Théorie des mécanismes : exercices.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Théorie des mécanismes : exercices."

Transcription

1 Théorie des mécanismes : exercices. III. Bielle manivelle. I. Liaison en parallèle. Un préhenseur tridigital (pince 3 doigts) contient une liaison réalisée par 3 liaisons pivot glissant en parallèle. Déterminer la liaison équivalente et la mobilité cinématique. OG = l. z, OH = l. z et OI = l. En déduire le degré d hperstatisme. Déterminer les contraintes géométriques à respecter lors de la fabrication. II. Liaison en parallèle. z A x 0 B Réalisation d une liaison par 3 liaisons en parallèle. Déterminer la liaison équivalente et la mobilité cinématique. A = l. l et AB =. + L. x En déduire le degré d hperstatisme. Déterminer les contraintes géométriques à respecter lors de la fabrication. Les deux schémas ci-dessus représentent un mécanisme bielle manivelle. Etude :. Tracer le graphe des liaisons.. Déterminer I c et E c ainsi que m c, m i et m u. 3. En déduire le degré d hperstatisme. 4. Déterminer les conditions géométriques à respecter lors de la fabrication. 5. Proposer une nouvelle liaison entre et pour le rendre isostatique. Etude : On se place maintenant dans le plan perpendiculaire aux pivots. Dans ce cas, on peut faire une étude plane des mobilités et de l hperstatisme. 6. Représenter le schéma cinématique dans le plan. 7. Lorsque l on écrit une fermeture cinématique, quelle est la valeur de Ec avec cette condition. Et Es lorsque l on isole un solide? 8. Tracer le schéma cinématique dans le plan. 9. Déterminer I c, E c, m c, m i et m u en faisant l hpothèse problème plan. 0. En déduire le degré d hperstatisme avec cette hpothèse. onclusion. Théorie des mécanismes Exercices Page Théorie des mécanismes Exercices Page

2 IV. Suspension de roue avant de voiture V. Agitateur médical (P PSI 006) Le schéma cinématique ci-contre et les deux photos ci dessus représente une suspension de voiture (que vous connaissez bien). Le solide 0 représente la voiture. Les ensembles, et 3 réalisent la suspension. Les ensembles 3, 5 et 6 réalisent la direction de la roue. 6 est la crémaillère qu actionne le volant. Le solide 4 représente la roue. On suppose dans un premier temps que la voiture est sur un pont élévateur et que les roues n ont pas de contact avec le sol Dans le cadre d expérimentations pour soigner les malades du diabète, une équipe de chercheurs travaille sur une technique de greffe de cellules du pancréas. es cellules sont obtenues à partir d un pancréas issu d un don d organes. Elles sont isolées du pancréas puis purifiées. es dernières, responsables de la sécrétion d insuline, sont, après un maintien en culture (4 à 48 heures) greffées à un patient diabétique. Afin d isoler les cellules, on place des fragments de pancréas au sein d une petite enceinte thermostatée (photo ). On a préalablement injecté un mélange d enzmes à l intérieur du pancréas. Une fois placés dans l enceinte, les fragments de pancréas vont «baigner» dans cette enzme, ce qui va enclencher un phénomène de digestion. Tout au long de la manipulation, la solution va circuler, dans un circuit fermé constitué de l enceinte, de tuaux et d une pompe. Pour faciliter l action de l enzme, l opération se fait sous agitation permanente. La digestion est aussi facilitée par le mouvement de billes en acier au sein de l enceinte. L agitation dure h30 à h30 et doit permettre la libération et la récolte des cellules du pancréas. Nous allons dans la suite étudier le sstème d agitation et de chauffage de l enceinte thermostatée (photo et plan A3).. onstruire le graphe des liaisons.. Déterminer les valeurs de γ, Ec et Ic. 3. Deviner les valeurs de m i, m u et m c. 4. En déduire le degré d hperstatisme. On suppose maintenant que la voiture est posée sur le sol et que le sol et la voiture 0 forment un même solide cinématique. Le contact roue sol est modélisé par une liaison ponctuelle. 5. onstruire le nouveau graphe des liaisons. 6. Déterminer les valeurs de γ, Ec et Ic. 7. Deviner les valeurs de m i, m u et m c. 8. En déduire le degré d hperstatisme. Le sstème est composé de deux chaînes cinématiques indépendantes (cf. photo et perspective) : chaîne n (principale) constituée d un moteur électrique brushless M, d un excentrique, d une bielle et du bras 3 sur lequel est montée la seconde chaîne cinématique ; chaîne n (secondaire) constituée d un moto réducteur électrique M solidaire du bras 3, d un excentrique, d une bielle et de l ensemble {pince, enceinte}. MODÉLISATION On s intéresse dans cette partie à la chaîne cinématique n. On modélise dans un premier temps chacune des liaisons la constituant par une liaison pivot (voir figure ). Figure : Modèle cinématique plan. Déterminer le degré d hperstatisme de cette chaîne ainsi modélisée.. Proposer un nouveau modèle pour rendre le sstème isostatique, justifier. 3. alculer alors le degré de mobilité. 4. Les actions mécaniques extérieurs sont limitées au poids sur 3 (masse m 3 en G 3 tel queo3g3 =,5. O3B ) et un couple sur d axe z. On note l i les longueurs des barres i. Les solides i est assimilée à des barres de section négligeable devant leurs longueurs. Déterminer la relation entre et m 3 pendant une phase de mouvement. Théorie des mécanismes Exercices Page 3 Théorie des mécanismes Exercices Page 4

3 VI. Etude de la fixation du réacteur sur l aile de l Airbus A340 Le schéma ci contre représente la structure principale du mât. La liaison entre le mât et l aîle est réalisée par 4 éléments : ferrures avants doigt central ferrure arrière. Le schéma cinématique ci-contre représente la liaison entre le mât et l aile. La solide 0 est fixé sur l aile et 5 au réacteur. Remarque: la liaison entre 4 et 5 est une rotule et celle entre 0 et 4 est une liaison pivot glissant. Vue éclatée de l Airbus A340 I. Etude du mécanisme :. onstruire le graphe des liaisons.. Déterminer la liaison équivalente à l ensemble des liaisons L 5/4 et L 4/0. 3. Déterminer la liaison équivalente entre 3 et Indiquer les différentes valeurs suivantes: Nombre cclomatique: γ. Nombre d inconnues cinématiques: I c. Nombre d inconnues statiques: I s. Nombre d équations statiques: E s. 5. Deviner la mobilité «utile» et la mobilité interne. 6. En déduire le degré d hperstatisme et indiquer quelles caractéristiques géométriques doivent être respectées. II. Etude statique : Un réacteur d Airbus est fixé sur l aile à l aide d un ensemble de pièce appelé Mât. et ensemble essentiel permet la transmission des forces de poussée de l avion. Il est constitué de : une structure principale permettant la reprise des forces. une structure secondaire avant pour l aérodnamisme du mât et le passage des circuits et électrique et de kérosène. une structure secondaire arrière aant la même fonction Section de l'aile de l Airbus A340 Réacteur et mât en cours de montage Théorie des mécanismes Exercices Page 5 On souhaite déterminer les actions mécaniques dans les liaisons rotule. Les coordonnées en millimètres (modèle Airbus A340), x,, z sont les suivantes : des points dans la base ( ) A A B B G G D H X Y Z L axe de la liaison 4 / 0 n est pas vertical, mais inclinée de 0 : Les actions mécaniques extérieures sont caractérisées par un glisseur F. porté par l axe ( H, ) F. { I } = ext 5 avec F = 00 kn. H 0 7. Déterminer les actions mécaniques des liaisons suivantes : Théorie des mécanismes Exercices Page 6 A B z 0 D G

4 Présentation. La figure ci-contre représente un robot parallèle. Le plateau 7 est relié au plateau inférieur fixe par 3 ensembles identiques et placés à 0 les uns des autres composés de 5 pièces : Un axe moteur en liaison pivot par rapport au bâti et mis en mouvement par un moteur. Un chariot inférieur 3 en liaison hélicoïdale par rapport à l axe. bielles 4 et 5 en liaison pivot par rapport au chariot 3. Un chariot supérieur 6 en liaison pivot avec les bielles et en liaison pivot avec le plateau 7. VII. Robot parallèle. I. Etude d un bras formé des pièces,, 3, 4, 5, 6 et 7.. onstruire le graphe des liaisons d un bras seul.. En déduire la mobilité et l hperstatisme d un bras seul. 3. Proposer une modification de la liaison L 5/6 pour rendre le mécanisme isostatique. 4. Les 4 liaisons pivots L 4/3, L 5/3, L 4/6 et L 5/6 forment un parallélogramme déformable. En déduire le mouvement du chariot 6 par rapport au chariot En déduire la direction du vecteur Ω 7 /. 6 7 II. Etude de l ensemble du mécanisme formé de 3 bras.. Déduire de la question I.5, le mouvement du plateau 7 par rapport au plateau fixe.. En déduire la mobilité utile du mécanisme complet ainsi que son hperstatisme. 3. Proposer une structure plus simple pour obtenir les mêmes mouvements pour le plateau 7. Donner la mobilité et l hperstatisme de cette solution. 4. Quel sont les avantages de la structure choisie? La photo ci-dessus représente un Airbus A340 à l atterrissage. ompte tenu de sa charge, cet avion est doté de trois trains d atterrissage : le train principal, le train secondaire et le train central. Le train principal que l on étudie ici est constitué de deux atterrisseurs. Nous étudierons ici celui de droite par rapport au sens de progression de l avion. VIII. Atterrisseur de train principal Airbus A340 Moteur onstruire le graphe des liaisons du train d atterrissage lorsque l Airbus est en vol, train non rentré.. Déterminer les différentes caractéristiques cinématiques : γ, I c, E c, m i, m u et m c. 3. En déduire le degré d hperstatisme h. 4. hoisir une modélisation pour la liaison caractérisant le contact roue / sol. 5. onstruire le graphe des liaisons du train d atterrissage lorsque l Airbus est au sol. 6. Déterminer les différentes caractéristiques cinématiques : γ, I c, E c, m i, m u et m c. 7. En déduire le degré d hperstatisme h. 8. Quelle est l utilité de la liaison de 4 par rapport à? Atterrisseur Airbus A340 Théorie des mécanismes Exercices Page 7 Théorie des mécanismes Exercices Page 8

5 IX. Sinusmatic Présentation. Le Sinusmatic (Modèle numérique ci-contre) permet l ouverture, dans un plan vertical, de barrières de parkings publics et de péages d autoroute. Il transforme la rotation de l arbre As lié au solide 7 en une rotation d axe horizontal. (La barrière est encastrée sur ). Figure : Barrière Sinusmatic. Figure : modèle numérique et Sinusmatic Travail demandé.. La liaison L 7/ est une liaison pivot d axe (, x ), déterminer les liaisons suivantes: L 7/6, L 6/3, L 3/ et L /.. Tracer le graphe des liaisons usuelles du mécanisme. 3. Montrer que l on peut réduire les liaisons en série L 7/6 et L 6/3. Déterminer L 7/3. Figure 3 : Solide 6 seul 4. Tracer le graphe minimal des liaisons usuelles du mécanisme. 5. Tracer le schéma cinématique minimal du mécanisme dans le plan ( O, x, z ) et en perspective isométrique. 6. Déterminer les mobilités et degré d hperstatisme du mécanisme. 7. Effectuer le paramétrage du mécanisme. On donne dans la position du dessin : B. x = h et B. z = R. 8. Ecrire la fermeture géométrique. En déduire une relation entre l angle d entrée et l angle de sortie. 9. Ecrire le torseur cinématique de chaque liaison. 0. Ecrire la fermeture cinématique du mécanisme. En déduire une relation entre ω z7/ et ω z/. Vérifier ce résultat à l aide du résultat de la question 7. Retrouver la mobilité et le degré d hperstatisme du mécanisme.. Ecrire le torseur des actions mécaniques de chaque liaison... On applique à l entrée du mécanisme un couple non connu : = = x e ext 7 e. On applique en sortie un couple du au poids de la lisse de la forme : = = z s ext s. La pesanteur sera négligée. Déterminer la relation entre e et s. Théorie des mécanismes Exercices Page 9 Théorie des mécanismes Exercices Page 0

Analyse fonctionnelle. 2-Etude cinématique Pied (1) = {1,3} Bras (2) = {2, }

Analyse fonctionnelle. 2-Etude cinématique Pied (1) = {1,3} Bras (2) = {2, } GMP 0 Janvier 202 EXMEN GMP 0 Session de Janvier 202- Durée 2 heures ucun document autorisé Calculatrice autorisée Documents fournis : Dessin d ensemble et nomenclature format 4 à l échelle :2 Documents

Plus en détail

Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO

Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO TD 20 - Loi Entrée-Sortie à l'aide d'un produit scalaire constant de deux vecteurs d orientation Page 1/6 Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO (Selon le concours CCP 2004 filière

Plus en détail

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X INTRODUCTION La conception d'un mécanisme en vue de sa réalisation industrielle comporte plusieurs étapes. Avant d'aboutir à la maquette numérique du produit définitif, il est nécessaire d'effectuer une

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur Composition écrite de Sciences de l'ingénieur Durée 4 heures Étude d'un système pluritechnique. Sont autorisés

Plus en détail

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées :

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées : Compétences travaillées : Déterminer tout ou partie du torseur cinétique d un solide par rapport à un autre. Déterminer tout ou partie du torseur dynamique d un solide par rapport à un autre. Déterminer

Plus en détail

S2I. La robotique au service du handicap

S2I. La robotique au service du handicap I Introduction S2I PSI 4 heures Calculatrices autorisées La robotique au service du handicap 2010 Les avancées technologiques récentes des actionneurs électriques ont permis le développement du champ d

Plus en détail

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES L1 Page 41 Institut Supérieur des Etudes Technologique de Nabeul Département de Génie Mécanique EXAMEN DE MECANIQUE GENERALE Année universitaire

Plus en détail

Problèmes sur le chapitre 5

Problèmes sur le chapitre 5 Problèmes sur le chapitre 5 (Version du 13 janvier 2015 (10h38)) 501 Le calcul des réactions d appui dans les problèmes schématisés ci-dessous est-il possible par les équations de la statique Si oui, écrire

Plus en détail

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Descriptif du support pédagogique Le banc d essais des structures permet de réaliser des essais et des études

Plus en détail

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION.

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. Le lève-personne ORIOR permet de transférer en toute sécurité dans le cadre d un usage domestique une personne à mobilité réduite d un support à un autre, d un lit

Plus en détail

Épreuve E5 : Conception détaillée. Sous-épreuve E51 : Conception détaillée d une chaîne fonctionnelle

Épreuve E5 : Conception détaillée. Sous-épreuve E51 : Conception détaillée d une chaîne fonctionnelle BTS Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques Épreuve E5 : Conception détaillée Sous-épreuve E51 : Conception détaillée d une chaîne fonctionnelle Session 2013 Durée : 4 h Coefficient : 3 Matériel

Plus en détail

COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508

COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508 TSI Sciences Industielles GM DL N 1 COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508 1.MISE EN SITUATION : L étude ci-apès pote su un compesseu de climatisation de véhicule automobile de maque SANDEN.

Plus en détail

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES FERME-PORTE (ou «groom») Un «groom» est un système hydro-mécanique de fermeture automatique de porte. Description du fonctionnement La figure montre le dispositif

Plus en détail

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Étude des Systèmes Techniques Industriels SYSTÈME DE DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE BOISSONS CHAUDES ES 7600 NECTA-WITTENBORG.

Plus en détail

MOTO ELECTRIQUE. CPGE / Sciences Industrielles pour l Ingénieur TD06_08 Moto électrique DIAGRAMME DES INTER-ACTEURS UTILISATEUR ENVIRONNEMENT HUMAIN

MOTO ELECTRIQUE. CPGE / Sciences Industrielles pour l Ingénieur TD06_08 Moto électrique DIAGRAMME DES INTER-ACTEURS UTILISATEUR ENVIRONNEMENT HUMAIN MOTO ELECTRIQUE MISE EN SITUATION La moto électrique STRADA EVO 1 est fabriquée par une société SUISSE, située à LUGANO. Moyen de transport alternatif, peut-être la solution pour concilier contraintes

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?»

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?» D après les productions de l équipe du lycée Clément Ader de Dourdan Mme Fabre-Dollé, Mr Dollé et Mr Berthod THÈME SOCIÉTAL Mobilité PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la

Plus en détail

MACHINES SIMPLES, MÉCANISMES ET TECHNIQUES

MACHINES SIMPLES, MÉCANISMES ET TECHNIQUES MACHINES SIMPLES, MÉCANISMES ET TECHNIQUES Ce document s adresse à des adultes. 2010-2011 La mécanique Quelques définitions Mécanique Mécanisme Utilité d un mécanisme Mise en fonction des mécanismes Force

Plus en détail

Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes

Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes Problématique Le bras asservi Maxpid est issu d'un robot cueilleur de pommes. Il permet, après détection d'un fruit par un système optique,

Plus en détail

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble.. 1 Définition GÉNÉRALITÉS Statique 1 2 Systèmes matériels et solides Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..une pièce mais aussi un liquide ou un gaz Le solide : Il est supposé

Plus en détail

SOUS EPREUVE E51 MODELISATION ET COMPORTEMENT DES PRODUITS INDUSTRIELS

SOUS EPREUVE E51 MODELISATION ET COMPORTEMENT DES PRODUITS INDUSTRIELS BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR CONCEPTION DE PRODUITS INDUSTRIELS SESSION 214 ETUDE DE PRODUITS INDUSTRIELS SOUS EPREUVE E51 MODELISATION ET COMPORTEMENT DES PRODUITS INDUSTRIELS Durée : 4 heures Aucun

Plus en détail

Série 7 : circuits en R.S.F.

Série 7 : circuits en R.S.F. Série 7 : circuits en R.S.F. 1 Documents du chapitre Action d un circuit du 1er ordre sur un échelon de tension et sur une entrée sinusoïdale : Déphasage de grandeurs sinusoïdales et représentation de

Plus en détail

CABLECAM de HYMATOM. Figure 1 : Schéma du système câblecam et détail du moufle vu de dessus.

CABLECAM de HYMATOM. Figure 1 : Schéma du système câblecam et détail du moufle vu de dessus. CABLECAM de HYMATOM La société Hymatom conçoit et fabrique des systèmes de vidéosurveillance. Le système câblecam (figure 1) est composé d un chariot mobile sur quatre roues posé sur deux câbles porteurs

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

VOTRE PARTENAIRE POUR L EQUIPEMENT DES CHAUFFERIES ET DES SOUS STATIONS

VOTRE PARTENAIRE POUR L EQUIPEMENT DES CHAUFFERIES ET DES SOUS STATIONS VOTRE PARTENAIRE POUR L EQUIPEMENT DES CHAUFFERIES ET DES SOUS STATIONS Réchauffage de l eau d un circuit de chauffage Chaudières gaz à condensation PRESTIGAZ Chaudières gaz basse température EFFIGAZ Echangeurs

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION MODE D EMPLOI ALT 600 MODE D EMPLOI ALT 600 FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE

MANUEL D UTILISATION MODE D EMPLOI ALT 600 MODE D EMPLOI ALT 600 FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE 1. Présentation. FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION La société ASD est spécialisée dans la conception et le développement de systèmes de levage spécifique à l environnement du spectacle

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

Brevet blanc ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES février 2015 page 1/9

Brevet blanc ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES février 2015 page 1/9 Brevet blanc ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES février 2015 page 1/9 C o r r e c t i o n Soigner la rédaction des explications et des réponses : la qualité de cette rédaction et la maîtrise de la langue sont notées

Plus en détail

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S Concours EPIT 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette MW K1200S Durée : 2h. Calculatrices autorisées. Présentation du problème Le problème

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE POUR CAMPING-CAR

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE POUR CAMPING-CAR BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2008 ÉPREUVE: ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS Durée: 4 heures Coefficient : 6 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE

Plus en détail

Schéma de principe hydraulique

Schéma de principe hydraulique 1. Schéma de fonctionnement Ces s de fonctionnement sont des solutions préférentielles et éprouvées fonctionnant sans problèmes et permettant une plus haute efficacité de l'installation de pompe à chaleur.

Plus en détail

Certificat d approbation C.E.E. de modèle n 01.00.392.002.0 du 21 septembre 2001

Certificat d approbation C.E.E. de modèle n 01.00.392.002.0 du 21 septembre 2001 Certificat d approbation C.E.E. de modèle n 01.00.392.002.0 du 21 septembre 2001. Organisme désigné par le ministère chargé de l industrie par décision du 22 août 2001 DDC/72/B011778-D1 Compteurs d eau

Plus en détail

Manuel électronique Selection Professional

Manuel électronique Selection Professional Manuel électronique Selection Professional Version: 1.1 Nom: FR_Designer_Information_constructions_V1-1.PDF Thèmes: 1 Construction de cuisine...2 1.1 Types de construction...2 1.2 Dimensions de construction...2

Plus en détail

Information produit Sedus mastermind

Information produit Sedus mastermind Famille de produits mastermind Tables individuelles, tables de conférence groupées Que ce soit la grande salle de conférence de prestige pour les entretiens au plus haut niveau ou les salles de réunion

Plus en détail

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA FACULTE DES SCIENCES APPLIQUÉES Département de Génie des Procédés Phénomènes de transferts Travaux pratiques de mécanique des fluides CHAOUCH Noura et SAIFI Nadia 2013

Plus en détail

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656 Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000 Rapport N 2520/14/7656 APPAREILS DE LEVAGE - STRUCTURES ALUMINIUM ACCESSOIRES DIVERS www.alusd.com TEL : 03.24.59.41.91

Plus en détail

1 Définition. 2 Modélisation des actions mécaniques. On appelle action mécanique toute cause susceptible de : - maintenir un corps au repos

1 Définition. 2 Modélisation des actions mécaniques. On appelle action mécanique toute cause susceptible de : - maintenir un corps au repos 1 Définition On appelle action mécanique toute cause susceptible de : - maintenir un corps au repos - créer ou modifier un mouvement - déformer un corps odélisation des actions mécaniques.1. Notion de

Plus en détail

EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE

EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE Devoir e contrôle N 1 2010-2011 EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE Niveau : 4 ème seconaire Section : science technique Durée :4 heure 1 - Présentation u véhicule : Le véhicule e la photo ci-contre

Plus en détail

Résistance des Matériaux RDM-I

Résistance des Matériaux RDM-I Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Hassiba Ben Bouali de Chlef Faculté de Génie Civil et d Architecture Département de Génie Civil Polycopié de Résistance

Plus en détail

BONUS MALUS. Voici, la façon de calculer la prime : Le montant de la prime à acquitter est égale à : P = PB. C où : P

BONUS MALUS. Voici, la façon de calculer la prime : Le montant de la prime à acquitter est égale à : P = PB. C où : P BONUS MALUS Le propriétaire d un véhicule automobile est tenu d assurer sa voiture auprès d une compagnie d assurances. Pour un véhicule donné, le propriétaire versera annuellement une «prime» à sa compagnie.

Plus en détail

INVERSIO. N Azur 0 810 104 104. www.castorama.fr Service consommateur Castorama BP101-59175 Templemars. réf. R1-99879

INVERSIO. N Azur 0 810 104 104. www.castorama.fr Service consommateur Castorama BP101-59175 Templemars. réf. R1-99879 INVERSIO Réf. ALTERNA 0 7 FR www.castorama.fr Service consommateur Castorama BP0-97 Templemars N Azur 0 80 0 0 PRI D UN APPEL LOCAL DEPUIS UN POSTE FIE réf. R-99879 R 99880-0909 Notice_INVERSIO_LIVRET_A_EE.indd

Plus en détail

les forces en physique sont des grandeurs vectorielles, définies par :

les forces en physique sont des grandeurs vectorielles, définies par : STATIQUE STATIQUE PLANE (Statics) Définition : étude de l équilibre des corps. En statique plane les actions et les forces étudiées appartiennent toutes à un même plan Les forces et les moments : une action

Plus en détail

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC)

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Concours EPITA 011 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Tous documents interdits Calculatrice autorisée Durée : h L augmentation de

Plus en détail

Lentilles Détermination de distances focales

Lentilles Détermination de distances focales Lentilles Détermination de distances focales Résumé Les lentilles sont capables de faire converger ou diverger un faisceau lumineux. La distance focale f d une lentille caractérise cette convergence ou

Plus en détail

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD 1STI2D Système d Information et Numérique Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Plus en détail

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TS Spécialité-ptique 1-formation d une image T.P-cours de Physique n 1 : IMGE RMEE PR UNE LENTILLE MINCE CNVERGENTE Partie : Produire des Il faudra être capable de : images et observer Positionner sur

Plus en détail

Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points)

Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points) Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points) Afrique 2007 http://labolycee.org 1.La batterie : principe de fonctionnement La batterie d'une voiture est un accumulateur au plomb constitué

Plus en détail

Il est interdit aux candidats de signer leur composition ou d'y mettre un signe quelconque pouvant indiquer sa provenance.

Il est interdit aux candidats de signer leur composition ou d'y mettre un signe quelconque pouvant indiquer sa provenance. DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N du

Plus en détail

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges?

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges? Compétences générales Avoir des piles neuves, ou récentes dans sa machine à calculer. Etre capable de retrouver instantanément une info dans sa machine. Prendre une bouteille d eau. Prendre CNI + convocation.

Plus en détail

1 ère S La petite voiture Physique Mécanique

1 ère S La petite voiture Physique Mécanique Page 1 sur 5 1 ère S Physique Mécanique - Enoncé - Remarques préliminaires : - n prendra g = 9,8 N.kg -1. - n traaille dans un référentiel terrestre supposé galiléen. Un jouet, une «petite oiture», est

Plus en détail

CHAPITRE II : STATIQUE

CHAPITRE II : STATIQUE CHPITRE II : STTIQUE - Généralités : I. NTIN DE RCE : En mécanique, les forces sont utilisées pour modéliser des actions mécaniques diverses (actions de contact, poids, attraction magnétique, effort ).

Plus en détail

Conseil au candidat :

Conseil au candidat : SESSION DE 2006 CA/PLP CONCOURS EXTERNE Section : GENIE MECANIQUE Option : MAINTENANCE DES SYSTEMES MECANIQUES AUTOMATISES EPREUVE D ADMISSIBILITE ETUDE D UN SYSTEME ET / OU D UN PROCESSUS TECHNIQUE Durée

Plus en détail

Chaudières traditionnelles

Chaudières traditionnelles Gamme Chaudières Traditionnelles et Récupérateur à condensation TOTALECO Chaudières traditionnelles ATLANTIC GUILLOT offre une large gamme de chaudières acier à équiper de brûleur gaz ou fioul pour une

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL

BACCALAUREAT GENERAL BACCALAUREAT GENERAL SESSION 2005 EPREUVE PHYSIQUE-CHIMIE - Série S DURÉE DE L'ÉPREUVE : 3 h 30 - COEFFICIENT : 8 L'USAGE DE LA CALCULATRICE N'EST PAS AUTORISÉ Ce sujet comporte un exercice de CHIMIE et

Plus en détail

SCIENCES INDUSTRIELLES (S.I.)

SCIENCES INDUSTRIELLES (S.I.) SESSION 2014 PSISI07 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI " SCIENCES INDUSTRIELLES (S.I.) Durée : 4 heures " N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle

TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle Tous les objets techniques, même les plus compliqués, sont étudiés à l aide d une méthode appelée : étude fonctionnelle ou systémique. 1/ Présentation du

Plus en détail

2. REFERENCES NORMATIVES ET REGLEMENTAIRES

2. REFERENCES NORMATIVES ET REGLEMENTAIRES Transports INSTRUCTION TECHNIQUE C 1/9 SOMMAIRE 1. OBJET ET DOMAINE D APPLICATION...1 2. REFERENCES NORMATIVES ET REGLEMENTAIRES...1 3. DEFINITIONS ET ABREVIATIONS...2 4. PRESCRIPTIONS...2 4.1. BANC DE

Plus en détail

TP 7 : oscillateur de torsion

TP 7 : oscillateur de torsion TP 7 : oscillateur de torsion Objectif : étude des oscillations libres et forcées d un pendule de torsion 1 Principe général 1.1 Définition Un pendule de torsion est constitué par un fil large (métallique)

Plus en détail

Mathématiques et petites voitures

Mathématiques et petites voitures Mathématiques et petites voitures Thomas Lefebvre 10 avril 2015 Résumé Ce document présente diérentes applications des mathématiques dans le domaine du slot-racing. Table des matières 1 Périmètre et circuit

Plus en détail

SPECIFICATIONS POUR LA CONSTRUCTION DE RESEAUX MODULAIRES ECARTEMENT 45mm

SPECIFICATIONS POUR LA CONSTRUCTION DE RESEAUX MODULAIRES ECARTEMENT 45mm SPECIFICATIONS POUR LA CONSTRUCTION E RESEAUX MOULAIRES ECARTEMENT 45mm Objectif : Réunir des modélistes amateurs de train à vapeur vive écartement 45mm autour d un réseau complet composé de modules réalisés

Plus en détail

RDM Ossatures Manuel d exercices

RDM Ossatures Manuel d exercices RDM Ossatures Manuel d exercices Yves Debard Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique http://iut.univ-lemans.fr/ydlogi/index.html 26 juin 2006 29 mars 2011

Plus en détail

stations d appartement) est un système permettant d assurer de manière instantanée (par échangeur à plaques) à partir d un unique réseau

stations d appartement) est un système permettant d assurer de manière instantanée (par échangeur à plaques) à partir d un unique réseau des modules thermiques d appartement 1/ d appartement stations d appartement) est un système permettant d assurer de manière instantanée (par échangeur à plaques) à partir d un unique réseau a de principe

Plus en détail

Le réglage mécanique virtuel

Le réglage mécanique virtuel Le réglage mécanique virtuel Didier LE PAPE [1] Un réglage mécanique est une modification de la configuration d un mécanisme, sans changement de la définition des pièces, réalisée afin de satisfaire une

Plus en détail

Sciences et Technologie de l Industrie et du Développement Durable

Sciences et Technologie de l Industrie et du Développement Durable Sciences et Technologie de l Industrie et du Développement Durable PROJET ROBOT RAMONEUR Le projet ramoneur est un projet collaboratif entre STI2D de spécialité ITEC et SIN. Analyse fonctionnelle: 1 )

Plus en détail

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires IMPORTANT : L objectif de la présente note technique n est pas de se substituer à l ouvrage «Alimentation électrique de sites isolés» mais de fournir des

Plus en détail

AUTRES ASPECTS DU GPS. Partie I : tolérance de Battement Partie II : tolérancement par frontières

AUTRES ASPECTS DU GPS. Partie I : tolérance de Battement Partie II : tolérancement par frontières AUTRES ASPECTS DU GPS Partie I : tolérance de Battement Partie II : tolérancement par frontières 1 Partie I Tolérance de battement Défaut de Battement Défautconjuguéde forme, orientation et position, constatélorsde

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION «MECA PRO» Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces

GUIDE D UTILISATION «MECA PRO» Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces GUIDE D UTILISATION «MECA PRO» Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces non parallèles Si un solide soumis à l'action de 3 forces A

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

RAILS & PROFILS DEFORMABLES. pour cloisons et faux plafonds courbes en plaques de plâtre

RAILS & PROFILS DEFORMABLES. pour cloisons et faux plafonds courbes en plaques de plâtre RAILS & PROFILS DEFORMABLES pour cloisons et faux plafonds courbes en plaques de plâtre SLALOM : CRÉEZ FACILEMENT CLOISONS & FAUX PLAFONDS COURBES. SLALOM est un ensemble de rails et de profils déformables

Plus en détail

MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE

MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES Session : 2011 E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE UNITE CERTIFICATIVE U11 sous-épreuve E11 Analyse d un système

Plus en détail

StandMaster II. Type Cadre gris foncé Poids net Nº art. en kg. Type Cadre gris foncé Poids net Nº art. en kg. StandMaster IA 11200040 13

StandMaster II. Type Cadre gris foncé Poids net Nº art. en kg. Type Cadre gris foncé Poids net Nº art. en kg. StandMaster IA 11200040 13 StandMaster I StandMaster I I Table de projection mobile, de haute qualité, pour une projection professionnelle à n importe quel endroit. La StandMaster I est une table de projection fiable et solide aux

Plus en détail

BAC Pro MSMA S GESTION DE MAINTENANCE

BAC Pro MSMA S GESTION DE MAINTENANCE Nom : 1 / 12 La modélisation systémique, issue de la SADT permet de donner une représentation graphique qui permet de mettre en évidence toutes les informations relatives à ce système. On représente un

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Jouets...2 I.Voiture avec volant d'inertie réservoir d'énergie cinétique...2 A.Préliminaire...3 B.Phase 1...3 C.Phase 2...4 D.Phase

Plus en détail

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN.

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. TD 6 corrigé - PFS Résolution analytique (Loi entrée-sortie statique) Page 1/1 Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. Question : Réaliser le graphe de structure, puis compléter

Plus en détail

Cours de Résistance des Matériaux (RDM)

Cours de Résistance des Matériaux (RDM) Solides déformables Cours de Résistance des Matériau (RDM) Structure du toit de la Fondation Louis Vuitton Paris, architecte F.Gehry Contenu 1 POSITIONNEMENT DE CE COURS... 2 2 INTRODUCTION... 3 2.1 DEFINITION

Plus en détail

TABLE DES MATIERES #! #! # $ #!!

TABLE DES MATIERES #! #! # $ #!! MECANIQUE 1 2 TABLE DES MATIERES! "!! $!! 3 ! $!!!!! "! 4 $% % & ' % % %! $ %!! 5 $ ' $ $ %! % $!!! " ( "! ( $ ) " 6 $ $* $ $ " " % 7 8 UTILISATION DU COURS Il est conseillé aux utilisateurs de ce cours

Plus en détail

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TP0 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE I. QU EST-CE QU UNE LENTILLE CONVERGENTE?. Caractéristiques des lentilles disponibles avec le matériel d optique: Définitions : Une lentille est un solide

Plus en détail

Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points)

Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points) Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points) Afrique 2007 http://labolycee.org 1.La batterie : principe de fonctionnement La batterie d'une voiture est un accumulateur au plomb constitué

Plus en détail

Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers

Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers Claude MARIN-LAMELLET Marie-Christine CHEVALIER PFI Innovations dans les transports guidés urbains et régionaux Séminaire du 17/10/2006 Ergonomie, Confort et

Plus en détail

Module Thermique MT 2000 CAHIER TECHNIQUE. LIB 0003 UF - 1ère édition - 09/99

Module Thermique MT 2000 CAHIER TECHNIQUE. LIB 0003 UF - 1ère édition - 09/99 Module Thermique MT 2000 LIB 000 UF - 1ère édition - 09/99 CAHIER TECHNIQUE SOMMAIRE 1 PRESENTATION - DESCRIPTION 1.1 Présentation... pag. 1.2 Description générale... pag. 1. Raccordements à l installation...

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Session 2008 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Session 2008 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Session 2008 Série S Sciences de l ingénieur Composition écrite de Sciences de l'ingénieur Durée 4 heures, coefficient 4 Étude d'un système pluritechnique. Sont autorisés les calculatrices

Plus en détail

3LESLENTILLESMINCES. http://femto-physique.fr/optique_geometrique/opt_c3.php

3LESLENTILLESMINCES. http://femto-physique.fr/optique_geometrique/opt_c3.php 3LESLENTILLESMINCES Cette fiche de cours porte sur les lentilles minces. L approche est essentiellement descriptive et repose sur la maîtrise de la construction des rayons lumineux. Ce chapitre est accessible

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES

CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES Le cœur du produit de pointe que nous avons étudié et réalisé pour le secteur médical est représenté par le nouveau thermostat électronique HACCP, de série

Plus en détail

Les hacheurs à liaison directe

Les hacheurs à liaison directe es hacheurs à liaison directe Exercice IX Un hacheur quatre quadrants alimente l induit d une machine à courant continu à aimants permanents. a charge mécanique accouplée sur l arbre de la machine n est

Plus en détail

II - 2 Schéma statique

II - 2 Schéma statique II - 2 Schéma statique Philippe.Bouillard@ulb.ac.be version 7 septembre 2006 Schéma statique Définition Appuis et liaisons [Frey, 1990, Vol. 1, Chap. 5-6] Éléments structuraux Sans références Les dias

Plus en détail

MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE

MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE Licence de Physique 2000-2001 Université F. Rabelais UFR Sciences & Techniques P. Drevet 1 A1 - GONIOMETRE DE BABINET I. PRINCIPE

Plus en détail

Etude du SIMULATEUR DE VOL «FLY-HO»

Etude du SIMULATEUR DE VOL «FLY-HO» ECOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE Session 212 CONCOURS DE RECRUTEMENT D ELEVES INGENIEURS DU CONTROLE DE LA NAVIGATION AERIENNE Epreuve optionnelle obligatoire de SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGENIEUR

Plus en détail

Mini projet n 1 DOSSIER DE CONCEPTION Clef USB

Mini projet n 1 DOSSIER DE CONCEPTION Clef USB Mini projet n 1 DOSSIER DE CONCEPTION Clef USB Dossier de conception 1/21 1. PRESENTATION GENERALE DU MINI PROJET 1.1 Contexte de l étude Situation existante avec un problème. Présentation de l objectif

Plus en détail

Ensembles et applications. Motivations. Exo7

Ensembles et applications. Motivations. Exo7 o7 nsembles et applications Vidéo partie 1. nsembles Vidéo partie 2. Applications Vidéo partie 3. Injection, surjection, bijection Vidéo partie 4. nsembles finis Vidéo partie 5. Relation d'équivalence

Plus en détail

Exercice 2. Exercice 3

Exercice 2. Exercice 3 Feuille d eercices n 10 Eercice 1 Une voiture parcours 150 km. Elle effectue une première partie du trajet à la vitesse moyenne de 80 km/h. On notera la longueur de cette partie, eprimée en km Suite à

Plus en détail

Pavillon Uranus 1. Réalisation des circuits d'éclairage de la chambre 1 et de l'escalier et du circuit du chauffe-eau CAHIER DES CHARGES

Pavillon Uranus 1. Réalisation des circuits d'éclairage de la chambre 1 et de l'escalier et du circuit du chauffe-eau CAHIER DES CHARGES CAHIER DES CHARGES T.P. habitat n 1 p1/9 Mr CLYAN vous confie une partie de la réalisation de l installation électrique de sa maison. Lot «chambre 1, escaliers,» Pose, montage et raccordements dans les

Plus en détail

Présentation - Colonne de direction de Land Rover

Présentation - Colonne de direction de Land Rover A AE2-7/8 Présentation - Colonne de direction de Land Rover Le véhicule automobile est aujourd hui un élément permanent de notre vie quotidienne. Le choix est vaste et dans un milieu très compétitif,

Plus en détail

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL MECA 3D Travailler avec Méca 3D Effectuer un calcul mécanique Simuler le mouvement d un mécanisme Afficher une courbe de résultats Ajouter un effort (force

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

Etude de cas 1: Assemblage par couronne boulonnée Réducteur de TGV (d'après sujet ENS 1992)

Etude de cas 1: Assemblage par couronne boulonnée Réducteur de TGV (d'après sujet ENS 1992) Etude de cas 1: Assemblage par couronne boulonnée Réducteur de TGV (d'après sujet ENS 1992) Présentation du bogie moteur L'étude porte sur un élément de transmission de puissance d'un Train à Grande Vitesse.

Plus en détail

GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU STOCKAGE DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES GERES EN SYSTÊME PLEIN VIDE.

GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU STOCKAGE DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES GERES EN SYSTÊME PLEIN VIDE. PRE-REQUIS A LA VISITE Service : UF : Cadre de santé : GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU Mobilier Etiquetage Fonctionnement Dotation Circuit de demande Médicaments MédiMath Médimath Simple casier Double

Plus en détail

Sciences Physiques Devoir sur table n 1

Sciences Physiques Devoir sur table n 1 Sciences Physiques Devoir sur table n 1 Durée : 1 heure Calculatrice autorisée Ŕ Documents personnels interdits. Les réponses devront être rédigées sur une copie annexe. Rendre l énoncé complet avec la

Plus en détail

Notice d utilisation

Notice d utilisation Notice d utilisation Vous venez de prendre possession de votre valable sur l ensemble du réseau autoroutier français et dans certains parkings (liste consultable sur www.aprr.fr). Pour profiter pleinement

Plus en détail

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU)

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 0 leçon 2 Leçon n 2 : Contact entre deu solides Frottement de glissement Eemples (PC ou er CU) Introduction Contact entre deu solides Liaisons de contact 2 Contact ponctuel 2 Frottement de glissement 2

Plus en détail

LEVAGE DE CHARGES. Ce document a été téléchargé sur www.aerisc.com Il ne peut etre ni exploité Page 1/8 ni diffusé.

LEVAGE DE CHARGES. Ce document a été téléchargé sur www.aerisc.com Il ne peut etre ni exploité Page 1/8 ni diffusé. LEVAGE DE CHARGES Il ne peut etre ni exploité Page 1/8 ni diffusé. Table des matières Table des matières...2 I. Introduction...5 I.1. Besoins divers...5 I.2. Lieux divers...6 I.3. Techniques diverses...7

Plus en détail

ESTP TP1 APPLICATION 7 : Energie 1

ESTP TP1 APPLICATION 7 : Energie 1 ESTP TP PPITION 7 : Energie EXERIE On considère un portique en béton encastré en, de hauteur = et de largeur =0,5, dont la section résistante est rectangulaire, de dimensions 0,x,0m. e portique est soumis

Plus en détail