PREVENIR LES TMS SECTEURS SANITAIRE & MEDICOSOCIAL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PREVENIR LES TMS SECTEURS SANITAIRE & MEDICOSOCIAL"

Transcription

1 PREVENIR LES TMS SECTEURS SANITAIRE & MEDICOSOCIAL Paul GISSINGER Ingénieur-conseil Emmanuel BARRET, Annie JACQ, Hervé GRELIER, Contrôleurs de sécurité La journée TMS Pros 8 Juin 2016

2 AU PROGRAMME Les statistiques AT/MP des secteurs d activités La recommandation R471 Présentation d un outil d analyse des manutentions Témoignage sur la mise en œuvre d une démarche de prévention des TMS: Les Capucins Echanges / questions

3 Enquête télétravail STATISTIQUES AT/MP DU REGIME GENERAL

4 Accidents du travail (AT) avec arrêt 2014 (national, toutes activités confondues) Répartition par risque (AT > 4j) 50,7% Manutention manuelle 13,1% Chutes de plain-pied 13,0% Chutes de hauteur 9,3% Outillage à main 3,5% Risque routier Taux de fréquence Tf national = 22,9 Taux de gravité LES STATISTIQUES DU REGIME GENERAL Tg national=1,4 TF = TG= 75% 1 AT = 62 jours d arrêt Nombre d accidents avec arrêt x Nombre d heures travaillées Nombre de journées perdues x Nombre d heures travaillées

5 LES STATISTIQUES DU REGIME GENERAL Maladies professionnelles (MP) 2014 (national, toutes activités confondues) MP Répartition par origine 79,3% Affections périarticulaires (T57) 7,1% Affections liées à l amiante (T30, T30bis) 5,9% Affections chroniques du rachis lombaire dues au port de charges lourdes(t98) 1,6% Affections provoquées par le bruit (T42) 1 MP = 204 jours d arrêt

6 LES STATISTIQUES DU REGIME GENERAL

7 LES STATISTIQUES DU REGIME GENERAL Aide à domicile (Code NAF 8810A) 2014, données nationales Etablissements, salariés Taux de fréquence Tf = 58,3 Tf national moyen = 22,9 (55% MM) Taux de gravité Tg = 4,3 Tg national moyen = 1, Maladies Professionnelles (90% TMS) 470 MP avec IPP

8 LES STATISTIQUES DU REGIME GENERAL Hébergement médicalisé pour personnes âgées (Code NAF 8710A) 2014, données nationales Etablissements, salariés Taux de fréquence Tf = 59,0 Tf national moyen = 22,9 (68% MM) Taux de gravité Tg = 3,8 Tg national moyen = 1,4 836 Maladies Professionnelles (90% TMS) 339 MP avec IPP

9 LES STATISTIQUES DU REGIME GENERAL Hébergement médicalisé pour adultes handicapés (Code NAF 8710C) 2014, données nationales 791 Etablissements, salariés Taux de fréquence Tf = 59,3 Tf national moyen = 22,9 (64% MM) Taux de gravité Tg = 3,2 Tg national moyen = 1,4 153 Maladies Professionnelles (97% TMS) 75 MP avec IPP

10 LES STATISTIQUES DU REGIME GENERAL Hébergement médicalisé pour enfants handicapés (Code NAF 8710B) 2014, données nationales Etablissements, salariés Taux de fréquence Tf = 35,6 Tf national moyen = 22,9 (44% MM) Taux de gravité Tg = 1,7 Tg national moyen = 1,4 128 Maladies Professionnelles (93% TMS) 81 MP avec IPP

11 LES STATISTIQUES DU REGIME GENERAL Activités hospitalières (sanitaire privé) (Code NAF 8610Z) 2014, données nationales Etablissements, salariés Taux de fréquence Tf = 28,9 Tf national moyen = 22,9 (63% MM) Taux de gravité Tg = 2,0 Tg national moyen = 1,4 821 Maladies Professionnelles (90% TMS) 355 MP avec IPP

12 CIBLE TMS Pros 116 établissements sanitaires et médicosociaux 38 EHPAD 26 services d aide à la personne à domicile 24 établissements de soins privés 18 structures d accueil et d hébergement personnes handicapées ou enfance 5 ESAT 3 cabinets médicaux et assimilés 2 associations socio-éducatives

13 Enquête télétravail RECOMMANDATION R471 Prévention des TMS dans les activités d aide et de soins en établissement

14 RECOMMANDATION R471 Recommandation adoptée par les partenaires sociaux en octobre 2012 Champ d application: Administration hospitalière Etablissements médico-sociaux des collectivités territoriales Etablissements de soins privés Accueil, hébergement en établissement pour personnes âgées, personnes handicapées Établissements thermaux 14

15 RECOMMANDATION R471 Evaluation du degré d autonomie patients résidents Réalisation d une évaluation des risques liés au transfert et à la mobilisation des personnes et aux manutentions effectuées Adaptation des moyens techniques et organisationnels nécessaires à la réalisation de la tâche, en fonction Degré d autonomie Situation de travail Critères de qualité de la prise en charge 15

16 RECOMMANDATION R471 L employeur doit disposer de compétences (ergonomiques, médicales, techniques) pour définir Les méthodes de mobilisation des personnes Les moyens adaptés à mettre en place (humains, organisationnels, techniques) Intégration des méthodes de mobilisation des personnes dans les protocoles de soins Formation préalable et actualisation des compétences des soignants PRAP2S à l utilisation des aides techniques 16

17 RECOMMANDATION R471 L établissement doit disposer en permanence et en nombre suffisant d aides techniques à la manutention des personnes Ces dispositifs doivent être placés à proximité immédiate de leur lieu d utilisation Mise à disposition et utilisation impérative des aides techniques appropriées afin de supprimer toute manutention pondérale réduire au minimum les efforts et postures contraignantes lors des manutentions sub-pondérales 17 Les lève-personnes sur rail plafonnier sont à privilégier

18 RECOMMANDATION R471 L établissement doit intégrer les bonnes pratiques de prévention dans ses projets de rénovation ou de nouvelle construction 18 ED 6099

19 Enquête télétravail ANALYSE DES TRANSFERTS ET MOBILISATION

20 LES ORIGINES: NOTRE PLAN D ACTIONS EHPAD Constats Un risque TMS identifié, du matériel présent, des formations réalisées mais toujours des accidents ou maladies professionnelles Proposition Carsat Création d un outil d aide à l analyse du travail réel, en collaboration avec les professionnels du secteur des EHPAD En pratique Création d un groupe de travail pluridisciplinaire (AS / infirmier / ergothérapeute / Carsat) - tests de l outil avant validation

21 LES OBJECTIFS DE L OUTIL Echanger entre soignants sur les pratiques de transfert Sensibiliser les soignants à la prévention des TMS Identifier et supprimer les manutentions pondérales Trouver des compromis en équipe pour harmoniser les pratiques auprès d un même résident Partager les «astuces» entre professionnels Comprendre les écarts entre le travail prescrit (cf. plan de soins) et le travail réel Proposer des améliorations d ordre technique (matériel), organisationnel ou humain (formations)

22 GRILLE D ANALYSE DES MANUTENTIONS

23 LES CONDITIONS DE RÉUSSITE DE LA DÉMARCHE Utilisation de l outil dans le cadre d une démarche globale de prévention Coordination du travail par un référent formé Transparence totale sur l objectif visé Confiance des équipes pour livrer les pratiques réelles sans être jugées / critiquées Temps alloué pour réaliser ce travail Formalisation d un plan d actions suite à l analyse

24 Enquête télétravail TEMOIGNAGE Audrey MOLLÉ Ergothérapeute Animatrice du projet de prévention des TMS LES CAPUCINS Angers

25 28 rue des Capucins CS Angers cedex 02 tél : fax : site internet : 25

26 admis à participer à l exécution du Service PublicHospitalierau1 er Janvier1989 ; devient, en 2010, en application de la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST), un établissement de Santé Privé d Intérêt Collectif(ESPIC). Audrey Mollé, réf TMS ; juin

27 SSR adultes : 120 lits en hospitcomplète et 30 places en HDJ SSR pédiatriques : 55 lits en hospitcomplète et 25 places en HDJ SLD : 60 lits EHPAD : 115 lits EVC-EPR : 8 lits Accueille de 2000 patients à l année journées d hospitalisation 5000 consultations venues en HDJ Equipe pluridisciplinaire : 520 salariés (20 médecins, 100 IDE, 160 soignants, 80 médico-techniques, 15 socioéducatifs, 100 logistiques, 55 administratifs) Audrey Mollé, réf TMS ; juin

28 LE PROJET Prévention TMS Actions engagées depuis quelques années Formation début 2012 Juin 2012 : présentation du projet Juillet 2012 : validation du projet et engagement de la direction / communication Audrey Mollé, réf TMS ; juin

29 PHASE D ANALYSE Juillet à oct 2012 Repérage des risques (questionnaire Karasek + entretien) Analyse de poste (vidéo + cotation Rula) Synthèse : Karasek : démontre que le poste d aide soignant est à très forte exigence mentale Entretien : manque de temps relationnel avec le patient, manque d espace, besoin d adaptation du matériel, manque d harmonisation des pratiques, charge physique Rula : 3 actions de niveau 4 (retournement au lit, ré-haussement au lit, transferts au lève-personnes) Fin 2012 : communication des résultats à la direction et à l établissement / proposition d un plan d actions Révision des plans de soins Révision des synthèses pluri-disciplinaires Installation et formation aux rails plafonniers Organisation par rapport aux achats de matériel Audrey Mollé, réf TMS ; juin

30 MISE EN ŒUVRE Nos actions : Révision des plans de soins Révision des synthèses pluri-disciplinaires Installation et formation aux rails plafonniers Conseil concernant les achats de matériels Analyse des AT Appartenance à la cellule «Santé au travail» Lien direct avec le CHSCT Intervention de 1 ergo et 1 AS à raison de 1 journée tous les 15j 2015 : entrée dans le programme «TMS PRO» 2016 : évaluation de la démarche par le programme «TMS PRO» Audrey Mollé, réf TMS ; juin

31 MERCI DE VOTRE ATTENTION Audrey Mollé, réf TMS ; juin

32 La démarche des Capucins / TMS PRO ETAPE 1 Mise en place et suivi d indicateurs par la direction et le CHSCT Prise de conscience de la nécessité d agir Engagement de la direction

33 La démarche des Capucins / TMS PRO Etape 2 Formation d une personne ressources et moyens alloués Définition des priorités : la population des soignants Validation par la direction et le CHSCT

34 La démarche des Capucins / TMS PRO Etape 3 Phase de diagnostic : analyse du travail réel, en association avec les salariés concernés Identification des facteurs de risques TMS Elaboration / proposition d un plan d actions Validation par la direction et le CHSCT

35 La démarche des Capucins / TMS PRO Etape 4 Mise en œuvre du plan d actions Elargissement de la démarche à d autres services / unités Evaluation des actions mises en place Exemple : le retour d expérience des rails Pérennisation de la démarche, intégrée dans le fonctionnement de l entreprise

36 Enquête télétravail ECHANGES / QUESTIONS

37 MERCI DE VOTRE ATTENTION

Résultats des statistiques 2012 en Languedoc-Roussillon

Résultats des statistiques 2012 en Languedoc-Roussillon www.carsat-lr.fr Résultats des statistiques 2012 en Languedoc-Roussillon Département prévention/tarification des risques professionnels Accidents du travail Accidents de trajet Maladies professionnelles

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE

FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE Comité d'hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) Organisme agrée Formation initiale des membres

Plus en détail

LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2015

LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2015 Le 19 février 2015 LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2015 Depuis plusieurs années, la mise en œuvre d une politique active de prévention des risques professionnels, dans l académie

Plus en détail

Les chutes de hauteur, lors de la conception et de l exploitation d un bâtiment. Rencontre d information et d échanges 14 septembre 2012

Les chutes de hauteur, lors de la conception et de l exploitation d un bâtiment. Rencontre d information et d échanges 14 septembre 2012 Les chutes de hauteur, lors de la conception et de l exploitation d un bâtiment Rencontre d information et d échanges 14 septembre 2012 La prévention des chutes de hauteur lors de la phase conception La

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

Forum. «Les missions et moyens d action du CHSCT»

Forum. «Les missions et moyens d action du CHSCT» Forum 1 «Les missions et moyens d action du CHSCT» Atelier prévention de la pénibilité 2 La pénibilitéau travail : une nouvelle mission pour les CHSCT et DP Loi n 2010-1330 du 9/11/2010 Contexte et enjeux

Plus en détail

TRACEUR JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT. Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie

TRACEUR JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT. Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT TRACEUR Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie Pauline Bailleul, Responsable Département Management de la Qualité et de la Gestion des Risques 12 juin

Plus en détail

Plan d accessibilité aux personnes handicapées 2011-2012

Plan d accessibilité aux personnes handicapées 2011-2012 Plan d accessibilité aux personnes handicapées 2011-2012 Table de matie res But... 2 Objectifs du rapport... 2 Profil du Collège Boréal... 2 Définition d un handicap... 3 Comité sur l accessibilité...

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 160 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DES DIFFERENTS CYCLES DE FORMATION POUR TRAVAILLEURS DESIGNES

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 160 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DES DIFFERENTS CYCLES DE FORMATION POUR TRAVAILLEURS DESIGNES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2965 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 160 24 août 2007 S o m m a i r e PROGRAMMES DES DIFFERENTS CYCLES

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Service des ressources humaines. Politique de santé et de sécurité du travail

Service des ressources humaines. Politique de santé et de sécurité du travail Service des ressources humaines Politique de santé et de sécurité du travail Approuvé par la résolution : Date d entrée en vigueur : Révisé le : CC13/14-05-155 Le 7 mai 2014 Préambule Par la présente politique,

Plus en détail

Convention constitutive du RSVA

Convention constitutive du RSVA RÉSEAU DE SERVICES POUR UNE VIE AUTONOME Convention constitutive du RSVA Vu le code de la santé publique. Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système

Plus en détail

FORMATION DES CONSEILLERS EN PREVENTION

FORMATION DES CONSEILLERS EN PREVENTION FORMATION DES CONSEILLERS EN PREVENTION DES SERVICES INTERNES ET EXTERNES POUR LA PREVENTION ET LA PROTECTION AU TRAVAIL Niveau II Conformément à l A.R du 17 mai 2007 relatif à la formation et au recyclage

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale Tél 04 66 68 30 01 Fax 04 66 68 34 00 www.chu-nimes.fr

Plus en détail

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007 ACTION ET FORMATION POUR L AIDE AU MAINTIEN A DOMICILE 97, rue Pelleport - 75 020 PARIS - Tél. : 01.40.31.11.96 Fax : 01.40.31.12.00. - e-mail : secretariat@afpam.fr FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S

Plus en détail

Bac Pro ACCOMPAGNEMENT, SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE

Bac Pro ACCOMPAGNEMENT, SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE Bac Pro ACCOMPAGNEMENT, SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE DOSSIER D EVALUATION PAR CONTROLE EN COURS DE FORMATION Le dossier contient : Session 201_ OPTION A «A DOMICILE» - les situations d évaluation -

Plus en détail

Santé Sécurité au Travail (SST) Obligations de l'employeur

Santé Sécurité au Travail (SST) Obligations de l'employeur Santé Sécurité au Travail (SST) Obligations de l'employeur Articles 6, LTr - Article 82, LAA L employeur est tenu de prendre, pour protéger la santé / pour prévenir les accidents et maladies professionnels,

Plus en détail

RECO. Prévention des TMS dans les activités d aide et de soins en établissement R.471

RECO. Prévention des TMS dans les activités d aide et de soins en établissement R.471 RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITÉS DE SERVICES 1 DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITÉS DE SERVICES 2 Prévention des TMS dans les activités d aide et de soins en établissement Pour vous

Plus en détail

POLITIQUE & PROCÉDURE. APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21

POLITIQUE & PROCÉDURE. APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21 POLITIQUE & PROCÉDURE P-16-2013 TITRE : POLITIQUE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL N o : P-16-2013 APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21 DATE EN VIGUEUR : 2013-01-21 politique nouvelle

Plus en détail

PRÉVENIR LES RISQUES PROFESSIONNELS. plan d'action régional

PRÉVENIR LES RISQUES PROFESSIONNELS. plan d'action régional PRÉVENIR LES RISQUES PROFESSIONNELS plan d'action régional 2014-2017 Prévenir les risques professionnels Les risques liés au travail doivent être réduits et maîtrisés. Mettre en œuvre une démarche de prévention

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES Mise en place d un agenda «CHU 21» Amélioration continue

ACTIONS GLOBALES Mise en place d un agenda «CHU 21» Amélioration continue FICHE ACTIONS CHU Angers ACTIONS GLOBALES Mise en place d un agenda «CHU 21» Amélioration continue ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Plan de déplacement d établissement Amélioration des conditions de travail

Plus en détail

SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences. I- Conduite d un examen psychiatrique

SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences. I- Conduite d un examen psychiatrique ACTIVITES Référentiel métier SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences CONNAISSANCES Référentiel de connaissances et formations de base à acquérir I- Conduite d un entretien psychiatrique à visée diagnostique

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE SPECIALISATION : CONSEILLER EN ENVIRONNEMENT

DOSSIER PEDAGOGIQUE SPECIALISATION : CONSEILLER EN ENVIRONNEMENT MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION SPECIALISATION :

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Favoriser la professionnalisation des intervenants à domicile auprès de personnes en HANDEO 38 EN QUELQUES MOTS Les missions principales du Pôle Ressources Local : o Centre

Plus en détail

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès aux soins... 3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc...

Plus en détail

Connaissance du cadre d intervention

Connaissance du cadre d intervention MECS du Breuil Priieuré du Breuiill 55200 COMMERCY Grille d auto-évaluation pour Educateur Spécialisé en formation dans le cadre d un stage à responsabilité à la MECS du Breuil Le cadre législatif et réglementaire

Plus en détail

Projet de recherche-action «Risques psychosociaux» du Département de la Seine-Saint-Denis

Projet de recherche-action «Risques psychosociaux» du Département de la Seine-Saint-Denis Projet de recherche-action «Risques psychosociaux» du Département de la Seine-Saint-Denis Partenariat avec le FNP de la CNRACL: bilan intermédiaire auprès du Comité Scientifique et Technique Service Santé

Plus en détail

Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL

Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL 1 EVALUATIONS : LE CADRE LEGISLATIF et REGLEMENTAIRE La loi du 2 janvier 2002 dispose

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2015-2016 Alexandra CURT - Claire EMERIT - Estelle GARCIA Formatrices Sylvie CLARY - Directrice L équipe

Plus en détail

Bâtiment Infrastructures

Bâtiment Infrastructures 372 Bâtiment Infrastructures Le domaine fonctionnel Bâtiment Infrastructures regroupe les emplois relatifs à la conception, la maintenance et l exploitation des bâtiments, ouvrages et infrastructures dans

Plus en détail

ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT

ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT L Ecole belge de Bujumbura (EBB) est une école (Asbl) privée située au centre de Bujumbura. Elle dispense un enseignement

Plus en détail

Comment détecter. les risques psychosociaux. en entreprise? Pourquoi identifier les risques psychosociaux en entreprise?

Comment détecter. les risques psychosociaux. en entreprise? Pourquoi identifier les risques psychosociaux en entreprise? Pourquoi identifier les risques psychosociaux en entreprise? Pour respecter l obligation de préserver la santé des salariés. Pour diminuer les accidents du travail, les maladies professionnelles, l absentéisme

Plus en détail

Une équipe performante qui mobilise un réseau de spécialistes selon les singularités de votre activité

Une équipe performante qui mobilise un réseau de spécialistes selon les singularités de votre activité Une équipe performante qui mobilise un réseau de spécialistes selon les singularités de votre activité FORMATRANS Conseil vous propose : Un accompagnement personnalisé et individualisé dans la conception

Plus en détail

vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr

vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr La PRÉVENTION Un enjeu majeur pour la Santé des assurés agricoles et leur famille Le programme de prévention

Plus en détail

FICHE DE POSTE CHEF DES SERVICES ADMINISTRATIFS D UFR LOCALISATION DU POSTE

FICHE DE POSTE CHEF DES SERVICES ADMINISTRATIFS D UFR LOCALISATION DU POSTE FICHE DE POSTE CHEF DES SERVICES ADMINISTRATIFS D UFR CORPS : AAENES, APAENES, INGENIEUR D ETUDE, INGENIEUR DE RECHERCHE BAP : J GESTION ADMINISTRATIVE ET PILOTAGE EMPLOI TYPE : RESPONSABLE DE L ADMINISTRATION

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES N 04-2015

CAHIER DES CHARGES N 04-2015 CAHIER DES CHARGES N 04-2015 GROUPEMENT DE COMMANDES RELATIF A L ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE POUR LA REALISATION D UN CAHIER DES CHARGES EN VUE DE FAIRE REALISER LES DIAGNOSTICS ET PLANS DE PREVENTION

Plus en détail

HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENMT

HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENMT HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENMT Numéro d ordre 04 06 Hygiène, sécurité et environnement Durée de la formation en jours Hygiène/Sécurité/ Environnement(HSE) Législation et réglementation HSE HSE sur les

Plus en détail

DE A.M.P. Diplôme d état Aide Médico- psychologique. Le métier : Le contexte d intervention :

DE A.M.P. Diplôme d état Aide Médico- psychologique. Le métier : Le contexte d intervention : DE A.M.P. 20 rue du Château de Rezé 44400 REZE Tél. : 02 40 32 44 04 Fax : 02 40 84 16 31 Goussier.amp@ac-nantes.fr http://lp-goussier-44.ac-nantes.fr/ Diplôme d état Aide Médico- psychologique Le métier

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE Direction territoriale SUD-EST ENTREPRISES DE salariés -150 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE La majeure partie

Plus en détail

SECURITE DES VEHICULES UTILITAIRES LEGERS RECOMMANDATIONS DE LA CAISSE GENERALE DE SECURITE SOCIALE DE LA REUNION

SECURITE DES VEHICULES UTILITAIRES LEGERS RECOMMANDATIONS DE LA CAISSE GENERALE DE SECURITE SOCIALE DE LA REUNION RECOMMANDATIONS PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS SECURITE DES VEHICULES UTILITAIRES LEGERS RECOMMANDATIONS DE LA CAISSE GENERALE DE SECURITE SOCIALE DE LA REUNION Décision de la Commission Régionale

Plus en détail

Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015

Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015 Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015 Réunion des infirmiers(e) hygiéniste CCLIN Paris Nord 1 Certification V 2014 : Procédure d évaluation externe

Plus en détail

L UIC Ile de France et AFINEGE, en collaboration avec KORALLION vous proposent la formation : «Média Training»

L UIC Ile de France et AFINEGE, en collaboration avec KORALLION vous proposent la formation : «Média Training» L UIC Ile de France et AFINEGE, en collaboration avec KORALLION vous proposent la formation : «Média Training» Le jeudi 22 octobre 2015 De 9h00 à 18h00 Lieu : Le Diamant A, 14 rue de la république, 92800

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64.

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64. LIVRET D ACCUEIL Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie C.S.A.P.A L ASTROLABE 74, rue de Brest B.P. 97237 29 672 MORLAIX CEDEX Tel : 02.98.62.64.02 Fax : 02.98.62.64.77 Mail

Plus en détail

Exemple de manuel qualité 16

Exemple de manuel qualité 16 Exemple de manuel qualité 16 MANUEL QUALITÉ STRUCTURES DE FORMATION ET/OU D ÉVALUATION PAR LA SIMULATION Présentation 1. Finalité et gestion du manuel qualité (selon NF ISO 9001 version 2008) 2. Déclaration

Plus en détail

Le DPC, en bref. mars 13 n 2

Le DPC, en bref. mars 13 n 2 L OGDPC mars 13 Le DPC, en bref une obligation annuelle pour tous les professionnels de santé une démarche active tout au long de l exercice professionnel une formation professionnelle continue : l acquisition

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL SUR LE STRESS AU TRAVAIL 1. Introduction Le stress au travail est considéré sur le plan international, européen et national comme une préoccupation à la fois, des employeurs

Plus en détail

CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE

CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE RAPPORT AU CONSEIL GENERAL Direction Générale des Services Direction de la Solidarité 81 CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE Par délibération du 2 juillet 2007, notre assemblée a adopté son schéma

Plus en détail

Languedoc-Roussillon

Languedoc-Roussillon Languedoc-Roussillon e-mage S@nté LR présenté par l ARS porté par le CHU de Nîmes et le CHU de Montpellier 2nde Journée du programme «Télémédecine» de l ASIP Santé» Paris - 3 mai 2012 Chantier médical

Plus en détail

Haute Autorité de Santé - Grille AE V2010 Chapitre 1 - Partie 2 - Référence 5

Haute Autorité de Santé - Grille AE V2010 Chapitre 1 - Partie 2 - Référence 5 Référence 5 : Le système d'information Critère 5.a : Système d'information E1 Prévoir E2 Mettre en œuvre E3 Evaluer et améliorer Un schéma directeur du système d information est défini en cohérence avec

Plus en détail

Démarche d évaluation des facteurs de pénibilité. Objectif : Réduire la pénibilité. www.carsat-sudest.fr

Démarche d évaluation des facteurs de pénibilité. Objectif : Réduire la pénibilité. www.carsat-sudest.fr Démarche d évaluation des facteurs de pénibilité Objectif : Réduire la pénibilité 1 - MOBILISER LES ACTEURS La réussite commence par la mobilisation du personnel pour avoir un point de vue élargi, consensuel

Plus en détail

Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité

Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité 1 Contexte : Certification V2014 Objectifs de la 4 ème itération de la certification V2014

Plus en détail

GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A

GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A Nom, prénom de l étudiant GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A Année de formation et promotion Date MSP 1 2 Rattrapage Lieu - Unité- Discipline Nom du Cadre Pédagogique Nom du

Plus en détail

VOUS AVEZ DIT «AUDIT DE PROCESSUS»! AUDIPOG SFMP MONACO 15 NOVEMBRE 2013 VERONIQUE TESSIER

VOUS AVEZ DIT «AUDIT DE PROCESSUS»! AUDIPOG SFMP MONACO 15 NOVEMBRE 2013 VERONIQUE TESSIER VOUS AVEZ DIT «AUDIT DE PROCESSUS»! AUDIPOG SFMP MONACO 15 NOVEMBRE 2013 VERONIQUE TESSIER OUI! ET C EST À CAUSE DE LA CERTIFICATION Je déclare avoir un lien d intérêt avec le sujet traité : Je suis expert-visiteur

Plus en détail

REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL

REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL & & Hygiène et sécurité 03.83.67.48.18 prevention@cdg54.fr & REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL En application du décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié relatif à l hygiène et à la sécurité du

Plus en détail

SCHEMA ACCUEIL HEBERGEMENT INSERTION

SCHEMA ACCUEIL HEBERGEMENT INSERTION SCHEMA ACCUEIL HEBERGEMENT INSERTION DU PAS-DE-CALAIS 2007-2012 2012 0 SCHEMA DEPARTEMENTAL ACCUEIL HEBERGEMENT INSERTION DU PAS-DE-CALAIS Préambule 4 Préambule Le présent document constitue le troisième

Plus en détail

Administrer les SI sur un territoire : la Champagne Sud. EPS, GHT et GCS

Administrer les SI sur un territoire : la Champagne Sud. EPS, GHT et GCS Administrer les SI sur un territoire : la Champagne Sud EPS, GHT et GCS le besoin dans le numérique «Les besoins des professionnels et des patients sont très importants, les exigences augmentent» Dans

Plus en détail

NOTRE STRATÉGIE POUR MODERNISER LA DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS (2012-2017)

NOTRE STRATÉGIE POUR MODERNISER LA DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS (2012-2017) NOTRE STRATÉGIE POUR MODERNISER LA DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS (2012-2017) VISION : UNE ADMINISTRATION FISCALE MODERNE. VALEURS FONDAMENTALES : Intégrité Honnêteté Équité Disponibilité Compétence Professionnalisme

Plus en détail

PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT AU CHANGEMENT

PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT AU CHANGEMENT PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT AU CHANGEMENT DU SYSTÈME DE SANTE Les enjeux du décloisonnement du sanitaire et du médico-social Colloque 1 er février Véronique BILLAUD Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

ANALYSE DES BESOINS AMCO BTP IDENTIFICATION DES AXES DE TRAVAIL PROJET DE SERVICE MAJ JUIN 2014

ANALYSE DES BESOINS AMCO BTP IDENTIFICATION DES AXES DE TRAVAIL PROJET DE SERVICE MAJ JUIN 2014 ANALYSE DES BESOINS AMCO BTP IDENTIFICATION DES AXES DE TRAVAIL PROJET DE SERVICE MAJ JUIN 214 CB Juin 214 Contexte de l étude EFFECTIFS AMCO BTP (213) 2677 ENTREPRISES (ADHÉRENTS) 18 4 SALARIÉS Profildes

Plus en détail

Service d Assistance Pédagogique A Domicile d EURE et LOIR

Service d Assistance Pédagogique A Domicile d EURE et LOIR Service d Assistance Pédagogique A Domicile d EURE et LOIR SERVICE D'ASSISTANCE PEDAGOGIQUE A DOMICILE DES PEP D EURE ET LOIR 83, RUE DE FRESNAY 28000 CHARTRES TEL. 02.37.88.14.12. FAX 02.37.99.74.35 E-MAIL

Plus en détail

DES PLANS A LA RÉALITÉ DU TERRAIN

DES PLANS A LA RÉALITÉ DU TERRAIN LA MALADIE D ALZHEIMER UN DÉFI SOCIAL DES PLANS A LA RÉALITÉ DU TERRAIN Dr Nadir KADRI Neurogériatre Service de Gériatrie Aiguë, SSR, EHPAD-SLD, Consultation mémoire Hôpital Saint-Julien, CHU de Rouen

Plus en détail

Le meilleur moyen de garder un salarié, c est d agir! SAMETH, ÇA M AIDE!

Le meilleur moyen de garder un salarié, c est d agir! SAMETH, ÇA M AIDE! c est d agir! SAMETH, ÇA M AIDE! 2/29 LE MAINTIEN DANS L EMPLOI AU CŒUR DE L ACTIVITÉ DE L AGEFIPH DANS LA RÉGION EN 2012 3/29 L Agefiph et le maintien dans l emploi 4 en 2012 dans le Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Objectif spécifique 3.9.1.2 Mobiliser des employeurs et des entreprises dans les parcours d insertion La

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100%? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Caisse Nationale

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Groupe de travail thématique : EPINAL, 16 Mai 2011 «Maîtrise de l énergie et valorisation des énergies renouvelables dans l habitat privé et social.» Plan Climat-Energie

Plus en détail

Vu le règlement n 360/2012 de la Commission européenne du 25 avril 2012 relatif aux aides dites de minimis,

Vu le règlement n 360/2012 de la Commission européenne du 25 avril 2012 relatif aux aides dites de minimis, Convention relative au versement d une Subvention d Investissement en faveur du Groupe Hospitalier du Centre Alsace à COLMAR pour l installation de 18 nouvelles places d EHPAD transférées du Centre Départemental

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES Diplôme d Etat d éducateur spécialisé Guide à l'intention des membres de jurys de validation des acquis de l'expérience 1 / 26 Notice explicative Vous allez prochainement

Plus en détail

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Les échanges de bonnes pratiques dans le secteur social et médico-social trouvent aujourd hui un vecteur privilégié au

Plus en détail

Management des risques

Management des risques ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SECTEUR SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Management des risques Conseil - Formation - Information Partageons plus que l assurance Dans un environnement en évolution

Plus en détail

Formation au tutorat

Formation au tutorat Formation au tutorat Présentation de l équipe gestionnaire des stages : o Responsables des stages : o Christophe DURAND : 01 45 17 71 61 christophe.durand@u-pec.fr o Chantal TAILLEFER : 01 45 17 66 81

Plus en détail

DOSSIERS DE CANDIDATURE TROPHEE SANTE ET SECURITE. Fanny Corre Florence Goyat 28/09/2015

DOSSIERS DE CANDIDATURE TROPHEE SANTE ET SECURITE. Fanny Corre Florence Goyat 28/09/2015 DOSSIERS DE CANDIDATURE TROPHEE SANTE ET SECURITE Fanny Corre Florence Goyat 28/09/2015 Présentation des projets 5 dossiers de candidature - Assistance Hygiène et sécurité pour les communes de la presqu

Plus en détail

Subvention pour l acquisition de matériels identifiés dans un plan d actions contre les TMS

Subvention pour l acquisition de matériels identifiés dans un plan d actions contre les TMS CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE NOMMEE «TMS Pros Action» (Arrêté du 9 décembre 2010 relatif aux incitations financières) Subvention pour l acquisition de matériels

Plus en détail

INSTITUT de FORMATION en SOINS INFIRMIERS 2, AVENUE DES LOMBARDS. BP 718-10003 TROYES cedex Tel : 03.25.49.49.99 Fax : 03.25.49.47.

INSTITUT de FORMATION en SOINS INFIRMIERS 2, AVENUE DES LOMBARDS. BP 718-10003 TROYES cedex Tel : 03.25.49.49.99 Fax : 03.25.49.47. INSTITUT de FORMATION en SOINS INFIRMIERS 2, AVENUE DES LOMBARDS. BP 718-10003 TROYES cedex Tel : 03.25.49.49.99 Fax : 03.25.49.47.09 PROJET FORMATION CONTINUE A destination des professionnels de tous

Plus en détail

Accidents du travail et maladies professionnelles en EHPAD, Priorité TMS!

Accidents du travail et maladies professionnelles en EHPAD, Priorité TMS! Accidents du travail et maladies professionnelles en EHPAD, Priorité TMS! Sandrine Fourel, psychologue du travail, Service prévention des risques professionnels, CARSAT-AM Qui sommes nous? Le service prévention

Plus en détail

Données de santé : Gestion des risques juridicotechnologiques

Données de santé : Gestion des risques juridicotechnologiques TOUS DROITS RÉSERVÉS - CABINET HAAS Données de santé : Gestion des risques juridicotechnologiques? Yaël COHEN-HADRIA Avocate Cabinet HAAS Directrice du Pôle Données personnelles et vie privée PLAN Introduction

Plus en détail

Catalogue des formations 2015-2016

Catalogue des formations 2015-2016 Catalogue des formations 2015-2016 valable jusque décembre 2016 Institut de Formation Aides-Soignants (IFAS) et Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) du Centre Hospitalier Compiègne-Noyon Organisme

Plus en détail

Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité.

Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité. Logistique Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité. Appréhender les compétences spécifiques du métier de logisticien : présenter et analyser

Plus en détail

Concilier ergonomie et design dans un processus d aménagement AIDE-MÉMOIRE 1. PHASE DE PLANIFICATION. 1.1 Avant-projet

Concilier ergonomie et design dans un processus d aménagement AIDE-MÉMOIRE 1. PHASE DE PLANIFICATION. 1.1 Avant-projet Concilier ergonomie et design dans un processus d aménagement Ce document se veut un guide, pour les gestionnaires de milieux documentaires responsables d un projet de construction ou d aménagement, permettant

Plus en détail

Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social

Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social Éléments d information à l intention des professeurs de Troisième À la rentrée 2011, le

Plus en détail

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 1 Sommaire Une réforme pour qui? Une réforme pour quoi? Objectifs et bénéfices attendus - Répondre plus rapidement

Plus en détail

LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES

LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES S. Schiavo-Campo CONFERENCE MINPLAN/USAID NOVOTEL, BUJUMBURA 24 MAI 2006 1 LE BUDGET (ET TOUTE QUESTION LIEE AU BUDGET) EST UN SOMNIFERE TRES EFFICACE PEUT-ETRE, MAIS

Plus en détail

CONCOURS GENERAL SESSION 2009

CONCOURS GENERAL SESSION 2009 CONCOURS GENERAL SESSION 2009 Epreuve d admission Partie écrite : Durée : 2 heures Le Centre hospitalier du Val d Ariège (CHVA) est inscrit dans un réseau local de lutte contre les infections nosocomiales

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL ACCOMPAGNEMENT SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE OPTION «EN STRUCTURE»

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL ACCOMPAGNEMENT SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE OPTION «EN STRUCTURE» BACCALAUREAT PROFESSIONNEL ACCOMPAGNEMENT SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE OPTION «EN STRUCTURE» Guide d élaboration du plan de formation incluant les PFMP Document d aide à destination des équipes d établissement

Plus en détail

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN Proposées par UDAPEI du BAS-RHIN Union départementale des associations de parents, de personnes handicapées

Plus en détail

BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES

BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES Environnement / Sécurité 86 - Evaluation des Risques Professionnels Diagnostic de l entreprise sur la conformité à la réglementation dans le domaine

Plus en détail

Programme personnalisé de soins (PPS)

Programme personnalisé de soins (PPS) Programme personnalisé de soins (PPS) FÉVRIER 2012 Définition et objectifs Le PPS est un outil opérationnel proposé aux professionnels de santé pour organiser et planifier le parcours de soins des personnes

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR LE MINISTERE PUBLIC. ENM - 10 février 2014

PLAN D ACTION POUR LE MINISTERE PUBLIC. ENM - 10 février 2014 PLAN D ACTION POUR LE MINISTERE PUBLIC ENM - 10 février 2014 Le «Plan d action pour le ministère public» a pour vocation de présenter dans un document unique l ensemble des actions conduites par la garde

Plus en détail

PARTENARIAT EDITORIAL*

PARTENARIAT EDITORIAL* 7 e APPEL D OFFRES 2017 2019 PARTENARIAT EDITORIAL* * Le partenariat éditorial est ouvert à des éditeurs juridiques et techniques pouvant satisfaire le besoin d information des cabinets sur la matière

Plus en détail

Master 2 Domaine : Sciences Humaines et Sociales Mention : Psychologie. Situation 30 mois après l'obtention du diplôme - 1 er décembre 2012

Master 2 Domaine : Sciences Humaines et Sociales Mention : Psychologie. Situation 30 mois après l'obtention du diplôme - 1 er décembre 2012 Taux de réussite * / taux de réponse : Situation des diplômés Satisfaction dans l'emploi Taux d'insertion * : 92,9% Missions à accomplir * diplômés occupant un emploi / diplômés présents sur le marché

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE GESTION DES STRUCTURES SANITAIRES ET SOCIALES. *Parcours Contrôle de Gestion

LICENCE PROFESSIONNELLE GESTION DES STRUCTURES SANITAIRES ET SOCIALES. *Parcours Contrôle de Gestion Université d Avignon et des Pays de Vaucluse Formation tout au long de la vie LICENCE PROFESSIONNELLE GESTION DES STRUCTURES SANITAIRES ET SOCIALES *Parcours Management et Ingénierie des Départements de

Plus en détail

Suivi individuel des salariés Visites médicales

Suivi individuel des salariés Visites médicales Définition Loi n 2011-867 du 20 juillet 2011 relative à l organisation de la médecine du travail Décret n 2012-137 du 30 janvier 2012 relatif à l organisation et au fonctionnement des services de santé

Plus en détail

Ministère de l Eau Direction du Développement des Partenariats Madagascar

Ministère de l Eau Direction du Développement des Partenariats Madagascar REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana - Tanindrazana Fandrosoana Ministère de l Eau Direction du Développement des Partenariats Madagascar Présenté par HAMELO Solphi Joli Historique Créé en Juillet 2008

Plus en détail

Mercredi 23 janvier 2008 : Santé au travail en CNPE et INB

Mercredi 23 janvier 2008 : Santé au travail en CNPE et INB actualités Mercredi 23 janvier 2008 : Santé au travail en CNPE et INB Espace Charles Louis HAVAS 1, rue des Huissiers - 92220 NEUILLY Métro ligne 1, station Pont de Neuilly LA PRÉVENTION DU STRESS DANS

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN

QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN 1. IDENTIFICATION ET COORDONNEES DE VOTRE ORGANISME LOCAL 1.1. Sigle de votre organisme :

Plus en détail

Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014

Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014 Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014 Natalie LEMAIRE Olivier FLICHE Conférence de presse 5 juin 2015 Sommaire 1. Bilan 2014 1. Les missions permanentes 1. Assurance Banque Épargne Info Service 2.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Forum d information. Préparer l avenir : assurer un avenir financier aux personnes handicapées

DOSSIER DE PRESSE. Forum d information. Préparer l avenir : assurer un avenir financier aux personnes handicapées DOSSIER DE PRESSE Forum d information Préparer l avenir : assurer un avenir financier aux personnes handicapées Samedi 11 Octobre 2014 L équipe d administrateurs de l Adapei-Aria de Vendée du secteur de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Belfort, le 03 juin 2014

DOSSIER DE PRESSE. Belfort, le 03 juin 2014 DOSSIER DE PRESSE Belfort, le 03 juin 2014 La Maison départementale des personnes handicapées mise à l honneur par un plaidoyer «Un collectif d associations de personnes en situation de handicap reconnait

Plus en détail