2 Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives Synthèse Des illustrations Des orientations...

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2 Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives...8 2.1 Synthèse...8 2.2 Des illustrations...9 2.3 Des orientations..."

Transcription

1 ! " #$ % &'%!

2 1 Le contexte du secteur Repositionner l offre associative face à la concurrence Mieux connaître les besoins des publics Développer des activités nouvelles et cibler les services à valeur ajoutée Trouver de nouveaux financements Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives Synthèse Des illustrations Des orientations Améliorer les conditions de travail Synthèse Des illustrations Des orientations Professionnaliser les métiers et développer les compétences individuelles Synthèse Des illustrations Des orientations Rendre les métiers attractifs, mieux intégrer les personnels pour les fidéliser Synthèse Une illustration Une orientation Conclusion Fournir aux associations une boîte à outils pour leur développement Définir l articulation entre les différentes méthodes et échelles des études Mettre en valeur l originalité de la démarche associative...15

3 ##0 ' 1)2) %%3 )) 2 1 #/ '/ ' #0 4 5) ) 6 /!)/ ) 12 (' / ) 1%) ( 7 )/ '/82'/5'%/#.%' & " #$ % 9 2 '% '# : / ) / #' ) '# ))%# '#/ 9 )% 1'/ '!' )' 1-; </ 6)!%) % %(# ))%) 6/ '#' /) '# # / 9 )'. /) =. 12#) '% / # )) ' % #'# ) >2/ 6 # 61 # 2). %/. 1'' 1',2% ' )'/)' 6 ''?# ))% ('& ; '! 2 1 %', )2#% '' / ) ' % ) ' '%. #2 ' / # ' 6 6 )6 '.%!2 )! 6#4 & # '& # (') * # ' +6 %' 1 ' 1.%' /) ',. ).#B C! (,?2))4 & C'!' <) 1'#'. '''!'D ) ' ; # ))6 6'#' #'.# " E##!'% & '# )) '%)'' '# & -% '# & %# )) '%)'# & < %'/%!2 ) ) -',6!))(,?)')! %# )) ))/!%)!1 ' ) /6 6)!1& '. 4 2' / / 6 / '%)'/ )6/ ) /D. &

4 1 Le contexte du secteur 1.1 Repositionner l offre associative face à la concurrence Synthèse : la concurrence, une situation nouvelle? C'''!/ 9 'B C''%% % B C' % # )2&C #'. ) ' ''% #2? '/ # ' '%%. ' & *? ) % ' '. # /!' ' %' )/% )' %) (& C'% ## 2%) 1)24 1'=/ ) 1& +'# #' '/ * 2! % #)' )2!/% 1#) %',#'.%' ' 46)') * 2 )) % '!') )./6,& '9') B##61 )(#''' F'%) %''/ ') =. ''' G )),622 %/ )%!#)2#% )) )G%9&C'H.# %2)) / )%H%1"1,# ))%#'. )& I'.' % '''! #' **-/ ) )' %) ( ') 2) 4 )#" ' ''' G', # '#& Une illustration C')#" ' '%) % ',# % ' )%/ # ' ' "6 6 ) '6) 2'#' ) & + ')# )1/,(/'%%) '') #' )& Une orientation I'!**-!) '2 % #4 9*' **-/ )#) '#)2) %) ' '#6,1&+'. %/ '%%, )'%# ))2#!#'%) =.' )&* () )%)!' '# ') )! ' 1 2% '%)'& 9*' ) 'H.)) ''61 4 ', 1-)%)!%) # 2%#'. ).)1 ) #' 1') 1 )%/ 2 %"6 2%4 '/ / ) # &* ) ) )# H ',.!!/ 2 J ', 9 ')#H1'%1%) /#) %. '%)& C')' 6 ')#"/# %) #,6& +'''')#H)#' )/ " ' ) ))! ) '4 % 12%/ 1/ 1/'%%'# K +!%) 12%)) '#'4 & L#G)'6/ & A6 #'6.# '%',6 6 #','/ & ## / & %) '%) %) 1%) (/ & '') ',?6*+M #')&

5 1.2 Mieux connaître les besoins des publics et leurs modes de vie Synthèse : les différentes catégories de publics N ) '/ )%?%6' ")%?4) 99 +, /)') %#) ' ', 1.%' / ) 99 2 /6 '') '% ) %!/'%%%2 ) ''2#'.%' & O ' 1# )' '# ) ' 2 # 41)? '/'2'/ )2 )'#&M ;<++ /) % /6) ) / 1) 1)) 61. P ' 1'# ')''&#% # %') 'I'.- #?'& *) ' 9 %%'B I B C 9,',B C ' 9 ) 6%' BM )" ".%(%B(#) ' )6 6!%) & Une illustration : des mini-études de besoins sur les publics actuels ',!1'#)? '2) '/ # )) %9%#)?) '' 1)/ ' %', 6 / )? ) ') 1)/ ' 2'! %))& QF 2 1 2/ ) ' '#%/ % # %) 26 # %)/ 1#'& C ' 6 1# 6 # " % +. 6 ''' '. '%), % '. #'& O # )) 1)' ' #' )2) 2/#92& Des orientations Une veille documentaire couplée à des analyses des questionnaires de satisfaction & < # '% )? )'D '2 )% 2 * 2 /; <-/*CO*K )) #& & <' ) ' % # 2 ". # ) '#), #' 6 6'2 ) ' ) ')')!) 1 - ( 6'". '1%',6 )6#')'%%) 1% ' &M 2 2'!) '6H) %) )#) '& &+ 2%') 1'# %'& Un diagnostic global autour de la personne ou de la famille (ménage au sens INSEE) & - ( ) #%4/ 6. '#/ /)') % /!K 2 ) ' 1#% O<2 ; +O<K/.) 2'".' & < 1# )) & I )) 1''%)2% #' ',2 ' 4)!%) ' 6#'R,2%% & L ) #' ) % ) / ( '%) 1-- & -''%)2 % # Une meilleure coordination des différents acteurs intervenant auprès de tel ou tel catégorie usager # # ) 2? 1 S' # ''? '& C*CO*! 2 26 ". )) 1% & C'#'1!).%' /+ T85U%

6 Développer des activités nouvelles et cibler les services à valeur ajoutée Synthèse : la multiactivités et les services à développer 16 # &* )% ) 12'# #''!9'9. )%?%&. # #/%)!%) # ))%1!!4)!%)!9%'' ) )>2,')/ '! % 9#!%292 1) %2 % & C#' ) 2.# )) #4 O-;/ #'1'' "/ 2/1''%)2%))>2/ #')%!/ #' ) I--F*I 21M -&()) '2 # 2 %4 ' 1')(', 26/ 1' %# "6)' 2 &) ' %2 )2& Des illustrations : L aide aux aidants familiaux *)1 % )>2,')6)',2 )',& + %! ' # ' ' '#4 ', ))/%)%/)' %%',)%.''#&M 2 1% )H ) ' % ) & Le conseil en matière nutritionnel * () )"#)') %.)# ) >2 '%) ')#)?) '6## &*'# ') 2 1#% )>2 4%2 /%2''%)2B Les ateliers collectifs en direction des mères de famille * # %H%6 1'' ")>24 12 )2 ',G ) '1))', )% # %! 2 )) & M #2 12% '%)'',G EOI!)% 6, # ) # 1%2)& Des orientations : Monter un dossier de SSIAD # % %24 9 ' 95 "!' ',6 12 '% #' %. %' / #' 1 1''%)2%.%' #') (# 1.%' 9 9 I,)?I' &,&FF9',&),)BVW)VW V7W V Créer dans les associations une fonction de veille sur les sorties d hôpital et de clinique *)# '#' '! %)# '' )? 1,=) & Différencier les activités par niveau de rentabilité en utilisant les possibilités ouvertes par la loi du 26 juillet 2005 sur les services à la personne - ) 1 1'#. % ' ) % A '%% )#/ % 1H4 ' 9. #' 1''%)2%. #64 9 )2)/ 9 %2 1 2#'%) "6/ 9 21/ 9 1''%)2%)' & ; % ) 1''%)2% ) '# # 1H ') )'' 4!# %(K M2 1% 2 %)?# / 1%) 5

7 1.3 Trouver de nouveaux financements Synthèse sur les questions tarifaires C 69 ' ) 2 '%/ %% ) 1'9% *-I/ ') %#') '' &+'6 '' 1--/ ) ) #. 12 * 2 / # 1 )### ',!) 6)%& -9. ##!'# )!#4 Tarifer trop bas ne peut attirer les publics en recherche de qualité de services M 6) ) '%' )' B C12)) ',%'6) '.%' 61%'6' '& O ) 2 %? ', 1# 1 ) %& C ' #'. )1)6)%1%2 )# )#' ) & Assumer une logique financière dans la relation avec les financeurs et les usagers +' 6'' )!) >2/ ')# % ) )? * 2! ) 61 )( ) ' ' '4 ')'). '# ' 1/'.%1H) '&C' '# '# & Moduler les tarifs en fonction des déplacements pour mieux rémunérer les salariés ) ',A 9 6 ' ) #!'#' '#& -9' %%%)%2## ) '% #& )) )% 6 ) )),)',A/#') '%'/)) 12 ) '%%/ % A #' ) '% ) 2 ' 12 #,' % & * % )% %! % #. %' (. 2 2 X %2/ ' %)# ) %)& Une illustration : un montage de dossier avec des financements FAQSV C*',',1% *'%) "5/. ' /;%2# /2) %' Y/ '1 ' '1*Z M/ ) 1'&*'[ ' 1M '%) I1. 6 # I-N L /* 2 ; '& Une orientation : les partenariats avec les Caisses de retraite et les mutuelles et les entreprises ; ',','% 1%) (',',))',%#' '% /'6) )6'2%122 '!' )A& ' 2%)')2 %.) ' #) '' & C' % '# # * 2 /61 '&+ )# <2/') ',% %) & 1! <2 )'). ')'.# 6 ) =%/ %%6' "') & )). ) ' % %' /)!%). ' ) ')# )) 216)%)%' )2 & C'%)"''%)2'%&)'6 6 )1%24 & ; ' "')"/ ) '#/ )')/ '.%/ ) 2 2 & *, ) ' '#4 M <*-/*-I/* 2!/ *)#('/<2/ *-/)K & I (2)?#!'"61. & 2 %!% /".#6/#%'&

8 2 Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives 2.1 Synthèse C) '))) #' #''%/ 1 %)# / '' 1% '#/ '% 1'%% %) ' 3 +*& 6 69')'4 La diversification des recrutements C ' 6 # ' 1) ' '% 1 6/% ) =6 / ') %'?'%)%!6',6&C ' )%#''%/ 1-+ '& E % ''%)%' +A%?'%4 ) 2 '.)!%/ 6 % -L EOI '# ) ' '%% 6. '!'& ) '2 1''% 1-+)?%)''& C)!%#2 1'' )'6'%4 Emploi 2015 Créations nettes entre 2005 et 2015 Nombre de postes à pourvoir Les métiers de la petite enfance Les métiers du handicap Les métiers du grand âge Ensemble des métiers d aide aux personnes fragiles en % de l emploi total 7% 23% 9% ) %)6 1' '#) 1', / 2. )! '& O #% 6 ' #2 )) %. %2 )#' )( 1+) 1/.## %/)'),'1-6'),& De la mise en place des temps modulés (de 28 à 40 h) C% %) # ".) )4 2% % 1, # )))'6 %)) 6) / ' 2 % 2 #1'#/)?)=2) % 2& '6'. #%)) / ))',%' )% 1'' )2# %)) & )) ',. '' '%' 9' % ) #' ) / # 6')%1))' ),%?& Rétribuer l ensemble du temps de travail C, ''!/ %) EOI. % 2) -L/ # ) 2 1#. 2 # '# ) '%) '%),/'%% ') & Renforcer l encadrement intermédiaire - % ) '# ) '/ ' H.% 1'' 2' (,?/.% '%4' ',6/ K6 )'&M %)) () # % ' ) / #)22 6!) 6! # # %?12# & Organiser la GPEC : pas seulement la gestion des emplois mais aussi celle des compétences 2 3 +*#)2%%6))%, 26 (%6& C 3 +*/'1 1)) ) /% '% %/)) )') ) ) /)'). 1# %9'%)'',%1# %) '%)'KC; <E+I )#'%) %% & 2 3+*9 )) 6 ''%.'.'%,B #*,'-C/ %/)'#3)N '/*-;-<+/& 7

9 2.2 Des illustrations Du partenariat à la mise à disposition de compétences M ' 2 '# #' I%%AK + '%)' EOI %? 1' 1%. '".! 2(1'',)61 # ) ',%) 1' '& - 2 EOI %D %/ ''K) )!)& Mutualiser les moyens et développer une organisation du travail en réseau )% -; < )!%) % %( ',%/1'% #'))',%. ) 2 1' '/2 %)% %(& 2.3 Des orientations C %',. # )) ' ) ' % ) 4 # ',!%) 4 ) / )2 '' ' 1# & Développer les entretiens professionnels ; )) ' 1'' ', 5 '% / % ) ' 1 ) )#) ) 17&*1/1# /% ))'# '%)'/ #9 %& () ) % '' ',/ ; OI/ ) %/ 1# '%)' / '! '& M!%) )) 1 & # ) '! 1 '% & E##!/) 6) ' & ) ) 2'".! & I) 1 % ',)6 ) *+ & <2'%)9 Développer le partage des connaissances dans le cadre de la qualité # )) 2 # / 9. '' %( ' / % ) ',%, (# # +& C1"' #! #!/ " ' )'! %, 6 )#& C')## '%% %',6 /)) 1% / 2)% '!/)# % )# ))%) )2& C! %(!)' )# 2#& C1))2) 1' Accompagner la culture de l évaluation interne et externe C ' 1# / ' % 1'/ ' 1/ %%#' # '%)') '& C1-+-2' 1# ' %'9' ' '% 1#!4 1# ',)OO/'#)'?% )#4 &C')' 1 %#'.# #' 2 ' )"1 %#'/)'%) '#' 1#% &C) 1 %#'!!)%) 2& 5&C')' 1 %#'.' # 1!) )')2& &C')' 1 %#'.# ',2%)2& 7&C)'%)'%%)6) % ) ))!2& &C%% ) /# 12' '#42',2 1%/%,# /)2'/% %) &,)4FF%&&2#& '98%! '',',2) 1# '# 6 ) %#''!%'9'!\ 5%& 8

10 3 Améliorer les conditions de travail 3.1 Synthèse C1#% # #. %' ) ) 1 # ) % & M % 6/ ' 2!/ ',9/ ).)'!26 6 %! #. %' & C 2 %2! # J 6!J) )'),(6! ) %) (& * 1) ()6 6 ) (2 "1, % )'. %) (&' )1!) 6))) '?/ )" '!%'#)& O '#))!?2 6)##''4 9 1# %' )#))). # ' %) (1 ' 3.2 Des illustrations Distribuer du matériel aux intervenants : accorder les pratiques professionnelles aux contenus des stages Gestes et postures ;!%) 1 ' )A 6 #'%) 1O< 5 M ''' ' )% 1. % 9') # ) / 9)),/ 9) % / 9) 2 %) #& Harmoniser les dispositifs de location ou de prêt de matériel médical -N'6)H '% %' )%!)>2 ) % )'. '' / I' %', % )2 ) ')#4' '/),%'K#'#!)',2# & 3.3 Des orientations Proposer des activités sportives par le biais de partenariats avec des associations ou clubs sportifs C ' ) )) '# )#! #4 ' %% ) )'% )# ))/)? 2&; ''1 6 )) '6'6 ) )>2K Aider au passage du permis de conduire et aux assurances pour le transport de personnes #) 6.) %) (#1 #). )% '. ))/ ) ) ) 2#%& ))D 6 ''%)' ) ) / %% G / ' % " %! ( '. ) )% ' )?! ','/ %)'?&-"1,'%%))!)%& O, # 2'. 6 ') ) )#,' ) #'/.G9#'KE ')). ',2 1')) %'2 %%& Diagnostiquer et installer l équipement à domicile, vers un nouveau métier? C *- ) # 1 % 6 % )' ) 1)) 2)' &#2 %(' *-/ -*E-<O/ 1--Z K C' 1' /# # '/. ) ) 2 1% ). %' ) 6 1'' # #. %' &- % )# 2 % )') )'% # 1 16)% )' #'#& C 2,) ) ')!'''%) & 0 # + #( 1 5,] (%% ) 2+;75/O</&

11 4 Professionnaliser les métiers et développer les compétences individuelles 4.1 Synthèse Penser métiers, compétences et pas seulement emplois Q 6 '' ) ) = +%) * ' 6 *%)'/ 1))',) '%)' ') ' )'%% ) 24) '%)# / '# % ) & C1)' 3 '%)' ) ) 6 ' 2 %4 ' 21))# )) '%)'# ' '#/.# '% %6 ' '' ) %& Partir du métier réel et non du métier prescrit, des pratiques professionnelles validées ; '' ) %)' ) 6 % )6 "'#% ) 42)# %) /'%/# %&* )#)6 6'# '!)%)/ )!%) ) 6'! 12'! 1%) (& 1))( % )))'"%1) ') 2 + 1*' )%# %.) 1!#'& Prioriser les 3 métiers de base C % 2 %) (. %' /! # ' ')!%&; '',!1!' ) EOI)% % 6 1 % ) '%!'/6 # ) EOI) # #'1'%%& +# %2 / %1#.%' 14 9 C2%) (/'2-Q) =%/ # 1- # 9 C! #' / ; +-L& *'!()1#)D)%)' 2%&+ )'.' ' '##/ ',!'% ) '2-Q& ' %.%',2-L/#'2 %-L #') ',/'' )/# % & +)? '# ))# '%)!%1#&C1# '%' )=) %'/ ) (# ''% ' '%)' 2'/% 16)/ %2%)"#'%) '%)'2',%& C ' '%!%)' / ) ) ' 8 # 6 ''& 4.2 Des illustrations Favoriser les passerelles entre branches pour pouvoir recruter à domicile et dans les établissements '' ',)# )2 ' 1,2% %' #'#/2)# % ) &+/ -L) ) %!'/) '! 1'%& 1,6'2 % )! / [.' 6 ', ) #/# # ) %) /'6 %) ) ',&C!(# H'%)& Développer des formations transverses : le tronc commun des formations de niveau V M ' % %2 1 ''%% % # L/ ') ' )21%. 1&*''%%/".#6 ' #' ; 3-/% #H 29.()6-L/-92/- /%% ( ' % 1+' / Q+ % - %' *- '/ "1, 2%'))') 6#'&

12 C#QE#')'' %2 % ')' 1'.)) % 1'% )% #& O 126 6)%)# 12') & Développer des dispositifs de professionnalisation alternatifs aux formations classiques *)%()# ',) 9)' ) ) (%. 1%4 33)/ 4) # #, Q2C2 & * %)! I', *% ' 1 ) % #( ) 2 %'1 ) ') #'% 1-/ ',2'2-Q # %& +C',122%6 '' 1.%' '' #' <2& Favoriser la mutualisation des financements de la formation C% '% 122')!2%'4 ) ) ) ), %/ '%% 2', % '%/ ) "61. % )"/# '%)'%%& 4.3 Des orientations Développer des parcours professionnels-types 2 ) =% ' 2% %" )% ) / Q+ -. %' /*-'/E1-#/')2-Q& %) (.%' )2; +-L'") /' ) L-+& -L 1# ) ) '%)!' A# % EOI&C!%%'/) '/1 -L6# '1)%21H)' ) %EOI&+#', %1 %'9)(', 26)#/#)# 1!'%!# )) #.%' '1,2%& ; 1[2 2%A6 1-I- 1+' ',%) %'& ; '= EOI%.)'# # ) /!!)4 1!'1)#' %1%1'/ 1!%2%1)#' % ) ' %D %& C ',%' 6 )2 ) ) %2%)#/6 ) '1 )#6 /6 1'#%2%' ''%'! 62/) %?.) %61.) '& Rapprocher le champ médico-social du sanitaire ) %'9' # '1#.) 6!' ".[?) '#1926,# # &Q 6 )#','),%? # ". 'A. #! % / %)H# 16H6#& Développer le tutorat C))%4 9 %' 62'%) =%/ '% )6#''!)'/',61 12) ' ) / 9 )%',*;;/ ''4 # ) # ) ).#.%' & *!?% % A/ % G 2% # )) ',2 '& Comprendre pourquoi les contrats de professionnalisation n attirent pas les structures ; ', 1. %' ' ) ) ' ) %) ( /)!"%5!% 1%) ) 1 #) )"'',&C ' 6 )'%)#' % ' 1-+% ) &C ''? L-+99 '.' ) %6 'B

13 5 Rendre les métiers attractifs, mieux intégrer les personnels pour les fidéliser 5.1 Synthèse Donner une image positive des métiers, relationnelle mais aussi technique * 6 ) D! # %?# '%)' )4 % 1 ' / ) %/ 1%/ '# *)%?%21H'%) ))'',6)'"/ ",%%.2#'%/6')%/'?%',!& Insister sur les avantages existants, notamment les CDI ; %!" *;;.)/ *; O'"1,6 )% # )?A %? 2%/ 16)%/ '%%#'KC')##''%& Faire connaître les supports existants des métiers et en créer localement )'6 6!%) 4 9 I'D ',%/ )#K ) 1 O+4 # ) / '%) % ',%-L/ 1O+ 91))( ) ' ))% '% 9 ')! '! '% ', % #' % )') Mieux intégrer les personnels de niveau V C%. 1)'' '/ )!,6% # ) &*)) ' % 22),6/%H% '' ) )& % 2/22%)H%) ' '1%',& 5.2 Une illustration : un métier encore «nouveau» : le chargé de développement C',+%) <)? 1''',8%%) 1'' '#6 '%)'/))')'%)'%) & 151),#67# I 4*# ))%]'#]!# & ') '#4 O ( )/%', ]#%& *. ] )"# ))%#'#!#'& - '%%' )%)"& *. ]% # & + ) 6)?) & +# # # +') 4 %) 1!/' (/2)) ').2' ) )#2% )".)1%, 2).'.)%? E#'))%'%)' E%)") % 1!)%.)) 2#2K 5.3 Une orientation : l élaboration et la diffusion de supports métiers locaux '',# ))))%.)1#0 1#4 ; ) 6/ '%/ # )))% 1 ',',1%) & CO' %')'', /.# &O ))6 ' )))')) 2) ) &,)4FF000&)&F)9 ) F) F%()F,% F2)F2)F)2F&)'&2&%& F"^)FO3 < ; F"^)F3 < ; B()<',',V%%W ',OV7W'P7)I', P8VW'P7)I',+ % P8VW'P7)I',I%P8VW'P7)I',*'P8VW'P7#Q'P8V

14 6 Conclusion 6.1 Fournir aux associations une boîte à outils pour leur développement % ".' )))6 694 Des référentiels de bonnes pratiques 9+%?6 #'49. 12%6 ''#'6 )6''%%!%) /'%% 'D/ 9.!)' )).',6& 9+%?2#'46 '6#.%)). '%%(#9 B 9 + %? ) %4 '%% ' ) #' 22 %%% ))'#%?6 'B Un référentiel de compétences ou compétentiel ; ',% ". 2/ 1 ' '& )) # ',''%)' '# /))(2& Un ensemble d indicateurs communs aux associations % ') '4 )(%>2/ %) ). '/ )' ) ',2/ % ) ',2/ # '/ 2K ; '!2 %/ 1O3-6 6)))& 6.2 Définir l articulation entre les différentes méthodes et échelles des études Conjuguer les méthodes qualitatives et quantitatives C)6 #' 1.%' # ) =2 / ) #' 2 '/ ' 2! 26 # ))%) ' ',& -#2 6 #)H) ' 6 6)) / '%'%)'!F.# ))& N 6 H ', 6 )(2A/ %2.)1', '%4 ) 1 ) '.6#/ ') ',/)'2/ '% () 2 ' 1#& C 6# ' % ',)))('& Piloter des diagnostics territoriaux ou y participer : un rôle nouveau pour les CPRE C'%%)2 ) 1%) *<+#'.# ))'# 1# %#2 &+ ()# #!'4 ) 1 ' 1# #'%6 1%) %) '/ ( * / ) * 3! F <2! / 5 ')* '%6'!2!C 1-2& Harmoniser les travaux aux différentes échelles : départementale, régionale et nationale - # )% #! # # ))% '%6 ' / # '') * 2!/ % 2' &; )' )#H #')%() '/%%',', )#& -#2 2 ; <E+I##' 1 *- ''% 1. )2 #)') % )1%) %!%) (& *''# 1O++)6)' 6!))'# 1%) %2)) 2& 1O++ %2.', /.', 2 /!%22!%)2!4 )'#& - # 1 # ', #'. )%? 6# )? 1% ' %'. 1 *- %) '' %', )' %/ #)1)%?),2),2 %%)', &

15 ))6 66'.) 16#4 9N '%/ ) ',',B 9J9 %',2 1--BN '6'%'%B 9N!) =%/9) =%##LB 9*%',2# ))% 'B 9N '%)') ) ' 'B +' 9C1'#)9 %"))). 1'#%B&&& 9*%%1 ) %B 999 2)1 ()6) B) # B Une orientation : participer aux démarches de développement des SRFS et des PRFP ; ' ' R 2 ;<E+I% 1% ) 6 ) ' 1. %' & C1"' # )) ',% 2! I% ))( '' ' %() ) 6' ) ') &C')#H)''1& Une orientation : clarifier les rôles des Enseignes et des Pôles déptx des services à la personne ;!)'. 1#) 'D #'. )4 2 1)/ ) 9%%) # /2 % )' 1-/ # ' 4!%) ()6/ )= )% #'%) )% 1Z & +'' '# B ' 6 2C2'< /S %% ) ) '/ ) % 1 2 S! 1'!' #%) ) # ))& M 1% # )% 1O?/ ' #,') #2 & 6.3 Mettre en valeur l originalité de la démarche associative, sa diversité et son potentiel, et mieux vendre son éthique )'96 6 % '' ))4 C1. %' 2) ' 4 % 6 1' 2>'. #9 #/'') )2 /6 61 & 6)%)'.%' ' %')2 6 # 1#/ %) ' ' 1 %2 % ''%)2 ) 2 # 6& C %','' 1. %' ' %)#% ) 6 ' 2 1 ', %% '& + / 2 ) %/ % 9H/ A/ #.%' ' '( 6'R%',. ' %H% 6 '%%'.('4 %)6## / %16' / % %', # ) / % ) >2 6 % ) 2%)/ '& - 1'% 12 1 ) 6 '%) 'R 1.%' &; 1S '2 %1%',/1 2 /)#)'% '%/'#' ' 6 # ))% ', ) 1H ) '/. 1', # 61. 1', ' & C) 6)H1 ', 2 '1 ''' ' )& ' # ". '"2 6 #' ) # ''#' 2!/" ' ' 1,64 2' ))/ # 9/ # 2 #' % 2 ))) 1) ) ) 1!)## %' & C1,6 )' # )2 '#'1,2%'',!# 6'%)) % /.'='R. ',2&

Salon des services à la personne

Salon des services à la personne Salon des services à la personne Le Salon des services à la personne 3 ème édition Conférence La professionnalisation, un enjeu de taille dans le secteur des Services à la personne Organisée par MERCI+

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

INC Assurance Maladie. 15 avril 2015 PRESENTATION DU SDRH 2015-2018

INC Assurance Maladie. 15 avril 2015 PRESENTATION DU SDRH 2015-2018 INC Assurance Maladie 15 avril 2015 PRESENTATION DU SDRH 2015-2018 INC Assurance Maladie Présentation du SDRH 2015-2018 1. Travaux préparatoires 2. Bilan du SDRH 2011-2014 3. Structuration du SDRH 2015-2018

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé. Accord Cadre. Relatif à. L exercice médical à l hôpital

Ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé. Accord Cadre. Relatif à. L exercice médical à l hôpital Ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé Accord Cadre Du Relatif à L exercice médical à l hôpital Au cœur du système de santé, l hôpital en assure la continuité et la permanence. Avec son fonctionnement

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Pour une politique volontariste de l emploi et de la formation dans les associations de solidarité

Pour une politique volontariste de l emploi et de la formation dans les associations de solidarité Pour une politique volontariste de l emploi et de la formation dans les associations de solidarité Dans le champ de l action sociale, médico-sociale et de la santé, le secteur associatif représente environ

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Partie 1 : Parties prenantes et structures de gouvernances XV 1 Cartographie et attentes des parties prenantes... 9 I. Les apporteurs de capitaux... 10 A. Les actionnaires...

Plus en détail

Le manager transversal

Le manager transversal Le 29 septembre 2009 Le manager transversal Au cœur des organisations matricielles C1 Les enjeux actuels de la transversalité 2 Diapositive 2 C1 Doc expertise - Chapitre A CEGOS-FRANCE; 20/10/2008 L émergence

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

Les services à la personne Economie, emploi et professionnalisation : quelles perspectives?

Les services à la personne Economie, emploi et professionnalisation : quelles perspectives? Les services à la personne Economie, emploi et professionnalisation : quelles perspectives? Centre d information et de documentation jeunesse (CIDJ) 24 mai 2012 Sommaire Contexte : éléments qui peuvent

Plus en détail

à l ICR Janvier 2009

à l ICR Janvier 2009 Politique sociale à l ICR Janvier 2009 Une politique s inscrivant dans la continuité Un PDE depuis 2005 Un projet social depuis 2006 Une tradition de négociation collective 3 accords d entreprise signés

Plus en détail

Comité AcHILE Atelier jeunesse. 20 juin 2014

Comité AcHILE Atelier jeunesse. 20 juin 2014 Comité AcHILE Atelier jeunesse 20 juin 2014 1 2 Atelier jeunesse Les axes de progression identifiés lors de la journée du 25 octobre 2013 Emploi Favoriser les moyens de la mobilité des jeunes Ne pas oublier

Plus en détail

La place de l usager dans le projet de santé de territoire du sud ouest mayennais

La place de l usager dans le projet de santé de territoire du sud ouest mayennais santé de territoire du sud ouest BRIGITTE DALIBON, REPRÉSENTANTE DES USAGERS JULIE GIRARD, ANIMATRICE DU CONTRAT LOCAL DE SANTÉ Page 2 DES ACTEURS FÉDÉRÉS AUTOUR D UN PROJET DE SANTÉ DE TERRITOIRE DU PAYS

Plus en détail

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL ET PRATIQUES DE TUTORAT Démarche d accompagnement des entreprises 1 2 Un outil de diagnostic flash Un guide d accompagnement au montage de projet 1 Tutorat et apprentissage

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020?

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? 28 novembre 2013 Le Tertiaire Supérieur sur Lille Métropole? Les sources? Le Contrat d Etude Prospective

Plus en détail

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins»

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» «Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» Hélène Fernandez Cadre Supérieur de Santé, Coordinatrice RESOP06 9 Forum SIH 06 EMSP Cannes Grasse Antibes 4 Mars 2010 Palais des Congrès

Plus en détail

La formation professionnelle continue en 2013

La formation professionnelle continue en 2013 La formation professionnelle continue en 2013 UNIFORMATION : OPCA de l économie sociale La contribution «Formation» Les dispositifs de la formation professionnelle continue : Financement du plan de formation

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences du sport de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Nathalie CHATILLON FNMF Direction des Affaires Publiques Département International Sommaire

Plus en détail

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Un appui au recrutement de vos futurs salariés intérimaires La Préparation L essentiel de la POEC A la différence de la POE Individuelle, la POE n est pas conditionnée au dépôt préalable d une offre d

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

Maître de cérémonie Christian Fillatreau, Président du Cluster TIC Aquitaine

Maître de cérémonie Christian Fillatreau, Président du Cluster TIC Aquitaine Challenge start-up Maître de cérémonie Christian Fillatreau, Président du Cluster TIC Aquitaine Sanilea Régulation des transports et des soins Performance, simplicité, connectivité, intuitivité, mobilité

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

L environnement du conseil en évolution professionnelle et les premiers questionnements

L environnement du conseil en évolution professionnelle et les premiers questionnements L environnement du conseil en évolution professionnelle et les premiers questionnements Mission IGAS CPF - Réunion GC quadripartite du 24 octobre 2013 1 Sommaire de la présentation 1. Le CEP : un accompagnement

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Budget des établissements et services sociaux et médico-sociaux : Actualités et perspectives

Budget des établissements et services sociaux et médico-sociaux : Actualités et perspectives Budget des établissements et services sociaux et médico-sociaux : Actualités et perspectives Rentrée départementale 2013-2014 1 1. Retour sur la campagne budgétaire 2013 2 Masse salariale de référence

Plus en détail

Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service»

Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service» Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service» DANS LE RESPECT DU PROJET ET DU FONCTIONNEMENT DE LA PERSONNE MORALE, EN CONFORMITE AVEC LA LEGISLATION

Plus en détail

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération L emploi d avenir 1 Le 03 mars 2013, la loi sur le contrat de génération est entrée en vigueur. Des entreprises de la Région Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Proposer un parcours professionnel aux opérationnels des sociétés d Aménagement

Proposer un parcours professionnel aux opérationnels des sociétés d Aménagement Proposer un parcours professionnel aux opérationnels des sociétés d Aménagement Depuis quelques années la crise du logement entraîne un fort dynamisme de l emploi dans les secteurs de l aménagement et

Plus en détail

blgpec : Où en est mon établissement? Sommaire :

blgpec : Où en est mon établissement? Sommaire : 2 Sommaire : INTRODUCTION / PRESENTATION La GPEC, pourquoi?... 3 La GPEC, c est quoi?... 4 La GPEC, comment?... 5 Les objectifs du guide... 6 Comment utiliser ce guide?... 7 LE GUIDE D AUTODIAGNOSTIC Projet

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des RH Page 1 Introduction

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION HÉBERGEMENT EN ÉTABLISSEMENT D ACCUEIL POUR PERSONNES ÂGÉES DOSSIER D INSCRIPTION Vous envisagez de vous inscrire dans un établissement d accueil pour personnes âgées. Afin de faciliter vos démarches,

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

Présentation MFAM 2013

Présentation MFAM 2013 Présentation MFAM 2013 1 Présentation générale 2 Qui sommes nous? une entreprise de droit privé un organisme mutualiste à but non lucratif implanté en Maine et Loire et en Mayenne siège à Angers / délégation

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais Synthèse des résultats Septembre 2013 Etude coordonnée par Dispositif soutenu et financé par Le

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine :

LICENCE PROFESSIONNELLE. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine : LICENCE PROFESSIONNELLE 2011-2012 Management des Organisations Spécialité Management de l Aide à la Personne 1. Editorial du responsable Les services à la personne sont, selon la définition officielle

Plus en détail

NAXIS - 50, rue Copernic - 75116 PARIS SARL au capital de 24 000 - SIRET : 499 204 915 00023 APE : 8559 A Identifiant TVA : FR 38 499 204 915 N

NAXIS - 50, rue Copernic - 75116 PARIS SARL au capital de 24 000 - SIRET : 499 204 915 00023 APE : 8559 A Identifiant TVA : FR 38 499 204 915 N NAXIS - 50, rue Copernic - 75116 PARIS SARL au capital de 24 000 - SIRET : 499 204 915 00023 APE : 8559 A Identifiant TVA : FR 38 499 204 915 N déclaration activité : 11 75 42184 75 Bureautique Access

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Qu est ce que l Economie Sociale?

Qu est ce que l Economie Sociale? Fiche n 2 Les entreprises : Qu est ce que l Economie Sociale? Les de toutes natures (salariés, usagers, ), les mutuelles (assurance ou prévoyance santé), les associations et les fondations constituent

Plus en détail

La dépendance. 1 grande victoire 1 grand défi! (âge moyen : + de 80 ans aujourd hui, contre 47 ans en 1900)

La dépendance. 1 grande victoire 1 grand défi! (âge moyen : + de 80 ans aujourd hui, contre 47 ans en 1900) La dépendance 1 grande victoire 1 grand défi! (âge moyen : + de 80 ans aujourd hui, contre 47 ans en 1900) 2 DÉFINITION ENJEUX ET IMPACTS EVOLUTIONS POINT DE VUE POLITIQUE POURQUOI 1 ASSUREUR? LA SILVER

Plus en détail

les 4 étapes de l'ingénierie de formation

les 4 étapes de l'ingénierie de formation Le responsable de doit coordonner et piloter 4 étapes principales dans la démarche d ingénierie de. les 4 étapes de l'ingénierie de Analyser Concevoir Evaluer Réaliser 1 ANALYSER Une première étape consiste

Plus en détail

Aide, accompagnement, soins et services à domicile

Aide, accompagnement, soins et services à domicile Synthèse prospective Emploi-Compétences Aide, accompagnement, soins et services à domicile Aide, accompagnement, soins et services à domicile 1 _ première partie deuxième partie Troisième partie quatrième

Plus en détail

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations Accompagnement RH des projets de transformation des organisations La conduite d un projet de réorganisation : Un exercice complexe ET délicat! Confrontée à une dégradation continue de sa compétitivité,

Plus en détail

La mutualisation de l emploi. dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs

La mutualisation de l emploi. dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs La mutualisation de l emploi dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs Définitions La mutualisation : néologisme, construit sur le terme de mutualité.

Plus en détail

Guide de bonne conduite

Guide de bonne conduite CLIC MÉTROPOLE NORD-OUEST l aide à domicile : Guide de bonne conduite LA MADELEINE LAMBERSART LOMPRET MARQUETTE-LEZ-LILLE PÉRENCHIES QUESNOY-SUR-DEÛLE SAINT-ANDRÉ VERLINGHEM WAMBRECHIES Décembre 2008 Cram

Plus en détail

SOMMAIRE. 2/ Phase de travaux et de lancement

SOMMAIRE. 2/ Phase de travaux et de lancement SOMMAIRE Tout projet doit être mûrement réfléchi pour juger de sa pertinence, de sa faisabilité et des enjeux économiques qui en résultent, de ses coûts et finalement de sa rentabilité. La constitution

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES Ont participé à la réalisation de ce document, l Association Nationale des Sages-femmes Cadres,

Plus en détail

MESURES D ADAPTATION DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE

MESURES D ADAPTATION DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE Le Ministère de la santé, de la famille Et des personnes handicapées. MESURES D ADAPTATION DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE Le ministre de la santé, de la famille

Plus en détail

Campagne CNDS 2014 Information clubs

Campagne CNDS 2014 Information clubs Campagne CNDS 2014 Information clubs La campagne CNDS 2014 «Part territoriale» 1. Quelques rappels sur le CNDS Le Centre National pour le Développement du Sport (CNDS) Etablissement public national à caractère

Plus en détail

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE Actions Thématiques 2015 : développer les compétences des travailleurs handicapés, usagers des ESAT bas-normands dans la Branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée, à but non lucratif Cahier des

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

M ISE EN ŒUVRE DU TUTORAT D ANS LE CADRE D UNE DEMAR CHE D ACCOMPAGNEMENT A LA MOBILITE PROFESSIONNELLE DES PERSONNELS

M ISE EN ŒUVRE DU TUTORAT D ANS LE CADRE D UNE DEMAR CHE D ACCOMPAGNEMENT A LA MOBILITE PROFESSIONNELLE DES PERSONNELS M ISE EN ŒUVRE DU TUTORAT D ANS LE CADRE D UNE DEMAR CHE D ACCOMPAGNEMENT A LA MOBILITE PROFESSIONNELLE DES PERSONNELS D E S STRUCTURES D INSERTION PAR L ACTIVITE E CONOMIQUE (IAE) V ERS LES ASSOCIATIONS

Plus en détail

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Les responsables occupent un «poste clé» autant dans l organisation et la gestion des activités que dans l animation de leur équipe et la qualité

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004 Recrute Le/la directeur(trice) adjoint(e) de l établissement I. Les missions et l

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

ETUDE SUR LES CONDITIONS D EMPLOI DE SERVICES A LA PERSONNE

ETUDE SUR LES CONDITIONS D EMPLOI DE SERVICES A LA PERSONNE ETUDE SUR LES CONDITIONS D EMPLOI DE SERVICES A LA PERSONNE PARUTION : JANVIER 2008 Etude sur les conditions d emploi de services à la personne UN SECTEUR EN FORTE CROISSANCE Le secteur des services à

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

Dossier commun de demande de subvention au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport - 2013

Dossier commun de demande de subvention au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport - 2013 Dossier commun de demande de subvention au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport - 2013 ------------- C. N. D. S. ------------ Retour des dossiers des Ligues Régionales

Plus en détail

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Cahier des charges pour le dépôt des réponses À l attention des Organismes de Formation, Ajaccio, le 4 février 2015 Objet : Appel

Plus en détail

Contenu du métier. Contenu du métier

Contenu du métier. Contenu du métier FICHE METIER et PASSERELLES ASSISTANT(E) D'ACCUEIL PETITE ENFANCE Domaines : Domaine Services à la personne - Sous domaine : Education et animation Code fiche du répertoire des métiers territoriaux : 06/D/23

Plus en détail

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation DU et Capacité «médecin coordonnateur en EHPAD» Le 15 décembre 2010 Katy Jarny Responsable Conseil & Formation - I - Les différentes formules

Plus en détail

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014 Nord-Pas de Calais N 180 JUILLET 2014 Sommaire 02 Le recrutement 03 La gestion des ressources humaines 04 Le recours à la formation continue 07 L alternance La place des RESSOURCES HUMAINES et les pratiques

Plus en détail

SCIENCES DU MANAGEMENT INGENIERIE DU MANAGEMENT METIERS DU MARKETING

SCIENCES DU MANAGEMENT INGENIERIE DU MANAGEMENT METIERS DU MARKETING MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT INGENIERIE DU MANAGEMENT METIERS DU MARKETING www.univ-littoral.fr PRESENTATION ET OBJECTIFS DE LA FORMATION Pour leur conduite de leurs entreprises

Plus en détail

Projet CDOS 37 : POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT DES STRUCTURES SPORTIVES EN INDRE-ET-LOIRE

Projet CDOS 37 : POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT DES STRUCTURES SPORTIVES EN INDRE-ET-LOIRE Projet CDOS 37 : POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT DES STRUCTURES SPORTIVES EN INDRE-ET-LOIRE 2012 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU COMITE DEPARTEMENTAL OLYMPIQUE ET SPORTIF (CDOS)... 3 1.1. MISSIONS... 3 1.2. RESSOURCES

Plus en détail

Numéro 11 Les Certificats de Qualifications Professionnelles de la branche : un franc succès

Numéro 11 Les Certificats de Qualifications Professionnelles de la branche : un franc succès Numéro 11 Les Certificats de Qualifications Professionnelles de la branche : un franc succès Décembre 2011 La lettre de l bservatoire de l emploi et des métiers en mutualité Editorial La fin de l année

Plus en détail

Suivi Post-Accompagnement DLA 37

Suivi Post-Accompagnement DLA 37 D Indre-et-Loire Suivi Post-Accompagnement DLA 37 STRUCTURE : XXXXX Diagnostic initial effectué le : 15/10/2004 Diagnostic de Suivi post Accompagnement effectué le : 10/04/2007 Etape 1 : Identification

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT A LA GPEC (Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) PARTIE 1 : GUIDE GENERAL

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT A LA GPEC (Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) PARTIE 1 : GUIDE GENERAL GUIDE D ACCOMPAGNEMENT A LA GPEC (Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) PARTIE 1 : GUIDE GENERAL MODE D EMPLOI DU GUIDE D ACCOMPAGNEMENT A LA GPEC Le présent GUIDE D ACCOMPAGNEMENT A

Plus en détail

L autodiagnostic stratégique

L autodiagnostic stratégique PÔLE DE COOPERATION R H Ô N E - A L P E S LA COOPÉRATION ENTRE LES ASSOCIATIONS SANITAIRES ET SOCIALES L autodiagnostic stratégique Cadre d analyse des Etablissements & Services GUIDE PRATIQUE DE LA COOPERATION

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Ressources humaines et communication Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés

Plus en détail

La téléassistance pour le maintien à domicile :

La téléassistance pour le maintien à domicile : La téléassistance pour le maintien à domicile : Comment dépasser une logique d offre technologique et construire les usages pertinents? Florence Charue-Duboc ; Laure Amar ; Anne-France Kogan ; Nathalie

Plus en détail

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier DGOS/PF3/CdC MSP PF3 R2 DSS RB 21 07 10 Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier L article L. 6323-3 du code de la santé publique prévoit

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / STAPS Sous réserve d accréditation PRÉSENTATION DE LA LICENCE EN

Plus en détail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Drroiitt ett oblliigattiions de ll enttrreprriise au rregarrd du code du ttrravaiill Action Objectifs Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Appréhender les dernières évolutions

Plus en détail

Les diagnostics territoriaux à 360 du sans abrisme au mal logement : démarche, objectifs et synthèse régionale

Les diagnostics territoriaux à 360 du sans abrisme au mal logement : démarche, objectifs et synthèse régionale Les diagnostics territoriaux à 360 du sans abrisme au mal logement : démarche, objectifs et synthèse régionale Journée d étude «Les personnes sans chez soi» 29 mai 2015 2 Sommaire I. La démarche de diagnostic

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

Liaison Bac Pro ASSP - BTS

Liaison Bac Pro ASSP - BTS Brigitte Rougier IEN SBSSA Sandrine Martinez PLP STMS Sarah Zemmouri PLP STMS L élaboration du plan de formation en Baccalauréat professionnel Liaison Bac Pro ASSP - BTS Baccalauréat professionnel «Accompagnement,

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

PUBLIC CONCERNE Toute personne chargée de recruter dans le cadre du placement, du recrutement et de l intérim

PUBLIC CONCERNE Toute personne chargée de recruter dans le cadre du placement, du recrutement et de l intérim v020513 Code : FONDREC DU RECRUTEMENT A LA DELEGATION, LES FONDAMENTAUX D'UNE STRATEGIE CANDIDAT PERFORMANTE OBJECTIFS A l issue de la formation les stagiaires seront capables de : Maîtriser le process

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III)

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) Objectifs de l action de formation Acquérir les compétences professionnelles suivantes: Management de l'unité commerciale : Management de l'équipe commerciale

Plus en détail

Contrat d'objectifs Emploi Formation dans l Hôtellerie et la Restauration à La Réunion

Contrat d'objectifs Emploi Formation dans l Hôtellerie et la Restauration à La Réunion Contrat d'objectifs Emploi Formation dans l Hôtellerie et la Restauration à La Réunion 2009 2013 0 SOMMAIRE CHAPITRE I : DISPOSITIONS GENERALES...4 Article 1 Objet...4 Article 2 Champ d application...4

Plus en détail

La construction du projet associatif. un outil d aide à la structuration

La construction du projet associatif. un outil d aide à la structuration La construction du projet associatif un outil d aide à la structuration Sommaire 1. Le diagnostic de l association 3 1.1 L état des lieux 3 1.2 L analyse 4 2. La formalisation du projet 5 3. La traduction

Plus en détail