Propositions et prédicats

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Propositions et prédicats"

Transcription

1 Propositions et prédicats 1 introduction Définition : Une proposition est un énoncé mathématiques qui peut être démontré comme vrai ou faux, il a valeur de vérité. La logique en mathématique permet d établir des règles de calculs sur les propositions. Exercice-Exemple : Dire si les propositions suivantes sont vraies ou fausses : 1. Soit n un entier, le carré de n + 1 est impair. 2. Le carré d un nombre x supérieur ou égal à 2 est supérieur à Si le carré d un nombre x est supérieur ou égal à 4 alors le nombre x est supérieur ou égal à (1, 2 < 1, 3) ou (1, 2 = 1, 3) 2 introduction aux calculs propositionnels Une proposition peut prendre une valeur fausse on la notera F ou 0, ou une valeur vraie on la notera V ou 1. Les nombres 0 et 1 sont utilisés en informatique (ou en électronique fermé ou ouvert), en numération binaire. Ainsi une proposition peut être associée à une variable a et ou peut alors définir des règles de calculs dans les sous-sections suivantes. Définition : Soient n propositions a 1, a 2,..., a n et P la proposition résultant d un calcul des n propositions. On établit alors une table de vérité, un tableau, donnant les 2 n résultats possibles, chacune des n propositions a i prenant la valeur 0 ou 1 : La dernière colonne du tableau est à déterminée suivant la nature du calcul. a 1 a 2... a n P Exemple : n = 2, n = 3, a 1 a 2 P a 1 a 2 a 3 P S.Mirbel page 1 / 7

2 2.1 négation La négation d une proposition a est notée a, elle est fausse si a est vraie et elle est vraie si a est fausse. Remarque : Soit a une proposition, a = a. a a Donner la négation de la proposition a i pour i entier variant de 1 à 4, puis donner la vérité de a et de a. 1. a 1 : 2 < a 2 : 2 = a 3 : 3 est impair. 4. a 4 : Le plus petit multiple commun de 4 et 6 est conjonction La conjonction de deux propositions a et b est notée a b, on l interprète par a et b. La proposition a b n est vraie que si a et b sont vraies. a b a b Donner vérité de a i b i pour i entier variant de 1 à a 3 : 3 est impair ; b 3 : 3 est multiple de a 4 : Le plus petit multiple commun de 4 et 6 est 24 ; b 4 : le plus grand diviseur de 4 et 6 est disjonction La disjonction de deux propositions a et b est notée a b, on l interprète par a ou b. La proposition a b n est fausse que si a et b sont fausses. a b a b S.Mirbel page 2 / 7

3 Donner vérité de a i b i pour i entier variant de 1 à a 3 : 3 est impair ; b 3 : 3 est multiple de a 4 : Le plus petit multiple commun de 4 et 6 est 24 ; b 4 : le plus grand diviseur de 4 et 6 est implication La proposition a implique la proposition b est notée a b. La proposition a b n est fausse que si a est vraie et b est fausse. On décline le langage suivant : si a alors b. b dès que a. a seulement si b. Il est suffisant que a pour que b. Il est nécessaire que b pour que a. a b a b Donner vérité de a i b i pour i entier variant de 1 à a 3 : 3 est impair ; b 3 : 3 n est pas pair. 4. a 4 : Le plus petit multiple commun de 4 et 6 est 12 ; b 4 = a a 5 = a 3 ; b 5 = b 3. Remarques : Soient deux propositions a et b. a b ne dépend pas du contenu des propositions a et b, il n y a pas nécessairement de lien de cause à effet. La vérité de b n a aucune influence lorsque a est fausse. Si a est fausse alors quelque soit la vérité de la proposition b, a b est vraie. A partir d une proposition fausse on construit une implication vraie. Définitions : Soient a et b deux propositions. La proposition réciproque de la proposition a b est b a. La proposition contraposée de la proposition a b est b a Donner la proposition réciproque, puis la proposition contraposée des implications suivantes : (x < 2) (x < 3). S.Mirbel page 3 / 7

4 2.5 équivalence La proposition a équivaut à la proposition b se note a b. La proposition a b n est fausse que si seule une des deux propositions a ou b est fausse. On décline le langage suivant : si a alors b et réciproquement si b alors a. b dès que a et réciproquement a dès que b. a seulement et seulement si b. Il est suffisant que a pour que b et nécessaire que a pour que b. Il est nécessaire que b pour que a et suffisant que b pour que a. a b a b Donner la vérité de a i b i pour i entier variant de 1 à a 3 : 3 est impair ; b 3 : 3 n est pas pair. 4. a 4 : Le plus petit multiple commun de 4 et 6 est 12 ; b 4 = a a 5 = a 3 ; b 5 = b 3. Remarques : Soient deux propositions a et b. On retrouve les résultats et les remarques d une double implication, et a fausse ne peut être équivalente qu à une proposition b fausse. 3 Propriétés des opérations sur des propositions Soient a, b et c trois propositions. Commutativité : a b b a (1) a b b a (2) a b a b b a a b b a S.Mirbel page 4 / 7

5 Associativité : (a b) c a (b c) (3) (a b) c a (b c) (4) a b c a b b c (a b) c a (b c) a b b c (a b) c a (b c) Double distributivité : a (b c) (a b) (a c) (5) a (b c) (a b) (a c) (6) a b c b c a (b c) a b a c (a b) (a c) Éléments neutres : Soient a une proposition, V une proposition vraie et F une proposition fausse. Il suffit de lire la table de vérité de chacune des deux opérations. Compléments : a V a (7) a F a (8) a a est toujours vraie. a a est toujours faux. a a a a a a 0 1 S.Mirbel page 5 / 7

6 Idem potence : a a a a a a Involution : a a Implications et équivalences : Compléter les tables de vérité : (a b) ( a b) (9) (a b) ( b a) (10) (a b) ((a b) (b a)) (11) a b a b a a b a b a b a b b a a b a b a b b a ((a b) (b a)) Lois de Morgan : (a b) ( a b) (12) (a b) ( a b) (13) a b a b (a b) a b ( a b) (a b) ( a b) Conséquence des lois de Morgan : Le principe de dualité consiste à changer le rôle de et, les propositions conservent les propriétés de vérité. Reprenez les opérations et constatez que le principe de dualité fonctionne de la même manière que la distributivité : a (b c) (a b) (a c) a (b c) (a b) (a c) S.Mirbel page 6 / 7

7 4 Prédicats 4.1 Introduction Définition : Un prédicat est un énoncé qui dépend d une ou plusieurs variables, il devient une proposition si x prend une valeur donnée ou un ensemble de valeurs donné. Exemple : a(x): x 2 < 4 est un prédicat ; b(x): pour tout entier x strictement inférieur à 2, x 2 < 4 est une proposition vraie. 4.2 Quantificateur Symboliques : Le quantificateur existentiel est symbolisé par. Le quantificateur universel est symbolisé par. Exemple : x N, 2x + 1 est impair ; se lit quelque soit x entier, 2x + 1 est impair. x N, x + 1 = 2 ; se lit il existe x entier tel que x + 1 = 2. Les deux propositions sont vraies. 4.3 Négation d une proposition quantifiée Soit b une proposition, a :, b ; a :, b. a :, b ; a :, b. Donner les négations des propositions a i suivantes, i variant de 1 à 2, et donner la vérité de ces propositions : 1. a 1 : x N, 2x + 1 est impair. 2. a 2 : x N, x + 1 = 2. S.Mirbel page 7 / 7

Cours de Mathématiques Ensembles, applications, relations

Cours de Mathématiques Ensembles, applications, relations Table des matières I Un peu de logique................................... 2 I.1 Assertions................................... 2 I.2 Opérations sur les assertions......................... 2 I.3 Tableaux

Plus en détail

Logique. Propositions, Raisonnements, Quantificateurs, Prédicats, Récurrence

Logique. Propositions, Raisonnements, Quantificateurs, Prédicats, Récurrence Logique Propositions, Raisonnements, Quantificateurs, Prédicats, Récurrence 1 INTRODUCTION {La présente affirmation est fausse}????? ni vraie ni fausse Vraie, Fausse, indécidable imprécise : {-1 n est

Plus en détail

Logique et théorie des ensembles

Logique et théorie des ensembles Rappels : Logique et théorie des ensembles N : ensemble des entiers naturels = { 0,, 2, } A part 0, un nombre n a pas d opposé dans N = {0} : ensemble des entiers relatifs = {, 2,, 0,, 2, } = { n, -n ;

Plus en détail

logique I démonstration et théorie axiomatique 2 1 généralités 2 2 proposition, prédicat simple 2

logique I démonstration et théorie axiomatique 2 1 généralités 2 2 proposition, prédicat simple 2 logique Table des matières I démonstration et théorie axiomatique 1 généralités proposition, prédicat simple 3 prédicats composés 3 3.1 prédicat de négation....................................... 3 3.

Plus en détail

À partir de différentes propositions logiques, on peut en construire d autres grâce aux connecteurs

À partir de différentes propositions logiques, on peut en construire d autres grâce aux connecteurs Assertion Une assertion est une phrase (énoncé mathématique) qui peut être «vraie» ou «fausse», mais jamais les deux à la fois. Exemples: (3 > 0), (3 = 0) sont des assertions. L énoncé «L avenue des Champs

Plus en détail

Différents types de raisonnement en mathématiques

Différents types de raisonnement en mathématiques Différents types de raisonnement en mathématiques I) Symboles logiques 1) Les quantificateurs Les quantificateurs permettent de connaitre le domaine de validité d une propriété. a) Pour une propriété universelle

Plus en détail

Chapitre 3. S exprimer en mathématiques

Chapitre 3. S exprimer en mathématiques Chapitre 3 S exprimer en mathématiques 1. Les énoncés Des énoncés mathématiques sont des phrases qui ont pour but de définir des objets mathématiques ou bien d en donner des propriétés. Voici des exemples

Plus en détail

Chapitre 4 - Calcul des propositions et des prédicats, langage ensembliste et calcul booléen

Chapitre 4 - Calcul des propositions et des prédicats, langage ensembliste et calcul booléen Lycée Maximilien Sorre Année 2015-2016 BTS SIO 1 Chapitre 4 - Calcul des propositions et des prédicats, langage ensembliste et calcul booléen 1 Calcul des propositions 1.1 Propositions, valeurs de vérité

Plus en détail

Le calcul propositionnel

Le calcul propositionnel MTA - ch2 Page 1/8 Éléments de logique - Raisonnements I Le calcul propositionnel Dénition 1 Une assertion est un énoncé dont on peut dire sans ambiguïté s'il est Vrai ou Faux. Cette convention permet

Plus en détail

Algèbre 1 RAISONNEMENT ELEMENTS DE LA THEORIE DES ENSEMBLES

Algèbre 1 RAISONNEMENT ELEMENTS DE LA THEORIE DES ENSEMBLES Algèbre - chap 1 1/8 Algèbre 1 RAISONNEMENT ELEMENTS DE LA THEORIE DES ENSEMBLES 1. ELEMENTS DE LOGIQUE 1.1 Propositions Règles logiques Définition 1 : On appelle propriété ou assertion une affirmation

Plus en détail

Feuille 4 - Logique. 1 Tables de vérité. IUT d Orsay Exercices de mathématiques. 4. Exercice corrigé en amphi

Feuille 4 - Logique. 1 Tables de vérité. IUT d Orsay Exercices de mathématiques. 4. Exercice corrigé en amphi IUT d Orsay 2012-20013 Département Informatique DUT 1A - S1 Exercices de mathématiques 1 Tables de vérité Feuille 4 - Logique Les propositions suivantes sont-elles vraies ou fausses? (a) 2 divise 3 et

Plus en détail

5. ( ) ( ) Aller à : Correction exercice 6 : Exercice 7 : Soient et deux parties de. Ecrire en utilisant les assertions

5. ( ) ( ) Aller à : Correction exercice 6 : Exercice 7 : Soient et deux parties de. Ecrire en utilisant les assertions Logique Exercice 1 : Parmi les assertions suivantes, lesquelles sont vraies, lesquelles sont fausses et pourquoi? 1. Si Napoléon était chinois alors 2. Soit Cléopâtre était chinoise, soit les grenouilles

Plus en détail

Informatique théorique Bases du raisonnement logique (brouillon)

Informatique théorique Bases du raisonnement logique (brouillon) Informatique théorique Bases du raisonnement logique (brouillon) 1 Introduction Nous présentons quelques règles permettant de faciliter la preuve de jugements de la forme Γ A. Il est important de les comprendre,

Plus en détail

Introdution à la logique en mathématique

Introdution à la logique en mathématique Introdution à la logique en mathématique Mickaël Péchaud 2008 Table des matières 1 Introduction 3 1.1 Propositions.................................... 3 1.2 Un peu d abstraction...............................

Plus en détail

Chapitre 1 : s exprimer en mathématiques

Chapitre 1 : s exprimer en mathématiques Université Paris-Dauphine DUMI2E, Algèbre 1, 2009-2010 Chapitre 1 : s exprimer en mathématiques Ces notes correspondent au cours qui a été donné en amphi. C est une version condensée du polycopié de logique,

Plus en détail

Les ensembles. Représentation graphique : On peut représenter les ensembles par le diagramme de Venn ou le diagramme de Caroll : b b

Les ensembles. Représentation graphique : On peut représenter les ensembles par le diagramme de Venn ou le diagramme de Caroll : b b Les ensembles 1 Définitions et notations 1.1 Notation d ensemble, ensembles des nombres 1.1.1 nsembles xiome : Un ensemble est un groupement d objets, on notera un ensemble. Un objet a est dans se note

Plus en détail

Logique et Raisonnement

Logique et Raisonnement INSA Toulouse Cycle Préparatoire IFCI Module Outils Mathématiques Regroupement n 1 Logique et Raisonnement Introduction En mathématiques, on travaille avec des objets abstraits (nombres, ensembles, applications,

Plus en détail

Notions de logique. 1 Proposition. 2 Les quantificateurs. 2.1 Le quantificateur universel

Notions de logique. 1 Proposition. 2 Les quantificateurs. 2.1 Le quantificateur universel Notions de logique 1 Proposition Définition préliminaire : En mathématiques, on appelle proposition toute phrase correctement construite, dont on peut dire sans ambiguïté si elle est VRAIE ou FAUSSE. Exemples

Plus en détail

LOGIQUE. Logique des propositions Algèbre de Boole Méthodes de simplification des fonctions booléennes

LOGIQUE. Logique des propositions Algèbre de Boole Méthodes de simplification des fonctions booléennes LOGIQUE Logique des propositions Algèbre de Boole Méthodes de simplification des fonctions booléennes OBJECTIFS Traiter formellement les notions de vérité et de fausseté Formaliser ce qu on appelle le

Plus en détail

LES FONDEMENTS : LA LOGIQUE ET LES ENSEMBLES

LES FONDEMENTS : LA LOGIQUE ET LES ENSEMBLES LES FONDEMENTS : LA LOGIQUE ET LES ENSEMBLES 1. LES PROPOSITIONS MATHÉMATIQUES Faire des mathématiques, c est faire avant tout des raisonnements, c est à dire partir d une ou plusieurs hypothèses et par

Plus en détail

Logique et raisonnement mathématique

Logique et raisonnement mathématique CHAPITRE 1 Logique et raisonnement mathématique 1.1 Un peu de logique mathématique 1.1.1 Dénitions, propriétés, propositions, théorèmes,... Dénition 1 Donner une dénition, c'est nommer un objet ou un type

Plus en détail

Logique. 1 Calcul Propositionnel. 1.1 Généralités. 1.2 Les connecteurs logiques Élément d un ensemble

Logique. 1 Calcul Propositionnel. 1.1 Généralités. 1.2 Les connecteurs logiques Élément d un ensemble Logique 1 Calcul Proositionnel 1.1 Généralités 1.1.1 Élément d un ensemble x E qui se lit «x aartient à E» ou encore «x est un élément de E», est une «hrase» mathématique avec son sujet x et son verbe,

Plus en détail

Logique. Exercice 2 : Soient (P), (Q) et (R) trois propositions, donner la négation de. Aller à : Correction exercice 2 :

Logique. Exercice 2 : Soient (P), (Q) et (R) trois propositions, donner la négation de. Aller à : Correction exercice 2 : Logique Exercice 1 : Parmi les assertions suivantes, lesquelles sont vraies, lesquelles sont fausses et pourquoi? 1. Si Napoléon était chinois alors 3 2 = 2 2. Soit Cléopâtre était chinoise, soit les grenouilles

Plus en détail

CHAPITRE 1 INTRODUCTION : UN PEU DE LOGIQUE

CHAPITRE 1 INTRODUCTION : UN PEU DE LOGIQUE CHAPITRE 1 INTRODUCTION : UN PEU DE LOGIQUE Les mathématiques demandent une grande rigueur dans l exposition des résultats et des démonstrations. Si l intuition et la persuasion sont des outils indispensables

Plus en détail

Les connecteurs logiques «ou» et «et»

Les connecteurs logiques «ou» et «et» Les connecteurs logiques «ou» et «et» 1. Dans le langage courant : «ET», «OU» en mathématiques «et» est employé avec différentes significations («et en plus» : un cahier et un stylo et..., «et puis» :

Plus en détail

SCI110 Outils mathématiques pour l informatique (1/4) Logique des propositions. IUT1 dept. SRC Grenoble Jean-François Berdjugin Jean-François Remm

SCI110 Outils mathématiques pour l informatique (1/4) Logique des propositions. IUT1 dept. SRC Grenoble Jean-François Berdjugin Jean-François Remm SCI110 Outils mathématiques pour l informatique (1/4) Logique des propositions IUT1 dept. SRC Grenoble Jean-François Berdjugin Jean-François Remm M1.22.2 Outils mathématiques pour l informatique Ouvrages

Plus en détail

Leçon 69 : Les différents types de raisonnement en mathématiques

Leçon 69 : Les différents types de raisonnement en mathématiques Leçon 69 : Les différents types de raisonnement en mathématiques 1 er avril 01 En mathématiques, pour démontrer divers propriétés ou théorèmes, nous avons besoin d appliquer rigoureusement un raisonnement

Plus en détail

Définitions et exercices de logique

Définitions et exercices de logique Chapitre 1 Définitions et exercices de logique Ce document vise à fournir les définitions en français de certaines notions du chapitre 1 du livre de référence Discrete Mathematics and its applications,

Plus en détail

Logique, ensembles et applications.

Logique, ensembles et applications. Logique, ensembles et applications. I Outils du raisonnement mathématique 1 I.A Assertions et connecteurs logiques................. 1 I.A.1 Assertions........................... 1 I.A.2 Connecteurs logiques.....................

Plus en détail

Phrases quantifiées. «Tout parallélogramme dont les diagonales sont de même longueur est un rectangle.»

Phrases quantifiées. «Tout parallélogramme dont les diagonales sont de même longueur est un rectangle.» Phrases quantifiées Les étapes «comprendre la nécessité de quantifier», «être capable d expliciter les quantifications» et «être capable de rédiger avec des quantificateurs» sont des étapes différentes

Plus en détail

Logique/Ensembles. Logique 2. 1 Rudiments de logique. 1.1 Assertions, connecteurs, synonymie.

Logique/Ensembles. Logique 2. 1 Rudiments de logique. 1.1 Assertions, connecteurs, synonymie. Logique 2 Logique/Ensembles 1 Rudiments de logique. 1.1 Assertions, connecteurs, synonymie. La notion d'assertion est considérée comme intuitive : on se donne la dénition vague ci-dessous. Dénition 1.

Plus en détail

Formalisation mathématique

Formalisation mathématique Formalisation mathématique Tony Bourdier (2012) Table des matières 1 Logique de base 1 1.1 Implication, condition nécéssaire, condition suffisante............. 1 1.2 Contraposée....................................

Plus en détail

Polycopié de Logique Mathématique

Polycopié de Logique Mathématique 1. Propositions. Université de la Nouvelle Calédonie. Licences Math, PC, SPI. Semestre 2. Polycopié de Logique Mathématique Une proposition est un enoncé mathématique qui peut être soit vrai (V) soit faux

Plus en détail

RAISONNEMENTS. 1 Propositions logiques. 1.1 Définition et négation. 1.2 Conjonction et disjonction. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot

RAISONNEMENTS. 1 Propositions logiques. 1.1 Définition et négation. 1.2 Conjonction et disjonction. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot RAISONNEMENTS 1 Propositions logiques 1.1 Définition et négation Définition 1.1 Proposition On appelle proposition un énoncé mathématique qui peut être vrai ou faux. Exemple 1.1 Deux propositions simples.

Plus en détail

Langage mathématique et logique

Langage mathématique et logique Table des matières 1 Langage mathématique et logique 2 1 Présentation du langage................................. 2 1.1 Expressions mathématiques........................... 2 1.2 Variables.....................................

Plus en détail

et ou non xor

et ou non xor Architecture & Système Travaux dirigés n o 3 : Algèbre de Boole (CORRECTIONS) Les composants électroniques d un ordinateur manipulent des données binaires via des circuits logiques. Ces circuits effectuent

Plus en détail

5. ( ) ( ) Aller à : Correction exercice 6 : Exercice 7 : Soient et deux parties de. Ecrire en utilisant les assertions

5. ( ) ( ) Aller à : Correction exercice 6 : Exercice 7 : Soient et deux parties de. Ecrire en utilisant les assertions Logique Exercice 1 : Parmi les assertions suivantes, lesquelles sont vraies, lesquelles sont fausses et pourquoi? 1. Si Napoléon était chinois alors 2. Soit Cléopâtre était chinoise, soit les grenouilles

Plus en détail

Introduction Les Opérateurs logiques les lois de la logique Utilisation en informatique. La logique É.FAVIER. Master SIG

Introduction Les Opérateurs logiques les lois de la logique Utilisation en informatique. La logique É.FAVIER. Master SIG La logique É.FAVIER Master SIG Année universitaire 2007-2008 Sommaire 1 Introduction Définition algèbres de Boole binaires 2 Les Opérateurs logiques 3 les lois de la logique 4 Utilisation en informatique

Plus en détail

Petite introduction à la logique propositionnelle

Petite introduction à la logique propositionnelle Polytech Marseille Formation HUGO Petite introduction à la logique propositionnelle Exercice 1. Mon boss m a dit! "Si tu ne termines pas ce programme avant vendredi, tu n auras pas de promotion cette année!"

Plus en détail

ANNEXE 5 : Quelques notions de mathématiques

ANNEXE 5 : Quelques notions de mathématiques ANNEXE 5 : Quelques notions de mathématiques 1. Inclusion et appartenance. Sur tout ensemble, on peut considérer deux relations très différentes (leur confusion conduisant à des difficultés innombrables),

Plus en détail

Logique mathématique et théorie des ensembles

Logique mathématique et théorie des ensembles DERNIÈRE IMPRESSION LE 20 avril 2016 à 9:53 Logique mathématique et théorie des ensembles Table des matières 1 Logique mathématique 2 1.1 Introduction................................ 2 1.2 Vocabulaire

Plus en détail

Fondements des mathématiques

Fondements des mathématiques Fondements des mathématiques MAT 2762 Automne 2014 A B C Alistair Savage Département de Mathématiques et de Statistique Université d Ottawa Table des matières Préface iii 1 Logique propositionnelle 1 1.1

Plus en détail

CHAPITRE II. Calcul des propositions. Sommaire LOGIQUE 1

CHAPITRE II. Calcul des propositions. Sommaire LOGIQUE 1 CHAPITRE II Calcul des propositions LOGIQUE 1 Sommaire I Propositions, valeurs de vérité............................. 12 A Définition.......................................... 12 B Exemples..........................................

Plus en détail

Logique et théorie des modèles

Logique et théorie des modèles Logique et théorie des modèles Cours de P. Joray Définition 0.1 Dans un langage L, une proposition est un énoncé qui possède l une des deux valeurs de vérité suivante : vrai ou faux. «2 + 2 = 4», «2 +

Plus en détail

Informatique Générale

Informatique Générale Informatique Générale Guillaume Hutzler Laboratoire IBISC (Informatique Biologie Intégrative et Systèmes Complexes) guillaume.hutzler@ibisc.univ-evry.fr Cours Dokeos 625 http://www.ens.univ-evry.fr/modx/dokeos.html

Plus en détail

Logique - Calcul propositionnel

Logique - Calcul propositionnel Logique 1/ 6 Logique - Calcul propositionnel En mathématiques, les théorèmes sont des propriétés très importantes. Ils s écrivent le plus souvent à l aide de liens logiques liant entre elles des propositions.

Plus en détail

Correction des exercices du TD1

Correction des exercices du TD1 Correction des exercices du TD1 Rappel : des aides vous sont fournies sur le site «www4.utc.fr /~mt21/» à la fin des fichiers consacrés aux chapitre de cours. N hésitez pas à les consulter pour refaire

Plus en détail

LOGIQUE ÉLÉMENTAIRE bjectif, outils, et limites de la logique. (1) Qu est-ce que la logique? Quelques points de vues.

LOGIQUE ÉLÉMENTAIRE bjectif, outils, et limites de la logique. (1) Qu est-ce que la logique? Quelques points de vues. 2 LOGIQUE ÉLÉMENTAIRE I 1.1 0bjectif, outils, et limites de la logique. (1) Qu est-ce que la logique? Quelques points de vues. 1.2 Outils de la logique : définition et propriétés (1) Propositions (logiques)

Plus en détail

Correction des exercices du TD1

Correction des exercices du TD1 Correction des exercices du TD1 Rappel : des aides vous sont fournies sur le site «www4.utc.fr /~mt21/» à la fin des fichiers consacrés aux chapitre de cours. N hésitez pas à les consulter pour refaire

Plus en détail

La logique, calcul propositionnel et raisonnement de sens commun

La logique, calcul propositionnel et raisonnement de sens commun La logique, calcul propositionnel et raisonnement de sens commun Igor Stéphan UFR Sciences Angers 2012-2013 Igor Stéphan UEL12 1/ 25 La logique, calcul propositionnel et raisonnement de sens commun 1 Aristote

Plus en détail

Université de Provence Feuille d exercices n 4. Théorie des ensembles, relations, applications. I. Un peu de logique

Université de Provence Feuille d exercices n 4. Théorie des ensembles, relations, applications. I. Un peu de logique Université de Provence 2010 2011 Mathématiques Générales 1 Feuille d exercices n 4 Théorie des ensembles, relations, applications I. Un peu de logique Exercice 1 Ecrire à l aide de quantificateurs (, )

Plus en détail

Enonc es D edou F evrier 2011

Enonc es D edou F evrier 2011 Enoncés Dédou Février 2011 Formules et nombres Mon premier énoncé mathématique, c est 2 + 2 = 4. On y voit deux formules différentes pour le même nombre. Exercice 1 Combien de formules peut-on écrire pour

Plus en détail

Notions de bases. 2 Ensembles Vocabulaire ensembliste Ensemble des parties d un ensemble... 5

Notions de bases. 2 Ensembles Vocabulaire ensembliste Ensemble des parties d un ensemble... 5 Maths PCSI Cours Notions de bases Table des matières 1 Logique 2 1.1 Proposition logique.......................................... 2 1.2 Disjonction, conjonction et implication...............................

Plus en détail

Mathématiques - ECS1. Vocabulaire ensembliste. 30 avenue de Paris Versailles. c 2015, Polycopié du cours de mathématiques de première année.

Mathématiques - ECS1. Vocabulaire ensembliste. 30 avenue de Paris Versailles. c 2015, Polycopié du cours de mathématiques de première année. Mathématiques - ECS1 7 Vocabulaire ensembliste Lycée La Bruyère 30 avenue de Paris 78000 Versailles c 2015, Polycopié du cours de mathématiques de première année. 7 Vocabulaire ensembliste. 7.1 Objectifs

Plus en détail

Logique. Logique Propositionnelle. Thomas Pietrzak Licence Informatique

Logique. Logique Propositionnelle. Thomas Pietrzak Licence Informatique Logique Logique Propositionnelle Thomas Pietrzak Licence Informatique Logique propositionnelle Logique de base Raisonnements simples Connecteurs usuels : ET, OU, NON, Syntaxe Variables propositionnelles

Plus en détail

Logique des propositions

Logique des propositions Logique des propositions Damien Nouvel Damien Nouvel (Inalco) Logique des propositions 1 / 26 Fondements de la logique Plan 1. Fondements de la logique 2. Formes normales 3. Dérivations logiques 4. Problème

Plus en détail

Logique L'opérateur non : négation logique. On prend simplement le contraire

Logique L'opérateur non : négation logique. On prend simplement le contraire Logique Il est apparu dès l'antiquité la nécessité de développer la logique, et sa formalisation commence avec Artistote qui la develope pour contrer les sophistes et l'utilisation qu'ils font du langage.

Plus en détail

LE RAISONNEMENT MATHÉMATIQUE SOUS TOUTES SES FORMES

LE RAISONNEMENT MATHÉMATIQUE SOUS TOUTES SES FORMES LE RAISONNEMENT MATHÉMATIQUE SOUS TOUTES SES FORMES Colloque International des IREM du 2 au 4 Juin 2016 STRASBOURG Denise GRENIER Université Grenoble Alpes (France) Judith NJOMGANG NGANSOP Université de

Plus en détail

Résolution de puzzles à l aide d un solveur SAT

Résolution de puzzles à l aide d un solveur SAT Résolution de puzzles à l aide d un solveur SAT F. Herbreteau 2013 Ce projet a pour but la résolution de puzzles de type sudoku à l aide d un solveur SAT. Il comprend essentiellement quatre parties. Premièrement,

Plus en détail

PF1 Principes de Fonctionnement des machines binaires

PF1 Principes de Fonctionnement des machines binaires PF1 Principes de Fonctionnement des machines binaires Jean-Baptiste Yunès Jean.Baptiste.Yunes@univ-paris-diderot.fr Version 1.1 Calcul propositionnel et Algèbre de Boole Le calcul propositionnel ou calcul

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE THÉORIE DES ENSEMBLES. 1 Les ensembles. 1.1 Définition d un ensemble

ÉLÉMENTS DE THÉORIE DES ENSEMBLES. 1 Les ensembles. 1.1 Définition d un ensemble 2015-2016 MPSI2 du lycée Condorcet 1/22 ÉLÉMENTS DE THÉORIE DES ENSEMBLES 1 Les ensembles 1.1 Définition d un ensemble Définition 1. Un ensemble est une collection d objets mathématiques. Les objets qui

Plus en détail

Le formalisme mathématique

Le formalisme mathématique Le formalisme mathématique Bcpst 1 4 mars 2016 Les mathématiques modernes forment une science essentiellement formelle. Tout d abord, tout texte mathématique peut être entièrement formalisé dans un langage

Plus en détail

La logique des propositions. 1 - Sa syntaxe

La logique des propositions. 1 - Sa syntaxe La logique des propositions Aristote a défini ainsi le concept de proposition : "... tout discours n'est pas une proposition, mais seulement le discours dans lequel réside le vrai ou le faux, ce qui n'arrive

Plus en détail

Calcul des prédicats

Calcul des prédicats MAGISTERE MATH.-INFO. (2003-2004) Logique E. Bouscaren Calcul des prédicats Notes complémentaires (1) 1 Syntaxe 1.1 Langages Un langage (ou un type de similarité) égalitaire L est défini par les données

Plus en détail

MAT : Exercices COURS Série 1 1 Réponses et\ou solutions.

MAT : Exercices COURS Série 1 1 Réponses et\ou solutions. MAT-22257 : Exercices COURS Série 1 1 Réponses et\ou solutions. Exercice 0 revision : Dans les notes de cours, faites : a Section 1.3 : Exercice : 1.12 ; b Section 1.5 : Exercices : 2 et 3 ; c Section

Plus en détail

Les implications dans le raisonnement mathématique

Les implications dans le raisonnement mathématique I Les implications dans le raisonnement mathématique I.1 L implication - L équivalence 1 (De la logique en français) Une réunion de cosmonautes du monde entier a lieu à Paris. Les cosmonautes américains

Plus en détail

Logique 1 : Le langage mathématique. I Cours 1

Logique 1 : Le langage mathématique. I Cours 1 Logique 1 : Le langage mathématique Table des matières I Cours 1 1 La phrase mathématique 1 1.1 Composition d une phrase mathématique................................ 1 1.2 Exemples.................................................

Plus en détail

Compte-rendu d'expérimentation. Enseignement des concepts de logique en première année d'université au Cameroun. Judith NJOMGAG NGANSOP

Compte-rendu d'expérimentation. Enseignement des concepts de logique en première année d'université au Cameroun. Judith NJOMGAG NGANSOP Compte-rendu d'expérimentation Enseignement des concepts de logique en première année d'université au Cameroun Judith NJOMGAG NGANSOP judithnjomg@yahoo.fr Les concepts de logique rentrent dans les «notions-outils»

Plus en détail

Éléments de logique. Arnaud Girand 31 décembre 2009

Éléments de logique. Arnaud Girand 31 décembre 2009 Éléments de logique Arnaud Girand 31 décembre 2009 Ces quelques notes de cours n'ont pas la prétention d'être exhaustives, et de nombreux points fondamentaux (axiomatique,...) ne reçoivent ici qu'un traitement

Plus en détail

Calcul propositionnel

Calcul propositionnel Chapitre 3 Calcul propositionnel La logique propositionnelle permet essentiellement de discuter des connecteurs grammaticaux comme la négation, la conjonction et la disjonction, en composant des propositions

Plus en détail

LOGIQUE. Logique 2 (notes de cours). Polycopié de M. Chein Ajouts de M.-L. Mugnier. Draft 22/01/2008 1

LOGIQUE. Logique 2 (notes de cours). Polycopié de M. Chein Ajouts de M.-L. Mugnier. Draft 22/01/2008 1 LOGIQUE Pourquoi étudier la logique dans un cursus d'informatique? "Le langage de la logique est l'outil naturel pour exprimer le comportement attendu - les objectifs - d'un programme, de la même manière

Plus en détail

Intelligence Artificielle Logique (2/3)

Intelligence Artificielle Logique (2/3) Intelligence Artificielle Logique (2/3) Bruno Bouzy http://web.mi.parisdescartes.fr/~bouzy bruno.bouzy@parisdescartes.fr Licence 3 Informatique UFR Mathématiques et Informatique Université Paris Descartes

Plus en détail

Bases du raisonnement

Bases du raisonnement 02 Cours - Bases du raisonnement.nb 1/13 Bases du raisonnement I) Préambule 1) De l obscurité à la lumière, ou encore les quatre paliers de la compréhension 2) La langue mathématique: une vraie langue

Plus en détail

La numération. Introduction. Les opérateurs de base. Algèbre binaire ou algèbre de Boole de David DUBOIS

La numération. Introduction. Les opérateurs de base. Algèbre binaire ou algèbre de Boole de David DUBOIS Table des Matières La logique... 2 La numération... 3 Introduction... 3 Les opérateurs de base... 3 Le Codage... 5 Définition de la numération... 5 Codage binaire... 5 Codage octal... 7 Codage hexadécimal...

Plus en détail

Logique 2 : la déduction

Logique 2 : la déduction Logique 2 : la déduction La mathématique est la science de la déduction. Ce qui signifie qu un mathématicien prend des informations de départ et cherche tout ce qu on peut en déduire. La question de savoir

Plus en détail

Chapitre 5. Applications

Chapitre 5. Applications Chapitre 5 Applications 1. Définitions et exemples Définition 5.1 Soient E et F deux ensembles. Une application f de E dans F est un procédé qui permet d associer à chaque élément x de E un unique élément

Plus en détail

Logique et Preuves. Logique et Preuves. Pierre Castéran September 5, 2016

Logique et Preuves. Logique et Preuves. Pierre Castéran September 5, 2016 Logique et Preuves Pierre Castéran pierre.casteran@labri.fr September 5, 2016 Introduction Qu est-ce que la logique? La logique est une science dont l objet est l étude du raisonnement, abstraction faite

Plus en détail

Logique et Langage des ensembles

Logique et Langage des ensembles 1 Logique et Langage des ensembles Les notions abordées dans ce module sont des notions de base qui interviennent dans tous les domaines des mathématiques. Souvent considérées comme acquises par les étudiants

Plus en détail

Les ensembles D. Daigle

Les ensembles D. Daigle Les ensembles D. Daigle 1. Notions de base La notation x A signifie que x est un élément de l ensemble A (elle se lit x est élément de A ou encore x appartient à A ). Remarquez que le symbole d appartenance

Plus en détail

Le quantificateur universel

Le quantificateur universel Le quantificateur universel Dans tout ce qui suit, nous nous intéressons à la quantification universelle. Quantifier ne va pas de soi. C est une habitude à prendre. On doit quantifier dans le quotidien.

Plus en détail

Logique MAT

Logique MAT Logique MAT-5112-1 2 Gouvernement du Québec Ministère de l'éducation, du Loisir et du Sport, 2006 06-00464 ISBN 2-550-47986-6 (Version imprimée) ISBN 2-550-47987-4 (Version PDF) Dépôt légal Bibliothèque

Plus en détail

Logique, ensembles, preuves mathématiques

Logique, ensembles, preuves mathématiques 009-00 MA Université d Orléans S.Falguières Logique, ensembles, preuves mathématiques Logique Exercice. Soient les quatre assertions suivantes : a. x R, y R, x + y > 0. b. x R, y R, x + y > 0. c. x R,

Plus en détail

Chapitre premier Quelques éléments de logique

Chapitre premier Quelques éléments de logique Chapitre premier Quelques éléments de logique 1.1 Lettres grecques et symboles mathématiques α alpha κ kappa τ tau Λ Lambda Pour tout β beta λ lambda υ upsilon Ξ Xi Il existe γ gamma μ mu ϕ phi Π Pi Implique

Plus en détail

COURS SUR LA LOGIQUE FORMELLE

COURS SUR LA LOGIQUE FORMELLE COURS SUR LA LOGIQUE FORMELLE Tristan Canale et Geoffrey Just 24 mai 2016 Nous voudrions particulièrement remercier M. Bulois, Maitre de Conférence en Mathématiques à l Université Jean Monnet de Saint-Etienne,

Plus en détail

Logique. L intégrale des connecteurs logiques

Logique. L intégrale des connecteurs logiques Logique L intégrale des connecteurs logiques Jusqu à présent, nous avons vu les connecteurs,,,, et accessoirement. Il en existe d autres. Nous allons maintenant tous les voir un par un plus exactement

Plus en détail

Logique propositionnelle (LP 0 ) Corrigés des exercices

Logique propositionnelle (LP 0 ) Corrigés des exercices Logique propositionnelle (LP 0 ) Corrigés des exercices Logique Licence SDL Feuille Exercice (EBF) (À vous de retrouver les règles qui ont été utilisées dans les arbres) () p Formule bien formée. p p (2)

Plus en détail

0. Logique et théorie des ensembles

0. Logique et théorie des ensembles 0. Logique et théorie des ensembles e chapitre présente une introduction à la logique et à la théorie des ensembles. Vous avez déjà rencontré la plupart des notions abordées ici, mais souvent sans les

Plus en détail

ENSEMBLES, FONCTIONS, SUITES 1. ENSEMBLES {1,2,2,4,3} = {1,2,3,4}

ENSEMBLES, FONCTIONS, SUITES 1. ENSEMBLES {1,2,2,4,3} = {1,2,3,4} ENSEMBLES, FONCTIONS, SUITES IFT1065 AUT. 2007 - SEMAINE 3 1. ENSEMBLES 1.1. Définition par extension. On peut définir un ensemble en listant ces éléments. Une telle définition est dite par extension.

Plus en détail

INFO-F-302, Cours d Informatique Fondamentale Logique pour l Informatique

INFO-F-302, Cours d Informatique Fondamentale Logique pour l Informatique 1- INFO-F-302 - / INFO-F-302, Cours d Informatique Fondamentale Logique pour l Informatique Emmanuel Filiot Département d Informatique Faculté des Sciences Université Libre de Bruxelles Année académique

Plus en détail

E E[v := F ] (1.8) Réflexivité :x = x (1.9) Symétrie (commutativité) : (x = y) =(y = x) (1.7) Substitution : (1.10) Transitivité : X = Y, Y = Z X = Z

E E[v := F ] (1.8) Réflexivité :x = x (1.9) Symétrie (commutativité) : (x = y) =(y = x) (1.7) Substitution : (1.10) Transitivité : X = Y, Y = Z X = Z (1.7) Substitution : E E[v := F ] (1.8) Réflexivité :x = x (1.9) Symétrie (commutativité) : (x = y) =(y = x) (1.10) Transitivité : X = Y, Y = Z X = Z (1.11) Leibniz: X = Y E[z := X] =E[z := Y ] X = Y (1.14)

Plus en détail

Feuille 1 de TD Logique

Feuille 1 de TD Logique Université Paris-Dauphine DUMI2E 1e année Algèbre linéaire 1 Feuille 1 de TD Logique Exercice 1 (sens et négation du OU et du ET) Jean est blond et Julie est brune. Dire si les propositions suivantes sont

Plus en détail

PARIS8. Introduction à la logique UN I V E R S I T É UFR 6 MITSIC. Vincennes-Saint-Denis

PARIS8. Introduction à la logique UN I V E R S I T É UFR 6 MITSIC. Vincennes-Saint-Denis PARIS8 UN I V E R S I T É Vincennes-Saint-Denis UFR 6 MITSIC Mathématiques, Informatique, Technologies, Sciences de l Information et de la Communication Introduction à la logique Philippe Guillot 20 septembre

Plus en détail

Langages de Spécification Partie 1: Spécifications en logique propositionnelle

Langages de Spécification Partie 1: Spécifications en logique propositionnelle Langages de Spécification Partie 1: Spécifications en logique propositionnelle Master 1 Informatique Université Paris-Est Créteil 2012-2013 INTRODUCTION Origines de la logique : Grèce Antique enseignement

Plus en détail

Montré : la proposition p q et sa contraposée sont logiquement équivalentes :

Montré : la proposition p q et sa contraposée sont logiquement équivalentes : Rappel : La contraposée de p q est par définition la proposition ( q) ( p). (faute d écriture du manuel p. 7 : ne laissez-vous pas distraire). La réciproque de p q est par définition la proposition q p.

Plus en détail

Théorie des ensembles

Théorie des ensembles SUPINFO Academic Dept Séances LABS Théorie des ensembles Activités pratiques Version 10 Last update: 04/08/2014 Use: Students/Staff Author: Laurent GODEFROY SOMMAIRE 1 PREAMBULE 4 11 OBJECTIFS DE CES SEANCES

Plus en détail

Langage mathématique

Langage mathématique Université Joseph Fourier, Grenoble Maths en Ligne Langage mathématique Eric Dumas, Emmanuel Peyre et Bernard Ycart Ce chapitre vous explique la règle du jeu mathématique. Rien n est vraiment nouveau ni

Plus en détail

Outils formels pour l étude du langage

Outils formels pour l étude du langage Outils formels pour l étude du langage Cours de Master, ENS, MasterCog + LTD, A. Lecomte, 2009-2010 Ensembles et logique 1 Ensembles Rappelons brièvement quelques notions de théorie des ensembles. Notons

Plus en détail

Chapitre 3 :Algèbre de Boole

Chapitre 3 :Algèbre de Boole hapitre 3 :lgèbre de oole. Introduction Les machines numériques sont constituées d un ensemble de circuits électroniques. haque circuit fournit une fonction logique bien déterminée ( addition, comparaison,.).

Plus en détail

Logique, ensembles, raisonnements

Logique, ensembles, raisonnements Bibliothèque d exercices Énoncés L1 Feuille n Logique, ensembles, raisonnements 1 Logique Exercice 1 Soient les quatre assertions suivantes : (a) x R y R x + y > 0 ; (b) x R y R x + y > 0 ; (c) x R y R

Plus en détail

Chapitre 12 Circuits logiques

Chapitre 12 Circuits logiques Chapitre 12 Circuits logiques Jean Privat Université du Québec à Montréal INF2170 Organisation des ordinateurs et assembleur Automne 2013 Jean Privat (UQAM) 12 Circuits logiques INF2170 Automne 2013 1

Plus en détail