Décret n du 20 mars 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Décret n du 20 mars 2009"

Transcription

1 Décret n du 20 mars 2009 relatif aux obligations des établissements et services accueillant ou accompagnant des personnes handicapées adultes n ayant pu acquérir un minimum d autonomie JO du 26 mars

2 Le travail d équipe : 1 2 Pour qui? Pourquoi? Les objectifs poursuivis Le projet d établissement ou de service 3 Comment? La composition de l équipe pluridisciplinaire L organisation et le fonctionnement de l équipe Les partenariats 2

3 1 Le travail d éd équipe : POUR QUI? Profil des usagers : article D /1 Des personnes présentant une situation complexe de handicap avec altération de leurs capacités de décision et d action dans les actes essentiels de la vie quotidienne 3

4 Cette situation résulte : article D /2 d un handicap grave à expression multiple Associant déficience motrice et déficience intellectuelle sévère ou profonde entraînant une restriction extrême de l autonomie et des possibilités de perception, d expression et de relation 4

5 Cette situation résulte : d une association de déficiences graves Avec un retard mental moyen, sévère ou profond entraînant une dépendance importante 5

6 Cette situation résulte : d une déficience intellectuelle, cognitive ou psychique sévère ou profonde associée à d autres troubles, dont des troubles du comportement qui perturbent gravement la socialisation et nécessite une surveillance constante 6

7 Les personnes handicapées cumulent tout ou partie des besoins suivants : Article D Besoin d une aide : pour la plupart des activités relevant de l entretien personnel et, le cas échéant, de la mobilité à la communication et à l expression de leurs besoins et attentes pour tout ou partie des tâches et exigences générales et pour la relation avec autrui, notamment pour la prise de décision 7

8 Besoin d un soutien : mas-fam 2009 au développement et au maintien des acquisitions cognitives Besoin de soins : de santé réguliers et d accompagnement psychologique Les besoins d aide, de soutien ou de soins justifient un accompagnement médico-social soutenu.. 8

9 2 Le travail d éd équipe : POURQUOI? Article D Qualité et continuité de l accompagnement Les objectifs poursuivis des MAS, FAM et SAMSAH : Favoriser leurs relations aux autres et l expression de leurs choix et de leur consentement. Développer leurs potentialités. Maintenir leurs acquis et favoriser leur apprentissage et leur autonomie. Favoriser leur participation à une vie sociale, culturelle et sportive par des activités adaptées. 9

10 Porter une attention permanente à toute expression d une souffrance physique ou psychique. Garantir l intimité. Veiller au développement de leur vie affective et maintenir du lien avec leur famille ou leurs proches. Assurer un accompagnement médical coordonné Privilégier l accueil des personnes par petits groupes 10

11 2 Le travail d éd équipe : POURQUOI? Le projet d établissement ou de service : article D Préciser les objectifs et les moyens Assurer collectivement la qualité d accueil ou d accompagnement Détailler les caractéristiques générales des accompagnements et prestations Constituer le cadre de référence des actions de soutien médico-social et éducatif 11

12 Préciser les modalités des missions d un référent Favoriser la cohérence et la continuité de l accompagnement Détailler la composition de l équipe pluridisciplinaire et préciser les modalités de coordination des différents professionnels entre eux et avec les partenaires extérieurs. Organiser la coordination des soins sous la responsabilité d un médecin. Formaliser les procédures relatives à l amélioration de la qualité de fonctionnement de l établissement ou du service. 12

13 3 Le travail d éd équipe : COMMENT? Article D (en attente d un arrêté ministériel) L équipe pluridisciplinaire garantit : Un accompagnement au quotidien dans les actes essentiels de la vie quotidienne et les activités éducatives, sociales, culturelles et sportives. La cohérence et la continuité des soins. Un encadrement des professionnels. 13

14 La composition de l él équipe pluridisciplinaire : Article D et s. Concours d une équipe pluridisciplinaire dans les domaines : - médical - paramédical - psychologique - éducatif et social - de la rééducation et de la réadaptation Composition de l équipe pluridisciplinaire : qui tient compte des spécificités des personnes accompagnées qui nécessitent un accompagnement renforcé 14

15 La composition de l él équipe pluridisciplinaire : Article D et s. L équipe pluridisciplinaire comprend et associe au moins un membre de chacune des professions suivantes : Peuvent y être associés, selon les besoins : Médecin généraliste Educateur spécialisé Moniteur éducateur Assistant de service social Psychologue Infirmier Aide-soignant Aide médico-psychologique Auxiliaire de vie sociale Psychiatre Autres spécialistes Kinésithérapeute Psychomotricien Ergothérapeute Orthophoniste Orthoptiste Prothésiste et orthésiste Diététicien Professeur d éducation physique et sportive ou éducateur sportif Animateur 15

16 L organisation et le fonctionnement de l équipe pluridisciplinaire Dresse dès l admission un bilan pluridisciplinaire de l état général et de la situation de la personne. Veille à l actualisation de ce bilan. Assure une fonction générale de prévention et de surveillance de la santé physique et psychique. 16

17 La transmission des informations Article D vers un médecin, un établissement de santé, social ou médico-social, un centre de vacances adaptées Les MAS, FAM, SAMSAH communiquent : 1 fiche sur les principales caractéristiques et les précautions à prévoir pour le type de handicap. 1 fiche présentant les informations médicales. 1 fiche indiquant les soins quotidiens et les éventuelles aides techniques. 1 fiche sur les habitudes de vie et les conduites à tenir. 17

18 Les partenariats Convention / coopération / taille critique Si taille critique de l établissement ou service : Passer des conventions avec d autres établissements ou services sociaux et médico-sociaux. Etre membre d un groupe de coopération. Pour les situations d urgence : Disposer d un matériel permettant la restitution et le maintien des fonctions vitales dans l attente de la prise en charge des personnes vers un établissement de santé. Passer une convention avec un établissement de santé et définir les conditions et modalités de transfert et de prise en charge des personnes. 18

Le SAMSAH de la Sèvre

Le SAMSAH de la Sèvre Le SAMSAH de la Sèvre Service adossé à la Maison d Accueil Spécialisée de Rezé géré par L APAJH 44 Présentation : Monsieur STOLARSKI, directeur de la MAS de Rezé, APAJH 44 DEFINITION Les Services d Accompagnement

Plus en détail

Historique des MAS, FAM et SAMSAH

Historique des MAS, FAM et SAMSAH Historique des MAS, FAM et SAMSAH 1975-2009 1 1970 Loi n 70-1318 du 31 décembre 1970 portant réforme hospitalière Article 30 : A titre provisoire, les établissements d hospitalisation publics peuvent continuer

Plus en détail

L'AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE

L'AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE MINISTERE DE L EMPLOI, DE LA COHESION SOCIALE ET DU LOGEMENT MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES L'AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE Décret 2006- du portant création du diplôme d Etat d aide médico-psychologique

Plus en détail

Centre d accueil familial spécialisé (CAFS) CESAP «Le Carrousel» historiques

Centre d accueil familial spécialisé (CAFS) CESAP «Le Carrousel» historiques Centre d accueil familial spécialisé (CAFS) CESAP «Le Carrousel» 7, Villa Montgolfier 94410 St Maurice Tel : 01.49.76.16.30 Fax : 01.49.76.16.39 Email : lecarrousel@cesap.asso.fr historiques Quelques éléments

Plus en détail

20 ème journée médicale de Pomponiana Olbia Vendredi 17 juin La scolarisation des enfants handicapés

20 ème journée médicale de Pomponiana Olbia Vendredi 17 juin La scolarisation des enfants handicapés 20 ème journée médicale de Pomponiana Olbia Vendredi 17 juin 2011 La scolarisation des enfants handicapés 1 La loi du 11 février 2005 «pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

INSTITUT D EDUCATION MOTRICE

INSTITUT D EDUCATION MOTRICE INSTITUT D EDUCATION MOTRICE www.cmslecourbe.fsjd.fr SOMMAIRE I. HISTORIQUE... 3 II. ORGANISATION INSTITUTIONNELLE... 4 2.1 CADRE JURIDIQUE... 4 2.2 CALENDRIER D OUVERTURE... 4 III. SITUATION GEOGRAPHIQUE...

Plus en détail

Les différents types de structures sanitaires pour enfants et adolescents

Les différents types de structures sanitaires pour enfants et adolescents Les différents types de structures sanitaires pour enfants et adolescents Esther Ozeri, Malorie CHAPTAL Assistantes sociales Centre de Ressources Autisme Ile-de-France. 1 Les structures sanitaires du champ

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIERE (1)

CAHIER DES CHARGES INFIRMIERE (1) 1. DEFINITION DE LA FONCTION Au service du Projet de Vie Institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel, droit

Plus en détail

La démarche d évaluation interne

La démarche d évaluation interne La démarche d évaluation interne La conduite de l évaluation interne dans les services à domicile au bénéfice des publics adultes 5 rue Pleyel Bâtiment Euterpe 93200 Saint Denis Tél. : 01 48 13 91 00 Fax

Plus en détail

PSYCHOMOTRICIEN. 1 Objectifs/Résultats attendus

PSYCHOMOTRICIEN. 1 Objectifs/Résultats attendus Famille de métier : Soins Statut (métier/emploi type) : Si emploi type, fiche métier source : PSYCHOMOTRICIEN 1 Objectifs/Résultats attendus Viser à l harmonie des fonctions psychiques et motrices Etablir

Plus en détail

- REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

- REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT - REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Références : Article L.311-7 du code de l Action Sociale et des Familles Décret n 2003-1095 du 14 novembre 2003 Articles 1 et suivants de la Charte des Droits et libertés

Plus en détail

Orientation vers les structures de soin

Orientation vers les structures de soin Orientation vers les structures de soin Anne CZEKAJEWSKI Médecin scolaire Michèle OCCELLI Médecin conseiller technique Inspection Académique Hautes-Pyrénées Mars 2010 Soins individuels*, ambulatoires.

Plus en détail

Il est ouvert 365 jours par an, 24h/24. Chaque nuit un éducateur de veille assure la sécurité, il est épaulé depuis 2012 par un veilleur de nuit.

Il est ouvert 365 jours par an, 24h/24. Chaque nuit un éducateur de veille assure la sécurité, il est épaulé depuis 2012 par un veilleur de nuit. Présentation Situé sur la commune d Epinay sur Orge, le foyer Les Roseaux dispose d un agrément foyer d hébergement pour travailleurs handicapés. Dans ce cadre, il peut accueillir 42 adultes : hommes ou

Plus en détail

Services et Prestations

Services et Prestations Services et Prestations SERVICE DE TRANSCODAGE Ce service annexe a pour mission d adapter et produire pour les enfants, adolescents et adultes aveugles ou malvoyants accompagnés par l établissement, les

Plus en détail

Les différentes modalités de scolarisation des élèves handicapés 2013 ASH 06 1

Les différentes modalités de scolarisation des élèves handicapés 2013 ASH 06 1 Les différentes modalités de scolarisation des élèves handicapés 2013 ASH 06 1 Le principe de l établissement de référence a. Extrait de la loi du 11 février2005 «Tout enfant, tout adolescent présentant

Plus en détail

Service d Accompagnement à la Vie Autonome (SAVA) 95, rue d Esquermes Lille

Service d Accompagnement à la Vie Autonome (SAVA) 95, rue d Esquermes Lille Service d Accompagnement à la Vie Autonome (SAVA) 95, rue d Esquermes - 59000 Lille 03.20.09.44.74 03.20.17.04.98 sava@epdsae.fr www.epdsae.fr Le Service d Accompagnement à la Vie Autonome (SAVA) est un

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL IEM ET CEFA

LIVRET D ACCUEIL IEM ET CEFA LIVRET D ACCUEIL IEM ET CEFA INSTITUT D EDUCATION MOTRICE 3 rue de la Prugne 63540 ROMAGNAT Tél / 04.73.62.76.00 Fax / 04.73.62.76.79 WWW.centremedicalinfantile.fr Courriel : i.raucroy@centremedicalinfantile.com

Plus en détail

La Fondation John Bost en Yvelines

La Fondation John Bost en Yvelines La Fondation John Bost en Yvelines veut offrir un lieu d accueil et des soins de proximité permettant aux familles de conserver des liens étroits avec leur proche. Foyer d Accueil Médicalisé de Guyancourt

Plus en détail

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 Article 69 I. Le code de la santé publique est ainsi modifié : 1 La première

Plus en détail

Le suivi de l élève en dispositif ULIS

Le suivi de l élève en dispositif ULIS Le suivi de l élève en dispositif ULIS Deux modes de suivi Deux modes de suivi Un suivi institutionnel Un suivi de proximité Les procédures L enseignant coordonnateur de l ulis ESS Les procédures Les procédures

Plus en détail

Foyer d Accueil Médicalisé

Foyer d Accueil Médicalisé CENTRE LES BRUYERES La Devèze 15230 PAULHENC tel : 04-71-23-30-75 fax : 04-71-23-38-34 Foyer d Accueil Médicalisé CONTRAT DE SEJOUR Vu l article L 311-4 du Code de l action sociale et des familles et le

Plus en détail

ORTHOPHONISTE au SESSAD Autisme

ORTHOPHONISTE au SESSAD Autisme Famille : Soins Sous-famille : soins de rééducation Métier : cf. fiche métier- à renseigner obligatoirement Code Métier : 05I20 Code GESFORM GPMC : réservé DRH 1- Définition Etablir, dans le cadre de la

Plus en détail

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité Cancer et domicile Définition de l HAD > L HAD est un établissement de santé et une alternative à l hospitalisation conventionnelle, qui permet d assurer au domicile du malade, des soins médicaux et paramédicaux

Plus en détail

Le foyer d accueil médicalisé «

Le foyer d accueil médicalisé « Le foyer d accueil médicalisé «l envolée» va ouvrir en novembre 2010 à l Isle d Abeau. Il est crée par Envol Isère Autisme. Ce foyer va accueillir des adultes avec autisme, et sera géré par le groupement

Plus en détail

Le Centre Lesiour Soulbieu

Le Centre Lesiour Soulbieu Mise en place du projet personnalisé Au Centre Lesiour Soulbieu MAS-FAM CH La Ferté-Bernard Le Centre Lesiour Soulbieu CH La Ferté Bernard CLS Date de l ouverture : 24 février 1997 FAM 25 résidents MAS

Plus en détail

La prise en charge des personnes polyhandicapées dans le Nord-Pas-de-Calais

La prise en charge des personnes polyhandicapées dans le Nord-Pas-de-Calais novembre 2008 N 27 La prise en charge des personnes polyhandicapées dans le Nord-Pas-de-Calais Le polyhandicap se définit comme l association d une déficience mentale sévère ou profonde et d une déficience

Plus en détail

Le Développement Professionnel Continu DPC. novembre 15

Le Développement Professionnel Continu DPC. novembre 15 Le Développement Professionnel Continu DPC novembre 15 Origine et actualité du DPC 2006 2008 2009 2011-2012 2014 2015 2016 Rapports IGAS sur la Formation Médicale Continue et l évaluation des pratiques

Plus en détail

Les différents types de structures d accueil et services pour adolescents et adultes du médico-social

Les différents types de structures d accueil et services pour adolescents et adultes du médico-social Les différents types de structures d accueil et services pour adolescents et adultes du médico-social Malorie CHAPTAL, Assistante sociale, Pôle social, Centre de Ressources Autisme Ile-de-France. La loi

Plus en détail

Les parties prenantes

Les parties prenantes : "$ % %" %&'%# ()*++,+-./.+/--+ %,"()0 1234 ETUDE pour l élaboration d un PROJET PERSONNALISE DE SCOLARISATION d un enfant ou d un adolescent présentant un handicap de la loi 2005-102 du 11 février 2005

Plus en détail

PARCOURS PRÉ-PROFESSIONNALISATION MÉTIERS DU TRAVAIL SOCIAL, DE LA SANTÉ ET DU PARAMÉDICAL Semestres 4, 5 et 6

PARCOURS PRÉ-PROFESSIONNALISATION MÉTIERS DU TRAVAIL SOCIAL, DE LA SANTÉ ET DU PARAMÉDICAL Semestres 4, 5 et 6 PARCOURS PRÉ-PROFESSIONNALISATION MÉTIERS DU TRAVAIL SOCIAL, DE LA SANTÉ ET DU PARAMÉDICAL 2016-2017 Semestres 4, 5 et 6 Responsables Catherine ESNARD MSHS Bureau 0. 20 catherine.esnard@univ-poi?ers.fr

Plus en détail

Enjeux et finalités de la loi du 11 février dans le second degré

Enjeux et finalités de la loi du 11 février dans le second degré Enjeux et finalités de la loi du 11 février 2005 dans le second degré Enjeux et finalités de la loi du 11 février 2005 dans le second degré 1. Bref rappel : 1.1.La loi du 11 février 2005 1.2. Les conséquences

Plus en détail

Centre d Action Médico Sociale Précoce

Centre d Action Médico Sociale Précoce Centre d Action Médico Sociale Précoce (CAMSP) pôle femme-enfant Qu est ce que le Centre d Action Médico-Sociale Précoce? Nos missions Vous avez pris contact avec le CAMSP polyvalent : c est un centre

Plus en détail

Livret d accueil. Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins. 10 Rue Gellibert SAINT PAUL LES DAX

Livret d accueil. Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins. 10 Rue Gellibert SAINT PAUL LES DAX Livret d accueil Service d Éducation Spéciale Et de Soins A Domicile Landes Sud Océan 10 Rue Gellibert Le mot du directeur Vous avez entre les mains le livret d'accueil du SESSAD Landes Sud Océan Vous

Plus en détail

Application de la Convention Collective 66. Envoyez lettre de motivation + CV au plus tard pour le 21mars à :

Application de la Convention Collective 66. Envoyez lettre de motivation + CV au plus tard pour le 21mars à : L d Hazebrouck recrute pour son Service Accueil de Jour «La Bélandrière» 1 AMP (H/F) CDI 0, 80 ETP Poste à pourvoir pour le Mois d avril 2016 - Vous assurez le bien-être et l épanouissement de la personne

Plus en détail

Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR

Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR Population concernée Critères d admission et de réorientation Projets de l UHR Le personnel de l UHR Architecture UHR Dieppe 1 Unité

Plus en détail

Toute personne est singulière et unique.

Toute personne est singulière et unique. Toute personne est singulière et unique. L objectif de l Association et de l ensemble de l équipe médico-sociale est d accompagner de manière individualisée et spécifique s les enfants et les adultes dans

Plus en détail

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO-

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO- le parcours de soins UE.2.6 Compétence Introduction C est quoi? Le territoire national est découpé en zones géographiques appelées «secteurs». Le secteur est l organisation à l intérieur d un bassin de

Plus en détail

PLAN. I. Présentation de l EPSM Morbihan et de son secteur médico-social

PLAN. I. Présentation de l EPSM Morbihan et de son secteur médico-social Pôle Médico-Social Ivan LECOURT Directeur du Pôle Médico-Social, EPSM Morbihan Maryse MORICE Cadre Supérieur de Santé Coordonnateur MAS-FAM, EPSM Morbihan PLAN I. Présentation de l EPSM Morbihan et de

Plus en détail

FOYER D ACCUEIL MEDICALISE

FOYER D ACCUEIL MEDICALISE ASSOCIATION DE VILLEBOUVET 1 Foyer d accueil médicalisé 1 Foyer d hébergement pour travailleurs 1 service d accompagnement à domicile 1 SAVS (futur samsah) 1 CAJ 1 Foyer d accueil médicalisé à Pierrefort

Plus en détail

MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD ET EN ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX POUR ADULTES : UN METIER DIFFERENT?

MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD ET EN ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX POUR ADULTES : UN METIER DIFFERENT? Université René Descartes Paris V Faculté Cochin Port Royal MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD ET EN ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX POUR ADULTES : UN METIER DIFFERENT? Dr Virginie CHAPUT DIU médecin coordonnateur

Plus en détail

JOURNEE PSYCHIATRIE ET TRAVAIL BESANCON LE 3 OCTOBRE 2008

JOURNEE PSYCHIATRIE ET TRAVAIL BESANCON LE 3 OCTOBRE 2008 JOURNEE PSYCHIATRIE ET TRAVAIL BESANCON LE 3 OCTOBRE 2008 Définition Un E.S.A.T. (Etablissement et Service d Aide par le Travail), anciennement dénommé C.A.T. (Centre d Aide par le Travail) est un établissement

Plus en détail

LE PROJET D ETABLISSEMENT

LE PROJET D ETABLISSEMENT LE PROJET D ETABLISSEMENT MAISON Saint Cyr Rennes 2015 Pourquoi un projet d établissement? Recommandations de bonnes pratique : Le projet d'établissement définit : les objectifs de l établissement (coordination,

Plus en détail

Résidence Albert 1 er 31 Allée du Luxembourg BOURG EN BRESSE Tel : Fax :

Résidence Albert 1 er 31 Allée du Luxembourg BOURG EN BRESSE Tel : Fax : ASSOCIATION POUR ADULTES ET JEUNES HANDICAPES COMITE DE L AIN SERVICE D EDUCATION SPECIALE ET DE SOINS A DOMICILE (S.E.S.S.A.D.) DE L APAJH COMITE DE L AIN ADRESSES SESSAD : APAJH : Résidence Albert 1

Plus en détail

Votre enfant va être hospitalisé dans l'unité Arléane. Cette unité prend en charge des enfants de 0 à 6 ans (30 lits).

Votre enfant va être hospitalisé dans l'unité Arléane. Cette unité prend en charge des enfants de 0 à 6 ans (30 lits). Votre enfant va être hospitalisé dans l'unité Arléane. Cette unité prend en charge des enfants de 0 à 6 ans (30 lits). Le service a deux parties : 1) La pouponnière qui accueille des enfants de 0 à 3 ans

Plus en détail

Présentation du DEAES. Diplôme d Etat d Accompagnant Educatif et Social

Présentation du DEAES. Diplôme d Etat d Accompagnant Educatif et Social Présentation du DEAES Diplôme d Etat d Accompagnant Educatif et Social 1 diplôme et 3 spécialités Niveau V : 1 er diplôme en Travail Social Accompagnement de la vie à domicile Remplace Auxiliaire de Vie

Plus en détail

Contenus de la séquence d accompagnement pédagogique

Contenus de la séquence d accompagnement pédagogique NOM DE L ORGANISME : IGL Intitulé de la formation : S occuper d enfants en situation de handicap Réf. MIEH Equipe pédagogique : Educatrice spécialisée et psychomotricienne exerçant à domicile auprès d

Plus en détail

Inauguration de l Unité de Vie du Manoir du Centre d habitat

Inauguration de l Unité de Vie du Manoir du Centre d habitat Centre d habitat Fontenay le Comte Haute Roche DOSSIER DE PRESSE Inauguration de l Unité de Vie du Manoir du Centre d habitat Fontenay le Comte le 25 février 2016 L UNITE DE VIE DU MANOIR : DES NOUVEAUX

Plus en détail

Histoire et Handicap. Formation des auxiliaires de vie scolaire Laure TURI, Conseillère pédagogique ASH

Histoire et Handicap. Formation des auxiliaires de vie scolaire Laure TURI, Conseillère pédagogique ASH Histoire et Handicap Formation des auxiliaires de vie scolaire 2013-2014 Laure TURI, Conseillère pédagogique ASH Historique de la notion de handicap Evolution de la notion de «handicap» Origine anglaise

Plus en détail

Services et Prestations

Services et Prestations Services et Prestations LIEU DE VIE Le lieu d hébergement est divisé en 3 unités de vie autonome. Chacune de ces unités a son propre projet de service et une équipe de professionnels référente. Les résidants

Plus en détail

Coordonnateur de services à la personne

Coordonnateur de services à la personne Coordonnateur de services à la personne D où peuvent-ils venir? Assistant de service social Conseiller en économie sociale familiale (CESF) Educateur de jeunes enfants Responsable de secteur (services

Plus en détail

JORF n 0079 du 3 avril 2015 page texte n 29

JORF n 0079 du 3 avril 2015 page texte n 29 1 sur 5 07/04/2015 09:08 JORF n 0079 du 3 avril 2015 page texte n 29 ARRETE Arrêté du 26 mars 2015 modifiant l'arrêté du 11 octobre 2007 déterminant les taux de promotion dans certains corps de la fonction

Plus en détail

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau 1 Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau Isabelle Crassard France Woimant Référents neurologie ARS IDF XXème Journée nationale d Etudes et de

Plus en détail

parcours EN SANTÉ MENTALE ATELIER SANTÉ VILLE NARBONNE POUR ADULTES

parcours EN SANTÉ MENTALE ATELIER SANTÉ VILLE NARBONNE POUR ADULTES parcours de soins EN SANTÉ MENTALE ATELIER SANTÉ VILLE NARBONNE POUR ADULTES AVANT PROPOS Selon l Organisation Mondiale de la Santé, la santé mentale est «un état de bien-être dans lequel une personne

Plus en détail

ART. 13 N 2217 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 mars 2015 SANTÉ - (N 2673) AMENDEMENT. présenté par le Gouvernement ARTICLE 13

ART. 13 N 2217 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 mars 2015 SANTÉ - (N 2673) AMENDEMENT. présenté par le Gouvernement ARTICLE 13 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 mars 2015 SANTÉ - (N 2673) Commission Gouvernement AMENDEMENT N o 2217 Rédiger ainsi cet article : «Le code de la santé publique est ainsi modifié : présenté par le Gouvernement

Plus en détail

RÔLE DE L UEROS. Centre de réadaptation de Coubert. Unité d Evaluation de Réentraînement. Socio-Professionnelle

RÔLE DE L UEROS. Centre de réadaptation de Coubert. Unité d Evaluation de Réentraînement. Socio-Professionnelle Centre de réadaptation de Coubert Médecine physique, gérontologie et réinsertion professionnelle RÔLE DE L UEROS Unité d Evaluation de Réentraînement et d Orientation Socio-Professionnelle Florence BLOCH-JACQUOT

Plus en détail

Grilles des personnels non médicaux. de la fonction publique hospitalière

Grilles des personnels non médicaux. de la fonction publique hospitalière Fédération de la Santé et de l Action Sociale Documentation Fédérale : doc@sante.cgt.fr 01 55 82 87 56 Grilles des personnels non médicaux de la fonction publique hospitalière Mise à jour le : 14/01/2015

Plus en détail

Comment rémunérer les personnels médicaux et hospitaliers

Comment rémunérer les personnels médicaux et hospitaliers détaillé Partie 1 Réf. Internet Pages Établir un bulletin de salaire, une tâche complexe aux règles multiples Comment rémunérer les personnels médicaux et hospitaliers Principe et nature de la rémunération

Plus en détail

Le Développement Professionnel Continu DPC

Le Développement Professionnel Continu DPC Le Développement Professionnel Continu DPC juin 15 Origine et actualité du DPC 2006 2008 2009 2011-2012 2014 2015 2016 Rapports IGAS sur la Formation Médicale Continue et l évaluation des pratiques professionnelles

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE DE LA FORMATION AU DIPLOME D ETAT D ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL Conforme au référentiel du Ministère des Affaires Sociales

PROGRAMME DETAILLE DE LA FORMATION AU DIPLOME D ETAT D ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL Conforme au référentiel du Ministère des Affaires Sociales PROGRAMME DETAILLE DE LA FORMATION AU DIPLOME D ETAT D ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL Conforme au référentiel du Ministère des Affaires Sociales Spécialité accompagnement de la vie à domicile Domaines

Plus en détail

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT - 15190 1 LE PASA Le Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA) est un lieu de vie

Plus en détail

Services SAVS/SAMSAH des Genêts d Or

Services SAVS/SAMSAH des Genêts d Or JOURNEE REGIONALE CREAI DU 9 JUIN 2015 La COOPERATION : l accompagnement à la parentalité d adultes en situation de handicap Services SAVS/SAMSAH des Genêts d Or Laurence RENIER directrice adjointe Ghislaine

Plus en détail

L ASSOCIATION GASTON MIALARET. Recherche Pour son établissement CMPP à SAINT CONTEST. 1 ORTHOPHONISTE (H ou F) Dans le cadre d un CDI

L ASSOCIATION GASTON MIALARET. Recherche Pour son établissement CMPP à SAINT CONTEST. 1 ORTHOPHONISTE (H ou F) Dans le cadre d un CDI BULLETIN D OFFRES D EMPLOI Espace Robert Schuman 3 Place de l Europe 14200 HEROUVILLE SAINT CLAIR 02.31.75.15.20 02.31.29.12.66 creainormandie@wanadoo.fr VENDREDI 25 SEPTEMBRE 2015 CALVADOS L ASSOCIATION

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE HOSPITALISATION A DOMICILE Journée du RFClin et CCLIN-Est : prévention du risque infectieux en HAD, Besançon, 8 octobre 2013 MATHIEU Carine Directrice HAD39 Déléguée Régionale FNEHAD 1 Modalités d organisation

Plus en détail

Système de santé (1) Offres de soins

Système de santé (1) Offres de soins Système de santé (1) Offres de soins Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique L offre de soins, c est Prestations / actes médicaux : professionnels de santé Lieux de soins : hôpital, médico-social,

Plus en détail

Association ISATIS Association pour l Intégration, le Soutien, l Accompagnement au Travail et l Insertion Sociale

Association ISATIS Association pour l Intégration, le Soutien, l Accompagnement au Travail et l Insertion Sociale Association ISATIS Association pour l Intégration, le Soutien, l Accompagnement au Travail et l Insertion Sociale Direction Territoriale Var/Corse Centre d Affaires Europe Tour Arlatan 50 Voie Aurélienne

Plus en détail

AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Définition de la profession et du contexte de l intervention

AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Définition de la profession et du contexte de l intervention AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L aide médico-psychologique (A.M.P.) exerce une fonction d accompagnement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ASSISTANTE SOINS ET SANTE COMMUNAUTAIRE (1)

CAHIER DES CHARGES ASSISTANTE SOINS ET SANTE COMMUNAUTAIRE (1) 1. DEFINITION DE LA FONCTION Au service du Projet de Vie Institutionnel (PVI), la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus, sous la supervision d une Infirmière

Plus en détail

Les structures d hébergement pour adultes handicapés. Les maisons d accueil spécialisé

Les structures d hébergement pour adultes handicapés. Les maisons d accueil spécialisé Les structures d hébergement pour adultes handicapés Les maisons d accueil spécialisé 84 Présentation des maisons d accueil spécialisé Définition Les maisons d accueil spécialisé (MAS) reçoivent des adultes

Plus en détail

Service infirmier d aide à domicile aux personnes âgées

Service infirmier d aide à domicile aux personnes âgées Siadpa Service infirmier d aide à domicile aux personnes âgées Livret d accueil Siadpa 10, rue de la Paix 01 40 85 65 75 Sommaire Votre admission La demande d admission Page 4 Les professionnels du Siadpa

Plus en détail

ArmoniS accompagnement évaluation

ArmoniS accompagnement évaluation ArmoniS accompagnement évaluation formation SAINT JOSEPH EHPAD - MAZAMET Rapport d évaluation externe NOVEMBRE 2013 8 Appréciation globale de l évaluateur externe L établissement a une capacité d accueil

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DES STAGIAIRES PÔLE PSYCHIATRIE

LIVRET D ACCUEIL DES STAGIAIRES PÔLE PSYCHIATRIE LIVRET D ACCUEIL DES STAGIAIRES PÔLE PSYCHIATRIE L équipe vous souhaite la bienvenue dans notre établissement. Ce livret a pour but de faciliter votre intégration dans notre service et au sein de l équipe

Plus en détail

PSYCHOLOGUE. Psychologue Personnel de catégorie A

PSYCHOLOGUE. Psychologue Personnel de catégorie A FICHE METIER PSYCHOLOGUE FONCTION MISSION Le(La) psychologue contribue à la définition et à la mise en œuvre des projets éducatifs et d orientation en articulation avec les autres professionnels de l équipe.

Plus en détail

Centre Hospitalier du Mans

Centre Hospitalier du Mans Centre Hospitalier du Mans Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : l offre de soins gériatriques du Centre Hospitalier du Mans PROFESSIONNELS DE SANTE Centre Hospitalier du Mans O ff r e de soins

Plus en détail

Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur

Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention Le moniteur-éducateur participe

Plus en détail

Les structures d hébergement pour adultes handicapés. Les foyers d accueil médicalisé

Les structures d hébergement pour adultes handicapés. Les foyers d accueil médicalisé Les structures d hébergement pour adultes handicapés Les foyers d accueil médicalisé 111 Présentation des foyers d accueil médicalisé Définition Les foyers d accueil médicalisé (FAM) sont des établissements

Plus en détail

PERSONNES HANDICAPÉES & PERSONNES ÂGÉES LES ESSENTIELS. Analyse nationale 2013

PERSONNES HANDICAPÉES & PERSONNES ÂGÉES LES ESSENTIELS. Analyse nationale 2013 PERSONNES HANDICAPÉES & PERSONNES ÂGÉES LES ESSENTIELS Analyse nationale 2013 Enquête nationale relative aux pratiques concourant à la bientraitance dans les services intervenant auprès d un public adulte

Plus en détail

Q U E F A I T L A C F D T AU CAPs?

Q U E F A I T L A C F D T AU CAPs? section-caps Q U E F A I T L A C F D T AU CAPs? Cette année 2007 a été riche en accord en faveur des agents, tant sur le plan national que sur le plan local. Ce tract a pour ambition de vous informer sur

Plus en détail

Association Régionale «L Aide aux Handicapés Moteurs» reconnue d utilité publique

Association Régionale «L Aide aux Handicapés Moteurs» reconnue d utilité publique Association Régionale «L Aide aux Handicapés Moteurs» reconnue d utilité publique Qui sommes nous? Page 4 Que faisons nous? Page 6 Pour les adultes Page 14 Votre enfant a de 4 à 18 ans Page 11 Votre enfant

Plus en détail

Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins

Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins Livret d accueil Service d Éducation Spéciale Et de Soins A Domicile Landes Sud Océan L association départementales des PEP 40 Où nous trouver? Le SESSAD vous accueille dans ses antennes : De 9.00 à 17.00

Plus en détail

Auxiliaire de vie sociale

Auxiliaire de vie sociale Auxiliaire de vie sociale Près de chez vous : www.una.fr fiches metier v10.indd 1 23/02/09 08:46 Auxiliaire de vie sociale L auxiliaire de vie sociale intervient auprès des personnes âgées en perte d autonomie,

Plus en détail

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique PAERPA DAT Les nouvelles ressources Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique 1 PAERPA-DAT - PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d Autonomie, le parcours de santé des aînés : des

Plus en détail

Les relations avec les familles

Les relations avec les familles 1 Des pièges à éviter Des situations de conflit peuvent rapidement s installer entre les équipes et les familles Les soignants qualifient parfois les familles de «bonnes» ou «mauvaises» en fonction de

Plus en détail

VAE. Exemption des épreuves de sélection. Exemptions de formation. Niveau Diplôme visé Diplôme possédé. Admissibilité Admission Dispense de modules

VAE. Exemption des épreuves de sélection. Exemptions de formation. Niveau Diplôme visé Diplôme possédé. Admissibilité Admission Dispense de modules Dispenses et allègements pour les diplômes du secteur SANITAIRE et SOCIAL (Document réalisé par la CIO Paramédical Février 2014 www.cioparamedcial.com) MAJ Février 2016 - Les références de textes législatifs

Plus en détail

7ème journée des DYS 21 01/10/2016

7ème journée des DYS 21 01/10/2016 7ème journée des DYS 21 01/10/2016 Les démarches d aide à la scolarité pour les enfants en difficultés Sabine de Meester Ressource ASH Académie de DIJON www.ac-dijon.fr Contexte institutionnel : l école

Plus en détail

L observation de la relation emploi formation dans le champ sanitaire et social. 28 février 2012 CARIF-OREF Auvergne

L observation de la relation emploi formation dans le champ sanitaire et social. 28 février 2012 CARIF-OREF Auvergne L observation de la relation emploi formation dans le champ sanitaire et social 28 février 2012 CARIF-OREF Auvergne L observation sanitaire et sociale Quel périmètre du champ sanitaire et social? Quel

Plus en détail

Le SAMSAH est situé à Tinqueux, 15 avenue Bonaparte.

Le SAMSAH est situé à Tinqueux, 15 avenue Bonaparte. Le SAMSAH est situé à Tinqueux, 15 avenue Bonaparte. Les locaux sont implantés dans le centre de la ville au sein un petit centre commercial. Ils sont desservis par les transports communs, le stationnement

Plus en détail

Les Constats. Une Maison des adolescents à Strasbourg: Quel projet? Cahier des Charges. MdA. MdA. MdA. MdA. Cahier des Charges : missions des M d A

Les Constats. Une Maison des adolescents à Strasbourg: Quel projet? Cahier des Charges. MdA. MdA. MdA. MdA. Cahier des Charges : missions des M d A Une Maison des adolescents à Strasbourg: Quel projet? Pr C.Bursztejn Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Les Constats Multiplication de signes de vulnérabilité et/ou de souffrance psychique dans la population

Plus en détail

ANNEXE 5 SOINS PALLIATIFS CRITERES DE DECISION

ANNEXE 5 SOINS PALLIATIFS CRITERES DE DECISION ANNEXE 5 SOINS PALLIATIFS CRITERES DE DECISION 1 Critères de décision pour le contrôle du GHM 23Z02Z (soins ) correspondant aux GHS 7956 7957 7958 Exposé de la situation Les soins sont inscrits dans les

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES MAISONS DES ADOLESCENTS

CAHIER DES CHARGES DES MAISONS DES ADOLESCENTS CAHIER DES CHARGES DES MAISONS DES ADOLESCENTS I CONSTAT Alors que ce sont encore trop souvent les aspects négatifs de l adolescence qui sont mis en avant, il est utile de rappeler que la grande majorité

Plus en détail

PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE

PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE HDJ Michel ANGE Objet Domaine d application Ce document a pour objet de définir les fonctions de l orthophoniste en pédopsychiatrie. Poste d orthophoniste à 100% Ou : deux

Plus en détail

APEI DE CHAMBERY. PROJET D ÉTABLISSEMENT Foyer De Vie & Service d Accueil de Jour

APEI DE CHAMBERY. PROJET D ÉTABLISSEMENT Foyer De Vie & Service d Accueil de Jour APEI DE CHAMBERY PROJET D ÉTABLISSEMENT Foyer De Vie & Service d Accueil de Jour 1 L APEI DE CHAMBERY 15 Etablissements sur Chambéry 590 personnes 470 professionnels 387 Familles LA MOTTE SERVOLEX BISSY

Plus en détail

Le Développement Professionnel Continu DPC. Formation 1

Le Développement Professionnel Continu DPC. Formation 1 Le Développement Professionnel Continu DPC Formation 1 Définition du DPC «Le Développement Professionnel Continu (DPC) a pour objectif l évaluation des pratiques professionnelles, le perfectionnement des

Plus en détail

Yvelines. Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien

Yvelines. Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien Yvelines Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien Une offre de soins spécifique en Ile de France depuis plus que 30 ans une hospitalisation en moyen séjour (SSR) pour les femmes enceintes

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. - Vu la loi n du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale et médico sociale,

CONTRAT DE SEJOUR. - Vu la loi n du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale et médico sociale, INSTITUT THERAPEUTIQUE, EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE CONTRAT DE SEJOUR REFERENCES : - Vu la loi n 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale et médico sociale, - Vu la loi n 2005-102 du 11 février 2005

Plus en détail

Modèle de Convention de coopération

Modèle de Convention de coopération Modèle de Convention de coopération En application : - de la loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ; - de

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations Lise Lemoine A destination des professionnels travaillant auprès de personnes porteuses de handicap (déficience intellectuelle) Lise Lemoine LemoineLisegmailcom SIRET : 524 435

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME Annexe 1 de l arrêté du 20 juin 2007, Journal Officiel n 168 du 7 juillet 2007. Contexte de l intervention Le moniteur-éducateur

Plus en détail

Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP

Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP Cette fiche propose des exemples de questions qui sont adaptables et modifiables par chaque équipe dans sa démarche d auto-évaluation.

Plus en détail

Pôle de Psychiatrie adulte

Pôle de Psychiatrie adulte Chef de Pôle : Pôle de Psychiatrie adulte Présentation Pôle de Psychiatrie adulte CH ORSAY Dr Teim GHANEM Directeur référent : Sandrine BEDNARSKI Cadre de Pôle : Monique GUERO Domaine du Grand Mesnil -

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction de l'action sociale de l'enfance et de la Santé Sous-Direction des Ressources 2015 DASES 536 G Fixation, pour l'année 2016, de l'effectif réglementaire des personnels des établissements départementaux

Plus en détail