Le Bélisaire de Xambeu, scorpion endémique de Catalogne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Bélisaire de Xambeu, scorpion endémique de Catalogne"

Transcription

1 Le Bélisaire de Xambeu, scorpion endémique de Catalogne Inventaire et cartographie en Pyrénées-Orientales A Nohèdes, le 19 août, avec la participation financière de :

2 Plan du diaporama Généralités sur les scorpions Belisarius xambeui Simon, 1879 Enjeux et contexte de l étude Les objectifs d inventaire et de cartographie Résultats

3 Qu est-ce qu un scorpion? Classification : Arthropodes Pattes articulées Crustacés 2 paires d antennes pattes sur thorax et abdomen

4 Myriapodes plus de 8 pattes corps long et très segmenté

5 Insectes 3 paires de pattes corps en 3 parties possèdes ailes et antennes

6 Arachnides 4 paires de pattes pas d antennes yeux simples

7 Scorpions une paire de pinces une queue possédant une vésicule et un aiguillon

8 Répartition des Scorpions en France

9 Eléments d écologie : Animal terrestre ayant colonisé tous les continents et tous les biotopes Grande faculté d adaptation Grande résistance au jeûne, au chaud/froid et aux radiations Prédateur strict essentiellement insectivore Se nourrit uniquement de proies vivantes

10 Eléments de Biologie : Mauvaise vision malgré un nombre élevé d yeux Faible dimorphisme sexuel Reproduction caractérisée par une dance de plusieurs heures La femelle garde sa progéniture sur son dos Cannibalisme

11 Description : Belisarius xambeui, Simon 1879 Endémique rare de Catalogne (Pyrénées-Orientales pour la France), le Bélisaire de Xambeu est un scorpion particulier :

12 Il ne possède pas d yeux médians de couleur fauve clair à brun rougeâtre foncé individu de petite taille

13 Biologie Période de reproduction très inhabituelle chez les scorpions, s étalant sur toute l année. Durée de gestation inconnue avec précision. Faible portées sont de 5 à 24 jeunes. Durée du stade Pullus : une journée. Il y a 6 ou 7 mues selon certains auteurs, 11 selon d autres

14 Petit film sur le Bélisarius dans son habitat naturel

15 Habitats : Milieux frais et humides (forêts ombragées, berges, ravins) Présence de pierres (éboulis, murets, anciennes terrasses)

16 Présence de litière de feuillus Faible luminosité Une pente faible

17 Distribution : En France, le Bélisaire de Xambeu est cantonné au pourtour des Massifs du Canigou et du Madres-Coronat En Espagne, son aire de répartition s étend à l Est jusqu à Terrades près de Figueres et au Sud jusqu à Ayguafreda, près de Centelles (Province de Barcelone).

18 Enjeux et contexte de l étude Pourquoi cette étude? Découvert il y a 130 ans, le Bélisaire de Xambeu a fait l objet de peu d études. Mieux comprendre l évolution des Scorpions, grâce à cette espèce relictuelle Inventaire régional de la diversité faunistique Valorisation du patrimoine écologique local Information de la population sur une espèce endémique à la Catalogne

19 Quels acteurs? Financeurs : La DIREN-LR La Région LR Le Conseil Général des PO

20 Acteurs techniques : La Fédération des Réserves Naturelles Catalanes L OPIE-LR (Office Pour les Insectes et leur Environnement du Languedoc-Roussillon)

21 Les objectifs d inventaire et de cartographie Prospection dans les Réserves Naturelles de Nohèdes, Conat, Jujols, Py, Mantet et Prats de Mollos Confirmation et enrichissement des données bibliographiques sur le Bélisaire Mieux identifier les habitats affiliés au Bélisaire grâce à un protocole de recherche particulier Cartographie des sites prospectés avec ou sans succès Sensibiliser la population sur la spécificité de cette espèce

22 Résultats - 2 mois de prospection - 17 Belisarius xambeui trouvé au total sur les 2 sites - 3 individus trouvé dans la vallée de Queillan dont : - 2 à Conat - 1 à Betllans - 1 individus en élevage pour observation - Une centaine de données terrains

23 Mais rien à Nohèdes? Aucun individu n a été recensé sur Nohèdes, malgré les données récentes et les nombreuses prospections. Saison dépassée? Pourquoi? Temps trop sec et trop chaud? Des individus uniquement localisés aux alentours du village? Un scorpion de petite taille difficile à trouver en faible effectif

24 MERCI DE VOTRE ATTENTION

Exposition Arachno folies Avril-novembre 2014

Exposition Arachno folies Avril-novembre 2014 Exposition Arachno folies Avril-novembre 2014 Quelques repères dans les programmes La visite peut s inscrire dans les programmes suivants, en fonction du niveau des classes, choisir tout ou partie des

Plus en détail

Chapitre 3 : le devenir de la matière organique produite Observation d un composteur : expérience qui va durer sur tout le chapitre

Chapitre 3 : le devenir de la matière organique produite Observation d un composteur : expérience qui va durer sur tout le chapitre Chapitre 3 : le devenir de la matière organique produite Observation d un composteur : expérience qui va durer sur tout le chapitre A) Les éléments du sol Affleurement : endroit où l on peut observer le

Plus en détail

Le Colin de Californie (Lophortyx Californica). Nom scientifique : Callipepla Californica Ordre ; galliformes Famille ; Phasianidés.

Le Colin de Californie (Lophortyx Californica). Nom scientifique : Callipepla Californica Ordre ; galliformes Famille ; Phasianidés. Le Colin de Californie (Lophortyx Californica). Nom scientifique : Callipepla Californica Ordre ; galliformes Famille ; Phasianidés. Généralités sur les Colins. Les colins ressemblent à des perdrix et

Plus en détail

L'encyclopédie Animalière. Panthère D Afrique. (Panthera pardus pardus)

L'encyclopédie Animalière. Panthère D Afrique. (Panthera pardus pardus) Panthère D Afrique (Panthera pardus pardus) Origine: Savane, forêts, et marécages d Afrique subsaharienne Longueur: Varie de 1m00 à 1m 50 jusqu'à 1m90 Queue: varie de 50 m à 1m00 Poids: -Mâles: de 60 kg

Plus en détail

Ecrevisse de Californie (Pacifastacus leniusculus)

Ecrevisse de Californie (Pacifastacus leniusculus) Ecrevisse de Californie (Pacifastacus leniusculus) Taille : moyenne 12 cm, maximum 20 cm Poids : moyen 50 g, maximum 200 g Morphologie et anatomie Description physique : L'écrevisse de Californie est également

Plus en détail

Les écrevisses C.R.P.E de Vailhan

Les écrevisses C.R.P.E de Vailhan Les écrevisses C.R.P.E de Vailhan SOMMAIRE A) Document à l attention de l enseignant «l écrevisse» B) Évaluation cycle III et correction «Je sais tout sur l écrevisse» C) Évaluation fin cycle II et correction

Plus en détail

La loutre d Europe (Lutra lutra) fait partie de la famille des mustélidés au même titre que la fouine, la martre, le vison ou encore l hermine.

La loutre d Europe (Lutra lutra) fait partie de la famille des mustélidés au même titre que la fouine, la martre, le vison ou encore l hermine. Nom latin : Lutra lutra Nom breton : Ki dour (chien d eau) Classification La loutre d Europe (Lutra lutra) fait partie de la famille des mustélidés au même titre que la fouine, la martre, le vison ou encore

Plus en détail

Positionnement dans la classification

Positionnement dans la classification Les Crustacés 1 Positionnement dans la classification 2 Les crustacés Famille des arthropodes = articulation + pied Classification Un million d espèces vivant sur terre ou en milieu aquatique, eau douce

Plus en détail

«Évaluation de la fréquentation et de l'impact du Vison d'amérique sur les populations de Desmans des Pyrénées dans la vallée de Nohèdes»

«Évaluation de la fréquentation et de l'impact du Vison d'amérique sur les populations de Desmans des Pyrénées dans la vallée de Nohèdes» http://solene.ledantec.free.fr/animaux/vison.htm «Évaluation de la fréquentation et de l'impact du Vison d'amérique sur les populations de Desmans des Pyrénées dans la vallée de Nohèdes» Que fai re? -il?

Plus en détail

Ecrevisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes)

Ecrevisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes) Ecrevisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes) Taille : moyenne 8 cm, maximum 12 cm Poids : maximum 90 g Morphologie et anatomie Description physique : L'écrevisse à pattes blanches ou écrevisse

Plus en détail

Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Gard

Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Gard Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Gard FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES D UN PROJET SUR LES SITES NATURA2000 Ce formulaire permet de répondre à la question suivante

Plus en détail

BIODIVERSITE BIODIVERSITE. La protection environnementale dans le Trièves III.1

BIODIVERSITE BIODIVERSITE. La protection environnementale dans le Trièves III.1 III. La préservation des habitats naturels permet la diversité des espèces animales et végétales, c est donc l un des grands enjeux environnementaux du territoire Triévois. Ainsi, les dégradations dues

Plus en détail

Présentation des petites bêtes

Présentation des petites bêtes Invertébrés généralités Présentation des petites bêtes Qu est ce qu une «petite bête»? On regroupe sous le terme commun de «petites bêtes» des invertébrés, animaux généralement de petite taille dépourvus

Plus en détail

Poisson-chat (Ictalurus melas)

Poisson-chat (Ictalurus melas) Poisson-chat (Ictalurus melas) Taille : moyenne 15 20 cm, maximum 40 cm Poids : moyen 50 g, maximum 300 g Morphologie et anatomie Description physique : Corps trapu, légèrement plat à l avant. Le poisson-chat

Plus en détail

Réserve Biologique du Canigou

Réserve Biologique du Canigou Direction Forêt et Risques Naturels Inventaire du Calotriton des Pyrénées 2014 Réserve Biologique du Canigou Réseau Herpétofaune de l ONF Cédric BAUDRAN, Sébastien COLOMINE, Sébastien MAÏTIA Sommaire I.

Plus en détail

Clé de détermination simplifiée des Scorpions

Clé de détermination simplifiée des Scorpions Laurent Rouschmeyer Clé de détermination simplifiée des Scorpions De la région PACA Version 2 (2015) Laurent Rouschmeyer faune-paca.org / paca.lpo.fr Sommaire I Avant propos... 3 I-1 L outil Faune-paca...

Plus en détail

L'encyclopédie Animalière. Pand Géant. (Ailuropoda melanoleuca)

L'encyclopédie Animalière. Pand Géant. (Ailuropoda melanoleuca) Pand Géant (Ailuropoda melanoleuca) Origine: Forêts de montagne située entre 1800 et 3500 m d altitude. Uniquement dans certaines provinces de Chine Longueur: Varie de 1m 50 à 1m 80 Queue : Jusqu à 15

Plus en détail

Les notions fondamentales sur la biodiversité

Les notions fondamentales sur la biodiversité Les notions fondamentales sur la biodiversité Elise Dulac ALR CETE-Med Le réseau vivant Centre d'etudes Techniques de l'equipement Méditerranée 2 La Biodiversité «La totalité de toutes les variations de

Plus en détail

Etude comparée de 2 larves : Moustique et Hanneton. Morphologie générale : dessins des 2 échantillons + légendes qui seront utilisées dans la diagnose

Etude comparée de 2 larves : Moustique et Hanneton. Morphologie générale : dessins des 2 échantillons + légendes qui seront utilisées dans la diagnose Etude comparée de 2 larves : et - Corps segmenté / appendices articulés Arthropodes - Tête / thorax / abdomen Insectes - 1 paire d antennes - Larves très différentes des adultes, passage par une nymphe

Plus en détail

Le Chat Forestier Felis silvestris silvestris. Photo:Romain Riols

Le Chat Forestier Felis silvestris silvestris. Photo:Romain Riols Le Chat Forestier Felis silvestris silvestris Photo:Romain Riols Ordre : Carnivores Famille : Félidés Sous famille : Félinés Genre : Felis Espèce: silvestris Sous espèce: silvestris Espèce protégée depuis

Plus en détail

SALLE DES INSECTES. Visite autonome Niveau 4. Un monde à 6 pattes. Introduction

SALLE DES INSECTES. Visite autonome Niveau 4. Un monde à 6 pattes. Introduction SALLE DES INSECTES Visite autonome Niveau 4 Un monde à 6 pattes Introduction 1. Le groupe des arthropodes rassemble les animaux invertébrés aux pattes articulées (arthron : articulé, podos : patte) et

Plus en détail

CAPSULE THÉORIQUE ET PRATIQUE (Ce document s adresse à des adultes.)

CAPSULE THÉORIQUE ET PRATIQUE (Ce document s adresse à des adultes.) CAPSULE THÉORIQUE ET PRATIQUE (Ce document s adresse à des adultes.) Juin 2010 COMMENT CLASSER LES BESTIOLES RECUEILLIES Il faut tout d abord établir que les bestioles appartiennent au règne animal, et

Plus en détail

Perche-soleil (Lepomis gibbosus)

Perche-soleil (Lepomis gibbosus) Perche-soleil (Lepomis gibbosus) Taille : moyenne 8 à 15 cm, maximum 23 cm Poids : moyen 30 g, maximum 350 g Morphologie et anatomie Description physique : La perche soleil a un corps haut, comprimé latéralement.

Plus en détail

PHASMES. Présentation

PHASMES. Présentation PHASMES Présentation Le mot phasme vient d'une expression signifiant «fantôme». Ces étranges insectes semblent en effet faire partie à la fois du monde du vivant et de celui de l'inanimé. «Insecte-bâton»,

Plus en détail

DOCUMENT D AIDE A LA PREPARATION DE LA CLASSE Sciences expérimentales et technologie au cycle 3

DOCUMENT D AIDE A LA PREPARATION DE LA CLASSE Sciences expérimentales et technologie au cycle 3 DOCUMENT D AIDE A LA PREPARATION DE LA CLASSE Sciences expérimentales et technologie au cycle 3 UNITE DIVERSITE DU MONDE VIVANT STADES DU DEVELOPPEMENT D UN ETRE VIVANT Année scolaire 2001-2002 1 LES PROGRAMMES

Plus en détail

Le Mont des Avaloirs Pail - Pré-en-Pail-Saint-Samson

Le Mont des Avaloirs Pail - Pré-en-Pail-Saint-Samson http://tourisme.parc-naturel-normandiemaine.fr Tourisme en Normandie-Maine Le Mont des Avaloirs Pail - Pré-en-Pail-Saint-Samson En chemin (Sébastien Millet) Promenade autour du point culminant de l'ouest

Plus en détail

PROJET PETITES BÊTES Classe de MS/GS

PROJET PETITES BÊTES Classe de MS/GS PROJET PETITES BÊTES Classe de MS/GS Programmes 2008 Compétences travaillées o Découvrir le monde o Découvrir le vivant : manifestations de la vie, cycle du vivant, respect de la vie, environnement o Découvrir

Plus en détail

Parc Naturel Transfrontalier du Hainaut

Parc Naturel Transfrontalier du Hainaut Recueil d expériences sur la «Prise en compte de la trame verte et bleue dans les territoires de projet» Action portée dans le cadre du Réseau Rural français (www.reseaurural.fr) et financée par le Ministère

Plus en détail

A2- Comment faire l inventaire des espèces? Comment regrouper les êtres vivants et ainsi en faire l inventaire?

A2- Comment faire l inventaire des espèces? Comment regrouper les êtres vivants et ainsi en faire l inventaire? A2- Comment faire l inventaire des espèces? Ce que nous savons : Les êtres vivants sont des animaux, des végétaux ou des champignons. Ils sont très différents les uns des autres. Pour les décrire, il faut

Plus en détail

Truite commune (Salmo trutta fario)

Truite commune (Salmo trutta fario) Truite commune (Salmo trutta fario) Taille : moyenne 30 cm, maximum 90 cm Poids : moyen 300 g, maximum 10 kg Morphologie et anatomie Description physique : Il existe 3 formes écologiques de truite commune

Plus en détail

LES ECREVISSES BIOLOGIE, PECHE ET REGLEMENTATION. (Présentée lors de l Assemblée Générale de la Fédération en 2010)

LES ECREVISSES BIOLOGIE, PECHE ET REGLEMENTATION. (Présentée lors de l Assemblée Générale de la Fédération en 2010) BIOLOGIE, PECHE ET REGLEMENTATION (Présentée lors de l Assemblée Générale de la Fédération en 2010) Les écrevisses sont des crustacés appartenant au même groupe que les langoustes et les homards. Il existe

Plus en détail

Les espaces naturels protégés autour du Camping Le Pont de Mazerat

Les espaces naturels protégés autour du Camping Le Pont de Mazerat Les espaces naturels protégés autour du Camping Le Pont de Mazerat Les Zones Naturelles d Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF) QU EST CE QU UNE ZNIEFF? ZNIEFF désigne en France les Zones

Plus en détail

Activité 46: Classification des espèces animales rencontrées

Activité 46: Classification des espèces animales rencontrées Fiche professeur - 5 e Activité 46: Classification des espèces animales rencontrées 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie transversale Partie «respiration et occupation des milieux de vie : «la classification

Plus en détail

Diversité et unité du monde vivant : classer les animaux

Diversité et unité du monde vivant : classer les animaux Dossiers Sciences Plus Diversité et unité du monde vivant : classer les animaux Les critères de classification Il existe une grande diversité du vivant puisque l on dénombre deux millions d espèces d animaux.

Plus en détail

Liste des Partenaires Financiers

Liste des Partenaires Financiers Liste des Partenaires Financiers M.R.C. du Fjord-du-Saguenay La M.R.C. du Fjord-du-Saguenay dans le cadre du Fonds de mise en valeur des terres publiques intramunicipales. La Ville de Saguenay. Le Fonds

Plus en détail

Elevage de Cétoines (coléoptère)

Elevage de Cétoines (coléoptère) Elevage de Cétoines (coléoptère) Ce sont des Coléoptères aux couleurs généralement vives et parfois métalliques. Les cétoines sont présentes dans le monde entier et, en Europe. Les larves sont de gros

Plus en détail

Sorties nature «grand public» 2016, ouvertes aux personnes déficientes visuelles (programme actualisé le 25 juin)

Sorties nature «grand public» 2016, ouvertes aux personnes déficientes visuelles (programme actualisé le 25 juin) Sorties nature «grand public» 2016, ouvertes aux personnes déficientes visuelles (programme actualisé le 25 juin) Ces sorties, organisées pour le «grand public», sont intéressantes aussi pour les personnes

Plus en détail

Bouvreuil pivoine. (Pyrrhula pyrrhula europaea) Edition 2012 Standard COM/OMJ. Taille 15cm. Male Femelle. Sans trace de rouge Sur le dos

Bouvreuil pivoine. (Pyrrhula pyrrhula europaea) Edition 2012 Standard COM/OMJ. Taille 15cm. Male Femelle. Sans trace de rouge Sur le dos Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula europaea) Male Femelle Sans trace de rouge Sur le dos Taille 15cm 95 Bouvreuil pivoine (ponceau) (pyrrhula pyrrhula pyrrhula) Taille 18 cm, - moins coloré qu europaea

Plus en détail

Espace Naturel Sensible du marais de la Besseye Suivi des batraciens

Espace Naturel Sensible du marais de la Besseye Suivi des batraciens Espace Naturel Sensible du marais de la Besseye Suivi des batraciens Novembre Document réalisé par : Association Nature Nord-Isère LO PARVI 14, Le Petit Cozance 38460 TREPT Tel. 04.74.92.48.62. Courriel

Plus en détail

SILENE Le volet Flore et Habitats du SINP

SILENE Le volet Flore et Habitats du SINP Vers la mutualisation des données naturalistes Atelier d échanges d expériences au sein du réseau des Espaces Naturels Protégés de Languedoc-Roussillon SILENE Le volet Flore et Habitats du SINP Frédéric

Plus en détail

PROJET DE RESERVOIRS COMMUNE DE FREJUS (83) COMPLEMENT D INVENTAIRE BOTANIQUE (CIBLE SUR LES ORCHIDEES)

PROJET DE RESERVOIRS COMMUNE DE FREJUS (83) COMPLEMENT D INVENTAIRE BOTANIQUE (CIBLE SUR LES ORCHIDEES) Référence : 1007-1107-NT-SAFEGE-Fréjus-2 Commanditaire : Communauté d Agglomération de Fréjus-Saint-Raphaël PROJET DE RESERVOIRS COMMUNE DE FREJUS (83) COMPLEMENT D INVENTAIRE BOTANIQUE (CIBLE SUR LES

Plus en détail

A la recherche de la mouche mystère...

A la recherche de la mouche mystère... I. Présentation Cette expérience est un atelier d initiation à l observation scientifique destiné aux enfants de 4 à 7 ans. Equipés d une loupe, les enfants partent à la recherche d une petite mouche drosophile

Plus en détail

Prise en compte des espèces dans la trame verte et bleue

Prise en compte des espèces dans la trame verte et bleue Fédération Parcs Naturels Régionaux de France Muséum National d Histoire Naturel Groupe d échange Trame verte et bleue Journée d échange du 8 décembre 2010 Prise en compte espèces dans la trame verte et

Plus en détail

GAGARE Sama Centre Régional Agrhymet Niamey Niger. RAT-Sahel2013 S.Gagaré

GAGARE Sama Centre Régional Agrhymet Niamey Niger. RAT-Sahel2013 S.Gagaré GAGARE Sama Centre Régional Agrhymet Niamey Niger RAT-Sahel2013 S.Gagaré INTRODUCTION Les Dermestes sont des insectes cosmopolites d intérêt économique. Ils appartiennent à l ordre des coléoptères, la

Plus en détail

L état de référence de la flore et de la végétation littorales terrestres de Bretagne et des Pays de Loire. Bilan 5 ans après son élaboration

L état de référence de la flore et de la végétation littorales terrestres de Bretagne et des Pays de Loire. Bilan 5 ans après son élaboration Conservatoire botanique national de Brest L état de référence de la flore et de la végétation littorales terrestres de Bretagne et des Pays de Loire Bilan 5 ans après son élaboration «L état de référence

Plus en détail

LE SOL, UN MILIEU VIVANT

LE SOL, UN MILIEU VIVANT Partie 2, Chapitre 5 LE SOL, UN MILIEU VIVANT Intro : Le sol est la couche de terre sur laquelle nous marchons. Etudions-le. I Observation du sol : Activité 5.1 : Observation du sol Bilan : Le sol est

Plus en détail

Plateau de Saint Sixte

Plateau de Saint Sixte ZNIEFF* de type I N régional : 4284 Ancien N régional : Plateau de Saint Sixte Départements et communes concernées en Rhône-Alpes Surface : 1 576,25 Loire AILLEUX, CEZAY, HOPITAL-SOUS-ROCHEFORT (L'), SAINT-LAURENT-ROCHEFORT,

Plus en détail

Chapitre 3 : Le sol : un milieu vivant.

Chapitre 3 : Le sol : un milieu vivant. Chapitre 3 : Le sol : un milieu vivant. Introduction : Le sol est la couche de terre sur laquelle nous marchons. Il se trouve sur le sous-sol. Le sous-sol étant la roche (ex : calcaire, ardoises). Rappel

Plus en détail

Bio-indicateurs. La Pêche révèle votre Nature

Bio-indicateurs. La Pêche révèle votre Nature Bio-indicateurs La Pêche révèle votre Nature 1/ La 1ère catégorie, paradis des truites! La 1ère catégorie comprend principalement les eaux peuplées de truites : - rivières et lacs d altitudes et de piémont

Plus en détail

PRÉSENTATION. Nord/Sud Films

PRÉSENTATION. Nord/Sud Films Rencontres Professionnelles Transfrontalières Prats de Mollo 6-8 octobre 2016 Nord/Sud Films Rencontres Professionnelles Transfrontalières ouvertes aux professionnels et au grand public Prats de Mollo

Plus en détail

Formation Esero La classification animale

Formation Esero La classification animale Formation La classification animale Mener des démarches d investigation en sciences Objectifs méthodologiques Ø Intégrer une visite de musée dans sa pratique Ø Intégrer la notion de classement en interdisciplinarité

Plus en détail

Qui est le responsable de ces piqûres? Est-ce un insecte?

Qui est le responsable de ces piqûres? Est-ce un insecte? Qui est le responsable de ces piqûres? Est-ce un insecte? En été, pique-niquez sans être embêté! (1,2) Attraper les guêpes et les frelons Guêpes et frelons sont particulièrement agressifs en août et septembre,

Plus en détail

Caractérisation d un cours d eau. Etude de la petite faune aquatique. Pollution de l eau. Comportements éco-citoyens

Caractérisation d un cours d eau. Etude de la petite faune aquatique. Pollution de l eau. Comportements éco-citoyens Caractérisation d un cours d eau 6 ème Animation Etude de la petite faune aquatique Pollution de l eau Comportements éco-citoyens Durée : 2 heures Lieu : en classe Mots-clés : Milieu de vie, eau douce

Plus en détail

PROGRAMME PALMIERS ET CONIFÈRES

PROGRAMME PALMIERS ET CONIFÈRES SAUVEGARDER DES ESPÈCES MENACÉES Forêt humide de Nouvelle-Calédonie M.Rossi PROGRAMME PALMIERS ET CONIFÈRES DE NOUVELLE-CALEDONIE Sauvegarder les espèces menacées de palmiers et conifères et leurs milieux

Plus en détail

SVT Collège Malraux classe de sixième

SVT Collège Malraux classe de sixième Unité et diversité du monde vivant. L unité du vivant est caractérisée par quelques grands traits communs, sa diversité est illustrée par la mise en évidence de différences conduisant à une première approche

Plus en détail

Le criquet. Le criquet vit dans un milieu sec, sa plante hôte préférée est l'herbe.

Le criquet. Le criquet vit dans un milieu sec, sa plante hôte préférée est l'herbe. Le criquet 1 - Description : Le criquet est un petit insecte qui a des ailes, la femelle mesure en moyenne 22 mm et le mâle à peu près 15 mm. Le poids de la femelle est de 3 grammes et le mâle 2 grammes.

Plus en détail

Page 1/6 Kit de drosophiles homéotiques : mutations antennapedia et bothorax Réf. HOM1.

Page 1/6 Kit de drosophiles homéotiques : mutations antennapedia et bothorax Réf. HOM1. Page 1/6 Kit de drosophiles homéotiques : mutations antennapedia et bothorax Réf. HOM1. MATURATION DES ELEVAGES : Les tubes que vous venez de recevoir contiennent des larves au stade du passage pupe-adulte.

Plus en détail

La vie d une mouche. Description physique. Habitat

La vie d une mouche. Description physique. Habitat La vie d une mouche Il existe environ 65 000 espèces de mouche dans le monde. La mouche domestique est certainement l insecte le plus connu. Elle appartient à l ordre des diptères (di signifie deux, ptères

Plus en détail

L intérêt du diagnostic. La réalisation du diagnostic

L intérêt du diagnostic. La réalisation du diagnostic L intérêt du diagnostic Le diagnostic des éléments naturels et paysagers permet de caractériser les milieux présents sur l exploitation (prairie, haie, mare, culture...), leur état écologique et leur rôle

Plus en détail

Activité 1 : Savoir classer un être vivant en fonction de ses attributs, et réaliser une classification emboîtée

Activité 1 : Savoir classer un être vivant en fonction de ses attributs, et réaliser une classification emboîtée Activité 1 : Savoir classer un être vivant en fonction de ses attributs, et réaliser une classification emboîtée Domaine Compétences J ai réussi si Elève Prof D1 Communiquer (C1, C2) -j ai su écrire les

Plus en détail

OUTILS PEDAGOGIQUES SUR LES RAPACES PYRENEENS

OUTILS PEDAGOGIQUES SUR LES RAPACES PYRENEENS OUTILS PEDAGOGIQUES SUR LES RAPACES PYRENEENS Une production du réseau Education Pyrénées Vivantes Contact : Réseau Education Pyrénées Vivantes Tel : 05 62 97 27 02 contact@pourdespyreneesvivantes.fr www.pourdespyreneesvivantes.fr

Plus en détail

Les odonates. Biologie, Écologie, Menaces et Actions de préservation

Les odonates. Biologie, Écologie, Menaces et Actions de préservation Les odonates Biologie, Écologie, Menaces et Actions de préservation Guillaume DOUCET 26 / 02 / 2013 Classification Classe Insectes Ordre Odonates Anisoptères (= libellules) 2 sous-ordres : Zygoptères (=

Plus en détail

Des espèces patrimoniales et exploitées très prisées

Des espèces patrimoniales et exploitées très prisées La conservation/gestion des espèces animales terrestres natives et exploitées en province nord Fabrice Brescia, Mélanie Boissenin & Cédric Haverkamp IAC-Axe 2 «Diversités biologique et fonctionnelle des

Plus en détail

LES INSECTES INSECTE OU AUTRE ANIMAL? 2 antennes. Un corps divisé en 3 parties : la tête, le thorax et l abdomen. 6 pattes

LES INSECTES INSECTE OU AUTRE ANIMAL? 2 antennes. Un corps divisé en 3 parties : la tête, le thorax et l abdomen. 6 pattes LES INSECTES INSECTE OU AUTRE ANIMAL? Voici plusieurs petits animaux. Identifie ceux qui sont des insectes en les entourant en vert. Fourmis, abeilles, scarabées, papillons sont autant de petits animaux

Plus en détail

Séquence. «La TVB en milieux agricoles et forestiers»

Séquence. «La TVB en milieux agricoles et forestiers» Séquence «La TVB en milieux agricoles et forestiers» Prendre en compte la biodiversité forestière pour la définition des continuités écologiques : Retour d expérience à l échelle de la CA du Grand Evreux

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Intercommunal et trame verte et bleue. PAU le 03 décembre Juillet 2011 Comité technique

Plan Local d Urbanisme Intercommunal et trame verte et bleue. PAU le 03 décembre Juillet 2011 Comité technique Plan Local d Urbanisme Intercommunal et trame verte et bleue PAU le 03 décembre 2014 1 1 2 Calendrier procédure d élaboration du PLUi Eté 2010 Printemps 2011 Fin 2011 Mars 2014 Novembre 2014 Janvier 2015

Plus en détail

Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent

Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent Attendus de fin de cycle Classer les organismes, exploiter les liens de parenté pour comprendre et expliquer l évolution des organismes. Expliquer

Plus en détail

Le réseau hydrographique

Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique de la MRC représente un milieu aquatique d environ 600 kilomètres de cours d eau et du double de rives. Le fleuve Saint-Laurent représente le grand collecteur

Plus en détail

Les Orthoptères. Introduction à la connaissance de leur biologie et leur écologie

Les Orthoptères. Introduction à la connaissance de leur biologie et leur écologie Les Orthoptères Introduction à la connaissance de leur biologie et leur écologie Julien Barataud Mai 2012 Portraits Biologie Ecologie Identification Un orthoptère est un Toujours 2 antennes Un corps en

Plus en détail

Patrimoine bâti et protection des chauves-souris sur le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine. Mercredi 22 juin 2016 Tours (37)

Patrimoine bâti et protection des chauves-souris sur le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine. Mercredi 22 juin 2016 Tours (37) Patrimoine bâti et protection des chauves-souris sur le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine Mercredi 22 juin 2016 Tours (37) Femelle grand Rhinolophe et son petit (L. ARTHUR) Généralités : L ordre

Plus en détail

Plan National d Actions En faveur du Desman des Pyrénées. «Amélioration de la prise en compte du Desman des Pyrénées»

Plan National d Actions En faveur du Desman des Pyrénées. «Amélioration de la prise en compte du Desman des Pyrénées» Plan National d Actions En faveur du Desman des Pyrénées «Amélioration de la prise en compte du Desman des Pyrénées» Contexte Le Desman des Pyrénées est une espèce : reprise à l'annexe II de la convention

Plus en détail

La vie d un animal : le papillon

La vie d un animal : le papillon de l oeuf à la chenille La femelle papillon pond des centaines d oeufs minuscules : elle les colle en dessous des feuilles. http://www.servimg.com/image_preview.php?i=1&u http://demons-et-merveilles.fr/galeries/

Plus en détail

La Grue cendrée sur le territoire des Landes de Gascogne. 12/05/2011 La Grue cendrée 1

La Grue cendrée sur le territoire des Landes de Gascogne. 12/05/2011 La Grue cendrée 1 La Grue cendrée sur le territoire des Landes de Gascogne 12/05/2011 La Grue cendrée 1 1- Ce qu il faut connaître sur la Grue cendrée 12/05/2011 La Grue cendrée 2 Description: Longueur totale: 1.10m à 1.20m

Plus en détail

L'encyclopédie Animalière

L'encyclopédie Animalière Wallaby de Bennett (Macropus rufogriseus) Origine: Tasmanie, côtes Est et Sud de l'australie Longueur: Varie de 65 à 100 cm Queue: varie de 70 à 100 cm Poids: -Mâles: de 15 kg à 25 kg - Femelles: de 11

Plus en détail

Auteur : FREDON Poitou-Charentes

Auteur : FREDON Poitou-Charentes THEME : SOLUTIONS TECHNIQUES FICHE N 43 - "RETOUR D EXPERIENCE SUR LA LUTTE BIOLOGIQUE CONTRE LE PUCERON DU TILLEUL " Sous-thème : Espaces verts Auteur : Les alternatives biologiques aux pesticides sont

Plus en détail

Stratégie d intervention du Conservatoire du littoral pour le maintien de la biodiversité littorale en Outre mer

Stratégie d intervention du Conservatoire du littoral pour le maintien de la biodiversité littorale en Outre mer Stratégie d intervention du Conservatoire du littoral pour le maintien de la biodiversité littorale en Outre mer Coordination Magali Cerles Juin 2007 Avec le concours du Ministère de l outre mer et de

Plus en détail

LE VARAN DE KOMODO. espèces menacées L ARCHE PHOTOGRAPHIQUE CARACTÉRISTIQUES. Animal Embranchement. Règne

LE VARAN DE KOMODO. espèces menacées L ARCHE PHOTOGRAPHIQUE CARACTÉRISTIQUES. Animal Embranchement. Règne L ARCHE PHOTOGRAPHIQUE ACTIONS POUR LA BIODIVERSITÉ CARACTÉRISTIQUES Il ressemble à un dragon de nos légendes. D ailleurs, le varan de Komodo, le plus grand et le plus gros lézard du monde, est parfois

Plus en détail

La vie d un animal : le papillon

La vie d un animal : le papillon de l oeuf à la chenille La femelle papillon pond des centaines d minuscules : elle les colle en dessous des feuilles. http://www.servimg.com/image_preview.php?i=1&u http://demons-et-merveilles.fr/galeries/

Plus en détail

Nidification du Grand Cormoran et des Anatidés au Fanel Résultats 2005

Nidification du Grand Cormoran et des Anatidés au Fanel Résultats 2005 Nidification du Grand Cormoran et des Anatidés au Fanel Résultats 2005 Grand Cormoran, île neuchâteloise du Fanel, 04.05.2005 Rapport établi par Pascal Rapin - 2 - Grand Cormoran Le 15 mars, au moins 17

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Chimie biochimie sciences du vivant Classe terminale Ressources pour le lycée technologique Fiche de présentation Thème 5 du programme Des systèmes vivants existent à grande échelle : écosystèmes

Plus en détail

Délimitation d une zone humide à Audincourt (25)

Délimitation d une zone humide à Audincourt (25) 1 Délimitation d une zone humide à Audincourt (25) Janvier 2011- Réf. 11-20 2 Sommaire Sommaire des figures...2 I. Introduction...3 II. Analyse de la flore...5 III. Analyse des sols...6 III.1. Contexte

Plus en détail

Développement des capacités de transport de gaz naturel entre St-Martin-de-Crau et St-Avit MISSION D ELABORATION ETUDE D IMPACT.

Développement des capacités de transport de gaz naturel entre St-Martin-de-Crau et St-Avit MISSION D ELABORATION ETUDE D IMPACT. Développement des capacités de transport de gaz naturel entre St-Martin-de-Crau et St-Avit MISSION D ELABORATION ETUDE D IMPACT Projet ERIDAN 24 novembre 2008 Sommaire Plan général d une étude d impact

Plus en détail

Proposition d activité La sélection naturelle chez les Escargots des haies

Proposition d activité La sélection naturelle chez les Escargots des haies Proposition d activité La sélection naturelle chez les Escargots des haies Discipline concernée : Sciences de la Vie et de la Terre CYCLE 4 - Le vivant et son évolution Auteur : Maryline Dornat (enseignante

Plus en détail

Guide d exploration et d intégration

Guide d exploration et d intégration Guide d exploration et d intégration Ateliers pour les élèves du prémier cycle La Maison Léon-Provancher, Cap-Rouge 2001 Ce document a été réalisé grâce à la participation financière du ministère de la

Plus en détail

BIOLOGIE ANIMALE page 21

BIOLOGIE ANIMALE page 21 2. CHAP ITRE 2 : LES ACARIENS 2.1. P lace systématique Règne : Animal Embranchement : Arthropodes Classe : Arachnides : o 4 paires de pattes o 1 paire de chélicères o (pas d aile, pas d antennes) Ordre

Plus en détail

Terres Océanes. Association Loi http ://www.terresoceanes.wordpress.com

Terres Océanes. Association Loi http ://www.terresoceanes.wordpress.com Terres Océanes Association Loi 1901 AGREMENT RECTORAT http ://www.terresoceanes.wordpress.com L association» Images Océanes» créée en 2001 par Stéphanie Chanvallon est devenue «Terres Océanes» en 2008.

Plus en détail

La sauterelle verte. 3-Alimentation Elle se nourrit d'insectes plus petits qu'elle, comme des mouches, des chenilles...

La sauterelle verte. 3-Alimentation Elle se nourrit d'insectes plus petits qu'elle, comme des mouches, des chenilles... La sauterelle verte 1-Description La sauterelle verte a 6 pattes. La couleur dominante est le vert. Elle mesure de 3 à 4 cm. On peut la reconnaître grâce à ses antennes qui sont aussi voir plus longues

Plus en détail

Rencontres nationales de l agriculture biologique du Printemps BIO 10 juin 2014 à Paris

Rencontres nationales de l agriculture biologique du Printemps BIO 10 juin 2014 à Paris Rencontres nationales de l agriculture biologique du Printemps BIO 10 juin 2014 à Paris Suivies par la remise des prix du Concours photo "Les Terroirs bio des régions de France" Elisabeth Mercier Directrice

Plus en détail

Guide de protection de la tortue des bois et de ses habitats

Guide de protection de la tortue des bois et de ses habitats Guide de protection de la tortue des bois et de ses habitats Invitez la faune chez vous Les oiseaux de proie 1 Qui est la tortue des bois? La tortue des bois est l une des sept espèces de tortues d eau

Plus en détail

LA SAUTERELLE VERTE. Elle a deux grandes antennes, six grandes pattes. Les deux pattes arrières sont plus grandes et servent au saut.

LA SAUTERELLE VERTE. Elle a deux grandes antennes, six grandes pattes. Les deux pattes arrières sont plus grandes et servent au saut. LA SAUTERELLE VERTE DESCRIPTION La sauterelle verte est très verte sur le dessus. Elle est marron sur le ventre. Elle une carapace solide. Sa taille est de 3 à 4 cm. Elle a deux grandes antennes, six grandes

Plus en détail

Bio-indicateurs. La Pêche révèle votre

Bio-indicateurs. La Pêche révèle votre Bio-indicateurs La Pêche révèle votre 1/ La 1ère catégorie, paradis des truites! La 1ère catégorie comprend principalement les eaux peuplées de truites : - rivières et lacs d altitudes et de piémont -

Plus en détail

L inventaire du patrimoine géologique du Languedoc-Roussillon : organisation et méthode

L inventaire du patrimoine géologique du Languedoc-Roussillon : organisation et méthode L inventaire du patrimoine géologique du Languedoc-Roussillon : organisation et méthode - Colloque du 23 janvier 2014 CRDP de Montpellier Valentin Le Tellier 2 Plan de la présentation 1. Contexte et objectifs

Plus en détail

Les enjeux d un enseignement renouvelé de la classification en sciences naturelles

Les enjeux d un enseignement renouvelé de la classification en sciences naturelles Les enjeux d un enseignement renouvelé de la classification en sciences naturelles Pr Guillaume Lecointre Département Systématique et Evolution Muséum National d Histoire Naturelle Ceci est un insecte

Plus en détail

SPORTS DE PLEINE NATURE et ACTIVITÉS S INDUSTRIELLES

SPORTS DE PLEINE NATURE et ACTIVITÉS S INDUSTRIELLES DOCOB de la ZPS «Corbières Orientales» Groupe de travail SPORTS DE PLEINE NATURE et ACTIVITÉS S INDUSTRIELLES Vendredi 10 décembre d 2010 - Fontjoncouse Agnès BOYE Mathieu BOURGEOIS LPO Aude Natura 2000

Plus en détail

La reproduction du Milan royal au Pays basque

La reproduction du Milan royal au Pays basque La reproduction du Milan royal au Pays basque Synthèse 2012 Association Saiak www.saiak.com Photo : Alain Pagoaga Coordination du suivi et rédaction : Aurélien André. Suivis réalisés grâce à la mobilisation

Plus en détail

Le genre Apeira est principalement

Le genre Apeira est principalement Arvernsis (2008), 43-44 : 2-6 2 Elevage d Apeira syringaria (L., 1758) (Geometridae, Enominae) François Fournier 25 rue de la Treille 63000 Clermont-Ferrand Le genre Apeira est principalement limité à

Plus en détail

SÉLECTION D HABITAT ET SUCCÈS DE NIDIFICATION CHEZ LA CRÉCERELLE D AMÉRIQUE

SÉLECTION D HABITAT ET SUCCÈS DE NIDIFICATION CHEZ LA CRÉCERELLE D AMÉRIQUE SÉLECTION D HABITAT ET SUCCÈS DE NIDIFICATION CHEZ LA CRÉCERELLE D AMÉRIQUE EN FORÊT BORÉALE MIXTE DU QUÉBEC Marion SEGUY, maîtrise en biologie Sous la direction de Louis IMBEAU et Marc J. MAZEROLLE, UQAT.

Plus en détail

État de la situation de la harde de caribou de Val- d Or, au point de Pour les midis de la foresterie : Chaire industrielle CRSNG-UQAT- UQAM

État de la situation de la harde de caribou de Val- d Or, au point de Pour les midis de la foresterie : Chaire industrielle CRSNG-UQAT- UQAM État de la situation de la harde de caribou de Val- d Or, au point de Pour les midis de la foresterie : Chaire industrielle CRSNG-UQAT- UQAM Rouyn-Noranda, le 15 novembre 2011 Marcel Paré Plan de la présentation

Plus en détail

Les Odonates de Haute-Normandie Session gestion

Les Odonates de Haute-Normandie Session gestion Les Odonates de Haute-Normandie Session gestion Exemple de travaux de restauration de mares dans le massif forestier communal de la Madeleine à Evreux Ville d Evreux Conservatoire d Espaces Naturels de

Plus en détail