EHPAD SAINT-PHILIPPE Finess juridique : 95 Finess géographique : 97849 RUE PRINCIPALE 94 ERCE Tél :56668344 Statut : privé lucratif Tarification partielle Habilité Aide sociale : Lits autorisés : 65 Lits

Plus en détail

CIRCUIT DU MÉDICAMENT en Établissement de Santé

CIRCUIT DU MÉDICAMENT en Établissement de Santé CIRCUIT DU MÉDICAMENT en Établissement de Santé Enquête A.R.H 2004 1 Circuit du médicament MÉDECIN Prescription de médicaments PHARMACIEN Dispensation de médicaments PATIENT Administration de médicaments

Plus en détail

10/ Le circuit du médicament

10/ Le circuit du médicament SEMESTRE 1 UE 2.11.S1 Pharmacologie et thérapeutiques I. Généralités 10/ Le circuit du médicament Le circuit du médicament comporte 2 circuits Clinique: prescription - validation et dispensation - administration

Plus en détail

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Définition de l HAD Définition L HAD s adresse à tous les patients quelques soit

Plus en détail

Comment assurer la continuité des traitements médicamenteux? La mise en place de la conciliation médicamenteuse en service d Orthopédie-Traumatologie

Comment assurer la continuité des traitements médicamenteux? La mise en place de la conciliation médicamenteuse en service d Orthopédie-Traumatologie Comment assurer la continuité des traitements médicamenteux? La mise en place de la conciliation médicamenteuse en service d Orthopédie-Traumatologie Bénédicte GOURIEUX, Pharmacien Thérèse SADORGE, Cadre

Plus en détail

LA QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE : EXPERIENCES D EPP AU CH DE DARNETAL

LA QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE : EXPERIENCES D EPP AU CH DE DARNETAL LA QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE : EXPERIENCES D EPP AU CH DE DARNETAL JOURNEE REGIONALE DU RESEAU DES REFERENTS QUALITE ET GESTION DES RISQUES 4 DECEMBRE 2012 Dr Bazire Pharmacien CH Durécu-Lavoisier

Plus en détail

Présentation de l automate de dispensation Unidose (Omnicell)

Présentation de l automate de dispensation Unidose (Omnicell) Journées Nationales de Formation Présentation de l automate de dispensation Unidose (Omnicell) Cécile Perrin PRESENTATION DES AUTOMATES Généralités Locaux Fonctionnement de l automate Généralités Achat

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE FALAISE SERVICE PHARMACIE PROJET PEDAGOGIQUE

CENTRE HOSPITALIER DE FALAISE SERVICE PHARMACIE PROJET PEDAGOGIQUE CENTRE HOSPITALIER DE FALAISE SERVICE PHARMACIE PROJET PEDAGOGIQUE I Catégorie d'interne : DES pharmacie hospitalière La pharmacie du Centre Hospitalier de Falaise gère les médicaments et les dispositifs

Plus en détail

SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT en SSR, SLD et EHPAD.

SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT en SSR, SLD et EHPAD. Strasbourg les 25 et 26 mai 2010. SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT en SSR, SLD et EHPAD. Pascal Barreau Préparateur en pharmacie hospitalière Technicien supérieur Hospitalier Hôpital des collines

Plus en détail

Élaboration d un indicateur de non identification du médicament lors de l administration au patient Mai 2008

Élaboration d un indicateur de non identification du médicament lors de l administration au patient Mai 2008 Élaboration d un indicateur de non identification du médicament lors de l administration au patient Mai 2008 CONTTEEXTTEE La sécurité du circuit du médicament signifie, entre autre, la sûreté d administrer

Plus en détail

Le médicament générique

Le médicament générique Un protocole d accord interprofessionnel signé entre les généralistes et les pharmaciens DOSSIER DE PRESSE Mars 2010 Le médicament générique La convention établit entre les médecins et la Caisse de prévoyance

Plus en détail

«Sécurité de la médication aux interfaces des coupures aux sutures»

«Sécurité de la médication aux interfaces des coupures aux sutures» Amélioration de la transmission de l information entre les milieux intra et extra-hospitalier «Sécurité de la médication aux interfaces des coupures aux sutures» 23 avril 2013 R. Pichon Renaud.pichon@phnvb.ch

Plus en détail

DISPENSATION NOMINATIVE AU CENTRE REGIONAL DE GERIATRIE DE CHANTEPIE Agnès KOLB. Présentation du Centre Régional de Gériatrie

DISPENSATION NOMINATIVE AU CENTRE REGIONAL DE GERIATRIE DE CHANTEPIE Agnès KOLB. Présentation du Centre Régional de Gériatrie AU CENTRE REGIONAL DE GERIATRIE DE CHANTEPIE Agnès KOLB Présentation du Centre Régional de Gériatrie 427 lits Soins de Suite : 47 lits MPR : 80 lits Soins Palliatifs : 6 lits USLD : 60 lits Dispensation

Plus en détail

Conciliation médicamenteuse mode d emploi et retour d expérience en psychiatrie. Dr Anne Leblanc Etablissement Public de Santé Mentale de l Aube

Conciliation médicamenteuse mode d emploi et retour d expérience en psychiatrie. Dr Anne Leblanc Etablissement Public de Santé Mentale de l Aube Conciliation médicamenteuse mode d emploi et retour d expérience en psychiatrie Dr Anne Leblanc Etablissement Public de Santé Mentale de l Aube Présentation de l EPSMA Couvre le département aubois : psychiatrie

Plus en détail

Chap 2- Accès aux soins en France

Chap 2- Accès aux soins en France Chap 2- Accès aux soins en France 1- Accès aux soins et accessibilité : Définitions Accès : «présence ou à l'absence d'obstacles matériels ou économiques auxquels les populations peuvent se heurter pour

Plus en détail

CIRCUIT DU MEDICAMENT EN EHPAD

CIRCUIT DU MEDICAMENT EN EHPAD CIRCUIT DU MEDICAMENT EN EHPAD ORPHEM 23 Mars 2012 MC Estadieu HOPITAL LOCAL DEPARTEMENTAL LE LUC EN PROVENCE SPECIFICITE DES EHPAD Liée e au régime r de tarification Liée à la structure Liée e aux résidents

Plus en détail

La Conciliation des. et le lien «ville-hôpital» Dr BLANCHEMAIN, Gériatre Dr COLOMBE, Pharmacien

La Conciliation des. et le lien «ville-hôpital» Dr BLANCHEMAIN, Gériatre Dr COLOMBE, Pharmacien La Conciliation des Traitements Médicamenteux et le lien «ville-hôpital» Dr BLANCHEMAIN, Gériatre Dr COLOMBE, Pharmacien Erreurs médicamenteuses et facteurs favorisants Définition (Dictionnaire SFPC de

Plus en détail

Actions menées dans le cadre de l administration des médicaments EHPAD NESLE 8/10/15

Actions menées dans le cadre de l administration des médicaments EHPAD NESLE 8/10/15 Actions menées dans le cadre de l administration des médicaments EHPAD NESLE 8/10/15 1 Véronique Fernet, pharmacien Amandine Villain, cadre de santé Delphine Rigaut, IDE Jennifer Poiret, Préparatrice en

Plus en détail

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 L HAD Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 Définition Les structures d HAD permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

Coordination du parcours du patient cancéreux sous thérapie orale : place du pharmacien hospitalier

Coordination du parcours du patient cancéreux sous thérapie orale : place du pharmacien hospitalier Coordination du parcours du patient cancéreux sous thérapie orale : place du pharmacien hospitalier Danielle PREBAY Pharmacien URPS 23 mars 2017 Analyse de Risques du parcours - patient sous Prescription

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion groupe de travail personnes âgées n septembre 2013

Compte-rendu de la réunion groupe de travail personnes âgées n septembre 2013 Compte-rendu de la réunion groupe de travail personnes âgées n 1 26 septembre 2013 Présents : Mr. Bonnot Gilles, Médecin coordinateur en EHPAD, Mme Chabosseau Elisabeth, Pharmacien, Mme Chacou-Leprince

Plus en détail

Troubles de la déglutition : outil pour une prescription adaptée Retour d expérience. Dr R. Swaenepoel, pharmacien

Troubles de la déglutition : outil pour une prescription adaptée Retour d expérience. Dr R. Swaenepoel, pharmacien Troubles de la déglutition : outil pour une prescription adaptée Retour d expérience Dr R. Swaenepoel, pharmacien Retour d expérience sur la mise en place de procédure de broyage dans les deux EHPAD. EPMS

Plus en détail

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur Katia PECQUERON DUZAC Septembre 2016 Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur L Hospitalisation A Domicile C est un établissement de santé, par nature polyvalent et généraliste, qui répond

Plus en détail

Liste régionale préférentielle de médicaments en EHPAD

Liste régionale préférentielle de médicaments en EHPAD Liste régionale préférentielle de médicaments en EHPAD Printemps Médical de Bourgogne 29 mars 2014 Mlle Anne-Sophie LANG Interne en pharmacie hospitalière Une liste régionale de médicaments gériatriques

Plus en détail

Le médecin coordonnateur en EHPAD

Le médecin coordonnateur en EHPAD Le médecin coordonnateur en EHPAD Hier Aujourd hui Demain JF. Bernard,C. Levasseur, EPU «Quoi de Neuf en Gériatrie»? Rouen, 10 Avril 2014 JEAN F. BERNARD MISSION : IMPOSSIBLE Médecin Co en EHPAD avec la

Plus en détail

LES OUTILS MOBIQUAL. Dr Bernard Oddos EHPAD LE REPOS MARIN SOULAC SUR MER

LES OUTILS MOBIQUAL. Dr Bernard Oddos EHPAD LE REPOS MARIN SOULAC SUR MER LES OUTILS MOBIQUAL Dr Bernard Oddos EHPAD LE REPOS MARIN SOULAC SUR MER PRESENTATION DE L EHPAD 99 chambres / 82 déments diagnostiqués 1 unité sécurisée 1 médecin coordonnateur à 0,5 ETP 1 IDEC à 0,5

Plus en détail

NUTRITION EN EHPAD CARENCE EN VITAMINE C. EHPAD du Centre Hospitalier de CHARTRES

NUTRITION EN EHPAD CARENCE EN VITAMINE C. EHPAD du Centre Hospitalier de CHARTRES NUTRITION EN EHPAD CARENCE EN VITAMINE C EHPAD du Centre Hospitalier de CHARTRES La carence en vitamine C Fréquente chez sujet âgé en institution ou à domicile. Penser au diagnostic devant: troubles hémorragiques

Plus en détail

Le traitement personnel du patient

Le traitement personnel du patient Eléments juridiques et techniques pouvant être utilisés en vue de la rédaction d une procédure relative au traitement personnel des patients Attention! Ce document n est pas destiné à être utilisé en l

Plus en détail

Le Contrat de Bon Usage. Bilan des rapports 2006 Modèle du rapport d étape 2007

Le Contrat de Bon Usage. Bilan des rapports 2006 Modèle du rapport d étape 2007 4 ème Journée e pléni nière OMéDIT Le Contrat de Bon Usage (CBU)) en région r Centre Bilan des rapports 2006 Modèle du rapport d étape 2007 OMéDIT région Centre A. Rouleau Coordonnateur de l OMéDIT - région

Plus en détail

37 ièmes JNF SAINT-MALO du 1 er au 3 avril Catherine TALLARON - PPH

37 ièmes JNF SAINT-MALO du 1 er au 3 avril Catherine TALLARON - PPH 37 ièmes JNF SAINT-MALO du 1 er au 3 avril 2016 Catherine TALLARON - PPH Implication du Préparateur en Pharmacie Hospitalière dans la Gestion des Dispositifs Médicaux Implantables des Plateaux Techniques

Plus en détail

Déclinaison régionale de la lutte contre les résistances aux antibiotiques. Expériences vers les praticiens

Déclinaison régionale de la lutte contre les résistances aux antibiotiques. Expériences vers les praticiens Déclinaison régionale de la lutte contre les résistances aux antibiotiques Expériences vers les praticiens Réflexions et actions en cours dans la région Nord Pas-de-Calais Dr C. Lahoute, C. Dupont 4 ème

Plus en détail

ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE. Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD

ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE. Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD 17 mars 2015 EMSP CHU Reims Dr Alexia Copigny Afonso LE PATIENT Quel est son statut?

Plus en détail

La démarche d accompagnement des EHPAD par l OMEDIT dans l optimisation de la prise en charge médicamenteuse

La démarche d accompagnement des EHPAD par l OMEDIT dans l optimisation de la prise en charge médicamenteuse La démarche d accompagnement des EHPAD par l OMEDIT dans l optimisation de la prise en charge médicamenteuse Bertrice LOULIERE / Antoine ALIX OMEDIT Aquitaine 1 1. L OMEDIT Aquitaine 2 L Observatoire du

Plus en détail

Le circuit du médicament, réglementation et organisation. Le médicament dans la prise en charge thérapeutique

Le circuit du médicament, réglementation et organisation. Le médicament dans la prise en charge thérapeutique détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Le circuit du médicament, réglementation et organisation La gouvernance Comment est organisée la gouvernance du médicament à l hôpital?...5210 Les contrats de pôles

Plus en détail

Résultats Enquête RCP 2006 Nombre total d enregistrements dans le questionnaire: 233

Résultats Enquête RCP 2006 Nombre total d enregistrements dans le questionnaire: 233 s Enquête RCP 2006 Nombre total d enregistrements dans le questionnaire: 233 Question n 004 Type de RCP : Libéral 92 39.48% Hospitalier 55 23.61% Mixte 84 36.05% Autre 2 0.86% Question n 006 Fréquence

Plus en détail

Geneviève Georges, CRLC Val d Aurelle, Montpellier. Infirmière coordonatrice Centre Agréé de nutrition parentérale.

Geneviève Georges, CRLC Val d Aurelle, Montpellier. Infirmière coordonatrice Centre Agréé de nutrition parentérale. MISE EN OEUVRE DE LA NUTRITION Geneviève Georges, CRLC Val d Aurelle, Montpellier. Infirmière coordonatrice Centre Agréé de nutrition parentérale. Régionales de cancérologie, 24 juin 2011 Nutrition? Perfusion

Plus en détail

Pharmacie clinique: Intérêt pour le patient et la profession infirmière

Pharmacie clinique: Intérêt pour le patient et la profession infirmière Pharmacie clinique: Intérêt pour le patient et la profession infirmière Anne Spinewine Pharmacien clinicien, Dr Sc Pharm Université catholique de Louvain CHU Mont-Godinne et Centre de Pharmacie Clinique

Plus en détail

3. Présentation de l'epp Infection Urinaire chez le sujet âgé (adaptée aux nouvelles

3. Présentation de l'epp Infection Urinaire chez le sujet âgé (adaptée aux nouvelles ORDRE DU JOUR 1. Etat des lieux sur la sécurité du circuit du médicament et le bon usage des antibiotiques en EHPAD : SYNTHESE & PLAN D ACTION 2. Liste des médicaments pour besoins urgents dans les EHPAD

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN STAFF PLURIDISCIPLINAIRE EN HOPITAL LOCAL. Docteur Jean Paul BRIESE Ludovic de GAILLANDE Assistant Qualité

MISE EN PLACE D UN STAFF PLURIDISCIPLINAIRE EN HOPITAL LOCAL. Docteur Jean Paul BRIESE Ludovic de GAILLANDE Assistant Qualité MISE EN PLACE D UN STAFF PLURIDISCIPLINAIRE EN HOPITAL LOCAL Docteur Jean Paul BRIESE Ludovic de GAILLANDE Assistant Qualité Hôpital Local de Sartène 1 Qui sommes nous? Hôpital Local de Sartène Créé en

Plus en détail

Analyse de scenario Une méthode de gestion du risque a priori

Analyse de scenario Une méthode de gestion du risque a priori Analyse de scenario Une méthode de gestion du risque a priori Julie BERTHOU OMEDIT Franche Comté Mercredi 18 Novembre 2015 Contexte Pr Samuel LIMAT 2 Contexte 1.Observatoire descriptif des prescriptions

Plus en détail

RESEAU PERINATAL LORRAIN

RESEAU PERINATAL LORRAIN RESEAU PERINATAL LORRAIN Réseau Périnatal Lorrain REVUE DE MORTALITE-MORBIDITE (RMM) Version du 21/06/2016 Revue de Mortalité Morbidité (RMM) des événements indésirables graves survenus lors d une prise

Plus en détail

Les Médecins Généralistes & les Génériques Attitudes et comportements

Les Médecins Généralistes & les Génériques Attitudes et comportements Les Médecins Généralistes & les Génériques Attitudes et comportements Contact BVA Vincent André: Directeur BVA Healthcare +33 (0)1 71 16 87 41 vincent.andre@bva.fr Méthodologie Enquête par questionnaire

Plus en détail

Équipe opérationnelle d hygiène dédiée aux EHPAD : Bilan de trois ans d expérience

Équipe opérationnelle d hygiène dédiée aux EHPAD : Bilan de trois ans d expérience Équipe opérationnelle d hygiène dédiée aux EHPAD : Bilan de trois ans d expérience Nathalie ARMAND - Catherine FAURE - Mireille ROCHE Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Centre hospitalier

Plus en détail