LES SOINS PALLIATIFS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES SOINS PALLIATIFS"

Transcription

1 LES SOINS PALLIATIFS LOI N DU 9 JUIN 1999 VISANT A GARANTIR LE DROIT D ACCES AUX SOINS PALLIATIFS LOI N DU 4 MARS 2002 RELATIVE AUX DROITS DES MALADES ET A LA QUALITE DU SYSTEME DE SANTE (PERSONNE DE CONFIANCE/CHARTE DE LA PERSONNE HOSPITALISEE) CSP LIVRE III TITRE I Chapitre Ier (Exercice de la profession) Section 1 (Actes professionnels) : Art R : «les soins infirmiers, préventifs, curatifs ou palliatifs, intègrent qualité technique et qualité des relations avec le malade..ils ont pour objet, dans le respect des droits de la personne, et en tenant compte de la personnalité de celle-ci dans ses composantes physiologiques, psychologiques, économique, sociale et culturelle : 5 De participer., à l évaluation et au soulagement de la douleur et de la détresse physique et psychique des personnes, particulièrement en fin de vie au moyen des soins palliatifs, et d accompagner, en tant que besoin, leur entourage.» MARIE-CATHERINE BARET 1/19 07/10/2011

2 RAPPEL SUR : LOI N DU 22 AVRIL 2005 RELATIVE AUX DROITS DES MALADES ET A LA FIN DE VIE DITE LOI LEONETTI RAPPEL SUR DIFFERENTS CONCEPTS : SOINS ACTIFS/ OBSTINATIONDERAISONNABLE/ACHARNEMENT THERAPEUTIQUE/ OBSTINATION THERAPEUTIQUE/EUTHANASIE DECRET N ET 120 RELATIFS AUX DIRECTIVES ANTICIPEES ET A LA PROCEDURE COLLEGIALE CIRCULAIRE N DHOS/02/2008/99 DU 25 MARS 2008 RELATIVE A L ORGANISATION DES SOINS PALLIATIFS MARIE-CATHERINE BARET 2/19 07/10/2011

3 Soins palliatifs, définition OMS "Soins actifs, complets, donnés aux malades dont l'affection ne répond pas au traitement curatif. La lutte contre la douleur et les autres symptômes, ainsi que la prise en considération des problèmes psychologiques, sociaux et spirituels sont primordiaux. Ils ne hâtent ni ne retardent le décès. Leur but est de préserver la meilleure qualité de vie possible jusqu'à la mort". La définition des soins palliatifs de la Société Française d'accompagnement et de Soins palliatifs : Les soins palliatifs sont des soins actifs délivrés dans une approche globale de la personne atteinte d'une maladie grave, évolutive ou terminale. L objectif des soins palliatifs est de soulager les douleurs physiques et les autres symptômes, de prendre en compte la souffrance psychologique, sociale et spirituelle. Les soins palliatifs et l'accompagnement sont interdisciplinaires. Ils s'adressent au malade en tant que personne, à sa famille et à ses proches, à domicile ou en institution. La formation et le soutien des soignants et des bénévoles font partie de cette démarche. Les soins palliatifs et l'accompagnement considèrent le malade comme un être vivant, et la mort comme un processus naturel. Ceux qui dispensent des soins palliatifs cherchent à éviter les investigations et les traitements déraisonnables (communément appelés acharnement thérapeutique). Ils MARIE-CATHERINE BARET 3/19 07/10/2011

4 se refusent à provoquer intentionnellement la mort. Ils s'efforcent de préserver la meilleure qualité de vie possible jusqu'au décès et proposent un soutien aux proches en deuil. Ils s'emploient par leur pratique clinique, leur enseignement et leurs travaux de recherche, à ce que ces principes puissent être appliqués. Pour le patient, sa famille et les proches : Accompagnement interdisciplinaire : représentant des cultes, psychologue, diététicienne. Accompagnement par des bénévoles Accompagnement jusqu à la mort et après la mort du patient. Si souhaits du patient et des proches/famille Pas d Obstination déraisonnable (d Acharnement thérapeutique) On parle d acharnement ou d obstination déraisonnable quand il s agit de poursuivre abusivement un traitement qui devient disproportionné par rapport au bien qu en retire objectivement le patient. Le traitement apparaît dès lors lourd et insupportable en regard de la situation clinique. MARIE-CATHERINE BARET 4/19 07/10/2011

5 Ceci est à différencier de l obstination thérapeutique qui, elle, est de l ordre de toute bonne pratique médicale, puisque tout médecin et tout soignant doit s obstiner à sauver son patient. Débat entre bienfaisance et non malfaisance. Notion de bénéfice/risque pour le patient. Pas d abandon thérapeutique pour le patient. Notion de soins actifs, sont aussi des soins dits de confort et de bien être Différents exemples : Hydratation du patient par chambre implantable Chimiothérapie (tumeur obstruant les voies biliaires, les voies respiratoires) Intervention chirurgicale sur escarre entrainant des douleurs non résolutives avec des traitements ou dont le traitement antalgique entraine des effets secondaires importants (somnolence). Pose d endoprothèse Euthanasie L euthanasie est entendue aujourd hui comme la mort donnée par un soignant ou par un proche pour soulager une vie déclarée insupportable par le malade, alors qu à moyen terme la mort ne surviendrait pas spontanément. MARIE-CATHERINE BARET 5/19 07/10/2011

6 La douleur est souvent mise au premier plan (douleur au sens de douleur physique rebelle et incurable et/ou de souffrance morale également rebelle et inaccessible à tout soin). L euthanasie est ainsi une action dont l intention première vise à la mort d un malade. L euthanasie est une mort mise en œuvre qui s oppose à la mort dite naturelle. Notion d intentionnalité (théorie du double effet) Notion de Dignité Loi du 22 avril 2005 relative aux droits des patients et à la fin de vie. LE PATIENT PEUT EXPRIMER SA VOLONTE SOUHAIT DE LIMITER OU D INTERROMPRE LE TRAITEMENT MARIE-CATHERINE BARET 6/19 07/10/2011

7 REFUS DE SOINS INFORMATION DU PATIENT SUR LES CONSEQUENCES DE SON CHOIX DECISION DU PATIENT A RENOUVELER À L ISSUE D UN DELAI RAISONNABLE DECISION MEDICALE MOTIVEE MENTIONNEE DANS DOSSIER MEDICAL SOINS PALLIATIFS Prise en charge de la douleur psychique et physique LE PATIENT EST HORS D ETAT D EXPRIMER SA VOLONTE PROCEDURE COLLEGIALE CONCERTATION DE L EQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE EN CHARGE MARIE-CATHERINE BARET 7/19 07/10/2011

8 DES SOINS DOUBLE AVIS MEDICAL (SANS LIEN HIERARCHIQUE) PERSONNE DE CONFIANCE (SINON FAMILLE, SINON PROCHE) DIRECTIVES ANTICIPEES, datant de moins de 3 ans avant l état d inconscience de la personne DECISION MEDICALE MOTIVEE, MENTIONNEE DANS DOSSIER MEDICAL SOINS PALLIATIFS Prise en charge de la douleur psychique et physique DIRECTIVES ANTICIPEES : «Document écrit, daté et signé par leur auteur dûment identifié par l indication de ses nom, prénom, date et lieu de naissance.» MARIE-CATHERINE BARET 8/19 07/10/2011

9 Validité 3 ans, renouvelables et/ou modifiables, Si impossibilité d écrire : 2 témoins Demeurent valables si écrites 3 ans avant un état d inconscience Conservées soit dans dossier médical (médecin traitant, hôpital) ou par la personne elle-même, ou par la personne de confiance voire par la famille ou un proche. PERSONNE DE CONFIANCE : loi du 04 mars 2002 La loi crée un nouvel intervenant, la personne de confiance, qui peut être un parent, un proche ou le médecin traitant, et qui peut : Peut accompagner le patient dans ses démarches Peut Assister aux entretiens médicaux afin d aider le patient dans les décisions à prendre. Sera Consultée au cas où le patient serait hors d état d exprimer sa volonté. Elle a un rôle consultatif. Sa désignation doit se faire par écrit et est révocable à tout moment. Limitation des soins et arrêt des soins. Les deux s inscrivent dans le fait d éviter l obstination déraisonnable. Limitation MARIE-CATHERINE BARET 9/19 07/10/2011

10 Il s agit de renoncer à mettre en œuvre des moyens susceptibles de prolonger une vie très compromise Ne pas entreprendre certains soins qui sont techniquement possibles mais sans finalité d amélioration du patient. Arrêt Il s agit de la suspension d un traitement vital en cours par exemple une respiration artificielle. Discussion autour du concept de consentement Interrogation sur la volonté de la personne et du concept d autonomie Interrogation sur le concept d autonomie au regard de la vulnérabilité du patient dans le cadre de la fin de vie. CIRCULAIRE N DHOS/02/2008/99 DU 25 MARS 2008 RELATIVE A L ORGANISATION DES SOINS PALLIATIFS DEFINITION DES SOINS PALLIATIFS QUI? QUE FAIT-IL? OÙ? COMMENT? POUR QUI? Equipe Soins actifs, continus Soulager la douleur Domicile Forme organisée d action collective Un droit pour tous MARIE-CATHERINE BARET 10/19 07/10/2011

11 interdisciplinaire : Tous les Professionnels de santé Médicaux et para médicaux Travailleurs sociaux Bénévoles Représentants du culte (physique) Apaiser la souffrance psychique Sauvegarde de la dignité de la personne malade Soutien de l entourage pendant la maladie et après le décès. Pas d acharnement dans les soins mais pas d abandon thérapeutique Soutien psychologique Soutien spirituel Soutien social Institutions sanitaires Sur tout le territoire Constitution du réseau de soins palliatifs en réponse à un besoin de santé, à un moment donné. Démarche palliative Complémentarité des actions Domicile/Hôpital Dans une structure identifiée (EMSP, USP, LISP, HAD, lits d hospitalisation) Personne malade atteinte d une pathologie grave, évolutive, mettant en jeu le pronostic vital En phase avancée ou terminale Quelque soit l âge Pour l entourage du patient PRINCIPES GENERAUX D ORGANISATION DU RESEAU SOINS PALLIATIFS QUI? QUE FAIT-IL? OÙ? COMMENT? POUR QUI? Conseils, soutien Sur le lieu de vie Outils de soins Favorise l accès ou de soins de la communs : aux soins personne Une équipe de coordination qui met en relation : Dossier de soins, Spécifique à certaine population (ex : personnes âgées) MARIE-CATHERINE BARET 11/19 07/10/2011

12 Professionnels de santé Interdisciplinaire Sanitaire Sociaux de tous secteurs (SSIAD, SSAD, CSI, tous les services de soins hospitaliers) + Représentant des usagers + Bénévoles Coordonne les acteurs de soins pour permettre la continuité des soins Projet de soins personnalisé pour le patient Evaluation financière de l activité du réseau Echelle d évaluation Respect des règles de confidentialité Formation des soignants dans le respect d une démarche palliative pluri-professionnelle Assure la diffusion de bonnes pratiques Formation des bénévoles Personne nécessitant une prise en charge palliative Bassin de vie 24h/24h permanence LITS IDENTIFIES SOINS PALLIATIFS DANS UN SERVICE DE SOINS HOSPITALIERS QUI? QUE FAIT-IL? OÙ? COMMENT? POUR QUI? Tous les intervenants Prise en charge palliative du Service d hospitalisation de courte durée, de Lits identifiés «palliatifs» dans le Patient connu du service ou de MARIE-CATHERINE BARET 12/19 07/10/2011

13 du service Bénévoles Référents palliatifs médical et paramédical formés en soins palliatifs patient et de son entourage avec un projet élaboré par l équipe Prise en charge de proximité favorisée En lien avec le réseau de soins palliatifs réadaptation, ou de longue durée (MCO) Services de soins qui ont des décès fréquemment service de soins Moyens financiers : + de personnels Chambre individuelle Accueil des familles règles assouplies tant pour le malade que pour sa famille Temps prévu pour la prise en charge des corps décédés l établissement, cas complexes, ou contexte de crise pour accueil temporaire. Afin d éviter un passage aux urgences Formation de l équipe Aide des équipes pour éviter l épuisement professionnel (équipes des USP et EMSP) EQUIPE MOBILE DE SOINS PALLIATIFS (EMSP) QUI? QUE FAIT-IL? OÙ? COMMENT? POUR QUI? Equipe médicale et Conseil, soutien des Dans les structures Mission Patient, famille, MARIE-CATHERINE BARET 13/19 07/10/2011

14 paramédicale Psychologues Bénévoles Basée sur le volontariat Encadrement avec Diplôme universitaire en soins palliatifs Engagement de formation continue équipes pour une prise en charge palliative du patient et de son entourage (avant et après décès) Formation des équipes Proposition de protocoles Réflexion éthique Recherche clinique concernant les connaissances et pratiques en soins palliatifs Evalue son action d hospitalisation de courte durée, de réadaptation, ou de longue durée transversale Se déplace vers les services de soins à la demande des équipes de soins (le + précocement possible) Appartient au réseau de soins palliatifs Ont leurs propres locaux Pas d actes de soins soignants Appartenant à l institution et/ou dépendant du réseau (SSIAD, SSAD, CSI, lieu de vie ) MARIE-CATHERINE BARET 14/19 07/10/2011

15 UNITE DE SOINS PALLIATIFS (USP) QUI? QUE FAIT-IL? OÙ? COMMENT? POUR QUI? Soins pour une prise en structure charge palliative du d hospitalisation patient et de son identifiée de 10 à entourage 20 lits. Equipe médicale et paramédicale Psychologues Bénévoles Basée sur le volontariat Encadrement avec Diplôme universitaire en soins palliatifs Engagement de formation continue Formation des équipes Accueil formalisé de stagiaires Réflexion éthique Recherche clinique, enseignement et informations concernant les connaissances et pratiques palliatives Expertise 1 USP par région, CHU ou établissement avec cancérologie Projet de service Critères d admission des patients Groupe de parole Soutien de l entourage avant, pendant et après la mort Procédure d intervention des bénévoles Dossier de soins pluridisciplinaires Locaux étudiés répondant aux besoins des malades, des familles, des soignants. En lien avec le réseau en soins palliatifs Patient transféré sur dossier et adressé par une autre structure de soins et présentant des situations complexes Accueil temporaire, permanent Evaluation et mise en route de traitements complexes MARIE-CATHERINE BARET 15/19 07/10/2011

16 HOSPITALISATION A DOMICILE (HAD) QUI? QUE FAIT-IL? OÙ? COMMENT? POUR QUI? Continuité des soins Intervient à avec mêmes outils domicile suite de soins qu à hospitalisation l hôpital (traçabilité) Une équipe hospitalière interdisciplinaire détachée Avec une partie de l équipe formée aux soins palliatifs Projet de soins du patient continué Prise en charge globale du patient et de son entourage Interface avec le médecin traitant Lieu de vie (ex : résidence personnes âgées) Service extra hospitalier Places identifiées Lien avec le réseau en soins palliatifs (ex : EMSP) et l hôpital (anticipation possibilité d hospitalisation) Protocoles de soins élaborés conjointement En accord avec le patient et la famille Famille, entourage présents Patient suivi dans une structure sanitaire et pour une prise en charge à domicile nécessite des soins complexes ou de technicité spécifique. Charge en soins importante MARIE-CATHERINE BARET 16/19 07/10/2011

17 SOINS PALLIATIFS A DOMICILE QUI? QUE FAIT-IL? OÙ? COMMENT? POUR QUI? Un médecin Coordinateur et Intervient à Patient au domicile prescripteur domicile ou sur le lieu de vie Infirmière libérale + Professionnels de santé libéraux (kinésithérapeute, ergothérapeute, diététicien) Prise en charge globale du patient et de son entourage Exercice libéral avec rémunération à l acte ou au forfait MARIE-CATHERINE BARET 17/19 07/10/2011

18 BENEVOLES QUI? QUE FAIT-IL? Où? COMMENT? POUR QUI? Art L 1110-CSP Ecoute Quelque soit le lieu Participe à l ultime Patient et son de soins (USP, accompagnement du entourage LISP, EMSP, HAD, patient et de Réseau de soins l entourage palliatifs) Bénévoles formés à l accompagnement de la fin de vie et appartenant à une association Sont issus de la société civile et du monde de la santé Sous la responsabilité d un coordinateur, désigné par l association Formé à la relation d aide, A la démarche palliative Se dotent d une charte : Laïcité Neutralité Pas d interférence dans la pratique des soins Gratuité Confidentialité MARIE-CATHERINE BARET 18/19 07/10/2011

19 Présentation du système de santé français Politique qui s inscrit dans un cadre européen Des textes de références : Charte Européenne du malade usager de l hôpital Convention de sauvegarde des patients en Europe ETC Avec des lois avec des différences de point de vue et pratiques: Ex : Suisse, Belgique (autorisation a pratiqué des injections létales) Harmonisation des pratiques? Aujourd hui Loi dite «Léonetti» est retravaillé par une commission, dirigé par le Dr Léonetti pour des cas où cette loi n apporte pas de solution. Ex : L affaire Vincent Humbert MARIE-CATHERINE BARET 19/19 07/10/2011

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE Dr Sara Balagny Equipe Mobile d Accompagnement et de Soins Palliatifs Hospitalisation A Domicile CHRU Lille Définition des soins palliatifs «Les soins palliatifs cherchent

Plus en détail

Soins palliatifs Définitions et concepts

Soins palliatifs Définitions et concepts LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE Les concepts A1 Soins palliatifs Définitions et concepts 1 Soins curatifs destinés à

Plus en détail

TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS

TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS Vous avez dit Soins Palliatifs Définitions Thérèse VANIER en 1976 «C est tout ce qui reste à faire quand il n y a plus

Plus en détail

Droit des patients en fin de vie : Loi du 22 avril 2005

Droit des patients en fin de vie : Loi du 22 avril 2005 25 septembre 2014 Droit des patients en fin de vie : Loi du 22 avril 2005 Mme C. DUBREUCQ, Directrice HAD Santélys Droit des patients en fin de vie : la Loi du 22 avril 2005 1 Contexte Médiatique et émotionnel

Plus en détail

Loi Leonetti - Droits des patients et rôle des professionnels de santé

Loi Leonetti - Droits des patients et rôle des professionnels de santé Loi Leonetti - Droits des patients et rôle des professionnels de santé Dr Bernard Paternostre Service d Accompagnement et de Soins Palliatifs CHU de Bordeaux LOI du 22 avril 2005 relative aux droits des

Plus en détail

LA DÉMARCHE PALLIATIVE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT CANCÉREUX

LA DÉMARCHE PALLIATIVE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT CANCÉREUX LA DÉMARCHE PALLIATIVE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT CANCÉREUX Journée des 3C - 16 juin 2015 Dr F.Gauquelin; C.Roy Soins Palliatifs : quelles représentations? 3 expressions 3 notions Monsieur X

Plus en détail

Soins palliatifs et législation

Soins palliatifs et législation LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE Les concepts A2 Soins palliatifs et législation 1 Les lois au fil des années 1986 - Circulaire

Plus en détail

Soins palliatifs. Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel

Soins palliatifs. Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel Soins palliatifs Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel Plan Définitions Loi leonetti Structures en soins palliatifs Réseau Arc en Ciel Introduction Le terme «palliatif» recouvre

Plus en détail

Quel Accompagnement dans l Indre?

Quel Accompagnement dans l Indre? Quel Accompagnement dans l Indre? Définition des Soins Palliatifs Selon la Société Française d Accompagnement et de Soins Palliatifs (SFAP) Les Soins Palliatifs sont des soins actifs dans une approche

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE

CONVENTION CONSTITUTIVE CONVENTION CONSTITUTIVE Entre les établissements signataires Vu les textes législatifs suivants : La loi du 9 juin 1999 visait à garantir l accès aux soins palliatifs pour tous et introduisait l existence

Plus en détail

LES SOINS PALLIATIFS. Laure Windelschmidt IDE EMSP Août 2015

LES SOINS PALLIATIFS. Laure Windelschmidt IDE EMSP Août 2015 LES SOINS PALLIATIFS Laure Windelschmidt IDE EMSP Août 2015 Un peu d histoire En Occident, l accompagnement du mourant est longtemps resté une pratique familiale et/ou une pratique religieuse. Quant à

Plus en détail

DROIT DES PERSONNES EN FIN DE VIE

DROIT DES PERSONNES EN FIN DE VIE DROIT DES PERSONNES EN FIN DE VIE Réalisé par la sous-commission éthique du Centre Gérontologique Départemental des Bouches du Rhône. Auteurs : BECHU Alice (psychologue) BERNARD Cécile (médecin) FAVIER

Plus en détail

Loi du 4 mars Chapitre II : droits et responsabilités des usagers. Le patient est ACTEUR de sa prise en charge

Loi du 4 mars Chapitre II : droits et responsabilités des usagers. Le patient est ACTEUR de sa prise en charge Loi du 4 mars 2002 Chapitre II : droits et responsabilités des usagers Le patient est ACTEUR de sa prise en charge Il doit être informé lors d un entretien individuel Il doit donner un consentement libre

Plus en détail

LA FIN DE VIE. Dr MOREAU Francine EMSP & HAD CH Châtellerault Rudy GUILLAUDAT Psychologue EMSP CH Châtellerault

LA FIN DE VIE. Dr MOREAU Francine EMSP & HAD CH Châtellerault Rudy GUILLAUDAT Psychologue EMSP CH Châtellerault LA FIN DE VIE Dr MOREAU Francine EMSP & HAD CH Châtellerault Rudy GUILLAUDAT Psychologue EMSP CH Châtellerault Mardi 02 février 2016 1 La Législation La demande sociétale actuelle des Français est de voir

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE. EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE Partie 1 version courte

SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE. EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE Partie 1 version courte SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE Partie 1 version courte Mazoyer A. Formation continue des équipes ouverte aux professionnels ambulatoires Janvier 2013 EHPAD Boucard - 79 340

Plus en détail

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie.

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. Dr Bernard DEVALOIS Unité de Soins Palliatifs CH Puteaux (92) Président de la SFAP bd@sfap.org Les P tits Déj du Pallium Septembre 2006 La loi Léonetti

Plus en détail

Les Soins Palliatifs Et la personne âgée. Dr.Nathalie DENIS Praticien Hospitalier

Les Soins Palliatifs Et la personne âgée. Dr.Nathalie DENIS Praticien Hospitalier Les Soins Palliatifs Et la personne âgée Dr.Nathalie DENIS Praticien Hospitalier Introduction: -Pour la personne malade âgée en fin de vie, la mort reste une épreuve de séparation difficile -Si la mort

Plus en détail

Bernard WARY Service Régional de Soins Palliatifs CHR Metz-thionville

Bernard WARY Service Régional de Soins Palliatifs CHR Metz-thionville Bernard WARY Service Régional de Soins Palliatifs CHR Metz-thionville Si l on n a pas attendu les soins palliatifs pour s occuper des «mourants» (Hôtels Dieu du 18 ème siècle ), cela ne fait que 45 ans

Plus en détail

LES LOIS RELATIVES AUX DROITS DES MALADES ET DES PERSONNES EN FIN DE VIE : 1. Loi LEONETTI du 22/04/ Loi LEONETTI-CLAEYS du 02/02/2016

LES LOIS RELATIVES AUX DROITS DES MALADES ET DES PERSONNES EN FIN DE VIE : 1. Loi LEONETTI du 22/04/ Loi LEONETTI-CLAEYS du 02/02/2016 LES LOIS RELATIVES AUX DROITS DES MALADES ET DES PERSONNES EN FIN DE VIE : 1. Loi LEONETTI du 22/04/2005 2. Loi LEONETTI-CLAEYS du 02/02/2016 CCECQA 16 juin 2016 Dr de LARIVIERE Emmanuel Responsable Pôle

Plus en détail

Un aperçu historique des soins palliatifs en France et enjeux pour aujourd hui

Un aperçu historique des soins palliatifs en France et enjeux pour aujourd hui Diplôme Universitaire de soins palliatifs CEM/FLM, Lille le 24 janvier 2013 Un aperçu historique des soins palliatifs en France et enjeux pour aujourd hui Pr Jacquemin Dominique Centre d éthique médicale

Plus en détail

DROITS RELATIFS À LA PERSONNE MALADE ET À LA PERSONNE EN FIN DE VIE

DROITS RELATIFS À LA PERSONNE MALADE ET À LA PERSONNE EN FIN DE VIE association pour le droit de mourir dans la dignité Les DROITS RELATIFS À LA PERSONNE MALADE ET À LA PERSONNE EN FIN DE VIE LE BUT DE CETTE PLAQUETTE EST DE VOUS FAIRE CONNAÎTRE VOS DROITS. À lire attentivement

Plus en détail

Démarche éthique en (aux) urgences. Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André

Démarche éthique en (aux) urgences. Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André Démarche éthique en (aux) urgences Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André Le dilemme de l urgentiste.. Urgences vitales. Urgences «palliatives». Accompagnement de fin de vie. Prise de décision

Plus en détail

Soins palliatifs et. droits des malades. 11 octobre Versailles Conférence-débat

Soins palliatifs et. droits des malades. 11 octobre Versailles Conférence-débat Soins palliatifs et droits des malades 11 octobre 2011 -Versailles Conférence-débat Définition des concepts généraux Limitation et arrêt des traitements Euthanasie Acharnement thérapeutique Soins palliatifs

Plus en détail

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie.

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. Dr Bernard DEVALOIS Unité de Soins Palliatifs CH Puteaux (92) Président de la SFAP bd@sfap.org Arc en Ciel janvier 2007 Avril 2005 : une évolution

Plus en détail

Présentation de l Unité de Soins Palliatifs du Centre Hospitalier de Douai

Présentation de l Unité de Soins Palliatifs du Centre Hospitalier de Douai Présentation de l Unité de Soins Palliatifs du Centre Hospitalier de Douai Cadre Réglementaire Circulaire n 2008-99 du 25 mars 2008 relative à l organisation des soins palliatifs Annexe III - Référentiel

Plus en détail

LOI du 22 Avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie dite Loi Léonetti

LOI du 22 Avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie dite Loi Léonetti LOI du 22 Avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie dite Loi Léonetti Laisser mourir, faire mourir Bernard WARY CHR Metz-Thionville Loi n 2005-370 du 22 avril 2005 SUITE À «L AFFAIRE

Plus en détail

LOI n du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie (1)

LOI n du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie (1) LOI n 2016-87 du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie (1) Article 1 I. L article L. 1110-5 du code de la santé publique est ainsi modifié : 1 Le

Plus en détail

Soins palliatifs. Douleur - Soins Palliatifs Soins de Support. Soins Palliatifs. Soins palliatifs

Soins palliatifs. Douleur - Soins Palliatifs Soins de Support. Soins Palliatifs. Soins palliatifs Soins palliatifs Douleur - Soins Palliatifs Soins de Support N.SAFFON Equipe Résonance Douleur Soins Palliatifs Soins de Support CHU Toulouse Soins de fin de vie = Soins de confort = Soins symptomatiques

Plus en détail

LOI LEONETTI Loi n du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie

LOI LEONETTI Loi n du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie LOI LEONETTI Loi n 2005-370 du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie 1) Abstention de l acharnement thérapeutique Les actes de prévention, d investigation ou de soins ne doivent

Plus en détail

Loi Léonetti en 2015: bilan et devenir. Quelle place pour les bénévoles d accompagnement?

Loi Léonetti en 2015: bilan et devenir. Quelle place pour les bénévoles d accompagnement? Loi Léonetti en 2015: bilan et devenir Quelle place pour les bénévoles d accompagnement? Pourquoi parler aujourd hui de la loi Léonetti? Votée en 2005, adoptée à l unanimité Après plusieurs «affaires»

Plus en détail

à la PERSONNE association pour le droit de mourir dans la dignité

à la PERSONNE association pour le droit de mourir dans la dignité LE BUT DE CETTE PLAQUETTE EST DE VOUS FAIRE CONNAITRE VOS DROITS Les articles cités sont ceux du Code de la santé publique A lire attentivement et à emporter avec vous en cas d hospitalisation les DROITS

Plus en détail

DROITS DE LA PERSONNE EN FIN DE VIE 03 DECEMBRE 2015 IFSI CARCASSONNE UE 1.3 TRAVAIL DE GROUPE

DROITS DE LA PERSONNE EN FIN DE VIE 03 DECEMBRE 2015 IFSI CARCASSONNE UE 1.3 TRAVAIL DE GROUPE DROITS DE LA PERSONNE EN FIN DE VIE 03 DECEMBRE 2015 IFSI CARCASSONNE UE 1.3 TRAVAIL DE GROUPE L AFFAIRE VINCENT HUMBERT VINCENT HUMBERT (1981-2003) Était un jeune homme devenu tétraplégique, aveugle et

Plus en détail

Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie

Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE Organisation B5 Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie 1 Définition

Plus en détail

Soins Oncologiques de Support

Soins Oncologiques de Support Soins Oncologiques de Support DEFINITIONS et CONCEPTS PROPOSITIONS D ORGANISATION Novembre 2005 CA GRASSPHO NOV 05 1 DEFINITIONS CA GRASSPHO NOV 05 2 SOINS CURATIFS «Les soins curatifs cherchent à guérir

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI TEXTE ÉLABORÉ PAR LA COMMISSION MIXTE PARITAIRE N 307 N 3402 S É N A T ASSEMBLÉE NATIONALE

PROPOSITION DE LOI TEXTE ÉLABORÉ PAR LA COMMISSION MIXTE PARITAIRE N 307 N 3402 S É N A T ASSEMBLÉE NATIONALE N 3402 N 307 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2015-2016 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 19 janvier 2016 Enregistré

Plus en détail

et à la PERSONNE en fin de vie

et à la PERSONNE en fin de vie association pour le droit de mourir dans la dignité les DROITS RELATIFS à la PERSONNE MALADE et à la PERSONNE en fin de vie A lire attentivement et à emporter avec vous en cas d hospitalisation Les accueillants

Plus en détail

Droits des personnes en fin de vie. Une nouvelle loi, quels changements en pratique?

Droits des personnes en fin de vie. Une nouvelle loi, quels changements en pratique? Droits des personnes en fin de vie Une nouvelle loi, quels changements en pratique? Contexte politique La première loi Léonetti Le nouveau texte L application pratique CONTEXTE POLITIQUE La loi du 22 avril

Plus en détail

La Loi Léonetti. Loi n du 22 avril relative aux droits des malades et à la fin de vie. Hervé MIGNOT Christian MOULINARD

La Loi Léonetti. Loi n du 22 avril relative aux droits des malades et à la fin de vie. Hervé MIGNOT Christian MOULINARD La Loi Léonetti Loi n 2005-370 du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie Hervé MIGNOT Christian MOULINARD Equipe d Appui Départementale Maître de Conférence de Droit Public en

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 PARCOURS PATIENT : L ÉGALITE D ACCES? SOMMAIRE I LES TEXTES - Parcours de soins - Loi du 4 mars 2002 II LE SERVICE SSR SOINS PALLIATIFS -

Plus en détail

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité Cancer et domicile Définition de l HAD > L HAD est un établissement de santé et une alternative à l hospitalisation conventionnelle, qui permet d assurer au domicile du malade, des soins médicaux et paramédicaux

Plus en détail

De la loi de 2005 à la PPL de 2015

De la loi de 2005 à la PPL de 2015 De la loi de 2005 à la PPL de 2015 Dr V Morel Président de la SFAP 2 De la loi du 22 avril 2005 à la loi de mars 2015 En oubliant pas 1999 et 2002 Affaire Vincent Humbert le 29 septembre 2003. 15 octobre

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE

SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE Cours IFSI 3 ème année Module Soins Palliatifs, Accompagnement et Fin de Vie UMASP. Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Les soins palliatifs C est quoi??? Éléments de définition

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT. Représenté par le Docteur René LE, Président de l Association DOUSOPAL

CONVENTION DE PARTENARIAT. Représenté par le Docteur René LE, Président de l Association DOUSOPAL CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE Le Réseau Dousopal 44 Bd Stanislas Girardin 76140 Le Petit Quevilly Représenté par le Docteur René LE, Président de l Association DOUSOPAL d une part, ET L Etablissement

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS loi Léonetti Claeys 2016 ce qui était et ce qui change

SOINS PALLIATIFS loi Léonetti Claeys 2016 ce qui était et ce qui change SOINS PALLIATIFS loi Léonetti Claeys 2016 ce qui était et ce qui change Pr G. LAVAL Clinique de soins palliatifs et de coordination en soins de support CHU Grenoble Tel 04 76 76 56 67 - GLaval@chu-grenoble.fr

Plus en détail

Droits des patients. Module 3: réaliser des soins adaptés à l état clinique de la personne Promotion

Droits des patients. Module 3: réaliser des soins adaptés à l état clinique de la personne Promotion Vendredi 26-09-14 MM-LS Droits des patients Module 3: réaliser des soins adaptés à l état clinique de la personne Promotion 2014-2015 1.3 S1 «Législation, éthique, déontologie» Promotion 2014-2017 OBJECTIFS

Plus en détail

Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins. Évaluation des pratiques professionnelles

Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins. Évaluation des pratiques professionnelles Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins palliatifs Évaluation des pratiques professionnelles Définition de l EPP Analyse de la pratique professionnelle destinée à identifier des écarts

Plus en détail

Loi N du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie. Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran

Loi N du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie. Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran La Loi "Léonetti" Loi N 2005-370 du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran 1 Obstination i Déraisonnable Loi du 22 avril 2005 (Loi "Léonetti")

Plus en détail

Droits des malades et des personnes en fin de vie

Droits des malades et des personnes en fin de vie 1 = 7 lettres pour «usqu à la mort accompagner la vie» ccompagner mais aussi agir dans la société n bénévolat b légitiml gitimé par la loi Kouchner de juin 1999 n bénévolat b de soutien des personnes malades

Plus en détail

PERSONNE DE CONFIANCE & DIRECTIVES ANTICIPEES MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX INFORMER Les soignants et les droits des malades

PERSONNE DE CONFIANCE & DIRECTIVES ANTICIPEES MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX INFORMER Les soignants et les droits des malades PERSONNE DE CONFIANCE & DIRECTIVES ANTICIPEES MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX INFORMER Les soignants et les droits des malades Siège social : Mairie Cours Gambetta 84250 Le Thor Tel : 04 90 02 31 76 email

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 358 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2004-2005 30 novembre 2004 PROPOSITION DE LOI ADOPTEE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE

Plus en détail

Alzheimer et fin de vie. Dr N.SAFFON

Alzheimer et fin de vie. Dr N.SAFFON Alzheimer et fin de vie Dr N.SAFFON Accompagnement de fin vie 1. Généralités 2. Problématiques 3. Cadre légal 1. Généralités : Démographie 1.Généralités : Evolution 1.Généralités : Evolution 1.Généralités

Plus en détail

Docteur Sandrine JUNQUA. Équipe Mobile Douleur Soins Palliatifs Soins de Support CHU Toulouse

Docteur Sandrine JUNQUA. Équipe Mobile Douleur Soins Palliatifs Soins de Support CHU Toulouse Approche palliative et Qualité de vie Docteur Sandrine JUNQUA Équipe Mobile Douleur Soins Palliatifs Soins de Support CHU Toulouse Soins de support «l ensemble des soins et soutiens nécessaires aux personnes

Plus en détail

La Loi "Léonetti" Loi N du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie. Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran

La Loi Léonetti Loi N du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie. Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran La Loi "Léonetti" Loi N 2005-370 du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran 1 Évolution Société Patient = celui sur qui on agit (opposé

Plus en détail

INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015. Spécificités en soins palliatifs par profession

INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015. Spécificités en soins palliatifs par profession 1 INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015 Spécificités en soins palliatifs par profession OBJECTIFS : Appréhender la spécificité en fonction de l exercice professionnel et le lieu (en Institution, en EMSP,

Plus en détail

Fin de Vie. Loi Claeys - Léonetti du 2 février 2016

Fin de Vie. Loi Claeys - Léonetti du 2 février 2016 Fin de Vie Loi Claeys - Léonetti du 2 février 2016 Décrets du 3 août 2016 Docteur Joseph CERUETTO Loi Claeys - Léonetti du 2 février 2016 1. Introduction et historique 2. Les «nouvelles» directives anticipées

Plus en détail

PERSONNE de CONFIANCE DIRECTIVES ANTICIPEES. Mars 2015 Service des Affaires Juridiques Nelly VEROTTE

PERSONNE de CONFIANCE DIRECTIVES ANTICIPEES. Mars 2015 Service des Affaires Juridiques Nelly VEROTTE PERSONNE de CONFIANCE DIRECTIVES ANTICIPEES Mars 2015 Service des Affaires Juridiques Nelly VEROTTE Introduction Personne de Confiance et Directives Anticipées sont deux droits créés par les lois du 4

Plus en détail

DROITS DES MALADES ET «FIN DE VIE» Loi LEONETTI Lio du 22 avril 2005

DROITS DES MALADES ET «FIN DE VIE» Loi LEONETTI Lio du 22 avril 2005 DROITS DES MALADES ET «FIN DE VIE» Loi LEONETTI Lio du 22 avril 2005 Fin de vie = être confronté à la mort La mort n est rien (naturelle, inéluctable), mais la peur de la mort La mort «non naturelle»,

Plus en détail

Volonté du patient et fin de vie

Volonté du patient et fin de vie Volonté du patient et fin de vie Lina Williatte-Pellitteri Professeur de droit. Faculté de droit /Universités Catholiques Directrice du Master 2 droit de la santé et de la responsabilité médicale 1 Avocat

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE. Soins palliatifs à domicile

HOSPITALISATION A DOMICILE. Soins palliatifs à domicile HOSPITALISATION A DOMICILE (H.A.D.) Soins palliatifs à domicile Hospitalisation à domicile Dates clés 1945 : Naissance du concept d HAD aux USA 1957: Création du 1 er Ets d HAD en France 1973 : Création

Plus en détail

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Prévention et dépistage

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 486 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 17 mars 2015 PROPOSITION DE LOI créant de nouveaux droits en faveur

Plus en détail

CODE DE LA SANTÉ PUBLIQUE

CODE DE LA SANTÉ PUBLIQUE LOI LEONETTI LOI no 2005-370 du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie (1) NOR : SANX0407815L L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Le Président de la République promulgue

Plus en détail

SOINS DE SUPPORT SOINS PALLIATIFS DEMARCHE PALLIATIVE EN ONCO HEMATOLOGIE. Ph. COLOMBAT Tours 11 mars 2005

SOINS DE SUPPORT SOINS PALLIATIFS DEMARCHE PALLIATIVE EN ONCO HEMATOLOGIE. Ph. COLOMBAT Tours 11 mars 2005 SOINS DE SUPPORT SOINS PALLIATIFS DEMARCHE PALLIATIVE EN ONCO HEMATOLOGIE Ph. COLOMBAT Tours 11 mars 2005 DEMARCHE PALLIATIVE DEMARCHE PALLIATIVE DEFINITION «Asseoir et développer les Soins Palliatifs

Plus en détail

Législation sur les droits des personnes en fin de vie

Législation sur les droits des personnes en fin de vie Législation sur les droits des personnes en fin de vie Après la loi du 2 février 2016 AP-HP / 2016 La loi définit la fin de vie comme la situation dans laquelle se trouve une personne «en phase avancée

Plus en détail

Charte du patient hospitalisé

Charte du patient hospitalisé Charte du patient hospitalisé Dr E.Thomas, AHU médecine m légale, l sociale et pénitentiaire mail : thomas.e@chu chu-nice.fr Introduction Objectifs Droits essentiels des malades Obligations des établissements,

Plus en détail

L'offre de soins «Soins Palliatifs et Douleurs» Dr Patrick LEPAULT ARS Mars 2016

L'offre de soins «Soins Palliatifs et Douleurs» Dr Patrick LEPAULT ARS Mars 2016 Diplôme Universitaire De Soins Palliatifs et d Accompagnement ANNÉE UNIVERSITAIRE 2015 2016 L'offre de soins «Soins Palliatifs et Douleurs» Dr Patrick LEPAULT ARS Mars 2016 CirculaireDHOS/O 2/DGS/SD 5

Plus en détail

confort : Missions et critères

confort : Missions et critères Service de soins palliatifs et de confort : Missions et critères d admission 1. Missions Le service de soins palliatifs et de confort ou Unité résidentielle de Soins Palliatifs (USP) de la clinique du

Plus en détail

Les soins palliatifs

Les soins palliatifs Les soins palliatifs A. Définition : Dans les années 70, le Docteur Thérèse Vanier disait que «c est tout ce qui reste à faire quand il n y a plus rien à faire» Quelques définitions des soins palliatifs

Plus en détail

ATELIER DE SOINS PALLIATIFS. Soins de support et démarche palliative 22/11/2016

ATELIER DE SOINS PALLIATIFS. Soins de support et démarche palliative 22/11/2016 ATELIER DE SOINS PALLIATIFS Soins de support et démarche palliative 22/11/2016 1.Présentation de la CASSPA 49 ( Mme Christelle FOIN) Association «Loi 1901» - statuts déposés en 2009 Président : M. Yves

Plus en détail

La loi du 22 avril 2005,

La loi du 22 avril 2005, La loi du 22 avril 2005, «relative aux droits des malades et à la fin de vie», éclairage pour les pratiques professionnelles Journée AMPR Nord-Picardie Lille, 2 juin 2012 Dr B. Pollez Pôle universitaire

Plus en détail

Insuffisance rénale : Epuration extra-rénale et Limitations thérapeutiques

Insuffisance rénale : Epuration extra-rénale et Limitations thérapeutiques Université d Auvergne Insuffisance rénale : Epuration extra-rénale et Limitations thérapeutiques Alexandre Lautrette Service de Réanimation CHU de Clermont-Ferrand AER 15 novembre 2012 Plan - Epidémiologie

Plus en détail

LES SOINS PALLIATIFS Historique et législation UE 4.7.S5 Compétence 4. 30/09/2015 C.Nayman/IFSI P. Brousse 1

LES SOINS PALLIATIFS Historique et législation UE 4.7.S5 Compétence 4. 30/09/2015 C.Nayman/IFSI P. Brousse 1 LES SOINS PALLIATIFS Historique et législation UE 4.7.S5 Compétence 4 30/09/2015 C.Nayman/IFSI P. Brousse 1 Plan du cours Historique Fonctionnement des soins palliatifs Actualités Les réseaux 30/09/2015

Plus en détail

Charte Réseau de santé Epsilon

Charte Réseau de santé Epsilon EPSILON Réseau de coordination à domicile Gérontologie - Soins de support - Soins palliatifs Charte Réseau de santé Epsilon Quatrième version créée du fait du déménagement en mars 2012, faisant suite :

Plus en détail

ZOOM SUR VOS DROITS!

ZOOM SUR VOS DROITS! ZOOM SUR VOS DROITS! 1 Dans le cadre de cette année 2011 dédiée aux usagers et à leurs droits, la FEHAP, fédération présente sur l ensemble du champ de la protection sociale, a élaboré en collaboration

Plus en détail

Fin de vie Que dit la Loi?

Fin de vie Que dit la Loi? NOVEMBRE 2016 Fin de vie Que dit la Loi? Paroles de professionnels Sarah, infirmière La prise en charge indispensable nécessite un accompagnement et un soutien dans la dignité, le respect et selon les

Plus en détail

FORMATION INITIATION EN SOINS PALLIATIFS 6 jours

FORMATION INITIATION EN SOINS PALLIATIFS 6 jours PROGRAMME DE DPC 2017 FORMATION INITIATION EN SOINS PALLIATIFS 6 jours Une recherche de qualité jusqu'à la fin de la vie. Organisme de DPC enregistré et évalué favorablement habilité à dispenser des programmes

Plus en détail

Sédation en médecine palliative. Dr Sandra Schmidt

Sédation en médecine palliative. Dr Sandra Schmidt Sédation en médecine palliative Dr Sandra Schmidt Recommandations de la SFAP (Société Française d Accompagnement et de Soins Palliatifs) concernant la sédation en phase terminale ou en phase palliative.

Plus en détail

Législation sur les droits des personnes en fin de vie

Législation sur les droits des personnes en fin de vie Législation sur les droits des personnes en fin de vie Après la loi du 2 février 2016 AP-HP / 2016 La loi du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie

Plus en détail

INAUGURATION. Mardi 3 Mai 2016 à 18h00 Passerelle 3 e étage Hôpital du Pays d Autan

INAUGURATION. Mardi 3 Mai 2016 à 18h00 Passerelle 3 e étage Hôpital du Pays d Autan DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION UNITE DEPARTEMENTALE DE SOINS PALLIATIFS «TOURNESOLS» Mardi 3 Mai 2016 à 18h00 Passerelle 3 e étage Hôpital du Pays d Autan CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL CASTRES - MAZAMET

Plus en détail

Réglementation relative aux Droits des malades et à la fin de vie. 16/12/2006 D. Blet 1

Réglementation relative aux Droits des malades et à la fin de vie. 16/12/2006 D. Blet 1 Réglementation relative aux Droits des malades et à la fin de vie 16/12/2006 D. Blet 1 Charte des droits du mourant Conseil de l'europe, 1976 16/12/2006 D. Blet 2 1976: Charte du patient hospitalisé 1995:

Plus en détail

relative aux soins palliatifs, à la directive anticipée et à l accompagnement en fin de vie

relative aux soins palliatifs, à la directive anticipée et à l accompagnement en fin de vie relative aux soins palliatifs, à la directive anticipée et à l accompagnement en fin de vie Les soinspalliatifs Définition de l OMS 2002 Les soins palliatifs cherchent à améliorer la qualité de vie des

Plus en détail

USP, EMSP ET RÉSEAU SP

USP, EMSP ET RÉSEAU SP Parcours de soins du patient en soins palliatifs: De la pluridisciplinarité à l interdisciplinarité Expérience d une fusion USP, EMSP ET RÉSEAU SP Cannes,Grasse,Antibes et Alpes maritimes Ouest Dr I.CASINI

Plus en détail

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 L HAD Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 Définition Les structures d HAD permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

Mieux accompagner la fin de vie en France

Mieux accompagner la fin de vie en France Repères à l usage des professionnels de santé Loi Fin de Vie du 2 février 2016 Mieux accompagner la fin de vie en France La fin de vie Parlons-en avant La fin de vie : vous êtes les mieux placés pour en

Plus en détail

Guide pour l élaboration du dossier de demande de lits identifiés en soins palliatifs

Guide pour l élaboration du dossier de demande de lits identifiés en soins palliatifs DHOS Comité de suivi Guide pour l élaboration du dossier de demande de lits identifiés en soins palliatifs mars 2004 Introduction : Les lits identifiés s inscrivent dans le schéma général de l offre de

Plus en détail

Définir une politique de soins palliatifs à l AP-HP et renforcer l offre de soins de support

Définir une politique de soins palliatifs à l AP-HP et renforcer l offre de soins de support Définir une politique de soins palliatifs à l AP-HP et renforcer l offre de soins de support Rapport du groupe de travail soins palliatifs/soins oncologiques de support du GPK3 (Groupe cancer) Pr C.Tournigand,

Plus en détail

Soins Palliatifs - Valorisation - Pertinence des séjours. Amina Ettorchi Tardy Médecin DIM CH de Blaye

Soins Palliatifs - Valorisation - Pertinence des séjours. Amina Ettorchi Tardy Médecin DIM CH de Blaye Soins Palliatifs - Valorisation - Pertinence des séjours Amina Ettorchi Tardy Médecin DIM CH de Blaye CRIMA Périgueux 28 avril 2011 2 Plan Cadre réglementaire Tarification à l activité et soins palliatifs

Plus en détail

CRITERES DE DECISION POUR CONTROLE DU GHT SOINS PALLIATIFS EN HAD

CRITERES DE DECISION POUR CONTROLE DU GHT SOINS PALLIATIFS EN HAD ANNEXE X CRITERES DE DECISION POUR CONTROLE DU GHT SOINS PALLIATIFS EN HAD 1. CONTEXTE 1.1. Exposé de la situation La prise en charge des soins palliatifs représente 28 % des journées facturées en hospitalisation

Plus en détail

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE FICHE DE POSTE : INFIRMIER EN EQUIPE D'APPUI DEPARTEMENTALE DE SOINS PALLIATIFS Famille : SOINS Métier : INFIRMIER EN SOINS GENERAUX Quotité du poste : Temps complet Rédacteur(s) : A.FEUILLATRE- MORNAY

Plus en détail

ATELIER DE SOINS PALLIATIFS LA COMPLEMENTARITE DE L HAD EN EHPAD, EST-CE POSSIBLE?

ATELIER DE SOINS PALLIATIFS LA COMPLEMENTARITE DE L HAD EN EHPAD, EST-CE POSSIBLE? ATELIER DE SOINS PALLIATIFS LA COMPLEMENTARITE DE L HAD EN EHPAD, EST-CE POSSIBLE? 13/11/2013 1.Présentation de la CASSPA 49 ( Mme Christelle FOIN) Association «Loi 1901» -statuts déposés en 2009 Président

Plus en détail

Valeurs de référence et missions (projet d orientation)

Valeurs de référence et missions (projet d orientation) Valeurs de référence et missions (projet d orientation) 1. Qui est Omega 90? Omega 90 est une association sans but lucratif (asbl) créée en 1990 et reconnue d'utilité publique par l'etat luxembourgeois.

Plus en détail

ANNEXE 5 SOINS PALLIATIFS CRITERES DE DECISION

ANNEXE 5 SOINS PALLIATIFS CRITERES DE DECISION ANNEXE 5 SOINS PALLIATIFS CRITERES DE DECISION 1 Critères de décision pour le contrôle du GHM 23Z02Z (soins ) correspondant aux GHS 7956 7957 7958 Exposé de la situation Les soins sont inscrits dans les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe.

DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe. DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe. Dimanche 14 octobre 2012 Contact presse : Tél. 02 62 20 28 20 Gsm : 06 92 87 25 84 Email : communication@asdr.asso.fr

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. 1 Le premier alinéa est ainsi modifié : a) La première phrase est ainsi modifiée :

TABLEAU COMPARATIF. 1 Le premier alinéa est ainsi modifié : a) La première phrase est ainsi modifiée : - 77 - TABLEAU COMPARATIF par Proposition créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie Proposition créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en

Plus en détail

Le refus de traitement...

Le refus de traitement... Le refus de traitement... au regard de la loi Léonetti Jeanne Garnier Lille DUSP 2013 Jean-François Richard Maison Médicale Jeanne Garnier Paris Centre d Ethique Médicale ICL Lille Quand le malade refuse????

Plus en détail

D O C U M E N T I N D I V I D U E L D E P R I S E E N C H A R G E : D I P E C. Etabli à.., le 20...

D O C U M E N T I N D I V I D U E L D E P R I S E E N C H A R G E : D I P E C. Etabli à.., le 20... D O C U M E N T I N D I V I D U E L D E P R I S E E N C H A R G E : D I P E C Etabli à.., le 20... NOM : Prénom : Ce document comprend 4 parties : - 1. Objet et Durée du Document Individuel de Prise en

Plus en détail

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique PAERPA DAT Les nouvelles ressources Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique 1 PAERPA-DAT - PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d Autonomie, le parcours de santé des aînés : des

Plus en détail

LIMITATION DES SOINS EN SITUATION D URGENCE

LIMITATION DES SOINS EN SITUATION D URGENCE LIMITATION DES SOINS EN SITUATION D URGENCE Serge Duperret Octobre 2011 Comment poser le problème? Limitation dans les structures d urgences? Exemple des services d urgences Limitation précoce alors qu

Plus en détail

REFLEXION,QUESTIONNEMENT SOIGNANT

REFLEXION,QUESTIONNEMENT SOIGNANT 2 ème estivales de l éthique en santé «NOUVELLE LOI SUR LA FIN DE VIE» REGARDS CROISES REFLEXION,QUESTIONNEMENT SOIGNANT Martine VIAL Cadre de santé - service de soins palliatifs - CHU de St-Etienne Avant

Plus en détail