LA LAPAROSCOPIE CHEZ L ENFANT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA LAPAROSCOPIE CHEZ L ENFANT"

Transcription

1

2 LA LAPAROSCOPIE CHEZ L ENFANT À propos de 17 cas Présentée et soutenue publiquement Le 6 Mai 2015 Par Mme.Hanaa IMLAHI Pour l Obtention du Doctorat en Médecine Mr. F. ETTAYEBI Professeur de chirurgie pédiatrique Mr. H. ZERHOUNI Professeur de chirurgie pédiatrique Mme H. OUBEJJA Professeur de chirurgie pédiatrique Mme. M. MHAMDI EL ALAOUI Professeur de chirurgie générale Mr. M. KISSRA Professeur de chirurgie pédiatrique Président Rapporteur Jury Dr M.MARGUI Chirurgien infantil Encadrant

3 PLAN Introduction Rappels Anatomique Instrumentation laparoscopique Matériels et méthodes Résultats Discussion Conclusion

4 INTRODUCTION Laparoscopie technique chirurgicale moderne 1940 : Raoul Palmer en gynécologie 1989 : chirurgie infantile Le principe : opérer dans la cavité abdominale sans réaliser d ouverture pariétale large contrairement à la laparotomie

5 RAPPEL ANATOMIQUE MUSCLES DE L ABDOMEN 4 GROUPES Paroi antéro-latérale Paroi postérieure Paroi supérieure Paroi inférieure

6 RAPPEL ANATOMIQUE PAROI ANTERO-LATERALE 5 muscles, 2 groupes Groupe antérieur : -M. grand droit de l abdomen -M. pyramidal de l abdomen Groupe antéro-latéral : -M. grand oblique -M. petit oblique -M. transverse PLAN PROFOND PLAN SUPERFICIEL

7 - M. droit de l abdomen - M. pyramidal - M. oblique externe de l abdomen - M. oblique interne de l abdomen - M. transverse de l abdomen

8 La cavité abdominale

9 INSTRUMENTATION LAPAROSCOPIQUE 1. Moniteur 2. Insufflateur électronique 3. Source de lumière froide 4. Pompe hydraulique électronique 5. Enregistreur vidéo numérique 6. Ecran pour la gestion des photos 7. Bouteille de dioxyde de carbone 8. Générateur pour l'électrochirurgie.

10 INSTRUMENTATION LAPAROSCOPIQUE Aiguilles Palmer-Verres Trocarts Ciseaux Pinces

11 INSTRUMENTATION LAPAROSCOPIQUE Instruments de suture Ecarteur Lavage- Aspiration

12 MATERIELS ET METHODES Etude rétrospective portant sur 17 cas Hôpital régional de Tétouan Période de 5 ans

13 RESULTATS Age : L âge moyen de nos malades était de 3 ans. Sexe : 16 garçons et une fille.

14 RESULTATS Indications de la laparoscopie: 2 cas 2 cas testicules impalpables varicocèles 13 cas cholécystectomie

15 Les testicules impalpables. 13 garçons : contenu scrotal vide. découverte fortuite. Une échographie abdominale est réalisée chez 8 patients : 6 cas : testicule intra abdominal haut situé 2 cas : absence de testicule pathologique en intra abdominal

16 RESULTATS

17 RESULTATS Exploration Absence de testicule intra abdominal +pédicule spermatique (2cas) Testicule intra abdominal (11cas) Agénésie testiculaire unilatérale 1 er temps de Fowler Stephens 6 mois après >> 2éme temps Orchidectomie (1cas) Abaissement scrotal ( 6cas) Abaissement inguinal (1cas) Perdus de vue (3cas)

18 Varicocèles. Deux garçons : varicocèle gauche. Un avait 12 ans, l autre avait 11 ans.. L échographie scrotale >> dilatation des veines du cordon spermatique grade 3.

19 RESULTATS

20 Technique opératoire >> La dissection le plus haut possible au dessus du croissement du pédicule iliaque gauche, des veines dilatées et de l artère spermatique gauche. Un cas : 3 clips puis section après avoir vider manuellement les veines scrotales, vérification et hémostase. L autre cas : coagulation puis section

21 Cholécystectomie La lithiase de la vésicule biliaire chez l enfant est rare. Seulement 2 cas ont été opéré par laparoscopie : - une fille âgée de 8 ans douleur isolée - un garçon âgé de 6 ans Echo VML vésicule lithiasique idiopathique

22 RESULTATS

23 Technique opératoire Vérification de la cavité péritonéale Dissection de l artère cystique et coagulation Dissection du canal cystique par des clips Dissection de la vésicule biliaire Extraction de la vésicule biliaire à travers l orifice ombilical Hémostase

24 DISCUSSION Les pathologies pour lesquelles la cœlioscopie est validée Les pathologies pour lesquelles la cœlioscopie est indiquée mais reste controversée ou rare Les pathologies pour lesquelles la cœlioscopie n est plus validée

25 CHOLECYSTECTOMIE TRIPORT La laparoscopie est la technique préférée L évolution dans le soin de patient est concentrée sur la réduction d une cicatrice visible. L ombilic = site unique pour l entrée dans la cavité abdominale pour faire une cholécystectomie. SILS PORT

26 HERNIE HIATALE La coelioscopie : la voie préférentielle du traitement chirurgical de la hernie hiatale. La fundoplicature de Nissen Un caractère non invasif et une vision parfaite du champ opératoire. Les différents temps opératoires reproduisent les étapes de l intervention réalisée par laparotomie.

27 TESTICULES IMPALPABLES La laparoscopie = Le Gold-Standard de la prise en charge de cette pathologie Outil diagnostique de première intention Réaliser le geste thérapeutique dans le même temps diagnostique Elle répond aux trois principaux objectifs de la PEC du testicule impalpable : affirmer sa présence déterminer sa localisation guider la stratégie thérapeutique

28 TESTICULES IMPALPABLES Testicule intra abdominal Mise en place des clips Testicule amené à l anneau inguinal interne Mise en évidence du cordon Section entre les clips

29 TESTICULES IMPALPABLES

30 VARICOCELE la dilatation des veines du plexus pampiniforme. 90% des cas à gauche, 1% à droite et bilatérale dans 9% des cas La laparoscopie: diagnostic + TTT la varicocèlectomie laparoscopique :. Protéger de la morbidité d une incision de l aine. La possibilité de la réparation bilatérale L évolution >> un seul trocart transombilical.

31 VARICOCELE Identification de la veine spermatique Application des clips autour des veines

32 KYSTES DE L OVAIRE la laparoscopie: une place capitale Diagnostic Kystes fonctionnels ou organiques TTT Indication : soit d emblée s il existe un syndrome abdominal aigu et/ou si l image échographique est complexe, soit dans un deuxième temps: pas d amélioration sous traitement médical

33 Kyste ovarien Kyste est aspiré Puis enlevé la couche intérieure

34 Et bien sur, les torsions sont à détecter Torsion Détorsion

35 GASTROSTOMIE Les difficultés: sténose oesophagiene site exact de la gastrostomie perforations coliques La laparoscopie : caractère non invasif de la gastrostomie endoscopique et le contrôle exact du site de celle-ci. L alimentation à travers la gastrostomie peut être démarrée le même jour.

36 Débat >> place discutée APPENDICECTOMIE Appendicite aigue simple : pas de différence entre Mac Burney et la laparoscopie Appendicite compliquée : moins de complications post opératoires qu après une chirurgie ouverte

37 APPENDICECTOMIE Le choix de la laparoscopie chez l enfant, en urgence, semble être lié au tableau clinique, à l âge de l enfant, à son poids, à la disponibilité du matériel, à l heure de l intervention, à l existence ou non d un problème diagnostique et à l expérience du chirurgien.

38 TUBERCULOSE PERITONEALE Clinique : douleurs abdominales / ascite signes d imprégnation tuberculeuse La laparoscopie = diagnostic certain MEE les lésions spécifiques + biopsies Mais, «open-laparoscopie?

39 PERITONITES GENERALISEES Urgences chirurgicales. Etiologies multiples : Les péritonites appendiculaires Les péritonites par perforation du grêle Les péritonites primitives La laparoscopie = étude bactériologique + toilette péritonéale Aspiration - lavage

40 DISCUSSION Les pathologies pour lesquelles la cœlioscopie est validée Les pathologies pour lesquelles la cœlioscopie est indiquée mais reste controversée ou rare Les pathologies pour lesquelles la cœlioscopie n est plus validée

41 HERNIE INGUINALE Excellente indication théorique de la coelio-chirurgie : fermer le canal péritonéo-vaginal perméable sans réparation pariétale hernie du côté controlatéral Fiable et sans danger Convalescence plus courte Mais, récidives précoces

42 KYSTE HYDATIQUE DU FOIE Parasitose = une endémie au Maroc TTT conservateur: stériliser le parasite évacuer le contenu kystique Très faisable par laparoscopie Faible morbidité et mortalité mais risque de dissémination

43 Urgence chirurgicale OCCLUSION SUR BRIDE La bride responsable de la strangulation est en général retrouvée au pied de l anse ischémique. Avant de sectionner la bride vitalité de l anse: Anse ischémique Anse non ischémique Laparotomie : résection anastomose Bride inaccessible laparotomie Laparoscopie : Section de la bride

44 MALADIE DE HIRSCHSPRUNG MH : aganglionnie de la partie distale du tube digestif aboutissant à une achalasie du colon terminal TTT standard Evolution - Colostomie - Abaissement du côlon - 3 temps opératoires - Libération du segment aganglionnaire - Dissection par voie périnéale de type Soave - Abaissement avec ou sans colostomie > réséquer le colon par voie transanale exlusive Complication : occlusion post opératoire par hernie interne La coelioscopie = formes étendues et totales de la MH

45 SPLENECTOMIE Geste rare Sphérocytose héréditaire, anémie chronique.. Faisable par laparoscopie AVANTAGES -La diminution de brides postopératoires -Douleurs postopératoires moindres

46 TRAUMATISMES ABDOMINAUX Les traumatismes fermés : fréquents AVP / les chutes de grande hauteur La place de la laparoscopie : controversée : >hémostase dirigée # déséquilibrer une hémostase précaire Place primordiale : lésion d un organe creux intra abdominal Intérêt thérapeutique : anastomose digestive

47 DISCUSSION Les pathologies pour lesquelles la cœlioscopie est validée Les pathologies pour lesquelles la cœlioscopie est indiquée mais reste controversée ou rare Les pathologies pour lesquelles la cœlioscopie n est plus validée

48 STENOSE HYPERTROPHIQUE DU PYLORE une hypertrophie musculaire congénitale sténosante de l orifice pylorique. Pyloromyotomie extramuqueuse Laparotomie # laparoscopie même temps durée de séjour mais la complication: Perforation de la muqueuse duodénale Ouverture de l olive pylorotomies incomplètes Ecartement des berges

49 INVAGINATION INTESTINALE AIGUE IIA: retournement de l intestin sur lui-même formant un boudin d invagination TTT : réduction radiologique. Si non Delà, vient le rôle principal de la coelioscopie : chirurgie >> vérification des IIA qui sont incomplètement ou incertainement réduites radiologiquement

50 Indications de + en + larges CONCLUSION Avantages :. Le risque d adhérence post opératoire est moindre.. Le préjudice esthétique est moindre.. Les suites opératoires sont plus simples et confortables.. La durée d hospitalisation est plus courte.. La reprise plus rapide de l activité scolaire.. Intérêt économique remarquable

51 Merci pour Votre Attention

Ischémie mésentérique

Ischémie mésentérique Ischémie mésentérique Veineuse Artérielle Chronique: Angor Mésentérique Aigue Radiologie interventionnelle Pre-test Mr X 75 ans Arrêt des matière et des gaz avec élévation de la CRP dans les suite d une

Plus en détail

Cours 3. Chrirurgie Abdominal

Cours 3. Chrirurgie Abdominal Cours 3 Chrirurgie Abdominal Chirurgie abdominale Chirurgie essentiellement du tube digestif et des organes de la cavité abdominale La plus fréquente en terme de pathologie chirurgicale Chirurgie abdominal

Plus en détail

I - Matériel : 1.1) Système optique : optique

I - Matériel : 1.1) Système optique : optique Lundi, 10 Décembre 2007 02:00 Mis à jour Mercredi, 24 Juin 2009 19:07 I Matériel : 1.1) Système optique : optique caméra ou opencoelio (passage des différents plans avec ouverture au b(la taille de l'image

Plus en détail

DEFINITION PERITONITES AIGUES PHYSIOPATHOLOGIE (2) PHYSIOPATHOLOGIE (1) 22/12/2009. Inflammations aigues ou chroniques du péritoine

DEFINITION PERITONITES AIGUES PHYSIOPATHOLOGIE (2) PHYSIOPATHOLOGIE (1) 22/12/2009. Inflammations aigues ou chroniques du péritoine DEFINITION Inflammations aigues ou chroniques du péritoine PERITONITES AIGUES Nombreux tableaux cliniques Réactions particulières du péritoine aux agressions 18/01/07 2 PHYSIOPATHOLOGIE (1) PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

Urgences inguino-scrotales

Urgences inguino-scrotales Urgences inguino-scrotales Dr Frédéric Auber Service de chirurgie viscérale et néonatale AP-HP - Hôpital d Enfants Armand Trousseau Université Pierre et Marie Curie - Paris-VI Avec les contributions de

Plus en détail

Item 245 Hernie pariétale chez l enfant et l adulte

Item 245 Hernie pariétale chez l enfant et l adulte H CDU_Chap23.fm Page 1 Jeudi, 30. avril 2009 4:52 16 It Item 245 Hernie pariétale chez l enfant et l adulte 23 I. ANATOMIE DÉFINITIONS II. DIAGNOSTIC D UNE HERNIE INGUINALE III. ARGUMENTER L ATTITUDE THÉRAPEUTIQUE

Plus en détail

Occlusions intestinales. F. Labbé IFSI octobre 2015

Occlusions intestinales. F. Labbé IFSI octobre 2015 Occlusions intestinales F. Labbé IFSI octobre 2015 Introduction Rappels anatomiques Rappels physiologiques Quelques chiffres Définitions Rôle de l IDE aux urgences Rôle de l IDE dans le service Rôle de

Plus en détail

DIVERTICULE DE MECKEL

DIVERTICULE DE MECKEL DIVERTICULE DE MECKEL Embryologie Histologie Mode de découverte Diagnostic Traitement Pierre Leyre service de chirurgie viscérale CHU de Poitiers INTRODUCTION Anomalie congénitale de la persistance du

Plus en détail

Objectifs. Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale.

Objectifs. Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale. Objectifs Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale. Objectif n 2 : Préciser les stratégies d imagerie abdomino-pelvienne en urgence

Plus en détail

ATLAS D ECHOGRAPHIE DU CANAL INGUINAL

ATLAS D ECHOGRAPHIE DU CANAL INGUINAL ATLAS D ECHOGRAPHIE DU CANAL INGUINAL DR.GEORGES ZEREZ ALEP - SYRIE 2005 Introduction MALGRE SA PETITE TAILLE, LE CANAL INGUINAL EST LE SIEGE DE DIVERSES LESIONS QUI PEUVENT AVOIR LA MEME PRESENTATION

Plus en détail

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 10 janvier 2007 CONCLUSIONS

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 10 janvier 2007 CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 10 janvier 2007 CONCLUSIONS Nom : Modèles et références retenus : Fabricant et demandeur : MICROVAL 3 D ANATOMIQUE, implant de

Plus en détail

Occlusion Intestinale Aiguë. Dr Jérémie LEFEVRE Service de Chirurgie Digestive Hôpital Saint-Antoine

Occlusion Intestinale Aiguë. Dr Jérémie LEFEVRE Service de Chirurgie Digestive Hôpital Saint-Antoine Occlusion Intestinale Aiguë Dr Jérémie LEFEVRE Service de Chirurgie Digestive Hôpital Saint-Antoine Syndrome occlusif Définition: Obstruction au passage du contenu digestif Quelle que soit la cause Conséquences:

Plus en détail

Ligatures et cœlioscopie Cas cliniques

Ligatures et cœlioscopie Cas cliniques Ligatures et cœlioscopie Cas cliniques Melle Lo Presti Coralie CH Martigues Validation Pharmaceutique Melle Simonin Claire Hôpital Saint Joseph UE Dispositifs Médicaux 2 Février 2015 Présentation de 2

Plus en détail

LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANT APPORT DE L IMAGERIE

LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANT APPORT DE L IMAGERIE LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANT APPORT DE L IMAGERIE A. Aschero, G. Gorincour, B. Bourlière-Najean, P. Devred, P. Petit Hôpital Timone-Enfants, Marseille Les objectifs Place des différents examens

Plus en détail

Clinique Chirurgicale A CHU Mustapha

Clinique Chirurgicale A CHU Mustapha MORBIDITÉ MORTALITÉ DE LA CHIRURGIE COLO-RECTALE A.CHETOUANE, A.ANOU, O.BENHADID, A.DJITLI, Y.BENMEDDOUR, A.OURABAH, Z.IMESSAOUDENE Clinique Chirurgicale A CHU Mustapha MATÉRIEL D ÉTUDE Il s agit d une

Plus en détail

Urgences inguino-scrotales

Urgences inguino-scrotales Urgences inguino-scrotales Pr Frédéric Auber Service de Chirurgie Pédiatrique CHRU de Besançon et Université de Franche-Comté Communauté d Universités et d Etablissements de Bourgogne Franche- Comté Avec

Plus en détail

DIVERTICULITE SIGMOIDIENNE QUAND OPERER? Pr Mohamed Jouini Service de chirurgie digestive Hôpital la Rabta Faculté de médecine de Tunis

DIVERTICULITE SIGMOIDIENNE QUAND OPERER? Pr Mohamed Jouini Service de chirurgie digestive Hôpital la Rabta Faculté de médecine de Tunis DIVERTICULITE SIGMOIDIENNE QUAND OPERER? Pr Mohamed Jouini Service de chirurgie digestive Hôpital la Rabta Faculté de médecine de Tunis DEFINITION a 2 DEFINITION a 3 DEFINITION a 4 Prise en charge de la

Plus en détail

Hernies inguinale, crurale et ombilicale Item 245. Module 14

Hernies inguinale, crurale et ombilicale Item 245. Module 14 300 Hernies inguinale, crurale et ombilicale Item 245. Module 14 D. Mutter, J. Marescaux Chirurgie A, Hôpital Civil, 1, Place de l hôpital, 67091 STRASBOURG Objectifs Définition d une hernie de la paroi

Plus en détail

Les douleurs abdominales

Les douleurs abdominales Les douleurs abdominales 1 I. Appendicite aigue 1. Définition L appendicite aigue est le 1 er diagnostic suspecté lorsqu il y a présence d une douleur abdominale aigue. Elle se définit par une inflammation

Plus en détail

Dr I. Kauffmann 26/11/2009

Dr I. Kauffmann 26/11/2009 Dr I. Kauffmann 26/11/2009 Situation fréquente Révélation parfois bruyante Traitement chirurgical Les mystères du canal inguinal: Il traverse la paroi abdominale accompagnant le cordon spermatique, selon

Plus en détail

TROCARTS. L utilisation de trocarts permet d opérer en endoscopie et permet ainsi le passage de l endoscope (l optique) et des différents instruments.

TROCARTS. L utilisation de trocarts permet d opérer en endoscopie et permet ainsi le passage de l endoscope (l optique) et des différents instruments. TROCARTS Le nom de trocart viendrait de troisquart car à son origine la pointe se présentait de manière triangulaire sous la forme de 3 arêtes tranchantes L utilisation de trocarts permet d opérer en endoscopie

Plus en détail

Echographie et complications abdominales post-opératoires

Echographie et complications abdominales post-opératoires CHU Kremlin Bicêtre Echographie et complications abdominales post-opératoires Raphaël Buaron Marie-France Bellin, Mathilde Gayet Service de Radiologie, Hôpital de Bicêtre-P. Brousse Université Paris Sud

Plus en détail

Place de la chirurgie palliative dans les sarcomatoses de tissus mous. Charles Honoré Chirurgien Gustave Roussy Cancer Campus

Place de la chirurgie palliative dans les sarcomatoses de tissus mous. Charles Honoré Chirurgien Gustave Roussy Cancer Campus Place de la chirurgie palliative dans les sarcomatoses de tissus mous Charles Honoré Chirurgien Gustave Roussy Cancer Campus Sarcomes des tissus mous 2016 Faible bénéfice de survie en cas de chirurgie

Plus en détail

DEFINITION: pathologie.

DEFINITION: pathologie. LES HERNIES DIAPHRAGMATIQUES CONGENITALES A REVELATION TARDIVE CHEZ L ENFANT : A PROPOS DE 32 CAS MA. Jellali 1 ; A.Ben Salem 1 ; A.Zrig 1 ; J.Saad 1 ; W.Mnari 1 ; W. Harzallah 1 ; K.Maazoun 2 ; I.Krichène

Plus en détail

chirurgie ug laparoscopique

chirurgie ug laparoscopique Les complications de la chirurgie ug laparoscopique p Dr. C.HUBERT Unité de chirurgie hépato-biliaire et pancréatique Service de chirurgie digestive et de transplantation abdominale Cliniques universitaires

Plus en détail

explications sur la chirurgie des hernies, document validé par Dr Bordigoni

explications sur la chirurgie des hernies, document validé par Dr Bordigoni Hernies inguinales Le site du Docteur laurent bordigoni Adresse du site : www.docvadis.fr/laurent-bordigoni explications sur la chirurgie des hernies, document validé par Dr Bordigoni Hernie inguinale

Plus en détail

Le point sur les duplications digestives

Le point sur les duplications digestives Le point sur les duplications digestives CPDPN de Grenoble - 14 mai 2013 Sébastien ALTHUSER (SF échographiste, GHM de Grenoble) Plan Rappels embryologiques, définition & hypothèses étiopathogéniques S.

Plus en détail

Chapitre 15 Occlusions intestinales

Chapitre 15 Occlusions intestinales Chapitre 15 Occlusions intestinales 1. Différents types d occlusion intestinale 2. Sémiologie clinique de l occlusion aiguë 3. Imagerie de l occlusion aiguë Les occlusions, définies par un arrêt du transit

Plus en détail

VOLVULUS DU COLON INTRODUCTION : ÉPIDÉMIOLOGIE : POINTS DE ROTATION :

VOLVULUS DU COLON INTRODUCTION : ÉPIDÉMIOLOGIE : POINTS DE ROTATION : INTRODUCTION : VOLVULUS DU COLON Les volvulus du côlon sont une cause rare mais grave d occlusion colique organique (1% occlusions intestinales). Ils constituent une urgence diagnostique et thérapeutique.

Plus en détail

IMAGERIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE

IMAGERIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE IMAGERIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE A travers un cas clinique CH A.GAYRAUD Dr NIAMPA, Chir A IDENTITE Mr T. A. 87 ans Marié père de 3 enfants Vit a domicile Non autonome MOTIF D HOSPITALISATION Syndrome occlusif

Plus en détail

Les hernies diaphragmatiques congénitales de révélation tardive.

Les hernies diaphragmatiques congénitales de révélation tardive. Les hernies diaphragmatiques congénitales de révélation tardive. UMM TO M. Habarek, M. Belhocine (m-habarek@ummto.dz) Service de Chirurgie générale C.H.U de Tizi ouzou Faculté de Médecine de Tizi ouzou

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque

Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque !! Unités d hospitalisations! Service de chirurgie digestive! Unité de soins continue!! Equipe médicale! Chirurgiens digestif (2)! Anesthésistes

Plus en détail

DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES. Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010

DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES. Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010 DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010 AS THOLOZAN, B CHUNG FAT,F LEUNG, N MOTTET, J MALVESTITI,

Plus en détail

PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE DES TUMEURS DU HILE. FMC-HGE 2 avril J. SARIC - Bordeaux

PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE DES TUMEURS DU HILE. FMC-HGE 2 avril J. SARIC - Bordeaux PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE DES TUMEURS DU HILE FMC-HGE 2 avril 2005 J. SARIC - Bordeaux ATTEINTES NEOPLASIQUES de la CONVERGENCE BILIAIRE 4 MODALITES 1. Tumeur endo-biliaire ( Papillome ) 2. Compression

Plus en détail

LA TUBERCULOSE DIGESTIVE

LA TUBERCULOSE DIGESTIVE LA TUBERCULOSE DIGESTIVE I - Introduction Problème de santé publique +++ Deux millions de décès par an dans le monde Atteinte digestive : rare Localisation péritonéale = la plus Fréquente deslocalisations

Plus en détail

Traumatismes fermés de l abdomen

Traumatismes fermés de l abdomen Traumatismes fermés de l abdomen Dr BOUAKKADIA DIAGNOSTIC GENERALITES les progrès de l imagerie ne doivent pas dispenser d un examen clinique complet Interrogatoire du blessé et de l entourage Examen clinique

Plus en détail

CURE DE HERNIE DE L AINE PAR LAPAROSCOPIE PAR VOIE TEP AVEC PROTHESE FENDUE LATERALEMENT (PARIETEX ADP 2).

CURE DE HERNIE DE L AINE PAR LAPAROSCOPIE PAR VOIE TEP AVEC PROTHESE FENDUE LATERALEMENT (PARIETEX ADP 2). CURE DE HERNIE DE L AINE PAR LAPAROSCOPIE PAR VOIE TEP AVEC PROTHESE FENDUE LATERALEMENT (PARIETEX ADP 2). Résultats à plus de un an de 210 hernies. Docteur Bernard Detruit Centre Médico-Chirugical de

Plus en détail

Quand faut-il opérer les pubalgies? Pr Jean Henri JAEGER

Quand faut-il opérer les pubalgies? Pr Jean Henri JAEGER Journée de médecine et traumatologie du sport Ajaccio Samedi 12 mai 2012 Palais des congrès Quand faut-il opérer les pubalgies? Pr Jean Henri JAEGER ANATOMIE RAPPEL Paroi abdominale antérieure médiane

Plus en détail

INVAGINATION INTESTINALE AIGUE

INVAGINATION INTESTINALE AIGUE INVAGINATION INTESTINALE AIGUE A. FAURE, T. MERROT Chirurgie Pédiatrique Hôpital Nord IFSI ST JOSEPH- Croix Rouge Française Définition Pénétration de l intestin d amont dans l intestin d aval. BOUDIN Secondaire

Plus en détail

CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC

CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC Octobre 2015 Dr Michel CHERUBIN Service de chirurgie viscérale CHBT 1 CANCER DE L ESTOMAC bases du traitement: épidémiologiques: 5 cancer le + fréquent incidence diminue

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION 2014 ASSOCIATION HOPE (Hopital Partenariat Europe) CHU Sylvanus Olympio, Lomé 6 janvier-18 janvier 2014

RAPPORT DE MISSION 2014 ASSOCIATION HOPE (Hopital Partenariat Europe) CHU Sylvanus Olympio, Lomé 6 janvier-18 janvier 2014 RAPPORT DE MISSION 2014 ASSOCIATION HOPE (Hopital Partenariat Europe) CHU Sylvanus Olympio, Lomé 6 janvier-18 janvier 2014 La mission s est déroulée du 6 au 18 janvier 2014 à Lomé. Il s agit d une troisième

Plus en détail

LA CHIRURGIE INFANTILE

LA CHIRURGIE INFANTILE PEDIATRIE LA CHIRURGIE INFANTILE I - DOULEURS ABDOMINALES AIGUËS DE L'ENFANT A - GENERALITES Motif le plus fréquent de consultation aux urgences en pédiatrie. Correspond à des pathologies très variées.

Plus en détail

TUTORAT UE Anatomie CORRECTION Séance n 7 Semaine du 18/03/2013

TUTORAT UE Anatomie CORRECTION Séance n 7 Semaine du 18/03/2013 QCM n 1 : B, E TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie CORRECTION Séance n 7 Semaine du 18/03/2013 Appareil digestif Prudhomme a) Faux. Le diaphragme pelvien est un plancher musculaire constitué de plusieurs muscles

Plus en détail

Prise en charge des urgences abdominales en imagerie

Prise en charge des urgences abdominales en imagerie Prise en charge des urgences abdominales en imagerie N. Siauve, C. Lefort, L. Fournier, A. Hernigou, C. Grataloup, CA. Cuénod, O. Clément, G. Frija. Service de Radiologie PR G.Frija, HEGP, Paris Principes

Plus en détail

Urgences digestives en imagerie (Perforation d ulcère, Occlusions, Sigmoïdite, Appendicite) Olivier Ernst

Urgences digestives en imagerie (Perforation d ulcère, Occlusions, Sigmoïdite, Appendicite) Olivier Ernst Urgences digestives en imagerie (Perforation d ulcère, Occlusions, Sigmoïdite, Appendicite) Olivier Ernst Objectifs Ulcère perforé ASP Scanner Pneumopéritoine Occlusions ASP Scanner Sigmoïdite aiguë diverticulaire

Plus en détail

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Tumeurs Frontières de l ovaire - Borderline. Prise en charge

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Tumeurs Frontières de l ovaire - Borderline. Prise en charge Référentiel -version mars 2014 Page 1 sur 6 Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Suspicion d une tumeur frontière de l ovaire Bilan Bilan diagnostique : examen clinique Echographie pelvienne

Plus en détail

Imagerie des Urgences Abdominales non Traumatiques de l adulte

Imagerie des Urgences Abdominales non Traumatiques de l adulte Imagerie des Urgences Abdominales non Traumatiques de l adulte PERITONITE Péritonites Inflammation aiguë du péritoine: Quelqu en soit la cause Le plus souvent: perforation d organe creux ou diffusion d

Plus en détail

Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM / 2016 SALLE 6. Date Cours Enseignant

Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM / 2016 SALLE 6. Date Cours Enseignant Faculté de Médecine Programme de cours DCEM 2 2015 / 2016 SALLE 6 Date Cours Enseignant Lundi 19/10/2015 Mardi 20/10/2015 Mercredi 21/10/2015 Jeudi 22/10/2015 Vendredi 23/10/2015 Athérome, épidémiologie

Plus en détail

Occlusions intestinales

Occlusions intestinales Occlusions intestinales M Ferron et Y Panis. Service de Chirurgie Colorectale, PMAD, Hôpital Beaujon, Clichy. Signes fonctionnels Douleur abdominale, permanente ou coliques intermittentes et paroxystiques

Plus en détail

Echographie du tube digestif et péritoine

Echographie du tube digestif et péritoine Echographie du tube digestif et péritoine Pr Céline Savoye-Collet Avril 2014 Module Echographie d Acquisition DIU Echographie et Techniques Ultrasonores OBJECTIFS DU COURS rappel anatomique protocole d'acquisition

Plus en détail

234. Diverticulose colique et sigmoïdite

234. Diverticulose colique et sigmoïdite Sommaire 234. Diverticulose colique et sigmoïdite diagnostic, situations d urgence et prise en charge, attitude thérapeutique et suivi Diverticulose (non compliquée) Découverte fortuite sur TDM = hernie

Plus en détail

SEMINAIRES IRIS. Mémoire de fin de formation Titre Professionnel Particulier en Soins d Urgence Année Docteur Pierre YOUATOU TOWO

SEMINAIRES IRIS. Mémoire de fin de formation Titre Professionnel Particulier en Soins d Urgence Année Docteur Pierre YOUATOU TOWO Mémoire de fin de formation Titre Professionnel Particulier en Soins d Urgence Année 2009-2010 Docteur Pierre YOUATOU TOWO Promoteur: Professeur Pierre MOLS Université Libre de Bruxelles Faculté de Médecine

Plus en détail

INDICATIONS DE LA CHOLÉCYSTECTOMIE CYSTECTOMIE EN DEHORS DES COMPLICATIONS DE LA LITHIASE BILIAIRE. Clément GAYET

INDICATIONS DE LA CHOLÉCYSTECTOMIE CYSTECTOMIE EN DEHORS DES COMPLICATIONS DE LA LITHIASE BILIAIRE. Clément GAYET INDICATIONS DE LA CHOLÉCYSTECTOMIE CYSTECTOMIE EN DEHORS DES COMPLICATIONS DE LA LITHIASE BILIAIRE. Clément GAYET PLAN Cholécystite alithiasique Lésions bénignes b / pré-canc cancéreuses Lésions malignes

Plus en détail

Malformations duodénales. Pr Thierry Merrot Enseignement DESC viscéral Marseille 2007

Malformations duodénales. Pr Thierry Merrot Enseignement DESC viscéral Marseille 2007 Malformations duodénales Pr Thierry Merrot Enseignement DESC viscéral Marseille 2007 Introduction Sténose duodénale située 2 ème partie du duodénum - causes intrinsèques =atrésies, diaphragme, duplication

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LA MALADIE DIVERTICULAIRE

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LA MALADIE DIVERTICULAIRE INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LA MALADIE DIVERTICULAIRE François BOUCULAT, Clermont-Ferrand Réunion d enseignement Inter Région Sud Ouest 19/10/06 Définitions Diverticule: hernie de la muqueuse et de

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : MMES et MM les Directeurs 02/03/99 -des Caisses Primaires d'assurance Maladie -des Caisses Régionales

Plus en détail

Les complications non infectieuses de l endoscopie: les perforations digestives

Les complications non infectieuses de l endoscopie: les perforations digestives Les complications non infectieuses de l endoscopie: les perforations digestives K. Vahedi Département Médico-Chirurgical de Pathologie Digestive Hôpital Lariboisière, Paris Séminaire DES Ile de France

Plus en détail

femme 61 ans.contrôle d une colite pseudo-membraneuse actuellement traitée avec bilan coprologique biologique négatif

femme 61 ans.contrôle d une colite pseudo-membraneuse actuellement traitée avec bilan coprologique biologique négatif femme 61 ans.contrôle d une colite pseudo-membraneuse actuellement traitée avec bilan coprologique biologique négatif Scanner abdomino-pelvien déclaré " sans particularité" Solène Varnier (IHN) Scanner

Plus en détail

National de pédiatrie et chirurgie pédiatrique Auteur : Pr F.Varlet (St Etienne) MAJ : 24/12/2004

National de pédiatrie et chirurgie pédiatrique Auteur : Pr F.Varlet (St Etienne) MAJ : 24/12/2004 Objectifs : Hernie Pariétale Diagnostic d une hernie inguinale de l enfant. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. Sommaire Faq 1 - Hernies inguinales Faq 2 - Hernies ombilicales

Plus en détail

COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN

COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN Introduction COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN Les fractures du bassin sont potentiellement graves ; il s agit le plus souvent d un polytraumatisé avec de nombreuses complications viscérales,

Plus en détail

LE COMPTE RENDU OPÉRATOIRE EN COELIOCHIRURGIE. Séminaire Gynerisq : Prévention des risques opératoires en chirurgie gynécologique

LE COMPTE RENDU OPÉRATOIRE EN COELIOCHIRURGIE. Séminaire Gynerisq : Prévention des risques opératoires en chirurgie gynécologique LE COMPTE RENDU OPÉRATOIRE EN COELIOCHIRURGIE Séminaire Gynerisq : Prévention des risques opératoires en chirurgie gynécologique CRO EN COELIOCHIRURGIE : PRINCIPES Chirurgie technologiquement dépendante

Plus en détail

HERNIES DE L AINE ET ETRANGLEMENT HERNIAIRE

HERNIES DE L AINE ET ETRANGLEMENT HERNIAIRE HERNIES DE L AINE ET ETRANGLEMENT HERNIAIRE GENERALITES : Pathologie très fréquente. 1 homme / 10 concerné au cours de sa vie. Pronostic: bon. formes compliquées: MEFIANCE+++. Diagnostic souvent aisé Examen

Plus en détail

LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION

LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION XXVIIIemes Journées Nationales D Hépatolo-gastroentérologie Et d Endoscopie Digestive LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION K. Boukrouh, N.Baazizi, A,Chenibet,H.Boumahdi,N.Sididriss. D.Ouaret, K.Hail, A.Tertag,L.

Plus en détail

Invagination colocolique sur lipome du côlon transverse : Apport de l imagerie. Date de soumission : 28/05/2013

Invagination colocolique sur lipome du côlon transverse : Apport de l imagerie. Date de soumission : 28/05/2013 Invagination colocolique sur lipome du côlon transverse : Apport de l imagerie Etat : Journal : Manuscript ID : Type : Accepter La Tunisie Medicale Date de soumission : 28/05/2013 Auteurs : Mot clés TUNISMED-2013-0433-R1

Plus en détail

Pathologies digestives chirurgicales en pédiatrie

Pathologies digestives chirurgicales en pédiatrie Pathologies digestives chirurgicales en pédiatrie F.Sauvat, MCU-PH Service de Chirurgie Pédiatrique (Y Revillon) Hôpital Necker Enfants-Malades DESC Urgence Mars 2009 cas clinique Une jeune fille de 12,5

Plus en détail

L'appareil génital masculin

L'appareil génital masculin L'appareil génital masculin Il se divise en 4 parties : Partie scrotale : bourses, testicules, épididymes et la partie duconduit déférent qui quitte cette région Partie funiculaire et inguinale : situé

Plus en détail

Anatomie de l estomac. Dr TAIBI.A

Anatomie de l estomac. Dr TAIBI.A Anatomie de l estomac Dr TAIBI.A A-Definition: L'estomac est la continuité de l'oesophage et constitue une dilatation sacculaire permettant de recevoir rapidement les aliments. Sa capacité moyenne est

Plus en détail

Qualification D études Approfondies en Echographie Pédiatrique. En Collaboration avec le service de Radiologie. de L Hôpital Robert Debré Paris

Qualification D études Approfondies en Echographie Pédiatrique. En Collaboration avec le service de Radiologie. de L Hôpital Robert Debré Paris Qualification D études Approfondies en Echographie Pédiatrique En Collaboration avec le service de Radiologie de L Hôpital Robert Debré Paris Programme : 1. GENERALITES Quelques bases physiques 1 / 15

Plus en détail

Qualification D études Approfondies en Echographie Pédiatrique. En Collaboration avec le service de Radiologie. de L Hôpital Robert Debré Paris

Qualification D études Approfondies en Echographie Pédiatrique. En Collaboration avec le service de Radiologie. de L Hôpital Robert Debré Paris Qualification D études Approfondies en Echographie Pédiatrique En Collaboration avec le service de Radiologie de L Hôpital Robert Debré Paris Programme : 2 sessions de 4 jours 1 / 16 1. GENERALITES Quelques

Plus en détail

Cas clinique 1. Vomissements verts : C est une urgence chirurgicale! 30/05/2016. La richesse de l interrogatoire!

Cas clinique 1. Vomissements verts : C est une urgence chirurgicale! 30/05/2016. La richesse de l interrogatoire! 2016 La richesse de l interrogatoire! Vomissements verts : C est une urgence chirurgicale! Pr Hubert LARDY Chirurgien Pédiatre CHRU Tours, Hôpital Clocheville Sémiologie clinique : fréquence des vomissements

Plus en détail

3ème congrès de la Société Algérienne de Chirurgie Laparoscopique

3ème congrès de la Société Algérienne de Chirurgie Laparoscopique 3ème congrès de la Société Algérienne de Chirurgie Laparoscopique Hôtel El Riadh, Sidi Fredj - 29/30 octobre 2011 Inauguration du congrès par le Pr. M. Arrada, doyen de la faculté de médecine d Alger Après

Plus en détail

2- La chirurgie bariatrique: - est contre-indiquée chez l adolescent - est discutable après 60 ans V - est envisagée après échec du traitement médical

2- La chirurgie bariatrique: - est contre-indiquée chez l adolescent - est discutable après 60 ans V - est envisagée après échec du traitement médical 1- Concernant l'obésité - le surpoids est défini par un IMC supérieur à 25 V - l'obésité morbide est définie par un IMC supérieur à 40 V - la super obésité est définie par un IMC supérieur à 60 - la fréquence

Plus en détail

Chirurgie Viscérale Atelier codage CHUV

Chirurgie Viscérale Atelier codage CHUV Chirurgie Viscérale Atelier codage CHUV 20/10/2014 Thérèse Gilliéron 1 Hémicolectommie droite Cas 1 HEMICOLECTOMIE DROITE PAR LAPAROSCOPIE EXTRACTION DE LA PIECE ET ANASTOMOSE PAR UNE COURTE LAPAROTOMIE

Plus en détail

APPENDICITES AIGUËS EN AMBULATOIRE. EST-CE POSSIBLE? COMMENT SÉLECTIONNER LES PATIENTS?

APPENDICITES AIGUËS EN AMBULATOIRE. EST-CE POSSIBLE? COMMENT SÉLECTIONNER LES PATIENTS? APPENDICITES AIGUËS EN AMBULATOIRE. EST-CE POSSIBLE? COMMENT SÉLECTIONNER LES PATIENTS? T. HOR, E. TIRET, M. BEAUSSIER, J. LEFEVRE Service de Chirurgie Générale et Digestive Hôpital Saint-Antoine Université

Plus en détail

Cas cliniques. Docteur Mahaut Leconte DU urgence

Cas cliniques. Docteur Mahaut Leconte DU urgence Cas cliniques Docteur Mahaut Leconte DU urgence Cas n 1 Un homme âgé de 56 ans se présente aux urgences pour une douleur abdominale péri-ombilicale d apparition brutale, évoluant depuis 4 heures, associée

Plus en détail

L 0CCLUSION INTESTINALE AIGUE

L 0CCLUSION INTESTINALE AIGUE Cours de Sémiologie digestive Année 2016 3éme année-médecine Dr KAHOUL FATIMA-ZOHRA. Médecine interne L 0CCLUSION INTESTINALE AIGUE I/DEFINITION : L occlusion intestinale aigue(oia) est l arrêt du transit,

Plus en détail

ANATOMIE D1. PAROI ABDOMINALE : points faibles D. BREMOND-GIGNAC

ANATOMIE D1. PAROI ABDOMINALE : points faibles D. BREMOND-GIGNAC ANATOMIE D1 PAROI ABDOMINALE : points faibles D. BREMOND-GIGNAC REPERES OSSEUX CAGE THORACIQUE BASSIN COLONNE LOMBAIRE : - L2 : limite inférieure de grill costal - L4 : ombilic, crête iliaque PAROIS DU

Plus en détail

Cancer de l'ovaire : je

Cancer de l'ovaire : je Cancer de l'ovaire : je comprends la place de la chirurgie La chirurgie a un rôle important dans le traitement du cancer de l ovaire. Elle permet le diagnostic de la tumeur et de son extension éventuelle.

Plus en détail

FMC du 24 septembre 2009 Mise au point sur la pratique chirurgicale abdominale

FMC du 24 septembre 2009 Mise au point sur la pratique chirurgicale abdominale FMC du 24 septembre 2009 Mise au point sur la pratique chirurgicale abdominale LAMFICHEKH Najib MARINKOVIC Zoran KLOPFENSTEIN Daniel MERAD Abderrahmane HERNIES INGUINALES Diagnostic: est-il uniquement

Plus en détail

La Radioanatomie et pathologie du canal inguinal

La Radioanatomie et pathologie du canal inguinal La Radioanatomie et pathologie du canal inguinal S. Semlali, M. Eddarai, A. Darbi, T. Amil, S. Chaouir, S. Akjouj Service d Imagerie médicale Hôpital Militaire d instruction Mohamed V Rabat - Maroc Introduction

Plus en détail

Les examens complémentaires

Les examens complémentaires Les examens complémentaires Mme Forcellino 18/09/2009 Généralité sur les examens Le bon d'examen Prioriser en fonction état de la personne(gravité), examen dangereux, urgence Faire remplir / médecin, le

Plus en détail

Hystérectomie totale plus ou moins curage pelvien par cœlioscopie pour cancer de l endomètre

Hystérectomie totale plus ou moins curage pelvien par cœlioscopie pour cancer de l endomètre Hystérectomie totale plus ou moins curage pelvien par cœlioscopie pour cancer de l endomètre E. CHÉREAU *, E. LAMBAUDIE, G. HOUVENAEGHEL (Marseille) Résumé Lors de la prise en charge chirurgicale du cancer

Plus en détail

OCCLUSION INTESTINALE AIGUE

OCCLUSION INTESTINALE AIGUE OCCLUSION INTESTINALE AIGUE I/ Introduction Occlusion intestinale aiguë = arrêt brusque et complet du transit intestinal normal (transit intestinal normal = péristaltisme et lumière intestinale libre).

Plus en détail

Pour en savoir plus...

Pour en savoir plus... Pour en savoir plus... Le site du Docteur Murielle Mollo Adresse du site : www.docvadis.fr/murielle-mollo Voici une liste de liens vers le site de la Société Nationale Française de Gastroentérologie (SNFGE)

Plus en détail

Section 8. - Médecine interne.

Section 8. - Médecine interne. Section 8. - Médecine interne. Art. 20. 1 er. Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste dans une des spécialités relevant de la pathologie interne : c) les

Plus en détail

20/09/2012 ANATOMIE ET PATHOLOGIE DE L APPAREIL DIGESTIF N ZAMUSHE

20/09/2012 ANATOMIE ET PATHOLOGIE DE L APPAREIL DIGESTIF N ZAMUSHE I. Rappel Quand on déglutie, ça passe par l oropharynx, puis dans l œsophage, estomac, duodénum, jéjunum, iléon, Caecum, colon ascendant, colon transverse, colon descendant, sigmoïde, et le rectum. On

Plus en détail

PARTICULARITES SEMEIOLOGIQUES RADIOLOGIQUES DE L ENFANT

PARTICULARITES SEMEIOLOGIQUES RADIOLOGIQUES DE L ENFANT PARTICULARITES SEMEIOLOGIQUES RADIOLOGIQUES DE L ENFANT G. Sebag Hôpital Robert Debré OUVRAGES DE REFERENCE 1/ Pédiatrie Collection Abrégés de Médecine, 3e édition Sous la direction d Antoine BOURRILLON,

Plus en détail

L instrumentation laparoscopique Eléments généraux Principe: Suite à la création d un pneumopéritoine (cavité abdominale dilatée sous CO2), des trocar

L instrumentation laparoscopique Eléments généraux Principe: Suite à la création d un pneumopéritoine (cavité abdominale dilatée sous CO2), des trocar L instrumentation laparoscopique Eléments généraux Principe: Suite à la création d un pneumopéritoine (cavité abdominale dilatée sous CO2), des trocarts spécifiques sont implantés. Ceux-ci feront; ensuite;

Plus en détail

ENDOMÉTRIOSE DE LA PAROI ABDOMINALE :

ENDOMÉTRIOSE DE LA PAROI ABDOMINALE : ENDOMÉTRIOSE DE LA PAROI ABDOMINALE : ASPECTS EN IMAGERIE A Hassanin Negila; J-P Palot; V Ladam-Marcus; F Bonnet; B Menanteau; C Marcus Reims - France CHU REIMS OBJECTIFS Décrire les aspects observés en

Plus en détail

Hernies Diaphragmatiques Chroniques Etranglée H. KHALIL

Hernies Diaphragmatiques Chroniques Etranglée H. KHALIL Hernies Diaphragmatiques Chroniques Etranglée H. KHALIL C.H.U de Rouen - FRANCE HDM: Femme, 60 ans, Douleur épigastrique depuis 48 + vomissements Pas de notion de traumatisme ATCD: - Hernie diaphragmatique

Plus en détail

PRESENTATION CODAGE. CHUV, 20 octobre 2014. M. Erne, Yverdon-les-Bains

PRESENTATION CODAGE. CHUV, 20 octobre 2014. M. Erne, Yverdon-les-Bains PRESENTATION CODAGE CHUV, 20 octobre 2014 M. Erne, Yverdon-les-Bains TECHNIQUES CHIRURGICALES APPAREIL DIGESTIF ANATOMIE VOIES D ABORD Incisions abdominales en chirurgie ouverte Laparoscopie VOIES D ABORD

Plus en détail

Diverticulite sigmoïdienne

Diverticulite sigmoïdienne Diverticulite sigmoïdienne Place de la chirurgie Frédéric BRETAGNOL Service de Chirurgie Colorectale Pôle des Maladies de l Appareil Digestif (PMAD) - Hôpital Beaujon Université Paris 7 - Clichy Diverticulite

Plus en détail