Exercice 3 : le Dodo et le Tambalacoque

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exercice 3 : le Dodo et le Tambalacoque"

Transcription

1 Exercice 3 : le Dodo et le Tambalacoque Le tambalacoque (Calvaria major) est un arbre endémique de l'île Maurice, c'est à dire qu'il n'existe que sur cette île. En 1973, l'espèce était en voie de disparition : il ne restait en effet que 13 spécimens, tous âgés de 300 ans. Le professeur américain Stanley Temple défendit l'explication selon laquelle la disparition au XVIIe siècle d'un "gros dindon" endémique de l'ile Maurice, le dodo (Raphus cucullatus), se nourrissant de graines et de fruits, pouvait être mise en relation avec celle du tambalacoque. Il émit l'hypothèse que pour germer ces graines devaient transiter par le système digestif du dodo. Ainsi, l'extinction de cet animal condamnait le tambalacoque à la disparition. Rechercher des arguments favorables à l'existence d'une relation de dépendance exclusive du tambalacoque envers le dodo, défendue par Stanley Temple et montrer que cette idée divise la communauté scientifique. Votre réponse s'appuiera sur l'exploitation du dosser et l'utilisation de connaissances PB : rechercher les arguments en faveur de l hypothèse d une dépendance entre le Dodo (dindon endémique de l île Maurice, disparu au XVII e siècle) et le Tambalacoque (arbre endémique de l île Maurice, en voie de disparition) : selon cette hypothèse le transit des graines dans le système digestif du Dodo serait nécessaire à leur germination. Cependant cette thèse divise la communauté scientifique. Documents de référence (ne pas analyser) Document 1 : Extrait de "Le pouce du panda" Stephen Jay Gould Les gros fruits du tambalacoque, qui ont quelques cinq centimètres de diamètre, sont composés d'une graine enveloppée dans un tégument dur d'environ un centimètre d'épaisseur. Ce tégument est entouré par une chair juteuse et succulente recouverte par une fine peau externe. Selon les conclusions de Temple, les graines de tambalacoque ne parviennent pas à germer à cause de l'épaisseur du tégument (...). Les premiers explorateurs ont écrit que le dodo se nourrissait des fruits et des graines des grands arbres des forêts. Le dodo avait un "estomac" puissant, rempli de gros cailloux, qui pouvaient abraser et écraser les aliments durs. (...) Temple estima que les téguments des graines de tambalacoque étaient assez épais pour résister à l'écrasement mais pas à l'abrasion (...). Les dodos auraient fort bien pu régurgiter les téguments, ou leur faire poursuivre leur chemin dans l'appareil digestif (...). à excréments D'après S. Jay Gould, Le pouce du panda (1996) Doc 1 Eléments ß document Grosse graine à tégument dur (1 cm d épaisseur) Fruit = chair juteuse et succulente Dodo = estomac puissant apte à abraser les graines, rejetées, altérées, dans l environnement (excréments ou régurgitation)à germination facilitée Eléments ß des connaissances Adaptation plante = attraction des consommateurs grâce à un fruit nourissant. Adaptation Dodo = estomac apte à la consommation des fruits è Coévolution, à bénéfice réciproque : - alimentation du Dodo - Dissémination des graines + ì aptitude à la germination

2 Document 2 : Les conditions de germination des graines de genévrier Chez les plantes sauvages, la germination des graines est généralement empêchée par la présence d'un tégument épais, dur et imperméable. Des suivis de germination ont été réalisés pendant 120 jours sur des graines de genévrier dans différentes conditions. L'abrasion au papier de verre permet d'user les téguments des graines. On vérifie expérimentalement cette hypothèse grâce à une expérience sur des graines de genévrier - Consommées par des merles - Abrasés au papier de verre - Témoin Doc 2 Les graines témoins ne germent que très peu (7%) au bout de 20 jours Les graines abrasées peuvent commencer à germer immédiatement et on atteint 17 % de germination Les graines consommées par les merles ne germent qu au bout d un mois, mais on atteint 1/4 de germination. Les résultats confirment que le passage par le tube digestif des oiseaux facilite la germination. L action de la digestion est plus efficace qu une simple abrasion. Cet argument conforte la thèse énoncée. Cependant l étude des relations entre plantes et oiseaux endémiques et introduits, module cette proposition Document 3 : Alimentation des oiseaux endémiques et des oiseaux introduits sur l'île de Nouvelle Zélande. Une étude a été réalisée, en Nouvelle Zélande, sur le rôle des oiseaux dans la dispersion des graines de plantes endémiques (Podocarpus halli) et de plantes introduites par l'homme. Pour cela on a capturé des oiseaux endémiques, comme le Méliphage carillonneur (Anthornis melanura), et différentes espèces de passereaux introduites par l'homme. Espèces endémiques : espèces locales, ne se développant que dans une zone géographique donnée. Doc 3 Si les oiseaux endémiques consomment essentiellement des fruits de plantes endémiques (forte dépendance), Les oiseaux introduits adaptent leur régime alimentaire à l environnement en consommant de façon importante les fruits des plantes endémiques (adaptation) On peut supposer que la disparition des Dodos auraient pu être compensée par l intervention d autres oiseaux introduits. Cet argument est confirmé par les observations réalisées dans les forêts Mauriciennes. Document 4 : Extrait de "Le pouce du panda", Stephen Jay Gould

3 Le docteur Owadaly du service mauricien des forêts mit sérieusement en doute la thèse de Temple dans un commentaire technique publié dans la revue Science (...). (...) Le service des forêts étudie et réalise depuis quelques années la germination des graines de tambalacoque sans intervention d'aucun oiseau. De plus, un inventaire des forêst tropicales des hautes terres dressé en 1941 a montré qu'il existait une population assez importante de jeunes plants de tambalacoque qui avaient certainement moins de soixante-quinze ans. L'extinction du dodo remonte à 1675! (...). Doc 4 Les graines de tambalacoque semblent pouvoir germer sans intervention d aucun oiseau. Des plants sont datés de de 300 ans (disparition de Dodo) On ne peut établir une dépendance stricte entre germination et consommation par les oiseaux. Mise en relation Selon S. Temple, on pourrait relier le risque de disparition d un arbre endémique de l île Maurice (tambalacoque) avec la disparition du dodo au XVIIe siècle. En effet, cet arbre produit des graines dont le tégument, très dur compromet la germination (doc1) ; cependant on a pu montrer que de nombreuses plantes bénéficient de l intervention des oiseaux. Le passage des graines dans leur tube digestif permet une altération des graines qui facilite leur germination (doc2) Ces plantes produisent des fruits attractifs ce qui favorise leur consommation et la dissémination des graines aptes à germer (doc1/2), il s agit d une coévolution qui bénéfice aux 2 protagonistes mais créé une forte dépendance entre eux. Le dodo était un consommateur de fruits de tambalacoque et il semblait que l on ne connaisse pas d arbres postérieurs à la disparition du dodo, jusqu à ce que l on découvre que les graines de tambalacoques pouvaient germer seules, sans intervention des oiseaux et que des spécimens étaient trop récents pour avoir bénéficier de l intervention du Dodo.(doc4). D autre part, si les oiseaux endémiques conservent un régime alimentaire assez stricte, les oiseaux introduits sont capables d exploiter les ressources endémiques : d autres oiseaux ont pu remplacer l action du dodo.(doc3) Ainsi, si le dodo et le tambalacoque ont pu coévoluer et développer une fructueuse collaboration à bénéfice réciproque, la disparition du dodo n a pas forcément entraîner la disparition de l arbre, d autres mécanismes ont pu se mettre en place pour compenser la disparition du dodo. Un article de «Pour la science» :

4 Exercice 4 : L Oyat des dunes. Anatomie : organisation. Phyiologie : fonctionnement Document 1 : coupe transversale de feuille d oyat (microcope optique X40) Je vois que - la feuille est recourbée, c est ainsi la face inférieure, reciuverte d un épaisse cuticule imperméable, dépourvue de stomates qui est exposée aux éléments. - L épiderme de la face inférieureest découpée en sillons profonds munis de poils, où sont localisés les stomates. Je sais que les somates sont des organes spécialisés dans la régulation des échanges de gaz et d eau. J en déduis que l anatomie de la feuille permet une protection des somates qui se retrouvent isolés du milieu extérieur. La crypte pilifère maintien autour des stomates grâce aux sillons et aux poils une atmosphère humide qui limite les pertes en eau.

5 La fermeture de la feuille varie en fonction de l hygrométrie. Dans un milieu sec la feuille se referme, isolant la crypte de l environnemnt sec, tandis que lorsque le milieu est plus humaide, la feuille s ouvre exposant les stomates et permettant les échanges sans risquer une forte deshydratation. Je sais que la plante perd son eau au niveau des stomates (evapotranspiration) J en déduis que la modulation de l ouverture de la feuille régule l exposition des somates à l environnement en fonction de l hygrométrie. En milieu sec, les somates, protégés dans la crypte ne libèrent pas d eau et cela évite la deshydratation.

6 Je vois que l ouverture des stomates est reglable et que cette ouverture est fonction des heures de la journée. Au cours d une journée chaude et sèche, ils vont être ouverts en milieu de matinée 75% et fin d après midi 80% (lumière + températureî ), tandis qu aux heures les plus chaudes 13-14H ils sont fermés. Je sais que les stomates en assurant les échanges gazeux, assurent le bon déroulement de la photosynthèse (absorption CO2), ils doivent donc être ouverts lorsque l ensoleillement est favorable. Mais ils assurent aussi les échanges d eau qui sont responsables de la deshydratation, donc aux heures les plus chaudes la fermeture des stomates limitent les pertes en eau. L oyat est un végétal qui vit dans un milieu sec. Pour lutter contre les pertes en eau qui se réalisent au niveau des stomates situés dans l épiderme des feuilles, il présente - des adaptations anatomiques : ses feuilles peuvent se refermer (doc1) en n exposant à l environnement que la face inférieure, dépourvue de stomates et imperméable Les stomates sont concentrés sur la face supérieure, protégés dans de profonds sillons bordés de poils qui retiennent l humidité et, ainsi limitent la deshydratation. - des adaptations physiologiques : l enroulement de la feuille se réalise en fonction de l hygrométrie. (doc2), ce qui permet d adapter l exposition des stomates à l environnement en fonction de la secheresse. Ceux-ci présentent une ouverture contrôlée la température. Lorsqu il fait chaud ils restent fermés et limitent ainsi les pertes en eau, en périodes moins chaudes, ils s ouvrent afin d assurer les échanges gazeux de la photosynthèse sans pour cela perdre trop d eau. Les oyats sont adaptés à leur environnement : ils ont développésdes mécanismes lui permettant d assurer ses fonctions dans un environnement agressif (secheresse).

Variété cultivée 2 Variété cultivée 1

Variété cultivée 2 Variété cultivée 1 DM : GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION : LA VIE FIXÉE CHEZ LES PLANTES Exercice 1 : La morphologie des roses Depuis les domestications des roses autour de la Méditerranée et en Chine il y a 5000 ans, l'homme a créé

Plus en détail

Bac S - Sujet de SVT - Session 2014 - Pondichéry GÉOTHERMIE ET PROPRIÉTÉS THERMIQUES DE LA TERRE

Bac S - Sujet de SVT - Session 2014 - Pondichéry GÉOTHERMIE ET PROPRIÉTÉS THERMIQUES DE LA TERRE Bac S - Sujet de SVT - Session 2014 - Pondichéry 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). GÉOTHERMIE ET PROPRIÉTÉS THERMIQUES DE LA TERRE Bouillante est la première centrale géothermique

Plus en détail

Bac S - Sujet de SVT - Session Pondichéry GÉOTHERMIE ET PROPRIÉTÉS THERMIQUES DE LA TERRE

Bac S - Sujet de SVT - Session Pondichéry GÉOTHERMIE ET PROPRIÉTÉS THERMIQUES DE LA TERRE Bac S - Sujet de SVT - Session 2014 - Pondichéry 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). GÉOTHERMIE ET PROPRIÉTÉS THERMIQUES DE LA TERRE Bouillante est la première centrale géothermique

Plus en détail

1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). Pondichéry 2014 GÉOTHERMIE ET PROPRIÉTÉS THERMIQUES DE LA TERRE

1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). Pondichéry 2014 GÉOTHERMIE ET PROPRIÉTÉS THERMIQUES DE LA TERRE 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). Pondichéry 2014 GÉOTHERMIE ET PROPRIÉTÉS THERMIQUES DE LA TERRE Bouillante est la première centrale géothermique française où l'énergie géothermique

Plus en détail

La collaboration entre plante en animaux (mutualisme) est issue d une COEVOLUTION. Les deux partenaires de cette collaboration sont gagnants : les

La collaboration entre plante en animaux (mutualisme) est issue d une COEVOLUTION. Les deux partenaires de cette collaboration sont gagnants : les SVT - TS La collaboration entre plante en animaux (mutualisme) est issue d une COEVOLUTION. Les deux partenaires de cette collaboration sont gagnants : les animaux consomment généralement la chaire autour

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE NUTRITION DES VÉGÉTAUX.

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE NUTRITION DES VÉGÉTAUX. LE DÉVELOPPEMENT DURABLE NUTRITION DES VÉGÉTAUX. I. LES VÉGÉTAUX CHLOROPHYLLIENS : GÉNÉRALITÉS. Définition : plantes contenant de la chlorophylle (pigment concentré dans les chloroplastes organites cellulaires)

Plus en détail

La nutrition des végétaux

La nutrition des végétaux La nutrition des végétaux Besoins nutritifs des végétaux chlorophylliens (végétaux verts) : couleur verte due à la présence de chlorophylle dans les tissus. Nutrition végétale : ensemble des processus

Plus en détail

Deviendra le fruit. Deviendra une graine

Deviendra le fruit. Deviendra une graine Question 1 : Analyser, à l aide de vos connaissances, l ensemble des expériences décrites dans le document A. En quoi, les expériences A1 et A2 sont-elles complémentaires? Dans une démarche expérimentale,

Plus en détail

La vie fixée chez les plantes.

La vie fixée chez les plantes. La vie fixée chez les plantes. Comment font les plantes pour se développer, vivre et se reproduire alors qu elles sont fixées à leur support? Comment assurent-elles leur nutrition, la reproduction de leur

Plus en détail

Chapitre V Organisation des plantes à fleurs et vie fixée

Chapitre V Organisation des plantes à fleurs et vie fixée Chapitre V Organisation des plantes à fleurs et vie fixée Problème: en quoi l organisation des plantes à fleurs est-elle adaptée à leur vie fixée à l interface entre le sol et l atmosphère? 1 -I -Les plantes

Plus en détail

Conservatoire Botanique National de Brest

Conservatoire Botanique National de Brest Conservatoire Botanique National de Brest Le vendredi 11 janvier, nous sommes allés au Conservatoire Botanique de Brest. Toute la visite a été faite par un guide. Nous avons pu voyager aux quatre coins

Plus en détail

Nutrition, stockage et organisation des plantes

Nutrition, stockage et organisation des plantes II2 Activité 1 Nutrition, stockage et organisation des plantes Problème : Comment fonctionnent et Appréhender, explorer et expliquer des notions en Sciences Co.3 de la vie et de la Terre : le vivant et

Plus en détail

L organisation anatomique d une plante en relation avec la vie fixée.

L organisation anatomique d une plante en relation avec la vie fixée. TP n 10 L organisation anatomique d une plante en relation avec la vie fixée. Thème 1-A-5 Les plantes terrestres à fleurs vivent pour la plupart fixées à l'interface du sol et de l'air. Cette vie fixée

Plus en détail

Peuplement des milieux

Peuplement des milieux Peuplement des milieux Chapitre 3 : L OCCUPATION D UN MILIEU AU COURS DES SAISONS Chapitre 3 : L OCCUPATION D UN MILIEU AU COURS DES SAISONS Introduction : Au cours d une année, le paysage change au cours

Plus en détail

Tissus de revêtements primaires

Tissus de revêtements primaires BIOLOGIE VEGETALE 2014/2015 HISTOLOGIE VEGETALE 1 Tissus de revêtements primaires 1- Définition et origine : Ils recouvrent les parties de la plante en contact avec le milieu extérieur. Ils dérivent de

Plus en détail

Le peuplement d un milieu par les végétaux

Le peuplement d un milieu par les végétaux Chapitre 3: Le peuplement d un milieu par les végétaux Problème: Comment les végétaux colonisent ils un nouveau milieu? Comment peuvent-ils s installer dans ces nouveaux milieux? I- Peuplement d un milieu

Plus en détail

13 à 17 : Rédiger une démarche expérimentale

13 à 17 : Rédiger une démarche expérimentale 13 à 17 : Rédiger une démarche expérimentale Présentation générale : La démarche expérimentale comporte 6 étapes : PROBLEME HYPOTHESE EXPERIENCES RESULTATS INTERPRETATION CONCLUSION. - Parfois le professeur

Plus en détail

Le peuplement des milieux Par les êtres vivants.

Le peuplement des milieux Par les êtres vivants. Les végétaux colonisent le milieu : - par la reproduction sexuée - par la reproduction végétative. L installation des végétaux dans un milieu est assurée par des formes de dispersion : graines et spores.

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE La croissance des plantes Cycle 3 La croissance des plantes.

LA MAIN A LA PATE La croissance des plantes Cycle 3 La croissance des plantes. LA MAIN A LA PATE La croissance des plantes Cycle 3 La croissance des plantes.? La croissance des plantes cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE La croissance des plantes Cycle 3 La

Plus en détail

(Partie 4) Le peuplement d un milieu

(Partie 4) Le peuplement d un milieu (Partie 4) Le peuplement d un milieu Chapitre 1 Le peuplement d un milieu au cours des saisons I) Un milieu au fil des saisons Pb : Comment évolue un milieu au cours des saisons? Activité n 1 : Le jeu

Plus en détail

CHAPITRE D2 REPRODUCTION DES PLANTES À FLEURS ET VIE FIXÉE

CHAPITRE D2 REPRODUCTION DES PLANTES À FLEURS ET VIE FIXÉE CHAPITRE D2 REPRODUCTION DES PLANTES À FLEURS ET VIE FIXÉE Qu'est-ce qui caractérise la reproduction sexuée? La reproduction sexuée est caractérisée par la fécondation :.. union des gamètes mâles et femelles

Plus en détail

Sujets Partie II, Exercice 2

Sujets Partie II, Exercice 2 Sujets Partie II, Exercice 2 Thème 1A - Génétique et évolution - Pondichéry 2014 GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION Le tambalacoque (Calvaria major) est un arbre endémique de l'île Maurice, c'est à dire qu'il n'existe

Plus en détail

Chapitre A2 : La nutrition chez les végétaux

Chapitre A2 : La nutrition chez les végétaux Chapitre A2 : La nutrition chez les végétaux I. De quoi ont besoin les végétaux? (Activité 3). 1. Proposer des hypothèses, et une expérience pour tester les hypothèses. Compétences évaluées : 4 (démarche

Plus en détail

Les graines voyageuses

Les graines voyageuses Les graines voyageuses La dissémination des graines : les végétaux se déplacent Contenu de l outil : 13 images de fruits (graines), 13 images de feuilles, 13 photos «solutions» avec fruits sur le feuillage,

Plus en détail

ACTIVITE 1 : Les besoins des cellules végétales

ACTIVITE 1 : Les besoins des cellules végétales ACTIVITE 1 : Les besoins des cellules végétales Ce que nous savons : Pour produire leur propre matière, les végétaux ont besoin de matière minérale (eau, sels minéraux et dioxyde de carbone) mais aussi

Plus en détail

Thème 2: ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS. Chapitre 16

Thème 2: ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS. Chapitre 16 Thème 2: ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS Chapitre 16 Introduction Chapitre 16 : LA PLANTE DOMESTIQUÉE La biodiversité végétale est un atout pour l Homme. Elle lui permet de répondre au défi alimentaire

Plus en détail

L A TEX Terminale S - SVT : Génétique et Évolution 2015/2016. Racil Kacem et Franck Ku. Figure 1 Morphologie simplifiée d une plante commune

L A TEX Terminale S - SVT : Génétique et Évolution 2015/2016. Racil Kacem et Franck Ku. Figure 1 Morphologie simplifiée d une plante commune Racil Kacem et Franck Ku L A TEX Terminale S - SVT : Génétique et Évolution 2015/2016 Chapitre 5 - Organisation et mode de vie chez les plantes Les plantes, fixées au sol par leurs racines, ne peuvent

Plus en détail

Chapitre. Respiration et caractéristiques du milieu. Les options pédagogiques du chapitre

Chapitre. Respiration et caractéristiques du milieu. Les options pédagogiques du chapitre Chapitre 2 Respiration et caractéristiques du milieu Les options pédagogiques du chapitre Après avoir montré que la respiration permettait aux animaux de peupler le milieu aérien ou aquatique, on peut

Plus en détail

Partie 1 : Les caractéristiques de notre environnement et la répartition des êtres vivants

Partie 1 : Les caractéristiques de notre environnement et la répartition des êtres vivants Partie 1 : Les caractéristiques de notre environnement et la répartition des êtres vivants Rappels: les animaux et les végétaux sont des êtres vivants. Ils se nourrissent, grandissent, produisent des déchets,

Plus en détail

Dites quelle(s) hypothèse(s) peut / peuvent être retenue(s) en argumentant pour chacune.

Dites quelle(s) hypothèse(s) peut / peuvent être retenue(s) en argumentant pour chacune. TITRE : L'ORIGINE DES CRISES BIOLOGIQUES FICHE PROFESSEUR classe : 3 ème durée : 1h30 la situation-problème : Après avoir vu le film «Jurassic Park», trois élèves discutent de la cause de la disparition

Plus en détail

Augmentation de la surface racinaire

Augmentation de la surface racinaire Introduction (10pts) Un être vivant, quel qu il soit, a besoin d énergie pour assurer son fonctionnement et son développement. Les végétaux terrestres utilisent la matière minérale dans leur environnement

Plus en détail

Correction Document enseignant

Correction Document enseignant 1 Mission : à partir des trois indices cidessous vous devez trouver trois posters sur l ensemble de l exposition Bleu comme un arbre. Qu est ce qu un arbre? Quelle est la hauteur de l arbre le plus haut

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE SVT TERMINALE SCIENTIQUE SPECIFIQUE (Durée : 3,5h) 1ère PARTIE (10 points).

DEVOIR SURVEILLE SVT TERMINALE SCIENTIQUE SPECIFIQUE (Durée : 3,5h) 1ère PARTIE (10 points). DEVOIR SURVEILLE SVT TERMINALE SCIENTIQUE SPECIFIQUE (Durée : 3,5h) 1ère PARTIE (10 points). GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION A la suite des résultats d une analyse de sang, un médecin a proposé à une femme enceinte

Plus en détail

Flora aquatica MHNF

Flora aquatica MHNF Expérience N 1: La peau de l eau Référence dossier pédagogique: p.6, 1. Les propriétés de l eau: La tension à la surface de l eau est élevée. un verre plein d eau une aiguille un trombone un petit morceau

Plus en détail

Activité 2 : quelles sont les grandes étapes de la vie d une plante et quelles sont les conditions nécessaires à sa croissance?

Activité 2 : quelles sont les grandes étapes de la vie d une plante et quelles sont les conditions nécessaires à sa croissance? Activité 2 : quelles sont les grandes étapes de la vie d une plante et quelles sont les conditions nécessaires à sa croissance? Atelier 1 Au cours des saisons, certains végétaux semblent avoir disparus

Plus en détail

Acquis 6ème: - Animaux et végétaux sont des êtres vivants. - Ils occupent des milieux de vie variés, terrestres ou aquatiques.

Acquis 6ème: - Animaux et végétaux sont des êtres vivants. - Ils occupent des milieux de vie variés, terrestres ou aquatiques. Acquis 6ème: - Animaux et végétaux sont des êtres vivants. - Ils occupent des milieux de vie variés, terrestres ou aquatiques. - Tous les êtres vivants, à quelques exceptions près, respirent. - Au cours

Plus en détail

JE ME NOURRIS. lumière (1) obscurité(2) former, à L OBSCURITE (ou à la lumière (pour les plantes) ) du gaz carbonique (CO 2 ) et de l eau (H 2 O)

JE ME NOURRIS. lumière (1) obscurité(2) former, à L OBSCURITE (ou à la lumière (pour les plantes) ) du gaz carbonique (CO 2 ) et de l eau (H 2 O) JE ME NOURRIS 1) Où notre corps va-t-il chercher sa nourriture? Rappels de quelques notions importantes : a) La photosynthèse a.1) Equation- bilan Les producteurs primaires de nourriture sont les plantes

Plus en détail

Piliers n 3. Discipline : CE1 : Découverte du monde Le monde du vivant CE2-CM1-CM2 : Sciences expérimentales Le fonctionnement du vivant

Piliers n 3. Discipline : CE1 : Découverte du monde Le monde du vivant CE2-CM1-CM2 : Sciences expérimentales Le fonctionnement du vivant CAPACITES / CONNAISSANCES ATTITUDES Le fonctionnement du vivant : - Connaître les stades du développement d un être vivant végétal - Connaître les conditions de développement des végétaux. - le sens de

Plus en détail

Chapitre 2 : Nutrition, respiration et organisation des animaux

Chapitre 2 : Nutrition, respiration et organisation des animaux Chapitre 2 : Nutrition, respiration et organisation des animaux I Les besoins nutritifs des animaux : II2 Activité 1 Les besoins des animaux à différentes échelles Problème Comment expliquer les besoins

Plus en détail

FICHE D INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES : LE RATON LAVEUR

FICHE D INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES : LE RATON LAVEUR FICHE D INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES : LE RATON LAVEUR LE RATON LAVEUR OÙ CLASSE-T-ON LE RATON LAVEUR DANS LE RÈGNE ANIMAL? Le Raton laveur est un mammifère (du latin mamma = mamelle) ce qui implique que

Plus en détail

1A5 Les relations entre organisation et mode de vie, résultat de l'évolution : l'exemple de la vie fixée chez les plantes 1A5a Surfaces d'échange

1A5 Les relations entre organisation et mode de vie, résultat de l'évolution : l'exemple de la vie fixée chez les plantes 1A5a Surfaces d'échange TS Thème 1 La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant Partie 1A- Génétique et évolution Nom : Prénom : 1A5 Les relations entre organisation et mode de vie, résultat de l'évolution : l'exemple

Plus en détail

EXEMPLE D'EXPOSE : les mécanismes favorisant la reproduction sexuée.

EXEMPLE D'EXPOSE : les mécanismes favorisant la reproduction sexuée. EXEMPLE D'EXPOSE 4-2-1 : les mécanismes favorisant la reproduction sexuée. Remarque : les maquettes de cette synthèse d'exposés ont été réalisées, montrées et expliquées par des élèves ; de même les photos

Plus en détail

De quoi les graines ont-elles besoin pour germer?

De quoi les graines ont-elles besoin pour germer? De quoi les graines ont-elles besoin pour germer? Tous les pots de l'expérience seront placé en intérieur, à température ambiante, dans un endroit lumineux et seront arrosé tous les jours de classe avec

Plus en détail

Chapitre 3 : produire de la matière

Chapitre 3 : produire de la matière Chapitre 3 : produire de la matière Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 6 ème Chapitre 3 : produire

Plus en détail

ORIGINE DE LA MATIERE DES ETRES VIVANTS

ORIGINE DE LA MATIERE DES ETRES VIVANTS PARTIE II : ORIGINE DE LA MATIERE DES ETRES VIVANTS Chapitre I : Origine et production de matière organique* par les êtres vivants Problème : Que se passe-t-il quand un être vivant grandit? Comment fabrique-t-il

Plus en détail

Intercalaire n 2: 2 partie: le peuplement du milieu

Intercalaire n 2: 2 partie: le peuplement du milieu Intercalaire n 2: 2 partie: le peuplement du milieu Le retour de Perséphone d'après LEIGHTON ( Leeds City Art Gallery) Brève biographie de l auteur : http://mythologica.fr/grec/d emeter.htm http://mythologica.fr/grec/pe

Plus en détail

Question n 1 Le document ci-dessous présente le schéma d un microscope ; choisis la bonne proposition d annotation. a : objectif b : patine 1

Question n 1 Le document ci-dessous présente le schéma d un microscope ; choisis la bonne proposition d annotation. a : objectif b : patine 1 Question n 1 Le document ci-dessous présente le schéma d un microscope ; choisis la bonne proposition d annotation. a : objectif b : patine 1 c : oculaire d : vis e : lampe f : interrupteur 3 2 4 5 6 A

Plus en détail

Chapitre 5 Relation entre organisation et mode de vie des plantes à fleur

Chapitre 5 Relation entre organisation et mode de vie des plantes à fleur Chapitre 5 Relation entre organisation et mode de vie des plantes à fleur INTRODUCTION: La vie fixée chez les plantes entraine la contrainte de vivre dans un milieu de vie variable : climat, prédateur..

Plus en détail

L herbier activité n 17 au Pavillon Plantamour

L herbier activité n 17 au Pavillon Plantamour L herbier activité n 17 au Pavillon Plantamour Objectifs : présenter quelques espèces de plantes communes et savoir les reconnaître, améliorer la capacité d observation et appréhender la diversité des

Plus en détail

Question n 1 Qu est-ce qui nous entoure?

Question n 1 Qu est-ce qui nous entoure? Exemple de progression de la classe de 6 ème cycle 3 : Progression établie sur la base des attendus de fin de cycle 3 pour un enseignement intégré de Sciences et technologie, un professeur enseignant tout

Plus en détail

PROGRESSION / PROGRAMMATION COLLEGE : 6 E

PROGRESSION / PROGRAMMATION COLLEGE : 6 E PROGRESSION / PROGRAMMATION COLLEGE : 6 E Sur une base de 30 semaines de cours dans l année. Caractéristiques de l environnement proche et répartition des êtres vivants (10%, 3 semaines) I. LES COMPOSANTES

Plus en détail

TITRE : LA GERMINATION DES GRAINES DE LENTILLES

TITRE : LA GERMINATION DES GRAINES DE LENTILLES TITRE : LA GERMINATION DES GRAINES DE LENTILLES FICHE PROFESSEUR classe : 6ème durée : 20 minutes la situation-problème des graines de lentilles germées sur du coton. la germination de ces graines? coton,

Plus en détail

Partie 5 : Organisation, fonctionnement. et amélioration des plantes. Chapitre 1 : Relations entre organisation et mode de vie chez les plantes

Partie 5 : Organisation, fonctionnement. et amélioration des plantes. Chapitre 1 : Relations entre organisation et mode de vie chez les plantes Partie 5 : Organisation, fonctionnement et amélioration des plantes Chapitre 1 : Relations entre organisation et mode de vie chez les plantes I. L'organisation générale d'une plante et ses relations avec

Plus en détail

Mise en situation et recherche à mener. Ressource

Mise en situation et recherche à mener. Ressource TP. 6 : Evolution climatique ancienne : indice stomatique et climat du Crétacé Mise en situation et recherche à mener Nous avons mis en évidence que le climat terrestre était dépendant de différents paramètres,

Plus en détail

Fiche n 5 : Comment poussent les plantes?

Fiche n 5 : Comment poussent les plantes? Fiche n 5 : Comment poussent les plantes? Cette fiche pédagogique accompagne et complète la pastille vidéo pédagogique «La croissance des plantes». Pour une meilleure compréhension, il est recommandé de

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

Travail réalisé par Yasmine et Ninon 2 3. La biodiversité actuelle

Travail réalisé par Yasmine et Ninon 2 3. La biodiversité actuelle Travail réalisé par Yasmine et Ninon 2 3 La biodiversité actuelle Sommaire Introduction Les différents milieux Comment expliquer cette biodiversité? Conclusion Introduction Lors d une sortie à Cap Découverte,

Plus en détail

CHAÎNE ALIMENTAIRE DANS UN ÉCOSYSTÈME

CHAÎNE ALIMENTAIRE DANS UN ÉCOSYSTÈME CHAÎNE ALIMENTAIRE DANS UN ÉCOSYSTÈME Objectif terminal d'unité 8 Démontrer que l'énergie est accessible aux vivants.. Objectif intermédiaire 8.1 Identifier, après avoir étudié une chaîne alimentaire,

Plus en détail

Le peuplement des milieux.

Le peuplement des milieux. Le peuplement des milieux. Le peuplement des milieux. L'OCCUPATION DU MILIEU VARIE AVEC LES SAISONS 1) Les végétaux ne gardent pas le même aspect toute l année 1) Les végétaux ne gardent pas le même

Plus en détail

Consigne : Travaillez sur les 3 ateliers pour expliquer comment la plante s approvisionne en Dioxyde de carbone (CO 2 ).

Consigne : Travaillez sur les 3 ateliers pour expliquer comment la plante s approvisionne en Dioxyde de carbone (CO 2 ). Activité 2 : Des échanges gazeux entre la plante et l'environnement Objectifs de connaissances : Identifier les lieux d absorption du CO2. Évaluation des compétences : Compétence : Pratiquer des langages

Plus en détail

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Se protéger du froid 2. Page 1/10. Manteaux et fourrures 2

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Se protéger du froid 2. Page 1/10. Manteaux et fourrures 2 Sommaire Les Montagnes du Silence 2 Se protéger du froid 2 Manteaux et fourrures 2 Echapper au vent 5 Eviter toute humidité 7 Rechercher le soleil 8 Page 1/10 Se protéger du froid Manteaux et fourrures

Plus en détail

Biomimétisme Marketing

Biomimétisme Marketing Marketing A Madagascar, seul le Xhantopan morganii praedicta, un papillon de nuit dont l appareil buccal est suffisamment long, a la possibilité de butiner le nectar concentré à l intérieur de l orchidée

Plus en détail

A la découverte du vivant : les végétaux

A la découverte du vivant : les végétaux A la découverte du vivant : les végétaux le vocabulaire de la plante La fleur = pour se.. porte souvent les organes qui permettront à la plante de se reproduire. Les fleurs fécondées donneront des fruits

Plus en détail

Activité : Le peuplement d une coulée de lave. Proposer un problème à ce constat :

Activité : Le peuplement d une coulée de lave. Proposer un problème à ce constat : Activité : Le peuplement d une coulée de lave Classe : 6 Durée : 50 minutes La situation problème [Document A : la colonisation d une coulée de lave] La plupart des végétaux vivent fixés dans le sol. Pourtant

Plus en détail

Chapitre 3 : l approvisionnement en nutriments

Chapitre 3 : l approvisionnement en nutriments Chapitre 3 : l approvisionnement en nutriments Comment le sang se charge-t-il en nutriments? I/ Les nutriments, qui proviennent de la transformation d aliments, passent dans le sang au niveau du tube digestif.

Plus en détail

Le projet 2006 «Cycle du carbone et changement climatique»

Le projet 2006 «Cycle du carbone et changement climatique» Le projet 2006 «Cycle du carbone et changement climatique» Pendant l année scolaire 2006-2007, le laboratoire des sciences du climat et de l environnement (LSCE) a développé un projet pédagogique réunissant

Plus en détail

L'effet de serre, la COP 21

L'effet de serre, la COP 21 Nos illustrations Ce que nous avons fait Nous avons essayé de répondre à la question individuellement, puis nous avons mis en commun nos réponses ; nous avons eu des doutes alors nous avons fait des recherches,

Plus en détail

Partie : Reproduction

Partie : Reproduction Partie : Reproduction Au sein d une population, de nouveaux individus apparaissent régulièrement par reproduction. Quelles sont les modalités de la reproduction chez les êtres vivants? Comment l environnement

Plus en détail

PARTIE I : CORPS HUMAIN ET SANTE

PARTIE I : CORPS HUMAIN ET SANTE PARTIE I : CORPS HUMAIN ET SANTE Chapitre III : L approvisionnement du sang en nutriments Ce que je sais : Problème : Comment réapprovisionner le sang en nutriments? / Comment le sang se renouvelle-t-il

Plus en détail

Chapitre 3 : les êtres vivants sont des producteurs de matière.

Chapitre 3 : les êtres vivants sont des producteurs de matière. Chapitre 3 : les êtres vivants sont des producteurs de matière. Comment prouver que les êtres vivants produisent de la matière? Les êtres vivants ont différentes productions : les abeilles produisent du

Plus en détail

Chapitre 3 : L'évolution de la biodiversité.

Chapitre 3 : L'évolution de la biodiversité. http://evogeneao.com/images/branch-trace-diagram_lg.gif I. Espèce et population, de quoi parle-t-on? A. Une population : un ensemble d'individus proches au sein d'une même espèce Chaque individu est représenté

Plus en détail

.Chapitre 3 : L approvisionnement du sang en nutriments.

.Chapitre 3 : L approvisionnement du sang en nutriments. .Chapitre 3 : L approvisionnement du sang en nutriments. Introduction : On a vu que les muscles avaient besoin de glucose qui est un nutriment. Nous savons que ces nutriments viennent de notre alimentation.

Plus en détail

Contrat-élève 6 ème. Justifier le fait que tous les êtres vivants sont des producteurs. (L) (voir cours I/)

Contrat-élève 6 ème. Justifier le fait que tous les êtres vivants sont des producteurs. (L) (voir cours I/) Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 6 ème Chapitre 2 : produire de la matière http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

DE LA MATIERE ORGANIQUE. (DEMARCHE D INVESTIGATION)

DE LA MATIERE ORGANIQUE. (DEMARCHE D INVESTIGATION) NUTRITION ET ORGANISATION DES PLANTES. Compétences. A B C D Pratiquer une démarche scientifique Réaliser, s approprier des outils et des méthodes. Dé. 1. Dé. 2 Dé. 4 Dé. 5 Ré. 1 Ré. 2 Ré. 5 Pratiquer des

Plus en détail

Flore Végétaux. Problème soulevé : Comment les organismes vivants traversent-ils les saisons? Thème : Peuplement d un milieu - page 1

Flore Végétaux. Problème soulevé : Comment les organismes vivants traversent-ils les saisons? Thème : Peuplement d un milieu - page 1 Identifier chacune des saisons sur les photos. Colorier en fonction de l image en couleur projetée. Construire un tableau de comparaison montrant les différences observées au niveau de la flore (les végétaux)

Plus en détail

Partie : I.1 : Les caractéristiques de notre environnement. Notion(s) à acquérir : Compétence(s) mise(s) à l apprentissage : Matériel : Modalités :

Partie : I.1 : Les caractéristiques de notre environnement. Notion(s) à acquérir : Compétence(s) mise(s) à l apprentissage : Matériel : Modalités : Partie : I.1 : Les caractéristiques de notre environnement Les composants de notre environnement Observer, classer 1 ère heure : carte + transparent 2 ème heure : 1 thermomètre et 1 boussole par groupe,

Plus en détail

Chapitre 3 Le bois, tissu conducteur de sève brute

Chapitre 3 Le bois, tissu conducteur de sève brute Chapitre 3 Le bois, tissu conducteur de sève brute Les flux de sèves dans l arbre Les cellules conductrices de sève brute Le mécanisme de montée de la sève brute dans le bois La circulation de la sève

Plus en détail

Introduction aux Sciences de la Vie et de la Terre

Introduction aux Sciences de la Vie et de la Terre Extrait cours svt 6e semaine 1 Introduction aux Sciences de la Vie et de la Terre Deux grands thèmes sont abordés en classe de 6 e : Comprendre la nature qui nous entoure, à travers l étude de l environnement

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

TP. 5 : Le climat du Crétacé caractéristiques et origines

TP. 5 : Le climat du Crétacé caractéristiques et origines TP. 5 : Le climat du Crétacé caractéristiques et origines Grâce à la collecte et l'exploitation de multiples données, les chercheurs peuvent désormais reconstituer de manière assez précise certains événements

Plus en détail

13 à 17 : Rédiger une démarche expérimentale

13 à 17 : Rédiger une démarche expérimentale 13 à 17 : Rédiger une démarche expérimentale Présentation générale : La démarche expérimentale comporte 6 étapes : PROBLEME HYPOTHESE EXPERIENCES RESULTATS INTERPRETATION CONCLUSION. - Parfois le professeur

Plus en détail

Anatomie du bois. Chapitre 3 partie 1 Les rôles du bois dans l arbre : conduction de la sève brute. Auteur : Marie-Christine Trouy

Anatomie du bois. Chapitre 3 partie 1 Les rôles du bois dans l arbre : conduction de la sève brute. Auteur : Marie-Christine Trouy Anatomie du bois Chapitre 3 partie 1 Les rôles du bois dans l arbre : conduction de la sève brute Auteur : Marie-Christine Trouy LE CHAPITRE TROIS CONCERNE LA FONCTION CONDUCTRICE DU BOIS, NOUS ALLONS

Plus en détail

Séance : Les besoins des animaux

Séance : Les besoins des animaux Séance : Les besoins des animaux Comme les plantes vertes, les animaux ont besoin d eau pour vivre. Ils doivent aussi trouver dans leur milieu de vie d autres éléments pour produire leur propre matière

Plus en détail

CM1 CM2 6e. Connaissances et compétences: Utiliser différents critères pour classer les êtres vivants: classification des animaux avec emboîtements

CM1 CM2 6e. Connaissances et compétences: Utiliser différents critères pour classer les êtres vivants: classification des animaux avec emboîtements CLASSER les organismes vivants, exploiter les liens de parenté pour comprendre et expliquer l évolution des organismes D1 Utiliser différents langages (tableau, groupes) D4 Observer pour classer Utiliser

Plus en détail

Foire aux questions. Pour acheter des pelotes de réjection : télécharger le bon de commande délivré par le site :

Foire aux questions. Pour acheter des pelotes de réjection : télécharger le bon de commande délivré par le site : Module : les êtres vivants dans leur environnement Chapitre : places et rôles des êtres vivants ; notions de chaînes et de réseaux alimentaires Foire aux questions Pour acheter des pelotes de réjection

Plus en détail

Programmation Sciences et Technologie CE2-CM1-CM2

Programmation Sciences et Technologie CE2-CM1-CM2 Programmation Sciences et Technologie CE2-CM1-CM2 Compétences transversales : Etre capable de S exprimer à l oral comme à l écrit dans un vocabulaire approprié et précis Prendre la parole en respectant

Plus en détail

SUJET DE SVT. 1. Le document 1 présente les résultats d expériences agronomiques (11 points).

SUJET DE SVT. 1. Le document 1 présente les résultats d expériences agronomiques (11 points). Le sujet porte sur la nutrition des végétaux. SUJET DE SVT 1. Le document 1 présente les résultats d expériences agronomiques (11 points). a. Analysez successivement les résultats des 4 expériences du

Plus en détail

Test d acquisition de compétences en Sciences et Technologie Académie de Toulouse - Groupe PRESTE Mars/Avril 2011

Test d acquisition de compétences en Sciences et Technologie Académie de Toulouse - Groupe PRESTE Mars/Avril 2011 Test d acquisition de compétences en Sciences et Technologie Académie de Toulouse - Groupe PRESTE Mars/Avril 2011 Nom / prénom :. Cours suivi : Ecole :. Département :.. * à renseigner par le professeur

Plus en détail

PARTIE A : RESPIRATION ET OCCUPATION DES MILIEUX DE VIE. Chapitre 1 : L unité de respiration chez les êtres vivants

PARTIE A : RESPIRATION ET OCCUPATION DES MILIEUX DE VIE. Chapitre 1 : L unité de respiration chez les êtres vivants PARTIE A : RESPIRATION ET OCCUPATION DES MILIEUX DE VIE Chapitre 1 : L unité de respiration chez les êtres vivants Constat de départ : Les êtres vivants vivent dans des milieux de vie différents (air,

Plus en détail

Gaz carbonique Glucides Glucose Herbivores Membrane cellulaire

Gaz carbonique Glucides Glucose Herbivores Membrane cellulaire J apprends Aspect Atomes Chlorophylle Dioxyde de carbone Exister Feuilles Flétrit Gaz carbonique Glucides Glucose Herbivores Membrane cellulaire Minéraux Mourir Nourrir Organique Oxygène Paroi cellulosique

Plus en détail

Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu

Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu (TP multiposte : groupes de 4 élèves qui se répartissent sur les 4 postes une fois chaque poste travaillé, un bilan sera établi

Plus en détail

Thème : Évolution des êtres vivants et histoire de la Terre Activités pour comprendre

Thème : Évolution des êtres vivants et histoire de la Terre Activités pour comprendre Thème : Évolution des êtres vivants et histoire de la Terre Activités pour comprendre Le travail peut être réalisé seul, ou par groupe de 4 maximum. Il doit être rendu à la date imposée sans délai supplémentaire.

Plus en détail

SCIENCES EXPERIMENTALES ET TECHNOLOGIE

SCIENCES EXPERIMENTALES ET TECHNOLOGIE SCIENCES EXPERIMENTALES ET TECHNOLOGIE PROGRAMMES DE L ECOLE PRIMAIRE (2012) OBJECTIFS Les sciences expérimentales et la technologie ont pour objectif de comprendre et de décrire le monde réel, celui de

Plus en détail

Enquête 28 Où sont passées les feuilles mortes? 64 enquêtes pour comprendre le monde Cycle III - Magnard

Enquête 28 Où sont passées les feuilles mortes? 64 enquêtes pour comprendre le monde Cycle III - Magnard Éducation à l environnement Enquête 28 Où sont passées les feuilles mortes? 64 enquêtes pour comprendre le monde Cycle III - Magnard Compétences générales : - Poser des questions précises et cohérentes

Plus en détail

EIST en classe sixième : un exemple d activité. Correction de la démarche et conseils p. 16 à 18 Déroulement de la séquence :

EIST en classe sixième : un exemple d activité. Correction de la démarche et conseils p. 16 à 18 Déroulement de la séquence : PASI Nancy-Metz Ecrit sur l action www.technosciences-nancy.org K.B Collège Saint Dominique NANCY EIST en classe sixième : un exemple d activité Déroulement de la séquence p. 2 3 Les capacités visées p.

Plus en détail

Masse de la plantule (en g) Temps (en jours)

Masse de la plantule (en g) Temps (en jours) Ch 2 : ORIGINE DE LA MATIERE DES ETRES VIVANTS I La croissance des êtres vivants : Méthode : comment tracer un graphique. A l aide du tableau, tracer la courbe de la masse de la plantule en fonction du

Plus en détail

PROFESSEUR A N S

PROFESSEUR A N S ÉCHOS D ESCALE L A M A L L E À SOU V EN IRS DE TA R A L IE U ÎLE DE WRANGEL Sibérie T YPE AGE PROFESSEUR 11-15 A N S L O B J E T O U R S P O L A IR E L A P R O B L É M AT IQ U E Quelles menaces pèsent

Plus en détail

Activité 4 Structure et mécanismes de défense des plantes Exemple 1 : Structures et mécanismes de défense contre les agressions du milieu

Activité 4 Structure et mécanismes de défense des plantes Exemple 1 : Structures et mécanismes de défense contre les agressions du milieu Exemple 1 : Structures et mécanismes de défense contre les agressions du milieu Question : A partir des documents suivants, expliquer les stratégies de résistance de l Oyat aux conditions de son milieu

Plus en détail

Proposition de programmation de transition Niveau 4 ème - 3 ème UNIQUEMENT VALABLE POUR Les NIVEAUX 4 ème en et 3 ème en

Proposition de programmation de transition Niveau 4 ème - 3 ème UNIQUEMENT VALABLE POUR Les NIVEAUX 4 ème en et 3 ème en Proposition de programmation de transition Niveau 4 ème - 3 ème UNIQUEMENT VALABLE POUR Les NIVEAUX 4 ème en 2016-2017 et 3 ème en 2017-2018 La planète Terre, l environnement et l action humaine La Terre

Plus en détail

Fiche pédagogique CYCLE 3 VISITE GUIDEE

Fiche pédagogique CYCLE 3 VISITE GUIDEE VISITE GUIDEE - Comprendre et expliquer l évolution des organismes - Utiliser différents critères pour classer les êtres vivants ; identifier des liens de parenté entre eux - Diversités actuelle et passée

Plus en détail