Troubles des métabolismes glucidiques, lipidiques et protéiques chez l url. urémique. Roche, CHG, VICHY

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Troubles des métabolismes glucidiques, lipidiques et protéiques chez l url. urémique. Roche, CHG, VICHY"

Transcription

1 Troubles des métabolismes m glucidiques, lipidiques et protéiques chez l url urémique Dr Béatrice B Roche, CHG, VICHY

2 Troubles des métabolismesm PROTEIQUE GLUCIDIQUE LIPIDIQUE RISQUE CARDIOVASCULAIRE ELEVE

3 Troubles du métabolisme m glucidique

4 Les acteurs Insuline Récepteur à l insuline

5 Post prandiale

6 Post prandiale

7 Post prandiale Glycogène Insuline [Glycémie normale] Glycogène Lipogénèse

8 A distance des repas ou situation de jeun Glycogènolyse Insuline [Glycémie normale] Lipolyse Glycogènolyse

9 Actions de l insuline : favorise les synthèses, l anabolisme Stimule : - la synthèse du glycogène - la synthèse des triglycérides - la synthèse protéique

10 Explorations en pratique bglycémie à jeun binsuline brapport Insuline/Glucose bhgpo

11 Perturbation du métabolisme m glucidique chez l insuffisant l rénal r : b L insuffisance rénale r est associée à des anomalies du métabolisme glucidique b 3 types d atteintes d : diminution de la sensibilité à l insuline, altération de la sécrs crétion insulinique altération de la dégradation d de l insulinel

12 L insulinorésistance musculaire Diminution de la sensibilité à l insuline notamment au niveau musculaire Atteinte du signal post récepteur (nombre de récepteurs et affinité pour l insuline conservés)

13 Insulinorésistance sistance : IR bfacteurs en cause : toxines urémiques (amélioration de l IR l si dialyse adéquate) PTH (amélioration de l IR l si supplémentation en vitamine D) Rôle de l anl anémie (amélioration de l IR l si érythropoïetine) Inactivité physique (amélioration de l IR l si exercice physique)

14 La sécrs crétion insulinique est altérée Quand [Glucose] augmente: -30 mv Au repos: -70 mv exocytose glucose GLUT2 glycolyse [ATP] i (+) K + (-) [Ca 2+ ] i 10-7 M à 10-6 M Ca 2+ K ATP Fermeture des K ATP dépolarisation Ca2+ VOCs Voltage-operated Calcium Channels canaux calcium dépendant du potentiel

15 Altération de la sécrs crétion insulinique bfacteurs en cause : Acidose métaboliquem Augmentation de la PTH Diminution de la vitamine D :

16 Anomalie de l insulinosécrétion (IS) Prendre garde à la diminution des doses d insuline d chez le diabétique après parathyroidectomie, ttt par vitamine D et normalisation de la calcémie normorénal Insuline Insuffisant rénal et chirurgie parathyroidie Insuffisant rénal et hyperparathyroidie Temps (min)

17 La clairance de l insulinel L insuline est métabolisée et éliminée par voie rénale Lorsque la clairance est inférieure à 20 ml/min, la demi-vie de l insuline est augmentée. CSQ chez le diabétique insuffisant rénal : risque hypoglycémique

18 Troubles du métabolisme m lipidique

19 Les acteurs : les lipoprotéines Phospholipide Triglyceride Apolipoproteine Cholestérol

20 Les acteurs : les lipoprotéines Les chylomicrons qui transportent les TG du tube digestif vers les tissus périphériques Les LDL qui dépose le cholestérol vers les tissus périphériques : «mauvais CHO» Les VLDL qui transportent les TG et le cholestérol du foie vers les tissus périphériques Les HDL qui ramène le cholestérol des tissus périphériques vers le foie : «bon CHO»

21 Bile LDL Chylomicrons AGL VLDL AGL IDL Cellule périphérique HDL

22 Les méchants m : Et les gentils Monocyte HDL LDL LDL Endothelium LDL ox Macrophage Cellule spumeuse Plaque d athérome

23 Explorations en pratique bexploration d une d anomalie lipidique CHO total HDL TG LDL calculé en gramme : = CHO total - (TG*0.16) - HDL

24 Insuffisance rénale r et profil lipidique : Insuffisance rénale r avant suppléance par dialyse Augmentation des TG Diminution du HDL cho Si hypercholestérolémie : plus le fait de la génétique ou d autres causes secondaires comme dans la population normale

25 Insuffisance rénale r et profil lipidique : Hémodialyse Augmentation des TG Diminution du HDL cho DP Augmentation des TG Diminution du HDL cho Comparativement à l HD : taux de CHO, TG et LDL cho plus élevés du fait de la perte protéique au cours de la DP et de l apport en glucose par les poches de DP

26 Cas du syndrome néphrotique n : Augmentation du cholestérol ++++ Augmentation des TG Augmentation du LDL cho Diminution du HDL cho EXPLICATIONS diminution du catabolisme lipidique Augmentation des synthèses hépatiques

27 Perturbation du métabolisme m lipidique chez l insuffisant l rénal r : LDL petites et denses LDL petite et dense non reconnue par les récepteurs aux LDL, n est pas éliminée par la voie habituelle LDL oxydée LDL petite et dense Absorbée préférentiellement par les macrophages Radicaux libres Cellule spumeuse

28 Et si en plus DIABETIQUE et INSUFFISANT RENAL!!! Et si en plus PERIMETRE ABDO ELEVE (> 94 cm chez l H et 80 cm chez la F) et INSUFFISANT RENAL!!!

29

30 Troubles du métabolisme m protéique

31 Métabolisme protéique du sujet normal L alternance régulir gulière des phases de synthèse se et de dégradation d permet, chez le sujet normal, le maintien d une d balance azotée équilibrée e et d un d état nutritionnel satisfaisant Protéines : 11 kg Insuline et hormone de croissance Protéolyse Synthèse protéique Apport alimentaire exogènes Acides Aminés : 70 g/j Dégradation irréversible : 70 g/l Synthèse de novo endogène Acides aminés pour fonctions spécifiques Urée

32

33 Perturbation du métabolisme m protéique b Le métabolisme m proteique est affecté quelque soit le stade d insuffisance d rénaler Défaut d apport d protidique Modification du turn over protéique et modification de l oxydation des AA Perturbation hormonales Augmentation du catabolisme protidique Perte protéique

34 Défaut des apports protéiques La faiblesse des apports protéiques et énergétiques chez les IRC est expliquée e en grande partie par une anorexie fréquente chez ces patients.

35 ANOMALIES DU MÉTABOLISME M DES AA La répartition r des AA sont altérées au cours de l IRC. l À ces anomalies de répartition r viennent s ajouter s des modifications biochimiques des AA et des protéines. expl : stress oxydatif Ces anomalies quantitatives et qualitatives s aggravent s parallèlement lement à la sévérits rité de l IRC l et contribuent à altérer les synthèses ses protéiques.

36 PERTURBATIONS HORMONALES b l action anabolisante sur le métabolisme m protéique de l insuline l semble diminuée e chez l IRC l (insulinor( insulinorésistancesistance périphérique) rique) b Chez les patients traités s par hémodialyse h ou dialyse péritonéale, il existe une résistance r à l action anabolisante de l IGF-1 Hormone de croissance IGF1 synthèse se protéique

37 Augmentation du catabolisme protéique b l inflammation chronique est responsable pour une grande part des phénom nomènes nes cataboliques protéiques observés s au cours de l IRC l b L acidose : diminue la synthèse se protéique augmente le catabolisme protéique

38 Fuite protéique b La séance s de dialyse s accompagne d une d perte d AA dans le dialysat (en moyenne 5 à 10 g par séance) pouvant être majorée e de 10 à 30 % avec des membranes de haute perméabilit abilité b En dialyse péritonp ritonéale les pertes quotidiennes en AA sont de l ordre l de 1 à 2 g, les pertes protéiques sont de l ordre l de 5 à 15 g/j Ces pertes peuvent doubler au cours des épisodes de péritonite b Chez les patients ayant un syndrome néphrotiquen

39 Troubles des métabolismesm PROTEIQUE GLUCIDIQUE LIPIDIQUE DENUTRITION INSULINORESISTANCE ATHEROGENESE RISQUE CARDIOVASCULAIRE ELEVE morbi-mortalit mortalité

ASSISTANCE NUTRITIONNELLE ET INSUFFISANCE RENALE AIGUE

ASSISTANCE NUTRITIONNELLE ET INSUFFISANCE RENALE AIGUE ASSISTANCE NUTRITIONNELLE ET INSUFFISANCE RENALE AIGUE Dr Jean Louis PALLOT Service de Réanimation Médico-Chirurgicale - Montreuil L insuffisance rénale aiguë (IRA) s accompagne constamment d un état de

Plus en détail

Dénutrition chez l hémodialysl. modialysé. VICHY le 17 novembre 2006 Dr Martial LEVANNIER AURA auvergne

Dénutrition chez l hémodialysl. modialysé. VICHY le 17 novembre 2006 Dr Martial LEVANNIER AURA auvergne Dénutrition chez l hémodialysl modialysé VICHY le 17 novembre 2006 Dr Martial LEVANNIER AURA auvergne La dénutrition d est la conséquence d une inadéquation entre les apports calorico- protiques et les

Plus en détail

Items 253, 179 : Alimentation de l adulte insuffisant rénal chronique

Items 253, 179 : Alimentation de l adulte insuffisant rénal chronique Items 253, 179 : Alimentation de l adulte insuffisant rénal chronique Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Rappels

Plus en détail

Métabolisme lipidique et insulinothérapie dans le sepsis. Desc réa med déc 2007 Julie Motuel

Métabolisme lipidique et insulinothérapie dans le sepsis. Desc réa med déc 2007 Julie Motuel Métabolisme lipidique et insulinothérapie dans le sepsis Desc réa med déc 2007 Julie Motuel Introduction Le patient de réanimation subit de profondes perturbations métaboliques (glucidiques, lipidiques,

Plus en détail

MÉTABOLISME DES TRIGLYCÉRIDES

MÉTABOLISME DES TRIGLYCÉRIDES MÉTABOLISME DES TRIGLYCÉRIDES D r. L ahouel. FZ Plan du cours Introduction I. Rappels / Généralités II. Organes impliqués dans le métabolisme des TG III. Biosynthèse des TG IV. Catabolisme des TG V. Régulation

Plus en détail

PANCREAS. (Support de cours)

PANCREAS. (Support de cours) PANCREAS (Support de cours) 1- RAPPEL ANATOMO-HISTOLOGIQUE: Glande mixte: ENDOCRINE 1 à 2 % - EXOCRINE 80% 4 types de cellules: 70 % de cellules B ou β à insuline 20 % de cellules A ou α à glucagon 5 à

Plus en détail

S Lemoine-Morel. Ouvrages : Costill et Wilmore Marieb

S Lemoine-Morel. Ouvrages : Costill et Wilmore Marieb S Lemoine-Morel Ouvrages : Costill et Wilmore Marieb Bioénergétique de l exercice musculaire Introduction Analogie machine et corps humain Combustible = contient E Energie = ATP 75% E therm = chaleur Energie

Plus en détail

Voici de la lecture pour ceux et celles que cela pourrait intéresser pour info, ce n est pas pour le

Voici de la lecture pour ceux et celles que cela pourrait intéresser pour info, ce n est pas pour le Muscle Voici de la lecture pour ceux et celles que cela pourrait intéresser pour info, ce n est pas pour le BTS. Merci à ceux d entre vous (je tais les noms) qui m ont donc forcée à travailler hier soir

Plus en détail

Bioénergétique de l exercice musculaire

Bioénergétique de l exercice musculaire Bioénergétique de l exercice musculaire Introduction Analogie machine et corps humain Combustible = contient E Energie = ATP 75% E therm = chaleur Energie = charbon 75% chaleur 25% mouvement train 25%

Plus en détail

Métabolisme des Lipoprotéines. Dr GUELLA

Métabolisme des Lipoprotéines. Dr GUELLA Métabolisme des Lipoprotéines Dr GUELLA Plan du cours Introduction Structure des lipoprotéines Classification des lipoprotéines : Electrophorèse Ultracentrifugation Les différentes lipoprotéines Les apolipoprotéines

Plus en détail

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose*

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose* Régulation de la glycémie introduction injection de glucose* cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé cerveau très sensible à une diminution de la glycémie Régulation

Plus en détail

PLAN. I. Pathologie intercurrente / Dénutrition / Plaie II. Les marqueurs de la dénutrition

PLAN. I. Pathologie intercurrente / Dénutrition / Plaie II. Les marqueurs de la dénutrition NUTRITION ET PLAIES LA COMPLÉMENTATION ET LA SURVEILLANCE BIOLOGIQUE Dr Eric Béguier Centre de Biologie Narbonne / Sérignan 1 PLAN I. Pathologie intercurrente / Dénutrition / Plaie II. Les marqueurs de

Plus en détail

Métabolisme des hydrates de carbone Et Pancréas endocrine

Métabolisme des hydrates de carbone Et Pancréas endocrine Métabolisme des hydrates de carbone Et Pancréas endocrine Complément de l enseignement dirigé par A.P.P. BASES DU MÉTABOLISME M ÉNERGÉTIQUE Consommation énergétique 10.000 kj/24h Glucose Ac gras libres

Plus en détail

Ce qui réduit le diamètre des artères. réduit le flux sanguin

Ce qui réduit le diamètre des artères. réduit le flux sanguin 4.2 Le développement de l athérosclérose le dépôt de cholestérol : formation de plaques Ce qui réduit le diamètre des artères réduit le flux sanguin A ce schéma un peu simpliste, il faut ajouter tout un

Plus en détail

Tube digestif et homéostasie

Tube digestif et homéostasie Tube digestif et homéostasie UNE DES ENTREES DE L ORGANISME Le tube digestif est, avec les poumons, une des portes d entrée dans l organisme car il permet l absorption de molécules d origine extérieure.

Plus en détail

Métabolisme du Tissu Adipeux

Métabolisme du Tissu Adipeux UE1 / Biochimie Métabolisme du Tissu Adipeux Le Métabolisme Organe par Organe Métabolisme du Tissu Adipeux I/ Introduction 2) Substrats Energétiques Le Tissu Adipeux (TA) est un tissu conjonctif spécialisé

Plus en détail

Human Nutrition Unit Metabolism & Health

Human Nutrition Unit Metabolism & Health Human Nutrition Unit Metabolism & Health En situation de catabolisme musculaire, les protéines de lactosérum permettent bien de restaurer un anabolisme musculaire postprandial mais d une durée très transitoire

Plus en détail

Métabolisme Musculaire A Métabolisme des Muscles Squelettiques

Métabolisme Musculaire A Métabolisme des Muscles Squelettiques I/ Introduction Métabolisme Musculaire A Métabolisme des Muscles Squelettiques Les muscles squelettiques permettent la motricité volontaire du corps humain dans son environnement extérieur (mouvements,

Plus en détail

Comprendre.. LES REINS. Du fonctionnement normal à l Insuffisance rénale..

Comprendre.. LES REINS. Du fonctionnement normal à l Insuffisance rénale.. Comprendre.. LES REINS Du fonctionnement normal à l Insuffisance rénale.. www.nephro-liege-chr.be Les rôles du rein Station d épuration de l organisme - Tel un filtre, le rein élimine les déchets produits

Plus en détail

BIOCHIMIE MÉTABOLIQUE Biotech 1. Chapitre 5 Introduction au métabolisme glucidique : régulation et hormones

BIOCHIMIE MÉTABOLIQUE Biotech 1. Chapitre 5 Introduction au métabolisme glucidique : régulation et hormones BIOCHIMIE MÉTABOLIQUE Biotech 1 Chapitre 5 Introduction au métabolisme glucidique : régulation et hormones SOMMAIRE 1. Substrats énergétiques 2. Réserves énergétiques de l organisme 3. Hormones régulant

Plus en détail

Evaluation de la Transthyrétine comme marqueur de la nutrition et de l infection chez les patients de réanimation

Evaluation de la Transthyrétine comme marqueur de la nutrition et de l infection chez les patients de réanimation Evaluation de la Transthyrétine comme marqueur de la nutrition et de l infection chez les patients de réanimation Mémoire de DESC Libourne, 16 novembre 2008 Laure Crognier 2 problématiques du patient en

Plus en détail

Nutriments et métabolisme Marianne Zeller

Nutriments et métabolisme Marianne Zeller UE 2.2 Cycle de la vie et grandes fonctions Nutriments et métabolisme Marianne Zeller Nutriments et métabolisme - Nutriments = toute substance apportée par nos aliments - Assurent croissance, entretien,

Plus en détail

TD 3 Métabolisme et équilibre énergétique

TD 3 Métabolisme et équilibre énergétique TD 3 Métabolisme et équilibre énergétique Jérôme Gay-Quéheillard 1. Métabolisme et équilibre énergétique : rôle du foie 1.1. Anatomie du foie Document 1 : Vues antérieure et postérieure du foie -1- Document

Plus en détail

Préface à la quatrième édition

Préface à la quatrième édition SOMMAIRE Préface à la quatrième édition XIII 1. Définition, classification, dépistage et épidémiologie de l insuffisance rénale chronique 1 Définition et classification de l insuffisance rénale chronique

Plus en détail

PLAN INTRODUCTION : REGULATION PHYSICO-CHIMIQUE : I- Rôle du foie : A- Glycogénosynthèse B- Glycogénolyse C- Néoglucogenèse

PLAN INTRODUCTION : REGULATION PHYSICO-CHIMIQUE : I- Rôle du foie : A- Glycogénosynthèse B- Glycogénolyse C- Néoglucogenèse Q.26 REGULATION DE LA GLYCEMIE PLAN Dr Omar DAHMANI, Dr Amal BELCAID, Dr Ouafa EL AZZOUZI, Dr Hayat EL HAMI INTRODUCTION : REGULATION PHYSICO-CHIMIQUE : I- Rôle du foie : A- Glycogénosynthèse B- Glycogénolyse

Plus en détail

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire La surveillance du fonctionnement de vos reins permet à l équipe néphrologique de suivre votre maladie

Plus en détail

Comprendre la physiopathologie de la dénutrition pour mieux la traiter

Comprendre la physiopathologie de la dénutrition pour mieux la traiter Comprendre la physiopathologie de la dénutrition pour mieux la traiter Jean-Pascal De Bandt Service de Biochimie, Hôpitaux Universitaires Paris Centre, EA4466 PRETRAM, Faculté de Pharmacie, Université

Plus en détail

Session de Janvier 2011 DCEM1 UE NUTRITION. 12 Janvier 2011 de 10h30 à 11h30. QCM de 20 questions (pages 1 à 6)

Session de Janvier 2011 DCEM1 UE NUTRITION. 12 Janvier 2011 de 10h30 à 11h30. QCM de 20 questions (pages 1 à 6) Session de Janvier 2011 DCEM1 UE NUTRITION 12 Janvier 2011 de 10h30 à 11h30 QCM de 20 questions (pages 1 à 6) Pensez à écrire vos nom, prénom et numéro d étudiant sur la grille optique distribuée! Question

Plus en détail

Indications de correction exercices du chapitre 2

Indications de correction exercices du chapitre 2 Nos choix alimentaires et leurs conséquences RÉINVESTIR Indications de correction exercices du chapitre ➊ La ou les bonnes propositions sont cochées ci-dessous. a) La part de lipides dans l alimentation

Plus en détail

Intégrations du métabolisme

Intégrations du métabolisme Intégrations du métabolisme Vue d ensemble Définitions Le métabolisme regroupe l anabolisme (synthèse) et le catabolisme (dégradation) L ensemble des réactions de transformation forme les voies métaboliques.

Plus en détail

2 ème diététique ANNEE ACADEMIQUE Pr: D.PAUQUET

2 ème diététique ANNEE ACADEMIQUE Pr: D.PAUQUET 2 ème diététique ANNEE ACADEMIQUE 2010-2011 Pr: D.PAUQUET Présentation Consignes / Modalités / mode de fonctionnement Tables des matières Parcours professionnel Vision de la biochimie Cours de Mme ROBAYE

Plus en détail

des lipoprotéines. Fabrizio Andreelli, Delphine Jacquier

des lipoprotéines. Fabrizio Andreelli, Delphine Jacquier Place du foie dans le métabolisme des lipoprotéines Fabrizio Andreelli, Delphine Jacquier Service de diabétologie-endocrinologie-nutrition, hôpital Bichat-Claude Bernard, 46 rue Henri Huchard, 75877 Paris

Plus en détail

Le pancréas : fonction endocrine

Le pancréas : fonction endocrine Le pancréas : fonction endocrine I. Le pancréas Régulation de la Glycémie Glycémie «normale» 1g/L Objectif : Maintenir la glycémie constante. Si la glycémie est supérieure à 1,20 g/l (à jeun) On considère

Plus en détail

Les Maladies Métaboliques

Les Maladies Métaboliques Les Maladies Métaboliques Dr Philip KEROS Troubles Lipidiques et maladies Cardio vasculaires Keros 1 Les troubles Lipidiques Cholestérol : bon ou mauvais? - l Etude de Framingham - les premiers conseils

Plus en détail

Métabolisme et exercice. Roue de l ATP (Billat 1998)

Métabolisme et exercice. Roue de l ATP (Billat 1998) Métabolisme et exercice Roue de l AT (Billat 1998) Figure 2. Système d énergie AT-C AT-C+Glycolyse anaérobie Glycolyse anaérobie Glycolyse anaérobie + système oxydatif Système oxydatif Durée de l activité

Plus en détail

Syndrome MétaboliqueM

Syndrome MétaboliqueM Syndrome MétaboliqueM et risque cardiovasculaire Congrès s du Sommeil 2007 Nantes Dr Pierre-Henri Ducluzeau Diabétologie tologie-nutrition CHU-ANGERS Syndrome MétaboliqueM Définition s Syndrome X Syndrome

Plus en détail

Glucose regulation in Preterm Newborn Infants. D. Mitanchez Hormone research, 2007

Glucose regulation in Preterm Newborn Infants. D. Mitanchez Hormone research, 2007 Glucose regulation in Preterm Newborn Infants D. Mitanchez Hormone research, 2007 Introduction Au cours de la première semaine de vie chez le nné prématuré, perturbation des mécanismes de régulation du

Plus en détail

Syndrome Métabolique =

Syndrome Métabolique = Syndrome Métabolique I/ Définitions a) Naissance de la Notion de Syndrome Métabolique En 1988, Gerald Reaven définit le «Syndrome X» comme une association de troubles caractérisant la résistance à l insuline

Plus en détail

Situations de challenge métabolique

Situations de challenge métabolique Situations de challenge métabolique - Le jeûne - La naissance - L exercice musculaire Substrats énergétiques Utilisable par tous les tissus Certains tissus n utilisent que le glucose (cerveau) : 120 g/jour

Plus en détail

Exploration du métabolisme lipidique

Exploration du métabolisme lipidique Exploration du métabolisme lipidique Les principaux lipides le cholestérol (utilisé par les cellules pour la synthèse de leurs membranes) les triglycérides (substrat énergétique) les phospholipides (constituants

Plus en détail

Tiré à Part du BDP volume 7 n 3

Tiré à Part du BDP volume 7 n 3 Tiré à Part du BDP volume 7 n 3 EXPERIENCE DE 6 MOIS D UTILISATION DE NUTRINEAL R. MILONGO, H. MEFTAHI, T. HACHACHE, M. GUERGOUR, F. KUENTZ, C. MAYNARD, M. FORET AGDUC - Centre Hospitalier Universitaire

Plus en détail

Plan. Historique. Définition et prévalence. Causes et Physiopathologie. Prise en charge biologique. Conclusion. SMet???

Plan. Historique. Définition et prévalence. Causes et Physiopathologie. Prise en charge biologique. Conclusion. SMet??? Rôle du Laboratoire dans la prise en charge du syndrome métabolique. Dr Jeanne NGOGANG FMSB/CHUY. Université de Yaoundé I République du Cameroun Plan Historique. Définition et prévalence. Causes et Physiopathologie.

Plus en détail

TD N 3 Révisions Métabolisme L3 APA. Elsa HEYMAN MCU FSSEP Lille 2

TD N 3 Révisions Métabolisme L3 APA. Elsa HEYMAN MCU FSSEP Lille 2 TD N 3 Révisions Métabolisme L3 APA Elsa HEYMAN MCU FSSEP Lille 2 1) Bilan pour la dégradation complète d 1 glucose par voie aérobie 1 glucose Lieu de la cellule: _ Glycolyse 2 ATP NADH,H+ ATP 6 Chaîne

Plus en détail

Physiologie des glandes surrénales

Physiologie des glandes surrénales Faculté de Médecine Université Constantine 3 Service de physiologie clinique et des explorations fonctionnelles CHU Constantine Physiologie des glandes surrénales Présenté par Dr.F.ABDELOUAHAB / Dr.H.BOUCHIHA

Plus en détail

Bilan Lipidique = Préoccupation médicale quotidienne.

Bilan Lipidique = Préoccupation médicale quotidienne. Bilan Lipidique = Préoccupation médicale quotidienne. Qualité Résultat Bilan Lipidique CT HDL-c LDL-c TG CT/HDL-c Parfois: Apolipoproteines Qualité Prélèvement Qualité Analyse Il existe cinq lipoprotéines:

Plus en détail

INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE R E CO M M A N D AT I O N S D I É T É T I Q U E S

INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE R E CO M M A N D AT I O N S D I É T É T I Q U E S INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE R E CO M M A N D AT I O N S D I É T É T I Q U E S RÔLE PRONOSTIC DE L ALIMENTATION DANS L ÉVOLUTION DE L IRC. Étude Euro Dopps (2004) Avant la mise en dialyse, 5O% des patients

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGES UE 2.1 BIOLOGIE FONDAMENTALE

TRAVAUX DIRIGES UE 2.1 BIOLOGIE FONDAMENTALE TRAVAUX DIRIGES UE 2.1 BIOLOGIE FONDAMENTALE LES CONSTITUANTS DE L ORGANISME Lisez les deux listes des noms ci-dessous. Associez un nom de la liste 1 avec un nom de la liste 2. Précisez le lien qui unit

Plus en détail

MI1 Métabolisme et Nutrition - Stockage et mobilisation des molécules énergétiques - Cristol Année Universitaire 2007-2008

MI1 Métabolisme et Nutrition - Stockage et mobilisation des molécules énergétiques - Cristol Année Universitaire 2007-2008 Stockage et mobilisation des réserves énergétiques Les schémas joints sont ceux qui étaient sur le fichier du ronéo de l an dernier ; ceux qui sont sur le poly de la corpo étaient mal sortis. P.41 : triacylglycérol

Plus en détail

Métabolisme glucidique

Métabolisme glucidique Métabolisme glucidique Introduction générale A. Rappel de thermodynamique B. Energétique cellulaire Métabolisme du glucose A. Digestion/absorption B. Glycolyse C. Interconnexion des oses : Fructose/galactose

Plus en détail

Exploration des Dyslipoprotéinémies ou Dyslipidémies

Exploration des Dyslipoprotéinémies ou Dyslipidémies Exploration des Dyslipoprotéinémies ou Dyslipidémies I Quand Pratiquer une Exploration du Bilan Lipidique? II Le Bilan Lipidique III La Classification des Hyperlipidémies IV Les Hyperlipidémies Essentielles

Plus en détail

Situation de challenge métabolique : La Naissance

Situation de challenge métabolique : La Naissance Situation de challenge métabolique : La Naissance Substrats énergétiques Glucose Utilisable par tous les tissus Certains tissus n utilisent que le glucose (cerveau) : 2 g/jour Acides gras Utilisation par

Plus en détail

E. Grelier J. Moulin. Partie IV Chapitre I

E. Grelier J. Moulin. Partie IV Chapitre I Partie IV Chapitre I I. Mise en évidence des éléments du sang BPH Nathan 1ST2S À droite: sang avant sédimentation en présence d EDTA A gauche; idem mais après sédimentation http://fr.wikipedia.org/wiki/s%c3%a9rum

Plus en détail

La nutrition parentérale chez le prématuré. Caron Nicolas, interne Service de Néonatalogie CHU Poitiers

La nutrition parentérale chez le prématuré. Caron Nicolas, interne Service de Néonatalogie CHU Poitiers La nutrition parentérale chez le prématuré Caron Nicolas, interne Service de Néonatalogie CHU Poitiers Plan Caractéristiques du prématuré Indications de la NPT chez le prématuré Accès vasculaires Apports

Plus en détail

FAITES LE PLEIN D ÉNERGIE!

FAITES LE PLEIN D ÉNERGIE! FAITES LE PLEIN D ÉNERGIE! OBSERVATIONS NOTÉES CHEZ LES UTILISATEURS DE TOTAL REBOOT BASÉES SUR DES TESTS PHYSIQUES ET BIOCHIMIQUES RÉCUPÉRATION PHYSIQUE ACCÉLÉRÉE DOULEURS MUSCULAIRES ATTÉNUÉES ENDURANCE

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS. Département des sciences de base A. Première année du PCEM. Examen du Thème VI Session de rattrapage 2014

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS. Département des sciences de base A. Première année du PCEM. Examen du Thème VI Session de rattrapage 2014 FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS Département des sciences de base A Première année du PCEM Examen du Thème VI Session de rattrapage 2014 Durée : 90 min PRENEZ LE TEMPS DE LIRE CE QUI VA SUIVRE Une copie anonyme

Plus en détail

CONTRÔLE HORMONAL DU METABOLISME

CONTRÔLE HORMONAL DU METABOLISME CONTRÔLE HORMONAL DU METABOLISME INTRODUCTION A - L'INSULINE B - LE GLUCAGON C - L'ADRENALINE D - LE CORTISOL E - MAINTIEN DE LA GLYCEMIE F - LE DIABETE SUCRE CONTRÔLE HORMONAL DU METABOLISME INTRODUCTION

Plus en détail

Métabolisme de l éthanol et conséquences de l alcoolisme chronique. EVE GELSI Janvier 2012

Métabolisme de l éthanol et conséquences de l alcoolisme chronique. EVE GELSI Janvier 2012 Métabolisme de l éthanol et conséquences de l alcoolisme chronique EVE GELSI Janvier 2012 1 Composition des boissons alcoolisées Alcool : 4 à 90% en volume (degré) Glucides = 0 à 120 g/l whisky, cognac,

Plus en détail

STRUCTURE ET PROPRIETES DES LIPOPROTEINES

STRUCTURE ET PROPRIETES DES LIPOPROTEINES FACULTE DE MEDECINE UNIVERSITE 3 DE CONSTANTINE 1 ERE ANNEE MEDECINE STRUCTURE ET PROPRIETES DES LIPOPROTEINES Dr l.belkacem M.A BIOCHIMIE I-INTRODUCTION Le comportement globalement hydrophobe des lipides

Plus en détail

Nutrition et dialyse péritonéale. Formation IDE Dr AGUILERA, Dr GUERRAOUI 17 novembre 2006

Nutrition et dialyse péritonéale. Formation IDE Dr AGUILERA, Dr GUERRAOUI 17 novembre 2006 Nutrition et dialyse péritonéale Formation IDE Dr AGUILERA, Dr GUERRAOUI 17 novembre 2006 1 Plan Pourquoi s ints intéresser à la nutrition? Quels sont les mécanismes m qui influencent l él état nutritionnel

Plus en détail

INSUFFISANCE RÉNALE CHEZ LE PATIENT ÂGÉ. J-M Krzesinski, professeur de Néphrologie Université de Liège

INSUFFISANCE RÉNALE CHEZ LE PATIENT ÂGÉ. J-M Krzesinski, professeur de Néphrologie Université de Liège INSUFFISANCE RÉNALE CHEZ LE PATIENT ÂGÉ J-M Krzesinski, professeur de Néphrologie Université de Liège Exposé fait dans le cadre de la «12 ème Journée Scientifique de la Société de Médecine de Waremme et

Plus en détail

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016 Régulation de la glycémie et diabètes Maestris - 2015/2016 La glycémie Glycémie : taux sanguin de glucose A jeûn : 0,8 à 1g /L de sang (glycémie normale 1g/L) Après un repas : hyperglycémie 1,2 g/l En

Plus en détail

Introduction (2) Introduction (1) FACTEURS DE RISQUE DE L ATHEROSCLEROSE : ROLE DU LABORATOIRE 22/05/2013 PLAN

Introduction (2) Introduction (1) FACTEURS DE RISQUE DE L ATHEROSCLEROSE : ROLE DU LABORATOIRE 22/05/2013 PLAN PLAN FACTEURS DE RISQUE DE L ATHEROSCLEROSE : ROLE DU LABORATOIRE GOMBET T*, MOKONDJIMOBE E* * Université Marien Ngouabi, Faculté des sciences de la santé, Brazzaville, Congo. INTRODUCTION I. L ATHEROSCLEROSE

Plus en détail

21/10/2010 IFSI UE2.1. Les différents types de réactions chimiques: réaction de synthèse, de dégradation et d échange, Cycle de Krebs, ATP.

21/10/2010 IFSI UE2.1. Les différents types de réactions chimiques: réaction de synthèse, de dégradation et d échange, Cycle de Krebs, ATP. IFSI UE2.1 Marie-Christine BEAUVIEUX MCUPH Nutrition Laboratoire Biochimie Hôpital Haut-Lévêque Pessac CNRS-Université Bordeaux2 marie-christine.beauvieux@chu-bordeaux.fr Les différents types de réactions

Plus en détail

GENERALITES SUR LES MALADIES

GENERALITES SUR LES MALADIES GENERALITES SUR LES MALADIES CHRONIQUES Dr Bécaye FALL Biologiste 1-INTRODUCTION: Maladies chroniques (MC) caractère chronique (parfois incurables). Chances survie & qualité vie qualité suivi biologique+++

Plus en détail

LE METABOLISME DES TRIGLYCERIDES

LE METABOLISME DES TRIGLYCERIDES LE METABOLISME DES TRIGLYCERIDES I-INTRODUCTION : Les triglycérides TG ou triacylglycérols TAG (TG endogènes + la plus grande partie des TG alimentaires) sont constitués par des AG à chaînes longues (C16-C20)

Plus en détail

COMPOSITION CHIMIQUE DE LA MATIERE VIVANTE

COMPOSITION CHIMIQUE DE LA MATIERE VIVANTE COMPOSITION CHIMIQUE DE LA MATIERE VIVANTE On distingue 2 grands groupes : Les substances organiques contiennent toutes du carbone. Les substances minérales sont composées surtout des autres éléments chimiques

Plus en détail

Hypoglycémie (en dehors du diabète)

Hypoglycémie (en dehors du diabète) Hypoglycémie (en dehors du diabète) Réponse physiologique à une baisse de la glycémie Inhibition de la sécrétion d insuline (- de 0,80 g/l) : baisse de l utilisation périphérique du glucose levée du frein

Plus en détail

Dépister la DÉNUTRITION. des patients Insuffisants Rénaux Chroniques PARCOURS IRC. Quantité et qualité de vie dans l Insuffisance Rénale Chronique

Dépister la DÉNUTRITION. des patients Insuffisants Rénaux Chroniques PARCOURS IRC. Quantité et qualité de vie dans l Insuffisance Rénale Chronique Dépister la DÉNUTRITION des patients Insuffisants Rénaux Chroniques PARCOURS IRC Quantité et qualité de vie dans l Insuffisance Rénale Chronique en dehors de l enquête alimentaire et du dépistage des erreurs,

Plus en détail

VITAMINE LIPOSOLUBLE

VITAMINE LIPOSOLUBLE VITAMINE LIPOSOLUBLE Double origine Endogène : rayons UV photolysent, le 7-déhydrocholestérol en pré-vitamine D3 60-70% Alimentaire : poissons, viandes, œufs, foie 30-40% ACTIVITE METABOLIQUE Vitamine

Plus en détail

Les lipides. Une famille hétérogène

Les lipides. Une famille hétérogène Les lipides Docteur Bernard LARDY Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015 Une famille hétérogène 1 Définition Les lipides (du grec lipos, graisse, huile) sont

Plus en détail

TD. Régulation de la glycémie

TD. Régulation de la glycémie TD. Régulation de la glycémie 1. Mise en évidence de la régulation de la glycémie A - Evolution de la glycémie A.1 A jeune, quelle est la valeur de la glycémie? Qu observe-t-on lors de l ingestion de glucose

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant-propos I Structure, diversité et fonction des biomolécules... 15

SOMMAIRE. Avant-propos I Structure, diversité et fonction des biomolécules... 15 Avant-propos............................................................................................... 13 I Structure, diversité et fonction des biomolécules.......... 15 1 Les acides aminés et leurs

Plus en détail

Cours-premièreS - Homéostat glycémique Année 2010 / 2011

Cours-premièreS - Homéostat glycémique Année 2010 / 2011 LA GLYCÉMIE ET LES DIABÈTES... 2 CHAPITRE I LA GLYCÉMIE... 2 1/ découverte de l homéostat glycémique... 2 A/ L homéostat glycémique... 2 B / Modèle hypothétique de l homéostat glycémique... 2 2/ Les organes

Plus en détail

ALIMENTATION ET INSUFFISANCE RÉNALE MODÉRÉE Débit de Filtration Glomérulaire compris entre 30 et 60 ml/mn

ALIMENTATION ET INSUFFISANCE RÉNALE MODÉRÉE Débit de Filtration Glomérulaire compris entre 30 et 60 ml/mn ALIMENTATION ET INSUFFISANCE RÉNALE MODÉRÉE Débit de Filtration Glomérulaire compris entre 30 et 60 ml/mn Mme Pascale JEGO, diététicienne au sein du service de néphrologie du CHU a aimablement répondu

Plus en détail

Récupération surcompensation et surentrainement

Récupération surcompensation et surentrainement Récupération surcompensation et surentrainement La récupération: c'est l'ensemble des processus permettant au sportif de retrouver ses moyens physique. Facteurs influençant la durée de la récupération

Plus en détail

EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales

EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales Université Joseph Fourier FACULTE DE MEDECINE 38700 LA TRONCHE Année Universitaire 2012/2013 EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales 1ère SESSION UE 5.1 : Biochimie 1 Lundi 4 février 2013 8h30 à 9h30

Plus en détail

FDRCV Dyslipidémies et Syndrome Métabolique

FDRCV Dyslipidémies et Syndrome Métabolique FDRCV Dyslipidémies et Syndrome Métabolique Pr Ducluzeau Nutrition Diabétologie, CHRU Tours L athérosclérose correspond à une réaction de défense inflammatoire «mal appropriée» face à une agression de

Plus en détail

Forum DIABETE juin 2013, CHUV

Forum DIABETE juin 2013, CHUV Forum DIABETE 2013 27 juin 2013, CHUV La prise en charge de l insuffisance rénale liée au diabète Dr Anne Cherpillod Spécialiste FMH en Néphrologie et Médecine interne Forum DIABETE 2013 Clinique de la

Plus en détail

CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE

CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE Explication des mécanismes ponctuels : réponses rapides en référence au cours Stockage et libération glucose : Référence au cours : I Glycémie constante

Plus en détail

ASPECTS NUTRITIONNELS

ASPECTS NUTRITIONNELS ASPECTS NUTRITIONNELS L équilibre énergétique Substrats + O 2 = énergie + Eau + C0 2 Substrats: glucides, lipides, protides Énergie: métabolisme basal, APS, thermorégulation De cet équilibre dépend le

Plus en détail

Résistance à l insuline et. Vieillissement

Résistance à l insuline et. Vieillissement Résistance à l insuline et Vieillissement Présenté par: Eric Goulet, Ph.D. Gérontoclub 2010 Plan de la présentation Résistance à l insuline: c est quoi? Action de l insuline au niveau de l organisme Santé

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES LISTE DES COLLABORATEURS...V LISTE DES ABRÉVIATIONS... XIII

TABLE DES MATIÈRES LISTE DES COLLABORATEURS...V LISTE DES ABRÉVIATIONS... XIII TABLE DES MATIÈRES LISTE DES COLLABORATEURS......V LISTE DES ABRÉVIATIONS... XIII APPORTS ÉNERGÉTIQUES CHEZ LE SPORTIF, par X. BIGARD, N. SIMLER...... 1 Dépenses énergétiques liées à la pratique sportive......

Plus en détail

RÉGULATION DE LA GLYCÉMIE

RÉGULATION DE LA GLYCÉMIE RÉGULATION DE LA GLYCÉMIE Sources : - Mémo infirmier, Biologie Fondamentale et génétique UE 2.1, Elsevier Masson - Vander et Sherman, Physiologie Humaine, éditions Mc Graw-Hill -Marieb, Anatomie et physiologie

Plus en détail

Intérêt de la programmation alimentaire pour les performances du sportif.

Intérêt de la programmation alimentaire pour les performances du sportif. Intérêt de la programmation alimentaire pour les performances du sportif. A-Xavier Bigard Pr agrégé du Val-de-Grâce, Institut de Recherche Biomédicale des Armées, 38702 La Tronche (Grenoble) Vice-président

Plus en détail

Biologie Cellulaire 16/09/09

Biologie Cellulaire 16/09/09 Biologie Cellulaire 16/09/09 I. Un corps, des tissus, des cellules Le corps est une machinerie complexe. Le but de notre organisme est d assuré sa survie dans un environnement particulier. L homme a pu

Plus en détail

CHAPITRE 3 METABOLISME-NUTRITION

CHAPITRE 3 METABOLISME-NUTRITION CHAPITRE 3 METABOLISME-NUTRITION DEFINITIONS METABOLISME: ensemble des réactions chimiques d une cellule ou organisme - CATABOLISME: réactions chimiques de dégradation - ANABOLISME: réactions chimiques

Plus en détail

Physiologie du Pancréas endocrine

Physiologie du Pancréas endocrine Physiologie du Pancréas endocrine 1 I. Introduction II. Insuline Plan 1. Sécrétion 2. Régulation 3. Actions physiologiques 4. Mode d action III. Glucagon 2 2eme Année de médecine 1 Cellules β I. Introduction

Plus en détail

RESAOLAB. Convention de Financement N AFD CZZ C. et SURVEILLANCE DE L HYPERTENSION ARTÉRIELLE

RESAOLAB. Convention de Financement N AFD CZZ C. et SURVEILLANCE DE L HYPERTENSION ARTÉRIELLE RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DE L HYPERTENSION ARTÉRIELLE Objectifs Enumérer les différents facteurs biologiques du risque athérogène Décrirele

Plus en détail

G2. Régulation de la glycémie

G2. Régulation de la glycémie G2. Régulation de la glycémie Hypoglycémie et hyperglycémie ont des conséquences graves pour le corps. C est la raison pour laquelle ce facteur doit être régulé. G2.a MESURE DE LA GLYCEMIE ET VARIATIONS

Plus en détail

LE SURENTRAINEMENT OU FATIGUE CHRONIQUE. {LICENCE (C2C-M2). Cours de Hugues PORTIER} INTRODUCTION RAPPEL DU ROLE DE L'ENTRAINEMENT...

LE SURENTRAINEMENT OU FATIGUE CHRONIQUE. {LICENCE (C2C-M2). Cours de Hugues PORTIER} INTRODUCTION RAPPEL DU ROLE DE L'ENTRAINEMENT... LE SURENTRAINEMENT OU FATIGUE CHRONIQUE Le 19 Janvier 1999 {LICENCE 98-99. (C2C-M2). Cours de Hugues PORTIER} INTRODUCTION...2 1. RAPPEL DU ROLE DE L'ENTRAINEMENT...2 1.1. L'effet de l'entraînement sur

Plus en détail

Diabète et corticothérapie

Diabète et corticothérapie Diabète et corticothérapie Les effets des corticoïdes sur le métabolisme des hydrates de carbone sont bien connus Appellation de ces stéroïdes : les glucocorticoïdes Les mécanismes impliqués sont mal compris

Plus en détail

LES LIPOPROTEINES : METABOLISME NORMAL ET PATHOLOGIQUE

LES LIPOPROTEINES : METABOLISME NORMAL ET PATHOLOGIQUE LES LIPOPROTEINES : METABOLISME NORMAL ET PATHOLOGIQUE I-INTRODUCTION : Les lipides constituent une famille hétérogène de molécules hydrophobes indispensables au fonctionnement de l organisme. Les principaux

Plus en détail

Le glucagon. Cette hormone est connue depuis 1923 mais considérée comme antagoniste de l insuline, et donc hyperglycémiante, depuis les années 50.

Le glucagon. Cette hormone est connue depuis 1923 mais considérée comme antagoniste de l insuline, et donc hyperglycémiante, depuis les années 50. Le glucagon Cette hormone est connue depuis 1923 mais considérée comme antagoniste de l insuline, et donc hyperglycémiante, depuis les années 50. Le glucagon est un polypeptide de 29 acides aminés appartenant

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 juillet Date de l'amm initiale : 29/07/1998 dernière modification le 31 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 juillet Date de l'amm initiale : 29/07/1998 dernière modification le 31 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 juillet 2006 XENICAL 120 mg, gélule plaquettes thermoformées de 84 gélules Code CIP : 347 809-6 ROCHE orlistat liste I Date de l'amm initiale : 29/07/1998 dernière

Plus en détail

Cours n 23 : Métabolisme hépatique, sécrétion biliaire

Cours n 23 : Métabolisme hépatique, sécrétion biliaire UE3- Appareil digestif Pr Levy 07/11/13 de 8h30 à 9h30 Ronéotypeur: Rebecca Tuil Ronéolecteur: Alexandre Szusterman Cours n 23 : Métabolisme hépatique, sécrétion biliaire Ronéo 6! 1/10 Plan du cours I/

Plus en détail

Énergie et nutrition cours -03. Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez

Énergie et nutrition cours -03. Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez Énergie et nutrition cours -03 Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez Contraction musculaire Pourquoi étudier l alimentation dans ce cours? Bcp de maladies liées à notre

Plus en détail