créer et déclarer son organisme de formation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "créer et déclarer son organisme de formation"

Transcription

1 créer et déclarer son organisme de formation du projet à l exécution guides Pro de la formation

2 Sommaire Avant de vous lancer p.9 1. Se positionner dans un marché concurrentiel p.11 La formation : son secteur et ses acteurs p.11 Les grandes tendances p.12 Un marché concurrentiel, une activité souvent accessoire p.12 Un secteur en croissance, dominé par les organismes privés p.13 Secteurs public, parapublic et privé : statut, marché et spécialités p.17 Deux formes d activités en plein essor : organismes de formation d entreprises et courtiers discounters de la formation p.21 Les interlocuteurs et les partenaires des organismes de formation p.24 Les autres prestataires de formation et représentants de la profession p.25 L entreprise p.25 Les partenaires sociaux au niveau national et dans les professions p.26 Les pouvoirs publics p Se poser les bonnes questions p.31 Votre projet d activité p.31 Avez-vous fait votre business plan? p.31 Quelle(s) prestation(s) proposez-vous? p.32 Quelle est votre cible? p.33 Faites le point sur votre situation p.36 Quelle est votre situation personnelle? p.36 Quel est votre statut professionnel? p.37 Comment vous projetez-vous dans votre future activité? p.39 Le cas particulier de la création d un organisme de formation d entreprise p.42 Un choix, pas une obligation p.42 Les raisons juridiques, administratives et financières p.42 Qui peut vous aider? Où trouver l information? p.44 Les représentants de la profession p.44 Les sociétés de portage p.45 Les coopératives p.45 Les couveuses d entreprise p.45 Les organismes et réseaux d information p.45 4 Créer et déclarer son organisme de formation : du projet à l exécution - Centre Inffo

3 La réglementation de l organisme de formation p Le cadre réglementé de l organisme de formation p.49 Réglementations applicables à toute création et exercice d activité p.49 Réglementation spécifique de la formation professionnelle continue p.50 Vue d ensemble p.50 Critère d application de la réglementation p.51 Les principaux instruments mobilisables p.52 Les agréments p.52 Les conventions et les contrats p Les figures imposées de la prestation de formation p.55 Quelles prestations entrent dans le champ de la formation professionnelle continue? p.55 A quel public votre prestation est-elle proposée? p.56 La finalité de la formation professionnelle continue est-elle respectée? p.57 La prestation est-elle comprise dans les actions admises au titre de la formation professionnelle continue? p.61 Sécuriser le cadre juridique d une action de formation p.65 Les objectifs : des connaissances ou compétences identifiables ou mesurables p.66 Le programme de l action : un document écrit p.67 Des moyens pédagogiques, techniques et d encadrement p.68 Le suivi de l exécution du programme et appréciation des résultats p.69 Proposer des prestations réunissant les éléments pédagogiques p.71 Une action de formation finalisée p.71 Des conditions pédagogiques réunies pour atteindre les objectifs fixés p.72 Une action de formation évaluée p.74 La formation et la reconnaissance des acquis p.75 Exercer une activité de formation p Exercer en toute autonomie p.79 Choisir le statut de formateur personne physique p.79 Le régime de droit commun de l entrepreneur individuel p.79 Le régime du formateur auto-entrepreneur p.82 La protection du patrimoine de la personne physique p.83 Choisir de créer une personne morale p.85 La SARL p.88 La SA p.90 La SNC p.92 La SCS p.93 La SAS p.93 L association p.93 Le GIE p.96 La SCM p.98 Le GIP p.98 5

4 Les conséquences en matière fiscale p.100 Règles fiscales pour une entreprise individuelle : imposition à l IR, option possible pour l IS p.102 Règles fiscales pour une société p.106 Régime de la déclaration contrôlée p.109 Les conséquences du choix en matière sociale p.110 Quel statut social pour les dirigeants de l organisme de formation? p.110 Quelles cotisations pour les dirigeants? p.111 Quel statut pour votre conjoint ou partenaire de PACS? p.119 Les conséquences en matière de formation professionnelle continue p.121 Suis-je tenu de me déclarer comme organisme de formation? p.121 Le choix de ma structure peut-il influencer mon activité de formation? p.121 Dois-je créer une nouvelle structure pour l activité de formation? Dois-je avoir plusieurs organismes de formation? p.122 Que se passe-t-il si j ai plusieurs établissements de formation ou plusieurs activités? p.123 Ai-je intérêt à être assujetti à la TVA ou à demander une exonération? p Exercer sous le contrôle d une autre structure p.125 Vue d ensemble p.125 Formateur occasionnel salarié p.126 Portage salarial p.129 Reconnaissance légale et jurisprudentielle du portage p.129 Cadre juridique du portage p.131 La SCOP p.133 La couveuse d entreprises p.135 La franchise en formation professionnelle p.136 Le cumul d activités pour le salarié privé p.137 Le cumul d activités pour l agent public p.138 Le cumul formateur et pension de retraite p.139 Le congé d enseignement p.140 Créer votre entreprise p Création d entreprise : les étapes clés p.147 Démarches liées à la constitution, à la déclaration et à la publicité p.147 La première étape pour une société : sa constitution p.147 La deuxième étape commune à une société et à un entrepreneur individuel : la déclaration p.147 La troisième étape pour une société : la publicité p.148 Autres formalités à réaliser p Aides à la création d activité ou pendant l activité p.153 Congé ou passage à temps partiel pour la création ou la reprise d entreprise p.153 Congé sabbatique p Créer et déclarer son organisme de formation : du projet à l exécution - Centre Inffo

5 Les aides des pouvoirs publics et des opérateurs assimilés p.160 Aides de l Etat (ACCRE et NACRE) p.161 Aides de Pôle emploi (capital création ou cumul de revenus) p.166 La formation de l entrepreneur p.168 Bénéficier de formations avant de commencer votre activité p.169 Bénéficier de formations pendant votre activité de dirigeant (FIF-PL, formations du régime public ou crédit d impôt) p.170 L accès au marché de la formation professionnelle continue p La déclaration d activité p.179 Personnes et prestations assujetties à la déclaration p.179 Les prestations et situations assujetties à la déclaration p.179 Les personnes assujetties à la déclaration p.180 Les sanctions du défaut de déclaration p.183 Modalités de la déclaration p.184 La procédure de déclaration p.184 Les documents à fournir p Conséquences de la déclaration d activité p.191 Valeur et utilité de la déclaration d activité p.191 L obligation de déclaration modificative p.193 L obligation de déclaration rectificative p.193 Cessation d activité p.194 Sanctions si défaut d activité p.194 L annulation de la déclaration en cas de non-respect d obligation(s) p.195 Les cas d annulation p.195 La procédure d annulation p.196 La caducité de la déclaration si absence d activité pendant un an p.197 En conclusion p.199 Annexes p.201 Annexe 1 Historique du droit de la formation professionnelle continue p.202 Annexe 2 Données officielles utilisées sur l offre de formation p.211 En savoir plus sur les organismes de formation publics ou parapublics p.212 Annexe 3 Préconisations selon vos réponses aux questions à se poser p.219 Annexe 4 Formulaire et notice de la déclaration d activité p.225 Sigles p.229 7

6 Avant de vous lancer 2Se poser les bonnes questions Votre projet d activité De nombreux paramètres doivent être stabilisés pour définir votre projet d activité. Il conviendra de répondre notamment aux questions suivantes. Quelles prestations vais-je proposer? Quelle est ma valeur ajoutée? Quels sont les moyens humains, matériels et financiers dont je dispose et ceux à prévoir? Quels sont les clients potentiels? Quels sont les concurrents? 15 Quelles sont les contraintes réglementaires du secteur visé? Comment évolue le marché que je vise? Les réponses devront être formalisées dans le cadre de votre business plan. Avez-vous fait votre business plan? Le business plan (ou plan d affaires) est le résumé de la stratégie de votre entreprise. Cette feuille de route détaillée et concise doit reprendre les actions et les moyens que vous souhaitez mettre en œuvre sur une certaine durée (de trois à cinq ans) afin de développer les activités et atteindre les objectifs affichés. Pour cela, votre business plan devra reposer sur une identification de la valeur ajoutée de votre projet, des ressources et compétences disponibles, du modèle commercial envisagé, mais aussi sur une analyse du marché et une analyse financière (rentabilité, besoin en financement ). Dans un premier temps, il vous permettra de formaliser votre projet d activité, de vérifier sa faisabilité en abordant notamment vos atouts, mais aussi vos besoins, notamment financiers. Dans un second temps, il constituera une base de discussion et un argumentaire pour séduire les investisseurs extérieurs potentiels (exemples : actionnaires et banques). Même si le business plan ne doit pas être gravé dans le marbre afin de l adapter à la conjoncture, il pourra être également un outil de suivi de votre activité. 15. Outil d aide au diagnostic d implantation locale (ODIL) de l Insee : Se poser les bonnes questions 31

7 Trouver des informations pour la construction du business plan Afin de mieux construire votre business plan et de vous poser les bonnes questions, vous pouvez notamment consulter les sites ou ouvrages spécialisés : pour trouver un exemple de kit de business plan (payant) pour trouver des exemples de business plan dans le secteur de la formation (payant, compter environ 20 euros HT) Construire son Business Plan, C. Léger-Jarniou et G. Kalousis, Ed. Dunod, 2 e édition 2010 Quelle(s) prestation(s) proposez-vous? La détermination des prestations proposées est une phase importante, en amont, pour la construction de votre business plan et en aval, pour la sécurisation juridique de votre activité. Allez-vous réaliser : - des prestations de biens de consommation ou de production? - des prestations de formation initiale ou de formation professionnelle continue (action de formation, de bilan de compétences ou de VAE), de développement personnel ou de loisirs? - d autres prestations de services : d information, de conseil, d accompagnement, de coaching, d audit? En cas de pluriactivités (prestations de formation professionnelle continue et autres), il conviendra d être vigilant sur différents points, notamment : - la publicité diffusée, quel que soit le mode retenu, devra être suffisamment transparente dans le type de prestations proposées ; - le respect des conditions de réalisation de toute action de formation (cf. p.65) ou de tout bilan de compétences ; - l agrément qui peut être nécessaire pour certaines prestations de formation ou vis-à-vis de certains publics ; - les supports contractuels utilisés, dont le contenu devra être plus ou moins détaillé selon la nature de la prestation réalisée ; - le personnel ayant les titres et qualités pour réaliser les prestations proposées ; - le personnel dédié à la réalisation de prestations réglementées ou encadrées (exemple : bilan de compétences) ; - la comptabilité tenue, qui devra permettre de suivre spécifiquement l activité de formation professionnelle continue. 32 Créer et déclarer son organisme de formation : du projet à l exécution - Centre Inffo

8 Avant de vous lancer Avant de vous lancer dans la commercialisation de votre offre de formation, vérifiez que celle-ci correspond aux attentes des clients en termes : - de spécialités proposées. Il doit s agir de thématiques porteuses qui doivent être identifiées comme des thématiques prioritaires permettant une prise en charge par un organisme collecteur ; - de format. La formation doit être adaptée au public visé notamment en termes d objectifs et de méthodes pédagogiques, mais aussi dans les modalités pratiques de déroulement (durée de la formation, formation en présentiel ou e-learning). Quelle est votre cible? Au-delà de la question de la zone géographique d exercice de votre activité, vous devez vous interroger sur les clients que vous souhaitez démarcher. Il semble important de rappeler que la relation de formation se distingue d autres prestations par : - la relation généralement triangulaire entre le prestataire, le commanditaire et le stagiaire. Le départ en formation du stagiaire est conditionné par une décision (initiative, validation ou prescription) du commanditaire, employeur ou non de ce dernier ; - la possible intervention d un tiers (organisme collecteur ou gestionnaire) pour le paiement de tout ou partie des frais de formation du stagiaire. Les pratiques commerciales et contraintes - tant juridiques, administratives que financières - peuvent différer selon que votre organisme de formation forme des salariés d entreprises ou d autres publics. Travailler avec un public de demandeurs d emploi financés par les pouvoirs publics implique, par exemple, que votre activité soit tributaire des choix effectués en matière de politiques publiques et, dans l incertitude, sur la reconduction des financements. Vous devrez donc vous interroger assez rapidement sur la nécessité de diversifier vos financeurs et/ou vos prestations proposés. Les contraintes selon la qualité et le statut de votre client Les entreprises (entreprises individuelles, sociétés ou associations) Vous devrez identifier la situation de l entreprise ou de l entrepreneur individuel et, plus particulièrement, prendre en compte tant les contraintes de temps et d organisation du client, que les spécificités du statut des stagiaires formés (exemple : les bénévoles de l association ou le chef d entreprise). Il faudra également veiller à respecter les règles juridiques liées au cadre d une action de formation (cf. p.65) pour légitimer les dépenses en matière de formation. Enfin, soyez vigilant lors de la négociation des conditions financières - notamment les Se poser les bonnes questions 33

9 clauses de dédit, de réparation ou de dédommagement - car celles-ci peuvent être fixées librement par les parties à la convention. Les organismes collecteurs Les règles de prise en charge et procédure sont propres à chaque collecteur. D une part, vous devrez identifier les critères et les barèmes de prise en charge des demandes individuelles formulées par les entreprises adhérentes ou les bénéficiaires (travailleurs salariés au titre des congés ou travailleurs non-salariés au titre de leur formation), rechercher les appels d offre ou appels à projet émis par ceux-ci pour réaliser des formations ou autres prestations (exemple : diagnostic de Gestion prévisionnelle de l emploi et des compétences (GPEC) au profit des entreprises adhérentes et étudier le cahier des charges émis par l organisme collecteur au titre des démarches partenariales ou d habilitation engagées vis-à-vis des prestataires. D autre part, vous disposez d une faible marge de négociation commerciale s agissant des règles de paiement des prestations car l OPCA a des pouvoirs importants en la matière. Enfin, alors même qu un OPCA vous a annoncé son intervention, veillez à toujours conclure une convention de formation avec l entreprise prévoyant l engagement de sa responsabilité en cas de non-suivi de la prestation de son fait. Les particuliers L accueil de stagiaires qui financent la formation à leurs frais et qui ne peuvent pas ou ne veulent pas se prévaloir d un statut particulier avant l entrée en formation (salarié, demandeur d emploi ), implique des règles particulières à respecter et surtout un problème de Taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Il conviendra de respecter vis-à-vis de ceux-ci les obligations relatives notamment à l information, à la contractualisation (notamment les clauses relatives aux modalités de paiement et les conditions financières en cas d abandon) et à la protection sociale. Si vous souhaitez principalement vous adresser à un public de particuliers, sachez qu afin de leur proposer des tarifs compétitifs, il sera préférable de ne pas être assujetti à la TVA. Les pouvoirs publics (Etat, collectivités territoriales, EPA ou opérateurs assimilés) - Pour la formation de leurs agents (titulaires et non titulaires) de la fonction publique d Etat, de la fonction publique territoriale ou de la fonction publique hospitalière, quelle que soit la voie d accès à la formation, les dépenses peuvent être engagées directement par l administration ou par un organisme tiers (exemples : le CNFPT - ou l Association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier (ANFH)). - Pour la formation d autres publics comme les jeunes de seize à vingt-cinq ans, les demandeurs d emploi, les salariés d entreprises en difficulté, les travailleurs handicapés, les travailleurs étrangers, réfugiés ou apatrides, les travailleurs illettrés, les détenus ou les Français résidant à l étranger, les dépenses peuvent être engagées directement par les pouvoirs publics ou un organisme mandaté (exemple : l Agence de services et de paiement (ASP)). 34 Créer et déclarer son organisme de formation : du projet à l exécution - Centre Inffo

10 Avant de vous lancer Les organismes de formation Vous pouvez vous positionner en tant que sous-traitant d autres dispensateurs de formation. Cette position peut paraître plus simple et plus confortable, mais elle n exclut pas le contrôle de votre activité, tant sur le respect de vos obligations de dispensateur de formation déclaré, que sur la validité de la sous-traitance. Les relations contractuelles et financières Elles varient selon la nature du client. S il existe des mentions obligatoires pour toute contractualisation d une prestation de formation professionnelle continue, les règles d engagement des dépenses sont différentes qu il s agisse d une entreprise (ou administration), ou d un particulier. Le particulier est protégé par des dispositions largement inspirées du droit de la consommation. En outre, les pouvoirs publics ou les opérateurs assimilés (Pôle emploi, Agence nationale pour la cohésion sociale et l égalité des chances (ACSE), Office français de l immigration et de l intégration (OFII), Fonds pour l insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), l AGEFIPH, la CCI ) engagent des fonds via une logique de commande publique ou de subventionnement. Les contraintes selon les dispositifs et les aides disponibles Elles vont varier selon : - la situation de la personne. Il est possible que selon le public cible défini, celuici soit prioritaire, ou non, pour accéder à des formations ou il bénéficie de règles plus avantageuses de financement (exemples : personnes en difficultés d insertion, personnes sans qualification ou menacées d une rupture de contrat de travail, séniors, travailleurs handicapés, créateurs d entreprise ). - la situation de l entreprise (TPE-PME, début d activité, difficultés économiques ). Les contraintes selon la qualité du stagiaire Les éléments à vérifier changent selon la qualité du stagiaire : l accueil de stagiaires nécessite pour vous la vérification de différents points de vigilance selon leur situation : - le stagiaire est salarié ou agent public. Il convient de vérifier l engagement de l employeur (ou administration) ou de l organisme financeur (OPCA ou OPACIF) et de l informer de tout événement qui vient perturber le suivi de la formation par le stagiaire ; - le stagiaire ne vient pas au titre d un statut de salarié ou d agent public et n a pas de financement public extérieur. Il convient de vérifier l existence d une couverture sociale et plus particulièrement, celle contre le risque accident de travail ou de maladie professionnelle ; Se poser les bonnes questions 35

11 - le stagiaire est demandeur d emploi : vous devrez vous occuper des tâches administratives liées au suivi de l action. Identifier la concurrence Pour connaître les organismes concurrents dans votre spécialité de formation ou dans votre zone géographique, n hésitez pas à consulter : - le site internet des Centres d animation et de ressources de l information sur la formation (Inter-CARIF au niveau national) ou de votre CARIF- OREF (Observatoire régional emploi-formation au niveau régional) ; - la future liste des organismes de formation rendue publique par l administration. Faites le point sur votre situation L exercice d une activité en formation impose préalablement de faire le point sur votre situation personnelle et professionnelle et le choix du statut sous lequel cette activité va être exercée. Lors de votre création d activité, il est important : - d identifier votre situation personnelle et professionnelle ; - de choisir la forme de votre activité : en toute autonomie ou non ; - de faire ce choix en toute connaissance de cause des conséquences sociales et fiscales, mais aussi en formation professionnelle continue ; - de mobiliser les possibilités attachées à votre statut pour vous aider dans vos choix. Différents dispositifs et aides (financières et techniques) sont disponibles selon que vous êtes salarié ou demandeur d emploi. Quelle est votre situation personnelle? Si la création d une activité passe par une réflexion préalable sur votre projet, votre choix ne doit pas négliger les paramètres relatifs à vos charges de famille, au soutien de votre entourage, aux ressources financières et au temps disponible. Votre activité professionnelle aura un impact certain sur votre vie de famille. Si votre projet est de créer une activité autonome sous votre responsabilité, il doit être compris et accepté. Le temps pris par votre activité aura des effets sur votre vie familiale. En outre, veillez également à choisir un statut qui protège vos proches. La question des ressources financières est incontournable. Quelles sont les ressources dont vous disposez pour monter votre organisme de formation (frais liés aux formalités de création, aide juridique, achat d un fonds de commerce, 36 Créer et déclarer son organisme de formation : du projet à l exécution - Centre Inffo

12 Avant de vous lancer mise en conformité des locaux...), honorer le paiement des charges (paiement des salaires des formateurs, des charges sociales et fiscales...) et tenir jusqu au versement des premières rémunérations du travail? Même si certaines structures juridiques permettent de limiter les risques financiers, certains créanciers peuvent vous demander en caution un engagement de votre patrimoine personnel. A ce titre, le régime matrimonial est important. Y-a-t-il un contrat de mariage? Si la réponse est négative, vous êtes automatiquement dans un régime de communauté réduite aux acquêts. Vos biens (y compris les salaires), ainsi que ceux de votre conjoint(e), peuvent être saisis par les créanciers en cas de difficultés. Il est conseillé d opter pour le régime de séparation de biens. N hésitez pas à rencontrer un notaire qui vous conseillera dans les choix à opérer lors de la création de votre activité. Quel est votre statut professionnel? Vous êtes salarié Certaines dispositions, prévues notamment dans le Code du travail, permettent de tester en douceur votre activité. Plusieurs options s ouvrent à vous pour exercer une nouvelle activité. Vous pouvez exercer cette nouvelle activité en plus de votre activité actuelle. Dans ce cas : - vous demandez une réduction du temps de travail de votre activité actuelle pour générer du temps libre (temps partiel pour création ou sans préciser de motif) ; - vous ne souhaitez pas que votre employeur soit au courant de votre projet (d auto-entrepreneur ou de travailleur indépendant) et vous travaillez alors pendant vos jours de réduction du temps de travail (RTT), le soir ou le week-end. Vous pouvez aussi obtenir la suspension de votre contrat de travail (congé sabbatique ou pour création d entreprise) pour mener celle-ci à bien. Outre une surcharge de travail, soyez vigilant sur la compatibilité de la nouvelle activité avec votre activité actuelle. Y-a-t-il dans votre contrat de travail des clauses d exclusivité (pendant l exécution du contrat) ou de non-concurrence (après la rupture du contrat)? Les éléments de votre projet formation sont-ils protégés par la propriété intellectuelle ou visés par le secret professionnel? Vous pouvez également décider de rompre votre contrat de travail (démission ou rupture conventionnelle) et de vous lancer. Les indemnités de départ peuvent être mobilisées pour le financement de votre projet (exemples : prestations de formation, d accompagnement ). Se poser les bonnes questions 37

13 Si vous souhaitez créer une entreprise, votre statut de salarié peut vous permettre de bénéficier de nombreux dispositifs : - financer une formation à la création d entreprise (période de professionnalisation, DIF, CIF, formation Hors temps de travail (HTT) financée par l OPACIF) (cf. p.168) ; - enchaîner un mi-temps/congé pour création ou reprise d entreprise après un congé sabbatique (cf. p.153) ; - prendre un congé pour enseignement (cf. p.140) ; - mobiliser du compte épargne-temps pour compenser la perte de salaire pendant la réalisation de votre projet (exemple : pendant un congé pour création ou reprise d entreprise) (cf. p.156) ; - mobiliser des participations d entreprise accumulées par vous ou votre conjoint (ou pacsé) pour financer la création (cf. p.167) ; - bénéficier d une exonération de charges de Sécurité sociale pendant douze mois pour le créateur demeurant salarié (cf. p.116). Qu en est-il pour les agents publics? Il existe certaines dérogations au principe d interdiction d exercice d une activité privée lucrative pour les agents publics. Il en va ainsi de : - certaines activités libres (activité bénévole, production intellectuelle, profession libérale ) ; - la création et la reprise d activité, soumise à déclaration, pour une durée maximale d un an renouvelable une fois ; - la situation des agents à temps non complet ou exerçant des fonctions à temps incomplet, sous réserve que l activité privée lucrative soit compatible avec leurs obligations de service et que cette activité ne porte pas atteinte au fonctionnement normal, à l indépendance ou à la neutralité du service ; - d autres activités soumises à autorisation, comme l enseignement ou la formation ou l expertise ou la consultation auprès d une entreprise ou d un organisme privé. 16 Les fonctionnaires peuvent également solliciter une mise en disponibilité (congé) pour la création d une entreprise. 17 Vous êtes demandeur d emploi Vous pouvez disposer d appuis pour créer votre activité. Vous pouvez bénéficier : - des aides traditionnelles à la formation de Pôle emploi, de la Région ou d une autre collectivité ; - des aides spécifiques de l Etat (Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d entreprise (NACRE) et Aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise (ACCRE)) ou des collectivités locales à la création ou à la reprise d activité (cf. p.161) ; 38 Créer et déclarer son organisme de formation : du projet à l exécution - Centre Inffo

14 Avant de vous lancer - de l exercice, auprès de Pôle emploi, de l option du versement en capital en deux fois de 50 % du montant total de vos indemnités chômage (Aide à la reprise ou à la création d entreprise (ARCE) (cf. p.166) ; - de la demande, auprès de Pôle emploi, de cumul de l allocation d Aide au retour à l emploi (ARE) et des revenus professionnels non salariés (si les revenus non salariés sont inférieurs à 70 % de la précédente rémunération) (cf. p.167). Les aides aux créations ou reprises d entreprise entre 2007 et En 2008, près de chômeurs ( en 2009) ou allocataires de minima sociaux ont créé ou repris environ entreprises en bénéficiant de l ACCRE. Les créations aidées représentent ainsi plus d un tiers (35 %) de l ensemble des créations en 2007 et en La part des créations aidées dans le total des créations ou reprises d entreprise serait nettement plus faible en 2009 (24 %), vraisemblablement en lien avec le développement du régime d autoentrepreneur sous lequel ont été créées plus de la moitié des nouvelles entreprises en En 2007, deux tiers des créateurs ayant bénéficié de l ACCRE sont des hommes. Leur niveau de formation initiale a tendance à se resserrer autour du baccalauréat et du CAP-BEP : 36 % des créateurs ont un Brevet d études professionnelles (BEP) ou Certificat d aptitude professionnelle (CAP) et 21 % un baccalauréat. Les entreprises individuelles restent majoritaires parmi les créations aidées (56 %). Leur part diminue néanmoins au profit des entreprises unipersonnelles à responsabilité limitée et des sociétés. Comment vous projetez-vous dans votre future activité? L exercice d une activité en formation impose préalablement de faire le choix du statut sous lequel cette activité va être exercée. Souhaitez-vous : - exercer votre activité sous la subordination d un employeur ou en situation assimilée (travailleur salarié ou bénévole)? - ou au contraire, être autonome dans la direction et la gestion de votre activité (travailleur non salarié)? - tester votre activité en vous plaçant sous le contrôle d une entité qui supportera les risques juridiques et financiers? 16. Loi n du (JO du ) ; Décret n du (JO du ) ; Circ. n 2157 du relative au cumul d activités 17. Pour la fonction publique d Etat : art. 51 et 52 de la Loi n du et art. 42 à 51 du décret n du Pour la fonction publique territoriale : art. 72 et 73 de la Loi n du et art. 18 à 27 du décret n du Pour la fonction publique hospitalière : art. 62 de la loi n du et art. 28 à 39 du décret n du DARES Analyses n 38, juin 2010 Se poser les bonnes questions 39

15 Si vous retenez l option de l exercice de l activité de formation en toute autonomie, sachez que l accès au marché de la formation professionnelle continue est libre. En effet, l activité de dispensateur de formation professionnelle continue n est soumise à aucune condition particulière. Il suffit de procéder à une déclaration auprès de l administration en début d activité (cf. p.179). Néanmoins, une personne ayant fait l objet d une condamnation pénale pour manquements aux obligations d un organisme de formation, à la probité, aux bonnes mœurs et à l honneur, ou en peine complémentaire à une condamnation principale (pour usage, sans droit, d un titre d une profession réglementée, d un diplôme officiel ou d une qualité, exercice illégal d une profession médicale, escroquerie et infractions voisines, abus frauduleux de l état d ignorance ou de faiblesse ) peut se voir interdire l exercice d une fonction de direction ou d administration dans un organisme de formation. 19 Les textes n imposent aucune forme juridique spécifique. Celui qui désire exercer l activité de dispensateur de formation doit choisir parmi les différents statuts existants : Société à responsabilité limitée (SARL), Société anonyme (SA) (classique ou à associé unique), association loi 1901, Groupement d intérêt économique (GIE) Pour déterminer le statut qui correspond le mieux à votre projet et à votre situation, il conviendra de répondre à plusieurs questions. Certaines réponses peuvent clairement vous inviter à retenir un statut plutôt qu un autre. Opter pour telle ou telle forme juridique se fait en fonction des objectifs de chaque dispensateur de formation. Le choix opéré aura des conséquences juridiques, fiscales et sociales, mais aussi directement ou indirectement en matière de formation professionnelle continue. Ainsi, afin de construire votre projet, prendre vos décisions en toute connaissance de cause et piloter votre début d activité, vous pouvez bénéficier d aides (information, accompagnement, conseils, formation) (cf. p.160). 19. Art. L , L du Code du travail 40 Créer et déclarer son organisme de formation : du projet à l exécution - Centre Inffo

16 Avant de vous lancer Récapitulatif des questions à se poser Sur le principe de la création de l entreprise Souhaitez-vous avoir la maîtrise de votre activité? Etes-vous prêt à exercer votre activité sous la subordination d une autre personne? Etes-vous prêt à accomplir les nombreuses formalités liées à la création et les tâches liées à la gestion administrative d une activité? Etes-vous prêt à supporter la charge des obligations inhérentes à une activité autonome? Souhaitez-vous tester votre activité sans prendre de risques? Souhaitez-vous rendre des comptes au titre de votre activité? Souhaitez-vous avoir le statut de travailleur salarié (ou travailleur non salarié)? Sur le choix de la structure à créer Voulez-vous entreprendre seul ou à plusieurs? Souhaitez-vous reprendre ou créer une entreprise? Etes-vous attaché au modèle associatif et à la gestion totalement désintéressée de l activité (ou à l inverse, avez-vous pour but de gagner de l argent au titre de votre activité)? Pensez-vous réaliser un chiffre d affaires important dès la première année? Envisagez-vous de réaliser des investissements importants en début d activité? Disposez-vous de capitaux personnels? Avez-vous un patrimoine à protéger? Souhaitez-vous limiter votre responsabilité aux apports au capital? Souhaitez-vous avoir une structure évolutive pour favoriser l entrée de nouveaux associés ou la transmission de l activité ou voulez-vous attacher l entreprise à la personnalité des dirigeants? Poursuivez-vous l objectif de réduction des coûts d activités existantes par une association de personnes? Voulez-vous créer un département formation dans le cadre d une diversification d activités d une société déjà existante? Voulez-vous créer une filiale formation pour répondre aux besoins de formation d un groupe? Voulez-vous solliciter des aides individuelles lors de la création de votre entreprise? Votre activité de formation reposerat-elle essentiellement sur le bénéfice de subventions? Les réponses aux questions ci-dessus vous orienteront vers une formule plutôt qu une autre. Consultez, à ce titre, nos préconisations (Annexe 3 p.219). Se poser les bonnes questions 41

17 Le cas particulier de la création d un organisme de formation d entreprise Un choix, pas une obligation Pour assurer la formation de leurs salariés, les entreprises n ont pas l obligation de créer un organisme de formation déclaré auprès de l administration de la formation professionnelle continue. Elles assurent leurs obligations en matière de formation en mobilisant des ressources de formation internes ou externes. Cependant, si elles souhaitent développer des activités de formation en direction de leurs clients, afin que ceux-ci puissent utiliser leurs contributions à la formation professionnelle continue pour leur financement, elles devront se déclarer comme prestataires de formation auprès de l administration. Tout comme les intitulés de ces unités, le cadre d exercice de leur activité formation n est pas uniforme non plus. Certaines choisissent de constituer une structure autonome, d autres optent pour un simple service interne. Les universités d entreprise par exemple, sont souvent constituées sous forme de sociétés (SARL, Société en nom collectif (SNC), SA, Société par actions simplifiée (SAS)), de GIE ou d associations. Dans le cas d un groupe composé de plusieurs entreprises, si le projet est de former l ensemble des salariés, sans recourir à un prestataire de formation étranger au groupe, deux alternatives sont possibles : - soit embaucher des formateurs pour chaque entreprise en utilisant, le cas échéant, le statut de formateur occasionnel salarié, ou les faire intervenir au titre d un prêt de main-d œuvre non lucratif ; - soit faire intervenir l organisme de formation maison du groupe. Cet organisme de formation peut être constitué dans une structure distincte créée à cet effet ou tout simplement, déclaré à partir d une structure existante appartenant au groupe d entreprises. Les raisons juridiques, administratives et financières Créer un organisme distinct comporte à la fois des avantages et des inconvénients juridiques, administratifs ou financiers. Les avantages Plusieurs avantages peuvent être listés : - obtention d aides à la création d entreprise, - facturation des prestations (voir également de l absentéisme) aux autres entités du groupe, 42 Créer et déclarer son organisme de formation : du projet à l exécution - Centre Inffo

18 Avant de vous lancer - mutualisation des moyens financiers au sein du groupe, - optimisation des contributions fiscales dédiées à la formation professionnelle et plus particulièrement la contribution solde 0,90 % gérée en interne, - financements des OPCA (professionnalisation et DIF), - réponse à des besoins communs de formation des entités du groupe, - lisibilité accrue de l organisation de la formation dans le groupe (flux financiers et administratifs) et de l offre de formation hors du groupe, - réduction des risques de confusion lors de la déclaration fiscale (employeur) et du bilan pédagogique et financier (organisme de formation), - réception des versements libératoires des entreprises du groupe et des OPCA pour des actions de formation conventionnées à destination de demandeurs d emploi futurs embauchés déjà financées par les pouvoirs publics (sur les fonds du 0,90 % ou au titre de l action de formation préparatoire au recrutement ou de la préparation opérationnelle à l emploi), - obtention de subventions (si association), - exonération de TVA selon la structure (avec la limite d une taxe sur les salaires en contrepartie), - tenue de comptabilité simplifiée, - en cas de contrôle financier de l administration, limitation à la seule activité formation, - un numéro unique de déclaration d activité pour tous les établissements de l entité juridique déclarée, - application de la CCNOF si activité principale de formation (notamment le Contrat à durée indéterminée (CDI), le Contrat à durée déterminée (CDD) d usage ). Les inconvénients Les inconvénients juridiques, administratifs ou financiers de créer un organisme de formation sont les suivants : - devoir déclarer chaque entité juridique indépendante qui souhaite vendre des prestations de formation, - respecter toutes les obligations d un organisme de formation, - disposer d un capital, de locaux et d un personnel formateur et administratif, - risque de doublon du personnel de l organisme de formation avec le personnel de l activité Ressources humaines (RH) de formation, - manque de flexibilité dans le recours aux formateurs des autres entreprises du groupe et nécessité d une compensation financière pour l entreprise sollicitée, - facturation au minimum au coût de revient réel (si absence de subvention), - obligation d une interface efficace pour gérer les flux administratifs. Se poser les bonnes questions 43

19 Qui peut vous aider? Où trouver l information? Les représentants de la profession Du côté des entrepreneurs, chefs d entreprise FFP - Fédération de la formation professionnelle - 6, rue Galilée Paris - Tél. : SICFOR-FCF - Syndicat des indépendants consultants et formateurs ayant fusionné avec la Fédération des consultants formateurs - 22, avenue Emile Zola Paris - Tél. : Fédération-CSFC - Fédération des chambres syndicales des formateursconsultants - Maison des professions libérales - 46, boulevard de la Tour Maubourg Paris - Tél. : Quelle représentation des indépendants au niveau européen? La Coordination des associations de professionnels indépendants libéraux (CAPIL) regroupe Freelance en Europe, SICFOR-FCF (Syndicat des indépendants consultants et formateurs - Fédération des formateurs consultants) et APROTRAD (Association professionnelle des métiers de la traduction). Du côté des salariés CGT SNPEFP - Syndicat national des personnels de l enseignement et de la formation privés - 3, rue Château d eau Paris - Tél. : CGT-FO SNEPAT - Syndicat national de l éducation permanente, de l animation, de l hébergement et du tourisme - 131, rue Damrémont Paris - Tél. : CFDT FEP - Formation et enseignement privés - 49, avenue Simon Bolivar Paris - Tél. : CFTC SNEPL - Syndicat national de l enseignement privé laïque - 128, avenue Jean Jaurès Pantin - Tél. : CFE-CGC Fieci - Fédération nationale du personnel de l encadrement des sociétés de service informatique des études, du conseil et de l ingénierie - 44 Créer et déclarer son organisme de formation : du projet à l exécution - Centre Inffo

20 Avant de vous lancer 35, rue du Faubourg Poissonnière Paris - Tél. : En dehors des représentants dans le champ de la formation professionnelle, il peut être intéressant de se rapprocher d autres fédérations attachées au type de structure que vous utilisez pour votre activité (une association, une société de portage ou une coopérative). Les sociétés de portage FENPS - Fédération nationale du portage salarial - 149, avenue du Maine Paris - CIFC-SNEPS - Chambre de l ingénierie et du conseil de France-Syndicat national des entreprises de portage salarial - 4, avenue du Recteur Poincaré Paris Cedex 16 - Tél. : UNEPS - Union nationale des entreprises de portage spécialisées - 29, galerie Vaugelas Annecy - Les coopératives CGSCOP - Confédération générale des SCOP - 37, rue Jean Leclaire Paris - Tél. : COPEA - Association nationale des coopératives d activité - 10, rue Archinard Crest - Coopérer pour entreprendre - 45/47, rue d Hauteville Paris - Tél. : Les couveuses d entreprises Union des Couveuses - Palais Brongniart - 28, Place de la Bourse Paris - Tél. : Les organismes et réseaux d information Pour nourrir vos réflexions et faire mûrir votre projet, les appuis possibles sont notamment : - la CCI - ; - l Agence pour la création d entreprise (APCE) qui propose des guides et modèles de statuts - ; - les boutiques de gestion - ; Se poser les bonnes questions 45

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne L intitulé «formation», qui peut être affiché dans un document publicitaire, n est pas suffisant pour garantir son financement

Plus en détail

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting.

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting. Depuis 2008, Wagram Consulting offre aux consultants la possibilité d exercer leur activité en toute indépendance en les libérant des contraintes administratives. Le portage salarial est reconnu par les

Plus en détail

Le Statut Auto-Entrepreneur

Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur en 10 points http://www.declaration-auto-entrepreneur.com L auto-entrepreneur est caractérisé par différents points clés. Lorsque l ont décide de

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Les aides pour la création et reprise d entreprise

Les aides pour la création et reprise d entreprise Les aides pour la création et reprise d entreprise Pour créer sa boite, mieux vaut être accompagné Pourquoi SE FAIRE ACCOMPAGNER lors du lancement? Pour gagner du temps en ayant accès à des informations

Plus en détail

Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE

Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE Thème 2 : Les structures et les organisations DROIT Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE Compétences : - Identifier les motivations du ou des créateur (s) - Justifier le choix d une structure

Plus en détail

Financer sa formation professionnelle : Mode d emploi

Financer sa formation professionnelle : Mode d emploi Financer sa formation professionnelle : Mode d emploi Je suis travailleur non salarié Je suis salarié Je suis en recherche d emploi Je souhaite devenir entrepreneur 1 Travailleur non salarié Vous être

Plus en détail

Entreprendre en solo: Quelle structure juridique pour quels impacts fiscaux et sociaux? Kadeja MEDJI Espace Entreprendre

Entreprendre en solo: Quelle structure juridique pour quels impacts fiscaux et sociaux? Kadeja MEDJI Espace Entreprendre Entreprendre en solo: Quelle structure juridique pour quels impacts fiscaux et sociaux? Kadeja MEDJI Espace Entreprendre Objectifs de l atelier: -Différencier les différentes structures juridiques possibles

Plus en détail

Le Guide de l Auto-Entrepreneur

Le Guide de l Auto-Entrepreneur Le Guide de l Auto-Entrepreneur Le statut d auto-entrepreneur en bref Créé en 2009, le statut d auto-entrepreneur permet la création d une entreprise simplifiée (régime social et fiscal, formalités, exonération

Plus en détail

Les conséquences opérationnelles du choix d un statut pour votre entreprise

Les conséquences opérationnelles du choix d un statut pour votre entreprise Les conséquences opérationnelles du choix d un statut pour votre entreprise www.intencity.fr 1 Statuts : quels éléments de réflexion En sachant que : pour orienter son choix? -Votre projet va évoluer,

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR 1 LE REGIME C est un nouveau régime plus simplifié pour exercer une activité indépendante Ce n est pas un nouveau statut juridique car un auto-entrepreneur

Plus en détail

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation Atelier de la Profession INTERVENANTS Pierre FAUCHER Expert-Comptable Rapporteur en charge du social Henri SCHMELTZ Expert-Comptable

Plus en détail

FORUM PROFESSIONNEL. Fédération Nationale des Enseignants de Yoga. Syndicat National des Professeurs de Yoga

FORUM PROFESSIONNEL. Fédération Nationale des Enseignants de Yoga. Syndicat National des Professeurs de Yoga FORUM PROFESSIONNEL Fédération Nationale des Enseignants de Yoga Syndicat National des Professeurs de Yoga Divers statuts : I - Salarié (Association, Comité d entreprise, Société de portage, Entreprise

Plus en détail

Choisir le régime de l autoentrepreneur

Choisir le régime de l autoentrepreneur MAI 2015 ENTREPRENEURS N 5 ENTREPRENDRE LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Choisir le régime de l autoentrepreneur Ce mini-guide vous est offert

Plus en détail

La formation professionnelle des salariés : principes généraux

La formation professionnelle des salariés : principes généraux 2 nd forum des associations Juin 2013 - Goyave La formation professionnelle des salariés : principes généraux Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi

Plus en détail

Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! Les associations

Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! Les associations Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! Les associations Quelques constats pour commencer! Les associations, un acteur majeur de la vie sociétale Près de 1,1 million d associations en France 20

Plus en détail

Implantée sur TOULOUGES, dans les Pyrénées Orientales, la société ACTIV PORTAGE vous apporte :

Implantée sur TOULOUGES, dans les Pyrénées Orientales, la société ACTIV PORTAGE vous apporte : 1/9 Implantée sur TOULOUGES, dans les Pyrénées Orientales, la société ACTIV PORTAGE vous apporte : - Pour vous tous : Devenez indépendant avec un statut salarié : Saisissez toutes les opportunités de mission

Plus en détail

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2013 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2013 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Comment bien choisir le statut adapté à son projet Salon de l entreprise 2013 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Présentation générale Salon de l entreprise 2013 Espace

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation Le contrat de professionnalisation Objectif Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Son objectif est l insertion ou le retour à l emploi des

Plus en détail

Le conjoint de l entrepreneur : quel statut choisir?

Le conjoint de l entrepreneur : quel statut choisir? Le conjoint de l entrepreneur : quel statut choisir? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR Passer commande, recevoir des clients, émettre des factures, vendre des produits Le conjoint, qu il soit marié, partenaire

Plus en détail

Baptiste LEVASSEUR Mickael DROCOURT Master 2 MIAGE Parcours OSIE. Evolutions, législations, et tendances actuelles

Baptiste LEVASSEUR Mickael DROCOURT Master 2 MIAGE Parcours OSIE. Evolutions, législations, et tendances actuelles Baptiste LEVASSEUR Mickael DROCOURT Master 2 MIAGE Parcours OSIE Evolutions, législations, et tendances actuelles 1 Sommaire I. Historique II. III. Le portage salarial Tendances actuelles et évolutions

Plus en détail

Table des matières ETAPE 1 FAIRE LE POINT AVANT DE SE LANCER19

Table des matières ETAPE 1 FAIRE LE POINT AVANT DE SE LANCER19 Table des matières ETAPE 1 FAIRE LE POINT AVANT DE SE LANCER19 CHAPITRE 1 ÉTUDIER LA CLIENTÈLE. 21 1.1 Une phase indispensable...24 1.2 Comment s y prendre?...26 1.3 Exploitez vos résultats....32 CHAPITRE

Plus en détail

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR A l origine, la Société par Actions Simplifiée (SAS) a été créée (par la loi n 94-1 du 13 novembre

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été mis à jour en septembre 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction

Plus en détail

La formation professionnelle continue

La formation professionnelle continue La formation professionnelle continue Définition : La FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE concerne toute personne, jeune ou adulte, déjà engagée dans la vie active. Mise en place dans sa forme actuelle

Plus en détail

Le système de la formation professionnelle en France. Mars 2010 AEFP Bruxelles

Le système de la formation professionnelle en France. Mars 2010 AEFP Bruxelles Le système de la formation professionnelle en France Mars 2010 AEFP Bruxelles sommaire La formation tout au long de la vie Le cadre réglementaire L historique La réforme de 2009 Les principaux dispositifs

Plus en détail

Quel statut pour mon entreprise?

Quel statut pour mon entreprise? Agence Pour la Création d Entreprises Quel statut pour mon entreprise? Sixième édition Éditions APCE, 2001, 2002, 2004, 2006, 2008, 2012, 2001, 2002, 2004, 2006, 2008, 2012 ISBN : 978-2-212-55225-6 1 QUELLE

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

Le salarié et le DIF

Le salarié et le DIF Le salarié et le DIF Qu'est ce que le DIF? Le DIF est une modalité d accès à la formation offerte aux salariés, à leur initiative et avec l accord de leur employeur. C'est au salarié de choisir sa formation

Plus en détail

Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL)

Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL) Date de mise à jour : mars 2013 Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL) La S.A.R.L est la forme de société la plus répandue en France. Elle a pour caractéristique essentielle de limiter la responsabilité

Plus en détail

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ X La présente charte est établie par l OPCAIM afin de définir les conditions de son intervention conformément à sa mission, tant vis-à-vis des entreprises adhérentes que des organismes

Plus en détail

NOTE SUR LA GESTION DES HEURES COMPLÉMENTAIRES. À l UNIVERSITÉ D AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE SOMMAIRE

NOTE SUR LA GESTION DES HEURES COMPLÉMENTAIRES. À l UNIVERSITÉ D AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE SOMMAIRE Université d Avignon et des Pays de Vaucluse UAPV, le 20/12/2006 NOTE SUR LA GESTION DES HEURES COMPLÉMENTAIRES À l UNIVERSITÉ D AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE SOMMAIRE ÉTAPES DE LA PROCÉDURE DE GESTION

Plus en détail

Petit Mémento. Pascal Nguyên. L autoentrepreneur

Petit Mémento. Pascal Nguyên. L autoentrepreneur Petit Mémento Pascal Nguyên L autoentrepreneur Le profil et les activités de l auto-entrepreneur Les simplifi cations qui ont prévalu à la création de l auto-entrepreneur font que le régime est susceptible

Plus en détail

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP CCVRP 7 et 9 rue Frédérick-Lemaître 75971 PARIS CEDEX 20 Téléphone : 01 40 33 77 77 Télécopie : 01 47 97 75 44 Site : www.ccvrp.com Mail : accueil@ccvrp.com Petit aujourd hui forcément grand demain Organisme

Plus en détail

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Comment bien choisir le statut adapté à son projet Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Présentation générale Le choix de la forme juridique

Plus en détail

Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011

Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011 Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011 1 Intervenante: Marion BRIOUDES Centre de Formalités

Plus en détail

Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet

Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet Choisir votre statut juridique est une étape importante dans votre projet de création ou reprise d'entreprise. Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet Vaut-il mieux entreprendre

Plus en détail

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 13/11/14 1 Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 Les intervenants Séverine GERVAIS CCI Caen Normandie Boris FLECHE Fédération Française de la Franchise Yvon BEAUFILS Cabinet Tacher Isabelle ANDRIES-LAUDAT

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR Source : site Internet de l agence pour la création d entreprise (APCE) : http://www.apce.com/ SOMMAIRE : 1.

Plus en détail

Organismes de formation : précisions sur les nouvelles modalités de contractualisation

Organismes de formation : précisions sur les nouvelles modalités de contractualisation LETTRE D INFORMATIONS JURIDIQUES N 48 Le 4 juin 2010 REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Organismes de formation : précisions sur les nouvelles modalités de contractualisation Un décret du 20 mai 2010

Plus en détail

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Télétravail, coworking, travail indépendant : quels cadres (1/2)? Bibliographie : Guide de l auto-entrepreneur du RSI http://www.lautoentrepreneur.fr/

Plus en détail

Démarrer son activité déco

Démarrer son activité déco Karine Mazeau Démarrer son activité déco Devis Factures Assurances Appels d offres Suivi de chantier Descriptifs 2013, Groupe Eyrolles ISBN : 978-2-212-13605-0 CHAPITRE 1 LE STATUT FISCAL Dans ce chapitre,

Plus en détail

L AUTO - ENTREPRENEUR

L AUTO - ENTREPRENEUR L AUTO - ENTREPRENEUR Présenté par le CGAHDF Y. GRANIER et M. VILLERS 15 Avril 2009 Y.GRANIER - M. VILLERS 1 Qui peut le devenir? Tous les Français à titre principal ou accessoire Les salariés, les chômeurs,

Plus en détail

Tous les conseils pour créer ou reprendre une entreprise. Le carnet de route CHAMBRE DE METIERS

Tous les conseils pour créer ou reprendre une entreprise. Le carnet de route CHAMBRE DE METIERS Tous les conseils pour créer ou reprendre une entreprise 1 Le carnet de route C H A M B R E S D E M É T I E R S CHAMBRE DE METIERS A P C M LE CARNET DE ROUTE DU CRÉATEUR REPRENEUR Ce carnet de route est

Plus en détail

ÉPARGNE SALARIALE Cas de déblocage anticipé

ÉPARGNE SALARIALE Cas de déblocage anticipé ET INSTALLATION D UNE ACTIVITÉ NON SALARIÉE par l épargnant, son conjoint ou la personne qui lui est liée par un PACS ou l un de ses enfants majeurs caractéristiques Le déblocage, total ou partiel, intervient

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX»

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» A retourner au Conseil régional de Bourgogne : Conseil Régional de Bourgogne, Direction de l Agriculture et du Développement rural, 17 boulevard

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119 PARIS, le 05/09/2007 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119 OBJET : Dispositif de report partiel des cotisations patronales pour les PME

Plus en détail

Dispositif auto-entrepreneur : comment ça marche?

Dispositif auto-entrepreneur : comment ça marche? Dispositif auto-entrepreneur : comment ça marche? Salon Micro entreprise Octobre 2015 Le régime auto-entrepreneur Au sommaire Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations, déclaration

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Intégrer de nouveaux salariés en les formant à vos métiers Définir un parcours de formation, interne et/ou externe, adapté aux spécificités de votre ETT Valoriser la transmission des savoir-faire et des

Plus en détail

Créer son entreprise lorsqu on est demandeur d emploi

Créer son entreprise lorsqu on est demandeur d emploi FÉVRIER 2015 ENTREPRENEURS N 15 ENTREPRENDRE LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Créer son entreprise lorsqu on est demandeur d emploi Ce guide

Plus en détail

Dossier spécial réforme de la formation professionnelle

Dossier spécial réforme de la formation professionnelle Dossier spécial réforme de la formation professionnelle ABILWAYS vous propose un dossier spécial sur la réforme de la formation professionnelle. Issu de l Accord National Interprofessionnel du 14/12/2013

Plus en détail

CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi)

CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi) Financement de poste CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi) DÉFINITION ET OBJECTIFS Le Contrat Unique d'insertion est décliné en CUI-CIE pour le secteur marchand ou

Plus en détail

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

GUIDE DU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. Au 01/01/2011

GUIDE DU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. Au 01/01/2011 GUIDE DU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Au 01/01/2011 Maison Familiale Rurale De Coqueréaumont 1888 route de Coqueréaumont 76690 SAINT GEORGES SUR FONTAINE 02.35.34.71.22-02.35.34.27.54 Courriel : mfr.coquereaumont@mfr.asso.fr

Plus en détail

CDD à temps plein ou à temps partiel d une durée minimum de 6 mois, jusque 24 mois maximum.

CDD à temps plein ou à temps partiel d une durée minimum de 6 mois, jusque 24 mois maximum. Le CDD L employeur souhaite vous embaucher en CDD. Dans le cadre des mesures exceptionnelles de prise en charge pour l année 2009, l OPCA-PL finance une partie de vos semestrialités dans le PLAN DE FORMATION.

Plus en détail

Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - www.le-maison.fr

Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - www.le-maison.fr Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - Comprendre le CPF Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - Comprendre le CPF 3 Postulats de la loi du 5 mars 2014: Concevoir la formation

Plus en détail

POLE EMPLOI et la création d entreprise

POLE EMPLOI et la création d entreprise DE : A : LE : POLE EMPLOI et la création d entreprise Catherine DOTTARELLI Conseiller Référent St Germain en Laye Ne pas diffuser Document de travail Document pouvant être diffusé POLE EMPLOI vous aide

Plus en détail

Artisans, commerçants et professions libérales. L auto-entrepreneur. Édition 2010

Artisans, commerçants et professions libérales. L auto-entrepreneur. Édition 2010 Artisans, commerçants et professions libérales Édition 2010 2 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce statut permet à toute personne de créer, avec des formalités de déclaration simplifiée, une entreprise

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Artisans, commerçants et professions libérales. Édition 2010

L auto-entrepreneur. Artisans, commerçants et professions libérales. Édition 2010 Vous êtes artisan ou commerçant, le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. Vous exercez une profession libérale, le RSI gère votre assurance

Plus en détail

Créer son entreprise Développer son activité

Créer son entreprise Développer son activité Créer son entreprise Développer son activité L Offre de Vendée 2ème semestre 2013 1 Envie d indépendance? De créer votre entreprise? BGE, spécialiste de la création d entreprise, depuis plus de 30 ans,

Plus en détail

réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP

réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP Guide réalisé par PRO BTP en partenariat avec la FFB «Ce guide est destiné aux futurs créateurs et à tous ceux qui se sont déjà lancés dans l aventure

Plus en détail

Les bons critères pour choisir votre statut juridique

Les bons critères pour choisir votre statut juridique Les bons critères pour choisir votre statut juridique Choisir votre statut juridique est une étape importante dans votre projet de création ou reprise d'entreprise. Vaut-il mieux entreprendre en nom propre

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À L AUTO-ENTREPRENEUR, L EIRL ET LES ARTISANS Salon des entrepreneurs de PARIS 5 février 2015 MESURES RELATIVES À L AUTO- ENTREPRENEUR Pour rappel L auto-entrepreneur est

Plus en détail

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir Définition Champ d application Conclusion du contrat Formalités Durée du contrat et conditions d emploi Rémunération Aides et avantages sociaux particuliers Contrat de professionnalisation Contrat de formation

Plus en détail

VOTRE PRODUIT ET SON MARCHÉ

VOTRE PRODUIT ET SON MARCHÉ VOTRE PRODUIT ET SON MARCHÉ 1 CRÉER REPRENDRE 50 à 1 le : Jeudi 9 avril Jeudi 4 juin Jeudi 9 juillet Jeudi 8 octobre Jeudi 12 novembre Savoir construire votre étude de marché Identifier les sources d information

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail

URPS. Les modes de collaboration des professions médicales et paramédicales. Caen, le 15 mai 2014

URPS. Les modes de collaboration des professions médicales et paramédicales. Caen, le 15 mai 2014 URPS Les modes de collaboration des professions médicales et paramédicales Caen, le 15 mai 2014 Animé par Jean-Yves DUPUY Expert comptable Associé SOMMAIRE 1. Quels sont les différents modes de collaboration

Plus en détail

LOI FORMATION, EMPLOI ET DEMOCRATIE SOCIALE

LOI FORMATION, EMPLOI ET DEMOCRATIE SOCIALE LOI FORMATION, EMPLOI ET DEMOCRATIE SOCIALE L essentiel La loi n 2014-288 du 5 mars 2014 est très dense et comporte 3 volets bien distincts : - L un sur la réforme de la formation professionnelle, reprenant

Plus en détail

UN GROUPE REGIONAL POUR VOUS ACCOMPAGNER ET VOUS CONSEILLER. 12 Experts-comptables associés 100 collaborateurs 12 agences 6 pôles de compétences

UN GROUPE REGIONAL POUR VOUS ACCOMPAGNER ET VOUS CONSEILLER. 12 Experts-comptables associés 100 collaborateurs 12 agences 6 pôles de compétences UN GROUPE REGIONAL POUR VOUS ACCOMPAGNER ET VOUS CONSEILLER 12 Experts-comptables associés 100 collaborateurs 12 agences 6 pôles de compétences 2 NOTRE AMBITION ANDERNOS ARCACHON BIGANOS BORDEAUX GUJAN

Plus en détail

La gestion des intervenants sportifs

La gestion des intervenants sportifs La gestion des intervenants sportifs Ligue de Judo Date : 28 septembre 2013 Intervenant : Maxime QUEVAL Maxime.queval@lrset.org Introduction Le secteur associatif se professionnalise de manière croissante.

Plus en détail

Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008.

Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008. J28 Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008. Le statut de l auto entrepreneur : L article 8 de la Loi institue le

Plus en détail

Formation professionnelle

Formation professionnelle L Accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 Pour un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l emploi et des parcours professionnels

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D ADHÉSION A COMPLÉTER

QUESTIONNAIRE D ADHÉSION A COMPLÉTER QUESTIONNAIRE D ADHÉSION A COMPLÉTER PREAMBULE Nous vous remercions de compléter et signer le questionnaire d adhésion ci-après, en vous appuyant sur vos derniers Bilans pédagogique et financier. Merci

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE Considérant que l alternance est un moyen particulièrement adapté, à tous

Plus en détail

La protection sociale du créateur d entreprised

La protection sociale du créateur d entreprised La protection sociale du créateur d entreprised Une initiative conjointe du RSI et de l Urssafl Janvier 2014 version b Sommaire La protection sociale en France 1/ Formes d entreprise et statuts juridiques

Plus en détail

Panorama des CONTRATS de travail

Panorama des CONTRATS de travail Janvier 2010 Panorama des CONTRATS de travail L essentiel contrat par contrat Choisir un contrat selon vos besoins Éléments clés pour gérer vos contrats L essentiel contrat par contrat Signes particuliers

Plus en détail

LE CHOIX DU STATUT SOCIAL DU

LE CHOIX DU STATUT SOCIAL DU LE CHOIX DU STATUT SOCIAL DU DIRIGEANT Emmanuelle DUPEUX LOTTERI Consultant Droit social Infodoc experts Sommaire Les différents statuts Statut du dirigeant et droit du travail Statut du dirigeant et protection

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Les éléments clés 13/11/14 2

L auto-entrepreneur. Les éléments clés 13/11/14 2 13/11/14 1 L auto-entrepreneur Les éléments clés 13/11/14 2 Hervé ROBERT CMAR BN INTERVENANTS Maître BARUFFOLO Avocat 13/11/14 3 Sommaire Les conditions d accès au régime Les formalités de déclaration

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR PROJET DE CROISSANCE D ENTREPRISE ENTREPRISE :.. CREATEUR :.. NOTE D INFORMATION PREALABLE A LA REDACTION DU DOSSIER DE CANDIDATURE Vous envisagez

Plus en détail

Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle. Animé par : Aurélien DEMAURE

Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle. Animé par : Aurélien DEMAURE Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle Animé par : Aurélien DEMAURE Le cadre juridique L entreprise en nom propre L EIRL La société Les critères à retenir Le régime fiscal de l entrepreneur

Plus en détail

Base de données économiques et sociales

Base de données économiques et sociales les infos DAS - n 073 4 juin 2015 Base de données économiques et sociales La loi du 14 juin 2013 de sécurisation de l emploi 1 a entériné la création de la base de données économiques et sociales (BDES)

Plus en détail

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA FORMATION PROFESSIONNELLE À L EMPLOI ET LA DÉMOCRATIE SOCIALE IMPACTANT LES MISSIONS SOCIALES DES CABINETS Nicolas GALLISSOT Responsable social Infodoc-Experts

Plus en détail

OBJET : STATUT SOCIAL ET DEMANDE DE LICENCE DES PERSONNES INTERVENANT POUR DES EQUIPES ETRANGERES MAIS RESIDENT EN FRANCE.

OBJET : STATUT SOCIAL ET DEMANDE DE LICENCE DES PERSONNES INTERVENANT POUR DES EQUIPES ETRANGERES MAIS RESIDENT EN FRANCE. OBJET : STATUT SOCIAL ET DEMANDE DE LICENCE DES PERSONNES INTERVENANT POUR DES EQUIPES ETRANGERES MAIS RESIDENT EN FRANCE. Selon la règlementation de l UCI*, les licences sont délivrées par la fédération

Plus en détail

Audit de Protection Sociale

Audit de Protection Sociale Audit de Protection Sociale Réunion Créateurs Réunion cabinet Réunion CCI Grenoble Présentation du groupe Présentation du groupe SGAM (crée en 2008) 1 er groupe de protection sociale en France Une offre

Plus en détail

La lettre du. La réforme de la formation professionnelle

La lettre du. La réforme de la formation professionnelle La lettre du N 4 Décembre 2005 La réforme de la formation professionnelle La formation professionnelle est un moyen de développer rapidement et efficacement les compétences des hommes et des femmes de

Plus en détail

ÉPARGNE SALARIALE CAS DE DÉBLOCAGE ANTICIPÉ

ÉPARGNE SALARIALE CAS DE DÉBLOCAGE ANTICIPÉ CRÉATION OU REPRISE D UNE ENTREPRISE ET INSTALLATION D UNE ACTIVITÉ NON SALARIÉE par l épargnant, son conjoint ou la personne qui lui est liée par un PACS ou l un de ses enfants majeurs Dispositifs concernés

Plus en détail

Signé par Medef / UPA et Cfdt / FO / Cftc / Cfe-Cgc. Les points majeurs de la réforme de la formation professionnelle

Signé par Medef / UPA et Cfdt / FO / Cftc / Cfe-Cgc. Les points majeurs de la réforme de la formation professionnelle Présentation réforme FPC par Alain Hellard, Opcalia Martinique Explication de l ANI du 4/2/203 et ses implications Signé par Medef / UPA et Cfdt / FO / Cftc / Cfe-Cgc Les points majeurs de la réforme de

Plus en détail

Loi du 14 octobre 2009 relative à la formation professionnelle tout le long de la vie et à la sécurisation des parcours

Loi du 14 octobre 2009 relative à la formation professionnelle tout le long de la vie et à la sécurisation des parcours Loi du 14 octobre 2009 relative à la formation professionnelle tout le long de la vie et à la sécurisation des parcours Présentation Éléments de contexte La loi du 14 octobre 2009 Création d un nouveau

Plus en détail

1.2 AD Missions a pour vocation de prendre en charge la gestion du contrat de travail et des contrats commerciaux qu aura prospectés l Adhérent.

1.2 AD Missions a pour vocation de prendre en charge la gestion du contrat de travail et des contrats commerciaux qu aura prospectés l Adhérent. ENTRE LES SOUSSIGNES : La Société «AD Missions», SAS au capital de 150.000 Euros, RCS Paris 412 383 234 dont le siège social est situé 20 rue Brunel 75017 PARIS, représentée par Monsieur Sylvestre BLAVET,

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable

Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable CSOEC 2015 Comité Création d Entreprise Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable La création d entreprises en 2014 550 800 entreprises créées en 2014 en France (+2,3% / 2013)

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX

MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX Centre de gestion de la fonction publique territoriale des Landes - juillet 2013 MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX CONVENTION DE PRESTATION DE SERVICES RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE D ACTIVITES PERISCOLAIRES

Plus en détail

La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise. Les salariés au cœur de leur parcours de formation

La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise. Les salariés au cœur de leur parcours de formation La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise Les salariés au cœur de leur parcours de formation Loi du 5 mars 2014 27 mars 2015 L esprit de la réforme : une obligation de former

Plus en détail

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général)

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général) Vous êtes à la retraite et vous souhaitez créer une entreprise, les conséquences sur le versement de votre pension et sur votre protection sociale Si vous créez une entreprise, vous serez affilié et cotiserez

Plus en détail

Création d entreprise : du projet à la réalité, Les 5 questions à se poser!

Création d entreprise : du projet à la réalité, Les 5 questions à se poser! Création d entreprise : du projet à la réalité, Les 5 questions à se poser! 14 rue Crépet 13 juin 2013 Vos animateurs Grégory JARRIGE g.jarrige@aliantis.net Mickaël Marion m.marion@aliantis.net Introduction

Plus en détail

L auto entrepreneur. Sous-titre. Séance d information aux professions libérales. Au sommaire

L auto entrepreneur. Sous-titre. Séance d information aux professions libérales. Au sommaire L auto entrepreneur Sous-titre Séance d information aux professions libérales Mise à jour JUILLET 2015 Au sommaire La Sécurité sociale Le dispositif AE Ses conditions Ses avantages L adhésion Les cotisations

Plus en détail

Protection sociale créateur : comment ça marche?

Protection sociale créateur : comment ça marche? Protection sociale créateur : comment ça marche? votre projet d entreprise : Choix du Statut du projet à la création : les formalités votre protection sociale - artisans commerçants - professions libérales

Plus en détail

Mission jeunes entreprises

Mission jeunes entreprises Mission jeunes entreprises proposée par les experts-comptables www.entreprisecreation.com Le site des experts-comptables dédié à la création d'entreprise Pourquoi une? En vue de contribuer au développement

Plus en détail