POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX USEES EN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX USEES EN"

Transcription

1 Programme AGIRE SEEE POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX USEES EN AGRICULTURE URBAINE DANS LE GRAND CASABLANCA Mohammed CHLAIDA 1 & Fouad AMRAOUI 2 (1) Laboratoire d Ecologie et d Environnement, Faculté des Sciences Ben Msik, Casablanca, Maroc. E.mail : (2) Faculté des Sciences Ain Chock, Casablanca, Maroc. E.mail : Atelier sur l assainissement, l épuration et la réutilisation des eaux usées Agadir, 07 au 11 Décembre 2009 Agadir

2 La fourniture de nourriture est devenue un grand défi pour l humanité dans les villes à croissance rapide / Mégalopoles. Selon des évaluations de la FAO, environ 600 millions d'habitants des villes dépendront des formes de production périurbaine de nourriture d'ici Une des alternatives: La pratique de l Agriculture Urbaine (périurbaine) - Disponibilité de nourriture pour les ménages urbains menacés de pauvreté - Production dosée, mesurée et de qualité - Grande variété des formes de production (biologique..etc) - Intégration dans le contexte local.

3 Donc: un revenu financier stable aux populations périurbaines - Lutte contre la spéculation immobilière - Réduction du flux de migration vers les grandes villes - Lutte contre les habitats des bidonvilles. Mais problème: Disponibilité restreinte des ressources en eau: Une bonne gestion des ressources en eau dans les différentes activités installées dans les zones périurbaines contribueraient à améliorer et maintenir voir même stimuler l agriculture périurbaine. Traitement et réutilisation des eaux usées périurbaines (Industrielles et domestiques)

4 Le projet de Recherche-Action Marocco-Allemand «L Agriculture Urbaine Facteur de Développement Urbain Optimisé au Climat dans le Grand Casablanca, », s inscrit dans le cadre d un programme international nommé Mégacities financé par le Ministère Fédéral Allemand de l Education et de la Recherche.

5 Le projet à pour ambition de donner un rôle privilégié à l agriculture dans le développement de la future Mégapole. A travers l agriculture on touche à l aménagement de l espace, à l alimentation de la ville, à la gestion de l eau et à sa réutilisation, à l efficience énergétique et à d autres sujets du développement durable.. PROJETS PILOTES Le projet de recherche ne se limite pas à l aspect académique et à la réflexion, mais se décline également sur le terrain par des projets pilotes qui expérimentent les synergies existantes entre l agriculture et certaines activités de la ville à savoir : l industrie, l habitat insalubre, le tourisme et la production bio.

6

7

8 Casablanca Plus de 4 Millions d habitants soit plus de 12 % de la population du Maroc Plus de 2400 unités industrielles (50% de l industrie marocaine Cadence d urbanisation = 200 à 300 ha/an.

9 DONNEES DEMOGRAPHIQUES DU GRAND CASABLANCA

10 Sources d Approvisionnementd en AEPI du Grand Casablanca Le barrage Sidi Med Ben Abdellah sur l ouedl Bou Regreg mis en service en 1974, contribue actuellement par un volume d eaud annuel de l ordrel de 160 Mm3. A partir de l ouedl Oum Er Rbia,, deux ouvrages de prise en aval du grand barrage d Al Massira sont utilisés: s: Barrage Daourat : Il ème contribue à l alimentation en eau potable de Casablanca par une ressource moyenne de l ordrel de 40 Mm3 par an. barrage Sidi Said Maachou : Il alimente principalement Casablanca à hauteur de 50 Mm³ par an. Les sources situés à l est de Casablanca près s de Tit Mellil,, contribuent à l AEPI à hauteur de 4 Mm3 par an.

11 Système Assainissement du Grand Casablanca + 4 Millions d habitants Unités Industrielles km de réseau 26 Exutoires - 11 Eaux usées - 15 Eaux pluviales - 49 Stations de pompage - 2 filières /Stations de prétraitement -1 Émissaire marin de 3,6 km - 39 bassins d orage ( m3)

12 Secteur Ouest (Station d El Hank) : 3500 l /s soit m3/j Station d El Hank Les eaux usées à Casablanca: m3/j rejetés en mer avec un débit moyen d environ 6m3/s Secteur Est Casablanca, Ain Sbâa, Bernoussi et Mohammedia : 2300 l/s soit m3/j Émissaire El Hank DAR BOUAZZA SIDI HAJJAJ MEDIOUNA NOUACEUR Ouvrages existants Nouacer/Aéroport Mohammed V: 18 à 20 l/s soit 1600 à 1800 m3/j Ouvrages prévus à moyen terme Ouvrages prévus à long terme Mediouna: 20 à 24 l/s soit 1700 à 2000 m3/j qui arrivent directement dans l Oued Hassar

13 Réflexions sur la réutilisationr des eaux usées Les ressources en eau usées réutilisablesr peuvent constituer un appoint pour l irrigationl des espaces verts, le nettoyage des voiries et même l irrigationl agricole sous certaines conditions. Les procédés s actuellement expériment rimentéss au Maroc ont tous pour objectif de produire au moindre coût t une eau épuréee répondantr à la catégorie B, selon les recommandations de l OMS, l ce qui correspond à l irrigation de toutes les cultures, excepté le maraîchage. La loi sur l Eau, l indique que les eaux utilisées à des fins d irrigation doivent satisfaire à un ensemble de critères res de qualité concernant notamment les paramètres bactériologiques, parasitologiques et toxiques. L utilisationl d eauxd usées pour l irrigation est interdite si ces eaux n ontn pas été préalablement reconnues comme épurées.

14 Les applications expérimentales ont permis de conclure à l intérêt de de la réutilisation, r du point de vue économique (rendements agricoles), du point de vue de la gestion de l eau l (contexte de rareté) ), du point de vue environnemental (réduction des nuisances) des milieux récepteurs r. Néanmoins, le respect d und protocole de surveillance technique et sanitaire est obligatoire afin de garantir la conformité sanitaire des eaux utilisées et des produits commercialisés

15 Données concernant l AEPIl du grand Casa Dotations aux particuliers : 77 l/jour/habitant Dotation administrative : 11 l/jour/habitant (12,4 Millions m3/an) Dotation industrielle : 15 l/jour/habitant Besoins moyens de l AEPIl urbaine en 2010 : 193 Mm3 Besoins moyens EAPI rural en 2010 : 2.94 Mm3 Besoins du Chaptel en 2010 : 0,72 Mm3 Taux de branchement 96 % Taux de retour des eaux usées : 80 % Gisement d eaud usée e réutilisabler à Casablanca 2010 et 186 Mm3 en 2030 : 155 Mm3 en Sur la base d uned dotation de 5000 m3/ha/an, le gisement des eaux usées en 2010, permettra d irriguerd une superficie de plus de 3000 ha.

16

17 Dans le périurbain du grand Casablanca: Grandes Possibilités de traitement et de réutilisation agricole des eaux usées Aéroport Mohammed V STEP /Boues activées (en construction) Un débit total moyen d eaux usées: 1800 m 3 /j soit m 3 /mois ou m 3 /an VILLE DE MEDIOUNA Projet de STEP / Lagunage ( lancée) Un débit total moyen d eaux usées: 1700 m 3 /j soit m 3 /mois ou m 3 /an COMMUNE DE DEROUA STEP / Lagunage naturel (en construction) Bouskoura/O. Saleh, Tet Mellil..etc (STEPs??) Un débit total moyen d eaux usées: 1000 m 3 /j soit m 3 /mois ou m 3 /an Débits similaires ( > 1000 m 3 /j)

18 Projet pilote «Agriculture et Industrie» (Aéropôle - Aéroport Mohammed V)

19 OBJECTIF GLOBAL Démonstration de formes fructueuses de coexistence entre l'industrie et l'agriculture urbaine en optimisant l utilisation de l eau dans les différents processus industriels et en procédant au traitement des eaux usées et leur réutilisation en agriculture.

20 COMMENT? - Application de technologies avancées de traitement efficace des eaux usées, simples à faible coût. - Installation de systèmes avancés d'irrigation des cultures pour optimiser l efficacité de la production agricole. - Développement des possibilités de production croissante d'énergie sous forme de biogaz.

21 Implémentation Au niveau de la zone Technopôle - Etude des possibilités de traitement (membranaire, SBR) des eaux usées industrielles (qq unités agroalimentaires, médicales et pharmaceutiques). - Recyclage interne des eaux usées traités. - Traitement et réutilisation des eaux pluviales. Typologie des industries au Technopôle de l'aéroport Mohammed V (2005) Commerciale 11% Para-médicale et pharmaceutique 18% Matériel Électronique et Électrique 7% Chimie- Parachimie 25% Agro-Alimentaire 18% Mécanique- Métallurgiques 21% Les quantités d eaux utilisées: plus de m 3 /mois Soit une production d eau usée d environ m3/mois

22 Au niveau de la STEP - Mise en place d un processus de traitement tertiaire des eaux usées ayant déjà subi un traitement II aire (Boues activées). - Expérimentation relatives à la réutilisation des usées traitées (TT) en agriculture et arrosage des espaces verts (1 à 2 ha). - Traitement préliminaire (simplifié) et réutilisation des eaux pluviales (arrosage, irrigation, lavage, recharge de la nappe etc).

23 Retombées et Finalités - Amélioration de la production agricole périurbaine. - Protection de l environnement - Préservation de la santé de la population humaine et du bétail. - Revalorisation des terres agricoles et leur protection contre les spéculations immobilières. - Promotion et Encouragement du tourisme périurbain. - Amélioration du niveau de vie de la population des agriculteurs. - Diminution de l exode rural. - Aide à l investissement

24

Intégration verte pour un habitat urbain basé sur les circuits fermés de l eau et de la matière La stratégie Agriculture Urbaine à Casablanca

Intégration verte pour un habitat urbain basé sur les circuits fermés de l eau et de la matière La stratégie Agriculture Urbaine à Casablanca Intégration verte pour un habitat urbain basé sur les circuits fermés de l eau et de la matière La stratégie Agriculture Urbaine à Casablanca Silvia MARTIN HAN Technische Universität Berlin (TU Berlin)

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC SECRETARIAT D'ETAT CHARGE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT

ROYAUME DU MAROC SECRETARIAT D'ETAT CHARGE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT ROYAUME DU MAROC SECRETARIAT D'ETAT CHARGE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT WORKSHOP de la FEMIP «Identification et élimination des goulots d étranglement pour l utilisation renforcée des eaux usées traitées

Plus en détail

شبكة جمعيات الدار البيضاء للبيئة والتنمية المستدامة Réseau des Associations de Casablanca pour l Environnement et le Développement Durable

شبكة جمعيات الدار البيضاء للبيئة والتنمية المستدامة Réseau des Associations de Casablanca pour l Environnement et le Développement Durable Compte rendu de la Rencontre l Agriculture Urbaine et l Alimentation Saine : Apport de l Agroécologie Mercredi 31 octobre 2012 Faculté des Sciences Ben M sik, Casablanca. Casablanca souffre d un manque

Plus en détail

Plan de l exposl. exposé

Plan de l exposl. exposé Plan de l exposl exposé Zone d action d de l Agence l du Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia Caractéristiques ristiques hydrologiques du Bassin Contraintes de gestion des ressources en eau

Plus en détail

POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES AU MAROC ETUDE DU SECRETARIAT D ETAT A L EAU ET L ENVIRONNEMENT EN COURS

POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES AU MAROC ETUDE DU SECRETARIAT D ETAT A L EAU ET L ENVIRONNEMENT EN COURS ROYAUME DU MAROC ATELIER SUR L ASSAINISSEMENT, L EPURATION ET LA REUTILISATION DES EAUX TRAITEES AGADIR le 7/12/2009 Organisation SEEE - gtz POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX ETUDE DU SECRETARIAT D ETAT

Plus en détail

Les engagements du Maroc face à l adaptation aux changements climatiques Tunisie 14/10/2015

Les engagements du Maroc face à l adaptation aux changements climatiques Tunisie 14/10/2015 UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH Faculté des Sciences Dhar El Mahraz- Fès www.fsdmfes.ac.ma Les engagements du Maroc face à l adaptation aux changements climatiques Tunisie 14/10/2015 PROJET CLIMADAPT

Plus en détail

Les arbitrages concernant l eau agricole dans un contexte de raréfaction de la ressource

Les arbitrages concernant l eau agricole dans un contexte de raréfaction de la ressource Conférence «Crise alimentaire et raréfaction de l eau au Maghreb» Salon international de l agriculture de Paris, 23 février 2009 Les arbitrages concernant l eau agricole dans un contexte de raréfaction

Plus en détail

expérience de l Agencel du Bassin Hydraulique de l Ouml Le 30 mars 2005

expérience de l Agencel du Bassin Hydraulique de l Ouml Le 30 mars 2005 Royaume du Maroc Agence du Bassin Hydraulique de l Oum Er Rbia Evaluation de l expl expérience de l Agencel du Bassin Hydraulique de l Ouml Er-Rbia Visite de la Délégation D Mauritanienne Le 30 mars 2005

Plus en détail

GESTION INTEGREE DES EAUX URBAINES DE LA VILLE DE MARRAKECH. Malika BELKOUADSSI Directeur Régional du Tensift

GESTION INTEGREE DES EAUX URBAINES DE LA VILLE DE MARRAKECH. Malika BELKOUADSSI Directeur Régional du Tensift GESTION INTEGREE DES EAUX URBAINES DE LA VILLE DE MARRAKECH Malika BELKOUADSSI Directeur Régional du Tensift Marrakech- Aperçu Général Population 928 850 (2014) Superficie 230 km 2 Producteur ONEE Distributeur

Plus en détail

La réutilisation des eaux usées traitées comme ressources alternatives pour la préservation des eaux souterraines Cas de la Tunisie

La réutilisation des eaux usées traitées comme ressources alternatives pour la préservation des eaux souterraines Cas de la Tunisie La réutilisation des eaux usées traitées comme ressources alternatives pour la préservation des eaux souterraines Cas de la Tunisie Dr Raoudha LAHACHE GAFREJ Faculté des Sciences de Bizerte TUNISIE r.lahache@gnet.tn

Plus en détail

TRAITEMENT ET REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES EN TUNISIE

TRAITEMENT ET REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES EN TUNISIE REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EQUIPEMENT ET DE L ENVIRONNEMENT Office National de l Assainissement TRAITEMENT ET REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES EN TUNISIE Soufia Nasr Abroug Chef de Département

Plus en détail

IDENTIFICATION ET ELIMINATION DES GOULETS D'ETRANGLEMENT POUR L'EXTENSION DE L'UTILISATION DES EAUX USEES DANS LE CADRE DE L'IRRIGATION OU AUTRES

IDENTIFICATION ET ELIMINATION DES GOULETS D'ETRANGLEMENT POUR L'EXTENSION DE L'UTILISATION DES EAUX USEES DANS LE CADRE DE L'IRRIGATION OU AUTRES IDENTIFICATION ET ELIMINATION DES GOULETS D'ETRANGLEMENT POUR L'EXTENSION DE L'UTILISATION DES EAUX USEES DANS LE CADRE DE L'IRRIGATION OU AUTRES USAGES - Maroc - Chiffres clés du secteur au Maroc Population

Plus en détail

Programme National d Assainissement Liquide et d Epuration des Eaux Usées

Programme National d Assainissement Liquide et d Epuration des Eaux Usées ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR Direction Générale des Collectivités Locales Direction de l Eau et de l Assainissement Programme National d Assainissement Liquide et d Epuration des Eaux Usées

Plus en détail

GESTION DE LADEMANDE ENEAU AUMAROC: PLACE DANS LAPOLITIQUE DE L EAU ETRETOUR

GESTION DE LADEMANDE ENEAU AUMAROC: PLACE DANS LAPOLITIQUE DE L EAU ETRETOUR ROYAUME DU MAROC Ministère délégué Chargé de l'eau GESTION DE LADEMANDE ENEAU AUMAROC: PLACE DANS LAPOLITIQUE DE L EAU ETRETOUR D EXPÉRIENE ZIYAD Abdeslam 2 ÈME FORUM MEDITERRANEEN DE L EAU Murcie, 25

Plus en détail

LA GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU DANS LES REGIONS MEDITERRANEENNES ET EN AFRIQUE DU NORD. Marrakech, Maroc, mai 2005

LA GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU DANS LES REGIONS MEDITERRANEENNES ET EN AFRIQUE DU NORD. Marrakech, Maroc, mai 2005 LA GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU DANS LES REGIONS MEDITERRANEENNES ET EN AFRIQUE DU NORD. Marrakech, Maroc, 23-26 mai 2005 LA PROBLEMATIQUE DE POLLUTION DIFFUSE LA ZONE D ACTION DE L AGENCE DU

Plus en détail

Présentation du projet. Porteur du projet

Présentation du projet. Porteur du projet Présentation du projet Porteur du projet Personne physique Entreprise Association Autre, à préciser Dans le cas d une personne physique : Nom & prénom : CIN : Dans le cas d une association, coopérative

Plus en détail

STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT Pour le Grand Casablanca

STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT Pour le Grand Casablanca STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT Pour le Grand Casablanca Une région, ouverte sur le monde, où il fera bon vivre et travailler dans un environnement de qualité et de cohésion sociale VISION CASABLANCA 2030 Une

Plus en détail

REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES EN AGRICULTURE AU MAROC. Bilan de plusieurs années de recherche

REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES EN AGRICULTURE AU MAROC. Bilan de plusieurs années de recherche REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES EN AGRICULTURE AU MAROC Bilan de plusieurs années de recherche Pourquoi réutiliser r les eaux usées épurées au Maroc? Conditions climatiques: climat aride, mauvaise

Plus en détail

POLITIQUES DE SOUTIEN ET CADRES INSTITUTIONNELS

POLITIQUES DE SOUTIEN ET CADRES INSTITUTIONNELS REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL Synthèse Internationale du Projet Sécurité d utilisation des eaux usées en agriculture Téhéran, Iran,

Plus en détail

ROYAU ROYA M U E DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULI BASSIN HYDRAUL QUE

ROYAU ROYA M U E DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULI BASSIN HYDRAUL QUE ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA 1 BASSINS VERSANTS BASSINS SURF P0P RES % % % Loukkos 3 8 22 Moulouya 8 7 9 Sebou 6 23 26 6 5 4 1 TANGER 3 RABAT CASABLANCA MER MEDITERRANEE

Plus en détail

Vulnérabilité du Secteur de l eau Aux Changements Climatiques En Algérie

Vulnérabilité du Secteur de l eau Aux Changements Climatiques En Algérie Vulnérabilité du Secteur de l eau Aux Changements Climatiques En Algérie Le présent document est une synthèse du rapport d étude «Vulnérabilité aux Changements Climatiques des secteurs nationaux prioritaires»

Plus en détail

PNR: RESSOURCES EN EAU

PNR: RESSOURCES EN EAU PNR: RESSOURCES EN EAU Les ressources en eau sont appelées à faire face à des défis majeurs engendrés d une part, par un déficit pluviométrique important et leur rareté et d autre part, par leur répartition

Plus en détail

Synthèse internationale du projet : Sécurité d utilisation des eaux usées en agriculture

Synthèse internationale du projet : Sécurité d utilisation des eaux usées en agriculture Synthèse internationale du projet : Sécurité d utilisation des eaux usées en agriculture Bonnes pratiques :Réutilisation des eaux usées épurées au niveau de la ville de Settat Maroc KHAJOUR LARBI Ministère

Plus en détail

L assainissement liquide et pluvial : d une conception sectorielle à une approche systémique

L assainissement liquide et pluvial : d une conception sectorielle à une approche systémique CHAIRE PARISTECH-SUEZ «Eau pour tous» L ASSAINISSEMENT ET SES ENJEUX. Paris 18/11/2016 L assainissement liquide et pluvial : d une conception sectorielle à une approche systémique Illustration à travers

Plus en détail

Elaboration d une Convention pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) dans le bassin du Haouz-Mejjate (Contrat de Nappe)

Elaboration d une Convention pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) dans le bassin du Haouz-Mejjate (Contrat de Nappe) Elaboration d une Convention pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) dans le bassin du Haouz-Mejjate (Contrat de Nappe) Wilaya de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz, Octobre 2014 Contenu

Plus en détail

GESTION PARTICIPATIVE DES RESSOURCES EN EAU SOUTERRAINES CONTRAT DE LA NAPPE DU HAOUZ-MEJJATE. Mars 2014

GESTION PARTICIPATIVE DES RESSOURCES EN EAU SOUTERRAINES CONTRAT DE LA NAPPE DU HAOUZ-MEJJATE. Mars 2014 GESTION PARTICIPATIVE DES RESSOURCES EN EAU SOUTERRAINES CONTRAT DE LA NAPPE DU HAOUZ-MEJJATE Mars 2014 CONTEXTE HYDROCLIMATOLOGIQUE Climat aride à semi-aride; Précipitations : 250 mm/an dans la plaine

Plus en détail

Casablanca capitale économique et ville locomotive du Maroc:

Casablanca capitale économique et ville locomotive du Maroc: Casablanca capitale économique et ville locomotive du Maroc: Forte urbanisation Forte croissance des besoins de déplacements Planification urbaine pour 20 ans & plan d actions à l horizon 2013 intégrant

Plus en détail

19 > 22 oct Béni Mellal - Maroc

19 > 22 oct Béni Mellal - Maroc 19 > 22 oct. 2011 - Béni Mellal - Maroc www.sieita.ma Organisateur : Co-organisateur : Partenaires : Conseil de la Direction Régionale de l Agriculture Tadla-Azilal ORMVAT Centre Régional d Investisselent

Plus en détail

Bilan. Caravane de l Eau de Casablanca, 23 mars 2013

Bilan. Caravane de l Eau de Casablanca, 23 mars 2013 Bilan Caravane de l Eau de Casablanca, 23 mars 2013 Quelle eau buvons-nous à Casablanca? Casa Environnement fait découvrir 3 sites du cycle de l eau de Lydec : A l occasion de la journée mondiale de l

Plus en détail

Valorisation des eaux usées traitées en méditerranée. Cas de la ville de Cannes (France, 06)

Valorisation des eaux usées traitées en méditerranée. Cas de la ville de Cannes (France, 06) Atelier réutilisation des eaux usées en méditerranée Valorisation des eaux usées traitées en méditerranée. Cas de la ville de Cannes (France, 06) Méthodologie projet Intervenant: Dr. Nicolas CONDOM Organisation

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA ET DRAA

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA ET DRAA ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA ET DRAA BASSINS VERSANTS BASSINS SURF % P0P % RES % Loukkos 3 8 22 Moulouya 8 7 9 Sebou 6 23 26 6 5 4 1 TANGER 3 RABAT CASABLANCA OUARZAZATE

Plus en détail

RECOMMANDATIONS ET STANDARTS INTERNATIONAUX ET NATIONAUX ASPECTS REGLEMENTAIRES ET INSTITUTIONNELS DE LA REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES

RECOMMANDATIONS ET STANDARTS INTERNATIONAUX ET NATIONAUX ASPECTS REGLEMENTAIRES ET INSTITUTIONNELS DE LA REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES ROYAUME DU MAROC ATELIER SUR L ASSAINISSEMENT, L EPURATION ET LA REUTILISATION DES EAUX TRAITEES AGADIR le 8/12/2009 Organisation SEEE - gtz RECOMMANDATIONS ET STANDARTS INTERNATIONAUX ET NATIONAUX ASPECTS

Plus en détail

Casablanca, France-Expo, mars 2006 Mohamed MEZIANI, RADEEF Nicolas FORNAGE, AFD

Casablanca, France-Expo, mars 2006 Mohamed MEZIANI, RADEEF Nicolas FORNAGE, AFD Casablanca, France-Expo, mars 2006 Mohamed MEZIANI, RADEEF Nicolas FORNAGE, AFD Introduction Pollution actuelle de l Oued Sebou : très préoccupante, impact majeur sur les populations du bassin-versant

Plus en détail

République du Sénégal Projet de promotion de l utilisation d une eau de qualité en appui à l agriculture urbaine

République du Sénégal Projet de promotion de l utilisation d une eau de qualité en appui à l agriculture urbaine République du Sénégal Projet de promotion de l utilisation d une eau de qualité en appui à l agriculture urbaine Présenté par : Mr Lamine SAMBE Mr Demba BALDE Sommaire Introduction État des lieux sur l

Plus en détail

Une démarche durable conciliant développement industriel et préservation des ressources en eau

Une démarche durable conciliant développement industriel et préservation des ressources en eau Programme EAU La préservation des ressources naturelles, une priorité pour le Groupe OCP Une démarche durable conciliant développement industriel et préservation des ressources en eau 1. Optimisation de

Plus en détail

de l Afrique de l Ouest

de l Afrique de l Ouest Les potentialités agricoles de l Afrique de l Ouest Comité de pilotage 17 janvier 2008 Bureaux Issala Iram - Lares Plan de la présentation Le contexte et la question de départ La méthodologie et ses limites

Plus en détail

L assainissement en milieu urbain : un désastre sanitaire et environnemental, une honte cachée

L assainissement en milieu urbain : un désastre sanitaire et environnemental, une honte cachée Conférence internationale Thème : Concilier lutte contre la pauvreté et qualité de l environnement : quelles solutions innovantes. - Paris du 27 au 28 Juin 2011 - Session thématique sur : Assainissement

Plus en détail

UNE STATION D EPURATION PAR FILTRES PLANTES DE ROSEAUX EN TUNISIE

UNE STATION D EPURATION PAR FILTRES PLANTES DE ROSEAUX EN TUNISIE UNE STATION D EPURATION PAR FILTRES PLANTES DE ROSEAUX EN TUNISIE Dans le cadre de la coopération décentralisée entre la Région Limousin et le Gouvernorat de Nabeul, l Office International de l Eau et

Plus en détail

TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES

TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SEBOU TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES Paris 23 juin 28 PRESENTATION DU BASSIN DU SEBOU Superficie : 4. km2 Population : 6.2 Millions hab. (RGPH

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA BASSINS VERSANTS BASSINS SURF % P0P % RES % Loukkos 3 8 22 Moulouya 8 7 9 Sebou 6 23 26 6 5 4 1 TANGER MER MEDITERRANEE AL HOCEIMA 2 3 OUJDA

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E Le 20 juin 2013 SM le Roi s'enquiert de l'état d'avancement des réalisations de la Technopole d'oujda Des infrastructures aux standards internationaux pour améliorer la compétitivité de la Région. Une

Plus en détail

Eau et développement au Maroc

Eau et développement au Maroc Eau et développement au Maroc BOUZIDI Abdelhamid Prof. Sciences de l environnement Directeur du Laboratoire des Sciences de l Environnement et du Développement Université Hassan 1 er, Faculté des Sciences

Plus en détail

Stratégie Économique du Grand Casablanca et Opportunités d Investissement

Stratégie Économique du Grand Casablanca et Opportunités d Investissement Stratégie Économique du Grand Casablanca et Opportunités d Investissement Hamid BENELAFDIL Directeur du Centre Régional d Investissement du Grand Casablanca 1. Un milliard de consomateur accessible hors

Plus en détail

Auteurs: Fatima Fethi2, Isabel Martín García1, Mohamed Bekali2 & Abdelilah Fahde2

Auteurs: Fatima Fethi2, Isabel Martín García1, Mohamed Bekali2 & Abdelilah Fahde2 Etude des performances épuratoires de la station de traitement des eaux usées par lagunage combiné de la ville de Benslimane- Maroc. Aspect parasitologique Auteurs: Fatima Fethi2, Isabel Martín García1,

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PLAN D AMENAGEMENT DE LA VILLE NOUVELLE DE HASSI MESSAOUD

PRÉSENTATION DU PLAN D AMENAGEMENT DE LA VILLE NOUVELLE DE HASSI MESSAOUD REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENERGIE ETABLISSEMENT DE LA VILLE NOUVELLE DE HASSI MESSAOUD PRÉSENTATION DU PLAN D AMENAGEMENT DE LA VILLE NOUVELLE DE HASSI MESSAOUD Salon

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Plan de la présentation L eau pour la production agricole: quels enjeux? Le genre: quelques chiffres à méditer Agriculture: des acquis indéniables Les Apports de la stratégie agricole du Plan Maroc Vert

Plus en détail

Un nouveau scénario pour les eaux usées à Cannes

Un nouveau scénario pour les eaux usées à Cannes Un nouveau scénario pour les eaux usées à Cannes ESTIMBRE Laurence SIAUBC Mercredi 11 mai 2016 - Montpellier Contexte du bassin cannois Scénario actuel Emissaire 52 000 m 3 /jour d EUT 18 Mm3/an mer Station

Plus en détail

PROGRAMME D ASSISTANCE TECHNIQUE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES POUR LA REGION DU MENA

PROGRAMME D ASSISTANCE TECHNIQUE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES POUR LA REGION DU MENA ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE MARITIME PROGRAMME D ASSISTANCE TECHNIQUE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES POUR LA REGION DU MENA 2009-2012 ATELIER DE LANCEMENT DU PROGRAMME ROME,

Plus en détail

Partenariat Public-Privé en irrigation

Partenariat Public-Privé en irrigation Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Direction de l Irrigation et de l Aménagement de l Espace Agricole Partenariat Public-Privé en irrigation Articulation des contrats de

Plus en détail

Atelier «Des villes méditerranéennes durables dans un contexte de changement climatique :

Atelier «Des villes méditerranéennes durables dans un contexte de changement climatique : Atelier «Des villes méditerranéennes durables dans un contexte de changement climatique : Retours d expérience relatifs à la gestion de l eau et de l assainissement» 03 Novembre 2016 1. Présentation et

Plus en détail

Pôle de compétences Eau & Environnement

Pôle de compétences Eau & Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Education Nationale, de l Enseignement Supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche Scientifique Département de l Enseignement Supérieur, de la Formation des

Plus en détail

exploitant de la station d épuration - SAUR exploitant du système d irrigation (stockage et arrosage) - commune de La Couarde sur Mer

exploitant de la station d épuration - SAUR exploitant du système d irrigation (stockage et arrosage) - commune de La Couarde sur Mer PROJET D IRRIGATION DU TERRAIN DE FOOT DE LA COUARDE SUR MER AVEC DES EAUX USEES TRAITEES PAR LA STATION D EPURATION DU SYNDICAT D ASSAINISSEMENT DU GOISIL (LA COUARDE SUR MER) DEMANDE D AUTORISATION D

Plus en détail

SITUATION ACTUELLE. Évolution importante à partir de l année 2000 : passage de

SITUATION ACTUELLE. Évolution importante à partir de l année 2000 : passage de 1 SOMMAIRE Situation actuelle Constats Pourquoi le lagunage? Filières lagunage existantes Données sur le parc existant Principales contraintes rencontrées Doit-on abandonner le lagunage? Propositions d

Plus en détail

L INVESTISSEMENT DURABLE

L INVESTISSEMENT DURABLE L INVESTISSEMENT DURABLE INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES ACTIVITÉS INDUSTRIELLES TRANSFORMATION ET CONDITIONNEMENT LOGISTIQUE ET TRANSPORT BUREAUX ET SERVICES QUI SOMMES-NOUS? Portée par le même groupe qui

Plus en détail

RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITAT Note de présentation des premiers résultats REGION DU GRAND CASABLANCA

RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITAT Note de présentation des premiers résultats REGION DU GRAND CASABLANCA Royaume du Maroc المملكة المغربية Direction Régionale du Grand Casablanca المديرية الجهوية للدار البيضاء الكبرى RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITAT 2014 Note de présentation des premiers

Plus en détail

INTERSESSION 1 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU TENSIFT Mars 2010

INTERSESSION 1 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU TENSIFT Mars 2010 INTERSESSION 1 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU TENSIFT 29-30 Mars 2010 CADRE GEOGRAPHIQUE Superficie de 24.800 km.² Population: 2.632.000hab 42% en milieu urbain 58% en milieu rural Climat aride et semi

Plus en détail

AMBASSADE DU ROYAUME DU MAROC AU CANADA OPPORTUNITES D AFFAIRESD AU MAROC

AMBASSADE DU ROYAUME DU MAROC AU CANADA OPPORTUNITES D AFFAIRESD AU MAROC AMBASSADE DU ROYAUME DU MAROC AU CANADA OPPORTUNITES D AFFAIRESD AU MAROC ATOUTS DU MAROC Situation géographique privilégiée: au carrefour de grands marchés: Nord-américain Européen Maghrébin et Moyen-oriental

Plus en détail

TENEUR SUPÉRIEURE UNE TENEUR SUPÉRIEURE

TENEUR SUPÉRIEURE UNE TENEUR SUPÉRIEURE Dr. Elie Justin Ouédraogo Président du Conseil d administration et Directeur national, SEMAFO Burkina Faso S.A. Président de la Chambre des mines du Burkina (CMB) Franco-Mine, ICM Toronto, le 2 mars 2015

Plus en détail

Réchauffement et changement climatique au Maroc : impacts et vulnérabilité

Réchauffement et changement climatique au Maroc : impacts et vulnérabilité Réchauffement et changement climatique au Maroc : impacts et vulnérabilité Sécheresse, vagues de chaleur et pluies extrêmes Par Mohamed Hanchane Climatologue Faculté Polydisciplinaire de Taza Université

Plus en détail

Projet «Création des opportunités d Emploi dans le Secteur d Assainissement Rural CESAR»

Projet «Création des opportunités d Emploi dans le Secteur d Assainissement Rural CESAR» Projet «Création des opportunités d Emploi dans le Secteur d Assainissement Rural CESAR» Dr. Thomas Wanner (CTP du projet CESAR) Atelier de lancement de l étude d analyse des besoins et opportunités en

Plus en détail

OPERATIONNALISATION DE LA CHARTE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE. Secrétariat d Etat Chargé de l Eau et de l Environnement

OPERATIONNALISATION DE LA CHARTE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE. Secrétariat d Etat Chargé de l Eau et de l Environnement ROYAUME DU MAROC OPERATIONNALISATION DE LA CHARTE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Secrétariat d Etat Chargé de l Eau et de l Environnement 1 Plan CONTEXTE FONDEMENTS DE LA CHARTE

Plus en détail

Forum National sur le Développement urbain

Forum National sur le Développement urbain Quels défis pour Casablanca dans le contexte de la mondialisation? Forum National sur le Développement urbain SAKROUHI Allal Gouverneur, Directeur Général de L Agence Urbaine de Casablanca Skhirat 22-23

Plus en détail

Plan National de Lutte Contre le Réchauffement Climatique

Plan National de Lutte Contre le Réchauffement Climatique Royaume du Maroc Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Département de l Environnement Plan National de Lutte Contre le Réchauffement Climatique Séminaire sur les effets du changement

Plus en détail

OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITE ET DE L EAU POTABLE

OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITE ET DE L EAU POTABLE OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITE ET DE L EAU POTABLE PLAN D ACTION DE L ONEE DANS LES DOMAINES DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT LIQUIDE PERIODE 2012-2016 Casablanca, le 27-11-2012 ORDRE DU JOUR

Plus en détail

PROBLEMATIQUE DE LA GESTION DES EAUX PLUVIALES

PROBLEMATIQUE DE LA GESTION DES EAUX PLUVIALES PROBLEMATIQUE DE LA GESTION DES EAUX PLUVIALES Perception du problème Quantitatif : Problème d inondation Eaux pluviales Qualitatif: Problème de pollution Problématique des inondations Tous les ouvrages

Plus en détail

Résilience africaine face aux risques climatiques et aux catastrophes naturelles. Jeudi 28 Avril Rabat

Résilience africaine face aux risques climatiques et aux catastrophes naturelles. Jeudi 28 Avril Rabat Résilience africaine face aux risques climatiques et aux catastrophes naturelles Jeudi 28 Avril 201 - Rabat Rappel des missions de Lydec Missions Le délégataire doit assurer un fonctionnement permanent

Plus en détail

Le projet de SDAGE du bassin Seine et cours d eau côtiers normands et son volet LITTORAL

Le projet de SDAGE du bassin Seine et cours d eau côtiers normands et son volet LITTORAL Le projet de SDAGE du bassin Seine et cours d eau côtiers normands et son volet LITTORAL Service Littoral et Mer Direction de l Eau, des Milieux Aquatiques et de l Agriculture Agence de l Eau Seine-Normandie

Plus en détail

La réutilisation des eaux traitées au Pays de l Or Projets et réalisations

La réutilisation des eaux traitées au Pays de l Or Projets et réalisations La réutilisation des eaux traitées au Pays de l Or Projets et réalisations Un objectif inscrit au schéma directeur d assainissement établi en 2005-2006 Objectifs : donner une valeur ajoutée environnementale

Plus en détail

Problématique de l Eau et de l Assainissement au Tchad

Problématique de l Eau et de l Assainissement au Tchad MINISTÈRE DE L EAU ET DE L'ASSAINISSEMENT Problématique de l Eau et de l Assainissement au Tchad Présenté par: le Conseiller Abakar Ramadane 1 PLAN DE L EXPOSÉ I- Introduction II- Cadre juridique et institutionnel

Plus en détail

OFFICE NATIONAL DE L ECTRECITE ET DE L EAU POTABLE BRANCHE EAU DIRECTION REGIONALE DU SUD

OFFICE NATIONAL DE L ECTRECITE ET DE L EAU POTABLE BRANCHE EAU DIRECTION REGIONALE DU SUD OFFICE NATIONAL DE L ECTRECITE ET DE L EAU POTABLE BRANCHE EAU DIRECTION REGIONALE DU SUD Une Mission de Service Public au Cœur du Développement Durable Présenté par Mme Affaya Houda Décembre 2013 PRESENTATION

Plus en détail

BANQUE MONDIALE. Adaptation au changement climatique et aux désastres naturels des villes côtières d Afrique du Nord

BANQUE MONDIALE. Adaptation au changement climatique et aux désastres naturels des villes côtières d Afrique du Nord BANQUE MONDIALE Adaptation au changement climatique et aux désastres naturels des villes côtières d Afrique du Nord Phase 1 : Évaluation des risques en situation actuelle et à l horizon 2030 pour la région

Plus en détail

La réutilisation des eaux usées traitées pour rentrer dans l économie circulaire

La réutilisation des eaux usées traitées pour rentrer dans l économie circulaire Défis et solutions de la gestion de l eau en milieu semi-aride La réutilisation des eaux usées traitées pour rentrer dans l économie circulaire Cas du lagunage au Maroc Intervenant: Mr. Nicolas CONDOM

Plus en détail

Royaume du Maroc. Er Rbia : Quelle gestion adoptée e face aux changements climatiques?

Royaume du Maroc. Er Rbia : Quelle gestion adoptée e face aux changements climatiques? Royaume du Maroc Agence du Bassin Hydraulique de l Oum l Er Rbia Ressources en eau du Bassin d Oum d Er Rbia : Quelle gestion adoptée e face aux changements climatiques? Rome 08-10/11/2007 Plan de l exposl

Plus en détail

6 juillet Direction de L EAU et de L ASSAINISSEMENT

6 juillet Direction de L EAU et de L ASSAINISSEMENT 6 juillet 2017 Direction de L EAU et de L ASSAINISSEMENT 1. Raisons et enjeux du projet - Présentation du système d assainissement et de la station d épuration - Pourquoi un projet de modernisation de

Plus en détail

ETUDE DU SCHEMA D ORGANISATION FONCTIONNELLE ET D AMENAGEMENT DE L AIRE METROPOLITAINE CENTRALE

ETUDE DU SCHEMA D ORGANISATION FONCTIONNELLE ET D AMENAGEMENT DE L AIRE METROPOLITAINE CENTRALE ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L HABITAT, DE L URBANISME ET DE L AMENAGEMENT DE L ESPACE DIRECTION DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ETUDE DU SCHEMA D ORGANISATION FONCTIONNELLE ET D AMENAGEMENT DE L AIRE

Plus en détail

Atelier International : Aménagement intégré des bassins versants

Atelier International : Aménagement intégré des bassins versants Republique Tunisienne Ministère de l agriculture Direction Générale de l Améngement et de la Conservation des terres Agricoles Atelier International : Aménagement intégré des bassins versants ISTANBUL,

Plus en détail

Présentation à Ouargla du 12/12/2005

Présentation à Ouargla du 12/12/2005 République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère des Ressources en Eau O N A Vallée de Ouargla Etudes d'assainissement des eaux résiduaires, pluviales et d'irrigation Mesures complémentaires de

Plus en détail

LOGISTIQUE & INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT : GRANDS CHANTIERS POUR

LOGISTIQUE & INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT : GRANDS CHANTIERS POUR LOGISTIQUE & INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT : GRANDS CHANTIERS POUR 2008-2012 Rabat, 14 septembre 2010 Sommaire Stratégie du secteur de l Équipement Grands Chantiers d infrastructure de Transport pour 2008-2012

Plus en détail

Thème 3 :AMENAGER LA VILLE. Chapitre 4: Villes et Développement Durable

Thème 3 :AMENAGER LA VILLE. Chapitre 4: Villes et Développement Durable Thème 3 :AMENAGER LA VILLE Chapitre 4: Villes et Développement Durable Croissance urbaine Étalement urbain Développement des réseaux de transport Ségrégation spatiale Aménager la ville Dans une perspective

Plus en détail

Réutilisation des eaux

Réutilisation des eaux Réutilisation des eaux De l idée au projet durable CONDOM Nicolas, Dirigeant Fondateur Ecofilae nicolas.condom@ecofilae.fr 1 [1] Les usages Les sources Agriculture irriguée Espaces récréatifs Agro-alimentaire

Plus en détail

Visite de Sa Majesté Mohamed VI en Guinée-Bissau Partenariat agricole Maroc / Guinée-Bissau Bissau, 28 mai 2015

Visite de Sa Majesté Mohamed VI en Guinée-Bissau Partenariat agricole Maroc / Guinée-Bissau Bissau, 28 mai 2015 المملكة المغربية Royaume du Maroc وزارة الف الحة والصيد البحري Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Visite de Sa Majesté Mohamed VI en Guinée-Bissau Partenariat agricole Maroc / Guinée-Bissau

Plus en détail

Plan d Actions Prioritaires de proximité

Plan d Actions Prioritaires de proximité Mai 2014 Numéro spécial Plan d Actions Prioritaires de proximité Pour mieux vous servir, nous poursuivons notre mobilisation Plan d Actions Prioritaires de proximité : Une forte mobilisation à la hauteur

Plus en détail

MOROCCAN AMERICAN BRIDGES 2007 MAY CASABLANCA

MOROCCAN AMERICAN BRIDGES 2007 MAY CASABLANCA MOROCCAN AMERICAN BRIDGES 2007 MAY 2007 - CASABLANCA ; SEMINAR ORGANIZED IN MOROCCO BY THE ASSOCIATION OF MOROCCAN PROFESSIONALS IN AMERICA (AMPA) Casablanca 14-16 MAY 2007 «Moroccan-American Bridges 2007»

Plus en détail

OCP en quelques mots 5. Un programme de développement industriel en plein essor 6. Développement durable : une culture à part entière 9

OCP en quelques mots 5. Un programme de développement industriel en plein essor 6. Développement durable : une culture à part entière 9 OCP en quelques mots 5 Un programme de développement industriel en plein essor 6 Développement durable : une culture à part entière 9 L eau, une ressource stratégique au coeur de la démarche développement

Plus en détail

Coopération (Maroc /France) : Arghan de plusieurs investigations de terrain dans les zones montagneuses de l Anti-Atlas.

Coopération (Maroc /France) : Arghan de plusieurs investigations de terrain dans les zones montagneuses de l Anti-Atlas. EXPERIENCE PILOTE Coopération (Maroc/France): l ABHSM, la région du Souss Mass Drâa, le département de l Hérault l Agence de l Eau du Rhône Méditerranée Corse. Mise en Œuvre des programmes par Expert Solidaire

Plus en détail

E I S M V. Impacts de l évolution de la consommation des protéines animales sur le secteur de l élevage et les éleveurs dans les pays du Sud

E I S M V. Impacts de l évolution de la consommation des protéines animales sur le secteur de l élevage et les éleveurs dans les pays du Sud Académie Française, Communication du 20 juin 2013 Impacts de l évolution de la consommation des protéines animales sur le secteur de l élevage et les éleveurs dans les pays du Sud 3w.eismv.org L.J. PANGUI

Plus en détail

Gouvernance des eaux du Haouz Entre modèles de Californie et de Provence. Mohammed El Faïz

Gouvernance des eaux du Haouz Entre modèles de Californie et de Provence. Mohammed El Faïz Gouvernance des eaux du Haouz Entre modèles de Californie et de Provence Mohammed El Faïz Structure du budget d'investissement du Ministère de l Agriculture, 1999 2004. (Lois des finances, en pourcentage)

Plus en détail

OPÉRATIONS EN COURS EN TUNISIE

OPÉRATIONS EN COURS EN TUNISIE OPÉRATIONS EN COURS EN TUNISIE Deuxième Projet d Appui à la Réforme de l Enseignement Supérieur (prêt 73920) 76 millions de $EU 15 juin 2006 17 novembre 2006 30 novembre 2011 Ministère de l Enseignement

Plus en détail

Introduction La STEP dans son contexte

Introduction La STEP dans son contexte Approche intégrée STEP 2050 : De la station d épuration à la station de valorisation? Réseau STEP Milieu naturel un standard pour 2050 Luca Rossi Hydrique ingénieurs luca.rossi@hydrique.ch www.hydrique.ch

Plus en détail

Résultats de l etude des secteurs de l eau et du tourisme dans la RSMD. Défis communs avec les Canaries.

Résultats de l etude des secteurs de l eau et du tourisme dans la RSMD. Défis communs avec les Canaries. Résultats de l etude des secteurs de l eau et du tourisme dans la RSMD. Défis communs avec les Canaries. EL 3.A. AGUA STRUCTURE EN SMD: aguas subterráneas Présentation La disminución de l action del nivel

Plus en détail

OPÉRATIONS EN COURS EN TUNISIE

OPÉRATIONS EN COURS EN TUNISIE Projet de Démonstration pour l Elimination des Substances de Raréfaction de l Ozone (projet 21936) 5,1 millions de $EU 14 juin 1994 14 juin 1994 31 décembre 2010 Agence Nationale de Gestion des Déchets

Plus en détail

Opérationnaliser la Croissance Pro-Pauvres (OCPP) en. Afrique de l Ouest. Le rôle des échanges et migrations intra-régionales. Adama Konseiga APHRC

Opérationnaliser la Croissance Pro-Pauvres (OCPP) en. Afrique de l Ouest. Le rôle des échanges et migrations intra-régionales. Adama Konseiga APHRC Opérationnaliser la Croissance Pro-Pauvres (OCPP) en Afrique de l Ouest Adama Konseiga APHRC Le rôle des échanges et migrations intra-régionales Plan de la Presentation Problématique Migration saisonnière:

Plus en détail

SITUATION ECONOMIQUE ET COMMERCIALE - INDICATEURS ÉCONOMIQUES - EXPORTATIONS BELGES - EXPORTATIONS MAROCAINES

SITUATION ECONOMIQUE ET COMMERCIALE - INDICATEURS ÉCONOMIQUES - EXPORTATIONS BELGES - EXPORTATIONS MAROCAINES SITUATION ECONOMIQUE ET COMMERCIALE - INDICATEURS ÉCONOMIQUES - EXPORTATIONS BELGES - EXPORTATIONS MAROCAINES NTIC CONSULTANCE L AGRICULTURE BATIMENTS INFRASTRUCTURE PROJETS INDUSTRIELS INDICATEURS ÉCONOMIQUES

Plus en détail

Problématique environnementale du développement d une agriculture durable au Bénin : le Programme National d Investissement à Moyen Terme (PNIMT)

Problématique environnementale du développement d une agriculture durable au Bénin : le Programme National d Investissement à Moyen Terme (PNIMT) Problématique environnementale du développement d une agriculture durable au Bénin : le Programme National d Investissement à Moyen Terme (PNIMT) comme mise en œuvre du volet agricole du NEPAD Introduction

Plus en détail

Bobo-Dioulasso «ville agricole»

Bobo-Dioulasso «ville agricole» L agriculture urbaine àbobo-dioulasso (Burkina Faso) et à Montpellier (France) Comment mieux vivre en ville? Bobo-Dioulasso «ville agricole» 500.000 habitants Capitale économique du pays En Afrique Sub-saharienne

Plus en détail

Exp Eau du cinquantenaire. Les indicateurs de performance en assainissement. Office National de l Assainissement. Intervenant: S.

Exp Eau du cinquantenaire. Les indicateurs de performance en assainissement. Office National de l Assainissement. Intervenant: S. Exp Eau du cinquantenaire Office National de l Assainissement Intervenant: S.LAHLAH Les indicateurs de performance en assainissement 1 Sommaire Missions de l ONA Exploitation des systèmes d Assainissement

Plus en détail

Programme d Urgence de Développement Communautaire - PUDC

Programme d Urgence de Développement Communautaire - PUDC Programme d Urgence de Développement Communautaire - PUDC Avec un taux annuel de croissance démographique de 2,6%, la population du Sénégal est estimée à 13,6 millions d habitants en 2012. Selon les estimations

Plus en détail

LA CONFÉDÉRATION HYDROGRAPHIQUE DE L ÈBRE

LA CONFÉDÉRATION HYDROGRAPHIQUE DE L ÈBRE LA CONFÉDÉRATION HYDROGRAPHIQUE DE L ÈBRE 1. 1. Eléments de contexte 2. 2. Le bassin versant de l Ebre 3. 3. La Confédération Hydrographique 1. 1. Fonctions 2. 2. Organisation 3. 3. Défis Juan Manuel ARNAL

Plus en détail

Royaume du Maroc Agence du Bassin Hydraulique de l Oum Er Rbia

Royaume du Maroc Agence du Bassin Hydraulique de l Oum Er Rbia Royaume du Maroc Agence du Bassin Hydraulique de l Oum Er Rbia Ressources en eau souterraines dans la zone d action de l Agence du Bassin Hydraulique de l Oum Er Rbia : Etat des lieux et perspectives d

Plus en détail