Quelles aides publiques pour l indépendant et la petite entreprise à Bruxelles?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelles aides publiques pour l indépendant et la petite entreprise à Bruxelles?"

Transcription

1 Quelles aides publiques pour l indépendant et la petite entreprise à Bruxelles?

2 Table des matières Introduction 4 I. Législations d expansion économique 5 II. Fonds Bruxellois de Garantie 11 III. Fonds de participation 13 IV. Autres aides publiques 18 V. Recommandations 19 VI. Adresses utiles 20

3 Introduction Vous envisagez de vous installer comme indépendant ou de moderniser votre entreprise. Les autorités régionales et fédérales disposent de budgets pour soutenir les efforts d investissements et encourager l esprit d entreprise. Il serait dommage de ne pas en profiter. Cette brochure n a pas la prétention d être exhaustive. Elle est conçue comme un outil de travail et de sensibilisation. Cette brochure présente les principales aides disponibles en Région de Bruxelles-Capitale. 4

4 I. Législations d expansion économique A. Investissements généraux L ordonnance du 1 er avril 2004 organise un soutien financier aux investissements se rapportant à la création d un nouvel établissement, à la modernisation ou à l expansion d un établissement existant, ou au démarrage d une nouvelle activité au sein d un établissement existant. Les investissements doivent être réalisés en Région de Bruxelles-Capitale, être inscrits en immobilisation corporelle ou incorporelle (personnes morales) ou au tableau des amortissements (personne physique). Une dépense reprise en frais généraux est donc exclue. Ils doivent être nécessaires à l activité de l entreprise, réalisés en vue d une exploitation effective par l entreprise en Région de Bruxelles-Capitale, et être évidemment conformes aux législations régionales en matière d urbanisme, d aménagement du territoire et d environnement. Peuvent être subsidiés : les investissements en immeubles bâtis ou non bâtis (terrain, construction ou aménagement de ceux-ci) ; les investissements en matériel non roulant et en mobilier ; les investissements en matériel roulant neuf (camionnettes, minibus et engins spéciaux immatriculés en Région de Bruxelles-Capitale) ; les investissements incorporels (dépôt ou achat de brevets, de marques, de modèles, de licence, études de marché, recherche ou mise au point de prototypes, de produits ou de procédés nouveaux de fabrication, ) ; le matériel et mobilier d occasion d une valeur minimum de Ne peuvent pas être subsidiés : les investissements de remplacement ou procédant d une simple adaptation aux nouvelles normes ou standards ; les investissements en matériel destiné à la location ; les reprises de fonds de commerce ; les acquisitions de parts ou d actions de sociétés ; les investissements en logements ; l acquisition par une personne morale de biens appartenant à un actionnaire ou à une entreprise appartenant au même groupe ; l acquisition d un immeuble par un actionnaire ou par un associé qui le donne en location à la société ; 5

5 l acquisition d un immeuble par une personne morale qui le donne en location à une personne physique laquelle est actionnaire ou associée de cette personne morale. Pour être subsidié, l investissement doit porter hors TVA sur un montant minimum de : pour la micro-entreprise ; pour la petite entreprise ; pour la moyenne entreprise. Les entreprises bénéficiaires de l aide doivent répondre au profil suivant : Micro-entreprise : occupant moins de 10 personnes dont le chiffre d affaires ou le total du bilan est inférieur ou égal à 2 millions d euros ; Petite entreprise : occupant de 10 à 49 personnes dont le chiffres d affaires ou le total du bilan est inférieur ou égal à 10 millions d euros ; Moyenne entreprise : occupant de 50 à 249 personnes dont le chiffre d affaires est inférieur ou égal à 40 millions d euros ou le total du bilan est inférieur ou égal à 27 millions d euros. Elles doivent également présenter une indépendance financière et de gestion. Certains secteurs sont cependant exclus du bénéfice de l aide : le secteur des banques et autres institutions financières ; le secteur des assurances ; le secteur de l immobilier (achat, vente et location) ; les entreprises agricoles ou horticoles (les entreprises de jardinage sont toutefois admises) ; certaines professions libérales (domaine de la santé, avocats, huissiers, notaires) ; les laboratoires d analyses médicales subsidiés par l INAMI ; les parkings payants ; les activités du secteur social telles que les homes pour personnes âgées, les garderies d enfants, ; les activités associatives ; les entreprises et salles des secteurs récréatif et sportif (sauf celles à finalité commerciale) ; secteur de l énergie ; secteur de l eau ; secteur de la culture.

6 Nature des aides La subvention en intérêts : La région prend en charge pendant une période limitée une partie des intérêts à payer à l organisme agréé lorsque la micro ou la petite entreprise obtient un crédit d investissement ou un leasing. La prime à l investissement : Elle remplace ou complète la subvention en intérêts et peut être accordée lorsque les investissements admissibles sont financés par des fonds propres à concurrence de minimum 50%, ou par une autre forme de crédit qu un crédit d investissements ou un leasing. L exonération du précompte immobilier : Elle peut être accordée pour autant que le demandeur soit le redevable légal du précompte immobilier et que les investissements immobiliers cadastrés aient bénéficié d une subvention en intérêts ou d une prime à l investissement. Les amortissements accélérés : Les entreprises peuvent, pendant trois périodes imposables successives, pratiquer des amortissements linéaires annuels égaux au double de l amortissement linéaire normal pour les investissements ayant bénéficié d une subvention en intérêts et/ou d une prime à l investissement.

7 Intensité des subsides octroyés Microentreprises Petites entreprises Entreprises moyennes Aide de base Hors zone de développement En zone de développement Aides complémentaires Objectifs d emploi Starter Personnel peu qualifié Occupation de travailleur avec réduction de cotisations sociales Entreprise en expansion Recours à l Orbem Objectifs économiques Starter Secteur stratégique Plan de déplacement Nouvelle implantation hors zone développement Nouvelle implantation en zone développement 5% 10% + 2,5% + 7,5% + 7,5% + 7,5% + 7,5% + 7,5% + 7,5% + 3,5% + 7,5 % + 12,5% 5% 10% - + 5% + 5% + 5% + 5% - + 5% + 3,5% + 5 % + 12,5% 2,5% 10% - + 3,5% + 3,5% + 3,5% + 3,5% - + 3,5% + 3,5% + 3,5 % + 12,5% Exonération précompte immobilier Maximum 5 ans Amortissements accélérés Maximum 3 ans Maximum Hors zone de développement En zone de développement 15% 25% 15% 25% 7,5% 25% Quelques définitions utiles : Starter : toute entreprise immatriculée à la banque carrefour des entreprises (BCE) depuis moins de 4 ans Personnel peu qualifié : toute personne qui ne détient pas le certificat d enseignement secondaire supérieur 8

8 Travailleurs bénéficiant d une réduction de cotisations sociales : personnes âgées de plus de 57 ans, demandeurs d emploi de longue durée, premiers engagements, jeunes travailleurs, bas salaires. Entreprise en expansion : dont l effectif d emploi a connu une augmentation nette de plus de 30 % sur 3 ans. Secteur stratégique : industrie, artisanat, Horeca, tourisme, commerce de détail, rénovation du bâtiment, logistique, technologie de l information et de la communication, informatique, recherche et développement, ingénierie, call-centers, protection de l environnement. Zone de développement : définie au Plan Régional de Développement. Il est possible de vérifier si votre entreprise est située en zone de développement en consultant le site de la région : Délais et formalités Les demandes doivent être introduites dans les 3 mois à partir du début de l investissement. Le dossier est introduit ; via l organisme de crédit dans le cas d une subvention intérêt ; directement par le bénéficiaire auprès de l administration de l Economie de la Région de Bruxelles-Capitale pour la prime à l investissement. Le formulaire de demande est disponible sur internet ( B. Investissements spécifiques Une aide publique peut également être octroyée pour les investissements dits spécifiques, soit ceux qui ont pour objectif : l utilisation rationnelle de l énergie, de l eau ou des matières premières ; la protection de l environnement ; l adaptation aux normes imposées par la communauté européenne lorsque l instauration ou la modification de ces normes impose des investissements importants aux entreprises. L adaptation aux normes environnementales fait l objet d un régime spécifique. Cette aide peut être accordée à toutes les entreprises, petites, moyennes ou grandes, ne relevant pas d un secteur exclu. Elle doit être en relation directe avec le processus de production ou de fournitures de services de l entreprise. Le montant minimum admissible des investissements est HTVA. L intensité de l aide s élève à 15 % pour les investissements relatifs à l adaptation aux normes européennes obligatoires et de 20 % dans les autres cas. L aide est octroyée sous forme de prime. 9

9 C. Réalisation d études, conseils en gestion et actions de formation Cette aide est réservée aux petites et moyennes entreprises a) b) c) Réalisation d études : le taux d intervention de la Région est de 50 % plafonné à Ces études doivent avoir un rapport avec les investissements généraux ou spécifiques dont question ci-avant. Elles doivent être confiées à des consultants externes à l entreprise, répondant aux conditions définies par la Région. Le montant minimum admissible est de et le nombre d études introduites est limité à une par projet et par an. Conseils en gestion : le taux d intervention de la Région est de 50 % plafonné à pour les entreprises. Le seuil minimum admissible d un conseil est de et le nombre de demandes d aide introduites par entreprise pour un conseil en gestion est limité à deux par année civile. Il doit nécessairement s agir de conseils relatifs à des problèmes ponctuels de gestion de l entreprise, qui visent à améliorer le fonctionnement ou la compétitivité de l entreprise, à l exclusion des problèmes de gestion journalière, habituelle ou récurrente. Ces missions de conseil sont confiées à des consultants extérieurs. Actions de formation : un subside peut être obtenu pour des formations collectives réalisées par des organismes extérieurs à l entreprise (50 % plafonné à Ces formations doivent avoir un caractère urgent ou exceptionnel et viser à améliorer la compétitivité ou le fonctionnement de l entreprise. Le seuil minimum est de 500 et le nombre d actions de formations introduites par entreprise est limité à trois par année civile. 10

10 II. Fonds Bruxellois de Garantie Le Fonds Bruxellois de Garantie offre de suppléer, sous certaines conditions, à l insuffisance des garanties que peuvent offrir les indépendants et PME lorsqu ils sollicitent un crédit auprès d une institution financière. Bénéficiaires Les indépendants et PME, personnes physiques ou morales. Investissements pris en considération Sont susceptibles d être garantis par le fonds, les crédits professionnels portant sur les investissements immobiliers, les investissements matériels ou immatériels, les reprises de tout ou partie d une activité professionnelle, de même que, sauf pour la garantie simplifiée, la constitution ou la reconstitution du fonds de roulement et la reprise d un fonds de commerce. Les opérations de leasing financier et les crédits de cautionnement peuvent également bénéficier de la garantie du Fonds. Le Fonds n intervient que pour le financement d activités effectivement menées en Région de Bruxelles-Capitale ou pour favoriser des investissements réalisés ou à réaliser sur le territoire de la Région. Secteur exclu Secteur agricole. Produits du Fonds de Garantie 1. Le préaccord Le demandeur introduit son dossier au Fonds de Garantie. Si l accueil du dossier par le Fonds est favorable, le Fonds délivre au demandeur un accord de principe sur l octroi de la garantie. Cette attestation est valable 4 mois. Muni de ce document, le demandeur peut entamer son «tour des banques» à la recherche d un financement. 2. La garantie sur demande La demande d intervention du Fonds est introduite par l organisme de crédits. 3. La garantie simplifiée L institution financière engage directement la garantie du Fonds. 11

11 Conditions d intervention du fonds Le Fonds ne garantit que le capital, à l exclusion des intérêts, frais, etc ; elle est de 75% maximum du montant du crédit (85% pour les starters, à savoir ceux qui disposent d un numéro d entreprises depuis moins de deux ans) ; le remboursement du crédit garanti doit se faire par mensualités ou, au plus, par trimestrialités ; si une franchise de remboursement de capital est octroyée par l organisme de crédit, celle-ci ne peut excéder deux ans ; la durée maximale d intervention du Fonds est de 10 ans (5 ans pour la garantie simplifiée) ; en principe, le crédit ne peut avoir une durée telle qu il s étend au-delà du 70è anniversaire du bénéficiaire de la garantie (personne physique) ; une contribution est payée au Fonds. Elle s élève à 0,375% du montant de la garantie du Fonds, dont 0,25 % sont à charge du bénéficiaire et 0,125% à charge de l organisme de crédit. Le paiement de cette contribution est échelonné selon la durée du prêt ; les Starters sont exemptés du paiement de la contribution qui leur incombe pendant les 5 premières années. 12

12 III. Fonds de participation Le Fonds de participation est une institution financière publique fédérale qui soutient et encourage l esprit d entreprise. Il poursuit un double objectif socio-économique : faciliter l accès au crédit bancaire aux entrepreneurs indépendants, aux professions libérales et aux petites entreprises en phase de démarrage, de transmission ou d expansion ; lutter contre le chômage par l octroi de prêts aux demandeurs d emploi qui créent leur propre affaire. Investissements pris en considération Les investissements immatériels (clientèle, pas-de-porte, ), les investissements matériels (immobiliers, mobiliers, stock, ), les investissements financiers (parts sociales ou actions), ainsi que les besoins en fonds de roulement allant de pair avec le lancement de l activité ou la réalisation du projet d investissement concerné. Secteurs exclus Selon la législation en vigueur pour le Fonds de participation, tous les secteurs sont admis. La législation européenne sur les aides d Etat aux entreprises s applique. Elle impose des restrictions sur les secteurs de l agriculture, du transport et de l exportation. Produits du Fonds de participation Les prêts octroyés par le Fonds de participation sont des prêts subordonnés, ce qui signifie que le Fonds accepte, en cas de concours avec d autres créanciers (situation de faillite, par exemple) et sous certaines réserves, d être remboursé après ces créanciers. Le prêt du Fonds est donc assimilé à du quasi-capital. Le crédit bancaire ordinaire est, ce faisant, plus facile à obtenir. 1. Prêt Starteo / Optimeo Cible Prêt Starteo : les starters, à savoir les indépendants et PME, personnes physiques ou morales, qui se lancent ou sont en activité depuis moins de 4 ans. Le prêt Starteo est destiné à financer le lancement de l activité. Prêt Optimeo : les indépendants et PME existants > 4 ans. Le prêt Optimeo est destiné à financer l extension d une affaire ou d une entreprise. 13

13 Montant du prêt Montant maximum du prêt du Fonds = le plus petit des montants suivants : le montant du prêt accordé par la banque elle-même ; ou 4 fois l apport propre pour le prêt Starteo (3 fois pour le prêt Optimeo) ; ou Remarque : en cas de reprise d entreprise par rachat d actions, ce plafond est égal à limité : au montant du prêt de la banque ; à 35% de l investissement professionnel si le montant de l intervention demandée au Fonds dépasse L intervention minimum du Fonds doit atteindre Modalités Taux : taux réduit de 3% pendant 2 ans, après cette période ; taux de la banque moins 1,25 %. Durée : 5, 7 ou 10 ans selon le type de projet (maximum 2 ans de plus que le prêt bancaire). Franchise de remboursement de capital : choix : 0, 1 ou 2 ans. Remboursements : mensuels ou trimestriels. Garanties : garanties minimums demandées (acte de cession de salaire, éventuellement mandat ou inscription hypothécaire, ). Les demandes de prêts sont introduites auprès du Fonds de participation par la banque qui octroie le crédit principal. 2. Prêt lancement Cible Chômeurs complets indemnisables, demandeurs d emploi inoccupés depuis plus de 3 mois, bénéficiaires d aides sociales. Montant du prêt Minimum 5.000, maximum Limité à 4 fois l apport en espèce du demandeur (apport propre ou autre prêt). Modalité du prêt Taux : fixe de 4 %, réduit à 3 % pendant 2 ans si le bénéficiaire suit pendant 18 mois un plan d accompagnement gratuit assuré par une structure d appui. 14

14 Durée : 5, 7 ou 10 ans suivant le type de projet. Franchise de remboursement de capital : automatique de 1 an (possibilité de 2 ou 3 ans suivant le type de dossier). Remboursements : mensualités constantes. Garantie : aucune garantie exigée. Accompagnement : pour la préparation du projet et pendant les deux premières années par une structure d appui agréée, dont l UCM. Si arrêt involontaire de l activité au cours des 5 premières années, le Fonds de participation peut, sous certaines conditions fixées par la loi, décider de ne pas recouvrer la dette. La demande de prêt est introduite auprès du Fonds de participation par une structure d appui ou par une banque qui aide le demandeur à compléter sa demande. 3. Prêt solidaire Cible Bénéficiaires de l aide sociale du CPAS, d un revenu d intégration ou d une allocation de chômage. Montant du prêt Maximum , pas d effort propre demandé. Modalité du prêt Taux : fixe de 3 %. Durée : 4 ans. Franchise de remboursement de capital : 3 mois. Remboursements : mensualités constantes. Garanties : aucune garantie exigée. Le soutien de l entourage, éventuellement sous forme de caution, sera considéré comme un «plus». Accompagnement : pour la préparation du projet et pendant les deux premières années par une structure d appui. Si arrêt volontaire ou involontaire de l activité, le prêt devra être remboursé. La demande de prêt est introduite auprès du Fonds par une structure d appui agréée, dont l UCM. 15

15 4. Plan Jeunes Indépendants Cible Jeunes de moins de 30 ans qui s installent pour la première fois comme indépendant. Caractéristiques (disposition applicable à partir du 01/04/2006). Accompagnement gratuit de 3 à 6 mois, assuré par une structure d appui, dans le but de préparer le projet. Après acceptation du projet par le Fonds, pendant cette période, les jeunes peuvent, sous certaines conditions, bénéficier d une indemnité mensuelle de 375 pendant un maximum de six mois : s ils n ont pas d autres revenus. Cette indemnité mensuelle sera cumulée à une allocation d établissement qui est accordée par l ONEM aux bénéficiaires du Plan Jeunes Indépendants ; s ils bénéficient d une allocation d attente. Dans ce cas l indemnité de 375 se cumule avec l allocation d attente. Le jeune starter a par ailleurs la possibilité d obtenir un prêt de pour subvenir à ses besoins pendant les premiers mois d activité. Ce prêt est sans intérêt et remboursable en deux ans la sixième et la septième année. A l issue de la période préparatoire, le starter peut introduire une demande de prêt lancement. S'il le souhaite, le jeune starter peut démarrer directement son entreprise et la financer à l'aide d'un prêt Starteo. Qu il sollicite un prêt Lancement ou Starteo, il pourra bénéficier pendant 24 mois d un accompagnement gratuit par une structure d appui agréée. 4. Business Angel+ Cible Cette formule de prêt s adresse à des entrepreneurs dont l entreprise est en création, ou parvenue à un stade de développement stratégique pour le futur de l activité. Il s agit de personnes ou de structures qui n ont pas accès au crédit bancaire classique en raison du caractère novateur ou technologique de leur projet, mais qui bénéficient par contre de l accompagnement d un ou plusieurs Business Angels. Montant du prêt Montant maximum du prêt du Fonds = au plus petit des montants suivants : 16

16 le montant de l apport cumulé du/des Business Angel(s) et de l /des entrepreneur(s) Modalités Taux de référence du Fonds + marge de 1% Durée : 5, 7 ou 10 ans selon la nature du projet Franchise de remboursement de capital : choix entre 0, 1, 2 ou 3 ans Remboursements : mensuels ou trimestriels Comment introduire une demande de prêt? Les projets sont présélectionnés par le réseau de Business Angels qui les propose aux Business Angels potentiellement intéressés. Le Fonds de participation n intervient dans le processus que quand l association projetée entre l entrepreneur et le Business Angel se trouve dans un stade proche à la conclusion. 17

17 IV. Autres aides publiques D autres types d aides existent. Pour une synthèse de toutes les aides aux entreprises en Région de Bruxelles-Capitale : Relevons, notamment : Au niveau régional les aides à la recherche et au développement pour des projets de recherche industrielle de base et de développement préconcurrentiel ainsi qu un subside aux PME et inventeurs isolés pour la réalisation d études de faisabilité technique ; les aides pour la promotion du commerce extérieur ; les interventions de Brustart, (fonds de capital à risque de la Région de Bruxelles- Capitale), pour financer les jeunes sociétés ; le micro-crédit pour les personnes vivant dans la précarité et qui souhaitent entamer une activité indépendante ; les aides à l emploi dont la prime à la transition professionnelle et les AR n 123 et 258 qui prévoient la prise en charge pendant deux ans, d une partie de la rémunération et des charges sociales pour des projets ayant pour but la mise au point de produits ou de procédés nouveaux, la promotion de l exportation hors union européenne, l économie d énergies ou de matières premières, des programmes d assistance aux PME. Au niveau fédéral exonération fiscale pour le personnel affecté à la recherche scientifique ; aide fiscale pour l encouragement à l établissement comme travailleurs indépendants ; un vaste arsenal de mesures qui s est au fil du temps développé en vue de soutenir la politique de l emploi du gouvernement fédéral et qui tendent à réduire les charges patronales. 18

18 V. Recommandations La réglementation relative aux aides publiques est complexe. Aussi, par prudence, nous invitons nos lecteurs à bien se renseigner auprès de l administration, des antennes de l Union des Classes Moyennes (UCM) et/ou de l Agence Bruxelloise pour l Entreprise (ABE) pour vérifier les tenants et aboutissants du traitement administratif de leur demande. 19

19 VI. Adresses utiles Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale Administration de l Economie et de l Emploi Direction Expansion Economique Bd du jardin Botanique 20 à 1005 Bruxelles Tél : 02/ Fonds Bruxellois de Garantie Rue de Stassart, Bruxelles Tél. : 02/ Fonds de participation Rue de Ligne, Bruxelles Tél. : 02/ UCM Bruxelles asbl Cellule création d entreprises Bd Anspach 111, 5è étage 1000 Bruxelles 02/ Agence Bruxelloise pour l Entreprise (ABE) Tour & Taxis Av. du Port 86C, b Bruxelles Tel. : 02/

«Les aides financières à la création et au développement d entreprises»

«Les aides financières à la création et au développement d entreprises» «Les aides financières à la création et au développement d entreprises» par Dominique DETHY Responsable PME-Service Union des Classes Moyennes 1 Les aides financières à la préparation du projet Les aides

Plus en détail

guide du créateur d entreprise 53

guide du créateur d entreprise 53 05 Faire appel à des subsides guide du créateur d entreprise 53 Il est important de savoir qu il existe toute une série d incitants auxquels vous pouvez faire appel lors du lancement de votre affaire.

Plus en détail

Financement et aides publiques à destination des TPE/PME wallonnes

Financement et aides publiques à destination des TPE/PME wallonnes Financement et aides publiques à destination des TPE/PME wallonnes Christelle CLOSON Conseillère économique Développement économique UCM Liège 18/11/2014 1 STRUCTURE DE L EXPOSE 1. Introduction 2. Structure

Plus en détail

INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT

INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT L UNION FAIT LA FORCE Service Public Fédéral FINANCES INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT Exercice d imposition 2016 - Année de revenus 2015 10 raisons d investir en R&D en Belgique

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières création, implantation et développement d entreprises x TABLE DES MATIERES 2 1. PRÉAMBULE 1.1. PRINCIPES GÉNÉRAUX 3 2. SOUTIEN

Plus en détail

des dispositifs sont à votre disposition pour développer vos projets

des dispositifs sont à votre disposition pour développer vos projets Micro-entrepreneurs* en milieu rural : des dispositifs sont à votre disposition pour développer vos projets * Entreprise qui occupe moins de 10 personnes et dont le chiffre d affaires annuel ou le total

Plus en détail

REGION WALLONNE. Les aides à l investissement en faveur de la protection de l environnement et de l utilisation durable de l énergie.

REGION WALLONNE. Les aides à l investissement en faveur de la protection de l environnement et de l utilisation durable de l énergie. REGION WALLONNE Les aides à l investissement en faveur de la protection de l environnement et de l utilisation durable de l énergie. DGEE Direction de l Industrie Place de la Wallonie, 1 Bât II 5100 Jambes

Plus en détail

Octobre 2009. Les outils de soutien au financement des entreprises

Octobre 2009. Les outils de soutien au financement des entreprises Octobre 2009 Les outils de soutien au financement des entreprises Les outils de soutien au financement des entreprises Les produits AFD et OSEO Les fonds de garantie AFD : Permettent d apporter des garanties

Plus en détail

Financer et accompagner les entreprises

Financer et accompagner les entreprises Financer et accompagner les entreprises EN HAUTE-NORMANDIE Créer EN HAUTE-NORMANDIE Innover Fiches pratiques Développer Transmettre Outils communs Édito des Présidents La Région Haute-Normandie et OSEO,

Plus en détail

Les aides étatiques pour PME. Les principaux instruments de cofinancement publics en faveur des PME luxembourgeoises

Les aides étatiques pour PME. Les principaux instruments de cofinancement publics en faveur des PME luxembourgeoises Les aides étatiques pour PME Les principaux instruments de cofinancement publics en faveur des PME luxembourgeoises Les aides directes du Ministère de l Économie en faveur des PME luxembourgeoises Chambre

Plus en détail

1. Garanties accordées sur les interventions en matière d innovation et d investissement

1. Garanties accordées sur les interventions en matière d innovation et d investissement Fiche N : 504 Version : 20/06/2014 Les interventions de Bpifrance en garantie des financements bancaires Mots clés : Bpifrance, financements, investissements, international, garantie Objet : présenter

Plus en détail

Les instruments de la SNCI et de la Mutualité de Cautionnement et d Aide aux Commerçants, société coopérative. Présentation Horesca du 18 juin 2012

Les instruments de la SNCI et de la Mutualité de Cautionnement et d Aide aux Commerçants, société coopérative. Présentation Horesca du 18 juin 2012 Les instruments de la SNCI et de la Mutualité de Cautionnement et d Aide aux Commerçants, société coopérative Présentation Horesca du 18 juin 2012 03/12/09 L entrepreneur et le financement de son projet

Plus en détail

Fonds de garantie. Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques.

Fonds de garantie. Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques. Fonds de garantie Fond Oxygen : Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques. - PME existantes ayant au moins 6 mois d activité et des relations avec

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

Les aides économiques en faveur des P.M.E.

Les aides économiques en faveur des P.M.E. Les aides économiques en faveur des P.M.E. DIRECTION GENERALE DE L ECONOMIE, DE L EMPLOI ET DE LA RECHERCHE (D.G.O. 6) DEPARTEMENT DE L INVESTISSEMENT - Direction des P.M.E. Place de la Wallonie, 1 Bât.

Plus en détail

Votre entreprise est active dans le secteur de la construction?

Votre entreprise est active dans le secteur de la construction? Votre entreprise est active dans le secteur de la construction? La Région vous soutient! Les aides regionales aux entreprises bruxelloises Des projets à la loupe Vous êtes un indépendant ou une entreprise

Plus en détail

BRUPART : nouveaux produits

BRUPART : nouveaux produits BRUPART : nouveaux produits I. Introduction Suite à la sixième réforme de l Etat, le Fonds fédéral de participation est en liquidation depuis le 1 er juillet 2014. Dans le cadre d une convention de mission

Plus en détail

Les aides à l investissement co-financées par l Union Européenne (FEDER 2014-2020)

Les aides à l investissement co-financées par l Union Européenne (FEDER 2014-2020) Les aides à l investissement co-financées par l Union Européenne (FEDER 2014-2020) Le Fonds Européen de Développement Régional et la Wallonie investissent dans votre avenir. Place de la Wallonie, 1 Bât

Plus en détail

Le Microcrédit Relance

Le Microcrédit Relance La Ministre Céline Fremault soutient une nouvelle aide pour favoriser la relance des petites entreprises bruxelloises Le Microcrédit Relance Un partenariat CEd Crédal Conférence de presse du 17 décembre

Plus en détail

Contact Presse : Eric Thiercelin 01 53 70 88 30 ethiercelin@fieec.fr. Actualité fiscale et financement des PME

Contact Presse : Eric Thiercelin 01 53 70 88 30 ethiercelin@fieec.fr. Actualité fiscale et financement des PME Contact Presse : Eric Thiercelin 01 53 70 88 30 ethiercelin@fieec.fr Actualité fiscale et financement des PME Sommaire Le CICE et son financement Préfinancement du Crédit d Impôt Recherche et la question

Plus en détail

CIRCULAIRE N 2007-42 DU 10 JUILLET 2007 RELATIVE A LA MAJORATION DU PRET A 0 %

CIRCULAIRE N 2007-42 DU 10 JUILLET 2007 RELATIVE A LA MAJORATION DU PRET A 0 % CIRCULAIRE N 2007-42 DU 10 JUILLET 2007 RELATIVE A LA MAJORATION DU PRET A 0 % devant être publiée au Bulletin Officiel du ministère chargé du Logement La loi n 2006-872 du 13 juillet 2006 portant engagement

Plus en détail

Les aides à l investissement co-financées par l Union Européenne (FEDER)

Les aides à l investissement co-financées par l Union Européenne (FEDER) Les aides à l investissement co-financées par l Union Européenne (FEDER) Le Fonds Européen de Développement Régional et la Wallonie investissent dans votre avenir. Place de la Wallonie, 1 Bât II 5100 Jambes

Plus en détail

L AIDE POUR DÉVELOPPER VOTRE BUSINESS? C est Bruxelles qui vous l apporte! LES AIDES RÉGIONALES AUX ENTREPRISES ET INDÉPENDANTS BRUXELLOIS

L AIDE POUR DÉVELOPPER VOTRE BUSINESS? C est Bruxelles qui vous l apporte! LES AIDES RÉGIONALES AUX ENTREPRISES ET INDÉPENDANTS BRUXELLOIS L AIDE POUR DÉVELOPPER VOTRE BUSINESS? C est Bruxelles qui vous l apporte! LES AIDES RÉGIONALES AUX ENTREPRISES ET INDÉPENDANTS BRUXELLOIS Vous dirigez une entreprise? Vous êtes indépendant? Vous voulez

Plus en détail

Inventaire des principales mesures d aide à l emploi 2014

Inventaire des principales mesures d aide à l emploi 2014 Inventaire des principales mesures d aide à l emploi 2014 Editeur responsable : Grégor Chapelle, Boulevard Anspach 65-1000 Bruxelles - 02/2014 Cet inventaire des principales mesures en faveur de l emploi

Plus en détail

Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises

Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises (Articles 44 à46 bis) I. Nouveaux promoteurs : 1. Définition (art 44) : Sont considérés nouveaux promoteurs (N.P), les personnes physiques de nationalité

Plus en détail

GUIDE DU PROGRAMME IMTIAZ

GUIDE DU PROGRAMME IMTIAZ GUIDE DU PROGRAMME IMTIAZ 1 ère Edition 2014 Mars 2014 Tous droits réservés ANPME Page 1 Introduction Cette note de présentation a pour objet de guider toute entreprise candidate au programme Imtiaz en

Plus en détail

Basse-Meuse Développement 28/10/2014

Basse-Meuse Développement 28/10/2014 Basse-Meuse Développement 28/10/2014 Introduction La SOWALFIN Société anonyme d intérêt public créée par le Décret du 11 juillet 2002 qui en a organisé le statut. Mise en place pour favoriser la création,

Plus en détail

LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN

LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN EXTRAIT DE LA LOI N 2013/004 DU 11 AVRIL 2013 TITRE II CHAPITRE I DES INCITATIONS FISCALES ET DOUANIERES ARTICLE 5. Les incitations

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FEDER) Axe 2 La compétitivité de l économie : développer l économie réunionnaise dans l environnement international Service instructeur Conseil Régional Direction des Affaires Economiques Dates agréments CLS

Plus en détail

Partie 1 - Mieux déduire ses frais professionnels. 1. Nécessaires à l exercice de l activité professionnelle... 5

Partie 1 - Mieux déduire ses frais professionnels. 1. Nécessaires à l exercice de l activité professionnelle... 5 Avant-propos.................................................... 1 Partie 1 - Mieux déduire ses frais professionnels I. Principes généraux........................................ 5 1. Nécessaires à l exercice

Plus en détail

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises Service de la promotion économique et du commerce (SPCo) aides financières création, implantation et développement d entreprises TABL DS MATIÈRS 2 1. PRÉAMBUL 3 1.1. PRINCIPS GÉNÉRAUX 3 2. SOUTIN À L INNOVATION

Plus en détail

Habiter. Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux

Habiter. Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux Habiter Bruxelles Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux DE L INSCRIPTION À L ACQUISITION D UN LOGEMENT SDRB. QUI PEUT ACHETER UN LOGEMENT SDRB? QUELLES SONT LES OBLIGATIONS LIÉES

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

Service Public Fédéral Finances Diminuer la pression fiscale sur les revenus de brevets, un incitant à l innovation 2013 Cellule Fiscalité des Investissements Etrangers Michela Ritondo Personnel Dispense

Plus en détail

L article 60 (Mise au travail par le C.P.A.S.) EMPLOYEUR. JEUNE (ou TOUTE PERSONNE EMARGEANT AU CPAS)

L article 60 (Mise au travail par le C.P.A.S.) EMPLOYEUR. JEUNE (ou TOUTE PERSONNE EMARGEANT AU CPAS) Article 60, 7 1 L article 60 (Mise au travail par le C.P.A.S.) JEUNE (ou TOUTE PERSONNE EMARGEANT AU CPAS) Conditions tout ayant droit à l intégration sociale ; tout ayant droit à l aide sociale financière

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 : Administration et comptabilité

Table des matières. Chapitre 1 : Administration et comptabilité Table des matières Chapitre 1 : Administration et comptabilité Modes de financement des entreprises............................. 2 Règles de crédit aux entreprises... 4 Garanties demandées par les banques...

Plus en détail

Petit-déjeuner conférence ADL Comblain-au-Pont

Petit-déjeuner conférence ADL Comblain-au-Pont Petit-déjeuner conférence ADL Comblain-au-Pont LES AIDES FINANCIERES 09/11/2012 1 STRUCTURE DE L EXPOSE 1. Agence de Stimulation Economique (ASE) A. Bourse de préactivité B. Bourse Innovation C. Bourse

Plus en détail

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages)

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) SOMMAIRE... liste des abréviations... VII XI INTRODUCTION GÉNÉRALE... 1 PREMIÈRE PARTIE Fiscalité directe (impôt sur le revenu et impôt

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À L AUTO-ENTREPRENEUR, L EIRL ET LES ARTISANS Salon des entrepreneurs de PARIS 5 février 2015 MESURES RELATIVES À L AUTO- ENTREPRENEUR Pour rappel L auto-entrepreneur est

Plus en détail

Le CFE et les formalités de création d entreprise. Séverine MARSAUD CCIT de Montpellier

Le CFE et les formalités de création d entreprise. Séverine MARSAUD CCIT de Montpellier Le CFE et les formalités de création d entreprise Séverine MARSAUD CCIT de Montpellier Introduction La formalisation de la création d entreprise ou de la société constitue l étape ultime mais indispensable

Plus en détail

Les aides au financement et autres primes

Les aides au financement et autres primes Les aides au financement et autres primes Emeline SPEETJENS, 09 juin à Verviers Julien LENIEREGUE, 05 mai à Namur et 28 mai à Bertrix Conseillers Développement économique STRUCTURE DE L EXPOSE o o Introduction

Plus en détail

Business Plan et plan financier simplifiés Guide pratique pour élaborer votre projet d'entreprise FINTRO. PROCHE ET PRO.

Business Plan et plan financier simplifiés Guide pratique pour élaborer votre projet d'entreprise FINTRO. PROCHE ET PRO. Business Plan et plan financier simplifiés Guide pratique pour élaborer votre projet d'entreprise FINTRO. PROCHE ET PRO. Demandeur - Intervenants Vous souhaitez exercer en nom propre / en société? Pourquoi?

Plus en détail

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE?

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR En pratique, le régime de la micro-entreprise est un régime fiscal simplifié pouvant s appliquer à tous les exploitants individuels,

Plus en détail

Crédit à la consommation Régi par la loi du 12 juin 1991

Crédit à la consommation Régi par la loi du 12 juin 1991 Crédit à la consommation Régi par la loi du 12 juin 1991 Prospectus n 8 Valable à partir du 01 février 2008 Les taux mentionnés dans ce prospectus sont repris à titre d exemple. Pour connaître les conditions

Plus en détail

Réunion d'information 1

Réunion d'information 1 Réunion d'information 1 Introduction Auto-entrepreneur = Immatriculation simplifiée et gratuite + Dispense de collecte de TVA + Régime micro-social simplifié + Sur option : régime micro-fiscal simplifié

Plus en détail

Direction générale de l Économie et de l Emploi NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE PRÉACTIVITÉ DEMANDE D UNE BOURSE

Direction générale de l Économie et de l Emploi NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE PRÉACTIVITÉ DEMANDE D UNE BOURSE Direction générale de l Économie et de l Emploi NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE PRÉACTIVITÉ DEMANDE D UNE BOURSE Page : 2/5 Table des matières 1. Qu est-ce que la bourse de préactivité? 3 2. Quel type

Plus en détail

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL 1. POURQUOI? Ce nouveau statut vient répondre à la principale préoccupation des entrepreneurs en nom propre

Plus en détail

- Loi de finances pour 2016. - Loi de finances rectificative pour 2015

- Loi de finances pour 2016. - Loi de finances rectificative pour 2015 Nouvelles mesures Plus d informations sur www.apce.com Loi de finances pour 2016 Loi n 20151785 du 29 décembre 2015, Journal officiel du 30 décembre 2015 Loi de finances rectificative pour 2015 Loi n 20151786

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES Page 1 Axe Service instructeur Dates délibération Une nouvelle dynamique économique Conseil Régional Direction des Affaires Culturelles et Sportives I. Objectifs et descriptif de la mesure a) Objectifs

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

> Guide 28 juillet 2008

> Guide 28 juillet 2008 > Guide 28 juillet 2008 Le travailleur frontalier Dans notre région frontalière, environ 5600 personnes résidant en Belgique traversent chaque jour la frontière pour venir travailler en France. Se pose

Plus en détail

Le PRODUIT MIXTE, un nouvel outil pour le financement des micro-entreprises et des indépendants

Le PRODUIT MIXTE, un nouvel outil pour le financement des micro-entreprises et des indépendants Le PRODUIT MIXTE, un nouvel outil pour le financement des micro-entreprises et des indépendants Comment optimaliser vos montages financiers avec les produits de la SOCAMUT? 1. Introduction Le groupe SOWALFIN

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA. Table des matières

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA. Table des matières POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA Table des matières 1. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE... 2 1.1 Mission du fond... 2 1.2 Principe... 2 1.3 Support

Plus en détail

Calcul de l impôt. Tranche de revenus Taux Impôt dû par tranche Impôt total. de 0 à 8.070 25 % 2.017,50 2.017,50

Calcul de l impôt. Tranche de revenus Taux Impôt dû par tranche Impôt total. de 0 à 8.070 25 % 2.017,50 2.017,50 Calcul de l impôt Le décumul des revenus des conjoints est total mais l imposition est établie au nom des deux conjoints. La loi assimile les cohabitants légaux aux conjoints. Les cohabitants de fait font

Plus en détail

Choisir le régime de l autoentrepreneur

Choisir le régime de l autoentrepreneur MAI 2015 ENTREPRENEURS N 5 ENTREPRENDRE LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Choisir le régime de l autoentrepreneur Ce mini-guide vous est offert

Plus en détail

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Par : Service de fiscalité PRÉSENTATION Veuillez prendre note qu'il ne s'agit pas d'un résumé exhaustif de toutes les mesures contenues

Plus en détail

LA MICRO-ENTREPRISE. Les éléments clés. 19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN

LA MICRO-ENTREPRISE. Les éléments clés. 19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN LA MICRO-ENTREPRISE Les éléments clés INTERVENANT Stéphane HERVE CMAR BN SOMMAIRE Les conditions d accès au régime Les formalités de déclaration Les principes du régime de la micro-entreprise Les principes

Plus en détail

Coface et les soutiens publics à l Exportation

Coface et les soutiens publics à l Exportation Coface et les soutiens publics à l Exportation Béatrice Langella 15 Février 2013 Vos besoins, notre offre 1. L Assurance Prospection 2. L Assurance- Crédit ( >2 ans) 3. Les Assurances Risque Exportateur

Plus en détail

Fiscalité suisse et vaudoise : Quels conseils et opportunités à saisir pour les PME et les investisseurs? Plan de l exposé

Fiscalité suisse et vaudoise : Quels conseils et opportunités à saisir pour les PME et les investisseurs? Plan de l exposé Fiscalité suisse et vaudoise : Quels conseils et opportunités à saisir pour les PME et les investisseurs? PETIT DÉJE JEÛNER DES PME & START-UP séminaire du 23.3.2007 DÉPARTEMENT DES FINANCES Administration

Plus en détail

Les aides économiques en faveur des P.M.E.

Les aides économiques en faveur des P.M.E. Les aides économiques en faveur des P.M.E. DIRECTION GENERALE DE L ECONOMIE, DE L EMPLOI ET DE LA RECHERCHE (D.G.O. 6) DEPARTEMENT DE L INVESTISSEMENT - Direction des P.M.E. Place de la Wallonie, 1 Bât.

Plus en détail

en10 points L entrepreneur individuel à responsabilité limitée

en10 points L entrepreneur individuel à responsabilité limitée L entrepreneur individuel à responsabilité limitée en10 points Frédéric LEFEBVRE, Secrétaire d État chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services, des

Plus en détail

OPERATION URBAINE DE QUARTIERS REIMS. FISAC en ZUS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER N. Identification de l entreprise

OPERATION URBAINE DE QUARTIERS REIMS. FISAC en ZUS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER N. Identification de l entreprise OPERATION URBAINE DE QUARTIERS REIMS FISAC en ZUS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER N. Nature du projet : Identification de l entreprise Nom du dirigeant : Nom de l'entreprise : Adresse : Dossier

Plus en détail

Ingrid THIRY. Cellule aides spécifiques «environnement et u=lisa=on durable de l énergie» > SPW

Ingrid THIRY. Cellule aides spécifiques «environnement et u=lisa=on durable de l énergie» > SPW Namur > 09/10/12 Ingrid THIRY Cellule aides spécifiques «environnement et u=lisa=on durable de l énergie» > SPW Les aides à l investissement en faveur de la protection de l environnement et de l utilisation

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Les éléments clés 13/11/14 2

L auto-entrepreneur. Les éléments clés 13/11/14 2 13/11/14 1 L auto-entrepreneur Les éléments clés 13/11/14 2 Hervé ROBERT CMAR BN INTERVENANTS Maître BARUFFOLO Avocat 13/11/14 3 Sommaire Les conditions d accès au régime Les formalités de déclaration

Plus en détail

OSEO et la transmission / reprise d entreprise. Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

OSEO et la transmission / reprise d entreprise. Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et la transmission / reprise d entreprise Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Financer l innovation et la croissance des entreprises Par

Plus en détail

Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise

Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise 1 Une réduction d impôt sur le revenu est applicable en cas de souscription, avant le 31 décembre 2012, au capital d une petite et moyenne

Plus en détail

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR 1 LE REGIME C est un nouveau régime plus simplifié pour exercer une activité indépendante Ce n est pas un nouveau statut juridique car un auto-entrepreneur

Plus en détail

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Loi du 16 juillet 2008 modifiant le code des impôts sur le revenu et organisant une fiscalité forfaitaire des droits d auteur et des droits voisins

Plus en détail

9.4. Le nouveau plan d embauche pour les jeunes et les demandeurs d emploi âgés. Dossier de presse. Le nouveau plan d embauche en détails

9.4. Le nouveau plan d embauche pour les jeunes et les demandeurs d emploi âgés. Dossier de presse. Le nouveau plan d embauche en détails 9.4. Le nouveau plan d embauche pour les jeunes et les demandeurs d emploi âgés Bruxelles, le 18 janvier 2010 Dossier de presse Le nouveau plan d embauche en détails Sur proposition de la Vice-Première

Plus en détail

A compléter pour un titulaire de droits réels Personne physique I. L OPÉRATEUR SOCIAL. Dénomination :...

A compléter pour un titulaire de droits réels Personne physique I. L OPÉRATEUR SOCIAL. Dénomination :... Rue de Brabant, 1 6000 CHARLEROI Téléphone : 071/207.841-871 Fax : 071/207.757 Courriel : PretsubvOFS@flw.be www.flw.be SCRL RPM n 0421102536 FSMA n 026 575A N de dossier au F.L.W. :... FORMULAIRE À L

Plus en détail

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante.

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante. Budget fédéral 2015 Le 21 avril 2015, le gouvernement du Canada a déposé son budget 2015-2016. Parmi les nouvelles mesures annoncées, certaines sont favorables aux entreprises manufacturières, donc aux

Plus en détail

Garde d enfant Procédure destinées aux entreprises

Garde d enfant Procédure destinées aux entreprises Garde d enfant Procédure destinées aux entreprises I. La prime garde des enfants a. Origine 1) Conformément à l accord sectoriel 2013-2014, le Fonds social de chacune des commissions paritaires 202, 311

Plus en détail

UE 4 Droit fiscal Le programme

UE 4 Droit fiscal Le programme UE 4 Droit fiscal Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction générale au

Plus en détail

CSOEC Février 2013 Comité Création d Entreprise. Comment financer mon projet? Les conseils de l expert-comptable

CSOEC Février 2013 Comité Création d Entreprise. Comment financer mon projet? Les conseils de l expert-comptable CSOEC Février 2013 Comité Création d Entreprise Comment financer mon projet? Les conseils de l expert-comptable Les 10 étapes de la création d entreprise L idée 1. Définition de l idée 2. Analyse du projet

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU PLAN START-UP

MANUEL D UTILISATION DU PLAN START-UP MANUEL D UTILISATION DU PLAN START-UP MANUEL D UTILISATION DU PLAN START-UP Ce document a pour but de fournir des informations aux entrepreneurs, investisseurs et citoyens intéressés par le Plan Start-up.

Plus en détail

CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER REPRISE D ENTREPRISE SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010

CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER REPRISE D ENTREPRISE SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010 SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010 «REPRENDRE UN COMMERCE OU UNE AFFAIRE ARTISANALE : MODE D EMPLOI» EXTRAIT DE LA CONFERENCE D ARMELLE FINEZ - EXPERT COMPTABLE CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER

Plus en détail

votre développement à l international :

votre développement à l international : 15h30 à 16h30 Financer votre développement à l international : des outils à votre dispositioniti Salle N 4-5 Financer votre développement à l international Financer votre développement à l international

Plus en détail

Tableau récapitulatif des mesures prises dans le contexte du plan de conjoncture

Tableau récapitulatif des mesures prises dans le contexte du plan de conjoncture Tableau récapitulatif des mesures prises dans le contexte du plan de conjoncture Soutien du pouvoir d'achat par des mesures ciblées Impact de la mesure en 009 en mio Adaptation du barème d impôt à l inflation

Plus en détail

Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008.

Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008. J28 Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008. Le statut de l auto entrepreneur : L article 8 de la Loi institue le

Plus en détail

Pourquoi des directives?

Pourquoi des directives? 1 Pourquoi des directives? Forte hausse de la production + nombres de courtiers Clarté dans la politque d acceptation Plus de transparence Cadre général Pour les demandes de crédit spéciales prenez contact

Plus en détail

LE CREDIT D IMPÔT RECHERCHE

LE CREDIT D IMPÔT RECHERCHE Mai 2014 LE CREDIT D IMPÔT RECHERCHE Déjà très incitatif et performant, le crédit d impôt recherche (CIR) vient d être à nouveau renforcé par la France. Depuis le 1 er janvier 2013, les dépenses d innovation

Plus en détail

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES VILLE DE LESTREM DOSSIER DE CANDIDATURE - Date de remise du dossier par la Ville :. - Date d accusé réception du

Plus en détail

Compte d exploitation

Compte d exploitation Compte d exploitation Classe 6 : Comptes de charges 60 Achats 606120 Energie ; électricité. 606130 Chauffage. 606220 Produits d entretien 606281 Petit Equipement 606400 Fournitures de bureau 61 Services

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/12/273 DÉLIBÉRATION N 09/054 DU 1 ER SEPTEMBRE 2009, MODIFIÉE LE 3 NOVEMBRE 2009, LE 7 SEPTEMBRE 2010 ET LE 4 SEPTEMBRE

Plus en détail

VILLE D ANZIN. Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce. Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux

VILLE D ANZIN. Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce. Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux VILLE D ANZIN Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce PREALABLE : Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux Règlement d attribution des aides financières directes

Plus en détail

NOTE DE SERVICE ------000------

NOTE DE SERVICE ------000------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS -------- Le Directeur général -------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------- Abidjan, le 05 janvier

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par :

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par : Votre projet de création : Présenté par : PRESENTATION DU PORTEUR DE PROJET Identité Titre : Nom - Prénom : Adresse : Date de naissance : Lieu de naissance : Téléphone : Mail : Profil personnel Situation

Plus en détail

La garantie. Quels sont les bénéficiaires?

La garantie. Quels sont les bénéficiaires? La garantie Avec la garantie d OSEO, vous conservez 100 % de la trésorerie tout en réduisant significativement votre risque. La garantie est donc très utile dans les phases risquées de la vie de l entreprise

Plus en détail

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP CCVRP 7 et 9 rue Frédérick-Lemaître 75971 PARIS CEDEX 20 Téléphone : 01 40 33 77 77 Télécopie : 01 47 97 75 44 Site : www.ccvrp.com Mail : accueil@ccvrp.com Petit aujourd hui forcément grand demain Organisme

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU PLAN START-UP

MANUEL D UTILISATION DU PLAN START-UP MANUEL D UTILISATION DU PLAN START-UP MANUEL D UTILISATION DU PLAN START-UP Ce document a pour but de fournir des informations aux entrepreneurs, investisseurs ou citoyens intéressés par le plan start-up.

Plus en détail

Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative

Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative Afin de déterminer le régime fiscal d un Office de Tourisme constitué sous forme associative, il est nécessaire de distinguer les différentes

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR A l origine, la Société par Actions Simplifiée (SAS) a été créée (par la loi n 94-1 du 13 novembre

Plus en détail

Le plan financier est un carnet de bord qui permet d analyser la faisabilité et la rentabilité du projet.

Le plan financier est un carnet de bord qui permet d analyser la faisabilité et la rentabilité du projet. 1 LE PLAN FINANCIER Le plan financier est un carnet de bord qui permet d analyser la faisabilité et la rentabilité du projet. Son élaboration est un exercice de prospection accompagné d une série d autres

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. votre CaissE Édition : Caisse nationale du RSI - Mise à jour : Parimage - Dépôt légal : février

Plus en détail