JOURNÉE BITUME 2002 LES ENROBÉS LES REVÊTEMENTS SILENCIEUX. Pierre Langlois M. Ing. Laboratoire des chaussées

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "JOURNÉE BITUME 2002 LES ENROBÉS LES REVÊTEMENTS SILENCIEUX. Pierre Langlois M. Ing. Laboratoire des chaussées"

Transcription

1 JOURNÉE BITUME 2002 LES ENROBÉS LES REVÊTEMENTS SILENCIEUX Pierre Langlois M. Ing. Laboratoire des chaussées

2 Le bruit Les bruit générés par les véhicules proviennent de: moteurs, systèmes d échappement, aérodynamisme (vent) pneumatiques. Mécanique Roulement Pour v > 80 kmh, le bruit revêtement/pneumatique domine.

3 Scie à chaîne L échelle décibel Une augmentation de 10 décibels double l intensité du bruit! Intensité du bruit Conversation Train Décibel

4 L échelle décibel Une réduction du bruit de 3 db, équivaut à doubler la distance de la source du bruit. 67 db(a) 15 m

5 L échelle décibel Une réduction du bruit de 3 db, équivaut à doubler la distance de la source du bruit. 67 db(a) - 3 db(a) = 64 db(a) 30 m

6 Le bruit Les revêtements denses causent une compression de l'air au contact du pneu-chaussée Air comprimé Pavage avec vides faibles

7 Le bruit Les revêtements ouverts permettent une libre circulation de l'air au contact du pneu-chaussée Air se déplace dans le revêtement Pavage avec vides communicants

8 Le bruit MTQ - Limite supérieure 65 db(a) ce n est pas une valeur absolue ou de design, seulement une valeur où des mesures d atténuation doivent être envisagées

9 Murs antibruit Les murs antibruit ne règlent pas tout Ne réduisent pas la source du bruit

10 Murs antibruit

11 Murs antibruit Murs antibruit Efficacité doit justifier le coût. Cas: 500$ à 2000$ / mètre $ à $ / résidence U.S. 441, West Boca, FL: > 67dB(A), <$30,000 US/résidence, réduction de > 5dB(A) National (FHWA, 1998): >$1M US/mile

12 Murs antibruit Il existe certains signes que le bruit dérange; Les solutions des riverains ne sont pas toujours harmonieuses.

13 Que faire? Murs antibruit ou plantation d arbustes Contrôle de la texture de surface des revêtements

14 NCHRP Synthesis 268 Conclusions, Généralement, les enrobés denses comparés aux revêtements de béton conduisent à une baisse de 2 à 3 db(a) Une réduction de 3dB(A) correspond à: - doubler la distance - réduction du volume trafic de 50% - réduction de la vitesse du trafic de 25%

15 Le bruit Effets de la surface de roulement Les enrobés drainants sont les plus silencieux. (Wayson, NCHRP Synthesis 268) Les SMA ont également démontré une certaine efficacité. (Wisconsin DOT, 1993) Les surfaces d'enrobés denses sont plus efficaces que les surfaces de revêtements de béton.(hibbs and Larson, Report FHWA-SA , May 1996)

16 Que faire? Les organisations ont un besoin de stratégie du contrôle du bruit. Une sélection adéquate de texture de revêtement est la meilleure méthode pour la réduction du bruit pneumatique/revêtement

17 Résumé Les murs antibruit sont efficaces, mais: Ils sont coûteux. L'efficacité dépend du relief du terrain. La source du bruit demeure. Les revêtements en enrobés peuvent réduire facilement le niveau de bruit de 3 db(a).

18 Enrobés phoniques Les enrobés drainants: Sont très efficaces en regard du bruit Demandent un entretien hivernal plus élaboré. L'efficacité diminue avec le temps En raison de l'entretien hivernal, utiliser les enrobés drainant dans les cas spéciaux seulement

19 Enrobés phoniques EG-10 Cet enrobé grenu présente une surface ouverte et convient bien en usage urbain, convient à tout niveau de trafic. ( 47% passant au tamis 5mm)

20 Enrobés phoniques EG-5 Ce nouvel enrobé grenu présentement en expérimentation est utilisé en couche ultramince et convient à tout niveau de trafic.

21

22

23

24 Enrobés phoniques Exemple d application possible

25 CONCLUSION Enrobé Béton

26 CONCLUSION Types d enrobés en fonction d efficacité pour la réduction du bruit: - Enrobé drainant (cas spéciaux); -4 db(a) - Enrobés grenus (EG); -2,5 db(a) - SMA (Mediflex, etc); -1 db(a) - Enrobé dense (EB et ESG); 0 db(a) - Béton; + 2 db(a) Enrobé Béton

27 Performance - 40 mm EUM, SMA, EG-10, EG-5 mm15 }100 Zone EB-20 à de compression Enrobé à module 150 mm élevée élevé et resistant à l'orniérage. Épaisseur selon le besoin Effort maximum en tension Enrobé résistant à la fatigue 75 à 100mm Fondation granulaire ou stabilisée

28

8 e Congrès annuel Enrobés phoniques de l industrie. Pierre Langlois, ing.

8 e Congrès annuel Enrobés phoniques de l industrie. Pierre Langlois, ing. 8 e Congrès annuel Enrobés phoniques de l industrie Pierre Langlois, ing. 1 NOUVEAU PROJET Développement de produits spécialisés par les producteurs d enrobés Élaboration de «fiches produits» : enrobés

Plus en détail

Historique et mise à jour de la méthode LC

Historique et mise à jour de la méthode LC Direction du Laboratoire des chaussées Historique et mise à jour sur les enrobés du MTQ Louise Boutin, ing. Laboratoire des chaussée Service des matériaux d infrastructure Survol de la présentation Historique

Plus en détail

Présenté par Mathieu Meunier, Solmatech inc. LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6

Présenté par Mathieu Meunier, Solmatech inc. LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6 Présenté par Mathieu Meunier, Solmatech inc. LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6 Présentation Le bruit routier Définition du bruit Les sources de bruit routier La mesure

Plus en détail

Pierre Langlois, ing. M. Ing.

Pierre Langlois, ing. M. Ing. Les enrobés pour chaussées à longue durée de vie Pierre Langlois, ing. M. Ing. 1 L'expérience acquise Certaines chaussées ont des durées de vies écourtées malgré une mise en œuvre impeccable: Dégradations

Plus en détail

Les enrobés bitumineux et les petites municipalités

Les enrobés bitumineux et les petites municipalités Bitume Québec Formation technique 2014 Les enrobés bitumineux et les petites municipalités Mathieu Meunier, ing. Ph.D. Directeur Adjoint aux Travaux Publics Municipalité de Saint-Hippolyte Plan de la présentation

Plus en détail

Présenté par Catherine Lavoie. LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6

Présenté par Catherine Lavoie. LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6 Présenté par Catherine Lavoie LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6 MISE EN CONTEXTE Souhait des administrateurs Début du bulletin technique : août 2011 M. Pierre Langlois,

Plus en détail

Réduction des risques avec les enrobés phono-absorbants

Réduction des risques avec les enrobés phono-absorbants JOURNEE D ETUDES DE LA ROUTE ET DES INFRASTRUCTURES - PROBLEMES INSOLUBES RESOLUS Réduction des risques avec les enrobés phono-absorbants Jean-Louis Cuénoud Infralab SA Table des matières 1. Un peu d histoire

Plus en détail

Vol. 17, n o 3, septembre Nouvelles versions des tableaux de choix des composants et critères de sélection des enrobés

Vol. 17, n o 3, septembre Nouvelles versions des tableaux de choix des composants et critères de sélection des enrobés Vol. 17, n o 3, septembre 2012 Contexte Le choix des composants d un enrobé selon le climat, le niveau de sollicitation des charges, de la disponibilité des est une étape cruciale dans la conception d

Plus en détail

Sommaire. Notions sur le bruit de roulement Amélioration du bruit de roulement Les méthodes de mesure La mesure en continu

Sommaire. Notions sur le bruit de roulement Amélioration du bruit de roulement Les méthodes de mesure La mesure en continu Sommaire Notions sur le bruit de roulement Amélioration du bruit de roulement Les méthodes de mesure La mesure en continu 2 Le bruit de roulement C'est le bruit de contact entre le pneumatique et la chaussée.

Plus en détail

Gestion du bruit routier

Gestion du bruit routier Gestion du bruit routier Pierre Langlois, M. Ing. Consultant Formation Bitume Québec 2015 1 2 2005-03-23 3 Politique sur le bruit routier du MTQ Zone problématique, pour les routes existantes, le bruit

Plus en détail

Réunion du 12 avril 2012

Réunion du 12 avril 2012 Club des concepteurs routiers Réunion du 12 avril 2012 Les revêtements de chaussées P. DEMIZIEUX CETE de l EST - Laboratoire Régional des Ponts et Chaussées de Strasbourg Centre d'études techniques de

Plus en détail

Comparaison entre les chaussées souples bitumineuses et les chaussées rigides en béton CONGRÈS BITUME QUÉBEC MARS Par: Marc Proteau, ing.

Comparaison entre les chaussées souples bitumineuses et les chaussées rigides en béton CONGRÈS BITUME QUÉBEC MARS Par: Marc Proteau, ing. Comparaison entre les chaussées souples bitumineuses et les chaussées rigides en béton CONGRÈS BITUME QUÉBEC MARS 2005 Par: Marc Proteau, ing. Comparaison entre les chaussées souples bitumineuses et les

Plus en détail

La structure d une chaussée

La structure d une chaussée La structure d une chaussée Définitions et objectifs Mathieu Meunier Solmatech Inc. Présentation technique 2013 École de technologie supérieur Novembre 2013 Présentation Autopsie d une chaussée Utilité

Plus en détail

Survol de la présentation

Survol de la présentation Les enrobés du MTQ : relation entre leurs caractéristiques, leur mise en œuvre et leur performance sur la route Michel Paradis, ing. M.Sc. Transports Québec Service des matériaux d infrastructures Colloque

Plus en détail

Chaussées à longue durée de vie. Bitume Québec Formation technique Structures des chaussées souples 23,24 et 25 novembre 2010

Chaussées à longue durée de vie. Bitume Québec Formation technique Structures des chaussées souples 23,24 et 25 novembre 2010 Chaussées à longue durée de vie Pierre Langlois Bitume Québec Formation technique Structures des chaussées souples 23,24 et 25 novembre 2010 Les voies de circulation au temps de la Rome antique Celles-ci

Plus en détail

prolongée e et les nouveaux enrobés

prolongée e et les nouveaux enrobés Chaussée à durée e de vie prolongée e et les nouveaux enrobés Laboratoire des chaussées Transports Québec Pierre Langlois, ing. M. Ing. 1 L'expérience acquise Certaines chaussées ont des durées de vies

Plus en détail

Alan Carter Formation technique BQ 2013

Alan Carter Formation technique BQ 2013 Alan Carter Formation technique BQ 2013 Ref PPT de Pierre Langlois PPT de Michel Paradis Formulation des enrobés au Québec Avant 1990: Marshall modifié; 1990: Début de l usage de l orniéreur. Pourquoi

Plus en détail

La vérification des formules de mélanges

La vérification des formules de mélanges La vérification des formules de mélanges Pierre Langlois, ing., M.Ing. Formation technique 2011 Gestion de la qualité en chaussées souples 30 novembre et 1 er décembre 2011 Formules de mélanges (d enrobés)

Plus en détail

LES STRUCTURES DE CHAUSSÉES FLEXIBLES FORTEMENT SOLLICITÉES

LES STRUCTURES DE CHAUSSÉES FLEXIBLES FORTEMENT SOLLICITÉES LES STRUCTURES DE CHAUSSÉES FLEXIBLES FORTEMENT SOLLICITÉES Colloque Bitume Québec - Mont Ste-Anne 23 mars 2006 Yvan Paquin, ing. Directeur Technique Adjoint Contenu de la présentation Enrobé = flexible

Plus en détail

Pose d enrobé par temps froid Bilan 2009

Pose d enrobé par temps froid Bilan 2009 Pose d enrobé par temps froid Bilan 2009 6 ième Congrès Annuel de Bitume Québec Guy Bergeron, ing. M.Sc. 26 mars 2010 Plan Historique et Directive ministérielle Détermination des températures minimales

Plus en détail

Maîtrise du bruit des transports terrestres

Maîtrise du bruit des transports terrestres Maîtrise du bruit des transports terrestres Bruit des Transports terrestres Moyens d action Propagation en espace ouvert Divergence géométrique - 6 db(a) par doublement de distance (sans effet de sol )

Plus en détail

Enrobés en développement pour la norme 4202 et autres nouveautés

Enrobés en développement pour la norme 4202 et autres nouveautés MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITÉ DURABLE ET DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS Enrobés en développement pour la norme 4202 et autres nouveautés Colloque AQTr - Point de mire sur les travaux de

Plus en détail

Le bruit des transports Quelles actions mettre en œuvre à l échelle locale?

Le bruit des transports Quelles actions mettre en œuvre à l échelle locale? Le bruit des transports Quelles actions mettre en œuvre à l échelle locale? Anneleen BERGIERS a.bergiers@brrc.be Mis à jour Vademecum bruit routier urbain: REVÊTEMENTS ROUTIERS CHERCHEUR CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Bardeaux recyclés dans les enrobés Écomat

Bardeaux recyclés dans les enrobés Écomat FRÉDÉRIC NOËL Les enrobés colorés o Aux bitumes purs o Au liant végétal Rugosoft o Enrobé phonique Bardeaux recyclés dans les enrobés Écomat o Enrobés tièdes FRÉDÉRIC NOËL Les enrobés aux bitumes purs

Plus en détail

LES ENROBÉS ADAPTÉS AUX BESOINS DES MUNICIPALITÉS (VILLE DE QUÉBEC)

LES ENROBÉS ADAPTÉS AUX BESOINS DES MUNICIPALITÉS (VILLE DE QUÉBEC) LES ENROBÉS ADAPTÉS AUX BESOINS DES MUNICIPALITÉS (VILLE DE QUÉBEC) Par : Patrice Bergeron, ing. Bitume Québec : FT-2014 2, 3 et 4 décembre 2014 SERVICE DE L INGÉNIERIE PLAN DE LA PRÉSENTATION Mélange

Plus en détail

Les couches de roulement Présentation des techniques critères de choix avantages et inconvénients

Les couches de roulement Présentation des techniques critères de choix avantages et inconvénients Les couches de roulement Présentation des techniques critères de choix avantages et inconvénients Yves Brosseaud - LCPC Nantes Stage PFE : module 1 - les 12 et 13 mars 2003 Fonction des couches de roulement

Plus en détail

Formulation des enrobés Méthode LC

Formulation des enrobés Méthode LC Formulation des enrobés Méthode LC Pierre Langlois, ing. Les enrobés bitumineux : formulation, fabrication, mise en place. Montréal 2006. 1 Méthode LC Plusieurs entreprises d enrobés du Québec œuvrent

Plus en détail

Introduction aux enrobés. Pierre Langlois, M. ing.

Introduction aux enrobés. Pierre Langlois, M. ing. Introduction aux enrobés Pierre Langlois, M. ing. Composition des enrobés Composition des enrobés Les granulats sont enrobés d'un mince film ou feuil de bitume. Composition des enrobés Granulats Vides

Plus en détail

ANNEXE 4 : REMBLAYAGE DE TRANCHÉES. 0,10 m 0,10 m

ANNEXE 4 : REMBLAYAGE DE TRANCHÉES. 0,10 m 0,10 m : REMBLAYAGE DE TRANCHÉES 0,10 m 0,10 m Couche de roulement Béton bitumineux semi grenu entre 4 et 8 % de vide Couche de chaussée Base et fondation Grave bitume < 9 ou 11 % de vide ou matériaux granulaires

Plus en détail

EXPÉRIMENTATION DU CONCEPT DE STRUCTURE INVERSE POUR LE RENFORCEMENT DE CHAUSSÉES SOUMISES AUX CHARGES D AUTOBUS URBAINS

EXPÉRIMENTATION DU CONCEPT DE STRUCTURE INVERSE POUR LE RENFORCEMENT DE CHAUSSÉES SOUMISES AUX CHARGES D AUTOBUS URBAINS EXPÉRIMENTATION DU CONCEPT DE STRUCTURE INVERSE POUR LE RENFORCEMENT DE CHAUSSÉES SOUMISES AUX CHARGES D AUTOBUS URBAINS Congrès INFRA Hôtel Hilton Québec 9 novembre 2011 Objectifs du projet Renforcer

Plus en détail

Effet des pneus de grandes dimensions sur les chaussées flexibles : essais en fosse de laboratoire

Effet des pneus de grandes dimensions sur les chaussées flexibles : essais en fosse de laboratoire Effet des pneus de grandes dimensions sur les chaussées flexibles : essais en fosse de laboratoire Jean-Pascal Bilodeau, ing., Ph.D. Guy Doré, ing., Ph.D. Maurice Phénix, ing., M.Sc. Introduction et problématique

Plus en détail

Revêtements perméables, diversités et performances

Revêtements perméables, diversités et performances Revêtements perméables, diversités et performances Véronique Guiné, Pascal Boivin et Lionel Chabbey Laboratoire Sols et Substrats hepia Agronomie Journée technique Revêtements perméables Enjeux environnementaux,

Plus en détail

BRUIT DE CONTACT PNEU-CHAUSSEE : LE POINT DE VUE D UN PNEUMATICIEN

BRUIT DE CONTACT PNEU-CHAUSSEE : LE POINT DE VUE D UN PNEUMATICIEN «Les Sources de Bruits Routiers» LCPC Nantes 9/02/2007 BRUIT DE CONTACT PNEU-CHAUSSEE : LE POINT DE VUE D UN PNEUMATICIEN MECANISMES BRUIT USAGE : PART DU PNEUMATIQUE METHODE ISO BRUIT EXTERIEUR PERSPECTIVES

Plus en détail

Volumétrie et méthode de formulation Marshall. Pierre Langlois, M. ing.

Volumétrie et méthode de formulation Marshall. Pierre Langlois, M. ing. Volumétrie et méthode de formulation Marshall Pierre Langlois, M. ing. Pourquoi travailler en volume? Les granulats ont des densités variées; Pour un même volume d'enrobé, les rapports de masses sont variables.

Plus en détail

LES PLÉNIÈRES 2009 DU LCPC Sciences et techniques du Génie Civil JOURNÉES ACOUSTIQUE. BATZ-SUR-MER 10 et 11 JUIN 2009

LES PLÉNIÈRES 2009 DU LCPC Sciences et techniques du Génie Civil JOURNÉES ACOUSTIQUE. BATZ-SUR-MER 10 et 11 JUIN 2009 BATZ-SUR-MER 10 et 11 JUIN 2009 Bruit de roulement. Modélisation du contact pneumatique-chaussée Julien CESBRON, LCPC Nantes Julien CESBRON Page 2/18 Sommaire 1. Contexte de la recherche 2. Modélisation

Plus en détail

DOSSIER : REVETEMENTS PEU BRUYANTS SUR LA RN20 (Version 3)

DOSSIER : REVETEMENTS PEU BRUYANTS SUR LA RN20 (Version 3) Association «Pour moins de décibels sur la commune de Saint-Jean de Verges» DOSSIER : REVETEMENTS PEU BRUYANTS SUR LA RN20 (Version 3) 23 mars 2014 Sommaire I Choisir un revêtement peu bruyant II L expérience

Plus en détail

LES REVÊTEMENTS ROUTIERS INNOVANTS. Réduc3on des émissions sonores Améliora3on de la sécurité Pérennité des performances

LES REVÊTEMENTS ROUTIERS INNOVANTS. Réduc3on des émissions sonores Améliora3on de la sécurité Pérennité des performances LES REVÊTEMENTS ROUTIERS INNOVANTS Réduc3on des émissions sonores Améliora3on de la sécurité Pérennité des performances Qu est-ce que le bruit? Un son inopportun 28 avril 2016 Frédéric GILENI 2 Première

Plus en détail

Bilan du projet DEUFRAKO - ODSURF

Bilan du projet DEUFRAKO - ODSURF Bilan du projet DEUFRAKO - ODSURF Michel BÉRENGIER Ifsttar, Département AME, Laboratoire d Acoustique Environnementale Cerema DTerCE Lyon 1 & 2 juin 2016 Plan de la présentation Introduction Production

Plus en détail

Acoustique : Propagation en champ libre

Acoustique : Propagation en champ libre Acoustique : Propagation en champ libre Suzel Balez 2007-2008 Nicolas REMY CRESSON École Nationale Supérieure d Architecture de Grenoble L5C suze.balez@grenoble.archi.fr cresson.archi.fr grenoble.archi.fr

Plus en détail

Bruit routier. Comprendre les relations entre revêtement routier et bruit. L essentiel à connaître. Opter pour des revêtements acoustiques

Bruit routier. Comprendre les relations entre revêtement routier et bruit. L essentiel à connaître. Opter pour des revêtements acoustiques L essentiel à connaître Comprendre les relations entre revêtement routier et bruit Le passage d un véhicule sur une surface est à l origine de ce que l on appelle le «bruit de roulement» qui devient prédominant

Plus en détail

LE BRUIT ROUTIER : GENERALITES, MOYENS D ACTION. Forum des acteurs Bruitparif Cité régionale de l environnement Jeudi 27 novembre 2014

LE BRUIT ROUTIER : GENERALITES, MOYENS D ACTION. Forum des acteurs Bruitparif Cité régionale de l environnement Jeudi 27 novembre 2014 LE BRUIT ROUTIER : GENERALITES, MOYENS D ACTION Forum des acteurs Bruitparif Cité régionale de l environnement Jeudi 27 novembre 2014 TRAFIC : - Quantité - Composition - Vitesse ENVIRONNEMENT : - Règles

Plus en détail

Protège la chaussée contre les déversements d hydrocarbures

Protège la chaussée contre les déversements d hydrocarbures N O T I C E T E C H N I Q U E ENROBÉ ANTI-KÉROSÈNE COLNAK Protège la chaussée contre les déversements d hydrocarbures Nouvelle génération d enrobés bitumeux de couche de roulement anti-kérosène, COLNAK

Plus en détail

Plan de prévention du bruit Ariège

Plan de prévention du bruit Ariège Plan de prévention du bruit Ariège 2013-2018 PPBE 2014 Consultation du public relative au plan de prévention du bruit dans l environnement des grandes infrastructures nationales de transport dans le département

Plus en détail

Étude du contact dynamique pneumatique/chaussée pour la prévision du bruit de roulement

Étude du contact dynamique pneumatique/chaussée pour la prévision du bruit de roulement Séminaire de clôture de l opération de recherche (11M061) «Prévoir le bruit en milieu urbain» - 18 et 19 mai 2010 Étude du contact dynamique pneumatique/chaussée pour la prévision du bruit de roulement

Plus en détail

Déformation dans les couches d enrobés bitumineux

Déformation dans les couches d enrobés bitumineux 17 e congrès INFRA Déformation dans les couches d enrobés bitumineux 09 novembre 2011 Damien Grellet Jean-Pascal Bilodeau - Guy Doré Déformation dans les couches d enrobés bitumineux Déformation proche

Plus en détail

Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats. Formation technique Bitume Québec 2010

Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats. Formation technique Bitume Québec 2010 Direction du Laboratoire des chaussées Les exigences du MTQ sur les granulats et le comportement des matériaux Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats Formation technique Bitume

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

Réparations locales des revêtements bitumineux

Réparations locales des revêtements bitumineux Réparations locales des revêtements bitumineux Formation technique Bitume Québec École de technologie supérieure LES 2, 3 et 4 décembre 2014 Pierre Langlois, ing. Entretien du réseau routier Au niveau

Plus en détail

Évaluation de l'émission sonore. au passage d'un camion de distribution hybride

Évaluation de l'émission sonore. au passage d'un camion de distribution hybride Évaluation de l'émission sonore au passage d'un camion de distribution hybride M.A. Pallas, R. Chatagnon, J. Lelong Journées techniques «Acoustique & Vibrations» 2012 (Autun) 1 Contexte Projet de recherche

Plus en détail

Historique du recyclage au MTQ / Suivi de performances des routes avec GBR et bardeaux BPF et BPC.

Historique du recyclage au MTQ / Suivi de performances des routes avec GBR et bardeaux BPF et BPC. MINISTÈRE DES TRANSPORTS Historique du recyclage au MTQ / Suivi de performances des routes avec GBR et bardeaux BPF et BPC. Michel Paradis, ing. M.Sc. Service des matériaux d infrastructures Direction

Plus en détail

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Sommaire - Point normatif - Caractéristiques techniques - Contrôles - Domaine d emploi et limites Point normatif NF

Plus en détail

Adhérence des revêtements en service Adhérence et matériaux

Adhérence des revêtements en service Adhérence et matériaux Adhérence des revêtements en service Adhérence et matériaux Exposé préparé par : Yves Brosseaud (Ingénieur ENSAIS D.R.) Section Auscultation et Gestion des Routes Division Entretien Sécurité Acoustique

Plus en détail

Normalisation des Mélanges Bitumineux. Utilisation des normes

Normalisation des Mélanges Bitumineux. Utilisation des normes Normalisation des Mélanges Bitumineux Utilisation des normes Thomas CAILLOT - Sétra Thomas CAILLOT - Normalisation des Mélanges Bitumineux 1/26 Journée Enrobés Bitumineux Bitumineux Nancy le le 17 17 juin

Plus en détail

Les applications du bitume

Les applications du bitume Les applications du bitume 1.Utilistation A 90% : Routes : - Revêtement routier - Piste d aéroportd - Circuit automobile - Ballast de chemin de fer A 10% : Usages industriels : - insonorisation de pièces

Plus en détail

LA RÉHABILITATION DES CHAUSSÉES MUNICIPALES : LES ÉTAPES DE RÉALISATION DE PROJET. Michel Vaillancourt, ing. Ph.D Professeur ÉTS

LA RÉHABILITATION DES CHAUSSÉES MUNICIPALES : LES ÉTAPES DE RÉALISATION DE PROJET. Michel Vaillancourt, ing. Ph.D Professeur ÉTS LA RÉHABILITATION DES CHAUSSÉES MUNICIPALES : LES ÉTAPES DE RÉALISATION DE PROJET Michel Vaillancourt, ing. Ph.D Professeur ÉTS 1 Plan Introduction Investigation Réseau Projet Paramètres de conception

Plus en détail

Étude sonore Secteur des S / Projet TOD de la gare

Étude sonore Secteur des S / Projet TOD de la gare Étude sonore Secteur des S / Projet TOD de la gare 2016-08-25 Étude sonore Secteur des S / Projet TOD de la gare Présenté par Loïc Sauvageot, ing., M.Sc.A. 2016-06-22 Ordre du jour 1 Notions de bruit 2

Plus en détail

Le collage des couches : Facteur déterminant pour la durabilité des chaussées

Le collage des couches : Facteur déterminant pour la durabilité des chaussées Direction du Laboratoire des chaussées Le collage des couches : Facteur déterminant pour la durabilité des chaussées 3 e congrès annuel Bitume Mars 2007 Gaétan Leclerc, M. Sc., chimiste DLC Secteur Liants

Plus en détail

Nos Produits. Les Enrobés

Nos Produits. Les Enrobés Nos Produits Les Enrobés Sommaire Les Classiques BIGBOS - Grave Bitume CLASSIC - 0/10 Calcaire TECHNIC - 0/10 Ophite/Alluvionnaire Les Esthétiques CITYBOS - O/6 Calcaire Ophite Alluvionnaire ROUGE CLASSIC

Plus en détail

FORMULATION DES ENROBÉS PIERREUX INFLUENCE DU DOSAGE EN FILLER ET DE L AJOUT D UN SABLE ROULÉ EN SUBSTITUTION SUR LE COUPLE OUVRABILITÉ-ORNIÉRAGE

FORMULATION DES ENROBÉS PIERREUX INFLUENCE DU DOSAGE EN FILLER ET DE L AJOUT D UN SABLE ROULÉ EN SUBSTITUTION SUR LE COUPLE OUVRABILITÉ-ORNIÉRAGE FORMULATION DES ENROBÉS PIERREUX INFLUENCE DU DOSAGE EN FILLER ET DE L AJOUT D UN SABLE ROULÉ EN SUBSTITUTION SUR LE COUPLE OUVRABILITÉ-ORNIÉRAGE Sébastien LAMOTHE, ing. jr Laboratoire Richelieu-Estrie

Plus en détail

Marc Ewald. Expérimentation d enrobés Stone Mastic Asphalt (SMA) en Alsace. Chantier D1083 près de Erstein. Conseil Général du Bas-Rhin

Marc Ewald. Expérimentation d enrobés Stone Mastic Asphalt (SMA) en Alsace. Chantier D1083 près de Erstein. Conseil Général du Bas-Rhin Expérimentation d enrobés Stone Mastic Asphalt (SMA) en Alsace Chantier D1083 près de Erstein Marc Ewald Conseil Général du Bas-Rhin Nancy, 26 mai 2011 L origine de l expérimentation PFE INSA Strasbourg

Plus en détail

Retraitement en place type II. Bitume Québec Montréal, 2 décembre 2014

Retraitement en place type II. Bitume Québec Montréal, 2 décembre 2014 Retraitement en place type II Bitume Québec Montréal, 2 décembre 2014 Points abordés Types de dégradation observés et objectifs recherchés? Description des étapes d un retraitement en place de type II

Plus en détail

NOTE D INFORMATION LES ENROBES A MODULE ELEVE

NOTE D INFORMATION LES ENROBES A MODULE ELEVE NOTE D INFORMATION CHAUSSEES DEPENDANCES 96 Auteur : Observatoire des Techniques de Chaussées Editeur : LES ENROBES A MODULE ELEVE Avril 1997 La présente note, écrite dans le cadre de l'observatoire des

Plus en détail

Labelling, ce que vous devez savoir

Labelling, ce que vous devez savoir Labelling, ce que vous devez savoir 1 2 Une nouvelle législation au service du consommateur Objectifs du labelling : Cette nouvelle législation vise à augmenter la sécurité et l efficacité environnementale

Plus en détail

HS3 : Faut-il se protéger des sons?

HS3 : Faut-il se protéger des sons? HS3 : Faut-il se protéger des sons? Le bruit c est la vie : à moins d'habiter dans un désert, notre vie quotidienne est une accumulation de bruits. Le bruit continuellement présent autour de nous fait

Plus en détail

Les technologies à froid dans tous leurs états

Les technologies à froid dans tous leurs états Les technologies à froid dans tous leurs états Colloque Bitume Québec Trois-Rivi Rivières 19 mars 2007 Sabine Le Bec Construction DJL inc. Les technologies à froid dans tous leurs états Définition des

Plus en détail

Réponse au postulat de M. Jean-Daniel Henchoz. «Revêtements routiers silencieux : l environnement et la qualité de vie à Lausanne y gagnent»

Réponse au postulat de M. Jean-Daniel Henchoz. «Revêtements routiers silencieux : l environnement et la qualité de vie à Lausanne y gagnent» Travaux Réponse au postulat de M. Jean-Daniel Henchoz «Revêtements routiers silencieux : l environnement et la qualité de vie à Lausanne y gagnent» Rapport-préavis N o 2014/40 Monsieur le président, Mesdames

Plus en détail

Mécanique des matériaux de chaussée. Mécanique des matériaux Relation contrainte-déformation (rigidité) Modèles d endommagement (performance)

Mécanique des matériaux de chaussée. Mécanique des matériaux Relation contrainte-déformation (rigidité) Modèles d endommagement (performance) Direction du Laboratoire des chaussées Détermination du comportement mécanique des matériaux pour le dimensionnement des chaussées souples au MTQ Félix Doucet, ing. M.Sc.A. Service des matériaux d infrastructures

Plus en détail

Le pavé perméable au Québec

Le pavé perméable au Québec Le pavé perméable au Québec Pourquoi devons nous mieux gérer le ruissellement? Avant le développement des villes et banlieues Pourquoi devons nous mieux gérer le ruissellement? Depuis l urbanisation Le

Plus en détail

Twin Radial. Valeur ajoutée au premier regard.

Twin Radial. Valeur ajoutée au premier regard. Twin Radial. Valeur ajoutée au premier regard. Twin Radial. Valeur ajoutée au premier regard. La forme unique du crampon de la gamme Twin Radial améliore les capacités de portance du pneumatique, permettant

Plus en détail

Auto-contrôle de l entrepreneur sur l uni avec profilomètre basse vitesse

Auto-contrôle de l entrepreneur sur l uni avec profilomètre basse vitesse Auto-contrôle de l entrepreneur sur l uni avec profilomètre basse vitesse Colloque Technique de Bitume Québec Yvan Paquin, ing. Directeur Technique Adjoint Construction DJL inc. 26 novembre 2008 Plan de

Plus en détail

Yves Brousseau, ing. Ciment Québec inc. Cell : Courriel :

Yves Brousseau, ing. Ciment Québec inc. Cell : Courriel : Le Retraitement Haute Performance (RHP) au ciment. Rang St-Angélique Yves Brousseau, ing. Directeur Développement Commercial et Services Techniques Ciment Québec inc. Cell : 514-718-8308 Courriel : ybrousseau@cqi.ca

Plus en détail

Ville de Québec. par M. Patrice Bergeron, ing.

Ville de Québec. par M. Patrice Bergeron, ing. Utilisation des enrobés bitumineux Ville de Québec par M. Patrice Bergeron, ing. Vendredi, le 27 mars 2009 Plan de la présentation Ville de Québec; Réseau routier; Structures de chaussées; Matériaux bitumineux;

Plus en détail

Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud

Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud S.Ollier/C.Mauduit Cotita Centre Est 3 juin 2010 Rappel normatif Les normes Depuis 1990, 53 normes européennes Toutes publiées en tant que normes françaises

Plus en détail

La route constitue le premier patrimoine d une commune Km de routes communales en France, soit environ 17 km en moyenne par commune

La route constitue le premier patrimoine d une commune Km de routes communales en France, soit environ 17 km en moyenne par commune La gestion de la voirie communale I II III La route, un patrimoine Aspects réglementaires Aspects techniques IV Intervention sur voirie : Où? Quand? Comment? V Route et mobilité durable Pierre de Thé Congrès

Plus en détail

CHAPITRE G : REVETEMENTS

CHAPITRE G : REVETEMENTS G CHAPITRE G : REVETEMENTS -- G1000 Revêtement en béton de ciment -- G1100 - continu en béton armé -- G1110 - épaisseur : E = 16 cm m2 G.1. G1120 - épaisseur : E = 18 cm m2 G.1. G1130 - épaisseur : E =

Plus en détail

Apport structural des graves traitées aux liants hydrocarbonés, en place et en centrale

Apport structural des graves traitées aux liants hydrocarbonés, en place et en centrale Apport structural des graves traitées aux liants hydrocarbonés, en place et en centrale Yvan Paquin, ing. Directeur Technique Construction DJL inc. 23 novembre 2010 Contenu de la présentation Intérêt des

Plus en détail

Mesure des propriétés d absorption acoustique d échantillons d asphalte. Préparé pour :

Mesure des propriétés d absorption acoustique d échantillons d asphalte. Préparé pour : R A P P O R T N o 2006-R96 Mesure des propriétés d absorption acoustique d échantillons d asphalte Préparé pour : Danielle Fleury Service des matériaux d infrastructure Ministère des transports du Québec

Plus en détail

"CONTRÔLE DU BRUIT ET DES VIBRATIONS: PRINCIPAUX PRINCIPES & MATÉRIAUX"

CONTRÔLE DU BRUIT ET DES VIBRATIONS: PRINCIPAUX PRINCIPES & MATÉRIAUX "CONTRÔLE DU BRUIT ET DES VIBRATIONS: PRINCIPAUX PRINCIPES & MATÉRIAUX" 1. QUELQUES DÉFINITIONS Par : Phat Nguyen, ing. (Vinacoustik inc.) 2012 Son : Bruit : Vibrations dans l'air, dans l'eau ou dans autres

Plus en détail

Comparaison des coûts de construction routière re entre. Dévoilement des résultats

Comparaison des coûts de construction routière re entre. Dévoilement des résultats Comparaison des coûts de construction routière re entre le Québec, l Ontario l et le Nouveau-Brunswick Dévoilement des résultats Types de travaux comparés Cas réels Construction d une chaussée neuve Autoroute

Plus en détail

Les enrobés spéciaux Enrobés à module élevés BBTM et UM Enrobés phonique Enrobés coulés à froid

Les enrobés spéciaux Enrobés à module élevés BBTM et UM Enrobés phonique Enrobés coulés à froid Les enrobés spéciaux Enrobés à module élevés BBTM et UM Enrobés phonique Enrobés coulés à froid Les enrobés bitumineux : formulation, fabrication, mise en place Montréal 2006 1 EME Dimensionnement - Protéger

Plus en détail

Principe de base de la mise en œuvre des enrobés

Principe de base de la mise en œuvre des enrobés Principe de base de la mise en œuvre des enrobés Plan de la présentation 1 ère partie : Principes généraux sur l organisation des chantiers d enrobés 2 ième partie : Le répandage des enrobés 3. Le compactage

Plus en détail

Comité de bon voisinage

Comité de bon voisinage Comité de bon voisinage 18 novembre 2014 Gestion du bruit 2 Quelques notions de base Le bruit est identifié par son intensité (niveau sonore) et sa fréquence (sons graves ou aigus) Unité de mesure de l

Plus en détail

Chaussées de béton au Québec

Chaussées de béton au Québec Chaussées de béton au Québec Par Pierre-Louis Maillard, ing. Février 2010 Chaussées de béton Expertise accrue depuis plus de 15 ans des intervenants: du MTQ, des consultants des entrepreneurs Équipements

Plus en détail

Ensemble valorisons demain. «Filière de valorisation des pneumatiques usagés à La Réunion», Prost Emilie de SOLYVAL et Hénaff Stéphane de IDEM S

Ensemble valorisons demain. «Filière de valorisation des pneumatiques usagés à La Réunion», Prost Emilie de SOLYVAL et Hénaff Stéphane de IDEM S Ensemble valorisons demain «Filière de valorisation des pneumatiques usagés à La Réunion», Prost Emilie de SOLYVAL et Hénaff Stéphane de IDEM S animée par Prost Emilie de SOLYVAL et Henaff Stéphane de

Plus en détail

EME Enrobé à module élevé Du laboratoire au comportement à l échelle 1 sous trafic accéléré

EME Enrobé à module élevé Du laboratoire au comportement à l échelle 1 sous trafic accéléré EME Enrobé à module élevé Du laboratoire au comportement à l échelle 1 sous trafic accéléré Pierre Hornych Emmanuel Chailleux IFSTTAR Pierre Hornych Use of APT for design method evaluation and calibration

Plus en détail

Aquapass. défi. La maîtrise durable des eaux pluviales BÉTONS DRAINANTS HAUTES PERFORMANCES

Aquapass. défi. La maîtrise durable des eaux pluviales BÉTONS DRAINANTS HAUTES PERFORMANCES Aquapass BÉTONS DRAINANTS HAUTES PERFORMANCES La maîtrise durable des eaux pluviales LA RÉPONSE À L IMPERMÉABILISATION DES SOLS URBAINS Défi.Aquapass est un béton drainant qui conjugue résistance mécanique

Plus en détail

Méthode rationnelle de dimensionnement des chaussées aéronautiques souples

Méthode rationnelle de dimensionnement des chaussées aéronautiques souples Méthode rationnelle de dimensionnement des chaussées aéronautiques souples STAC Sandrine FAUCHET IFSTTAR Pierre HORNYCH Une révision nécessaire Méthode actuelle empirique Inspirée par la méthode américaine

Plus en détail

Les écrans acoustiques, solution privilégiée contre les nuisances sonores

Les écrans acoustiques, solution privilégiée contre les nuisances sonores Chapitre4 Les écrans acoustiques, solution privilégiée contre les nuisances sonores 4.1 - Qu est ce qu un écran? 4.2 - L écran acoustique, reflet du dynamisme local 4.3 - Des performances encadrées par

Plus en détail

LES ENROBES COULES A FROID. Les Différentes Techniques. 1 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer

LES ENROBES COULES A FROID. Les Différentes Techniques. 1 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer LES ENROBES COULES A FROID Les Différentes Techniques 1 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer Patrice VALLON Septembre 2010 Réalisation d un Enrobé Coulé à Froid

Plus en détail

Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier

Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier Laurent De Marco CETE IF Clôture de l opération AGREGA Ifsttar (centre de Nantes) - Mardi 10 décembre 2013 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

RECYCLAGE DES CHAUSSÉES AU MTQ : Bilan 2010

RECYCLAGE DES CHAUSSÉES AU MTQ : Bilan 2010 Direction du Laboratoire des chaussées RECYCLAGE DES CHAUSSÉES AU MTQ : Bilan 2010 CERIU : INFRA 2011 7 au 9 novembre 2011 Guy Bergeron, ing., M.Sc. Service des chaussées?? Plan 1. Règlementation 2. Techniques

Plus en détail

Comité de bon voisinage

Comité de bon voisinage Comité de bon voisinage 21 avril 2015 Gestion du bruit 2 Quelques notions de base Le bruit est identifié par son intensité (niveau sonore) et sa fréquence (sons graves ou aigus) Unité de mesure de l intensité

Plus en détail

Mesure en continu du Bruit de Contact Pneu-Chauss. Chaussée

Mesure en continu du Bruit de Contact Pneu-Chauss. Chaussée Journée de Clôture de l Opération de Recherche «Sources de Bruit routier» - Nantes 9 février 2007 Mesure en continu du Bruit de Contact Pneu-Chauss Chaussée Description de la méthode m et du matériel Fabienne

Plus en détail

La pratique des enrobés coulés à froid. De la formulation à l application. Congrès Bitume Québec 23 au 24 mars 2006 Mont Ste-Anne, Québec

La pratique des enrobés coulés à froid. De la formulation à l application. Congrès Bitume Québec 23 au 24 mars 2006 Mont Ste-Anne, Québec La pratique des enrobés coulés à froid De la formulation à l application Congrès Bitume Québec 23 au 24 mars 2006 Mont Ste-Anne, Québec Sabine Le Bec, Construction DJL inc. Contenu de la présentation Les

Plus en détail

Expérience belge en matière de routes composites

Expérience belge en matière de routes composites Centre de recherches routières Votre partenaire pour des routes durables Opzoekingscentrum voor de Wegenbouw Uw partner voor duurzame wegen Expérience belge en matière de routes composites Evaluation des

Plus en détail

Les couches de roulement

Les couches de roulement Le retraitement à froid des chaussées souples Les couches de roulement Cette présentation ne peut être utilisée, modifiée ou copiée sans l accord de son auteur. Yves BROSSEAUD - LCPC Nantes Retraitement

Plus en détail

Enduit superficiel d usure à très haute adhérence

Enduit superficiel d usure à très haute adhérence Enduit superficiel d usure à très haute adhérence S. SOLIMAN - Eurovia Management Qu est ce qu un enduit superficiel à très haute adhérence? Revêtement superficiel de chaussée qui améliore considérablement

Plus en détail

Traitement de surface

Traitement de surface Traitement de surface Préparé par Stéphane Trudeau, ing. Formation technique 2014 de Bitume Québec Avant-propos Cette présentation a été possible grâce aux efforts du comité entretien de Bitume Québec.

Plus en détail

ATELIER SONORE HQE et Acoustique 19 Juin 2008

ATELIER SONORE HQE et Acoustique 19 Juin 2008 ATELIER SONORE HQE et Acoustique 19 Juin 2008 JEAN DALMAIS Architecte Acousticien Démarche HQE et Acoustique Notions de base : Sources, milieux, récepteurs Acoustique et Architecture Environnement, Isolation

Plus en détail

Idées de situations qui posent un problème à résoudre 2 nde Bac Pro

Idées de situations qui posent un problème à résoudre 2 nde Bac Pro Idées de situations qui posent un problème à résoudre 2 nde Bac Pro FORMATION PAR COMPETENCES TITRE MAISON DOMESPACE Thème Confort dans la Maison et l Entreprise (CME) Module abordé CME 3 Comment isoler

Plus en détail