REFUS SCOLAIRE ANXIEUX. PSYCHOMOTRICITE 2éme Annee PSYCHIATRIE andy paul - interne 05/03/2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REFUS SCOLAIRE ANXIEUX. PSYCHOMOTRICITE 2éme Annee PSYCHIATRIE andy paul - interne 05/03/2015"

Transcription

1 REFUS SCOLAIRE ANXIEUX PSYCHOMOTRICITE 2éme Annee PSYCHIATRIE andy paul - interne 05/03/2015

2 HISTORIQUE 1913 : Jung, «Refus névrotique» d aller à l école : Broadwin, variante de l école buissonnière <-> anxiété de séparation : Johnson, propose le terme de «phobie scolaire» absence de comportement antisocial. Années 60 : apparition du terme «refus scolaire».

3 DEFINITION Réticence d intensité variable de l enfant ou de l adolescent à aller à l école pouvant aller jusqu au refus scolaire.

4 DESCRIPTION CLINIQUE Critères de Berg (1969) : Refus d aller à l école. Parents au courant. L enfant reste à la maison. Bouleversement émotionnel : anxiété, crises de colères, tristesse, symptômes physiques inexpliqués. Absence de comportement antisocial en dehors de la résistance de l enfant. Ne peut être expliqué par une déficience parentale.

5 DESCRIPTION CLINIQUE Entité clinique non définie dans le DSM. Pendant au moins 15 jours. Apparition de symptômes somatiques au moment de se rendre à l école ou durant les cours : Troubles neuro-végétatifs, douleurs abdominales, céphalées, nausées, vomissements. Parfois véritable attaque de panique. Chez les moins de 6 ans : crises de colère, pleurs. Refus scolaire total ou partiel (seulement certains cours, certains moments de la journée ou de la semaine).

6 DESCRIPTION CLINIQUE Rationalisme morbide du refus. Persistance de la motivation pour le travail scolaire. Lutte anxieuse, désir de pouvoir retourner à l école. Insomnies d endormissement. Comportements d opposition au sein de la famille.

7 DESCRIPTION CLINIQUE Anxiété persistante et clairement excessive. Complication de certains troubles anxieux. Rechercher un ou plusieurs troubles anxieux associés : Anxiété de séparation (survenue précoce). Phobie sociale. Phobie spécifique (transports). TOC. Anxiété généralisée. Agoraphobie. Rechercher un syndrome dépressif.

8 DESCRIPTION CLINIQUE Rechercher un facteur déclenchant : Absence prolongée (maladie, hospitalisation). Changement de classe ou d établissement (déménagement, passage du primaire au secondaire). Retour de vacances. Conflit au sein de l école.

9 DESCRIPTION CLINIQUE Ne pas confondre avec : Réactions anxieuses liées à la rentrée : résolution spontanée en quelques semaines. Caprices chez les plus jeunes : test des limites parentales. Trouble des conduites («école buissonnière») : absentéisme, pas de sentiment de culpabilité.

10 DESCRIPTION CLINIQUE Evolution/complications : Très peu de guérison spontanée. Echec des apprentissages, perte de chance pour la vie future. Réduction des activités, isolement social. Episode dépressif majeur. Iatrogénie liée à la multiplication des examens complémentaires : recherche d une étiologie organique aux symptômes physiques.

11 EPIDEMIOLOGIE Prévalence : 3-5%. Trois pics d incidence liés aux changements d établissement : Entrée en CP : 5-6 ans. Entrée au secondaire : ans. Entrée au lycée : après 15 ans. Selon le sexe : Sexe ratio = 1 globalement. Filles > garçons dans l enfance. Garçons > filles dans l adolescence.

12 DEPISTAGE Indispensable. Par les enseignants, par le médecin scolaire. Insuffisant actuellement, absentéisme scolaire signalé trop tardivement. Recherche systématique de refus scolaire anxieux en cas de trouble anxieux : dépistage du refus partiel.

13 PRISE EN CHARGE Précoce, contemporaine à la rescolarisation. En réseau : Patient, famille et entourage, médecin traitant/ pédiatre, établissement scolaire. Reprise «officielle», projet cohérent, personnes ressources, absence de décisions isolées. Objectifs : Reprise précoce et progressive de la scolarité, stratégies de retour au cas par cas (pas de CNED). Recherche et prise en charge de troubles anxieux associés, d un état dépressif majeur associé.

14 PRISE EN CHARGE Utiliser les dispositifs d aménagement de l Education Nationale : Projet d Accueil Individualisé. Contrat d intégration. Adaptation de l emploi du temps : temps partiel puis temps plein. Service d Assistance Pédagogique à Domicile : mêmes professeurs.

15 PRISE EN CHARGE Prise en charge familiale : Guidance parentale : parent = «coach» de l enfant, politique de l encouragement. Soutien. Thérapie familiale (interactions pathologiques).

16 PRISE EN CHARGE Thérapie cognitivo-comportementale : Désensibilisation systématique. Exposition graduelle. Restructuration cognitive. Autocontrôle.

17 PRISE EN CHARGE Prise en charge du/des troubles anxieux associés : Psychothérapie. Psychanalyse (relation mère-enfant). ISRS. Prise en charge d un éventuel épisode dépressif majeur. Psychothérapie, ISRS.

18 PRISE EN CHARGE Hospitalisation : Echec de la prise en charge ambulatoire. Résistance au traitement. Episode dépressif majeur. Famille non ressource, entretenant le refus.

19 CONCLUSION Le refus scolaire anxieux n est pas une entité clinique définie. Principalement les enfants de 11 à 13 ans. Conséquences graves : dépistage et traitement précoces. Coopération indispensable entre patient, famille, école et médecin traitant. Psychothérapie de soutien, TCC, PEC familiale et éducation thérapeutique des enseignants. Parfois chimiothérapie et/ou hospitalisation.

20 Merci de votre attention.

Prise en charge spécialisée des refus scolaires anxieux en TCC en hôpital de jour : résultats et devenir

Prise en charge spécialisée des refus scolaires anxieux en TCC en hôpital de jour : résultats et devenir Prise en charge spécialisée des refus scolaires anxieux en TCC en hôpital de jour : résultats et devenir Dr Hélène DENIS Cécile ARRIBAT CHU Montpellier Refus scolaire anxieux Spectre des pathologies anxieuses

Plus en détail

La phobie scolaire Quand l école fait peur

La phobie scolaire Quand l école fait peur La phobie scolaire Quand l école fait peur Crises d'angoisse, maux de ventre, vomissements Submergés par la peur, la détresse, certains enfants et adolescents se rendent complètement malades à la simple

Plus en détail

Item n 41 : Troubles anxieux et troubles de lʼadaptation. Généralité

Item n 41 : Troubles anxieux et troubles de lʼadaptation. Généralité Bilan initial Item n 41 : Troubles anxieux et troubles de lʼadaptation Généralité Éliminer une pathologie organique : hyperthyroïdie, troubles cardiaque, troubles neurologiques,... Diagnostiquer le trouble

Plus en détail

Pr Marie Rose MORO

Pr Marie Rose MORO Pr Marie Rose MORO www.mda.aphp.fr Absenteisme scolaire - 2 avril 2015 L absentéisme scolaire Dr Jean- Pierre BENOIT Psychiatre Déclaration d intérêt: Déclaration d intérêt : Aucun Pourquoi l absentéisme

Plus en détail

Phobies. GIORDANA Bruno Hôpital Pasteur, CHU de Nice, Psychiatrie Adulte, 2010/2011

Phobies. GIORDANA Bruno Hôpital Pasteur, CHU de Nice, Psychiatrie Adulte, 2010/2011 Phobies GIORDANA Bruno Hôpital Pasteur, CHU de Nice, Psychiatrie Adulte, 2010/2011 1 Généralités & Définitions (1) «phobos» (grec) : crainte, effroi; Peur irréfléchie et irrationnelle déclenchée par un

Plus en détail

Anxiété chez l enfant : Regards croisés de la clinique et des neurosciences

Anxiété chez l enfant : Regards croisés de la clinique et des neurosciences Anxiété chez l enfant : Regards croisés de la clinique et des neurosciences Isabelle Wodon Psychologue à Erasme Service d'orthopédagogie Clinique, Université de Mons Mandy Rossignol Institut de recherche

Plus en détail

Troubles psychologiques et décrochage scolaire. D après la conférence de Christian Boeldieu, psychologue clinicien

Troubles psychologiques et décrochage scolaire. D après la conférence de Christian Boeldieu, psychologue clinicien Troubles psychologiques et décrochage scolaire D après la conférence de Christian Boeldieu, psychologue clinicien Pour apprendre, il faut que l énergie psychique soit consacrée aux apprentissages et non

Plus en détail

Faculté de Médecine Poitiers. Le malade anxieux. Sémiologie 2

Faculté de Médecine Poitiers. Le malade anxieux. Sémiologie 2 Faculté de Médecine Poitiers Le malade anxieux Sémiologie 2 Définition Pierre Janet : peur sans objet Sentiment d attente, crainte d un danger mal défini Anxiété comme vécu psychologique et angoisse marquée

Plus en détail

Anorexie mentale du sujet prépubère : actualités sur le diagnostic et la prise en charge

Anorexie mentale du sujet prépubère : actualités sur le diagnostic et la prise en charge Anorexie mentale du sujet prépubère : actualités sur le diagnostic et la prise en charge Anne BARGIACCHI Service de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent, Hôpital Robert Debré, Paris JPP 2014 Définitions

Plus en détail

Anorexie mentale. Pr C Mille

Anorexie mentale. Pr C Mille Anorexie mentale Pr C Mille Introduction Fascination, place dans les médias Fréquence croissante dans les pays occidentaux Liens avec le processus d adolescence Pathologie de la dépendance Risques évolutifs

Plus en détail

L EPISODE DEPRESSIF 1. GENERALITES: 2. SEMIOLOGIE 3. LES FORMES CLINIQUES DE LA DEPRESSION 4. EVOLUTION 5. TRAITEMENT

L EPISODE DEPRESSIF 1. GENERALITES: 2. SEMIOLOGIE 3. LES FORMES CLINIQUES DE LA DEPRESSION 4. EVOLUTION 5. TRAITEMENT L EPISODE DEPRESSIF 1. GENERALITES: A. Dépression endogène/ Dépression psychogène B. Dépression primaire/dépression secondaire: LES CAUSES 2. SEMIOLOGIE A. La ralentissement psychomoteur B. L humeur basse

Plus en détail

Troubles anxieux chez l enfant. Novembre 2016 Morgane EVEN

Troubles anxieux chez l enfant. Novembre 2016 Morgane EVEN Troubles anxieux chez l enfant Novembre 2016 Morgane EVEN Plan Introduction Anxiété de séparation Anxiété généralisée Trouble panique Phobies Trouble obsessionnel compulsif Spécificités chez le bébé Prises

Plus en détail

PSYCHOTRAUMATISMES ET ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE CHEZ L ENFANT. PSYCHOMOTRICITE 2ème ANNEE PSYCHIATRIE andy paul - Interne 05/03/2015

PSYCHOTRAUMATISMES ET ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE CHEZ L ENFANT. PSYCHOMOTRICITE 2ème ANNEE PSYCHIATRIE andy paul - Interne 05/03/2015 PSYCHOTRAUMATISMES ET ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE CHEZ L ENFANT PSYCHOMOTRICITE 2ème ANNEE PSYCHIATRIE andy paul - Interne 05/03/2015 INTRODUCTION Troubles anxieux sentiments intenses et persistants

Plus en détail

Robert, 10 ans, hospitalisé dans les. suites d une tentative de défenestration (20 ème étage)

Robert, 10 ans, hospitalisé dans les. suites d une tentative de défenestration (20 ème étage) Robert, 10 ans, hospitalisé dans les suites d une tentative de défenestration (20 ème étage) Cas clinique Robert 10 ans, hospitalisé en pédopsychiatrie dans les suites d une tentative de défenestration

Plus en détail

Dr M. PASCAUD, Psychiatre Mme P. DÉSANNAUX, DSSI Mme C. WELMANT, IDE. Clinique Notre-Dame de Pritz, Changé

Dr M. PASCAUD, Psychiatre Mme P. DÉSANNAUX, DSSI Mme C. WELMANT, IDE. Clinique Notre-Dame de Pritz, Changé Dr M. PASCAUD, Psychiatre Mme P. DÉSANNAUX, DSSI Mme C. WELMANT, IDE Clinique Notre-Dame de Pritz, Changé 4 DIMENSIONS DE LA DOULEUR SENSORIELLE : décodage du message sensitif EMOTIONNELLE : angoisse et

Plus en détail

TROUBLES ANXIEUX ET TROUBLES DE L ADAPTATION CHEZ L ENFANT ET L ADOLESCENT (SYMPTÔMES NÉVROTIQUES)

TROUBLES ANXIEUX ET TROUBLES DE L ADAPTATION CHEZ L ENFANT ET L ADOLESCENT (SYMPTÔMES NÉVROTIQUES) TROUBLES ANXIEUX ET TROUBLES DE L ADAPTATION CHEZ L ENFANT ET L ADOLESCENT (SYMPTÔMES NÉVROTIQUES) Anne-sophie MAILHES-Chef de clinique SHU-Pr Tordjman Objectifs Savoir connaître les différents modes d

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Démarche et objectifs Une démarche de santé publique à l initiative de la Direction générale de la Santé

Plus en détail

UE 2.6 S2 : Processus psychopathologiques. Promotion HAMILTON Année 2015/2018 A.F / MB.G / P.K / C. Pa

UE 2.6 S2 : Processus psychopathologiques. Promotion HAMILTON Année 2015/2018 A.F / MB.G / P.K / C. Pa UE 2.6 S2 : Processus psychopathologiques. Compétence 4 : Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique. Promotion HAMILTON Année 2015/2018 A.F / MB.G / P.K / C. Pa Pré requis : UE

Plus en détail

Modalités d arrêt des benzodiazépines et médicaments apparentés chez le patient âgés

Modalités d arrêt des benzodiazépines et médicaments apparentés chez le patient âgés Modalités d arrêt des benzodiazépines et médicaments apparentés chez le patient âgés Recommandations professionnelles HAS Octobre 2007. Cycle recommandations AMMPPU - Les patients concernés patients âgés

Plus en détail

L EPISODE DEPRESSIF Dr Dahoudi Psychiatrie. I)Généralités. A)Dépression endogène/dépression psychogène

L EPISODE DEPRESSIF Dr Dahoudi Psychiatrie. I)Généralités. A)Dépression endogène/dépression psychogène 20.01.09 Dr Dahoudi Psychiatrie L EPISODE DEPRESSIF I)Généralités A)Dépression endogène/dépression psychogène 1)Dépression endogène 2)Dépression «psychogène, réactionnelle, névrotique, exogène» B)Dépression

Plus en détail

Échelle d évaluation des phobies, attaques de panique et anxiété généralisée (PPAG)

Échelle d évaluation des phobies, attaques de panique et anxiété généralisée (PPAG) Échelle d évaluation des phobies, attaques de panique et anxiété généralisée (PPAG) Cottraux J. (1993) Cette échelle simple permet d évaluer les trois grands types d anxiété, à savoir les phobies, les

Plus en détail

Les facteurs de risque des céphalées. A. Belaid EHS CHERAGA

Les facteurs de risque des céphalées. A. Belaid EHS CHERAGA Les facteurs de risque des céphalées A. Belaid EHS CHERAGA Introduction Les céphalées font partie des dix causes les plus fréquentes de consultation dans une pratique de médecine générale. Les céphalées

Plus en détail

La Clinique des 4 Cantons

La Clinique des 4 Cantons La Clinique des 4 Cantons 1 Soins Etudes Réadaptation Présentation Docteur Arnaud Fossaert Jean Louis Nandrino, psychologue Robert Vanovermeir, Directeur des Etudes 2 Les patients de la Clinique des 4

Plus en détail

MAS DE SPECIALISATION EN PSYCHOTHERAPIE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE

MAS DE SPECIALISATION EN PSYCHOTHERAPIE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE Département de psychiatrie CHUV, Faculté de biologie et médecine, Université de Lausanne Institut de psychologie, Faculté des sciences sociales et politiques, Université de Lausanne Département de psychologie,

Plus en détail

Prévenir la dépression à l adolescence. Laure Mesquida, Jean-Philippe Raynaud

Prévenir la dépression à l adolescence. Laure Mesquida, Jean-Philippe Raynaud Prévenir la dépression à l adolescence Laure Mesquida, Jean-Philippe Raynaud Cours intensif de psychiatrie, 28 février 2015 Plan de la présentation Introduction Spécificité de la dépression à l adolescence

Plus en détail

LES ENFANTS ET ADOLESCENTS

LES ENFANTS ET ADOLESCENTS LES ENFANTS ET ADOLESCENTS SOUFFRANT DE TOC À GENÈVE Immersion en Communauté 2010 Joëlle Bonin, Clare Fischer, Claudia Martins, Elise Thomet TABLE DES MATIÈRES Axes développés Définition Prévalence et

Plus en détail

Les Troubles Déficit de l Attention avec/sans Hyperactivité TDA/H. Mieux les repérer et les comprendre

Les Troubles Déficit de l Attention avec/sans Hyperactivité TDA/H. Mieux les repérer et les comprendre Les Troubles Déficit de l Attention avec/sans Hyperactivité TDA/H Mieux les repérer et les comprendre Lycée français de Manille Jeudi 21 mai 2015 De 15h30 à 17h30 Adélaïde Lefèvre, psychologue Pascale

Plus en détail

La Névrose Hystérique: IFSI Nice

La Névrose Hystérique: IFSI Nice La Névrose Hystérique: IFSI Nice Plan: I. définition II. description symptômatique III. démarche diagnostique IV. formes cliniques V. diagnostics différentiels VI. traitement Définition: Névrose hystérique

Plus en détail

Les Insomnies de l adulte. Dr MF Mateo Champion CHITS Toulon 12/12/06

Les Insomnies de l adulte. Dr MF Mateo Champion CHITS Toulon 12/12/06 Les Insomnies de l adulte Dr MF Mateo Champion CHITS Toulon 12/12/06 Epidémiologie 20 à 40 % de la population adulte souffre d insomnie au moins une fois dans sa vie 10 à 15% souffrent d insomnie chronique

Plus en détail

TROUBLES DE LA SCOLARITE ET ECHEC SCOLAIRE A L ADOLESCENCE. Docteur Nicole CATHELINE Pédopsychiatre Centre Hospitalier Henri LABORIT POITIERS

TROUBLES DE LA SCOLARITE ET ECHEC SCOLAIRE A L ADOLESCENCE. Docteur Nicole CATHELINE Pédopsychiatre Centre Hospitalier Henri LABORIT POITIERS TROUBLES DE LA SCOLARITE ET ECHEC SCOLAIRE A L ADOLESCENCE Docteur Nicole CATHELINE Pédopsychiatre Centre Hospitalier Henri LABORIT POITIERS 1 INTRODUCTION Importance prise par la scolaritédepuis 15 ans

Plus en détail

Trois idées 1 Indication des thérapies comportementales et cognitives selon la pathologie. 2 Place des thérapies comportementales et cognitives par ra

Trois idées 1 Indication des thérapies comportementales et cognitives selon la pathologie. 2 Place des thérapies comportementales et cognitives par ra INDICATIONS DES THERAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES 37EME FORUM MEDICAL LYONNAIS 25 SEPTEMBRE 2010 DR FREDERIC FANGET - LYON Trois idées 1 Indication des thérapies comportementales et cognitives selon

Plus en détail

Les pathologies réactionnelles: troubles de l adaptation états de stress post-traumatiques STÉPHANIE VESPERINI SERVICE DE PSYCHIATRIE HÔPITAL PASTEUR

Les pathologies réactionnelles: troubles de l adaptation états de stress post-traumatiques STÉPHANIE VESPERINI SERVICE DE PSYCHIATRIE HÔPITAL PASTEUR Les pathologies réactionnelles: troubles de l adaptation états de stress post-traumatiques STÉPHANIE VESPERINI SERVICE DE PSYCHIATRIE HÔPITAL PASTEUR Généralités L'évolution de la plupart des troubles

Plus en détail

Le STRESS au travail Approche Clinique

Le STRESS au travail Approche Clinique Le STRESS au travail Approche Clinique Présenté par Pauline Hanique, psychologue clinicienne, EPSM Lille Metropole, doctorante en psychopathologie clinique et santé. Membre de l association PROMOCOM. phanique@epsm-lille-metropole.fr

Plus en détail

Mlle H. âgée de 29 ans, vient consulter après avoir hésité très longuement car elle est à bout de force. Elle se sent lasse, sans plaisir et envie,

Mlle H. âgée de 29 ans, vient consulter après avoir hésité très longuement car elle est à bout de force. Elle se sent lasse, sans plaisir et envie, QUESTION N 64. Diagnostiquer: un trouble dépressif, un trouble anxieux généralisé, un trouble panique, un trouble phobique, un trouble obsessionnel compulsif, un état de stress post-traumatique, un trouble

Plus en détail

DPP : état dépressif qui survient dans l année qui suit l accouchement.

DPP : état dépressif qui survient dans l année qui suit l accouchement. 1858:Louis Victor Marcé, élève d Esquirol entreprend une première description de ces«accidents nerveux ( ) qui ne se développent que vers la 5 e ou 6 e semaine.» DSM IV CIM 10 DPP : état dépressif qui

Plus en détail

Syndrome dépressif. Vincent Maugars, Interne en médecine générale

Syndrome dépressif. Vincent Maugars, Interne en médecine générale Syndrome dépressif de la personne âgée Vincent Maugars, Interne en médecine générale Epidémiologie Population générale (au delà de 65 ans) : - Symptômes dépressifs chez 15 % des individus - Episode dépressif

Plus en détail

L accompagnement psychologique des enfants et adolescents obèses et de leur famille

L accompagnement psychologique des enfants et adolescents obèses et de leur famille L accompagnement psychologique des enfants et adolescents obèses et de leur famille L obésité : un problème de santé publique contemporain Dimension multifactorielle de l obésité : culturelle, sociale,

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALITES DEFINITION. Difficultés dans les apprentissages scolaires

INTRODUCTION GENERALITES DEFINITION. Difficultés dans les apprentissages scolaires Apprendre au collège Quelles souffrances? Quelles solutions? TROUBLES PSYCHOAFFECTIFS DANS LES TROUBLES DES APPRENTISSAGES. Le point de vue du pédopsychiatre. Dr S. SERRET Pédopsychiatre Service de Psychiatrie

Plus en détail

Trouble dépressif majeur à survenue précoce (TDM)

Trouble dépressif majeur à survenue précoce (TDM) Trouble dépressif majeur à survenue précoce (TDM) PROGRAMME CANADIEN DE SURVEILLANCE PÉDIATRIQUE 2305, boul. St. Laurent Ottawa (Ontario) K1G 4J8 Tél. : 613-526-9397, poste 239 Téléc. : 613-526-3332 pcsp@cps.ca

Plus en détail

Sommaire PARTIE 1 : GÉNÉRALITÉS... 15

Sommaire PARTIE 1 : GÉNÉRALITÉS... 15 Sommaire PARTIE 1 : GÉNÉRALITÉS... 15 N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée...17 Rappel sémiologique...18 Les troubles mentaux...20 La gravité

Plus en détail

Consultation Infirmière spécialisée en Thérapie Comportementales et Cognitives Meyer Marie-Astrid Infirmière au SHU de l Hôpital Sainte Anne

Consultation Infirmière spécialisée en Thérapie Comportementales et Cognitives Meyer Marie-Astrid Infirmière au SHU de l Hôpital Sainte Anne Consultation Infirmière spécialisée en Thérapie Comportementales et Cognitives Meyer Marie-Astrid Infirmière au SHU de l Hôpital Sainte Anne Déclaration de liens d intérêts Je n ai pas de conflits d intérêts

Plus en détail

Projet professionnel Licence 1 de psychologie UPJV. Intervention du 7 mars Dufeil SOUNGA

Projet professionnel Licence 1 de psychologie UPJV. Intervention du 7 mars Dufeil SOUNGA Projet professionnel Licence 1 de psychologie UPJV Intervention du 7 mars 2016 Dufeil SOUNGA leybrodneil@yahoo.fr Dufeil SOUNGA Psychologue clinicien Psychologue cognitivo-comportementaliste Psychothérapeutique

Plus en détail

Dépression et PA. Que recherchez-vous?

Dépression et PA. Que recherchez-vous? Dépression et PA Questions - Réponses Dr Roche Hôpital Gériatrique CHRU de Lille Une patiente de 85 ans est hospitalisée pour AEG d aggravation progressive sur 6 mois Elle se dit fatiguée et a perdu 3

Plus en détail

Question 286 TROUBLES DE LA PERSONNALITE

Question 286 TROUBLES DE LA PERSONNALITE Question 286 TROUBLES DE LA PERSONNALITE Objectifs généraux Diagnostiquer un trouble de la personnalité et apprécier son retentissement sur la vie sociale du sujet Identifier les situations d'urgence et

Plus en détail

UE 2.6 S5 : Processus psychopathologiques. Compétence 4 : Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique.

UE 2.6 S5 : Processus psychopathologiques. Compétence 4 : Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique. UE 2.6 S5 : Processus psychopathologiques. Compétence 4 : Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique. Promotion Bachelard Année 2014 / 2015 MBG / CPa / CY Pré requis : UE 2.6.S2

Plus en détail

«Le syndrome X fragile 22 ans plus tard et Cap sur les Neurosciences et qualité de vie» Prise en charge : avancées et difficultés

«Le syndrome X fragile 22 ans plus tard et Cap sur les Neurosciences et qualité de vie» Prise en charge : avancées et difficultés «Le syndrome X fragile 22 ans plus tard et Cap sur les Neurosciences et qualité de vie» Prise en charge : avancées et difficultés Conseils après le diagnostic Suivi thérapeutique, coordination des thérapies

Plus en détail

LIVRET POUR LES STAGES de M1 et M2 DU MASTER DE THERAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES

LIVRET POUR LES STAGES de M1 et M2 DU MASTER DE THERAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES LIVRET POUR LES STAGES de M1 et M2 DU MASTER DE THERAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES NOM et prénom de l étudiant : Master de Thérapies Comportementales et Cognitives Faculté de Psychologie, 12 rue

Plus en détail

LA NEVROSE D ANGOISSE

LA NEVROSE D ANGOISSE 19.01.09 Dr Lagier Psychiatrie LA NEVROSE D ANGOISSE I)L anxiété et l angoisse : définition II)Les différentes formes d anxiété (= angoisse) A)Crise d angoisse aiguë 1)Les manifestations de la crise d

Plus en détail

L Anxiété. Objectifs. Troubles anxieux, d après le DSM-IV. Troubles anxieux, d après le DSM-IV (suite) Anxiété comme symptôme

L Anxiété. Objectifs. Troubles anxieux, d après le DSM-IV. Troubles anxieux, d après le DSM-IV (suite) Anxiété comme symptôme L Anxiété Objectifs Revoir la symptomatologie et l épidémiologie des troubles anxieux Développer un algorythme pour le diagnostique des troubles anxieux Anxiété comme symptôme Anxiété normale vs pathologique;

Plus en détail

Table des matières. I. Bases théoriques et empiriques

Table des matières. I. Bases théoriques et empiriques Table des matières Préface, Robert Pauzé.......................................................................... 9 avant-propos, Marie-Christine Mouren............................................. 13

Plus en détail

MIGRAINE DE L ENFANT

MIGRAINE DE L ENFANT MIGRAINE DE L ENFANT Pathologie fréquente : 1ère cause de céphalée primaire récurrente de l enfant Pathologie mal connue : Facteurs psychologiques déclenchent les accès migraineux Excès d examens complémentaires

Plus en détail

SEMAINE SPORT et SANTE APPORTS DE LA THERAPIE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE ET SUIVI DIETETIQUE

SEMAINE SPORT et SANTE APPORTS DE LA THERAPIE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE ET SUIVI DIETETIQUE SEMAINE SPORT et SANTE APPORTS DE LA THERAPIE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE ET SUIVI DIETETIQUE Dr SANSONETTI PERRIN Claudine, le 10 juin 2014 PSYCHOTHERAPIE? Technique de

Plus en détail

L anxiété chez les jeunes enfants. Par Nadia Gagnier, Ph.D. Septembre 2017 Garderie Les Petits Seigneurs

L anxiété chez les jeunes enfants. Par Nadia Gagnier, Ph.D. Septembre 2017 Garderie Les Petits Seigneurs L anxiété chez les jeunes enfants Par Nadia Gagnier, Ph.D. Septembre 2017 Garderie Les Petits Seigneurs Présentations et ordre du jour Objectifs de la formation Comprendre ce qu est l anxiété Distinguer

Plus en détail

Partie 1. Points importants sur la psychiatrie pour comprendre la suite

Partie 1. Points importants sur la psychiatrie pour comprendre la suite Partie 1 Points importants sur la psychiatrie pour comprendre la suite Chapitre n 1 Troubles psychiatriques Item n 59 Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne

Plus en détail

Que faire devant un enfant hyperactif?

Que faire devant un enfant hyperactif? Que faire devant un enfant hyperactif? J. BELEMBERT-MALNOU, PÉDOPSYCHIATRE UNITÉ UNIVERSITAIRE DE PSYCHIATRIE DE L ENFANT ET L ADOLESCENT, HÔPITAL MÈRE-ENFANT DE NANTES, SERVICE DU PR. BONNOT Congrès Preuves

Plus en détail

Les troubles anxieux

Les troubles anxieux Les troubles anxieux Dr SEGHIR I/Introduction-définition Les troubles anxieux sont un ensemble de maladies psychiatriques qui ont en commun une anxiété pathologique. L anxiété est considérée comme pathologique

Plus en détail

Syndrome de l X fragile : Profil cognitivo-comportemental et troubles psychiatriques associés

Syndrome de l X fragile : Profil cognitivo-comportemental et troubles psychiatriques associés Syndrome de l X fragile : Profil cognitivo-comportemental et troubles psychiatriques associés Pr. A. Baghdadli Département universitaire de psychiatrie de l enfant, CHU Montpellier EA 4556, UM1, Introduction

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge A l initiative de la Direction Générale de la Santé Mise en œuvre: Société Française de Gériatrie et Gérontologie

Plus en détail

SECONDE VICTIME. L impact sur le professionnel suite à la prise en charge de victimes d attentats

SECONDE VICTIME. L impact sur le professionnel suite à la prise en charge de victimes d attentats SECONDE VICTIME L impact sur le professionnel suite à la prise en charge de victimes d attentats Ossetroff Lucie Infirmière Anesthésiste CHP Saint Martin PLAN Introduction Répercussions - Etat de stress

Plus en détail

Table des matières. Abréviations 9

Table des matières. Abréviations 9 Abréviations 9 QUESTIONS Méthodologie 13 1. La relation médecin-malade dans le cadre du colloque singulier ou au sein d une équipe, le cas échéant pluri-professionnelle. La communication avec le patient

Plus en détail

Trouble bipolaire module 2 Toulouse Docteur Christine MIRABEL Service du Professeur ROUILLON 100 rue de la Santé PARIS

Trouble bipolaire module 2 Toulouse Docteur Christine MIRABEL Service du Professeur ROUILLON 100 rue de la Santé PARIS Trouble bipolaire module 2 Toulouse 2008 Docteur Christine MIRABEL Service du Professeur ROUILLON 100 rue de la Santé 75014 PARIS Partie 1 Les programmes TCC spécifiques au trouble bipolaire TABLEAU COMPARATIF

Plus en détail

Problèmes spécifiques des malades jeunes atteints de pathologies neurodégénératives

Problèmes spécifiques des malades jeunes atteints de pathologies neurodégénératives Problèmes spécifiques des malades jeunes atteints de pathologies neurodégénératives Valérie CERASE IMA (Institut de la Maladie d Alzheimer) éléments de contexte épidémiologie peu connue 8000 ALD 15 32000

Plus en détail

DÉFINITION DES TROUBLES ANXIEUX DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT...

DÉFINITION DES TROUBLES ANXIEUX DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT... Table des matières Remerciements... 7 Préface... 8 PARTIE 1 Généralités... 10 Chapitre 1 Peurs normales / peurs pathologiques... 12 1 DÉFINITION DES TROUBLES ANXIEUX DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT... 16

Plus en détail

Procédure de reprise de la scolarité après traumatisme crânien léger chez l enfant. H. Toure Pellen, M. Chevignard

Procédure de reprise de la scolarité après traumatisme crânien léger chez l enfant. H. Toure Pellen, M. Chevignard Procédure de reprise de la scolarité après traumatisme crânien léger chez l enfant H. Toure Pellen, M. Chevignard Service de rééducation des pathologies neurologiques acquises de l enfant et l adolescent

Plus en détail

Syndrome névrotique. Névrose d angoisse et phobique, hystérie de conversion, névrose obsessionnelle. Emmanuel Mulin,

Syndrome névrotique. Névrose d angoisse et phobique, hystérie de conversion, névrose obsessionnelle. Emmanuel Mulin, Syndrome névrotique Névrose d angoisse et phobique, hystérie de conversion, névrose obsessionnelle Emmanuel Mulin, emulin@orange.fr Plan I. Enjeux et définition II. Généralités III. Physiopathologie IV.

Plus en détail

Programme PRISE EN CHARGE DE L INSOMNIE EN PRATIQUE

Programme PRISE EN CHARGE DE L INSOMNIE EN PRATIQUE Programme PRISE EN CHARGE DE L INSOMNIE EN PRATIQUE PLACE ET ENJEUX DE LA PROBLEMATIQUE TRAITEE 1 Contexte L insomnie, source de souffrance pour les patients, est un motif régulier de consultations. Les

Plus en détail

Les personnalités pathologiques. Docteur J.G. ROHMER Professeur conventionné de l Université de Strasbourg Pôle de Psychiatrie et de Santé Mentale

Les personnalités pathologiques. Docteur J.G. ROHMER Professeur conventionné de l Université de Strasbourg Pôle de Psychiatrie et de Santé Mentale Les personnalités pathologiques Docteur J.G. ROHMER Professeur conventionné de l Université de Strasbourg Pôle de Psychiatrie et de Santé Mentale Définitions Très variable suivant les époques La notion

Plus en détail

Dysrégulation émotionnelle et comportementale sévère (DES) Disruptive mood dysregulation disorder (DMDD)

Dysrégulation émotionnelle et comportementale sévère (DES) Disruptive mood dysregulation disorder (DMDD) Dysrégulation émotionnelle et comportementale sévère (DES) Disruptive mood dysregulation disorder (DMDD) Diapositive 1 C1 Charline; 27/11/2015 Origine du : Disruptive Mood Dysregulation disorder Les troubles

Plus en détail

Jeu de hasard en ligne : Case Study

Jeu de hasard en ligne : Case Study Journée d étude sur les jeux de hasard en ligne Octobre 2013 Jeu de hasard en ligne : Case Study Mélanie Saeremans Clinique Du Jeu et Autres Addictions Comportementales Jeu excessif? - Comportement de

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. PARTIE I Initiation aux soins infirmiers en santé mentale et en psychiatrie

TABLE DES MATIÈRES. PARTIE I Initiation aux soins infirmiers en santé mentale et en psychiatrie TABLE DES MATIÈRES Avant-propos........................... III Remerciements......................... IV Les caractéristiques du manuel........... V PARTIE I Initiation aux soins infirmiers CHAPITRE 1

Plus en détail

Actualités sur la prise en charge de l anorexie: de nouvelles pratiques?

Actualités sur la prise en charge de l anorexie: de nouvelles pratiques? «Ados aujourd hui-ados de demain» Colloque 28 et 29 Janvier 2011 Actualités sur la prise en charge de l anorexie: de nouvelles pratiques? (Dr Corinne Blanchet) Actualités sur la prise en charge de l anorexie:

Plus en détail

Analyse fonctionnelle : de l étude des comportements à la conceptualisation du cas

Analyse fonctionnelle : de l étude des comportements à la conceptualisation du cas Analyse fonctionnelle : de l étude des comportements à la conceptualisation du cas Module Dépression AFTCC 08 Novembre 2014 Anne-Victoire ROUSSELET Psychologue Centre Hospitalier Sainte Anne, SHU et Addictologie

Plus en détail

La dépression: Ce qu il faut savoir

La dépression: Ce qu il faut savoir La dépression: Ce qu il faut savoir Une soirée d information ouverte à toutes et tous Une occasion d échanger avec des professionnel-le-s du Réseau fribourgeois de santé mentale Déroulement de la soirée

Plus en détail

3 phases : l'accès boulimique présente 3 phase : des aliments à haute valeur calorique

3 phases : l'accès boulimique présente 3 phase : des aliments à haute valeur calorique La Boulémie I Définition Besoin incoercible de manger vécu avec angoisse, culpabilité et peur de ne pas pouvoir s'arrêter volontairement de manger. C'est un acte de suralimentation excessive non contrôlée

Plus en détail

LES TROUBLES FONCTIONELS ET PSYCHIATRIQUES

LES TROUBLES FONCTIONELS ET PSYCHIATRIQUES EOM N.I LES TROUBLES FONCTIONELS ET PSYCHIATRIQUES I. TROUBLES FONCTIONNELS : - Symptômes physiques sans organicité. - Sensation réelle Demande de soins. - Composante psychologique importante. - Impact

Plus en détail

PROGRAMME. Rennes 2018

PROGRAMME. Rennes 2018 PROGRAMME Rennes 2018!1 1. OBJECTIFS 1. Savoir 1. Acquérir un savoir validé sur la relation thérapeutique, l hypnose médicale appliquée à la médecine générale : pratique quotidienne, accompagnement et

Plus en détail

ETATS DEPRESSIFS. Dr Liliane Nadalet

ETATS DEPRESSIFS. Dr Liliane Nadalet ETATS DEPRESSIFS Dr Liliane Nadalet nadalet@unice.fr Historique Apparition tardive du terme de dépression dans le champ médical La mélancolie comme paradigme historique de la dépression Identification

Plus en détail

Syndromes névrotiques. Syndromes anxieux. D R D I A N E S A M A M A

Syndromes névrotiques. Syndromes anxieux. D R D I A N E S A M A M A Syndromes névrotiques. Syndromes anxieux. D R D I A N E S A M A M A Névrose et anxiété La névrose est une perturbation de l ensemble de la personnalité plus marquée au niveau de l affectivité. A l origine

Plus en détail

L enfant dit hyperkinétique

L enfant dit hyperkinétique L enfant dit hyperkinétique M.C. Nassogne Service de Neurologie Pédiatrique Cliniques universitaires Saint-Luc Bruxelles Hyperactivité secondaire 90 % Chercher l'origine Un enfant hyperactif Hyperactivité

Plus en détail

INTRODUCTION, CLASSIFICATIONS

INTRODUCTION, CLASSIFICATIONS INTRODUCTION, CLASSIFICATIONS Dr Clarisse LOCRET-CAPON, Chef de Clinique Assistant Pôle Universitaire de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent, Pr Manuel Bouvard Coordonnées clocret-capon@ch-perrens.fr

Plus en détail

«Troubles du comportement, conduites alimentaires, suicidaires» Dr E.Ponavoy Service de psychiatrie CHU Dijon

«Troubles du comportement, conduites alimentaires, suicidaires» Dr E.Ponavoy Service de psychiatrie CHU Dijon «Troubles du comportement, conduites alimentaires, suicidaires» Dr E.Ponavoy Service de psychiatrie CHU Dijon Conduites suicidaires Troubles du comportement alimentaire Troubles du comportement au cours

Plus en détail

Table des matières. Première partie Tableaux cliniques relatifs à la psychopathologie relationnelle

Table des matières. Première partie Tableaux cliniques relatifs à la psychopathologie relationnelle Introduction Un manuel sur la psychothérapie et la clinique... 5 Première partie Tableaux cliniques relatifs à la psychopathologie relationnelle Chapitre 1 Les personnalités que l on peut classer dans

Plus en détail

PROBLEMES PSYCHIATRIQUES DANS NOS COMMUNAUTES THERAPEUTIQUES «NORMALES» POUR PERSONNES TOXICOMANES

PROBLEMES PSYCHIATRIQUES DANS NOS COMMUNAUTES THERAPEUTIQUES «NORMALES» POUR PERSONNES TOXICOMANES PROBLEMES PSYCHIATRIQUES DANS NOS COMMUNAUTES THERAPEUTIQUES «NORMALES» POUR PERSONNES TOXICOMANES Johanna Martens, Ph.D. Directrice CT "De Spiegel", Belgique Contactez : johanna.martens@advalvas.be 1.

Plus en détail

AUTISMES ET TROUBLES ENVAHISSANT DU DEVELOPPEMENT

AUTISMES ET TROUBLES ENVAHISSANT DU DEVELOPPEMENT AUTISMES ET TROUBLES ENVAHISSANT DU DEVELOPPEMENT Service de Psychiatrie de l enfant et de l adolescent Pr. D. COHEN CHU PITIE-SALPETRIERE IFSI Septembre 2011 Marie Raffin code: S51PPSYCHOPATH10MR INTRODUCTION

Plus en détail

Les troubles anxieux chez les enfants: incidence, symptômes et traitement

Les troubles anxieux chez les enfants: incidence, symptômes et traitement Les troubles anxieux chez les enfants: incidence, symptômes et traitement E. Lila Amirali, MD Janvier 2010 Je déclare ne pas avoir de conflits d intérêt 1 Objectifs de cette présentation Décrire les différents

Plus en détail

Introduction aux thérapies comportementales et cognitives (TCC)

Introduction aux thérapies comportementales et cognitives (TCC) Introduction aux thérapies comportementales et cognitives (TCC) P S Y C H O S U P Cyrille Bouvet Introduction aux thérapies comportementales et cognitives (TCC) Illustration de couverture Franco Novati

Plus en détail

Crise d adolescence et Dépression

Crise d adolescence et Dépression Crise d adolescence et Dépression 1! 1: Julien, 16 ans,! est amené par ses parents pour fléchissement scolaire et difficultés relationnelles dans le milieu familial «on ne peut plus rien lui dire».!! Ses

Plus en détail

Définition et symptômes de la dépression post-natale

Définition et symptômes de la dépression post-natale Définition et symptômes de la dépression post-natale Dr Michel Maron, Service de Psychiatrie Périnatale, CHRU, Lille Journée Annuelle du Conseil Lillois de Santé Mentale, 9 Décembre 2014 Une vieille idée......

Plus en détail

Prévenir les troubles du comportement alimentaire

Prévenir les troubles du comportement alimentaire Prévenir les troubles du comportement alimentaire Rébecca SHANKLAND Psychologue-Chargée de prévention Maître de Conférences Université de Grenoble 1. Aux origines de la prévention des TCA 1.1. Des messages

Plus en détail

LA DEPRESSION DU SUJET DR S.COREAU-GUILLIER

LA DEPRESSION DU SUJET DR S.COREAU-GUILLIER LA DEPRESSION DU SUJET AGE DR S.COREAU-GUILLIER généralités Elle est fréquente et sous-estimée dans ¾ des cas. Prévalence de 10 à 15%, mais bcp plus impte en hospitalisation (40%) Souvent non diagnostiquée

Plus en détail

TROUBLES PSYCHIATRIQUES DE LA GROSSESSE ET DU POST PARTUM

TROUBLES PSYCHIATRIQUES DE LA GROSSESSE ET DU POST PARTUM EOM N.I TROUBLES PSYCHIATRIQUES DE LA GROSSESSE ET DU POST PARTUM I. INTRODUCTION: Accession à la maternité : moment de grands bouleversements affectifs et de profondes modifications psychologiques. -

Plus en détail

DEPRESSION DE LA PERSONNE AGEE COLLOQUE DU 26 MAI 2016 DR DURAND

DEPRESSION DE LA PERSONNE AGEE COLLOQUE DU 26 MAI 2016 DR DURAND DEPRESSION DE LA PERSONNE AGEE COLLOQUE DU 26 MAI 2016 DR DURAND MESSAGE N 1 LA DEPRESSION DU SUJET AGEE EST DIFFICILE A REPERER CAR ELLE PEUT SE PRESENTER SOUS DES FORMES DIVERSES ET ATYPIQUES MESSAGE

Plus en détail

Troubles anxieux et troubles de l adaptation Q41. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire

Troubles anxieux et troubles de l adaptation Q41. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire Troubles anxieux et troubles de l adaptation Q41 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Crise d angoisse ou attaque de panique Trouble Panique

Plus en détail

LES ECHELLES D EVALUATION EN PSYCHOPATHOLOGIE (DEPRESSION/ANGOISSE)

LES ECHELLES D EVALUATION EN PSYCHOPATHOLOGIE (DEPRESSION/ANGOISSE) Cours 1 méthode des tests (clinique) 4 décembre 2005 LES ECHELLES D EVALUATION EN PSYCHOPATHOLOGIE (DEPRESSION/ANGOISSE) Il existe 2 approches principales par les instruments d évaluation en psychopathologie.

Plus en détail

Les élèves souffrant de phobie scolaire ou refus scolaire anxieux

Les élèves souffrant de phobie scolaire ou refus scolaire anxieux Les élèves souffrant de phobie scolaire ou refus scolaire anxieux La phobie scolaire ou refus scolaire anxieux est classée dans la rubrique phobies sociales et troubles anxieux, du dictionnaire médical

Plus en détail

COMMENT SAVOIR SI L ON SOUFFRE DE TOC?

COMMENT SAVOIR SI L ON SOUFFRE DE TOC? COMMENT SAVOIR SI L ON SOUFFRE DE TOC? Qui est touché par les TOC? Une proportion de 2 à 3 % de la population serait atteinte de troubles obsessionnels compulsifs. Chez deux tiers des patients, la maladie

Plus en détail

Trouble de l humeur. Psychose maniaco-dépressive.

Trouble de l humeur. Psychose maniaco-dépressive. 2 ème partie : Maladies et grands syndromes - Objectif 284 : Trouble de l humeur. Psychose maniaco-dépressive. Rédaction : JP Raynaud Objectifs : Diagnostiquer un trouble de l humeur et une psychose maniaco-dépressive.

Plus en détail

Dépression et PA. Questions - Réponses. Dr Roche Hôpital Gériatrique CHRU de Lille

Dépression et PA. Questions - Réponses. Dr Roche Hôpital Gériatrique CHRU de Lille Dépression et PA Questions - Réponses Dr Roche Hôpital Gériatrique CHRU de Lille Une patiente de 85 ans est hospitalisée pour AEG d aggravation progressive sur 6 mois velle se dit fatiguée et a perdu 3

Plus en détail

Peut-on faire un diagnostic d EDM lié au travail?

Peut-on faire un diagnostic d EDM lié au travail? Peut-on faire un diagnostic d EDM lié au travail? F. GUILLON & A. EL KHATIB 27 novembre 2014 Maladies susceptibles d être imputées au travail Maladies* Dépression Trouble anxieux généralisé (TAG) Etat

Plus en détail