Mise en application du volet «baisse de charges sociales» du Pacte de responsabilité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mise en application du volet «baisse de charges sociales» du Pacte de responsabilité"

Transcription

1 Mise en application du volet «baisse de charges sociales» du Pacte de responsabilité Les projets de décret dans les tuyaux MEDEF Actu-Eco semaine du 16 au 20 juin

2 Deux projets de décret, qui viennent d être soumis pour avis aux caisses nationales de sécurité sociale, appliquent les dispositions de la loi du 8 août 2014 de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 adoptées à la suite du Pacte de responsabilité. Le premier projet de décret instaure le dispositif «zéro charge URSSAF» au niveau du SMIC et modifie en conséquence la formule de calcul de la réduction «Fillon» (pour une baisse de charges attendue de 1,4 Md en 2015). - il met fin à la différence de traitement existant actuellement entre les entreprises de moins de 20 salariés et celles 20 salariés et plus au détriment de ces dernières. - le coefficient maximal d exonération «Fillon» est augmenté en élargissant les cotisations pouvant entrer dans son champ aux cotisations FNAL, à la contribution de solidarité autonomie et à une partie des cotisations AT-MP. En revanche, malgré la mobilisation du MEDEF, ce projet de texte met fin à la possibilité de neutraliser, pour calculer le coefficient de la réduction «Fillon», la rémunération des temps de pause, d habillage et de déshabillage. Sur ce premier texte, le MEDEF, qui soutient le Pacte de responsabilité, a émis un avis favorable en regrettant toutefois que la réintégration des temps de pause, d habillage et de déshabillage (250 M ) annule les effets positifs du Pacte de responsabilités pour certains secteurs. Le MEDEF a également regretté la soumission tardive aux partenaires sociaux de ce texte d application, alors la baisse de charges été actée dans la loi datant du 8 août dernier. Il aurait été bénéfiques pour les branches professionnels engagées depuis plusieurs mois dans des négociation sur leurs engagement en termes d emplois de disposer de ce texte. Pour les entreprises, qui ont besoin de visibilité concrète et d être sécurisées juridiquement, elles prennent le risque, avec la publication tardive du texte de ne pas être prêtes en temps et en heure, car cette nouvelle formule de calcul de la réduction «Fillon» aura un impact très sérieux sur les paramétrages des logiciels de paye. Compte tenu de la complexité du sujet et des nouvelles précisions apportées par ces textes sur les heures d équivalences et les intérimaires notamment, le MEDEF a sollicité une circulaire administrative auprès de la Direction de la sécurité sociale. Le second décret définit les modalités de mise en œuvre de la réduction de 1,8 point du taux des cotisations famille dues par les employeurs, soit une baisse de charges de 3 Mds en Le montant du taux de cette cotisation passe ainsi de 5,25% à 3,45% pour les rémunérations inférieures à 1,6 SMIC. Le MEDEF s est prononcé défavorablement sur ce projet de décret en raison des signaux contradictoires de ce Titre document 2

3 texte. En effet, celui-ci prévoit en outre une augmentation, sur 3 ans (2015, 2016 et 2017), de 0,15 point de la cotisation patronale vieillesse déplafonnée (cotisation assise sur la totalité des rémunérations) conformément aux annonces faites dans le cadre de la présentation de la loi du 20 janvier 2014 garantissant l avenir et la justice du système de retraite. REDUCTION «FILLON» : nouveau dispositif applicable au titre des rémunérations versées à compter du 1 er janvier 2015 Nouvelle formule de calcul du coefficient de la réduction Fillon Actuellement, la réduction Fillon : - s applique uniquement sur les cotisations maladie, vieillesse et famille. - est majorée dans les entreprises de moins de 20 salariés. En effet, la valeur maximale du coefficient Fillon est égal à 0,281 dans ces entreprises, contre 0,26 dans les entreprises de 20 salariés et plus. Le projet de décret modifie la réduction «Fillon» pour tenir compte de : - la réduction du taux de la cotisation d allocations familiales ; - l élargissement des cotisations rentrant dans son champ. La réduction Fillon est désormais applicable au titre : des cotisations dues au FNAL (Fonds national d aide au logement) ; de la contribution de solidarité autonomie ; des cotisations patronales accidents du travail-maladies professionnelles (AT- MP). La réduction générale de cotisations est égale au produit de la rémunération annuelle brute soumise à cotisations par un coefficient. Ce coefficient, fonction du rapport entre la rémunération annuelle du salarié soumise à cotisations et le SMIC calculé pour un an sur la base de la durée légale du travail augmentée, le cas échéant, du nombre d heures complémentaires et supplémentaires, est déterminé désormais en application de la formule suivante : Valeur du coefficient = (T / 0,6) x (1,6 x SMIC calculé pour un an / rémunération annuelle brute 1) Titre document 3

4 T est la valeur maximale du coefficient. Cette valeur est fonction des cotisations acquittées et est dorénavant ainsi fixée : Entreprise dont l effectif est inférieur à 20 salariés (FNAL à 0,10% sur les salaires plafonnés) Entreprise dont l effectif est d au moins 20 salariés (FNAL à 0,40% sur les salaires plafonnés) A compter de ,2795 0,2805 0,2810 0,2835 0,2845 0,2850 Auparavant, T était égal à 0,281 dans les entreprises de moins de 20 salariés et à 0,26 dans les entreprises de 20 salariés et plus. Si le principe de deux coefficients maxima en fonction de l effectif de l entreprise est supprimé, en pratique deux coefficients maxima subsiste en raison des règles d assujettissement au FNAL. Ces montants maximaux tiennent compte du taux de 3,45% pour la cotisation famille et de l évolution à la hausse de la cotisation d assurance vieillesse. Compte tenu de l augmentation de la cotisation vieillesse prévue en 2016 et 2017, la valeur du coefficient est revue à la hausse pour ces années. Il prévoit également que le taux de cotisation applicable est déterminé chaque mois puis fait l objet d une régularisation similaire à celle intervenant dans le cadre de la réduction Fillon (soit en fin d année, soit progressivement d un versement à l autre). Il est souligné que les régularisations négatives en cours d année (rémunérations supérieures à 1,6 SMIC en début d année puis rémunérations inférieures faisant passer le cumul des rémunérations en dessous du seuil de 1,6 SMIC) engendrent des difficultés de gestion dans les cas où le montant de déduction est supérieur au montant des cotisations AF dû sur la période déclarée. Ne s appliquera pour l année 2015, le nouveau taux de 3,45% de cotisation famille devant s appliquer à l ensemble des rémunérations inférieures à 3,4 SMIC à compter du 1 er janvier Comme auparavant, le résultat obtenu par application de cette formule est arrondi à quatre décimales, au dix-millième le plus proche. Il est pris en compte pour les valeurs ci-dessus s il est supérieur à ces valeurs. Titre document 4

5 En cas d application d un dispositif de lissage des effets de seuil d effectif conduisant l employeur à appliquer à titre transitoire un taux réduit pour le calcul de la cotisation FNAL, le coefficient T est ajusté en conséquence. Pour rappel, les employeurs qui en raison de l accroissement de leur effectif atteignent ou dépassent, au titre de 2008, 2009, 2010, 2011 ou 2012 pour la première fois l effectif de 20 salariés ne sont pas soumis, pendant trois ans, à la cotisation FNAL. Ce taux de contribution est diminué respectivement pour les quatrième, cinquième et sixième années d un montant équivalent à 0,30%, 0,20% et 0,10%. Le montant de la réduction «Fillon» s imputera d abord sur les cotisations maladie, vieillesse et famille, puis sur la contribution FNAL et enfin sur la contribution solidarité autonomie. La réduction ne s imputera sur la cotisation AT-MP que si son montant excède le total de ces autres cotisations. En outre, la réduction «Fillon» peut s imputer sur cette cotisation AT-MP sans toutefois pouvoir excéder un taux fixé à 1% ( correspondant au taux applicable à une entreprise où aucun accident du travail ou maladie professionnelle n est jamais survenu). Rémunération à prendre en compte pour le calcul du coefficient / Correction de la formule de calcul de la réduction «Fillon» Temps de pause, d habillage, de déshabillage et de douche Est supprimée, dans la prise en compte de la rémunération, la possibilité de neutraliser les rémunérations des temps de pause, d habillage, de déshabillage et de douche, versées en application d une convention ou d un accord collectif étendu en vigueur au 11 octobre 2007, dans la mesure où ces temps ne sont pas assimilés à du temps de travail effectif. Heure d équivalence / Salariés intérimaires / Paiement des congés payés par une caisse de compensation Actuellement, dans la prise en compte de la rémunération, il est possible de neutraliser, dans la limite d un taux de 25%, la majoration salariale des heures d équivalence lorsque le salarié est soumis à un régime d heures d équivalence payées à un taux majoré en application d une convention ou d un accord collectif étendu en vigueur au 1er janvier Titre document 5

6 De même, le montant de la réduction peut être majoré de 10% au titre : - des salariés dont le paiement des indemnités de congés payés et des charges afférentes est effectué par l intermédiaire des caisses de compensation ; - des salariés intérimaires auxquels est versée l indemnité compensatrice de congés payés. Ces neutralisations et majorations sont remplacées par une correction prise en compte au niveau de la formule de calcul du coefficient dans les situations suivantes : - salariés soumis à un régime d heures d équivalences payées à un taux majoré en application d une convention ou d un accord collectif étendu en vigueur au 1 er janvier 2010 ; - salariés intérimaires auxquels l employeur est tenu de verser une indemnité compensatrice de congés payés ; - salariés des professions dans lesquelles le paiement des congés payés est mutualisé entre les employeurs affiliés aux caisses de compensation. Au titre de ces salariés, le coefficient est ainsi calculé : Valeur du coefficient = (T/06) x (1,6 x a x SMIC calculé pour un an / rémunération annuelle brute 1) x b. Les paramètres «T», «SMIC» et «rémunération annuelle brute» sont calculés comme pour les autres salariés. Le projet de décret explicite comment sont déterminés les paramètres a et b. Si la valeur «a» à prendre en compte évolue en cours d année, la valeur annuelle du coefficient est égale à la somme des valeurs déterminées pour les périodes antérieures et postérieures à l évolution. Les heures d équivalence dans le secteur du transport routier Grands routiers - Durée d équivalence : 43 heures hebdomadaires : (T/06) x (1,6 x 45/35 x SMIC calculé pour un an / rémunération annuelle brute 1) x 1 Petits routiers - Durée d équivalence : 39 heures hebdomadaires Titre document 6

7 (T/06) x (1,6 x 40/35 x SMIC calculé pour un an / rémunération annuelle brute 1) x 1 Quand la rémunération versée, hors heures supplémentaires, n est pas établie sur la base de la durée équivalente à la durée légale, la valeur 45/35 ou 40/35 est ajustée dans la même proportion. Ce cas vise les salariés en équivalence qui n effectuent pas la totalité de l équivalence sans pour autant pouvoir être qualifié de salarié à temps partiel. Salariés intérimaires auxquels est versée l Indemnité compensatrice de congés payés (T/06) x (1,6 x 1 x SMIC calculé pour un an / rémunération annuelle brute 1) x 1,1 Salariés pour lesquels le paiement des congés payés est mutualisé par une caisse de compensation (T/06) x (1,6 x 1 x SMIC calculé pour un an / rémunération annuelle brute 1) x 100/90 Il y a toutefois une exception dans le secteur des transports routiers et activités auxiliaires de transport. Dans ce cas, le coefficient est ainsi déterminé : Salariés «grands routiers» (T/06) x (1,6 x 45/35 x SMIC calculé pour un an / rémunération annuelle brute 1) x 100/90. Salariés «petits routiers» (T/06) x (1,6 x 40/35 x SMIC calculé pour un an / rémunération annuelle brute 1) x 100/90 Détermination du SMIC Le montant annuel du SMIC à prendre en compte est égal à 1820 fois le salaire horaire minimum de croissance ou à la somme de douze fractions identiques correspondant au produit horaire du SMIC x 35x 52 / 12. Le projet de décret apporte des précisions sur certains cas de correction du SMIC. Titre document 7

8 Salariés à temps partiel ou dont la rémunération contractuelle est fixée sur une base inférieure à la durée légale et salariés n entrant pas dans le champ de la mensualisation Pour ces salariés, le montant du SMIC est corrigé à proportion de la durée de travail, inscrite à leur contrat de travail au titre de la période où ils sont présents dans l entreprise, hors heures supplémentaires mentionnées à l article L du code de la sécurité sociale et heures complémentaires mentionnées aux articles L et L du code du travail, rapportée à celle correspondant à la durée légale du travail. Dans le projet de décret, la référence aux salariés «dont la rémunération contractuelle est fixée sur une base inférieure à la durée légale» a remplacé la mention «dont la rémunération contractuelle n est pas fixée sur la base de la durée légale». En effet, cette référence aux salariés dont la rémunération contractuelle n est pas fixée sur la base de la durée légale visait notamment les salariés ayant une durée de travail équivalente à la durée légale. Désormais, pour ces salariés, la prise en compte de l équivalence ne s effectue plus au moment de la détermination du SMIC. Salariés entrant dans le champ de la mensualisation qui ne sont pas présents toute l année ou dont le contrat de travail est suspendu avec maintien partiel de salaire ou sans maintien de salaire et salariés hors du champ de la mensualisation dont le contrat de travail est suspendu avec maintien partiel de salaire. Pour ces salariés, le SMIC calculé dans la limite de la durée légale est corrigé selon le rapport entre la rémunération versée et celle qui aurait été versée si le salarié avait été présent tout le mois, hors éléments de rémunération qui ne sont pas affectés par l absence. Le projet de décret ne modifie pas cette règle. Il précise toutefois qu il s agit du maintien partiel de rémunération de l employeur. De même, il précise que la rémunération prise en compte au numérateur du rapport est celle définie à l article L du code de la sécurité sociale. SMIC augmenté des heures supplémentaires et complémentaires Le montant du SMIC annuel est majoré du produit du nombre d heures supplémentaires et rémunérées au cours de l année par le SMIC horaire. Le projet de décret remplace la référence aux heures «visées» par l article L du code de la sécurité sociale par les heures «mentionnées» à cet article. Cela permet de Titre document 8

9 viser les heures supplémentaires listées par cet article relatif à la déduction forfaitaire patronale applicable au titre de ces heures et non les heures supplémentaires ouvrant droit à la déduction forfaitaire. Entreprises de travail temporaire Le décret modifie le dispositif applicable au titre des entreprises de travail temporaire pour tenir compte de l accord national professionnel du 10 juillet 2013 portant sur la sécurisation des parcours professionnels des salariés intérimaires, étendu par arrêté du 22 février En effet, une entreprise de travail temporaire peut mettre ses salariés intérimaires à disposition d une entreprise utilisatrice pour l exécution d une mission, en concluant avec eux : - soit un contrat de travail temporaire dit contrat de mission pour une durée déterminée ; - soit un contrat de travail à durée indéterminée pour la réalisation de missions successives. L intérimaire sous CDI bénéficie d une garantie minimale mensuelle de rémunération. Le dispositif actuellement applicable prévoit que pour les salariés en contrat de travail temporaire, le coefficient est déterminé pour chaque mission. Le projet de décret prévoit que le calcul mission par mission ne s applique pas aux salariés intérimaires titulaires d un contrat à durée indéterminée ouvrant droit à une garantie minimale de rémunération au moins égale à 151,67 fois le montant horaire du SMIC et ce, en application des dispositions d une convention de branche ou d un accord professionnel ou interprofessionnel étendu. Cadres en forfait jours Le projet de décret précise que pour les salariés dont la convention de forfait prévoit 218 jours, le SMIC mensuel pris en compte lors du calcul par anticipation est égal à 35 x 52/12. Pour les salariés dont le forfait prévoit un nombre de jours inférieur à 218, le SMIC annuel est corrigé du rapport entre le nombre de jours travaillés et 218 jours. En cas de suspension de leur contrat de travail, il est fait application des dispositions applicables aux salariés rémunérés en heures prévues dans les cas de suspension. Ce dispositif est celui retenu à ce jour. Titre document 9

10 EXONERATIONS APPLICABLES EN ZRU, ZRR ET ZRD : nouveau dispositif applicable au titre des rémunérations versées à compter du 1 er janvier 2015 Dispositif actuel Zones de revitalisation rurale (ZRR) et de redynamisation urbaine (ZRU) Les entreprises qui embauchent des salariés en zones de revitalisation rurale (ZRR) et redynamisation urbaine (ZRU) ouvrent droit, depuis le 1er janvier 1997 à une exonération dégressive de cotisations patronales d assurances sociales (maladie et vieillesse) et d allocations familiales pour l embauche de un à cinquante salariés. L exonération est totale pour les rémunérations inférieures ou égales à 1,5 fois le Smic puis s annule pour les rémunérations égales ou supérieures à 2,4 fois le Smic. Au titre des embauches réalisées avant le 1er novembre 2007 dans les zones de revitalisation rurale, les organismes d intérêt général bénéficient d une exonération de cotisations patronales d assurances sociales, d allocations familiales, de FNAL et de versement transport qui leur est propre. Au titre des contrats de travail conclus à compter du 1er novembre 2007, ces organismes peuvent bénéficier de l exonération dont peuvent bénéficier les entreprises au titre des embauches de un à cinquante salariés en ZRR et ZRU. Ces exonérations dégressives sont égales au produit de la rémunération mensuelle brute par un coefficient déterminé par la formule suivante : Coefficient = (0,281/0,9) x 2,4 x SMIC x 1,5 x nombre d heures rémunérées / rémunération mensuelle brute 1,5) Pour rappel, la loi du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion sociale a supprimé, à compter du 23 février 2014, le dispositif d exonération dont pouvait bénéficier l employeur pour les embauches en ZRU. Toutefois, l exonération a pu continuer à s appliquer au titre des contrats ayant pris effet en ZRU au plus tard au 22 février Zone de restructuration de la défense (ZRD) Dans les zones de restructuration de la défense et dans les emprises foncières libérées par la réorganisation d unités militaires ou d établissements du Ministère de la défense s applique une exonération totale de cotisations patronales d assurance maladie et vieillesse et d allocations familiales dans la limite de 1,4 Titre document 10

11 SMIC. Au-delà, l exonération est dégressive et devient nulle pour une rémunération égale ou supérieure à 2,4 SMIC. Le montant de l exonération est égal au produit de la rémunération mensuelle brute versée au salarié par un coefficient déterminé par application de la formule suivante : Coefficient = 0,281 x (2,4 x SMIC x 1,4 x nombre d heures rémunérées / rémunération mensuelle brute 1,4) Nouveauté Modification des formules de calcul du coefficient Pour tenir compte de la réduction de la cotisation patronales d allocations familiales, le paramètre fixe 0,281 est remplacé par «T» soit la somme des taux de cotisations à la charge de l employeur dues au titre des assurances sociales et des allocations familiales. Titre document 11

Fin de l exonération des cotisations d accidents du travail /maladies professionnelles au titre de la réduction Fillon

Fin de l exonération des cotisations d accidents du travail /maladies professionnelles au titre de la réduction Fillon Réduction Fillon : les nouveautés 2011 27/01/2011 Réduction Fillon : les nouveautés 2011 A compter du 1er janvier 2011, en application de la loi de Financement de la sécurité sociale pour 2011 (article

Plus en détail

MODALITÉS DE CALCUL DE LA RÉDUCTION FILLON Les règles applicables au 1 er janvier 2015

MODALITÉS DE CALCUL DE LA RÉDUCTION FILLON Les règles applicables au 1 er janvier 2015 Groupement des Métiers de l Imprimerie -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- MODALITÉS DE CALCUL DE LA RÉDUCTION

Plus en détail

MODALITÉS DE CALCUL DE LA RÉDUCTION FILLON Les règles applicables au 1 er janvier 2016

MODALITÉS DE CALCUL DE LA RÉDUCTION FILLON Les règles applicables au 1 er janvier 2016 Groupement des Métiers de l Imprimerie -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- MODALITÉS DE CALCUL DE LA RÉDUCTION

Plus en détail

La réduction Fillon en 2017

La réduction Fillon en 2017 La réduction Fillon en 2017 1 La réduction Fillon constitue un dispositif d allègement social important pour les entreprises, de toute taille et de tous secteurs d activités. Créé en 2003, ce dispositif

Plus en détail

QUELLES COTISATIONS? QUI EST CONCERNÉ?

QUELLES COTISATIONS? QUI EST CONCERNÉ? Loi n 2003-47 du 17 janvier 2003 Décret 2003-487 du 11 juin 2003 Loi n 2004-1484 du 30 décembre 2004 Décret 2007-968 du 15 mai 2007 Décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 Loi n 2010-1594 du 20 décembre

Plus en détail

Rappel : le Plafond annuel de la Sécurité sociale (PSS) 2015 est de

Rappel : le Plafond annuel de la Sécurité sociale (PSS) 2015 est de QUELS SONT LES TAUX DE COTISATIONS? Les cotisations contractuelles sont appelées à 125 % de leur montant. Cette contribution supplémentaire est destinée à financer l équilibre des régimes. Elle n ouvre

Plus en détail

1) Le plafond de Sécurité Sociale : 4) L exonération des titres restaurant :

1) Le plafond de Sécurité Sociale : 4) L exonération des titres restaurant : Note Sociale 16 janvier 2015 1) Le plafond de Sécurité Sociale : Pour les rémunérations versées à compter du 1 er plafond de la sécurité sociale sont les suivantes : janvier 2015, les valeurs du VALEURS

Plus en détail

INFORMATIONS SOCIALES COMPTE PERSONNEL DE FORMATION NOUVEAU MODE DE CALCUL DE LA REDUCTION FILLON NOUVELLES MODALITES DE CALCUL DES IJSS

INFORMATIONS SOCIALES COMPTE PERSONNEL DE FORMATION NOUVEAU MODE DE CALCUL DE LA REDUCTION FILLON NOUVELLES MODALITES DE CALCUL DES IJSS Service Juridique, Fiscal et Social Paris, le 15 Janvier 2015 INFORMATIONS SOCIALES CE QUI CHANGE AU 1 ER JANVIER 2015 NOTE D INFORMATION I II III IV V VI VII COMPTE PERSONNEL DE FORMATION COMPTE PENIBILITE

Plus en détail

SOCIAL/EMPLOI/ FORMATION

SOCIAL/EMPLOI/ FORMATION Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie SOCIAL/EMPLOI/ FORMATION Date : 22/01/07 N : 04.07 LES PRINCIPAUX CHANGEMENTS AU 1 ER JANVIER 2007 1) Plafond annuel de sécurité sociale Rappel : le

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 26/01/2011 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE N 2011-008 OBJET : Allégements applicables au titre des heures supplémentaires et complémentaires

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.16 Du 22/01/2016 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2016 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.17 Du 11/01/17 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2017 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007

FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007 FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007 Réforme du régime social et fiscal des «heures supplémentaires» La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du tr avail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (loi «TEPA») comprend,

Plus en détail

L ALLÈGEMENT DE CHARGES SOCIALES SUR LES BAS ET MOYENS SALAIRES

L ALLÈGEMENT DE CHARGES SOCIALES SUR LES BAS ET MOYENS SALAIRES L ALLÈGEMENT DE CHARGES SOCIALES SUR LES BAS ET MOYENS SALAIRES 1. Employeurs visés Peuvent bénéficier de l allègement de charges sociales, dite «réduction Fillon», tous les employeurs à l exception des

Plus en détail

Le SMIC au 1 er janvier 2017

Le SMIC au 1 er janvier 2017 Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 27.16 du 26/12/16 Le SMIC au 1 er janvier 2017 Publication du décret portant relèvement du SMIC et du minimum garanti I Le relèvement du SMIC

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N PARIS, le 10/02/03 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2003-035 OBJET : Loi n 2003-47 du 17 janvier 2003 relative aux salaires, au temps de travail et au

Plus en détail

EVOLUTIONS SOCIALES POUR 2011

EVOLUTIONS SOCIALES POUR 2011 LE PARTENAIRE INFORMATIQUE DU MAINTIEN A DOMICILE INFOLOGIS 10 rue Just Veillat 36000 Châteauroux tél. 02.54.08.70.80 fax 02.54.08.70.89 Email : infologis@orange.fr Date : 14 décembre 2010 EVOLUTIONS SOCIALES

Plus en détail

ANNEXE 1 à la Circulaire 2008/ Réduction dite 'Fillon'

ANNEXE 1 à la Circulaire 2008/ Réduction dite 'Fillon' ANNEXE 1 à la Circulaire 2008/2009.5 Réduction dite 'Fillon' Tout salarié relevant à titre obligatoire du régime d'assurance chômage peut ouvrir droit à cet allégement, quelles que soient la forme ou la

Plus en détail

Infos d Experts. Octobre HR. Payroll. Benefits

Infos d Experts. Octobre HR. Payroll. Benefits Infos d Experts Octobre 2011 HR. Payroll. Benefits PLFSS POUR 2012 : LES MESURES ANTI-DÉFICITS Allègement Fillon, CSG/CRDS, forfait social, les dispositions anti-déficits marquent l essentiel des réformes

Plus en détail

Paie Ce qui change au 1er janvier 2017

Paie Ce qui change au 1er janvier 2017 Paie Ce qui change au 1er janvier 2017 SMIC au 1 er janvier 2017 Taux horaire brut Taux horaire majoré SMIC mensuel 151,67 h Minimum garanti 2017 Montants des plafonds de la Sécurité sociale 2017 Stage

Plus en détail

PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER

PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER légal PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER Contribution patronale destinée au financement des organisations syndicales Assujettis : employeurs de droit privé

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité

Pacte de responsabilité et de solidarité Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 2 mars 2015 STRASBOURG Déroulement de la réunion 1. Ouverture de la réunion : Etienne Henry, Nicolas Bonneau (DIRECCTE) 2. Présentation des mesures fiscales

Plus en détail

Réduction dite 'Fillon'

Réduction dite 'Fillon' Réduction dite 'Fillon' Les modalités de calcul de la réduction Fillon sont modifiées depuis le 1er janvier 2011 et prennent désormais en compte la rémunération brute annuelle du salarié. Auparavant la

Plus en détail

Fiche solution. La réduction Fillon

Fiche solution. La réduction Fillon La réduction Fillon Loi n 2003-47 du 17 janvier 2003 - décret n 2003-487 du 11 juin 2003 Loi n 2006-16666 du 21 décembre 2008 Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 - décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 Loi

Plus en détail

REDUCTION FILLON Réduction des cotisations patronales sur les bas salaires

REDUCTION FILLON Réduction des cotisations patronales sur les bas salaires Titre Classement Rédacteur Allégement Fillon Boîte à outils Valérie PAU Date de rédaction 05/02/2015 Dernière mise à jour 05/02/2015 Document en accès libre Document en accès réservé REDUCTION FILLON Réduction

Plus en détail

AIDE A L EMBAUCHE POUR LES MOINS DE 26 ANS DANS LES TPE

AIDE A L EMBAUCHE POUR LES MOINS DE 26 ANS DANS LES TPE N 48 - SOCIAL n 17 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 06 mars 2012. ISSN 1769-4000 AIDE A L EMBAUCHE POUR LES MOINS DE 26 ANS DANS LES TPE L essentiel Conformément aux annonces du Président

Plus en détail

Annexe aux fiches 2 et 4 Exemples de calcul

Annexe aux fiches 2 et 4 Exemples de calcul Annexe aux fiches 2 et 4 Exemples de calcul Les exemples ci-dessous illustrent les modalités de calcul de la réduction générale dégressive sur les bas et moyens salaires (art. L. 241-13 du code de la sécurité

Plus en détail

LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2008

LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2008 N 14 SOCIAL n 6 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 22 janvier 2008 ISSN 1769-4000 LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2008 La loi de financement de la sécurité sociale pour 2008

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale PROTECTION SOCIALE Sécurité sociale : organisation, financement MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS _ Direction de la sécurité sociale _ Sous-direction du financement de la sécurité sociale _

Plus en détail

INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS

INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS Service Juridique, Fiscal et Social Paris, le 4 Janvier 2016 INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES NOTE D INFORMATION I II III IV V VI PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AUGMENTATION DU SMIC COTISATIONS

Plus en détail

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Infos flash PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Le plafond de sécurité sociale applicable aux rémunérations versées du 1 er janvier au 31 décembre 2016 a été fixé par l arrêté du 17 décembre

Plus en détail

B/ Rappel des modifications du mode de calcul de la réduction Fillon issues de la loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2012

B/ Rappel des modifications du mode de calcul de la réduction Fillon issues de la loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2012 La Réduction Générale de cotisations dite «Réduction Fillon» à compter du 1 er Janvier 2013 Mise à jour pour tenir compte de l augmentation du SMIC au 01/01/13 et de l augmentation de la cotisation vieillesse

Plus en détail

Le SMIC au 1 er janvier 2014

Le SMIC au 1 er janvier 2014 Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 34.13 20/12/2013 Le SMIC au 1 er janvier 2014 Publication du décret portant relèvement du SMIC Actualité Le décret n 2013-1190 du 19 décembre

Plus en détail

B/ Rappel des modifications du mode de calcul de la réduction Fillon issues de la loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2012

B/ Rappel des modifications du mode de calcul de la réduction Fillon issues de la loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2012 La Réduction Générale de cotisations dite «Réduction Fillon» à compter du 1 er Janvier 2014 Mise à jour pour tenir compte de l augmentation du SMIC au 01/01/14 et de l augmentation de la limite d exonération

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE n

LETTRE CIRCULAIRE n LETTRE CIRCULAIRE n 2012 0000001 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.034.7 Montreuil, le 09/01/2012 09/01/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET SECURISATION

Plus en détail

Zone de Revitalisation Rurale (ZRR) et Zone de Redynamisation Urbaine (ZRU)

Zone de Revitalisation Rurale (ZRR) et Zone de Redynamisation Urbaine (ZRU) Zone de Revitalisation Rurale (ZRR) et Zone de Redynamisation Urbaine (ZRU) Décret n 2008-1478 du 30 décembre 2008 modifiant le décret n 97-127 du 12 février 1997 pris pour l application de l article L.322-13

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date : 03/07/12 N Affaires sociales : 25.12 RELEVEMENT DU SMIC AU 1 ER JUILLET 2012 ACTUALITÉ Le décret

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N PARIS, le 27/12/2004 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2004-172 OBJET : Contrat de professionnalisation TEXTE A ANNOTER : Lettre circulaire n 2004-109

Plus en détail

CIRCULAIRE ACOSS DU 28 MARS 2013 SUR LA MAJORATION DU TAUX DES CONTRIBUTIONS DUES AU TITRE DU FNAL ET DU VERSEMENT TRANSPORT

CIRCULAIRE ACOSS DU 28 MARS 2013 SUR LA MAJORATION DU TAUX DES CONTRIBUTIONS DUES AU TITRE DU FNAL ET DU VERSEMENT TRANSPORT N 55 - SOCIAL n 26 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 24 avril 2013. ISSN 1769-4000 CIRCULAIRE ACOSS DU 28 MARS 2013 SUR LA MAJORATION DU TAUX DES CONTRIBUTIONS DUES AU TITRE DU FNAL ET DU

Plus en détail

NOTE D'INFORMATIONS I - MODIFICATIONS SOCIALES Augmentation du SMIC horaire brut : 9,67 A compter du 1 er Janvier 2016

NOTE D'INFORMATIONS I - MODIFICATIONS SOCIALES Augmentation du SMIC horaire brut : 9,67 A compter du 1 er Janvier 2016 NOTE D'INFORMATIONS I - MODIFICATIONS SOCIALES 2016 Augmentation du SMIC horaire brut : 9,67 A compter du 1 er Janvier 2016 Les nouvelles modalités de calcul de la réduction Fillon AU 01/01/2016 Un décret

Plus en détail

Pack Calcul réduction Fillon

Pack Calcul réduction Fillon 12/02/2017 7.1 CE DOCUMENT EST UN APERCU DU PACK CALCUL RÉDUCTION FILLON TÉLÉCHARGEABLE SUR HTTP://WWW.LEGISOCIAL.FR/ Pack Calcul réduction Fillon Vous disposez à titre d'exemple de 2 pages de chacun des

Plus en détail

CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION REGIME D EXONERATION DES COTISATIONS PATRONALES DE SECURITE SOCIALE

CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION REGIME D EXONERATION DES COTISATIONS PATRONALES DE SECURITE SOCIALE N 44 - FORMATION n 5 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 21 mars 2008 ISSN 1769-4000 CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION REGIME D EXONERATION DES COTISATIONS PATRONALES DE SECURITE SOCIALE L essentiel

Plus en détail

BACHELOR TOURISME Spécialisation Hôtellerie de Plein Air

BACHELOR TOURISME Spécialisation Hôtellerie de Plein Air Formations en Alternance BACHELOR TOURISME Spécialisation Hôtellerie de Plein Air Guide pratique sur les Contrats de Professionnalisation GROUPE SUP DE CO LA ROCHELLE Le Contrat de Professionnalisation

Plus en détail

Majoration des heures d équivalence et réduction Fillon

Majoration des heures d équivalence et réduction Fillon Pégase 3 Majoration des heures d équivalence et réduction Fillon Dernière révision le 19/05/2010 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire IMPORTANT...4 1 Rappel législatif & paramétrage

Plus en détail

Plafond de sécurité sociale SMIC Revalorisation des indices majorés cotisations sociales au 1 er janvier I PLAFOND de SECURITE SOCIALE

Plafond de sécurité sociale SMIC Revalorisation des indices majorés cotisations sociales au 1 er janvier I PLAFOND de SECURITE SOCIALE CIRCULAIRE d INFORMATIONS n 2013/01 du 11 janvier 2013 Mise à jour le 18 février 2013 La mise à jour concerne les contributions applicables à la participation employeur à la protection sociale complémentaire

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS 2 TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN

Plus en détail

LOI PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL Loi n du 20 Août 2008

LOI PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL Loi n du 20 Août 2008 LOI PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL Loi n 2008-789 du 20 Août 2008 Textes applicables : Position commune du 9 Avril 2008 sur la représentativité, le développement

Plus en détail

Bon à savoir SOMMAIRE. Employeurs et salariés concernés

Bon à savoir SOMMAIRE. Employeurs et salariés concernés Accueil> Employeur> Bénéficier d une...> s ou...> Le contrat de profes... > 09/02/2016 Employeurs concernés Tous les employeurs assujettis au financement de la formation professionnelle continue à l exception

Plus en détail

Taux des charges sociales sur les salaires Année Ce qui change au 1 er janvier 2016

Taux des charges sociales sur les salaires Année Ce qui change au 1 er janvier 2016 les infos DAS - n 012 18 janvier 2016 Taux des charges sociales sur les salaires Année 2016 Ce qui change au 1 er janvier 2016 Cotisation patronale d assurance maladie - hausse Assurance vieillesse - hausse

Plus en détail

SOCIAL: CE QUI CHANGE EN 2012

SOCIAL: CE QUI CHANGE EN 2012 SOCIAL: CE QUI CHANGE EN 2012 Voici, sous forme de «liste à la Prévert» les principales nouveautés à appréhender dès le début de l année. 1. Salaires, cotisations et contributions sociales Plafond de sécurité

Plus en détail

Pegase3 Le contrat initiative emploi rénové. Dernière révision le

Pegase3 Le contrat initiative emploi rénové. Dernière révision le Pegase3 Le contrat initiative emploi rénové Dernière révision le 15.06.2005 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr La loi de programmation pour la cohésion sociale No 2005-32 du 18 janvier 2005

Plus en détail

Plafond de la sécurité sociale : il est fixé à 3218 / mois (3170 en 2015, revalorisation de 1,5 %).

Plafond de la sécurité sociale : il est fixé à 3218 / mois (3170 en 2015, revalorisation de 1,5 %). NOTE D INFORMATIONS SOCIALES 14/01/2016 Cotisations sociales pour 2016 Obligations déclaratives Frais de santé 2016 + frais de santé AGRICA Points APN au 1 er janvier 2016 Les changements au 1 er janvier

Plus en détail

REGIME SOCIAL ET FISCAL DES «HEURES SUPPLEMENTAIRES» à compter du 1 er octobre 2007

REGIME SOCIAL ET FISCAL DES «HEURES SUPPLEMENTAIRES» à compter du 1 er octobre 2007 REGIME SOCIAL ET FISCAL DES «HEURES SUPPLEMENTAIRES» à compter du 1 er octobre 2007 Textes applicables Loi n 2007-1223 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat du 21 Août 2007 J.O. du 22

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date : 02/01/12 N Affaires sociales : 01.12 RELEVEMENT DU SMIC AU 1 ER JANVIER 2012 ACTUALITE Le décret

Plus en détail

Principaux changements

Principaux changements Affaires sociales et formation professionnelle Principaux changements Les nouveautés au 1 er janvier 2014 Circulaire AS N 06.14 23/01/2014 Nous vous présentons ci-après les principales mesures à caractère

Plus en détail

QUESTIONS SOCIALES DIVERSES

QUESTIONS SOCIALES DIVERSES SOCIAL N 10 SOCIAL N 5 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 27 janvier 2004 QUESTIONS SOCIALES DIVERSES I ORDONNANCE DE SIMPLIFICATION DES FORMALITES A LA CHARGE DES TRES PETITES ENTREPRISES

Plus en détail

ANNEXE : EXEMPLES DE CALCUL. A. Salariés relevant du régime général

ANNEXE : EXEMPLES DE CALCUL. A. Salariés relevant du régime général ANNEXE : EXEMPLES DE CALCUL A. Salariés relevant du régime général 1. Cas général Exemple 1 : un salarié de 23 ans est rémunéré à hauteur de 70% du SMIC. Il travaille 35 heures par semaine, durée de travail

Plus en détail

Calcul de la durée annuelle du travail

Calcul de la durée annuelle du travail Régime des heures supplémentaires, des contingents et de la Contrepartie Obligatoire en Repos (C.O.R) applicable depuis le 1/01/09 Temps de Travail et Démocratie Sociale - Loi 2008-789 du 20 Août 2008-

Plus en détail

> Heures et rémunérations concernées par la déduction forfaitaire La déduction forfaitaire patronale pour heures supplémentaires

> Heures et rémunérations concernées par la déduction forfaitaire La déduction forfaitaire patronale pour heures supplémentaires > La déduction forfaitaire patronale est applicable au titre des seules heures supplémentaires, elle ne s applique pas aux heures complémentaires. Les heures supplémentaires sont : les heures effectuées

Plus en détail

FORFAIT JOURS DES CADRES ET DES ETAM BTP:

FORFAIT JOURS DES CADRES ET DES ETAM BTP: SOCIAL 29 j anvier2013 FORFAIT JOURS DES CADRES ET DES ETAM BTP: AVENANTS DU 11 DECEMBRE 2012 DATE ENTREE EN VIGUEUR : LE 1 ER FEVRIER 2013 Une réunion paritaire s est tenue le 11 décembre 2012 pour sécuriser

Plus en détail

Paie Ce qui change au 1er janvier 2015

Paie Ce qui change au 1er janvier 2015 Paie Ce qui change au 1er janvier 2015 1 SMIC au 1 er janvier 2015 Taux horaire brut Taux horaire majoré SMIC mensuel 151,67 h Jeunes travailleurs de moins de 18 ans Apprentis (mensuel) Contrat de professionnalisation

Plus en détail

Circulaire DRT du 13 janvier 2004 relative au calcul du SMIC dans les hôtels, cafés et restaurants

Circulaire DRT du 13 janvier 2004 relative au calcul du SMIC dans les hôtels, cafés et restaurants Circulaire DRT 2004-2 du 13 janvier 2004 relative au calcul du SMIC dans les hôtels, cafés et restaurants Références : Articles D 141-7 et D 141-8 du code du travail ; Circulaire DRT-DSS n 15/90 du 9 mars

Plus en détail

Paie Ce qui change au 1er janvier 2015 dans le BTP

Paie Ce qui change au 1er janvier 2015 dans le BTP Paie Ce qui change au 1er janvier 2015 dans le BTP 1 SMIC au 1 er janvier 2015 Montants des plafonds de la Sécurité sociale 2015 Stage en entreprise 2015 : limite de l exonération de cotisations sociales

Plus en détail

CHARGES SOCIALES 2017

CHARGES SOCIALES 2017 CHARGES SOCIALES 2017 Plafond sécurité sociale Plafond de sécurité sociale Périodicité 2017 Année 39 228 Trimestre 9 807 Mois 3 269 Quinzaine 1 635 Semaine 754 Jour 180 Heure 24 (1) 1 24 pour une durée

Plus en détail

Tableau des cotisations sociales appliquées aux salaires. Année 2016

Tableau des cotisations sociales appliquées aux salaires. Année 2016 Tableau des cotisations sociales appliquées aux salaires Fiche rédigée par l équipe éditoriale de WebLex Dernière vérification de la fiche : 31/03/2016 Dernière mise à jour de la fiche : 31/03/2016 Tableau

Plus en détail

ACTUALITES DE LA PAYE AVRIL 2012

ACTUALITES DE LA PAYE AVRIL 2012 ACTUALITES DE LA PAYE AVRIL 2012 DEDUCTION FORFAITAIRE POUR HEURES SUPPLEMENTAIRES... 2 FORFAIT SOCIAL CONTRIBUTION PATRONALE DE PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE... 2 AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL... 3 JOURS

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N PARIS, le 14/12/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-176 OBJET : Assiette des cotisations d'assurance vieillesse pour les salariés à temps partiel

Plus en détail

Changements législatifs au 1 er janvier 2016 et reports

Changements législatifs au 1 er janvier 2016 et reports Changements législatifs au 1 er janvier 2016 et reports D.S.N. Complémentaire santé obligatoire THEMES Vélos : réduction fiscale Augmentation SMIC Augmentation PMSS D.A.D.S. : pénibilité Bulletin de salaire

Plus en détail

Nouveautés au 1er janvier 2015

Nouveautés au 1er janvier 2015 Nouveautés au 1er janvier 2015 Urssaf.fr vous propose une présentation générale des principales dispositions de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2015 *, de la loi de finances pour 2015**

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 22/07/2010 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE N 2010-080 OBJET : Loi n 2008-1249 du 1 er décembre 2008 généralisant le revenu de solidarité

Plus en détail

Pégase 3 Réduction Fillon pour clercs et employés de notaires. Dernière révision le 27/10/

Pégase 3 Réduction Fillon pour clercs et employés de notaires. Dernière révision le 27/10/ Pégase 3 Réduction Fillon pour clercs et employés de notaires Dernière révision le 27/10/2006 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire La répartition...3 Réduction Fillon applicable à la

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2012. Service d'assistance Téléphonique

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2012. Service d'assistance Téléphonique Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/01/2012 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie 01/01/2012 Sommaire 1. NOUVELLES VALEURS AU 1 ER JANVIER 2012...4 Eléments

Plus en détail

Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2016

Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2016 les infos DAS n 015 19 janvier 2016 Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2016 Il convient de rappeler qu un arrêté du 3 août 2011 (JO du 6 septembre 2011) a modifié l

Plus en détail

1 Contrat de Professionnalisation : Caractéristiques

1 Contrat de Professionnalisation : Caractéristiques 1 Contrat de Professionnalisation : Caractéristiques Son objectif est de permettre à des employés ou à des jeunes d acquérir une qualification professionnelle et de favoriser leur insertion ou réinsertion

Plus en détail

Questions-réponses sur les heures supplémentaires

Questions-réponses sur les heures supplémentaires Questions-réponses sur les heures supplémentaires Observation préalable : Un autre dossier réglementaire consacré aux heures supplémentaires est également disponible sur Urssaf.fr :../../dossiers_reglementaires/dossiers_reglementaires/regime_social_des_heures_supplementaires_01.html

Plus en détail

Circulaire Paie Janvier 2015

Circulaire Paie Janvier 2015 Circulaire Paie Janvier 2015 Chers adhérents, le service juridique d ALLIZE PLASTURGIE vous informe des évolutions des principaux chiffres clés au 1 er janvier 2015 SMIC Décret 2014-1569 du 22 décembre

Plus en détail

Pégase 3. Cotisations au FNAL. Dernière révision le 02/03/2010.

Pégase 3. Cotisations au FNAL. Dernière révision le 02/03/2010. Pégase 3 Cotisations au FNAL Dernière révision le 02/03/2010 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Les cotisations au FNAL...4 La cotisation de base... 4 La cotisation supplémentaire...

Plus en détail

Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité

Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Direction de la sécurité sociale Sous-direction du financement de la

Plus en détail

Tableau des cotisations sociales appliquées aux salaires. Année 2017

Tableau des cotisations sociales appliquées aux salaires. Année 2017 Tableau des cotisations sociales appliquées aux salaires Fiche rédigée par l équipe éditoriale de WebLex Dernière vérification de la fiche : 24/01/2017 Dernière mise à jour de la fiche : 24/01/2017 Tableau

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES DEDUCTIONS : REGULATION DES COTISATIONS DE SECURITE SOCIALE

HEURES SUPPLEMENTAIRES DEDUCTIONS : REGULATION DES COTISATIONS DE SECURITE SOCIALE N 17 - SOCIAL n 9 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 22 janvier 2008 ISSN 1769-4000 HEURES SUPPLEMENTAIRES DEDUCTIONS : REGULATION DES COTISATIONS DE SECURITE SOCIALE L essentiel La loi du

Plus en détail

APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2017

APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2017 Références Code du travail APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2017 Loi n 92-675 du 17 juillet 2015 portant diverses dispositions relatives à l apprentissage et à la formation professionnelle Arrêté

Plus en détail

APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2017

APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2017 Références Code du travail APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2017 Loi n 92-675 du 17 juillet 2015 portant diverses dispositions relatives à l apprentissage et à la formation professionnelle Arrêté

Plus en détail

APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2017

APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2017 Références Code du travail APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2017 Loi n 92-675 du 17 juillet 2015 portant diverses dispositions relatives à l apprentissage et à la formation professionnelle Arrêté

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 24/03/2011 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE Référence de classement : 1.010.221 SOUS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SECURISATION JURIDIQUE POLE ENTREPRISES

Plus en détail

COTISATIONS 2016 POUR L EMPLOI D APPRENTIS

COTISATIONS 2016 POUR L EMPLOI D APPRENTIS N 98 - FORMATION n 11 En ligne sur le site www.fntp.fr le 8 septembre 2016 ISSN 1769-4000 COTISATIONS 2016 POUR L EMPLOI D APPRENTIS L essentiel Les employeurs occupant des apprentis bénéficient d exonérations

Plus en détail

LES CHIFFRES DE LA PAIE AU 1 er JANVIER 2012

LES CHIFFRES DE LA PAIE AU 1 er JANVIER 2012 Réf : CDG INFOS 2012-1/ ME Date : le 12 Janvier 2012 LES CHIFFRES DE LA PAIE AU 1 er JANVIER 2012 REFERENCES JURIDIQUES Arrêté du 30 décembre 2011 fixant le plafond de la Sécurité sociale Décret n 2011-1926

Plus en détail

Le régime des cotisations

Le régime des cotisations Le régime des cotisations 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 25 janvier 2016 Sommaire La contribution sociale

Plus en détail

L'aide à l'embauche dans les TPE : le décret est publié!

L'aide à l'embauche dans les TPE : le décret est publié! L'aide à l'embauche dans les TPE : le décret est publié! Le décret du 8/02/2012 confirme l entrée en service de l aide à l embauche dans les TPE de jeunes de moins de 26 ans. Les embauches concernées Sont

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 29/03/2011 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE SOUS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SECURISATION JURIDIQUE Référence de classement : 1. 010.04; 1.010.10;

Plus en détail

Le départ en retraite

Le départ en retraite Le départ en retraite Lois de financement de la Sécurité Sociale pour 2010, 2011 et 2012 Articles L1237-4 à L1237-10 du Code du travail Cette fiche traite du départ en retraite à l initiative du salarié

Plus en détail

CADRES ET TEMPS DE TRAVAIL

CADRES ET TEMPS DE TRAVAIL CADRES ET TEMPS DE TRAVAIL Avant la loi du 19 janvier 2000 les cadres ne faisaient l objet d aucune disposition spécifique dans le code du travail. Seuls les conventions collectives ou les contrats de

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE. n OBJET GRANDE DIFFUSION 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE

LETTRE CIRCULAIRE. n OBJET GRANDE DIFFUSION 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE n 2012-0000043 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.10.04;1.029.4 Montreuil, le 03/04/2012 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET

Plus en détail

MORGENSTERN ET ASSOCIES SARL 7 rue du Chevalier de Saint George PARIS. NOTE D INFORMATION n du 12 janvier 2016 Infos fiscales/sociales

MORGENSTERN ET ASSOCIES SARL 7 rue du Chevalier de Saint George PARIS. NOTE D INFORMATION n du 12 janvier 2016 Infos fiscales/sociales NOTE D INFORMATION n 2016.03 du 12 janvier 2016 Infos fiscales/sociales I -.Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles : Le taux maximal d'intérêts déductibles s'établit à 2,15 %

Plus en détail

COTISATIONS 2014 POUR L EMPLOI D APPRENTIS

COTISATIONS 2014 POUR L EMPLOI D APPRENTIS N 93 - FORMATION n 9 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 2 septembre 2014 ISSN 1769-4000 COTISATIONS 2014 POUR L EMPLOI D APPRENTIS L essentiel L ACOSS vient de publier une lettre-circulaire

Plus en détail

Aide mémoire des cotisations sociales 2011 pour les entreprises du BTP

Aide mémoire des cotisations sociales 2011 pour les entreprises du BTP Dossier de synthèse Janvier 2011 Aide mémoire des cotisations sociales 2011 pour les entreprises du BTP Livre blanc Auteur : Audrey Debonnel www.editions-tissot.fr Editions Tissot - 1 - Aide mémoire des

Plus en détail

ACCORD NATIONAL RELATIF A L ORGANISATION DU CHEQUE-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DU BTP

ACCORD NATIONAL RELATIF A L ORGANISATION DU CHEQUE-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DU BTP N 110 - SOCIAL n 29 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 août 2011 ISSN 1769-4000 ACCORD NATIONAL RELATIF A L ORGANISATION DU CHEQUE-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DU BTP L essentiel L accord

Plus en détail

Janvier 2017 : Tableau de bord paie

Janvier 2017 : Tableau de bord paie Janvier 2017 : Tableau de bord paie Données sociales Le plafond de la sécurité sociale : Depuis le 1er janvier 2017, le plafond mensuel de sécurité sociale est de 3269 (PASS 39228 ) Bon d achat et cadeaux

Plus en détail

Documentation. Allègement Fillon : Heures d équivalence dans le transport. Génération i7 Version 7.10 : Janvier 2015

Documentation. Allègement Fillon : Heures d équivalence dans le transport. Génération i7 Version 7.10 : Janvier 2015 Documentation Allègement Fillon : Heures d équivalence dans le transport Génération i7 Version 7.10 : Janvier 2015 Table des matières Allègement «Fillon» : Heures d équivalence... 4 Evolution règlementaire...

Plus en détail

Deux exemples pratiques vous présentent les modalités d indemnisation du chômage partiel.

Deux exemples pratiques vous présentent les modalités d indemnisation du chômage partiel. N 37 - SOCIAL n 19 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 24 février 2009 ISSN 1769-4000 L essentiel CHOMAGE PARTIEL : REVALORISATION DE L INDEMNISATION Comme annoncé par les pouvoirs publics,

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 08/06/2009 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE N 2009-053 OBJET : Exonération applicable aux embauches effectuées en Zones de Redynamisation

Plus en détail