TEP et tumeurs cérébralesc

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TEP et tumeurs cérébralesc"

Transcription

1 TEP et tumeurs cérébralesc N. Gault, A.Chirila, F.Gutman, K.Kerrou, D.Grahek, F.Montravers, V. DeBeco, JN Talbot Service de Médecine Nucléaire - Hôpital Tenon

2 QCM 1) biodistribution: de quel traceur s agit-il? A: FDG-(18F) B: FET-(18F) C: FLT-(18F) D: FDOPA-(18F)

3 QCM 2) Comparativement au FDG, la FLT est: A: plus spécifique pour le dg de récidive de gliome B: plus sensible pour le dg de récidive de gliome C: meilleure pour évaluation pronostic D: moins onéreuse 3) Biodistribution: de quel traceur s agit-il? A: FDG-(18F) B: FET-(18F) C: FLT-(18F) D: FDOPA-(18F)

4 Rappels Tumeurs primitives incidence: 10/ par an méningiomes (40%), gliomes (30%), adénomes hypophysaires (10%) 2/3 bénignes b (gliomes de bas grade, méningiomes, m adénomes hypophysaires) 1/3 malignes: 1 à 2 % des cancers Métastases Compliquent 25% des tumeurs systémiques( séries autopsiques) 1/3 asymptomatiques

5 Classification des tumeurs cérébrales (OMS) Gliomes tumeurs astrocytaires astrocytome pilocytique (grade I) astrocytome diffus (grade II) astrocytome anaplasique (grade III) glioblastome (grade IV) tumeurs oligodendrogliales grade II grade III ( anaplasiques) gliomes mixtes oligoastrocytaires Autres Tumeurs épendymaires Tumeurs méningm ningées primitives Lymphome primitif du SNC Tumeurs germinales Tumeurs de la région r sellaire Métastases intra crâniennes

6 TEP et tumeurs cérébralesc Un seul traceur en routine clinique FDG-(18F) SOR 2002 «Option» Gliomes grade III-IV IV récidive r tumorale versus Radionécrose ANAES 2005 Pas de niveau de preuve «diagnostic différentiel récidive r vs. radionécrose des glioblastomes de haut grade»

7 FDG-(18F)TEP et tumeurs cérébralesc Conférence de consensus allemande (Reske( EurJNM 2001) intérêt clinique démontrd montré avant biopsie stéréotaxique recherche de récidive r des gliomes de haut grade degré de différenciation tumorale intérêt clinique probable grade tumoral estimation de maladie résiduelle r après s chirurgie

8 FLT-(18F) : fluorothymidine Analogue de la thymidine (base de l l ADN) Mécanisme de fixation entrée e par diffusion passive et par transporteur transmembranaire reflet de l activitl activité de la thymidine kinase reflet indirect de la synthèse se de l ADN l et donc de la PROLIFERATION TUMORALE Thymidine kinase surexprimée e dans les cellules cancéreuses

9 Bio-distribution FLT-(18F) TEP, service médecine nucléaire Pr Talbot, hôpital Tenon Traceur tumoral non spécifique (sarcoïdose, ganglion lymphatique bénin) b

10 Comparaison FLT vs. FDG Chen et al. J Nucl Med Jun;46(6):945 ;46(6): patients gliomes (découverte initiale n=7 et récidive r n=15) Objectifs évaluation de la récidive r Comparaison Ki67 prédiction du temps de prolifération ration tumorale Estimation de la survie

11 Comparaison FLT/FDG: chen et al. (J Nucl Med 2005) Résultats récidive gliome haut grade (n=18) FLT: Se 100%; Sp 100% FDG: Se 72%; Sp 100%

12 Comparaison FLT/FDG Chen et al. (J Nucl Med 2005) meilleure corrélation entre le Ki-67 et le SUV max pour la FLT Prédiction du temps de progression tumorale et valeur pronostique

13 FET-(18F): fluorothyrosine Analogue de la tyrosine transporteur L amino-acide acide: : accumulation dans les cellules cancéreuses FET-(18F) TEP service médecine nucléaire Pr Talbot, hôpital Tenon

14 FET-(18F) et évaluation des tumeurs cérébrales primitives Weckesser et al. Eur J Nucl Med Mol Imaging Apr;32(4):422 ;32(4): patients (suspicion de tumeur cérébrale) c Résultats Identification des lésions l malignes Cinétique de fixation Différencie gliomes bas/haut grades

15 Glioblastome Astrocytome Grade II Anévrisme Astrocytome Grade I Weckesser et al. Eur J Nucl Med Mol Imaging avril 2005

16 Association IRM / FET-TEP TEP Pauleit et al.; brain mars Détection de tumeurs primitives IRM seule: Se:96% ; Sp:53% Association IRM / FET-TEP: TEP: Sp:94% Intérêt pour le guidage des biopsies diagnostiques

17 Pauleit et al. Brain 2005

18 Pauleit et al. Brain 2005

19 Comparaison [C11]MET et [18F]FET Wolfang A. Weber EJNM mai 2000

20 Cas clinique 1 Femme de 54 ans, Evaluation d une récidive thalamique gauche d un glioblastome du chiasma optique traité par chirurgie et radiothérapie externe il y 7 mois FET TEP service médecine nucléaire Pr TALBOT Hôpital TENON

21

22 Cas clinique 1 FET TEP service médecine nucléaire Pr TALBOT Hôpital TENON

23 F-DOPA biodistribution F-DOPA TEP service médecine nucléaire Pr TALBOT Hôpital TENON Cerveau (striata( striata) Vésicule biliaire+ canal biliaire Pancréas as Elimination digestive et urinaire

24 Mécanisme de captation Gliomes : activation des transporteurs traceur transporté et accumulé davantage au niveau des cellules tumorales comparativement aux cellules normales La fixation reflète l activité et la prolifération tumorale

25 F-DOPA et détection d des tumeurs cérébralesc W.-D.Heiss D.Heiss,K.Wienhard,, JNM1996 1er cas rapporté de fixation FDOPA dans les tumeurs cérébrales Gliome frontal

26 Comparaison [C11]MET et [18F]FDOPA 20 patients Eur J Nucl Med Mol Imaging 2003 Becherer et al. Résultats - FDOPA aussi performante que la MET - Se 100%

27 Eur J Nucl Med Mol Imaging 2003 Becherer et al.

28 B. Beuthien-Baumann Baumann Eur J Nucl Med Mol Imaging,, juillet2003

29 Cas clinique 2 FDOPA TEP service médecine nucléaire Pr TALBOT Hôpital TENON Oligo-astrocytome de grade III traité par radiothérapie il y a 13 ans Anomalies du champ visuel avec augmentation progressive de la lésion à l IRM. Bilan pré opératoire.

30 Cas clinique 3 TEP service médecine nucléaire Pr TALBOT Hôpital TENON

31 Cas clinique 4 FDOPA-(18F) TEP service médecine nucléaire Pr TALBOT Hôpital TENON 2003 Oligo-dendriogliome frontal gauche, pré-rolandique, de grade II, traité par chirurgie d exérèse incomplète il y a 6 ans sans radiothérapie récusée par la patiente. Déséquilibre récent de l épilepsie séquellaire avec discrète prise de Gadolinium périphérique à l IRM. 18-FDG négatif. Bilan pré opératoire.

32 FDG-TEP FET-TEP TEP service médecine nucléaire Pr TALBOT Hôpital TENON 2004 FUSION

33 TEP service médecine nucléaire Pr TALBOT Hôpital TENON

34 FDG FLT FET FDOPA Gliomes grade III-IV IV récidive tumorale versus Radionécrose Évaluation récidive Estimation du Temps de prolifération ration tumorale Estimation survie Identification lésion malignes Différencie lésions bas/haut grade Guidage biopsie stéréotaxique Identification lésion malignes

35 Réponses QCM 1) biodistribution: de quel traceur s agit-il? A: FDG-(18F) B: FET-(18F) C: FLT-(18F) D: FDOPA-(18F)

36 QCM 2) Comparativement au FDG, la FLT est: A: plus spécifique pour le dg de récidive de gliome B: plus sensible pour le dg de récidive de gliome C: meilleure pour évaluation pronostic D: moins onéreuse 3) Biodistribution: de quel traceur s agit-il? A: FDG-(18F) B: FET-(18F) C: FLT-(18F) D: FDOPA-(18F)

Quel radiopharmaceutique TEP pour l évaluation des tumeurs cérébrales? La FDOPA-(18F)? Pr JN TALBOT Hôpital Tenon

Quel radiopharmaceutique TEP pour l évaluation des tumeurs cérébrales? La FDOPA-(18F)? Pr JN TALBOT Hôpital Tenon Quel radiopharmaceutique TEP pour l évaluation des tumeurs cérébrales? La FDOPA-(18F)? Pr JN TALBOT Hôpital Tenon LE FDG-(18F), analogue du glucose Biodistribution normale PARMI LES INDICATIONS DIAGNOSTIQUES

Plus en détail

Diagnostic des tumeurs cérébrales en TEP. Marc Bertaux (AHU) APRAMEN-SOFRA 2016

Diagnostic des tumeurs cérébrales en TEP. Marc Bertaux (AHU) APRAMEN-SOFRA 2016 Diagnostic des tumeurs cérébrales en TEP Marc Bertaux (AHU) APRAMEN-SOFRA 2016 La Neuro-onco en TEP c est dur parce que.. Le FDG marche moins bien en raison de signal de fond cérébral élevé. Le radiotraceur

Plus en détail

TEP-TDM à la fluorodopa et au FDG pour l exploration des tumeurs endocrines digestives et des phéochromocytomes

TEP-TDM à la fluorodopa et au FDG pour l exploration des tumeurs endocrines digestives et des phéochromocytomes TEP-TDM à la fluorodopa et au FDG pour l exploration des tumeurs endocrines digestives et des phéochromocytomes F. Montravers, K. Kerrou, D. Grahek, F. Gutman, V. Huchet, J.N. Talbot Service de Médecine

Plus en détail

TEP au 18 FET dans l évaluation de la réponse au traitement de tumeur cérébrale de haut grade par chimiothérapie intra-artérielle

TEP au 18 FET dans l évaluation de la réponse au traitement de tumeur cérébrale de haut grade par chimiothérapie intra-artérielle TEP au 18 FET dans l évaluation de la réponse au traitement de tumeur cérébrale de haut grade par chimiothérapie intra-artérielle Sylvain Caron R3 Médecine Nucléaire JSIM 8 octobre 2010 Introduction Tumeurs

Plus en détail

L IMAGERIE MÉTABOLIQUE CÉRÉBRALE EN NEURO-ONCOLOGIE

L IMAGERIE MÉTABOLIQUE CÉRÉBRALE EN NEURO-ONCOLOGIE L IMAGERIE MÉTABOLIQUE CÉRÉBRALE EN NEURO-ONCOLOGIE Pr Florence Le Jeune Service de Médecine Nucléaire Centre Eugène Marquis EA 4712 «Comportement et Noyaux Gris Centraux» Université de Rennes 1 QU EST

Plus en détail

Françoise MONTRAVERS

Françoise MONTRAVERS Françoise MONTRAVERS Indications de la tomographie par émission de positons (TEP) en cancérologie digestive Connaître les indications validées. Préciser sa place par rapport aux autres techniques d'imagerie.

Plus en détail

TEP et cancers digestifs

TEP et cancers digestifs TEP et cancers digestifs TEP-TDM Un radiotraceur : 18FDG 18FCHOLINE 18FDOPA Imagerie hybride ONCOMEL 22 mars 2016 TEP-TDM Un radiotraceur : 18 FDG Glycémie 18 FCHOLINE => membrane cellulaire 18 FDOPA SUV

Plus en détail

INDICATIONS DU TEP SCAN EN CANCEROLOGIE DIGESTIVE

INDICATIONS DU TEP SCAN EN CANCEROLOGIE DIGESTIVE INDICATIONS DU TEP SCAN EN CANCEROLOGIE DIGESTIVE TURSAC AVRIL 2006 ANDRAU PIERRE CHU TOULOUSE DONNEES TECHNIQUES DONNEES TECHNIQUES(1) Examen scintigraphique. Imagerie fonctionnelle. Basée sur la fonction

Plus en détail

TEP-FDG et cancer colorectal. F. Montravers, D. Grahek, K. Kerrou, F. Gutman, J.N. Talbot Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS

TEP-FDG et cancer colorectal. F. Montravers, D. Grahek, K. Kerrou, F. Gutman, J.N. Talbot Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS TEP-FDG et cancer colorectal F. Montravers, D. Grahek, K. Kerrou, F. Gutman, J.N. Talbot Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS Glucose 6 phosphatase FDG FDG FDG 6 phosphate hexokinase Glucose

Plus en détail

GLIOBLASTOME DU SUJET AGE

GLIOBLASTOME DU SUJET AGE GLIOBLASTOME DU SUJET AGE DR FOTSO, DR TESTA, DR MANET, DR GENGUENE, DR VASSAL, DR DUTHEL, DR HATEM, DR BENHAMOUDA, DR NJEE BUGHA, DR NUTI NEUROCHIRURGIE CHU SAINT ETIENNE introduction Malgré des progrès

Plus en détail

TEP A LA FLUOROMETHYLCHOLINE -(18F) ET CANCER DE LA PROSTATE. Médecine Nucléaire Hôpital Tenon

TEP A LA FLUOROMETHYLCHOLINE -(18F) ET CANCER DE LA PROSTATE. Médecine Nucléaire Hôpital Tenon TEP A LA FLUOROMETHYLCHOLINE -(18F) ET CANCER DE LA PROSTATE Médecine Nucléaire Hôpital Tenon FDG ET CANCER DE LA PROSTATE Utilisation non recommandée: Faible activité glycolytique de ce cancer Forte excrétion

Plus en détail

Dr Alexis HUGENTOBLER Médecin Nucléaire Hôpital Privé de la Louvière Lille NordTEP - Lille TEP de l Union- Roubaix

Dr Alexis HUGENTOBLER Médecin Nucléaire Hôpital Privé de la Louvière Lille NordTEP - Lille TEP de l Union- Roubaix Dr Alexis HUGENTOBLER Médecin Nucléaire Hôpital Privé de la Louvière Lille NordTEP - Lille TEP de l Union- Roubaix Oncomel le 2 juillet 2014 Indication AMM : - Recherche de maladie résiduelle : Diminution

Plus en détail

PHRC Tumeurs endocrines digestives et TEP/TDM coordonnées par l hôpital Tenon

PHRC Tumeurs endocrines digestives et TEP/TDM coordonnées par l hôpital Tenon PHRC Tumeurs endocrines digestives et TEP/TDM coordonnées par l hôpital Tenon FDOPA (investigateur principal : F Montravers), début : janvier 2006 DOTATOC (investigateur principal : JN Talbot), début :

Plus en détail

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016 Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie 13-15 octobre 2016 Dr Isabelle Brenot-Rossi Institut Paoli-Calmettes plan Cancers des voies

Plus en détail

Fluorométhylcholine-(18F) : La prostate et plus

Fluorométhylcholine-(18F) : La prostate et plus Fluorométhylcholine-(18F) : La prostate et plus APRAMEN le 9/10/2007 Clément WATTEL, interne Service de médecine nucléaire & Centre TEP AP-HP Pr. Jean- Noël TALBOT Hôpital Tenon, PARIS Hôpital TENON CAS

Plus en détail

Envahissement péricardique et 18 FDG TEP-TDM dans les cancers bronchopulmonaires

Envahissement péricardique et 18 FDG TEP-TDM dans les cancers bronchopulmonaires Envahissement péricardique et 18 FDG TEP-TDM dans les cancers bronchopulmonaires V.Aflalo-Hazan, K.Kerrou, F.Gutman, F.Montravers, D.Grahek, JN.Talbot Service de Médecine Nucléaire, Hôpital Tenon Cas clinique

Plus en détail

CAS CLINIQUE MENINGIOME. Mélanie Deberne Amélie Bouyon

CAS CLINIQUE MENINGIOME. Mélanie Deberne Amélie Bouyon CAS CLINIQUE MENINGIOME Mélanie Deberne Amélie Bouyon ! CODE COULEUR Le cas clinique A vos boîtiers Réponse, discussion Questions Epidémiologie Le méningiome représente : 30 % 20 % des tumeurs cérébrales

Plus en détail

L3-UE2 CANCEROLOGIE Place de la Médecine Nucléaire. Rachida Lebtahi Service de Médecine nucléaire Hôpital Beaujon

L3-UE2 CANCEROLOGIE Place de la Médecine Nucléaire. Rachida Lebtahi Service de Médecine nucléaire Hôpital Beaujon L3-UE2 CANCEROLOGIE Place de la Médecine Nucléaire Rachida Lebtahi Service de Médecine nucléaire Hôpital Beaujon Principe Administration d un radiopharmaceutique: choix en fonction de l organe à étudier

Plus en détail

RTC 3D GLIOMES MALINS

RTC 3D GLIOMES MALINS RTC 3D GLIOMES MALINS INOPERABLE Principes généraux Classification des gliomes malins OMS 2007 Grading d histopronostic de gravité croissante: I à IV selon Densité cellulaire Atypies cytonucléaires Activité

Plus en détail

Tumeurs Intracrâniennes

Tumeurs Intracrâniennes Tumeurs Intracrâniennes Certificat Neurologie-Neurochirurgie Prof. Assoc.Gérard ABADJIAN Classification des Tumeurs du SNC (OMS mod.) Tumeurs Gliales Tumeurs Glio-neuronal Tumeurs Embryonnaires Tumeurs

Plus en détail

UE4-Appareil respiratoire Dr. C REVEL. TEP et cancer pulmonaire

UE4-Appareil respiratoire Dr. C REVEL. TEP et cancer pulmonaire UE4-Appareil respiratoire Dr. C REVEL Date: 19/10/2015 Promo: DFGSM2 2015/2016 Ronéistes : TSANG Ronan LEBEAU Greg Plage horaire: 10h30-11h45 Enseignant : Dr. C Revel TEP et cancer pulmonaire I. Diagnostic

Plus en détail

TEP Tomoscintigraphie par Emission de Positons - Applications en Oncologie

TEP Tomoscintigraphie par Emission de Positons - Applications en Oncologie Nancy, 27 janvier 2009 DU de Pharmacie Oncologique DU de Pharmacie Oncologique 2011/2012 TEP Tomoscintigraphie par Emission de Positons - Applications en Oncologie Pierre OLIVIER Médecine Nucléaire - CHU

Plus en détail

La TEP/TDM au 18 F-NaF. A.Girard Hôpital FOCH - 08/10/15 et 22/10/15

La TEP/TDM au 18 F-NaF. A.Girard Hôpital FOCH - 08/10/15 et 22/10/15 La TEP/TDM au F-NaF A.Girard Hôpital FOCH - 08/10/15 et 22/10/15 Un «nouveau traceur»? Première publication : Blau et al. 1962 Approuvé par la FDA en 1972 Dès 1970 : Diminution de l usage au profit des

Plus en détail

Gliomes de bas grade de l adulte : un diagnostic pas si facile! JM.Kamsu ;A.Benouach-Amiel; H.Dumas; I.Catalaa; C.Cognard; F.

Gliomes de bas grade de l adulte : un diagnostic pas si facile! JM.Kamsu ;A.Benouach-Amiel; H.Dumas; I.Catalaa; C.Cognard; F. Gliomes de bas grade de l adulte : un diagnostic pas si facile! JM.Kamsu ;A.Benouach-Amiel; H.Dumas; I.Catalaa; C.Cognard; F.Bonneville Introduction En France, les gliomes sont les tumeurs primitives du

Plus en détail

De la classification histologique à la classification moléculaire des tumeurs gliales

De la classification histologique à la classification moléculaire des tumeurs gliales De la classification histologique à la classification moléculaire des tumeurs gliales François Ducray Neuro-oncologie, Hospices Civils de Lyon Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon Université Lyon

Plus en détail

TABLEAU A.1 ASPECT IRM TRES EVOCATEUR D UNE TUMEUR GLIALE DE GRADE I CONTEXTE DE NEUROFIBROMATOSE? SUBEPENDYMOME SURVEILLANCE

TABLEAU A.1 ASPECT IRM TRES EVOCATEUR D UNE TUMEUR GLIALE DE GRADE I CONTEXTE DE NEUROFIBROMATOSE? SUBEPENDYMOME SURVEILLANCE TABLEAU A.1 ASPECT IRM TRES EVOCATEUR D UNE TUMEUR GLIALE DE GRADE I CONTEXTE DE NEUROFIBROMATOSE? OU TRAITEMENT HISTOLOGIE? DES SUBEPENDYMOMES - EXAMEN CLINIQUE ANNUEL - IRM CEREBRALE POST-OPERATOIRE

Plus en détail

Tumeurs intracrâniennes

Tumeurs intracrâniennes Tumeurs intracrâniennes Diagnostic Type histologique Traitement Pr E. Jouanneau, Module 10, U.F.R. Lyon SUD Objectifs : Savoir évoquer le diagnostic Savoir prescrire les examens amenant au diagnostic Avoir

Plus en détail

Fixation thyroïdienne en FDG TEP-TDM. Dr. Aurélie Bourdon CHU Lapeyronie

Fixation thyroïdienne en FDG TEP-TDM. Dr. Aurélie Bourdon CHU Lapeyronie Fixation thyroïdienne en 18 FDG TEP-TDM Dr. Aurélie Bourdon CHU Lapeyronie 1 ière situation clinique: Fixation thyroïde fortuite au 18 FDG TEP-TDM Foyer hypermétabolique focalisé +++ Hypermétabolismediffus

Plus en détail

dans les cancers thyroïdiens peu différenciés et anaplasiques

dans les cancers thyroïdiens peu différenciés et anaplasiques Intérêt de la TEP- 18 FDG GHPS dans les cancers thyroïdiens peu différenciés et anaplasiques Rencontre APRAMEN du 09/10/2012 G. LETHIELLEUX, C. AMOUYAL, C. LEPOUTRE-LUSSEY, A. KAS, L. LEENHARDT, A. AURENGO

Plus en détail

Place de l imagerie TEP/TDM 18FDG dans le diagnostic de récidive du cancer du colon

Place de l imagerie TEP/TDM 18FDG dans le diagnostic de récidive du cancer du colon Place de l imagerie TEP/TDM 18FDG dans le diagnostic de récidive du cancer du colon PARISSE Sandrine & DECOUSUS Marielle Service de Médecine Nucléaire CHU St-Etienne 7 novembre 2015 SOMMAIRE 1 2 3 4 5

Plus en détail

Recommandations et indications pour l'utilisation de la TEP au 18FDG en cancérologie

Recommandations et indications pour l'utilisation de la TEP au 18FDG en cancérologie Recommandations et indications pour l'utilisation de la TEP au 18FDG en cancérologie Françoise BONICHON Journée régionale du RCA Arcachon 25 novembre 2005 Rappel : la TEP en oncologie Administration d

Plus en détail

PLACE DE LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS DANS LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DE LA JONCTION ŒSOGASTRIQUE

PLACE DE LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS DANS LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DE LA JONCTION ŒSOGASTRIQUE vendredi 01/02/2013 EVDG - Paris PLACE DE LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS DANS LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DE LA JONCTION ŒSOGASTRIQUE Pr. Gérald BONARDEL Service de médecine nucléaire HIA Val

Plus en détail

Item 296 (ex item 146) Tumeurs intracrâniennes Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 296 (ex item 146) Tumeurs intracrâniennes Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 296 (ex item 146) Tumeurs intracrâniennes Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Types histologiques des tumeurs du système nerveux central...3

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES TUMEURS CÉRÉBRALES

PRISE EN CHARGE DES TUMEURS CÉRÉBRALES PRISE EN CHARGE DES TUMEURS CÉRÉBRALES Dr Clotilde VERLUT ÉPIDÉMIOLOGIE Tumeurs rares Incidence augmente avec l âge Incidence augmente depuis une trentaine d année Facteurs favorisants Prédisposition familiale

Plus en détail

ANOMALIES GENETIQUES DES GLIOMES DIFFUS DU TRONC CEREBRAL

ANOMALIES GENETIQUES DES GLIOMES DIFFUS DU TRONC CEREBRAL ANOMALIES GENETIQUES DES GLIOMES DIFFUS DU TRONC CEREBRAL Pr Audrey ROUSSEAU Département de Pathologie Cellulaire et Tissulaire CHU ANGERS aurousseau@chu-angers.fr angers.fr RAPPELS HISTOLOGIQUES LE SYSTÈME

Plus en détail

CARCINOSE PERITONEALE : l ABC. Clarisse DROMAIN, MD, PhD

CARCINOSE PERITONEALE : l ABC. Clarisse DROMAIN, MD, PhD CARCINOSE PERITONEALE : l ABC Clarisse DROMAIN, MD, PhD Introduction Imagerie de la carcinose péritonéale = challenge technique Haute résolution spatiale : petite taille des lésions Haute résolution en

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire de Liège

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Adjoint Adjoint Indications neurologiques 1. Epilepsie Si la thérapie sous forme d une intervention chirurgicale est influencée de manière décisive, pour la localisation d un foyer épileptogène d une épilepsie

Plus en détail

Démarche diagnostique en IRM devant une lésion. composante kystique de l adulte. MP Gobin-Meteil, S Rodrigo, C Oppenheim, JF Meder

Démarche diagnostique en IRM devant une lésion. composante kystique de l adulte. MP Gobin-Meteil, S Rodrigo, C Oppenheim, JF Meder Démarche diagnostique en IRM devant une lésion parenchymateuse cérébrale à composante kystique de l adulte E Meary, C Mellerio,O Naggara, M Petkova, MP Gobin-Meteil, S Rodrigo, C Oppenheim, JF Meder INTRODUCTION

Plus en détail

TEP/TDM au FDG et lymphome de l enfant. F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS

TEP/TDM au FDG et lymphome de l enfant. F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS TEP/TDM au FDG et lymphome de l enfant F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS Lymphomes de l enfant 10 à 15% des cancers de l enfant 3 ème cause de cancer après les leucémies

Plus en détail

Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques

Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques Jean-Louis ALBERINI Service de Médecine Nucléaire Université Versailles St-Quentin Diagnostic de métastase d emblée ou durant l évolution Médiane

Plus en détail

TEP/TDM au FDG et lymphome de Hodgkin de l enfant. F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS

TEP/TDM au FDG et lymphome de Hodgkin de l enfant. F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS TEP/TDM au FDG et lymphome de Hodgkin de l enfant F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS Radiopharmaceutique [18-F]-FLUORO-2-DESOXYGLUCOSE, analogue du glucose, traceur d hypermétabolisme

Plus en détail

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES Pr Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 IMAGERIE des TUMEURS epidermiques des parties molles DERMATOLOGIE Utilise peu les techniques

Plus en détail

Tumeur endocrine du pancréas : une TEP, pourquoi pas?

Tumeur endocrine du pancréas : une TEP, pourquoi pas? Tumeur endocrine du pancréas : une TEP, pourquoi pas? Sarah DERHY Dr M. Calzada Service de médecine nucléaire Saint-Antoine, Pr Devaux Pr F. Montravers Service de médecine nucléaire Tenon, Pr Talbot APRAMEN

Plus en détail

Intérêt de la TEP/TDM et choix du traceur pour localiser la tumeur primitive devant une métastase neuroendocrine

Intérêt de la TEP/TDM et choix du traceur pour localiser la tumeur primitive devant une métastase neuroendocrine Intérêt de la TEP/TDM et choix du traceur pour localiser la tumeur primitive devant une métastase neuroendocrine F. Montravers, L. Michaud, K. Kerrou, M. Wartski, V. Huchet, O. Pascal, S. Balogova, JN

Plus en détail

Service de Neuropathologie Laboratoire R. ESCOUROLLE Hôpital de La Salpêtrière K. MOKHTARI

Service de Neuropathologie Laboratoire R. ESCOUROLLE Hôpital de La Salpêtrière K. MOKHTARI Gliomes de haut grade de malignité: difficultés diagnostiques pour le neuropathologiste Service de Neuropathologie Laboratoire R. ESCOUROLLE Hôpital de La Salpêtrière K. MOKHTARI Les gliomes de haut grade

Plus en détail

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES H.Nassi CHU d Oran INTRODUCTION Les sarcomes constituent un groupe large et complexe de tumeurs rares d origine mésenchymateuse. L incidence de

Plus en détail

Évaluation finale par Tep des lymphomes. Le point de vue de l hématologue

Évaluation finale par Tep des lymphomes. Le point de vue de l hématologue Évaluation finale par Tep des lymphomes Le point de vue de l hématologue Consensus internationaux Critères de Cheson 2007 Délai nécessaire entre fin de traitement et TEP Évaluation visuelle suffisante

Plus en détail

Diplôme Inter-Universitaire Neuro-oncologie

Diplôme Inter-Universitaire Neuro-oncologie Diplôme InterUniversitaire Neurooncologie Domaine : Sciences, Technologies, Santé Organisation : Faculté de Médecine Lieu de formation : Sur les sites des universités partenaires (Facultés de Médecine

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

Valeur de la TEP/TDM au 18 FDG dans les de cancer du sein par élévation des marqueurs tumoraux et impact sur la prise en charge des patients.

Valeur de la TEP/TDM au 18 FDG dans les de cancer du sein par élévation des marqueurs tumoraux et impact sur la prise en charge des patients. Valeur de la TEP/TDM au 18 FDG dans les suspicions de récidive r de cancer du sein par élévation des marqueurs tumoraux et impact sur la prise en charge des patients. Laurence Champion, Myriam Wartski,,

Plus en détail

«des boules et des glandes»

«des boules et des glandes» «des boules et des glandes» Xavier Poullias, C. Dechaud, E. Gontier, G. Bonardel, H. Foehrenbach Service de Médecine Nucléaire du Val-de-Grâce, Paris HDM : Patient de 58 ans alcoolo-tabagique Ecoulement

Plus en détail

Pour la prise en charge des tumeurs oligodendrogliales de haut-grade. guide d information à l usage des patients et de leur entourage

Pour la prise en charge des tumeurs oligodendrogliales de haut-grade. guide d information à l usage des patients et de leur entourage Pour la prise en charge des tumeurs oligodendrogliales de haut-grade guide d information à l usage des patients et de leur entourage Les tumeurs cérébrales Le cerveau Le cerveau est un organe majeur situé

Plus en détail

TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques

TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques E. OUHAYOUN* - J. GIRON** - J. BERJAUD*** *Service de Médecine Nucléaire - P r J.P. Esquerré **Service de radiologie - Pr J.J. Railhac ***Service de Chirurgie

Plus en détail

Indication de la Scintigraphie à l Octréotide dans les Tumeurs Neuroendocrines Rachida Lebtahi Hôpital Beaujon

Indication de la Scintigraphie à l Octréotide dans les Tumeurs Neuroendocrines Rachida Lebtahi Hôpital Beaujon Indication de la Scintigraphie à l Octréotide dans les Tumeurs Neuroendocrines Rachida Lebtahi Hôpital Beaujon Tumeurs Neuroendocrines 23 Février 2013 Hôtel Sofitel, Alger Scintigraphie des TNE I Principe

Plus en détail

NEUROSARCOIDOSE A LOCALISATION THALAMIQUE. A PROPOS D UN CAS

NEUROSARCOIDOSE A LOCALISATION THALAMIQUE. A PROPOS D UN CAS NEUROSARCOIDOSE A LOCALISATION THALAMIQUE. A PROPOS D UN CAS N. Cherif Idrissi El Ganouni 1, M. Ouali Idrissi 1, A.Benhaddou 1, T. Abou El Hassan 2, O. Essadki 1, A. Ousehal 1 1 : Service de Radiologie,

Plus en détail

Evaluation de l efficacité d un traitement oncologique

Evaluation de l efficacité d un traitement oncologique Evaluation de l efficacité d un traitement oncologique SAHGEED Jean-Louis Legoux Service d Hépato-Gastroentérologie et Oncologie Digestive Centre Hospitalier Régional d Orléans Cours Intensif Alger 2016

Plus en détail

métastase au cours du cancer

métastase au cours du cancer Je comprends ce qu'est une métastase au cours du cancer Un cancer peut, dans certains cas, se compliquer par l apparition de métastases. Une métastase correspond à la dissémination de cellules cancéreuses

Plus en détail

Contexte épidémiologique. 14,5 / chiens et 3,5 / chats. 2,8 % des chiens et 2,2% des chats

Contexte épidémiologique. 14,5 / chiens et 3,5 / chats. 2,8 % des chiens et 2,2% des chats Académie Vétérinaire, Jeudi 21 avril 2011 Pauline de Fornel-Thibaud Contexte épidémiologique Incidence : 14,5 /100 000 chiens et 3,5 /100 000 chats 2,8 % des chiens et 2,2% des chats jlthibaud@vet-alfort.fr

Plus en détail

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Anatomie pathologique - Définition Application aux cellules et tissus prélevés de diverses méthodes d analyse basées principalement sur

Plus en détail

Lymphomes Cérébraux Primitifs: Intérêt de la Spectroscopie par. Funes; R García Mónaco Buenos Aires. ARGENTINA

Lymphomes Cérébraux Primitifs: Intérêt de la Spectroscopie par. Funes; R García Mónaco Buenos Aires. ARGENTINA Lymphomes Cérébraux Primitifs: Intérêt de la Spectroscopie par Resonance Magnetique C H Besada; D Santa Cruz,; J A Funes; R García Mónaco Buenos Aires. ARGENTINA Objectifs Montrer l apport de la Spectroscopie

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Pancréas

Thésaurus du Cancer du Pancréas Thésaurus du Cancer du Pancréas 1 Classification TNM TX T0 Tis T1 T2 T3 T4 Renseignements insuffisants pour classer la tumeur primitive. Pas de signe de tumeur primitive. Carcinome in situ. Tumeur limitée

Plus en détail

Indications rares du traitement radiochirurgical par Gamma

Indications rares du traitement radiochirurgical par Gamma Gamma Knife article 8, page 1 Indications rares du traitement radiochirurgical par Gamma Knife N. Massager, D. Devriendt Centre de Radiochirurgie par Gamma Knife, U.L.B. - Hôpital Erasme Résumé A côté

Plus en détail

IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES

IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES Elise Zareski, Service de Radiologie, Gustave Roussy Corinne Balleyguier, Philippe Morice, Sébastien Gouy, Christine Haie Meder, Patricia Pautier, Catherine Lhommé,

Plus en détail

Prise en charge des CBNPC oligométastatiques

Prise en charge des CBNPC oligométastatiques Prise en charge des CBNPC oligométastatiques À partir d'un cas clinique Dr Stéphane HOMINAL, Centre Hospitalier Annecy-Genevois Les incontournables 7 octobre 2014 Cas clinique / femme 66 ans - juillet

Plus en détail

Moelle osseuse et diffusion dans les hémopathies malignes

Moelle osseuse et diffusion dans les hémopathies malignes Moelle osseuse et diffusion dans les hémopathies malignes Cédric de Bazelaire, Aurélie Scémama, Eric de Kerviler Hôpital Saint-Louis AP-HP Université Paris VII Diffusion Diffusion libre Diffusion restreinte

Plus en détail

Questions Examens. Anatomie Pathologique MED4

Questions Examens. Anatomie Pathologique MED4 Questions Examens Anatomie Pathologique MED4 1. Description Questions Examens d anatomie pathologique Mme Salmon 2. Remerciements Aux étudiants de MED4. 3. À propos de CandiMed CandiMed est un site Web

Plus en détail

L imagerie en questions : Cancer de l endomètre

L imagerie en questions : Cancer de l endomètre + L imagerie en questions : Cancer de l endomètre Corinne Balleyguier, Elise Zareski Sébastien Gouy, Philippe Morice, Catherine Genestie, Christine Haie Meder, Patricia Pautier, Alexandra Leary, Catherine

Plus en détail

Romain de Laroche. Médecine Nucléaire, Pitié-Salpétrière

Romain de Laroche. Médecine Nucléaire, Pitié-Salpétrière Romain de Laroche Médecine Nucléaire, Pitié-Salpétrière Avantages de la TEP-IRM sur la TEP-TDM Cas cliniques Réalisation pratique des examens Limites de la TEP-IRM TDM TEP-TDM IRM T1 Gd TEP FDG Meilleure

Plus en détail

Etude EFFECT. Formulaire d enregistrement prospectif

Etude EFFECT. Formulaire d enregistrement prospectif Etude EFFECT Formulaire d enregistrement prospectif Les variables marquées d un REQ en exposant sont des variables à remplir obligatoirement. Les variables avec sont des variables single-select ; on ne

Plus en détail

IRM de diffusion corps entier et TEP/TDM en cancérologie digestive: résultats préliminaires d une étude comparative.

IRM de diffusion corps entier et TEP/TDM en cancérologie digestive: résultats préliminaires d une étude comparative. IRM de diffusion corps entier et TEP/TDM en cancérologie digestive: résultats préliminaires d une étude comparative. PF Montoriol 1, D Da Ines 1, C Merlin 2, D Pezet 3, JM Garcier 1. 1 Radiologie et Imagerie

Plus en détail

Tomographie par Emission de Positons (TEP) Rôle potentiel en radiothérapie

Tomographie par Emission de Positons (TEP) Rôle potentiel en radiothérapie Tomographie par Emission de Positons (TEP) Rôle potentiel en radiothérapie Irène Buvat Imagerie et Modélisation en Neurobiologie et Cancérologie UMR 8165 CNRS - Paris 7 - Paris 11 buvat@imnc.in2p3.fr http://www.guillemet.org/irene

Plus en détail

Imagerie fonctionnelle et métabolique: diagnostic: imagerie. Radiothérapie interne vectorisée: traitement

Imagerie fonctionnelle et métabolique: diagnostic: imagerie. Radiothérapie interne vectorisée: traitement Imagerie métabolique. Radiothérapie vectorisée. Détection per-opératoire. Radio-immunologie Imagerie fonctionnelle et métabolique: diagnostic: imagerie Radiothérapie interne vectorisée: traitement Détection

Plus en détail

Dr Amara Korba Constantine 04/10/2016 Maitre assistant Neurochirurgie. Tumeurs cérébrales

Dr Amara Korba Constantine 04/10/2016 Maitre assistant Neurochirurgie. Tumeurs cérébrales Tumeurs cérébrales Objectifs : Diagnostiquer une tumeur intracrânienne. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. INTRODUCTION Les tumeurs cérébrales sont fréquentes : les

Plus en détail

TUMEUR CÉRÉBRALE (MÉTASTASE CÉRÉBRALE ET GLIOBLASTOME) DU SUJET ÂGÉ: TRAITEMENT OU ABSTENTION?

TUMEUR CÉRÉBRALE (MÉTASTASE CÉRÉBRALE ET GLIOBLASTOME) DU SUJET ÂGÉ: TRAITEMENT OU ABSTENTION? Rédigé par le Docteur Nathalie Marques (Lyon) TUMEUR CÉRÉBRALE (MÉTASTASE CÉRÉBRALE ET GLIOBLASTOME) DU SUJET ÂGÉ: TRAITEMENT OU ABSTENTION? D après les communications orales de Ph. Métellus (Marseille)

Plus en détail

TEP FDG et cancers colo-rectaux Quelques pièges à éviter

TEP FDG et cancers colo-rectaux Quelques pièges à éviter TEP FDG et cancers colo-rectaux Quelques pièges à éviter H. Foehrenbach, G. Bonardel, M. Mantzarides Service de médecine nucléaire, Hôpital d Instruction des Armées du Val de Grâce, Paris Introduction

Plus en détail

Le cancer du rein Dr MOULIN Morgan

Le cancer du rein Dr MOULIN Morgan Rappels Le cancer du rein Dr MOULIN Morgan Rappels Epidémiologie Incidence : France en 2012: 11573 cas 3% des tumeurs malignes de l adultel 7 ème rang des cancers Age moyen de découverte d : 65 ans Sex

Plus en détail

Le diagnostic histologique des gliomes canins. Que peut nous apprendre la médecine humaine?

Le diagnostic histologique des gliomes canins. Que peut nous apprendre la médecine humaine? Neurologie des carnivores domestiques Le diagnostic histologique des gliomes canins. Que peut nous apprendre la médecine humaine? Académie Vétérinaire de France, 21 avril 2011 Dr Marie-Anne COLLE Prérequis

Plus en détail

Place du Curage dans le Cancer du Rein

Place du Curage dans le Cancer du Rein Place du Curage dans le Cancer du Rein Épidémiologie des cancers du Rein Incidence MONDE 271 000 nouveaux cas en 2008 Taux stand monde pour 100 000 : Hommes : 14,2 : 5,8 France: 11 080 nouveaux cas en

Plus en détail

Du gris clair au gris foncé. Xavier Poullias, C. Dechaud, E. Gontier, G. Bonardel, H. Foehrenbach

Du gris clair au gris foncé. Xavier Poullias, C. Dechaud, E. Gontier, G. Bonardel, H. Foehrenbach Du gris clair au gris foncé Xavier Poullias, C. Dechaud, E. Gontier, G. Bonardel, H. Foehrenbach Service de Médecine Nucléaire du Val-de-Grâce, Paris le 13/04/2010 Femme de 60 ans: cancer du sein Cas clinique

Plus en détail

Prise en charge des tumeurs endocrines pancréatiques < 2 cm Pour une surveillance L de Calan

Prise en charge des tumeurs endocrines pancréatiques < 2 cm Pour une surveillance L de Calan Prise en charge des tumeurs endocrines pancréatiques < 2 cm Pour une surveillance L de Calan Service de chirurgie digestive, endocrinienne et de transplantation hépatique Hôpital Trousseau, 37 044 Tours

Plus en détail

CANCER DU SEIN INFRACLINIQUE REVELE PAR DES METASTASES AXILLAIRES. Véronique VAINI- COWEN Polyclinique du Parc RAMBOT Aix- en- Provence

CANCER DU SEIN INFRACLINIQUE REVELE PAR DES METASTASES AXILLAIRES. Véronique VAINI- COWEN Polyclinique du Parc RAMBOT Aix- en- Provence CANCER DU SEIN INFRACLINIQUE REVELE PAR DES METASTASES AXILLAIRES Véronique VAINI- COWEN Polyclinique du Parc RAMBOT Aix- en- Provence DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL Toutes les adénopathies axillaires : Bénignes:

Plus en détail

LES TUMEURS CÉRÉBRALES. Gaëlle PARADOT Service de Neurochirurgie

LES TUMEURS CÉRÉBRALES. Gaëlle PARADOT Service de Neurochirurgie LES TUMEURS CÉRÉBRALES Gaëlle PARADOT Service de Neurochirurgie DÉFINITION Processus expansif intra-crânien 2 types de classification Topographique Sus tentorielle Sous tentorielle Histologique Tumeurs

Plus en détail

Processus tumoraux UE 2.9

Processus tumoraux UE 2.9 Processus tumoraux UE 2.9 Dominique Béchade Institut Bergonié Bordeaux Généralités en cancérologie (2) Plan du cours généralités en cancérologie (2) Introduction Circonstances de découverte d un cancer

Plus en détail

PERFUSION CÉRÉBRALE, MÉTABOLISME

PERFUSION CÉRÉBRALE, MÉTABOLISME DES de radiologie 9/12/2016 PERFUSION CÉRÉBRALE, MÉTABOLISME GLUCIDIQUE ET NEUROTRANSMISSION DANS LES DÉMENCES Aurélie KAS Médecine nucléaire, Pitié-Salpêtrière LIB, Inserm U768, UPMC, Paris VI Couplage

Plus en détail

Tumeurs endocrines digestives:

Tumeurs endocrines digestives: Tumeurs endocrines digestives: Aspects anatomo-pathologiques, classification OMS Apramen, 9 Janvier 2007, Paris Anne Couvelard, Anatomie Pathologique Hôpital Beaujon, Clichy Les tumeurs endocrines. problèmes

Plus en détail

Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU. 14 Octobre 2010

Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU. 14 Octobre 2010 Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU 14 Octobre 2010 Indication (B2) - Suspicion de récidive locale ou métastatique Bourguet P, Hitzel A, Houvenaeghel G, Vinatier D, Bosquet L, Bonichon F,Corone C, Giard-Lefevre

Plus en détail

Tumeurs de la verge : conduite à tenir vis-à-vis des ganglions. Pr Eric HUYGHE Dr Boris DELAUNAY

Tumeurs de la verge : conduite à tenir vis-à-vis des ganglions. Pr Eric HUYGHE Dr Boris DELAUNAY + Tumeurs de la verge : conduite à tenir vis-à-vis des ganglions Pr Eric HUYGHE Dr Boris DELAUNAY + Introduction Cancer du pénis = rare Incidence : 1/100 000 hommes en Europe Pic de fréquence entre 60-70

Plus en détail

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension N. Grenier Imagerie et Cancer L imagerie intervient à tous les stades : - Infra-clinique : dépistage - détection - Clinique : caractérisation

Plus en détail

Chirurgie mammaire à visée diagnostique

Chirurgie mammaire à visée diagnostique Chirurgie mammaire à visée diagnostique Dr L.Cahen-Doidy Hôpital Saint-Louis Circonstances de découverte des tumeurs mammaires - Autopalpation des seins - Examen clinique - Bilan radiologique!! Mammographie!!

Plus en détail

FAIT ON TROP DE MICRO ET MACRO BIOPSIES?

FAIT ON TROP DE MICRO ET MACRO BIOPSIES? FAIT ON TROP DE MICRO ET MACRO BIOPSIES? V Juhan, P Siles Hôpital La Timone, Marseille SFSPM, Marseille, Nov 2011 Progrès technologiques Pression commerciale Principes de précaution Exigence des patients

Plus en détail

TEP/TDM PSMA-11 et adénocarcinome prostatique Apramen 10/2016

TEP/TDM PSMA-11 et adénocarcinome prostatique Apramen 10/2016 TEP/TDM PSMA-11 et adénocarcinome prostatique Apramen 10/2016 Jean-Noël Talbot, Mathieu Gauthé, Valérie Nataf, Jean-Baptiste Debry, Laura Rozenblum Médecine Nucléaire, Hôpital Tenon, AP-HP &UPMC 1 Cas

Plus en détail

Cas Cliniques. Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG

Cas Cliniques. Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG Cas Cliniques Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG Françoise Montravers, Jean-Noël Talbot. Service de Médecine Nucléaire Hôpital Tenon, Paris. Cas 1 Carcinose diffuse de l endolarynx

Plus en détail

Imagerie de l angiogenèse tumorale TEP aux peptides RGD radio-marqués. Applications dans les cancers du poumon. Dr Jessica Ohnona

Imagerie de l angiogenèse tumorale TEP aux peptides RGD radio-marqués. Applications dans les cancers du poumon. Dr Jessica Ohnona Imagerie de l angiogenèse tumorale TEP aux peptides RGD radio-marqués Applications dans les cancers du poumon Dr Jessica Ohnona Physiopathologie Angiogenèse Formation de néo-vaisseaux à partir d un réseau

Plus en détail

Bruot olivier CHU Brabois Nancy

Bruot olivier CHU Brabois Nancy Bruot olivier CHU Brabois Nancy 1. Les principes l imagerie de diffusion 1. Principes physiques 2. Principes d interprétations 2. Protocole d acquisition 3. Réalisation et intérêts de la virtuel Pet MRI

Plus en détail

Place de la TEP au FDG en 2010 dans la prise en charge des Cancers Gynécologiques

Place de la TEP au FDG en 2010 dans la prise en charge des Cancers Gynécologiques Place de la TEP au FDG en 2010 dans la prise en charge des Cancers Gynécologiques Dr Claire Gibold de la Souchère Service de Médecine Nucléaire CH Troyes Principes de la TEP au 18 FDG Augmentation de la

Plus en détail

L imagerie de diffusion en pathologie rénale

L imagerie de diffusion en pathologie rénale L imagerie de diffusion en pathologie rénale I Boulay-Coletta, E sibileau, V Molinie, M Zins M Zins Fondation Hopital Paris Saint Joseph, Paris - FRANCE Plan Contraintes techniques appliquées au rein Application

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE CONTRASTE ET METASTASES VESICULAIRES DE MELANOMES MALINS : à propos de 4 cas

ECHOGRAPHIE DE CONTRASTE ET METASTASES VESICULAIRES DE MELANOMES MALINS : à propos de 4 cas ECHOGRAPHIE DE CONTRASTE ET METASTASES VESICULAIRES DE MELANOMES MALINS : à propos de 4 cas Ferré R, Chami L, Chebil M, Cavalcanti A*, Tomasic G**, Robert C***, Lassau N Service d échographie, service

Plus en détail

Item 5 : Imagerie par tomographie d émission de positons (TEP) des tumeurs endocrines

Item 5 : Imagerie par tomographie d émission de positons (TEP) des tumeurs endocrines Item 5 : Imagerie par tomographie d émission de positons (TEP) des tumeurs endocrines Collège des Enseignants d'endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques (CEEDMM) Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

TEP au 18 F-FDG FDG et cancers ORL: le point de vue du chirurgien

TEP au 18 F-FDG FDG et cancers ORL: le point de vue du chirurgien TEP au 18 F-FDG FDG et cancers ORL: le point de vue du chirurgien Pr CONESSA Claude Dr Clément, Pr Poncet Service ORL du Val-de de-grâce Paris Rencontre APRAMEN 13/06/06 La TEP En fonction de notre expérience

Plus en détail

Imagerie dans les cancers des VADS: ses avantages et ses limites

Imagerie dans les cancers des VADS: ses avantages et ses limites Imagerie dans les cancers des VADS: ses avantages et ses limites Philippe Halimi, MD Service de Radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris Faculté de Médecine Paris-V; Université René Descartes

Plus en détail