Sous la direction de. Veronique Bessiere. Eric Stephany LE FINANCEMENT DE ['INNOVATION NOUVELLES PERSPECTIVES TH^ORIQUES ET PRATIQUES.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sous la direction de. Veronique Bessiere. Eric Stephany LE FINANCEMENT DE ['INNOVATION NOUVELLES PERSPECTIVES TH^ORIQUES ET PRATIQUES."

Transcription

1 1 c S^C HOOL Sous la direction de Veronique Bessiere Eric Stephany LE FINANCEMENT DE ['INNOVATION NOUVELLES PERSPECTIVES TH^ORIQUES ET PRATIQUES de boeck

2 INTRODUCTION 5 CHAPITRE 1 PERCEPTION DU RISQUE ET EVALUATION : LES APPORTS DE LA PSYCHOLOGIE DE LA DECISION 9 1. INFORMATION, L'INTUITION ET LA RAISON Information, decision et incertitude Les deux systemes decisionnels: l'intuition et la raison HEURISTIQUES ET SENTIMENTS La prise de decision par heuristiques L'heuristique d'ancrage : le poids du point de reference L'heuristique de representativite : les generalisations hätives La dimension affective de la prise de decision L'heuristique d'affect et son impact sur la perception du risque et des benefices esperes Le role des emotions : l'exemple de l'aversion aux pertes et la reticence ä arreter un projet LES ILLUSIONS POSITIVES ET L'EXCES DE CONFIANCE Defmitions du biais et facteurs con textuels Impact sur les projets d'investissement et leur financement 19 CONCLUSION 21

3 LE FINANCEMENT DE [.'INNOVATION CHAPITRE 2 ['EVALUATION DES PROJETS INNOVANTS : DE LA DECLINAISON DU MODELE ECONOMIQUE Ä L'ANALYSE PAR LES OPTIONS 25 INTRODUCTION REGARDS CRITIQUES SUR LES TECHNIQUES CLASSIQUES D'EVALUATION DES PROJETS Insuffisances des eriteres classiques d'evaluation Le risque Le temps L'information Valeur ou prix d'un projet innovant? LE BUSINESS MODEL : ANALYSE DU CCEUR DU PROJET INNOVANT Le BM: outil d'information ou de seduction? Peut-on evaluer un BM? LA DEMARCHE OPTIONNELLE POUR L'EVALUATION Les options reelles: outil de valorisation ou d'aide ä la decision? Les limites de l'approche optionnelle pour les projets innovants 38 CONCLUSION 39 ANNEXE 40 CHAPITRE 3 LE CROWDINVESTING : UNE NOUVELLE FORME DE FINANCE ENTREPRENEURIALE 53 INTRODUCTION LE FONCTIONNEMENT DES PLATEFORM ES DE CROWDINVESTING LES PRINCIPAUX ACTEURS EN FRANCE, EN BELGIQUE ET AUX PAYS-BAS LA REGLEMENTATION EN VIGUEUR ET LES REFORMES REALISEES EN FRANCE ET AILLEURS LE CROWDINVESTING COMME SUJET DE RECHERCHE ACADEMIQUE 58 CONCLUSIONS 60 CHAPITRE 4 LE FINANCEMENT PAR LES BUSINESS ANGELS PLACE DES BA DANS LE SEED CAPITAL Typologie des acteurs Une logique d'intervention centree sur la Performance 67

4 TABLE DES MATIERES 2. LE CYCLE DE FINANCEMENT DU Le processus de selection et d'evaluation Les leviers de gouvernance mis en place 70 CONCLUSION 72 CHAPITRE 5 LE RÖLE DE LA SYNDICATION DES CAPITAL-INVESTISSEURS DANS LE FINANCEMENT DE INNOVATION LES MOTIVATIONS DE LA SYNDICATION DU CAPITAL-INVESTISSEMENT La perspective financiere Les approches ressources et cognitives Ledeveloppementdu flux d'affaires LA SYNDICATION DU FINANCEMENT PAR FONDS PROPRES DES FIRMES OU PROJETS INNOVANTS Les capital-investisseurs finangant l'innovation par syndication Les secteurs d'activite et les firmes innovants finances par le co-investissement 85 CONCLUSION 87 CHAPITRE 6 APPROCHES CONTRACTUELLES DU FINANCEMENT DE L'INNOVATION CHOIX D'UN INVESTISSEUR Le financement bancaire Les societes de capital-risque Les investisseurs individuels CONTRATS FINANCIERS ENTRE INVESTISSEURS ET ENTREPRENEURS Les contrats de capital-risque en pratique Les fondements theoriques des caracteristiques contractuelles LES RELATIONS CONTRACTUELLES ENTRE INVESTISSEURS Le limited partnership comme forme organisationnelle Les clauses contractuelles des limitedpartnerships Les syndicats d'investisseurs 100 CONCLUSION lm

5 LE FINANCEMENT DE (.'INNOVATION CHAPITRE 7 L'EMERGENCE DE LA GOUVERNANCE DANS LES JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES LA GOUVERNANCE DES JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES ET LA FINANCE ENTREPRENEURIALE Les fonctions du conseil d'administration Cycle de vie, dynamique de croissance et fonctions du conseil d'administration Finance entrepreneuriale: caracteristiques et motivations des business angels et des capital-risqueurs VERS UN MODELE DE FORMATION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DANS LES JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES Specificites de la gouvernance des jeunes entreprises inriovantes Les motivations pour rejoindre le conseil d'administration: interet, competence et identite Identite et formation du conseil dans les jeunes entreprises innovantes Un modele de la formation du conseil dans les jeunes entreprises innovantes. 118 CONCLUSION 119 CHAPITRE 8 LA DECISION DE SORTIE DES INVESTISSEURS EN CAPITAL-RISQUE : OPPORTUNITE, OPPORTUNIST, PERTINENCE SORTIES DES CR : MODALITES ET PRATIQUES SORTIES DES CR : CRITERES DE CHOIX La rente privee du CR La rente privee de l'entrepreneur Les eriteres de choix LES SORTIES DES CR SONT-ELLES OPPORTUNES? Existe-t-il des determinantsprealables au mode de sortie? Quelle perennite pour les entreprises apres la sortie des capitaux-risqueurs? 133 CONCLUSION 135

6 TABLE DES MATIERES CHAPITRE 9 INSTITUTIONS ET FINANCEMENT DE L'INNOVATION INSTITUTIONS ET OFFRE DE FINANCEMENT DE INNOVATION Le marche financier Environnementjuridique et offre de financement de l'innovation L'offre publique de financement INSTITUTIONS ET DEMANDE DE FINANCEMENT DE L'INNOVATION Les incitations publiques ä l'innovation La legislation sur la protection des droits de propriete intellectuelle Environnement legal, gouvernance des entreprises et tolerance pour l'echec Institutions informelles et engagement dans l'innovation 151 CHAPITRE 10 LA PLACE DE LA FINANCE DURABLE DANS L'INNOVATION LE FINANCEMENT DURABLE DES ENTREPRISES INNOVANTES Le financement par dette du projet innovant: la theorie de l'endettement hostile Des fonds propres de differentes natures aux differentes etapes du projet innovant durable Facteurs de financement et durabilite Sequentialite des modes de financement durable au cours du cycle de vie de l'entreprise LE FINANCEMENT DES PROJETS INNOVANTS DURABLES (PID) ISR et financement de l'innovation durable Une source «naturelle» de financement La place de l'isr dans le financement des PID Apport des financements dedies ä l'innovation Capital-investissement Financements bancaires et publics Perspectives Revolution et propositions Convergence necessaire entre finance et developpement durable Un marche boursier dedie aux PME et ETI innovantes Un röle accru de l'isr et du capital-investissement 170 CONCLUSION 171

7 LE FINANCEMENT DE L'INNOVATION RESUMES DES CHAPITRES 175 CONTRIBUTEURS 181

Partie 1 Évaluation de l idée et structuration du business model

Partie 1 Évaluation de l idée et structuration du business model Table des encadrés Préface Les auteurs L entrepreneuriat à EMLYON Business School Remerciements Introduction Enjeux de l entrepreneuriat Définition et dimensions de l entrepreneuriat Présentation de l

Plus en détail

La structure du capital des entreprises marocaines côtées en bourse

La structure du capital des entreprises marocaines côtées en bourse LISTE DES THESES ENREGISTREES AU CEDOC Formation Doctorale : Sciences de gestion Sujet de thèse L analyse technique en tant qu outil d anticipation des crises boursières : Entre réalité et surréalisme

Plus en détail

La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique

La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique INFORMATION ET COMMUNICATION THEMES A. LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS Introduction : interaction individu/groupe

Plus en détail

PRESENTATION DE FRANCE ANGELS

PRESENTATION DE FRANCE ANGELS PRESENTATION DE FRANCE ANGELS France Angels n est pas un réseau de Business Angels et n a pas pour vocation de mettre en relation entrepreneurs et investisseurs France Angels est «l association nationale

Plus en détail

Gaetan TEJE, Emmanuel LIMA. et Ludovic KAMDEM (eds) Les etudes de marche. en Afrique. Technique, pratique et cas d'etudes

Gaetan TEJE, Emmanuel LIMA. et Ludovic KAMDEM (eds) Les etudes de marche. en Afrique. Technique, pratique et cas d'etudes Gaetan TEJE, Emmanuel LIMA et Ludovic KAMDEM (eds) Les etudes de marche en Afrique Technique, pratique et cas d'etudes Preface de Theodoret-Marie Fansi L' ifarmattan Table des matieres Remerciements 5

Plus en détail

Pour une relance de l'emploi par l'innovation

Pour une relance de l'emploi par l'innovation Pour une relance de l'emploi par l'innovation Cadre conceptuel et accès au capital risque Le 21 avril 2015 Diego F. Angel-Urdinola Economiste Principal Secteur de la Protection sociale et de l emploi L'innovation

Plus en détail

JOUR 1 - MATIN Première approche de l'architecture métier

JOUR 1 - MATIN Première approche de l'architecture métier Version du 0/0/202 JOUR - MATIN Première approche de l'architecture métier Présentation de la formation exceptionnelle Connaître le cadre de la formation Le contexte : la méthode publique Praxeme, l'initiative,

Plus en détail

FIRMES MULTINATIONALES et INSERTION TERRITORIALE

FIRMES MULTINATIONALES et INSERTION TERRITORIALE FIRMES MULTINATIONALES et INSERTION TERRITORIALE 1 Christian Milelli (CNRS EconomiX) Workshop «Localisation des entreprises et performances des territoires» Nanterre 18 novembre 2009 Problématique Modalités

Plus en détail

La reprise d entreprise

La reprise d entreprise Les nouveaux outils de financement de la reprise La reprise d entreprise Se faire accompagner d un investisseur financier Pourquoi, avec Qui et Comment ouvrir son capital? 1. Pourquoi? Le capital investissement

Plus en détail

La gouvernance des entreprises

La gouvernance des entreprises La gouvernance des entreprises Fabrice Roth ience Lavoisier Table des matières Chapitre 1. Introduction : un monde en basculement 13 1.1. Cycle technologique et cycle économique 16 1.1.1. La relation classique

Plus en détail

Présentation du rapport :

Présentation du rapport : Présentation du rapport : LE FINANCEMENT PAR CAPITAL-RISQUE DES ENTREPRISES INNOVANTES EN WALLONIE Prof. Armin Schwienbacher (LSM UCL) Prof. Charles Van Wymeersch (LSM FUNDP) Yannick de Harlez (LSM UCL)

Plus en détail

L accompagnement de la création d entreprise et de l innovation

L accompagnement de la création d entreprise et de l innovation Club Finance Innovation : L accompagnement de la création d entreprise et de l innovation Le 23 avril 2009 soutient l innovation et la croissance des PME Trois métiers Soutien à l innovation Garantie des

Plus en détail

La Gestion globale et intégrée des risques

La Gestion globale et intégrée des risques La Gestion globale et intégrée des risques (Entreprise-wide Risk Management ERM) Une nouvelle perspective pour les établissements de santé Jean-Pierre MARBAIX Directeur Technique Ingénierie Gestion des

Plus en détail

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste:

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille Grade: D1 Département: Gestion de projet et de portefeuille

Plus en détail

FORMATION A l ENTREPRENEURIAT PAR IMMERSION : ANALYSE DU PROGRMME BUSINESS EXPERIENCE

FORMATION A l ENTREPRENEURIAT PAR IMMERSION : ANALYSE DU PROGRMME BUSINESS EXPERIENCE FORMATION A l ENTREPRENEURIAT PAR IMMERSION : ANALYSE DU PROGRMME BUSINESS EXPERIENCE Antoine Perruchoud, Prof. HES-SO ( antoine.perruchoud@hevs.ch ) Béatrice Girod, Assistante de recherche ( Beatrice.girod@hevs.ch

Plus en détail

Stratégie Open Source et Présentation du Centre de recherche et d innovation sur le logiciel libre

Stratégie Open Source et Présentation du Centre de recherche et d innovation sur le logiciel libre Stratégie Open Source et Présentation du Centre de recherche et d innovation sur le logiciel libre 1 INTECH, GRENOBLE, 12/01/2010 Patrick MOREAU patrick.moreau@inria.fr Direction du Transfert et de l Innovation

Plus en détail

«L état de la recherche en management de projet». CR du séminaire sur le management de projet organisé à Paris Dauphine

«L état de la recherche en management de projet». CR du séminaire sur le management de projet organisé à Paris Dauphine «L état de la recherche en management de projet». CR du séminaire sur le management de projet organisé à Paris Dauphine Par Eric Boespflug Préambule : cette journée de séminaire faisait état des résultats

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE DEVELOPPEMENT 11 mai 2011 - Paris Constats Les besoins en investissements des pays du bassin méditerranéen sont considérables tant en matière d infrastructures que de

Plus en détail

Manager de Centre de Profits

Manager de Centre de Profits Stratégie et Management d Entreprise Programme / Niveau I (Bac+5) Manager de Centre de Profits Métiers / Emplois Créateur d entreprise / Manager opérationnel centres de profit / Directeur d entreprise

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE»

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

2. Pourquoi investir dans une jeune entreprise (Startup)/entreprise? 3. Combien de temps dure la levée de fonds?

2. Pourquoi investir dans une jeune entreprise (Startup)/entreprise? 3. Combien de temps dure la levée de fonds? 1. Qu'est-ce que le Crowdfunding? Le Crowdfunding est un mode de financement ou d investissement qui permet de collecter des fonds en recourant à une plateforme spécialisée sur internet. Un grand nombre

Plus en détail

Alain FAYOLLE. Éditions d Organisation, 2003 ISBN : 2-7081-2826-4

Alain FAYOLLE. Éditions d Organisation, 2003 ISBN : 2-7081-2826-4 Alain FAYOLLE Le métier de cr éateur d entrepri se, 2003 ISBN : 2-7081-2826-4 Sommaire INTRODUCTION Retrouver l esprit et la liberté d entreprendre...1 Atténuer l un des paradoxes de notre société : entreprendre...4

Plus en détail

Master "Generating Eco Innovation"

Master Generating Eco Innovation International chair in "Generating Eco-innovation" Master "Generating Eco Innovation" Programme pédagogique 2009-2010 UE 1 : Prospective et compétitivité internationale (88 heures) UE 11 : Nature de l

Plus en détail

Opportunities and challenges for the SMEs during the current crisis and in the future even more globalized economy

Opportunities and challenges for the SMEs during the current crisis and in the future even more globalized economy Opportunities and challenges for the SMEs during the current crisis and in the future even more globalized economy Ms. Martine Boutary, PhD Lecturer at the Toulouse Business School, m.boutary@esc-toulouse.fr

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan?

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Thème : Vers un ouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Auteur : Mr Mhamed MOUAACHA, Chef de Division au Haut Commissariat au Plan (HCP)

Plus en détail

Le management des entreprises en STS. Formation du 2 avril 2008

Le management des entreprises en STS. Formation du 2 avril 2008 Le management des entreprises en STS Formation du 2 avril 2008 1 Programme de la matinée Accueil/Présentation Présentation générale Pourquoi le nouveau référentiel? Le contenu de la nouvelle épreuve. Précisions

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. La valeur (15 heures) 2. Le diagnostic financier des comptes sociaux (40 heures)

UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. La valeur (15 heures) 2. Le diagnostic financier des comptes sociaux (40 heures) UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS 1. La valeur (15 heures) Il s agit de prendre conscience, à partir du concept de valeur, de mécanismes fondamentaux en finance en excluant tout

Plus en détail

ce pays n a pas une politique d innovation soutenue (voir le tableau 1), augmentant ainsi le risque d une crise durable sans leviers structurels.

ce pays n a pas une politique d innovation soutenue (voir le tableau 1), augmentant ainsi le risque d une crise durable sans leviers structurels. Introduction La crise financière puis économique de la fin de la décennie soulève plusieurs questions fondamentales et retient l attention de la communauté internationale. Les nations doivent faire face

Plus en détail

Financement des PME en croissance ou en phase de transmission

Financement des PME en croissance ou en phase de transmission Financement des PME en croissance ou en phase de transmission Petit déjeuner PME & Start-up 11 septembre 2009 Bernard Ledermann Responsable Structured Finance - Romandie Date: 11.09.2009 Slide 1 THÈMES

Plus en détail

NOS DOMAINES D INTERVENTION

NOS DOMAINES D INTERVENTION NOS DOMAINES D INTERVENTION Finances & Stratégies dispose d'une réelle expertise dans l'accompagnement et la gestion opérationnelle d'entreprises, qu'il s'agisse de start-up innovantes ou de PME-PMI plus

Plus en détail

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise»

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne-Ardenne) Contact : Katia JOSEPH Chargée de mission «Gestion

Plus en détail

Table des matières. 1. La performance organisationnelle : définition et mesure... 16

Table des matières. 1. La performance organisationnelle : définition et mesure... 16 Table des matières PRÉFACE... 5 Patrice Roussel AVANT-PROPOS ET REMERCIEMENTS... 11 Sylvie Saint-Onge et Victor Y. Haines III CHAPITRE 1 LA GESTION DES PERFORMANCES DES ORGANISATIONS ET DES PERSONNES..

Plus en détail

Module C : Outils de communication

Module C : Outils de communication Module C : Outils de communication 1. Bases de la communication humaine 1.1. Définition 1.2. Modèle émetteur-récepteur 1.3. Conditions d'une bonne communication 1.4. Impacts de la perception et de l'état

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature RESEAUX THEMATIQUES FRENCH TECH Dossier de candidature DEPOT DES CANDIDATURES : Les dossiers de candidature ne doivent pas faire plus de 30 pages (plus un maximum de 10 pages d annexes). Pour les écosystèmes

Plus en détail

Etre une force de proposition sur les textes de lois et la réglementation régissant l environnement économique et administratif de la profession

Etre une force de proposition sur les textes de lois et la réglementation régissant l environnement économique et administratif de la profession AMIC Immeuble ASSIST 5eme étage Téléphone : 22 434 00 Email : contact@amic.mg Web : www.amic.mg L AMIC : un acteur au service de l économie et des entreprises L Association Malagasy des Investisseurs en

Plus en détail

Contrat de Performance. et acces au marche de

Contrat de Performance. et acces au marche de Contrat de Performance et acces au marche de ('Innovation therapeutique Preface Francis Lhoste Direction Francis Megerlin ELSEVIER MASSON Preface Introduction Correspondants, dans l'ordre des contributions

Plus en détail

Présentation du rapport :

Présentation du rapport : Présentation du rapport : LE FINANCEMENT PAR CAPITAL-RISQUE DES ENTREPRISES INNOVANTES EN WALLONIE Prof. Armin Schwienbacher Louvain School of Management (LSM) Université catholique de Louvain Universiteit

Plus en détail

Chapitre 1. Analyse de l environnement international...

Chapitre 1. Analyse de l environnement international... Table des matières Introduction....................................................................... 1 Remerciements....................................................................... 2 Chapitre

Plus en détail

Synthèses de cours. 1. La logique entrepreneuriale

Synthèses de cours. 1. La logique entrepreneuriale 1. La logique entrepreneuriale 11 12 La logique entrepreneuriale La logique entrepreneuriale L'entrepreneur est une personne qui mobilise et gère des ressources pour créer et développer des entreprises

Plus en détail

Connaître les règles comptables fondamentales Quelles opérations comptabiliser? Quand, pour quel montant et comment les comptabiliser?

Connaître les règles comptables fondamentales Quelles opérations comptabiliser? Quand, pour quel montant et comment les comptabiliser? LES FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITE GENERALE Comprendre et acquérir les bases de la comptabilité DURée : 3j + 1J en option sur logiciel* Toute personne en charge de la gestion en * En option : mise en

Plus en détail

Mon Master à l ESTIM

Mon Master à l ESTIM Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Mon Master à l ESTIM Livret des études «A l ESTIM Business School

Plus en détail

CATALOGUE DES PROGRAMMES

CATALOGUE DES PROGRAMMES Année Académique 2013-2014 CATALOGUE DES PROGRAMMES PROGRAMME MASTER PROFESSIONNEL *. SOMMAIRE M A S T E R I M A R K E T I N G E T S T R A T E G I E... 3 M A S T E R I I M A R K E T I N G E T S T R A T

Plus en détail

UE 3 Management et contrôle de gestion. Le programme

UE 3 Management et contrôle de gestion. Le programme UE 3 Management et contrôle de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur A. Management

Plus en détail

Changements institutionnels, Stratégie concurrentielle et performance Cas de l industrie des équipements télécommunications en Amérique du Nord

Changements institutionnels, Stratégie concurrentielle et performance Cas de l industrie des équipements télécommunications en Amérique du Nord Changements institutionnels, Stratégie concurrentielle et performance Cas de l industrie des équipements télécommunications en Amérique du Nord Taïeb Hafsi et Imad-Eddine Hatimi Ecole des HEC Montréal

Plus en détail

www.platiniumfinance.com P L A T I N I U M F I N A N C E. Tél. +212.642.23.22.43 Fixe. +212.537.60.70.05 contact@platiniumfinance.

www.platiniumfinance.com P L A T I N I U M F I N A N C E. Tél. +212.642.23.22.43 Fixe. +212.537.60.70.05 contact@platiniumfinance. Droit Economie Comptabilité Gestion Management Statistique et Probabilité Commerce-Vente Econométrie et analyse de données Finance Mathématiques économique Langues Marketing - Mercatique Recherche opérationnel

Plus en détail

PROGRAMME MBA pour cadres en exercice. Description des activités pédagogiques

PROGRAMME MBA pour cadres en exercice. Description des activités pédagogiques PROGRAMME MBA pour cadres en exercice Description des activités pédagogiques Direction du programme, Avril 2007 DESCRIPTION DES ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES VOLET 1 EBA 701 Structures et système organisationnels

Plus en détail

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09. Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3 Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.2011 Présentation du livre Quelques constats 1. Le management international

Plus en détail

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013 Concours interne de l agrégation du second degré Concours interne d accès à l échelle de rémunération des professeurs agrégés dans les établissements d enseignement privés sous contrat du second degré

Plus en détail

CATALOGUE DES INITIATIVES

CATALOGUE DES INITIATIVES ENTREPRENEURIAT ETUDIANT : Partagez notre ambition CATALOGUE DES INITIATIVES ENTREPRENEURIAT ETUDIANT PARIS SACLAY Programmes pédagogiques «Les règles du jeu» (pour appréhender les outils nécessaires au

Plus en détail

Le risque opérationnel : nouveaux enjeux et moyens d action 37

Le risque opérationnel : nouveaux enjeux et moyens d action 37 Table des matières Les auteurs Table des encadrés Table des figures V XIII XV Avant-propos 1 Préface 7 Chapitre introductif 9 Les restructurations et la reconstruction de la confiance envers les banques

Plus en détail

Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir

Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir La Silver Valley et sa méthode d évaluation de l innovation Présenté par Benjamin Zimmer Avant propos : Silver Valley est un écosystème propice

Plus en détail

MICHEL FLEURIET BANQUES D'INVESTISSEMENT ET DE MARCHÉ. Les Métiers des Banques d'affaires. C'3 ECONOMICA 49, rue Héricart, 75015 Paris

MICHEL FLEURIET BANQUES D'INVESTISSEMENT ET DE MARCHÉ. Les Métiers des Banques d'affaires. C'3 ECONOMICA 49, rue Héricart, 75015 Paris MICHEL FLEURIET BANQUES D'INVESTISSEMENT ET DE MARCHÉ Les Métiers des Banques d'affaires C'3 ECONOMICA 49, rue Héricart, 75015 Paris Table des matières Remerciements 5 Introduction 7 Chapitre 1 - D'où

Plus en détail

INTRODUCTION. I. Définition. Qu est-ce que le crowdinvesting?

INTRODUCTION. I. Définition. Qu est-ce que le crowdinvesting? INTRODUCTION I. Définition Qu est-ce que le crowdinvesting? Le crowdinvesting 1 (littéralement «investissement par la foule») ou investissement participatif ne fait l objet d aucune définition juridique.

Plus en détail

Comment ouvrir son capital à. investisseurs.

Comment ouvrir son capital à. investisseurs. Comment ouvrir son capital à des investisseurs? Introduction La vie d une entreprise et son développement connaîtront de nombreuses étapes qui constitueront pour son actionnaire dirigeant autant d occasions

Plus en détail

Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah

Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah LE FINANCEMENT DU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI L OCPAH S ENGAGE Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah Introduction Capacité de mobilisation de ressources financières et Réussite d un modèle de développement

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

Capital risque / Business Plan

Capital risque / Business Plan Capital risque / Business Plan MASTER 2 FINANCE ET DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES 2014-2015 Mirela BIRSAN Javier Alonso Mendoza Castillo Ngoné G. NDIOUR Table de matières Introduction : Les difficultés

Plus en détail

Préface de l'auteur 1 LES ENJEUX ET CONCEPTS DU KNOWLEDGE MANAGEMENT. 1 La Société du Savoir

Préface de l'auteur 1 LES ENJEUX ET CONCEPTS DU KNOWLEDGE MANAGEMENT. 1 La Société du Savoir Préface de l'auteur 1 1 La Société du Savoir PARTIE 1 LES ENJEUX ET CONCEPTS DU KNOWLEDGE MANAGEMENT Conséquences de la Société du Savoir 9 Le rôle du politique 10 Le capital immatériel de l'entreprise

Plus en détail

LIVRE BLANC UNICER POUR DE VRAIES REPONSES AU FINANCEMENT DE LA CREATION ET DU DEVELOPPEMENT DES JEUNES ET PETITES ENTREPRISES REGIONALES

LIVRE BLANC UNICER POUR DE VRAIES REPONSES AU FINANCEMENT DE LA CREATION ET DU DEVELOPPEMENT DES JEUNES ET PETITES ENTREPRISES REGIONALES LIVRE BLANC UNICER POUR DE VRAIES REPONSES AU FINANCEMENT DE LA CREATION ET DU DEVELOPPEMENT DES JEUNES ET PETITES ENTREPRISES REGIONALES Investir en région, c est connaître les entreprises et projets

Plus en détail

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux FONDS AQUI-INVEST I. Présentation de l action AQUI-INVEST, est le premier fonds de co-investissement en capital risque régional français. Il s'agit d une nouvelle génération d investissement public impulsée

Plus en détail

INNOVER LA FINANCE A VOS COTES

INNOVER LA FINANCE A VOS COTES INNOVER LA FINANCE A VOS COTES SOMMAIRE QUI SOMMES NOUS? NOS VALEURS MODELE ET STRATEGIE D ENTREPRISE POSITIONNEMENT ET AVANTAGE STRATEGIQUE NOS DOMAINES D EXPERTISE QUI SOMMES NOUS? CIRA FINANCE est un

Plus en détail

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS. A - Management. 1. Évolution des modèles d organisation (15 heures)

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS. A - Management. 1. Évolution des modèles d organisation (15 heures) UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS NB : les deux sous-parties de ce programme sont présentées séparément mais la compétence à acquérir doit permettre de réaliser une

Plus en détail

De la carrière à l employabilité

De la carrière à l employabilité De la carrière à l employabilité 1. Définitions 2. Outils de la gestion des carrières et des mobilités 3. Évolutions récentes de la gestion des carrières eleonor.marbot@cnam.fr/eme 104 1 1. Définitions

Plus en détail

Rappel des modules présentés par le CAPOD à Cotonou. Epiphane ADJOVI Wilfried HOUEDOKOU. Possotomé, Bénin 19 20 août 2013 1

Rappel des modules présentés par le CAPOD à Cotonou. Epiphane ADJOVI Wilfried HOUEDOKOU. Possotomé, Bénin 19 20 août 2013 1 Formation Pratique : Gestion Axée sur les Résultats (GAR) ; Impact des principes de la GAR appliqués aux rôles du Parlement de la République du Bénin dans le Processus Budgétaire Rappel des modules présentés

Plus en détail

LE MANAGEMENT DE LA STRATÉGIE : LE ROLE DES ACTEURS, DU POUVOIR, DE LA CULTURE ET DE L IDENTITÉ

LE MANAGEMENT DE LA STRATÉGIE : LE ROLE DES ACTEURS, DU POUVOIR, DE LA CULTURE ET DE L IDENTITÉ CHAPITRE 5 LE MANAGEMENT DE LA STRATÉGIE : LE ROLE DES ACTEURS, DU POUVOIR, DE LA CULTURE ET DE L IDENTITÉ 1. MYTHE DU MANAGER et MANAGEMENT STRATÉGIQUE 2. CULTURE ET IDENTIÉ 1.1. LE MYTHE DU MANAGER Le

Plus en détail

Management de l Entreprise. Manag. de l Ent.

Management de l Entreprise. Manag. de l Ent. Management de l Entreprise Manag. de l Ent. 6 161 GE04 17h GE10 GE11 Gestion des ressources humaines apprendre et utiliser les outils pertinents des ressources humaines pour comprendre les fonctionnements

Plus en détail

Stratégie, Innovation & Performance dans les PME L exemple de ARECO

Stratégie, Innovation & Performance dans les PME L exemple de ARECO Stratégie, Innovation & Performance dans les PME L exemple de ARECO Cycle Innovation & Connaissance 50 petit déjeuner, 27/09/12 Philippe CHEREAU Pourquoi l urgence pour les PME? Croissance des PME: Le

Plus en détail

LE POTENTIEL D INNOVATION DE LA SILVER ECONOMIE : ENJEUX DE DEVELOPPEMENT D UNE FILIERE

LE POTENTIEL D INNOVATION DE LA SILVER ECONOMIE : ENJEUX DE DEVELOPPEMENT D UNE FILIERE LE POTENTIEL D INNOVATION DE LA SILVER ECONOMIE : ENJEUX DE DEVELOPPEMENT D UNE FILIERE BLANDINE LAPERCHE, SOPHIE BOUTILLER, FARIDAH DJELLAL LAB.RII - CLERSE UMR 8019 RÉSEAU DE RECHERCHE SUR L INNOVATION

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE INSTITUTION : DATE DE CONTROLE : SUPERVISEUR : PERSONNES INTERROGEES : RESUME DES

Plus en détail

La réussite de vos projets de croissance

La réussite de vos projets de croissance La réussite de vos projets de croissance PLAN STRATÉGIQUE DE CROISSANCE (BUSINESS CASE) FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices

Plus en détail

PRÉSENTATION DU GROUPE LUXEMPART

PRÉSENTATION DU GROUPE LUXEMPART PRÉSENTATION DU GROUPE LUXEMPART Page : 1 Version : 05/2015 Agenda I. Présentation du Groupe Luxempart II. Luxempart en chiffres III. Nos transactions récentes Page : 2 Version : 05/2015 I. Présentation

Plus en détail

L offre advancity d accès aux financements pour les PME

L offre advancity d accès aux financements pour les PME Petit-déjeuner advancity du 29 avril 2014 Association Française des Investisseurs pour la Croissance L offre advancity d accès aux financements pour les PME Domaines stratégiques et CS octobre 2008-1 Introduction

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Contenu. Un plan d affaires, c est un guide, la preuve que le promoteur sait où il va, et un outil de

PLAN D AFFAIRES. Contenu. Un plan d affaires, c est un guide, la preuve que le promoteur sait où il va, et un outil de PLAN D AFFAIRES Contenu Un plan d affaires, c est un guide, la preuve que le promoteur sait où il va, et un outil de conviction pour les financiers, à condition qu il contienne six éléments essentiels

Plus en détail

MANAGEMENT ET STRATÉGIE BANQUE FINANCE ASSURANCE

MANAGEMENT ET STRATÉGIE BANQUE FINANCE ASSURANCE MANAGEMENT ET STRATÉGIE BANQUE FINANCE ASSURANCE Niveau BAC+5 120 crédits ECTS (60 crédits par année de formation) Fonction Le Manager du Développement des Entreprises et des Organisations, spécialisé

Plus en détail

Composition à partir d'un dossier portant sur les éléments généraux du droit et sur le droit des affaires

Composition à partir d'un dossier portant sur les éléments généraux du droit et sur le droit des affaires Concours externe de l agrégation du second degré Section économie et gestion Programme de la session 2013 Les candidats à l'agrégation externe d économie et gestion ont le choix entre cinq options : -

Plus en détail

Liste des propositions :

Liste des propositions : Liste des propositions : Enseignants Propositions Hamid SKOURI Thèmes pour mémoires de licence : - Thème 1- Les entreprises familiales à Fès : management, gouvernance et challenges. (Etude de cas). - Thème

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Itinéraire DG/DGA Collectivités de 2000 à 20000 Habitants Délégation Grande couronne Île-de-France ITINÉRAIRES CODE ITINÉRAIRE I1B08 ITINÉRAIRE DE DIRECTION

Plus en détail

CYCLE DE FORMATION LES PRINCIPAUX OUTILS DE LA GESTION D'ÉQUIPE

CYCLE DE FORMATION LES PRINCIPAUX OUTILS DE LA GESTION D'ÉQUIPE CYCLE DE FORMATION LES PRINCIPAUX OUTILS DE LA GESTION D'ÉQUIPE et contenus des cours G:\CFA Bis\Administratif et management\poge\modèles et procédures\a envoyer lors de la confirmation d'inscirption\2015-2016\

Plus en détail

Principes de management de la qualité

Principes de management de la qualité Principes de management de la qualité Hassen Ammar, consultant formateur en management PLUS CONSEIL: www.plusconseil.net PLUS CONSEIL ISO 9000 Les 8 huit principes de management Principe 1 Orientation

Plus en détail

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 27 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» Lundi 27 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Seul le prononcé fait foi

Plus en détail

Évolution du secteur de la santé et défis de gestion

Évolution du secteur de la santé et défis de gestion Évolution du secteur de la santé et défis de gestion Léonard Aucoin,, M.Ps Ps,, M.P.H. Président Ltée Plan de la présentation Commission Clair: mandat et processus Évolution des services de santé: demande

Plus en détail

UE 9 Introduction à la Comptabilité Le programme

UE 9 Introduction à la Comptabilité Le programme UE 9 Introduction à la Comptabilité Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction

Plus en détail

L expérience des Hommes

L expérience des Hommes L expérience des Hommes audia est un cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes, fort d une équipe qualifiée et experte installée au Maroc à Casablanca. Notre cabinet vous apportera l

Plus en détail

L'impact de la fonction d'utilité du propriétaire-dirigeant de PME sur la hiérarchie des sources de financement

L'impact de la fonction d'utilité du propriétaire-dirigeant de PME sur la hiérarchie des sources de financement L'impact de la fonction d'utilité du propriétaire-dirigeant de PME sur la hiérarchie des sources de financement Professeur à l UCL Titulaire de la Chaire Brederode en développement de l esprit d entreprise

Plus en détail

Master Administration des Entreprises

Master Administration des Entreprises Ce descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Objectifs de la formation en gestion La mention «Management et» a pour

Plus en détail

Section 2 : Contrôle de gestion, Stratégie et Performance. 1. Concepts de base. 1.1. Stratégie

Section 2 : Contrôle de gestion, Stratégie et Performance. 1. Concepts de base. 1.1. Stratégie Section 2 : 1. Concepts de base 1.1. Stratégie Une définition : «Avec pour objectifs la réponse aux attentes des parties prenantes, l obtention d un avantage concurrentiel et la création de valeur pour

Plus en détail

Télémédecine, télésanté :

Télémédecine, télésanté : Télémédecine, télésanté : vision prospective Table ronde du Collège des Economistes de la Santé, 15 mai 2014. «État des lieux et perspectives de latélémédecine»? Robert PICARD Référent Santé, CGEiet Plan

Plus en détail

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Vérification interne et externe : exemples et bénéfices 25 novembre 2009 Institut de la Gestion Financière du Canada:

Plus en détail

L intelligence de la foule service des projets d entreprise LE CROWDFUNDING. Quelques notions d introduction

L intelligence de la foule service des projets d entreprise LE CROWDFUNDING. Quelques notions d introduction L intelligence de la foule service des projets d entreprise LE CROWDFUNDING Quelques notions d introduction UN ENJEU Après crise financière Restrictions bancaires (Bâle 3) Décroissance du capital-risque

Plus en détail

L exemple de JEREMIE

L exemple de JEREMIE Le financement des PME via des fonds de participation L exemple de JEREMIE Robert Feige Représentant du Groupe BEI en Tunisie Tunis, le 15 juin 2011 1 Le défi: Financer les PME EN EUROPE Les Très petite

Plus en détail

Ressources humaines. Joëlle Imbert. Les tableaux de bord RH. Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage

Ressources humaines. Joëlle Imbert. Les tableaux de bord RH. Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage Ressources humaines Joëlle Imbert Les tableaux de bord RH Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage Sommaire Introduction... 1 I Les défis humains de l entreprise : génération de profit,

Plus en détail

Alexandre Grevet CEDER SON ENTREPRISE PREPARER - ANTICIPER - OPTIMISER. Ä jour des dernieres reformes fiscales EYROLLES #

Alexandre Grevet CEDER SON ENTREPRISE PREPARER - ANTICIPER - OPTIMISER. Ä jour des dernieres reformes fiscales EYROLLES # Alexandre Grevet CEDER SON ENTREPRISE PREPARER - ANTICIPER - OPTIMISER Ä jour des dernieres reformes fiscales EYROLLES # Introduction 9 Quappelle-t-on cession? 9 L'objectif de l'ouvrage 10 Ä qui s'adresse

Plus en détail

Frédérique BLOTT Développeur RH

Frédérique BLOTT Développeur RH Le Management des Hommes et des Organisations : une compétence au service de la santé des salariés, un domaine d expertise qui a sa place au sein des équipes pluridisciplinaires. Frédérique BLOTT Développeur

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

Les marchés financiers Voyage au cœur de la finance mondiale

Les marchés financiers Voyage au cœur de la finance mondiale HERVÉ JUVIN Les marchés financiers Voyage au cœur de la finance mondiale, 2004 ISBN : 2-7081-3032-3 Sommaire INTRODUCTION... 13 CHAPITRE 1 - PETITE HISTOIRE DES MARCHÉS FINANCIERS... 21 Naissance des marchés

Plus en détail