ARDÈCHE AUBENAS. Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ARDÈCHE AUBENAS. Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial"

Transcription

1 AUBENAS Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial ARDÈCHE MAISONS POUR L AUTONOMIE ET L INTÉGRATION DES MALADES ALZHEIMER L objectif des maisons pour l autonomie et l intégration des malades d Alzheimer (MAIA) est de simplifier les parcours de prise en charge des personnes de plus de 60 ans en perte d autonomie fonctionnelle. Son action, initialement dédiée aux malades d Alzheimer, s étend aujourd hui aux personnes en situation complexe vivant à domicile. Les MAIA ne sont pas des établissements accueillant les malades, mais un réseau de partenaires. Elles visent à la coordination des dispositifs existants sur un bassin de santé, à la mise en place du «guichet intégré» pour simplifier les démarches des usagers. L information de chacun des intervenants professionnels (médecins, services à domicile, établissements...), des proches ou aidants doit en être facilitée. Une meilleure articulation entre les structures de soins, d information et d accompagnement facilitera la construction d un parcours de prise en charge personnalisé. Il s agit d offrir une réponse graduée et adaptée à chaque situation. Ce guichet intégré favorise la mise en place de la «gestion de cas complexe». Un accompagnement intensif personnalisé par un référent MAIA le gestionnaire de cas qui s appuie sur des outils d évaluation multidimensionnelle et vise à la définition d un projet de service individualisé. Les MAIA Ardèche-Drôme Elles sont portées par les Départements de l Ardèche et de la Drôme en réponse à l appel à projets de l ARS qui participe au financement. Elles sont départementales ou bidépartementales dans leur périmètre d action.

2 La MAIA vise à renforcer l articulation des intervenants des champs sanitaire, social et médico-social autour de la personne en perte d autonomie fonctionnelle et de ses aidants, pour favoriser le maintien des personnes à domicile le plus longtemps possible si elles le souhaitent. Et lorsque les limites du maintien à domicile sont atteintes, de leur permettre d intégrer un établissement sanitaire ou médico-social adapté à leurs besoins. Il s agit d une démarche globale de prise en charge des personnes pour simplifier les parcours, réduire les doublons en matière d évaluation, éviter les ruptures de continuité dans les interventions et améliorer la lisibilité par l organisation partagée des orientations. Avec la MAIA, on ne crée pas une nouvelle structure mais on part sur la base de l existant en proposant le rassemblement des dispositifs déjà en place. QUELS PUBLICS? Toute personne de plus de 60 ans atteinte d une maladie chronique ayant des retentissements sur sa vie quotidienne ou toute personne atteinte de la maladie Alzheimer ou pathologie apparentée (sans critère d âge). COMMENT? Les MAIA se développent selon 3 mécanismes : la concertation (stratégique et tactique) le guichet intégré la gestion de cas et la concertation clinique et disposent de 3 outils : l outil standardisé d évaluation multidimensionnelle des besoins de la personne suivie en gestion de cas le plan de services individualisé élaboré par le gestionnaire de cas, partagé par les intervenants, la personne et son entourage un système d information partagé. LE CHIFFRE La population touchée par la maladie Alzheimer ou par une maladie apparentée devrait augmenter sensiblement dans les prochaines années. En Ardèche l estimation du nombre de personnes touchées par la maladie passe de personnes en 2010 à en 2020.

3 À SAVOIR La création de MAIA s inscrivait dans le cadre du plan national Alzheimer (mesure 4). Ce plan doté de moyens spécifiques était centré sur la personne malade et sa famille, avec pour objectif de fournir un effort sans précédent sur la recherche, de favoriser un diagnostic plus précoce et de mieux prendre en charge les malades et leurs aidants. 44 mesures réparties en trois axes (santé, recherche, solidarité) qui devaient s enrichir mutuellement pour satisfaire au mieux les besoins de la personne malade. En 2012, la Caisse Nationale des Solidarité Actives (CNSA) a décidé de poursuivre le déploiement des MAIA sur l ensemble du territoire national à raison de 50 nouveaux dispositifs par an. LA CONCERTATION, VERS UNE CO-RESPONSABILITÉ DES ACTEURS La concertation a pour objet d inscrire dans le territoire concerné par le dispositif MAIA des espaces collaboratifs : entre les décideurs et financeurs (Agence régionale de santé, Départements, Caisses de retraites, représentants des professionnels de santé libéraux, Associations des usagers) au sein d un espace de concertation stratégique pour assurer le suivi de l avancement du dispositif (montée en charge, changement des pratiques professionnelles ). entre les responsables des services et des établissements d aide et de soins, de services sanitaires, sociaux et médico-sociaux, et les représentants des professionnels de santé libéraux au sein d un espace de concertation tactique pour assurer la mise en œuvre et l analyse du service rendu, permettre d ajuster l offre et/ou d interpeller le niveau de concertation stratégique, harmoniser les pratiques et améliorer la lisibilité du système de soins et d aides Pour éviter de multiplier les instances et dans la mesure où il s agit des mêmes acteurs et des mêmes institutions, les espaces collaboratifs du dispositif MAIA et de la filière gérontologique sont conjoints. Ces niveaux de concertation constituent un point essentiel dans la construction des dispositifs MAIA. Leur inscription dans le temps et sur le territoire est un gage de pérennité du processus. IMPORTANT En tant que professionnel, vous pouvez participer à la concertation

4 RÉPARTITION DES MAIA EN DRÔME/ARDÈCHE Territoire de la MAIA Aubenas Autres MAIA Drôme-Ardèche Absence de MAIA sur ce territoire au 01/03/2014

5

6 LE GUICHET INTÉGRÉ : HARMONISER LES PRATIQUES D ACCUEIL ET D ORIENTATION > voir schéma ci-contre Ce n est pas un lieu unique, ce n est pas non plus une plate-forme de service. Il doit permettre la lisibilité et accessibilité de l offre. Il vise à l homogénéisation de l information et des pratiques d orientation sur le territoire. Il prend en compte l ensemble des besoins pour chaque demande. Il se fonde sur la coresponsabilité des décideurs et acteurs et propose à l ensemble des partenaires sanitaires, sociaux et médico-sociaux chargés de l information, de l accueil et de l orientation de la population, un mode d organisation partagée. Il met en jeu : l analyse de la demande et l identification des besoins de la personne lorsqu elle sollicite un service ; l orientation de la demande avec la prise en compte de l ensemble des ressources disponibles sur le territoire ; le suivi du service rendu sur le territoire. LA GESTION DE CAS : UN ACCOMPAGNEMENT RENFORCÉ POUR LES CAS COMPLEXES Le gestionnaire de cas est formé à l évaluation et à l accompagnement coordonné des situations dites complexes. Il s agit en quelque sorte d un accompagnement intensif de la personne âgée à domicile. Il prend en compte l ensemble de la problématique de la personne âgée et de son entourage. Il est l interlocuteur direct (le référent) de la personne, du médecin traitant et des différents professionnels. Sa mission, continue dans le temps, y compris lors des éventuels épisodes d hospitalisation, doit s exercer dans les deux champs sanitaire et social : évaluation et élaboration d un projet individualisé, lien avec les différents intervenants et suivi de la réalisation des actions réalisées.» Il intervient à la suite d un processus de repérage des situations complexes et a en charge le suivi au long cours des personnes dites en situation complexe. Par situation complexe, il faut entendre des profils qui répondent à ces critères : la personne souffre d une ou plusieurs pathologies chroniques évolutives (maladie d Alzheimer ou autres pathologies chroniques invalidantes) et/ou prise en charge ALD à 100 % ; ces pathologies ont un retentissement limitant sur les actes essentiels de la vie et/ou sur les activités de la vie domestique en raison de troubles cognitifs ; Inadaptation de l aide aux besoins : insuffisance des ressources et/ou échec partiel ou total de la mise en place de l aide nécessaire professionnelle ou dans l environnement de la personne et ses aides non professionnelles ; Le suivi du service rendu sur le territoire. À NOTER Dans la mesure où il est nécessaire qu un repérage préalable de la situation à domicile soit effectué, seuls les professionnels intervenants seront en mesure d orienter les demandes. La MAIA ne pourra donc être saisie ni par les usagers eux-mêmes, ni pour une personne résidant dans une structure adaptée qui lui convient.

7 LE GUICHET INTÉGRÉ ET LES ENJEUX Evaluation ARS / CG Demande de l usager Amélioration des services rendus sur le territoire Comité stratégique Comité inter-filières Analyse multidimensionnelle Info simple Orientation vers le service demandé Groupe de travail Inter-institutionnel Comité opérationnel Comité de filière Évaluation des besoins non couverts du territoire Orientation vers une prestation Prestations Etat des lieux des services rendus sur le territoire Accueil Prestation nécessitant une évaluation complémentaire Évaluation par le service prestataire Aggravation de la situation Situation complexe Gestion de cas Mise en place de la gestion de cas Annuaire et outil partagés Formulaire orientation Gestion de cas Base De Données Gestion de cas Fonctionnement existant MAIA Gestion de cas Partenariat Outils

8 L équipe locale : Elle est composée d un pilote et de gestionnaires de cas et intervient sur un territoire défini dans le cadre de l appel à projets ARS Le pilote joue un rôle central. Il remonte les données du territoire, il anime la concertation tactique, participe à l animation de la concertation stratégique et s assure de l articulation des sujets traités. Il échange avec tous les prestataires des soins, de l aide ou de l accompagnement pour : assurer l articulation territoriale, afin que tout usager reçoive la même information ou le même service, quel que soit son lieu de vie ; diminuer la multiplication des évaluations des besoins des personnes ; développer les passerelles entre les partenaires ; développer ensemble des outils professionnels partagés (charte, conventions, procédures communes) ; coordonner les intervenants au niveau local, si besoin. Les gestionnaires de cas sont formés à l évaluation et à l accompagnement intensif de la personne, à son domicile et en situation complexe (diplôme inter-universitaire spécifique). Ils ont un profil de travailleurs médico-sociaux : infirmière, assistante de service social, ergothérapeute, psychologue Contact ARDÈCHE MAISONS POUR L AUTONOMIE ET L INTÉGRATION DES MALADES ALZHEIMER MAIA Aubenas Pôle Astier Froment 2, bis rue de la recluse BP Privas cedex Pilote : Florence ALBOUY Tel :

D. I.U. Gestionnaire de cas 28 janvier Claire Astier Pilote MAIA Paris Est

D. I.U. Gestionnaire de cas 28 janvier Claire Astier Pilote MAIA Paris Est D. I.U. Gestionnaire de cas 28 janvier 2013 Claire Astier Pilote MAIA Paris Est 1 PLAN NATIONAL ALZHEIMER Liens importants entre - Mesure 4 : MAIA - Mesure 5 : Gestion de cas. INTERDEPENDANCE COMPLEMENTARITE

Plus en détail

Le dispositif MAIA 31 et la gestion de cas. 29 avril

Le dispositif MAIA 31 et la gestion de cas. 29 avril Le dispositif MAIA 31 et la gestion de cas 31 29 avril 2016 1 Contexte Général des MAIA Une politique nationale (plan Alzheimer 2008-2012) Financement Convention entre l ARS et le «porteur» du projet (

Plus en détail

Première table De concertation tactique

Première table De concertation tactique Première table De concertation tactique 09 décembre 2011 Territoire du Clic de Gien Porté par le Clic du Val d Or, Hôpital de Sully sur Loire et Agé-Clic Le dispositif national La MAIA de l Est du Loiret

Plus en détail

Expérimentation MAIA. Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer

Expérimentation MAIA. Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer Association ENVISAGER Expérimentation MAIA Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer SITE DE VIERZON Stéphanie FACHE, pilote local de l expérimentation MAIA L Expérimentation MAIA

Plus en détail

Objet : Mise en œuvre du guichet intégré dans le cadre du dispositif de la MAIA de Saint-Quentin. La structure :... Représentée par :..

Objet : Mise en œuvre du guichet intégré dans le cadre du dispositif de la MAIA de Saint-Quentin. La structure :... Représentée par :.. Objet : Mise en œuvre du guichet intégré dans le cadre du dispositif de la MAIA de Saint-Quentin Entre les soussignés : La structure :... Adresse : Représentée par :.. D une part, Et L Association Temps

Plus en détail

TRAVAILLEUR SOCIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE

TRAVAILLEUR SOCIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction des Ressources humaines TRAVAILLEUR SOCIAL I GESTIONNAIRE DE CAS - MAIA (Maison pour l autonomie et l intégration des malades d Alzheimer) POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction

Plus en détail

Travail d animation territoriale des pilotes MAIA

Travail d animation territoriale des pilotes MAIA Travail d animation territoriale des pilotes MAIA Lucie ALVES Pilote MAIA sud 79/Directrice Association Gérontologique sud Deux-Sèvres Historique des dispositifs MAIA en Deux-Sèvres Août 2011-oct 2014

Plus en détail

3eme rencontre nationale Des réseaux de sante PA. Dr Olivier Dupont. équipe projet nationale MAIA

3eme rencontre nationale Des réseaux de sante PA. Dr Olivier Dupont. équipe projet nationale MAIA 3eme rencontre nationale Des réseaux de sante PA Dr Olivier Dupont équipe projet nationale MAIA 1 MAIA «Hier» 2 Pourquoi la mesure 4 du plan national Alzheimer? «L enjeu est de mettre fin au désarroi des

Plus en détail

Intégration des services d aide et de soins pour une continuité des parcours L exemple des MAIA C. PERISSET

Intégration des services d aide et de soins pour une continuité des parcours L exemple des MAIA C. PERISSET Intégration des services d aide et de soins pour une continuité des parcours L exemple des MAIA C. PERISSET CREAI-URIOPSS Marseille 2016 1 Emma et Jean Emma, 87 ans a des troubles cognitifs et une maladie

Plus en détail

Service de gestion de cas. Assia BOULAJAJ Gestionnaire de cas

Service de gestion de cas. Assia BOULAJAJ Gestionnaire de cas Service de gestion de cas Assia BOULAJAJ Gestionnaire de cas assia.boulajaj@gestiondecas93.org 01 45 09 70 07 32 MAIA locales Contexte régional 2016 : une région pourvue de 32 dispositifs MAIA porteurs

Plus en détail

MAIA de Saint-Quentin

MAIA de Saint-Quentin L accompagnement d une situation complexe MAIA de Saint-Quentin Assise régionale du sanitaire et du médico-sociale APF FEHAP : 2 ème édition : Quelle coordination des acteurs dans les parcours de vie?

Plus en détail

24 JUIN Table Tactique

24 JUIN Table Tactique 24 JUIN 2013 1 ORDRE DU JOUR Présentation du dispositif MAIA Les objectifs de la table tactique Le Guichet Intégré Mise en place des groupes de travail La Gestion de cas 2 1- Présentation du dispositif

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LE DEPLOIEMENT DES PLATEFORMES TERRITORIALES D APPUI (PTA) EN NORMANDIE

CAHIER DES CHARGES POUR LE DEPLOIEMENT DES PLATEFORMES TERRITORIALES D APPUI (PTA) EN NORMANDIE CAHIER DES CHARGES POUR LE DEPLOIEMENT DES PLATEFORMES TERRITORIALES D APPUI (PTA) EN NORMANDIE 1- Contexte et enjeux des Plateformes Territoriales d Appui (PTA) La loi n 2016-41 du 26 janvier 2016 de

Plus en détail

LA COORDINATION TERRITORIALE APPUI,PROXIMITE.

LA COORDINATION TERRITORIALE APPUI,PROXIMITE. LA COORDINATION TERRITORIALE APPUI,PROXIMITE. URIOPSS PACA MARSEILLE 26/03/15 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Coordination, Clic, réseau, filière,

Plus en détail

ARS et MAIA DIU des Gestionnaires de cas MAIA Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne

ARS et MAIA DIU des Gestionnaires de cas MAIA Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne ARS et MAIA DIU des Gestionnaires de cas MAIA Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne 09/01/15 Plan Qu est-ce que l'ars? le PRS? Politique régionale bretonne de déploiement des MAIA, Accompagnement

Plus en détail

Rencontres Inter-Régionales. Projet d outil d évaluation multidimensionnelle commun aux gestionnaires de cas MAIA. 2 octobre 2014

Rencontres Inter-Régionales. Projet d outil d évaluation multidimensionnelle commun aux gestionnaires de cas MAIA. 2 octobre 2014 Rencontres Inter-Régionales Projet d outil d évaluation multidimensionnelle commun aux gestionnaires de cas MAIA 2 octobre 2014 Sophie Moreau-Favier Chef de projet MAIA, Direction de la compensation, CNSA

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT

ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT ONCOGÉRIATRIQUE PAR LES RÉSEAUX GÉRONTOLOGIQUES DU DÉPARTEMENT DE LA VIENNE COORDINATION DE LA PRISE EN CHARGE EN ONCOGERIATRIE CNRC J-L PEFFERKORN - 2 octobre 2014 LES RESEAUX

Plus en détail

Le référentiel de bonnes pratiques professionnelles des services de soins infirmiers à domicile

Le référentiel de bonnes pratiques professionnelles des services de soins infirmiers à domicile Le référentiel de bonnes pratiques professionnelles des services de soins infirmiers à domicile Renouveler l organisation des SSIAD et faire évoluer leurs pratiques : un des enjeux du maintien à domicile

Plus en détail

Présentation de la Maison Loire Autonomie

Présentation de la Maison Loire Autonomie L u n d i 8 o c t o b r e 2 0 1 2 dossier de presse Présentation de la Maison Loire Autonomie par Bernard BONNE, président du Conseil général et Claude BOURDELLE, vice-président du Conseil général chargé

Plus en détail

Réunion de lancement du 22 avril 2014 SCHÉMA DÉPARTEMENTAL. Personnes âgées Personnes en situation de handicap

Réunion de lancement du 22 avril 2014 SCHÉMA DÉPARTEMENTAL. Personnes âgées Personnes en situation de handicap Réunion de lancement du 22 avril 2014 SCHÉMA DÉPARTEMENTAL Personnes âgées Personnes en situation de handicap SCHÉMA DÉPARTEMENTAL Personnes âgées et Personnes en situation de handicap SCHÉMA DÉPARTEMENTAL

Plus en détail

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Sixième atelier Référentiel des missions MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Porté par le Clic du Val d Or, Hôpital de Sully sur Loire, Agé-Clic et l Orpadam Clic Rappel sur les trois outils du guichet

Plus en détail

FRAGILITÉ SOCIALE MAIA

FRAGILITÉ SOCIALE MAIA HOPITAL DE PROXIMITE FRAGILITÉ SOCIALE MAIA La fragilité : - D E S F A C T E U R S M É D I C A U X - D E S F A C T E U R S C O G N I T I F S - D E S F A C T E U R S P S Y C H O L O G I Q U E S - D E S

Plus en détail

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie en Haute-Normandie Oissel - 21/09/2012 Contexte : plan Alzheimer 2008-2012 Trois axes prioritaires, 44 mesures portant sur : l amélioration de la qualité de vie des malades et des aidants, la recherche,

Plus en détail

ARS et MAIA. DIU des Gestionnaires de cas MAIA. Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne

ARS et MAIA. DIU des Gestionnaires de cas MAIA. Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne ARS et MAIA DIU des Gestionnaires de cas MAIA Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne 04/02/16 Plan Qu est-ce que l'ars?, le PRS? La thématique des personnes âgées? Politique régionale bretonne de

Plus en détail

Guide de la phase test

Guide de la phase test 1 2 Gestion de cas : Guide de la phase test AOÛT 2014 La procédure d accès gestion de cas testée sur le Sud-Est de la Seine-Saint-Denis au mois d Août 2014 Les critères d accès nationaux et la procédure

Plus en détail

MAIA. Maison pour l Autonomie et l Intégration des Malades Alzheimer

MAIA. Maison pour l Autonomie et l Intégration des Malades Alzheimer MAIA Maison pour l Autonomie et l Intégration des Malades Alzheimer MAIA, mécanismes de l intégration Guichet intégré : mode d organisation partagé entre tous les partenaires chargés de l information,

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Carole PIERRE dans l Yonne Le PRS et les parcours : enjeux et mise

Plus en détail

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Le Projet pour les Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Les enjeux de l autonomie : o Près de 20 000 personnes

Plus en détail

Les plateformes territoriales d appui

Les plateformes territoriales d appui Les plateformes territoriales d appui 24 mars 2016 La genèse des plateformes - Double constat - Les professionnels, en particulier les médecins traitants, ont besoin d un appui pour les situations complexes

Plus en détail

Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie

Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie2017-2021 Démarche et méthodologie Une démarche participative en plusieurs étapes programmées sur l année 2016 : la réalisation

Plus en détail

L intégration des services Un système d acteurs et d actions. Quels enjeux pour les SESSAD?

L intégration des services Un système d acteurs et d actions. Quels enjeux pour les SESSAD? L intégration des services Un système d acteurs et d actions Quels enjeux pour les SESSAD? 1 Aujourd hui : constat de la fragmentation des pratiques De nombreuses ressources disponibles mais : Des dispositifs

Plus en détail

MAIA (Maison Autonomie Intégration Alzheimer)

MAIA (Maison Autonomie Intégration Alzheimer) MAIA (Maison Autonomie Intégration Alzheimer) Matthieu de Stampa Expert évaluateur DGS Matthieu de stampa Plan Alzheimer 2008-2012 3 Axes, 11 objectifs, 44 mesures Améliorer la qualité de vie des malades

Plus en détail

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique Expérience du Réseau VISage Une organisation intégrée dans le champ de la gériatrie Dr Anne-Marie AMMEUX- Mme Véronique CURT Genèse de l intégration sur le territoire

Plus en détail

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Référence : - circulaire DHOS/O3/CNAM n 2007-88 du 2 mars 2007 r elative aux orientations de la DHOS et de la CNAMTS en matière

Plus en détail

Madame Catherine Périsset Équipe nationale MAIA CNSA

Madame Catherine Périsset Équipe nationale MAIA CNSA Madame Catherine Périsset Équipe nationale MAIA CNSA Comment repérer la population suivie en gestion de cas? Journée MAIA Paris 11 mai 2015 Hôtel de Ville de Paris Comment repérer la population relevant

Plus en détail

Le parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie - PAERPA (Art 48 de la LFSS 2013) Estel QUERAL Chef de projet Paerpa - DSS

Le parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie - PAERPA (Art 48 de la LFSS 2013) Estel QUERAL Chef de projet Paerpa - DSS Le parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie - PAERPA (Art 48 de la LFSS 2013) Estel QUERAL Chef de projet Paerpa - DSS 1 1 Les enjeux de la prise en charge de la personne âgée

Plus en détail

Le concept de handicap rare Emergence d une problématique complexe

Le concept de handicap rare Emergence d une problématique complexe 1 Le concept de handicap rare Emergence d une problématique complexe Cette notion est introduite dans la politique du handicap pour répondre aux personnes ne bénéficiant pas d accompagnement adapté du

Plus en détail

PLAN REGIONAL AUTISME

PLAN REGIONAL AUTISME Projet Régional de Santé Corse 2012-2016 Schéma régional d organisation médico-sociale (SROMS) Corse 2012-2016 PLAN REGIONAL AUTISME 2013-2017 SYNTHESE 1 INTRODUCTION Dans le cadre de son projet régional

Plus en détail

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX Nathalie DANJOU, Directrice 16, rue Du Guesclin 24000 PERIGUEUX 05.53.13.19.90 05.53.53.40.72 @ accueil@mdrs24.fr Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) AUTORISE DEPUIS LE 05 OCTOBRE 2015 «LA MAISON

Plus en détail

MAIA 93 Sud-Est. Table de concertation tactique - 15 mai Jeudi 16 janvier 2014 À REVOIR VALIDÉ

MAIA 93 Sud-Est. Table de concertation tactique - 15 mai Jeudi 16 janvier 2014 À REVOIR VALIDÉ Commentaires des participants apparaissent de cette façon : À REVOIR VALIDÉ MAIA 93 Sud-Est Jeudi 16 janvier 2014 Table de concertation tactique - 15 mai 2014 - Julie TALIBON, pilote de la MAIA 93 Sud-Est

Plus en détail

A Infirmier territorial B / Assistant socio-éducatif (AS, CESF, ES) NOMBRE DE POSTES : 1 BOBIGNY

A Infirmier territorial B / Assistant socio-éducatif (AS, CESF, ES) NOMBRE DE POSTES : 1 BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE ERH4 15-04 POSTE A POURVOIR : EVALUATEUR MEDICO SOCIAL (h/f) DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION POPULATION AGEE ET PERSONNES HANDICAPEES SERVICE PERSONNES

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Nathalie PASQUIER en Saône et Loire Le PRS et les parcours : enjeux

Plus en détail

LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA

LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA Session PACSS ARS 3 juillet 2014 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements

Plus en détail

La maison pour l autonomie et l intégration des malades d Alzheimer de Nantes agglo. Clic du Pays d'ancenis

La maison pour l autonomie et l intégration des malades d Alzheimer de Nantes agglo. Clic du Pays d'ancenis La maison pour l autonomie et l intégration des malades d Alzheimer de Nantes agglo Clic du Pays d'ancenis 21 juin 2012 Un dispositif pour les professionnels MAIA Issue du plan Alzheimer 2008-2012 Objectif

Plus en détail

Le déploiement des MAIA en région : explicitation du fonctionnement et contraintes de l ARS DIU gestion de cas 6 février 2017 Isabelle GELEBART

Le déploiement des MAIA en région : explicitation du fonctionnement et contraintes de l ARS DIU gestion de cas 6 février 2017 Isabelle GELEBART Le déploiement des MAIA en région : explicitation du fonctionnement et contraintes de l ARS DIU gestion de cas 6 février 2017 Isabelle GELEBART 1 1. Le déploiement des MAIA en Bretagne 2 1 1. Les modalités

Plus en détail

AU SERVICE DES USAGERS POUR LE MAINTIEN À DOMICILE. Solidarités locales avec les aînés, les proximités c est la Santé!

AU SERVICE DES USAGERS POUR LE MAINTIEN À DOMICILE. Solidarités locales avec les aînés, les proximités c est la Santé! 1 Autonom@Dom AU SERVICE DES USAGERS POUR LE MAINTIEN À DOMICILE lundi 14 décembre 1er Congrès-Rencontres Fil Bleu-PARIS 2015 Atelier Coopér Âge :. Solidarités locales avec les aînés, les proximités c

Plus en détail

BTS SERVICES ET PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL PUBLICS ET INSTITUTIONS U4

BTS SERVICES ET PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL PUBLICS ET INSTITUTIONS U4 BTS SERVICES ET PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL PUBLICS ET INSTITUTIONS U4 SESSION 2016 Durée : 4 heures Coefficient : 5 Matériel autorisé : - aucun matériel n est autorisé. Dès que le sujet

Plus en détail

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile 15 décembre 2016 Santélys Association Association loi 1901 reconnue d utilité publique créée en 1900 Santé

Plus en détail

Réunion de coordination technique. Clic Seniors Loire et Cens

Réunion de coordination technique. Clic Seniors Loire et Cens Réunion de coordination technique Clic Seniors Loire et Cens 09/10/2012 Ordre du jour Clic/MAIA : Différents mais complémentaires Les axes d intégration de la MAIA Nouvelle fiche d entrée en gestion de

Plus en détail

Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel

Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel Une équipe de proximité pour améliorer les parcours de santé Les facteurs clés de réussite Un outil numérique innovant de coordination

Plus en détail

Bilan Plan Alzheimer Presentation URIOPSS Centre Le 20 mai 2014

Bilan Plan Alzheimer Presentation URIOPSS Centre Le 20 mai 2014 Bilan Plan Alzheimer 2008-2012 Presentation URIOPSS Centre Le 20 mai 2014 Mesure 1a - Accueil de jour Offre de répit pour l aidant, à visée thérapeutique pour le malade, l accueil de jour à vocation à

Plus en détail

Géronto psychiatrie et EHPAD Besoins, Constats et Orientations

Géronto psychiatrie et EHPAD Besoins, Constats et Orientations Besoins, Constats et Orientations Réunion EHPAD 15 Février 2011 - CH de Perpignan Dr Farhad ENTEZAM ARS LR, DT PO Plan Besoins et Contexte Travaux menés depuis fin 2008 Constats Quelques Orientations et

Plus en détail

L hôpital Villiers Saint Denis

L hôpital Villiers Saint Denis L hôpital Villiers Saint Denis Etablissement de Santé Publique d Intérêt Collectif qui dépend d une Fondation hospitalière «La Renaissance Sanitaire» qui gère 2 établissements SSR : L hôpital Villiers

Plus en détail

Expérimentation patient traceur en ville - Démarche d analyse en équipe du parcours du patient

Expérimentation patient traceur en ville - Démarche d analyse en équipe du parcours du patient Expérimentation patient traceur en ville - Démarche d analyse en équipe du parcours du patient HAS - DAQSS SA3P Laurence Chazalette / Anne-Françoise Pauchet-Traversat CCECQA - le 26 avril 2016 Le patient

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE INITIÉE EN PAYS DE LA LOIRE. Janvier 2014

PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE INITIÉE EN PAYS DE LA LOIRE. Janvier 2014 PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE INITIÉE EN PAYS DE LA LOIRE Janvier 2014 Sommaire 1. Le territoire de La Mayenne retenu pour le prototype 2. Le schéma global du prototype «Parcours des aînés» 3. La coordination

Plus en détail

Charte de fonctionnement de la filière gériatrique et gérontologique Lyon nord

Charte de fonctionnement de la filière gériatrique et gérontologique Lyon nord Charte de fonctionnement de la filière gériatrique et gérontologique Lyon nord PREAMBULE Une filière gériatrique et gérontologique est organisée entre les structures sanitaires et médicosociales, sociales,

Plus en détail

Aide à l autonomie et parcours de vie

Aide à l autonomie et parcours de vie 16 février 2012 Samuel LESPLULIER Aide à l autonomie et parcours de vie Atelier 8 : Les ruptures évitables des parcours des personnes âgées La gestion de cas : une nouvelle fonction au sein d un dispositif

Plus en détail

Les ARS, pilotes des parcours de santé

Les ARS, pilotes des parcours de santé Les ARS, pilotes des parcours de santé Claude EVIN Congrès FHF Pays de la Loire Vendredi 4 septembre 2015 1 Des parcours de santé : pourquoi? Notre système de santé doit faire face à cinq enjeux Economique

Plus en détail

CENTRE DE SOUTIEN SANTÉ SOCIAL : Une plateforme de coordination des soins et services. Pr C. Pradier Mr M. Guennoun Pr C. Pradier, Mr M.

CENTRE DE SOUTIEN SANTÉ SOCIAL : Une plateforme de coordination des soins et services. Pr C. Pradier Mr M. Guennoun Pr C. Pradier, Mr M. CENTRE DE SOUTIEN SANTÉ SOCIAL : Une plateforme de coordination des soins et services pour les malades chroniques Pr C. Pradier Mr M. Guennoun Pr C. Pradier, Mr M. Guennoun Besoins des patients (Alpes-Maritimes)

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers Le Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers :

Plus en détail

EXPERIMENTATION PAERPA sur le territoire du valenciennoisquercitain

EXPERIMENTATION PAERPA sur le territoire du valenciennoisquercitain EXPERIMENTATION PAERPA sur le territoire du valenciennoisquercitain (Département du Nord) Rencontre nationale des Réseaux de Santé Personnes Agées Le 28 mai 2015 Levallois Perret Intervention des Drs Anne-Sophie

Plus en détail

La prévention BORDEAUX. de la perte d autonomie. des personnes âgées de 75 ans et plus

La prévention BORDEAUX. de la perte d autonomie. des personnes âgées de 75 ans et plus La prévention de la perte d autonomie des personnes âgées de 75 ans et plus Bordeaux, territoire pilote Pour le parcours de santé des aînés 20 000 +75 ans 1/3 hospitalisé dans l année 50% via les urgences

Plus en détail

Parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie

Parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie Parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie François GRIMONPREZ Pierre BLAISE Avril 2012 Les enjeux de la prise en charge des personnes en risque de perte d autonomie Démographiques

Plus en détail

Docteur D. Beaumont Conseil Départemental des Vosges

Docteur D. Beaumont Conseil Départemental des Vosges Docteur D. Beaumont Conseil Départemental des Vosges Coordination autour des personnes âgées Différents parcours (ARS) Les parcours de soins :soinsde premiers recours, hospitalisation évitable (urgences),

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES Profil de la population âgée en Corse Un vieillissement démographique plus important qu

Plus en détail

Table territoriale 17 décembre Méthode d Action pour l Intégration des services d aides et de soins dans le champs de l Autonomie

Table territoriale 17 décembre Méthode d Action pour l Intégration des services d aides et de soins dans le champs de l Autonomie Table territoriale 17 décembre 2015 Méthode d Action pour l Intégration des services d aides et de soins dans le champs de l Autonomie Ordre du jour Nouvelle charte graphique nationale pour les MAIA Bilan

Plus en détail

Mieux connaître les déclinaisons du Plan Alzheimer en Franche-Comté

Mieux connaître les déclinaisons du Plan Alzheimer en Franche-Comté Mieux connaître les déclinaisons du Plan Alzheimer 2008-2012 en Franche-Comté Le Parcours des personnes malades d Alzheimer et de leurs proches aidants Quelques données! Malade Aidant Parcours personnalisé

Plus en détail

Gestionnaire de cas.

Gestionnaire de cas. Gestionnaire de cas Pr Dominique SOMME Faculté de Médecine Université Rennes 1 Service de Gériatrie CHU Rennes Ex-expert pour Plan National Alzheimer Centre de recherche sur l action politique en Europe

Plus en détail

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Dr Arielle ATTAL, Gériatre Médecin coordinateur 4 juin 2015 Avec le soutien de «Réseau de santé»: missions Article L6321-1

Plus en détail

Partenaires associés :

Partenaires associés : Partenaires associés : 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès aux soins...3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local

Plus en détail

Déploiement du 3ème plan autisme en Aquitaine Anne Marie de Belleville, ARS Aquitaine

Déploiement du 3ème plan autisme en Aquitaine Anne Marie de Belleville, ARS Aquitaine Déploiement du 3ème plan autisme en Aquitaine Anne Marie de Belleville, ARS Aquitaine PLAN NATIONAL AUTISME / PRA L autisme figure depuis plus de 15 ans au rang des priorités gouvernementales Depuis 1995,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LE FIL D Ariane. Nevers, le 23 Février 2015

DOSSIER DE PRESSE. LE FIL D Ariane. Nevers, le 23 Février 2015 DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DU CONTRAT PLURIANNUEL D OBJECTIFS ET DE MOYENS (CPOM) ENTRE L AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ DE BOURGOGNE (ARS), LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA NIÈVRE ET L ASSOCIATION «LE FIL D ARIANE»

Plus en détail

Second atelier. Critères d entrée en gestion de cas

Second atelier. Critères d entrée en gestion de cas Second atelier Critères d entrée en gestion de cas MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Porté par le Clic du Val d Or, Hôpital de Sully sur Loire, Agé-Clic et l Orpadam Clic Qu est ce que la gestion de

Plus en détail

ESPPADOM. Dématérialisation des échanges dans le champ médico-social. Groupe de travail «SI SPASAD interopérable» 8 juin 2017

ESPPADOM. Dématérialisation des échanges dans le champ médico-social. Groupe de travail «SI SPASAD interopérable» 8 juin 2017 ESPPADOM Échanges financeurs prestataires pour les services aux personnes en perte d'autonomie au domicile Dématérialisation des échanges dans le champ médico-social Groupe de travail «SI SPASAD interopérable»

Plus en détail

La gestion du risque en EHPAD (2012/2013) Journée régionale d échanges sur les bonnes pratiques en matière de soins 16/09/2013

La gestion du risque en EHPAD (2012/2013) Journée régionale d échanges sur les bonnes pratiques en matière de soins 16/09/2013 La gestion du risque en EHPAD (2012/2013) Journée régionale d échanges sur les bonnes pratiques en matière de soins 16/09/2013 Estel QUERAL ARS Centre 2 La GDR GDR : «Ensemble des actions mises en œuvre

Plus en détail

Guichet intégr. gré. Journée e BRIO 4 septembre 14. Vieillissement et Santé -1- Une politique cantonale

Guichet intégr. gré. Journée e BRIO 4 septembre 14. Vieillissement et Santé -1- Une politique cantonale Guichet intégr gré Journée e BRIO 4 septembre 14-1- Une politique cantonale Principes directeurs et valeurs de la politique V&S Répondre aux besoins de l ensemble de la population âgée. DEPENDANTS VULNERABLES

Plus en détail

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Brigitte GALAUP Pascale LESTIEU Réseau RELIENCE SOMMAIRE Présentation du réseau L orientation maladie

Plus en détail

Loi de modernisation du système de santé : PTA, GHT, et autres sigles. Pierre-Yves ROUSSEL, FEHAP

Loi de modernisation du système de santé : PTA, GHT, et autres sigles. Pierre-Yves ROUSSEL, FEHAP Loi de modernisation du système de santé : PTA, GHT, et autres sigles. Pierre-Yves ROUSSEL, FEHAP 1 La loi de modernisation du système de santé 227 articles plus encore de textes d application Et sur le

Plus en détail

Gestionnaire de cas.

Gestionnaire de cas. Gestionnaire de cas Pr Dominique SOMME Faculté de Médecine Université Rennes 1 Service de Gériatrie CHU Rennes Ex-expert pour Plan National Alzheimer Centre de recherche sur l action politique en Europe

Plus en détail

BILAN DU SCHÉMA DÉPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PERSONNES ÂGEES DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE

BILAN DU SCHÉMA DÉPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PERSONNES ÂGEES DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE BILAN DU SCHÉMA DÉPARTEMENTAL 2014-2015 EN FAVEUR DES PERSONNES ÂGEES DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE 1 Schéma départemental 2014-2015 Considéré comme un avenant au schéma 2009-2013: Un approfondissement

Plus en détail

Expérimentations MDA. Commission Aide à la personne Conseil de la CNSA Mercredi 23 octobre 2013

Expérimentations MDA. Commission Aide à la personne Conseil de la CNSA Mercredi 23 octobre 2013 Expérimentations MDA Commission Aide à la personne Conseil de la CNSA Mercredi 23 octobre 2013 MDA sujet d actualité Un modèle d organisation évoqué dès 2007 par la CNSA dans son rapport annuel Développement

Plus en détail

Le réseau Aliénor de Tonneins

Le réseau Aliénor de Tonneins Le réseau Aliénor de Tonneins Le Réseau Gérontologique et Alzheimer Aliénor permet d'optimiser le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes. Une équipe pluridisciplinaire est à votre disposition

Plus en détail

L Espace-Ressources Alzheimer

L Espace-Ressources Alzheimer L Espace-Ressources Alzheimer Prix de l innovation dans les territoires périurbains 2016 Centre Communal d Action Sociale - Espace Chiomento 17 avenue Lazare Carnot 31330 GRENADE Tél : 05 61 82 57 66 Fax

Plus en détail

Annexe 6 L AGENCE NATIONALE DE L ÉVALUATION ET DE LA QUALITÉ DES ÉTABLISSEMENTS ET SERVICES SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX (ANESM)

Annexe 6 L AGENCE NATIONALE DE L ÉVALUATION ET DE LA QUALITÉ DES ÉTABLISSEMENTS ET SERVICES SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX (ANESM) Annexe 6 L AGENCE NATIONALE DE L ÉVALUATION ET DE LA QUALITÉ DES ÉTABLISSEMENTS ET SERVICES SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX (ANESM) Créée par la Loi de financement de la sécurité sociale pour 2007, l Agence

Plus en détail

Réseau de santé AURA 77. Missions, objectifs, offre de services

Réseau de santé AURA 77. Missions, objectifs, offre de services Réseau de santé AURA 77 Missions, objectifs, offre de services Pourquoi un réseau de santé dédié à l autisme? Des constats Un délai important entre le repérage des premiers troubles et l accès à une évaluation

Plus en détail

Evaluation de la coordination d appui aux soins Note de synthèse mission IGAS

Evaluation de la coordination d appui aux soins Note de synthèse mission IGAS 23/03/2015 Origine : Célia VALERO Destinataires : Adeline LEBERCHE Suivi par : Agathe FAURE Pour info : Objet : Evaluation de la coordination d appui aux soins Note de synthèse mission IGAS A la demande

Plus en détail

Prévenir et surmonter l isolement de la personne âgée les propositions de réponses du Conseil Général de l Ain

Prévenir et surmonter l isolement de la personne âgée les propositions de réponses du Conseil Général de l Ain Bureau International du Travail Jeudi 2 octobre 2014 Prévenir et surmonter l isolement de la personne âgée les propositions de réponses du Conseil Général de l Ain Monsieur Jacques RABUT Vice-président

Plus en détail

Les infos PAERPA Paris // Février 2017

Les infos PAERPA Paris // Février 2017 Les infos PAERPA Paris // Février 2017 En Ile-de-France, le projet est étendu du 1 er au 6 ème arrondissement à partir de janvier 2017 >> 16 territoires-pilotes PAERPA depuis juin 2016 Prolongation de

Plus en détail

28/03/2013. Propositions et actions du Conseil Général du Bas-Rhin

28/03/2013. Propositions et actions du Conseil Général du Bas-Rhin Propositions et actions du Conseil Général du Bas-Rhin André KLEIN-MOSSER, 1 er Vice-Président du Conseil Général du Bas-Rhin Journée d étude du 26 mars 2013 Bilan de la mise en œuvre du Schéma départemental

Plus en détail

LAB 4 Le numérique au service de l amélioration du parcours de la personne âgée

LAB 4 Le numérique au service de l amélioration du parcours de la personne âgée #FASN LAB 4 Le numérique au service de l amélioration du parcours de la personne âgée Animé par Yvon Marie-Sainte, directeur du GCSSIS de Martinique et Cécile Lagardère, Care Insight Jean-Luc Dr FANON,

Plus en détail

L Association Gérontologique Vallée de Montmorency-Rives de Seine : Plateforme d appui à la coordination médico-sociale des personnes âgées

L Association Gérontologique Vallée de Montmorency-Rives de Seine : Plateforme d appui à la coordination médico-sociale des personnes âgées L Association Gérontologique Vallée de Montmorency-Rives de Seine : Plateforme d appui à la coordination médico-sociale des personnes âgées Mai 2015 Dr SERAMY Nicolas, médecin coordinateur Mme TRISTANT

Plus en détail

Dépendance. Situation Actuelle

Dépendance. Situation Actuelle Dépendance Situation Actuelle Démographie En France, la population âgée représente aujourd hui 14,1 millions de personnes de plus de 60 ans et 1,5 million de plus de 85 ans. Sous l effet du vieillissement

Plus en détail

Maladies neuro-dégénératives : la Bretagne organise les 1 res Assises régionales

Maladies neuro-dégénératives : la Bretagne organise les 1 res Assises régionales DOSSIER DE PRESSE Mercredi 12 octobre 2016 Maladies neuro-dégénératives : la Bretagne organise les 1 res Assises régionales Lancé en 2014, le Plan maladies neuro dégénératives 2014 / 2019 prévoit l'organisation

Plus en détail

PAERPA. Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie ****

PAERPA. Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie **** PAERPA Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie **** 9 ème 10 ème 19 ème arrondissements de Paris Un territoire face au défi du vieillissement de sa population Ateliers PAERPA ARS DT 75 avril 2014

Plus en détail

SYNTHÈSE SCHÉMA DÉPARTEMENTAL DE L'AUTONOMIE POUR LES PERSONNES ÂGÉES ET LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

SYNTHÈSE SCHÉMA DÉPARTEMENTAL DE L'AUTONOMIE POUR LES PERSONNES ÂGÉES ET LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP SYNTHÈSE ----------2013-2017 ----------- SCHÉMA DÉPARTEMENTAL DE L'AUTONOMIE POUR LES PERSONNES ÂGÉES ET LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ÉDITO Accroître les solidarités sociales, intergénérationnelles

Plus en détail

Dossier de presse Filieris, un groupe de santé ouvert à tous Janvier 2017

Dossier de presse Filieris, un groupe de santé ouvert à tous Janvier 2017 Dossier de presse Filieris, un groupe de santé ouvert à tous Janvier 2017 CONTENU Une couverture santé globale... 3 Filieris, un opérateur de santé issu d un régime de protection sociale... 4 L offre de

Plus en détail

EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi»

EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi» EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi» Une maison de retraite à domicile Une FILière gériatrique pour l Accompagnement A domicile, car il est plus agréable de vivre chez SOI. Coordination des différents acteurs

Plus en détail

ESAT PEP GIENNOIS Les Saponaires Bilan d activité 2013

ESAT PEP GIENNOIS Les Saponaires Bilan d activité 2013 ESAT PEP GIENNOIS Les Saponaires Bilan d activité 2013 Préambule : Présentation de l Etablissement et Service d Aide par le Travail Géré par l AD PEP 45, l ESAT les Saponaires existe depuis octobre 1988.

Plus en détail

Conférence territoriale de l autonomie Les schémas départementaux pour personnes handicapées et personnes âgées

Conférence territoriale de l autonomie Les schémas départementaux pour personnes handicapées et personnes âgées Conférence territoriale de l autonomie Les schémas départementaux pour personnes handicapées et personnes âgées 1 Des schémas aux priorités convergentes Personnes âgées Personnes handicapées Structurer

Plus en détail