Analyse du Risque de Crédit Bancaire Migros (Genève)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse du Risque de Crédit Bancaire Migros (Genève)"

Transcription

1 Analyse du Risque de Crédit Bancaire Migros (Genève) Le rapport d activité 05: Le détail des calculs se trouve dans le fichier Excel joint Analyse de bilan Equilibre entre dettes et capitaux : Nous allons commencer par analyser les bilans de clôture 2004 et 2005 de Migros (Genève), ainsi que leur évolution L actif net de la société, soit ses capitaux propres et ses provisions à long terme, se monte à 128,636 MCHF en 2004 et 132,711 MCHF en 2005, soit une progression de 317% de ses richesses nettes En parallèle, il est intéressant de voir l évolution de l effet de levier et de la solvabilité générale de l entreprise Le ratio de solvabilité générale de Migros (Genève) est de 74% en 2004 et de 71% en 2005 Bien qu il s améliore sur la période, il nous indique que le poids des dettes de l entreprise est lourd dans son bilan Un ratio de 70-75% est considéré comme maximal L effet de levier, par le recours à la dette, permet de maximiser le rendement des fonds propres Mais l effet joue à la hausse comme à la baisse, et plus fortement à la baisse Nous avons calculé un effet de levier de 29 en 2004 et de 25 en 2005 pour Migros (Genève), soit -14% sur la période En effet on constate que les fonds propres ont augmentés d environ 7% (bénéfice 2004), et que les fonds étrangers, on diminué sur la même période de -8% NB : La variation est à imputer aux dettes fournisseurs En effet elles ont diminuées de -9% entre 2004 et 2005 En parallèle, la valeur de ses stocks a, elle aussi, diminué (-11%) Le ratio d indépendance financière nous montre la part de capitaux permanents, soit, tout ce qui n est pas financé à court terme En 2004 il est de 39%, et il se monte à 41% en 2005 Ce ratio est faible, même s il montre une amélioration entre 2004 et

2 Equilibres de court terme Le Besoin en fonds de roulement, est caractérisé par la différence entre les besoins de financement du cycle d exploitation et les ressources apportées par le crédit fournisseurs Il varie en fonction de l'activité et il est nécessaire au cycle d'exploitation de l entreprise Le Besoin en fonds de roulement de Migros (Genève) est de -24,47 MCHF en 2004 et -14,87 MCHF en 2005 Un BFR négatif est une situation typique des activités à faible valeur ajoutée comme dans le secteur de la grande distribution De plus, c est le reflet d une politique volontaire de Migros de se financer à court terme «sur le dos» de ses fournisseurs Il faut savoir que la Migros impose à ses fournisseurs des délais de paiement de 60 jours, en revanche, elle vend ses marchandises au comptant Un BFR négatif devient alors une ressource permanente de l'entreprise Si le chiffre d'affaires augmente, le BFR négatif augmentent aussi Et le cas contraire, une diminution du chiffre d'affaires se traduira par une diminution des ressources, et l'entreprise devra réduire l'utilisation qu'elle fait de ces fonds en dehors de l'exploitation Le fond de roulement se défini comme le surplus entre les capitaux permanents de l entreprise et les actifs immobilisés Plus le fonds de roulement est élevé, meilleure est la solidité financière de l entreprise Le fonds de roulement de Migros (Genève) est fortement négatif, d environ 61,5 MCHF en 2004 et 42 MCHF en 2005, ceci pour un ratio de fonds de roulement de respectivement -46% et -37% On note toutefois une «amélioration» de 32% du fonds de roulement sur la période La même remarque pour le BFR négatif s applique au fond de roulement négatif Le «quick ratio» permet de voir la part des emprunts à court terme qui est couverte par les liquidités immédiatement disponibles et les réalisables Le ratio de liquidité générale, inclut les stocks au calcul, il devrait donc être proche de 100% pour satisfaire le principe d équilibre Les ratios de liquidité de Migros sont très bas : Le quick-ratio : Ses liquidités et réalisables ne couvrent qu environ 35% des emprunts à court terme en 2004 et 43% en 2005 (soit une amélioration de 23%) Le ratio de liquidité générale : La totalité de ses actifs à court terme couvrent respectivement 54% et 63% des emprunts court terme (+17%) Bien que les ratios montrent une évolution positive sur la période, ils restent excessivement faibles Tous ces indicateurs convergent dans leurs significations et on peut soulever le doute sur le côté étique d une telle politique envers ses fournisseurs A plus long terme se pose la question de la solvabilité pour l entreprise elle-même Il est vrai que - si par un effet «en chaîne», les fournisseurs venaient à ne plus pouvoir supporter indirectement les charges de financement de l exploitation de Migros, ou encore si le climat politique et le rapport de force venait à changer - l entreprise deviendrait très vulnérable 2

3 Analyse de compte de résultat Ci-dessous, le compte de résultat simplifié de Migros (Genève) : Compte de résultat simplifié (en millier CHF) Variation CA net hors TVA 1'092'840 1'096'999-04% Autres produits d'exploit 19'928 22' % Total des produits d'exploit 1'112'768 1'119'742-06% Charges de march & prestations -773' '186 04% Charges d'exploitations -339' '169-09% Résultat opérationnel 542 7' % Produits hors exploitation 2'916 2' % Charges hors exploitation -2'789-1' % EBIT (Résultat net av int&impôts) 669 8' % Résultat financier 1'724 1'731-04% Résultat extraordinaire 5' % Bénéfice avant impôts 7'978 10' % Impôts ' % Résultat net 7'086 9' % Le chiffre d affaire net de Migros (Genève) est en baisse de 0,4% entre 2004 et 2005 Toutefois, on peut considérer que le volume des ventes à cru de 08%, puisque le rapport d activité fait mention d une baisse des prix de 1,2 % sur la période La hausse de l activité implique que les charges d achats ont augmenté Nous avons calculé et analysé les soldes intermédiaires de gestion pour lesquels nous obtenons les résultats suivants : Soldes intermédiaires de Gestion (en millier CHF) Variation Chiffre d'affaire (Hors Taxes) 1'092'840 1'096'999-04% Charges d'achat (y compris var stock) -773' '186 04% = Marge Commerciale 319' '813-22% Taux de marge sur CA 29% 30% - Autres Achats consommés -72'116-70'800 19% - impôts et taxes (hors impôt sur le bénéfice) -4'332-4'551-48% +/- Autres produits / charges d'exploitation 747 7' % = Valeur Ajoutée brute 243' '742-57% Taux de VA sur CA 22% 24% - Amortissements -30'935-33'848-86% - Personnel -212' '025-23% = Excédent Brut d'exploitation 5 6' % Taux de EBE sur CA 0% 1% +/- Résultat financier 1'724 1'731-04% +/- Produits - charges exceptionnels 5'712 1' % - Impôt sur le bénéfice % = Résultat Net 7'086 9' % Par l effet de la baisse des prix et de la hausse des charges d achat combinés, la marge commerciale se dégrade de -22% 3

4 Ceci, ajouté à la hausse des autres charges d exploitation et autres achats consommés, la Valeur Ajoutée, elle, se dégrade de -57% Malgré des charges de personnel en baisse (-23%) et des amortissements en baisse (-86%), l Excédent Brut d Exploitation est nul en 2005 Il était déjà très faible en 2004 avec un taux d EBE sur CA inférieur à 1% Le résultat net se dégrade donc de 23,2%, et ce malgré la réalisation d un bénéfice de CHF 12'259 milliers sur des ventes mobilières et immobilières Ce bénéfice extraordinaire est absorbé pour plus de 50% par la création d un amortissement exceptionnel sur M-Parc, ainsi que par l augmentation des autres charges d exploitation, notamment les prestations de service Les ratios de rentabilité traduisent ces faibles résultats, et la baisse de performance entre 2004 et 2005: Rentabilité Commerciale (RN/CA) 06% 08% Rentabilité Financière (RN/FP) 66% 93% On note toutefois un taux de rentabilité des fonds propres relativement acceptable, à la vue des autres données que nous avons analysé plus haut Le recours à la dette permet de maximiser la rentabilité des fonds propres, pour autant que le coût de la dette soit inférieur à la rentabilité de l entreprise Migros utilise cet effet de levier, au travers de sa la politique de financement de son exploitation par le biais des fournisseurs, soit à taux d intérêt nul Analyse de la capacité d autofinancement et d endettement Pour calculer la Capacité d autofinancement (CAF) de Migros (Genève), nous avons ajouté au Résultat net, le montant de la variation des provisions et amortissements sur la période, ainsi que la valeur comptables des actifs cédés : CAF -4'430 - Ratio de CAF -041% - Capacité d'endettement Capacité de remboursement 52' Nous obtenons pour l année 2005 une Capacité d autofinancement négative (-44 MCHF) Ceci signifie que la CAF de Migros (Genève) absorbe 0,40% de son Chiffre d Affaire en 2005 La capacité d endettement de Migros (Genève), du point de vue bancaire, est nulle en 2005 Et la capacité de remboursement (des fonds étrangers par l EBE), qui était de 42 ans en 2004 (!) est démesurée en

5 Nous avons ensuite analysé la marge contributive de la société, pour laquelle nous avons trouvé les résultats suivants : Analyse de la marge contributive Variation Frais Fixe 339' ' % Frais Variables 773' ' % Marge contributive 319' ' % Taux de marge contributive 292% 298% Seuil de rentabilité 1'160'974 1'173' % Seuil de rentabilité en % du CA 1062% 1070% Point mort en jour On observe que Migros (Genève) n atteint pas son point mort opérationnel Elle met 382 jours en 2005 pour être rentable En revanche, son seuil de rentabilité a légèrement baissé entre 2004 et 2005, grâce à la diminution de ses frais fixes Autres remarques Les annexes aux comptes annuels font état d une baisse de -4% des actifs de la société mis en gage, ainsi qu une baisse des actif gagés revendiqués Migros a fait plusieurs fois l actualité depuis ce rapport de 2005, notamment courant 2006 lorsqu en plus du fonds de roulement, et des frais logistiques déjà à la charge de ses fournisseurs, elle demande désormais la marge lors des ses appels d offre Conclusions Comme mentionné tout au long de l analyse, l évolution de la situation financière de Migros (Genève) entre 2004 et 2005 n est pas réjouissante Bien que le secteur de la distribution alimentaire est connu pour être un secteur à faible valeur ajoutées, la position du Groupe Migros en Suisse, leader sur le marché, la place dans une position de force face à ses fournisseurs Les pressions exercées, ne vont pas dans le sens d un développement sain à long terme des relations avec ses fournisseurs L arrivée récente sur le marché des «discounters» est probablement une des causes de la décision de baisser les prix de -1,2%, en plus d une gamme de produit bon marché (M-Budget) et du rachat de Denner dernièrement Notre avis n est donc pas positif pour Migros (Genève), ni au niveau de ses performances, ni au niveau de sa politique de gestion D un point de vue éthique tout d abord, mais à long terme, également quand à la solvabilité de l entreprise Selon le rating de S&P, nous attribuerions B - à Migros (Genève), soit un rang classé très spéculatif Nous avons relevé d un cran la note au regard de la réputation du Groupe Migros et de son caractère «social», puisqu il est le premier employeur de Suisse 5

Une plus-value pour vos clients! Analyse financière. Pour La Brasserie. Etude réalisée sur base des données du client

Une plus-value pour vos clients! Analyse financière. Pour La Brasserie. Etude réalisée sur base des données du client Une plus-value pour vos clients! Analyse financière Pour La Brasserie Etude réalisée sur base des données du client TABLE DES MATIÈRES Table des matières... 2 TABLEAU DE BORD... 3 1. RESULTAT... 3 1.1.

Plus en détail

Présentation 5. Les comptes annuels

Présentation 5. Les comptes annuels S ommaire Présentation 5 Chapitre 1 L organisation de l analyse financière 15 1 Définition et objectifs de l analyse financière 15 2 Les sources d information de l analyse financière 16 A. L information

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE UPPER BURGER. Ouma MAMAN Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP Nancy Tél :

RAPPORT D ANALYSE UPPER BURGER. Ouma MAMAN Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP Nancy Tél : RAPPORT D ANALYSE UPPER BURGER Ouma MAMAN Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP 54000 Nancy Tél : 06 28 98 67 63 E-mail : ouma.maman@pretup.fr 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE Fiche d identité : RAISON

Plus en détail

ANALYSE FINANCIÈRE DE L'ENTREPRISE

ANALYSE FINANCIÈRE DE L'ENTREPRISE LE BILAN : http://www.votreguide.ma ANALYSE FINANCIÈRE DE L'ENTREPRISE Il décrit la situation patrimoniale de l'entreprise (photo de fin d exercice) en termes de ressources et d emplois : origine des ressources

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE06 FINANCE D ENTREPRISE - session 2012 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 11 points 1. Compléter le

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE APPARTIS IMMO

RAPPORT D ANALYSE APPARTIS IMMO RAPPORT D ANALYSE APPARTIS IMMO s Matthieu BACQ Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP 54000 Nancy Tél : 03 72 39 52 92 / 06 72 05 49 10 Email : matthieu.bacq @pretup.fr Fiche d identité : RAISON SOCIAL

Plus en détail

CFA 116. Les Etats Financiers

CFA 116. Les Etats Financiers CFA 116 Les Etats Financiers FOAD CORRIGES DES EXERCICES D APPLICATION Bernard Dupé Page : 1 SOMMAIRE Pages : Cas Gleizal 3, 4, 5 et 6 Cas Tricallou 7 et 8 Cas Astorg 9, 10 et 11 Cas Perrin 12 et 13 Cas

Plus en détail

Master 2 CGAO. UE4 : Analyse Financière S. Albert UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON-SORBONNE

Master 2 CGAO. UE4 : Analyse Financière S. Albert UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON-SORBONNE UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON-SORBONNE Master 2 CGAO UE4 : Analyse Financière S. Albert s des exercices et cas de travaux dirigés Année universitaire 2016-2017 Partie I INSTITUT D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES

Plus en détail

Exercice N. Intérêts et charges assimilées 1550 D'autres valeurs mobilières et créances 200 de l'actif immobilisé

Exercice N. Intérêts et charges assimilées 1550 D'autres valeurs mobilières et créances 200 de l'actif immobilisé SUJET : Présentez le tableau des SIG : SOCIETE ALPHAND CHARGES (hors taxes) Exercice N Totaux PRODUITS (hors taxes) Exercice N Totaux Charges d'exploitation Produits d'exploitation Coût d'achat des marchandises

Plus en détail

Les éléments du diagnostic financier

Les éléments du diagnostic financier Les éléments du diagnostic financier Plan Introduction Rôle I.Le bilan I.1. L actif du bilan Actif immobilisé Actif circulant I.2. Passif du bilan Ressources propres Ressources étrangères Lecture du bilan

Plus en détail

B O B NN N E N F E O F NT N - T CO C RR R E R I E A

B O B NN N E N F E O F NT N - T CO C RR R E R I E A Du tableau de bord financier à la stratégie de financement Intervenants Béatrice CHARLAS Expert-comptable Vice Présidente du Conseil Régional l Ordre des Experts- Comptables de Toulouse Midi Pyrénées Contrôleur

Plus en détail

Chapitre 3 Les ratios.

Chapitre 3 Les ratios. Chapitre 3 Les ratios. 4 catégories de ratios sont à distinguer : - Les ratios de rentabilité - Les ratios d endettement et de structure financière - Les ratios de répartition de la valeur ajoutée - Les

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE6 Finance d entreprise - Session 2016 - Proposition de CORRIGÉ 2016 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 Diagnostic financier - 11 points

Plus en détail

Adh N : 0E376 La Rochelle, le 28 Septembre 2012

Adh N : 0E376 La Rochelle, le 28 Septembre 2012 Monsieur GAULT Philippe Traiteur Plats cuisinés 12 cours Réversaux 17100 SAINTES Adh N : 0E376 La Rochelle, le 28 Septembre 2012 Monsieur, Nous avons le plaisir de vous adresser votre dossier de gestion

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE CALCULS, RATIOS ET INTERPRETATION

ANALYSE FINANCIERE CALCULS, RATIOS ET INTERPRETATION ANALYSE FINANCIERE CALCULS, RATIOS ET INTERPRETATION Un ratio est un outil de gestion qui définit un rapport ou une relation entre deux grandeurs ayant une relation de cohérence ou de corrélation. Exprimé

Plus en détail

Etude financière prévisionnelle sur 3 ans

Etude financière prévisionnelle sur 3 ans Informations Accompagnement Conseil Création d'entreprise www.wikicrea.fr Etude financière prévisionnelle sur 3 ans EURL (IS) 0600010101 m.rolland@hotmail.com ArgentatsurleRhin 08/12/2016 1 Investissements

Plus en détail

Licences Professionnelles «Contrôle de Gestion» «Révision Comptable»

Licences Professionnelles «Contrôle de Gestion» «Révision Comptable» Licences Professionnelles «Contrôle de Gestion» «Révision Comptable» Cours d'introduction à la Finance Analyse Financière 15 h TD Enseignant : Jean-Marc Bascourret Financière - Plan S1 Objet de l'analyse

Plus en détail

La marge brute concerne les associations apportant une transformation à un bien (activité de production).

La marge brute concerne les associations apportant une transformation à un bien (activité de production). 1. LES SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION Ces soldes doivent être calculés de deux manières : - en valeur absolue, afin de connaître par exemple le montant du résultat d exploitation dégagé de l exercice

Plus en détail

DOSSIER 1-DIAGNOSTIC FINANCIER. Opérations

DOSSIER 1-DIAGNOSTIC FINANCIER. Opérations DCG session 2013 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1-DIAGNOSTIC FINANCIER Question 1 - Élaboration du tableau des flux de l OEC : Flux de trésorerie liés à l'activité Opérations RÉSULTAT

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE CAR NEW WAY (Optim Auto) Ouma MAMAN Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP 54000 Nancy Tél : 06 28 98 67 63 E-mail : ouma.maman@pretup.fr 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE Fiche

Plus en détail

ANALYSE D'EXPLOITATION

ANALYSE D'EXPLOITATION SYN.BIC.ACT.20.IDP_AEX ANALYSE D'EXPLOITATION VENTILATION PAR TRANCHE D' Nombre d'entreprises étudiées Coût d'achat produits et matières consommés Durée de rotation des stocks Délai de crédit clients Délai

Plus en détail

Analyse de la situation financière de l entreprise : Utilisation pratique des ratios

Analyse de la situation financière de l entreprise : Utilisation pratique des ratios Analyse de la situation financière de l entreprise : Utilisation pratique des ratios 23 février 2017 Table des matières 1. Introduction 2. EBIT / EBITDA 3. BFR 4. Cash Flow Page 2 1 1. Introduction Page

Plus en détail

Évaluer le risque financier. Évaluer le risque financier Introduction. Évaluer le risque financier Introduction

Évaluer le risque financier. Évaluer le risque financier Introduction. Évaluer le risque financier Introduction Introduction Les documents comptables Analyse de la rentabilité Analyse de la situation financière Les prévisions Introduction Pourquoi évaluer le risque financier : Les professionnels paient à crédit

Plus en détail

Introduction. 2. Analyse de la rentabilité

Introduction. 2. Analyse de la rentabilité Introduction 1. Analyse de l activité : Soldes intermédiaires de gestion, ratios d activité, de profitabilité, répartition de la valeur ajoutée, capacité d autofinancement 2. Analyse de la rentabilité

Plus en détail

Adh N : 0E818 La Rochelle, le 11 octobre 2012

Adh N : 0E818 La Rochelle, le 11 octobre 2012 Monsieur ALPIN Alain Plomberie Chauffage 3 Les Noues 3386 MARCILLAC Adh N : E818 La Rochelle, le 11 octobre 212 Monsieur, Nous avons le plaisir de vous adresser votre dossier de gestion pour l'exercice

Plus en détail

Dossier Prévisionnel. Sur 3 exercices De 01/2012 à 12/2014. Monsieur Propre. Nettoyage

Dossier Prévisionnel. Sur 3 exercices De 01/2012 à 12/2014. Monsieur Propre. Nettoyage Dossier Prévisionnel Sur 3 exercices De 01/ à 12/ Monsieur Propre Nettoyage PROPRE David 16 Rue de Toulouse BP 123 33000 BORDEAUX 05 01 01 01 01 05 01 01 01 02 contact@monsieur-propre.fr Édité le 28//

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE RESTAURANT DE L AERODROME

RAPPORT D ANALYSE RESTAURANT DE L AERODROME RAPPORT D ANALYSE RESTAURANT DE L AERODROME Ouma MAMAN Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP 54000 Nancy Tél : 03 72 39 52 92/06 28 98 67 63 E-mail : ouma.maman@pretup.fr 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE

Plus en détail

L usage de la calculatrice est autorisé. L usage de tout dictionnaire est interdit. Bilan fonctionnel Actif Montant % Passif Montant %

L usage de la calculatrice est autorisé. L usage de tout dictionnaire est interdit. Bilan fonctionnel Actif Montant % Passif Montant % Sujet n 3 SAENES, académies du groupement Est, 2010 L usage de la calculatrice est autorisé. L usage de tout dictionnaire est interdit. Questions I. Analyse du bilan : le bilan fonctionnel Le PCG 1982

Plus en détail

Chap. 2 : Analyse de la performance financière (Les SIG et la CAF)

Chap. 2 : Analyse de la performance financière (Les SIG et la CAF) 1 / 6 Chap. 2 : Analyse de la performance financière (Les SIG et la CAF) Les indicateurs calculés à partir du compte de résultat (les soldes intermédiaires de gestion SIG et la capacité d autofinancement

Plus en détail

926CA Activités sportives

926CA Activités sportives STATISTIQUES PROFESSIONNELLES 23 926CA Activités sportives EVOLUTION ANNEES 23 / 22 / 21 23 22 21 CHIFFRE D'AFFAIRES 156 Nombre d'entreprises 3 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES,,, MARGE BRUTE 91,2,,

Plus en détail

الدورة العادية 2013 عناصر اإلجابة NR50 المحاسبة شعبة العلوم االقتصادية والتدبير : مسلك العلوم االقتصادية CORRIGÉ INDICATIF SUR 80 POINTS

الدورة العادية 2013 عناصر اإلجابة NR50 المحاسبة شعبة العلوم االقتصادية والتدبير : مسلك العلوم االقتصادية CORRIGÉ INDICATIF SUR 80 POINTS 1 3 4 NR0 المحاسبة الدورة العادية 2013 عناصر اإلجابة www.tawjihpro.com Note : CORRIGÉ INDICATIF SUR 80 POINTS ACCEPTER TOUTE RÉPONSE LOGIQUE. ÉVITER LA DOUBLE SANCTION DANS LA NOTATION DES RÉPONSES LIÉES.

Plus en détail

EURL CLINIC RURALE. Adhérent N 68789

EURL CLINIC RURALE. Adhérent N 68789 Adhérent N 68789 EURL CLINIC RURALE Chemin de l'allage Avec la participation du Cabinet Comptable BIO CONSEIL Immeuble XEPA - 3B rue de la clairière 34888 MOUTARDON BP 8795 34761 BEZIERS CEDEX CNS N 1656

Plus en détail

DOSSIER N 1 : TRAVAUX D'INVENTAIRE ET OPÉRATIONS FINANCIÈRES À LONG TERME

DOSSIER N 1 : TRAVAUX D'INVENTAIRE ET OPÉRATIONS FINANCIÈRES À LONG TERME 1 www.tawjihpro.com المادة الشعبت المسلك العلوم االقتصاديت والتدبير علوم التدبير المحاسباتي المعامل: مدة اإلنجاز: NOTE o La calculatrice, les tables financières et statistiques et le plan comptable général

Plus en détail

014AA Travaux agricoles

014AA Travaux agricoles 014AA Travaux agricoles EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 145 128 153 Nombre d'entreprises 78 66 29 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00 100,00 MARGE

Plus en détail

FASCICULE DE RÉSULTATS SECTORIELS Méthodologie

FASCICULE DE RÉSULTATS SECTORIELS Méthodologie FASCICULE DE RÉSULTATS SECTORIELS Méthodologie 1- Données sources Chaque fascicule présente les résultats d'un ensemble d'unités légales soumises à l'impôt sur les sociétés. L'unité statistique est l'unité

Plus en détail

STRATÉGIE ET EXPERTISE FINANCIÈRES

STRATÉGIE ET EXPERTISE FINANCIÈRES STRATÉGIE ET EXPERTISE FINANCIÈRES JULIEN CUMINET 11 JANVIER 2016 L ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS L INVESTISSEMENT Les différents ratios de rotation du BFR Le ratio de rotation de crédit clients Le ratio

Plus en détail

602MA Transport routier interurbain de marchandises

602MA Transport routier interurbain de marchandises 602MA Transport routier interurbain de marchandises EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 238 149 270 Nombre d'entreprises 79 67 35 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES,00,00,00

Plus en détail

DOSSIER PRÉVISIONNEL SUR 3 EXERCICES DE 01/2014 À 12/2016

DOSSIER PRÉVISIONNEL SUR 3 EXERCICES DE 01/2014 À 12/2016 De 01/ à 12/ DOSSIER PRÉVISIONNEL SUR 3 EXERCICES DE 01/ À 12/ PROPRE David 16 Rue de Toulouse BP 123 33000 BORDEAUX Tél : 05 01 01 01 01 Fax : 05 01 01 01 02 E-mail : contact@monsieur-propre.fr rue de

Plus en détail

GESTION FINANCIÈRE L3 GESTION

GESTION FINANCIÈRE L3 GESTION GESTION FINANCIÈRE L3 GESTION SÉANCE 2 : ANALYSE DU BILAN (RAPPEL) Cours de Y. Giraud Le principe du Bilan Fonctionnel 2 hypothèse de continuité de l'exploitation Faire ressortir les trois cycles de l'entreprise

Plus en détail

283CA Chaudronnerie tuyauterie

283CA Chaudronnerie tuyauterie 283CA Chaudronnerie tuyauterie EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 196 185 171 Nombre d'entreprises 36 26 30 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00 100,00

Plus en détail

930BB Laverie automatique en libre-service

930BB Laverie automatique en libre-service 93BB Laverie automatique en libre-service EVOLUTION ANNEES 23 / 22 / 21 23 22 21 CHIFFRE D'AFFAIRES 72 61 Nombre d'entreprises 44 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 1 1 MARGE BRUTE 96,98 96,86 VALEUR

Plus en détail

Epreuve de gestion et exploitation de l entreprise

Epreuve de gestion et exploitation de l entreprise Epreuve de gestion Marchandises Epreuve de gestion et exploitation de l entreprise Temps conseillé - 2h30 - Noté sur 100 points. Problème n 1 (50 points) Vous êtes salarié(e), gestionnaire de transport

Plus en détail

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDE

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDE MATIERE : ANALYSE FINANCIERE Session de rattrapage Juillet 2011 Semestre 4/ Section C &D Durée : 1 heure Le directeur financier de la société La voix vous fournit les informations suivantes exprimées en

Plus en détail

Analyse des documents financiers (comptes de résultat et bilans) des structures de l IAE, d après l outil d autodiagnostic

Analyse des documents financiers (comptes de résultat et bilans) des structures de l IAE, d après l outil d autodiagnostic Analyse des documents financiers (comptes de résultat et bilans) des structures de l IAE, d après l outil d autodiagnostic L objectif de cette analyse est d observer et de porter un avis sur le modèle

Plus en détail

Le compte de résultat

Le compte de résultat Le compte de résultat Le compte de résultat décrit l activité de l entreprise au cours d un exercice. Il est à la fois : un document comptable obligatoire ; un outil d analyse de l activité, de la performance

Plus en détail

SITUATION PATRIMONIALE ACTIF

SITUATION PATRIMONIALE ACTIF SITUATION PATRIMONIALE ACTIF SERVICE PEEC 31/12/2011 31/12/2010 Edition en Euros Brut Amort. prov. Net Net ACTIF IMMOBILISE Frais d'établissement Frais de recherche et développement Concessions, brevets,

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION DEMONSTRATION

DOSSIER DE GESTION DEMONSTRATION 2 rue de la république Le mercue C Batiment A DOSSIER DE GESTION Commentaires de gestion Analyse de votre entreprise Bilan, Indicateurs financiers Bilan synthétique Présentation graphique du (secteur)

Plus en détail

L3 Gestion - Gestion Financière Année universitaire

L3 Gestion - Gestion Financière Année universitaire L Gestion - Gestion Financière Année universitaire 16-17 Document de TD nº1 Révisions : Fonds de roulement, BFR (bilan fonctionnel) EBE, CAF (TSIG) Exercice 1 Société Navisil (Fonds de roulement et BFR)

Plus en détail

555DA Traiteur EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES. Ratios. Ratios. Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00 MARGE BRUTE 59,49 57,90

555DA Traiteur EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES. Ratios. Ratios. Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00 MARGE BRUTE 59,49 57,90 555DA Traiteur EVOLUTION ANNEES 23 / 22 / 21 23 22 21 CHIFFRE D'AFFAIRES 191 173 Nombre d'entreprises 52 52 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 1 1 MARGE BRUTE 59,49 57,9 VALEUR AJOUTEE 42,6 42,36

Plus en détail

COMPTABILITE PRIVEE L2.AES-MAI 2017

COMPTABILITE PRIVEE L2.AES-MAI 2017 COMPTABILITE PRIVEE L2.AES-MAI 2017 Session : MAI 2017 ENSEIGNANT : Mme MASSET Voir documents ci-joints. EXERCICE 1 : RENAULT EXERCICE 2 : SA ABC EXERCICE 3 : SA DEF EXERCICE 4 : SA GHI ATTENTION 1. La

Plus en détail

522LE Tabac, journaux & jeux

522LE Tabac, journaux & jeux STATISTIQUES PROFESSIONNELLES 3 522LE Tabac, journaux & jeux EVOLUTION ANNEES 3 / 2 / 1 3 2 1 CHIFFRE D'AFFAIRES 239 216 203 Nombre d'entreprises 39 42 22 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00

Plus en détail

1. Démontrez la rentabilité de la mise en place du DAB sur les 3 premières années.

1. Démontrez la rentabilité de la mise en place du DAB sur les 3 premières années. ENTRAÎNEMENT 1 FAIRE LE CHOIX D UN INVESTISSEMENT Exercice : L étude de rentabilité d un investissement 1. Démontrez la rentabilité de la mise en place du DAB sur les 3 premières années. Gain réalisé par

Plus en détail

CORRECTION DU SUJET DE BAC STG 2011 PONDICHERY (INDE) Corrigé non officiel Corinne ZAMBOTTO -

CORRECTION DU SUJET DE BAC STG 2011 PONDICHERY (INDE) Corrigé non officiel Corinne ZAMBOTTO - CORRECTION DU SUJET DE BAC STG 2011 PONDICHERY (INDE) Corrigé non officiel Corinne ZAMBOTTO - http://corinne.zambotto.free.fr DOSSIER 1 : ANALYSE DE LA SITUATION DE L ENTREPRISE PREMIERE PARTIE 1. Compléter

Plus en détail

Chap. 1 : Analyse de l équilibre financier (Le bilan fonctionnel)

Chap. 1 : Analyse de l équilibre financier (Le bilan fonctionnel) Chap. 1 : Analyse de l équilibre financier (Le bilan fonctionnel) Le bilan fonctionnel, avec ses indicateurs (fonds de roulement, besoin en fonds de roulement et trésorerie nette) et ratios, permet d établir

Plus en détail

Les Prévisions Financières. DROUIN Jean-François MFB

Les Prévisions Financières. DROUIN Jean-François MFB + Les Prévisions Financières + Les Prévisions Financières : Les objectifs Traduire en termes financiers tous les éléments du projet réunis lors des différentes étapes Vérifier la viabilité de votre entreprise

Plus en détail

Lire le compte de résultat. Introduction

Lire le compte de résultat. Introduction Lire le compte de résultat Introduction Le Bilan permet au pharmacien et au tiers d avoir une vision photographique de l entreprise, de l officine Le Compte de résultat représente le film de l activité

Plus en détail

524CE Lingerie féminine

524CE Lingerie féminine 524CE Lingerie féminine EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 158 147 153 Nombre d'entreprises 60 58 22 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00 100,00 MARGE

Plus en détail

158CB Boulangerie EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES. Ratios. Ratios. Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00

158CB Boulangerie EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES. Ratios. Ratios. Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00 158CB Boulangerie EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 174 142 140 Nombre d'entreprises 55 55 25 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES MARGE BRUTE 70,4 70,5 72,94 VALEUR

Plus en détail

553AE Pizzeria EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES. Ratios. Ratios. Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00 MARGE BRUTE 70,39 70,23

553AE Pizzeria EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES. Ratios. Ratios. Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00 MARGE BRUTE 70,39 70,23 553AE Pizzeria EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 144 124 128 Nombre d'entreprises 84 79 28 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES,00,00,00 MARGE BRUTE 70,39 70,23 68,00

Plus en détail

SITUATION PATRIMONIALE ACTIF

SITUATION PATRIMONIALE ACTIF SITUATION PATRIMONIALE ACTIF PORT DE BASTIA EXPLOITATION 31/12/2010 Edition en Euros Brut Amort. prov. Net Net ACTIF IMMOBILISE Immobilisations incorporelles Frais d'établissement Frais de recherche et

Plus en détail

454DC Menuiserie aluminium

454DC Menuiserie aluminium STATISTIQUES PROFESSIONNELLES 3 454DC Menuiserie aluminium EVOLUTION ANNEES 3 / 2 / 1 3 2 1 CHIFFRE D'AFFAIRES 198 217 208 Nombre d'entreprises 59 43 16 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00

Plus en détail

ANALYSE DES PERFORMANCES D ACTIVITÉ ETAT DES SOLDES DE GESTION

ANALYSE DES PERFORMANCES D ACTIVITÉ ETAT DES SOLDES DE GESTION ANALYSE DES PERFORMANCES D ACTIVITÉ ETAT DES SOLDES DE GESTION La logique du tableau ESG Charges Charges d exploitation Produits Produits d exploitation Résultat d exploitation Charges financières Résultat

Plus en détail

524CD Vêtements enfants et accessoires

524CD Vêtements enfants et accessoires STATISTIQUES PROFESSIONNELLES 3 524CD Vêtements enfants et accessoires EVOLUTION ANNEES 3 / 2 / 1 3 2 1 CHIFFRE D'AFFAIRES 224 182 147 Nombre d'entreprises 36 40 11 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES

Plus en détail

524HC Commerce de détail du meuble

524HC Commerce de détail du meuble STATISTIQUES PROFESSIONNELLES 23 524HC Commerce de détail du meuble EVOLUTION ANNEES 23 / 22 / 21 23 22 21 CHIFFRE D'AFFAIRES 335 333 Nombre d'entreprises 3 3 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 1

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : EXERCICES DE REFLEXION (5 points)

PREMIERE PARTIE : EXERCICES DE REFLEXION (5 points) LYCEE KABARIA MOUROUJ 2 Enseignante : Rafika Souabni 4 ème E. G. MAI 2013 Durée : 3 h 30 Epreuve : GESTION Coefficient : 4 Seule la calculatrice est autorisée PREMIERE PARTIE : EXERCICES DE REFLEXION (5

Plus en détail

Étude de cas. Nazik FADIL. Powered by Ingenium

Étude de cas. Nazik FADIL. Powered by Ingenium Étude de cas Nazik FADIL Powered by Ingenium Énoncé Cas XYLON S.A. - Énoncé Vous disposez des bilans N-1 et N de la société XYLON, de tableaux de l annexe et de divers renseignements complémentaires. Une

Plus en détail

524RC Librairie papeterie sans journaux

524RC Librairie papeterie sans journaux 524RC Librairie papeterie sans journaux EVOLUTION ANNEES 23 / 22 / 21 23 22 21 CHIFFRE D'AFFAIRES 24 29 Nombre d'entreprises 48 42 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 1 1 MARGE BRUTE 39,26 39,86 VALEUR

Plus en détail

1 Financement : quelques rappels

1 Financement : quelques rappels 1 Financement : quelques rappels 1.1 Généralités L actif du bilan indique tout ce que l entreprise possède. Le passif renseigne sur les ressources de l entreprise. Le total de l actif est obligatoirement

Plus en détail

Chapitre 12 L'analyse de la situation financière et la mesure du risque client

Chapitre 12 L'analyse de la situation financière et la mesure du risque client Chapitre 12 L'analyse de la situation financière et la mesure du risque client NRC Gestion de clientèle 1ère année Document Étudiant JeanAlain LARREUR Septembre 2010 1.0 Table des matières I La lecture

Plus en détail

Du tableau de bord financier à la stratégie de financement

Du tableau de bord financier à la stratégie de financement Du tableau de bord financier à la stratégie de financement Intervenants Michael Fontaine Expert-comptable Nadine Fain Expert-comptable Christian Gulino Expert-comptable Contenu de l atelier Toute société

Plus en détail

158DB Pâtisserie,confiserie,chocolats,salon de thé

158DB Pâtisserie,confiserie,chocolats,salon de thé 158DB Pâtisserie,confiserie,chocolats,salon de thé EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 177 187 Nombre d'entreprises 75 28 41 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00

Plus en détail

501ZB Vente véhicules avec ou sans vente carburant

501ZB Vente véhicules avec ou sans vente carburant STATISTIQUES PROFESSIONNELLES 23 51ZB Vente véhicules avec ou sans vente carburant EVOLUTION ANNEES 23 / 22 / 21 23 22 21 CHIFFRE D'AFFAIRES 549 294 Nombre d'entreprises 32 31 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE

Plus en détail

Entraînement à l Epreuve de comptabilité (4)

Entraînement à l Epreuve de comptabilité (4) Entraînement à l Epreuve de comptabilité (4) DOSSIER N 1 : TRAVAUX DE FIN D EXERCICE La société «KATI, SARL» est spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de divers articles de beauté. Son

Plus en détail

Bonne résistance de la marge opérationnelle malgré une baisse du chiffre d affaires

Bonne résistance de la marge opérationnelle malgré une baisse du chiffre d affaires - 1 - Communiqué de presse Résultats semestriels de Nexans : Bonne résistance de la marge opérationnelle malgré une baisse du chiffre d affaires Paris, le 22 juillet 2003 - Le Conseil d Administration

Plus en détail

524ZD Bijouterie fantaisie

524ZD Bijouterie fantaisie 524ZD Bijouterie fantaisie EVOLUTION ANNEES 23 / 22 / 21 23 22 21 CHIFFRE D'AFFAIRES 28 161 Nombre d'entreprises 36 28 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES,, MARGE BRUTE 56,38 56,51 VALEUR AJOUTEE 37,45

Plus en détail

Tessenderlo Group: résultats à fin septembre 2005

Tessenderlo Group: résultats à fin septembre 2005 Bruxelles, le 10 novembre 2005 COMMUNIQUE DE PRESSE EMBARGO JUSQU AU 10 novembre 2005-17h40 Tessenderlo Group: résultats à fin septembre 2005 Chiffre d affaires en hausse de 3,2 % Résultat net part du

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : EXERCICES DE REFLEXION (5 points)

PREMIERE PARTIE : EXERCICES DE REFLEXION (5 points) LYCEE KABARIA MOUROUJ 2 Enseignante : Rafika Souabni 4 ème E. G. 18/4/214 Durée : 3 h Epreuve : GESTION Coefficient : 4 Seule la calculatrice est autorisée PREMIERE PARTIE : EXERCICES DE REFLEXION (5 points)

Plus en détail

LECTURE DU COMPTE DE RESULTAT

LECTURE DU COMPTE DE RESULTAT LECTURE DU COMPTE DE RESULTAT LES SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION Le tableau des est un outil d analyse du compte de résultat. Il permet la mise en évidence d indicateurs de gestion. Le calcul des VENTES

Plus en détail

L ANALYSE FONCTIONNELLE DU BILAN

L ANALYSE FONCTIONNELLE DU BILAN L ANALYSE FONCTIONNELLE DU BILAN 1. Les objectifs de l analyse fonctionnelle du bilan L analyse fonctionnelle du bilan repose sur les notions de stock d emplois et de stock de ressources. Elle privilégie

Plus en détail

évolution 2005/2004 Valeur ajoutée Excédent brut d'exploitation Résultat financier Résultat courant

évolution 2005/2004 Valeur ajoutée Excédent brut d'exploitation Résultat financier Résultat courant 2004 2005 2005/2004 2006 2006/2005 2007 2007/2006 2008 2008/2007 Nombre d'entreprises étudiées 15 13 13,33% 22 69,23% 15 31,82% 15 0,00% Effectif moyen (exploitant inclus) 2,3 2,5 8,70% 2,5 0,00% 2,9 16,00%

Plus en détail

STRATÉGIE ET EXPERTISE FINANCIÈRES

STRATÉGIE ET EXPERTISE FINANCIÈRES STRATÉGIE ET EXPERTISE FINANCIÈRES JULIEN CUMINET 20 NOVEMBRE 2015 PLAN DU SÉMINAIRE Le bilan Le résultat Les flux de trésorerie L analyse des états financiers La communication financière L impact des

Plus en détail

surcharges, aérer le texte, numéroter les réponses, encadrer les résultats et utiliser la règle pour tracer le journal et les tableaux.

surcharges, aérer le texte, numéroter les réponses, encadrer les résultats et utiliser la règle pour tracer le journal et les tableaux. www.tawjihpro.com 1 4 المادة المعامل: الشعبت المسلك مدة اإلنجاز : NOTE o La calculatrice et le plan comptable général marocain (liste intégrale des comptes) sont autorisés. o L écriture comptable doit

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE LAUSANNE ECOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES COMPTABILITÉ FINANCIÈRE I CAS CLERNETT AUTEURS: A. STETTLER, Y. DARBELLAY, V.

UNIVERSITÉ DE LAUSANNE ECOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES COMPTABILITÉ FINANCIÈRE I CAS CLERNETT AUTEURS: A. STETTLER, Y. DARBELLAY, V. UNIVERSITÉ DE LAUSANNE ECOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES COMPTABILITÉ FINANCIÈRE I CAS CLERNETT AUTEURS: A. STETTLER, Y. DARBELLAY, V. DOUSSE 2011 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉSENTATION... 3 2. PLAN COMPTABLE...

Plus en détail

LES ASPECTS FINANCIERS: ILLUSTRATION PAR LA CRÉATION D ENTREPRISE JEAN-MICHEL DEGEORGE

LES ASPECTS FINANCIERS: ILLUSTRATION PAR LA CRÉATION D ENTREPRISE JEAN-MICHEL DEGEORGE LES ASPECTS FINANCIERS: ILLUSTRATION PAR LA CRÉATION D ENTREPRISE JEAN-MICHEL DEGEORGE INTÉRÊT DU DOSSIER FINANCIER Il répond à 5 questions essentielles : 1. Quels sont les capitaux nécessaires pour lancer

Plus en détail

L Oréal en chiffres. Une gestion prudente et harmonieuse des grands équilibres financiers. Bilan au 31/12/2004: un renforcement de la structure

L Oréal en chiffres. Une gestion prudente et harmonieuse des grands équilibres financiers. Bilan au 31/12/2004: un renforcement de la structure 11 L Oréal en chiffres Une gestion prudente et harmonieuse des grands équilibres financiers La poursuite des objectifs majeurs de notre gestion financière s est accompagnée en de changements importants

Plus en détail

GESTION FINANCIÈRE L3 GESTION

GESTION FINANCIÈRE L3 GESTION GESTION FINANCIÈRE L3 GESTION SÉANCE 3 : L ANALYSE FINANCIÈRE DU COMPTE DE RÉSULTAT Cours de Y. Giraud Les objectifs de l analyse du compte de résultat (1) 2 Mettre en évidence les trois composantes du

Plus en détail

2 L analyse de la rentabilité

2 L analyse de la rentabilité 2 L analyse de la rentabilité Est définie comme rentabilité tout rapport de revenus dégagés sur des capitaux engagés. a/ les différentes notions de rentabilité, leur utilité et les leviers d actions La

Plus en détail

Dossier 1 : REMBOURSEMENT D EMPRUNT

Dossier 1 : REMBOURSEMENT D EMPRUNT CB2 EXAMEN N 2 DE GESTION FINANCIÈRE ET COMPTABLE Dossier 1 : REMBOURSEMENT D EMPRUNT 1. Un capital de 16 000 a été emprunté le 01/05/ 2014 au taux annuel de 3.25 % pour 4 ans. Les versements de remboursement

Plus en détail

Analyse de l activité

Analyse de l activité Analyse de l activité Thème 1 1 Le plan du chapitre Trois parties : Le compte de résultat Les soldes intermédiaires de gestion (SIG) La capacité d autofinancement (CAF) 2 I) Le compte de résultat A) Définitions

Plus en détail

Comptabilité financière 2 Examen final 9 mai 2016

Comptabilité financière 2 Examen final 9 mai 2016 Comptabilité financière 2 Examen final 9 mai 2016 CPTC 11213 2015-2016 Répondez directement sur ce document Nom :... Prénom :... Numéro Banner : B00... Durée : 2 heures Calculatrice Essec autorisée Ordinateur,

Plus en détail

Analyse de la situation financière d Air-France KLM au 31 /03 /2010. Plan

Analyse de la situation financière d Air-France KLM au 31 /03 /2010. Plan Analyse de la situation financière d Air-France KLM au 31 /03 /2010 Plan 1- Analyse de l activité 2- Analyse de la profitabilité 3- Analyse de la structure financière 4- Analyse financière à partir des

Plus en détail

INTRODUCTION À L ANALYSE FINANCIÈRE

INTRODUCTION À L ANALYSE FINANCIÈRE INTRODUCTION À L ANALYSE FINANCIÈRE Errata de l édition 2015 Les parties soulignées en magenta indiquent les modifications par rapport à la version imprimée. THÉORIE Page 19 4.3.2 L actif immobilisé (959a

Plus en détail

LA BOITE AUX LETTRES ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT ALENÇON

LA BOITE AUX LETTRES ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT ALENÇON ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT 61000 ALENÇON COMPTES ANNUELS du 01/01/2008 au 31/12/2008 Sommaire Attestation de Présentation 1 Bilan Association 3 Annexe aux comptes annuels 16

Plus en détail

PARTIE 1 L analyse de la performance et de l activité

PARTIE 1 L analyse de la performance et de l activité Présentation Ce livre d Analyse financière (également appelée Diagnostic financier ou Finance d entreprise) présente l ensemble des connaissances et des techniques à mettre en œuvre pour étudier l activité,

Plus en détail

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Comptabilité 143 INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Etre capable d assurer le suivi quotidien des opérations courantes dans une entreprise afin de faciliter les échanges avec son expert comptable. Assistante

Plus en détail

Première partie : Actifs courant hors trésorerie

Première partie : Actifs courant hors trésorerie LYCEE BORJ LOUZIR SOUKRA DEVOIR DE SYNTHESE N 3 2012-2013 SECTION : ECONOMIE ET GESTION CLASSES : 4 ème EG EPREUVE : GESTION DUREE : 3 heures 30 mn PROFESSEUR : Mme Ammari Faten COEFFICIENT : 4 Vous avez

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 - ÉTATS FINANCIERS OHADA Chapitre 1 - Bilan comptable... 15

TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 - ÉTATS FINANCIERS OHADA Chapitre 1 - Bilan comptable... 15 TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 - ÉTATS FINANCIERS OHADA... 13 Chapitre 1 - Bilan comptable... 15 Section 1 - Structure du passif du bilan... 18 1.1. Capitaux propres et ressources assimilées... 18 1.2. Dettes

Plus en détail

Le Président, Bordeaux, le 23 juin Monsieur le Maire,

Le Président, Bordeaux, le 23 juin Monsieur le Maire, Le Président, Bordeaux, le 23 juin 2010 Références à rappeler : FP/033065394 ROD II CNE DE SAINT-EMILION Monsieur le Maire, Par lettre du 2 décembre 2009, vous avez été informé que la Chambre régionale

Plus en détail

LA BOITE AUX LETTRES ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT ALENÇON

LA BOITE AUX LETTRES ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT ALENÇON LA BOITE AUX LETTRES ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT 61000 ALENÇON COMPTES ANNUELS du 01/01/2007 au 31/12/2007 Sommaire Attestation de Présentation 1 Bilan Association 3 Annexe aux

Plus en détail

MODULE > COMPTABILITÉ GÉNÉRALE THÈME 20 > TABLEAU DE FINANCEMENT (TF) ET ETAT DE SOLDE DE GESTION (ESG)

MODULE > COMPTABILITÉ GÉNÉRALE THÈME 20 > TABLEAU DE FINANCEMENT (TF) ET ETAT DE SOLDE DE GESTION (ESG) MODULE > COMPTABILITÉ GÉNÉRALE THÈME 20 > TABLEAU DE FINANCEMENT (TF) ET ETAT DE SOLDE DE GESTION (ESG) SOMMAIRE 1. Définitions 2. Structure générale de l Etat de solde de gestion 3. Structure générale

Plus en détail