T2 CHAPITRE 5 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "T2 CHAPITRE 5 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE"

Transcription

1 T2 CHAPITRE 5 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 2 semaines Cours Approche scientifique de l étude thermique de la Terre et exploitation de l énergie thermique par l Homme.

2 T2 Chapitre 5 Géothermie et propriétés thermiques de la Terre C O U R S Introduction Le terme géothermie a double sens : - C est la science qui étudie la chaleur interne de la Terre - Cela désigne aussi les processus d exploitation de cette chaleur interne pour produire de la chaleur ou de l électricité. Dans ce chapitre, nous allons voir comment se manifestent les flux de chaleur interne de la Terre, et de quelle façon ces flux peuvent être exploités par l Homme comme source d énergie. I Gradients et flux géothermique Quelles sont les caractéristiques du flux géothermique? A - Des observations de terrain Question 1 page 239 Les manifestations hydrothermales (fumeurs noirs, geysers, sources chaudes) sont interprétées comme le résultat d une interaction entre l eau et les roches chaudes en profondeur. Dans les mines, la température est d autant plus élevée qu on s enfonce. Plus on s enfonce dans le sous-sol, plus la température augmente. Le gradient géothermique mesure l importance de cette variation de température en profondeur. B - Quantification du gradient On peut quantifier le gradient géothermique de la croûte par mesure directe de la température dans des forages. Question 2 page 239 Alsace : 15 C en surface, 90 C à 1000m donc gradient de = 75 C/km Kola : 10 C en surface, 180 C à m donc gradient = (180-10)/ = 14 C/km Docs 1 et 2 page 240 : A quoi pourraient être dues ces différences de gradient? Le gradient géothermique peut varier fortement en différents points du globe. Il dépend du contexte géodynamique (volcanisme, fossé d effondrement -> gradient élevé). Remarque : le gradient géothermique diminue en profondeur ; ces mesures ne sont valables que pour la croûte. (si ce gradient était constant l intérieur de la Terre ferait C ; dans la pratique on estime qu elle est plutôt de 6000 C -> estimation de la température interne possible par tomographie sismique.)

3 C - La notion de flux géothermique Le flux géothermique est la quantité d énergie thermique provenant des profondeurs de la Terre et traversant une unité de surface terrestre par unité de temps. -> «capacité locale à évacuer la chaleur» : plus le flux est élevé plus la chaleur «s échappe» localement. Question 3 page 239 Le flux dépend du gradient géothermique ainsi que de la conductivité thermique des roches, donc de leur nature. Moins une roche est conductrice, moins le flux est important : la chaleur reste «piégée». Le gradient dépend du contexte géotectonique. Cela devrait donc aussi être le cas pour le flux géothermique. Carte page 240 : flux géothermique local (France) Carte page 242 : flux géothermique mondial On constate que le flux géothermique est très variable à la surface du globe : 20mW/m² à 350mW/m². Ces flux de chaleur sont bien liés au contexte tectonique : - Les dorsales -> elles correspondent à un flux thermique très important, ce qui est du à la présence de matériel chaud (l asthénosphère) très près de la surface, à l origine de la production d une lithosphère nouvelle. - Les zones de rifting : le mécanisme est similaire à celui des dorsales, mais en moins intense puisque la croûte continentale est plus épaisse. - Les zones de subduction o Flux très faible au niveau de la fosse océanique : ceci est dû au plongement de la lithosphère océanique âgée, devenue plus froide et dense. o Flux élevé au niveau des arcs volcanique (dû, curieusement, à l activité volcanique ) - Les points chauds -> ils correspondent à un flux thermique important qui est lié à la remontée de materiel mantellique profond et chaud. II Origine du flux thermique et transfert d énergie TP 8 Activité 1 L origine de la chaleur interne du globe La chaleur interne de la Terre provient en partie de l énergie accumulée en moment de sa formation par accrétion (25% de sa chaleur actuelle environ). Mais elle est surtout due à la désintégration d isotopes radioactifs naturels (75% de sa chaleur interne environ). Quelle partie du globe produit l essentiel de la chaleur interne de la Terre, et comment l expliquer? Feuille de calcul Excell. L uranium est l élément qui dégage le plus de chaleur par désintégration. Nos calculs montrent que c est le manteau qui produit la majeure partie de la chaleur interne de la Terre : environ 70% de la chaleur due à la désintégration. En effet, même si les éléments radioactifs y ont une concentration assez faible, le volume total du manteau est très important.

4 Activité 2 Les mécanismes de transfert d énergie thermique Quels sont les mécanismes qui assurent les transferts de chaleur depuis l intérieur de la Terre vers la surface? 1 Différents types de transferts Il existe différents modes de transferts de chaleur : radiation, conduction et convection. A l intérieur de la Terre, les transferts se font par conduction et par convection : - Conduction = transfert de chaleur sans mouvement de matière - Convection = transfert de chaleur lié à un mouvement de matière -> voir modélisation dans le livre doc 3 page (radiation = propagation de chaleur dans l air ou dans le vide, par rayonnement UV) 2 Comparaison de l efficacité des transferts de chaleur par conduction et par convection Protocole expliqué dans doc 4 page 245 Tableur o Tracer les courbes d évolution des températures dans les 2 situations o Déterminer l évolution du gradient thermique dans les deux situations o Comparer l efficacité des deux modes de transfert de chaleur Dans le cas de la convection, les écarts de température dans le milieu sont faibles (gradient faible) : les transferts de chaleur sont donc efficaces (le milieu est «brassé). Dans le cas de la conduction, les écarts de températures sont très importants : les transferts de chaleur sont moins efficaces.

5 3 Mécanismes en jeu à l intérieur du globe Entre 2 couches du globe ou à l intérieur d une couche rigide, il n y a pas de transfert de matière : les échanges se font donc par conduction. A l intérieur d une couche liquide ou ductile, les échanges de chaleur se font essentiellement par convection, plus efficace que la conduction. Sur ce graphique, utiliser 2 couleurs différentes pour présenter les modes de transferts dominants. Le gradient plus faible dans les zones avec convection : les matériaux sont «brassés» donc la chaleur est mieux répartie. Le gradient est plus fort quand les échanges de chaleur se font par conduction car ce mode de transmission est moins efficace. Bilan du II : La Terre est une machine thermique. Rappel : plus un milieu est froid, plus il est rigide, donc plus les ondes sismiques vont vite. L étude de la vitesse des ondes sismiques permet donc d obtenir une image thermique des profondeurs de la Terre. Cette technique est appelée tomographie sismique. Compléter le schéma.

6 Magmatisme de point Conduction Magmatism e de dorsale Magmatisme de subduction Convection Magmatisme de subduction Magmatism e de rifting Conduction Magmatisme de point Convection Magmatism e de dorsale Flux géothermique Mouvements Noyau interne Noyau externe Manteau Croûte continentale Radioactivité (libération d énergie) Conduction thermique Manteau inférieur et Volcans Magmatisme de rifting et de dorsale Croûte océanique Océan III L exploitation de la chaleur interne Quelles conditions doivent être réunies pour que la chaleur interne de la Terre puisse être utilisée comme ressource énergétique? A La géothermie de moyenne et haute énergie TP 9 Deux exemples de géothermie de haute énergie en France -> travaux faits en TP. Dans une usine de géothermie à haute énergie, l eau qui s infiltre en profondeur se réchauffe au contact des roches particulièrement chaudes. Cette eau peut s infiltrer de façon naturelle par des failles (Guadeloupe) ou être injectée en profondeur (Alsace). L usine géothermique récupère ainsi une eau très chaude, qui se transforme en vapeur à la surface (baisse de la pression) et permet, par le biais d une turbine ou d un échangeur thermique, de produire de l électricité. A l échelle mondiale, ce type d usine ne peut être installé dans un contexte tectonique entrainant un flux de chaleur important : les arcs volcaniques de zones de subduction, les régions de rifting, ou encore les points chauds (+ dorsale, exploitable uniquement en Islande). Du fait de cette relation étroite avec le contexte tectonique, ces ressources géothermiques sont réparties de façon inégale à la surface de la planète.

7 B La géothermie de basse énergie Bien que le bassin parisien ne présente pas de flux de chaleur très important, on trouve plusieurs installations géothermiques dites de basse énergie. Ce type d installation consiste à prélever de l eau réchauffée et piégée en profondeur. Elles peuvent être mises en place dans les bassins sédimentaires. En effet les dépôts de couches successives de sédiments entrainent une succession de terrains perméables et imperméables, donc la formation d aquifère, c est-à-dire de couches géologiques contenant de l eau. Voir doc 2 page 240 : les marques colorées représentent les aquifères. Ces aquifères sont dus à la succession de terrains perméables (qui contiennent de l eau) et imperméables (qui piègent cette eau). L eau récupérée de cette façon est bien moins chaude que dans le cas de la géothermie à haute énergie (en général moins de 100 C ; doc 2 page 248 > seulement 27 C!). Elle ne permet donc pas de produire de l électricité, mais elle peut être utilisée pour le chauffage. L avantage de ce type de géothermie est qu elle nécessite un forage moins profond. Le contexte géologique (tectonique et nature du terrain) conditionne la répartition des ressources géothermiques et leur exploitation. Quel que soit le type d installation envisagé, le prélèvement réalisé par l Homme ne représente qu une très faible partie de l énergie interne de la Terre dissipée en surface.

8 Conclusion Les découvertes géologiques sur la structure et la dynamique de la Terre permettent d envisager son activité comme une machine thermique. En surface, cette activité se traduit par la tectonique des plaques et la présence de points chauds. La chaleur interne de la Terre, essentiellement due à la radioactivité, entraine un flux géothermique dirigé vers la surface. L énergie ainsi libérée peut être utilisée par l Homme, si le contexte géologique y est favorable, comme ressource d énergie renouvelable.

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. Le gradient et le flux géothermiques internes de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. Le gradient et le flux géothermiques internes de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre! PLAN 1 Le gradient et le flux géothermiques internes de la Terre A) Mesurer et calculer le gradient et le flux géothermiques mesurer le gradient de la croûte

Plus en détail

Chapitre 5 : LA GÉOTHERMIE

Chapitre 5 : LA GÉOTHERMIE Thème 2A : Géothermie et propriété thermique de la Terre Chapitre 5 : LA GÉOTHERMIE Sur Terre, deux sources d énergies peuvent être considérées comme inépuisables à l échelle humaine : l énergie solaire

Plus en détail

Chapitre 15 : La Terre : une machine thermique

Chapitre 15 : La Terre : une machine thermique Chapitre 15 : La Terre : une machine thermique L'énergie solaire, d'origine externe au globe terrestre, participe au réchauffement de la planète. Les éruptions volcaniques, les geysers et les sources thermales

Plus en détail

FA2 : correction II/ Origine du flux thermique et transfert d énergie

FA2 : correction II/ Origine du flux thermique et transfert d énergie FA2 : correction II/ Origine du flux thermique et transfert d énergie 1. Origine du flux thermique Une partie de la chaleur de la Terre est une relique de sa formation, il y a 4,55 milliards d'années.

Plus en détail

Exploiter des documents et des connaissances afin de comprendre les causes de l implantation d une centrale géothermique.

Exploiter des documents et des connaissances afin de comprendre les causes de l implantation d une centrale géothermique. Annexe 1 Exploiter des documents et des connaissances afin de comprendre les causes de l implantation d une centrale géothermique. Compétences : ( ) Cette activité propose trois exemples d implantation

Plus en détail

Annales du bac GEOTHERMIE

Annales du bac GEOTHERMIE Annales du bac GEOTHERMIE 2016 Amérique du Nord Partie 1 : 16 QCM (8 points) 14- On observe un flux géothermique : fort au niveau des dorsales, associé à une production de lithosphère continentale, faible

Plus en détail

CHAPITRE 15: LA TERRE : UNE MACHINE THERMIQUE

CHAPITRE 15: LA TERRE : UNE MACHINE THERMIQUE CHAPITRE 15: LA TERRE : UNE MACHINE THERMIQUE Introduction Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre

Plus en détail

TP 7: La géothermie et son utilisation

TP 7: La géothermie et son utilisation TP 7: La géothermie et son utilisation Les connaissances apportées par la géologie peuvent avoir des applications concrètes notamment en ce qui concerne la production d énergie par l homme. En quoi un

Plus en détail

Proposer une démarche permettant de répondre au problème posé. Étape 2 : Mettre en œuvre un protocole de résolution (20min)

Proposer une démarche permettant de répondre au problème posé. Étape 2 : Mettre en œuvre un protocole de résolution (20min) TP 1 : étude de la géothermie des mines Gaspé au Québec Obligatoire THEME 2 Chapitre 2 Fiche sujet candidat La Terre émet à sa surface de l énergie thermique. L Homme utilise cette énergie, dite géothermique,

Plus en détail

TP 9 : La Terre, une machine thermique

TP 9 : La Terre, une machine thermique TP 9 : La Terre, une machine thermique La Terre est le siège d une énorme production de chaleur interne qui se manifeste à sa surface sous diverses formes :. Problème : Quelle est l origine de cette chaleur

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre 1 Lac de la station thermale du Blue Lagoon en Islande (eau chauffée par l énergie géothermique) 2 - I - Gradient géothermique et flux géothermique 1) Des

Plus en détail

On cherche à comprendre l origine de la localisation des sites géothermiques en France et dans le monde.

On cherche à comprendre l origine de la localisation des sites géothermiques en France et dans le monde. TP n 25 Géothermie et contexte géodynamique Thème 2-A En 1992, lors de la conférence de Rio sur l'environnement, les dirigeants de toutes les nations témoignaient de leur prise de conscience d'une dégradation

Plus en détail

C. Sciences de la Terre. Asthénosphère* : Couche du manteau supérieur en dessous de la lithosphère se comportant de manière ductile.

C. Sciences de la Terre. Asthénosphère* : Couche du manteau supérieur en dessous de la lithosphère se comportant de manière ductile. C. LEXIQUE Atome : constituant fondamental de la matière. Asthénosphère* : Couche du manteau supérieur en dessous de la lithosphère se comportant de manière ductile. Basalte* : Roche magmatique microlithique

Plus en détail

ANNALES des sujets du BAC- Thème II-A Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

ANNALES des sujets du BAC- Thème II-A Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Partie 1 (8 points) ANNALES des sujets du BAC- Thème II-A Géothermie et propriétés thermiques de la Terre La Terre est une machine thermique dont l Homme peut y puiser une partie de son énergie. Amérique

Plus en détail

dans les tourbières à sphaignes envahies par des végétaux vasculaires.

dans les tourbières à sphaignes envahies par des végétaux vasculaires. Intéractions rhizosphèremicroorganismes et substrats carbonés dans les tourbières à sphaignes envahies par des végétaux vasculaires. Doctorant : Fabien Leroy Directeur de thèse : F. Laggoun Loïc Lacour

Plus en détail

La convergence lithosphérique et la subduction

La convergence lithosphérique et la subduction La convergence lithosphérique et la subduction L expansion de la lithosphère océanique à partir des dorsales s accompagne de sa destruction au niveau des zones de convergence des plaques lithosphériques.

Plus en détail

Partie 6 : La géothermie et son utilisation.

Partie 6 : La géothermie et son utilisation. Partie 6 : La géothermie et son utilisation. La production d énergie est un défi pour l avenir. En effet la démographie explose et les humains ont besoin de plus en plus d énergie. L exploitation des énergies

Plus en détail

Les caractéristiques des zones de subduction

Les caractéristiques des zones de subduction CHAPITRE 4 LA CONVERGENCE LITHOSPHÉRIQUE 1 Les caractéristiques des zones de subduction La lithosphère est découpée en douze plaques. Les limites de ces plaques constituent les zones actives de la planète

Plus en détail

VI. La tectonique des plaques

VI. La tectonique des plaques Dr CHABOU Moulley Charaf Université Ferhat Abbas, Sétif Département des Sciences de la Terre LMD -Sciences de la Terre et de l Univers- Géosciences - Module : Nature des Enveloppes Terrestres. 1 ère année

Plus en détail

Chap. III : LA STRUCTURE INTERNE DU GLOBE ET LES MOUVEMENTS ASSOCIÉS

Chap. III : LA STRUCTURE INTERNE DU GLOBE ET LES MOUVEMENTS ASSOCIÉS Chap. III : LA STRUCTURE INTERNE DU GLOBE ET LES MOUVEMENTS ASSOCIÉS Activité 1 (Situation d entrée) : comparer la carte des séismes et du volcanisme. 1) Comparer la répartition des séismes et des volcans.

Plus en détail

Activité 1 : Les marqueurs de la subduction. Type de relief Subduction océan/continent Subduction océan/océan

Activité 1 : Les marqueurs de la subduction. Type de relief Subduction océan/continent Subduction océan/océan Partie : La convergence lithosphérique. Introduction à cette partie : Convergence lithosphérique : rapprochement de 2 plaques lithosphériques qui se traduit soit par une subduction soit par une collision

Plus en détail

Mesure de l importance d un séisme Utilisation de 2 échelles : Echelle de Richter Echelle de MSK (Medvedev, Sponheuer et Karnik).

Mesure de l importance d un séisme Utilisation de 2 échelles : Echelle de Richter Echelle de MSK (Medvedev, Sponheuer et Karnik). ACTIVITES DU GLOBE Volcanisme et seismes / plaques lithospheriques et leurs mouvements. Les Séismes THEME 1 : VOLCANISME ET SEISMES Définition : un séisme ou tremblement de terre correspond à une secousse

Plus en détail

CHAP 9 : CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SUBDUCTION

CHAP 9 : CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SUBDUCTION CHAP 9 : CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SUBDUCTION Problématique : Que se passe-t-il en cas de convergence de 2 lithosphères? La convergence lithosphérique se caractérise par : - le rapprochement de repères

Plus en détail

Séismes et volcans. Enregistrement des ondes sismique à l aide d un sismographe. Les tracés obtenus sont appelés sismogrammes.

Séismes et volcans. Enregistrement des ondes sismique à l aide d un sismographe. Les tracés obtenus sont appelés sismogrammes. Séismes et volcans I- Les séismes Un séisme (ou tremblement de terre) correspond à une secousse ou une série de secousses plus ou moins violentes du sol. Il peut durer entre quelques secondes et quelques

Plus en détail

la construction progressive du modèle de la tectonique des plaques : étude du relief sous-marin, du flux thermique et apport du paléomagnétisme.

la construction progressive du modèle de la tectonique des plaques : étude du relief sous-marin, du flux thermique et apport du paléomagnétisme. TP 4 la construction progressive du modèle de la tectonique des plaques : étude du relief sous-marin, du flux thermique et apport du paléomagnétisme. Problème : Comment l hypothèse de la mobilité des continents

Plus en détail

Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme

Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme T3 : Enjeux planétaires contemporains U1 : Géothermie et propriétés thermique de la Terre Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme I. La géothermie Les hommes recherchent des

Plus en détail

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne.

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne. Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Introduction : L existence d un flux de chaleur d origine interne fait l objet de nombreuses manifestations en surface (sources d eaux chaudes,

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

Partie 1 L'ACTIVITE INTERNE DU GLOBE

Partie 1 L'ACTIVITE INTERNE DU GLOBE Partie 1 L'ACTIVITE INTERNE DU GLOBE Se questionner Qu'est-ce qui te permet de dire que la Terre est une planète active? Partie 1 Chapitre 3 STRUCTURE ET DYNAMIQUE DU GLOBE TERRESTRE Introduction : Les

Plus en détail

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL Première partie : La Terre, ses composants, son évolution II - Le fonctionnement global de la Terre Hubert Bril, Université de Limoges 1 AVERTISSEMENT Ceci est une introduction

Plus en détail

Classe de 1ère S. Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques. Corrigé TP- Distinction entre lithosphère- asthénosphère

Classe de 1ère S. Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques. Corrigé TP- Distinction entre lithosphère- asthénosphère Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques Corrigé TP- Distinction entre lithosphère- asthénosphère Classe de 1ère S Dans les années 60, la dérive des continents a été déjà acceptée.

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1 Sv et Sb (Durée 2 h) 1/3

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1 Sv et Sb (Durée 2 h) 1/3 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1 Sv et Sb (Durée 2 h) 1/3 PARTIE 1 : MAITRISE DES CONNAISSANCES : sur la feuille réponse (3/3) QCM (3,5 points) : Cochez la proposition exacte pour chaque question 1

Plus en détail

deux types de croûtes

deux types de croûtes Introduction : Suess proposait l idée qu il y avait deux «éléments» à la surface du globe : les continents légers qui «flottaient» sur des matériaux plus denses constituant le plancher océanique. Il y

Plus en détail

1 La structure interne et la composition chimique de la Terre sont le résultat de son histoire.

1 La structure interne et la composition chimique de la Terre sont le résultat de son histoire. Référentiel Connaissances exigibles géologie 1S 1 La structure interne et la composition chimique de la Terre sont le résultat de son histoire. 1 1La structure du globe peut être modélisée par l'étude

Plus en détail

1.-La structure interne de la Terre

1.-La structure interne de la Terre 1.-La structure interne de la Terre L'intérieur de la Terre est constitué d'une succession de couches de propriétés physiques différentes: au centre, le noyau, qui se divise en noyau interne solide et

Plus en détail

THEME 1 B La tectonique des plaques : l histoire d un modèle

THEME 1 B La tectonique des plaques : l histoire d un modèle THEME 1 B La tectonique des plaques : l histoire d un modèle CHAPITRE 2 DE LA DERIVE DES CONTINENTS A L EXPANSION OCEANIQUE I. DE NOUVELLES OBSERVATIONS AU NIVEAU DES OCEANS Page 96 document 1 Il a fallu

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Amérique du Nord

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Amérique du Nord Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Amérique du Nord BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

Plus en détail

Compartiments inférieurs? A, B et C. Compartiments médians? D, E et F. Compartiments supérieurs? G, H, I et J

Compartiments inférieurs? A, B et C. Compartiments médians? D, E et F. Compartiments supérieurs? G, H, I et J Compartiments inférieurs? A, B et C Compartiments médians? D, E et F Compartiments supérieurs? G, H, I et J Compartiments inférieurs? Noyau interne, noyau externe, manteau inférieur Compartiments médians?

Plus en détail

Chapitre 1 : La géothermie et les propriétés thermiques de la Terre

Chapitre 1 : La géothermie et les propriétés thermiques de la Terre 1 Chapitre 1 : La géothermie et les propriétés thermiques de la Terre Sur Terre, deux sources d énergies peuvent être considérées comme inépuisables à l échelle humaine : l énergie solaire et l énergie

Plus en détail

CE DOCUMENT EST DESTINÉ AUX ETUDIANTS DE LA FACULTÉ DES SCIENCES DE RABAT (MAROC)

CE DOCUMENT EST DESTINÉ AUX ETUDIANTS DE LA FACULTÉ DES SCIENCES DE RABAT (MAROC) CE DOCUMENT EST DESTINÉ AUX ETUDIANTS DE LA FACULTÉ DES SCIENCES DE RABAT (MAROC) LE CONTENU DE CE DOCUMENT EST COMMENTÉ DANS LE DETAIL PENDANT LES SEANCES DE COURS POUR TOUT AUTRE USAGE IL CONVIENT DE

Plus en détail

Ils constituent la base de la matière. Les atomes sont composés de protons, de neutrons

Ils constituent la base de la matière. Les atomes sont composés de protons, de neutrons Atomes Ils constituent la base de la matière. Les atomes sont composés de protons, de neutrons et d électrons. Leur taille est de l ordre d un dixième de milliardième de mètre. Calcaire Roche sédimentaire

Plus en détail

Le magmatisme (5) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte de subduction

Le magmatisme (5) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte de subduction Le magmatisme (5) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte de subduction A l échelle du globe, les secteurs en subduction se trouvent essentiellement sur le pourtour du Pacifique.

Plus en détail

Révision géologie correction

Révision géologie correction Révision géologie correction Exercice 1 : Les tremblements de Terre sont à l origine de la création d ondes sismiques, enregistrées à aide de sismographes. Ces ondes sismiques sont des ondes élastiques.

Plus en détail

LES MATERIAUX ET LA STRUCTURE DU GLOBE

LES MATERIAUX ET LA STRUCTURE DU GLOBE Préparation à l Agrégation Interne Samedi 16 octobre et mercredi 20 octobre 2010 LES MATERIAUX ET LA STRUCTURE DU GLOBE Les mots clés : Séismes, ondes sismiques, pression, température, croûte, manteau,

Plus en détail

REVISIONS DE GEOLOGIE UTILISATION CONNAISSANCES

REVISIONS DE GEOLOGIE UTILISATION CONNAISSANCES Terminale S Accompagnement Personnalisé REVISIONS DE GEOLOGIE UTILISATION CONNAISSANCES QUESTION N 1 Une faille transformante : A) - est une limite divergente B) - est une limite convergente C) - est une

Plus en détail

Plan du cours. I - Introduction. 1 ) ) La Terre dans l Universl 2 ) La Terre Active 3 ) Pression et Température

Plan du cours. I - Introduction. 1 ) ) La Terre dans l Universl 2 ) La Terre Active 3 ) Pression et Température Plan du cours I - Introduction 1 ) ) La Terre dans l Universl 2 ) La Terre Active 3 ) Pression et Température Chapitre 3 Pression, température et isostasie Pourquoi s intéresser à la pression et à la température?

Plus en détail

Classe : 1 ère S. Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques TP: Distinction entre asthénosphère et lithosphère

Classe : 1 ère S. Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques TP: Distinction entre asthénosphère et lithosphère Classe : 1 ère S Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques TP: Distinction entre asthénosphère et lithosphère Dans les années 60, la dérive des continents a été déjà acceptée.

Plus en détail

Préparation Agrégation Interne SVT Académie de Nice / Jean-Luc Berenguer

Préparation Agrégation Interne SVT Académie de Nice / Jean-Luc Berenguer Préparation Agrégation Interne SVT Académie de Nice 19.10.2011 / Jean-Luc Berenguer Thématique : La mobilité horizontale de la lithosphère Type d épreuve sur dossier Au collège comme au lycée, le modèle

Plus en détail

I Le visage de la Terre

I Le visage de la Terre Chapitre I la surface terrestre est animée de mouvements Les acquis Un paysage est l'ensemble de tout ce que l'on peut observer autour de soi. Le relief, la végétation, les manifestations des activités

Plus en détail

THEME 4 : LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS Leçon 2 : convergence et subduction

THEME 4 : LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS Leçon 2 : convergence et subduction THEME 4 : LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS Leçon 2 : convergence et subduction EX 1 : Les caractéristiques d'une zone de subduction 1) Manteau asthénosphérique 2) Fosse 3) Plan de Bénioff 4)

Plus en détail

APPORT DES MODÈLES DANS L'ENSEIGNEMENT DE LA GÉOLOGIE EN 1 ERE S. 08/06/ Lycée Champollion - Lattes

APPORT DES MODÈLES DANS L'ENSEIGNEMENT DE LA GÉOLOGIE EN 1 ERE S. 08/06/ Lycée Champollion - Lattes APPORT DES MODÈLES DANS L'ENSEIGNEMENT DE LA GÉOLOGIE EN 1 ERE S THÈME 1 B L HISTOIRE D UN MODÈLE Les éléments des programmes anciens pouvant être réutilisés: La quasi-totalité des modèles suggérés dans

Plus en détail

Thème 1B: LES CONTINENTS ET LEUR DYNAMIQUE. Chapitre 6

Thème 1B: LES CONTINENTS ET LEUR DYNAMIQUE. Chapitre 6 Thème 1B: LES CONTINENTS ET LEUR DYNAMIQUE Chapitre 6 En 1ère S, ce sont les caractéristiques de la lithosphère océanique qui ont été étudiées. En TS, ce sont les caractéristiques de la lithosphère continentale

Plus en détail

Les subductions. Introduction. Structure d'une zone de subduction. Tristan FERROIR. Historique de la découverte des zones de subduction

Les subductions. Introduction. Structure d'une zone de subduction. Tristan FERROIR. Historique de la découverte des zones de subduction Les subductions Tristan FERROIR Introduction Il existe deux types de croutes : la croute continentale dont les plus vieilles parties ont 4Ga et la croute océanique dont les plus vieux témoins ont 200Ma.

Plus en détail

THEME 1B : LA TECTONIQUE DES PLAQUES HISTOIRE D UN MODELE. Lycée Jean Jaurès 8 juin 2011

THEME 1B : LA TECTONIQUE DES PLAQUES HISTOIRE D UN MODELE. Lycée Jean Jaurès 8 juin 2011 THEME 1B : LA TECTONIQUE DES PLAQUES HISTOIRE D UN MODELE Lycée Jean Jaurès 8 juin 2011 En quoi le nouveau programme de 1 ère reprend des idées des anciens programmes? En quoi en diffère-t-il? Quelles

Plus en détail

9. Le rôle de l eau dans la transformation des roches

9. Le rôle de l eau dans la transformation des roches 9. Le rôle de l eau dans la transformation des roches B. LES ACTIONS DE L EAU SUR LA CROÛTE OCÉANIQUE À chaque étape de l histoire de la croûte océanique, l eau est présente : - dès sa mise en place au

Plus en détail

CHAPITRE 6 : DE LA DÉRIVE DES CONTINENTS À LA TECTONIQUE DES PLAQUES

CHAPITRE 6 : DE LA DÉRIVE DES CONTINENTS À LA TECTONIQUE DES PLAQUES CHAPITRE 6 : DE LA DÉRIVE DES CONTINENTS À LA TECTONIQUE DES PLAQUES L'HYPOTHÈSE DE L'EXPANSION OCÉANIQUE : ARGUMENT BATHYMÉTRIQUE L'HYPOTHÈSE DE L'EXPANSION OCÉANIQUE : ARGUMENT BATHYMÉTRIQUE L'HYPOTHÈSE

Plus en détail

CAPES CONCOURS INTERNE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

CAPES CONCOURS INTERNE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE CAPES CONCOURS INTERNE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Thème/Titre : Arguments en faveur de la tectonique des plaques Niveau : Première S PLAN POSSIBLE Les arguments en faveur de la tectonique des plaques

Plus en détail

Bilan TP7 : géothermie. 1- Modélisation de la conduction (transfert d énergie thermique sans transfert de matière, de proche en proche) :

Bilan TP7 : géothermie. 1- Modélisation de la conduction (transfert d énergie thermique sans transfert de matière, de proche en proche) : Bilan TP7 : géothermie Activité 1 : Mesures de la conduction et de la convection 1- Modélisation de la conduction (transfert d énergie thermique sans transfert de matière, de proche en proche) : Montage

Plus en détail

Partie 1 Structure, composition et dynamique de la Terre. 1 Structure et composition chimique internes de la Terre. 1.1 Rappels de géologie

Partie 1 Structure, composition et dynamique de la Terre. 1 Structure et composition chimique internes de la Terre. 1.1 Rappels de géologie Première S 2/46 Partie 1 Structure, composition et dynamique de la Terre L intérieur de la Terre est inaccessible à l observation directe. Comment connaître sa constitution et son fonctionnement? 1 Structure

Plus en détail

Thème 1B : La tectonique des plaques : l histoire d un modèle

Thème 1B : La tectonique des plaques : l histoire d un modèle Thème 1B : La tectonique des plaques : l histoire d un modèle Chapitre 1 : Naissance et critiques d'une théorie, la dérive des continents 1. Naissance de l'idée : Wegener et la dérive des continents (1915)

Plus en détail

Les Laborantins. Découvre vite ton nouveau plan. Découvrons ensemble pourquoi la Terre «tremble»?

Les Laborantins. Découvre vite ton nouveau plan. Découvrons ensemble pourquoi la Terre «tremble»? Les Laborantins Découvre vite ton nouveau plan Découvrons ensemble pourquoi la Terre «tremble»? Sciences et vie de la Terre Tu es mon apprenti laborantin. Voici ta mission : Tu dois comprendre pourquoi

Plus en détail

La formation des chaînes de montagne.

La formation des chaînes de montagne. La formation des chaînes de montagne. Comment se mettent en place les chaînes de montagne? Quelles sont les structures reconnaissables et indices permettant d identifier les étapes de la formation d une

Plus en détail

V. Structure interne de la Terre

V. Structure interne de la Terre Dr CHABOU Moulley Charaf Université Ferhat Abbas, Sétif Département des Sciences de la Terre LMD -Sciences de la Terre et de l Univers- Géosciences - Module : Nature des Enveloppes Terrestres. 1 ère année

Plus en détail

V - Dynamique du manteau

V - Dynamique du manteau V - Dynamique du manteau 1) Flux de chaleur 2) Bilan thermique 3) Géotherme 4) Convection thermique C.Grigné - UE Terre Profonde 192 Convection thermique : Transfert de chaleur par transport de matière

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : SVT spécialité Série S Amérique du Nord

Corrigé du bac 2016 : SVT spécialité Série S Amérique du Nord Corrigé du bac 2016 : SVT spécialité Série S Amérique du Nord BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ

Plus en détail

Exobiologie. Sébastien Rodriguez Université Paris 7 / A.I.M.

Exobiologie. Sébastien Rodriguez Université Paris 7 / A.I.M. Exobiologie Sébastien Rodriguez Université Paris 7 / A.I.M. sebastien.rodriguez@cea.fr La vie sur Terre : un modèle à comprendre La Terre originelle Sommaire Formation des océans et de l atmosphère terrestre

Plus en détail

La Terre est une planète active

La Terre est une planète active Chapitre 2 La Terre est une planète active Sous-problème : Que nous apprend la répartition des séismes et des volcans? I. La surface de la Terre est découpée en plaques lithosphériques. 1) Les limites

Plus en détail

L Energie. Energie : aptitude d un objet matériel, ou de plusieurs objets pris dans leur globalité, à effectuer un travail ou à fournir de la chaleur.

L Energie. Energie : aptitude d un objet matériel, ou de plusieurs objets pris dans leur globalité, à effectuer un travail ou à fournir de la chaleur. L Energie I- Le concept d énergie Energie : aptitude d un objet matériel, ou de plusieurs objets pris dans leur globalité, à effectuer un travail ou à fournir de la chaleur. Utilisation courante de l «énergie»

Plus en détail

Dynamique interne de la Terre

Dynamique interne de la Terre Dynamique interne de la Terre Les couches terrestres J G H I Compartiments inférieurs? A, B et C F E D Compartiment médian? D, E et F Compartiment supérieur? G, H, I et J C B A Les couches terrestres Compartiments

Plus en détail

PROGRAMME DU CAPES SVT Session 2014

PROGRAMME DU CAPES SVT Session 2014 PROGRAMME DU CAPES SVT Session 2014 Extrait du texte de cadrage officiel 1 (Arrêté du 19 avril 2013 fixant les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude au professorat du second degré,

Plus en détail

Du charbon à la machine Le charbon est un des premiers combustibles fossiles utilisés par les hommes. Il ne commence à être utilisé de façon

Du charbon à la machine Le charbon est un des premiers combustibles fossiles utilisés par les hommes. Il ne commence à être utilisé de façon Du charbon à la machine Le charbon est un des premiers combustibles fossiles utilisés par les hommes. Il ne commence à être utilisé de façon systématique qu au XVIe siècle. Le charbon, en particulier la

Plus en détail

Sur une nouvelle DOUBLE Page suivant la leçon 7, au crayon à papier, en haut, en petit :

Sur une nouvelle DOUBLE Page suivant la leçon 7, au crayon à papier, en haut, en petit : Sur une nouvelle DOUBLE Page suivant la leçon 7, au crayon à papier, en haut, en petit : 4e partie L activité interne du globe Page de gauche suivante : 1- Définition et conséquences Leçon 8 Les séismes

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série S. Durée de l'épreuve : 3h 30. Coefficient : 8 SPÉCIALITÉ

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série S. Durée de l'épreuve : 3h 30. Coefficient : 8 SPÉCIALITÉ BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h 30 Coefficient : 8 SPÉCIALITÉ L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le sujet vous est

Plus en détail

Chapitre 3 : la tectonique des plaques.

Chapitre 3 : la tectonique des plaques. Chapitre 3 : la tectonique des plaques. Comment se répartissent les séismes et les volcans à la surface du globe? I/ La répartition mondiale des séismes et des volcans s explique par la mobilité des plaques.

Plus en détail

TS DS Géologie correction

TS DS Géologie correction TS DS Géologie correction Partie 1 : QCM (30 mn) UNE SEULE REPONSE : 1. Une roche métamorphique peut se former L augmentation des conditions de pression et température provoque toujours la fusion partielle

Plus en détail

I) Le volcanisme des zones de subduction.

I) Le volcanisme des zones de subduction. Semaine 15 Chapitre 3 Le magmatisme en zone de subduction : une production de nouveaux matériaux continentaux p.188 à 207 Les zones de subduction sont le siège d'une importante activité magmatique qui

Plus en détail

Déductions. Les reliefs ont disparu. Effondrement central?

Déductions. Les reliefs ont disparu. Effondrement central? DS 5 correction Partie 2.1 Exercice 1 : le massif Armoricain PB : relever les caractéristiques d une chaîne de montagnes ancienne et en déduire les évènements à l origine de ces caractéristiques. Saisie

Plus en détail

La géothermie profonde EGS en Alsace aujourd hui. Module «Géothermie»

La géothermie profonde EGS en Alsace aujourd hui. Module «Géothermie» La géothermie profonde EGS en Alsace aujourd hui Module «Géothermie» Jean Schmittbuhl EOST (UdS/CNRS) LabEx G-eau-thermie Profonde Chaire industrielle Géthermie Profonde 12/04/2015 Conférence Musée du

Plus en détail

Problématique Montrer les phénomènes dynamiques au niveau lithosphérique

Problématique Montrer les phénomènes dynamiques au niveau lithosphérique Correction agreg blanche du 18 nov 2006 sur la lithosphère QUESTION 1 : Différents moyens pour délimiter la lithosphère en épaisseur 1. Température Doc1 limite inférieure thermique de la lithosphère 1300

Plus en détail

Correction de la géothermie

Correction de la géothermie Correction de la géothermie Les ondes issues d un séisme survenu en Alsace sont enregistrées dans différentes stations (Doc. 1). On dispose ainsi du temps de parcours des ondes P réfléchies sur le Moho

Plus en détail

Licence parcours SVT (sem 5) Tectonique, Géodynamique, Métamorphisme. cours D. Cluzel

Licence parcours SVT (sem 5) Tectonique, Géodynamique, Métamorphisme. cours D. Cluzel Licence parcours SVT (sem 5) Tectonique, Géodynamique, Métamorphisme cours D. Cluzel plan du cours Partie I: déformations de la lithosphère Partie II: grandes structures tectoniques, exemples régionaux

Plus en détail

Partie Terre : planète active

Partie Terre : planète active Partie Terre : planète active Activité 1 : Séisme et tsunami sur le Japon ; que s est-il passé le 11 mars 2011? Quelle est l origine des secousses ressenties lors d un séisme? - Océan Pacifique au large

Plus en détail

OLYMPIADES DES GEOSCIENCES

OLYMPIADES DES GEOSCIENCES SESSION 2009 OLYMPIADES DES GEOSCIENCES ACADEMIES DE GUADELOUPE, GUYANE & MARTINIQUE Proposition de corrigé et barème. Exercice : Hydrates de méthane Saisie d informations Interprétations Points a- H de

Plus en détail

SISMOLOGIE APPLIQUEE (1)

SISMOLOGIE APPLIQUEE (1) SISMOLOGIE APPLIQUEE (1) Éléments de sismologie appliquée - à la construction - à la politique de construction et d urbanisme - à la politique de réduction du risque sismique Patricia BALANDIER pour DDE

Plus en détail

Rhéologie de la lithosphère

Rhéologie de la lithosphère Rhéologie de la lithosphère Rhéologie de la lithosphère Rhéologie de la lithosphère Introduction Définitions : rhéologie, lithosphère Notion de contrainte, notion de déformation Mise en évidence des comportements

Plus en détail

Séismes et volcanisme sur notre bonne vieille Terre!

Séismes et volcanisme sur notre bonne vieille Terre! Séismes et volcanisme sur notre bonne vieille Terre! Notre planète Terre est apparue il y a environ 4,5 milliards d années pendant la formation de notre système solaire. C est une planète rocheuse dite

Plus en détail

DIFFÉRENCE ENTRE STRATOCUMULUS ET CUMULUS

DIFFÉRENCE ENTRE STRATOCUMULUS ET CUMULUS DIFFÉRENCE ENTRE STRATOCUMULUS ET CUMULUS I- Convection La convection libre s installe dès que de l air chaud se retrouve en dessous de l air froid. L air chaud moins dense que l air froid a tendance à

Plus en détail

I)Les différentes étapes de la division cellulaire. 1) Les chromosomes Caryotype, chromosomes, chromatine, condensation et compaction de l ADN

I)Les différentes étapes de la division cellulaire. 1) Les chromosomes Caryotype, chromosomes, chromatine, condensation et compaction de l ADN Mercredi 02/09/15 Thème 1a - TP 1 : Le déroulement de la division cellulaire (= mitose) Microscope optique, acquisition numérique d image, titres, légendes et intégration dans un autre logiciel / Racines

Plus en détail

STRUCTURE INTERNE DE LA TERRE 3. STRUCTURE ET DYNAMIQUE DU MANTEAU. NOTIONS DE LITHOSPHÈRE ET DE CROÛTE

STRUCTURE INTERNE DE LA TERRE 3. STRUCTURE ET DYNAMIQUE DU MANTEAU. NOTIONS DE LITHOSPHÈRE ET DE CROÛTE STRUCTURE INTERNE DE LA TERRE 1. RELATION AVEC LA FORMATION DE LA TERRE 2. MODÈLES DE TERRE 3. STRUCTURE ET DYNAMIQUE DU MANTEAU. NOTIONS DE LITHOSPHÈRE ET DE CROÛTE STRUCTURE INTERNE DE LA TERRE 1. RELATION

Plus en détail

Souvenez-vous!!!!! C était le 5 octobre 2011, à Briançon!

Souvenez-vous!!!!! C était le 5 octobre 2011, à Briançon! Briançon Souvenez-vous!!!!! C était le 5 octobre 2011, à Briançon! CHAPITRE 2 : LA FORMATION DES CHAINES DE MONTAGNES Dans quel contexte géodynamique les chaînes de montagnes se forment-elles? I- La formation

Plus en détail

EDUCATION.VULCANIA.COM

EDUCATION.VULCANIA.COM ACCRETION (ZONE D ) Frontière de plaques le long de laquelle se crée une nouvelle croûte océanique. Les plaques s écartent l une de l autre à partir d une zone d accrétion. BASALTE Roche volcanique de

Plus en détail

Magmatisme et géodynamique (1)

Magmatisme et géodynamique (1) Magmatisme et géodynamique (1) Les principales roches magmatiques Les séries magmatiques - silice, alcalins Magmatisme et géodynamique (2) Les éléments traces Dénomination des laves Magmatisme et géodynamique

Plus en détail

CORRECTION du Pré-requis sur les notions de géologie. Lycée E. Delacroix Tale S

CORRECTION du Pré-requis sur les notions de géologie. Lycée E. Delacroix Tale S CORRECTION du Pré-requis sur les notions de géologie Lycée E. Delacroix Tale S 1. LA STRUCTURE DU GLOBE TERRESTRE Croûte continentale (max 70 km d épaisseur) ductile rigide Manteau sup (péridotite surtout)

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 4 ème 1 er trimestre Cours Pi Etablissement privé hors contrat d enseignement à distance SARL au capital de 17 531,86 euros - RCS PARIS B 391 712 122 - APE 8559B siège

Plus en détail

Activité 1 : Recherche d hydrocarbures : exemple du champ pétrolifère de Malongo, au Gabon

Activité 1 : Recherche d hydrocarbures : exemple du champ pétrolifère de Malongo, au Gabon Activité 1 : Recherche d hydrocarbures : exemple du champ pétrolifère de Malongo, au Gabon Situation-problème : Une compagnie pétrolière, installée au Gabon, voudraient agrandir le champ pétrolifère (=

Plus en détail

Sciences de la Vie et de la Terre

Sciences de la Vie et de la Terre Collège des Saints Cœurs Examen 1, février 2009 Sioufi Nom : N Classe : EB8 Durée : 55 minutes Sciences de la Vie et de la Terre Exercice 1 : Les moyens contraceptifs ( 3 ½ pts) 1. Montrer la différence

Plus en détail

La Méditerranée, un désert de sel. Eléments de correction

La Méditerranée, un désert de sel. Eléments de correction La Méditerranée, un désert de sel Eléments de correction - Qualité de la démarche Démarche)cohérente) Démarche)maladroite) Pas)de)démarche)ou)démarche) incohérente) - Eléments scientifiques exploite les

Plus en détail

Exemples d évaluations «type bac» sur le thème 2 Enjeux planétaires contemporains (Thème 2A Tectonique des plaques et géologie appliquée).

Exemples d évaluations «type bac» sur le thème 2 Enjeux planétaires contemporains (Thème 2A Tectonique des plaques et géologie appliquée). Exemples d évaluations «type bac» sur le thème 2 Enjeux planétaires contemporains (Thème 2A Tectonique des plaques et géologie appliquée). EXERCICE type 1 : sur 8 pts Restituer des connaissances (sans

Plus en détail