2 Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives Synthèse Des illustrations Des orientations...

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2 Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives...8 2.1 Synthèse...8 2.2 Des illustrations...9 2.3 Des orientations..."

Transcription

1 ! " #$ % &'%!

2 1 Le contexte du secteur Repositionner l offre associative face à la concurrence Mieux connaître les besoins des publics Développer des activités nouvelles et cibler les services à valeur ajoutée Trouver de nouveaux financements Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives Synthèse Des illustrations Des orientations Améliorer les conditions de travail Synthèse Des illustrations Des orientations Professionnaliser les métiers et développer les compétences individuelles Synthèse Des illustrations Des orientations Rendre les métiers attractifs, mieux intégrer les personnels pour les fidéliser Synthèse Une illustration Une orientation Conclusion Fournir aux associations une boîte à outils pour leur développement Définir l articulation entre les différentes méthodes et échelles des études Mettre en valeur l originalité de la démarche associative...15

3 ##0 ' 1)2) %%3 )) 2 1 #/ '/ ' #0 4 5) ) 6 /!)/ ) 12 (' / ) 1%) ( 7 )/ '/82'/5'%/#.%' & " #$ % 9 2 '% '# : / ) / #' ) '# ))%# '#/ 9 )% 1'/ '!' )' 1-; </ 6)!%) % %(# ))%) 6/ '#' /) '# # / 9 )'. /) =. 12#) '% / # )) ' % #'# ) >2/ 6 # 61 # 2). %/. 1'' 1',2% ' )'/)' 6 ''?# ))% ('& ; '! 2 1 %', )2#% '' / ) ' % ) ' '%. #2 ' / # ' 6 6 )6 '.%!2 )! 6#4 & # '& # (') * # ' +6 %' 1 ' 1.%' /) ',. ).#B C! (,?2))4 & C'!' <) 1'#'. '''!'D ) ' ; # ))6 6'#' #'.# " E##!'% & '# )) '%)'' '# & -% '# & %# )) '%)'# & < %'/%!2 ) ) -',6!))(,?)')! %# )) ))/!%)!1 ' ) /6 6)!1& '. 4 2' / / 6 / '%)'/ )6/ ) /D. &

4 1 Le contexte du secteur 1.1 Repositionner l offre associative face à la concurrence Synthèse : la concurrence, une situation nouvelle? C'''!/ 9 'B C''%% % B C' % # )2&C #'. ) ' ''% #2? '/ # ' '%%. ' & *? ) % ' '. # /!' ' %' )/% )' %) (& C'% ## 2%) 1)24 1'=/ ) 1& +'# #' '/ * 2! % #)' )2!/% 1#) %',#'.%' ' 46)') * 2 )) % '!') )./6,& '9') B##61 )(#''' F'%) %''/ ') =. ''' G )),622 %/ )%!#)2#% )) )G%9&C'H.# %2)) / )%H%1"1,# ))%#'. )& I'.' % '''! #' **-/ ) )' %) ( ') 2) 4 )#" ' ''' G', # '#& Une illustration C')#" ' '%) % ',# % ' )%/ # ' ' "6 6 ) '6) 2'#' ) & + ')# )1/,(/'%%) '') #' )& Une orientation I'!**-!) '2 % #4 9*' **-/ )#) '#)2) %) ' '#6,1&+'. %/ '%%, )'%# ))2#!#'%) =.' )&* () )%)!' '# ') )! ' 1 2% '%)'& 9*' ) 'H.)) ''61 4 ', 1-)%)!%) # 2%#'. ).)1 ) #' 1') 1 )%/ 2 %"6 2%4 '/ / ) # &* ) ) )# H ',.!!/ 2 J ', 9 ')#H1'%1%) /#) %. '%)& C')' 6 ')#"/# %) #,6& +'''')#H)#' )/ " ' ) ))! ) '4 % 12%/ 1/ 1/'%%'# K +!%) 12%)) '#'4 & L#G)'6/ & A6 #'6.# '%',6 6 #','/ & ## / & %) '%) %) 1%) (/ & '') ',?6*+M #')&

5 1.2 Mieux connaître les besoins des publics et leurs modes de vie Synthèse : les différentes catégories de publics N ) '/ )%?%6' ")%?4) 99 +, /)') %#) ' ', 1.%' / ) 99 2 /6 '') '% ) %!/'%%%2 ) ''2#'.%' & O ' 1# )' '# ) ' 2 # 41)? '/'2'/ )2 )'#&M ;<++ /) % /6) ) / 1) 1)) 61. P ' 1'# ')''&#% # %') 'I'.- #?'& *) ' 9 %%'B I B C 9,',B C ' 9 ) 6%' BM )" ".%(%B(#) ' )6 6!%) & Une illustration : des mini-études de besoins sur les publics actuels ',!1'#)? '2) '/ # )) %9%#)?) '' 1)/ ' %', 6 / )? ) ') 1)/ ' 2'! %))& QF 2 1 2/ ) ' '#%/ % # %) 26 # %)/ 1#'& C ' 6 1# 6 # " % +. 6 ''' '. '%), % '. #'& O # )) 1)' ' #' )2) 2/#92& Des orientations Une veille documentaire couplée à des analyses des questionnaires de satisfaction & < # '% )? )'D '2 )% 2 * 2 /; <-/*CO*K )) #& & <' ) ' % # 2 ". # ) '#), #' 6 6'2 ) ' ) ')')!) 1 - ( 6'". '1%',6 )6#')'%%) 1% ' &M 2 2'!) '6H) %) )#) '& &+ 2%') 1'# %'& Un diagnostic global autour de la personne ou de la famille (ménage au sens INSEE) & - ( ) #%4/ 6. '#/ /)') % /!K 2 ) ' 1#% O<2 ; +O<K/.) 2'".' & < 1# )) & I )) 1''%)2% #' ',2 ' 4)!%) ' 6#'R,2%% & L ) #' ) % ) / ( '%) 1-- & -''%)2 % # Une meilleure coordination des différents acteurs intervenant auprès de tel ou tel catégorie usager # # ) 2? 1 S' # ''? '& C*CO*! 2 26 ". )) 1% & C'#'1!).%' /+ T85U%

6 Développer des activités nouvelles et cibler les services à valeur ajoutée Synthèse : la multiactivités et les services à développer 16 # &* )% ) 12'# #''!9'9. )%?%&. # #/%)!%) # ))%1!!4)!%)!9%'' ) )>2,')/ '! % 9#!%292 1) %2 % & C#' ) 2.# )) #4 O-;/ #'1'' "/ 2/1''%)2%))>2/ #')%!/ #' ) I--F*I 21M -&()) '2 # 2 %4 ' 1')(', 26/ 1' %# "6)' 2 &) ' %2 )2& Des illustrations : L aide aux aidants familiaux *)1 % )>2,')6)',2 )',& + %! ' # ' ' '#4 ', ))/%)%/)' %%',)%.''#&M 2 1% )H ) ' % ) & Le conseil en matière nutritionnel * () )"#)') %.)# ) >2 '%) ')#)?) '6## &*'# ') 2 1#% )>2 4%2 /%2''%)2B Les ateliers collectifs en direction des mères de famille * # %H%6 1'' ")>24 12 )2 ',G ) '1))', )% # %! 2 )) & M #2 12% '%)'',G EOI!)% 6, # ) # 1%2)& Des orientations : Monter un dossier de SSIAD # % %24 9 ' 95 "!' ',6 12 '% #' %. %' / #' 1 1''%)2%.%' #') (# 1.%' 9 9 I,)?I' &,&FF9',&),)BVW)VW V7W V Créer dans les associations une fonction de veille sur les sorties d hôpital et de clinique *)# '#' '! %)# '' )? 1,=) & Différencier les activités par niveau de rentabilité en utilisant les possibilités ouvertes par la loi du 26 juillet 2005 sur les services à la personne - ) 1 1'#. % ' ) % A '%% )#/ % 1H4 ' 9. #' 1''%)2%. #64 9 )2)/ 9 %2 1 2#'%) "6/ 9 21/ 9 1''%)2%)' & ; % ) 1''%)2% ) '# # 1H ') )'' 4!# %(K M2 1% 2 %)?# / 1%) 5

7 1.3 Trouver de nouveaux financements Synthèse sur les questions tarifaires C 69 ' ) 2 '%/ %% ) 1'9% *-I/ ') %#') '' &+'6 '' 1--/ ) ) #. 12 * 2 / # 1 )### ',!) 6)%& -9. ##!'# )!#4 Tarifer trop bas ne peut attirer les publics en recherche de qualité de services M 6) ) '%' )' B C12)) ',%'6) '.%' 61%'6' '& O ) 2 %? ', 1# 1 ) %& C ' #'. )1)6)%1%2 )# )#' ) & Assumer une logique financière dans la relation avec les financeurs et les usagers +' 6'' )!) >2/ ')# % ) )? * 2! ) 61 )( ) ' ' '4 ')'). '# ' 1/'.%1H) '&C' '# '# & Moduler les tarifs en fonction des déplacements pour mieux rémunérer les salariés ) ',A 9 6 ' ) #!'#' '#& -9' %%%)%2## ) '% #& )) )% 6 ) )),)',A/#') '%'/)) 12 ) '%%/ % A #' ) '% ) 2 ' 12 #,' % & * % )% %! % #. %' (. 2 2 X %2/ ' %)# ) %)& Une illustration : un montage de dossier avec des financements FAQSV C*',',1% *'%) "5/. ' /;%2# /2) %' Y/ '1 ' '1*Z M/ ) 1'&*'[ ' 1M '%) I1. 6 # I-N L /* 2 ; '& Une orientation : les partenariats avec les Caisses de retraite et les mutuelles et les entreprises ; ',','% 1%) (',',))',%#' '% /'6) )6'2%122 '!' )A& ' 2%)')2 %.) ' #) '' & C' % '# # * 2 /61 '&+ )# <2/') ',% %) & 1! <2 )'). ')'.# 6 ) =%/ %%6' "') & )). ) ' % %' /)!%). ' ) ')# )) 216)%)%' )2 & C'%)"''%)2'%&)'6 6 )1%24 & ; ' "')"/ ) '#/ )')/ '.%/ ) 2 2 & *, ) ' '#4 M <*-/*-I/* 2!/ *)#('/<2/ *-/)K & I (2)?#!'"61. & 2 %!% /".#6/#%'&

8 2 Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives 2.1 Synthèse C) '))) #' #''%/ 1 %)# / '' 1% '#/ '% 1'%% %) ' 3 +*& 6 69')'4 La diversification des recrutements C ' 6 # ' 1) ' '% 1 6/% ) =6 / ') %'?'%)%!6',6&C ' )%#''%/ 1-+ '& E % ''%)%' +A%?'%4 ) 2 '.)!%/ 6 % -L EOI '# ) ' '%% 6. '!'& ) '2 1''% 1-+)?%)''& C)!%#2 1'' )'6'%4 Emploi 2015 Créations nettes entre 2005 et 2015 Nombre de postes à pourvoir Les métiers de la petite enfance Les métiers du handicap Les métiers du grand âge Ensemble des métiers d aide aux personnes fragiles en % de l emploi total 7% 23% 9% ) %)6 1' '#) 1', / 2. )! '& O #% 6 ' #2 )) %. %2 )#' )( 1+) 1/.## %/)'),'1-6'),& De la mise en place des temps modulés (de 28 à 40 h) C% %) # ".) )4 2% % 1, # )))'6 %)) 6) / ' 2 % 2 #1'#/)?)=2) % 2& '6'. #%)) / ))',%' )% 1'' )2# %)) & )) ',. '' '%' 9' % ) #' ) / # 6')%1))' ),%?& Rétribuer l ensemble du temps de travail C, ''!/ %) EOI. % 2) -L/ # ) 2 1#. 2 # '# ) '%) '%),/'%% ') & Renforcer l encadrement intermédiaire - % ) '# ) '/ ' H.% 1'' 2' (,?/.% '%4' ',6/ K6 )'&M %)) () # % ' ) / #)22 6!) 6! # # %?12# & Organiser la GPEC : pas seulement la gestion des emplois mais aussi celle des compétences 2 3 +*#)2%%6))%, 26 (%6& C 3 +*/'1 1)) ) /% '% %/)) )') ) ) /)'). 1# %9'%)'',%1# %) '%)'KC; <E+I )#'%) %% & 2 3+*9 )) 6 ''%.'.'%,B #*,'-C/ %/)'#3)N '/*-;-<+/& 7

9 2.2 Des illustrations Du partenariat à la mise à disposition de compétences M ' 2 '# #' I%%AK + '%)' EOI %? 1' 1%. '".! 2(1'',)61 # ) ',%) 1' '& - 2 EOI %D %/ ''K) )!)& Mutualiser les moyens et développer une organisation du travail en réseau )% -; < )!%) % %( ',%/1'% #'))',%. ) 2 1' '/2 %)% %(& 2.3 Des orientations C %',. # )) ' ) ' % ) 4 # ',!%) 4 ) / )2 '' ' 1# & Développer les entretiens professionnels ; )) ' 1'' ', 5 '% / % ) ' 1 ) )#) ) 17&*1/1# /% ))'# '%)'/ #9 %& () ) % '' ',/ ; OI/ ) %/ 1# '%)' / '! '& M!%) )) 1 & # ) '! 1 '% & E##!/) 6) ' & ) ) 2'".! & I) 1 % ',)6 ) *+ & <2'%)9 Développer le partage des connaissances dans le cadre de la qualité # )) 2 # / 9. '' %( ' / % ) ',%, (# # +& C1"' #! #!/ " ' )'! %, 6 )#& C')## '%% %',6 /)) 1% / 2)% '!/)# % )# ))%) )2& C! %(!)' )# 2#& C1))2) 1' Accompagner la culture de l évaluation interne et externe C ' 1# / ' % 1'/ ' 1/ %%#' # '%)') '& C1-+-2' 1# ' %'9' ' '% 1#!4 1# ',)OO/'#)'?% )#4 &C')' 1 %#'.# #' 2 ' )"1 %#'/)'%) '#' 1#% &C) 1 %#'!!)%) 2& 5&C')' 1 %#'.' # 1!) )')2& &C')' 1 %#'.# ',2%)2& 7&C)'%)'%%)6) % ) ))!2& &C%% ) /# 12' '#42',2 1%/%,# /)2'/% %) &,)4FF%&&2#& '98%! '',',2) 1# '# 6 ) %#''!%'9'!\ 5%& 8

10 3 Améliorer les conditions de travail 3.1 Synthèse C1#% # #. %' ) ) 1 # ) % & M % 6/ ' 2!/ ',9/ ).)'!26 6 %! #. %' & C 2 %2! # J 6!J) )'),(6! ) %) (& * 1) ()6 6 ) (2 "1, % )'. %) (&' )1!) 6))) '?/ )" '!%'#)& O '#))!?2 6)##''4 9 1# %' )#))). # ' %) (1 ' 3.2 Des illustrations Distribuer du matériel aux intervenants : accorder les pratiques professionnelles aux contenus des stages Gestes et postures ;!%) 1 ' )A 6 #'%) 1O< 5 M ''' ' )% 1. % 9') # ) / 9)),/ 9) % / 9) 2 %) #& Harmoniser les dispositifs de location ou de prêt de matériel médical -N'6)H '% %' )%!)>2 ) % )'. '' / I' %', % )2 ) ')#4' '/),%'K#'#!)',2# & 3.3 Des orientations Proposer des activités sportives par le biais de partenariats avec des associations ou clubs sportifs C ' ) )) '# )#! #4 ' %% ) )'% )# ))/)? 2&; ''1 6 )) '6'6 ) )>2K Aider au passage du permis de conduire et aux assurances pour le transport de personnes #) 6.) %) (#1 #). )% '. ))/ ) ) ) 2#%& ))D 6 ''%)' ) ) / %% G / ' % " %! ( '. ) )% ' )?! ','/ %)'?&-"1,'%%))!)%& O, # 2'. 6 ') ) )#,' ) #'/.G9#'KE ')). ',2 1')) %'2 %%& Diagnostiquer et installer l équipement à domicile, vers un nouveau métier? C *- ) # 1 % 6 % )' ) 1)) 2)' &#2 %(' *-/ -*E-<O/ 1--Z K C' 1' /# # '/. ) ) 2 1% ). %' ) 6 1'' # #. %' &- % )# 2 % )') )'% # 1 16)% )' #'#& C 2,) ) ')!'''%) & 0 # + #( 1 5,] (%% ) 2+;75/O</&

11 4 Professionnaliser les métiers et développer les compétences individuelles 4.1 Synthèse Penser métiers, compétences et pas seulement emplois Q 6 '' ) ) = +%) * ' 6 *%)'/ 1))',) '%)' ') ' )'%% ) 24) '%)# / '# % ) & C1)' 3 '%)' ) ) 6 ' 2 %4 ' 21))# )) '%)'# ' '#/.# '% %6 ' '' ) %& Partir du métier réel et non du métier prescrit, des pratiques professionnelles validées ; '' ) %)' ) 6 % )6 "'#% ) 42)# %) /'%/# %&* )#)6 6'# '!)%)/ )!%) ) 6'! 12'! 1%) (& 1))( % )))'"%1) ') 2 + 1*' )%# %.) 1!#'& Prioriser les 3 métiers de base C % 2 %) (. %' /! # ' ')!%&; '',!1!' ) EOI)% % 6 1 % ) '%!'/6 # ) EOI) # #'1'%%& +# %2 / %1#.%' 14 9 C2%) (/'2-Q) =%/ # 1- # 9 C! #' / ; +-L& *'!()1#)D)%)' 2%&+ )'.' ' '##/ ',!'% ) '2-Q& ' %.%',2-L/#'2 %-L #') ',/'' )/# % & +)? '# ))# '%)!%1#&C1# '%' )=) %'/ ) (# ''% ' '%)' 2'/% 16)/ %2%)"#'%) '%)'2',%& C ' '%!%)' / ) ) ' 8 # 6 ''& 4.2 Des illustrations Favoriser les passerelles entre branches pour pouvoir recruter à domicile et dans les établissements '' ',)# )2 ' 1,2% %' #'#/2)# % ) &+/ -L) ) %!'/) '! 1'%& 1,6'2 % )! / [.' 6 ', ) #/# # ) %) /'6 %) ) ',&C!(# H'%)& Développer des formations transverses : le tronc commun des formations de niveau V M ' % %2 1 ''%% % # L/ ') ' )21%. 1&*''%%/".#6 ' #' ; 3-/% #H 29.()6-L/-92/- /%% ( ' % 1+' / Q+ % - %' *- '/ "1, 2%'))') 6#'&

12 C#QE#')'' %2 % ')' 1'.)) % 1'% )% #& O 126 6)%)# 12') & Développer des dispositifs de professionnalisation alternatifs aux formations classiques *)%()# ',) 9)' ) ) (%. 1%4 33)/ 4) # #, Q2C2 & * %)! I', *% ' 1 ) % #( ) 2 %'1 ) ') #'% 1-/ ',2'2-Q # %& +C',122%6 '' 1.%' '' #' <2& Favoriser la mutualisation des financements de la formation C% '% 122')!2%'4 ) ) ) ), %/ '%% 2', % '%/ ) "61. % )"/# '%)'%%& 4.3 Des orientations Développer des parcours professionnels-types 2 ) =% ' 2% %" )% ) / Q+ -. %' /*-'/E1-#/')2-Q& %) (.%' )2; +-L'") /' ) L-+& -L 1# ) ) '%)!' A# % EOI&C!%%'/) '/1 -L6# '1)%21H)' ) %EOI&+#', %1 %'9)(', 26)#/#)# 1!'%!# )) #.%' '1,2%& ; 1[2 2%A6 1-I- 1+' ',%) %'& ; '= EOI%.)'# # ) /!!)4 1!'1)#' %1%1'/ 1!%2%1)#' % ) ' %D %& C ',%' 6 )2 ) ) %2%)#/6 ) '1 )#6 /6 1'#%2%' ''%'! 62/) %?.) %61.) '& Rapprocher le champ médico-social du sanitaire ) %'9' # '1#.) 6!' ".[?) '#1926,# # &Q 6 )#','),%? # ". 'A. #! % / %)H# 16H6#& Développer le tutorat C))%4 9 %' 62'%) =%/ '% )6#''!)'/',61 12) ' ) / 9 )%',*;;/ ''4 # ) # ) ).#.%' & *!?% % A/ % G 2% # )) ',2 '& Comprendre pourquoi les contrats de professionnalisation n attirent pas les structures ; ', 1. %' ' ) ) ' ) %) ( /)!"%5!% 1%) ) 1 #) )"'',&C ' 6 )'%)#' % ' 1-+% ) &C ''? L-+99 '.' ) %6 'B

13 5 Rendre les métiers attractifs, mieux intégrer les personnels pour les fidéliser 5.1 Synthèse Donner une image positive des métiers, relationnelle mais aussi technique * 6 ) D! # %?# '%)' )4 % 1 ' / ) %/ 1%/ '# *)%?%21H'%) ))'',6)'"/ ",%%.2#'%/6')%/'?%',!& Insister sur les avantages existants, notamment les CDI ; %!" *;;.)/ *; O'"1,6 )% # )?A %? 2%/ 16)%/ '%%#'KC')##''%& Faire connaître les supports existants des métiers et en créer localement )'6 6!%) 4 9 I'D ',%/ )#K ) 1 O+4 # ) / '%) % ',%-L/ 1O+ 91))( ) ' ))% '% 9 ')! '! '% ', % #' % )') Mieux intégrer les personnels de niveau V C%. 1)'' '/ )!,6% # ) &*)) ' % 22),6/%H% '' ) )& % 2/22%)H%) ' '1%',& 5.2 Une illustration : un métier encore «nouveau» : le chargé de développement C',+%) <)? 1''',8%%) 1'' '#6 '%)'/))')'%)'%) & 151),#67# I 4*# ))%]'#]!# & ') '#4 O ( )/%', ]#%& *. ] )"# ))%#'#!#'& - '%%' )%)"& *. ]% # & + ) 6)?) & +# # # +') 4 %) 1!/' (/2)) ').2' ) )#2% )".)1%, 2).'.)%? E#'))%'%)' E%)") % 1!)%.)) 2#2K 5.3 Une orientation : l élaboration et la diffusion de supports métiers locaux '',# ))))%.)1#0 1#4 ; ) 6/ '%/ # )))% 1 ',',1%) & CO' %')'', /.# &O ))6 ' )))')) 2) ) &,)4FF000&)&F)9 ) F) F%()F,% F2)F2)F)2F&)'&2&%& F"^)FO3 < ; F"^)F3 < ; B()<',',V%%W ',OV7W'P7)I', P8VW'P7)I',+ % P8VW'P7)I',I%P8VW'P7)I',*'P8VW'P7#Q'P8V

14 6 Conclusion 6.1 Fournir aux associations une boîte à outils pour leur développement % ".' )))6 694 Des référentiels de bonnes pratiques 9+%?6 #'49. 12%6 ''#'6 )6''%%!%) /'%% 'D/ 9.!)' )).',6& 9+%?2#'46 '6#.%)). '%%(#9 B 9 + %? ) %4 '%% ' ) #' 22 %%% ))'#%?6 'B Un référentiel de compétences ou compétentiel ; ',% ". 2/ 1 ' '& )) # ',''%)' '# /))(2& Un ensemble d indicateurs communs aux associations % ') '4 )(%>2/ %) ). '/ )' ) ',2/ % ) ',2/ # '/ 2K ; '!2 %/ 1O3-6 6)))& 6.2 Définir l articulation entre les différentes méthodes et échelles des études Conjuguer les méthodes qualitatives et quantitatives C)6 #' 1.%' # ) =2 / ) #' 2 '/ ' 2! 26 # ))%) ' ',& -#2 6 #)H) ' 6 6)) / '%'%)'!F.# ))& N 6 H ', 6 )(2A/ %2.)1', '%4 ) 1 ) '.6#/ ') ',/)'2/ '% () 2 ' 1#& C 6# ' % ',)))('& Piloter des diagnostics territoriaux ou y participer : un rôle nouveau pour les CPRE C'%%)2 ) 1%) *<+#'.# ))'# 1# %#2 &+ ()# #!'4 ) 1 ' 1# #'%6 1%) %) '/ ( * / ) * 3! F <2! / 5 ')* '%6'!2!C 1-2& Harmoniser les travaux aux différentes échelles : départementale, régionale et nationale - # )% #! # # ))% '%6 ' / # '') * 2!/ % 2' &; )' )#H #')%() '/%%',', )#& -#2 2 ; <E+I##' 1 *- ''% 1. )2 #)') % )1%) %!%) (& *''# 1O++)6)' 6!))'# 1%) %2)) 2& 1O++ %2.', /.', 2 /!%22!%)2!4 )'#& - # 1 # ', #'. )%? 6# )? 1% ' %'. 1 *- %) '' %', )' %/ #)1)%?),2),2 %%)', &

15 ))6 66'.) 16#4 9N '%/ ) ',',B 9J9 %',2 1--BN '6'%'%B 9N!) =%/9) =%##LB 9*%',2# ))% 'B 9N '%)') ) ' 'B +' 9C1'#)9 %"))). 1'#%B&&& 9*%%1 ) %B 999 2)1 ()6) B) # B Une orientation : participer aux démarches de développement des SRFS et des PRFP ; ' ' R 2 ;<E+I% 1% ) 6 ) ' 1. %' & C1"' # )) ',% 2! I% ))( '' ' %() ) 6' ) ') &C')#H)''1& Une orientation : clarifier les rôles des Enseignes et des Pôles déptx des services à la personne ;!)'. 1#) 'D #'. )4 2 1)/ ) 9%%) # /2 % )' 1-/ # ' 4!%) ()6/ )= )% #'%) )% 1Z & +'' '# B ' 6 2C2'< /S %% ) ) '/ ) % 1 2 S! 1'!' #%) ) # ))& M 1% # )% 1O?/ ' #,') #2 & 6.3 Mettre en valeur l originalité de la démarche associative, sa diversité et son potentiel, et mieux vendre son éthique )'96 6 % '' ))4 C1. %' 2) ' 4 % 6 1' 2>'. #9 #/'') )2 /6 61 & 6)%)'.%' ' %')2 6 # 1#/ %) ' ' 1 %2 % ''%)2 ) 2 # 6& C %','' 1. %' ' %)#% ) 6 ' 2 1 ', %% '& + / 2 ) %/ % 9H/ A/ #.%' ' '( 6'R%',. ' %H% 6 '%%'.('4 %)6## / %16' / % %', # ) / % ) >2 6 % ) 2%)/ '& - 1'% 12 1 ) 6 '%) 'R 1.%' &; 1S '2 %1%',/1 2 /)#)'% '%/'#' ' 6 # ))% ', ) 1H ) '/. 1', # 61. 1', ' & C) 6)H1 ', 2 '1 ''' ' )& ' # ". '"2 6 #' ) # ''#' 2!/" ' ' 1,64 2' ))/ # 9/ # 2 #' % 2 ))) 1) ) ) 1!)## %' & C1,6 )' # )2 '#'1,2%'',!# 6'%)) % /.'='R. ',2&

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations nos métiers Optimisation des Politiques RH Améliorer la performance de l entreprise par l optimisation des Ressources Humaines Accompagnement des réorganisations Mieux guider les entreprises dans la gestion

Plus en détail

Contexte institutionnel

Contexte institutionnel 1 Formation en protection de l autonomie des personnes âgées pour les aides à domicile Approche écologique Lucette Barthélémy Chargée d expertise en promotion de la santé Contexte institutionnel 2 L Institut

Plus en détail

Parcours RH (modularisable)

Parcours RH (modularisable) Parcours RH (modularisable) OBJECTIF Maîtriser les règles et obligations liées à la gestion des ressources humaines, en terme de gestion des contrats de travail, de gestion des relations avec les instances

Plus en détail

FICHE DE PROFIL DE POSTE

FICHE DE PROFIL DE POSTE FICHE DE PROFIL DE POSTE POSTE : Agent de développement sportif et/ou socio-sportif de secteur ou de bassin d activité CONVENTION COLLECTIVE : CCNS GROUPE : 1 METIER : Agent de développement Comité STRUCTURE

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins 29/03/2014 Le PB Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins Groupement des Professionnels de Santé du Pays Beaunois 19 route de Gigny 21200

Plus en détail

Le secteur du particulieremployeur. services à la personnes. 29/02/2012 titre de la présentation

Le secteur du particulieremployeur. services à la personnes. 29/02/2012 titre de la présentation Le secteur du particulieremployeur dans le champ des services à la personnes 1 29/02/2012 titre de la présentation Le secteur du particulier employeur dans le champ des SAP Le particulier employeur est

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE Présentation de la formation et proposition de progression pédagogique La transformation du baccalauréat Vente Représentation en baccalauréat professionnel Vente a induit

Plus en détail

IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013

IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013 IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013 Sommaire Introduction Les 4 axes de développement prioritaires Déclinaison opérationnelle Introduction Articulation du projet associatif et du plan

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

Livret de formation. Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Ministère chargé des affaires sociales. Etablissement de formation.

Livret de formation. Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Ministère chargé des affaires sociales. Etablissement de formation. Ministère chargé des affaires sociales Etablissement de formation Nom du candidat Prénoms du candidat Livret de formation Diplôme d Etat d éducateur spécialisé LE PRESENT LIVRET COMPREND 1 Présentation

Plus en détail

Salon des services à la personne

Salon des services à la personne Salon des services à la personne Le Salon des services à la personne 3 ème édition Conférence La professionnalisation, un enjeu de taille dans le secteur des Services à la personne Organisée par MERCI+

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE CONSTANTIN Maurice Prestataire de Formation n 96 97 30382 97 81 av du Gal de Gaulle 97300 Cayenne Tél : 0594 29 29 42 maurice.constantin@amesco.net secretaire.amesco@orange.fr PROGRAMME FORMATION NEGOCIATION

Plus en détail

Parcours de formation modulaire

Parcours de formation modulaire Parcours de formation modulaire CQPM 0264 : Coordinateur (trice) du développement des ressources humaines de l entreprise Public concerné Assistant(e) RH débutant dans le poste ou personne chargée de la

Plus en détail

Synthèse nationale des enjeux. Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD

Synthèse nationale des enjeux. Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD Synthèse nationale des enjeux Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD Initiation du projet Travail lancé en Mars 2008 avec pour objectif : Réagir sur la place de la promotion de la santé dans la

Plus en détail

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Les responsables occupent un «poste clé» autant dans l organisation et la gestion des activités que dans l animation de leur équipe et la qualité

Plus en détail

La place de l usager dans le projet de santé de territoire du sud ouest mayennais

La place de l usager dans le projet de santé de territoire du sud ouest mayennais santé de territoire du sud ouest BRIGITTE DALIBON, REPRÉSENTANTE DES USAGERS JULIE GIRARD, ANIMATRICE DU CONTRAT LOCAL DE SANTÉ Page 2 DES ACTEURS FÉDÉRÉS AUTOUR D UN PROJET DE SANTÉ DE TERRITOIRE DU PAYS

Plus en détail

PROJET DE FORMATION 2015

PROJET DE FORMATION 2015 PROJET DE FORMATION 2015 Contexte : Au départ, une demande de la part du mouvement sportif en terme de qui ne se trouve pas assez armé dans certains domaines et notamment lorsqu il s agit de structures

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

GRH1: Etre Responsable Formation

GRH1: Etre Responsable Formation 10 FORMATION ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES GRH1: Etre Responsable Formation - Présenter les enjeux et politiques de la fonction de responsable - Avoir une vision globale du métier et de ses évolutions

Plus en détail

LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONVENTION-CADRE Entre LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Dénommé ci-après le CNFPT 10 12 rue d Anjou, 75381 Paris cedex 08 Représenté par son Président Monsieur François DELUGA, D

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations:

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations: PROTOCOLE D ACCORD ENTRE LE SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE ET LA REGION CENTRE POUR LA MISE EN PLACE D UN PLAN DES METIERS DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL I : Contexte: Le schéma régional des

Plus en détail

MODERNISATION SYSTÈME DE SANTE ET REFORME TERRITORIALE

MODERNISATION SYSTÈME DE SANTE ET REFORME TERRITORIALE MODERNISATION SYSTÈME DE SANTE ET REFORME TERRITORIALE Ifross 17 03 16 Lyon Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux 4 LOIS! loi NOTRe: perte de compétence

Plus en détail

MATINÉE «EMPLOI ET RESSOURCES HUMAINES

MATINÉE «EMPLOI ET RESSOURCES HUMAINES MATINÉE «EMPLOI ET RESSOURCES HUMAINES DANS L AIDE À DOMICILE» 05 décembre 2012 Université Catholique de Lyon CLARIFICATION DES BESOINS EN EMPLOI ET FORMATION DES STRUCTURES D AIDE À DOMICILE Emploi Formation

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP

PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP RAPPEL HISTORIQUE C est au travers de l histoire de l ADAP et notamment les raisons qui ont motivé sa création, les transformations de son activité et de son fonctionnement

Plus en détail

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL LA SYNTHESE L Observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial - centres

Plus en détail

LA BRANCHE PROPRETÉ. Savoirs de base et développement de la qualification

LA BRANCHE PROPRETÉ. Savoirs de base et développement de la qualification LA BRANCHE PROPRETÉ Savoirs de base et développement de la qualification Les démarches de la branche Propreté 1. L existant Le dispositif «maitrise des écrits professionnels» 1998-2010 Une filière de CQP

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

Chef de projet informatique CHEF DE PROJET INFORMATIQUE

Chef de projet informatique CHEF DE PROJET INFORMATIQUE Direction des Ressources humaines Chef de projet informatique J CHEF DE PROJET INFORMATIQUE Direction : Systèmes d Information Service : Études et développement Pôle : Projet et gestion applicative POSITIONNEMENT

Plus en détail

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH 1 Levier essentiel dans le pilotage des grands changements que conduit l Institution, la fonction RH doit, du fait de ce positionnement

Plus en détail

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020?

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? 28 novembre 2013 Le Tertiaire Supérieur sur Lille Métropole? Les sources? Le Contrat d Etude Prospective

Plus en détail

La mutualisation de l emploi. dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs

La mutualisation de l emploi. dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs La mutualisation de l emploi dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs Définitions La mutualisation : néologisme, construit sur le terme de mutualité.

Plus en détail

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication ANNEXE III Horaires Première année* Horaires Modules Numéro Heures Total A. Institutions et réseaux A1 30 A2 50 120 A3 40 B. Publics B1 30 B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de

Plus en détail

PUBLIC CONCERNE Toute personne chargée de recruter dans le cadre du placement, du recrutement et de l intérim

PUBLIC CONCERNE Toute personne chargée de recruter dans le cadre du placement, du recrutement et de l intérim v020513 Code : FONDREC DU RECRUTEMENT A LA DELEGATION, LES FONDAMENTAUX D'UNE STRATEGIE CANDIDAT PERFORMANTE OBJECTIFS A l issue de la formation les stagiaires seront capables de : Maîtriser le process

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Club FACE Sénior FACE Lille métropole

Club FACE Sénior FACE Lille métropole Club FACE Sénior FACE Lille métropole 17 mai 2013 Objectifs : Présenter FACE Lille métropole Présenter le Club FACE Sénior, ses objectifs, ses valeurs ajoutées, les engagements demandés et les résultats

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Fiche action 1. Information des jeunes sur les métiers de la mutualité

Fiche action 1. Information des jeunes sur les métiers de la mutualité Fiche action 1 Titre de l action: Information des jeunes sur les métiers de la mutualité - Faire connaître et promouvoir les métiers de la mutualité - Répondre aux besoins d embauche futurs - Améliorer

Plus en détail

Congrès Fédéral. 11, 12 et 13 Novembre 2011 Reims

Congrès Fédéral. 11, 12 et 13 Novembre 2011 Reims Congrès Fédéral 11, 12 et 13 Novembre 2011 Reims LE CLUB DANS SON FONCTIONNEMENT Le Club de demain : une offre de pratiques diversifiées Constats Une forte demande sociale et une évolution des pratiques

Plus en détail

Formation professionnelle tout au long de la vie

Formation professionnelle tout au long de la vie bretagne Formation professionnelle tout au long de la vie association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier édito En Bretagne, 120 établissements adhèrent à l ANFH ce qui représente

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS, DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT

L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS, DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS, DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT, UN OBSERVATOIRE PRÉCURSEUR En 2014, l Observatoire des

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

ACCORD SSTFP : UN ENGAGEMENT DE L ETAT ET DES AUTRES EMPLOYEURS de la FPT et de la FPH 3 AXES, 15 ACTIONS, 63 PROPOSITIONS

ACCORD SSTFP : UN ENGAGEMENT DE L ETAT ET DES AUTRES EMPLOYEURS de la FPT et de la FPH 3 AXES, 15 ACTIONS, 63 PROPOSITIONS ACCORD SSTFP : UN ENGAGEMENT DE L ETAT ET DES AUTRES EMPLOYEURS de la FPT et de la FPH 3 AXES, 15 ACTIONS, 63 PROPOSITIONS AXE 1 INSTANCES ET ACTEURS OPERATIONNELS COMPETENTS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE

Plus en détail

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication.

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication. Axe 1.1 : Création d une destination «Gironde» Action 1.1.1 : Lancement d une étude sur l image et le positionnement marketing de la Gironde La Gironde a des images, des sites touristiques Cependant, il

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC)

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) Le contexte Dans le BTP, la valeur ajoutée est principalement générée par la main d œuvre. Dans le cadre d un projet de Gestion Prévisionnelle

Plus en détail

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés RAPPORT du GROUPE DE TRAVAIL INTERMINISTÉRIEL DÉCEMBRE 2013 1 Introduction I -Le contexte II -Le Groupe de travail III -Compte rendu

Plus en détail

LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES : PARCOURS DE FORMATION

LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES : PARCOURS DE FORMATION LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES : PARCOURS DE FORMATION Le titre professionnel Assistant(e) RH est une Titre de niveau III, reconnu par l état qui vous permettra d assister le responsable

Plus en détail

TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE LOGEMENT PUBLIC

TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE LOGEMENT PUBLIC TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE ET LOGEMENT PUBLIC 8 points de repère pour l action communautaire* Concerner un réseau Habitants, professionnels, élus, institutions. Se définit autour d un espace géographique,

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

SOUTIEN FINANCIER AUX PROJETS DES ORGANISMES INTERVENANT DANS LE CHAMP DE L AIDE A DOMICILE EN SEINE-SAINT-DENIS

SOUTIEN FINANCIER AUX PROJETS DES ORGANISMES INTERVENANT DANS LE CHAMP DE L AIDE A DOMICILE EN SEINE-SAINT-DENIS SOUTIEN FINANCIER AUX PROJETS DES ORGANISMES INTERVENANT DANS LE CHAMP DE L AIDE A DOMICILE EN SEINE-SAINT-DENIS Dans le cadre de la convention pour la modernisation et la professionnalisation des services

Plus en détail

GERER UNE ENTREPRISE CULTURELLE

GERER UNE ENTREPRISE CULTURELLE GERER UNE ENTREPRISE CULTURELLE FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DOSSIER D INFORMATION Session du 23 janvier au 22 juin 2015 Date limite des candidatures : Mardi 13 janvier 2015 Unité culture de Cépière

Plus en détail

Action n 9. Lutter contre la précarité en interne et favoriser la mobilité interne. Constats. Contexte. Opportunités pour les acteurs

Action n 9. Lutter contre la précarité en interne et favoriser la mobilité interne. Constats. Contexte. Opportunités pour les acteurs en interne et favoriser la mobilité interne Constats Finalités du Développement Durable Lutte contre le changement climatique, protection de l atmosphère Préservation de la biodiversité, protection des

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

Prénom : PREPARATION AU CONCOURS DE PROFESSEUR DE SPORT 2016. Dossier d inscription aux EPREUVES d ADMISSIBILITE et d ADMISSION

Prénom : PREPARATION AU CONCOURS DE PROFESSEUR DE SPORT 2016. Dossier d inscription aux EPREUVES d ADMISSIBILITE et d ADMISSION PREPARATION AU CONCOURS DE PROFESSEUR DE SPORT 2016 Dossier d inscription aux EPREUVES d ADMISSIBILITE et d ADMISSION Photo (obligatoire) à coller NOM :.... Prénom :. Date et lieu de naissance : Le....

Plus en détail

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Formation Médico- technique Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Branche du Négoce et Prestations de service dans les domaines Médico-techniques Contexte

Plus en détail

Éducation et Formation tout au long de la vie

Éducation et Formation tout au long de la vie Éducation et Formation tout au long de la vie 53 RESPONSABLE DE SERVICE DE SCOLARITÉ Code : EDU06B Responsable de l accompagnement des jeunes FPEEDU06 Il est responsable du service scolarité de l entité.

Plus en détail

LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES

LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES Dispositif innovant de formation et d acquisition de compétences RH au service de votre Entreprise! Notre organisme de formation propose depuis 2009,

Plus en détail

Atelier n 3. «Comment gérer des compétences au service d un projet en évolution permanente?»

Atelier n 3. «Comment gérer des compétences au service d un projet en évolution permanente?» Atelier n 3 «Comment gérer des compétences au service d un projet en évolution permanente?» Florence DELORIERE Secrétaire Générale de Région UNIFAF Aquitaine SOMMAIRE : Le contexte d évolution des missions

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle

Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle UNE HAUSSE DU NIVEAU D EXIGENCE ENVERS LES CONSEILLERS CLIENTÈLES SUR LES SAVOIRS DE BASE Compétences relationnelles à l oral et à l

Plus en détail

Actionsdes MUTUELLES

Actionsdes MUTUELLES 10 Actions des MUTUELLES POLITIQUE DE LA MUTUALITE FRANÇAISE EN FAVEUR DES SOINS DE PREMIER RECOURS FACILITER L ACCÈS AUX SOINS ET RÉDUIRE LES RESTES À CHARGE Comment rendre l accès aux soins plus facile?

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

Vivre et Vieillir Chez Soi

Vivre et Vieillir Chez Soi Vous avez besoin d être accompagné dans votre vie quotidienne ou dans votre parcours de santé et vous vivez dans les Hautes-Alpes. Vivre et Vieillir Chez Soi Avec ses six services médico-sociaux, l association

Plus en détail

La classe de Seconde Pro

La classe de Seconde Pro La classe de Seconde Pro Cette classe de seconde est une formation professionnalisante. L architecture de la formation proposée témoigne de l importance particulière donnée à la formation professionnelle.

Plus en détail

Catalogue de Formations

Catalogue de Formations LA SOLUTION POUR LES BESOINS DE GESTION, DEVELOPPEMENT ET FORMATION DU SECTEUR ASSOCIATIF Catalogue de Formations à destination des partenaires de l emploi associatif Asso Emploi Formation - 3 Rue Sainte-Adélaïde

Plus en détail

AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES

AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES 1 AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES L intégration d un nouveau salarié fait référence à deux étapes : Dans les premiers jours : l accueil du salarié dans la structure Accueil physique,

Plus en détail

Conseiller en insertion professionnelle

Conseiller en insertion professionnelle Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 05/01/2016. Fiche formation Conseiller en insertion professionnelle - N : 0076831 - Mise à jour : 07/12/2015 Conseiller en insertion

Plus en détail

AGIR. Le COMITE RéGIONAL DE L EMPLOI, DE LA FORMATION ET DE L ORIENTATION PROFESSIONNELLE : au service de l emploi et de la formation

AGIR. Le COMITE RéGIONAL DE L EMPLOI, DE LA FORMATION ET DE L ORIENTATION PROFESSIONNELLE : au service de l emploi et de la formation La Réunion que nous construisons ensemble 2015 AGIR POUR plus d égalité Le COMITE RéGIONAL DE L EMPLOI, DE LA FORMATION ET DE L ORIENTATION PROFESSIONNELLE : au service de l emploi et de la formation DOSSIER

Plus en détail

Responsable de la formation continue

Responsable de la formation continue Responsable de la formation continue J1E26 Formation continue orientation et insertion professionnelle - IR Le responsable de la formation continue propose, définit, met en oeuvre et évalue la politique

Plus en détail

BILAN DE COMPétences Effectuer un bilan, c est aller de l avant

BILAN DE COMPétences Effectuer un bilan, c est aller de l avant BILAN DE COMPétences Effectuer un bilan, c est aller de l avant BILAN DE COMPétences Une réponse à des attentes multiples Votre bilan peut se dérouler pendant ou en dehors de votre temps de travail. Les

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Accord de la branche des du 30/06/05

Accord de la branche des du 30/06/05 Accord de la branche des du 30/06/05 Date de l extension Codes naf : OPCA : HABITAT FORMATION Convention collective : Droit individuel à la formation Démarrage 07/05/05 Ancienneté Au 31 décembre de chaque

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES

DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES V.18 avril 2008 RÉFÉRENTIEL INTERMINISTÉRIEL DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Le protocole d accord du 21 novembre 2006 relatif à la formation professionnelle

Plus en détail

Action Collective Nationale

Action Collective Nationale Action Collective Nationale Colloque Compétitivité: les entreprises s'engagent pour les compétences le mercredi 11 avril 2012 à Paris Natacha OLIVIER, Responsable Gestion Projets, ELASTOPÔLE Marie CHAPUT

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

2 1. Historique du groupe ADOK

2 1. Historique du groupe ADOK Le club SMS-ADOK Faire vivre l habilitation ANESM portant sur l évaluation externe des établissements relevant de la loi 2002-2 ainsi que de la loi Borloo. Cette habilitation a été obtenue pour le compte

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

Guide de bonne conduite

Guide de bonne conduite CLIC MÉTROPOLE NORD-OUEST l aide à domicile : Guide de bonne conduite LA MADELEINE LAMBERSART LOMPRET MARQUETTE-LEZ-LILLE PÉRENCHIES QUESNOY-SUR-DEÛLE SAINT-ANDRÉ VERLINGHEM WAMBRECHIES Décembre 2008 Cram

Plus en détail

Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD. Référentiel des compétences.

Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD. Référentiel des compétences. Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD Référentiel des compétences du recruteur 1 Connaissance de l environnement Veille sur l environnement

Plus en détail

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen Contenu de la formation Présentation générale Au Centre de Formation des Monts du Lyonnais, le BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel

Plus en détail

Présentation PLUS D'INFOS. Crédits ECTS : 60

Présentation PLUS D'INFOS. Crédits ECTS : 60 LICENCE PROFESSIONNELLE INTERVENTION SOCIALE : ACCOMPAGNEMENT DE PUBLICS SPÉCIFIQUES PARCOURS GESTIONNAIRE EN INTERVENTION SANITAIRE ET SOCIALE EN GÉRONTOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme :

Plus en détail

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION 2012 CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION A propos d Emerging 2 Des passerelles entre l enseignement et l entrée dans l entreprise Emerging, société de conseil RH et d ingénierie en formation est spécialisée

Plus en détail

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES SCIENCES HUMAINES Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs former des spécialistes en ingénierie de formation dans les trois niveaux de cette ingénierie

Plus en détail

DF1 Accompagnement social et éducatif spécialisé 450 heures

DF1 Accompagnement social et éducatif spécialisé 450 heures BO Santé du 20 juin 07 ANNEXE III RÉFÉRENTIEL DE FORMATION ES DF1 Accompagnement social et éducatif spécialisé 450 heures La personne de la naissance à la fin de vie : Approche pluridisciplinaire : physiologique,

Plus en détail

PARCOURS DIPLOMANTS, CERTIFIANTS, IOBSP, VAE

PARCOURS DIPLOMANTS, CERTIFIANTS, IOBSP, VAE ÉCOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER enfi.fr PARCOURS DIPLOMANTS, CERTIFIANTS, IOBSP, VAE Donnez un nouvel élan à votre carrière professionnelle avec la formation qui vous correspond ÉCOLE NATIONALE

Plus en détail

FEDERATION DEPARTEMENTALE DES SYNDICATS D EXPLOITANTS AGRICOLES DE LA REUNION Membre de la Fédération Nationale des Syndicats d Exploitants Agricoles

FEDERATION DEPARTEMENTALE DES SYNDICATS D EXPLOITANTS AGRICOLES DE LA REUNION Membre de la Fédération Nationale des Syndicats d Exploitants Agricoles AXE 1- FICHE 1 : LES RENCONTRES INFO METIERS (thématique élevage) rencontre entre le public et les professionnels du secteur de l élevage afin de découvrir les métiers de l élevage donner une information

Plus en détail

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011 AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans Participation au colloque du 7 avril 2011 Le Service Public Régional d insertion et de Formation Professionnelles Les principes

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences

Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences -> Synthèse des écrits des participants lors de l'animation d'accolades 3 questions : - Comment améliorer les pratiques

Plus en détail

Diagnostics, accompagnements et appui RH

Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics et accompagnements Prestations de conseil financées à 100% par le Fafih Pour des entreprises de 1 à 250 salariés Assurées par des cabinets spécialisés

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013 accompagner la professionnalisation et le développement des associations sportives! CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013 A destination des dirigeants bénévoles d associations sportives et des salariés de

Plus en détail

ACTION COLLECTIVE. GPEC EN PME Module 1 FORMATION. «GPEC, une démarche indispensable pour votre entreprise» Référence de l action : TR0674 SAN001

ACTION COLLECTIVE. GPEC EN PME Module 1 FORMATION. «GPEC, une démarche indispensable pour votre entreprise» Référence de l action : TR0674 SAN001 ACTION COLLECTIVE GPEC EN PME Module 1 FORMATION «GPEC, une démarche indispensable pour votre entreprise» Référence de l action : TR0674 SAN001 ORGANISME FORSANE Contact : Anne GOMOND ou Patricia BERTEAU

Plus en détail

- l Etat sera modernisé et allégé

- l Etat sera modernisé et allégé SYNTHESE SUR LA RGPP, LE LIVRE BLANC SUR L AVENIR DE LA FONCTION PUBLIQUE ET LE PROJET DE LOI RELATIF A LA MOBILITE ET AU PARCOURS PROFESSIONNEL DANS LA FONCTION PUBLIQUE La révision générale des politiques

Plus en détail