Le Self-Care enfin à sa place!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Self-Care enfin à sa place!"

Transcription

1 par Patrick Zerbib Pierre Peladeau Alexis Trichet Stéphane Juillard Sylvain Château Le Self-Care enfin à sa place!

2 Résumé Les opérateurs se sont lancés dans le self-care il y a plus de quatre ans. A l'époque, les objectifs étaient, en premier lieu de réduire les coûts de gestion des abonnés en délestant autant que possible les centres d'appels, en second lieu de se positionner comme «opérateur innovant». Quatre ans après, le moment est bien choisi pour faire un bilan. Le vrai succès, c'est la démocratisation des serveurs vocaux interactifs, ils sont aujourd'hui maîtrisés et acceptés par le grand public comme un canal naturel de communication avec l'opérateur, et contribuent fortement à la maîtrise des coûts de traitement des demandes clients. En revanche, sur les autres canaux automatiques (wap, web), la situation est plus mitigée : leur utilisation reste marginale, et ce pour deux raisons, le grand public ne les maîtrise pas et les opérateurs, au démarrage, n'ont pas réellement su quoi en faire. Parallèlement, des difficultés techniques d'intégration des systèmes ont largement contribué à ce retard à l'allumage du traitement automatisé. Mais les opérateurs, poussés par la nécessité de disposer de systèmes souples et robustes pour gérer au mieux l'arrivée du mobile multimédia, sont en passe de les régler. L'avenir est donc maintenant plus clair : serveur vocaux interactifs pour automatiser les demandes simples, canaux web pour enrichir l'expérience client. Mais, la pression sur la maîtrise des coûts ne se relachant pas, les services clients devront au delà de l'automatisation du traitement des demandes, ouvrir rapidement le chantier de la recherche d'efficacité!

3 1 Le Self-Care enfin à sa place! Le client réglant lui-même ses problèmes, quel rêve pour un opérateur! Après quatre années d'investissements importants dans les outils self-care, les opérateurs sont aujourd'hui plus réalistes quant à ce qu'il est raisonnable de faire faire seul au client. Après avoir cru que l'avenir à court terme résidait dans des outils web et wap, ils concentrent leur efforts sur les serveurs vocaux interactifs. Les opérateurs portent au traitement des demandes des clients une attention sans cesse croissante. Depuis maintenant quelques années, ils cherchent à exploiter la richesse qui réside dans la connaissance fine de leurs clients et dans leur capacité à tracer leurs interactions avec le client. Le contexte : une pression forte sur les coûts de gestion Les spécificités du monde de la téléphonie mobile, ont fait du traitement des demandes des clients une problématique plus aiguë que dans d'autres industries : premièrement, la période d'hypercroissance pour la plupart des opérateurs les a contraints à se doter d'organisations capables d'absorber des augmentations de charge d'activité très importantes et, au final, d'assurer le service auprès d'abonnés qui se comptent en millions. Le temps n'a pas été à l'industrialisation des processus, mais plutôt à la gestion de l'augmentation de l'activité. Rares sont les industries qui ont du et su relever ce défi. Deuxièmement, il a fallu éduquer le marché à l'utilisation d'une nouvelle technologie et donc être en mesure de faire face à des demandes répétées qui émanent des mêmes clients et ce à un rythme très soutenu. Il y a encore deux ans, un nouveau client appelait en moyenne son service client deux fois au cours de ces deux premiers mois passés chez l'opérateur. Troisièmement, les opérateurs conquérant des clients toujours plus petits (à plus faible valeur), mais qui nécessitent toujours le même effort d'éducation, l'équation économique est devenue moins facile à tenir. Enfin, l'opérateur qui fournit le service, a été et est encore perçu par le client comme celui qui naturellement doit répondre à l'ensemble des questions, quelles soient directement de son ressort ou de celui d'un tiers. Dans ce contexte, les opérateurs mobile ont eu à faire face à trois enjeux majeurs : tenir la charge d'activité, gérer la complexité croissante des réponses qui doivent être apportées au client et ce en maintenant les coûts à un niveau économiquement acceptable. Cette situation, déjà complexe, promet de devenir encore plus difficile de par l'effet combiné du ralentissement de la croissance du marché de la téléphonie mobile en général et de la rupture technologique créée par l'émergence du mobile multimédia.

4 2 En effet, le démarrage du mobile multimédia en Europe, avec le lancement des offres GPRS à destination du grand public va accroître la pression sur les services clients des opérateurs. Ceux -ci auront à "éduquer" les clients sur le mobile multimédia dans un environnement technique plus riche que l'univers traditionnel de la téléphonie mobile (plus grande variété des terminaux : téléphones, mais aussi PDA, cartes PCMCIA) tout en étant capable de s'organiser de manière à apporter des réponses sur la très large variété des services mobiles multimédia qui ne seront pas tous, fournis par l'opérateur (gestion des relations avec les prestataires, définition des niveaux d'intervention de chacun). Les conséquences attendues sont une augmentation des volumes d'appel aux services clients, une augmentation de la durée de traitement des demandes des clients, et par voie de conséquences une augmentation significative des coûts de gestion des clients. Cette pression qui s'exerce sur les services clients est d'autant plus forte que le marché de la téléphonie mobile est en train de basculer progressivement, tout du moins en Europe, d'un marché de conquête à un marché de fidélisation. Or, comment fidéliser les clients sans outil et sans processus de gestion de la relation client fonctionnant au meilleur niveau? Le self-care : une réponse à la nécessité de diminuer les coûts de gestion Jusqu'à récemment, pour faire face à cette situation les opérateurs avaient développé plusieurs types de réponses : segmentation des services clients (dépenser plus pour les meilleurs clients), optimisation des processus qui permettent d'augmenter la productivité moyenne des conseillers clients, automatisation des contacts à faible valeur ajoutée et enrichissement des canaux utilisés pour le service client. Figure 1 Les canaux d interaction avec le client Canaux classiques Canaux automatiques Self care Source : Booz Allen Hamilton! Conseiller client! Point de vente! Fax et courrier! et chat! Serveur vocal interactif! Interface Web! Interface Wap C'est dans ce cadre que les opérateurs investissent massivement depuis trois à quatre ans dans les outils et les systèmes de self-care (cf. figure 1) avec comme ambition de maintenir les coûts de gestion à un niveau économiquement «raisonnable». En effet le différentiel de coût de traitement d'une demande au travers les différents canaux est très significatif : si le coût de traitement d'une demande standard par un conseiller client est de 2.5, le coût de traitement de cette même demande par un serveur vocal interactif est voisin de 0.5 et est encore plus faible sur le canal web/wap, autour de 0.12 (cf. figure 2). Figure 2 Coût du traitement d une demande client sur les différents canaux (moyenne européenne) Coût en euro Appel conseiller client Appel SVI Traitement Web Hypothèse : appel traité en 4 minutes Source : Booz Allen Hamilton Canaux

5 3 Les efforts entrepris aujourd'hui par les opérateurs ont donc quatre objectifs majeurs : premièrement, diminuer les coûts de gestion des clients en délestant les conseillers clients des demandes facilement automatisables, deuxièmement augmenter la fidélité des clients en offrant une multitude d'accès à l'information, troisièmement exploiter les potentialités des canaux automatiques pour offrir un service enrichi au client (exemples : test de services à partir d'une interface web, visualisation des mobiles éligibles pour un renouvellement de terminal, ). Quatrièmement, être en mesure de se différencier des concurrents pour séduire les utilisateurs avancés toujours friands des dernières nouveautés. Des difficultés dans la mise en oeuvre des outils du self-care, une maturité à construire en interne et auprès des clients finaux Pour ceux qui se sont lancés dans l'aventure, c'est-àdire la grande majorité des opérateurs en Europe, le défi a été essentiellement technique. Quelle architecture? Quels pré-requis? Quel fournisseur de solutions? Quel mode de développement? Voilà l'ensemble des questions qui devaient être résolues par les opérateurs avant qu'ils ne soient capables d'ouvrir ces canaux de traitement automatisé. Une intégration en profondeur dans les systèmes existants s'est avérée nécessaire : il a fallu intégrer le module de self-care avec le système de facturation, le système de management de la relation client (front-end) et le système de routage des appels téléphoniques déjà existants. Un travail très important a du être réalisé sur les interfaces entre les différents systèmes et les intégrateurs traditionnels ont été fortement sollicités (Sema, Cap Gemini, ). Les opérateurs ont fait leur choix de fournisseurs en cherchant des acteurs qui leur offrent des produits aux fonctionnalités larges, une facilité d'intégration et une connaissance de leurs systèmes d'information, mais aussi de leur métier et des besoins des clients finaux. Profitant de l'absence des poids lourds du CRM (Siebel, PeopleSoft, Amdocs, Schlumberger Sema), de nouveaux acteurs se sont positionnés sur ce marché (Epiphany, Netonomy, ) qui offrent des solutions de self-care spécifiques. Ces petits acteurs ont bénéficié d'une fenêtre d'opportunité pour se positionner mais se trouvent aujourd'hui confrontés à la riposte des acteurs traditionnels des solutions CRM. Aujourd'hui, ces grands acteurs offrent tous des modules de selfcare qui viennent compléter leurs systèmes CRM (exemple Amdocs Mobile Platform) et tirent ainsi parti de leur connaissance des opérateurs ainsi que de leur base installée. Les nouveaux acteurs, quant à eux, devront pour défendre leur position s'appuyer sur leurs forces : réactivité, souplesse, connaissance des opérateurs, qualité des produits, ou se résigner à être absorbés. Les tensions sont donc vives, au moment où Microsoft fait son entrée sur le marché du CRM. Ainsi, depuis trois ans, les opérateurs sont très actifs. S ils ont débuté par la mise en place de serveurs vocaux interactifs indispensables pour assurer la viabilité des produits prépayés, ils ont aussi déployé des systèmes qui permettent d'assurer le traitement des demandes clients par les autres canaux. Qu'offrent-ils réellement aujourd'hui? La réalisation d'opérations simples : la souscription d'options, le changement de plan tarifaire, le déblocage clé PUK, la déclaration de vol de mobile, la gestion des points de fidélité et la personnalisation du mobile (cf. figure 3).

6 4 Orange Numéro Service Client Figure 3 Arborescence SVI Marché Français Changement de mobile Modification de forfait Programme de fidélité «changer de mobile» Déblocage de la clé PUK La mécanisation des opérations fait peser une contrainte forte sur la capacité de l'opérateur à «faire tourner la machine» sans à-coup. Interne aussi parce que la complexité d'intégration du module self-care dans les systèmes existants s'est presque toujours révélée plus difficile et ardue qu'initialement prévue. SFR Numéro Service Client Téléphone perdu / volé Création / changement de code personnel Gestion abonnement Carré Rouge (points fidélité) Information consommation Offre de services Administration du téléphone La flexibilité à outrance, l ambition du temps réel ont fait surtout les choux gras des intégrateurs. De plus, les systèmes de billing sont souvent anciens chez les opérateurs de premier rang. Ils ont évolué au cours de ces années pour être capables de facturer des clients prépayés, et des plans tarifaires toujours plus sophistiqués. Ils sont devenus complexes et lourds à gérer, et les travaux d interfaçage de nouveaux applicatifs à ces systèmes anciens sont toujours coûteux et risqués. Bouygues Numéro Service Client Message d attente avec offre de service 6 Changement code personnel Fonctionnalité offerte par tous les opérateurs Source : Orange, SFR, Bouygues, Booz Allen Hamilton Changement abonnement Gestion options / services Points fidélité Vérification facture Téléphone perdu / volé Résiliation abonnement Changement code Parrainage abonnement Les difficultés rencontrées par les opérateurs dans le déploiement de ces outils ont été de deux ordres : interne et externe. Interne, parce que l'automatisation du traitement des demandes clients n'est possible que si les processus internes sousjacents fonctionnent parfaitement. Est-il raisonnable d'automatiser la souscription d'options, si les systèmes obligent à une gymnastique complexe pour réaliser effectivement l'opération : codage des informations sur plusieurs systèmes, multiplication des interfaces machines, intégrité à vérifier manuellement? De même, n'est-il pas risqué de proposer sur un canal web un accès au programme de renouvellement de terminal si la logistique de livraison n'est pas parfaitement rodée? Externe enfin, parce que l'ergonomie optimale de ces types d'interfaces homme-machine est encore l'objet d'interrogations. Si aujourd'hui, on sait bien comment structurer l'arborescence d'un SVI, il reste encore des progrès importants à faire sur la lisibilité des choix possibles et les formulations employées, un vrai savoirfaire est encore à construire. Les opérateurs les plus efficaces sont ceux qui ont rapidement su mettre en place des systèmes capables de s'auto-corriger. Plutôt que de figer les fonctionnalités offertes par les canaux automatiques, certains ont cherché à les améliorer «au fil de l'eau», par la mise en place d'outils qui permettent de suivre les taux d'utilisation et le taux de transactions menées de bout en bout sur SVI. Des sondages réalisés à chaud après utilisation des canaux automatiques ont permis de faire une large place à la voix du client et de comprendre comment l'utilisateur jugeait l'ergonomie des systèmes. Des modifications ont alors été faites sur les systèmes, mises en ligne puis à nouveau testées auprès des clients. Si ce processus paraît lourd et nécessite une réactivité forte de la part de l'opérateur, il est néanmoins celui qui garantit le système automatique le plus efficace. Il ne serait pas raisonnable d'imaginer en effet que pour des canaux d'interactions aussi innovants, sur lesquels les clients sont encore en phase de découverte, les bonnes solutions puissent émerger à la première tentative!

7 5 Une démocratisation de l'utilisation des SVI, véritable succès du self-care Engagés dans une course à l'innovation, certains opérateurs ont parfois été trop rapides dans la mise en ligne des nouveaux canaux et des nouvelles fonctionnalités. La promesse faite au client n'a pas toujours été tenue, mais la communication est restée confidentielle (cf. encadré 1). Néanmoins, les serveurs vocaux sont maintenant arrivés à maturité. S'ils sont largement employés par les opérateurs et contribuent chez certains d'entre eux au traitement de plus de 40% de l ensemble des contacts clients, le constat est plus mitigé pour les autres canaux du self-care (cf. figure 4). Figure 4 Poids des différents canaux self-care dans le traitement automatique des demandes Web ~12% Wap ~3% Encadré 1 Self-care et communication Les opérateurs ont eu jusqu'à présent une communication très discrète sur les possibilités qu'ils offrent à leur clients de gérer leurs comptes et de traiter une partie de leurs demandes automatiquement. La maturité des systèmes transactionnels n'a pas paru assez importante pour autoriser une communication de masse. Il existe donc aujourd'hui un vrai potentiel de progression des canaux self-care, si les opérateurs s'engagent dans un effort plus important de communication auprès du grand public et de promotion de ces canaux lors de leurs interactions avec le client. Le canal web/wap est encore aujourd'hui trop peu maîtrisé par les opérateurs pour prendre une place réellement importante dans le traitement de demandes de masse. Les clients grand public, ne sont pas encore prêts eux-mêmes à une utilisation prioritaire de ces modes de contacts avec l'opérateur. Le réflexe web n'est pas encore généralisé et les opérateurs ont tâtonné pour mettre au point des systèmes et des solutions simples qui permettent au client de s'authentifier. Sur le canal wap, l'ergonomie et la facilité de navigation sur mobile a été clairement un handicap, et a largement contribué à en faire un canal marginal. ~85% SVI Une vision claire et aboutie sur le rôle des différents canaux est en passe d émerger Source : Booz Allen Hamilton, enquête réalisée auprès d opérateurs européens Les opérateurs offrent donc aujourd'hui à leurs clients une panoplie de canaux d'interactions : appel vers un conseiller client, serveur vocaux interactifs, interface web ou wap, , chat. Une vision commune du rôle à assigner aux différents canaux est en passe d'émerger : compte tenu des coûts associés le traitement des demandes par un conseiller client doit se faire en priorité sur les contacts à forte valeur (demandes des meilleurs clients de l'opérateur, demandes qui peuvent donner lieu à la vente de services additionnels, ).

8 6 Les serveurs vocaux interactifs, aujourd'hui largement acceptés dans leur utilisation, sont à privilégier dès que l'interaction est simple et binaire (demande de clé puk, modification de son forfait ou de ses options associées). Ils permettent de traiter de grands volumes d'appels et sont d'ores et déjà perçus par les clients comme étant le canal d'accès privilégié pour chercher des réponses à des demandes bien précises. Enfin, les canaux plus innovants se positionnent de fait comme des canaux de traitement qui permettent d'enrichir le service rendu au client (image, didacticiel) mais ils ne visent encore qu'une population d'utilisateurs avancés et avertis (Cf encadré 2). A moyen terme, le self-care peut être pour un opérateur un moyen efficace de réduire ses coûts et de fidéliser ses clients. La priorité doit être clairement donnée aux serveurs vocaux interactif pour assurer une maîtrise des coûts de gestion. Mais jusqu'où faut-il aller? Les clients n'ont-ils pas encore tendance à rappeler un conseiller client pour s'assurer que leur demande à bien été prise en compte? N'y a-t-il pas encore un large potentiel d'amélioration de la position de coûts des opérateurs tout simplement par l'optimisation des processus et des modes d'organisation des services clients? Encadré 2 Self-care : des tests en cours Plusieurs opérateurs sont en phase de test et d'expérimentation des technologies les plus avancés d'aide au traitement des demandes clients (Orange, TIM, ). Co-browsing, contact avec un conseiller client depuis le site de l'opérateur en voix sur IP sont testés en conditions réelles. Dans ce cas précis, il s'agit d'enrichir l'expérience utilisateur, d'éduquer le client à l'utilisation de ce canal et de comprendre, pour l'opérateur, les enjeux organisationnels et de compétences liés à l'industrialisation de tels modes d'interaction avec les clients. L'objectif premier, reste encore pour l'opérateur, de se servir de ces tests comme laboratoire d'expériences et d'apprendre par essai/erreur : quel contenu mettre derrière ces nouveaux modes d'interactions, quelle ergonomie, quelles fonctionnalités

9 Booz Allen Hamilton Fondé en 1914, Booz Allen Hamilton a été le premier cabinet de conseil en management stratégique créé dans le monde. Société anonyme à capital entièrement privé, Booz Allen Hamilton emploie aujourd'hui plus de collaborateurs et réalise un chiffre d'affaires de plus de 2 milliards de dollars. Ses clients sont la plupart des grandes sociétés industrielles, financières et de services, ainsi que les Institutions internationales et les organismes gouvernementaux du monde entier. Booz Allen Hamilton est organisée en deux grands groupes : le Groupe Conseil en Stratégie et Management qui intervient essentiellement auprès de grandes sociétés internationales et le Groupe Conseil en Technologie qui sert plus généralement les agences gouvernementales, aux États-Unis comme à l'étranger. Booz Allen Hamilton édite Strategy & Business, une publication trimestrielle diffusée auprès des principaux responsables de grandes entreprises mondiales. Cette publication fait le point sur les grandes problématiques business et présente les dernières innovations en matière de réflexion stratégique et de techniques de management. Par ailleurs, Booz Allen Hamilton est, en collaboration avec le Financial Times, à l'origine de la création des «Global Business Book Awards», prix qui récompensent chaque année les meilleurs livres d'économie. La Division Communication, Média et Technologie La Division Communication, Média et Technologie de Booz Allen Hamilton compte aujourd'hui plus de 300 consultants répartis dans près de 30 pays différents. Elle s'adresse aux plus grandes entreprises mondiales dans les secteurs d'activités suivants : " Opérateurs de télécommunications, historiques et nouveaux entrants " Réseaux de radiodiffusion et câbloopérateurs " Fabricants de produits électroniques grand public et de matériels professionnels dans les domaines militaires et civils " Fabricants de matériels informatiques et de télécommunications (composants, ordinateurs, commutateurs, logiciels) " Éditeurs (journaux, magazines, livres, TV) " Communication interactive (CD Rom, jeux vidéos, services en ligne) En France, nous disposons d'une équipe de 25 consultants spécialisés sur le créneau des télécommunications et médias. Cette équipe travaille actuellement avec des opérateurs de télécommunications fixe et mobile, un éditeur multimédia, un grand équipementier et dans le domaine spatial. Nous faisons également souvent appel aux ressources des autres bureaux de Booz Allen Hamilton en Europe en cas de besoins particuliers. Booz Allen Hamilton Inc. 112, avenue Kléber, BP 165 Trocadéro Paris Cedex 16 Tél. : +33 (0) Fax : +33 (0) Relations Extérieures : Nathalie Lhuillery

10

11 Profil des auteurs Patrick Zerbib est Vice-Président de Booz Allen Hamilton à Paris et dirige les activités de la division Communication, Média et Technologie pour l'europe. Depuis 12 ans dans le conseil, il a partagé sa carrière entre les Etats-Unis et la France, se concentrant sur la résolution de problèmes stratégiques et opérationnels pour ses clients dans le secteur des télécommunications et des technologies de pointe Pierre Peladeau est Directeur au sein de la division Communication, Média et Technologie de Booz Allen Hamilton, basé à notre bureau de Paris. Il dirige les activités télécoms en Europe de Booz Allen Hamilton et est un des fondateur de notre taskforce mondiale sur le mobile multimédia. Son domaine d'expertise s'articule principalement autour de la stratégie et de la conduite du changement en particulier dans des secteurs d'évolution technologique rapide Alexis Trichet est Manager au bureau de Paris dans la Division Communication, Média et Technologie. Il a dirigé de nombreuses missions pour le compte d opérateurs mobiles, d équipementiers, sur des problématiques touchant aussi bien les stratégies de croissance que les programmes de changement des organisations Stéphane Juillard est Consultant au sein de la Division Communication, Média et Technologie. Il est intervenu sur plusieurs missions pour le compte d opérateurs Télecom alternatifs, notamment sur des problématiques de stratégies de distribution et de segmentation de portefeuille clients Sylvain Château est Consultant au bureau de Paris de Booz Allen Hamilton. Il a participé, au sein de la Division Communication, Média et Technologie, à plusieurs missions pour le compte d'acteurs clés, portant sur l'analyse détaillée de business models, sur les pistes d'augmentation de la performance financière, et sur les opportunités de réduction de coûts

12 Booz Allen Hamilton associe stratégie et technologie, réflexion et action, pour apporter, en étroite collaboration avec ses clients, des résultats immédiats, tangibles et durables Booz Allen Hamilton Inc.

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. France Télécom renforce sa plate-forme de communications unifiées grâce à une solution intégrée

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. France Télécom renforce sa plate-forme de communications unifiées grâce à une solution intégrée Parole d utilisateur Parole d'utilisateur Témoignage Windows Server 2003 "Avec Office Communications Server 2007, les informaticiens consacrent moins de temps à l'administration et à la maintenance grâce

Plus en détail

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE La logistique représentait traditionnellement l activité allant de la mise à disposition des produits finis par l usine ou le négociant jusqu à la

Plus en détail

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Le moment pour les assureurs de repenser leur relation client Forum International de l'assurance Casablanca 18 avril 2013 Enquête globale

Plus en détail

SAP Billing and Revenue Innovation Management for High-Volume Business

SAP Billing and Revenue Innovation Management for High-Volume Business SAP Solution Brief SAP Business Suite SAP Billing and Revenue Innovation Management Enjeux SAP Billing and Revenue Innovation Management for High-Volume Business Rationalisation du processus de facturation

Plus en détail

Turkcell Global Bilgi améliore son service client grâce à la solution de routage en langage naturel de Nuance.

Turkcell Global Bilgi améliore son service client grâce à la solution de routage en langage naturel de Nuance. Solutions pour le service client Solution de routage d appels en langage naturel de Nuance ebook Turkcell Global Bilgi améliore son service client grâce à la solution de routage en langage naturel de Nuance.

Plus en détail

De l IP Contact Center à l IP CRM. Cisco Expo 2006

De l IP Contact Center à l IP CRM. Cisco Expo 2006 De l IP Contact Center à l IP CRM Cisco Expo 2006 Quoi de neuf? Améliorer la qualité de service et la satisfaction client Développer la performance commerciale et le chiffre d affaires Réduire les coûts

Plus en détail

Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage

Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage Principaux résultats Synthèse L'informatique en nuage permet d'utiliser l'informatique en tant que service, en tout lieu

Plus en détail

MOYENNES ET GRANDES ENTREPRISES

MOYENNES ET GRANDES ENTREPRISES MOYENNES ET GRANDES ENTREPRISES Un outil dynamique pour les entreprises dynamiques Alcatel OmniPCX Enterprise * >2 ALCATEL LA VISION IMAGINEZ. Imaginez un système de communication qui vous permettrait

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

Conférence de presse 17 mars 2008. Jean-Charles Hourcade, Directeur Général adjoint et CTO Thomson

Conférence de presse 17 mars 2008. Jean-Charles Hourcade, Directeur Général adjoint et CTO Thomson Conférence de presse 17 mars 2008 Jean-Charles Hourcade, Directeur Général adjoint et CTO Thomson 17 Actualité La Direction générale de la concurrence de la Commission européenne approuve le financement

Plus en détail

M7480 Contact Center. Des centres d appels aux centres de contacts multimédias

M7480 Contact Center. Des centres d appels aux centres de contacts multimédias M7480 Contact Center Des centres d appels aux centres de contacts multimédias M7480 Contact Center Une solution modulaire intégrée L éventail des modules applicatifs permet une adaptation permanente aux

Plus en détail

LES AVANTAGES DU CLOUD

LES AVANTAGES DU CLOUD 1 INTRODUCTION Toutes les entreprises ont un point en commun : la volonté d accroître leurs revenus et leur productivité. Mais beaucoup d entreprises ne profitent pas des ressources à leur disposition

Plus en détail

Logica. La sécurité, un enjeu stratégique. Date : 14 août 2000 Auteur : Jérôme Capirossi, consultant sécurité, Logica

Logica. La sécurité, un enjeu stratégique. Date : 14 août 2000 Auteur : Jérôme Capirossi, consultant sécurité, Logica La sécurité, un enjeu stratégique. Date : 14 août 2000 Auteur : Jérôme Capirossi, consultant sécurité, Logica Internet a été conçu par les scientifiques, ce qui rend difficile son adaptation récente au

Plus en détail

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.620.5533 F.508.988.6761 www.idc-fi.com Créer de la valeur dans le secteur d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Analytics» L

Plus en détail

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Une étude personnalisée commandée par Cisco Systems Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Juillet 2013 Déploiement d'une large gamme

Plus en détail

Vocalcom lance en Tunisie la version Hermès V 4.0

Vocalcom lance en Tunisie la version Hermès V 4.0 Vocalcom lance en Tunisie la version Hermès V 4.0 Premier fournisseur en Europe et dans les pays offshore de solutions technologiques pour les centres d'appels, Vocalcom lance en Tunisie la version hermès

Plus en détail

ERICSSON. Des connexions mondiales un engagement local

ERICSSON. Des connexions mondiales un engagement local ERICSSON Des connexions mondiales un engagement local Dans le monde des communications en pleine évolution, Ericsson joue le rôle d un puissant vecteur de croissance Hans Vestberg, President ET CEO Les

Plus en détail

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Cte 1 2 P 3 s tio T 4 m ilg h trc c n p.o 5 re u fe ro a le tio c M S tw u aa c e O 2 Relation Citoyen Interventions Patrimoine Core Ressources

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION : CA RECOVERY MANAGEMENT

DOSSIER SOLUTION : CA RECOVERY MANAGEMENT DOSSIER SOLUTION : CA RECOVERY MANAGEMENT Comment la solution CA Recovery Management peut-elle nous aider à protéger et garantir la disponibilité des informations essentielles au fonctionnement de notre

Plus en détail

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ;

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ; Avis n 01 165 de l'autorité de régulation des télécommunications en date du 9 février 2001 sur les décisions tarifaires n 2000396 et n 2001423 relatives au prix des communications à destination de certains

Plus en détail

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas :

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : Introduction Le CRM se porte-t-il si mal? Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : «75 % de projets non aboutis» «La déception du CRM» «Le CRM : des

Plus en détail

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise SUSE Cloud Devenez le cloud provider de votre entreprise Et si vous pouviez répondre plus rapidement aux demandes des clients et saisir immédiatement les opportunités commerciales? Et si vous pouviez améliorer

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

Leadership et technologie : avantages des communications vidéo pour les entreprises de taille moyenne

Leadership et technologie : avantages des communications vidéo pour les entreprises de taille moyenne LIVRE BLANC Leadership et technologie : avantages des communications vidéo pour les entreprises de taille moyenne Décembre 2012 Résumé Les entreprises de taille moyenne cherchent à réussir dans un environnement

Plus en détail

bienvenue André Khalifa Solutions de Gestion de la Relation Client 14 mars, AG AFRC

bienvenue André Khalifa Solutions de Gestion de la Relation Client 14 mars, AG AFRC bienvenue André Khalifa Solutions de Gestion de la Relation Client 14 mars, AG AFRC sommaire partie 1 génération «plus» partie 2 les leviers de l innovation partie 3 notre promesse 2 14mars 2008, AG AFRC

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

Alcatel-Lucent OmniTouch 4625 Contact Center Interactive Voice Response Solution de services interactifs évoluée et facile à utiliser

Alcatel-Lucent OmniTouch 4625 Contact Center Interactive Voice Response Solution de services interactifs évoluée et facile à utiliser Alcatel-Lucent OmniTouch 4625 Contact Center Interactive Voice Response Solution de services interactifs évoluée et facile à utiliser Un service client évolué, facteur clé du succès de l entreprise Comme

Plus en détail

Les Data Management Platforms (DMP)

Les Data Management Platforms (DMP) (DMP) Un outil marketing précieux pour les annonceurs Par Vihan Sharma, European Data Products Director Acxiom France Better Connections. Better Results. Parole d expert Acxiom Les Data Management Platforms

Plus en détail

Décision 04/78/ILR du 6 juillet 2004

Décision 04/78/ILR du 6 juillet 2004 Décision 04/78/ILR du 6 juillet 2004 concernant les règles relatives à la solution technique pour l'introduction de la portabilité des numéros mobiles Vu la loi modifiée du 21 mars 1997 sur les télécommunications

Plus en détail

M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers

M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers Lorraine La nécessité de «piloter au plus juste» les équipements et les ateliers est à l origine de la naissance des logiciel de Manufacturing

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

Les échanges transactionnels

Les échanges transactionnels CHAPITRE 1 Les échanges transactionnels Le commerce électronique (ou virtuel) est sans doute le domaine qui offre le plus de potentiel au développement de l'internet. Il constitue également un défi majeur

Plus en détail

ACTIVITÉS DE BALISAGE AU CENTRE DE SERVICES PARTAGÉS

ACTIVITÉS DE BALISAGE AU CENTRE DE SERVICES PARTAGÉS ACTIVITÉS DE BALISAGE AU CENTRE DE SERVICES PARTAGÉS HYDRO-QUÉBEC- CENTRE DE SERVICES PARTAGÉS Page 1 de 14 Table des matières 1 MISE EN CONTEXTE... 5 2 BALISAGE : POSITION DU CSP... 7 2.1 LE BALISAGE

Plus en détail

DESIGNA Services Web & Appli

DESIGNA Services Web & Appli DESIGNA Services français ///02/03 Intro Intermobilité, un partenaire solide ouvre de nouvelles perspectives. DESIGNA développe ses compétences en matière de stationnement dans le secteur très dynamique

Plus en détail

Careo la solution GRC des artisans, TPE, professions libérales et PME alliant efficacité, facilité d'accès, performance et évolution.

Careo la solution GRC des artisans, TPE, professions libérales et PME alliant efficacité, facilité d'accès, performance et évolution. Careo la solution GRC des artisans, TPE, professions libérales et PME alliant efficacité, facilité d'accès, performance et évolution. Nous vivons une période fascinante par le fait que chaque mois de véritables

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDACE/N2002-2048 Date : 03 MAI 2002

NOTE DE SERVICE DGER/SDACE/N2002-2048 Date : 03 MAI 2002 Direction : Générale de l'enseignement et de la Recherche Sous-direction : de l'administration de la Communauté Educative Mission : d'appui et de conseil auprès des autorités académiques Adresse : 1 ter,

Plus en détail

SÉCURISEZ LE TRAITEMENT DES PAIEMENTS AVEC KASPERSKY FRAUD PREVENTION. #EnterpriseSec http://www.kaspersky.com/fr/entreprise-securite-it/

SÉCURISEZ LE TRAITEMENT DES PAIEMENTS AVEC KASPERSKY FRAUD PREVENTION. #EnterpriseSec http://www.kaspersky.com/fr/entreprise-securite-it/ SÉCURISEZ LE TRAITEMENT DES PAIEMENTS AVEC KASPERSKY FRAUD PREVENTION #EnterpriseSec http://www.kaspersky.com/fr/entreprise-securite-it/ Aujourd'hui, les clients des banques peuvent effectuer la plupart

Plus en détail

Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data!

Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data! Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data! Pierre Jouniaux http://www.safety line.fr CV : Pierre Jouniaux, ingénieur aéronautique, pilote

Plus en détail

Suite NCR APTRA. La première plateforme logicielle libre-service financière au monde.

Suite NCR APTRA. La première plateforme logicielle libre-service financière au monde. Suite NCR APTRA La première plateforme logicielle libre-service financière au monde. UN PAS EN AVANT POUR L EXPERIENCE DES CLIENTS. Le secteur bancaire nous dit que la qualité de l expérience consommateur

Plus en détail

SMS+ PRÉSENTATION. Ensemble, protégeons l'environnement. N'imprimez ce document qu'en cas de nécessité.

SMS+ PRÉSENTATION. Ensemble, protégeons l'environnement. N'imprimez ce document qu'en cas de nécessité. SMS+ PRÉSENTATION Document non-contractuel, propriété de Bouygues Telecom, juin 2012 Ensemble, protégeons l'environnement. N'imprimez ce document qu'en cas de nécessité. PRINCIPE GÉNÉRAUX DE L OFFRE SMS+

Plus en détail

LA QUALITE DU LOGICIEL

LA QUALITE DU LOGICIEL LA QUALITE DU LOGICIEL I INTRODUCTION L'information est aujourd'hui une ressource stratégique pour la plupart des entreprises, dans lesquelles de très nombreuses activités reposent sur l'exploitation d'applications

Plus en détail

Présentation de BMC Control-M Self-Service LIVRE BLANC TECHNIQUE

Présentation de BMC Control-M Self-Service LIVRE BLANC TECHNIQUE Présentation de BMC Control-M Self-Service LIVRE BLANC TECHNIQUE SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 L'IMPORTANCE DU LIBRE-SERVICE... 1 BMC CONTROL-M SELF-SERVICE... 2 RÉSUMÉ... 6 2 INTRODUCTION Le libre-service

Plus en détail

Système d'administration de réseau. Une interface de gestion unique pour l'ensemble des systèmes et des terminaux

Système d'administration de réseau. Une interface de gestion unique pour l'ensemble des systèmes et des terminaux Système d'administration de réseau Alcatel-Lucent OmniVista 8770 Une interface de gestion unique pour l'ensemble des systèmes et des terminaux SUITE D'APPLICATIONS INTÉGRÉES Aujourd'hui, les entreprises

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

Livre Blanc. L'utilisation. Transforming Passion into Excellence

Livre Blanc. L'utilisation. Transforming Passion into Excellence Livre Blanc L'utilisation du Chat Une popularité croissante Le développement d'internet a connu une croissance exponentielle ces dix dernières années au point d être aujourd'hui accessible à plus de 3

Plus en détail

Microsoft Dynamics AX 2012 Une nouvelle génération de système ERP

Microsoft Dynamics AX 2012 Une nouvelle génération de système ERP Microsoft Dynamics AX 2012 Une nouvelle génération de système ERP Microsoft Dynamics AX 2012 n'est pas seulement la dernière version d'un excellent produit. Cette solution représente en fait un véritable

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Les emplois repères de cette enquête sont disponibles selon les trois blocs suivants

Plus en détail

Collections360 MC de CGI pour les gouvernements Solution centralisée de gestion des créances

Collections360 MC de CGI pour les gouvernements Solution centralisée de gestion des créances Collections360 MC de CGI pour les gouvernements Solution centralisée de gestion des créances ENGAGEMENT. COLLABORATION. RÉSULTATS. Depuis plus de 30 ans, CGI fournit des solutions de gestion de recouvrement

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

æ Pérennité BeProject est fondée sur des idées fortes, qui constituent notre identité :

æ Pérennité BeProject est fondée sur des idées fortes, qui constituent notre identité : Qui sommes-nous? BeProject est une entreprise spécialisée dans la conception de logiciels sur mesure. Fort d une expérience de 10 années dans la création de systèmes d information et le conseil en organisation,

Plus en détail

de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau

de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau COORACE journée entreprendre solidaire Paris, 16 décembre 2014 de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau Document confidentiel : toute reproduction, copie ou utilisation sans l'autorisation

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Livre blanc relatif à iclass SE et multiclass SE OSDP avec SCP

Livre blanc relatif à iclass SE et multiclass SE OSDP avec SCP Livre blanc relatif à iclass SE et multiclass SE OSDP avec SCP Livre blanc relatif à OSDP OSDP est l'acronyme de «Open Supervised Device Protocol» SCP est l'acronyme de «Secure Channel Protocol» Le secteur

Plus en détail

Une nouvelle ère de collaboration

Une nouvelle ère de collaboration Une nouvelle ère de collaboration La nature du travail évolue rapidement. Diverses tendances contribuent à transformer considérablement les modes d'interaction et de collaboration professionnelles. Analysons

Plus en détail

NeXspan Le cœur des solutions de télécommunication sécurisées

NeXspan Le cœur des solutions de télécommunication sécurisées NeXspan Le cœur des solutions de télécommunication sécurisées QUO media 01 46 25 18 52 EADS TELECOM - SAS au capital de 29 309 392-414 848 986 RCS Versailles - 08-03 PU00013AFRAA01 Copyright 2003 EADS

Plus en détail

> Positionnement d Averoes

> Positionnement d Averoes > Positionnement d Averoes Depuis plus de 10 ans, l équipe d Averoes se retrouve autour de valeurs communes : l'engagement auprès de nos clients, la qualité des audits et des solutions réseau que nous

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE DE RÉDUCTION DES COÛTS AVEC LES COMMUNICATIONS UNIFIÉES

FICHE TECHNIQUE DE RÉDUCTION DES COÛTS AVEC LES COMMUNICATIONS UNIFIÉES FICHE TECHNIQUE DE RÉDUCTION DES COÛTS AVEC LES COMMUNICATIONS UNIFIÉES Aujourd'hui, profiter des opportunités économiques qui vous sont offertes implique de prendre des décisions audacieuses sur la manière

Plus en détail

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT I. Définition Ensemble des dispositifs ou opérations de marketing et de supports ayant pour but d optimiser la qualité de la relation clients de fidéliser et de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Août 2000. LE PARTENAIRE TELECOMS DES ENTREPRISES page 2

DOSSIER DE PRESSE. Août 2000. LE PARTENAIRE TELECOMS DES ENTREPRISES page 2 DOSSIER DE PRESSE Août 2000 LE PARTENAIRE TELECOMS DES ENTREPRISES page 2 UNE IDEE ORIGINALE ALLIANT LE «SUR-MESURE» page 4 ET LA «REMUNERATION AU RESULTAT» UNE ACTION EN TROIS ETAPES page 6 DEUX ENTREPRENEURS

Plus en détail

LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION

LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION Une société multinationale est une société qui produit des effets économiques dans plusieurs pays. C'est-à-dire que, soit les actionnaires

Plus en détail

UNIFIED. Nouvelle génération d'architecture unifiée pour la protection des données D TA. dans des environnements virtuels et physiques PROTECTION

UNIFIED. Nouvelle génération d'architecture unifiée pour la protection des données D TA. dans des environnements virtuels et physiques PROTECTION UNIFIED Nouvelle génération d'architecture unifiée pour la protection des données D TA dans des environnements virtuels et physiques PROTECTION Unified Data protection DOSSIER SOLUTION CA arcserve UDP

Plus en détail

(epc) Conformité avec les Global Trade

(epc) Conformité avec les Global Trade Des solutions de gestion des informations produit Pour vous aider à atteindre vos objectifs métier IBM WebSphere Product Center Points forts Offre une solution globale de gestion des informations produit

Plus en détail

Le Contacteur Hyperphone. Solution communicante plurimédia, téléphonie, SMS, fax, e-mail, courrier. Contacter mieux, plus vite, moins cher

Le Contacteur Hyperphone. Solution communicante plurimédia, téléphonie, SMS, fax, e-mail, courrier. Contacter mieux, plus vite, moins cher Le Contacteur Hyperphone Solution communicante plurimédia, téléphonie, SMS, fax, e-mail, courrier Contacter mieux, plus vite, moins cher Un marché en quête de solutions communicantes Qu il s agisse d enjeux

Plus en détail

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de Une étude basée sur un nombre significatif

Plus en détail

1 La livraison à domicile pour les détaillants Augmenter les ventes et réduire les coûts

1 La livraison à domicile pour les détaillants Augmenter les ventes et réduire les coûts Livraison à domicile pour les détaillants : Augmenter les ventes et réduire les coûts Les détaillants ont passé plusieurs décennies à optimiser l'expérience des consommateurs en magasin. Ils doivent désormais

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Internet mobile. Présentation à l Association des ingénieurs télécoms - AIT Octobre 2002

Internet mobile. Présentation à l Association des ingénieurs télécoms - AIT Octobre 2002 Internet mobile Présentation à l Association des ingénieurs télécoms - AIT Octobre 2002 TERA Consultants 32 rue de Jeûneurs 75002 PARIS Tél. + 33 (0) 1 55 04 87 10 Fax. + 33 (0) 1 53 40 85 15 S.A.S. au

Plus en détail

Université Montpellier I UFR Administration Économique et Sociale (AES) DU Création et Maintenance de Sites Internet E-CRM

Université Montpellier I UFR Administration Économique et Sociale (AES) DU Création et Maintenance de Sites Internet E-CRM Université Montpellier I UFR Administration Économique et Sociale (AES) DU Création et Maintenance de Sites Internet E-CRM Présentée par Yun LIU 06/2010 Introduction PLAN Présentation de l'e-crm Les principaux

Plus en détail

Dossier de presse ATEMIS. Portail de gestion SaaS. Dossier de Presse

Dossier de presse ATEMIS. Portail de gestion SaaS. Dossier de Presse Dossier de presse ATEMIS Portail de gestion SaaS Sommaire Fiche d identité.. Page 3 ATEMIS Business Management Portal..... Page 4 Le marché : l e-business à la portée de tous.... Page 5 L offre produits......

Plus en détail

I Recruter et fidéliser, à moindre coût, via médias sociaux!

I Recruter et fidéliser, à moindre coût, via médias sociaux! I Recruter et fidéliser, à moindre coût, via médias sociaux! Les médias sociaux représentent aujourd'hui de véritables plateformes conversantes, incontournables dans vos actions de marketing, de communication

Plus en détail

Cameleon. Cameleon au cœur de la stratégie de croissance des entreprises de service

Cameleon. Cameleon au cœur de la stratégie de croissance des entreprises de service Cameleon Cameleon au cœur de la stratégie de croissance des entreprises de service AUGMENTEZ vos performances marketing Les entreprises de service sont soumises à de multiples enjeux ayant des conséquences

Plus en détail

Communication sans collaboration

Communication sans collaboration Siège social : Avanade France 125 avenue de Paris 92320 Châtillon www.avanade.com/fr Avanade est le principal intégrateur de solutions pour l entreprise basées sur la plate-forme Microsoft. Sa mission

Plus en détail

Nouveautés produits i7

Nouveautés produits i7 Nouveautés produits i7 1 - Nouveautés transverses A-Ergonomie B - La dimension Etendue C- Les éditions pilotées XL 2 - Gestion des Clients A - Sage 30 et Sage 100 Gestion Commerciale i7 1-1 La Gestion

Plus en détail

Lettre d'information n 17 - Janvier 2011

Lettre d'information n 17 - Janvier 2011 Lettre d'information n 17 - Janvier 2011 Sommaire 1. Meilleurs voeux 2011 2. Quand la gestion des services et les technologies de virtualisation s'associent pour donner le Cloud Computing (informatique

Plus en détail

Présentation des nouveautés Sage i7

Présentation des nouveautés Sage i7 Présentation des nouveautés Sage i7 1 - Nouveautés transverses A. Ergonomie B. La dimension Etendue C. Les éditions pilotées XL 2 - Gestion des Clients A - Sage 30 et Sage 100 Gestion Commerciale i7 1-1

Plus en détail

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET Le groupe, véritable machine à idées des médias, tire parti de l analyse comportementale pour optimiser son marketing

Plus en détail

Dossier de Presse Conviviance -

Dossier de Presse Conviviance - Dossier de Presse La Société Fondée en 2006 et issu de compétences télécom et informatiques réunies, Conviviance est un éditeur de solutions télécom vocales destinées à l amélioration de la relation clients.

Plus en détail

Notre nouveau programme d Entreprise

Notre nouveau programme d Entreprise > Notre nouveau programme d Entreprise Londres, 13 janvier 2005 Présentation à la communauté financière 1 Notre nouveau programme d entreprise Présentation à la communauté financière 2 > notre Vision Présentation

Plus en détail

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur?

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Un Livre Blanc Experian Marketing Services d après une enquête menée par le

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

OmniTouch 8400 Unified Communications Suite

OmniTouch 8400 Unified Communications Suite OmniTouch 8400 Unified Communications Suite OmniTouch 8400 Instant Communications Suite est une suite logicielle à la pointe de la technologie offrant un ensemble complet de services de Communications

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

Service d'assistance Cisco Small Business Positionnement et communication d3.9 23/07/10

Service d'assistance Cisco Small Business Positionnement et communication d3.9 23/07/10 Service d'assistance Cisco Small Business Positionnement et communication d3.9 23/07/10 Positionnement du service d'assistance Cisco Small Business Pour Décideurs des PME Qui Dépendent de revendeurs à

Plus en détail

Faire mieux, plus vite, moins cher grâce à la virtualisation du système d informations... Un document eforce France Mars 2003

Faire mieux, plus vite, moins cher grâce à la virtualisation du système d informations... Un document eforce France Mars 2003 Faire mieux, plus vite, moins cher grâce à la virtualisation du système d informations... Un document eforce France Mars 2003 L évolution vers la virtualisation du système d informations - Page 1 sur 5

Plus en détail

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion Données des SIM Bases de données produits Identification, caractéristiques techniques, caractéristiques commerciales (prix, unités de vente, fournisseurs), état des stocks, ventes réalisées Bases de données

Plus en détail

Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/definition/gestion-projet/guide-charte

Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/definition/gestion-projet/guide-charte Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Guide méthodologique Charte de projet Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/definition/gestion-projet/guide-charte

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE CERTIFICAT DE FORMATION CONTINUE EN LEGISTIQUE (CEFOLEG)

RAPPORT DE STAGE CERTIFICAT DE FORMATION CONTINUE EN LEGISTIQUE (CEFOLEG) FACULTE DE PSYCHOLOGIE ET DES SCIENCES DE L'EDUCATION TECFA Technologies de Formation et Apprentissage RAPPORT DE STAGE CERTIFICAT DE FORMATION CONTINUE EN LEGISTIQUE (CEFOLEG) René Glaus rglaus@mail.com

Plus en détail

Réflexion stratégique

Réflexion stratégique Réflexion stratégique Principes généraux... 2 Diagnostic des domaines d'activité... 3 La segmentation... 3 Matrice des activités... 5 Diagnostic des ressources... 8 Fondamentaux... 8 Votre diagnostic de

Plus en détail

Xerox Au service du marketing d entreprise

Xerox Au service du marketing d entreprise Xerox Au service du marketing d entreprise Marketing Direct, 1 To 1, Transpromo Christophe Montané Xerox Global Services Page 1 ESC Lille 22 Octobre Seminaire Marketing Direct - Le Groupe Xerox en quelques

Plus en détail

La dissémination interne des innovations de terrain

La dissémination interne des innovations de terrain La dissémination interne des innovations de terrain Par Isabelle Jacob, 2002. Contrairement à ce que l'on croit au premier abord, l'un des aspects les plus difficiles dans le Management de l'innovation,

Plus en détail

UNE RELATION CLIENT DE QUALITÉ AU SERVICE DE LA CROISSANCE. Olivier Ducass, Vice-Président et responsable du secteur Banque, Capgemini Consulting

UNE RELATION CLIENT DE QUALITÉ AU SERVICE DE LA CROISSANCE. Olivier Ducass, Vice-Président et responsable du secteur Banque, Capgemini Consulting UNE RELATION CLIENT DE QUALITÉ AU SERVICE DE LA CROISSANCE Olivier Ducass, Vice-Président et responsable du secteur Banque, Capgemini Consulting LA BANQUE DE DÉTAIL : UN MARCHÉ A MATURITÉ ET TRÈS CONCURRENTIEL

Plus en détail

Sage 50 Comptabilité. Solutions logicielles en nuage, sur place et hybrides : Qu'est-ce qui convient le mieux à votre petite entreprise?

Sage 50 Comptabilité. Solutions logicielles en nuage, sur place et hybrides : Qu'est-ce qui convient le mieux à votre petite entreprise? Sage 50 Comptabilité Solutions logicielles en nuage, sur place et hybrides : Qu'est-ce qui convient le mieux à votre petite entreprise? À titre de propriétaire de petite entreprise, vous devez bien sûr

Plus en détail

Observatoire / Services mobiles Le marché des SERVICES MOBILES au 3ème trimestre 2015

Observatoire / Services mobiles Le marché des SERVICES MOBILES au 3ème trimestre 2015 Observatoire / Services mobiles Le marché des SERVICES MOBILES au 3ème trimestre 2015 Dernière mise à jour le 20 novembre 2015 Les données trimestrielles relatives aux chiffres d'affaires et aux trafics

Plus en détail

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance LIVRE BLANC Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance Une vision détaillée des fonctions de CRM etde Gestion de Connaissances dansl environnement commercial actuel.

Plus en détail

Sage 30 pour les petites entreprises

Sage 30 pour les petites entreprises Informations France : 0 825 825 603 (0.15 TTC/min) Informations Export : +33 (0)5 56 136 988 (hors France métropolitaine) www.sage.fr/pme Sage 30 pour les petites entreprises Abordez votre gestion en toute

Plus en détail

Appelton Miller Capital Investment Consulting Company

Appelton Miller Capital Investment Consulting Company Investment Consulting Company 183, avenue du Roule 92200 Neuilly-sur-Seine France Présentation Corporate Tel : +33 (0) 1 46 40 75 51 Fax : +33 (0) 1 46 40 75 55 Janvier 2013 contact@appeltonmillercapital.com

Plus en détail